Vous êtes sur la page 1sur 88

Méthode de français

GUIDE
PÉDAGOGIQUE

Cadre européen
commun de référence Niveau A1
Méthode de français

GUIDE PÉDAGOGIQUE
Direction éditoriale : Béatrice Rego
Édition : Sylvie Hano
Couverture : Zoográfico
Maquette : Griselda Agnesi
Mise en pages : AMG

© CLE International / SEJER 2015 – Santillana Educación, 2015


ISBN : 9788490490983
sommaire

Présentation .......................................................................................................................... p. 4

Unité 0 ................................................................................................................................... p. 6
Leçon 1 ................................................................................................................................... p. 6
Leçon 2 ................................................................................................................................... p. 8

Unité 1 ................................................................................................................................... p. 10
Leçon 1 ................................................................................................................................... p. 10
Leçon 2 ................................................................................................................................... p. 12
Leçon 3 ................................................................................................................................... p. 14
Leçon 4 ................................................................................................................................... p. 16

Unité 2 ................................................................................................................................... p. 18
Leçon 1 ................................................................................................................................... p. 18
Leçon 2 ................................................................................................................................... p. 20
Leçon 3 ................................................................................................................................... p. 22
Leçon 4 ................................................................................................................................... p. 24

Unité 3 ................................................................................................................................... p. 26
Leçon 1 ................................................................................................................................... p. 26
Leçon 2 ................................................................................................................................... p. 28
Leçon 3 ................................................................................................................................... p. 30
Leçon 4 ................................................................................................................................... p. 32

Unité 4 ................................................................................................................................... p. 34
Leçon 1 ................................................................................................................................... p. 34
Leçon 2 ................................................................................................................................... p. 36
Leçon 3 ................................................................................................................................... p. 38
Leçon 4 ................................................................................................................................... p. 40

Unité 5 ................................................................................................................................... p. 42
Leçon 1 ................................................................................................................................... p. 42
Leçon 2 ................................................................................................................................... p. 44
Leçon 3 ................................................................................................................................... p. 46
Leçon 4 ................................................................................................................................... p. 48

Unité 6 ................................................................................................................................... p. 50
Leçon 1 ................................................................................................................................... p. 50
Leçon 2 ................................................................................................................................... p. 52
Leçon 3 ................................................................................................................................... p. 54
Leçon 4 ................................................................................................................................... p. 56

Unité 7 ................................................................................................................................... p. 58
Leçon 1 ................................................................................................................................... p. 58
Leçon 2 ................................................................................................................................... p. 60
Leçon 3 ................................................................................................................................... p. 62
Leçon 4 ................................................................................................................................... p. 64

Unité 8 ................................................................................................................................... p. 66
Leçon 1 ................................................................................................................................... p. 66
Leçon 2 ................................................................................................................................... p. 68
Leçon 3 ................................................................................................................................... p. 70
Leçon 4 ................................................................................................................................... p. 72
Fiches photocopiables .......................................................................................................... p. 74
Tableau des contenus ........................................................................................................... p. 84

trois 3
Présentation
Le niveau 1 de la méthode de français Léa et compagnie est destiné à des pré-adolescents et des adolescents à
partir de 11-12 ans. Il correspond au niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues (niveau
élémentaire de découverte de la langue).
Une approche Le Cadre européen de référence propose un modèle dit actionnel : ce modèle s’appuie sur l’approche communicative
actionnelle dont l’objectif est de doter l’élève d’une compétence de communication, en le rendant actif et responsable de ses
apprentissages. L’approche actionnelle y ajoute l’idée de tâches à effectuer dans des contextes variés : résoudre
un problème, atteindre un objectif, mener à bien un projet, etc. Cette approche considère donc l’élève comme un
acteur social qui sait mobiliser l’ensemble de ses compétences et de ses ressources pour réussir à communiquer.
Dans cette perspective, les compétences linguistiques à acquérir (grammaticales, lexicales, phonologiques, etc.)
ainsi que les compétences culturelles ne sont jamais considérées comme des fins en soi.
Des activités Communiquer, c’est écouter quelqu’un d’autre parler : il s’agit alors de pouvoir repérer et comprendre ses propos
communicatives à l’oral. C’est aussi être capable de lire et comprendre ce que quelqu’un d’autre a écrit. Dans ces deux domaines,
on parle d’activités de réception. Communiquer, c’est aussi parler, bien sûr : décrire un événement, expliquer un
point de vue, faire une annonce ; c’est aussi écrire une lettre, un compte rendu, un rapport : il s’agit ici d’activités de
production. Enfin, communiquer, c’est participer à un échange : c’est prendre part à une conversation, répondre à une
interview, échanger des informations à l’oral ; c’est aussi correspondre, participer à un forum, échanger des notes ou
des messages à l’écrit : on parle d’activités d’interaction1.
La méthode Léa et compagnie intègre l’approche actionnelle et propose aux élèves de s’entraîner à ces différentes
activités en visant les objectifs suivants :
Les objectifs <cuadrado> Entraîner les élèves à développer et affiner leurs capacités de discrimination auditive (sons, rythme, intonation).
<cuadrado> Les encourager à construire des stratégies pour mieux comprendre : anticiper, repérer des indices dans les messa-
ges sonores et les mots porteurs de sens, émettre des hypothèses, inférer le sens à partir du contexte, etc.
<cuadrado> Les exercer à imiter et reproduire les sonorités, les intonations, le rythme de la langue à travers des textes scandés
(raps) afin de leur permettre de moduler la voix et le débit, d’obtenir une prononciation correcte du français et de
mémoriser le vocabulaire.
<cuadrado> Les engager à s’exprimer et à parler d’eux-mêmes, de leur environnement scolaire et familial, de leurs goûts, de
leurs activités réelles ou imaginaires, de leurs préoccupations, de leurs projets, etc.
<cuadrado> Leur permettre de construire également des stratégies d’interaction et leur apprendre à échanger avec un inter-
locuteur dans le cadre d’un travail par paires qui démultiplie leur temps de parole.
<cuadrado> Ouvrir l’esprit des élèves aux réalités des cultures françaises et francophones, mais aussi induire en retour une
meilleure compréhension, une meilleure appréciation de leur propre langue et de leur propre culture.
<cuadrado> Encourager les élèves à faire régulièrement le point sur leurs connaissances, à rebrasser leurs acquis, à réutiliser
leurs compétences dans d’autres contextes.
Les principes <cuadrado> Entraîner à la communication en proposant des activités où la langue est mise en action, pour accomplir des
tâches, agir, convaincre, résoudre des problèmes, participer à des recherches, réaliser des projets.
<cuadrado> Impliquer les élèves : leur permettre de parler de leur vécu, de leurs aptitudes, de leurs goûts ; mais solliciter aussi
leur imaginaire et leur faire vivre des situations où ils s’inventent de nouvelles identités, de nouvelles activités, de
nouvelles perspectives.
<cuadrado> Faire appel à tous les sens, à toutes les mémoires et intelligences : l’intelligence logique pour trouver des solutions,
musicale pour chanter un rap, spatiale pour mettre en scène une histoire ou visualiser une « carte mentale », kines-
thésique pour accompagner d’un mime un énoncé, interpersonnelle pour travailler avec ses voisins, intraperson-
nelle pour évaluer ses acquis, etc.
<cuadrado> Éviter d’introduire des situations artificielles ou contraignantes, par exemple éviter de poser ou de faire poser
des questions dont on connaît déjà la réponse, des questions « sur l’évidence » ; mais au contraire poser ou faire
poser une question parce que, justement, on manque d’information à ce sujet ou parce qu’on désire vérifier une
hypothèse.
<cuadrado> Assigner sa juste place à l’écrit : les activités orales devant rester prioritaires, il convient d’éviter, à ce niveau élémen-
taire de découverte de la langue, que l’introduction systématique de la graphie ne produise des interférences dans la
prononciation, c’est-à-dire que les élèves ne soient tentés de lire le français comme s’ils lisaient leur L12. (Écrire un

1. Les activités de médiation (par exemple réaliser une interprétation simultanée ou traduire et reformuler des textes), également décrites
dans le Cadre, ne concernent pas le niveau A1 considéré.
2. L1 : langue maternelle ou langue d’enseignement.

4 quatre
mot ou une phrase au tableau ne signifie pas que les élèves pourront correctement les prononcer ! C’est l’imitation
et la répétition à l’oral qui offrent le meilleur entraînement.)
De même, la production écrite ne devrait pas prendre le pas sur l’expression orale : faire préparer à l’écrit un dialo-
gue par les élèves ne les prépare pas spécifiquement à la communication orale, car celle-ci suppose des stratégies
particulières (audibilité, « faux démarrages », prise de risques, maintien du contact, réactions, relances, gestuelles
et mimiques, etc.) auxquelles ils doivent être explicitement entraînés.
<cuadrado> Consolider les acquis par des reprises dans des mises en situation diverses, les prolonger et les faire réutiliser de
manière de plus en plus autonome.
<cuadrado> Faire prendre conscience aux élèves de leurs progrès, des améliorations à apporter, ainsi que des stratégies diver-
ses à mettre en oeuvre pour mieux s’entraîner à comprendre, écrire et parler, bref, pour mieux apprendre.
<cuadrado> Analyser les analogies, les ressemblances et les différences d’une langue à l’autre, d’une culture à l’autre.
<cuadrado> Permettre aux élèves de comprendre qu’il y a d’autres modes de pensée, d’autres visions du monde, d’autres
manières d’exprimer la réalité autour de soi. Les ouvrir à l’altérité, tout en maintenant leur identité.
<cuadrado> Préserver la joie de découvrir une nouvelle langue et une nouvelle culture en offrant un contexte à la fois stimu-
lant et rigoureux.
Le livre de l’élève <cuadrado> Ce livre en couleurs de 88 pages comprend une courte unité 0 d’introduction de 2 pages ainsi que 8 unités de
8 pages chacune. Chaque unité développe un thème ou une situation de communication sur quatre leçons à l’aide
d’activités diversifiées. La dernière leçon des unités 1 à 8 propose aux élèves de travailler sur un projet spécifique.
<cuadrado> Suivent deux pages « On récapitule » qui font le point sur les consignes de classe, les éléments de communica-
tion, le vocabulaire et la grammaire utilisés.
<cuadrado> Deux pages « Culture et civilisation » proposent des activités de repérage de réalités culturelles et de civilisation
françaises ou francophones.
<cuadrado> Toutes les deux unités, deux pages photocopiables proposent une préparation au DELF A1.
<cuadrado> Les logos utilisés :


Compréhension Interaction Expression orale Compréhension Production
de l’oral orale en continu de l’écrit écrite

Le cahier <cuadrado> Ce cahier en noir et blanc de 96 pages introduit un travail spécifique sur la compréhension et la production
d’activités écrites. Il fournit des activités où les élèves sont amenés à résoudre des problèmes, effectuer des tâches, mettre
en œuvre des interviews et envoyer des courriers à leurs camarades.
<cuadrado> Il propose également des activités d’entraînement phonétique. Il est accompagné d’un CD audio qui contient
toutes les activités de repérage et de répétition qui apparaissent dans le cahier.
<cuadrado> À la fin de chaque unité, un portfolio niveau A1 permet aux élèves d’auto-évaluer leurs capacités.
<cuadrado> Ils peuvent aussi faire le point sur leurs acquisitions grâce à des tests grammaticaux et lexicaux.
<cuadrado> Toutes les deux unités, deux pages Interclasse et révisions leur permettent de réviser le vocabulaire et les structu-
res, de participer à des jeux et des recherches.
Le guide <cuadrado> Dans le guide pédagogique, au début de chaque leçon sont listés les consignes à utiliser, les fonctions de
pédagogique communication à introduire, le vocabulaire et la grammaire à mettre en œuvre, les éléments de phonétique à
contrôler, les points de culture et de civilisation à faire découvrir et le matériel à utiliser.
<cuadrado> Suivent le déroulé de la leçon avec le script du CD et des propositions d’activités et de temps en temps, des « super
idées » pratiques et originales. Les scripts de CD du cahier d’activités et les solutions des exercices proposées dans
ce cahier sont également détaillées.
<cuadrado> Le guide offre en outre un certain nombre de fiches photocopiables. Ce sont des planches d’images qui peuvent
être photocopiées en nombre et distribuées aux élèves, ou bien agrandies à la photocopie, les images peuvent être
affichées au tableau afin de présenter ou de réviser le vocabulaire.
<cuadrado> Un tableau synoptique des contenus complète l’ensemble.
Les CD audio <cuadrado> Les CD audio constituent un outil très important de la méthode. C’est en effet grâce à eux que la plupart des
activités, et en particulier les activités d’écoute, de compréhension et de phonétique sont introduites.

cinq 5
leçon 1 unité 0
introduction

f Consignes de classe f Grammaire


Écoute ! Montre ! Range (les mots) ! Recopie ! Regarde (le modèle) ! Répète ! Articles indéfinis, masculin et féminin : un, une
Travaille avec ton voisin ou ta voisine !
f Phonétique
f Fonction de communication Attention à la prononciation des nombres : un [� œ], deux [dø], trois
Compter de 0 à 10 [trwa], quatre [katr], cinq [sɛ̃k], six [sis], sept [sɛt], huit [ɥit], neuf [nœf],
dix [dis]
f Vocabulaire
Repérage de mots déjà connus ou « transparents » : la boutique, le café, f Culture et civilisation
le chocolat, le cinéma, la crème (caramel), la crêpe, le croissant, le film, l’hô- Une rue de Paris, ses immeubles et ses magasins
tel, le menu, le métro, la mousse au chocolat, le parfum, la quiche, le restau-
rant, la salade, le taxi, le thé – Nombres de 1 à 10 : un, deux, trois, quatre, f Matériel
cinq, six, sept, huit, neuf, dix Livre page 4, CD. Cahier d’activités page 4.

Livre de l′élève page 4


Présentation
Indiquez aux élèves (L1*) que la photo de la page 4 représente une rue de Paris, en France. On y voit à gauche
l’entrée du métro, à droite un bar-restaurant, plus loin un cinéma et d’autres magasins, des immeubles, des véhi-
cules et quelques passants.
Demandez aux élèves s’ils connaissent déjà un certain nombre de mots qui apparaissent sur les pancartes, les
affiches ou les écriteaux et s’ils les comprennent. Expliquez qu’ils vont entendre la voix d’une jeune femme qui
cherche quelque chose : souhaite-t-elle prendre le métro ? aller au cinéma ? ou bien… manger quelque chose de bon ?

1. Voici une rue de Paris, en France. Écoute, montre et répète les mots (à voix basse ou dans ta tête) !
Faites écouter le CD. Pendant les pauses ménagées à cet effet, les élèves répètent les mots à voix basse (ou dans
leur tête, s’ils le préfèrent), tout en montrant sur la photo l’élément correspondant.
Script du CD :
Alors… le métro…, un taxi…, unhôtel…, un cinéma…, des films…, Ah ! un bar-restaurant ! … un café… ? un thé… ? un chocolat… ?
un croissant… ? Voilà : un menu…, une quiche…, une salade…, une crêpe…, une mousse au chocolat…, une crème caramel ! … Oui !

2. Range les mots : recopie d’un côté les mots masculins et de l’autre les mots féminins !
Puis souligne les mots que tu comprends !
Le masculin Dans leur cahier ou sur une feuille, les élèves recopient d’un côté les 6 mots féminins (boutique, crème, crêpe, mousse
et le féminin et au chocolat, quiche, salade) et de l’autre les 12 mots masculins (café, chocolat, cinéma, croissant, film, hôtel, menu, métro,
les articles indéfinis parfum, restaurant, taxi, thé).
un et une Puis les élèves soulignent les mots qu’ils comprennent, soit parce qu’ils les connaissent déjà, soit parce que ces
mots sont très proches de leur langue (= mots transparents).

3. Regarde le modèle et travaille avec ton voisin ou ta voisine !


Par paires, les élèves s’interrogent sur le genre des mots, selon le modèle proposé. L’élève A choisit un mot, par
exemple crêpe. L’élève B donne le mot précédé de son article indéfini : une crêpe !
Si vous souhaitez « motiver » les élèves, vous pouvez indiquer que le vainqueur sera celui qui aura donné correcte-
ment le plus de réponses correctes dans le temps imparti.

4. Écoute, répète et montre les nombres de 1 à 10 sur la photo !


Avant de faire écouter le CD, comptez en français de 1 à 10 (sur vos doigts par exemple), avec vos élèves. Répétez
une ou deux fois l’opération. Vous pouvez compter sur vos doigts à la française.

* L1: langue maternelle ou langue d’enseignement.

6 six
Compter sur ses En France, les nombres sont comptés sur les doigts d’une manière particulière : le nombre 1 est montré à l’aide du
doigts en France pouce dressé, les autres doigts étant repliés. Le nombre 2 se montre à l’aide du pouce et de l’index. Le nombre 3
à l’aide du pouce, de l’index et du majeur (voir les photos de l'activité 4 dans le cahier d'activités p. 4). Le nombre 6,
à l’aide du pouce d’une main et des cinq doigts dressés de l’autre main. Le nombre 7, à l’aide du pouce et de
l’index d’une main et des cinq doigts de l’autre, etc. Si cela vous amuse, apprenez à vos élèves à compter sur leurs
doigts « à la française » !
Testez ensuite la compréhension : dites un nombre en désordre ; les élèves montrent avec leurs doigts de quel
nombre il s’agit.
Faites ensuite écouter une première fois le CD et demandez aux élèves de répéter et de montrer d’abord les
nombres avec leurs doigts. À la deuxième écoute, ils montrent à chaque fois le nombre ou le numéro sur la photo,
tout en le répétant à voix basse, par exemple.
Script du CD :
Un … deux … trois … quatre … cinq … six … sept … huit … neuf … dix !
Travail Cette activité peut être passée en relais par paires : l’élève A dit un nombre, l’élève B montre le nombre ou le nu-
par paires méro correspondant sur la photo.

Cahier d’activités page 4


3. Masculin ou féminin ? Coche la bonne case !
taxi : masculin hôtel : masculin
parfum : masculin quiche : féminin
boutique : féminin crêpe : féminin

4. Écris les nombres en toutes lettres !


deux, trois, quatre, cinq, huit

sept 7
leçon 2 unité 0
introduction

f Consignes de classe sion, le basket-ball, la bibliothèque, la vidéo – Verbe : s’écrire – Adverbes :


Écoute ! Regarde (le modèle) ! Répète ! Travaille avec ton voisin ou ta voisine ! oui, non, comme
Épelle les mots ! f Phonétique
f Fonction de communication Prononciation des lettres de l’alphabet – L’interrogation montante :
Épeler un mot : V, I, D, E accent aigu, O. M comme métro ?  (Question)
f Vocabulaire f Culture et civilisation
Repérage de l’alphabet : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U Quelques « spécialités gastronomiques françaises » : le croissant,
V W X Y Z – un accent aigu, un accent grave, un accent circonflexe, un trait la crêpe, la crème caramel
d’union, une majuscule, une minuscule, une cédille – Mots « transparents » f Matériel
ou déjà connus : le bébé, le jazz, l’hôtel (m.), le zèbre, le théâtre, la télévi- Livre page 5, CD. Cahier d’activités page 5, CD.

Livre de l′élève page 5


1. Écoute et répète l’alphabet !
Faites écouter le CD. Les élèves répètent les lettres de l’alphabet présentées sous forme de «  texte scandé  »
ou « rap ».
Script du CD :
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ!

2. Regarde le modèle ci-dessous ! Puis travaille avec ton voisin ou ta voisine sur la photo page 4 !
Demandez ici aux élèves de prendre modèle sur Pauline et Pierre. L’élève A regarde la photo, choisit un élément
(lieu, nourriture ou autre) et donne à l’élève B la première lettre du mot, par exemple : M. L’élève B devine alors de
quel mot il s’agit : M comme métro ! Puis c’est au tour de l’élève B de choisir un élément de la photo et à l’élève A de
deviner.
Si vous souhaitez introduire un peu de compétition, le « vainqueur » peut être celui qui a deviné le plus de mots
dans le temps imparti, deux minutes par exemple...

La super idée : Proposez aux élèves de travailler par paires : le travail par paires ou par tandems leur fournit des occasions d’en-
le travail par paires ! traînement à l’oral utiles et efficaces. Il multiplie aussi le temps de parole de chacun(e) et permet à tous d’être
actifs. Pendant que les élèves échangent par paires, allez d’un tandem à l’autre pour vérifier que l’activité se
déroule bien en français (!) et proposez votre aide, si besoin est.
Si vous ne pouvez pas corriger tous les élèves, tant mieux ! L’évaluation systématique des élèves seuls « devant le
groupe-classe » doit laisser de temps en temps la place à des moments où les élèves peuvent « s’exercer » et réu-
tiliser leurs acquis en dehors de toute pression et de toute tension ! Et puis faire des erreurs n’est pas un crime !
L’erreur est parfois une phase « nécessaire » de l’apprentissage et les élèves peuvent souvent se corriger entre eux …

3. Ça s’écrit comment ? Écoute et répète !


Signes Les élèves sont amenés à découvrir les termes accent aigu, accent grave, accent circonflexe et trait d’union qui sont
graphiques nécessaires pour épeler certains mots.
L’accent aigu est un signe graphique qui, placé sur le e, indique qu’il doit être prononcé [e] (é, fermé).
L’accent grave, placé sur le e, indique qu’il doit être prononcé [ɛ] (è, ouvert). L’accent grave est aussi possible sur le a (à)
et sur le u (où).
L’accent circonflexe, placé sur le e, indique qu’il doit être prononcé [ɛ] (ê, ouvert ; plus long à l’origine). L’accent circon-
flexe est possible sur toutes les voyelles (âge, être, île, côté, août).
Le trait d’union est un signe en forme de petit trait horizontal, servant de liaison entre les éléments de certains mots
composés (volley-ball, dix-huit, après-midi) et entre le verbe et le pronom postposé (Prends-le ! Où es-tu ?).
Faites écouter le CD. Les élèves répètent afin de bien comprendre et de mémoriser la manière d’épeler les mots
pour mieux aborder l’activité suivante.

8 huit
Script du CD :
croissant, ça s’écrit avec deux s [døzɛs].
cinéma, ça s’écrit avec un e accent aigu [aksãtegy]
crème, ça s’écrit avec un e accent grave.
crêpe, ça s’écrit avec un e accent circonflexe.
volley-ball, ça s’écrit avec un trait d’union.

4. Épelle les mots en français !


Faites écouter le CD. En suivant l’exemple proposé, les élèves épellent les mots indiqués. Vous pouvez écourter
l’activité ou donner d’autres mots, si vous le souhaitez.
Script du CD :
Exemple : vidéo : V, I, D, E accent aigu, O ! Maintenant, c’est à toi !

Cahier d’activités page 5


1. Phonétique → L’alphabet : écoute et répète les groupes de lettres !
Script du CD :
1. Toutes ces lettres contiennent le son [e], comme dans thé :
B [be] C [se] D [de] G [ʒe] P [pe] T [te] V [ve] W [dubləve]
2. Toutes ces lettres contiennent le son [ɛ], comme dans crêpe :
F [ɛf] L [ɛl] M [ɛm] N [ɛn] R [ɛʀ] S [ɛs] Z [zɛd]
3. Toutes ces lettres contiennent le son [a], comme dans bar :
A [a] H [a∫] K [ka]
4. Toutes ces lettres contiennent le son [i], comme dans film :
I [i] J [ʒi] X [iks] Y [igʀɛk]
5. Ces lettres contiennent le son [y], comme dans menu :
Q [ky] U [y]
6. Restent E [ø] et O [o] !

2. Retrouve des mots de la page 4 du livre et écris-les !


térom = métro
mécani = cinéma
lochatoc = chocolat
narseuttar = restaurant

3. Lis d’abord le tableau, puis réponds vrai ou faux !


1. faux : crêpe, ça s’écrit C minuscule R, E accent circonflexe, P, E.
2. vrai
3. faux : croissant, ça s’écrit C minuscule, R, O, I, deux S, A, N, T.
4. faux : français, ça s’écrit F minuscule, R, A, N, C cédille, A, I, S.
5. vrai
La majuscule est une lettre plus grande que la minuscule. Elle se met au commencement des phrases et des noms
propres.
La cédille est un petit signe graphique en forme de c retourné. Placé sous la lettre c suivie des voyelles a, o, u, ce signe
indique qu’elle doit être prononcée [s].

neuf 9
leçon 1 unité 1
bonjour !

f Consignes de classe f Phonétique


Écoute ! Joue ! Note les lettres dans l’ordre ! Observe bien ! Regarde ! Répète ! Difficultés possibles : [ɔ̃] et [j] (bonjour) ; [wa] (au revoir, moi) ; [y]
Réponds ! (salut) ; [wi] (oui) ; [ɔ̃] (pardon, non) – L’interrogation montante : Ça va ?
 (Question) Ça va. (Affirmation) – L'accent de durée
f Fonctions de communication
Saluer et prendre congé : Salut ! Bonjour ! Bonjour, monsieur ! Bonjour, f Culture et civilisation
madame ! Ça va ? Ça va, merci. Ça ne va pas. Ça va mal. Au revoir ! – Expri- Les salutations
mer la douleur, la surprise : Aïe ! – S’excuser : Pardon !
f Matériel
f Vocabulaire Livre page 6, CD. Cahier d’activités page 6, CD.
Adverbes : oui, non – Verbe : aller (ça va)

Livre de l’élève page 6


Présentation
Commencez la classe en disant Bonjour ! à vos élèves. Expliquez-leur (L1*) que cette salutation est utilisée tout aus-
si bien pour la matinée que pour l’après-midi. Accompagnez-la en donnant une poignée de main à vos élèves ou
en écartant les deux bras, un large sourire aux lèvres. Pour saluer un adulte que l’on ne connaît pas ou pas très bien,
précisez qu’on utilise Bonjour monsieur ! ou Bonjour madame ! Ajoutez que l’on peut dire Salut ! à un copain ou à un(e)
ami(e) pour le (la) saluer ou pour en prendre congé. Accompagnez cette salutation d’un petit signe de la main.
Introduisez également la structure Au revoir ! Accompagnez-la d’une gestuelle significative, par exemple en agi-
tant vivement la main au-dessus de la tête, tout en faisant mine de quitter la classe.

1. Écoute et réponds, c’est-à-dire répète ce que dit Léa, Théo, Max ou Agathe !
Faites ouvrir le livre à la page 6. Voici quatre amis, quatre copains : Léa (image 1), Théo (image 2), Max (image 3)
et Agathe (image 4).
Faites écouter le CD (au moins deux fois). Demandez aux élèves de répondre aux personnages, c’est-à-dire en fait
de répéter la structure que chacun produit !
Script du CD :
Léa : Bonjour ! – Théo : Salut ! – Max : Ça va ? … Moi, ça va ! – Agathe : Au revoir !

2. Écoute et observe bien ! Puis joue les scènes !


Les salutations Faites écouter le CD. Les « scènes » vont de gauche à droite. Demander aux élèves (L1) de bien écouter et observer
les sentiments ou sensations exprimés.
Script du CD :
Garçon : Bonjour ! – Fille 1 : Salut ! – Fille 2 : Bonjour !
Garçon 1 : Ça va ? – Fille : Oui, ça va, merci ! – Garçon 2 : Non, ça ne va pas ! Ça va mal !
Dame : Bonjour, monsieur ! – Monsieur : Bonjour, madame !
Garçon : Aïe ! – Fille : Pardon !
Garçon : Au revoir !
Faites reproduire les scènes. Demandez aux élèves de reproduire les intonations, les sentiments ou sensations
(gaieté, gêne, fatigue, colère, impatience) exprimés par les personnages ou d’en inventer d’autres !

3. Regarde d’abord les images, puis écoute et note les lettres dans l’ordre ! Tu as deux écoutes.
Faites d’abord observer les cinq situations aux élèves. Demandez-leur ensuite d’écouter le CD et de noter au fur et
à mesure sur une feuille de brouillon les lettres correspondant aux images : ils manifestent ainsi la compréhension
des situations, en s’aidant de tous les éléments possibles (voix, intonations, etc.). Vous pouvez éventuellement
corriger l’activité avec les élèves dès la deuxième écoute.

* L1 : langue maternelle ou langue d’enseignement.

10 dix
Script du CD :
Fille : Bonjour, madame !
Dame : Oh, bonjour ! (Image A)
Garçon : Bonjour, monsieur !
Monsieur : Bonjour ! (Image E)
Garçon 1 : Salut, ça va ?
Garçon 2 : Salut ! Non, ça ne va pas ! (Image B)
Monsieur : Aïe !
Garçon : Oh, pardon ! (Image D)
Garçon : Bonjour, ça va ?
Fille : Oui, ça va, merci ! Au revoir ! (Image C)
Faites rejouer ces petites scènes par vos élèves en leur demandant d’imiter la voix et les intonations des personnages !

La super idée : Faites aussi utiliser toutes ces salutations par paires ou par groupes dans d’autres situations. Indiquez par exemple
situations (L1) : « Maintenant vous êtes contents de vous voir ! » ou bien « Maintenant vous êtes pressés ! », ou bien « Mainte-
et jeux de rôles ! nant, vous n’êtes pas du tout ravis de vous rencontrer » ou encore « Maintenant, vous êtes fatigués ! », etc.
Vous pouvez aussi soumettre des « rôles » par paires (L1). Par exemple : « Vous êtes deux espions ! » Suggérez aux
élèves de vivre leur « personnage » de la voix et du corps… Personnages possibles : fantômes, robots, espions,
monstres, star de cinéma et ses « fans », héros de bandes dessinées, personnages historiques, etc.
Il s’agit d’un travail sur le « non-verbal », c’est-à-dire sur les gestuelles et le mime mais aussi sur les intonations
et les modalités de la voix : intensité (voix forte ou voix douce), timbre (voix aiguë ou voix grave), vitesse (rythme
lent ou rapide). C’est ce travail qui va rendre l’apprentissage plus vivant et plus efficace !

À propos des salutations, évoquez l’habitude entre amis et parents de se faire la bise, c’est-à-dire de s’embrasser
(deux, trois ou même quatre fois) sur les deux joues en signe de salut. Il est d’ailleurs courant, à la fin d’un cour-
rier, d’adresser de grosses bises ou bien un ou des bisou(s) à son correspondant !

Cahier d’activités page 6


1. Phonétique → Quelques conseils de prononciation – L’accent de durée
1. Écoute les conseils et répète !
Bonjour ! Prononce bien le [ʒ] : Bonjour ! Salut ! Prononce bien le [y] : Salut ! Ça va ? Moi, ça va ! Écoute et prononce bien
le [v] de va : Ça va ? Moi, ça va ! Au revoir ! Prononce bien le [vwa] de revoir : Au revoir !
2. Maintenant, écoute et lis ! Fais un peu durer les syllabes précédées de [ʼ] : c’est « l’accent de durée » !
Bon′jour ! Sa′lut ! Ça ′va ? Moi, ça ′va ! Au re’voir !
L’accent L’accent en français n’est pas un accent d’intensité (comme en espagnol, par exemple) mais un accent de durée : on
de durée fait durer un tout petit peu plus longtemps la dernière syllabe d’un mot ou d’un groupe de mots qui vont ensemble
(le « groupe rythmique »)..

2. Regarde et complète les bulles !


Image 1 : Salut ! Image 6 : Bonjour, monsieur !
Image 2 : Bonjour ! Image 7 : Ça va ? – Non, ça ne va pas !
Image 3 : Ça va ? – Oui, ça va, merci ! Image 8 : Aïe ! – Pardon !
Image 4 : Bonjour, madame ! Image 9 : Au revoir !
Image 5 : Ça va mal !

3. Décode les messages et écris-les !


Message 1 : AU REVOIR ! – Message 2 : BONJOUR ! – Message 3 : PARDON !
Ajoute des « , », un « ? », un « ! » et un « . » !
Bonjour, madame, ça va ? Oui, ça va bien, merci. Au revoir !

onze 11
leçon 2 unité 1
bonjour !

f Consignes de classe f Phonétique


Chante ! Coche (les nombres) ! Écoute ! Écris ! Épelle (les mots) ! Joue Difficultés possibles : [ɔ̃] (onze), [ε̃] (quinze, vingt), [s] et [z] (seize)
(au loto) ! Montre !
f Matériel :
f Fonction de communication Livre page 7, CD. Cahier d’activités page 7.
Compter de 0 à 20
f Vocabulaire
Révision des nombres de 1 à 10. Introduction des nombres : zéro, onze,
douze, treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf, vingt

Livre de l’élève page 7


Révision
Faites réviser les nombres de 1 à 10. Dictez des suites de nombres, par exemple :
a. trois, deux, sept, quatre, neuf : 3 – 2 – 7 – 4 – 9
b. cinq, un, deux, six, dix : 5 – 1 – 2 – 6 – 10
Ajoutez aussi zéro aux nombres proposés :
c. quatre, huit, cinq, trois, zéro, sept : 4 – 8 – 5 – 3 – 0 – 7
d. zéro, un, six, neuf, deux, huit : 0 – 1 – 6 – 9 – 2 – 8
Les élèves écrivent les nombres (en chiffres) sur une feuille ou dans un cahier. À la fin de l’activité, ils corrigent leur
résultat par paires. Passez cette activité en relais en demandant à un ou plusieurs élèves de soumettre à la classe
une « dictée de nombres ».

1. Écoute et chante les nombres jusqu’à 20 !


Faites d’abord lire et répéter les nombres de 0 à 20 sur la liste page 7. Puis faites écouter le CD. Les élèves répètent
peu à peu avec les deux chanteurs.
Script du CD : (La « chanson » est enregistrée deux fois.)
zéro, un, deux, trois / quatre, cinq, six, sept / huit, neuf, dix / douze, treize, quatorze / quinze, seize, dix-sept / dix-huit, dix-neuf
et vingt ! (…et vingt)
Demandez aux élèves d’observer la liste des nombres et de dire quels sont, selon eux, les nombres les plus faciles
et les nombres les plus difficiles à retenir. Regardez bien avec eux comment les nombres 17 (dix-sept), 18 (dix-huit)
et 19 (dix-neuf) sont formés. Comparez avec le système de numération dans leur propre langue.

2. Joue au loto ! Écris d’abord les huit nombres de 0 à 20 sur une feuille ! Puis écoute et coche les nombres !
La super idée : Demandez aux élèves de préparer une grille sur le modèle de la grille de loto du livre ou, plus simplement,
le jeu de loto ! d’écrire distinctement les huit nombres de 0 à 20 inscrits dans cette grille.
Expliquez-leur qu’ils vont entendre un jeu de loto : un « animateur » dit des nombres au micro. À chaque fois
qu’ils entendront un nombre qui apparaît dans leur grille, ils devront le cocher ou le barrer, selon le modèle
donné avec le numéro 19 (dix-neuf). L’élève qui, le premier ou la première, aura coché ou barré tous les nombres
de sa grille, devra dire loto ! S’il (elle) ne s’est pas trompé(e), il (elle) sera déclaré(e) « champion » ou « cham-
pionne » de loto !

Faites écouter le CD. Les élèves cochent les nombres au fur et à mesure. Les élèves ne devraient pouvoir dire loto
qu’après le nombre 8 (huit) dit par « l’animateur ».
Script du CD :
treize … quatre … quatorze … zéro … un … onze … dix-sept … deux … dix … trois … dix-neuf … quinze … cinq … vingt … six … seize
… sept … huit … douze … dix-huit … neuf …
Proposez une autre série : pendant que les élèves préparent leur grille et écrivent les huit nombres de leur choix,
notez sur une petite feuille les nombres de 0 à 20 sous forme de liste (en chiffres).

12 douze
Démarrez le jeu en disant chaque nombre deux fois à haute et intelligible voix et rayez à chaque fois le nombre de
votre liste : ainsi vous saurez exactement quels nombres vous avez déjà dits et vous pourrez facilement contrôler
les gagnants afin de les déclarer « champions » !

Continue à jouer au loto avec ton voisin ou ta voisine !


Passez l’activité en relais : proposez à un ou plusieurs élèves d’animer le jeu de loto ! Mais les élèves pourront
aussi jouer par paires avec leur voisin ou leur voisine !

3. Écoute et montre le bon robot !


Demandez d’abord aux élèves de repérer et dire les numéros des robots « à louer » : les lettres sont de couleur
jaune, rouge ou verte pour bien les différencier des chiffres. Faites trouver les « paires » de robots dont les numéros
sont presque semblables, à une lettre ou à un chiffre près. Demandez ensuite d’écouter le CD et de montrer quels
robots le « client » souhaiterait emporter !
Script du CD :
Bonjour ! Euh… Le ZX.18.5.0 ? Voyons…. Euh, non ! Le C.3BO, s’il vous plaît. Oh ! Le L2D2 ? Euh, non. Le J.9.15.1 ? Très bien.
Et… aussi le 6.2HA.14 ! Oui, voilà ! Merci !
Travail Proposez aux élèves de continuer l’activité par paires : l’élève A « nomme » un robot, l’élève B le montre. Puis c’est
par paires au tour de l’élève B de nommer le robot, etc.

Cahier d’activités page 7


3. Complète les séries de nombres !
a. treize – onze – neuf – sept – cinq – trois (retrancher 2 à chaque fois)
b. vingt – dix-sept – quatorze – onze – huit – cinq (retrancher 3 à chaque fois)
c. huit – dix – douze – quatorze – seize – dix-huit (ajouter 2 à chaque fois)
d. deux – six – dix – quatorze – dix-huit – vingt-deux (ajouter 4 à chaque fois)

treize 13
leçon 3 unité 1
bonjour !

f Consignes de classe f Grammaire


Associe ! Écoute ! Complète ! Ferme les yeux ! Maintenant, c’est à toi ! Regarde Le pronom interrogatif quoi (qu’) ? : Qu’est-ce que c’est ? – Les adjectifs
bien ! Réponds ! possessifs 1re personne du singulier : mon, ma – L’accord et la place de
l’adjectif qualificatif : un feutre noir, une trousse noire
f Fonctions de communication
Identifier quelque chose : Qu’est-ce que c’est ? C’est mon sac. (C’est) une f Phonétique
gomme blanche. L’interrogation montante et la liaison : C’estune trousse ?  (Ques-
tion) Oui, c’est ma trousse.  (Affirmation) – L'accent de durée
f Vocabulaire
Fournitures scolaires : un cahier, un crayon, un feutre, une gomme, un li- f Matériel
vre, un portable, une règle, un sac, un stylo-bille, une trousse – Couleurs : Livre page 8, CD. Cahier d’activités page 8, CD.
blanc, bleu, jaune, noir, rouge, vert

Livre de l’élève page 8


1. Écoute d’abord et regarde bien !
Demandez aux élèves d’écouter le CD, de répéter les noms correspondant aux photos de fournitures scolaires et
de bien retenir leur numéro !
Script du CD :
1. un sac 2. une trousse 3. un cahier 4. un stylo-bille 5. un livre 6. un portable 7. une règle 8. un crayon 9. une gomme
10. un feutre
Maintenant ferme les yeux et réponds !
Exemple : Numéro 3 : Qu’est-ce que c’est ? Un portable ? Un cahier ? – C’estun cahier !
La liaison Faites bien entendre et repérer la liaison entre le « t » de c’est et un !
Maintenant, c’est à toi !
Numéro 5 : Qu’est-ce que c’est ? Un livre ? Une trousse ? (Réponse : C’estun livre !)
Numéro 1 : Qu’est-ce que c’est ? Une gomme ? Un sac ? (Réponse : C’estun sac !)
Numéro 4 : Qu’est-ce que c’est ? Une règle ? Un stylo-bille ? (Réponse : C’estun stylo-bille !)
Numéro 10 : Qu’est-ce que c’est ? Un feutre ? Un crayon ? (Réponse : C’estun feutre !)

2. Écoute et complète à l’oral !


L’adjectif possessif Script du CD :
mon, ma Exemple : Un sac ? C’est mon sac ! – Une trousse ? C’est ma trousse !
Maintenant, c’est à toi !
Solutions : Un livre ? C’est mon livre !
– Un portable ? C’est mon portable ? – Un stylo-bille ? C’est mon stylo-bille !
– Un cahier ? C’est mon cahier ! – Une règle ? C’est ma règle !
– Une gomme ? C’est ma gomme ! – Un feutre ? C’est mon feutre !

3. Écoute puis associe chaque fourniture scolaire à sa couleur !


Faites écouter le CD et répéter les six adjectifs de couleur.
L’accord Puis introduisez le tableau page 8, en bas à droite. Demandez aux élèves de repérer les différences entre la colonne
et la place « masculin » et la colonne « féminin ». Dans la colonne « féminin », les adjectifs qualificatifs de couleur se termi-
de l’adjectif nent tous par un e.
qualificatif Indiquez que l’adjectif qualificatif s’accorde avec le nom auquel il se rapporte. Quand il s’agit d’un nom féminin,
on ajoute un –e à l’adjectif (à moins qu’il y en ait déjà un comme dans jaune ou rouge). À l’écoute, deux adjectifs
changent notablement de prononciation : verte et blanche ! Faites-les bien entendre.
Faites écouter les exemples sur le CD et faites remarquer que l’adjectif de couleur est placé après le nom !

14 quatorze
Script du CD :
bleu – jaune – rouge – vert – noir – blanc
Exemples : une trousse bleue – un stylo vert – une gomme blanche
En s’appuyant sur le tableau page 8, en bas à droite, les élèves associent chaque fourniture scolaire à sa couleur :
Solutions :
1. un sac rouge
2. une trousse bleue
3. un cahier blanc
4. un stylo(-bille) vert (et blanc)
5. un livre noir
6. un portable blanc
7. une règle jaune
8. un crayon rouge
9. une gomme blanche
10. un feutre bleu (et blanc)
Travail Proposez ensuite aux élèves de travailler par paires : l’élève A sort de sa trousse ou de son sac de classe un objet
par paires (dont le nom figure sur la liste des fournitures scolaires introduites). Son voisin ou sa voisine, l’élève B, le nomme
avec sa couleur (ou ses couleurs). L’élève A montre ainsi trois ou quatre objets. Puis c’est au tour de l’élève B de sortir
de sa trousse ou de son sac trois ou quatre objets et au tour de l’élève A de les nommer avec leur(s) couleur(s), etc.

Cahier d’activités page 8


3. Phonétique → L’interrogation montante et la liaison : écoute et répète ! Attention à l’accent de durée [ˊ] !
Veillez à ce que les élèves prononcent bien la liaison entre le « t » de c’est et un ou une. (La « liaison » sera étudiée plus
systématiquement dans l’unité suivante.)
Contrôlez aussi l’accent de durée, noté [′]. Rappel : l’accent en français n’est pas un accent d’intensité (comme en espa-
gnol, par exemple) mais un accent de durée : on fait durer un tout petit peu plus longtemps la dernière syllabe d’un
mot ou d’un groupe de mots qui vont ensemble (le « groupe rythmique »).
Script du CD :
Qu’est-ce que ′c’est ? Un ′livre ? – Non, c’estun ca′hier.
Un sac ′vert ? – C’est mon ′sac.
C’estune trousse ? – Oui, c’est ma ′trousse.
C’estun sty′lo ? – Non, c’estun ′feutre.

L’interrogation En français, pour poser une question, on fait monter la voix : on parle donc « d’interrogation montante ». Sinon, à
montante la fin d’une phrase, la voix descend.

quinze 15
leçon 4 unité 1
bonjour !

f Consignes de classe f Phonétique


Choisis ! Écoute ! Épelle ! Réponds ! Lève la main ! Présente-toi ! L’interrogation montante
f Fonction de communication f Culture et civilisation
Se présenter Des prénoms de jeunes adolescents français
– Images et couleurs de France – Fournitures scolaires
f Vocabulaire
Révisions : Bonjour ! Ça va ? Oui, ça va. – s’appeler, s’écrire f Matériel
Livre page 9, CD. Cahier d’activités page 10.
f Grammaire
L’adverbe interrogatif comment ? – Les pronoms toniques :
Moi, je m'appelle … Et toi ?

Livre de l’élève page 9


1. Et toi, comment tu t’appelles ?
Le projet de cette unité est d’être capable de se présenter en français, c’est-dire de donner son prénom (et son nom)
à un interlocuteur ou une interlocutrice francophone et de lui demander également comment il ou elle s’appelle.
Présentez-vous en français, par exemple : Je m’appelle (Madame)… Je m’appelle (Monsieur)… Épelez votre nom en
français !
Puis demandez à un élève : Et toi, comment tu t’appelles ? Demandez-lui également d’épeler son prénom en français.
Sollicitez deux ou trois élèves dans la classe.
Si les élèves ne connaissent pas encore très bien les prénoms des un(e)s et des autres, ils peuvent « en chaîne » ou
par groupes demander leur prénom. Mais s’ils connaissent parfaitement le prénom de chacun(e), il serait absurde
de leur demander de poser une question dont ils ont déjà la réponse… Il vaut mieux recourir alors à l’activité sui-
vante où les élèves vont se choisir une identité imaginaire (et donc inconnue des autres) !

2. Choisis une identité imaginaire ou un prénom français ! Écoute ton voisin ou ta voisine (A) et réponds-lui (B) !
Sur le modèle proposé, les élèves s’inventent une identité, en s’appuyant sur les listes de prénoms français ou
d’identités imaginaires. Les prénoms français fournis sont des prénoms portés actuellement par de jeunes
adolescent(e)s français(es).
Script du CD :
Exemple : A : Comment tu t’appelles ?
B : Je m’appelle Dracula !
A : Comment ça s’écrit ?
B : Ça s’écrit D majuscule R, A, C, U, L, A ! Et toi, comment tu t’appelles ?
A : Je m’appelle Cléopâtre ! (Rires)
À la fin du projet, chacun(e) se présente à la classe et présente son voisin ou sa voisine, selon l’exemple donné en
bas de la page, après avoir choisi – s’il ou si elle le souhaite – une identité imaginaire, par exemple :
Identités Astérix : personnage de bande dessinée. Son ami Obélix tombe un jour amoureux de Falbala, une jolie gauloise…
imaginaires Harry Potter : héros, avec Hermione et Ron, de la série littéraire de Joanne Kathleen Rowling…
Pocahontas : intrépide amérindienne présentée à la cour du roi d’Angleterre…
Superman : personnage doté de pouvoirs surhumains...
Tarzan : « seigneur de la jungle » dont Jane deviendra la compagne...
Mary Poppins : gouvernante aux pouvoirs magiques…
King Kong : gorille géant de huit mètres de haut…
Cléopâtre : reine d’Égypte, connue pour ses relations avec Jules César et Marc Antoine…
Dracula : comte et vampire sanguinaire…
Les élèves peuvent bien sûr choisir d’autres identités imaginaires !

3. Affirmation ou question ? Écoute et lève la main quand tu entends une question !


Proposez aux élèves de s’entraîner à repérer « l’interrogation montante » en français. Faites écouter le CD et de-
mandez-leur de lever la main quand ils entendent une question, c’est-à-dire quand ils entendent la voix monter.

16 seize
Script du CD :
Exemple : Bonjour, ça va ? () Oui, ça va. () Maintenant, c’est à toi !
1. C’estun livre. () – 2. C’est mon livre ? () – 3. Tu t’appelles Max ? () – 4. C’estun portable ? () – 5. Oui, c’estun portable. ()
En français, pour poser une question, on fait monter la voix : on parle donc « d’interrogation montante ». Sinon, à
la fin d’une phrase, la voix descend.

Cahier d’activités page 9


1. Remets le dialogue dans l’ordre !
C Bonjour, ça va ? B Je m’appelle Zoé.
F Oui, ça va, merci. A Ça s’écrit comment ?
E Comment tu t’appelles ? D Ça s’écrit avec un Z !

2. Coche la bonne phrase !


Portrait de Théo : Je m’appelle Théo (1). Portrait de Max : Il s’appelle Max (3).
Portrait d’Agathe : Elle s’appelle Agathe (2). Portrait de Léa : Elle s’appelle Léa (2).

3. Complète et envoie ce message à un(e) camarade ou à ton (ta) correspondant(e) !


Le message pourrait prendre la forme suivante :
Bonjour !
Je m’appelle … … . (prénom + nom)
Et toi, comment tu t’appelles ?
Ça va ? Moi, ça va.
Au revoir !
(Signature)

Cahier d’activités – Portfolio : Fais le point ! page 10


Un portfolio est un document qui témoigne de l’itinéraire d’apprentissage de l’élève, de ses efforts, de ses acquisi-
tions et de ses expériences personnelles. Sa tenue à jour aide l’élève à participer de façon consciente et active à son
apprentissage.
Une grille d’évaluation apparaît à la fin de chaque unité. Elle correspond au niveau A1 du Cadre européen commun de
référence pour les langues. À l’aide des descripteurs listés dans la grille, chaque élève pourra estimer son niveau dans
chacune des capacités suivantes : écouter et comprendre, lire et comprendre, prendre part à une conversation,
s’exprimer en continu (expliquer quelque chose) et écrire. Il pourra aussi évaluer ses compétences culturelles.
L’élève pourra suivre – unité après unité – ses progrès et ses efforts. Lorsqu’il changera de collège ou lorsqu’il pas-
sera dans une classe supérieure, il pourra aussi montrer, grâce aux grilles qu’il aura remplies, ce qu’il a appris en
français et comment il sait utiliser cette langue.
Pour faire le point sur ce qu’il « sait faire » en français, l’élève aura besoin de votre aide, par exemple pour traduire cer-
tains descripteurs ou pour être sûr qu’il ne se sous-estime ou surestime pas. Merci de l’accompagner dans cette tâche !

Cahier d’activités – Teste-toi ! page 11


Le corrigé des tests étant donné à la fin du cahier d’activités, l’élève pourra y recourir avec profit. Il s’agit donc
d’envisager ces tests plutôt comme des activités spécifiques de copie guidée.

Livre de l’élève – Culture et civilisation pages 12-13


Page 12 Associe avec la bonne photo. Puis repère sur la carte du monde, page 87, les territoires et les régions cités !
Solutions : 1-G, 2-E, 3-B, 4-A, 5-C, 6-F, 7-H, 8-D.
Page 13 Le carnet de correspondance sert à noter les messages des professeurs et de la direction du collège à l’attention
des parents, à signaler l’absence d’un professeur, à consulter l’emploi du temps, à régulariser les absences et les
retards, à noter les rendez-vous parents-professeurs, etc.
Un crayon à papier est un crayon noir.
LV2 signifie deuxième langue vivante étrangère.
Un répertoire est un carnet où on note des mots par ordre alphabétique.

dix-sept 17
leçon 1 unité 2
Moi, ma famille et mes animaux de compagnie

f Consignes de classe f Phonétique


Attention, il y a un intrus ! Choisis le bon âge (la bonne bulle) ! Écoute et ré- La liaison et l’enchaînement : unan [˜ � nɑ̃], deuxans [døzɑ̃],
œ
pète (la chanson) ! Fais un sondage ! Recopie ! troisans [trwɑzɑ̃], quatreans [katrɑ̃], cinqans [s῀ εkɑ̃], sixans
[sizɑ̃], septans [sεtɑ̃], huitans [ɥitɑ̃], neufans [nœvɑ̃], dixans
f Fonctions de communication [dizɑ̃], onzeans [῀ ɔ zɑ̃], douzeans [duzɑ̃], treizeans [trεzɑ̃], etc. –
Dire son âge et sa date d’anniversaire : Tu as quel âge ? J’ai 14 ans. Ton an- Difficultés possibles : [ӡ] (j’ai, janvier, juin, juillet, joyeux) ; [v] (janvier,
niversaire, c’est quand ? Mon anniversaire, c’est le … Bon (joyeux) anniversaire ! février, avril) ; [ɑ̃] (ans, quand, septembre, novembre, décembre)
– Compter jusqu’à 39
f Culture et civilisation
f Vocabulaire Une chanson d’anniversaire
L’âge (m.), un an, un anniversaire – Mois de l’année – Révision des nom-
bres de 0 à 20. Nombres de 21 à 39 – Verbe : avoir f Matériel
Livre page 14, CD. Cahier d’activités page 12, CD.
f Grammaire
L’adjectif possessif 1 personne du singulier : mon, ma – Le verbe avoir :
re

j’ai, tu as, il / elle a, nous avons, vous avez, ils / elles ont – L’apostrophe : j’ai,
c’est

Livre de l’élève page 14


1. Écoute et choisis le bon âge (la bonne bulle) pour : 1 Max – 2 Léa – 3 Théo – 4 Agathe ! Attention, il y a un « intrus » !
Max, Léa, Théo et Agathe se présentent et disent leur âge. Les élèves écoutent le CD et associe chaque portrait (un
numéro) à un âge (une lettre). Un âge ne convient pas : c’est « l’intrus ».
Script du CD :
Agathe : Je m’appelle Agathe et j’ai douzeans.
Max : C’est moi, Max : j’ai quatorzeans.
Théo : Je suis Théo et j’ai treizeans.
Léa : Je m’appelle Léa et j’ai onze…. euh, non quinzeans !
Solutions :
1-C : Théo a (13) treizeans.
2-A : Léa a (11) onzeans ! (Elle n’a pas quinzeans !)
3-D : Max a (14) quatorzeans.
4-B : Agathe a (12) douzeans.
L’intrus est : (15) quinzeans.

Et toi, tu as quel âge ?


Interrogez deux ou trois élèves. Puis chaque élève interroge son voisin ou sa voisine.

2. Écoute et répète (à voix basse ou dans ta tête) !


Faites écouter sur le CD l’animateur du jeu de loto à son micro. Les élèves répètent les nombres à voix basse ou
dans leur tête.
Script du CD :
Chaque nombre est répété deux fois : vingtet un, vingt-deux, vingt-trois, vingt-quatre, vingt-cinq, vingt-six, vingt-sept,
vingt-huit, vingt-neuf, trente, trente et un, trente-deux !

3. Écoute et recopie les mois d’anniversaire dans l’ordre !


Après avoir entendu la liste des mois, les élèves prennent leur cahier ou une feuille et écrivent les mois d’anniver-
saire dans l’ordre.
Script du CD :
Janvier, février, mars, avril, mai, juin, juillet, août, septembre, octobre, novembre, décembre !

18 dix-huit
4. Écoute bien ! Puis fais un sondage dans la classe !
Script du CD :
Juliette : Tonanniversaire, c’est quand ?
Hugo : Monanniversaire, c’est le vingt-huit mai !
Juliette : Et toi ?
Alice : Moi, c’est le premier janvier !
Juliette et Hugo : Waouh ! (Rires)
Sur le modèle proposé, chacun(e) interroge plusieurs camarades et note les dates d’anniversaire.

5. Écoute et répète la chanson !


Voilà une chanson d’anniversaire traditionnelle avec un petit couplet supplémentaire où il est question de bisou
(voir dans ce guide page 11) ! Si c’est (bientôt) l’anniversaire d’un(e) ou de plusieurs élèves, faites chanter la chanson
en leur honneur ! (La chanson est enregistrée deux fois.)
Script du CD :
Joyeuxanniversaire, Un bisou sur ta joue,
Joyeuxanniversaire, Une fleur sur ton cœur,
Joyeuxanniversaire, Léa, Un sourire pour te dire :
Joyeuxanniversaire ! « Joyeuxanniversaire » !

Cahier d’activités page 12


1. Complète avec les âges !
Image 1 : Il a 13 (treize) ans.
Image 2 : Elle a 30 (trente) ans.
Image 3 : J’ai 14 (quatorze) ans.
Image 4 : Tu as 19 (dix-neuf) ans.
Image 5 : Il a 21 (vingt et un) ans.
Image 6 : Elle a 11 (onze) ans.

2. Phonétique → La liaison et l’enchaînement


Script du CD :
1. Écoute d’abord les exemples !
unan, liaison [n] – troisans, liaison [z] – sixans, liaison [z] – cinqans, liaison [k] – septans, liaison [t] – neufans,
liaison [v]
2. Écoute et répète les enchaînements !
douzeans – treizeans – quatorzeans
3. Maintenant écoute les âges et complète le tableau ! Tu as deux écoutes !
trente et unans – vingt-cinqans – dix-neufans – vingt-sixans – dix-huitans.
Solutions : trente et unans : liaison [n] – vingt-cinqans : liaison [k] – dix-neufans : liaison [v] – vingt-sixans : liaison
[z] – dix-huitans : liaison [t]
La liaison Les élèves constatent que, lors d’une liaison, la voix ne s’arrête pas entre les mots. Faire une liaison, c’est prononcer
la lettre finale d’un mot (par exemple « n » [n] ou « t » [t]) avec la voyelle initiale du mot qui suit (ici [ɑ̃]). Parfois la
lettre finale change de son : le « f » [f] du mot neuf, se prononce alors [v] : neufans = [nœvɑ̃]

3. Écris les mois !


De gauche à droite et de haut en bas : juillet – janvier – octobre – mars – mai – décembre – juin – septembre – février –
avril – novembre – août

4. Écris la date de ton anniversaire !


Exemple : Mon anniversaire, c’est le vingt-quatre (24) mai !

dix-neuf 19
leçon 2 unité 2
Moi, ma famille et mes animaux de compagnie

f Consignes de classe f Grammaire


Complète ! Écoute ! Note les lettres dans l’ordre ! Observe ! Présente ! Répète  ! Le verbe être : je suis, tu es, il / elle est, nous sommes, vous êtes, ils / elles sont
Reproduis (ces répliques) ! – Les pronoms personnels 3e personne du singulier : il / elle – Pronoms
toniques au singulier : Moi, je suis … Toi, tu es … Lui, c’est … Elle, elle s’ap-
f Fonctions de communication pelle … – Le pronom interrogatif qui ? : Qui je suis ? C’est qui ? = Qui c’est ?
Se présenter : Tu es qui ? Je suis … Moi, c’est … – Identifier quelqu’un : C’est (Qui est-ce ?) La question porte sur quelqu’un.
qui ? Elle s’appelle comment ? Elle, c’est …
f Phonétique
f Vocabulaire La liaison : unami. Vousêtesamis ? (Les deux premières liaisons
un ami, une amie, une fée – Verbe : être sont « obligatoires ». La troisième ne l’est pas.)
f Matériel
Livre page 15, CD. Cahier d’activités page 13.

Livre de l’élève page 15


Présentation
Prendre une identité imaginaire… Beaucoup de jeunes adolescents aiment se glisser dans la peau d’un autre per-
sonnage : les contes, les légendes, les romans, les dessins animés, les films fournissent de nombreux héros aux-
quels s’identifier !
Ici, il est question de Merlin l’enchanteur, un mage ou magicien bénéfique de la mythologie celtique et de Morgane
la Fée, issue de la légende du roi Arthur.

1. Écoute et observe bien ! Puis reproduis ces répliques avec tes voisins ou tes voisines en choisissant d’autres identités !
Le verbe être Faites écouter le CD. Les élèves écoutent et observent les voix et intonations de Juliette, Alice et Lucas. Faites observer
les pronoms toniques 1re et 2e personnes du singulier (Moi, je suis… . Et toi, tu es qui ?).
Script du CD :
Juliette : Tu es qui ?
Lucas : Qui je suis ? Euh… Merlin ! (Rire)
Juliette : Merlin ? Et toi, tu es qui ?
Les pronoms Alice : Moi, je suis Morgane.
toniques moi et toi Juliette : Morgane ?
Alice : Oui ! Morgane la Fée !
Juliette : Vousêtesamis ?
Alice : Oui, nous sommesamis (Rires)
Par groupes de trois, les élèves reproduisent les répliques en s’appuyant sur d’autres identités imaginaires.
Rappel d’identités imaginaires possibles (voir dans ce guide page 16) : Astérix, Obélix, Falbala, Harry Potter, Hermione,
Pocahontas, Superman, Tarzan, Jane, Mary Poppins, King Kong, Cléopâtre, Dracula. Les élèves peuvent bien sûr choisir
d’autres identités !

2. Écoute et répète ! Puis présente tes ami(e)s sur ce modèle !


Faites écouter le CD. Ce sketch pourrait être la suite de l’activité précédente. Il permet de présenter, après les pro-
Les pronoms noms toniques de la 1re et 2e personnes du singulier vus plus haut (Moi, je suis… Toi, tu es…), ceux de la 3e personne du
toniques lui et elle singulier : Elle, c’est … . Lui, c’est… .
Script du CD :
Pauline : Elle s’appelle comment ?
Juliette : Elle, c’est Morgane la Fée. Elle est super ! (Rire)
Pauline : Et lui, c’est qui ?
Juliette : Lui, c’est Merlin. Il est génial ! Ils sontamis… (Rires)
Sur ce modèle, les élèves présentent les identités imaginaires choisies précédemment par leurs camarades.

20 vingt
3. Complète les phrases à l’oral !
En s’aidant du tableau en bas de la page 15 à droite, les élèves complètent les phrases :
Moi, je suis Merlin. – Toi, tu es Morgane. – Lui, c’est Merlin. – Elle, c’est une fée.

4. Écoute et note les lettres dans l’ordre ! Tu as deux écoutes !


Les élèves écoutent le CD et notent au fur et à mesure les lettres correspondant aux cinq énoncés. Vous pouvez
éventuellement corriger l’activité avec les élèves dès la deuxième écoute.
Script du CD :
(On entend Alice à travers une porte au téléphone.)
Pierre : C’estelle ! (E)
Alice : C’est qui ? (A) C’est toi, Merlin ? (C)
Pierre : Non, c’est moi, Dracula ! (B)
Alice : Oh non, c’est lui ! (D)
Solution : E / A / C / B / D

Cahier d’activités page 13


1. Le verbe être → Écris et complète le tableau !
1. Toi, tu es qui ?
2. Moi, je suis Astérix.
3. Et toi, tu es qui ?
4. Moi, je suis Obélix !
5. Vous êtes amis ?
6. Oui, nous sommes amis !
Conjugaison du verbe être : je suis, tu es, il / elle est, nous sommes, vous êtes, ils / elles sont

2. Les pronoms toniques ou accentués → Écris les bulles !


Image 1 : C’est elle !
Image 2 : C’est qui ?
Image 3 : C’est moi !
Image 4 : C’est toi, Tarzan ?
Image 5 : Non, c’est moi King Kong !
Image 6 : Oh non, c’est lui !

3. Écris à chaque fois la bonne question ! Choisis entre C’est qui ? (ou Qui est-ce ?) et Qu’est-ce que c’est ?
1. C’est qui ? (Qui est-ce ?) – C’est Harry Potter.
2. Qu’est-ce que c’est ? – C’est une gomme.
3. Qu’est-ce que c’est ? – C’est mon sac.
4. C’est qui ? (Qui est-ce ?) – C’est Agathe.
5. Qu’est-ce que c’est ? – C’est mon portable.
6. C’est qui ? (Qui est-ce ?) – C’est Cléopâtre.

vingt et un 21
leçon 3 unité 2
Moi, ma famille et mes animaux de compagnie

f Consignes de classe f Grammaire


Écoute le modèle ! Pose la question ! Regarde les exemples ! Le pluriel : un lapin, des lapins ; une souris, des souris – La négation : Des
poissons ? Je n’ai pas de poissons. Je n’ai pas d’ animal. – Les adjectifs pos-
f Fonction de communication sessifs 1re et 2e personnes du singulier : mon, ma, mes ; ton, ta, tes – Les
Présenter ses animaux : Tu as un chat ? un hamster ? J’ai un lapin. Je n’ai pas présentatifs : c’est / ce sont - L’apostrophe : je n’ai pas d’amis
de tortue.
f Phonétique
f Vocabulaire La liaison : C’est tonami. – Le « e muet » : une tortue∕, une perruche∕
Animaux domestiques : un animal / des animaux, un chat, un cheval / des
chevaux, un chien, un hamster, un lapin, une perruche, un poisson, un poney, f Culture et civilisation
une souris, une tortue Interculturel : les animaux de compagnie
f Matériel
Livre page 16, CD. Fiche photocopiable 1 (Animaux). Cahier d’activités
page 14, CD.

Livre de l’élève page 16


Présentation
Avoir un animal de compagnie à la maison ou pas. Lequel ? un chat ? un hamster ? un chien ? L’animal domestique
est souvent, pour le jeune garçon ou la jeune fille, un compagnon, un confident, un ami. Il fait partie lui aussi de la
famille. Mais là encore, on peut s’inventer un animal familier, si les conditions ne permettent pas d’avoir un animal
de compagnie véritable.

1. Écoute et regarde !
Faites écouter le CD. Les élèves repèrent le vocabulaire qui pourra être utilisé plus tard et la manière de présenter
son animal de compagnie, réel ou imaginaire.
Script du CD :
Agathe : Salut ! Je suisAgathe. J’ai un chat. Il a troisans. J’ai aussi une perruche !
Théo : C’est moi, Théo : J’ai des poissons ! Regarde, ils sont super !
Léa : Moi, je n’ai pas de chat, je n’ai pas de perruche, je n’ai pas de poisson : je n’ai pas d’animal !

2. Écoute et répète ! Puis regarde les exemples et réponds aux questions !


Proposez aux élèves de réécouter les noms des animaux introduits par Agathe, Théo et Léa (un chat, une perruche,
des poissons) ainsi que d’autres noms d’animaux domestiques. Demandez-leur de répéter ces mots à voix basse ou
dans leur tête afin de mieux les mémoriser.
Script du CD, 1re partie :
un chat – une perruche – des poissons – un chien – un lapin – une souris – une tortue – un hamster – un poney
Script du CD, 2e partie :
Et toi, tu as un animal ? Tu as un chien ? une tortue ? un hamster ? des poissons ?
La négation Lucas : Oui, j’ai un chien. Il s’appelle Rex. Il a troisans.
Pauline : Non, je n’ai pas d’animal !
Hugo : Non, Je n’ai pas de tortue !
Alice : Non, je n’ai pas de hamster !
Pierre : Non, je n’ai pas de poissons !
Interrogez quelques élèves : Ils présentent à l’oral leur animal (réel ou imaginaire), avec son nom et son âge. Uti-
lisez également les techniques, vues plus haut, de sondage ou d’interview par paires ou par groupes, afin qu’un
maximum d’élèves puissent s’exprimer.
Exemple : Moi, j’ai un chien. Il s’appelle Hobbit. Il a 5 ans. Il est super.
Variante : Utilisez la fiche photocopiable 1 (Animaux). Découpez ou faites découper les images. Faites tirer au sort
par un élève une image : c’est l’animal qu’il possède. Il le présente en lui imaginant un nom et un âge. Faites passer
plusieurs élèves.

22 vingt-deux
3. Écoute le modèle ! Puis associe et pose la question à ton voisin ou à ta voisine !
Demandez d’abord aux élèves de décrire les animaux dans la partie droite :
A : Ce sont deux perruches. B : C’estun chat. C : C’estun lapin. D : C’estun poisson. E : C’estune tortue. F : C’estun chien.
Puis demandez-leur de les associer à un « propriétaire », c’est-à-dire à l’un des portraits sur la gauche. Faites-leur
chercher des indices qui permettent de trouver un trait commun ou une ressemblance entre le propriétaire et son
animal familier !
Les adjectifs Faites écouter le CD. Les élèves écoutent le modèle qui leur permet de mener ensuite l‘activité par paires : l’élève A
possessifs associe d’abord l’animal au propriétaire, par exemple : 1-A. Puis il pose la question en employant ce sont ou c’est et
l’adjectif possessif 2e personne du singulier ton, ta ou tes. L’élève B confirme ou infirme : Oui, c’est mon… ! Non, ce n’est
pas ma … ! Non, ce ne sont pas mes … !
Script du CD :
1-A : Ce sont tes perruches ? – Pirate : Non, je n’ai pas de perruches !
1-B : C’est ton chat ? – Pirate : Oui, c’est mon chat ! Ah, ah, ah !
Solutions :
2-D : C’est ton poisson ? – Squelette : Oui, c’est mon poisson !
3-F : C’est ton chien ? – Robot : Oui, c’est mon chien !
4-C : C’est ton lapin ? – Chevalier : Oui, c’est mon lapin !
5-A : Ce sont tes perruches ? – Vampire : Oui, ce sont mes perruches !
6-E : C’est ta tortue ? – Star du rock : Oui, c’est ma tortue !

Cahier d’activités page 14


1. Le verbe avoir → Entoure selon le modèle et complète le tableau !
Conjugaison du verbe avoir : j’ai, tu as, il / elle a, nous avons, vous avez, ils / elles ont

2. L’apostrophe → Regarde bien les exemples et complète !


1. un lapin → le lapin
2. un ami → l’ a mi
3. une perruche → la perruche
4. un anniversaire → l’ a nniversaire
5. un chat → le chat
6. une souris → la souris
L'apostrophe L’apostrophe (‘) est un signe graphique qui sert à indiquer l'élision d'une voyelle : « a » comme dans l'amie [au lieu
de la amie], « e » comme dans j’ai [au lieu de je ai], « i » comme dans s’il [au lieu de si il] ou « u », comme dans t'as vu ?
en langage familier [au lieu de tu as vu ?].
Cette élision se produit devant un mot commençant par a, e, i, o, u ou un h muet.

3. La négation → Réponds !
1. Tu as un poney ? – Non, je n’ai pas de poney.
2. Tu as un a nimal ? – Non, je n’ai pas d’ a nimal.
3. Tu as un chien ? – Non, je n’ai pas de chien.
4. Tu as une tortue ? – Non, je n’ai pas de tortue.
5. Tu as un a mi ? – Non, je n’ai pas d’ a mi.

4. Complète avec C’est ou Ce sont, ajoute ton, ta ou tes et relie le mot à l’image !
Ce sont tes chats. C’est ton chien. Ce sont tes perruches. C’est ta tortue.
Ce sont tes souris. C’est ton poney. C’est ton lapin. Ce sont tes poissons.

5. Phonétique → La liaison avec les sons [n] et [t] : écoute et répète !


Script du CD :
C’est tonami ? C’estunami.
C’est tonanimal ? C’estunanimal.
C’est tonanniversaire ? C’estunanniversaire.
La liaison Rappel : les élèves constatent que, lors d’une liaison, la voix ne s’arrête pas entre les mots. Faire une liaison, c’est
prononcer la lettre finale d’un mot (par exemple ici « n » [n] ou « t » [t]) avec la voyelle initiale du mot qui suit (ici
[ɑ] ou [œ]).

vingt-trois 23
leçon 4 unité 2
Moi, ma famille et mes animaux de compagnie

f Consignes de classe f Grammaire


Observe bien ! Montre des photos (ou des dessins) et présente ta famille réelle Le pluriel : une sœur, deux sœurs – Le verbe avoir – La négation : Tu as un
ou imaginaire ! frère ? Non, je n' ai pas de frère. – Les présentatifs : voici / voilà, c’est – Les
adjectifs possessifs : mon, ma, ton, ta
f Fonction de communication
Présenter sa famille : Mon père s’appelle Antoine. Voilà ma mère. Je n’ai pas f Phonétique
de sœur. Le « e muet » : père∕, mère/, frère/
f Vocabulaire f Culture et civilisation
la famille, la fille (unique), le fils (unique), le frère, la grand-mère, le grand- Les Français et leurs animaux de compagnie – Des fêtes pour les
père, la mère, l’oncle (m.), le père, la sœur, la tante – Conjonction : et parents et les grands-parents
– Prépositions : voici, voilà
f Matériel
Livre page 17, CD. Cahier d’activités page 15, CD.

Livre de l’élève page 17


1. Écoute et montre la bonne photo !
Le projet de cette unité est d’être capable de présenter sa famille. Il peut y avoir parfois un contexte familial
douloureux (séparation ou remariage des parents, décès, etc.) : l’élève peut alors s’inventer une famille fictive. Cet
« imaginaire » permet de créer des situations à la fois fonctionnelles et motivantes, dont il sera question à la fin de
la leçon.
Faites entendre les présentations sur le CD. Les élèves manifestent leur compréhension en désignant à chaque fois
la bonne photo : les indices sont les voix et / ou les nombres !
Script du CD :
Juliette : Bonjour ! Je m’appelle Juliette ! J’ai un frère. (Photo 2)
Pierre : Salut ! Moi, j’ai deux sœurs ! (Photo 1)
Hugo : Moi, je m’appelle Hugo. J’ai une sœur et un frère ! (Photo 3)
Pauline : Moi, je n’ai pas de sœur et je n’ai pas de frère. (Photo 4)
Le pluriel Observe bien ! Faites observer aux élèves la marque du pluriel : J’ai deux sœurs ! Faites aussi bien remarquer la
présence de la conjonction et : J’ai une sœur et un frère. Elle avait déjà été entendue dans l’Unité 1 (Et toi, comment tu
t’appelles ?)
La négation Faites également prendre conscience de la construction de la négation ne … pas, (ici n’ … pas, étant donné l’élision)
qui encadre le verbe, suivie de l’article de : Je n' ai pas de frère.

2. Et toi ? Tu as une sœur ? Tu as un frère ? (Tu as une demi-sœur ? Tu as un demi-frère ?) Tu n’as pas de sœur ? Tu n’as pas de
frère ? (Tu es fils unique ? Tu es fille unique ?)
Expliquez si nécessaire (L1) demi-sœur et demi-frère, ainsi que fils unique et fille unique.
Interrogez quelques élèves. Puis demandez à chacun(e) d’interroger son voisin ou sa voisine.

3. Écoute et note les lettres dans l’ordre ! Tu as deux écoutes !


Faites écouter le CD et faites noter au fur et à mesure les lettres correspondant aux « photos » de la famille de Max.
Vous pouvez corriger l’activité avec les élèves dès la deuxième écoute.
Les présentatifs Script du CD :
Exemple : Max : Voici mon père ! Il s’appelle Antoine : (« Photo » A) – C’est ma mère. Elle s’appelle Lucie : (« Photo » C) – Lui,
Les adjectifs c’est mon grand-père : (« Photo » D) – Elle, c’est ma grand-mère : (« Photo » B) – Voici mononcle : (« Photo » F) – C’est ma
possessifs tante : (« Photo » E). Oui, ma mère a une sœur et un frère ! Moi, je n’ai pas de frère et je n’ai pas de sœur…
Solution : A / C / D / B / F / E

4. Le « e muet » → Écoute ! Tu entends un « e » à la fin des mots père, mère, frère, etc. ?
Script du CD 1re partie :
Père – mère – frère – grand-père – grand-mère – anniversaire.
Faites bien constater qu’on n’entend pas le « e » à la fin des mots : c’est le « e muet ».
Script du CD 2e partie : Maintenant chante le rap !
Mon père, ma mère, mon frère / sont là pour mon anniversaire ! (Rires)

24 vingt-quatre
 À toi ! Montre des photos (ou des dessins) et montre ta famille (réelle ou imaginaire) !
La super idée : Demandez aux élèves d’apporter des photos de leur famille réelle ou bien, s’ils préfèrent se choisir une famille
se choisir fictive, des photos de champions sportifs, de vedettes de cinéma, de la télé ou de la chanson, de personnages
une famille fictive ! littéraires ou historiques, etc. Puis par paires ou par groupes de quatre, chacun(e) présente sa famille réelle ou
imaginaire selon le modèle donné par Max : Voici mon père : il s’appelle X ! Lui, c’est mononcle ! Il s’appelle Y ! etc.

Cahier d’activités page 15


1. Complète les phrases !
1. J’ai un frère. – 2. J’ai deux frères. – 3. J’ai une sœur. – 4. Je suis fils unique.

2. Complète et relie les mots aux personnes !


C’est mon père. Il s’appelle Antoine. Voilà ma mère. Elle s’appelle Lucie. Lui, c’est mon grand-père et elle, c’est ma
grand-mère. Ma tante s’appelle Flora et mon oncle ? Il s’appelle Marc.

3. Regarde et lis le texte ! Vrai ou faux ? Si c’est faux, corrige !


1. Faux : Il s’appelle Greg. 3. Vrai 5. Vrai
2. Faux : Il a vingt et un ans. 4. Faux : Il a deux frères, il n’a pas de sœur.

4. Phonétique → Le « e muet » : barre d’abord le « e muet » dans les phrases ! Puis écoute et lis !
Voilà ma famille/ : ma mère/, mon père/, mon frère/, ma tante/… Elle/ a quelâge/ ? Trente/ans ! Et voici ma perruche/
et ma tortue/. Elle/ s’appelle/ Falbala et elle/ a quatorze/ans, comme/ moi ! Monanniversaire/, c’est le trente/et un
décembre/ : c’est super !

Livre de l'élève – Culture et civilisation page 21


1. Lis le texte ! Puis recopie la grille sur une feuille et complète-la !
Solutions : Mars : Fête des Grands-Mères, premier dimanche de mars – Mai : Fête des Mères, dernier dimanche de mai –
Juin : Fête des Pères, troisième dimanche de juin – Octobre : Fête des Grands-Pères, premier dimanche d’octobre.

Livre de l'élève – On révise et on s'entraîne pour le DELF A1 pages 22 et 23


Compréhension de l'oral
1. Écoute et coche la bonne réponse ! Lis d’abord les phrases. Tu as deux écoutes !
Script du CD :
Bonjour ! Je m’appelle Clara. J’ai 13 ans. J’ai un frère, oui… je n’ai pas de sœur. Mais… ça va….

Solutions : 1. Clara a 13 ans. 2. Elle a un frère mais pas de sœur.

2. Écoute et numérote les situations ! Regarde d’abord les images ! Tu as deux écoutes !
Script du CD :
1. Pour mon anniversaire, je veux… euh… une tortue !
2. Oui, un chien ! Je voudrais un chien pour mon anniversaire !
3. Alors, moi, pour mon anniversaire, je veux une souris… non, je veux un hamster !

Solutions : Image A : Situation n° 2 – Image B : Situation n° 3 – Image C : Situation n° 1


Compréhension des écrits
1. Lis et coche les bonnes réponses !
1. Ce message s’adresse au frère de Jules. 3. L’idée de Jules pour le cadeau, c’est un sac.
2. C’est bientôt la Fête des Mères.

2. Lis cette description et écris les prénoms de Jules et de Luna sous leur trousse !
1. C’est la trousse de Jules. 2. C’est la trousse de Luna.

vingt-cinq 25
leçon 1 unité 3
Mes goûts

f Consignes de classe f Phonétique


Écoute et note dans l’ordre ! Écoute et répète ! Écoute et complète à l’oral ! Les sons [ɔ̃] (poisson) et [ɑ̃] (orange) – Difficultés possibles : les sons [ӡ]
(fromage, orange) et [g] (gâteau, glace).
f Fonction de communication
Identifier quelque chose : Il y a des sandwichs ? Non, il y a de la pizza. f Culture et civilisation
Interculturel : ce qu’on peut boire et manger à une fête d’anniver-
f Vocabulaire saire
les chips (f. pl.), le coca, l’eau (f.), le fromage, le gâteau au chocolat, la glace,
le jus d’orange, la pizza, le poisson, la salade, le sandwich – Verbe : avoir f Matériel
(il y a) Livre page 24, CD. Fiche photocopiable 2 (Aliments et boissons) : une
photocopie par paire. Cahier d’activités page 20, CD.
f Grammaire
Les partitifs : de + le = du ; de + la = de la ; de + les = des – L’expression il y a :
Il y a du coca. Il y a des chips. Il n' y a pas de de gâteau

Livre de l’élève page 24


Présentation
Qu’est-ce qu’on mange et qu’est-ce qu’on boit quand on est invité à une fête d’anniversaire ? On mange de la sala-
de ? des chips ? du gâteau au chocolat ? On boit du coca ? du jus d’orange ? Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Léa.
Qu’a-t-elle prévu pour les amis qu’elle a invités ?

1. Agathe, Max et Théo sont invités à la fête d’anniversaire de Léa. Écoute et note dans l’ordre les numéros des aliments et
des boissons cités (voir 2) ! Tu as deux écoutes !
Script du CD :
Agathe : Super ! Il y a du fromage, de la pizza, du coca et des chips ! Il y a aussi du jus d’orange, des sandwichs et… de la glace !
Mmm…
Max : Il y a du gâteau au chocolat ! Génial !
Solutions :
1 (du fromage) – 2 (de la pizza) – 3 (du coca) – 5 (des chips) – 7 (du jus d’orange) – 8 (des sandwichs) – 10 (de la glace)
– 11 (du gâteau au chocolat)

2. Écoute et répète (à voix basse ou dans ta tête) !


Il y a… Les élèves sont conviés à répéter les noms précédés d’un article partitif, afin de les entraîner à les réutiliser dans des
situations de communication où les noms d’aliments et de boissons sont employés après il y a (du, de la, des…) ou je
voudrais (du, de la, des…). Il s’agit aussi, bien sûr, de bien les préparer à l’activité 3.
Script du CD :
du fromage – de la pizza – du coca – de la salade – des chips – de l’eau – du jus d’orange – des sandwichs – du poisson – de la
glace – du gâteau au chocolat !

3. Écoute et complète à l’oral ! Qu’est-ce qu’il y a pour la fête d’anniversaire de Léa ?


Faites écouter l’exemple sur le CD et demandez aux élèves de compléter les phrases à l’oral !
Script du CD :
Exemple : La pizza ? Il y a de la pizza ? Oui ! – Le poisson ? Il y a du poisson ? Non ! À toi !
Solutions :
La salade ? Il y a de la salade ? – Non ! (Il n’y a pas de salade.)
Le coca ? Il y a du coca ? – Oui !
Les chips ? Il y a des chips ? – Oui !
L’eau ? Il y a de l’eau ? – Non ! (Il n’y a pas d’eau.)
Les sandwichs ? Il y a des sandwichs ? – Oui !
Le gâteau au chocolat ? Il y a du gâteau au chocolat ? – Oui !
La pizza ? Il y a de la pizza ? – Oui !
Le fromage ? Il y a du fromage ? – Oui !

26 vingt-six
Les partitifs Indiquez (L1) que lorsqu’en français on veut parler de la quantité non définie d’un produit (boisson, aliment, etc.),
on utilise un « article partitif » (préposition de + article défini). L’article partitif au masculin est du (de + le), de la au
féminin (de + la) et de l’ devant une voyelle a, e, i, o, u, y ou un h muet (de l’eau). Des est l’article indéfini au pluriel.
Distribuez une photocopie de la fiche photocopiable 2 par paire. Ne faites utiliser que les 9 dernières images dont
le vocabulaire a été vu : pizza, coca, chips, eau, jus d’orange, sandwich, poisson, glace, gâteau. La question est toujours :
qu’est-ce qu’il y a pour la fête d’anniversaire de Léa ?
Travail Les élèves découpent les 9 images, puis l’élève A tire au sort une image et demande, par exemple, (sur le modèle
par paires de l’activité précédente) : Le poisson ? Il y a du poisson ? L’élève B répond : Non ! (Il n’y a pas de poisson !) Puis c’est au tour
de l’élève B de tirer une image au sort, etc. Chaque bonne réponse rapporte un point !

Cahier d’activités page 20



1. Complète !
fromage coca jus d’orange glace
pizza chocolat salade gâteau

2. L’article partitif → Qu’est-ce qu’il y a pour l’anniversaire de Léa ? Complète et réponds !
1. Il y a du fromage ? Oui, il y a du fromage.
2. Il y a de la pizza ? Oui, il y a de la pizza.
3. Il y a du jus d’orange ? Oui, il y a du jus d’orange.
4. Il y a de la salade ? Non, il n’y a pas de salade.
5. Il y a des chips ? Oui, il y a des chips.
6. Il y a du poisson ? Non, il n’y a pas de poisson.
7. Il y a de la glace ? Oui, il y a de la glace.
8. Il y a des sandwichs ? Oui, il y a des sandwichs.

3. Phonétique → Les sons [ɔ̃] et [ɑ̃]


1. Écoute et coche la case quand tu entends le son [ɑ̃] de croissant ! Tu as deux écoutes !
Script du CD, 1re partie :
croissant – poisson – orange – onze – trente – français – cinq – sandwich
Solutions (numéros des cases à cocher) : 1, 3, 5, 6, 8
2. Les sons [ɔ̃] et [ɑ̃]: écoute et complète les mots ! Tu as deux écoutes ! Puis lis les phrases !
Script du CD, 2e partie :
– Tu as des poissons ?
– Non.
– Tu as des croissants ?
– Oui, onze !
– Mon anniversaire, c’est le trente et un décembre !
– Le français, c’est super !
Les sons [ɔ̃] et [ɑ̃] Indiquez bien à vos élèves que pour la prononciation du son [ɔ̃], la bouche est presque fermée et les lèvres sont
arrondies. Pour la prononciation du son [ɑ̃], la bouche est assez ouverte et les lèvres ne sont pas arrondies. Ces
deux sons font partie des « voyelles nasales ».

vingt-sept 27
leçon 2 unité 3
Mes goûts

f Consignes de classe Il y a du melon. Il y a des croissants. – La négation avec il y a : Il n' y a pas


Regarde ! Écoute, répète les mots et donne le bon numéro ! Ferme ton livre de crème caramel.
(ou ferme les yeux) ! Joue avec ton voisin ou ta voisine ! Utilise tous les mots f Phonétique
que tu connais ! Difficultés possibles : les sons [ɔ̃] (melon) et [ɑ̃] (croissant) ; le son [kr]
f Fonction de communication (crêpe, crème, croissant) ; le son [g] (escargot, nougat)
Identifier quelque chose : Il y a des crêpes ? Oui, les crêpes, c’est le numéro 5. f Culture et civilisation
f Vocabulaire Produits de France et spécialités régionales – L’alimentation des
le camembert, la crème caramel, la crêpe, le croissant, l’escargot (m.), le jus Français
d’orange, le melon, le nougat, l’olive (f.), le pain, la quiche, etc. f Matériel
f Grammaire Livre page 25, CD. Cahier d’activités page 21.
Les partitifs : de + le = du ; de + la = de la ; de + les = des – L’expression il y a :

Livre de l’élève page 25


1. Regarde ces « produits de France » ! Écoute, répète les mots et donne le bon numéro !
Voici la photo de quelques produits de France ! Faites écouter le CD et répéter les mots. Les produits sont nommés
dans l’ordre des numéros pour permettre une compréhension immédiate. Les élèves peuvent donner le numé-
ro des produits au fur et à mesure afin de réutiliser les nombres de 1 à 10. Certains mots ont déjà été vus dans
l’unité 0 : crème caramel, crêpe, croissant et quiche.
Script du CD :
Il y a… du melon (1) – du camembert (2) – desolives (3) – des croissants (4) – des crêpes (5) – de la crème caramel (6) – de la
quiche (7) – du pain (8) – du nougat (9) – et desescargots (10) !
Produits de France Faites repérer, sur la carte page 21 du cahier d’activités ou dans le manuel page 86, les régions de France d’où vien-
nent le melon et les olives (par exemple, Provence et Corse), le camembert (Normandie), les crêpes (Bretagne), le
nougat (Montélimar, dans la région Rhône-Alpes), les escargots (Bourgogne) et la quiche (Lorraine). Les dessins d’un
melon, d’un camembert, de crêpes, d’olives (branche d’olivier), d’un escargot et d’une quiche sont d’ailleurs bien repéra-
bles sur la carte du manuel page 86.
La quiche qui figure sur la photo page 25 est une quiche aux légumes et le pain à l’arrière-plan est une baguette, un
des symboles typiques de la France : elle se serait développée à Paris dans les années 1920, en même temps que le
fameux croissant !

2. Retrouve l’article défini des noms des « produits de France » de l’exercice 1 !


Solutions :
du melon  le melon
du camembert  le camembert
des olives  les olives
des croissants  les croissants
des crêpes  les crêpes
de la crème caramel  la crème caramel
de la quiche  la quiche
du pain  le pain
du nougat  le nougat
des escargots  les escargots

3. Regarde bien la photo ! Puis ferme ton livre (ou ferme les yeux) et joue avec ton voisin ou ta voisine !
La super idée :
Faites d’abord découvrir le modèle de l’activité grâce au dialogue entre Alice et Pierre. Faites bien repérer com-
un jeu de mémoire !
ment Pierre répond négativement à la question d’Alice : Il y a de la pizza ? – Non, il n' y a pas de pizza. (Rappel de
la négation ne … pas de.)

28 vingt-huit
Demandez ensuite aux élèves de bien regarder la photo de l’activité 1 pendant une ou deux minutes pour mé-
moriser les produits et leur numéro. Puis demandez-leur de fermer leur livre et posez par exemple les ques-
tions suivantes : Il y a des chips ? (Réponse : Non, il n’y a pas de chips !) Il y a desolives ? (Réponse : Oui, il y a desolives.
C’est le numéro 3 !),
Sollicitez aussi les élèves par équipes et/ou passez l’activité en relais par paires.

L’alimentation Comme beaucoup d’autres, les Français aiment bien manger et boire : l’alimentation est souvent riche en matiè-
des Français res grasses et en vins ! On parle du paradoxe français pour désigner une apparente contradiction entre la pratique
alimentaire des Français et leur santé, qui est assez bonne. La consommation de vin rouge à dose raisonnable (qui
préviendrait le développement des maladies cardio-vasculaires !), celle de poissons ainsi que de fruits et légumes
frais pourraient expliquer ce paradoxe…
Des spécialités Même si les Français achètent de plus en plus de plats cuisinés ou des produits surgelés, ils prennent encore le
régionales temps de faire la cuisine, pendant le week-end, par exemple. Beaucoup de spécialités régionales comme la fondue
savoyarde, la quiche lorraine, la choucroute alsacienne, les crêpes bretonnes, la ratatouille niçoise, la bouillabaisse (soupe de
poissons) marseillaise, le cassoulet du Languedoc, le gâteau basque, l’aligot auvergnat, les escargots de Bourgogne, la flami-
che picarde, le gratin dauphinois, etc. restent très appréciées.
Chaque région possède aussi ses fromages (il y aurait autant de fromages en France que de jours de l’année !), ses
vins, ses desserts et ses confiseries…

Cahier d’activités page 21


1. Écris !
Les élèves décodent les dessins et écrivent les mots correspondants sur les pointillés. Ils rayent au fur et à mesure
les mots utilisés dans le cadre au-dessus de la carte de France.

2. Complète le menu ! En France, on prend une entrée, un plat, un dessert et une boisson !
Entrées : Escargots – Melon – Salade – Tomates
Plats : Quiche – Pizza – Poisson – Poulet
Desserts : Crème caramel – Crêpes – Gâteau (au chocolat) – Glace
Boissons : Coca – Eau – Jus d’orange – Jus de pomme

vingt-neuf 29
leçon 3 unité 3
Mes goûts

f Consignes de classe f Grammaire


Joue avec ton voisin ou ta voisine ! Écoute l’exemple ! Complète à l’oral ! Tu Un verbe en –er : aimer : j’aime, tu aimes, il / elle aime, nous aimons, vous
entends le son… combien de fois ? aimez, ils / elles aiment – Le verbe vouloir : je veux, tu veux, il / elle veut,
nous voulons, vous voulez, ils / elles veulent
f Fonctions de communication
Exprimer une demande : Tu veux du fromage ? Oui, je veux bien, merci ! – f Phonétique
Exprimer ses goûts et décrire les goûts de quelqu’un : J’aime le poisson. Elle Les sons [ɔ̃] (poisson) et [ɑ̃] (orange)
aime la glace. Elle n’aime pas les olives.
f Culture et civilisation
f Vocabulaire Interculturel : les goûts alimentaires
Révision du vocabulaire des aliments et des boissons. – Verbe : aimer
f Matériel
Livre page 26, CD. Fiches photocopiables 2 et 3 (Aliments et boissons) :
images agrandies à la photocopie. Cahier d’activités page 22, CD.

Livre de l’élève page 26


Révision
1 2 3
Faites réviser les noms d’aliments ou de boissons vus dans la leçon précédente grâce à
un jeu de mémorisation. Fixez au tableau à l’aide de pâte adhésive les 6 premières ima-
ges issues de la fiche photocopiable 2, agrandies à la photocopie et écrivez au tableau
un numéro de 1 à 6 au-dessus de chaque image. 4 5 6
Demandez aux élèves de bien mémoriser l’emplacement des images.

La super idée : Faites nommer les images, par exemple : un croissant, une salade, une quiche, etc. Puis enlevez deux images
la mémorisation (en laissant leur numéro) et demandez aux élèves de renommer les éléments, même ceux dont l’image a été
« par « effacement ! retirée. Puis retirez trois images…
Finissez par retirer, par « effacer » toutes les images : faites nommer les images de mémoire. Procédez de la
même manière pour les 9 images suivantes et les 6 premières images de la fiche photocopiable 3. C’est un exer-
cice de mémorisation très efficace !

1. Écoute bien ! Puis joue avec ton voisin ou ta voisine !


Faites écouter le CD. Qui n’aurait pas envie d’être servi par un robot aussi stylé ?
Script du CD :
Robot : Tu veux du fromage ?
Garçon : Oui, je veux bien, merci !
Robot : Tu veux de l’eau ?
Garçon : Oui, je veux bien, merci !
Je veux…, tu veux… Faites bien repérer Tu veux… ? dans la question et Je veux bien dans la réponse. Puis suggérez aux élèves de jouer par
paires.
L’élève A montre un des « tiroirs » du robot et pose une question, par exemple : Tu veux du coca ? Il n’oublie pas
de veiller à la bonne utilisation de du devant un nom masculin, de la devant un féminin, de l’ devant un nom
commençant par une voyelle (comme eau) ou des devant un pluriel ! L’élève B lui répond : Oui, je veux bien, merci !
ou éventuellement : Non, merci ! Les élèves changent de rôle au bout de 2 ou 3 questions.

2. Écoute l’exemple, puis dis ce qu’Agathe et Théo aiment et n’aiment pas !


Faites écouter le CD.
Script du CD :
Exemple : Agathe aime la glace. Elle n’aime pas lesolives.
Solutions :
Il aime…, elle aime… Agathe aime le poisson. Elle n’aime pas lesescargots. Elle aime le gâteau (au chocolat) et la salade. – Théo n’aime pas la glace.
Il n’aime pas lesolives. Il aime le poisson, lesescargots et le gâteau (au chocolat). Il n’aime pas la salade.

30 trente
Indiquez à vos élèves ce que vous aimez, vous, parmi les aliments qui figurent dans le tableau et dites, par exem-
ple : J’aime la glace ! Je n’aime pas le gâteau au chocolat !
J’aime…, tu aimes… Puis demandez à quelques élèves d’exprimer leurs goûts : Et toi, qu’est-ce que tu aimes ? Qu’est-ce que tu n’aimes pas ?
Faites bien remarquer qu’on emploie l’article défini le, la, l’, les avec le verbe aimer : Oui, j’aime la glace. – Non, je n’aime
pas les olives.

3. Complète à l’oral !
Pour l’emploi des articles partitifs et des articles définis, faites analyser les exemples : Tu veux des crêpes ? – Oui, j’aime
les crêpes. Tu veux du pain ? – Non, je n’aime pas le pain.
Articles partitifs et Avec le verbe vouloir (et aussi l’expression il y a) on emploie les articles partitifs du, de la, de l’, des quand la quantité
articles définis évoquée est indéfinie ou au pluriel : Tu veux du pain ? Tu veux des crêpes ? (Tu veux les crêpes ? ferait référence à des
crêpes « précises » dont on a déjà parlé.) Par contre on emploie les articles définis le, la, l’, les avec le verbe aimer
(voir plus haut).
Faites faire cet exercice à l’oral. Les élèves auront l’occasion de s’entraîner à l’écrit dans le cahier d’activités.
Solutions :
1. Tu veux du jus d’orange ? – Oui, j’aime le jus d’orange. 2. Tu veux de la quiche ? – Non, je n’aime pas la quiche.
3. Tu veux du camembert ? – Oui, j’aime le camembert. 4. Tu veux de la pizza ? – Non, je n’aime pas la pizza. 5. Tu veux
des chips ? – Oui, j’aime les chips. 6. Tu veux desolives ? – Oui, j’aime lesolives.

4. Les sons [ɔ̃] et [ɑ̃]. Attention ! Tu entends le son [ɔ̃] de onze combien de fois ? Deux, trois, quatre, cinq fois ? Tu as deux
écoutes !
Script du CD : (L’activité est enregistrée deux fois.)
melon – croissant – poisson – crayon – orange – onze – trente
Solution : quatre fois.
Vous pouvez corriger l’activité avec vos élèves dès la deuxième écoute.

Cahier d’activités page 22


1. Complète !
1. Tu veux des croissants ? – Oui, j’aime les croissants.
2. Tu veux de la quiche ? – Non, je n’aime pas la quiche.
3. Tu veux des olives ? – Oui, j’aime les olives.
4. Tu veux du melon ? – Non, je n’aime pas le melon.
5. Tu veux du nougat ? – Oui, j’aime le nougat.
6. Tu veux de la crème caramel ? – Oui, j’aime la crème caramel

2. Va interviewer tes camarades, puis écris !


Chaque élève écrit le prénom de quatre camarades qu’il (elle) souhaite interviewer, par exemple ses voisins ou
La super idée :
voisines proches.
l’interview
de groupe ! Puis il (elle) pose la question au premier (à la première) d’entre eux (elles) : Tu aimes les chips ? Si le (la) voisin(e)
répond oui, l’élève écrit oui ou dessine un A dans la case correspondante. S’il (elle) répond non, l’élève écrit non
ou dessine un K dans la case. Puis il récapitule à l’écrit les informations obtenues.
Pendant l’interview, tous les élèves travaillent en même temps : afin de maintenir un niveau sonore raisonna-
ble, suggérez aux élèves de parler à voix basse, « comme des espions »…

3. Phonétique → Les sons [ɔ̃] et [ɑ̃] : écoute et écris les mots dans la bonne colonne ! Tu as deux écoutes !
Puis lis les mots !
Script du CD :
crayon – croissant – hamburger – melon – mon – onze – orange – poisson – restaurant – trente
Solutions :
[ɔ̃] : crayon – melon – mon – onze – poisson
[ɑ̃] : croissant – hamburger – orange – restaurant – trente
῀] Rappel : pour prononcer le son [῀ɔ], la bouche est presque fermée et les lèvres sont arrondies et pour le son [ɑ̃], la
Les sons [ɔ̃] et [ɑ
bouche est assez ouverte et les lèvres ne sont pas arrondies.

trente et un 31
leçon 4 unité 3
Mes goûts

f Consignes de classe f Grammaire


Écoute et répète ! Interroge ton voisin, ta voisine ! Utilise tous les mots que tu Des verbes en –er : détester : je déteste, tu détestes, il / elle déteste, nous
connais ! Écoute et chante la chanson ! Prépare ta présentation ! détestons, vous détestez, ils / elles détestent – adorer : j’adore, tu adores,
il / elle adore, nous adorons, vous adorez, ils / elles adorent
f Fonctions de communication
Exprimer ses goûts : J’aime le chocolat. Je n’aime pas le poisson. – Chercher un f Culture et civilisation
mot, hésiter : Euh… Interculturel : les goûts alimentaires
Les Fêtes de Noël et du nouvel an en France
f Vocabulaire
la banane, les frites (f. pl.), le hamburger, la pomme, le poulet, la tomate – f Matériel
Révision du vocabulaire des fournitures scolaires et des affaires per- Livre page 27, CD. Cahier d’activités page 23. Autant de feuilles ou de
sonnelles, des couleurs, des animaux, de la famille, des aliments et demi-feuilles blanches que d’élèves.
des boissons. – Verbes : adorer, détester

Livre de l’élève page 27


Le projet de cette unité est d’être capable de présenter ses goûts : cela peut concerner les aliments et les boissons,
mais aussi les couleurs, les animaux, la famille, les fournitures scolaires et les affaires personnelles, etc.

1. Écoute et répète (à voix basse ou dans ta tête) !


Faites écouter le CD. Les élèves sont invités à répéter et mémoriser des noms d’aliments qu’ils vont utiliser pour
dire s’ils les aiment ou pas. Un certain nombre de noms comme bananes, frites, hamburgers, pommes, tomates
(comme auparavant chips, crêpes, croissants, escargots, olives) sont donnés directement au pluriel, car on ne dit pas
j’aime la banane, mais j’aime les bananes ! Cette approche permet ainsi d’entraîner les élèves à communiquer effica-
cement et sans erreur.
Script du CD :
le poulet – les bananes – les hamburgers – les tomates – les frites – les pommes

2. Interroge ton voisin, ta voisine ! Utilise tous les mots que tu connais !
Hugo : Qu’est-ce que tu aimes ? … les frites ?
Juliette : Euh… oui, j’aime les frites !
Hugo : … les tomates ?
Juliette : Non, je n’aime pas les tomates !
En prenant appui sur le modèle proposé, les élèves démarrent une activité d’interview ou de sondage.

3. Écoute et chante la chanson !


Script du CD : (La chanson est enregistrée deux fois.)
J’aime… le coca, le chocolat, le nougat et la pizza…
Lesescargots et les gâteaux, les photos, lesanimaux !
Je déteste lesanniversaires et le camembert,
Et puis j’adore le melon, le poisson et cette chanson !

 Et toi ? Qu’est-ce que tu aimes ? Qu’est-ce que tu adores ? Qu’est-ce que tu n’aimes pas ? Qu’est-ce que tu détestes ? Prépare
ta présentation. (Utilise le vocabulaire des affaires scolaires et personnelles, des animaux, de la famille, des aliments et des
boissons, etc.)
La super idée : Après avoir demandé à quelques élèves de présenter leurs goûts à l’oral, demandez à chacun(e) d’écrire son
le courrier prénom sur un petit morceau de papier (suivi éventuellement de l’initiale de son nom, s’il y a plusieurs élèves
dans la classe ! qui portent le même prénom dans la classe). Ramassez les papiers et faites tirer au sort par chaque élève un
prénom : ce sera pour aujourd’hui son (sa) correspondant(e) dans la classe !
Écrivez au tableau une « lettre », en précisant aux élèves que c’est « votre lettre », qu’ils n’ont pas à la recopier,
mais qu’ils vont au contraire écrire leur propre courrier avec leurs propres idées.

32 trente-deux
Bonjour … (nom d’un élève imaginaire) !
Ça va ?
J’aime (les perruches), j’adore (le français), je déteste (la salade). Et j’aime (le bleu) !
Et toi ?
Au revoir !
(Signature bien lisible)
Distribuez à chacun une feuille ou une demi-feuille blanche. Les élèves commencent leur lettre en faisant sui-
vre Bonjour par le prénom de leur « correspondant(e) ». Puis ils présentent leurs goûts par écrit et signent bien
lisiblement leur lettre.
Faites plier la feuille ou la demi-feuille et faites dessiner au verso trois traits afin de
représenter une « enveloppe ». Au recto, demandez aux élèves d’écrire le prénom de leur
correspondant(e). Puis faites ramasser les lettres par deux ou trois « facteurs ».
Récupérez tous les courriers et faites-les distribuer par d’autres facteurs à leur destinataire.
Vos élèves vont adorer recevoir du courrier ! Ils seront également mieux entraînés à écrire
des lettres à d’autres correspondants : intérêt et efficacité assurés !

Cahier d’activités page 23


1. La conjugaison des verbes en –er → Regarde et complète la conjugaison de aimer !
J’aime, tu aimes, il / elle aime…

trente-trois 33
leçon 1 unité 4
Mes passe-temps

f Consignes de classe f Phonétique


Regarde ! Associe ! Écoute et répète ! Regarde et réponds : vrai ou faux ? La liaison (suite) – Difficultés possibles : les sons [z] (musique, télévi-
sion) et [s] (cinéma, dessine)
f Fonction de communication
Parler de ses activités et de ses passe-temps : Qu’est-ce que tu fais ? f Culture et civilisation
Je dessine. Je regarde la télévision. Interculturel : la pratique d’un ou de plusieurs passe-temps
f Vocabulaire f Matériel
Activités et passe-temps : dessiner, écouter (de la musique), faire (des Livre pages 32, CD. Fiche photocopiable 4 (Activités et passe-temps),
photos, du cinéma), jouer (à l’ordinateur), regarder (la télévision), travailler les 8 premières images, agrandies à la photocopie. Cahier d’activités
page 26, CD.
f Grammaire
Des verbes en –er : dessiner, écouter, jouer, regarder, travailler – Le verbe
faire : je fais, tu fais, il / elle fait, nous faisons, vous faites, ils / elles font )

Livre de l’élève page 32


1. Regarde ce que font A Théo – B Agathe – C Léa – D Max et associe avec les dessins de l’exercice 2 !
Les élèves comparent les dessins avec ceux de l’exercice 2 et associent une lettre de A à D avec un des numéros.
Solutions :
Théo écoute de la musique : A-2
Agathe fait des photos : B-5
Léa fait du cinéma : C-7
Max dessine (ou bien il travaille ?) : D-3 ou D-4

2. Écoute et répète (à voix basse ou dans ta tête) !


Les élèves écoutent et répètent les phrases. Ne fournissez aucune traduction : les images devraient aider les élèves
à comprendre.
Script du CD :
Garçon 1 : Je regarde la télévision.
Fille 1 : J’écoute de la musique.
Garçon 2 : Je dessine.
Fille 2 : Je travaille.
Fille 3 : Je fais des photos.
Garçon 3 : Je fais de la musique.
Fille 4 : Je fais du cinéma.
Garçon 4 : Je joue à l’ordinateur.
Travail Fixez au tableau, à l’aide de pâte adhésive, les huit premières images de la fiche photocopiable 4, agrandies à la
par paires photocopie.
Faites venir un élève au tableau et demandez-lui de montrer à chaque fois la bonne image. Dites, par exemple :
Je joue à l’ordinateur ! L’élève désigne le dessin correspondant. Continuez avec d’autres phrases et un ou deux autres
élèves.
Distribuez ensuite à chaque paire d’élèves une série des huit images et passez l’activité en relais. L’élève A dit une
phrase, l’élève B montre l’image correspondante, etc. Les élèves peuvent aussi « inverser les rôles » : l’élève A montre
une image, l’élève B dit la phrase correspondante (à la première personne du singulier, par exemple : Je travaille !)

3. Regarde et réponds : vrai ou faux ?


Solutions :
1. Je travaille : faux
2. Je dessine : vrai
3. Je joue à l’ordinateur : vrai
4. Je regarde la télé : faux
5. Je fais des photos : vrai

34 trente-quatre
La super idée : Après cet exercice, numérotez de 1 à 8 les huit images que vous aviez fixées au tableau. Associez un numéro et
le jeu du vrai une activité et dites, par exemple, Numéro 3 : Je dessine ! Si l’association est bonne, les élèves écrivent V (comme
et du faux ! vrai) sur une feuille, ou bien disent Vrai ! ou encore lèvent la main. Si elle est fausse (c’est-à-dire si le numéro 3
ne correspond pas à cette activité), les élèves écrivent F (comme faux) ou disent Faux ! ou encore ne lèvent pas
la main.
Puis augmentez la difficulté (et la motivation) en demandant aux élèves, au bout de trois ou quatre associa-
tions, de fermer les yeux ! Demandez-leur d’acquiescer de la tête (sans tricher !) si l’association que vous propo-
sez est bonne, ou de « dire non avec la tête » si elle est fausse ! Succès et concentration assurés !

Cahier d’activités page 26


1. Écris !
1 Je dessine.
2 Je travaille.
3 Je regarde la télé.
4 Je joue à l’ordinateur.
5 J’écoute de la musique.
6 Je fais des photos.

3. Phonétique → La liaison avec le son [z] et les graphies « s » et « x » : écoute et répète !


Script du CD :
Ce sont tesamis ?
Ce sont mesoncles.
Tu veux desolives ?
Je déteste lesescargots.
Nousavons une tortue.
Vousaimez lesanimaux !
Ellesadorent dessiner.
Ilsécoutent de la musique.
J’ai troisans.
Et moi, j’ai dixans.
Joyeuxanniversaire !

Repère les mots placés avant les liaisons et écris-les ! Ce sont des pronoms personnels ? des articles ? des adjectifs ? des nombres ?
– tes (amis), mes (oncles) : adjectifs possessifs
– des (olives), les (escargots, animaux) : articles
– nous (avons), vous (aimez), elles (adorent), ils (écoutent) : pronoms personnels
– trois (ans), dix (ans) : nombres
– joyeux (anniversaire) : adjectif qualificatif
La liaison Rappel : lors d’une « liaison », la voix ne s’arrête pas entre les mots. Faire une « liaison », c’est prononcer la lettre
finale d’un mot (par exemple ici « s » ou « x » prononcés [z]) avec la voyelle initiale du mot qui suit (ici les sons [ɑ],
[ɔ], [o], [ɛ], [e] ou [ɑ̃].

trente-cinq 35
leçon 2 unité 4
Mes passe-temps

f Consignes de classe f Grammaire


Reproduis ce dialogue avec ton voisin ou ta voisine ! Écoute l’exemple ! Le pronom on : On travaille. – La négation ne … pas : Il ne travaille pas. Il
Continue le dialogue à l’oral ! Maintenant, c’est à vous ! ne fait pas de photos.
f Fonction de communication f Phonétique
Parler de ses activités et de ses passe-temps : Tu regardes la télé ou tu Les sons [z] (musique, cuisine, télévision) et [s] (cinéma, sport, dessine)
travailles ? – Je travaille !
f Culture et civilisation
f Vocabulaire Interculturel : la pratique d’un ou de plusieurs passe-temps
Révision des noms d’activités et de passe-temps : dessiner, écouter
(de la musique), jouer (à l’ordinateur), regarder (la télévision), travailler, etc. f Matériel
– La conjonction ou Livre page 33, CD. Fiche photocopiable 4, les 8 premières images.
Cahier d’activités page 27, CD.

Livre de l’élève page 33


Révision
Distribuez à chacun(e) – ou par paires – les images des huit activités vues pendant la leçon 1, issues de la fiche
photocopiable 4. Demandez à vos élèves de les placer dans l’ordre de leur préférence. Les élèves comparent leur choix
par paires ou par groupes. Établissez avec la classe le « hit parade » des activités, celles qui arrivent en première
position dans les choix. Est-ce Je travaille ou J’écoute de la musique ?

1. Écoute et observe ! Reproduis ce dialogue avec ton voisin ou ta voisine avec d’autres verbes en –er comme regarder (la télé-
vision), aimer (la musique), adorer (le sport), etc.
Il s’agit d’introduire le pronom on (3e personne du singulier) dont le sens correspond ici à nous (toi et moi).
Le pronom on Script du CD :
Lucas : Moi, je travaille !
Pauline : Tu travailles ? Moi aussi, je travaille !
Lucas et Pauline : On travaille ! (Rires)
Puis, sur ce modèle et par paires, les élèves utilisent quelques verbes en –er.

2. Maintenant, reproduis les répliques ci-dessous avec tes voisins ou tes voisines en utilisant regarder (la télévision), aimer (la musi-
que), adorer (le sport) ou d’autres verbes en –er que tu connais !
Entraînez ainsi les élèves à la conjugaison des verbes en –er, non seulement au singulier, comme dans l’activité
précédente, mais aussi au pluriel.

3. Écoute l’exemple, puis continue le dialogue à l’oral (A) avec ton voisin ou ta voisine (B) !
Faites écouter le CD aux élèves. Théo n’est pas du tout en train de travailler, mais il prétend le contraire. Sa petite
sœur, une vraie peste, le dénonce auprès de sa mère !
Script du CD :
Exemple : Maman de Théo : Tu regardes la télé ou tu travailles ?
Théo (A) : Euh… je travaille !
Sœur de Théo (B) : Non, il ne travaille pas… il regarde la télé !
Maintenant, c’est à vous !
En s’appuyant sur les informations contenues dans l’image représentant Théo dans sa chambre, les élèves
complètent les phrases, par paires.
Solutions possibles :
1 A : Euh… je joue à l’ordinateur !
B : Non, il ne joue pas à l’ordinateur… il dessine !
2 A : Euh… je fais des photos !
B : Non, il ne fait pas de photos… il écoute de la musique !
3 A : Euh… j’aime les livres !
B : Non, il n’aime pas les livres… il aime la musique !
4 A : Euh… j’aime le sport !
B : Non, il n’aime pas le sport… il aime le cinéma !

36 trente-six
Cahier d’activités page 27
1. Regarde le livre pages 29 et 37, puis ferme-le et complète les conjugaisons !
vouloir : je veux, tu veux, il / elle / on veut, nous voulons, vous voulez, ils / elles veulent
faire : je fais, tu fais, il / elle / on fait, nous faisons, vous faites, ils / elles font
travailler : je travaille, tu travailles, il / elle / on travaille, nous travaillons, vous travaillez, ils / elles travaillent

2. Le pronom on et la conjugaison des verbes → Regarde l’exemple et complète !


1. adorer le cinéma
Toi et moi, on adore le cinéma.
– Vous adorez le cinéma ?
– Oui, ils adorent le cinéma !
2. avoir un chat
Toi et moi, on a un chat.
– Vous avez un chat ?
– Oui, ils ont un chat !
3. écouter de la musique
Toi et moi, on écoute de la musique.
– Vous écoutez de la musique ?
– Oui, ils écoutent de la musique !

3. Phonétique → Les sons [z] et [s] : écoute et souligne les mots quand tu entends le son [s] ! Tu as deux écoutes ! Puis lis
les phrases !
Script du CD et solutions :
C’est monanniver’saire.
Il y a du ten’nis à la télévi’sion.
Je fais la cuis’ine et je des’sine.
J’aime le ‘sport et la mu’sique.
Dans ma ‘trousse, j’ai sept sty’los et douze cra’yons.
J’adore mesa’mis, le cinéma et lesani’maux !
Les sons [z] et [s] Les sons [z] et [s] correspondent à des consonnes « constrictives » (continues) : on produit un son qui peut continuer.
Quand on prononce le son [z], on entend les cordes vocales vibrer. La consonne est sonore.
Quand on prononce le son [s], on ne perçoit pas de vibration des cordes vocales. La consonne est sourde.

trente-sept 37
leçon 3 unité 4
Mes passe-temps

f Consignes de classe f Grammaire


Associe chaque phrase à une image ! Compare avec tes amis ! Complète à La préposition de : de + le = du, de + la = de la, de + l’ = de l’, de + les = des
l’oral ! – Le verbe faire suivi de la préposition de : Tu fais du sport ?
f Fonctions de communication f Phonétique
Parler de ses activités et passe-temps : Je fais du sport. Tu fais de la planche à Difficultés possibles : les sons [dӡ] (jogging) et [ӡ] (judo) ; le son [v]
voile ? – Exprimer ses goûts : C’est nul ! Bof ! C’est pas mal. C’est très bien. C’est (vélo, cheval, voile)
super ! C’est génial !
f Culture et civilisation
f Vocabulaire Interculturel : la pratique d’un ou de plusieurs sports
Activités et passe-temps : faire du cheval, du jogging, du judo, de la moto,
de la planche à voile, du roller, du ski, du sport, du vélo f Matériel
Livre page 34, CD. Fiche photocopiable 4 et fiche 5, les 2 premières
images. Cahier d’activités page 28.

Livre de l’élève page 34


Présentation
« Faire de l’exercice » ou même pratiquer un sport est un élément important, voire incontournable pour la santé
d’un adolescent ou d’un adulte. Quels sont les sports que vos élèves pratiquent ou aimeraient pratiquer ?

1. Écoute et répète ! Puis associe chaque phrase à une image !


Demandez d’abord aux élèves de bien regarder les images et de repérer l’emplacement et le numéro des différents
sports. Faites ensuite entendre les phrases sur le CD. Pendant les pauses ménagées à cet effet, les élèves répètent
les phrases (à voix basse ou dans leur tête, s’ils le préfèrent), tout en notant à chaque fois sur une feuille le numéro
de l’image correspondante. Attention, c’est un exercice d’écoute, de concentration et de rapidité !
Script du CD :
Faire du (de la)… Je fais du sport. (Image 1)
Je fais du vélo. (Image 5)
Je fais du cheval. (Image 3)
Je fais du judo. (Image 7)
Je fais du ski. (Image 2)
Je fais de la moto. (Image 8)
Je fais du roller. (Image 9)
Je fais du jogging. (Image 4)
Je fais de la planche à voile. (Image 6)

2. Écoute et réponds ! Puis compare avec tes amis !


Script du CD :
Exemples :
A : Faire des photos ? – B : Bof !
A : Faire du sport ? – B : C’est très bien.
A : Faire du ski ? – B : C’est génial !
Travail par paires Maintenant, c’est à toi !
ou par groupes Sur ce modèle, l’élève A lit les cinq premières questions de l’activité et l’élève B exprime son opinion. Puis c’est au
tour de l’élève B de lire les cinq dernières questions et à l’élève A de donner son avis. L’activité peut aussi s’organiser
par groupes de quatre ou cinq élèves, par exemple.

3. Complète à l’oral !
Demandez aux élèves de compléter les phrases à l’oral avec la forme correcte de la préposition de (du, de la ou des),
ou même dans un cas avec l’article défini. Pour un travail similaire à l’écrit, donnez à faire l’exercice 1 du cahier
d’activités page 28.
Exemples : Je regarde la télévision. Elle fait de la musique. Tu fais du français ?

38 trente-huit
Solutions :
1. Je fais des photos.
2. Tu écoutes de la musique.
3. Elle fait du judo.
4. Lui, il fait du vélo.
5. Moi, je fais de la planche à voile.
6. Il fait du cheval.
7. Tu fais du cinéma ?
8. Non, je regarde la télévision.
9. On fait de la moto.
10. Elle fait du roller ?

Cahier d’activités page 28


1. Qu’est-ce qu’il fait ? Qu’est-ce qu’elle fait ? Complète et associe !
Il fait du sport.
Elle fait du cheval.
Il fait de la moto.
Il fait du jogging.
Elle fait du judo.
Elle fait du ski.
Elle fait de la planche à voile.
Il fait du vélo.
Il fait du roller.

3. Complète !
1. Tu fais des photos ? – Non, je déteste les photos.
2. Tu fais du vélo ? – Non, je fais de la moto.
3. Tu fais de la planche à voile ? – Non, je fais du cheval.
4. Tu aimes les animaux ? – Oui, j’ai un chien.
5. Tu fais du français ? – Oui, j’adore le français !
Profitez-en pour bien faire comprendre que aimer, adorer, détester, etc. sont suivis de l’article défini le, la, l’, les quand
ils expriment un goût « en général » : J’aime les animaux.
Par ailleurs, le verbe faire est suivi de la préposition du, de l’, de la, des devant le nom d’un sport ou d’un passe-temps :
Je fais de la moto.

trente-neuf 39
leçon 4 unité 4
Mes passe-temps

f Consignes de classe f Grammaire


Écoute les dialogues ! Trouve les bonnes réponses ! Présente tes passe- Faire du… Jouer au… – Les verbes aimer, adorer, détester, préférer + infinitif
temps !
f Phonétique
f Fonctions de communication Les sons [z] (musique, cuisine) et [s] (basket, natation, ski, surfer, tennis)
Parler de ses activités et de ses passe-temps : Je fais de la natation. J’adore
surfer sur Internet. – Exprimer ses goûts et préférences : Je préfère le tennis. f Culture et civilisation
Interculturel : la pratique d’un sport ou d’un passe-temps
f Vocabulaire Les Français et le sport – Histoire du tennis, du ski et du rugby
Activités et passe-temps : faire la cuisine, jouer (aux cartes, au volley),
préférer, surfer (sur Internet) – Sports : le badminton, le basket(-ball), le f Matériel
foot(ball), le hockey, la natation, le ping-pong, le rugby, le tennis, le volley Livre page 35, CD. Fiches photocopiables 4 et 5. Cahier d’activités
(-ball) + cheval, jogging, judo, moto, planche à voile, roller, ski, sport, vélo, etc. page 29, CD.

Livre de l’élève page 35


Présentation 
Le projet de cette unité est d’être capable de présenter ses passe-temps. Faites d’abord réviser tous les noms
de sports et de passe-temps vus jusqu’à présent, à partir d’un jeu de loto (voir page 12), d’un jeu de mémorisation
(voir page 30) ou du jeu du vrai et du faux (voir page 35) en utilisant les images des fiches photocopiables 4 et 5
(deux premières images).

1. Écoute et répète les mots ! Puis écoute les dialogues et note les lettres dans l’ordre !
Faites écouter le CD. Pendant les pauses ménagées à cet effet, les élèves répètent les énoncés (à voix basse ou dans
leur tête, s’ils le préfèrent), associés chacun à une lettre. Dans la colonne de gauche, tous les noms de sports sont
déjà connus, sauf natation.
Script du CD, 1re partie :
Faire du… (de la…) Je fais… A du cheval, B de la natation, C du judo, D de la moto, E du ski, F du jogging, H du vélo, G de la planche à voile. – Je joue…
et jouer au… (à la…) I au badminton, J au foot, K au hockey, L au tennis, M au rugby, N au ping-pong, O au basket, P au volley.
Jouer (au, à l’, à la, aux) et faire (du, de l’, de la, des) introduisent le nom d’un sport ou d’un passe-temps. Attention : jouer
(du, de l’, de la, des) introduit le nom d’un instrument de musique !
Les noms de sports sont « transparents » (facilement compréhensibles), mais les élèves risquent de les prononcer
comme ils les prononceraient dans leur langue. Les noms de sport d’origine anglaise ont adopté en français une
prononciation « à la française » qu’il s’agit de reproduire !
Faites ensuite écouter les dialogues. Les élèves repèrent le nom des sports cités et notent dans l’ordre les lettres
correspondantes : c’est un exercice d’écoute, de compréhension et de rapidité !
Script du CD, 2e partie : écoute les dialogues et note les lettres dans l’ordre !
Fille 1 : Salut, ça va ? Tu fais de la natation (B), maintenant ?
Fille 2 : Oui ! Et je fais aussi du jogging (F) ! Et puis, je joue au volley (P) et au tennis… (L) Et toi ?
Fille 1 : Euh… moi, je fais un peu de vélo (H) et je joue au ping-pong (N) !
Fille 2 : Fais du judo (C) ou du ski (E) ! C’est très bien, tu sais…
Garçon 1 : Bonjour ! Tu vois, je fais de la moto… (D)
Garçon 2 : Et tu joues toujours au hockey (K) ?
Garçon 1 : Non, au basket (O) ! Et toi, tu fais de la planche à voile (G) ? Euh non, tu fais du cheval (A), c’est ça ?
Garçon 2 : Non, non. Je préfère jouer au rugby (M) ou au foot (J). Au revoir !
Solutions : B / F / P / L / H / N / C / E / D / K / O / G / A / M / J. Badminton (I) n’a pas été utilisé.

2. Jeu des devinettes. Recopie les phrases et trouve les bonnes réponses pour ton voisin ou ta voisine, puis joue avec lui ou elle !
Attention ! Ne pose surtout pas de questions, devine !
Les élèves préparent le jeu de devinette à l’écrit en recopiant les phrases et en devinant les informations correspon-
dantes. Puis ils mettent l’activité en œuvre selon le modèle proposé.

3. Les sons [z] et [s]. Tu entends le son [z] de musique ? Note les bons numéros ! Tu as deux écoutes. Puis chante le rap !
Script du CD, 1re partie :
1. cuisine – 2. dessine – 3. anniversaire – 4. télévision – 5. musique – 6. tennis (Bons numéros : 1, 4 et 5)

40 quarante
Script du CD, 2e partie : Maintenant, chante le rap ! (Le rap est enregistré deux fois.)
Il y a du tennis à la télévision ! … Je fais la cuisine et je dessine ! …

 Écoute et observe bien !


La présentation des verbes aimer, adorer, détester, préférer suivis de l’infinitif est reprise et systématisée dans la ré-
plique de Max. Demandez aux élèves de bien y prêter attention.
Script du CD : Max : Qu’est-ce que j’aime faire ? J’aime dessiner… J’aime faire la cuisine… et j’adore jouer aux cartes ! Mais je
préfère jouer à l’ordinateur et surfer sur Internet !

Et toi ? Présente tes passe-temps (réels ou imaginaires) !


Suggérez aux élèves de présenter leurs passe-temps (réels ou imaginaires) sur le modèle proposé tout en puisant
dans l’aide-mémoire à droite comportant des verbes d’activité.

Cahier d’activités page 29


2. Complète !
Mon frère joue au football, mais il fait aussi du jogging et de la natation. Moi, je fais du judo et je joue au badminton.
Ma sœur, elle joue au volley-ball et au tennis et elle fait de la planche à voile. Nous sommes des sportifs !

3. Phonétique → Les sons [z] et [s] : écoute et écris les mots dans la bonne colonne ! Tu as deux écoutes ! Puis lis les mots !
Script du CD : cinéma – dessine – cuisine – douze – ski – musique – super – télévision
Colonne [z] : cuisine, douze, musique, télévision – Colonne [s] : cinéma, dessine, ski, super

Cahier d’activités – Interclasse et révisions II pages 32 et 33


Ces deux pages permettent aux élèves de réviser le vocabulaire et les structures vus précédemment à travers un jeu
de l’oie, le jeu des préférences. Fournissez aux élèves des photocopies des fiches 2, 3, 4 et 5. Ils peuvent aussi élargir
leurs connaissances grâce à une recherche sur les spécialités gastronomiques françaises.
Préférences et Solutions possibles pour les cartes d’identité :
gastronomie… Nom : Croissant – Origine : Autriche, Vienne – Naissance : entre 1683 et 1770
Nom : Crêpe – Origine : France, Bretagne – Naissance : en Bretagne, vers le xiie siècle
Nom : Quiche lorraine – Origine : France, Lorraine – Naissance : xviiie siècle
Nom : Camembert – Origine : France, Normandie, Camembert – Naissance : entre 1680 et 1793

Livre de l'élève – On révise et on s'entraîne pour le DELF A1 pages 40 et 41


Compréhension de l’oral

1. Écoute et coche les bonnes réponses ! Lis d’abord les phrases. Tu as deux écoutes !
Script du CD : Max : Alors… moi j’aime le chocolat ! Oui, mm… ! J’aime le coca, mais je n’aime pas les chips, beurk… Je n’aime pas
le nougat, non ! Les sandwichs ? Non, je n’aime pas les sandwichs… La pizza ? Ah, oui ! J’aime la pizza !
Solution : Max aime le chocolat et le coca. Il n’aime pas le nougat et les sandwichs.

2. Écoute et numérote les situations ! Regarde d’abord les images ! Tu as deux écoutes !
Script du CD : Situation 1 : Alors pour le dîner, il y a de la pizza, de la salade et du fromage.
Situation 2 : Bon, il y a des tomates, du poulet et de la salade.
Situation 3 : Hummm pour le dîner, il y a des tomates, du poisson et du fromage.
Solutions : Image A : Situation n° 2 – Image B : Situation n° 3 – Image C : Situation n° 1
Compréhension des écrits

1. Lis les trois messages et coche les bonnes réponses !


Chloé, Anaïs et Manon ont toutes les trois des amis et regardent toutes des photos et des films.

2. Lis la lettre ! À qui correspondent les images 1 à 9 ? à Margot ? à Julien ? à Margot et Julien ?
1 = Margot 4 = Margot et Julien 7 = Margot et Julien
2 = Margot 5 = Julien 8 = Margot
3 = Margot et Julien 6 = Julien 9 = Julien

quarante et un 41
leçon 1 unité 5
Ma ville

f Consignes de classe «  critiqué », voir le dictionnaire Petit Robert) – Le conditionnel de


Repère les numéros ! Et toi, tu voudrais voyager comment dans Paris ? politesse : je voudrais, tu voudrais, il / elle / on voudrait, nous voudrions,
vous voudriez, ils / elles voudraient
f Fonctions de communication
Localiser : Léa est devant l’Arc de triomphe. – Exprimer une demande : f Phonétique
Je voudrais voyager en bateau. Les sons [b] (bateau, bus) et [v] (vélo, cheval)
f Vocabulaire f Culture et civilisation
Moyens de transport : le bateau (-mouche), le bus, le cheval (à cheval), Monuments et transports à Paris
le métro, la moto, le pied (à pied), le roller, le taxi, le vélo – Nombres de 40 f Matériel
à 69 – Verbes : aller, visiter, vouloir, voyager, etc. Livre page 42, CD. Cahier d’activités page 34, CD.
f Grammaire
Les prépositions en et à devant les moyens de transport : en auto,
en bateau, en bus, en métro, en roller, à cheval, à pied, à vélo (en vélo est

Livre de l’élève page 42


1. Léa, Agathe, Théo et Max visitent Paris. Ils sont où ? Devant la tour Eiffel ? Devant l’Arc de triomphe ? Devant le musée du Louvre ?
Demandez aux élèves (L1) s’ils connaissent un ou plusieurs monuments de Paris et lesquels. Reconnaissent-ils le
monument derrière Léa ? Oui, il s’agit bien de l’Arc de triomphe

2. Pour visiter les monuments de Paris, on peut prendre les bus 27, 38, 43, 54, 67 et 69. Repère ces numéros ci-dessous !
Solutions : vingt-sept (27), trente-huit (38), quarante-trois (43), cinquante-quatre (54), soixante-sept (67) et soixante-neuf
(69).
Les nombres Les nombres de 0 à 39 vont pouvoir être révisés et les dizaines quarante (40), cinquante (50) et soixante (60) intro-
de 0 à 69 duites.

La super idée : Faites réutiliser ces nombres à l’aide de jeux de loto (voir page 12), de dictées de nombres ou d’un jeu de mé-
le « Memory » moire ou « Memory » : fixez au tableau avec de la pâte adhésive une dizaine de cartes-nombres (comportant
chacune un nombre de 0 à 69). Demandez aux élèves de bien les regarder et de mémoriser leur emplacement.
Puis retournez-les. Les cartes étant retournées, désignez l’une d’elles : les élèves doivent dire (de mémoire) de
quel nombre il s’agit.
Vous pouvez aussi introduire une compétition par équipes : partagez la classe en deux équipes A et B. Donnez
un numéro à chaque « joueur » de l’équipe A : 1, 2, 3, 4, etc. Donnez également un numéro à chaque joueur de
l’équipe B : 1, 2, 3, 4, etc. Après avoir retourné une carte, désignez le joueur 1 de l’équipe A afin qu’il donne la
bonne réponse. Attention ! Seul ce joueur a le droit d’intervenir (après s’être discrètement concerté avec ses
camarades) et rapporte un point à son équipe quand la réponse est correcte ! Continuez avec le joueur 1 de
l’équipe B, etc. L’équipe victorieuse est celle qui a remporté le plus de points !

3. Écoute et répète ! Léa, Agathe, Théo et Max visitent Paris en bus. Et toi, tu voudrais voyager comment dans Paris ? Pourquoi ?
Script du CD :
Les prépositions en bus – en taxi – en métro – en bateau – à pied – à vélo – à cheval – à moto.
en et à Réponses possibles :
Je voudrais voyager en bateau (sur la Seine) : j’aime l’eau !
Je voudrais aller à pied sur les Champs-Élysées : j’aime les boutiques !
Je voudrais aller en bus (prendre le bus) et faire des photos !
Je voudrais voyager à vélo : j’adore faire du vélo !
Je voudrais voyager à cheval : j’adore les chevaux ! etc.
Explications :
Photo 1 : Un bus parisien est en train de traverser le pont d’Iéna devant la tour Eiffel.
Photo 2 : Un taxi parisien est en train de remonter les Champs-Élysées vers l’Arc de triomphe.
Photo 3 : Une « rame » vient d’arriver dans une station du métro parisien.

42 quarante-deux
Photo 4 : Un bateau-mouche (bateau pour le tourisme fluvial) longe l’île de la Cité vers la cathédrale Notre-Dame
de Paris.
Photo 5 : Une dame marche sur les quais de la Seine : on voit les boîtes vertes des bouquinistes de Paris (des librai-
res de livres anciens et d’occasion, présents sur une grande partie des quais de Seine).
Photo 6 : Un cycliste traverse une place de Paris couverte d’un pavage.
Photo 7 : On peut faire de l’équitation à Paris, par exemple au bois de Vincennes à l’est ou au bois de Boulogne et
au Jardin d’acclimatation à l’ouest.
Photo 8 : Un motard (ou motocycliste) est à l’arrêt sur un boulevard ou une avenue de Paris. La circulation parisien-
ne rencontre bien des problèmes d’embouteillages !

Cahier d’activités page 34


2. Écris !
Photo 1 : le Sacré-Cœur
Photo 2 : l’Arc de triomphe
Photo 3 : le musée du Louvre
Photo 4 : le jardin du Luxembourg
Photo 5 : la tour Eiffel
Photo 6 : Notre-Dame de Paris

3. Complète par à, à l’, à la, au ou en !


1. Tu vas au musée du Louvre en taxi ?
2. Moi, je voudrais aller à l’Arc de triomphe en bus.
3. Hugo veut aller au jardin du Luxembourg à pied !
4. Aller à Notre-Dame en métro, c’est pratique, non ?
5. Visiter Paris à vélo ou à moto, c’est aussi très bien.
6. Juliette prend le bateau-mouche pour aller à la tour Eiffel : en bateau c’est super !

4. Phonétique → Les sons [b] et [v] : écoute et coche la bonne case ! Tu as deux écoutes !
Script du CD, 1re partie :
Exemple : bateau
1. bus – 2. vingt – 3. bien – 4. volley
Solutions :
[b] : bus – bien
[v] : vingt – volley
Script du CD, 2e partie :
Maintenant, écoute et répète les mots !
bateau / vélo – bus / vous – basket / volley – bien / vingt
Les sons [b] et [v] Le son [b] correspond à une consonne occlusive (momentanée) : on rapproche les lèvres, puis on les ouvre brus-
quement et le son ne dure pas.
Le son [v] correspond à une consonne constrictive (continue) : on resserre les lèvres et on produit un son qui peut
continuer.
Les deux consonnes sont sonores : on entend les cordes vocales vibrer.

quarante-trois 43
leçon 2 unité 5
Ma ville

f Consignes de classe f Grammaire


Répète le nom des monuments ! Écoute ton voisin ou ta voisine ! Écoute et L’adverbe interrogatif où ? : Où est le musée du Louvre ? – Le vous de poli-
chante ! tesse – Le verbe aller : je vais, tu vas, il / elle / on va, nous allons, vous allez,
ils vont
f Fonctions de communication
Demander son chemin, indiquer une direction : Où est l’Arc de f Phonétique
triomphe ? C’est ici. – Exprimer son accord : D’accord ! Difficultés possibles : le son [vR] (Louvre) ; le son [kR] Sacré-Cœur ;
le son [tR] (Arc de triomphe, Notre-Dame, métro)
f Vocabulaire
Lieux et monuments à Paris : l’Arc de triomphe (m.), les Champs-Élysées f Culture et civilisation
(m. pl.), le jardin du Luxembourg, le musée du Louvre, Montmartre, Notre- Lieux et monuments de Paris
Dame de Paris, le Sacré-Cœur, la Seine, la tour Eiffel – Verbes : aller, préférer,
prendre – Adverbe de lieu : ici f Matériel
Livre page 43, CD. Fiches photocopiables 6 (Moyens de transport) et 7
(Lieux et monuments de Paris). Dés (à jouer). Cahier d’activités page 35.

Livre de l’élève page 43


Révision
La super idée : Distribuez une photocopie de la fiche photocopiable 6, « Moyens de transport » et deux dés par groupe de qua-
le jeu de dés ! tre élèves. Faites numéroter les images de 1 à 9. Proposez d’abord de réviser les expressions en bus, en taxi, en
métro, en bateau, à pied, à vélo, à cheval, à moto et introduisez en auto (en voiture).
Modélisez l’activité afin de mieux l’expliquer : lancez un (ou deux) dés. Vous obtenez par exemple un « 2 » qui
correspond au numéro du taxi. Dites : Je suis en taxi ! Puis passez le relais à un autre joueur, etc. L’élève lance les
dés et obtient un « 8 » qui correspond au numéro de la moto. Il doit dire sans erreur : Je suis à moto ! Chaque bonne
réponse rapporte un point. Si un joueur retombe sur le même numéro, il passe son tour. S’il obtient un « 10 », un
« 11 » ou un « 12 » à l’aide des deux dés, il rejoue (il n’y a pas de numéro 10, 11 ou 12).

1. Écoute et répète le nom des monuments ! Puis note les lettres (des monuments) dans l’ordre !
Script du CD, 1re partie :
la tour Eiffel – le musée du Louvre – le Sacré-Cœur – l’Arc de triomphe – Notre-Dame de Paris – le jardin du Luxembourg
Une « guide » donne des explications à un groupe de touristes, dans un car. Les élèves notent les lettres correspon-
dant aux monuments cités, dans l’ordre des répliques.
Script du CD, 2e partie :
Note maintenant les lettres des monuments dans l’ordre !
Guide : Mesdameset messieurs, bonjour et bienvenue à Paris ! Admirez d’abord le musée du Louvre ! (B)
Touristes : Oh !!
Guide : Et là, regardez : c’est la tour Eiffel ! (A)
Touristes : Ah !!
Guide : Maintenant, voilà l’Arc de triomphe en haut des Champs-Élysées. (D)
Touristes : Oui, oui les Champs-Élysées… (commencent à chanter) Aux Champs-Élysées… (rires)
Guide : Voilà Montmartre et le Sacré-Cœur ! (C) Vousaimez ?
Touristes : Oh, oui, oui !
Guide : Là, c’est Notre-Dame de Paris ! (E)
Touristes : Ah !!
Guide : Et maintenant, nousallons au jardin du Luxembourg ! (F) (Le car s’en va.)
Des monuments La tour Eiffel est la « silhouette symbole » de Paris. D’une hauteur de 324 mètres (hauteur avec antenne), elle pèse
de Paris 7 300 tonnes. Elle a été édifiée par Gustave Eiffel en 1889 pour l’Exposition universelle qui devait célébrer le cente-
naire de la Révolution française.
Le Louvre est, depuis le xiie siècle, la demeure des rois. Mais il doit surtout sa renommée à son musée qui abrite des
collections d’œuvres d’art. La Pyramide de verre et d’acier, érigée en 1989 au centre de la cour Napoléon, contraste
avec les façades classiques.
Le Sacré Cœur a été construit vers 1872. Son dôme et son campanile font partie du paysage parisien. La terrasse
devant la basilique offre un point de vue magnifique sur Paris.

44 quarante-quatre
Notre-Dame, achevée vers 1300, est l’une des premières cathédrales à arcs-boutants et à gargouilles sculptées de
démons ou de dragons. Pour la voir dans toute sa splendeur, rien ne vaut un coup d’œil depuis les quais.
L’Arc de triomphe : commencé en 1806 par Napoléon et terminé trente ans plus tard, c’est un bâtiment inspiré de
l’antique. Il occupe le centre de la place de l’Étoile (place Charles-De-Gaulle) qui dessine une « étoile » d’avenues
avec, parmi elles, l’avenue des Champs-Élysées.
« Poumon vert » et havre de paix, le Jardin du Luxembourg est situé au cœur du Quartier latin. Il abrite de nom-
breuses statues et un grand bassin, tandis que le Sénat siège au Palais du Luxembourg, construit au xviie siècle.

La super idée : le jeu Distribuez une photocopie de la fiche photocopiable 7, « Lieux et monuments de Paris » et deux dés par groupes
de dés (suite) ! de quatre élèves. Faites numéroter les images de 1 à 9. De nouveau, modélisez l’activité : lancez un (ou deux)
dés. Vous obtenez par exemple un « 6 » qui correspond au numéro du jardin du Luxembourg sur la fiche. Puis
relancez une nouvelle fois un (ou deux) dés. Vous obtenez par exemple un « 3 » qui correspond au numéro du
métro sur la fiche « Moyens de transport ». Dites alors : Je vais au jardin du Luxembourg en métro ! Redonnez un
exemple et passez en relais ce jeu de dés et de réutilisation du vocabulaire !

2. Écoute ton voisin ou ta voisine (A), montre le monument sur le plan de Paris et réponds (B) !
Attention ! Les exemples ne sont pas enregistrés sur le CD, malgré ce qui est indiqué dans certaines éditions du
manuel !
Le vous de politesse Après avoir lu les exemples, les élèves imaginent d’autres dialogues avec d’autres noms de monuments et en utili-
sant d’autres noms de transports.

3. Écoute et chante !
Proposez aux élèves les refrains de deux très célèbres chansons sur Paris (enregistrés deux fois).
Script du CD :
Dans Paris, à vélo on dépasse lesautos, Aux Champs-Élysées, aux Champs-Élysées,
À vélo dans Paris, on dépasse les taxis. Au soleil, sous la pluie, à midi ou à minuit,
Dans Paris, à vélo on dépasse lesautos. Il y a tout ce que vous voulez aux Champs-Élysées2…
À vélo dans Paris, on dépasse les taxis1.

Cahier d’activités page 35


1. Le vous de politesse → Regarde les questions A et complète les questions B !
Questions B :
Bonjour, monsieur ! Vous faites des photos ? Vous aimez la tour Eiffel ? Vous écoutez de la musique ? Euh… Vous voulez un CD
de chansons sur Paris ?

2. Complète les questions avec qui, comment, où, est-ce que ou qu’est-ce que !
1. Où est l’Arc de triomphe ? C’est ici ?
2. C’est qui ? C’est toi, Hugo ?
3. Est-ce que tu prends le taxi ou le bus ?
4. Qu’est-ce que tu regardes ? Le bateau ?
5. Comment tu appelles le musée ?
6. Qu’est-ce que tu aimes faire à Paris ?

3. Lis le dialogue et complète les conjugaisons !


préférer : je préfère, tu préfères, il / elle / on préfère, nous préférons, vous préférez, ils / elles préfèrent
aller : je vais, tu vas, il / elle / on va, nous allons, vous allez, ils / elles vont
prendre : je prends, tu prends, il / elle / on prend, nous prenons, vous prenez, ils / elles prennent

1.
Joe Dassin / Paroles : Richelle Dassin, Claude Lenesle / Musique : Juwens, Dean
2.
Joe Dassin / Paroles : Pierre Delanoë / Paroles originales et musique : Mike Wilsh et Mike Deighan

quarante-cinq 45
leçon 3 unité 5
Ma ville

f Consignes de classe f Grammaire


Note les lettres dans l’ordre ! Repère les lieux et les bâtiments sur le plan ! Révision de : il y a – L’adverbe interrogatif où ? Tu habites où ? Où est-ce
Tu entends le son combien de fois ? que tu habites ?
f Fonctions de communication f Phonétique
Dire où on habite : J’habite à … , rue … , au numéro … ! – Localiser : Il y a une Les sons [b] (bateau, bus) et [p] (parc, poste)
piscine à côté du collège.
f Culture et civilisation
f Vocabulaire Donner son adresse : J’habite rue Athos, au numéro 58. / J’habite (au) 58,
Bâtiments : la boulangerie, le café, le cinéma, le collège, l’épicerie (f.), la gare, rue Athos.
l’hôpital (m.), le musée, le numéro, le parc, la piscine, la poissonnerie, la poste,
la rue, le stade, le supermarché, la ville, le zoo – Verbe : habiter – Adjectif : f Matériel
pratique – Prépositions de lieu : à côté de, après, dans, devant, derrière, Livre page 44, CD. Fiche photocopiable 8 (Commerces et bâtiments) :
entre images agrandies à la photocopie. Cahier d’activités page 36, CD.

Livre de l’élève page 44


1. Écoute et note les lettres dans l’ordre ! Tu as deux écoutes !
Le projet de cette unité est d’être capable de présenter son village, son quartier, sa ville.
Des prépositions Faites d’abord repérer, comprendre et répéter les différentes prépositions de lieu : A devant, B derrière, C à côté de,
de lieu D entre, E après, F dans.
Puis demandez aux élèves d’écouter le CD et de noter au fur et à mesure les lettres correspondant aux six phrases.
Vous pouvez éventuellement corriger l’activité dès la deuxième écoute.
Script du CD :
Derrière (B) la tour Eiffel, il y a un parc. Il y a un restaurant dans (F) le Louvre ? Devant (A) le jardin du Luxembourg, il y a un
café. Est-ce qu’il y a un cinéma à côté (C) du Sacré-Cœur ? Les Champs-Élysées sont entre (D) l’Arc de triomphe et la place de la
Concorde. Le stade de France ? C’est après (E) la gare du Nord.

2. Repère ces lieux et ces bâtiments sur le plan ! Puis localise-les !


Sur le plan de la « ville », montrez le nom des rues existantes : rue d’Artagnan, rue Aramis, rue Porthos et rue Athos
(héros des Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas). Faites inventer d’autres noms de rues, comme la rue de la Gare,
la rue du Stade ou de l’Hôpital ou la place du Parc où se trouvent le cinéma et le café. Vous pouvez aussi faire utiliser
des noms de personnages historiques ou littéraires : rue Cléopâtre, place Astérix ou avenue Merlin, etc.
Des mots Fixez au tableau les images agrandies à la photocopie de la fiche photocopiable 8 (Commerces et bâtiments) et
« transparents » présentez les mots en faisant repérer et comprendre ceux qui sont proches de la langue des élèves, c’est-à-dire
« transparents ». Les mots café et cinéma sont déjà connus.
Puis lisez les deux exemples de localisation proposés : 1. Il y a une boulangerie derrière la poste. 2. Il y a un café à côté du
cinéma.
Sur ce modèle, les élèves localisent les différents bâtiments sur le plan de la « ville » : Le musée est derrière le cinéma.
La poste est entre le collège et le supermarché. La rue Athos est devant la gare. Il y a une boulangerie rue Aramis. Il y a un hô-
pital à côté du stade, etc.

3. Les sons [b] et [p] → Attention ! Tu entends le son [p] de poste combien de fois ? Deux, trois, quatre, cinq fois ? Tu as deux
écoutes. Puis chante le rap !
Script du CD, 1re partie :
Je vais à la poste. C’est devant le parc... à côté de la boulangerie et de la poissonnerie. Tu vois les bateaux et les bus après le pont ?
Solution : cinq fois. Vous pouvez corriger l’activité avec vos élèves dès la deuxième écoute.
Script du CD, 2e partie : Maintenant chante le rap ! (Le rap est enregistré trois fois.)
Les bateaux et les bus sontaprès le pont !
Les sons [b] et [p] Les sons [b] et [p] correspondent à des consonnes « occlusives » (momentanées) : on rapproche les lèvres, puis on
les ouvre brusquement et le son ne dure pas.
Pour entraîner les élèves à bien faire la différence entre le [b] et le [p], faites-leur placer la main devant la bouche :
quand ils prononcent le son [b] (bateau, bus), ils sentent un petit souffle très léger au creux de la main ; mais quand
ils prononcent le son [p] (piscine, à pied), ils sentent un souffle plus important.

46 quarante-six
Par ailleurs, quand on prononce le son [b], les cordes vocales vibrent : la consonne est sonore.
Quand on prononce le son [p], les cordes vocales ne vibrent pas : la consonne est sourde.

 Maintenant, écoute et lis ce que dit Pauline ! Sur ce modèle, donne ton adresse et présente ton quartier, ton village, ta
ville ! Prépare ta présentation !
Script du CD :
Pauline : Salut, c’est Pauline ! Voilà ma ville ! J’habite au trente-cinq, rue Porthos. Tu vois mon collège ? Il est à côté de la piscine.
C’est super pratique : j’adore la natation !
L'adresse Il y a une rue Porthos à Pau, dans le sud-ouest de la France. (Mais vous pouvez choisir pour l’adresse de Pauline
le nom d’une autre ville française qui vous fait plaisir, parce que vous la connaissez ou que vous souhaitez y aller :
Bordeaux, Marseille, Lyon, Nice, Paris, etc.) Redonnez à l’oral l’adresse de Pauline : Elle habite à (Pau), rue Porthos,
au numéro trente-cinq !
Autres possibilités : Elle habite 35 rue Porthos, à (Pau). Elle habite au 35, rue Porthos, à (Pau).
Par paires ou par groupes, les élèves donnent leur adresse, par exemple : J’habite à (ville, village, quartier), rue … ,
au numéro … !
Expliquez comment on écrit une adresse en France (sur une enveloppe ou sur une carte postale) : on indique
d’abord le nom de la personne, puis le nom de la rue, précédé du numéro de l’habitation (souvent suivi d’une
virgule). Enfin on écrit le nom de la ville, précédé du code postal :
Pauline Durand
35, rue Porthos
64000 Pau
Suggérez à vos élèves de donner une adresse aux commerces et aux bâtiments de la « ville » ! Exemples : La boulan-
gerie est au 57, rue Aramis. Le café est 4, place du Parc, etc.

La super idée : Partagez la classe en deux équipes A et B et modélisez l’activité suivante : Tirez au sort une des images de la
le tirage au sort ! fiche photocopiable 8 (Commerces et bâtiments). Vous avez, par exemple, tiré au sort l’image du zoo. Dites :
Je vais au zoo : c’est rue Athos, au numéro 60 !
Puis faites tirer au sort une image par un joueur de l’équipe A qui doit rapidement donner l’adresse du
commerce ou du bâtiment qui lui est échu. C’est ensuite au tour d’un joueur de l’équipe B, etc. L’équipe gagnan-
te est celle dont les joueurs ont donné le plus vite et le plus correctement un maximum d’adresses.
Enfin, après avoir préparé leur présentation, les élèves décrivent leur quartier, village ou ville : Dans ma ville, il y
a unhôpital, un stade, une gare. Il n’y a pas de zoo, etc.

Cahier d’activités page 36


1. Numérote les images !
Solutions :
1re ligne de gauche à droite : 5 – 10 – 7 – 12 – 1 – 14 – 14
2e ligne de gauche à droite : 2 – 11 – 9 – 6 – 8 – 13 – 3

2. Phonétique → Les sons [b] et [p]


1. Écoute et coche la bonne case ! Tu as deux écoutes !
Script du CD, 1re partie : Exemple : poney.
1. pain – 2. bof – 3. pied – 4. badminton – 5. banane
Solutions :
[b] : bof – badminton - banane
[p] : pain – pied
2. Maintenant, écoute et répète ! Fais bien la différence entre le [b] et le [p] !
Script du CD, 2e partie :
bateau / poney – bien / pain – bof / pas mal – bus / pied – badminton / passe-temps – banane / pomme
Voir plus haut les explications concernant les sons [b] et [p].

3. Écris et envoie un message à un(e) correspondant(e) ou un(e) camarade !


Les élèves préparent un courrier à envoyer, par exemple, sur Internet. Vous pouvez aussi utiliser la technique du
« courrier dans la classe » (voir pages 32-33) : le (la) correspondant(e) sera l’élève dont le nom aura été tiré au sort
par chacun(e). C’est à lui (elle) que l’élève adressera son message dans la classe.

quarante-sept 47
leçon 4 unité 5
Ma ville

f Consignes de classe f Grammaire


Écoute et observe bien ! Choisis une destination ! Écoute et montre ! Le vous de politesse – Le conditionnel de politesse : Je voudrais… – L’im-
pératif singulier et pluriel : Va ! Allez ! – Le pronom y : J’y suis. Tu y es.
f Fonction de communication
Demander, indiquer une direction : Je voudrais aller à la gare, s’il vous plaît  ! f Phonétique
Allez tout droit. Les sons [b] (bus, bateau) et [p] (pied, poney) – Difficultés possibles :
[wa] (tout droit, à droite, au revoir) ; [y] (rue, salut, tu)
f Vocabulaire
Verbes : aller, tourner, traverser – Locutions adverbiales : à droite, à gau- f Culture et civilisation
che, tout droit Lieux et monuments de Paris – Histoire du métro parisien
f Matériel
Livre page 45, CD. Cahier d’activités pages 37, CD.

Livre de l’élève page 45


1. Écoute et répète (à voix basse ou dans ta tête) !
Proposez aux élèves de s’entraîner à indiquer à quelqu’un son chemin.
L’impératif Script du CD :
Tourne à gauche ! … Tourne à droite ! … Va tout droit ! … Traverse la rue ! … Va tout droit ! … Maintenant, tourne à droite ! …
Traverse la rue ! … Tourne à gauche ! … Va tout droit ! … Voilà, tu es au zoo ! …

La super idée : Suggérez aux élèves de travailler par paires sur ce modèle : l’élève A choisit une « destination » sur le plan de la
le jeu de piste ! « ville » page 44. Il la garde secrète. Il indique le point de départ à son voisin ou sa voisine B : Tu es ici ! Puis il le (la)
guide à travers la ville en lui donnant quelques indications précises et correctes : Va tout droit ! Tourne à gauche,
etc. Quand il a fini, il demande : Tu es où ? L’élève B, s’il a bien suivi les indications et si celles-ci ont été claires,
répond par exemple : Je suis devant l’épicerie !

2. Écoute et observe bien !


Demandez aux élèves de bien écouter et d’observer le dialogue.
Script du CD :
Pauline : Je voudrais aller à la piscine, s’il te plaît ! – Pierre : Va tout droit !
Pauline : Je vais tout droit. – Pierre : Tourne à droite devant la poste !
Pauline : Je tourne à droite devant la poste. – Pierre : Tourne à gauche après la boulangerie.
Pauline : Je tourne à droite après la boulangerie. – Pierre : Non ! Tourne à gauche !
Pauline : Oui, à gauche ! – Pierre : Traverse la rue et tu y es !
Pauline : Je traverse la rue et j’y suis ! – Pierre : Au revoir !
Pauline : Au revoir, merci !

Sur ce modèle, choisis une destination : ton voisin ou ta voisine t’indique ton chemin, d’après le plan de la ville page 44 !
Cette activité est différente du jeu de piste précédent. Cette fois-ci, l’élève A indique à l’élève B à quel endroit il se
trouve sur le plan de la « ville » page 44 et où il veut aller. L’élève B doit lui fournir les indications les plus claires et
les plus directes pour arriver à destination.

3. Écoute et montre à chaque fois à qui parle Lucas : à Alice ou à la dame ?


Lucas essaie de répondre en même temps à Alice et à une dame qui lui ont toutes les deux demandé leur chemin.
Il s’adresse à Alice à la 2e personne du singulier (tu) ou à l’impératif singulier et à la dame à la 2e personne du pluriel
(vous) ou à l’impératif pluriel (de politesse) !
Script du CD :
Le vous Alice : Bonjour Lucas, je voudrais aller à la poste, s’il te plaît !
de politesse Dame : Bonjour, je voudrais aller à la gare, s’il vous plaît…
Lucas : Bonjour, madame ! Vous voulez aller à la gare ? (→ Dame) Prenez à gauche ! (→ Dame) Euh… Salut ! Tu veux aller à
la poste ? (→ Alice) Ensuite, tournez à droite ! (→ Dame) Va tout droit ! (→ Alice) Puis allez tout droit ! (→ Dame) Traversez la
rue ! (→ Dame) Ensuite prends à droite et traverse le pont. (→ Alice) Et vous y êtes. (→ Dame) Et tu y es ! Au revoir ! (→ Alice)

48 quarante-huit
Alice : Merci, salut !
Lucas : Salut ! (→ Alice) Au revoir, madame ! (→ Dame)
Dame : Au revoir et merci !

Cahier d’activités page 37


3. Phonétique → Les sons [b] et [p] : écoute et lis les phrases !
Script du CD :
Tu prends le ba’teau ?
Je vais en ’bus à la pi’scine.
Il va à ’pied à la boulange’rie.
La boulange’rie et la poissonne’rie sont après le ’pont.
Je prends du ’pain, des ba’nanes, des ’pommes et du pois’son.
Elle joue au badmin’ton, au bas’ket et au ping-’pong.
Demandez aux élèves de faire durer un peu plus longtemps les syllabes précédées de [′] pour « l’accent de durée » !
Les sons [b] Rappel : Les sons [b] et [p] correspondent à des consonnes « occlusives » (momentanées) : on rapproche les lèvres,
et [p] : rappel puis on les ouvre brusquement et le son ne dure pas.
Quand on prononce le son [b] (bateau, boulangerie), les cordes vocales vibrent et, si on met la main devant la bou-
che, on perçoit un petit souffle au creux de la main. Quand on prononce le son [p] (piscine, poisson), les cordes voca-
les ne vibrent pas et on perçoit un souffle plus important.

Livre de l'élève – Culture et civilisation pages 48 et 49


Page 48 : Associe les phrases avec les photos de cette page et celles de la page 43 !
Solutions : 1-E, 2-B, 3-D, 4-C, 5-A, 6-H, 7-I, 8-G, 9-F, 10-J
Lieux et L’avenue des Champs-Élysées commence sur la place Charles de Gaulle ou place de l’Étoile (là où se trouve l’Arc de
monuments triomphe) et va jusqu’à la place de la Concorde. Elle est bordée d’espaces verts, de lieux de spectacles, de célèbres
de Paris cafés et restaurants et de boutiques de luxe.
La Seine : La portion du fleuve qui traverse la ville est de 14 kilomètres. On considère les quartiers de la rive gauche
(le Quartier latin, Saint-Germain-des-Prés, Montparnasse) comme le berceau de l’innovation intellectuelle et ar-
tistique et ceux de la rive droite (viiie et xvie arrondissements) comme les quartiers chics de Paris.
Les bateaux-mouches naviguent sur la Seine, chargés de touristes. Devenus presque aussi larges que le fleuve lui-
même, ils illuminent la nuit de leurs projecteurs Notre-Dame, la Sainte Chapelle, l’Hôtel de Ville, le Louvre ou le
musée d’Orsay…
Le Centre Pompidou (ou Centre Beaubourg) est un musée d’art contemporain qui abrite aussi des salles de spec-
tacles et une bibliothèque. Le bâtiment a ouvert ses portes en 1977. Il accueille sur son parvis des musiciens et des
saltimbanques, qui font de ce centre et de ce quartier l’un des plus populaires de Paris.
Le musée du quai Branly (ou musée des Arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques) est
situé le long du quai de la Seine qui lui a donné son nom. Il a été construit en 2006.
Page 49 : Lis et réponds aux questions !
1. On a construit le premier métro du monde à Londres.
2. Après la pause des années 1950-1970, les Parisiens prennent de nouveau le métro parce que le prix de l’essence a
augmenté et parce que le métro s’est modernisé.

quarante-neuf 49
leçon 1 unité 6
Mon emploi du temps

f Consignes de classe f Grammaire


Devine la matière préférée de Léa ! Lis ce que dit la maman de Théo ! Associe Les verbes pronominaux : je me lève – Négation : je ne me lève pas
chaque réplique à une image ! Écoute et chante le rap ! – Impératif : Lève-toi ! – Les verbes courir, dormir et partir
f Fonctions de communication f Phonétique
Demander à quelqu’un de faire quelque chose : Lave-toi ! Dépêche-toi ! Les sons [r] (rêve, réveille) et [l] (lève, lave) – Les consonnes finales
– Dire ce qu’on voudrait faire : Je voudrais dormir, rêver, ne pas courir…
f Culture et civilisation
f Vocabulaire Interculturel : se préparer le matin pour partir au collège
Verbes : se brosser les dents, courir, se dépêcher, dormir, s’habiller, se laver, se
lever, partir, se réveiller, rêver – Adverbe : vite f Matériel
Livre page 50, CD. Cahier d’activités page 40, CD.

Livre de l’élève page 50


1. Regarde Léa, Théo, Max et Agathe : devine leur matière préférée ! (Regarde page 52…)
Matière préférée de Léa : le français
Matière préférée de Théo : la musique
Matière préférée de Max : le dessin
Matière préférée d’Agathe : l’histoire
Les noms de ces matières, illustrées page 52 par des images, sont plutôt faciles à repérer et à comprendre.

2. Écoute et lis ce que dit la maman de Théo ! Associe chaque réplique à une image !
Script du CD :
Maman de Théo :
1. Théo, réveille-toi ! Lève-toi ! Vite : il est huitheures !
2. Lave-toi ! Dépêche-toi !
3. Prends ton petit déjeuner, … ne regarde pas la télé !
4. Ensuite, brosse-toi les dents !
5. Vite ! Habille-toi ! Il est huitheures dix !
6. Huitheures quinze : dépêche-toi, va prendre ton bus ! Au revoir, Théo !
Solutions :
1-A, 2-C, 3-E, 4-B, 5-D, 6-F
Les verbes Un verbe pronominal est un verbe précédé de se à l’infinitif et qui se conjugue avec les pronoms personnels
pronominaux réfléchis : me, te, se, nous, vous, se.
Les verbes pronominaux introduits ici sont : se réveiller, se lever, se laver, se dépêcher, se brosser (les dents), s’habiller.
À l’impératif, le pronom personnel se place après le verbe, séparé de lui à l’écrit par un « trait d’union » : Réveille-toi !
Lave-toi ! Dépêchons-nous ! etc.

3. Écoute et chante le rap de Théo


Script du CD : (Le rap est enregistré deux fois.)
Tous les matins, à mon réveil,
C’est le même refrain à mesoreilles :
« Réveille-toi ! Lève-toi ! Lave-toi ! Dépêche-toi !
Prends ton petit-déjeuner ! Ne regarde pas la télé !
Brosse-toi les dents ! Habille-toi ! Dépêche-toi, dépêche-toi… »
Mais moi, je voudrais dormir, rêver, ne pas courir !
C’est ça : je voudrais dormir, rêver, ne pas courir,
Dormir, rêver, ne pas courir…

50 cinquante
Cahier d’activités page 40
1. Les verbes pronominaux → Complète !
1. Réveille-toi ! – Oui, je me réveille !
2. Tu te lèves ? – Oui, je me lève !
3. Lave-toi ! – Oui, je me lave !
4. Qu’est-ce qu’elle fait ? Elle se dépêche ?
5. Brosse-toi les dents ! – Oui, je me brosse les dents !
6. Tu ne t’habilles pas ? – Si, je m’habille !

2. Phonétique → Les consonnes finales


1. En général, on ne prononce pas les dernières consonnes écrites des mots ! (Il y a des exceptions : voir 2.)
Souligne la ou les dernières consonnes des mots ! Puis écoute et répète !
Script du CD, 1re partie et solutions :
Trois poissons.
Tu veux du nougat ?
Je fais du sport.
Vous faites des photos ?
C’est mon emploi du temps.
Tu te lèves ?
Je me brosse les dents !
La prononciation On ne prononce pas les terminaisons des verbes : veux, fais, faites, brosse, brossent, etc.
des consonnes On ne prononce pas le –s final, marque du pluriel : poissons, photos, dents, etc.
finales On ne prononce pas les consonnes finales : trois, nougat, sport, temps, deux, animaux, vingt, etc.
Mais…
On prononce le –s final de fils [fis], mars, bus ou tennis !
On prononce le –x [s] dans six ou dix quand ils ne sont pas suivis d’un autre mot.
On prononce toujours le –t de sept [sɛt] !
On prononce le –t de huit, sauf s’il est suivi d’une consonne : huit ans [ɥitɑ̃] – huit cocas [ɥikokɑ]
2. Le son [R] à la fin des mots
Écris les mots dans la bonne colonne ! Puis écoute et répète !
Demandez aux élèves de lire et d’écrire d’abord les mots donnés dans le cadre soit dans la colonne « r/ », soit dans
la colonne « [R] ». Ne faites écouter le CD que lorsqu’ils ont terminé, car… on y donne la solution !
Script du CD, 2e partie :
écouter – pâtissier – préférer – regarder : à écrire dans la colonne « r/ »
courir – dormir – partir – vouloir : à écrire dans la colonne « [r] »
La prononciation On ne prononce pas le –r final dans les noms de métiers au masculin et dans l’infinitif des verbes en –er. Mais on le
du –r final prononce [r] dans l’infinitif des verbes en –ir

3. Complète les tableaux de conjugaison !


courir : je cours, tu cours, il / elle / on court, nous courons, vous courez, ils / elles courent
dormir : je dors, tu dors, il / elle / on dort, nous dormons, vous dormez, ils / elles dorment
partir : je pars, tu pars, il / elle / on part, nous partons, vous partez, ils / elles partent

cinquante et un 51
leçon 2 unité 6
Mon emploi du temps

f Consignes de classe f Grammairee


Il est quelle heure ? Montre la bonne pendule ou écris son numéro ! Écoute L’adjectif interrogatif quel, quelle, quels, quelles ? Il est quelle heure  ?
et dis ce qui se passe ! – La préposition à avec l’heure.)
f Fonctions de communication f Phonétique
Demander et dire l’heure : Il est huit heures ! – Parler de son emploi Les sons [r] et [l]
du temps : Je me réveille, je me lève, je m’habille…
f Culture et civilisation
f Vocabulaire Interculturel : l’indication de l’heure
Révision des nombres – l’heure (f.), minuit – Révision des verbes :
aller, se brosser les dents, se dépêcher, s’habiller, se laver, se lever, prendre, f Matériel :
se réveiller, travailler, etc. Livre page 51, CD. Cahier d’activités page 41, CD.

Livre de l’élève page 51


Présentation : Les élèves ayant été entraînés à reconnaître et à produire les nombres jusqu’à 69, vous pouvez présenter « l’heure ».
l’indication de Commencez par les heures justes ou pleines. Modélisez l’activité : dites une heure, par exemple, il est troisheures et
l’heure « écrivez » l’heure au tableau de manière « digitale » 3:00 . Donnez d’autres exemples : Il est neufheures 9:00 . Il est
dixheures 10:00 , etc. Sollicitez d’abord un premier élève, puis un second, etc. Vous dites une heure, ils « l’écrivent »
au tableau.
Puis passez aux heures de l’après-midi ou du soir : Il est dix-septheures. Il est vingt-troisheures, etc. Dans certains
pays, ces « heures » ne sont pas familières (elles sont indiquées 5:00 p.m. ou 11:00 p.m par rapport à 5:00 a.m ou
11:00 a.m.). Le français a recours, lui, à des indications sur 24 heures ou ajoute des précisions : Il est onzeheures du
matin (11:00 a.m.). Il est cinqheures de l’après-midi (5:00 p.m.). Il est onzeheures du soir (11:00 p.m.).
Passez ensuite à des heures suivies de minutes : Il est onzeheures huit. Il est quatorzeheures quinze. Il est vingtheures
quarante-deux, etc. Là encore, testez la compréhension des élèves : vous dites une heure, ils « l’écrivent » sous forme
digitale.

1. Il est quelle heure ? Écoute, montre la bonne pendule ou écris son numéro !
Script du CD :
Il est quelle heure ? Il est huitheures ! (Pendule 1)
Il est onzeheures trente, oui onzeheures trente. (Pendule 3)
Il est cinqheures vingt-cinq, cinqheures vingt-cinq. (Pendule 5)
Il est deuxheures vingt, oui deuxheures vingt. (Pendule 2)
Mm, il est dixheures vingt, dixheures vingt ? (Pendule 6)
Il est neufheures dix, je répète neufheures dix. (Pendule 8)
Il est sixheures cinq, sixheures cinq, c’est bien ça. (Pendule 9)
Il est troisheures quarante-cinq, troisheures quarante-cinq. (Pendule 7)
Oh ! Il est septheures quarante, oui septheures quarante ! (Pendule 4)
Et là, il est midi… ou minuit ? (Pendule 10)

2. Vrai ou faux ? Écoute et lis, puis corrige à l’oral !


Faites bien remarquer l’utilisation de la préposition à devant les heures.
Script du CD :
Vampire : Je me réveille à minuit. (Vrai)
Je me lève à minuit cinq. (Faux : il se lève à minuit dix.)
Je me lave et je me brosse les dents à minuit quinze. (Vrai)
Je m’habille à minuit vingt. (Vrai)
Ensuite, je prends mon petit déjeuner à minuit vingt-cinq. (Faux : il prend son petit déjeuner à minuit trente.)
À minuit quarante, je prends mon sac et mon portable, je me dépêche et je vais travailler. (Faux : il ne se dépêche pas et ne
part pas travailler : il dort !)

52 cinquante-deux
3. Écoute et dis ce qui se passe !
Script du CD 1re partie :
Exemples :
1. Sonnerie d’un réveil – Il se réveille.
2. Bruit de mastication – Il prend son petit déjeuner.
Script du CD, 2e partie : Maintenant, c’est à toi !
3. Bruit sinistre d’un cercueil qu’on ouvre – Solution : Il se lève.
4. Bruit d’une cape – Solution : Il s’habille.
5. Bruit de quelqu’un qui se brosse les dents – Solution : Il se brosse les dents.
6. Bruit de pas qui s’éloignent rapidement – Solution : Il se dépêche et il va travailler.

4. Les sons [r] et [l] → Tu entends le son [r] de rêver ? Note les bonnes lettres ! Tu as deux écoutes. Puis chante le rap !
Script du CD 1re partie :
A lève – B rêve – C oreilles – D volley – E lave – F regarde – G les – H reines
Solutions : B / C / F / H
Script du CD, 2e partie :
Maintenant chante le rap ! (Le rap est enregistré deux fois.)
Je me lève et je rêve ! … Je me lave lesoreilles !
Les sons [r] et [l] Pour la prononciation du son [r], la pointe de la langue est contre les dents d’en bas. Pour la prononciation du son
[l], la pointe de la langue est contre les dents d’en haut. Le « r » et le « l » sont parfois appelés des consonnes liquides.

Cahier d’activités page 41


1. Écris ou dessine l’heure qu’il est !
1. Il est neuf (vingt et une) heures cinq.
2. Dessiner sur le cadran de la pendule huit heures vingt. 10
11
12
1
2
9 3

3. Il est trois (quinze) heures quarante. 8


7
6
5
4

4. Dessiner sur le cadran de la pendule cinq heures trente-cinq. 10


11
12
1
2

5. Il est dix (vingt-deux) heures trente.


9 3
8 4
7 5
6

6. Dessiner sur le cadran de la pendule onze heures quinze. 11


12
1
2
10
9 3

2. Regarde et complète le texte ! Attention, les images sont en désordre…


8 4
7 5

Le dimanche, je me lève à neuf heures trente (A).


Je prends mon petit déjeuner à neuf heures quarante-cinq (E).
Puis j’écoute de la musique à dix heures (B).
Je regarde la télévision à dix heures vingt (F) et je m’habille à onze heures dix (C).
À onze heures et quart, je vais faire du roller dans le parc avec mon chien (D).

3. Phonétique → Écoute et complète avec [r] ou [l], c’est-à-dire « r » ou « l » ! Puis lis les phrases à voix haute !
Script du CD :
Réveille-toi !
Lève-toi !
Lave-toi !
Ne rêve pas !
Ne regarde pas la télé !
Tous les matins, c’est le même refrain à mes oreilles !

cinquante-trois 53
leçon 3 unité 6
Mon emploi du temps

f Consignes de classe f Grammaire


Recopie les jours de la semaine dans l’ordre ! Lis et dis le nom des matières ! La date : Aujourd’hui on est lundi trois (3) avril.
Présente une de tes journées !
f Phonétique
f Fonction de communication Difficultés possibles : les sons [œ̃] (lundi), [ɑ̃] (vendredi, dimanche)
Parler de son emploi du temps : Le matin, j’ai mathématiques. À neuf et [ӡ] (jeudi)
heures trente, j’ai histoire.
f Culture et civilisation
f Vocabulaire Interculturel : l’origine des noms des jours de la semaine – La date
Les jours de la semaine – Les matières scolaires : la chimie, la géogra- (comment l’écrire)
phie, l’histoire (f.), les mathématiques (f. pl.), la physique, les SVT (sciences de
la vie et de la Terre), la technologie – être fort(e), bon(ne), nul(le) en… f Matériel
Livre page 52, CD. Fiche photocopiable 9 (Matières scolaires) : images
agrandies à la photocopie. Cahier d’activités page 42.

Livre de l’élève page 52


Révision
Faites réviser les heures en proposant à toute la classe une « dictée » : vous dites des heures, les élèves les écrivent
sous forme « digitale » (voir page 52).
Puis proposez à un, deux ou trois élèves d’animer à leur tour l’activité. (N’introduisez pas encore et quart, moins le
quart ou et demie qui sont plus complexes et qui seront vus ultérieurement.)

1. Écoute et répète ! Puis recopie les jours de la semaine dans l’ordre !


Les élèves ont devant eux les jours de la semaine en désordre. Demandez-leur d’écouter le CD, de repérer les jours
« dans le bon ordre » et de les répéter à voix basse ou dans leur tête, s’ils le préfèrent. Il est d’usage, en France, que
la semaine commence le lundi et se termine le dimanche.
Script du CD :
Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche.
Les jours Les élèves recopient ensuite de mémoire et dans l’ordre les jours de la semaine sur une feuille ou dans leur cahier.
de la semaine Profitez-en pour présenter l’origine des noms des jours de la semaine en français, si vous le souhaitez :
Lundi vient du latin populaire lunis dies « jour de la lune », mardi vient de Martis dies « jour de Mars », mercredi de Mer-
coris dies (latin médiéval) « jour de Mercure », jeudi vient de Jovis dies « jour de Jupiter », vendredi de Veneris dies « jour
de Vénus », samedi vient du latin populaire sambati dies, de sambatum variation de sabbatum « sabbat » (de l’hébreu
shabbat), et dimanche vient du latin écclesiastique dies dominicus « jour du Seigneur ».

2. On est quel jour, aujourd’hui : lundi ? mercredi ? vendredi ? Quelle date : le premier ? le 3 ? le 12 ? le 29 ? Quel mois : janvier ?
mars ? juin ?
Aujourd’hui on est (jour) … le (date) … (mois) … !
La date La forme usuelle de la date correspond au modèle suivant : mercredi 15 novembre 2020. À la différence des usages
d’autres langues (comme l’anglais, par exemple), il n’y a pas de majuscule initiale aux noms du jour et du mois, pas
de virgule entre le nom du jour et le reste de la date et un nombre ordinal seulement pour le premier du mois :
mardi 1er (premier) juin 2021.
L’usage traditionnel français (en France) consiste à placer trois nombres dans l’ordre jour-mois-année, à la diffé-
rence d’usages pratiqués dans d’autres pays : mois-jour-année (ou année-mois-jour). Les trois nombres sont le plus
souvent séparés par des barres obliques : 15/11/2020, mais on peut aussi utiliser des traits d’union : 15-11-2020.

3. Lis et dis le nom des matières et compare avec les matières que tu as au collège ! Puis écoute et dis dans quelles matières
Théo, Agathe et Léa sont forts, bons ou « nuls » ! Tu as deux écoutes !
Les matières Commencer par faire lire le nom des matières scolaires. Pour les faire répéter et mémoriser, mettez en œuvre les
scolaires techniques de la « mémorisation par effacement » (voir page 30) ou du « Memory » (voir page 42), à l’aide des ima-
ges de la fiche photocopiable 9 (Matières scolaires), agrandies à la photocopie.

54 cinquante-quatre
Demandez aux élèves de préparer ce tableau sur une feuille :

Théo Agathe Max Léa


fort (forte)
bon (bonne)
nul (nulle)

Les élèves écoutent le CD et notent au fur et à mesure dans les bonnes colonnes le nom des matières citées. Vous
pouvez éventuellement corriger lors de la deuxième écoute.
Script du CD :
Théo : Salut ! C’est moi, Théo : Je suis fort en musique, je suis bon en techno… euh, en technologie, mais je suis nul en
physique !
Agathe : Moi, c’est Agathe ! Je suis forte enhistoire, je suis bonne en maths… euh en mathématiques, mais je suis nulle
en géographie !
Max : Bonjour ! Moi, Max, je suis fort en dessin bien sûr, je suis bon en sport et… je suis nul en chimie !
Léa : Et moi, Léa, je suis forte en français, je suis bonne enanglais (yes !), mais je suis nulle en sciences !
Vous pouvez aussi corriger l’activité en écrivant au tableau les noms de Théo, Agathe, Max et Léa et en position-
nant à côté d’eux les images correspondantes de la fiche photocopiable 9 (Matières scolaires).

Et toi ? Tu es fort (forte) en mathématiques ? Tu es bon (bonne) en histoire ? Tu es nul (nulle) en sport ?
Invitez des élèves à venir parler de leurs compétences scolaires : ils écrivent leur prénom au tableau, positionnent
les images des matières qu’ils ont sélectionnées et verbalisent, par exemple : Moi, Ludomir, je suis fort en sport, je suis
bon enhistoire et en musique ! (Vos élèves ne sont pas obligés d’être forcément incompétents dans une matière !)

4. Écoute et lis la présentation d’Agathe ! Sur ce modèle, présente une de tes journées ! Prépare ta présentation !
Script du CD :
Agathe : J’ai douzeans et je suis en cinquième*. Aujourd’hui, c’est lundi, lundi matin. Le matin, à huitheures trente, j’ai
mathématiques. J’aime bien les maths ! À neufheures trente, j’ai histoire : l’histoire, c’est vraiment génial : c’est ma matière
préférée. Ensuite, j’ai géographie. Alors là, la géographie… je déteste !
La matière préférée d’Agathe est l’histoire. Elle aime bien les mathématiques et elle déteste la géographie.
Sur ce modèle, les élèves préparent la présentation d’une journée ou plus simplement de la partie d’une journée
de classe et la présentent à leur voisin(e) ou par groupes de quatre.

Cahier d’activités page 42


1. Regarde et lis le texte ! Vrai ou faux ? Si c’est faux, corrige !
1. Oda fait du vélo le jeudi. Vrai
2. Elle joue au volley le lundi. Faux : Elle joue au volley le vendredi. Le lundi, elle fait du vélo.
3. Le dimanche, elle fait de la planche à voile. Faux : Le dimanche elle fait du jogging.
4. Elle joue au ping-pong le mercredi. Faux : Le mercredi, elle joue au badminton.
5. Elle est au jardin du Luxembourg le mardi. Vrai
6. Le vendredi, elle fait du jogging. Faux : Elle fait du jogging le dimanche. Le vendredi, elle joue au volley.

2. Mets les lettres dans l’ordre, relie les noms des matières scolaires aux dessins et écris-les !
ÇASIRFAN = Français, STAHM = Maths, TROPS = Sport, PRAHOGIEGE = Géographie, MICIHE = Chimie, ORITHISE =
Histoire

3. Associe les « abréviations » aux mots !


la photo → la photographie – le prof → le professeur – la télé → la télévision – la géo → la géographie – le métro → le métropolitain
– le vélo → le vélocipède – l’auto → l’automobile – la techno → la technologie – les maths → les mathématiques

* La cinquième : cette classe correspond à la deuxième année du collège.

cinquante-cinq 55
leçon 4 unité 6
Mon emploi du temps

f Consignes de classe f Grammaire


Compare ton emploi du temps avec celui de Max ! Crée ton emploi du temps L’adjectif interrogatif quel, quelle ? Quelle est ta matière préférée ?
en français et présente-le ! Fais un sondage dans la classe !
f Phonétique
f Fonction de communication L’accent de durée et les groupes rythmiques
Parler de son emploi du temps : Le lundi, j’ai français et maths.
f Culture et civilisation
f Vocabulaire Dans un collège en France – Le système scolaire français
Révision des matières scolaires + l’anglais (m.), la cantine, la classe, le col-
lège, le dessin, l’emploi du temps (m.), l’espagnol (m.), le français, la musique, f Matériel
le professeur, la récréation – Moments de la journée : le matin, l’après- Livre page 53, CD. Fiche photocopiable 9 (Matières scolaires) : images
midi – Jours de la semaine et heures. agrandies à la photocopie. Cahier d’activités page 43, CD.

Livre de l’élève page 53


1. Compare ton emploi du temps avec celui de Max ! Puis écoute et lis comment Max parle de son emploi de temps ! Quels
sont sa matière et son jour de classe préférés ?.
Le projet de cette unité est d’être capable de présenter son emploi du temps.
Les matières Demandez aux élèves de regarder l’emploi du temps de Max et de dire (L1) ce qu’ils remarquent et ce qu’ils
scolaires (suite) comprennent. À quelle heure commence la journée ? Les horaires sont-ils chargés ? Max a-t-il cours le mercredi
après-midi ? Beaucoup reconnaîtront le nom des matières vues dans la leçon précédente : mathématiques (maths),
histoire, géographie (géo), SVT, physique, chimie et technologie (techno). Ils comprendront sans problème français, sport,
dessin et musique.
Faites remarquer comment on écrit un horaire dans sa forme abrégée : 8h30, h étant l’abréviation du mot heure.
(On peut aussi utiliser une forme avec deux points comme séparateur : 8:30.)
Suggérez à vos élèves de calculer le nombre d’heures de cours que Max a en tout, et aussi le nombre d’heures par
matière, et de comparer avec leur propre emploi du temps !
Script du CD :
Max : Bon, alors moi j’ai quatorzeans et je suis en troisième. Je travaille le lundi, le mardi, le mercredi matin, le jeudi et le
vendredi. Je ne travaille pas le samedi ! Ouf !
Le lundi, j’ai français et maths. Après : dix minutes de récréation. La récréation, c’est très bien, mais c’est trop court ! Après,
histoire-géo, enfin histoire-géographie et anglais. Je déjeune à la cantine. Ça va, la cuisine est OK.
L’après-midi, j’ai techno, euh… technologie : je n’aime pas du tout la technologie ! Après, il y a SVT, sciences de la vie et de la Terre,
et sport : ça va.
J’apprends deux languesétrangères : l’anglais et l’espagnol... et le mardi, je commence avec l’espagnol à neufheures trente,
c’est super ! Le mercredi, j’ai deuxheures de sport le matin : génial !
Le jeudi ? C’est mon jour préféré : je commence à dixheures trente-cinq et j’ai dessin – j’adore le dessin – et… musique ! Je détes-
te le vendredi. J’ai techno et deuxheures de physique-chimie : l’horreur !

2. Sur ce modèle, crée ton emploi du temps en français et présente-le ! Prépare ta présentation !
Demandez aux élèves de transposer leur propre emploi du temps en français et de le présenter selon le modèle
donné plus haut.

Fais un sondage dans la classe !

La super idée : Chaque élève prépare une feuille sur laquelle il dessine une grille d’interview avec autant de colonnes que de
le sondage ! matières apprises dans sa classe + une première colonne où figureront les prénoms de ses camarades. (Voir le
tableau dans le cahier d’activités page 22, activité 2 ; mais ici les dessins des aliments sont remplacés par les
noms des matières scolaires.) Suggérez d’interviewer quatre ou cinq camarades.
Muni de sa grille, il note le nom du (de la) camarade interviewé(e) et lui pose la question : Quelle est ta matière
préférée ? Son (sa) camarade lui répond, par exemple : Ma matière préférée c’est le sport ! L’élève dessine un A dans
la case correspondante. Puis il demande : Qu’est-ce que tu n’aimes pas ? Suite à la réponse de son (sa) camarade, il
dessine un J dans la ou les cases des matières concernées. Il passe à l’interview d’un(e) autre camarade…
À la fin de l’interview, établissez avec vos élèves le résultat du sondage : quelles sont les matières plébiscitées ?
Quelles sont celles qui ont moins de succès ?

56 cinquante-six
Variante : Vous pouvez aussi fixer au tableau les images agrandies (à la photocopie) des matières scolaires de
la fiche 9. Faites « voter » à chaque fois en nommant la matière : Qui aime les maths (mathématiques) ? Qui n’aime
pas les maths ? Qui aime les récréations ? etc. Notez à chaque fois les scores obtenus et comparez les résultats avec
vos élèves !

Cahier d’activités page 43


1. Complète avec quel, quelle, quels ou quelles et réponds !
1. À quelle heure tu te lèves ?
2. Quels sont tes animaux préférés ?
3. Quelle est ta boisson préférée ? …
4. Quel est ton passe-temps préféré ? …
5. Quel est ton jour préféré ? …
6. Quelles sont tes matières préférées ? …

3. Phonétique → L’accent de durée [′] et les groupes rythmiques [/ … /] : écoute et lis ! Lis d’abord les phrases lentement,
puis plus vite !
Script du CD :
1. Je ’rêve : / dans mon co’llège, / il y a un ’parc, / une pi’scine / et un ciné’ma.//
2. Tous les ma’tins, / on fait du jo’gging / ou du ro’ller / dans le ’parc.//
3. L’après-mi’di, / on joue dans la pi’scine / ou on regarde des ’films.//
4. C’est vrai’ment / un collège géni’al, / un collège de ’rêve !//
Groupes Les groupes rythmiques sont des « paquets » ou des groupes de mots qui vont ensemble. Il y a une petite pause entre
rythmiques, accent chaque « paquet » ou groupe. La dernière syllabe de chaque groupe dure un peu plus longtemps : c’est l’accent de
de durée durée.

Cahier d’activités – Interclasse et révisions III pages 46 et 47


Paris et ses Ces deux pages permettent aux élèves de réviser le vocabulaire et les structures vus précédemment. Ils vont
monuments d’abord pouvoir mémoriser le nom et la situation des monuments de Paris en fabriquant un plan illustré. Mettez
les petites images du bas de la page de la fiche photocopiable 7 (Lieux et monuments de Paris) à leur disposition.
Ils peuvent ensuite élargir leurs connaissances grâce à une recherche sur l’un de ces monuments.
Ma journée à Paris Grâce au jeu « Ma journée à Paris », les élèves vont réviser les jours de la semaine, les heures, les noms des moyens
de transport, ceux des lieux et monuments et des noms d’activités ou de passe-temps. Les élèves auront besoin
d’un dé par paire ou par groupe.

Livre de l'élève – On révise et on s'entraîne pour le DELF A1 pages 58 et 59


Compréhension de l’oral
1. Écoute et coche la bonne réponse ! Lis d’abord les phrases. Tu as deux écoutes !
Script du CD :
Salut ! Aujourd’hui, c’est mardi. Le mardi, c’est ma journée préférée. Je commence à 10 h30 et j’ai cours de musique et de
français. Le prof de musique est vraiment super. L’après-midi, j’ai deux heures de technologie. Le mercredi, j’ai physique-chimie
et histoire. Je déteste ! La professeur d’histoire est vraiment nulle. Et puis après, j’ai sport. Bof, ça peut aller, le prof est pas mal.

Solutions : 1. Le mardi, Hugo a cours de technologie. 2. Il adore la musique : le professeur est super.
2. Écoute et numérote les situations ! Regarde d’abord les images ! Tu as deux écoutes !
Script du CD :
Situation 1 : Pour aller à la gare ? Vous allez à gauche puis à droite après le parc et vous êtes à la gare !
Situation 2 : Pour aller à la gare ? Vous allez à droite, puis vous traversez le parc, vous allez à gauche et vous arrivez à la gare.
Situation 3 : La gare ? Alors, vous traversez d’abord le parc ensuite c’est à droite puis à gauche.

Solutions : Image A : Situation n° 2 – Image B : Situation n° 1 – Image C : Situation n° 3


Compréhension des écrits
1. Lis les phrases et associe les images !
Solutions : 1-B / 2-D / 3-A / 4-F / 5-C / 6-E
2. Lis les phrases ! Puis complète les horaires et écris le nom des matières sur la page de l’agenda !
9h30 Sciences 11h35 Maths 13h15 Club musique 15h55 Récréation
10h25 Histoire 12h30 Cantine 14h00 Sport 16h05 Espagnol

cinquante-sept 57
leçon 1 unité 7
Mes vêtements

f Consignes de classe f Grammaire


Aide-toi des images ! Écoute et associe avec la bonne couleur ! Montre le vête- L’accord et la place de l’adjectif qualificatif : une veste bleue, des bottes
ment ! Désigne un(e) camarade ! Décris un vêtement et sa couleur ! marron. L’adjectif marron est invariable.
f Fonction de communication f Phonétique
Décrire la tenue de quelqu’un avec sa ou ses couleurs : Elle a une robe verte Les sons [∫] (chapeau, chemise) et [Ʒ] (gilet, jupe)
et bleue. Il a un pantalon noir.
f Culture et civilisation
f Vocabulaire Interculturel : les déguisements de carnaval
Vêtements : la botte, le chapeau, la chemise, le carnaval, le gilet, la jupe, le
manteau, le pantalon, la robe, la veste, le vêtement – Couleurs : bleu, gris, f Matériel
marron, noir, rouge, vert – Verbes : se déguiser (en) Livre page 60, CD. Pions ou jetons. Cahier d’activités page 48, CD.

Livre de l’élève page 60


Révision
Les couleurs Des couleurs ont été vues dans l’unité 1 : bleu, jaune, rouge, vert, noir et blanc. Faites-les réviser en demandant aux
élèves (à toute la classe) : Montrez du bleu ! Chaque élève désigne un objet bleu autour de lui : cahier, feutre, trousse,
etc. ou un vêtement. Continuez : Montrez du noir ! Montrez du vert ! Montrez du rouge ! Montrez du jaune ! Montrez du
blanc ! Faites passer en relais l’animation de l’activité à un élève, puis à un autre.

1. C’est le carnaval. En quoi les amis vont se déguiser ? Aide-toi des images page 61 !
En France, comme dans beaucoup de pays, le carnaval est une période réservée aux divertissements et aux dégui-
sements. Cette période commence le jour des Rois (Épiphanie) et se termine au carême ou mercredi des cendres. On
Le carnaval en profitait jadis pour rire, bien manger et danser, avant que ne commence l’époque sobre et austère du carême,
quarante jours avant Pâques. Le mardi gras, dernier jour du carnaval, était aussi le dernier jour où l’on pouvait man-
ger de la viande (du « gras ») : le nom de carnaval vient en effet du mot latin carnelevare, c’est-à-dire ôter (levare) la
viande (carne). Cette fête représenterait aussi le combat du printemps et du renouveau contre l’hiver, le froid et la
mort… Un texte sur ce sujet est d’ailleurs à lire dans le livre page 67.
Les amis ont décidé de fêter le carnaval : Agathe va se déguiser en fée : elle en met le chapeau. Max enfile le man-
teau du magicien. Théo est en train d’enrouler des bandelettes autour de son bras pour se déguiser en momie. Léa a
déjà enfilé la veste du vampire et en imite le méchant sourire…

2. Écoute et associe avec la bonne couleur !


En plus des couleurs bleu, noir, rouge et vert révisées plus haut, introduisez deux nouvelles couleurs : gris et marron.
Attention ! L’adjectif marron est invariable !
Demandez aux élèves d’écouter le CD et de montrer à chaque fois autour d’eux un objet portant la bonne couleur,
par exemple un sac gris ou un portable noir, etc.
La mention « Exemple : 1A » apparaît dans certains éditions du livre de l’élève : n’en tenez pas compte.
Script du CD :
un sac gris – un portable noir – un crayon marron – une trousse rouge – un feutre vert – un stylo-bille bleu
Travail Passez l’activité en relais par paires : l’élève A montre à l’élève B une de ses fournitures scolaires (cahier, crayon,
par paires trousse, feutre, stylo-bille, livre, règle ou gomme) ou une affaire personnelle (portable ou sac). L’élève B la décrit avec sa
couleur. Puis c’est au tour de l’élève B de montrer un objet, etc.

3. Écoute, répète et montre le vêtement !


Les élèves écoutent d’abord le CD, répètent les énoncés et désignent le bon vêtement sur la page 60. Ils se prépa-
rent ainsi à la deuxième partie de l’activité : le jeu de loto proprement dit.
Script du CD 1re partie :
un chapeau noir – une chemise bleue – une veste rouge – un gilet vert – un pantalon gris– un manteau marron – une robe bleue
– une jupe rouge – des bottes noires
Le jeu Fournissez à chacun de vos élèves neuf pions ou jetons ou demandez-leur de découper neuf petits morceaux de
du loto papier. Puis ils choisissent trois images et placent un pion, un jeton ou un petit morceau de papier dessus : c’est ce

58 cinquante-huit
choix aléatoire qui donne au jeu son intérêt en permettant à la « chance » d’intervenir ! Vérifiez que les élèves n’ont
pas « copié » les uns sur les autres et n’ont pas choisi les mêmes images…
À chaque fois qu’ils entendent le nom d’un vêtement, ils placent un pion, un jeton ou un morceau de papier sur la
bonne image. Dès que toutes les images sont recouvertes, ils disent « loto ! ». S’ils ne se sont pas trompés, ils sont
alors déclarés « champions » ou « championnes » de loto !
Script du CD 2e partie : Maintenant joue au jeu de loto !
une veste rouge – un pantalon gris – un chapeau noir – une jupe rouge – un manteau marron – une chemise bleue – une robe
bleue – des bottes noires – un gilet vert !
Suggérez aux élèves de continuer à jouer par paires ou par groupes au jeu du loto.

4. Désigne un(e) camarade dans la classe ou un personnage sur une photo et décris un vêtement et sa couleur !
Modalisez l’activité : si les élèves ne portent pas d’uniforme dans la classe, désignez l’un d’eux et décrivez un élé-
ment de sa tenue avec sa couleur : Il a un pantalon noir ! Elle a une veste bleue ! Faites passer l’activité en relais à un
élève, puis à un autre, etc.
Demandez éventuellement à vos élèves de trouver des photos de leurs stars préférées et de les montrer à leurs
voisins et voisines afin qu’ils ou elles en décrivent les vêtements et leur(s) couleur(s).

Cahier d’activités page 48


3. Phonétique → Les sons [Ʒ] et [∫]
1. Écoute et coche la bonne case ! Tu as deux écoutes !
Script du CD, 1re partie :
Exemple : gilet
1 chapeau – 2 chien – 3 jupe – 4 jeudi – 5 chemise
Solutions :
[Ʒ] : jupe - jeudi
[∫] : chapeau – chien – chemise
2. Maintenant, écoute et répète ! Fais bien la différence entre le [Ʒ] et le [∫] !
Script du CD, 2e partie :
gilet / chien – chapeau / judo – chemise / jeudi – jupe / chimie – chanter / janvier
3. Écoute et répète ! Puis lis les phrases de plus en plus vite !
Script du CD, 3e partie :
Un chien et un gilet.
Un chat judoka.
Une perruche géniale.
Tu cherches ta jupe ?
Tu déjeunes avec ton chapeau ?
Je chante en janvier.
Je mange du chocolat et du fromage au déjeuner.
Les sons [Ʒ] et [∫] Les sons [Ʒ] et [∫] correspondent à des consonnes constrictives (continues) : on produit un son qui peut conti-
nuer. Pour ces deux sons, les lèvres sont arrondies, la pointe de la langue est en haut et on fait passer une sorte
de « souffle » entre les dents. Pour le son [Ʒ], on fait vibrer les cordes vocales. Pour le son [∫], les cordes vocales ne
vibrent pas.

cinquante-neuf 59
leçon 2 unité 7
Mes vêtements

f Consignes de classe f Grammaire


Écoute bien et explique ! Choisis un déguisement et décris-toi ! Complète à L’accord et la place de l’adjectif qualificatif : La fée a une robe bleue.
l’oral avec les couleurs ! L’adjectif marron est invariable. – Les verbes pronominaux se lever,
s’habiller, se déguiser
f Fonctions de communication
Parler du but d’une action : Tu te déguises en quoi ? Je me déguise en fée. f Phonétique
– Parler des vêtements qu’on porte : Je porte une veste grise. Les sons [s] et [∫]
f Vocabulaire f Culture et civilisation
la fée, le gobelin, le magicien, la momie, le pirate, le monstre, la reine, la sor- Interculturel : les déguisements de carnaval
cière, le vampire + les bottes, le chapeau, la chemise, le gilet, la jupe, le man-
teau, le pantalon, la robe, la veste, le vêtement – Verbes : se déguiser (en), f Matériel
porter, etc. Livre page 61, CD. Fiche photocopiable 10 (Vêtements). Cartes-
couleur : bleu, gris, marron, noir, rouge, vert, blanc, jaune. Cahier d’acti-
vités 49, CD.

Livre de l’élève page 61


Révision
Faites réviser le nom des vêtements vus dans la leçon 1 (fiche photocopiable 10, 9 premières images) à l’aide d’un
jeu (voir la mémorisation par effacement page 30 ou le Mémory page 42).
Faites également réviser les couleurs bleu, gris, marron, noir, rouge et vert à l’aide d’un « double tirage au sort ». Modé-
lisez l’activité : tirez au sort une image « vêtement » issue de la fiche 10 (9 premières images) puis une carte-couleur
parmi celles que vous avez préparées (bleu, gris, marron, noir, rouge, vert, blanc ou jaune). Vous avez tiré au sort par
exemple l’image veste et la carte-couleur rouge. Proposez la phrase : J’ai une veste rouge ! Passez l’activité en relais.

1. Écoute bien et explique pourquoi Théo, Agathe et Léa ont choisi de se déguiser… en momie ? en fée ? en vampire ?
Script du CD :
Théo : Moi, je me déguise en momie : c’est trop génial !
Agathe : Moi, je préfère me déguiser en fée ! La longue robe bleue et le chapeau sont super !
Léa : Je me déguise en vampire. J’adore les vampires ! Ah ah !

2. Toi, tu pourrais te déguiser comme eux ou encore… en gobelin ? en sorcière ? en magicien ? en monstre ? en reine ?
en pirate ?
Choisis un déguisement et décris-toi !
Les élèves décrivent leur choix par paires ou par groupes. Ils imaginent en quoi ils veulent se déguiser, par exem-
ple : Moi, je me déguise en gobelin ! C’est génial. Je porte une veste et un pantalon verts et des bottes marron. Certains élèves
préfèrent peut-être s’abstenir : Moi, je ne me déguise pas !
Invitez votre classe à faire un sondage sur ses déguisements préférés (voir page 56) !

3. Complète à l’oral avec les couleurs !


L’accord Préparez l’activité en donnant, livre fermé, la liste des adjectifs dans l’aide-mémoire à droite. Demandez à vos
de l’adjectif élèves de dire s’ils entendent quatre fois la même forme du mot ou des formes différentes. Lisez les formes de
gauche à droite, par exemple : bleu, bleues, bleus, bleues.
Pour les adjectifs bleu, noir, rouge et marron, les élèves entendent quatre formes semblables (puisque les termi-
naisons –e et –s ne se prononcent pas et que marron est invariable). Pour gris et vert, ils entendent deux formes
différentes, l’une pour le masculin singulier et pluriel, l’autre pour le féminin singulier et pluriel. Après cet « échauf-
fement », conviez les élèves à compléter le texte à l’oral :
Solutions :
Regarde ! En haut, il y a une fée avec une longue robe bleue et un chapeau bleu.
Le vampire porte un long manteau gris et un pantalon noir.
Là, il y a un gobelin avec un gilet vert, un pantalon vert et des petites bottes marron.
La sorcière a une longue jupe noire, une veste verte et un grand chapeau noir.

60 soixante
Le magicien a un grand manteau bleu.
Regarde le monstre avec sa veste grise et son pantalon marron !
La reine, elle, porte une longue robe rouge.
Et le pirate a un gilet gris, une chemise rouge, un pantalon noir et des bottes noires.

Cahier d’activités page 49


1. Les verbes pronominaux → Complète les tableaux de conjugaisons !
se lever : je me lève, tu te lèves, il / elle / on se lève, nous nous levons, vous vous levez, ils / elles se lèvent
s’habiller : je m’habille, tu t’habilles, il / elle / on s’habille, nous nous habillons, vous vous habillez, ils / elles s’habillent
se déguiser : je me déguise, tu te déguises, il / elle / on se déguise, nous nous déguisons, vous vous déguisez, ils / elles se
déguisent

2. La négation des verbes pronominaux → Regarde l’exemple et réponds !


Exemple : Tu te déguises ? – Non, je ne me déguise pas !
1. Max se lève à 7 heures ? – Non, il ne se lève pas à 7 heures !
2. Tu te brosses les cheveux ? – Non, je ne me brosse pas les cheveux !
3. Elle se dépêche ? – Non, elle ne se dépêche pas !
4. Tu t’habilles maintenant ? – Non, je ne m’habille pas maintenant !
5. Vous vous réveillez ? – Non, nous ne nous réveillons pas !

3. Phonétique → Les sons [s] et [∫]


1. Écoute et coche la case quand tu entends le son [s] de sac ! Tu as deux écoutes !
Script du CD, 1re partie :
sac – chat – chemise – cinq – chapeau – soixante – souris – cheval
Solutions : cases 1, 4, 6, 7
2. Écoute et répète ces virelangues !
Script du CD, 2e partie :
Cinq chiens et soixante chats !
Une souris se cache dansun sac !
Les chaussettes de l’archiduchesse sont sèches et archisèches !
Un chasseur sachant chasser chasse sans son chien !
Un virelangue est un jeu de prononciation avec une phrase comportant une suite « difficile » de sons. Les deux der-
niers virelangues, ceux de l’archiduchesse et du chasseur, sont très connus en France et causent aussi bien des soucis
aux Français…
Les sons [s] Les sons [s] et [∫] correspondent à des consonnes constrictives (continues) : on produit un son qui peut continuer.
et [∫] Pour ces deux sons, on ne perçoit pas de vibration des cordes vocales. Pour le son [s], les lèvres sont étirées, la
pointe de la langue est en bas et on fait « siffler » le son entre les dents. Pour le son [∫], les lèvres sont arrondies, la
pointe de la langue est en haut et on fait passer une sorte de « souffle » entre les dents.

soixante et un 61
leçon 3 unité 7
Mes vêtements

f Consignes de classe f Grammaire


Fais un sondage dans la classe ! Décris les déguisements avec leur couleur ! L’accord et la place de l’adjectif qualificatif (suite). L’adjectif orange est
Regarde la liste ! invariable. – Les questions avec est-ce que ? Est-ce que tu te déguises ?
f Fonctions de communication f Phonétique
Exprimer ses goûts : J’aime le bleu, je n’aime pas le jaune. Ma couleur préférée, Les sons [s], [ȝ] et [∫]
c’est le rouge. – Parler du destinataire d’un objet : C’est pour qui ? C’est pour le
pirate. – Dire qu’on sait ou qu’on ne sait pas : Je sais. Je ne sais pas. f Culture et civilisation
Interculturel : les vêtements et les couleurs
f Vocabulaire
Couleurs : beige, blanc, jaune, orange, rose, violet + bleu, gris, marron, f Matériel
noir, rouge, vert – Vêtements et déguisements : la botte, le chapeau, la Livre page 62, CD. Fiche photocopiable 10 (Vêtements). Corde à linge
chemise, la fée, le gilet, le gobelin, la jupe, le magicien, le manteau, la mo- et 18 pinces à linge. Cahier d’activités page 50, CD.
mie, le pantalon, le pirate, le monstre, la robe, la reine, la sorcière, la veste, le
vampire, le vêtement, etc.

Livre de l’élève page 62


Révision
La super idée : Le jeu de la corde à linge
un jeu de vitesse ! Commencez par une activité « roborative » (qui donne de l’énergie) ! Annoncez que c’est aujourd’hui « jour de
lessive » : tout doit être lavé, même le manteau et les bottes ! Accrochez une corde à linge dans la classe et fixez
sur la corde 18 pinces à linge !
Partagez la classe en deux équipes A et B et donnez un numéro à chaque joueur de l’équipe A : 1, 2, 3, 4, etc.
Donnez également un numéro à chaque joueur de l’équipe B : 1, 2, 3, 4, etc. Dessinez au tableau un « panier à
linge » (= un grand rectangle de format A3 environ) pour l’équipe A et un autre « panier à linge » pour l’équipe
B. Distribuez une fiche 10 (Vêtements) par équipe. Faites découper les 9 premières images et faites coller les
images par chaque équipe dans leur « panier » à l’aide de pâte adhésive.
Ces préparatifs étant réglés, lancez l’activité et dites : Vite, la jupe ! Les deux joueurs numéro 1 retirent la bonne
image de leur « panier à linge » respectif et vont l’accrocher aussi vite que possible avec une pince sur la corde.
Donnez un point au plus rapide ! Continuez avec un autre vêtement : Dépêchez-vous, la chemise ! Les deux joueurs
numéros 2 retirent à leur tour la bonne image, etc. Continuez : Vite, accrochez le chapeau ! etc. L’équipe gagnante
est celle dont les joueurs ont été les plus rapides ou qui ne se sont pas trompés.

1. Écoute et répète (à voix basse ou dans ta tête) ! Puis réponds !


Script du CD, 1re partie :
beige – blanc – jaune – orange – rose – violet
Script du CD, 2e partie : Maintenant réponds ! Quelle est ta couleur préférée ? Le bleu ? le violet ? l’orange ? le vert ?
le rose ? le rouge ? le noir ? le jaune ? le marron ? … Quelle est la couleur que tu n’aimes pas ? ...
Faire bien remarquer aux élèves l’utilisation de l’article défini le (ou l’) devant les couleurs : Ma couleur préférée c’est
le bleu. Je n’aime pas l’orange.

2. Fais un sondage dans la classe !


Alice : Quelle est ta couleur préférée ?
Pierre : Euh… Je ne sais pas. Ah si ! Ma couleur préférée, c’est le vert !
Faites faire sur ce modèle un sondage ou une interview de groupe (voir page 31) !

3. Décris les déguisements avec leur couleur et dis à quel personnage (fée, gobelin, momie, monstre, pirate, reine, sorcière
ou vampire) ils sont destinés ! Regarde la liste des adjectifs de couleur plus haut et aussi page 61 !
Solutions possibles :
Voici des bottes rouges : c’est pour la reine !
Là, c’est un pantalon vert pour le gobelin !

62 soixante-deux
Il y a des bottes violettes pour la sorcière !
Voici une veste grise pour le vampire !
Tu vois le chapeau bleu pour la fée ?
Il y a des chaussures (bottes) blanches pour la momie !
Là, ce sont des bottes noires pour le pirate !
Voici des chaussures marron : c’est pour le monstre !

Cahier d’activités page 50


1. Trouve !
1. violet = rouge + bleu
2. gris = blanc + noir
3. orange = jaune + rouge
4. marron = rouge + vert (ou orange + bleu ou violet + jaune ou rouge + bleu + jaune)
5. beige = blanc + marron
6. rose = blanc + rouge
7. vert = bleu + jaune
8. (par exemple) mauve = violet + blanc

2. Les questions avec est-ce que → Regarde l’exemple et transforme les questions !
1. Comment est-ce que tu t’appelles ?
2. Où est-ce que tu habites ?
3. Qu’est-ce que tu fais ?
4. Est-ce que tu vas au carnaval ?
5. Quand est-ce que tu pars ?
6. Est-ce que tu te déguises ?

3. Le verbe savoir → Complète !


1. Quelle est ta couleur préférée ? – Euh, je ne sais pas.
2. Tu sais en quoi tu te déguises ?
3. Elle sait dessiner.
4. Nous savons faire de la planche à voile.
5. Et vous, vous savez faire du roller ?
6. Ils savent jouer au rugby.

4. Phonétique → Les sons [s], [Ʒ] et [∫]


1. Écoute et coche la bonne case ! Tu as deux écoutes !
Script du CD, 1re partie :
Exemple : jaune
1 sept – 2 jeudi – 3 chapeau – 4 six – 5 chante
Solutions :
[s] : sept - six
[Ʒ] : jeudi
[∫] : chapeau - chante
2. Maintenant, écoute et répète ! Fais bien la différence entre le [s], le [Ʒ] et le [∫] !
Script du CD, 2e partie :
Sept chiens jaunes !
Jeudi, samedi, dimanche…
Je joue, je chante et je danse.
Six jupes et un chapeau !
3. Souligne dans les mots la ou les lettres correspondant au son [s] ! Tu as deux écoutes !
Script du CD, 3e partie et solutions :
le blouson – la chaussure – la chemise – le cinéma – la cuisine – la leçon – le magicien – la musique – la piscine – la poissonnerie
– salut – soixante – la sorcière – les sciences – la télévision – les tennis
Les sons Les sons [s], [Ʒ] et [∫] correspondent à des consonnes constrictives (continues). Pour les sons [s] et [∫], on ne perçoit
[s], [Ʒ] et [∫] pas de vibration des cordes vocales, mais pour le son [Ʒ] on en perçoit. Pour le son [s], les lèvres sont étirées, la poin-
te de la langue est en bas et on fait « siffler » le son entre les dents. Pour les sons [Ʒ] et [∫], les lèvres sont arrondies,
la pointe de la langue est en haut et on fait passer une sorte de « souffle » entre les dents.

soixante-trois 63
leçon 4 unité 7
Mes vêtements

f Consignes de classe f Grammaire


Décris les vêtements et leur couleur ! Ferme les yeux et retourne-toi ! Décris L’accord et la place de l’adjectif qualificatif : Agathe a des chaussures
un ou une camarade ! Prépare ta description ! orange. L’adjectif orange est invariable.
f Fonctions de communication f Phonétique
Parler des vêtements que l’on porte et de ses goûts : Je porte un tee-shirt Les sons [∫] et [Ʒ]
rose. J’aime les baskets.
f Culture et civilisation
f Vocabulaire Interculturel : les vêtements, la mode, les couleurs, le port d’un
Vêtements : la basket, le blouson, la casquette, la chaussure, le collant, uniforme au collège
le jean, le pull, le tee-shirt, la tennis, l’uniforme (m.), etc. La Fête de Pâques en France – Le Carnaval en France
f Matériel
Livre de l’élève page 63, CD. Cahier d’activités 51.

Livre de l’élève page 63


1. Écoute et répète ! Ensuite décris les vêtements et leur couleur et écoute le CD pour vérifier !
Le projet de cette unité est d’être capable de présenter sa tenue préférée. Faites écouter le CD et répéter le nom de
vêtements dont la liste vient compléter celle vue dans la leçon 1 de l’unité.
Script du CD, 1re partie :
un tee-shirt – une jupe – un collant – des chaussures – une casquette – un pull – un jean – des tennis – une chemise – un blouson
– un pantalon – des baskets
La super idée : Demandez aux élèves de bien regarder pendant deux minutes les vêtements et les lettres qui leur correspon-
le jeu dent et de mémoriser leur association. Puis faites fermer les livres. Testez la mémoire de vos élèves en deman-
d'associations ! dant, par exemple : F ? Réponse : un pull !

Script du CD, 2e partie : Maintenant décris ! Ensuite écoute le CD pour vérifier ! Arrêtez le CD et demandez aux
élèves de décrire les trois tenues avec leurs couleurs. Puis faites entendre le texte enregistré :
Voilà, à gauche, une jupe violette et un tee-shirt rose. Voilà aussi des chaussures orange et un collant rose. Voici un jean bleu
et des tennis blancs et bleus (ou blanches et bleues). Il y a aussi une casquette rouge et un pull bleu et jaune. À droite, voilà un
pantalon marron, une chemise verte, un blouson beige et des baskets grises !
Accord Indiquez que orange reste invariable (comme marron). Entraînez bien vos élèves à utiliser gris, vert, blanc et violet au
de l’adjectif féminin singulier ou pluriel : grise(s), verte(s), blanche(s) et violette(s) !

2. Ferme les yeux ou retourne-toi dans la classe et décris un ou une camarade !


Exemple :
Lucas : Qu’est-ce que je porte aujourd’hui ? – Juliette : Euh… Tu portes un pull bleu, un jean gris et… des baskets beiges ?
– Lucas : Oui !
Demandez à un(e) élève de venir devant la classe et de se retourner. (Vous pouvez aussi lui bander les yeux !). Fai-
tes signe à un(e) élève : comme Lucas, il ou elle pose la question : Qu’est-ce que je porte aujourd’hui ? L’élève retourné
(ou qui a les yeux bandés) essaie de deviner qui parle et de se remémorer la tenue qu’il ou elle porte aujourd’hui
(si ce n’est pas un uniforme, bien sûr).

3. Les sons [∫] et [Ʒ] → Répète ! Puis chante le rap !


Script du CD, 1re partie :
jeudi – chemise – magicien – chien – jupe – chapeau
Script du CD, 2e partie : Maintenant, chante le rap ! (Le rap est enregistré deux fois.)
Un chien magicien… avec une jupe et un chapeau !

4. Mais… tu portes peut-être un uniforme au collège ? Si tu portes un uniforme, décris-le ! Si tu n’en portes pas, tu aimerais en
avoir un ? Pourquoi ?
Les élèves, s’ils ont un uniforme, pourraient le présenter ainsi, par exemple :

64 soixante-quatre
– Voici mon uniforme : j’ai une chemise blanche, une veste bleue (bleu-foncé, bleu-marine), une cravate bleue, un pantalon gris
et des chaussures noires. (= Uniforme de garçon)
– Voilà mon uniforme : j’ai une chemise blanche, une veste bleue (bleu-foncé, bleu-marine) ou un pull bleu, une jupe noire, des
collants blancs (des chaussettes blanches) et des chaussures noires. (= Uniforme de fille)
Si les élèves n’ont pas d’uniforme, voici des réponses possibles :
– Je n’aimerais pas avoir d’uniforme : j’aime les couleurs et dans un uniforme, il y a seulement une ou deux couleurs, souvent le
bleu et le blanc. Il n’y a pas d’originalité !
– J’aimerais porter un uniforme : je n’aime pas les « marques » ou les « styles ». Tout le monde s’habille avec les mêmes vête-
ments : il n’y a pas de « compétition » ou de moqueries.

→ Qu’est-ce que tu portes aujourd’hui ou qu’est-ce que tu aimerais porter ? Décris-toi !


Au « studio Faites venir plusieurs élèves volontaires devant la classe, comme si c’était un « studio de télévision » et interviewez-
de télévision » les : Qu’est-ce que tu portes aujourd’hui ? Qu’est-ce que tu aimes porter ? Quelle est ou quelles sont tes couleurs préférées ? etc.
Les élèves répondent, par exemple : Aujourd’hui, je porte un pantalon noir, un pull beige et des tennis bleues. J’aime aussi
porter un jean et un blouson. Ma couleur préférée, c’est le beige, etc.

La super idée : Option : Le jeu du vampire


un jeu de révision ! Ce « jeu de révision » nécessite un peu d’humour et un certain espace. Modélisez l’activité :
Faites mettre les élèves debout, en cercle. Placez-vous au centre du cercle et annoncez : Je suis un vampire ! Avan-
cez d’un air menaçant vers un élève, mais adressez-vous aussitôt à un(e) voisin(e) proche de lui et expliquez-lui
(L1) qu’il est « un sorcier ou une sorcière d’élite » et qu’il (ou elle) peut sauver votre « victime » en disant… son pré-
nom ! Rejouez la scène : avancez vers l’élève, les mains en avant, tel un vampire assoiffé de sang… Le « sorcier »
doit dire, par exemple, Il s’appelle Alejandro ! avant que vous ne vous saisissiez de votre « victime ».
S’il le dit à temps, vous restez « vampire » et c’est celui ou celle qui a été « sauvée » qui est maintenant « sorcier ».
S’il ne le dit pas assez vite, c’est-à-dire si vous avez eu le temps de vous saisir de votre « victime », elle devient
« vampire » à son tour et se place au centre du cercle, et c’est vous qui devenez « sorcier » pour sauver sa pro-
chaine victime. (Chaque fois qu’une victime est sauvée des dents du vampire, elle devient sorcier.) Le jeu se
déroule à un rythme soutenu. Il permet de réviser (outre les prénoms de la classe) toutes sortes de structures
et de vocabulaire !
Au bout de quelques prénoms, annoncez que les « sorciers » doivent maintenant dire quelque chose qu’ils
savent sur la « victime » pour la sauver, par exemple : Il (elle) a un frère ! – Il (elle) a un chat ! – Il (elle) aime la glace !
– Il (elle) fait du judo ! – Il (elle) aime aller à la piscine ! – Il (elle) aime les maths ! etc. (Vous pouvez ainsi faire réutiliser
le vocabulaire de la famille, des animaux, des aliments ou boissons, des sports et passe-temps, de la ville, des
matières scolaires, etc.)
Annoncez aussi (si vos élèves ne portent pas d’uniforme) que les « sorciers » doivent décrire un vêtement por-
té par la « victime » ET sa couleur, avant que le vampire ne la « croque », par exemple : Un tee-shirt rouge ! ou
Un pantalon marron ! Une très bonne occasion de réviser le vocabulaire des vêtements et des couleurs !

Cahier d’activités page 51


2. L’accord de l’adjectif → Lis et entoure à chaque fois le mot correct ! Puis colorie !
Mots à entourer :
long – bleu – violet – rouges – blanche – bleus – beiges – noirs – orange – verte – marron – grise – jaune – blanc (Rappel :
Les adjectifs orange et marron sont invariables.)
Puis les élèves colorient l’image de l’activité 1 selon les couleurs décrites dans le texte.

Livre de l'élève – Culture et civilisation pages 66 et 67


Page 66 : Les trois intrus sont les photos 2 (le père Noël), 4 (la citrouille d’Halloween) et 9 (le Christmas Pudding).
Page 67 : On peut rencontrer les grosses têtes dans les défilés du carnaval de Nice, les diables rouges dans les défilés de
Guadeloupe ou de Martinique et les carnavaleux pendant le carnaval de Dunkerque.

soixante-cinq 65
leçon 1 unité 8
Mon portrait

f Consignes de classe f Grammaire


Écoute et lis les instructions ! Écris les solutions sur une feuille ! Dessine ton L’impératif singulier : Tourne ! Lève ! Avance ! Ne bouge pas ! – L’adverbe
monstre et présente-le ! interrogatif combien de ?
f Fonctions de communication f Phonétique
Demander à quelqu’un de faire quelque chose : Tourne la tête ! Plie le bras Les sons [b] (bien, bouger) et [v] (viens, avancer)
droit ! Avance la jambe ! – Décrire quelqu’un : Le monstre a combien de têtes ?
Il a deux têtes ! f Matériel
Livre page 68, CD. Feuilles de papier A4. Cahier d’activités page 54,
f Vocabulaire CD.
Parties du corps : le bras, la jambe, la main, le pied, le portrait, la tête –
Verbes : avancer, baisser, bouger, commencer, lever, plier, tourner –
Adjectifs : droit(e), gauche – Locutions adverbiales : à droite, à gauche

Livre de l’élève page 68


1. Max fait le portrait de ses amis. Écoute et lis ses instructions ! A qui (Léa, Théo ou Agathe) pourrait s’adresser chacune
d’elles ? Associe avec A Léa, B Théo ou C Agathe !
Demandez aux élèves d’écouter et de lire les instructions que donne Max à ses amis afin de réaliser leur « portrait ».
Plusieurs solutions sont possibles.
Script du CD :
L’impératif Max : Bon, je commence.
singulier 1. Lève la tête ! Non, baisse la tête et… tourne la tête à droite ! → Max pourrait s’adresser à Agathe, mais aussi à Léa ou
à Théo !
2. Avance la main gauche et plie le bras droit ! → Il pourrait s’adresser à Léa ou à Théo (ou très éventuellement
à Agathe).
3. Avance la jambe gauche ! Très bien. Ne bouge pas ! → Il pourrait s’adresser à Léa (ou très éventuellement à Théo ou
à Agathe).

2. Regarde le monstre, écoute et écris les solutions sur une feuille ! Tu as deux écoutes !
Les élèves écoutent le CD et transcrivent les informations qu’ils entendent. Vous pouvez corriger l’activité dès la
deuxième écoute.
Script du CD et solutions :
Salut ! C’est moi, le monstre de tes rêves. J’ai deux jambes et deux pieds, quatre mains et quatre bras, et deux têtes :
c’est très pratique pour regarder la télé. J’ai trois frères, mais je n’ai pas de sœurs. J’aime les hamsters et les perruches...
miam-miam ! J’aime aussi le camembert et la glace …mm ! Je déteste les zoos, le métro et la moto. Je fais du hockey et
du volley !

3. Maintenant, dessine « ton » monstre et présente-le ! Prépare ta présentation !


Les élèves peuvent dessiner le monstre de leur choix en s’inspirant de dessins ou d’images de films. Ils imaginent
ensuite son nom, son âge, sa famille, son animal de compagnie, ses goûts, ses passe-temps et même sa matière
préférée. Demandez aux élèves de préparer cette « biographie » par écrit. Mais vous pouvez aussi leur proposer
l’activité suivante :
La super idée :
dessine, plie Distribuez à chacun une feuille de papier. Demandez aux élèves de la plier en trois, selon le schéma ci-dessous.
le papier et passe Chaque espace correspond à une partie du corps du monstre. La zone supérieure correspond à la tête (ou aux
à ton voisin ! têtes) du monstre, puis en dessous le corps et le(s) bras ; la zone inférieure est destinée aux jambes et aux pieds.
Les élèves suivent votre première consigne : Dessinez la tête (ou les têtes ?) du monstre !
Dès que la tête est dessinée, le papier est soigneusement plié pour masquer le des-
sin. Chaque élève prend soin de laisser deux petits traits apparents, correspondant à
la base du cou du monstre, de telle sorte que le voisin ou la voisine sache où repren-
dre le dessin. Puis, à votre signal, chaque élève passe la feuille, par exemple vers la
droite, à son voisin (sa voisine) : Attention ! Passez la feuille à votre voisin(e) de droite !

66 soixante-six
Donnez la deuxième consigne : Dessinez le corps, les bras (le bras ?) et les mains (la main ?) du monstre ! Avant de plier
le papier pour cacher leur dessin, les élèves laissent deux petits traits apparents correspondant aux « hanches »
du monstre. Puis, à votre signal, ils passent leur papier à leur voisin(e) de droite.
Après avoir donné la troisième consigne Dessinez les jambes (la jambe ?) et les pieds (le pied ?) du monstre, faites plier
et passer une dernière fois chaque papier. Faites ensuite découvrir, toujours à votre signal, le monstre dans son
entier ! Ouvrez le papier ! Surprise garantie !
Suite à cette activité, demandez aux élèves de répondre aux questions dans le livre : Le monstre a combien de
têtes ? Combien de bras ? … Il s’appelle comment ? Il a quel âge ? etc. et de présenter ensuite leur monstre, éventuelle-
ment par paires ou par groupes.

Cahier d’activités page 54


1. L’impératif (révision) → Regarde les exemples et transforme à l’impératif !
L’impératif 1. Va tout droit !
2e personne 2. Tournez à droite !
singulier 3. Prenez à gauche !
et pluriel 4. Prends la rue à droite !
5. Traversez la rue !
6. Va tout droit et ensuite à gauche !

2. Les interrogatifs → Complète avec combien de, comment, où, quel, quelle ou qu’est-ce que (qu’est-ce qu’) !
1. Qu’est-ce que c’est ? C’est un monstre ? un robot ?
2. Il a combien de têtes ? Trois ou quatre ?
3. Il s’appelle comment ?
4. Il a quel âge ?
5. Il habite où ? dans ton jardin ?
6. Qu’est-ce qu’il mange ? du poulet ? du poisson ?
7. Quelle est sa matière préférée ? l’histoire ? les sciences ?
8. Quel est son sport préféré ? le judo ? le rugby ?

3. Phonétique → Les sons [b] et [v]


1. Écoute et coche la bonne case ! Tu as deux écoutes !
Script du CD, 1re partie :
Exemple : viens
1. voilà – 2. bien – 3. bougez – 4. veste – 5. baisse
Solutions :
[b] : bien – bougez – baisse
[v] : voilà – veste

Les sons [b] et [v] 2. Maintenant, écoute et répète ! Fais bien la différence entre le [b] et le [v] !
Script du CD, 2e partie :
bras / voilà – bougez / voulez – janvier / jambe – veste / baisse – habite / vite – blanc / avance – viens / bien
Le son [b] correspond à une consonne occlusive (momentanée) : on rapproche les lèvres, puis on les ouvre
brusquement et le son ne dure pas.
Le son [v] correspond à une consonne constrictive (continue) : on resserre les lèvres et on produit un son qui peut
continuer.
Les deux consonnes sont sonores : on entend les cordes vocales vibrer.

soixante-sept 67
leçon 2 unité 8
Mon portrait

f Consignes de classe marcher, plier, sauter, secouer, tourner – Adjectifs : droit(e), gauche, prêt(e),
Écoute et mime ! Écoute et bouge sur la chanson ! Ferme les yeux, écoute et fini(e) – Interjection : Stop !
réponds ! f Grammaire
f Fonctions de communication L’impératif singulier et pluriel : Tourne ! Tournez ! – L’accord et la place
Demander à quelqu’un de faire quelque chose : Tourne la tête ! Lève les de l’adjectif qualificatif : le bras gauche, la jambe droite.
bras ! Tournez la tête ! Levez les bras ! – Décrire quelqu’un en train de faire f Phonétique
quelque chose : Le pirate secoue les bras. Les sons [b] et [v])
f Vocabulaire f Matériel
Personnages : la fée, le gobelin, Merlin (le magicien), la momie, le monstre, Livre page 69, CD. Cahier d’activités page 55, CD.
le pirate – Verbes : (s’)asseoir, avancer, baisser, bouger, commencer, lever,

Livre de l’élève page 69


1. Un peu de sport ? Écoute et mime ! Et d’abord… lève-toi !
La super idée : Demandez aux élèves de suivre les instructions pour « s’échauffer » doucement avant une séance de « gymnas-
faire du « sport » tique » en français ! Il s’agit d’une activité en deux parties sur l’impératif singulier. Mimez les mouvements tout
en français ! en donnant les instructions : cela permettra ainsi de les traduire sans passer par la L1 !

Script du CD, 1re partie :


Tourne la tête ! Baisse la tête ! Lève la tête ! Plie le bras ! Avance la main ! Saute ! Marche !
Avant de faire entendre la suite, lisez les instructions dans le livre et demandez aux élèves de les mimer, une
première fois lentement, une deuxième fois un peu plus vite. Puis, faites écoutez le CD et demandez aux élèves
de suivre à nouveau les consignes (qui sont assez rapides) !
Script du CD, 2e partie :
L’impératif Attention, tu es prêt ? Tu es prête ? On commence ! Tourne la tête à droite ! Tourne la tête à gauche ! Baisse la tête ! Lève la
singulier tête ! Plie le bras droit ! Plie le bras gauche ! Avance la main droite ! Avance la main gauche ! Lève le bras gauche ! Lève la
main droite ! Baisse le bras ! Baisse la main ! Maintenant saute ! Saute ! Stop ! Marche ! Marche ! Stop ! Merci, c’est fini !
Assieds-toi !

2. Écoute et « bouge » sur la chanson !


Pour introduire l’impératif 2e personne du pluriel, offrez à vos élèves encore un peu de « sport en français » et…
en musique !
Script du CD : (Le rap est enregistré deux fois.)
L’impératif Vousêtes prêts, lesamis ? … Bougez !
2e personne Levez les bras ! Baissez les bras ! Secouez les bras ! Et tournez ! (2 x)
du pluriel Baissez la tête ! Levez la tête ! Secouez la tête ! Et avancez !
Baissez la tête ! Levez la tête ! Secouez la tête ! Et reculez !
Pliez les bras ! Et marchez ! Pliez les jambes ! Et sautez ! (2 x)

3. Jeu de mémoire. Ferme les yeux (ou ton livre), écoute et réponds !
Demandez aux élèves de bien regarder les personnages (le monstre, Merlin (le magicien), le pirate, le gobelin, la fée,
la momie) et leur attitude. Puis faites fermer les livres et faites écouter les questions sur le CD.
Script du CD et réponses :
Que fait le pirate ? Réponse : Il secoue les bras.
Que fait la fée ? Réponse : Elle tourne.
Que fait le gobelin? Réponse : Il plie les jambes.
Que fait la momie ? Réponse : Elle saute.
Que fait Merlin ? Réponse : Il marche.
Que fait le monstre ? Réponse : Il plie les bras.

68 soixante-huit
4. Les sons [v] et [b] → Répète ! Puis chante le rap !
Script du CD, 1re partie :
volley – bouger – habiter – avancer – baisser – voilà – bras – lever – bouche – vouloir
Script du CD, 2e partie : Maintenant chante le rap ! (Le rap est enregistré deux fois.)
Tu veux bouger ? Avance et baisse les bras… voilà !
Les sons [v] et [b] Le son [b] correspond à une consonne occlusive (momentanée) : on rapproche les lèvres, puis on les ouvre brus-
quement et le son ne dure pas.
Le son [v] correspond à une consonne constrictive (continue) : on resserre les lèvres et on produit un son qui peut
continuer.
Les deux consonnes sont sonores : on entend les cordes vocales vibrer.

Cahier d’activités page 55


1. L’impératif → Écris les bonnes consignes !
1. Lève la tête et les bras !
2. Tourne la tête !
3. Plie les jambes !
4. Avance le pied !
5. Baisse les bras !
6. Secoue les mains

2. Corrige !
1. Elle s’appelle Morgane. C’est une fée.
2. Il traverse les océans sur un bateau. C’est un pirate.
3. Il a deux têtes et quatre bras. C’est un monstre.
4. C’est un être fantastique. C’est un gobelin.
5. Elle dort sous une pyramide. C’est une momie.

3. Phonétique → Écoute et complète avec [b] ou [v], c’est-à-dire « b » ou « v » ! Tu as deux écoutes ! Puis lis les phrases
à voix haute !
– Tu pars en bus, en bateau ou à vélo ?
– J’habite en ville, devant la boulangerie.
– bonjour ! Réveille-toi ! vite ! Habille-toi !
– Lève le bras, avance la jambe, baisse la tête, ne bouge pas !
– Le vendredi, je joue au volley et au badminton.
– Qu’est-ce que tu fais en janvier, en février, en avril et en octobre ?
Classe ensuite les mots dans le tableau !
Colonne [b] : bus, bateau, habite, boulangerie, bonjour, habille, bras, jambe, baisse, bouge, badminton, octobre
Colonne [v] : vélo, ville, devant, réveille, vite, lève, avance, vendredi, volley, janvier, février, avril

soixante-neuf 69
leçon 3 unité 8
Mon portrait

f Consignes de classe f Grammaire


Joue la scène avec ton voisin ou ta voisine ! Écoute et observe ! Décris trois L’accord et la place de l’adjectif qualificatif : les cheveux bruns, les che-
personnes dans ta classe ! veux courts, les yeux marron. L’adjectif marron est invariable – Les adjec-
tifs possessifs 1re et 2e personnes du singulier.
f Fonctions de communication
Se décrire et décrire quelqu’un : J’ai les yeux marron. Elle a les cheveux f Phonétique
mi-longs. Difficultés possibles : Les sons [ɔ̃] (blond, long, marron) et [ø] (cheveux,
bleu, yeux)
f Vocabulaire
Parties du visage : la bouche, les cheveux (m. pl.), la couleur, le nez, l’oreille f Culture et civilisation
(f.), les yeux (m. pl.), – Adjectifs : bleu(e), blond(e), brun(e), châtain Peintres célèbres et autoportraits
(pl. châtains), court(e), gris(e), long (longue), marron, mi-long (longue),
noir(e), roux (rousse), vert(e) – Adverbes : ensuite, très f Matériel
Livre page 70, CD. Cahier d’activités page 56.

Livre de l’élève page 70


Introduction Les autoportraits
du vocabulaire Distribuez à chaque élève une feuille blanche. Dites-leur qu’aujourd’hui ils vont dessiner leur autoportrait (leur
visage) sous votre dictée ! Montrez des autoportraits célèbres comme ceux de Vincent Van Gogh datant de 1887
(www.vangoghmuseum.nl) ou celui de Pablo Picasso datant de 1901 (www.museepicassoparis.fr).
La super idée : Demandez aux élèves de bien suivre vos consignes, de dessiner leur autoportrait sur toute la page (pas de por-
la dictée d'image ! trait trop petit) et de faire un dessin aussi « ressemblant » que possible ! Commencez en disant : Dessine ta tête
tout en parcourant du doigt l’ovale de votre visage. Puis donnez les instructions suivantes, en montrant à cha-
que fois la partie du visage que vous citez et en ménageant des pauses : Dessine ton nez ! Dessine tesyeux ! Dessine
ta bouche ! Dessine tesoreilles ! Terminez par : Dessine tes cheveux ! (Si certains élèves ont des lunettes, ajoutez :
Dessine tes lunettes !) La technique utilisée est celle de la « dictée d’image ».
Affichez les autoportraits sur le mur de la classe ou dans le couloir de votre collège ! Vous pourrez inviter plus
tard tous les élèves du collège à « l’exposition des autoportraits » de votre classe !

1. Écoute et répète ! Puis joue la scène avec ton voisin ou ta voisine !


C’est au tour de Léa de peindre le portrait de Max. Est-elle aussi géniale que Picasso ? Ce peintre espagnol très
célèbre (1881-1973) a réalisé des portraits où les parties du visage sont « disloquées » et ré-agencées de manière
inattendue… Demandez aux élèves de lire le dialogue et de le reproduire par paire :
Script du CD :
Léa : 1. Bon, alors, d’abord la tête et lesyeux. 2. Maintenant le nez et la bouche. 3. Ensuite, lesoreilles et les cheveux. Voilà !
– 4. Max : Mais c’est du Picasso ! Bravo ! C’est génial ! Tu es géniale !
Faites observer la terminaison de l’adjectif qualificatif : Picasso (ou Max) est génial, mais Léa est géniale ! (= Adjectif
+ e au féminin.)

2. Écoute bien ! Que disent Agathe, Max, Léa et Théo ?


L’accord Faites d’abord repérer par vos élèves, à gauche, les couleurs possibles des yeux (marron, bleus, verts, gris, noirs) et à
de l’adjectif droite celles des cheveux (bruns, châtains, roux, blonds, gris, noirs). Faites observer la terminaison des adjectifs : + s au
pluriel. Mais marron est invariable et roux ne prend pas de s.
Faites ensuite trouver la bonne couleur des yeux et des cheveux d’Agathe, de Max, de Léa et de Théo : Agathe a les
yeux verts et les cheveux roux, Max a les yeux bleus et les cheveux châtains, Léa a les yeux marron et les cheveux noirs, Théo a
les yeux marron et les cheveux blonds.
Puis les élèves écoutent le CD pour vérifier leurs hypothèses.
Script du CD :
Agathe : Moi, j’ai lesyeux verts et j’ai les cheveux roux !
Max : Alors, moi j’ai lesyeux bleus et les cheveux châtains !
Léa : Moi, j’ai lesyeux marron et j’ai les cheveux noirs !
Théo : Moi aussi, j’ai lesyeux marron, mais j’ai les cheveux blonds.

70 soixante-dix
Les adjectifs Les mots roux et rouge sont de la même famille, mais le mot roux s’utilise en français pour les cheveux et les mousta-
de couleur ches (ou le pelage d’un animal). On parle aussi d’une couleur rousse quand celle-ci tire vers l’orangé, par rapport au
rouge. Dans certaines langues, un seul mot est utilisé pour les deux couleurs (red en anglais ou rot en allemand).
L’adjectif châtain correspond à une couleur brun clair rappelant celle de la châtaigne. (Les cheveux bruns sont donc
plus foncés que les cheveux châtains.) L’adjectif de couleur châtain ne s’utilise que pour les cheveux. Pour qualifier
des yeux brun clair ou marron clair, on peut utiliser l’adjectif invariable noisette (de la couleur du fruit du noisetier) :
Il a les yeux noisette.
Quand un adjectif de couleur est associé à clair ou foncé ou bien à une autre couleur (relié par un trait d’union), il
reste invariable : Il a les cheveux châtain clair. Elle a les cheveux châtain foncé. Elle a les yeux bleu-vert. L’adjectif de couleur
peut être associé à un mot qui en précise la nuance. Là encore il reste invariable : Des sacs bleu turquoise, des chaus-
sures rouge bordeaux, etc.

3. Écoute et observe ! Puis décris trois personnes dans ta classe !


Script du CD :
Elle a les cheveux longs, les cheveux mi-longs, les cheveux courts, les cheveux très courts !
Après avoir fait écouter le CD, modélisez l’activité. Décrivez un(e) élève sans le (la) regarder : Elle a lesyeux marron.
Elle a les cheveux châtains et longs. C’est qui ? Les élèves émettent des hypothèses : C’est Lucy ? C’est Isabel ? C’estelle ?
C’est moi ? – Oui, c’est toi, Isabel !
Demandez aux élèves de préparer sur ce modèle la description de trois personnes dans la classe. Par paires, l’élève
A décrit une première personne et l’élève B devine de qui il s’agit. Puis, c’est au tour de l’élève B de décrire un(e)
camarade, etc. Chaque bonne devinette rapporte un point. Le (la) gagnant(e) est celui (celle) qui a obtenu le plus
de points dans le temps imparti.

Peintres et Si vous le souhaitez, faites découvrir à vos élèves un peintre ou plusieurs peintres français (ou ayant vécu et
autoportraits travaillé en France) et, à travers leur autoportrait, leur « style » propre. Choisissez parmi Édouard Manet,
célèbres Édouard Degas, Claude Monet, Camille Pissarro, Auguste Renoir, Alfred Sisley et l’impressionnisme ; Georges
Seurat et le pointillisme ; Henri Rousseau (dit le Douanier Rousseau) et la peinture « naïve » ; Vincent Van Gogh
et l’expressionisme ; Paul Cézanne, Paul Gauguin, Henri Matisse ou Amedeo Modigliani ; Fernand Léger, Pablo
Picasso et le cubisme ; etc.
Après avoir fait repérer les caractéristiques de l’autoportrait ou des autoportraits que vous aurez choisis (forme
et rythme du visage, traitement des couleurs, etc.) suggérez à vos élèves de peindre leur propre autoportrait
« à la manière » du ou des peintres présentés !

Cahier d’activités page 56


2. Accorde les adjectifs !
1. Mon frère a les cheveux courts et bruns.
2. Ma sœur, elle, a les cheveux longs et blonds.
3. Ma mère a les yeux marron et les cheveux noirs.
4. Mon grand-père a les cheveux gris et les yeux bleus.

3. Complète !
1. Qui a les cheveux roux et mi-longs et les yeux verts ? C’est Agathe.
2. Qui a les cheveux blonds et courts et les yeux marron ? C’est Théo.
3. Qui a les cheveux noirs et longs et les yeux marron ? C’est Léa.
4. Qui a les cheveux châtains et (mi-)longs et les yeux bleus ? C’est Max.

4. Les adjectifs possessifs → Complète le tableau avec les mots suivants !


mon / ton : amie, anniversaire, chien, hamster, i dée, lapin, oreille, poney
ma / ta : bouche, famille, main, perruche, règle, tête, tortue, trousse
mes / tes : affaires, animaux, cheveux, crayons, feutres, jambes, livres, yeux
Rappelez que devant un mot féminin commençant par une voyelle ou un h muet, ma ou ta deviennent mon ou ton :
mon amie, ton idée, etc.

soixante et onze 71
leçon 4 unité 8
Mon portrait

f Consignes de classe f Grammaire


Qui parle ? Travaille avec ton voisin ou ta voisine sur ce modèle ! Décris-toi ! Place des adjectifs qualificatifs grand et petit, avant le nom. – Les
adjectifs possessifs 1re, 2e et 3e personnes du singulier.
f Fonctions de communication
Se décrire et décrire quelqu’un : Ses cheveux sont châtains. Je suis de taille f Phonétique
moyenne. Difficultés possibles : Les sons [b] (bouche, gobelin) et [p] (petit, pied)
f Vocabulaire f Culture et civilisation
Révision des parties du corps et du visage – Adjectifs et adverbes : Des portraits célèbres dans les musées de Paris – Des personnages de
assez, grand, petit, de taille moyenne la BD francophone
f Matériel
Livre page 71, CD. Cahier d’activités page 57

Livre de l’élève page 71


1. Qui parle ? Demandez aux élèves d’écouter chaque présentation et de dire à quelle photo, A (Juliette), B (Hugo), C (Pierre),
D (Alice), E (Pauline) ou F (Lucas), elle correspond.
Script du CD :
Pierre : J’ai les cheveux noirs courts et lesyeux marron ! (C)
Lucas : Moi aussi, j‘ai les cheveux noirs courts, et lesyeux noirs ! (F)
Pauline : Moi, j’ai lesyeux bleus et j’ai les cheveux blonds et longs ! (E)
Juliette : Moi, j’ai les cheveux noirs et lesyeux noirs ! (A)
Hugo : J’ai les cheveux châtains assez courts et mesyeux sont marron ! (B)
Alice : Mes cheveux sont roux et j’ai lesyeux verts ! (D)

2. Travaille avec ton voisin ou ta voisine sur ce modèle !


Adjectifs Les adjectifs possessifs 1re et 2e personnes du singulier ont été vus au cours des unités 1 et 2 : mon livre, ma sœur, tes
possessifs perruches. Ils ont été révisés dans la leçon 3 du cahier d’activités. Il s’agit maintenant de travailler sur les adjectifs
son, sa, ses possessifs de la 3e personne du singulier son, sa, ses.
Ces adjectifs s’accordent avec le nom qu’ils accompagnent et non avec le « possesseur » : son nez, sa tête, ses yeux
peuvent se rapporter indifféremment à une fille (ou une femme), c’est-à-dire à un possesseur féminin, ou à un
garçon (ou un homme), c’est-à-dire à un possesseur masculin.
Après avoir introduit l’adjectif possessif 3e personne du singulier, demandez aux élèves d’échanger avec leur voisin
ou voisine sur le modèle donné, en s’appuyant sur les photos de l’activité 1 :
Pauline : Sesyeux sont marron et il a les cheveux châtains. – Lucas : C’est Hugo ? – Pauline : Oui !

3. Écoute bien, puis complète à l’oral !


Demandez aux élèves d’observer les dessins : le gobelin est petit, mais la momie est grande. Le monstre, lui est de
taille moyenne ! Faites ensuite écouter le CD : les élèves devront peu après transposer les informations entendues
en complétant le texte à l’oral.
Script du CD :
Place Gobelin : Je suis petit ! J’ai des grandesoreilles, des petitsyeux, un petit nez et une grande bouche. J’ai des grands bras et des
des adjectifs petites jambes !
Monstre : Je suis de taille moyenne. J’ai une grande tête, des petitesoreilles, un grand nez, des petites mains et des petits pieds !
Momie : Je suis grande. J’ai des grandes mains, des grands pieds, des grandes jambes… mais j’ai une petite tête !
Faites observer et analyser par vos élèves la place des adjectifs petit et grand (avant le nom) et leurs terminaisons :
au masculin singulier : petit (nez), grand (nez) ; au féminin singulier : petite (tête), grande (bouche) ; au masculin
pluriel : petits (yeux), grands (pieds) ; au féminin pluriel : petites (jambes), grandes (mains).

. Décris-toi !
Au « studio Tu as les yeux de quelle couleur ? → J’ai lesyeux … Tu as les cheveux de quelle couleur ? → J’ai les cheveux …
de télévision » Tes cheveux sont longs ? mi-longs ? courts ? → Mes cheveux sont …
Faites venir plusieurs élèves volontaires devant la classe, comme si c’était un « studio de télévision » et interviewez-
les ! (Voir page 67.)

72 soixante-douze
Cahier d’activités page 57
1. Lis et mets le bon numéro !
4 Il a un grand nez, des grands yeux, une grande bouche et des cheveux blonds.
3 Il a une petite bouche, un grand nez, des petits yeux et des cheveux bruns.
1 Il a des cheveux bruns, des grands yeux, une petite bouche et un petit nez.
2 Il a des petits yeux, une grande bouche, un petit nez et des cheveux blonds.

2. La place de l’adjectif qualificatif → Écris les phrases dans l’ordre et colorie le portrait !
1. Voici mon portrait préféré. – 2. C’est un petit gobelin vert.– 3. Il a des cheveux roux et des yeux noirs.
4. Il a une petite bouche et des grandes oreilles.– 5. Il a des longs bras et des petites jambes.
6. Il habite dans une petite maison bleue.

3. Les adjectifs possessifs → Complète avec mon, ma, mes, ton, ta, tes, son, sa ou ses !
« Mes cheveux sont roux, mes yeux sont verts. J’ai toujours mon portable dans mon sac. J’adore mon chat et ma perru-
che ! Toi, Théo, tu adores tes poissons ! Tu as toujours ton portable et tu aimes faire de la musique avec ton ordina-
teur. Tes idées sont super et ta musique est géniale : ta matière préférée, c’est la musique ! Max ? Ses cheveux sont
mi-longs et noirs. Il a toujours ses dessins, sa trousse, sa gomme et ses crayons avec lui. Son père s’appelle Antoine et
sa mère s’appelle Lucie. Et j’adore aussi son (ou mon) amie Léa. On a fêté son anniversaire en octobre ! »

Cahier d’activités – Interclasse et révisions III pages 60 et 61


Tintin : 1929 – Hergé (Georges Rémi) / Belgique – Les Cigares du Pharaon, Le Lotus bleu, etc.
Gaston Lagaffe : 1957 – André Franquin / Belgique – Gare aux gaffes, Gala de gaffes, etc.
Lucky Luke : 1947 – Goscinny / France – Morris / Belgique – Ruée sur l’Oklahoma, Ma Dalton, etc.
La bande dessinée Mélusine : 1995 – François Gilson / Belgique – Clarke / Belgique – Sortilèges, Hocus Pocus, etc.
francophone Astérix : 1959 – Goscinny / France – Uderzo / France – Astérix et Cléopâtre, Le Fils d’Astérix, etc.
Achille Talon : 1963 – Greg (Michel Louis Albert Regnier) – Belgique et France – Vive Papa ! etc.
Adèle Blanc-Sec : 1976 – Jacques Tardi / France – Adèle et la Bête, Le Démon de la tour Eiffel, etc.
Corto Maltese : 1967 – Hugo Pratt / Italie et Suisse – La Ballade de la mer salée, Tango, etc.

Livre de l'élève – Culture et civilisation pages 74 et 75


Page 75 : 3. Dans quelles séries apparaissent les noms suivants ?
1. Jolly Jumper : Lucky Luke – 2. Milou : Tintin – 3. Panoramix : Astérix – 4. Manu : Titeuf – 5. Les frères Dalton : Lucky
Luke – 6. Le professeur Tournesol : Tintin

Livre de l'élève – On révise et on s'entraîne pour le DELF A1 pages 76 et 77


Compréhension de l’oral

1. Écoute et colorie les vêtements de Paul et de Vincent (ou note sur les vêtements la première lettre du nom de la couleur : « b »
pour bleu, « r » pour rouge, etc.) ! Tu as deux écoutes !
Script du CD : Paul porte une casquette orange. Il a un blouson rouge. Il a aussi un jean noir et des baskets gris et verts.
– Vincent, lui, porte un pull bleu. Il a une chemise jaune. Il porte un pantalon marron et des chaussures noires.

2. Écoute et écris les noms Margot, Louise ou Sophie sous les images !
Script du CD :
– Bonjour, je m’appelle Margot. J’ai les cheveux blonds et les yeux bleus. Mes cheveux sont courts. Ah, oui, j’adore le rouge !
– Salut, c’est moi Louise. J’ai les cheveux longs et blonds. Ma couleur préférée c’est le rouge et j’ai les yeux marron.
– Moi, c’est Sophie, j’ai les cheveux longs et les yeux marron. La couleur que j’aime ? Le vert. Et mes cheveux, ils sont bruns.
Solutions : Image A : Louise – Image B : Margot – Image C : Sophie
Compréhension des écrits

1. Lis et coche les bonnes réponses


Bonnes réponses : Pour se déguiser en gobelin, Arthur prend sa veste verte. – La sœur d’Arthur a les cheveux bleus. – Son frère
voudrait des bottes marron.

2. Lis et associe chaque phrase avec une image et ensuite avec un nom !
Solutions : 1-C-III, 2-F-I, 3-A-V, 4-D-VI, 5-E-II, 6-B-IV

soixante-treize 73
Fiche photocopiable 1
LE → Unité 2
Animaux

74 soixante-quatorze
Fiche photocopiable 2
LE → Unité 3
Aliments et boissons

soixante-quinze 75
Fiche photocopiable 3
LE → Unité 3
Aliments et boissons

76 soixante-seize
Fiche photocopiable 4
LE → Unité 4
Activités et passe-temps

soixante-dix-sept 77
Fiche photocopiable 5
LE → Unité 4
Activités et passe-temps

78 soixante-dix-huit
Fiche photocopiable 6
LE → Unité 5
Moyens de tranports

soixante-dix-neuf 79
Fiche photocopiable 7
LE → Unité 5
Lieux et monuments de Paris

la tour Eiffel le musée du Louvre le Sacré-Cœur

l'Arc de triomphe Notre-Dame de Paris le jardin du Luxembourg

les Champs-Élysées le Centre Pompidou le Stade de France


CA → INTERCLASSE ET RÉVISION III

80 quatre-vingt
Fiche photocopiable 8
LE → Unité 5
Commerces et bâtiments

quatre-vingt-un 81
Fiche photocopiable 9
LE → Unité 6
Matières scolaires

les maths (mathématiques) la géographie les SVT

la physique et la chimie la techno (technologie) le français

le sport l'espagnol l'anglais

le dessin la musique l'histoire

la cantine la récréation

82 quatre-vingt-deux
Fiche photocopiable 10
LE → Unité 7
Vêtements

quatre-vingt-trois 83
tableau des contenus

Unité 0 f Objectifs de communication : Repérer des mots transparents faciles à comprendre ou des mots déjà
Introduction connus – Epeler un mot : Ça s’écrit…
f Vocabulaire : Mots transparents – L’alphabet – comme – s’écrire, épeler – Nombres de 0 à 10
f Grammaire : Le masculin et le féminin
f Phonétique : Sensibilisation à certains sons à travers l’alphabet
f Culture et civilisation : Une rue de Paris
f Thèmes, tâches et projets : Les mots transparents – Les stratégies de repérage

Unité 1 f Objectifs de communication : Saluer, et prendre congé – Se présenter : Je m’appelle… – Identifier


quelque chose : Qu’est-ce que c’est ? C’est…
Bonjour !
f Vocabulaire : Salut ! Bonjour ! Ça va ? Ça va. Ça ne va pas. Ça va mal. Oui, non. Merci. Au revoir ! Aïe ! Pardon !
– Fournitures scolaires et affaires personnelles : cahier, crayon, feutre, gomme, livre, portable, règle, sac,
stylo-bille, trousse – Couleurs – Nombres de 0 à 20
f Grammaire : Les pronoms personnels et toniques – L’article indéfini – Le verbe s’appeler – Le pronom
interrogatif quoi ? – L’adverbe interrogatif comment ?
f Phonétique : L’interrogation montante
f Culture et civilisation : Images et couleurs de France – Fournitures scolaires
f Thèmes, tâches et projets : Se présenter en français – Les couleurs

f Objectifs de communication : Dire son âge : J’ai… – Identifier quelqu’un : C’est qui ? – Présenter ses
Unité 2 amis, sa famille, ses animaux : Voici, voilà… J’ai, je n’ai pas de…
Moi, ma famille f Vocabulaire : Famille : fille, fils, frère, demi-frère, grand-mère, grand-père, mère, oncle, père, sœur, demi-sœur,
et mes animaux tante, anniversaire – Animaux de compagnie : chat, chien, hamster, lapin, perruche, poisson, poney, souris,
de compagnie tortue – Mois de l’année – Nombres jusqu’à 39
f Grammaire : Le pluriel – Le pronom interrogatif qui ? – Les verbes être et avoir – La négation ne … pas
(de) – Les présentatifs voici, voilà, c’est…
f Phonétique : Le « e » muet
f Culture et civilisation : Les Français et leurs animaux de compagnie – Des fêtes pour les parents et les
grands-parents
f Thèmes, tâches et projets : Présenter sa famille – Les animaux de compagnie – Les mois de l’année –
Construire son arbre généalogique

f Objectifs de communication : Exprimer ses goûts : J’aime, j’adore, je déteste… – Identifier : Il y a… –


Unité 3 Demander : Tu veux… ?
Mes goûts f Vocabulaire : Aliments et boissons : banane, camembert, chips, chocolat, coca, crêpe, croissant, eau,
escargots, frites, fromage, gâteau, glace, hamburger, jus d’orange, melon, olive, pain, pizza, poisson, pomme,
poulet, quiche, salade, tomate, etc.
f Grammaire : Le verbe vouloir – Les verbes en –er – Les partitifs du, de la, de l’, des – L’expression il y a…
f Phonétique : Sons [ɔ̃] et [ɑ̃] poisson / croissant
f Culture et civilisation : Noël – Le jour de l’an – La galette des Rois
f Thèmes, tâches et projets : Présenter ses goûts – Aliments et boissons – Spécialités gastronomiques
françaises

Unité 4 f Objectifs de communication : Parler de ses activités et passe-temps : Qu’est-ce que tu fais ? Je regarde la
Mes passe-temps télévision. – Exprimer ses goûts : C’est super !
f Vocabulaire : Passe-temps et sports : dessiner, écouter, faire, jouer, préférer, regarder, travailler, surfer sur
Internet, etc. ; badminton, basket, football, hockey, jogging, judo, moto, natation, ping-pong, planche à voile, ski,
tennis, vélo, volley, etc.

84 quatre-vingt-quatre
f Grammaire : Le pronom on – Des verbes en –er – Le verbe faire – Les prépositions de et à – Les verbes + infinitif
f Phonétique : Sons [z] et [s] musique / dessin
f Culture et civilisation : Les Français et le sport – Histoire de sports
f Thèmes, tâches et projets : Présenter ses passe-temps – Les loisirs et le sport

Unité 5 f Objectifs de communication : Localiser : J’habite à… C’est à côté de… – Exprimer une demande polie :
Ma ville Je voudrais aller à la gare. – Indiquer une direction : Prenez à gauche ! Tournez à droite !
f Vocabulaire : Transports : auto, bateau, bus, métro, moto, roller, taxi, vélo, etc. – Bâtiments : boulangerie,
café, cinéma, collège, épicerie, gare, hôpital, musée, parc, piscine, poissonnerie, pont, poste, rue, stade, supermar-
ché, zoo, etc. – Nombres jusqu’à 69
f Grammaire : Les verbes aller, prendre et vouloir – Le conditionnel et le vous de politesse – L’impératif –
Les prépositions en et à devant les moyens de transport – Le pronom y – L’adverbe interrogatif où ?
f Phonétique : Sons [b] et [p] bateau / poste
f Culture et civilisation : Lieux et monuments de Paris – Histoire du métro parisien
f Thèmes, tâches et projets : Présenter son village, son quartier, sa ville – Demander son chemin dans
une ville inconnue

Unité 6 f Objectifs de communication : Dire le jour et l’heure : On est mardi. Il est huit heures – Demander à qqn
Mon emploi de faire qqch. : Dépêche-toi ! – Parler de son emploi du temps
du temps f Vocabulaire : Jours de la semaine, moments de la journée – Collège et matières scolaires : cantine,
classe, emploi du temps, récréation, etc. ; anglais, chimie, dessin, espagnol, français, géographie, histoire, maths,
musique, physique, sport, SVT, techno, etc.
f Grammaire : Les mots raccourcis – Les verbes pronominaux – Les verbes courir, dormir et partir –
L’adjectif interrogatif quel ? quelle ?
f Phonétique : Sons [r] et [l] rêve / lève
f Culture et civilisation : Dans un collège en France – Le système scolaire français
f Thèmes, tâches et projets : Présenter son emploi du temps – Les matières scolaires – Parler de son collège

Unité 7 f Objectifs de communication : Parler des vêtements qu’on porte : Je porte… – Parler du destinataire de
Mes vêtements qqch. : C’est pour… – Dire qu’on sait ou qu’on ne sait pas
f Vocabulaire : Vêtements et couleurs : basket, blouson, botte, casquette, chapeau, chaussure, chemise,
collant, gilet, jean, jupe, manteau, pantalon, pull, robe, tee-shirt, tennis, veste, etc. ; beige, blanc, gris, jaune,
orange, rose, rouge, violet, etc.
f Grammaire : L’accord et la place de l’adjectif qualificatif – Le verbe savoir – La préposition pour –
Les questions avec est-ce que ?
f Phonétique : Sons [∫] et [ȝ] chemise / jeudi
f Culture et civilisation : La fête de Pâques en France – Le carnaval en France
f Thèmes, tâches et projets : Présenter sa tenue préférée – Les vêtements, la mode, les déguisements

Unité 8 f Objectifs de communication : Se décrire et décrire quelqu’un : Mes yeux sont bleus. J’ai les cheveux
Mon portrait châtains. Il est petit. Elle est grande. – Demander à qqn de faire qqch. : Tourne la tête !
f Vocabulaire : Visage et corps : bouche, bras, cheveux, jambe, main, nez, œil, oreille, pied, portrait, tête –
Personnages – Adjectifs : bleu, blond, brun, châtain, gris, marron, noir, roux, vert ; grand, petit, court, long,
droit(e), gauche, etc.
f Grammaire : Les adjectifs possessifs – L’impératif singulier et pluriel – L’accord et la place de l’adjectif
qualificatif (suite) – L’adverbe interrogatif combien de ?
f Phonétique : Sons [v] et [b] voilà / bouger
f Culture et civilisation : Des portraits célèbres – Des personnages de la BD francophone
f Thèmes, tâches et projets : Se décrire – L’aspect physique – Présenter son « portrait » et celui de ses amis

quatre-vingt-cinq 85
LÉA ET COMPAGNIE est une méthode de français destinée aux
adolescents de la ESO, qui incorpore les principes préconisés
par le Cadre européen commun de référence pour les langues.

Chaque niveau comprend :


• un Livre de l’élève, avec des pages d’entraînement au DELF
• un Cahier d’activités, avec des pages « Portfolio » et des tests
• avec le Cahier, un CD audio
• un Guide pédagogique avec des fiches photocopiables
• un Coffret CD audio pour la classe
• un Manuel numérique