Vous êtes sur la page 1sur 14

Rapport De Stage

Centre régional d’investissement


-région rabat-salé-kénitra

Stage effectué par l’étudiant chercheur :

EL KHAIAT MOHAMED AMINE


 Etablissement : FSJES KENITRA
 Filière : Management Audit et Contrôle de gestion

Année universitaire 2018-2019


REMERCIEMENTS

Remerciements Au terme de ce stage, que je viens d’achever au CRI RABAT-SALE-KENITRA. Je tiens à


adresser mes remerciements les plus sincères à tous ceux, qui ont contribué de près ou loin faveur du
bon déroulement de mon stage, au sein de la division aide aux investisseurs. Je présente mes
remerciements chaleureux à Mme BENYAICH INANE, Directrice du CRI Rabat-Salé-Kenitra et Mme
ZENATI SAMIRA, Chef du guichet d’Aide à la Création d’Entreprises, qui m’ont accordé l’opportunité
d’effectuer un stage, et découvrir de près, l’investissement à la région RABAT-SALE-KENITRA dans
laquelle, l’investissement regorge de la potentialité. Je remercie également Mr ALI MEHDAOUI
Inspecteur Divisionnaire en Chef - Receveur de l'Administration Fiscale et Responsable
enregistrements ; Sans oublier le staff professionnel chargés d’Appui à la Création d’Entreprises, Mme
HASNA EL HASOUNI, Mme AMAL ELKHALLOUFI, Mme LOUBNA ESSOFI, Mme BOUCHRA OUNADDAM
ET Mme SOUMYA BOUAMAMA pour leur bon accueil et leurs conseils précieux.
Plan :

REMERCIEMENT

NOTIFICATION DU STAGE

INTRODUCTION

VUE D’ENSEMBLE

 Guichet de l’aide à la création


D’entreprises
1) Présentation du département
2) Aspect statistique

 Guichet d’aide aux investisseurs


1) Les aides proposés :
2) Cadre législatif :
3) Procédure d’instruction d’un dossier :

Les Apports du Stage

CONCLUSION
I. Notification du stage

-Type de Stage : d’observation

- Durée Du Stage : Un mois - du 01/09/2019 au 30/09/2019


- Localisation : Rabat ville.

II. Introduction

La création des centres régionaux d’investissement selon une approche de régionalisation avancée est
justifiée par le fait que l'espace régional est observé comme l'espace le plus adéquat pour la réalisation
d'un tel développement économique et social des populations.
Vu qu'elle constitue un espace intermédiaire entre les communes dont les moyens sont bornés et ne
peuvent dans la plupart des cas réaliser le développement escompté, et l'Etat dont les responsabilités
sont si variés et ne peut pas résoudre tous les problèmes au niveau de la capitale et réaliser le
développement du pays. Chose qui fait de la région un cadre favorisé à la fois pour la décentralisation
économico-régionale et la déconcentration et l'encouragement des investisseurs.
Les centres régionaux d'investissement sont investis de prérogatives dans le domaine des
investissements leurs conférents ainsi le droit de statuer sur des dossiers avec plus de promptitude.
De ce fait la lettre Royale donne à la décentralisation et la déconcentration une nouvelle dimension.
Ainsi le souverain a lancé des signaux forts, affirmant que tout développement escompté du Maroc,
demeure inéluctablement tributaire de celui de la région.

A l'instar des autres régions du Royaume, la région nord-ouest du royaume a été dotée d'un centre
régional d'investissement qui siège à RABAT, et vue l’emplacement stratégique de la région, l’Etat a
décidé de créer un ANNEXE KENITRA. Ce dernier, fourni des services aux investisseurs désirant investir
dans la province de KENITRA et SIDI KACEM.

Notre choix d’effectuer un stage au sein de cet établissement s’inscrit dans le cadre de
l’encouragement du décollage économique à travers la simplification des procédures administratives
et juridiques ainsi que pénales.

III. Vue d’ensemble

La lettre adressée par Sa Majesté Mohammed VI au Premier Ministre au sujet de la gestion


déconcentrée de l’investissement, le 09 janvier 2002, a annoncé la création, sous la responsabilité des
Walis des Régions, des Centres Régionaux d’Investissement.
Ces centres sont parmi les mécanismes que les pouvoirs publics ont veillé à mettre en place pour le
développement de l’investissement tant à l’échelon national que régional. Le rôle des CRI, qui sont au
nombre de seize, ne se limite pas à la mission traditionnelle du guichet unique, mais englobe des
missions plus larges telle que la mise à la disposition des opérateurs économiques de données et
informations à caractère économique qui puissent aider à valoriser les potentialités des régions où ils
opèrent.

Les CRI sont structurés sur deux niveaux :

A -Guichet d’aide à la création d’entreprises

1) Présentation du Guichet

Ce guichet est l’interlocuteur unique de toute personne désireuse de créer une entreprise. Sa mission
est de :

 Mettre à la disposition des investisseurs un formulaire unique dans lequel figurent tous les
renseignements (législatifs ou réglementaires) pour la création de l’entreprise.
 Accomplir les démarches pour recueillir auprès des administrations compétentes les
documents ou attestations nécessaires à la création d’une société.

Le Département de l’aide à la Création d’Entreprises est constitué de 5 services, on évoque


notamment :

1) Service de Certificat Négatif :

Etymologie du nom :

Certificat : Document écrit, officiel ou dûment signé d'une personne autorisée qui atteste un
fait.

Négatif : Une recherche négative


C’est un document qui atteste que la dénomination, sigle ou enseigne demandé peut être
utilisé pour l'immatriculation au Registre du Commerce.

Le certificat négatif est délivré par l'OMPIC pour une durée d'un an. Si vous n'immatriculez pas votre
entreprise pendant cette durée, la dénomination, sigle ou enseigne redeviendra disponible pour
d'autres personnes. Le certificat négatif est la première étape de la création d'entreprise. [L’OMPIC]
Ce service et lié par une application virtuelle via internet à l’office marocain de propriété industrielle
et commerciale situé à Casablanca afin de faciliter l’enregistrement des noms des nouveaux nés
(personnes physiques ou morales).
 Personnes physiques : Un formulaire unique nommé : DEMANDE DE CERTIFICAT NEGATIF
ENSEIGNE) est destiné à être remplie par la personne considérées : ( Formulaire de demande

CN2.docx
de Certificat Négatif (Enseigne) : CN2

 Personnes Morales : Un formulaire unique nommé DEMANDE DE CERTIFICAT NEGATIF-


DENOMINATION, destiné à être remplie par le gérant ( Formulaire de demande de Certificat

CN1.docx
Négatif (Dénomination) : CN1

NB : - les prix de chaque demande sont mentionnés sur le formulaire. - La recherche de l’inexistence
du nom choisi se fait comme suit : vérification des appellations selon l’ordre de préférence aussi que
les abréviations respectivement. Quand la recherche d’appellation est négative on passe à la recherche
de l’abréviation, si cette dernière est positive on annule les deux, sinon on accepte le nom.

Dans le cas de rejet de la demande du certificat négatif, le demandeur peut déposer une nouvelle
demande sans payement dans un délai de 30 jours à partir de la date de dépôt de la première
demande. Si ces jours sont expirés, les droits exigibles devront être payés pour le traitement d’une
nouvelle demande. ( Formulaire de demande de Certificat Négatif en cas de rejet : CN5 )

Formulaire
CN5.docx

Un numéro de SIPIC est attribué à la demande par l’OMPIC ce qui va être par la suite la référence de
l’appellation.

2) Service de Vérification des Dossiers :

Ce service s’occupe de la vérification des pièces des différents dossiers déposés par les personnes
physiques ainsi que morales, afin de préparer une copie pour chaque service (identification fiscale,
Immatriculation au registre de commerce, CNSS …)

Traitement du cas d’une SARL :

- Certificat Négatif délivré.

- Acte de propriété, contrat de bail enregistré ou attestation de domiciliation au nom de la société

- Phase de rédaction des statuts, signés par les associés et enregistrés*

(*) 20 MAD pour chaque feuille ; Frais de timbre.


- Frais du service d’enregistrement :
De 10000 MAD à 100000 MAD => 1000 MAD
Plus de 100000 MAD => 1% de la somme.
9

- Attestation de blocage de 100000 MAD Minimum, délivrée auprès de

Votre banque *
(*) Capital < 100000 MAD => Sans blocage ; Capital >= 100000 MAD =>
Blocage obligatoire.

- Photocopie de la CIN du gérant (de passeports pour les étrangers). - Copie de l’annonce au journal
d’annonces légales.

- Parution dans le BO.

3) Service de d’immatriculation au registre de commerce :

Après l’accomplissement des pièces nécessaires à la constitution des dossiers, un doit être déposé au
service d’inscription au registre de commerce assuré au sein du centre d’investissement par le tribunal
de première instance. Cette étape est intitulée ‘PREMIER DEPOT’, une fois le numéro de patente et
l’identifiant fiscal sont atteints il faut les faire passer au service de registre de commerce comme un
‘DEUXIEME DEPOT’. Il faut accomplir les formalités pour la délivrance du certificat d’inscription au
registre de commerce qui porte un numéro d’identification et un code analytique

4) Service de l’affiliation à la CNSS :

L’affiliation des entreprises, des associations, des coopératives et d’une manière générale tout
employeur régie par le droit privé, à la CNSS est une obligation légale. Tout employeur assujetti au
régime de sécurité sociale doit être affiliée à la CNSS qui lui délivre dés lors un numéro d’affiliation qui
vaut reconnaissance administrative de son identification, son enregistrement et son rattachement au
régime.
2) Aspect statistique

Région Rabat-Salé-Kénitra: 3.17 milliards de DH mobilisés


entre 2008 et 2018
Constatations et remarques

 De 2008 à 2018, le rythme d’investissement agricole, ainsi que les subventions directes
accordées aux agriculteurs, dans le cadre du Fonds de Développement Agricole (FDA) au
niveau de la région de Rabat-Salé-Kenitra, ont connu une évolution très significative.

 Le cumul des investissements s’explique par la proximité des Guichets Uniques de la région, la
simplification de la procédure de l’octroi des aides financières et la réduction des délais
nécessaires pour le traitement des dossiers. En outre, dans un souci d’améliorer en continu
ses prestations et ses services pour la satisfaction de ses clients, et l’encouragement de
l’investissement privé dans le secteur agricole, tous les Guichets Uniques (GU) de la DRA de
Rabat-Salé-Kénitra ont été certifiés selon la norme ISO 2009, Version 2015 : Il s’agit du GU de
l’ORMVA du Gharb et ceux des Directions provinciales de Khémisset, de Rabat-Salé et de Sidi
Kacem. Par ailleurs, concernant la répartition des subventions par nature d’investissement, les
projets d’irrigation ont représenté 46%, avec un montant de subventions de 1 463 MDH, les
projets de matériels agricoles 33%, avec un montant de 1 042 MDH, la production animale
13%, avec un montant de 405 MDH, les exportations 1% avec un montant de 27 MDH et les
Unités de valorisation, avec un montant de 14 MDH qui représente moins de 1%.

 Les petits agriculteurs ont bénéficié de 43% des subventions accordées, suivis des agriculteurs
moyens avec 36% et les grands agriculteurs avec 21%. Les projets d’acquisition du matériel
agricole par les petits agriculteurs, sont majoritaires avec 64 % et un montant de subventions
de 745,9 MDH. Pour les exploitations moyennes, les projets d’irrigation occupent une grande
part avec 57% et un montant de subventions de 325,7 MDH. En ce qui concerne les grandes
exploitations, ce sont les projets d’irrigation qui dominent avec 80% et un montant de
subventions de 789,7 MDH. A rappeler qu’en 2018, les quatre Guichets Uniques relevant de la
Région de Rabat-Salé-Kénitra ont traité 4 891 dossiers, le montant de subventions accordées
était de 313 Millions de Dh, pour un montant d’investissement de 808 Millions Dh. Les projets
d’irrigation ont représenté 48% avec un montant de subventions de 150 MDH, les projets de
matériels agricoles 28% avec un montant de 88 MDH, la production animale 15% avec un
montant de 47 MDH, les plantations fruitières 8% avec un montant de 25 MDH et les
exportations 1% avec un montant de 3 MDH. Concernant la répartition des subventions
octroyées par taille d’exploitation, les petites exploitations ont représenté 52% des
subventions accordées, suivies par les exploitations moyennes avec 29% et les grandes
exploitations, avec un pourcentage de 19%.
B -Guichet d’aide aux investisseurs

1) Les aides proposés :

- Accueil dans de bonnes conditions ; - Procuration d’informations utiles répondant à vos attentes ;

- Recherche de partenaires et facilitation des contacts avec eux ;

- Appui pour l’identification de terrains ou de locaux pour s’établir ;

- Coordination pour l’étude dans les meilleurs délais, des projets d’investissement ;

- Intervention auprès des services concernés pour aplanir les difficultés liées à l’obtention des
autorisations exigibles.

Le guichet en question étudie toutes les demandes d'autorisations administratives ou prépare tous les
actes administratifs nécessaires à la réalisation des projets d'investissement dans des secteurs
industriels, agroalimentaires, miniers, touristiques, commerciaux, artisanaux et d'habitat, lorsqu'il
s'agit d'investissements dont le montant est inférieur à 200 millions de MAD, et ce, afin de permettre
au Wali de région de délivrer les autorisations ou de signer les actes administratifs afférents à ces
investissements. Il Participe à la mise en place d’un climat d’investissement concurrentiel et à
l’adoption des mesures de nature à accroître la compétitivité et la diversification de l’économie de la
région.

2) Cadre législatif :

Les lois en vigueur garantissent l’égalité entre tous les investisseurs sans aucune distinction de
nationalité au d’origine. Des accords bilatéraux de protection et de garantie des investissements ou de
non double imposition ont été conclus avec plus de 40 pays.

Depuis 1996 une loi cadre formant «La charte de l’investissement » est adoptée en remplacement des
différents cadres d’investissement applicables jusqu’alors. Les mesures prévues par cette charte
tendent à l'incitation à l'investissement par:

- la réduction de la charge fiscale afférente aux opérations d'acquisition des matériels,


outillages, biens d'équipement et terrains nécessaires à la réalisation de l'investissement; - La
réduction des taux d'imposition sur les revenus et les bénéfices; - L'octroi d'un régime fiscal
préférentiel en faveur du développement régional; - Le renforcement des garanties accordées
aux investisseurs en aménageant les voies de recours en matière de fiscalité nationale et
locale;
-La promotion des places financières offshore, des zones franches d'exportation et du régime
de l'entrepôt industriel franc.
La Charte prévoit d’autres avantages relatifs à l’investissement au niveau de :

 Droit d’enregistrement:

- Exonération pour les actes d’acquisition de terrain destiné à la réalisation d’un projet
d’investissement ; - Application d’un taux de 2,5 % pour les actes d’acquisitions de terrains destinés à
la réalisation d’opérations de lotissement et de construction ; - Application d’un taux de 0,5% pour les
apports en sociétés à l’occasion de la constitution ou de l’augmentation du capital.
 Droits de Douane :

Droit d’importation : 2,5% ou 10% en fonction de la liste où se trouve le matériel et bien d’équipement;
exonération du Prélèvement Fiscal à l’Importation "PFI".

 Taxe sur la Valeur Ajoutée "TVA" :

Exonération ou remboursement pour les biens d’équipement, matériels et outillages acquis


localement ou importés.

 Impôt des Patentes :

Suppression de la taxe variable ; exonération pendant les cinq premières années d’exploitation pour
toute personne physique ou morale exerçant une activité professionnelle, industrielle ou commerciale.

D’autres mesures ont été adoptées au niveau financier avec l’institution d’un régime de convertibilité
en faveur des investissements étrangers financés en devises qui permet le libre transfert des capitaux
étrangers investis et des plusvalues réalisées.

3) Procédure d’instruction d’un dossier

a) Première étape :

Présentation du projet Cette étape consiste à déposer un dossier d’investissement auprès du centre
régional d’investissement composé nécessairement des pièces suivantes (10 Exemplaires chacune) :
Une Demande de l’octroi de l’autorisation de la réalisation du projet adressée à Monsieur le Wali de
la Région, ou au Directeur du CRI, dans laquelle il faut préciser certains détailles, à savoir, l’objet du
projet, la superficie demandée, le lieu et s’il s’agit d’une cession de terrain ou bien occupation
temporaire. Une Présentation détaillée du projet entier, qui porte sur : Le descriptif, caractéristiques,
composantes, montant d’investissement, montage financier, mode de financement, planning de
réalisation du projet, emplois à créer et le marché ciblé. L’esquisse du projet, Première forme, traitée
à grands traits et généralement en dimensions réduites, du projet projeté, l’esquisse représente la
première étape concrète de l’œuvre, c’est-à-dire, la première matérialisation de l’idée de l’auteur.
Dossier juridique, Selon la nature du projet. Toutes autres pièces utiles pour l’examen du projet.

b) Deuxième étape :

Avis de la commission régionale d’investissement et de celle de certaines opérations foncières (CROF).


Cette étape vise à informer le porteur du projet de l’avis de la commission régionale d’investissement,
et à inviter le porteur du projet à compléter son dossier d’investissement, en fournissant les pièces
suivantes selon le nombre d’exemplaire et le délai demandé par le centre. - Une demande d’achat ou
de location du terrain privé de l’État adressée à M. le Wali de la région. - L’imprimé type fourni par le
CRI. - Une étude de faisabilité technique, économique et financière du projet. - Le lever topographique
et plan de situation. - Le plan d’utilisation du sol justifiant la superficie demandée. - Un contrat
d’architecte. - Le dossier juridique. - Les références financières. - Une étude d’impact sur
l’environnement si le projet est assujetti à une étude.

c) Troisième étape :

Validation du dossier d’investissement.


d) Quatrième étape :

Régularisation De L’assiette Foncière La régularisation de l’assiette foncière selon les dispositions


législatives et réglementaires en vigueur (soit le terrain fait parti du domaine privé de l’État ou du
domaine public).

e) Cinquième étape :

Octroi Des Autorisations. L’octroi des autorisations nécessaires pour la réalisation du projet selon les
dispositions législatives et réglementaires en vigueur (selon la nature de chaque projet).

IV. Les Apport Du Stage

Ce stage m'a été un fruit, car j'ai beaucoup appris. En effet, Les apports que j'ai tirés de cette action
professionnelle peuvent être regroupés autour de trois éléments essentiels : les compétences
acquises, les problèmes rencontrés et solutions proposées ainsi que la vie en groupe professionnel.

Ce stage a été très bénéfique il m’a permis d’enrichir mes connaissances et mon savoir-faire, mais
surtout mon savoir-être. Tout d’abord en termes de connaissances, la CRI m’a sensibilisé au besoin de
projets de développement et de nouvelles entreprises car je n’avais jusqu’au là aucune expérience
dans ce domaine. J’ai pu grâce à ce stage, ainsi comprendre une problématique qui m’aura donné une
envie encore plus grande de m’impliquer. Je comprends désormais l’importance des projets de
développement notamment dans la région du nord-ouest qui ont une énorme richesse qu’on ignore
malheureusement. Le fait d’avoir travaillé dans le secteur public apporte une maturité quasi
immédiate, qui nous permet de mieux cibler le problème, et ainsi de le traiter avec plus de
recueillement. Ce stage s’inscrit en fait dans la continuité de mes stages d’observation même s’ils n’ont
pas le même but, ils ont quand même un apport varié, celle-ci représentant beaucoup à mes yeux, afin
de pouvoir enrichir ma culture personnelle ainsi que professionnelle. J’ai découvert un réel
engouement pour le domaine. A travers ce stage au sein du CRI, j’ai pu vivre une expérience bénéfique
et enrichissante sur de nombreux plans, d’une part, il m’a permis de comprendre les relations
humaines qui régissent le monde de travail, et d’autre part, j’ai pu connaître les différentes étapes
parcourues pour la création d’entreprise.

C’est une période en entreprise qui a ajouté une valeur à ma formation et qui m’a permis d’acquérir
de nouvelles connaissances dans le domaine et d’appréhender le travail en équipe. Le mois que j’ai
passé en stage a le mérite de m'avoir fait découvrir les évidences de la vie professionnelle. Cette
expérience m’a permis de comprendre concrètement les divers rouages du métier, il m’a permis de
découvrir le monde du travail et plus particulièrement le secteur d’investissement. En termes de savoir
être, j’ai pu approfondir mes capacités d’adaptation à un nouvel environnement.

« La perfection n'est pas de ce monde » dit le dicton. Le forum n'échappe pas à la règle car durant mon
stage j’ai constaté quelques problèmes tant sur le plan communicationnel que dans la motivation du
personnel, en passant par la trace répétitive des tâches effectuées.
V) CONCLUSION

A titre de conclusion, il semble intéressant de mettre en évidence les questions actuelles qui se posent
sur l’avenir de l’investissement dans la région nord-ouest, de savoir comment les acteurs économiques
vont faire pour assurer un décollage effectif de l’investissement et donc de l’économie. Au centre de
cette question se trouve naturellement le problème de la gestion déconcentrée de l’investissement.
En effet, dans mon stage j’ai essayé de clarifier les facettes ainsi que certains détails du centre régional
d’investissement RABAT, notamment au niveau du guichet d’aide à la création d’entreprise. Enfin, je
tiens à remercier tous ceux qui ont participé directement ou indirectement à la concrétisation de ce
rapport ; les personnes qui n’ont épargné aucun effort pour me guider et m’apporter leur aide et leur
soutien.