Vous êtes sur la page 1sur 21

Convertible

Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev


Une découverte et une lecture active avec Opusmodus

C’est un sujet dans le forum (http://www.compositeur.org/forum/viewtopic.php?f=1&t=10751), Démarche


Serge Taneiev, Reversible counterpoint in the strict style » par un de ses membres, Vinnie Johnson qui a attiré Grâce à France-Musique, j’avais déjà eu l’occasion d’écouter des œuvres de Sergueï
mon attention sur cet ouvrage de 355 pages édité en 1906 et traduit en anglais et édité par Bruce Humphries, Ivanovitch Taneïev, mais je ne le connaissais pas en tant que théoricien. La table de
Boston en 1962. conversion « Dv-12 » insérée avec les autres en tant qu’aide-mémoire pour le contrepoint
Vinnie Johnson évoquait « un aide-mémoire pour le contrepoint double : double par Vinnie Johnson m’a vraiment intrigué car s’illustrait de façon flagrante les
« Dv » symbolise la variante du contrepoint double. La lettre « v » se réfère au décalage vertical de la voix renversements de hauteurs et d’intervalles dans la notation numérique en entiers (integers)
renversée. modulo 12 chère la Set Theory développée par Milton Babbit, Allen Forte, Georges Perle,
Pour obtenir le renversement de l'intervalle, il suffit de soustraire à l'intervalle non renversé le nombre égal à John Rahn, et dans ses prolongements par David Lewin.
Dv. Par cet expédient, on obtient ainsi l'intervalle renversé sans avoir besoin de le mémoriser. » Puis, il donnait D’emblée, cela m’a donné envie de découvrir son ouvrage paru en 1906, donc début du 20e
des tableaux de conversion correspondants aux différentes espèces de contrepoint double dont celui à la siècle, afin d’examiner si il pouvait y avoir des points de convergence, de similitude, avec la
onzième ou quarte Dv – 12 Set Theory dans la démarche « mathématique » de Sergueï Taneïev.
- A la onzième ou quarte Dv= - 12
En effectuant des recherches rendant compte des
1 → - 11 travaux théoriques de Sergueï Taneïev sur le Net – il y
2 → - 10 en a très peu – j’ai découvert, toutefois, le mémoire de
3 → - 9 François-Xavier Jean « Repenser Aujourd’hui le
4 → - 8 Contrepoint » soutenu en 2008 devant un jury au fait de
5 → - 7 la musicologie. Et dans ce mémoire, lire que Sergueï
6 → - 6 Taneïev aurait découvert l’insertion du total
7 → - 5 chromatique dans un écran d’horloge – les heures étant
8 → - 4 notées de 1 à 12/0 – et par cela même le principe
9 → - 3 d’équivalence d’octave chère à la Set Theory, m’a
10 → - 2 convaincu qu’il pouvait y avoir, effectivement, des
11 → - 1 points de convergence dans la démarche, des outils
d’analyse qui ont peut-être servis à Milton Babbit à jeter
Ce qui correspond aux renversements “miroirs” des intervalles, et que l’on peut insérer dans un cercle les bases de la Set Theory.
chromatique. Cercle chromatique, dont selon François-Xavier Jean - dans son mémoire de Master 2 “Repenser
Aujourd’hui le Contrepoint” soutenu le 18 juin 2008 devant le jury composé de Xavier Bisaro, Pierre-Luc De plus, convaincu qu’un logiciel de CAO (Composition Assistée par Ordinateur) comme Opusmodus, avec
Bensoussan, Gisèle Dumas, Luc Marty, Josiane Mas, Yves-Marie Pasquet, Alice Rakotofiringa, Makis Solomos ses très nombreuses fonctions ainsi que son éditeur de partitions pouvant traduire les différentes
& Jean-Claude Wolff ses deux directeurs - attribue la paternité, découverte à Sergei Taneïev : opérations « mathématiques » sur le matériau musical en notation standard et sous différentes clés – dont
« Ce dernier en effet, fit l'étonnante découverte que les 12 demi- tons chromatiques pouvaient s'insérer dans l’Ut alto – allait se révéler un excellent assistant pour la lecture de Convertible Convertible Counterpoint In
une horloge; son cercle mnémotechnique exprime mieux que tout autre la façon audio-visuelle de faire chanter the Strict Style. Et ce d’autant plus, que je ne suis pas au fait des subtilités du contrepoint tonal. Et l’idée
les intervalles et donc d'appréhender toutes les mélodies fussent- elles chromatiques, comme le remarqua si de rechercher dans Opusmodus des outils, des fonctions, me permettant d’analyser mais aussi de
bien Bélà Bartok. Son cercle permet en en effet un contrôle précis et mathématique des hauteurs de sons. » convertir avec OPMO les exemples donnés par Sergueï Taneïev était en soi très tentante.
Sergei Ivanovitch Taneiev, Jacob Weinberg, The Musical Quarterly, Vol. 44, No. 1. (Jan., 1958), pp. 19-31. Didier DEBRIL (août 2016)
Counterpoint In the Strict Style, Sergueï Ivanovitch Taneïev
Biographie et liens
Sergueï Ivanovitch Taneïev, Ccompositeur, théoricien et https://archive.org/details/convertiblecount00tane http://www.mtosmt.org/issues/mto.14.20.3/mto.14.20.3.segall.html
pédagogue russe (1856 – 1915) est manifestement plus Convertible Counterpoint In the Strict Style est Sergei Taneev’s Vertical-Shifting Counterpoint: An Introduction, Christopher Segall
connu en tant que compositeur qu’en tant que théoricien consultatble ou téléchargeable à l’adresse ci-dessus. Une page web consacrée à une introduction des travaux de Taneëv avec des exemples.
et pédagogue. Sur ces travaux, en dehors de la mise en
ligne de son ouvrage « Convertible Convertible
http://arizona.openrepository.com/arizona/handle/10150/283986
Counterpoint In the Strict Style », on trouve très peu de
Sergei Ivanovich Taneev's "Doctrine of the Canon": A translation and commentary
documentation. Toutefois, l’excellent dictionnaire de la
Thèse de Doctorat Paul Richard Grove II soutenue en 1999 de l’Université de l’Arizona.
Musique Larousse publie une biographie assez détaillée
Résumé en anglais :
(page 1384) où il est souligné que Taneïev était ouvert Sergei Ivanovich Taneev's Doctrine of the Canon (Moscow, 1929) is the complement of Convertible Counterpoint in the Strict Style (Moscow, 1909). Both works are unique in the history of music
aux sciences les plus diverses dont les mathématiques. Il theory due to Taneev's application of algebra for the demonstration of general laws of vertical- and horizontal-shifting counterpoint in the strict style. Together they form the cornerstone of Russian,
était passionné par les problèmes de théorie musicale, et twentieth-century contrapuntal theory. This dissertation provides a translation of Doctrine of the Canon into English, and commentary. The commentary offers a comparison of Taneev's method with
il passa de nombreuses années à étudier le contrepoint those of his contemporaries, a synthesis of relevant information from Convertible Counterpoint in the Strict Style with information in Doctrine of the Canon, a discussion of political influences on the
theories that developed from Doctrine of the Canon, and a summation of developments of Taneev's theories of imitative counterpoint found in the works of the Soviet music theorists Semyon
auquel il consacra deux traités, « le Contrepoint mobile de Semyonovich Bogatyryov, Mark Kopytman, Evgeny Nikolaevich Korchinsky, Sergey Sergeevich Skrebkov, and Nikolay Andreevich Timofee.
de style rigoureux (1906) et « la Science du canon », resté Résumé en français (à partir de la traduction avec Google et corrigée, adaptée):
inachevé. Sur la toile, on trouve quelques documents « Doctrine of the Canon » de Sergei Ivanovich Taneïev (Moscou, 1929) est le complément de Convertible Convertible Counterpoint In the Strict Style (Moscou,
d’explications autour du « Contrepoint mobile de de style 1909). Les deux œuvres sont uniques dans l'histoire de la théorie de la musique en raison de l’utilisation de Taneev de l'algèbre pour la démonstration des lois
rigoureux ». générales du contrepoint vertical- et horizontale de décalage dans le style strict. Ensemble, ils forment la pierre angulaire de la théorie contrapuntique du XXe
siècle en Russie. Cette thèse propose une traduction commentée de Doctrine of the Canon en anglais. Le commentaire propose une comparaison de la
méthode de Taneïev avec ceux de ses contemporains, une synthèse des informations pertinentes de « Convertible Convertible Counterpoint In the Strict
Style » et de « Doctrine of the Canon »; une discussion sur les influences politiques sur les théories qui se sont développées à partir de Doctrine of the Canon, et
une sommation de l'évolution des théories de Taneïev du contrepoint imitatif trouvé dans les œuvres de la musique soviétique avec les théoriciens Semyon
Semyonovich Bogatyriov, Mark Kopytman, Evgeny Nikolaevich Korchinsky, Sergey Sergeevich Skrebkov, et Nikolay Andreevich Timofee.

http://www.jstor.org/stable/843084?seq=1#page_scan_tab_contents
Un document issu du Journal of Music Theory et qui situe la rédaction ou édition en 1906 : Reviewed Work: Convertible Counterpoint in the Strict Style
(1906) by Serge Ivanovitch Taneiev, G. Ackley Brower, Review by: J. K. Randall, Journal of Music Theory, Vol. 8, No. 2 (Winter, 1964), pp. 279-299

https://www.fhsu.edu/music-and-theatre/docs/Transfer-Student-Study-Guide--Set-Theory-and-Serialism/
Un petit tutoriel en anglais sur les notions de base de la Set Theory, notamment les classes de hauteurs et d’intervalles en équivalence d’octave, les
Renversement des intervalles. Pour obtenir ce basculement de l’autre côté opérations de transpositions Tn, d’inversions TnI, permutations et transpositions dans une matrice 12x12 P I R RI.
du miroir formé par les axes do-fa# ou fa#-do, il suffit de déduire en notation
modulo 12 et en équivalence d’octave, 12 à l’intervalle sélectionné.
1 – 12 = 11; 8 – 12 = 4; 5-12 = 7, etc. https://www.academia.edu/13268531/The_Western_Reception_of_Sergei_Taneyev
Une étude très intéressante qui m’a confirmé qu’il pouvait y avoir des liens, des similitudes, avec certains développements de la Set Theory
Babbit, Forte), et plus précisément autour la théorie transformationnelle de David Lewin. La notation numérique de Sergueï Taneïev des
intervalles (unisson=0, seconde=1, tierce=2, quarte=3, etc.) permet d’effectuer des opérations arithmétiques sur des intervalles. Avec toutefois,
une grande différence, Taneïev travaille dans cadre diatonique et modal alors que Babbit, Forte, Lewin sont dans un cadre chromatique.
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Opérations mathématiques
« The subject of the study of vertical-shifting counterpoint consists of
an investigation of those combinations from which derivatives are D’emblée, dans cet ouvrage édité en
obtained by means of shifting the voices upward or downward. Such 1906, Serge Deneïev annonce
alterations in the relative positions of the voices are effected by clairement son objectif de privilégier les
changing the intervals that are formed by these voices in opérations mathématiques afin
combination. For the analysis of these changes the best method is d’explorer les multiples
that of mathematics, by which the quantitative differences in the combinaisons/possibilités de ce qu’il
sizes of intervals are expressed in figures; mathematical dénomme le « vertical-shifting
operations are derived therefrom. » counterpoint ». Une orientation en ce
début du 20e siècle qui suscite un
intérêt accru envers le théoricien.
Dans son premier chapitre, à la page 25, Serge Taneïev présente sa notation des intervalles. Celle-ci
reprend la nomenclature « tonale » « seconde, tierce, quarte, quinte, etc. mais à partir de leur
notation en degrés soustraite de 1, et où l’unisson est donc 0, la seconde 1, la tierce 2, quarte 3,
quinte 4, sixte 5, septième 6, et octave 7, etc. Et qu’on peut traduire avec le tableau ci-dessous à
gauche :

Illustration de Taneïev, page 22. Diagrame de Venn utilisé en ST.

A la page 22 de son introduction, Serge Taneïev a inséré un diagramme qui


s’identifie comme étant un diagramme de Venn (conçu par John Venn en 1880)
et qui est souvent utilisé en Set Theory pour mettre en exergue les relations
d’inclusion entre différents ensembles. Pour sa part, Taneïev donne cette
explication écrite, a priori, à la fin du 19e siècle ou début du 20e siècle :
« From this diagram it is clear that the combinations used in complex Dans l’exemple ci-dessus, une quarte (3) est additionnée à une quinte (4) et dont
counterpoint must also belong to the domain of the simple, but not vica versa; la somme donne l’octave : 3 + 4 = 7. Soit une quarte entre sol4 et do5 et une
portions of what is permitted in simple counterpoint are found outside of the quinte entre do4 et sol4.
circles that represent the various aspects of complex. The intersections of the En notation modulo 12 (mod12), l’opération se serait traduite comme suit en
circles show that certain phases of complex counterpoint may be combined, as demi-tons :
was illustrated in the examples given. » 5 (quarte) + 7 (quinte) = 12.
Une utilisation intriguante du diagramme de Venn dans cette découverte de Et si on soustrait 12 à la quinte 7, on obtient son renversement soit la quarte 5 :
l’ouvrage de Taneëv. Et qui déjà, amène à se poser la question sur Tableau de conversion des intervalles
en notation Taneïev. 12 – 7 = 5 et vice versa : 12 -5 = 7.
d’éventuelles similitudes avec la Set Theory, ou pour le moins avec les travaux
de Milton Babbit, Allen Forte, Perle, Rahn, Lewin…
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Similitude et différence

(flatten (chordize (interval-map '(c4) '((0) (2) (4) (5) (7) (9) (11))))) (flatten (chordize (interval-map '(c4) '((0) (1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11)))))

7
Conversion de la représentation
Conversion de la représentation circulaire en notation
circulaire en notation standard Toutefois, si la notation des intervalles est standard avec Opusmodus.
avec Opusmodus. numérique, elle est très différente en raison du
système. Tonal pour Serge Taneïev, atonal pour la
Set Theory.
Les différences se visualisent avec les deux tableaux
et les deux cercles où sont inscrits les intervalles.
Mais dans les deux systèmes, l’accent est porté sur Les deux représentations circulaires ont été créées
la structure intervallique. avec le logiciel « libre » Open Musique de l’Ircam.

Déjà, on remarque que la notation de Taneïev comporte des similitudes avec la notation mod12 de la Set Theory (équivalence d’octave), que des opérations sur les intervalles peuvent se calculer arithmétiquement. De
fait, Taneïev souligne que les additions, soustractions sont possibles, que les valeurs négatives sont soumises au même processus mathématique que les valeurs positives :
« A negative quantity therefore refers to an interval of which the lowest tone be- longs to the upper voice and the highest tone to the lower voice. These intervals are termed negative. The same mathematical processes
may be applied to them as to positive intervals. It is possible to regard the addition and subtraction of intervals in the algebraic sense; i.e. to consider both processes as addition, in which the amounts concerned may be
either positive or negative quantities. Results so obtained are algebraic. The sum of two or more positive numbers is only a special case.»
Des opérations, des calculs sur les intervalles qui évoquent dans une syntaxe différente de nombreux exemples qui émaillent les ouvrages fondamentaux de la Set Theory, d’Allen Forte à Georges Perle, John Rahn.
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Un outil de conversion : interval-map

Pour séparer des voix, Serge Taneïev utilise les mutiples de 7 pour élargir ou resserrer les octaves et il propose une table de conversion à
partir de 0 - 7 - 14 - 21 et qui n‘est pas sans rappeler l’utilisation des multiples de 12 pour ramener une hauteur au-delà de l’octave dans la
notation modulo 12, en équivalence d’octave.
Ainsi, pour exemple, on peut se donner l’objectif d’insérer l’accord fa#5-sol6-do8 dans l’octave 4, soit d’effectuer une équivalence d’octave
qui va consister à soustraire à chacune des hauteurs un multiple de 12 pour arriver à l’octave 4 :

Pour effectuer cette conversion, on effectue le même calcul que lorsqu’on demande
l’heure. Il est 16 heures et la personne qui répond indique qu’il est 4 heures de l’après-
midi. Sans le savoir elle a effectué un calcul modulo 12, d’arithmétique modulaire, en
déduisant 12 de 16 :
16 -12 = 4.
D’où pour 18, il suffit de le déduire de 12 : 18 – 12 = 6 Notation en entiers en valeur absolue de l’accord (18
Pour 31, cela sera 24 : 31 – 24 = 7 31 48) (6 7 0) et de sa conversion en notation standard.
Pour 48 qui est un multiple de 12; cela sera 48 -48 = 0.
Avec le logiciel de CAO
Opusmodus, il suffira de trois
fonctions chaînées pour obtenir la
conversion en notation anglo-
saxonne :
Pour séparer les voix avec les multiples de 7 (l’encadré en vert), l’opération est similaire dans son ((integer-to-pitch (modus (pitch-
principe à celle concernant l’équivalence d’octave. Pour faciliter les conversions, créer une table to-integer '(fs5g6c8 fs4g4c4)))))
mettant en relation les notations d’intervalles de Taneïev et leurs équivalences en demi-tons va se On obtient la notation en entiers
révéler utile. En haut, celle de Tanaeïev, sur la base de 0 pour l’unisson, avec un indice de -1 soustrait de l’accord fa#5-sol6-do8 avec
à leur notation en degrés (seconde -1 = 1; tierce -1 = 2; quarte -1 = 3; quinte -1 = 4; sixte -1 = 5; pitch-to-integer soit : ((18 31 48)
septième -1= 6; octave -1 = 7) et en dessous, le nombre de demi-tons pour effectuer la conversion. (6 7 0)), sa conversion modulo 12
Ainsi, pour élargir le do4 sur deux octaves, la notation Taneïv indique 7. Dans la table, on cherche (6 7 0) (6 7 0) avec modus, sa
Octave et, dessous, dans les deux cases, sont indiqués 7 et le nombre de demi-tons pour effectuer conversion en notation anglo-
Utilisation des multiples de 7 pour séparer des voix dans les octaves. Page 27. cette opération soit 12. Pour effectuer l’opération de Taneïev, on additionne 7 au do : c4 +7 = c5. Et saxonne avec integer-to-pitch ((fs4
pour une conversion en ½ tons, on additionne 12 : c4/0 + 12 = c5/0. g4 c4) (fs4 g4 c4))
Pour faciliter l’expansion des voix sur trois octaves et l’ensemble des
intervalles par rapport au do4, Taneïev a créé une petite table de conversion La table créée par Tanaeïev, encadrée en rouge, peut-être simulée avec le
(encadré en rouge). logiciel de CAO (composition Assistée par Ordinateur) Opusmodus via la
fonction interval-map. Une fonction qui permet de créer des structures
(interval-map '(c4) intervalliques en additionnant ou en soustrayant une liste d’intervalles à
'((0) (12) (24) (36) (48) partir d’une note de base. Ici, à la note do4 (c4) sont ajoutés séparément des
(2) (14) (26) (38) multiples de 12, d’où leur encadrement (12) (14) (28). Les résultats sont
(4) (16) (28) (40) )) transformés en dyades via la fonction chordize et regroupés dans une seule
(flatten (chordize '((c4 c4) (c4 c5) (c4 c6) (c4 c7) (c4 c8) (c4 d4) (c4 d5) (c4 d6) (c4 d7) (c4 e4) (c4 e5) (c4 e6) (c4 e7)))) liste permettant leur affichage en notation standard via la fonction flatten.
Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Création de tables de conversions

La fonction harmonic-progression
d’Opusmodus calcule les progressions des
degrés à partir de 0, tout comme la notation
de Taneïev pour les intervalles. Elles
peuvent-être positives et négatives
Page25.

(harmonic-progression '(-12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12) '(c major))


Sur la base de la notation de Taneïev, on peut se créer des tables de conversions, de (setf simulProgTaneiev '(h e2g2b2 f2a2c3 g2b2d3 a2c3e3 b2d3f3 c3e3g3 d3f3a3 e3g3b3 f3a3c4 g3b3d4 a3c4e4 b3d4f4
la simple comme ci-dessus à des plus élaborées et permettant d’effectuer la c4e4g4 d4f4a4 e4g4b4 f4a4c5 g4b4d5 a4c5e5 b4d5f5 c5e5g5 d5f5a5 e5g5b5 f5a5c6 g5b5d6 a5c6e6))
conversion en ½ tons des intervalles, ou d’effectuer des transposition aisément, y (setf IntProgTaneiev (pitch-transpose 12 '(h e2 f2 g2 a2 b2 c3 d3 e3 f3 g3 a3 b3 c4 d4 e4 f4 g4 a4 b4 c5 d5 e5 f5 g5 a5)))
compris avec des intervalles mineurs.

La table ci-contre à gauche a servi de base ensuite pour créer une table de (setf Unisson0 (interval-map 'c4 '(0))) => (c4 c4)
conversion fonctionnelle avec Opumodus avec la fonction interval-map déjà (setf SecondeIIm (interval-map 'c4 '(1))) => (c4 cs4))
décrite précédemment. A chaque intervalle est attribuée une variable, de i0 à (setf SecondeII (interval-map 'c4 '(2))) => (c4 d4)
i10. Ces variables vont permettre d’effectuer une série d’opérations à partir (setf TierceIIIm (interval-map 'c4 '(3))) => (c4 eb4)
des résultats obtenus et d’être convertis en notation standard. (setf TierceIII (interval-map 'c4 '(4))) => (c4 e4)
(setf QuarteIV (interval-map 'c4 '(5))) => (c4 f4)
(setf i0 (interval-map 'c4 '(0))) => (c4 c4) (setf QuinteVdim (interval-map 'c4 '(6))) => (c4 fs4)
Après le calcul de chacun des intervalles, les (setf i1 (interval-map 'c4 '(2))) => (c4 d4) (setf QuinteV (interval-map 'c4 '(7))) => (c4 g4)
résultats affectés aux variables sont (setf i2 (interval-map 'c4 '(4))) => (c4 e4) (setf SixteVIm (interval-map 'c4 '(8))) => (c4 gs4)
assemblés dans une unique séquence avec la (setf i3 (interval-map 'c4 '(5))) => (c4 f4) (setf SixteVI (interval-map 'c4 '(9))) => (c4 a4)
fonction assemble-seq puis convertis en (setf i4 (interval-map 'c4 '(7))) => (c4 g4) (setf SeptiemVIIm (interval-map 'c4 '(10))) => (c4 bb4)
dyades harmoniques avec chordize puis avec (setf i5 (interval-map 'c4 '(9))) => (c4 a4) (setf SeptiemVII (interval-map 'c4 '(11))) => (c4 b4)
flatten regroupées dans une seule liste avant (setf i6 (interval-map 'c4 '(11))) => (c4 b4) (setf Octave7 (interval-map 'c4 '(12))) => (c4 c5)
d’être convertie en notation standard avec (setf i7 (interval-map 'c4 '(12))) => (c4 c5 (setf i8 (interval-map 'c4 '(14))) => (c4 d5)
l’éditeur dOpusmodus (OPMO). La même (setf i8 (interval-map 'c4 '(14))) => (c4 d5) (setf i9 (interval-map 'c4 '(16))) => (c4 e5)
opération sera similaire pour la table de (setf i9 (interval-map 'c4 '(16))) => (c4 e5) (setf i10 (interval-map 'c4 '(17))) => (c4 f5)
conversion incluant les intervalles mineurs. (setf i10 (interval-map 'e4 '(17))) => (c4 f5)

(setf assebInt (assemble-seq '(I0 I1 I2 I3 I4 I5 I6 i7 i8 i9 i10))) =>


(setf Intchords (flatten (chordize '((c4 c4) (c4 d4) (c4 e4) (c4 f4) (c4 g4) (c4 a4) (c4 b4) (c4 c5) (c4 d5) (c4 e5) (c4 f5)))))
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Conversion notation Taneïev avec interval-map & substitute-map
Tableau de conversion Taneiev/OPMO (en ½ tons). (substitute-map '(c3c4 d3c4 e3c4 f3c4 g3c4 a3c4 b3c4 c4c4 c4d4 c4e4 c4f4 c4g4 c4a4 c4b4 c4c5)
'(-7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 ) '(-7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7))

Exemple 3 page 25.

Exemple d’utilisation de la table avec l’exemple 3.


La première opération à gauche indique que l’intervalle entre sol4
et do5 est de 3 selon la notation de Taneiev, de +4 pour passer de
do5 à sol5, et de 7 entre sol4 et sol5. -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7
Pour vérifier l’intervalle de 3 entre sol4 et do5, on se réfère à i3
sur la table : (setf i3 (interval-map 'c4 '(5))), soit avec
Opusmodus/OPMO un intervalle de 5 demi-tons. La fonction substitute-map permet de créer une représentation
On procède de la même manière pour do5-sol5 et +4 : standard en attribuant à chacune des dyades la notation de Sergueï
(setf i4 (interval-map 'c4 '(7))) soit 7 demi-tons Taneïev : 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7. A chaque intervalle (c3c4 à c4c5) est
pour sol4-sol5 et +7 : attribué la notation de Taneïev dans la première liste tandis que dans
(setf i7 (interval-map 'c4 '(12))) soit un intervalle de 12 demi-tons la seconde liste les intervalles de Taneïev sont désignés avec cette
pour OPMO. nouvelle notation.
En prenant appui sur l’exemple 3 de Taneïev, les deux premières
La syntaxe de l’opération est simple avec la dyades sont sol4-c5 soit un intervalle de 3, sol4-sol5 soit un intervalle
fonction interval-map. de 7, et auxquelles on peut ajouter la dyade do4-sol4 soit un
À la hauteur de base en notation anglo- intervalle de -3 par rapport à sol4. :
(interval-map '(c4) '((0) (2) (4) (5) (7) (9) (11) (12) (14) (16) (17))) (substitute-map '(c4g4 g4g4 g4a4 g4b4 g4c5 g4d4 g4e4 g4f4 g4g5
saxonne(c…b) on ajoute l’intervalle d’OPMO
par rapport à celui défini par Tanaeiev. Le g4g5) '(-3 0 1 2 3 4 5 6 7)'((3 7)(-3 3 7)))
résultat associe à la hauteur de base, la note => ((g4c5 g4g5) (c4g4 g4c5 g4g5))
transposée : La notation des intervalles pour leur substitution part de l’unisson
(interval-map 'g4 '(5)) => (g4 c5) sol4-sol4 (g4-g4) à l’octave sol4-sol5 (g4-g5).
(interval-map 'c5 '(7)) => (c5 g5) Toutefois, on peut alléger la notation en insérant uniquement les
(interval-map 'g4 '(12)) => (g4 g5) dyades sélectionnées avec leurs intervalles selon la notation de
0 2 4 5 7 9 11 12 14 16 17 Taneïev et modifier la sélection avec une 3e série :
(substitute-map '(g4c4 g4c5 g4g5) '(-3 3 7) '((3 7) (-3 3 7) (7 -3 7 3))) ;
Toutefois l’utilisation de la fonction interval-map peut-être rendue encore plus fonctionnelle en regroupant les trois => ((g4c5 g4g5) (g4c4 g4c5 g4g5) (g4g5 g4c4 g4g5 g4c5))
opérations en une seule :
(interval-map '(g4 c5 g4) '((5) (7) (12))
((g4 c5) (c5 g5) (g4 g5))
En se référant à la table de conversion, l’intervalle de 5 demi-tons correspond bien au 3 selon la notation de Taneiev, le 7
au 4, et le 12 en résultat final au 7. Soit :
3 + 4 = 7. 3 7 -3 3 7 7 -3 7 3
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Serge Ivanovitch Taneïev
Création d’une table de conversion « positive » et négative » avec Opusmodus

-10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -1 -2 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
-17 -15 -13 -12 -10 -8 -7 -5 -3 -1 0 2 4 5 7 9 11 12 14 16 17

(flatten (chordize (interval-map '(c5) '((-17) (-15) (-13) (-12) (-10) (-8) (-7) (-5) (-3) (-1) (0) (2) (4) (5) (7) (9) (11) (12) (14) (16) (17))))))
(setf tableconvTaneiev&OPMO '(w c5g3 c5a3 c5b3 c5c4 c5d4 c5e4 c5f4 c5g4 c5a4 c5b4 c5c5 c5d5 c5e5 c5f5 c5g5 c5a5 c5b5 c5c6 c5d6 c5e6 c5f6))
(setf AltotableConvTaneiev&OPMO (pitch-transpose -12 tableconvTaneiev&OPMO))
(setf basstableConvTaneiev&OPMO (pitch-transpose -24 tableconvTaneiev&OPMO))

Créer une table de conversion avec Opusmodus ne pose aucun problème à partir de la notation numérique négative et positive des intervalles de
Sergueï Nateïev. Comme précédemment, la fonction interval-map, associée à chordize et flatten, est utilisée en priorité. Il suffit d’inscrire les
conversions des intervalles en ½ tons pour obtenir le même résultat que Sergueï Taneïev.
L’affectation du résultat à la variable tableconvTaneiev&OPMO permet ensuite de reprendre ce résultat et de le transposer d’un et de deux octaves
(-12 et – 24) descendants avec la fonction pitch-transpose afin d’être affiché en notation standard classique via l’éditeur d’OPMO (def-score).
Sous cette notation avec différentes portées, les indices de conversion Taneïev et en ½ tons/OPMO ont été inscrits.

(def-score ExTaneiev Pour générer une partition, l’éditeur d’OPMO


(:title "Portées" :key-signature '(c maj) :time-signature '(4 4) :tempo '60 propose un grand nombre de portées
:layout (list (bracket-group (treble-layout 'ksol) (alto-layout 'alto) (bass-layout 'bass) (grand-layout 'GdLayout)))) d’instruments. Il suffit de les déclarer comme
(ksol :omn tableconvTaneiev&OPMO :channel 1 :port 10) avec (alto-layout 'alto) puis d’associer à la
(alto :omn AltotableConvTaneiev&OPMO :channel 1 :port 0) portée le nom d’un instrument et sa partition
(bass :omn basstableConvTaneiev&OPMO :channel 1 :port 1) : (alto :omn AltotableConvTaneiev&OPMO
(GdLayout :omn tableconvTaneiev&OPMO :channel 1 :port 2))) :channel 1 :port 0).
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Cconversions des intervalles

La fonction Interval-map est très


malléable dans son utilisation. Elle permet
Exemples page 27. entre autres possibilités de créer une
structure intervallique très simplement en
additionnant à partir d’une hauteur de
départ des intervalles qui s’additionnent
Entre Sil4 et Mi5 l’intervalle est de 3 selon la notation de Taneiev au précédent de chacun d’entre eux :
et de 5 pour OPMO => De 3 et de 5 OPMO pour passer de Si4 à Mi5
(interval-map 'c4 '(2 2 1 2 2 2 1))
De +1 et de 2 OPMO pour passer de La4 à Si4, De -3 et de -8 OPMO pour passer de Sol5 à Si4
- 8 demi tons pour déduire à Sol5 l’intervalle de sixte mineure - => (c4 d4 e4 f4 g4 a4 b4 c5)
De -9 et de -16 OPMO pour passer de Mi5 et Do4, Dès lors, les transpositions s’effectuent
De -6 et de -9 OPMO pour passer de La4 et Do4. aisément en modifiant la hauteur de
(interval-map '(b4 g5) '((5) (-8))) départ :
(interval-map '(b4 a4 e5 c4) '((5) (-2) (-16) (-9))) => ((b4 e5) (g5 b4)) (interval-map '(c4 d4 e4 f4 g4 a4 b4 c5)
=> ((b4 e5) (a4 b4) (e5 c4) (a4 c4)) '((2 2 1 2 2 2 1) (2 2 1 2 2 2 1) (2 2 1 2 2 2
1) (2 2 1 2 2 2 1) (2 2 1 2 2 2 1) (2 2 1 2 2
2 1) (2 2 1 2 2 2 1) (2 2 1 2 2 2 1)))
=> :
((c4 d4 e4 f4 g4 a4 b4 c5)
(d4 e4 fs4 g4 a4 b4 cs5 d5)
(e4 fs4 gs4 a4 b4 cs5 eb5 e5)
(f4 g4 a4 bb4 c5 d5 e5 f5)
(g4 a4 b4 c5 d5 e5 fs5 g5)
De 3 et de 5 OPMO pour passer de Mi4 à La4 De 3 et de 5 OPMO pour passer de Si4 à Mi5 (a4 b4 cs5 d5 e5 fs5 gs5 a5)
De +1 et de 2 OPMO pour passer de la4 à si4 De +1 et de 2 OPMO pour passer de Sol4 à Si4 (b4 cs5 eb5 e5 fs5 gs5 bb5 b5)
De -9 et de -16 OPMO pour passer de Sol5 à Mi4 De -10 et de -17 OPMO pour passer de Mi5 à Si3 (c5 d5 e5 f5 g5 a5 b5 c6))
De 5 et de 8 OPMO pour passer de Mi4 et Sol5 De -5 et de -8 OPMO pour passer de Sol3 à Si3
- 8 demi tons pour ajouter à Mi4 l’intervalle de sixte mineure -

(interval-map '(e4 a4 g5 b4) '((5) (2) (-16) (8))) (interval-map '(b4 g4 e5 g4) '((5) (4) (-17) (-8)))
=> ((e4 a4) (a4 b4) (g5 eb4) (b4 g5)) => ((b4 e5) (g4 b4) (e5 b3) (g4 b3))

Pour effectuer la conversion de la notation Taneïev des intervalles avec la notation par ½ tons dans Opusmodus (OPMO) afin de
reproduire les exemples de Taneïev avec la fonction interval-map, il suffit de se référer à la table de conversion ci-contre à gauche.
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Séries successives

Aucun problème pour calculer l’exemple


Exemples page 28. concernant les séries successives d’intervalles à la
page 29. Interval-map fait cela en une seule
opération. La seule difficulté étant l’insertion des
intervalles « négatifs » de Taneïev convertis en ½
tons à partir de la table ci-contre. Mais dans le cas
de doute, une vérification avec une simple
-15 -13 -12 -10 -8 -7 -5 -3 -1 0 2 4 5 7 9 11 12 14 16 instance d’interval-map se révèlera fort pratique.
((interval-map 'c5 '(-10)) ; =>(c5 d4).
Une fois les résultats obtenus, la fonction chordize
(interval-map '(c5) '((-15) (-13) (-12) (-10) (-8) (-7) (-5) (-3) (-1) (0) (2) (4) (5) (7) (9) (11) (12) (14) (16) )) les convertit en dyades verticales puis elles sont
regroupées dans une seule liste avec la fonction
(flatten (chordize '((c5 a3) (c5 b3) (c5 c4) (c5 d4) (c5 e4) (c5 f4) (c5 g4) (c5 a4) (c5 b4) (c5 c5) (c5 d5) (c5 e5) flatten. Insérées dans une liste à laquelle est
(c5 f5) (c5 g5) (c5 a5) (c5 b5) (c5 c6) (c5 d6) (c5 e6)))) affectée le nom d’une variable – Exserintervals –
(setf Exserintervals '(q c5a3 c5b3 c5c4 c5d4 c5e4 c5f4 c5g4 c5a4 c5b4 c5c5 c5d5 c5e5 c5f5 c5g5 c5a5 c5b5 celle-ci pourra s’afficher en notation standard. Le
c5c6 c5d6 c5e6)) procédé est semblable

0 5 7 12 17 19 24
(interval-map '(c4) '((0) (5) (7) (12) (17) (19) (24) 2 4 9 11 14 16 21 23
(interval-map '(c4) '((2) (4) (9) (11) (14) (16) (21) (23) ))

(flatten (chordize '((c4 c4) (c4 f4) (c4 g4) (c4 c5) (c4 f5) (c4 g5) (c4 c6)))) Remarque : la fonction interval-map se révèle très
(setf Exsconsonances '(h c4c4 -h h c4f4 c4g4 -q. h c4c5 -e h c4f5 c4g5 -h h c4c6)) efficace pour effectuer les conversions de la notation
des intervalles de Taneïev en ½ tons. De plus , l’esprit
(flatten (chordize '((c4 d4) (c4 e4) (c4 a4) (c4 b4) (c4 d5) (c4 e5) (c4 a5) (c4 b5))))
de Taneïev est respecté dans son processus.
(setf Exconsonancesimp '(-h q c4d4 c4e4 -w q c4a4 c4b4 c4d5 c4e5 -w q c4a5 c4b5))
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Consonances parfaites et imparfaites
chord-interval-add :
On the contrary, the equality
Pour reproduire cet exemple mettant en exergue les consonances parfaites, la of each 2 int. is changed,
fonction interval-map n’est pas la bonne solution pour ajouter à la note do5 un under the same conditions;
intervalle de quarte ascendante et descendante : sol4-do5-fa5, ajout d’un intervalle those counted upward are
de quinte ascendante et descendante : fa5-do5-la5, ajout d’un octave ascendant et major, those downward,
minor. Exemple page 29.
descendant : do4-do-5-do6. L‘indice Taneïev de l’intervalle de quarte est de 3 et de
The first group includes the perfect 5 pour OPMO, de 4 et7 pour la quinte, de 7 et 12 pour l’octave. Pour recréer
consonances, the second group the l’exemple, le choix va se porter sur la fonction chord-interval-add chaînée à d’autres Pour recréer cet exemple, l’utilisation de la fonction chord-interval-add va se révéler à
imperfect. Obs. These groups of
intervals have other characteristics. For comme melodize, gen-divide, chord-pitch-unique. chord-interval-add ajoute à une nouveau nécessaire tout comme les autres fonctions utilisées dans l’exemple précédent :
example, each 'int., counted upward hauteur fixe un ou plusieurs intervalles, ici deux conjoints, l’un positif, pour (setf addinterv1 (melodize (chord-interval-add '(2 -1 4 -3 9 -8 16 -15) (gen-repeat 8 'c5))))
from the first degree of the major scale, l’ascendant, le second négatif pour le descendant soit convertis en ½ tons 5-5, 7-7 (chord-pitch-unique (chordize-list (gen-divide '(4 4 4 4) addinterv1)))
is identical in size to the same interval et 12-12. La fonction gen-repeat 6 va réperter six fois le do6/c6 et sur lesquels vont
counted downward; both intervals are
se greffer les intervalles ajoutés. Le résultat va s’afficher par dyades : (c5f5 c5g4
perfect. Exemple page 29. Cependant, si les fonctions sont similaires,
c5g5 c5f4 c5c6 c5c4) alors que ce qui est souhaité sont des triades qui devraient se
la notation des intervalles en ½ tons
présenter comme suit : sol4-do5-fa5; fa5-do5-la5; do4-do-5-do6. La fonction
supposent de tenir compte de leur statut,
melodize va dissocier les dyades et le résultat obtenu
majeur ou mineur : 2 -1, 4 -3, 9 -8, 16 -15.
(c5 f5 c5 g4 c5 g5 c5 f4 c5 c6 c5 c4) va être associé à une variable, addinterv :
(setf addinterv (melodize (chord-interval-add '(5 -5 7 -7 12 -12) (gen-repeat 6 'c5))))
Toutefois, il faut d’une part recréer les triades et enlever les do5 en doublons dans
Also notice that the first four notes of the harmonic
la ligne mélodique obtenue. Avec Opusmodus, ce n’est pas un problème, d’autres series include all the perfect intervals of the first
fonctions vont permettre d’obtenir la même présentation que dans l’exemple group; the fifth note forms one of the intervals of
étudié. the second group from each of the preceding notes.
A partir du résultat intégré à la variable addinterv, la fonction gen-divide ‘4 4 4 va Exemple page 29.
créer trois tétracordes : ((c5 f5 c5 g4) (c5 g5 c5 f4) (c5 c6 c5 c4)) puis chordize-list va
les regrouper en triades : c5f5c5g4 c5g5c5f4 c5c6c5c4) et en final la fonction La reproduction de la série harmonique s’effectue avec la fonction dédiée harmonics :
chord-pitch-unique va supprimer dans chacune des triades toute hauteur répétée : (setf harmo (harmonics 'c2 5))
(setf Exharmo '(w c2 c3 g3 c4 e4))
chord-pitch-unique (chordize-list (gen-divide '(4 4 4) addinterv)))
=> (c5f5g4 c5g5f4 c5c6c4). En les sélectionnant, avec la notation rapide OMN, on
convertit la notation anglo-saxonne en notation standard.

« For example, each 'int., counted upward from the first (setf intervalsharmo (pitch-to-interval harmo))
degree of the major scale, is identical in size to the same Þ (12 7 5 4)
interval counted downward; both intervals are perfect: » Þ Pitch-to-interval affiche la structure intervallique de la série harmonque en ½ tons.
Remarque, la caractéristique soulignée par Taneïev et où les
intervalles sont identiques, de même taille, est respectée : Entre le do2 et et le do3, 12 ½ tons, entre le do3 et le sol3, 7 ½ tons soit une quinte, entre sol3et do4, 5 ½ tons, soit une
5-5, 7-7 et 12-12. quarte. Ces trois intervalles se réfèrent au 1er groupe « The first group includes the perfect consonances » tandis que de do4
à mi4, les 4 ½ tons correspondent à une tierce majeure qui dépend du 2e groupe : « the second group the imperfect ».
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Consonances parfaites et imparfaites Exemples page 30.

Positionnement de la notation des intervalles positifs et négatifs

« Positive and negative intervals are divided into two groups; (1) intervals that
appear in three forms: perfect, augmented, diminished; and (2) intervals that
appear in four forms: major, minor, augmented, diminished. The first group
consists of 0, 3, 4, 7 and the corresponding intervals beyond the octave. The
second group consists of 1, 2, 5, 6 and their compounds. Intervals of the first
Le premier groupe décrit par Taneïev (0, 3, 4, 7 ) est encadré ci-dessus group are indicated lint., those of the second group 2int. »
en vert et le second (1, 2, 5, 6) en rouge.

(setf addit (+ 2 5)) => 7 (setf soustract (- 2 5)) => -3


ou The calculation of the distance between positive consonances only or negative
(x+b '(2) 5) => 7 (x-y '(2) '(5)) => -3 only proceeds as follows:
(1) Two consonances of the same group (i.e. both perfect or both imperfect)
are sep- arated from each other by a 1nt.
(2) Consonances of different groups (i.e. one perfect, the other imperfect) are
sep- arated from each other bv a *int. For example, consonance 2 (imp.) is
separated from con-
sonance 5 (imp.) by 3(= Hnt.); consonance —7 (p.) is separated from —11 (p.)
by 4 (= l int.). Conversely, consonance —5 (imp.) is separated from —7 (p.) by 2
5 (= 2int.); consonance -4 (p.) from -9 (imp.) by 5 (= 2 int.), etc.
2-5=3

For example, consonance 2 (imp.) is separated from (- 5 2) => 3 => 1int Le calcul de la distance entre consonances positives que négatives se déroule comme suit : Deux consonances du
consonance 5 (imp.) by 3(= 1int.) (- -7 -11) => 4 => 1int même groupe (à savoir à la fois parfait ou imparfait) sont séparées les unes des autres par un 1nt.
consonance —7 (p.) is separated from —11 (p.) by 4 (= 1int.). (- -5 -7) => 2 => 2int (2) Consonances de différents groupes (à savoir parfait, l'autre imparfait) sont séparés de l'autre par un a 1int. Par
Conversely, consonance —5 (imp.) is separated from —7 (p.) (- -4 -9) => 5 => 2int exemple, la consonance 2 (imp.) est séparée de la consonance 5 (imp.) de 3 (= 1nt.); la consonance -7 (p.) est séparée
by 2 (= 2int.); consonance -4 (p.) from -9 (imp.) by 5 (= 2 int.), de -11 (p.) de 4 (= 1int.). A l'inverse, la consonance -5 (. Imp) est séparé de -7 (p.) par 2 (= 2int).; consonance -4 (p.) de -
etc. 9 (imp.) par 5 (= 2 int.), etc.
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
chord-interval-add & substitute-map

(chord-interval-add '(-8 -7 -5 -3 -1 0 2 4 5 7 9 11 12) (gen-repeat 13 'c5))


=> (c5e4 c5f4 c5g4 c5a4 c5b4 c5 c5d5 c5e5 c5f5 c5g5 c5a5 c5b5 c5c6)

(chord-interval-add '(-15 -13 -12 -10 -8 -7 -5 -3 -1 0 2 4 5) (gen-repeat 13 'c5))


Page 33 => (c5a3 c5b3 c5c4 c5d4 c5e4 c5f4 c5g4 c5a4 c5b4 c5 c5d5 c5e5 c5f5)
”In the following under O in the upper series is placed a -4. Taking for example 7 in
the upper series, m-7,and adding -4 gives belowit n=3 (7-4=3).” Pour reproduire l’exemple de Sergueï Taneïev, la fonction chord-interval-add peut-être utile. Il suffit de convertir la notation Taneïev
des deux séries d’intervalles en ½ tons avec l’aide de la table de conversion. Mais la fonction substitute-map sera plus appropriée.
La fonction gen-repeat 17 4 répète les 17 fois 4 et qui seront soustraits avec la
fonction x-y à la liste '(-5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7) :

(x-y '(-5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7) (gen-repeat 17 4))


=> (-9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3)

-5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7

La liste des dyades/intervalles est affectée à la variable convTaneiev


et insérée comme base de calcul des intervalles dans la fonction
substitute-map, la première liste correspond à la liste supérieure des
intervalles de -5 à 7 tandis que la seconde liste correspond au -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 - 2 -1 0 1 2 3
résultat de la soustraction d’une quarte descendante -4 à l’ensemble
de la liste supérieure, de -9 à 3. La fonction substitute-map via la
liste des dyades de la3-do5/a3c3 à do5-do6/c5c6 va générer les (setf convTaneiev '(a3c5 b3c5 c4c5 d4c5 e4c5 f4c5 g4c5 a4c5 b4c5 c5c5 c5d5 c5e5 c5f5 c5g5 c5a5 c5b5 c5c6))
deux listes, supérieure et inférieure, de l’exemple 7-4=3 ci-dessus. (substitute-map convTaneiev '( -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 ) '((-5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7) (-9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3)))
Résultat qui est converti en notation standard. => ((e4c5 f4c5 g4c5 a4c5 b4c5 c5c5 c5d5 c5e5 c5f5 c5g5 c5a5 c5b5 c5c6) (a3c5 b3c5 c4c5 d4c5 e4c5 f4c5 g4c5 a4c5 b4c5 c5c5 c5d5 c5e5 c5f5))
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Dérivatives

Ex. 1 page 35

(interval-map '(g4 c4) -2 -1 -2 -2 2 2) (-5 2))) ; => ((g4 f4 e4 d4 c4 d4 e4) (c4 g3 a3))

Interval-map calcule la structure intervallique des deux séries de l’exemple « original » : à partir de sol4, une seconde descendante -2 donne fa4,
une seconde mineure -1 donne mi4 puis les deux secondes descendantes donne ré4 et do4 puis les deux secondes ascendantes donnent ré4 et
mi4. A partir de do4, la quarte descendante -5 donne sol3, la seconde majeure ascendante -2, le la4.

Ensuite, ces résultats sont reportés dans la syntaxe de (setf originupperI '((-h h g4 tie) (q g4 f4 e4 d4) (h. c4 q d4) w e4))
l’éditeur OPMO afin de convertir les voix I et II en une seule => (setf originII '((w c4) (w g3) (w a3 tie) (w a3))) =>
portée avec merge-voices et de les traduire en clé d’Ut. (setf OriginDerivative (merge-voices originupperI originII))

Calcul de v3, quarte descendante, à partir


(interval-map 'c4 '(-5)) => (c4 g3) =>
du do4 et qui est transposé au sol3.

(interval-map '(g4 g3) -2 -1 -2 -2 2 2) (-5 2))) ; => (g4 f4 e4 d4 c4 d4 e4) (g3 d3 e3)) =>

La partie I, à partir du sol4, n’est pas modifiée, seule l’est la partie II à partir du do4 et où sont appliquées deux transpositions v3 successives soit deux quartes descendantes -5
d’où do4-sol3-ré3. La transcription en portée d’Ut se fait selon le même principe que ci-dessus avec l’original, avec les deux voix séparées puis rassemblées en une seule avec la
fonction merge-voices.

Calcul de v2 pour transposer la partie I, à partir du sol4 et qui devient mi4. Pour compenser la transposition chromatique d’OPMO,
(interval-map 'g4 '(-3)) => (g4 e4) => v2=tierce majeure descendante devient une tierce mineure d’où 3 ½ tons au lieu de 4.

(interval-map '(e4 c4) '((-2 -2 -1 -2 2 1) (-5 2))) ; => ((e4 d4 c4 b3 a3 b3 c4) (c4 g3 a3))

(setf 1stupperI '((-h h e4 tie) (q e4 d4 c4 b3) (h. a3 q b3) (w c4)))


(setf 1stII '((w c4) (w g3) (w a3 tie) (w a3))) =>
(setf 1stDerivative (merge-voices 1stupperI 1stII))
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Dérivatives
Ex 2 page 35

Cet exemple a nécessité une conversion de la clé d’Ut 4e ligne C3 – e4 = 9 /16


(interval-map '(c4 c3) '((-3 3 2 2) (2 2 1 -3 -2))) (interval-map '(c4 e4) '((-3 3 2 2) (1 2 2 -4 -1))) D3 – f4 = 9/15
en clé d’Ut 3e ligne (alto). Une fois identifiées, les parties I (en
=> ((c4 a3 c4 d4 e4) (c3 d3 e3 f3 d3 c3)) => ((c4 a3 c4 d4 e4) (e4 f4 g4 a4 f4 e4)) E3 – g4 = 9/15
vert) et II (en violet), on les reconstitue avec interval-map :
F3 – a4 = 9/16
Un des grands intérêts d’Opusmodus c’est de pouvoir décomposer très D3 – f4 = 9/15
I : Do4 la3 do4 ré4 mi4 facilement les opérations et d’afficher les résultats en notation standard. C3 – e4 = 9/16
II : c3 d3 e3 fa3 tie fa3 ré3 do3 Ici, la partie I reste dans l’état, seule la partie II est transposée par une tierce
ascendante V9/16 ½ tons :
Remarque : Je ne suis pas (setf upperIorigin '((w c4) (h a3 c4) (w d4) (w e4)))
familier de la lecture des
clés d’Ut Ténor et Alto
mais je me débrouille pas IIV9=>
trop mal grâce à deux
points de repères faciles
à mémoriser. En clé d’Ut
4e ligne, pour obtenir la (setf lowIIoriginV9 '((-q q e4 f4 g4) (w a4 tie) (h a4 f4) (w e4)))
note inscrite, il suffit de
(setf lowerIIorigin '((-q q c3 d3 e3) (w f3 tie) (h f3 d3) (w c3)))
la lire un ton plus bas par
rapport à la clé de sol :
ré=>do, do=>si, sol=>fa,
fa=>mi, etc.
Tandis qu’avec la clé 3e
ligne, c’est l’inverse, on
lit un ton plus haut : La table de conversion indique le
si=>do, do=>ré, mi=>fa, nombre de ½ tons qui doit-être
sol=>la, etc. (setf doublecounterp (merge-voices upperIorigin lowerIIorigin)) (setf doublecounterpv9 (merge-voices upIorigin lowIIoriginV9)) appliqué.
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Dérivatives

(interval-map '(d5 e4) '((-2 5 -1 -7 5 -1 1 ) (0 -2 5 0 -2 -1 -2))) => ((d5 c5 f5 e5 a4 d5 cs5 d5) (e4 e4 d4 g4 g4 f4 e4 d4)) Ex 3 V=-7 Page 35

(interval-map '(d4 e4) '((-2 5 -1 -7 5 -1 1) (0 -2 5 0 -2 -1 -2 ))) => ((d4 c4 f4 e4 a3 d4 cs4 d4) (e4 e4 d4 g4 g4 f4 e4 d4))
Ré5 Mi4

La partie II (encadrée en violet)


n’est pas modifiée tandis que la
partie I (encadrée en rouge) est
transposée d’un octave I v=7 soit
de 12 ½ tons. D’où les deux parties
imbriquées dans le même registre
Constat, la partie I en clé de sol transposée en clé d’Ut alto permet de comparer avec le résultat de la d’octave.
transposition V=-7 effectuée dans la portée « derivative » en clé d’Ut alto.

(pitch-to-interval '((d5 d4) (c5 c4) (f5 f4) (a4 a3) (d5 d4) (cs5 cs4) (d5 d4))) => ((-12) (10 -12) (17 -12) (4 -12) (17 -12) (11 -12) (13 -12))

(def-score sextet-chord (:title "Portées" :key-signature '(f maj) :time-signature '(4 4) :tempo '60 De nombreuses portées généralistes ou précises
:layout (list (bracket-group selon les instruments de l’orchestre sont proposées
(treble-layout 'ksol) par l’éditeur de partition d’Opusmodus (OPMO). Un
;;;(treble-layout 'ksol1) des avantages de cet éditeur réside dans la possibilité
;;;(treble-layout 'ksol2) de moduler l’affichage des portées en regard des
(alto-layout 'alto) choix effectués. La sélection s’effectue en
(alto-layout 'alto1) déconnectant la portée (et l’instrument affecté) avec
(alto-layout 'alto2) trois points de suspension : ;;;.
;;; (bass-layout 'bass) Ici, les portées affichées en bleu seront celle de la
;;;(grand-layout 'GdLayout) première portée en clés de sol et des trois clés d’Ut
;;; (piano-layout 'PianoD 'PianoG)))) alto, 3e ligne.
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Dérivatives
Exemple page 36

La notation « Taneiev » de la suite des intervalles(4 7 6 5 4 2 3 4) se


réfèrent aux notes en valeur de rondes : do4, sol3, la3.
Ainsi, à do4 on ajoute un intervalle de quinte (4Taneiev/7Opmo), à
sol3 un intervalle d’octave (7/12), une septième (6/10 au lieu de 11
pour compenser le ½ ton), une sixte (5/9) , une quinte (4/7), au la3
on ajoute une tierce (2/4) puis une quarte (3/5) et une quinte (4/7).
La fonction très malléable d’interval-map se révèle utile pour vérifier
la construction de cette suite intervallique intervalle par intervalle :

(interval-map '(c4 g3 g3 g3 g3 a3 a3 a3) Do4 –v3 (quarte Taneiev)= sol3


'((7) (12) (10) (9) (7) (3) (5) (7))) sol3-sol4 => 7 => 12
=> ((c4 e4) (g3 g4) (g3 f4) (g3 e4) (g3 d4) (a3 c4) (a3 d4) (a3 e4)) ré3-sol4 =>10 => 17
ré3-fa4 => 9 => 15
ré3-mi4 => 8 => 14
A noter que le même résultat peut-être obtenu avec la fonction ré3-ré4 => 7 => 12
chord-interval-add qui ajoute à chaque hauteur de base un ou (interval-map '(c4 g3 d3 d3 d3 d3 e3 e3 e3) mi3-do4 => 5 => 8
plusieurs intervalles. '((-5) (12) (17) (15) (14) (12) (8) (10) (12))) mi3-ré4 => 6 => 10
=> ((c4 g3) (g3 g4) (d3 g4) (d3 f4) (d3 e4) (d3 d4) (e3 c4) (e3 d4) (e3 e4)) mi3-mi4 => 7 => 12
(chord-interval-add '(7 12 10 9 7 3 5 7 12) '(c4 g3 g3 g3 g3 a3 a3 a3))
=> (c4g4 g3g4 g3f4 g3e4 g3d4 a3c4 a3d4 a3e4) (x+b additionne 3 (II v=3) à chaque élément de la liste. (x+b '(4 7 6 5 4 2 3 4) 3) => (7 10 9 8 7 5 6 7))

L’opération est similaire pour appliquer à la derivative II v=3 le résultat de l’addition d’une quarte à chaque élément de la liste (4 7 6 5 4 2 3 4) = (7 10 9 8 7 5 6 7) .
v =3 appliqué au do4 de la partie I de l’original donne comme point de départ de la Derivative partie II le sol3. Ensuite, avec la fonction interval-map on ajoute successivement sur chaque hauteur des trois rondes (sol3, ré3,
mi3) les nouveaux intervalles.
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Exemple page 36 Dérivatives

Cet exemple m’a laissé très perplexe dans un premier temps. Si je comprenais
bien l’opération de soustraire à chaque intervalle une « dixème » soit 9 selon
Taneïev et 16 ½ tons avec OPMO, je n’arrivais pas à comprendre comment on
pouvait obtenir le résultat de la figure « Derivative II v= -9 ». De même sur
quelle base s’effectuait la soustraction- 9 des intervalles ? A quoi correspondait-
elle ?
Et puis, en examinant attentivement la notation de l’Original (Ex. 2), je me suis
rendu compte que la clé n’était pas une clé d’Ut d’alto 3e ligne mais une clé d’Ut
de 4e ligne. Même chose pour le résultat de la soustraction correspond aux
intervalles séparant le
do4 du mi4 (-2=tierce),
du fa4 (-3=quarte),
du sol4 (-4=quinte),
du la4 du la3 (-7=octave), (omn-list-plot Ex2Derivativalto :join-points t :style nil :point-radius 2.5) Ci-dessus, les parties I et II ,écrites en clé d‘Ut 4e
du la4 du do4 (-5=sixte), (omn-list-plot altoEx2Derivativalto :join-points t :style nil :point-radius 2.5) ligne, dissociées et converties en clé d’Ut 3e ligne
du la4 du ré4 (-4=quinte), alto puis regroupées en une seule portée d’Ut alto.
(-q q c3 d3 e3) (w f3 tie) (h f3 d3) (w c3))) En comparant les parties dissociées avec celles
du La4 au fa4 (-2=tierce),
(-q q e4 f4 g4) (w a4 tie)(h a4 f4) (w e4) affichées en clé d’ut alto dans la « dérivative II v=-
du mi4 au mi4 (0=unisson).
9 9 9 9 9 9 9 9 », on se rend bien compte que la partie I n’a pas
D’où cette notation :
16 15 15 16 16 15 16 été modifiée contrairement à la partie II.
Notation conjointe des intervalles Taneiev et Opmo. Les deux graphes comparent les parties originale et
(x+b '(7 6 5 2 4 5 7 9) -9) => (-2 -3 -4 -7 -5 -4 -2 0) ou : derivative II v—9 créés avec la fonction omn-list-
(x-y '(7 6 5 2 4 5 7 9) (gen-repeat 8 9)) => (-2 -3 -4 -7 -5 -4 -2 0) plot.
Les fonctions x+b et x-y pour ce type de soustraction peuvent-être utilisées selon le résultat à obtenir.
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Résumé des fonctions, tables et illustrations

(setf i0 (interval-map 'c4 '(0))) => (c4 c4)


(flatten (chordize (interval-map (flatten (chordize (interval-map '(c4) '((0) (1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11))))) (setf i1 (interval-map 'c4 '(2))) => (c4 d4)
'(c4) '((0) (2) (4) (5) (7) (9) (11)))))
(setf i2 (interval-map 'c4 '(4))) => (c4 e4)
=> (c4c4 c4d4 c4e4 c4f4 c4g4 c4a4 c4b4)
(setf i3 (interval-map 'c4 '(5))) => (c4 f4)
(setf i4 (interval-map 'c4 '(7))) => (c4 g4)
(setf i5 (interval-map 'c4 '(9))) => (c4 a4)
(setf i6 (interval-map 'c4 '(11))) => (c4 b4)
(setf i7 (interval-map 'c4 '(12))) => (c4 c5
(setf i8 (interval-map 'c4 '(14))) => (c4 d5)
(setf i9 (interval-map 'c4 '(16))) => (c4 e5)
(setf i10 (interval-map 'e4 '(17))) => (c4 f5)

(setf assebInt (assemble-seq '(I0 I1 I2 I3 I4 I5 I6 i7 i8 i9 i10)))


(setf Intchords (flatten (chordize '((c4 c4) (c4 d4) (c4 e4) (c4 f4) (c4 g4) (c4 a4) (c4 b4) (c4 c5) (c4 d5) (c4 e5) (c4 f5)))))

(harmonic-progression '(-12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12) '(c major))


(setf simulProgTaneiev '(h e2g2b2 f2a2c3 g2b2d3 a2c3e3 b2d3f3 c3e3g3 d3f3a3 e3g3b3 f3a3c4 g3b3d4 a3c4e4 b3d4f4
c4e4g4 d4f4a4 e4g4b4 f4a4c5 g4b4d5 a4c5e5 b4d5f5 c5e5g5 d5f5a5 e5g5b5 f5a5c6 g5b5d6 a5c6e6))
(setf IntProgTaneiev (pitch-transpose 12 '(h e2 f2 g2 a2 b2 c3 d3 e3 f3 g3 a3 b3 c4 d4 e4 f4 g4 a4 b4 c5 d5 e5 f5 g5 a5)))
Convertible Counterpoint In the Strict Style , Sergueï Ivanovitch Taneïev
Résumé des fonctions, tables et illustrations

-10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -1 -2 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
-17 -15 -13 -12 -10 -8 -7 -5 -3 -1 0 2 4 5 7 9 11 12 14 16 17

(flatten (chordize (interval-map '(c5) '((-17) (-15) (-13) (-12) (-10) (-8) (-7) (-5) (-3) (-1) (0) (2) (4) (5) (7) (9) (11) (12) (14) (16) (17))))))
(setf tableconvTaneiev&OPMO '(w c5g3 c5a3 c5b3 c5c4 c5d4 c5e4 c5f4 c5g4 c5a4 c5b4 c5c5 c5d5 c5e5 c5f5 c5g5 c5a5 c5b5 c5c6 c5d6 c5e6 c5f6))
(setf AltotableConvTaneiev&OPMO (pitch-transpose -12 tableconvTaneiev&OPMO))
(setf basstableConvTaneiev&OPMO (pitch-transpose -24 tableconvTaneiev&OPMO))

(interval-map '(g4 c4) -2 -1 -2 -2 2 2) (-5 2))) ; => ((g4 f4 e4 d4 c4 d4 e4) (c4 g3 a3))

(setf originupperI '((-h h g4 tie) (q g4 f4 e4 d4) (h. c4 q d4) w e4))


(setf originII '((w c4) (w g3) (w a3 tie) (w a3)))
(setf OriginDerivative (merge-voices originupperI originII))

0 5 7 12 17 19 24
2 4 9 11 14 16 21 23

(interval-map '(c4) '((0) (5) (7) (12) (17) (19) (24)


(interval-map '(c4) '((2) (4) (9) (11) (14) (16) (21) (23) ))
Convertible Convertible Counterpoint In the Strict Style
Sergueï Ivanovitch Taneïev

-5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7
Etablissement d’une table de conversion des intervalles modulo 12 dans la notation de Serge Ivanovitch
Taneiev avec Opusmodus.
La table est créée avec la fonction interval-map. Sur chacune des hauteurs de base est ajouté un intervalle en -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 - 2 -1 0 1 2 3
demi-tons.
(setf convTaneiev
(setf Unisson0 (interval-map 'c4 '(0))) => (c4 c4) (setf i0 (interval-map 'c4 '(0))) => (c4 c4) '(a3c5 b3c5 c4c5 d4c5 e4c5 f4c5 g4c5 a4c5 b4c5 c5c5 c5d5 c5e5 c5f5 c5g5 c5a5 c5b5 c5c6))
(setf SecondeIIm (interval-map 'c4 '(1))) => (c4 cs4)) (setf i1m (interval-map 'c4 '(1))) => (c4 cs4)) (substitute-map convTaneiev '( -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 )
(setf SecondeII (interval-map 'c4 '(2))) => (c4 d4) (setf i1 (interval-map 'c4 '(2))) => (c4 d4) '((-5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7) (-9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3)))
(setf TierceIIIm (interval-map 'c4 '(3))) => (c4 eb4) (setf i2m (interval-map 'c4 '(3))) => (c4 eb4) => ((e4c5 f4c5 g4c5 a4c5 b4c5 c5c5 c5d5 c5e5 c5f5 c5g5 c5a5 c5b5 c5c6)
(setf TierceIII (interval-map 'c4 '(4))) => (c4 e4) (setf i2 (interval-map 'c4 '(4))) => (c4 e4) (a3c5 b3c5 c4c5 d4c5 e4c5 f4c5 g4c5 a4c5 b4c5 c5c5 c5d5 c5e5 c5f5))
(setf QuarteIV (interval-map 'c4 '(5))) => (c4 f4) (setf i3 (interval-map 'c4 '(5))) => (c4 f4)
(setf QuinteVdim (interval-map 'c4 '(6))) => (c4 fs4) (setf i4dim (interval-map 'c4 '(6))) => (c4 fs4)
(setf QuinteV (interval-map 'c4 '(7))) => (c4 g4) (setf i4 (interval-map 'c4 '(7))) => (c4 g4) La fonction substitute-map permet, entre autres possibilités, d’affecter à
(setf SixteVIm (interval-map 'c4 '(8))) => (c4 gs4) (setf i5m (interval-map 'c4 '(8))) => (c4 gs4) une liste de dyades représentant une série d’intervalles leur notation
(setf SixteVI (interval-map 'c4 '(9))) => (c4 a4) (setf i5 (interval-map 'c4 '(9))) => (c4 a4) numérique selon Taneïev. Dès lors, il est aisé de reconstruire des
(setf SeptiemVIIm (interval-map 'c4 '(10))) => (c4 bb4) (setf i6m (interval-map 'c4 '(10))) => (c4 bb4) exemples de l’ouvrage en respectant sa notation. Ici, la série inférieure
(setf SeptiemVII (interval-map 'c4 '(11))) => (c4 b4) (setf i6 (interval-map 'c4 '(11))) => (c4 b4) est transposée dune quarte descendante soit -4 selon Taneïev.
(setf Octave7 (interval-map 'c4 '(12))) => (c4 c5) (setf i7 (interval-map 'c4 '(12))) => (c4 c5)
(setf i8 (interval-map 'c4 '(14))) => (c4 d5) (setf i8 (interval-map 'c4 '(14))) => (c4 d5)
(setf i9 (interval-map 'c4 '(16))) => (c4 e5) (setf i9 (interval-map 'c4 '(16))) => (c4 e5)
(setf i10 (interval-map 'c4 '(17))) => (c4 f5) (setf i10 (interval-map 'e4 '(17))) => (c4 f5)

La table ci-dessus reprend la classification « tonale » des intervalles à La table ci-dessus est semblable à celle à sa gauche,
titre d’information. Elle affiche aussi les intervalles mineurs et elle affiche les intervalles mineurs et le nombre de
indique le nombre de demi-tons nécessaire pour effectuer la demi-tons nécessaire pour convertir en notation de
conversion avec notation de Serge Ivanovitch Taneiev. Serge Ivanovitch Taneiev. Toutefois, la notation des
Table de
intervalles est celle de Taneiev.
transpositi
on modulo
12.