Vous êtes sur la page 1sur 2

LE BLANCHIMENT D’ARGENT

ARGENT NOIR

En général : Le blanchiment d’argent – toute transaction ou série de transactions censés


dissimuler la provenance des fonds de provenance illicite (trafic de drogue, d’armes,
extorsion, corruption, fraude fiscale et ainsi de suite).
En Roumanie : Dans le loi roumain cette action est définie comme :
- la conversion ou le transfert de propriété, avec la connaissance que la propriété est
obtenue de manière illégale dans le but de dissimuler ou de déguiser l'origine illicite
de la propriété
- l’acquisition, la possession ou usage d’un bien, sachant que le bien est dérivé
d'activités criminelles
-

Important :
- l'évasion fiscale est un crime récurrent sous-jacent au blanchiment d'argent
- Le blanchiment d’argent produit du crime étrangère est punissable aussi
Il est important de mentionner que le blanchiment d’argent est la principale source de
financement du terrorisme, à côté de :
- de la migration illégale
- transfert de fonds
- de la mendicité
- du trafic d’armes, de drogues, de biens culturels
- de la piraterie
- de la prise d’otages contre rançon
Nu stiu daca e o informatie asa interesanta pentru audit in general aka daca e o idee buna
sa o punem in slides.

Comment éviter le blanchiment d’argent ?


Il faut :
- Connaître ses clients
- identifier le client et vérifier son identité dans des sources fiables
- identifier le bénéficiaire réel et vérifier son identité, de manière à garantir
une connaissance suffisante de la propriété et de la structure de contrôle de
l'entité
- obtenir des informations sur le but et la nature de l’affaire
- actualisatiser contamment les documents et les informations
- Connaître les indicateurs
- Connaître ses responsabilités
Clients à haute risque (Parmi les clients à risque élevé on peut mentionner les) :
- personnes (appartenant au milieu politique) de la politique ;
- organisations sans but lucratif ;
- les casinos (y compris les casinos en ligne) ;
- les ventes aux enchères ;
- hôtels & restaurants.
Indicateurs :
- les opérations (transactions) douteuses (avec de grandes sommes d’argent, qui ne
correspondent pas avec l’historique financier du client) ;
- le mouvement rapide de fonds (le mouvement d’un somme importante d’argent dans un
délai très court) ;
- la manque de coopération du client (quand il s’agit de fournir des informations
personnelles ou à l’égard de la provenance des fonds) ;
- la hausse irréaliste de la chiffre d’affaires d’une entreprise ;
- le client effectue des opérations d'achat et de vente consécutives d'un même bien
immobilier ;
- des montants exceptionnellement importants en espèces utilisés pour financer tout aspect
financier d'une opération immobilière.
Responsabilités :
Quand on suspecte une tentative de blanchiment d’argent, on doit alerter immédiatement
l’AMLCO (Anti-Money Laundering Compliance Officer).
Ce que nous ne devrions pas faire quand nous pensons que le client est un blanchisseur
potentiel ?
- arrêter l'activité pour le client.
- discuter à ce sujet avec d'autres personnes non autorisées
- discuter-en avec le client ou d'autres clients
- ecriver à ce sujet à l'AML ou laissez des preuves écrites
Pourquoi devrions-nous – comme auditeurs – vérifier ce genre de problèmes ?
Parce que nous pouvons être tenus personnellement responsables de cette infraction pénale,
même si nous ne sommes pas directement impliqués