Vous êtes sur la page 1sur 2

FORCE DMOCRATIQUE HAITIEN INTEGRE FDHI

FORCE DÉMOCRATIQUE HAÏTIEN INTÉGRÉ


www.fdhi-haiti.com • www.fdhi-europe.com • Tel. : 509-4622-9863 • Tel. : 509-4068-7585 • www.fdhi-canada.com • www.fdhi-usa.com
E-mail : bureauexecutifnational@democratiefdhi.org
________________________________________________________________________________________________________________________________

Pétion-Ville, Haiti
Le 28 Octobre 2019

Que faire face à un vide présidentiel anticipé ?


Si nous voulons construire un Etat de Droit et un changement radical face aux plaintes massives contre la corruption de
ces dernières années, des propositions justes et légales de l’Opposition et de la Société en général deviennent une obligation
dans l’éventuelle décision de former un Gouvernement de Transition.

La Cour de Cassation est la solution à cette crise récurrente avec la nomination du juge le plus ancien suivant la
« Constitution de 1987 Version Créole ».

La tendance instinctive de tout un chacun c’est de savoir qui suggérer face à une situation aussi critique de notre histoire. A cet
effet, le parti politique Force Démocratique Haïtien Intégré-FDHI, pour l’édification du peuple haïtien et la communauté
internationale, relate ce qui suit pour aider à jeter un peu de lumière sur l’enchevêtrement des Constitutions et de la nomination
des Juges de la Cour de Cassation.

La question des Constitutions (La constitution de 1987, La Constitution de 1987 Amendée, La Constitution Version Créole)
est l’une des causes de tout cet embrouillement. Quelle que soit la version de la Constitution utilisée, cette conjoncture socio-
politique pointe vers le Juge le plus ancien de la Cour de Cassation au cas où le Président se trouverait dans l'impossibilité
temporaire (ou permanente) d'exercer ses fonctions. Alors quoi faire ?

Nous avons la Cour de Cassation qui est notre seule issue légitime qui pourrait répondre à cette crise qui risque d’être endémique.

La question que nous devrions nous poser est: Quel est donc le statut légal des Juges de La Cour de Cassation?

En Avril 2011, le Bureau du Sénat de la République sous la Présidence de l’honorable Sénateur Jean Rodolphe JOAZILE en
application de l’Article 175 a soumis au Président Martelly la liste des CANDIDATS RETENUS PAR SIEGE ainsi que leurs
dossiers.

- Premier Siège: Jean Louis J. Mécène, Thélot Wechelle Coq et Henry Marge Dorléans
- Deuxième Siège: Sylvestre René, Dukerne G. Auguste et François Fouchard Bergrome
- Troisième Siège: Calixte Pierre F. Patrick, Jean François N. Almicar et Mehu Milius Garçon
- Quatrième Siège: Jean Pierre L. Pressoir, Pierre Armand et Morpeau Max
- Cinquième Siège: Anel Alexis Joseph, Jean-Louis Carlo et Paul J. Perez
- Sixième Siège: Gary Paul Angrand, Morency Joseph et Legerme Fritz

Il est important de souligner qu’il y a eu pas mal d’ambiguïté aux ordres de l’Exécutif autour du choix du Président de la Cour
de Cassation et du Vice-Président de ladite Cour. A noter également qu’il y a eu pas mal d’illégalité et d’inconstitutionnalité pour
le moins, dans la nomination de quatre (4) des six (6) comme Juges de la Cour de Cassation suivant l’Article de Robert Magloire
sur le Journal TOUT HAITI.

Ce sont en effet (les nominations de: Anel Alexis Joseph, Michel Kesner Thermezi, Frantz Philémon et Thélot Wechelle Coq.
Dans certains cas il s’agit de faux en écriture publique. Les candidats aux Deuxième, Troisième et Sixième Sièges ont été
totalement écartés dans le processus de nomination, ce qui constitue une violation flagrante de l’article 175 de la Constitution
de 1987 Amendée. Il est urgent de remplacer sans délai ces quatre (4) juges afin de rétablir les conditions de fonctionnement de
la Cour de Cassation comme une Institution dont l’indépendance tout comme celle du Parlement garantit la viabilité de tout
système démocratique).
FORCE DMOCRATIQUE HAITIEN INTEGRE FDHI
Mais nous nous en passons pour le moment pour une courte lecture des deux Sièges (Premier et Quatrième Sièges) afin de nous
mettre à jour et mieux saisir l’éligibilité des Juges actuellement présents et présument en fonction à la Cour de Cassation, face à
la conjoncture actuelle dans le cas où il y aurait une vacance présidentielle.

PREMIER SIEGE

Jean Louis J. Mécène : Nommé par Arrêté Présidentiel le 5 octobre 2011.

Thélot Wechelle Coq: Eliminée.


Après nomination du juge Mécène elle a été nommée le 16 février 2012 dans un Siège
inexistant depuis 4 mois.

Henry Marge Dorléans: Eliminé après nomination du juge Mécène, mais considéré démissionnaire par le
Président de la Commission Justice et Sécurité.

QUATRIEME SIEGE

Louis Pressoir Jean Pierre : Nommé par Arrêté présidentiel le 12 janvier 2012, mais publié dans le Moniteur No. 26 le
jeudi 16 février 2012.

Pierre Armand: Eliminé le 12 Janvier 2012.

Morpeau Max: Eliminé et désigné à nouveau clandestinement le 14 mai 2012 pour un Siège Vacant.

Il est évident qu’un seul juge peut être nommé par Siège et la nomination d’un juge éliminé dans le même Siège, tel le cas de la
candidate Mme Thélot Wendell Coq, ne peut se faire que postérieurement dans un Siège légalement constitué et existant,
prouvant ainsi l’ordre d’ancienneté des nominations.

Quels sont les juges légaux de la Cour de Cassation et leur degré d’ancienneté ? Il revient à vous tous de décider d’en
faire la déduction et d’en juger sur l’avenir du pays.

Il devient manifeste peuple Haïtien que nos actions et les résultats que nous cherchons doivent refléter notre intention de
réellement changer le statuquo.

Que cette transition soit la dernière et qu’elle serve de tremplin pour un départ inédit de notre nouvelle Haiti.

ANN FÈL YON LÒT JAN

________________________________ .
Dr Eddy Delaleu
Secrétaire Général - FDHI