Vous êtes sur la page 1sur 14

& Prévention

de la thrombose veineuse
TRAITEMENT

et de l’embolie pulmonaire

Brochure d’information
pour le patient

Service offert par


TAIN 2006 CARDIO 17
CONTENU
1

Introduction
3

La maladie thromboembolique
4
veineuse

Aspects pratiques de la
prévention et du traitement 14

Carnet personnel
d’anticoagulation
25
INTRODUCTION
3

La maladie thromboembolique veineuse recouvre la thrombose


veineuse (thrombophlébite) et l’embolie pulmonaire. Ces deux
manifestations sont souvent associées chez le même malade. Au
cours des dernières années, des progrès substantiels ont été
accomplis dans la connaissance des mécanismes responsables de
la maladie thromboembolique (thrombophilie), mais aussi dans les
méthodes de prévention, de diagnostic et de traitement.
Concernant ce dernier aspect, la principale évolution concerne la
diminution et le raccourcissement des hospitalisations, privilégiant
le traitement à domicile.

Notre objectif est de fournir une information à l’usage du patient


offrant une meilleure compréhension du traitement et améliorant
la coordination entre les médecins chargés de sa surveillance .
Nous donnons bien évidemment une information générale qui
doit être adaptée à la situation individuelle de chaque patient. En
ce qui concerne l’utilisation de médicaments, nous vous conseil-
lons en plus de l’information générale que vous trouverez dans ce
livret de consulter la notice du produit qui vous a été prescrit et de
vous en tenir strictement à ce que votre médecin vous a conseillé.

Nous espérons que cette contribution vous sera utile.Vos réactions


et commentaires sont les bienvenus afin d’améliorer une version
ultérieure de ce document.

Professeur Philippe Hainaut


Médecine Interne
Maladie thromboembolique
Cliniques Universitaires St Luc
1200 Bruxelles
La maladie

veineuse
THROMBOEMBOLIQUE
5
La pression sanguine existante au niveau des veines est faible.
La fonction aspirante de la pompe cardiaque ne suffit donc pas pour
aspirer le sang du bas des jambes vers le haut.
Le coeur est donc aidé en cela par :

La circulation sanguine Les valves à différents Les muscles du mollet :


niveaux des veines leur contraction lors des mouvements
empêchent, lorsqu’elles sont (la marche entre autres) comprime les
Le sang circule en permanence dans
en bon état, le sang de refluer veines situées sous le genou et contribue
les vaisseaux sanguins.
vers le bas. également à la propulsion du sang vers
Du coeur, il est amené par
le haut.
les artères aux différents tissus
de tout l’organisme, auxquels il
apporte les éléments nutritifs
et l’oxygène.
Dans les tissus, il se charge en
déchets puis retourne au coeur
par les veines.
Du coeur, le sang repart
alors vers les poumons, où il se
débarrasse de certains déchets (CO2)
et se recharge en oxygène.
Le circuit peut alors recommencer.

La “pompe plantaire”: la plante du pied comporte un réseau spongieux


de vaisseaux sanguins. Lors de la marche, la compression de cette “éponge”
sanguine aide à la propulsion du sang vers le haut.
La coagulation sanguine Les caillots veineux indésirables
7
Lorsque la paroi d’un vaisseau sanguin est lésée par un traumatisme, un caillot Les caillots sanguins se forment lorsqu’il y a lésion de la paroi vasculaire
sanguin (appelé thrombus) se forme à l’endroit de la lésion pour colmater la et qu’il faut arrêter un saignement. Ils sont ensuite résorbés.
brèche et arrêter le saignement. Inversement, un caillot ne devrait pas se former en présence d’une paroi
vasculaire saine.
Dans un premier temps, ce sont les plaquettes sanguines (petites cellules
sans noyau) qui participent à la formation de ce caillot : elles adhèrent à la Dans certaines circonstances toutefois, un caillot peut apparaître là où il n’est
paroi vasculaire lésée puis s’activent et s’agrègent entre elles. Par la suite, les pas nécessaire. En général, ceci est la conséquence d’un ou de plusieurs
mécanismes de la coagulation entrent en action, comportant une série de facteurs favorisant l’apparition d’un caillot (voir plus haut les trois facteurs
réactions menant à la formation d’un réseau résistant et élastique de fibrine. de la ‘triade de Virchow’).
Ce réseau de fibrine emprisonne des globules rouges, qui donnent au caillot Le développement d’un caillot indésirable se produit le plus souvent au niveau
sa couleur rouge foncé caractéristique. des veines profondes des membres inférieurs (on parle alors de thrombose
veineuse profonde), notamment dans les circonstances suivantes :
Dans la circulation artérielle, l’agrégation de plaquettes est prédominante, avec
peu de fibrine (on parle alors de caillot blanc). • Immobilisation : produit un ralentissement de la circulation
Dans la circulation veineuse, la coagulation prédomine, avec formation d’un veineuse dans les membres inférieurs.
réseau de fibrine emprisonnant les globules rouges (on parle alors de caillot Sont à prendre en considération: une longue
rouge). période d’alitement, la pose d’un plâtre, un long
voyage en position assise (avion, voiture) ou
Par la suite, le caillot se dissout, en même temps que se répare la paroi d’autres circonstances particulières, telles que
vasculaire. Ce processus de dissolution du caillot fait appel à d’autres réactions l’insuffisance cardiaque ou
et porte le nom de fibrinolyse (spontanée ou activée par certains médica- respiratoire ou une infection grave
ments fibrinolytiques).
Une coagulation harmonieuse résulte d’un équilibre entre des phénomènes • Intervention implique par définition immobilisation, déséquilibre
activateurs et inhibiteurs. chirurgicale : des facteurs de coagulation et atteinte de la paroi
vasculaire (la réunion des 3 facteurs de la triade de
Trois éléments (appelés ‘triade de Virchow’) favorisent l’apparition d’un Virchow).
thrombus veineux :
• Thrombophilie : déséquilibre acquis ou héréditaire, des facteurs
• Une stase veineuse (ralentissement de la circulation du sang dans régulant la coagulation, responsable d’un risque
les veines) accru de thromboses.
• Une lésion de la paroi vasculaire
• Un trouble de l’hémostase (un déséquilibre entre les facteurs stimulants
et les facteurs inhibiteurs de la coagulation, ou une insuffisance
de la fibrinolyse).
Quelles sont les conséquences Facteurs de risque
du développement de caillots veineux ? thromboembolique
9

Si aucun traitement n’est prescrit, les caillots sanguins d’origine veineuse Certains facteurs propres au patient augmentent le risque de thrombose
peuvent évoluer de différentes manières: veineuse profonde :

• Le caillot régresse et se dissout spontanément, ce qui n’entraîne donc • Age (supérieur à 40 ans)
aucune complication. • Antécédents de thrombose veineuse profonde ou d’embolie pulmonaire
• Le caillot obstrue partiellement ou complètement la veine: constitution • Décompensation cardiaque
d’une thrombose veineuse (ou thrombophlébite). • Cancer et certains traitements de la maladie cancéreuse
• Le caillot peut se détacher en totalité ou en partie, de la paroi veineuse et • Maladies inflammatoires intestinales (Crohn, rectocolite
être entraîné dans la circulation. Il peut alors migrer jusqu’au coeur et la ulcéro-hémorragique)
circulation pulmonaire (= embolie pulmonaire). Une ou plusieurs • Contraceptifs oestro-progestatifs
branches de l’artère pulmonaire peuvent êtres ainsi obstruées, ce qui • Substitution hormonale après la ménopause
entraîne des troubles respiratoires plus ou moins sévères et dans • Altérations acquises ou héréditaires de la composition du sang ou des
certaines situations, un retentissement sur la fonction cardiaque. facteurs de coagulation (=thrombophile)
• Des complications précoces ou tardives peuvent • Varices, insuffisance veineuse
apparaître sous la forme d’un “syndrome • Traumatisme et immobilisation plâtrée d’un membre inférieur
post-thrombotique”: il se manifeste le plus • Grossesse et post-partum (période après l’accouchement)
souvent par une lourdeur et un gonflement des
jambes. Ceci est dû à l’altération des valves Certaines interventions chirurgicales comportent un risque plus ou moins
veineuses à la suite d’une thrombose veineuse élevé de complications thromboemboliques. On peut citer de manière non
profonde. Le sang est donc insuffisamment exhaustive, la chirurgie orthopédique (prothèse totale de hanche et du genou),
pompé vers le haut, il stagne dans le bas des la chirurgie néoplasique (pour un cancer), les interventions générales lourdes,
jambes et un stase veineuse chronique se … En cas d’intervention, le risque de thrombose veineuse profonde peut
développe ainsi. Un tel syndrome post- persister après la sortie de l’hôpital et dépend du type d’intervention.
thrombotique peut à son tour favoriser le C’est pourquoi les méthodes préventives (voir plus loin) prescrites à l’hôpital
développement d’une nouvelle thrombose sont poursuivies à domicile dans certaines circonstances.
profonde. Plus tardivement l’insuffisance
veineuse peut engendrer des ulcères variqueux. Certaines situations médicales: immobilisation de plusieurs jours dans un
contexte d’insuffisance cardiaque ou respiratoire, d’infection sévère, d’accident
Le risque d’embolie pulmonaire étant étroitement liée à l’apparition d’une vasculaire cérébral ou de problème rhumatismal aigu.
thrombose veineuse profonde, on parle de maladie thromboembolique
veineuse. Notons cependant que les caillots d’origine veineuse
n’atteignent pas les artères. Ils ne provoquent donc ni infarctus du myocarde,
ni accident vasculaire cérébral.
Signes cliniques Comment prévenir
d’un événement thromboembolique la maladie thromboembolique veineuse
11

Thrombose veineuse profonde : une majorité de thromboses veineuses I Méthodes physiques de prévention:
profondes (> 50%) sont asymptomatiques.
Les symptômes suivants peuvent révéler la présence d’une thrombose 1/ Mobilisation - exercices physiques
veineuse profonde :
L’immobilisation (et donc l’alitement) est une des causes principales de la for-
• Douleur inhabituelle au niveau d’un membre inférieur, augmentée mation de caillots sanguins. C’est pourquoi il est très important de bouger le
à la marche plus possible et de favoriser la marche et les exercices de kinésithérapie.
• Gonflement unilatéral d’un membre inférieur. Toutefois, ceci n’est pas toujours possible.

L’Embolie pulmonaire est aussi fréquemment asymptomatique. Certains mouvements, même effectués au lit, contribuent à réduire le risque
Les symptômes d’appel les plus fréquents sont : thromboembolique.

• Un essoufflement inhabituel a) Étirement, le plus souvent possible, des muscles de la jambe par flexion et
• Une douleur thoracique majorée à l’inspiration profonde extension du pied: ceci stimule la circulation veineuse.
• Des crachats de sang
• Une toux inexpliquée.

Ces symptômes peuvent bien entendu avoir une origine autre que l’embolie
pulmonaire.
Néanmoins, si vous constatez la présence d’un ou plusieurs de ces symptômes,
avertissez-en immédiatement votre médecin qui jugera de l’opportunité
d’examens complémentaires et d’un traitement éventuel.

b) Position des jambes: de préférence surélevée.


13
c) Exercice de pédalage, ou étirement des jambes vers le pied du lit puis retour II Méthodes médicamenteuses de prévention:
vers la poitrine
Lorsqu’un médicament s’avère nécessaire pour la prévention, c’est une
héparine qui est généralement prescrite. Ces médicaments ayant pour but de
ralentir la coagulation sanguine, ils peuvent accroître le risque de saignement
(notamment au niveau d’une plaie opératoire).

Les héparines
Les héparines inhibent (=freinent) les dernières réactions de la cascade de
coagulation, empêchant ainsi la formation du réseau de fibrine.
Il existe deux sortes d’héparines: l’héparine dite standard et l’héparine de bas
poids moléculaire.

L’HÉPARINE STANDARD
L’utilisation de l’héparine standard requiert une surveillance biologique étroite
et plusieurs administrations quotidiennes. Pour ces raisons, elle n’est
2/ Port de bas de contention pratiquement plus utilisée dans cette indication.

Les bas de contention exercent un gradient de pression (= une pression plus LES HÉPARINES DE BAS POIDS MOLÉCULAIRE (HBPM)
importante dans le bas de la jambe que dans le haut) et favorisent le retour du Les héparines de bas poids moléculaire ont la même origine que l’héparine
sang veineux vers le coeur. standard citée ci-dessus, mais elles ont été fragmentées en molécules de plus
petite taille, d’où leur nom d’héparines de bas poids moléculaire.
Dès la veille d’une intervention ou lors d’une immobilisation de plusieurs
jours, ces bas sont utilisés, soit seuls, soit en complément de médicaments Ces héparines ont plusieurs avantages sur l’héparine standard:
administrés pour la prévention de la thrombose veineuse. • Une bonne absorption par voie sous-cutanée
• Une efficacité supérieure dans certaines situations
3/ Compression des muscles du pied et du mollet • Une longue durée d’action permettant une seule administration par jour
• Les contrôles biologiques sont simplifiés : ils se limitent à une
Une manchette de compression est placée numération des plaquettes sanguines lors d’un traitement de plus de 5 jours
autour du pied et du mollet. Elle est
alternativement gonflée puis dégonflée, Les héparines de bas poids moléculaire sont disponibles en seringues
imitant ainsi ce qui se passe lors de la marche, pré-remplies prêtes pour l’injection sous-cutanée. Leur utilisation est donc
ce qui améliore le retour veineux. très simple non seulement à l’hôpital, mais également à domicile.
Aspects pratiques

et du traitement
DE LA PRÉVENTION
15
L’injection doit se faire dans le tissu sous-cutané (sous
la peau) de la ceinture abdominale, à distance du nom- a
Votre médecin vous a prescrit bril et d’une plaie éventuelle (environ à mi-distance du
nombril et de la hanche) (fig a ).
une Héparine de Bas Poids Moléculaire (HBPM)
(FRAXIPARINE®, FRAXODI®, CLEXANE®, FRAGMIN® OU INNOHEP®) Après avoir désinfecté la peau, formez un pli cutané
(fig b ).
L’administration du médicament b
Introduisez verticalement* l’aiguille sur toute sa
Les héparines de bas poids moléculaire sont disponibles sous forme de longueur dans le pli cutané (fig c ). Le pli doit être
seringues préremplies pour injections sous-cutanées. Il existe différents maintenu durant toute la durée de l’injection
* Remarque: Certains praticiens recommandent une injection semi
dosages, adaptés au poids et à la situation du patient (soit prévention,
tangentielle.
soit traitement).
Injectez lentement la solution (fig d ). c
L’injection sous-cutanée est simple à réaliser. A l’hôpital, une infirmière
se chargera de vos injections quotidiennes. À domicile, vous pouvez
Après l’injection, retirez l’aiguille et lâchez le pli. Si un
facilement les faire vous-même. Toutefois, si vous le souhaitez, un
peu de sang apparaît au point d’injection, pressez
membre de votre famille ou une infirmière peut se charger d’effectuer
l’endroit durant quelques minutes à l’aide d’une
les injections.
compresse.
Il est très important que vous respectiez scrupuleusement la prescription d
Il peut arriver que de petits hématomes se développent
de votre médecin, même si vous ne ressentez aucun symptôme, puisque
au site d’injection.
la plupart des thromboses veineuses profondes sont asymptomatiques.
Vous éviterez ces problèmes en respectant scrupuleuse-
ment la technique d’injection illustrée.
Référez-vous aux figures ci-après pour la technique d’injection sous-
cutanée.
Après injection l'aiguille doit être rangée pour éviter
tout risque de piqûre accidentelle. Certaines marques
Enlevez le film protecteur de l’emballage et retirez le capuchon de
prévoient à cet effet des systémes de sécurité
l’aiguille.
spécifiques. klik !
ATTENTION: IL NE FAUT PAS PURGER LA BULLE PRÉSENTE
AU-DESSUS DU LIQUIDE.
17
Le contrôle du traitement Le sport

Le traitement par héparine de bas poids moléculaire (HBPM) ne doit Vous pouvez continuer à pratiquer sans restriction la plupart des sports
pas faire l’objet d’un monitoring. sauf ceux qui exposent à des traumatismes violents. Les sports habituels
(vélo, jogging, natation, tennis…) peuvent être réalisés sans difficulté
Toutefois, un contrôle régulier du nombre de plaquettes sanguines doit particulière. Ne faites toutefois pas des efforts excessifs et veillez à
être réalisé en cours de traitement, si celui-ci est de plus de 5 jours. une bonne hydratation. En cas de doute sur la pratique d’un sport,
Dans ce cas, la fréquence des contrôles est hebdomadaire. Ils doivent interrogez votre médecin.
être réalisés au cours des 3 premières semaines de traitement.
La fonction rénale est contrôlée avant l’instauration d’un Les hémorragies
traitement par HBPM.
Le traitement par héparine de bas poids moléculaire ayant pour but de
La prise d’autres médicaments diminuer la tendance de votre sang à coaguler, un saignement peut
survenir. En cas de saignement anormal, consultez immédiatement
La prise d’autres médicaments peut accroître le risque de saignement. votre médecin.
La prudence est donc recommandée en cas de prescription simultanée
de médicaments anti-inflammatoires, de médicaments contenant de Les interventions chirurgicales
l’acide acétylsalicylique, et d’autres agents anti-plaquettaire.
Le traitement par héparines de bas poids moléculaire doit être adapté
En cas de douleurs banales (céphalées, douleurs dentaires, arthrose…), en cas de chirurgie.
on préfère utiliser un dérivé du paracétamol (comme par exemple : Chez les patients sous anti-vitamine K (AVK) en traitement chronique
Dafalgan®, Efferalgan®, Perdolan®, Panadol®, Curpol®) ou si nécessaire et devant subir une intervention chirurgicale, les HBPM, du fait de leur
un anti-inflammatoire non-stéroidien léger (comme par exemple : bonne tolérance, sont utilisées en remplacement des AVK durant
Naprosyne® ou Brufen®). quelques jours. Ainsi, si tel est votre cas, votre traitement aux AVK sera
interrompu avant certaines interventions et remplacé par une héparine
La nourriture de bas poids moléculaire. Le traitement par HBPM sera poursuivi au
cours des premiers jours de réintroduction des AVK.
Il n’y a pas de recommandation particulière en termes d’alimentation
si vous avez un traitement par HBPM. Une alimentation saine et Les soins dentaires
équilibrée est bien sûr toujours conseillée, mais vous ne devez pas éviter
d’aliment particulier en raison de votre traitement. Signalez à votre dentiste la prise d’HBPM
Votre médecin vous a prescrit
19
La grossesse
des AntiVitamine K (AVK)
(SINTROM®, MARCOUMAR® OU MAREVAN®)
Les héparines de bas poids moléculaire présentent l’avantage de ne pas
La prise du médicament
passer la barrière placentaire, et ne présentent donc pas de danger pour
le foetus (contrairement aux AVK). Des grossesses dites à haut risque Respectez scrupuleusement la dose d’anticoagulants prescrite par votre
sont d’ailleurs menées à bien, grâce à l’administration d’HBPM durant médecin. Une dose insuffisante nuit à l’efficacité de votre traitement et
plusieurs mois. une dose excessive entraîne un risque d’hémorragie. Tenez à jour ce car-
net de suivi dans lequel vous consignez les doses prescrites et les résul-
Si une grossesse devait survenir sous traitement, avertissez-en votre tats des contrôles sanguins.
médecin, afin qu’il puisse prendre les mesures appropriées en termes de
traitement et de suivi. Prenez le médicament chaque jour au même moment de la journée, de
préférence le soir. Ceci vous aidera à ne pas l’oublier et équilibrera plus
La lactation facilement votre traitement.
Les HBPM ne passent pas dans le lait maternel. L’allaitement est donc
possible si la maman est en traitement avec des HBPM. Avertissez-en Si le retard n’excède pas 4 à 6 heures, vous pouvez prendre la dose
votre médecin, afin qu’il puisse prendre les mesures appropriées en oubliée. Si le délai est supérieur à 6 heures, vous omettez cette dose et
termes de traitement et de suivi. prendrez régulièrement les doses suivantes.Vous en informerez votre
médecin lors de la prochaine consultation.
La contraception
La durée de votre traitement anticoagulant a été fixée en fonction de
Dans la plupart des situations, rappelons que les contraceptifs votre situation médicale et de l’évolution de votre état de santé. La
oestro-progestatifs sont contre-indiqués dans les suites d’un accident durée préconisée a été communiquée à votre médecin traitant. Il est
thromboembolique (thrombose veineuse, embolie pulmonaire). important de la respecter et de ne pas interrompre prématurément votre
traitement sans un avis médical autorisé. Elle est au minimum de 6 mois
dans la plupart des situations, mais dans certains cas, des traitements
plus longs, voire permanents sont préconisés.

Le contrôle du traitement

Le traitement anticoagulant doit être adapté individuellement. La dose


du médicament varie en fonction du résultat d’une analyse sanguine
que l’on appelle INR (International Normalized Ratio). Généralement, ce
résultat est compris entre 2 et 3 lorsque le traitement est bien équilibré.
21
Parfois, ce résultat est encore exprimé sous la forme d’un pourcentage Attention, à doses élevées (> 2 g/jour), même le paracétamol peut
(% de Quick) mais l’utilisation de l’INR tend à se généraliser. Il offre modifier l’équilibre de votre traitement.
l’avantage d’être mieux standardisé entre les différents laboratoires, y
compris à l’étranger. Indiquez dès lors à tout médecin que vous consultez, que vous êtes
traité par anticoagulants.
En début de traitement, des contrôles fréquents (bihebdomadaires) sont
réalisés. Une fois l’équilibre atteint, les contrôles sont progressivement La nourriture
espacés, jusqu’à une prise de sang toutes les 3 à 4 semaines en période de
stabilité. Toutefois, à chaque modification de la dose d’anticoagulant, un Vous ne devez pas changer votre alimentation habituelle.
contrôle doit être réalisé au cours de la semaine qui suit cette modification.
Sachez cependant que certains aliments riches en vitamines K peuvent
Vous discuterez avec le médecin en charge de votre traitement, de la modifier l’équilibre de votre traitement s’ils sont consommés en grande
fréquence des analyses sanguines, des modalités de la prise de sang et quantité. Il s’agit essentiellement de : choux, salades, pois, concombres,
des adaptations de traitements qui en découlent. cresson, haricots, épinards, navets.
Vous pouvez consommer des boissons alcoolisées (bière, vin) modéré-
La prise d’autres médicaments ment ; ne pas dépasser deux verres par jour. Des quantités plus
importantes d’alcools peuvent déséquilibrer votre traitement et vous
Sollicitez toujours l’avis de votre médecin avant de prendre un nouveau faire courir des risques inutiles.
médicament car les interactions avec les antivitamine K sont multiples
et peuvent être dangereuses. Elles concernent même des médicaments Le sport
de réputation anodine comme des complexes vitaminiques, certaines
préparations homéopathiques et l’acide acétylsalicylique (attention: Vous pouvez continuer à pratiquer sans restriction la plupart des sports
l’acice acétylsalicylique, le principe actif de l’Aspirine® est également sauf ceux qui exposent à des traumatismes violents. Les sports
présent dans de nombreux autres médicaments, notamment contre la d’endurance (vélo, jogging, natation, tennis…) peuvent être réalisés
douleur). sans difficulté particulière. Ne faites toutefois pas des efforts excessifs et
veillez à une bonne hydratation. En cas de doute sur la pratique d’un
Sachez que la prise d’autres médicaments peut déséquilibrer votre sport, interrogez votre médecin.
traitement anticoagulant, en le rendant soit inefficace, soit au contraire
excessif (risque d’hémorragie). En cas de douleurs banales (céphalées, Les hémorragies
douleurs dentaires, arthrose…), on préfère utiliser un dérivé du Ce traitement vous rend plus sensible aux hémorragies puisque votre
paracétamol (comme par exemple : Dafalgan®, Efferalgan®, Perdolan®, sang est rendu moins coagulable. Ce risque reste acceptable si votre
Panadol®, Curpol®…) ou si nécessaire un anti-inflammatoire traitement est bien équilibré. En cas de saignement anormal, consultez
non-stéroidien léger (comme par exemple: Naprosyne® ou Brufen®). immédiatement votre médecin.
23
Les interventions chirurgicales Le syndrome de la classe économique

Il peut arriver qu’une intervention chirurgicale soit nécessaire pendant la De longs déplacements en avion peuvent induire des accidents
durée de votre traitement anticoagulant. Informez immédiatement votre thromboemboliques, chez des personnes prédisposées. Les mesures de
chirurgien du traitement anticoagulant en cours. Dans la plupart des bon sens préconisées pour éviter ces incidents comportent une bonne
cas, l’intervention pourra être réalisée, mais imposera une adaptation de hydratation, des mouvements réguliers des pieds et chez certaines
votre traitement. Dans cette éventualité, vous devez consulter le personnes souffrant d’insuffisance veineuse, l’utilisation de bas de
médecin spécialiste qui a prescrit votre traitement pour discuter avec lui contention.
de l’adaptation de votre traitement anticoagulant dans la perspective de Si vous prenez actuellement des anticoagulants, rien ne doit être
cette intervention. modifié à votre traitement en cours. Il participera à cette prévention.
Si vous avez présenté dans le passé une thrombose veineuse et que
Les soins dentaires votre traitement anticoagulant est terminé, les mesures de prévention
décrites plus haut vous concernent tout particulièrement. Dans certains
Signalez à votre dentiste la prise d’anticoagulants. Certains soins cas, votre médecin vous recommandera de réaliser une injection
peuvent êtres réalisés sans modifier ce traitement ; d’autres imposent d’héparine de bas poids moléculaire 1 à 2 heures avant le vol (attention:
une réduction ou un arrêt des anticoagulants. Si le traitement ceci ne sera jamais réalisé en plus d’un traitement anticoagulant en
anticoagulant doit être modifié pour réaliser des soins dentaires, cours).
consultez votre médecin ou le centre spécialisé.
Situations inhabituelles
La grossesse et la contraception
Une douleur inhabituelle doit toujours requérir un avis médical.
Les antivitamine K sont formellement contre-indiqués pendant toute la
durée de la grossesse car ils peuvent induire des malformations foetales. Lorsque vous prenez des anticoagulants oraux, une chute importante ou
Si une grossesse devait survenir sous traitement, consulter un traumatisme peut avoir des conséquences inhabituelles ; en présence
immédiatement votre médecin car un autre traitement anticoagulant de tout symptôme anormal (douleurs abdominales, maux de tête…),
sera prescrit en remplacement, au cours de la grossesse. parlez-en à votre médecin.

Rappelons que dans la plupart des situations, les contraceptifs L’équilibre du traitement par anti-vitamine K peut être perturbé par une
oestro-progestatifs (la pilule classique) sont contre-indiqués après un maladie intercurrente (fièvre, diarrhées, vomissements, …).
accident thromboembolique (thrombose veineuse, embolie pulmonaire).
Il faudra donc discuter avec votre médecin traitant et avec votre
gynécologue d’autres méthodes contraceptives (mini-pilule progestative,
stérilet, …).