Vous êtes sur la page 1sur 83

CHAPITRE VI :

LES ADJUVANTS DU BETON

1
Adjuvant

Définition

L’adjuvant est un produit incorporé au moment du malaxage du béton à un


dosage inférieur ou égal à 5 % de masse du ciment dans béton, pour
modifier les propriétés du mélange à l’état frais et / ou à l’état durci.

Chaque adjuvant est défini par une fonction principale et une seule.

Un adjuvant peut présenter une ou plusieurs fonctions secondaires.


Adjuvant
Historique
Vers 1850 Découverte des ciments PORTLAND.
1910-1920 Apparition des HYDROFUGESet ACCÉLÉRATEURS à base de chlorure de calcium.

1930 Naissance des ENTRAÎNEURSD’AIR - ANTIGELS - PRODUITSDECURE.

1932-1934 Apparition des PLASTIFIANTS à base de lignosulfonates (sous produits de lafabrication


de la pâte à papier).
Naissancedes FLUIDIFIANTSà base de naphtalène (brevetés aux
USAen 1932) et dupremier FLUIDIFIANT(breveté en 1934) à base d’acide polyhydroxycarboxylique.
1950 Apparitiondes RÉDUCTEURSD’EAU à base de mélamines.
1964 Création de la COPLAen France (Commission Permanente des Liants hydrauliques et
desAdjuvants pour bétons).
1968 Création du SYNAD(SYndicat National desADjuvants pour bétons et mortiers). Mise

1972-1984 en place d’une certification par la marque NF,la liste est publiée par l’AFNOR.

1989 Apparition des SUPERPLASTIFIANTS de nouvelle génération à base depolyvinyl-


sulfonates.
1998 Naissance des superplastifiants à base de polyacrylates et ceux à base de
polycarboxylates.

3
Selon la Norme NF EN934 -2
Les Adjuvants pour béton, mortier et coulis sont classés selon 3
grandes catégories:
• ADJUVANTS MODIFIANT L’OUVRABILITE ET LA RHEOLOGIE DUBETON
Plastifiant / Réducteur d’eau
Superplastifiant / Haut réducteur d’eau

• ADJUVANTS MODIFIANT LA PRISE ET LEDURCISSEMENT


Accélérateur de prise
Accélérateur de durcissement
Retardateur de prise

• ADJUVANTS MODIFIANT DES PROPRIETES PARTICULIERES


Entraîneur d’air
Hydrofuges de masse
Rétenteur d’eau
4
Plastifiants Réducteurs d’eau

Définition

Adjuvants qui, sans modifier la


consistance, permettent de réduire la
teneur en eau du béton donné, ou
qui, sans modifier la teneur en eau,
en augmentent l’affaissement /
l’étalement, ou qui produisent les
deuxeffetsàla fois.

5
Plastifiants Réducteurs d’eau

Moded’Emploi
Produits introduits dans l’eau de gâchage.

Dosage indicatif : 0,15 à 0,4% selon le but recherché.


0,6 à 1,2% pour les «multi-dosages».

Effets secondaires: dosage > à 0,4% : retard et / ou air entraîné.

Respecter les dosages indiqués sur les fiches techniques des


! produits utilisés. Respecter les paramètres de formulation.

6
Plastifiants Réducteurs d’eau
Moded’Action
Cimen Eau
t
+ Etat dispersé du ciment
=
Ajout de
Grumeaux
plastifiant
Surface
Hydratée
Grain de ciment
Meilleure
hydratation

7
Plastifiants Réducteurs d’eau
Moded’Action

Suspension
d’eau et de
grains de ciment

Même suspension
après ajout de
0,5 % d’adjuvant
8
Plastifiants Réducteurs d’eau
Effets sur le Béton frais

• Amélioration de l’ouvrabilité.
• Maintien dans le temps.
• Diminution du ressuage.
• Diminution de la ségrégation.
• Amélioration de la pompabilité des bétons.
• Réduction du retrait hydraulique.

9
Plastifiants Réducteurs d’eau
Effets sur le Béton frais

• Amélioration de l’ouvrabilité.
• Maintien dans le temps.
• Diminution du ressuage.
• Diminution de la ségrégation.
• Amélioration de la pompabilité des bétons.
• Réduction du retrait hydraulique.

10
Plastifiants Réducteurs d’eau

11
Plastifiants Réducteurs d’eau

Effets sur le Béton durci

• Amélioration des performances mécaniques à court et à


long terme.
• Diminution de la porosité.
• Augmentation de la durabilité.
• Amélioration de la cohésion ciment/granulats.
• Amélioration de l’adhérence acier/béton.

12
Plastifiants Réducteurs d’eau
Domaines d’Applications
• Tousles bétons courants jusqu’à 30 MPa (gris, blancs, colorés).

• Le béton prêt à l’emploi.

• Le béton de préfabrication légère (blocs, pavés, dalles, …).

• Les bétons d’ouvrages d’art.

• Les bétons de voiries.

• Les bétons routiers.

• Les bétons de Génie Civil.

• Les bétons agricoles.


13
Superplastifiants Haut réducteurs d’eau
Définition

Adjuvants qui, sans modifier la


consistance, permettent de réduire
fortement la teneur en eau du béton donné,
ou qui, sans modifier la teneur en eau, fait
augmenter considérablement
l’affaissement ou l’étalement, ou les deux
effets à lafois.

14
Superplastifiants Haut réducteurs d’eau
Mode d’emploi

Produits introduits soit dans l’eau de gâchage, soit en cours de malaxage.

Dosage indicatif : 0,6 à 5 %selon le but recherché.

Respecter les dosages indiqués sur les fiches techniques


!
des produits utilisés. Respecter les paramètres de
formulation.

15
Superplastifiants Haut réducteurs d’eau

Mode d’action
Eau Ciment
Etat dispersé du ciment
+
=
Ajout de
Grumeaux superplastifiant

Surface Hydratée

Meilleure Grain de ciment


hydratation

16
Superplastifiants Haut réducteurs d’eau
Effets sur le béton frais
• Diminution de la teneur en eau.
• Amélioration de l’ouvrabilité.
• Maintien de l’ouvrabilité dans le temps (jusqu’à 2h30 –3h00à 20°C).

• Diminution du ressuage.
• Diminution de la ségrégation.
• Amélioration de la pompabilité des bétons.
• Réduction du retrait hydraulique.

17
Superplastifiants Haut réducteurs d’eau
Effets sur Béton durci.
• Amélioration des résistances mécaniques à court et long terme.
• Diminution du retrait (due à la réduction du rapport E/C et à
l’augmentation du rapport Granulat/Ciment).
• Amélioration de la compacité.
• Amélioration de la liaison béton / acier.
• Réduction de la porosité capillaire de la pâte de ciment.
• Diminution du coefficient de la perméabilité.

18
Superplastifiants Haut réducteurs d’eau
Domaines d’applications
• Les bétons de préfabrication. • Les bétons pour fondations
• Les bétons prêts à l'emploi. profondes.
• Les bétons pour ouvrages fortement
• Les bétons lourds et légers.
ferraillés.
• Les bétons d'ouvrages d'art.
• Les bétons soumis à des milieux
• Les bétons de dallages industriels. agressifs.
• Les bétons de bâtiment. • Les BHP, BTHP etBUHP.
• Les bétons précontraints. • Les bétons autonivelants - bétons
autoplaçants.
• Les bétons pompés.
• Les bétons architectoniques.

19
Superplastifiants Haut réducteurs d’eau
Domaines d’applications

20
Accélérateurs de prise

Définition

Adjuvants qui diminuent le temps de


début de transition du mélange pour
passerdel’étatplastiqueà l’étatrigide.

21
Accélérateurs de prise

Mode d’emploi

Produit introduit dans l’eau de gâchage.

Dosage indicatif : de 1 à 3 %du poids du ciment

Possibilité de l’employer sur site après transport moyennant une


homogénéisation soignée du béton.

Respecter les dosages indiqués sur les fiches


! techniques des produits utilisés. Respecter les
paramètres de formulation.

22
Accélérateurs de prise

Moded’action État de l’hydratation après 3 heures à 20 °C

Cristaux

Grains de ciment

Béton accéléré
Béton Accélération de la cristallisation
témoin des grains de ciment

23
Accélérateurs de prise
Résultats observés
Résistances
Accélérateur
deprise

Béton
témoin

Fin deprise

Début de prise
Fin deprise
Début de prise

0 1h 1h30 2h 3h 3h30 4h 5h 6h Temps

24
Accélérateurs de prise

Effets sur le béton

• Accélération de la prise du béton.


• Amélioration des résistances à court terme.
• Augmentation de la chaleurd’hydratation.

25
Accélérateurs de prise
Mode d’action

• Le bétonnage par temps froid.


• Le béton manufacturé (préfabrication).
• Le béton prêt à l'emploi (augmentation des cadences de
production sur chantier).
• Le béton à hautes résistancesinitiales.
• Le béton pour travaux en zones de marnage (cycle des marées).
• ...

26
Accélérateurs de durcissement
Définition

Adjuvants qui augmentent la vitesse


de développement des résistances
initiales du béton, avec ou sans
modificationdutempsdeprise.

27
Accélérateurs de durcissement

Mode d’emploi

Produitintroduit dans l’eau de gâchage.

Dosage indicatif : de 0,8 à 2 %du poids du ciment

Respecter les dosages indiqués sur les fiches techniques des


!
produits utilisés. Respecter les paramètres de formulation.

28
Accélérateurs de durcissement
Résistance
(MPa)
Résultats observés
Accélérateur
dedurcissement

40

Béton
témoin
30

20

10

0 2h 4h 10h 20h 30h 48h Temps

29
Accélérateurs de durcissement
Effets sur le béton
• Accroissement de la vitesse de montée en résistance du béton.
• Amélioration des résistances à court terme.

Domaines d’applications
• Tousles bétons nécessitant une résistance à courtterme.
• Les bétons pour décoffrages rapides.
• Les bétons précontraints.
• ...
30
Accélérateurs de durcissement
Accélérateurs de prise ou durcissement?
Accélérateur
dedurcissement
Résistances

Accélérateur
deprise

Béton
témoin

Fin deprise

Début de prise
Fin deprise
Début de prise

0 1h 1h30 2h 3h 3h30 4h 5h 6h Temps

31
Retardateurs de prise
Définition
Adjuvants qui augmentent le temps depuis le début de transition
dumélange,pourpasserdel’état plastiqueàl’état rigide.
Ils régulent le dégagement de chaleur due à l'hydratation du
ciment.
Le retard de prise favorise le transport du béton sur de
longuesdistances et la reprisede bétonnage.
La diminution de la chaleur
d’hydratation favorise le bétonnage
engrandemasse.

32
Retardateurs de prise
Mode d’emploi :

Produitintroduit dans l’eau de gâchage.

Dosage indicatif : de 0,2 à 0,5 %du poids du ciment

Respecter les dosages indiqués sur les fiches techniques


!
des produits utilisés. Respecter les paramètres de
formulation.

33
Retardateurs de prise
Moded’action
État de l’hydratation pendant 3 heures à 20 °C
Cristaux

Grains de
ciment

Béton témoin Béton retardé


Ralentissement de la cristallisation des
grains de ciment

34
Retardateurs de prise

Résistances Résultats observés


Béton témoin
Retardateur de prise

Fin de prise
Début de prise
Fin de prise
Début de prise

0 1 2 3 4 5 6 Temps
h h h h h h

35
Retardateurs de prise

Effets sur le béton

• Augmentation du temps de début et fin de prise.


• Maintien de l’ouvrabilité dubéton.
• Régulation de la chaleurd’hydratation.
• Amélioration des résistances à long terme.

36
Retardateurs de prise
Domaine d’applications
• Le bétonnage par temps chaud.
• Le transport sur longues distances.
• Les bétons pompés.
• Les bétons pour ouvrages de masse.
• Le coulage du béton en continu.
• ...
37
Hydrofuges de masse

Définition

Adjuvants qui permettent de limiter


la pénétration de l’eau dans les
poresetlescapillairesdubéton, sans
altérer ses qualités plastiques et
esthétiques.

38
Hydrofuges de masse

Mode d’emploi

Produit introduit dans l’eau de gâchage.

Dosage indicatif : de 0,5 à 2 %du poids du ciment.

Respecter les dosages indiqués sur les fiches techniques


!
des produits utilisés. Respecter les paramètres de
formulation.

39
Hydrofuges de masse

Résultats Observés

Sans Hydrofuge Avec Hydrofuge

40
Hydrofuges de masse
Effets sur le béton
• Obturation du réseau capillaire du béton.
• Limitation de la pénétration de l’eau.
• Augmentation de la durabilité.
Domaines d’applications
• Les bétons defondation.
• Les bétons deradier.
• Les bétons deréservoir.
• Les bétons manufacturés : bordures, pavés.
• ...
41
Entraîneurs d’Air
Définition
Adjuvants qui permettent
d’incorporer pendant le malaxage
une quantité contrôlée de fines
bulles d’air entraîné uniformément
réparties et qui subsistent après
durcissement.

42
Entraîneurs d’Air
Mode d’emploi
Produit introduit dans l’eau de gâchage.
Possibilité de le verser sur le sable humide à l’entrée du malaxeur.

Dosage indicatif : de 0,05 à 0,2 % du poids du ciment.

Pour les bétons devant résister aux cycles de gel / dégel, la teneur en air a
entraîné doit se situer entre 4 et 6 %.
Leur utilisation doit être contrôlée régulièrement à l’aide d’un aéromètre et
l’espacement entre les bulles doit être régulier et faible.

Respecter les dosages indiqués sur les fiches techniques des


!
produits utilisés. Respecter les paramètres de formulation.

43
Entraîneurs d’Air
Effets sur le Béton
• Protection contre les cycles de gel/dégel, sel de déverglaçage.
• Les bulles d’air améliorent l’ouvrabilité.
• Diminution de la ségrégation (moins deressuage).
• Mise en place facilitée.
• Amélioration de l’aspect du béton audécoffrage.
• Amélioration de la cohésion dubéton.

44
Entraîneurs d’Air
Domaines d’applications
• Les bétons d’ouvrages d’art exposés aux cycles gel/dégel (de préférence
associés à un superplastifiant).
• Les bétons extrudés.
• Les bétons routiers.
• Les Bétons marins.
• Les matériaux autocompactants (tranchées).
• Les bétons manufacturés exposés au gel (dalles, pavés).
• Quais et tous bétons soumis aux intempéries
• …
45
Entraîneurs d’Air
Domaines d’applications

46
Les grandes familles d’adjuvants
Le plastifiant réducteur d’eau Augmenter l’affaisement; réduire la teneur en
eau
Le Superplastifiant Augmenter Fortement l’affaisement;
haut réducteur d’eau réduire la teneur en eau

Le rétenteur d’eau Réduire la perte d’eau


Introduire des bulles de fines
L’entraîneur d’air bulles d’air qui subsistent après
durcissement
L’accélérateur de prise
Réduire le temps de prise

Le retardateur de prise Augmenter le temps de début de prise

L’hydrofuge de masse Réduire l’absorption capillaire du


béton durci.

47
Utilisations
Utilisations

48
Utilisations
• BAP/BAN
• BHP
• BUHP
• Béton Fibré
• Bétonnage par temps chaud
• Bétonnage par temps froid
• Béton Lourd
• Béton Léger
• Béton Hydrofugé
• Béton Immergé
• Béton de remblais
• Béton Coloré
49
L’évolution des bétons
AVANT Les Années Les Années Les Années
30 70 80

Béton BHP BUP BAP


Béton Ultra Performance Béton AutoPlaçant
classique Béton Haute Performance
&
BFUP
Résistance Béton Fibré Ultra Performance

30 à 60 MPa 100 à 150 MPa 230 MPa

1/5 camions de 38 t 1/12 camions de 38 t

Eprouvette béton
Ø : 16 cm
H : 32 cm
50
Les types de production de béton
Des compositions presque
égales sans se préoccuper des
différents types d’ouvrages à
Artisanale réaliser

Industrielle Bétonnière

Des bétons Normalisés:


• BCP: Béton à Composition Prescrite
• BPS: Béton à Propriétés Spécifiques

Centrale à béton

51
Béton Autoplaçant (BAP)

Béton très fluide, homogène et stable, qui se caractérise par sa


rapidité de mise en place.
Ce béton à compacité élevée et à perméabilité très faible permet
de supprimer la vibration et le ragréage. Il en résulte une
amélioration de la durée de vie des coffrages et un meilleur
enrobage des aciers.

Adjuvants les plus utilisés :


• Superplastifiants nouvelle génération.

52
BétonAutoplaçant

53
BétonAutoplaçant
Caractéristiques du BAP
Le béton autoplaçant facilite grandement la tâche des ouvriers lors de la mise en
place du béton. Ce type de béton peut s’écouler et se compacter simplement par
l’effet de la gravité qui est exercé sur lui. L’hyperfluidité facilite ainsi
le remplissage des coffrages et l’enrobage des éventuelles armatures, tout en
conservant une homogénéité.
Si on observe le tableau des classes de consistance, le BAP se situerait dans les
classes S4 ou S5. Autrement dit, c’est un béton extrêmement fluide. C’est ce qui
rend ce béton si révolutionnaire dans le monde de la construction ! Avec le béton
autoplaçant, plus besoin de système de vibration pour le mettre en place. Même
sans vibration, le béton auto-nivelant enrobe parfaitement le treillis soudé disposé
au fond du coffrage (aussi appelé “armature”, servant à armer le béton pour le
rendre plus résistant).
Une fois coulé dans le coffrage, le béton autonivelant offre, comme tout liquide,
une planéité idéale. De ce fait, il n’est pas nécessaire d’araser le béton, c’est-à-dire
de lisser sa surface au moyen d’une règle de maçon, d’une taloche à la main ou
encore d’un aplanissoir (les aplanissoirs sur perche vous permettent de lisser le
béton traditionnel en hauteur sur une grande longueur).

54
BétonAutoplaçant
Caractéristiques du BAP
Le béton autoplaçant facilite grandement la tâche des ouvriers lors de la mise en
place du béton. Ce type de béton peut s’écouler et se compacter simplement par
l’effet de la gravité qui est exercé sur lui. L’hyperfluidité facilite ainsi
le remplissage des coffrages et l’enrobage des éventuelles armatures, tout en
conservant une homogénéité.
Si on observe le tableau des classes de consistance, le BAP se situerait dans les
classes S4 ou S5. Autrement dit, c’est un béton extrêmement fluide. C’est ce qui
rend ce béton si révolutionnaire dans le monde de la construction ! Avec le béton
autoplaçant, plus besoin de système de vibration pour le mettre en place. Même
sans vibration, le béton auto-nivelant enrobe parfaitement le treillis soudé disposé
au fond du coffrage (aussi appelé “armature”, servant à armer le béton pour le
rendre plus résistant).
Une fois coulé dans le coffrage, le béton autonivelant offre, comme tout liquide,
une planéité idéale. De ce fait, il n’est pas nécessaire d’araser le béton, c’est-à-dire
de lisser sa surface au moyen d’une règle de maçon, d’une taloche à la main ou
encore d’un aplanissoir (les aplanissoirs sur perche vous permettent de lisser le
béton traditionnel en hauteur sur une grande longueur).

55
BétonAutoplaçant
Avantages et inconvénients

Avantages Inconvénients
•Absence de vibration pour sa mise en place
•Facilité et rapidité de la mise en œuvre
•Comme c’est un béton très
•Amélioration des conditions de travail suite à
fluide, le temps de séchage est
l’absence de nuisances sonores
plus élevé que pour un béton
•Excellent remplissage des coffrages
ordinaire
•Béton de qualité et surface plane, régulière
•Possibilité de bétonner des formes complexes

56
Béton Autonivelant (BAN)

57
Béton Hautes performances (BHP)
Béton caractérisé par une résistance en compression supérieure
à 60 MPa et par une faible porosité de leur matrice, ce qui
augmente fortement la durabilité.
Béton hyper fluide à l’état frais, il permet une grande facilité de
mise en œuvre et une amélioration des performances
structurelles, dues notamment à la présence de fumées de silice.

Adjuvants les plus utilisés :


Superplastifiants nouvelle génération.

58
Béton Hautes performances (BHP)

59
Béton Ultra Hautes performances (BUHP)
Il se caractérise par des résistances élevées, allant en compression de 130 à
200 MPaet enflexion de30à 45MPa(si ajout defibres métalliques), et parsa
ductilité. L’obtention de ces résistances est liée à une réduction très importante
de la porosité. Ce béton a une consistance hyper fluide qui permet un
remplissage aisé des coffrages. Il a des propriétés de durabilité
exceptionnelles en matière de résistance au gel et au dégel, aux sels de
déverglaçage, àla carbonatation et à l’abrasion.

Adjuvantsles plusutilisés :
• Superplastifiants nouvelle génération.

60
Béton Ultra Hautes performances (BHP)

61
BétonFibré
Béton à base de fibres (métalliques et/ou synthétiques) qui permet
de limiter la fissuration des ouvrages et d’améliorer la tenue au feu
des bétons. Il est particulièrement utilisé dans les dallages
industriels et dans les éléments préfabriqués.

Adjuvants les plus utilisés :


Superplastifiants – Haut réducteurs d’eau.
Entraîneurs d’air.

62
BétonFibré

63
Bétonnage par temps chaud
On parle de bétonnage par temps chaud lorsque la température
de l’air est comprise entre 20°C et 35°C environ.
Le bétonnage en ambiance chaude nécessite un choix correct
des matériaux ainsi qu’une protection des ouvrages par des
produits de cure (surtout aux tout premiers âges) et des
contrôlesrenforcés.

Adjuvants les plus utilisés :


•Retardateurs de prise.
•Superplastifiants – Haut réducteurs d’eau.
64
Bétonnage par temps chaud

65
Bétonnage par temps Froid
Onparle de mise en place de béton par temps froid lorsque la température du
béton descend en dessous d’un seuil critique (entre 5°C et 8°C selon les
classes de ciments).
Le bétonnage en ambiance froide nécessite un choix correct des matériaux
ainsi que des contrôlesrenforcés.

Adjuvantsles plusutilisés :
• Accélérateurs deprise.
• Accélérateurs dedurcissement.
• Réducteursd’eau (plastifiants et superplastifiants).
• Entraîneurs d’air.
66
Bétonnage par temps Froid

67
BétonLourd
Béton dont la masse spécifique des granulats est supérieure à celle des
granulats couramment utilisés (soit > 2,6 kg/dm3). Parmi les plus utilisés :
barytes, hématites, …
Il est particulièrement utilisé là où la densité du béton est prépondérante (>
3,5), parexemple encasdeprotection au rayonnement.

Adjuvantsles plusutilisés :

• Superplastifiants –Hautréducteurs d’eau.

68
BétonLourd

69
BétonLeger
Béton dont la masse spécifique des granulats est inférieure à celle des
granulats courammentutilisés (soit entre 1et 1,2 kg/dm3).
Parmi les plus utilisés : polystyrène, mousse, bois, vermiculite, ... Il est
particulèrement utilisé à des fins d’isolation ou d’allègement des structures
lors derénovations.

Adjuvantsles plus utilisés :

• Agents moussants.
• Agentsdecohésion.
• Entraîneurs d’air.
• Superplastifiants –Hautréducteurs d’eau.
70
BétonLeger

71
BétonLeger

72
BétonLeger
Exemples de dosages de bétons légers (avec des billes de
polystyrène)
Béton léger Béton léger Béton léger
300 kg/m3 800 kg/m3 1400 kg/m3

Ciment 150 kg 400 kg 400 kg


Sable 60 kg 330 kg 950 kg
Billes PSE 920 L 650 L 350 L
Adjuvants 1 à 3% 1 à 4% 1 à 4%
Eau de gâchage 75 L 170 L 170 L

73
Béton Hydrofugé
Béton utilisé là où la porosité du béton doit être la plus
faible possible (tunnels, piscines, stations
d’épuration,…).

Adjuvants les plus utilisés :


• Hydrofuges demasse.
• Superplastifiants –Haut réducteurs d’eau.
• Plastifiants –Réducteurs d’eau.

74
Béton Hydrofugé

75
BétonImmergé
Béton mis en œuvre sous l’eau et donc soumis à de fortes pressions dont il
faut tenir comptelors dela réalisation de l’ouvrage.
La composition doit être étudiée en utilisant en particulier des agents de
cohésion, répulsifs à l’eau, accroissant les forces d’attraction entre particules,
améliorant ainsi l’homogénéité dubétonet évitant son délavage.

Adjuvantsles plus utilisés :

• Agentsdecohésion.
• Plastifiants –Réducteurs d’eau.
• Superplastifiants –Hautréducteurs d’eau.

76
BétonImmergé

77
Béton de Remblais
Béton particulièrement destiné aux travaux de remplissage de tranchées et de
comblement de cavités, cuves de carburant abandonnées, marnières,
canalisations, etc., et aux stabilisations de chaussées. Grâce à sa fluidité il est
facile à mettre en œuvre : il peut être directement déversé de la toupie dans la
cavité oupompé si l’accès est difficile.

Adjuvantsles plus utilisés :


• Entraîneurs d’air.

• Superplastifiants –Hautréducteurs d’eau.

• Accélérateurs deprise.

78
Béton de Remblais

79
Béton de Coloré
Béton teinté dans la masse par addition de pigments variés,
naturels ou synthétiques. Utilisé essentiellement pour des
éléments en béton devant rester apparents et pour lesquels un
aspect décoratif et esthétique est recherché.

Adjuvants les plus utilisés :


• Plastifiants – Réducteurs d’eau.
•Entraîneurs d’air.
•Hydrofuges demasse.

80
BétonColoré

81
BétonColoré

82
Les Normes de Béton

La multitude de formulation de Béton, la diversité d’adjuvent ainsi


que celle des ciments conduit à une réglementation pour enlever
toute redondance et ambigüité.

BG10-D15-H

Type de Mise en œuvre du BPE Classe de


Aditif à la composition standard
•P : Avec POMPE Résistance du béton
•G : Avec GOULOTTE requise à 28 j •H=hydrofuge ;
•A=Accélérateur ;
Granularité du béton : Dmax •R=retardateur ;
•D25 : béton composé de gravette G2 et G1 •HA=hydrofuge +Accélérateur
•D15: béton composé de gravette G1 •HR=hydrofuge + retardateur
•T : Avec teinte

83

Vous aimerez peut-être aussi