Vous êtes sur la page 1sur 53

CIRCUITS

ELECTRIQUES
Pr. Mohammed Akherraz
Génie Electrique
EMI
Objectifs
 Compréhension des éléments et principes de base
des circuits électriques
 Familiarisation avec les lois et théorèmes
d’analyses des circuits électriques
 Acquisition du savoir faire dans le design des
circuits électriques
Contenu
 Variables des circuits électriques : tension, courant,
puissance, énergie
 Eléments des circuits électriques : Résistance,
Inductance, Condensateur, Model mathématiques,
sources indépendantes, sources dépendantes.
 Circuits résistifs : lois de Kirchhoff, diviseur de
tension, diviseur de courant, branchement série et
parallèle.
 Analyses de circuits électriques : méthode des
mailles, méthode des nœuds.
 Théorèmes des circuits électriques : transformation
des sources, superposition, Thévenin, Norton,
maximisation du transfert de puissance.
 Circuits réactifs : principe du stockage de l’énergie,
inducteur, condensateur.
 Réponse des circuits électriques du premier ordre:
réponse naturelle sans source et avec source
dépendante, réponse forcée avec source constante
et avec source variable, réponse des circuits avec
plusieurs sources.
 Circuits en régime alternatif sinusoïdal permanent :
sources sinusoïdales alimentant des circuits de
premier ordre, diagramme de phase, modélisation
en grandeur complexe, impédance et admittance,
lois de Kirchhoff et lois des circuits par le
diagramme de phase.
 Puissance et énergie en régime alternatif
sinusoïdal : puissance instantanée et moyenne,
puissance active, réactive et apparente, facteur de
puissance, puissance complexe.
 Circuits triphasés équilibrés : tensions triphasées,
combinaison des branchements étoile triangle, circuit
monophasé équivalent, puissance triphasé, mesure
de puissance, méthode des deux wattmètres.
 Analyses topologiques des circuits électriques :
concepts des graphes, arbres et super nœud,
analyse par mesh et mailles, sources indépendantes
et dépendantes.
1. Introduction
 Historique:
 1800 Pile Voltaique : A. Volta
 1820 Déviation d’une aiguille par courant électrique: H.
Oersted
 1821 Rotation magnétique : Faraday

 1843 1er Télégraphe : Morse

 1875 Invention du Téléphone : A. Bell

 1877 Eclairage : T. Edison

 1897 Decouverte de l’e- : Thomson

 1927 Télèvision
 1948 Transistor : Bell Lab
 1959 Circuit Intégré

 1980 1er cable fibre optique


SIU
 Système Internationale d’unités
 Adopté en 1960
 Mètre, Kilo, Seconde, Ampère, Kelvin, Mole (quantité de
substance), Candela (luminosité)
 Autres Unités en SI :
 Hz (1/s), N(Kgm/s2), Pa(N/m2), J(Nm), W(J/s), C(A.s),
V(w/A), F(c/v), Wb(v.s), H(Wb/A)
Définitions
Charge: matière est constituée d’atomes.
L’atome se compose de particules
fondamentales: e-, p, neutrons
Masse de l’électron: 9.10956 10-31Kg
Charge de l’électron: 1.60218 10-19C
Masse Proton et Neutron: 1840 m(é)
 Courant:

 Tension entre A et B: Travail nécessaire à une


charge d’1C pour passer de A à B

 1V=1J/C=1W/A
 Puissance: Taux de variation de l’énergie

p = dw/dt
p = v *i
 Convention récepteur:
* Courant entrant par la borne positive
 p>0 dispositif est un récepteur
 p<0 dispositif est un générateur
Eléments d’un circuit
 Dispositifs physiques: R, L, C, Moteur, Diode,
Transistor, ……
 Modèle mathématique: permet d’analyser le
comportement du dispositif dans un circuit
 Le modèle mathématique est la relation entre v et i
Sources indépendantes
 Tension: La tension délivrée est indépendante du
courant de la source

 Courant: Le courant délivré est indépendant de la


tension aux bornes de la source
Sources dépendantes
 La sortie de la source dépend d’une tension ou d’un
courant situé ailleurs dans le système électrique en
question.

 4 types de sources dépendantes:

STCT, STCC, SCCT, SCCC


Définitions:
 Eléments actifs: peuvent délivrer de l’énergie aux
dispositifs externes
 Eléments passifs: ne peuvent que recevoir de l’énergie
 Eléments réactifs: emmagasinent et restituent l’énergie
 Réseau électrique: Interconnexion de deux ou plusieurs
éléments électriques
 Circuit électrique: Réseau électrique qui contient au
moins une boucle fermée
 Réseau actif: contient au moins un élément actif
 Réseau passif: seulement des éléments passifs
Définitions:
 Nœud: point de jonction entre 2 ou plusieurs
éléments
 Trajet: ensemble de nœuds et d’éléments dans
lequel aucun nœud ne se rencontre plus qu’une fois
 Boucle: trajet fermé
 Branche: trajet qui relie deux nœuds
Circuit linéaire
 Circuit régie par des équations diff. à coef.
Constants

 Application du principe de superposition


Conditions de linéarité
1) Eléments constants (R, L, C, …….)
2) Eléments localisables

On a λ=c/f c  3 *10 8 m/s


Vitesse du champ magnétique
Si dimension du circuit <<< λ, le courant est le même
à un instant dans chaque section de l’élément
Or: f=50Hz λ=6000km
f=1MHz λ=300m
Lois expérimentales
 Loi d’Ohm: Etablie par le savant allemand George
Simon Ohm 1827

 Exemple: Court circuit R=0 v=0


Circuit ouvert R=∞ i=0
Lois expérimentales

 Lois de Kirchhoff: formulées par le savant allemand


Gustav Robert Kirchhoff en 1847

 KCL: la somme algébrique des courants d’un nœud


est nulle
 KVL: la somme algébrique des tensions d’une boucle
est nulle
Analyse des circuits simples:
 Circuit à une boucle:

1. Définir une direction du courant


2. Attribuer la polarité des tensions suivant la convention
récepteur
3. Appliquer KVL
4. Trouver les variables inconnues
 Circuit à une paire de noeud:

1. Définir la polarité de la tension


2. Attribuer la direction des courants suivant la
convention récepteur
3. Appliquer KCL
4. Trouver les variables inconnues
Exemples:
 1)

 2)
Associations des éléments
 Série: éléments traversés par le même courant
 Parallèle: éléments soumis à la même tension
 Sources de tension:
 Série : somme algébrique
 Parallèle: seulement sources identiques

 Sources de courant:
 Série : seulement sources identiques
 Parallèle: somme algébrique
Diviseur de tension et courant
 Tension

 Courant
Ch2: Techniques d’analyses des circuits
électriques
 Méthode des nœuds:
 i) Un circuit à N nœuds nécessite (N-1) équations
pour trouver N-1 tensions des nœuds
 ii) L’application directes des lois (Ohm, KVL, KCL)
n’est pas optimale
 iii) Objectif: Réduire le nombre d’équations à
résoudre
A. Circuit avec sources de courant
Approche à suivre:
 1. Choisir un nœud de référence
 2. Appliquer KCL aux nœuds restants

 3. Résoudre les équations et trouver les tenions des


nœuds
B. Circuits avec sources de tensions et
de courants
 La méthode des nœuds peut être utilisée en
introduisant les super nœuds.
 Un super nœud est constitué de deux nœuds reliés
par une source de tension dépendante ou
indépendante
Exemple 1:
KCL au super nœud:
 Courants sortants (Eléments passifs) =
Courants entrants (sources)
Exemple 2: Etapes à suivre
 1. Choisir un nœud référence
 2. identifier les super-nœuds
 3. Appliquer KCL à tous les nœuds et les super
nœuds
 4. Résoudre le système obtenu
Nœud et super nœuds
Transformation:
 Dans le cas ou la source de tension est en série avec
une résistance, on réduit le nombre de nœuds en
transformant la source de tension en source de
courant, comme suivant:
Transformation:
Exples: sources dépendantes
 Source de courant dépendante
 Source de tension dépendante
Méthode des mailles
 Une maille est une boucle qui ne contient pas une
autre boucle
 On définit une maille par un courant mathématique
qui la représente
Circuits avec sources de tensions:
Approche à suivre:

1. Attribuer un courant à chaque maille


2. Définir la polarité des tensions par la convention
récepteur
3. Appliquer KVL à chaque maille
4. Résoudre les équations obtenues
5. Déterminer les courants dans les branches
Formulation directe et formulation
systématique
 Formulation directe:

 Formulation systématique:

 (R de la maille i) (mailles adjacentes) = (V de maille i)


 L’exemple précèdent:
Circuits avec sources de courant:
 La méthode des mailles peut être utilisée en
introduisant les super-mailles
 Super maille est une maille crée par deux mailles
ayant une source de courant en commun
 La source de courant devient à l’intérieur de la
super maille
Approche à suivre:

1. Attribuer un courant à chaque maille


2. Créer une super maille suivant le périphérique des
deux mailles ayant une source de courant en
commun
3. Appliquer KVL autour des mailles et super mailles
4. Résoudre les équations obtenues
5. Déterminer les courants dans les branches
Remarque:
 La formulation systématique n’est pas valable pour
les super mailles
 On applique KVL autour de la super maille
Exemple:
 Maille 2:

 Super maille entre 1 et 3:

Vous aimerez peut-être aussi