Vous êtes sur la page 1sur 4

Tout d’abord, l’origine de la vie a commencé sous l’eau où les premiers organismes

ont pu s'accroître puisque l’eau agissait comme un écran solaire contre les rayons
UV. Ces minuscules bactéries se distinguent par leur étrange couleur mauve.
Celles-ci exploitaient l’énergie solaire pour vivre, mais elles n’utilisaient pas toute la
lumière. Donc, des rayons se sont infiltrés dans les profondeur et un nouveau type
de bactérie s’y est développé. Ces dernières se nourrissaient du rayon spectral
solaire qui restait, ce qui explique leur couleur verte. Ces microorganismes se
nomme les cyanobactéries et se sont les ancêtres de toutes les plantes que nous
connaissons. D’ailleurs, c’est parce qu’ils sont verts que les plantes le sont aussi.
Elles ont un avantages sur leur cousines mauves, car elles produisent de l’oxygène
et vont donc mettre la vie. Sans elles, la terre ressemblerait à Mars.

À cet égard, les plantes pompent dans la lumière des astres l'énergie qu’elles
remettent par la suite. Grâce à elles, une atmosphère propice à la vie a été créée et
l'évolution de tous les animaux ont été conditionné ainsi que celle de nos lointain
ancêtre. L’élément qui permet aux plantes de conquérir presque tous les milieux est
la lumière. En effet, la lumière du soleil traverse 150 millions de kilomètre pour entrer
dans la recette de la vie. Ces dernières prennent de l’énergie dans l’espace pour
produire de la nourriture. Ainsi, elles se sont imposées en se nourrissant du soleil et
en formant de la vie à partir de la lumière. Ce processus naturel nommé la
photosynthèse est primordial pour la vie sur terre. C’est comme ça que la naissance
de la vie a commencé il y a 3 milliards d’année. Puisque l'oxygène a été créé par les
ancêtre des plantes. En effet, il y a deux milliards et demi d’année, l'oxygène a
envahi l’atmosphère terrestre, il a libéré la terre de ses gaz toxiques et a exposé
pour la première fois le bleu du ciel. On appelle ce chamboulement la grande
oxydation. Aussi l’origine de la photosynthèse est la lumière, puisque les plantes
utilisent la photosynthèse pour pousser, mais aussi pour produire de l’oxygène. Étant
donné que dans toutes les feuilles de toutes les plantes qu’on connaît, se trouve les
héritiers directe des bactéries vertes originelles. Ainsi, chaque cellule possède des
chloroplastes. Les chloroplastes se ruent vers un jet de lumières, car c’est à
l’intérieur des chloroplastes que se produit la photosynthèse. Les rayons de soleil
sont composés de photons, de minuscule et rapide particule d’énergie
électromagnétique. Quand les photons entre en contact avec la surface de la feuille,
leur énergie est aspiré dans une espèce de puit qu’appelle; antenne collectrice.
Dans cette dernière, l’énergie de douze photons est exploité pour dénouer les
éléments composant une molécule d’eau. De ce fait, on obtient d’un côté de
l'hydrogène et de l’autre de l'oxygène. Ainsi, les plantes utilisent l'hydrogène pour
vivre et se développer et elles rejettent l’oxygène qu’elles n’ont pas besoin. De plus,
les plantes n’ont pas seulement besoin de lumière pour produire de l’oxygène à
travers la photosynthèse, il leur faut aussi beaucoup d’eau.
Par ailleurs, nous dépendons des plantes, car ce sont elles qui préservent la vie. À
l’époque, les plantes n’étaient pas capable de s’éloigner des rives et de s’implanter
dans des terrain durs et rocailleux. Alors, leur survie était menacé, mais les plantes
ont trouvé une solution miraculeuse. Elles vont s’équiper d’organe leur permettant
d’absorber de l’eau et des nutriments qu’on appelle; les racines. De ce fait, les
premières racines étaient différentes, cependant elles ont permis aux végétaux de
coloniser l'intérieur des terres. Ainsi, les racines sont apparues il y a environ
quatre-cents-dix million d’année, elles ont permis aux plantes de s’établir sur une
planète rocailleuse. Pour se faire, les racines brisent la pierre et créés un terreau
favorable aux développement de plantes. De cette façon, cette colonisation va
bouleverser toute la vie sur terre, car elles peuvent enfin s’affranchir des zones
d’eaux grâce à leur racine et aux sols qu’elles créés en s’implantant à l’intérieur des
terres.

Ensuite, on considère que les limules sont des fossiles vivants, car elles existent
depuis bien plus longtemps que la plupart des espèces sur terre. Un des facteurs
déterminant de leur survie est leur branchie qui est semblable a des poumons qui
leur permettent de rester hors de l’eau pendant plusieurs jours. C’est grâce à ces
branchies lamelleuses que les limules peuvent sortir de l’eau. En effet, elles peuvent
y survivre tant que leur branchie sont humides. Elles ont donc le temps de venir
pondre leur oeuf dans le sable. Ces derniers font partie des organismes à être sortie
de l’eau. Ils ont alors été suivi par les amphibiens et les insectes. Ainsi, c’est
l’oxygène qui leur permet d’évoluer sur cette surface, pourtant il y a quelque chose
d’autre qui les motivent. En effet, ces derniers veulent se nourrir des plantes puisque
le principale but de la photosynthèse est de produire des glucides. Effectivement, ce
sucre est indispensable à la survie des plantes, mais il représente également une
source de nourriture pour les animaux. Pour le fabriquer, les plantes ont besoin d’un
soupçon d’eau, d’une pincée de gaz carbonique de l’air et d’une pointe d’énergie
solaire. Tous ces ingrédients sont regroupés dans les chloroplastes, là où la lumière
sépare l’oxygène et l’hydrogène contenu dans l’eau. Ensuite, les plantes assemble
cet hydrogène à du gaz carbonique et c’est comme ça qu’elles obtiennent du sucre.
De plus, en exposant une plante à du gaz carbonique contenant un marqueur
radioactif, on assiste en direct à la fabrication du sucre. Dès que le gaz carbonique
est absorbé par les cellules de la plante, celle-ci se met à briller. C’est à ce
moment-là que la photosynthèse transforme le gaz carbonique en sucre. Puis, cela
ne prend pas plus que 15 minutes pour que le sucre soit entreposé dans les racines.
La plante s’en servira pour grandir et se développer.

Par la suite, il y a 400 millions d’années, le règne des plantes sans feuilles est
florissant, mais une importante modification dans l’atmosphère va mettre menacé la
survie des végétaux. Bien entendu, la forme des plantes en ressortira changé, mais
aussi toute la vie sur la planète. Il y a 360 millions d’années, une plante trouve une
solution ingénieuse. En effet, au début le niveau de gaz carbonique était très élevé
puis il a brutalement baissé. Les plantes étaient malmenés par la raréfaction de ce
gaz essentiel pour elles. Alors, pour éviter l'asphyxie et pour pouvoir absorber plus
de gaz carbonique d’un coups, les plantes se sont munis de prolongement qu’on
appelle les feuilles. Les feuilles sont la solution aux troubles respiratoires des
plantes. Puisqu’elles ont une surface 100 fois plus grande, les végétaux vont pouvoir
absorber beaucoup plus de gaz carbonique. Ainsi, pour la première fois l’ombre sur
terre est épargné par une voûte élégante qui ressemble à celles formée par des
fougères arborescentes. Ces fougères sont des modèles des premières plantes qui
ont formé des feuilles. Sur la face inférieure des feuilles de fougères, se trouve un
appareil respiratoire compliqué. Il est formé d’imperceptible trou qu’on appelle des
stomates. Grâce à eux, une fougère peut absorber jusqu’à 5 litres de gaz carbonique
par jour. C’est donc l’apparition des feuilles avec leur stomates qui sauvent les
plantes de l’asphyxie, mais les feuilles permettent également aux plantes de capter
plus de lumière.

Ainsi, chaque plante veut à tout prix posséder les rayons du soleil. Ces disputes sont
la base d’un nouveau type de plante qui va avoir d’épatantes conséquences sur la
planète. Il y a plus de 300 millions d’années, existait les lépidodendrons qui
constituaient les premières forêts tropicale de la planète. On trouve alors ces forêts
dans les marécages des régions tropicales. Toutes ces nouvelles feuilles libèrent de
l’oxygène au point qu’à l’époque, il y avait presque deux fois plus d’oxygène dans
l’air qu’il n’y en a aujourd’hui. Cela a des conséquences pour les animaux surtout
pour les insectes et leur semblables puisque les invertébré n’ont pas de poumon,
mais des tubes respiratoires. De ce fait, l’oxygène arrive aux organes interne par
simple diffusion. Alors, la taille de ces animaux est limité par le taux d’oxygène
présent dans l’air, mais les première forêt font augmenter cette teneur en oxygène.
Donc, les luxuriants de forêt tropicale de cette période ont libéré de grosse quantité
d’oxygène dans l’atmosphère, cela peut expliquer la très grande taille atteinte par
certaine créature à l’époque.

Donc, il y a 230 millions d’années, un nouveau groupe jaillit de ces funèbres forêts
marécageuses qu’on appelle; les dinosaures. Les dinosaures dévastaient les
feuillages des forêts. Pour la première fois de son existence, le règne végétale est
menacé par une autre dynastie. Alors pour protéger leur précieuse feuilles, les
plantes se sont dotés d’un véritable entrepôt de défense. Elles s’équipent d’armes
visibles comme les aiguilles et les épines, toutefois certaines plantes vont plus loin et
cultivent des armes chimiques. Cependant, les plantes ne s’arrêtent pas là, elles
utilisent une nouvelle stratégie qui ne s’agit pas d’un moyen de défense mais plutôt
d’un moyen de communication. En effet, lorsqu’elles sont attaquées, certains
végétaux dégage une toxine qui repoussent les herbivores. De plus, les plantes sont
capable de prévenir leur semblable qu’elles se font manger. Selon une expérience
faite, ils ont remarqué que lorsqu’une plante est attaquée, ses feuilles libèrent un gaz
invisible qui déclenche un changement biologique chez celle-ci, mais aussi chez les
autres plantes à côté pour qu’elles se mettent en mode défensive. Finalement, le
bois permet aux plantes de s’élever de plus en plus haut. Il y a de cela 70 millions
d’années, les aïeuls des conifères se sont mis à pousser de plus en plus. Ainsi, les
séquoias géants sont énormes et peuvent aller jusqu’à des hauteurs extraordinaires
et ceci est dû au fait qu’ils vivent plusieurs milliers d’années. Donc, après qu’un
astéroïde a éliminé les dinosaures, un tout nouveau groupe de plante qu’on appelle
les fleurs va apparaître. Ils vont changer la relation entre les animaux et les plantes
et transformer notre planète. Il vont influencer l’histoire de l’humanité et même
donner naissance à la civilisation.