Vous êtes sur la page 1sur 21

Bitsch Quentin

TS1ETA

Architecture des réseaux de 
transport HT

Janvier 2011
Qu’est ce que c’est?

Les lignes à haute tension sont les principales 
Lignes de transport d’électricité.

Elles peuvent être aériennes, souterraines et même
 parfois sous­ marines.

Elles servent au transport sur les longues distances
de l’électricité produite par les diverses centrales
électriques, ainsi qu’à l’interconnexion des réseaux 
électriques.
Pourquoi utiliser de la haute 
tension?
Le choix d’utiliser la haute tension s’impose dès qu’il s’agit
de transporter l’énergie électrique sur des distances
supérieures à quelques kilomètres.

Le but est de réduire les pertes en ligne.

Ces principales pertes sont dues à l’effet Joule qui ne
dépend que de 2 critères.

La résistance de la ligne et le courant dans la ligne.
Explication
Pour avoir quasiment la même puissance
transmise  par les centrales électriques , on
élève la tension et donc par la
relation ci­dessous le courant diminue.

                    P=U*I
                                   

 Cst    Augmente     Diminue  Et donc si le courant diminue, 
             par la relation ci­dessous les pertes 
             joules diminues fortement.
          Pjoules = R*I²

                Diminue                Cst Diminue
Ordre de grandeur
Les tensions faisant partie du domaine 
« Haute tension B » qui ont des valeurs 
supérieures à 50 kV varie suivant les 
pays. 

Schématiquement, dans un pays on 
trouvera des tensions de l’ordre de:

63kV à 90kV pour les distributions urbaines 

110kV à 220kV pour les connexions des 
régions

345kV à 500kV pour les principales 
interconnexions nationales
Quelques chiffres
Ligne Pays Tension réseau Année

Lauchhammer ­ Riesa Allemagne 110 kV 1912

Braunweiler ­ Ludwigsbourg Allemagne 220 kV 1929

Boulder Dam ­ Los Angeles Etats­Unis 287 kV 1932

Harsprånget ­ Halsberg Suède 380 kV 1952

Moscou ­ Volgograd Russie 525 kV 1960

Montréal ­ Manicouagan Canada 735 kV 1965

Broadford ­ Baker États­Unis   765 kV   1969

Ekibastouz ­ Kökchetaou Kazakhstan 1 150 kV 1985

Suvereto ­ Valdicciola Italie 1 050 kV 1981­1995

Minami ­ Niigata Japon 1 100 kV 1993


Lignes à courant continu
Il existe des lignes Haute tension à courant 
continu, elles sont utilisées surtout pour 
des lignes sous­marines et des lignes 
enterrés.

Le transport se fait en courant continu pour 
des raisons de fiabilité, d’encombrement et 
d’économie.

  Un exemple détaillé:
Il existe une liaison France Angleterre (IFA 
2000), elle est composée de deux paires 
de conducteurs dont le potentiel par 
rapport à la terre est de +270kV et    
­270kV. Soit une différence de potentiel de 
540kV. Elle a une puissance de 200MW et 
une distance de 78Km.

Exemples de lignes d'interconnexion possible 
en HVDC 
Explication et ilustration
Une liaison HVDC est, la plupart du
 temps, insérée dans un système de
 transmission en courant alternatif. 
Elle est donc constituée de trois éléments :
un redresseur, 
une ligne de transmission, 
un onduleur. 
Généralement, le redresseur et l'onduleur son
 symétriques et réversibles 
(c'est­à­dire qu'ils peuvent échanger leur rôle).

Redresseur entre les réseaux d'Hydro One et
 d'Hydro­Québec au poste Outaouais de 

TransÉnergie, à L'Ange Gardien, Québec  
Illustration
Connexions sous­marines HVDC en
 Europe (à l'exception des lignes de faible
 puissance pour des plates­formes et de
 lignes de service). 
Légende: Vert = projet approuvé, 
Rouge = existants, Bleu = Options à l'étude 
Composants d’une ligne haute­
tension aérienne
Pylônes

Pylone Muguet Pylônes Trianon Poteaux métallique ou


Pylônes Chat 225kV
Hauteur et poids moyen Hauteur et poids moyen Poteaux en béton
Hauteur et poids moyen
54m en 400KV (33t) 35m en 400kV (21t) Hauteur et poids moyen
35m (6t)
42m en 220KV (15t) 25m en 225kV  (12t)  30m (17t)

Les pylônes permettent un transport aérien d’électricité, ils sont composés en 
général de treillis d’acier.
Leur fonction est de maintenir les conducteurs à une distance suffisamment 
éloignée de tout obstacle et surtout du sol.

Ils permettent aussi et surtout une sécurité et un isolement par rapport à la 
terre. En effet, les câbles étant nus pour limiter le coût et le poids des lignes.
Conducteurs
Les énergies transportées sont 
    principalement sous forme triphasées,
    on trouvera au moins 3 conducteurs par lignes.
    Les conducteurs en cuivre sont de
    moins en moins utilisés. En général 
    les conducteurs sont conçus avec un alliage d’aluminium.
On utilise de l’aluminium qui possède certes moins de conductivité, 
mais qui est avantageux pour son poids permettant une réduction 
de pylônes très coûteux. 
Les conducteurs sont nus, et la section d’un conducteur est d’en 
moyenne 500mm².
Il faut ajouter qu’il y a deux conducteurs par phase soit 1000mm² 
par phase.
On utilise deux conducteurs par phase à cause des effets de peaux 
ce qui provoque donc des pertes supplémentaires.
Isolateurs
L’isolation entre les conducteurs 
et les pylônes est assurée par 
des isolateurs.
Ceux­ci sont composés 
principalement de verre ou de
céramique mais il existe aussi
des isolateurs en matériaux
synthétiques.
Les isolateurs en verre ou en 
céramique sont en général sous
forme d’assiette. Leur association provoque ainsi une chaine 
d’isolateur.
Sur une ligne 400kV, les conducteurs sont isolés des pylônes par une 
chaine d’isolateur composée par 19 assiettes. Ce qui fait à peu près 
20kV par assiette.
Balises
Permettent  la localisation des 
lignes pour  la circulation 
aérienne. 
Câble de garde
Câble de garde
Les câbles de garde ne 
transportent pas de 
courant.
Ils jouent le rôle de 
paratonnerre.  
Ils attirent les coups de 
foudre et évitent le 
foudroiement des lignes .
Lignes souterraines
Résistance de la ligne
Relation :
Afin de limiter les pertes en ligne
 on souhaite que la résistance soit 
la plus faible possible.

   R étant la résistivité des câbles  La résistivité du cuivre:
L étant la longueur de la ligne  1.72*10^­8 Ω/m
    S étant la section du conducteur  La résistivité de l’aluminium:
3*10^­8 Ω/m 
Section
La section des conducteurs est en moyenne de 500mm².
Le transport d’une phase se fait à l’aide de deux 
conducteurs de même section 
ce qui équivaut à un câble d’une section de 1000mm².

Mais il plus avantageux d’utiliser deux câbles au lieu de 
un seul à cause des effet de peaux.
Effet de peaux
L’effet de peau se produit dans tous les conducteurs 
parcourus par un courant électrique alternatif.
Ce phénomène est accentué plus la fréquence de la 
tension est élevée. 
L’effet de peau signifie que le courant électrique ne 
circule pas uniformément dans toute la section du 
conducteur.
C’est comme si la section du conducteur était plus petite, 
ce qui provoque alors une résistance plus élevé et donc 
des pertes joules plus importantes.
Pour éviter ce phénomène il y a plusieurs possibilités 
mais dans le cas de la Haute tension seul la division des 
conducteurs est appropriée.
Pertes de puissance
Malgré les efforts pour réduire la 
résistance et donc les pertes ,
il y a toujours des pertes non 
négligeables.

En France 13TWh par an 

Les deux solutions retenues pour 
réduire les pertes sont donc:

­Augmenter le nombre de conducteur
­Réduire le courant dans les lignes
Sources
• Wikipèdia
• Google
• RTE (www.rte­france.com)
• www.electrosup.com

Vous aimerez peut-être aussi