Vous êtes sur la page 1sur 22

24/12/2018

Master 2 CCA – ENCG Plan du cours


 Chapitre 1: Généralités et définitions
Certification des Comptes  Chapitre 2: Cadre légal de référence et
définition de la mission du CAC
 Chapitre 3: La démarche d’audit
 Chapitre 4: les techniques d’Audit

Cours préparé par:


Mr Hicham Rafouk

Passer à la Passer à la
première page première page

Objectifs du cours Chapitre 1


 Connaître l’environnement professionnel Généralités et définitions
 Acquérir les bases d’exercice professionnel et
du code de déontologie
 Comprendre la mission, le rôle et la démarche
du Commissariat aux Comptes
 S’initier aux missions spéciales du CAC

Passer à la Passer à la
première page première page

1
24/12/2018

Introduction Normes et Référentiels


 Selon la norme ISO 9000, l’audit est « un processus  L’objectif des normes est d’informer les auditeurs du
méthodique, indépendant et documenté permettant de niveau minimal acceptable pour répondre aux
recueillir des informations objectives pour déterminer responsabilités professionnelles. (Bonnes pratiques
dans quelle mesure les pratiques observées satisfont d’Audit)
aux référentiels du domaine concerné »
 Définition OEC: un audit consiste à examiner, par
sondages les éléments probants justifiant les données
contenues dans les comptes. Il consiste également à
apprécier les principes comptables suivis et les
estimations significatives retenues pour l’arrêté des
comptes et à apprécier leur présentation d’ensemble.

Passer à la Passer à la
première page première page

Introduction Chapitre 2:
 les normes de l’IFAC : "L’audit (financier) a pour
objectif de permettre à l’auditeur d’exprimer une
Cadre légal de référence et définition de la
opinion selon laquelle les états financiers ont été mission du CAC
établis, dans tous leurs aspects significatifs,
conformément à un référentiel comptable défini."

Passer à la Passer à la
première page première page

2
24/12/2018

Cadre légal de référence CAC


 Le code de commerce  Le commissariat aux comptes est une profession
règlementée par le code de commerce
 La loi 17-95 relative aux SA
 Le CAC ne peut accepter un mandat que s’il
 La loi 15-89 réglementant la profession respecte le code de déontologie
et instituant un ordre professionnel  Organe de contrôle de la profession: Ordre des
 Le Règlement intérieur Experts Comptables
 Les normes d’Audit Légal et
Contractuel

Passer à la Passer à la
première page première page

CAC Les principes déontologiques


 Le commissariat aux comptes est une profession Les principes Fondamentaux du comportement:
libérale au service de l’économie. Il peut être  Intégrité
exercé soit en nom propre, soit sous forme de  Impartialité
société
 Indépendance et prévention des conflits d’intérêts
 L’Assemblée Générale choisit librement son CAC.
La durée du mandat est de 3 ans, renouvelable  Scepticisme professionnel et esprit critique
 Les établissements financiers, les sociétés cotées  Compétence
en bourse et les sociétés devant présenter des  Confraternité
comptes consolidés doivent nommer deux CAC  Secret professionnel et discrétion

Passer à la Passer à la
première page première page

3
24/12/2018

Les principes déontologiques Mission Générale du CAC


Les situations interdites:  Les commissaires aux comptes certifient, en
 Il est interdit au commissaire aux comptes de justifiant de leurs appréciations, que les comptes
fournir à la personne ou à l’entité dont il certifie annuels sont réguliers et sincères et donnent une
les comptes tout conseil ou toute prestation de image fidèle du résultat des opérations de
services n’entrant pas dans les diligences l’exercice écoulé ainsi que de la situation
directement liées à la mission de commissaire aux financière et du patrimoine de la personne ou de
comptes, telles qu’elles sont définies par les l’entité à la fin de cet exercice.
normes d’exercice professionnel

Passer à la Passer à la
première page première page

Les missions du CAC Missions Spécifiques aux CAC


 Une mission générale découlant d’un mandat de 3  Rapport sur les comptes consolidés
ans qui comprend une certification de comptes et  Augmentation du capital libéré par compensation des
des vérifications et informations spécifiques créances
auxquelles peuvent d’ajouter  Suppression du droit préférentiel de souscription
 Emissions d’obligations convertibles en actions
 Des diligences directement liées (DDL)
 Réduction du capital
 Des interventions définies par la loi ou le règlement
 Conversion d’actions ordinaires en actions à dividende
 Des missions connexes: prioritaire
 Commissariat aux apports, à la fusion, à la
transformation, etc,

Passer à la Passer à la
première page première page

4
24/12/2018

Les dispositions relatives à Référentiel pour les missions


l’exercice des missions d’audit et les services connexes
 Obligation de moyens  Les services connexes comprennent :
 Importance du jugement personnel  Les missions d’examen limité ISA 910 ;
 Les missions d’examen sur la base de procédures
 Travail en équipe et intervention personnelle convenues ISA 920 ;
 Caractère permanent de la mission  L’examen d’informations prévisionnelles ISA 810 ;
 Non immixtion dans la gestion  Les missions d’audit spéciales ISA 800 ;
 Les missions de compilation d’informations financières
ISA 930.

Passer à la Passer à la
première page première page

Référentiel pour les missions Référentiel pour les missions


d’audit et les services connexes d’audit et les services connexes
 Le cadre conceptuel des normes internationales  Audit: Assurance élevée mais non absolue
d’audit (ISA) énumère les différentes missions  Examen limité: Assurance modérée
définies par l’IFAC (Fédération Internationale des  Procédures convenues; pas d’assurance
Experts Comptables). Il distingue :  Compilation: pas d’assurance
 L’audit (des états financiers ou d’autres
informations)
 Les services connexes que l’auditeur est amené à
accomplir.

Passer à la Passer à la
première page première page

5
24/12/2018

Responsabilités du CAC Responsabilités du CAC


 La responsabilité civile :  La responsabilité disciplinaire :
Le commissaire aux comptes est tenu responsable Le commissaire aux comptes doit respecter les
tant à l’égard de la société que des tiers, des droits de la réglementation de l’OEC.
conséquences dommageables, des fautes et
négligences commises dans l’exercice de sa
fonction, Il est civilement responsable des
infractions,

Passer à la Passer à la
première page première page

Responsabilités du CAC Les vérifications spécifiques


 La responsabilité pénale :
Si le commissaire aux comptes peut engager sa respons Les obligations de contrôles et d’informations
abilité civile par une faute d’imprudence et de négligence, spécifiques prévues par la loi sont les suivantes :
sa responsabilité pénale ne peut l’être que s’il a  Conventions réglementées (Art.58,59,61 et 97)
véritablement commis un délit pénal (sa mauvaise foie  Actions des administrateurs (Art.47 et 85)
devra être prouvée).
 Egalité entre actionnaires (Art.166 alinéa 2)
Le commissaire aux comptes risque une responsabilité
pénale dans les cas suivants:  Rapport de gestion (Art.166 alinéa 1)
 Infractions relatives aux incompatibilités,  Documents adressés aux actionnaires (Art.166
 Le délit d’informations mensongères, alinéa 1)
 Infractions relatives à la souscription du droit  Acquisition d’une filiale, prise de participation et
préférentiel des actionnaires, de contrôle (Art.172)
 La violation du secret professionnel, Passer à la Passer à la
première page première page

6
24/12/2018

Conventions réglementées Conventions réglementées


 Conventions réglementées (Art.58,59,61 et 97)  Conventions réglementées comprennent:
Le commissaire aux comptes présente sur les 2- les conventions dans lesquelles l’intéressé est
conventions réglementées un rapport spécial destiné indirectement concerné ou celles conclues par
à informer les actionnaires ou les associés appelés à personnes interposées
les approuver. Le commissaire aux comptes n’a pas
l’obligation de rechercher les conventions ; il 3- Les conventions intervenant entre la société et
examine celles dont il a eu connaissance, c’est-à- une entreprise dans laquelle l’un des intéressés est
dire dont il a été avisé ou qu’il a découvertes à propriétaire, associé indéfiniment responsable,
l’occasion de ses contrôles habituels. gérant, administrateur ou directeur général ou
directeur délègue de l’entreprise.

Passer à la Passer à la
première page première page

Conventions réglementées Conventions réglementées


 Conventions réglementées comprennent: Quelques exemples de conventions
1- conventions conclues directement entre la société réglementées:
et:  Cas des rémunérations des dirigeants:
 Un administrateur  Rémunérations exceptionnelles administrateurs
 Directeur général  Jetons de présence
 Son directeur général délégué,  Contrat de travail dirigeants
 Ses directeurs généraux délègues,  Les conventions dans un groupe
 Actionnaire détenant plus de 5% du capital, ou des  Abandon de créances
droits de vote,  Subventions
 Un membre du directoire ou du conseil de  Prêt sans intérêts
surveillance,
Passer à la Passer à la
première page première page

7
24/12/2018

Conventions réglementées Cessation des fonctions


Procédures d’information et d’approbation autour
des conventions réglementées :  La survenance de la fin du mandat (il n’y a pas
1. L’intéressé informe le Conseil d’administration (ou le
de tacite reconduction)
conseil de surveillance) dés connaissance d’une
convention à laquelle l’article 56 est applicable.  Le décès ou la radiation du CAC
2. Le Président du conseil d’administration (ou de  Démission
surveillance) statue sur l’autorisation demandée sans que
l’intéressé ne puisse prendre part au vote.
 Relèvement judiciaire de fonction
3. Le Président du conseil avise le CAC de toutes les
conventions autorisées dans un délai de 30 jours à compter
de leur date de conclusion.
4. Le président soumet celle-ci à l’approbation de la
prochaine assemblée générale ordinaire.
5. Le CAC présente sur ces conventions un rapport spécial à
l’assemblée qui statue sur ce rapport. Passer à la Passer à la
première page première page

Trois types de conventions Cessation des fonctions


Démission
 Conventions réglementées Le CAC a le droit de démissionner pour des
 Conventions libres motifs légitimes
 Cessation définitive de l’activité
 Conventions courantes
 Motif personnel impérieux, notamment l’état de
 Conventions normales
santé
 Conventions interdites
 Difficultés rencontrés dans l’accomplissement,
 Emprunts- Découverts- Avances sous toutes lorsqu’il n’est pas possible d’y remédier
formes
 Survenance d’un évènement de nature à
 Avals et cautions compromettre le respect des règles applicables
 Exceptions à la profession, et notamment à porter atteinte à
 Personnes morales dans certains cas l’indépendance ou l’objectivité du CAC
 Etablissements bancaires ou financiers
Passer à la Passer à la
première page première page

8
24/12/2018

Définitions
Chapitre 3:  1- Intégralité (Exhaustivité): L’auditeur doit vérifier si
toutes les opérations (actifs, dettes et transactions) ont
La démarche du CAC été enregistrées dans les comptes annuels, et que tous
les faits importants y ont été mentionnés.
 2- Exactitude L’objectif d’exactitude signifie que toutes
les opérations réalisées par l’entreprise doivent être
enregistrées dans les comptes pour leurs montants
exacts (arithmétiquement et conformément aux principes
comptables).
 3- Evaluation Cet objectif d’évaluation signifie que toutes
les opérations comptabilisées doivent être évaluées
conformément aux principes et méthodes d’évaluation
généralement admis. (bonne méthode, application de
Passer à la
première page
manière constante). Passer à la
première page

Définitions Définitions
 La finalité de la mission d’audit financier est divisée  4- Existence ou réalité Cet objectif signifie : - Pour les
en sept (07) objectifs d’audit énumérés ci-dessous, éléments matériels (immobilisations stocks…) une réalité
appelés aussi assertions d’audit. ou existence physique ; - Pour les autres éléments
(actifs, passifs, charges et produits), la traduction
d’opérations réelles effectuées (par opposition à des
 Assertions : critères dont la réalisation conditionne opérations fictives).
la régularité, la sincérité et l'image fidèle des  5- Séparation des exercices (Cutoff) Il vise une bonne
comptes. démarcation entre les exercices successifs. Il s’agit de
rattacher à chaque exercice tous les produits et les
charges qui le concernent (nés de l’activité de cet
exercice) et ceux-là seulement.

Passer à la Passer à la
première page première page

9
24/12/2018

Définitions Définitions
 6- Droits et obligations Les actifs ou les dettes se  le « risque inhérent » est la possibilité que le solde d’un compte ou
rapportent à l’entité à une date donnée (en vertu de qu’une catégorie d’opérations comporte des anomalies significatives
isolées ou cumulées avec des anomalies dans d’autres soldes ou
droits réellement acquis ou d’obligations effectivement à catégories d’opérations, nonobstant les contrôles internes existants,
sa charge. (Vérifier les titres de propriété, les actes et
conventions).  Le risque inhérent correspond à la possibilité que, sans tenir compte
 7- Présentation et information Cet objectif de du contrôle interne qui pourrait exister dans l'entité, une anomalie
présentation et d’information signifie que les opérations significative se produise dans les comptes
sont présentées dans les comptes conformément aux
règles comptables généralement admises en la matière,
appliquées de façon constante. En outre, il signifie que
les états financiers sont accompagnés de toutes les
informations : -
 Requises par les textes, et
 - Nécessaires à leur compréhension. Passer à la Passer à la
première page première page

Définitions Définitions
 Ainsi, présentée la démarche d’audit est qualifiée de  le « risque lié au contrôle » est le risque qu’une anomalie dans un
solde de compte ou dans une catégorie d’opérations, prise isolément
« Audit Objective Driven ». ou cumulée avec des anomalies dans d’autres soldes de comptes ou
 le « risque d’audit » est le risque que le commissaire d’autres catégories d’opérations, soit significative et ne soit ni
prévenue, ni détectée par les systèmes comptable et de contrôle
aux comptes exprime une opinion incorrecte du fait interne et donc non corrigée en temps voulu,
d’anomalies significatives contenues dans les
comptes et non détectées. Il se subdivise en trois  Le risque lié au contrôle correspond au risque qu'une anomalie
composants : le risque inhérent, le risque lié au significative ne soit ni prévenue ni détectée par le contrôle interne de
l'entité et donc non corrigée en temps voulu.
contrôle et le risque de non détection,

Passer à la Passer à la
première page première page

10
24/12/2018

Définitions Exemples risques liés aux


contrôles
 le « risque de non détection » est le risque que les contrôles mis en
œuvre par le commissaire aux comptes ne parviennent pas à détecter  Mouvements physiques non comptabilisés
une anomalie dans un solde de compte ou dans une catégorie
d’opérations qui, isolée ou cumulée avec des anomalies dans (exhaustivité)
d’autres soldes de comptes ou d’autres catégories d’opérations,
 Fuite d'information
serait significative.
 Doublon
 Cut-off erroné
 Mouvements comptables non justifiés
(exactitude / réalité)
 Absence de justificatif
 Fausse facture
Passer à la Passer à la
première page première page

Exemples risques inhérents


Exemples risques liés aux
contrôles
 Mouvements comptables mal calculés
(exactitude / intégrité)
 Données de base inexactes
 Mécanique de calcul erronée
 Mouvements comptables non conformes
aux règles (exactitude / conformité)
 Confusion charges / immobilisations

Passer à la Passer à la
première page première page

11
24/12/2018

La démarche d’Audit La Démarche du CAC


Externe
 Acceptation de la mission, 2- Planification de la mission:
 La prise de connaissance générale de  Norme 2320: Caractère significatif dans la
planification et la réalisation d’un audit
l’entreprise et évaluation des risques
 L'audit des comptes mis en œuvre par le
 L’évaluation du contrôle interne, commissaire aux comptes appelé à certifier les
 Mise en œuvre des procédures d’audit, comptes d'une entité fait l'objet d'une
planification.
 Synthèse et rapport.
Cette planification est formalisée notamment dans
un plan de mission et un programme de travail.

Passer à la Passer à la
première page première page

La démarche du CAC La démarche du CAC


1- Prise de connaissance: Planification de la mission:
 Norme 2315: Compréhension de l’entité et de son  La connaissance générale de l’entité ;
environnement aux fins de l’identification et  La compréhension des systèmes comptables
l’évaluation des risques d’anomalies significatives et de contrôle interne ;
 Le commissaire aux comptes s’assure que les  Le risque d’audit, le seuil de signification et le
collaborateurs intervenant sur la mission ont seuil de planification ;
une connaissance générale de l’activité et de  La nature, le calendrier et l’étendue des
l’entité suffisante procédures d‘audit ;
 La coordination, la direction, la supervision de
la mission
.
Passer à la Passer à la
première page première page

12
24/12/2018

La Démarche du CAC La démarche du CAC


Documentation des travaux:  CRITERES D’ETABLISSEMENT DU SEUIL DE
Le commissaire aux comptes : SIGNIFICATION
 En fonction de deux types de critères, quantitatifs et
 Constitue pour chaque entité qu’il contrôle un qualitatifs.
dossier contenant la documentation de l’audit des 1- Critères quantitatifs: Il consiste à mesurer l’impact d’un
comptes Fait figurer dans son dossier les élément par rapport à une base de référence. Quelques
documents qui permettent: références :
 d’étayer l’opinion formulée dans son rapport,  Résultat final ou intermédiaire (bénéfice net, bénéfice brut,
total actif).
 d’établir que l’audit des comptes a été réalisé
 Résultat retraité (bénéfice compte non tenu des éléments
 dans le respect des textes légaux et réglementaires extraordinaires et exceptionnels).
 et conformément aux normes d’exercice  Résultat moyen ou résultat normal (bénéfice net moyen des
professionnel cinq (05) derniers exercices).

Passer à la Passer à la
. première page première page

La démarche du CAC La démarche du CAC


Documentation des travaux:  CRITERES D’ETABLISSEMENT DU SEUIL DE
Le CAC consigne dans son dossier les éléments qui SIGNIFICATION
permettent de comprendre :  Un poste d’un état financier auquel l’élément est associé
(chiffre d’affaires par exercice).
 la planification de l’audit ;
 Le solde du compte auquel appartient l’élément.
 la nature, le calendrier et l’étendue des procédures
 L’effet de l’élément sur certains coefficients financiers (FR,
d’audit effectuées ;
bénéfice net par action).
 les caractéristiques qui permettent d’identifier les
 Peut être considéré comme significatif, tout élément seul ou
éléments qu’il a testés afin de préciser l’étendue des
avec d’autres :
procédures mises en œuvre ;
 Qui modifie le résultat précédent ≥ 10%
 les résultats de ces procédures et les éléments collectés
 Qui modifie le montant du poste concerné ≥ 10%.
 les problématiques concernant les éléments significatifs Ces seuils peuvent être abaissés ou relevés compte tenu des
des comptes qui ont été relevées au cours de l’audit et montants en jeu.
ses conclusions sur ces problématiques.
Passer à la Passer à la
première page première page
.

13
24/12/2018

La démarche du CAC La démarche du CAC


3- Caractéristiques du contrôle interne:
 CRITERES D’ETABLISSEMENT DU SEUIL DE Objectifs du contrôle interne:
SIGNIFICATION
 Avec incidence sur les comptes annuels
 Critères qualitatifs
 Caractéristiques de l’environnement (contexte politique  Protection du patrimoine
socio-économique).  Fiabilité des informations comptables
 Caractéristiques de l’entreprise (nature des opérations,
tendances des résultats).  Sans incidence sur les comptes annuels
 Respect des politiques de la Direction Générale
 Amélioration des performances

Passer à la Passer à la
première page première page

La Démarche du CAC La démarche du CAC


3- Caractéristiques du contrôle interne: 3- Caractéristiques du contrôle interne:
Définition du CI: Le commissaire aux comptes effectue une étude et
 Ensemble des politiques et procédures mises en œuvre par une évaluation des systèmes qu’il a jugés significatifs
la direction d'une entité en vue d'assurer, dans la mesure du en vue d’identifier:
possible, la gestion rigoureuse et efficace de ses activités.
 Les contrôles internes sur lesquels il souhaite
 Ces procédures impliquent :
s’appuyer
 le respect des politiques de gestion,
 la sauvegarde des actifs,  Les risques d’erreurs dans le traitement des
 la prévention et la détection des irrégularités et inexactitudes, données
 l'exactitude et l'exhaustivité des enregistrements comptables Afin d’en déduire un programme de contrôle des
 l'établissement en temps voulu d'informations financières ou
comptables fiables.
comptes adaptés
 Le système de contrôle interne s'entend au-delà des
questions directement liées au système comptable.
Passer à la Passer à la
première page première page

14
24/12/2018

La démarche du CAC La démarche du CAC


3- Caractéristiques du contrôle interne: 4- Procédures d’audit à mettre en œuvre:
Le commissaire aux comptes s’intéresse notamment : Les procédures d’audit comprennent:
 aux catégories d’opérations ayant un caractère  Des tests de procédures: Ils permettent de collecter
significatif, des éléments en vue d’apprécier l’efficacité des
 aux procédures, informatisées ou manuelles à contrôles conçus et mis en œuvre par l’entité pour
caractère comptable prévenir, détecter ou corriger les anomalies
 aux traitements d’évènements ponctuels significatives au niveau des assertions
susceptibles d’engendrer un risque d’anomalies  Des contrôles de substance: Procédures d’audit
significatives mises en œuvre pour détecter les anomalies
 au processus d’élaboration des comptes significatives au niveau des assertions. Elles incluent
 les tests de détail
 à la façon dont l’entité communique sur les
 les procédures analytiques
éléments significatifs de l’information financière
Passer à la
première page
 Une approche mixte Passer à la
première page

La Démarche du CAC La démarche du CAC


4- Procédures d’audit à mettre en œuvre: 5- Cycles à étudier:
 Immobilisations
Après avoir pris connaissance de l'entité et évalué le  Ventes/ Clients
risque d'anomalies significatives dans les comptes, le  Trésorerie
commissaire aux comptes adapte son approche  Achats / Fournisseurs
générale et conçoit et met en œuvre des procédures
d'audit lui permettant de fonder son opinion sur les  Paye / Personnel
comptes.

Passer à la Passer à la
première page première page

15
24/12/2018

SS: Intégration du SI dans la


La démarche du CAC démarche
5- Cycles Immobilisations (Exemple) Assertions à
valider:
Pour les flux des opérations et événements
survenus au cours de la période
 Réalité
 Exhaustivité
 Mesure
 Séparation des exercices
 Classification

Passer à la Passer à la
première page première page

SS: Intégration du SI dans la


démarche
La démarche du CAC
5- Cycles Immobilisations: Assertions à valider A. Cartographie des applications (Exemple)
Pour les comptes fin de période
 Existence
 Droits et obligations
 Exhaustivité
 Evaluation et imputation

Passer à la Passer à la
première page première page

16
24/12/2018

SS: Intégration du SI dans la SS: Intégration du SI dans la


démarche démarche
B. Appréciation de la complexité C. Identification des processus à analyser
Exemple Objectif
Le système d’information reflète le développement de  Incidence environnement informatique sur le risque
l’entreprise, réalisé principalement par croissance externe. En inhérent et le risque lié au contrôle : notion de flux
effet, il est constitué d’un nombre important d’applications d’information ou processus.
hétérogènes liées les unes aux autres par de nombreuses
interfaces. Ces différentes applications se trouvent sur des  Seulement processus direct ou indirect lié à la
plates-formes techniques différentes gérées par des équipes production des comptes.
distinctes. La documentation de ces systèmes est partielle et  Applications (inter-relations) intervenant dans ces
de qualité inégale. Elle ne permet pas d’obtenir une vue processus : étudier
synthétique des différents composants du système
d’information.
 Incidence sur la fiabilité du système d’information :
Passer à la Passer à la
première page première page

SS: Intégration du SI dans la SS: Intégration du SI dans la


démarche démarche
B. Appréciation de la complexité C. Identification des processus à analyser
Exemple
Le système d’information reflète le développement de Travaux à réaliser
l’entreprise, réalisé principalement par croissance externe. En  Par processus : déterminer les applications
effet, il est constitué d’un nombre important d’applications
hétérogènes liées les unes aux autres par de nombreuses  Rôle joué important : évaluation du risque
interfaces. Ces différentes applications se trouvent sur des
plates-formes techniques différentes gérées par des équipes
distinctes. La documentation de ces systèmes est partielle et
de qualité inégale. Elle ne permet pas d’obtenir une vue
synthétique des différents composants du système
d’information.
 Incidence sur la fiabilité du système d’information : Elevée
Passer à la Passer à la
première page première page

17
24/12/2018

SS: Intégration du SI dans la SS: Intégration du SI dans la


démarche démarche
C. Identification des processus à analyser D. Incidence de l’environnement informatique sur le
Résultat risque lié au contrôle

 Analyse des interfaces


 Analyse des référentiels
 Analyse des habilitations
 Analyse des traitements et paramètres
Si l’application 5 présente des risques potentiels importants compte tenu
de son obsolescence, du nombre de fonctionnalités et de l’importance
des données gérées, on peut conclure que les processus 1 et 2 devront
faire l’objet d’une analyse approfondie afin de pouvoir réduire le risque
d’audit à un niveau faible acceptable.
Passer à la Passer à la
première page première page

SS: Intégration du SI dans la


démarche
Synthèse de l’évaluation
des risques
D- Incidence de l’environnement informatique sur le Synthèse de l’évaluation des risques
risque lié au contrôle  Incidence risque inhérent + risque lié au contrôle.
Modalités pratiques:  Risque plus important pour CAC : risque de non détection.
 Entretiens avec les responsables / recoupements utilisateurs…
 Relation entre les différentes composantes du risque
 1. L’identification des risques théoriques s’effectue en
concertation avec les acteurs et en analysant les composantes d’audit:
applicatives intervenant dans le processus :  =>Plus le niveau de ce risque est faible, plus les
 les interfaces (flux entrants, flux sortants), contrôles à mettre en œuvre par le CAC sont importants.
 les référentiels,

 les habilitations,

 les traitements.

 degré d’importance que joue généralement chaque composante


applicative au regard des différentes assertions sous-tendant
l’établissement des comptes
Passer à la Passer à la
première page première page

18
24/12/2018

SS: Les techniques d’Audit


assistées par ordinateur
Chapitre 4:  Face au volume considérable de données et à la
Les techniques d’Audit complexité de plus en plus accrue des systèmes
d’information utilisés par les entreprises, le
commissaire aux comptes doit faire face aux
exigences suivantes :
 effectuer les tests répondant aux objectifs de
l’audit,
 transformer des masses de données en
informations,
 automatiser les travaux d’audit habituellement
effectués manuellement
Passer à la Passer à la
première page première page

Les techniques d’Audit SS: Les techniques d’Audit


assistées par ordinateur (TAAO)
 Inspection  Les avantages du TAAO:
 Observation physique  permettre l’obtention d’éléments probants dans un
environnement dématérialisé,
 Demandes d’informations  dépasser le stade du sondage,
 Procédures analytiques  identifier systématiquement toutes les anomalies répondant
aux critères de sélection et / ou de calcul retenus,
 Demandes de confirmations  procéder à des traitements par simulation pour mesurer
 Vérification d’un calcul l’impact de changements de méthode,
 aborder des contrôles fastidieux et complexes
 Ré-exécution de contrôles

Passer à la Passer à la
première page première page

19
24/12/2018

SS: Les techniques d’Audit SS: Les techniques d’Audit


assistées par ordinateur assistées par ordinateur
 1. Les outils de GED à disposition du CAC 1. Les outils de GED à disposition du CAC
 2. Les outils de recherche d’éléments probants  Exemples de logiciels:
 Objectifs  Revisaudit de la société Gest On Line
 Étapes de mise en œuvre  REVOR conçu par Norbert Lecomte Expert comptable
 Exemples
 Caseware IDEA

Passer à la Passer à la
première page première page

SS: Les techniques d’Audit SS: Les techniques d’Audit


assistées par ordinateur assistées par ordinateur
1. Les outils de GED à disposition du CAC 1. Les outils de GED à disposition du CAC
 Certains logiciels permettent la gestion  Organisation des logiciels d’aide à la révision
électronique du dossier du CAC (GED):  Le dossier permanent: il contient toutes les informations
générales et spécifiques du client (noms des associés, PVs,
 Importation des données comptables : produire les les conventions…)
documents de synthèse nécessaires  Le dossier d’organisation (ou contrôle interne) permet
 Possibilité de générer un document de contrôle : d’apprécier l’organisation interne de l’entité par cycle.
guider une piste d’audit  Le dossier de contrôle CAC: il permet de réaliser l’approche
par les risques, de bâtir le plan de mission, et de réaliser les
 Pour la partie révision des comptes : disposer de
contrôles spécifiques
feuilles de calcul
 Stocker l’ensemble du dossier sous forme
numérisée
Passer à la Passer à la
première page première page

20
24/12/2018

SS: Les techniques d’Audit SS: Les techniques d’Audit


assistées par ordinateur assistées par ordinateur
1. Les outils de GED à disposition du CAC 2. Les outils de recherche d’éléments probants
 Organisation des logiciels d’aide à la révision Objectifs
 Le dossier général (dossier annuel): il permet de visualiser la  analyser les données de l’entreprise,
balance N/N-1 importée du SI client ou bien de la comptabilité
du cabinet. Ce dossier stocke: parallèlement aux techniques de sondages sur les
 Le journal procédures :
 Le bilan et le compte de résultat  pour quantifier un risque ayant fait l’objet d’une
 Les soldes intermédiaire de gestion
 Les principaux ratios
évaluation de niveau modéré ou élevé

Passer à la Passer à la
première page première page

SS: Les techniques d’Audit SS: Les techniques d’Audit


assistées par ordinateur assistées par ordinateur
1. Les outils de GED à disposition du CAC 2. Les outils de recherche d’éléments probants
 Organisation des logiciels d’aide à la révision Objectifs
 Le dossier de révision: il comporte des feuilles de révision pré  elles permettent de vérifier les calculs effectués
formatées, en liaison avec la balance et le journal, qui
permettent de réaliser une révision dynamique et exhaustive. par les systèmes de l’entreprise, mais
La majorité des feuilles dispose d’un assistant de travail qui également d’effectuer d’autres opérations de
permet: gestion sur les données :
 D’effectuer des extractions de compte ou d’écritures spécifiques
 D’automatiser certains calculs
 rapprochement ligne par ligne entre différents
 De récupérer les feuilles N-1
fichiers,
 Le contrôle des stocks  recherche de doublons,
 Le contrôle des payes  extraction d’anomalies d’un fichier.
 Etc….

Passer à la Passer à la
première page première page

21
24/12/2018

SS: Les techniques d’Audit


assistées par ordinateur
2. Les outils de recherche d’éléments probants
Etapes de mise en œuvre
 Récupération des fichiers
 Validation des fichiers
 Réalisation des tests
 Analyse et synthèse

Passer à la
première page

SS: Les techniques d’Audit


assistées par ordinateur
2. Les outils de recherche d’éléments probants
Exemples de tests
 Cycle achat
 Vente
 Stocks
 Immobilisations
 Etablissements de crédits
 Assurance

Passer à la
première page

22