Vous êtes sur la page 1sur 16

9

1
0
2

D o s s i e r d e p r é s e n t a t i o n
Xén(o)-
Xén(o)- est une plateforme artistique dédiée à toute Xén(o)- souhaite, à travers la diffusion de projets
personne qui s’identifie comme femme, aux queer et artistiques de tous types et médiums, favoriser le
aux non-binaires. partage des pratiques et créer un paysage culturel
diversifié à l’image de notre société contemporaine. Elle
Elle est née du constat de la sous-représentation de entend ainsi œuvrer à l’inclusion et au développement
ces artistes dans les programmations d’expositions, de la mixité au sein du public touché.
une absence qui met en lumière la réalité des rapports
de dominations genrées et raciales
Pour son lancement Xén(o)- collabore avec la Maison
De ce fait, Xén(o)- soutient, promeut et visibilise ces Bergamini, L festival, et Mélanie Peduzzi. Ils vont
artistes émergentes nationales et internationales, avec accueillir les événements Xén(o)- et partager leurs
une attention particulière pour l’intersectionnalité. compétences et leurs réseaux.
Les principales modalités d’action sont la production
d’événements culturels et artistiques : expositions, Nous prévoyons 3 expositions par année, afin d’attirer
conférences et workshops. un maximum d’artistes, un appel à candidature est
prévu pour les prochaines éditions.
Xén(o)- privilégie des artistes qui font preuve
d’engagement dans leurs démarches de création,
remettent en question les aspects normatifs de la Xén(o)- a été créée par l’artiste Tunisienne Ichraf Nasri
société, repoussent leurs limites en amorçant le à Bruxelles en 2019.
dialogue et la réflexion.
Maison Bergamini
Commissaire d’exposition:
Ichraf Nasri avec la collaboration de
Mélanie Peduzzi
SCHNECK: -ECTOMIE PATRIARCALE VOL I

Nos corps
Conditionnés par des règles
Entourés de honte et de censure
Marqués par la fétichisation
L’objectivation, l’effacement
-
Nos corps
-
Le centre et le sujet même des travaux artistiques
D’hommes
Euro-centrés
Cis
Héreros

La grande majorité des œuvres d’art


Approprie
Conquiert
Occupe
-
Nos corps
-
Ce constat conduit à l’action
Utiliser nos corps
Comme sujet
Questionner
Confronter leurs représentations,
Leurs espaces
Les transformer en lieu de lutte continuelle
Décoloniser
-
Nos corps
-
AÏCHA SÑOUSSI
Née en 1989, à Tunis. Vit et travaille à Paris. Aïcha Snoussi
est diplômée de l’Institut Supérieur des Beaux-arts de
Tunis et de l’Université de la Sorbonne. Graveuse de
formation, le dessin à l’encre noir est au centre de ses
expérimentations. Des fresques in situ aux installations
de cahiers, le dessin est pensé comme un outil de
fouille et de déconstruction - développé autour de
fictions queers et féministes. Anticodexxx, le livre des
anomalies ou encore undefined scrolls sont des projets
d’anti-savoirs, qui questionnent les normes établies et
la pensée dominante en créant d’autres imaginaires
possibles. Son travail a été exposé à Art Paris, AKAA
Art Fair, 1.54 à Londres, Art Brussels, Marseille, mais
aussi dans des expositions de festivals queers militants
comme Sortir de l’hétérosexualité au 59 Rivoli, Comme
Nous Brûlons à Saint-Denis et Au temps du 230 à Tunis.
AURORE MORILLON

Fait ses premiers pas en photographie (La Cambre, BE)


pour se diriger vers des problématiques performatives,
autant à travers ses épidermes pixelisés, ses soins en
collaboration de plantes, qu’aux travers de multiples
capsules audiovisuelles (c’est une youtubeuse lente).
Sorcière, poisson mais pas sirène, myope
ascendant féministe, gouine, holobionte, blanche, meuf
presque cisgenre sont les identités qui permettront de
la situer durant Ectomie Patriarcale.
Diplômée de l’ERG en Narration Spéculative, elle
tient le statut de chômeuse comme un gant, mais de
latex. Initiatrice du PornProcess, elle y archive autant
de questions que de réponses: ce que l’intime et le
politique peuvent bien faire ensemble, comment
rentrer dans l’image ou bien la norme... avec en au-
delà, la volonté de s’extraire de systèmes en démarche
féministe et trans. Elle s’engage désormais à créer
des communautés éphémères où l’amateur et le DIY
sont les premiers privilégiés, à l’instar des hommes cis
blancs hétéros..
OPHELIE MAC
Ophélie Mac est une artiste-activiste-afro-féministe
qui se définit comme céramiste-performeuse.
Depuis 2012, son travail questionne a la fois son
histoire, sa double culture, ses religions, son intimité
et la relation au public. Elle a performé à Bruxelles
aux Halles de Schaerbeek, aux Kaaistudio’s, au Brass
ou aux Ateliers Claus, lors de « cérémonies ». La parole
arrivée tardivement dans son travail et est devenue
aujourd’hui une part centrale de ses performances,
elle combine hédonisme et parler-vrai. Entre la
conférence, le confessionnal, et la discussion de fin
de soirée dans les toilettes, les dispositifs qu’elle
propose convoquent le langage sous de multiples
formes, privilégiant l’instant de la rencontre et
l’emprunte que le public en conservera.
MÉLANIE PEDUZZI
Mélanie est une artiste belge, diplômée de l’ENSAV La
Cambre, qui travaille entre écriture, performance et
photographie. Elle élabore des protocoles de travail
qui questionnent les normes imposées et le pouvoir
de la représentation dans la société contemporaine au
travers d’actions et d’images basées principalement
sur son propre corps. Elle a exposé et performé en
Bel¬gique, France, Espagne, Allemagne et Birmanie
depuis 2013. Elle a également co-créé une structure
à Bruxelles active entre art, social et politique : les
Habitants des images. Elle y développe des pratiques
collaboratives et engagées qui questionnent les
rapports de pouvoir au sein d’une société inégalitaire.
ICHRAF NASRI
Après son Master à l’institut supérieur des Beaux-Arts
de Sousse, en Tunisie, Ichraf Nasri née en 1988 à Tunis,
a poursuivi sa formation en master en Arts Visuels à la
Cambre où elle obtient un master en Photographie en
2016 puis l’agrégation en 2018. Artiste produisant tour
à tour photographies, installations, vidéos et textes,
elle crée des espaces suspendus entre réalité et fiction.
Marquée par le concept de chamanisme, sa démarche
artistique interroge, à partir d’une réflexion critique,
différents aspects de la culture Nord-Africaine et Arabe
forgée par des valeurs sociales traditionnelles. Intriguée
par les règles sociales, les coutumes et le contrôle,
son travail actuel soulève des questions relatives aux
impératifs et à la domination.