Vous êtes sur la page 1sur 16

Le Journal Du Jeudi - N°20 - Du 27 septembre 2018

SENEGAL
LA «SOLUTION»
SONKO !
Allez à Gawlo.net & cliquez pour télécharger !
Le Journal Du Jeudi

A FOND DANS L’INFO DÉCALÉE !


P.03

P. 09

Le Journal Du Jeudi -
N°07 - Du 07 au 14 Juin 2018

Le Journal Du Jeudi - N°03 - Du 11 au 17 Mai 2018

PP. 4-5

P. 06

Allez à Gawlo.net & cliquez


pour télécharger !

POUR VOS INSERTIONS


33 827 33 31 / 77 503 00 10

Editeur & Directeur de publication : Mansour Dieng


Rédacteur en chef : Marc Senghor
Conseiller éditorial : Salif Samb
Développement: Momo Dieng
Infographie: Isopubli @gmail.com

Tél : 33 827 33 31 - Commercial : 77 503 00 10


- email :cordior@orange.sn
RENTREE
le
Spécia

Magazine Vendu en kiosques


et en Grandes Surfaces
Achat par Orange Money
( possible )
Pêle-Mêle
Les échos de la presse
APRÈS LA RUPTURE DE SES FICHES DE PARRAINAGE :
Lancement d’un nouveau projet de
Le Pds prévoit de réimprimer des transport public
fiches supplémentaires
Le ministère des Infras-
tructures, des Trans-
ports terrestres et du
développement du
Sénégal a lancé, mardi
à Dakar, le projet « Bus
Rapid Transit » (BRT),
basé sur un système de
transport public d’un
coût de 296 milliards de
FCFA destiné à fluidifier la circulation dans la capitale sénégalaise.
Avec des bus circulant sur des voies propres, le BRT, encore appelé
« Bus rapides sur voies réservées » ambitionne de réduire de moitié
Alors que les candidats à la prochaine élection présidentielle tablent sur le maxi- le temps de parcours entre Guédiawaye (banlieue dakaroise) et le
mum de signatures, le Pds n’a imprimé que 30.000 fiches constituant 300.000 par-
rainages. Un nombre déjà épuisé qui est à l’origine d’une rupture des fiches dans Centre-ville. Ainsi, le temps de parcours va passer de 90 à 45 minutes
les rangs du parti. Pour rectifier le tir, le Pds et son candidat ont décidé d’imprimer à « dans des conditions de confort, de sécurité et de régularité subs-
nouveau d’autres fiches. Cependant, les libéraux n’ont pas manqué de s’en prendre tantiellement améliorées », selon le ministère des Transports.
aux responsables du régime qui, selon eux, versent dans «la triche et la tromperie» Ce projet qui bénéficie du plus important financement de l’histoire
pour bénéficier du parrainage des militants du Pds.
de la Banque mondiale au Sénégal (184 milliards de FCFA), selon la
représentante résidente de l’institution financière à Dakar, per-
mettra de transporter 300 000 passagers par jour dont 27 000 aux
MBOUR : heures de pointe.
LA COLÈRE DES PÊCHEURS
LE SÉNÉGAL 25e NATION MONDIALE
CONTRE OUMAR GUÈYE
La FIFA a publié jeudi la dernière édition de son classement mondial
des sélections nationales. Riche en évolutions, cette actualisation
voit la Tunisie (23eme) gagner une place et prendre un peu de dis-
tance avec le Sénégal (25eme), qui en perd une dans le même temps.
La RD Congo (40eme) recule de trois rangs mais reste sur la troi-
sième marche du symbolique podium continental. Les mondialistes
sortants, le Maroc (45eme), le Nigeria (48eme) et l’Egypte (64eme)
gagnent tous une place, tout comme la Côte d’Ivoire (66eme) et
l’Afrique du Sud (73eme). Loin de sa splendeur pas si ancienne, l’Al-
gérie perd trois nouvelles places et pointe au 69eme rang.
Deux pays africains ont les honneurs du communiqué de la FIFA. «
En termes de points, c’est le Kenya (107eme, +5) qui réalise la plus
belle opération avec 22 points glanés – dont 17,9 à la faveur d’un
succès 1-0 face au Ghana (51eme, -6) en qualifications pour la Coupe
d’Afrique des Nations de la CAF. Les Black Stars égalent ainsi la Slo-
vénie (61eme, -6) pour le titre peu convoité de plus forte régression
Les prêcheurs de la Petite côte sont très remontés contre leur ministre du mois », indique l’instance internationale. La prochaine édition, qui
de la Pêche, Oumar Gueye. Ils se sont donné rendez-vous à Joal pour sera publiée après les 3eme et 4eme journées des éliminatoires de la
manifester leur colère. CAN 2019, s’annonce également riche en bouleversements.
Lors de leur rassemblement, ils ont reproché au patron de la tutelle
d’avoir signé un arrêté qui aura, disent-ils, «de lourdes conséquences sur
leurs activités». Ledit arrêté prolongera la période de la veillée nocturne MACKY PRÉOCCUPÉ PAR LA
de six à huit mois, à partir du mois d’octobre prochain.
«Les pêcheurs ne sont pas d’accord, assène Ahmed Wade, l’un des
RÉCURRENCE DES INCENDIES DANS
pêcheurs repris par la Rfm. Parce qu’on a remarqué que la ressource LES MARCHÉS
se fait rare. Nous sommes contre l’augmentation de la durée de pêche Evoquant en Conseil des ministres, le programme d’urgence pour
nocturne.» la modernisation des marchés, le Chef de l’Etat exprime sa vive pré-
Il ajoute : «Au moment où la mer est houleuse et tue nos enfants, occupation face à la récurrence des incendies dans les marchés du
ils veulent qu’on passe la nuit en mer. C’est inadmissible, c’est Sénégal, qui constitue une menace pour la sécurité civile.
contradictoire parce qu’on avait instruit les six mois pour éliminer la Rappelant au gouvernement ses directives pour une prise en charge
veillée nocturne pour la saison des pluies.» préventive, urgente et durable de cette situation intolérable le pré-
Ces pêcheurs dénoncent également un projet d’usine sur la plage de sident de la République demande au Premier Ministre de tenir, dans
Mbour : «Qui parle de plage, parle de là où on doit mettre les pirogues à les meilleurs délais, un Conseil interministériel sur la modernisation
terre pour les réparations. Et, il y a un espace que l’Etat veut prendre par des marchés et de lui présenter, dans le courant du mois de no-
la force pour y faire une usine.» vembre, les mesures d’urgence appropriées, ainsi que le programme
Déterminés à mener le combat, ils invitent le chef de l’Etat, Macky Sall, à de modernisation des marchés envisagés sur l’ensemble du territoire
réagir, rapporte le correspondant de la R national.

4 JDJ - Le Journal Du Jeudi - N° 20


ACTUALITES

EN HAUSSE Sonko et son «sikim»


LES LIONCEAUX
Le Sénégal succède au Mali au Tournoi de l’Union des
fédérations ouest-africaines (Ufoa) Zone A U17. Les jeunes
du coach Malick Daff ont largement dominé (4-0) les
Guinéens en finale, ce mardi au stade Ngalandou Diouf.
Vainqueurs du trophée, les Lionceaux ont atteint leur
second objectif après la qualification à la Coupe d’Afrique
des nations (Can) U17 Tanzanie-2019, décrochée en demi-
finales.

LE FONGIP
Le Fongip vient en appui aux agriculteurs des Niayes avec
un projet d’acquisition et de diffusion des pompes solaires
pour des usages productifs, ce projet garanti par le fonds
de garantie des investissements prioritaires et financé par
la CNCA à hauteur de plus de quatre cent millions de francs
(400 millions), va permettre aux acteurs du secteur agricole
de booster leurs productions

BIRAHIM SECK
Le successeur de feu Mouhamadou Mbodj à la tête du C’est devant un public discipliné, calme et acquis à sa cause, que le
Forum civil est connu. Birahim Seck est élu nouveau leader de PASTEF a tenu à faire le panel sur son livre vision «Solutions».
coordonnateur général de ladite organisation par Une occasion pour Sonko dit «Sikimu naana» de revenir sur sa barbe
et sur l’arrogance qu’on lui reproche. «Ceux qui disent que je suis arro-
consensus, suite au désistement de Me Moussa Félix Sow. gant, si on leur demandait s’ils ont une fois discuté avec moi, ils diront
Birahim Seck a été l’un des membres les plus en vue depuis non. Donc, le jugement de valeur n’est pas bon et ceux qui s’y prêtent
plus de cinq (5). Il monte souvent au front et dénonce des doivent d’abord connaître la personne avant de formuler quelque ju-
actes de mal gouvernance. Il avait démissionné de l’autorité gement que ce soit. Une chose est certaine: nos convictions, nous les
défendrons. Si c’est pour cela qu’ils disent que je suis arrogant, je crois
de régulation des marchés publics (ARMP). qu’on n’a même pas commencé à être arrogants», a déclaré M. Sonko.

EN BAISSE Sonko et son cabinet


d’expertise
L’HÔPITAL GÉNÉRAL DE GRAND-YOFF Ceux qui pensent que Sonko n’a que son salaire de député pour vivre,
Une vingtaine de patients hémodialysés ont tenu un peuvent déchanter. Selon Ousmane Sonko, il a un cabinet d’expertise
qui lui permet de survivre. «Je suis expert fiscal. Je peux vous dire que
sit-in devant l’hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy), le premier dossier que j’ai traité en tant qu’expert fiscal m’a rapporté
ce lundi. Depuis une semaine, ils n’ont pas pu faire leur plus que je ne recevais en 6 mois de salaires, quand j’étais agents des
dialyse, dénoncent-ils. D’où leur mouvement d’humeur impôts et domaines», a laissé entendre M. Sonko, qui renseigne qu’au-
pour interpeller le président Macky Sall et le ministre de la jourd’hui, «j’anime des conférences, des séminaires. J’ai même du mal
à satisfaire la demande. Je rends grâce à dieu, car je parviens à nourrir
Santé, Abdoulaye Diouf Sarr. On doit faire nos traitements ma famille avec».
tous les lundi, mercredi et vendredi, précise Alassane Samb,
l’un d’eux repris par Zik fm. Cela fait un bout de temps, Contrat pétrolier renégocié
le personnel fait son maximum pour nous aider mais Ne quittons pas cette rencontre sans dire que Ousmane Sonko va re-
négocier les contrats pétroliers et gaziers, s’il est réélu président de la
actuellement, il ne peut plus faire grand-chose. » Pas du République. Selon lui, «SMS a bazardé le pétrole». «Si les Sunugaliens
tout responsable. me font confiance, on va renégocier les contrats gaziers et pétroliers,
parce que c’est défavorable aux Sunugaliens. On ne peut l’accepter.
LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’APS Si la Présidentielle est sous tension, c’est parce qu’il y a le pétrole et
le gaz», a indiqué M. Sonko, qui estime que si on avait renégocier nos
Les journalistes de l’Agence de presse sénégalaise (Aps) contrats, on aurait de l’argent et on ne serait pas dans un cycle d’endet-
maintiennent la pression. En grève depuis le 6 septembre tement économique. Sur le franc Cfa, il dira: «Nos élites politiques sont
dernier, le syndicat a reçu le soutien du Synpics qui entend incompétentes pour gérer la monnaie. Nos Présidents et nos gouver-
organiser une journée de mobilisation, ce mardi. La grève se nants «matu ñu ñjitt»». A son avis, les conditions sont réunies pour que
nous ayons notre monnaie.
poursuit à l’Agence de presse sénégalaise (Aps). Après deux
mots d’ordre de grève de 96 heures, les agents ont décrété
48 heures d’arrêt de travail, ce lundi. L’on se demande où se Sonko et la France
trouve le DG de cette entreprise. Pour en finir avec le panel de Sonko, rappelons que le leader de PAS-
TEF est revenu sur l’approche qu’il a sur la France. Selon M. Sonko, ils
«ne seront pas parmi cette catégorie d’hommes». «Nous ne sommes
ABY NDIAYE pas contre la France, mais nous sommes pour le Sénégal. «Sama boppa
Elle a osé s’introduire au commissariat urbain de Mbour mala gënël, du bañ nalla». Je ne suis pas anti-français, je n’ai rien contre
pour y subtiliser une carte d’identité nationale. Pour cet la France, ni son peuple. Ce que nous disons, c’est pour l’intérêt de
acte, la responsable de l’Alliance pour la République (Apr) la France. Si elle comprend ça, son rapport avec l’Afrique continuera,
sinon ce sera comme avec Kagamé, et elle va rompre brutalement avec
de Mbour, Aby Ndiaye, a été arrêtée, placée en garde à vue la France», a fait savoir Ousmane Sonko qui dit ne pas croire à la réalité
puis déférée au parquet. Placée sous mandat de dépôt, elle du pouvoir et qu’il sera le même s’il est élu. «On ne gouverne pas sans
devrait être jugée ce lundi devant le tribunal de grande son peuple. ««Gor ca wax ja». Promettre la réduction du mandat et se
instance de Mbour statuant en matière de flagrants délits. maintenir, ce n’est pas la réalité du pouvoir; goreedi la», tonne-t-il.
Vox Populi

JDJ - Le Journal Du Jeudi - N° 20 5


PUBLIREPORTAGE

LE PRÉSIDENT BOUGANE GUÈYE EN ITALIE


BRESCIA DÉROULE LE TAPIS
ROUGE À « GUEUM SA BOPP » !

Les ressortissants Sénégalais sont venus répondre à l’appel de « Gueum Sa Bopp ». Plusieurs responsables politiques de l’Apr et du PDS
sont venus assistés à la rencontre entre Bougane Guèye et les sénégalais de l’extérieur. A Bergamo également le public est venu assister à
la conférence publique sur la Philosophie « Gueum Sa Bopp ». En route vers le sommet !

DÉMONSTRATION DE FORCE « GUEUM SA BOPP » À THIÉS…


En 10 jours de collecte, Thiés a obtenu 12 697 signatures. Annonce faite par les responsables régionaux de GSB. Les adeptes de la Philosophie
ont répondu massivement ce vendredi 14 septembre 2018lors du lancement du parrainage aux champs de courses.
« Weddi Guiss bokou ci ».

6 JDJ - Le Journal Du Jeudi - N° 20


PUBLIREPORTAGE

Rendez vous au sommet.

GUEUM SA BOPP

JDJ - Le Journal Du Jeudi - N° 20 7


PUBLIREPORTAGE

CÉRÉMONIE DE CLÔTURE DU PATRONAGE CITOYEN


Amadou Ba en terrain conquis aux
Parcelles Assainies

Lors de la campagne des législatives, C’est sans doute cette performance sportives et culturelles comme Modou Lo
le Président Macky Sall avait désigné le électorale qui a exhorté le président et Pape Diouf venus eux aussi soutenir les
ministre de l’Economie et des Finances de la République, candidat à sa enfants. Le parrain Amadou Ba a tenu à
Amadou Bâ tête de liste départementale succession, de reconduire Amadou Ba rappeler qu’en tant que fils des Parcelles,
de Benno Bokk Yaakaar. Au finish, il a comme délégué régional de Dakar pour ils sont tous animés par la même volonté
récolté 114 683 voix devant Manko la collecte des signatures parrainant sa qui est de contribuer au développement
Taxawu Sénégal qui en a récolté 111 915. candidature. L’adage dit qu’on ne change de la localité. C’est la raison pour laquelle
C’est d’ailleurs Amadou Ba qui a permis pas un cheval qui gagne. Déjà le 27 Mbaye Ndiaye a profité de l’occasion
à la coalition présidentielle de remporter juillet dernier, Amadou Ba avait assuré pour tendre la main au maire opposant
les 7 sièges départementaux de Dakar aux militants de l’APR qu’il recevait que Moussa Sy afin d’aider le président de la
sur les 17 de la région de Dakar. Et au seul son fief des Parcelles assainies peut République à accomplir les projets qu’il
niveau proportionnel, ces 114 683 voix assurer le nombre de 248 650 parrains veut réaliser pour les populations des
ont rapporté pour la liste nationale de assigné à la région de Dakar. Parcelles.
Bennoo 4 députés supplémentaires.
C’est dire que le chef de file de Dakar lors Le samedi 15 septembre au terrain On peut dire que le délégué régional
des dernières législatives a permis à la Acapes, le ministre Amadou Bâ parrainait Amadou Ba se trouve déjà en terrain
mouvance présidentielle d’envoyer 11 la cérémonie de clôture des patronages conquis pour lancer son opération de
députés à l’Assemblée nationale. de la participation, un programme collecte des signatures.
d’activités ludiques et éducatives destiné
à plus de 1400 enfants des Parcelles
assainies. Cette cérémonie de clôture
du patronage citoyen, premier dans son
genre, a été organisée par le ministre de
l’Economie et des Finance Amadou Ba.
Ainsi le délégué régional de Dakar en
charge du parrainage par le président
de la République s’active au profit des
populations de son fief, les Parcelles
Assainies. Cette cérémonie dédiée aux
enfants des 20 unités a vu la participation
du maire des Parcelles Moussa Sy et
du ministre d’Etat Mbaye Ndiaye. On a
noté aussi la participation de célébrités

8 JDJ - Le Journal Du Jeudi - N° 20


PUBLIREPORTAGE POLITIQUE

POUR FAIRE DES PARCELLES ASSAINIES UNE COMMUNE


PHARE AU NIVEAU DU DÉPARTEMENT DE DAKAR:
CAMPAGNES DE COLLECTE
Amadou Ba tend la main à DE PARRAINAGES
Moussa Sy NE PAS FAUSSER
L’ESPRIT DE LA LOI
Au départ, l’esprit du parrainage consistait à filtrer les
candidatures farfelues. Mais depuis le lancement de la
campagne de collectes pour le parrainage, on a comme
l’impression que certains veulent en faire le premier tour
de la présidentielle. Ce qui vicie déjà la sincérité de cette
campagne de collecte avec l’achat de signatures par de
responsables peu scrupuleux qui veulent certainement
montrer au Président de la République leur poids électoral.
L’obligation est ainsi faite pour tous les candidats à la présidentielle
sénégalaise d’obtenir le parrainage d’au moins 1 % du corps
électoral – soit les signatures d’au minimum 65 000 personnes.
Une disposition qui vise à limiter le nombre de candidatures
Peut-on s'attendre à des retrouvailles entre le ministre de l’Économie, des fantaisistes. La loi votée dans la douleur est entrée en vigueur pour la
Finances et du Plan, Amadou Ba, et le Maire Moussa Sy ? Cette question présidentielle de février 2019 avec bien sûr quelques dérapages. Le
mérite bien d'être posée. Pour cause, récemment nommé Délégué régional candidat qui souhaite se présenter à l’élection présidentielle de 2019
de de Dakar en charge du parrainage par le Président de la République au Sénégal devra sillonner l’ensemble du pays, car en effet, pour que
Macky Sall, l'argentier du Sénégal a lancé un appel du pied à l'édile de la
commune. Et c'est lors de la cérémonie de clôture des patronages de la les parrainages soient valides, il faudra qu’ils viennent au moins de
participations, un programme d'activité ludiques et éducatives sept régions différentes, en raison de 2000 parrains dans au moins
destiné à plus de 1400 enfants des Parcelles assainies initié par le ministre chacune des régions du Sénégal. Il est demandé à chaque candidat
de l’Économie, des Finances et du Plan, ce samedi, au Terrains Acapes. d’avoir au moins 53.000 signatures à son compte, à savoir 0,8% et
Et Amadou Ba, qui était le parrain de la journée, a tenu à rappeler devant
l'assistance qu'en tant que fils des Parcelles Assainies, ils sont tous au plus 67.000 signatures, soit 1% des inscris sur le fichier électoral.
animés par la même volonté qui est de contribuer au développement de Ce qui fait que tous les états – major de candidats à la candidature
la localité. sont à la chasse aux signatures depuis le top départ. Et dans cette
Axée sur le thème, "Collectivités éducatives et Construction citoyenne quête de parrains, certains responsables politiques ne se gênent pas
de la Nation", cette journée a pour objectif "de contribuer à l'effort
démocratisation des collectivités éducatives, à travers l'organisation à soudoyer de potentiels électeurs à parrainer leur candidat. C’est le
des patronages au profit des enfants (1400 enfants) résidant dans les 20 cas de ce ministre-conseiller qui promet dans la commune de son
Unités que comptent les Parcelles Assainies de Dakar". Les enfants ont village d’origine 1,5 million de francs Cfa au village. Et il n’est pas
profité de la cérémonie de clôture, pour faire un compte-rendu de leurs le seul dans ce jeu. Le maire de Touba, Abdou Lahad Kâ, dans une
activités durant cette période d'apprentissage avec des représentations
très instructives devant le parrain Amadou Ba. vidéo qui circule sur le net, donne 50 000 francs Cfa à chaque parrain.
Au delà de la présence du Maire Moussa Sy, il y avait aussi la participation Des cas d’achat de conscience avérés qui ne semblent pas pour
des célébrités comme Modou Lô, Pape Diouf et le ministre d’État Mbaye autant émouvoir l’opinion publique. Ces faits sont devenus tellement
Ndiaye, venus, eux aussi, soutenir les enfants conscient du travail colossal récurrents qu’un animateur y est allé de sa chanson : « Signél macci,
qu'il faut abattre pour déveloper leurs localités les deux responsables
politiques ont décidé d'unir leurs forces pour le bien-être des populations ma thiompale lacci ». Une pratique qui tend à fausser l’esprit de la loi
de Parcelles Assainies en compagnie du Ministre d’État Mbaye Ndiaye. du parrainage pour lequel la volonté du Président était de réduire la
Gawlo.net (Souce A) liste des candidats farfelus.

Des éléments du commissariat central de Mbour ont arrêté ainsi


une femme avec 100 pièces d’identité. Elle profitait des heures
d'affluence devant le bureau d'enregistrement pour l'obtention du
sésame précieux, pour subtiliser des pièces d'identité que la police
devait redistribuer aux ayants-droit. Bien entendu, elle se servait de
ces pièces pour parrainer son candidat à l’insu des propriétaires des
cartes.

Des pratiques pour le moins anti- démocratiques et qui vicient les


règles du jeu dont l’esprit était tout de même de mettre tous les
candidats à la candidature sur le même pied d’égalité. C’est peut
-être ce qui explique la sortie de Mimi Toure, la coordinatrice du
pôle Parrainage de l’Alliance pour la République (Apr), en dénonçant
l’agissement de certains responsables politiques qui seraient
coupables d’achat de parrainage tout en suggérant l’application
de la loi sans distinction d’appartenance politique. Cela a le mérite
d’être clair.

JDJ - Le Journal Du Jeudi - N° 20 9


POLITIQUE

LE PHÉNOMÈNE
SONKO
UNE MENACE
POLITIQUE POUR
L’OPPOSITION
L
es Sénégalais majoritairement s’intéressent de plus
en plus à la méthode et au discours d’Ousmane
Sonko. Il est devenu ce leader politique incontesté et
incontestable qui entreprend de faire autrement la
politique. Ainsi il y a un vrai engouement et un réel
intérêt que suscite le projet du leader de Pastef. Comment
expliquer son succès mainstream en si peu de temps de
présence sur la scène politique ? Focus sur la stratégie
d’Ousmane Sonko dont la présence sur la scène politique rebat
les cartes et reconfigure l’opposition politique sénégalaise.

Ousmane Sonko, technocrate de formation (ENA, inspection


des impôts et domaines), incarne le renouveau dans le champ
politique sénégalais. Ce qui fait ce renouveau, c’est d’abord
le discours et la méthode de faire la politique. En moins de
cinq ans dans l’espace politique, il est parvenu à galvaniser les
foules et à adhérer plusieurs Sénégalais à son projet politique.
La nouveauté aussi, c’est qu’il n’est pas un apparatchik issu
des partis classiques (PS et PDS), familles politiques des
quatre présidents du Sénégal. C’est pourquoi, il se définit
comme un hors-système au point de vouloir incarner l’anti-
système qui doit ambitionne de donner un visage new-look à
l’administration sénégalaise.

Aujourd’hui, force est de constater qu’une certaine dynamique


autour de sa candidature semble se confirmer. Comment
expliquer cet intérêt soudain à l’égard de ce jeune politique
dont la communication n’accrochait pas grand monde, il y
a de cela trois ans ? En grande partie grâce à une stratégie
discursive novatrice qui imprime le rythme de la machine
politique du pays et suscite de nouvelles logiques d’adhésion.

10 JDJ - Le Journal Du Jeudi - N° 20


POLITIQUE

Récemment lors des élections législatives, son parti a obtenu un seul


siège de député grâce au plus fort reste. D’ailleurs, ses adversaires de la
mouvance présidentielle relativisent sa popularité en se fondant sur ses
derniers résultats électoraux de l’ordre de 37 535 voix. Pour eux, quelqu’un
qui doit son existence parlementaire au plus fort reste ne peut donner
une insomnie à celui qui est à la tête d’une coalition qui a obtenu aux
législatives 1 637 761 8 voix.

Mais il ne faut point se méprendre. Entre les législatives et aujourd’hui,


le phénomène Sonko a pris de l’ampleur réelle. Beaucoup d’eau a coulé
sous les ponts et le discours qu’il distille à travers les médias, les fora,
les meetings convainc de plus en plus les indécis et les sceptiques.
Aujourd’hui, le phénomène Sonko explose les réseaux sociaux au point
de reléguer Karim Wade et Khalifa Sall qui dominent l’espace web dans le
monde politique sénégalais.

Le dimanche 16 septembre dernier, le leader de Pastef a rompu dans la


façon de présenter un programme politique au peuple sénégalais. Il a
produit un livre dans lequel il décline sa vision stratégique articulée dans un
programme de gouvernement riche mais critiquable. Ensuite, la manière
de présenter son programme a séduit plus d’un Sénégalais. Convier la
presse, les militants et sympathisants du Pastef et les Sénégalais tout
court pour présenter un programme dans un lieu public mythique comme
la place de l’Obélisque est une démarche novatrice dans le landerneau
politique sénégalais. Se soumettre au feu brûlant des questions critiques
des journalistes et autres économistes, donner la parole aux militants est un
exercice périlleux risqué pour tout candidat qui veut solliciter les suffrages
de ses concitoyens. Sonko l’a fait et a tiré son épingle du jeu nonobstant
les remarques critiques fondées sur son livre-programme. Ainsi il jette un
pavé dans la mare politique surtout du côté de l’opposition où la bataille du
leadership est devenue un enjeu fondamental à quelques encablures de
l’élection présidentielle. Aujourd’hui Sonko prend une longueur d’avance
par rapport à Malick Gakou, Thierno Alassane Sall, Hamidou Dème et
dans une moindre mesure Idrissa Seck. Là où l’ex-inspecteur des Impôts
et Domaines maitrise les codes de la communication politique et étale
son aisance verbale, Gakou pèche par une élocution lourde qui oblitère la
pertinence de son discours. On pourrait dire la même chose s’agissant de
Thierno Alassane Sall qui éprouve des difficultés à s’affranchir de son style
de communication trop rigide. L’ex-magistrat Hamidou Dème patauge
dans le trop politiquement correct là où Sonko est incisif pour mieux faire
entendre son discours percutant. Si le patron de Pastef est perçu comme
un homme politique juste, honnête, transparent, pétri de valeurs, il n’en
est pas pour Idrissa Seck que plusieurs Sénégalais n’apprécient guère à
cause de ses prises de position fluctuantes surtout sous le régime de Wade.

Les pontes Karim Wade et Khalifa Sall absents sur le terrain politique,
Sonko est en roue libre. Par conséquent, le leader de Pastef est devenu
un réel danger d’abord pour l’opposition avant de l’être pour le pouvoir.
Et à mesure que l’on s’avance vers l’échéance fatidique du 24 février 2019,
la bataille intra-oppositionnelle en sourdine s’exacerbera parce qu’elle
déterminera le leader qui doit, dans le cadre d’un éventuel second tour,
faire face au candidat Macky Sall.

Mark Senghor

JDJ - Le Journal Du Jeudi - N° 20 11


POLITIQUE

PAPE DIOP, PRÉSIDENT DE LA CONVERGENCE


CAMPAGNES DE COLLECTE DE PARRAINAGES DÉMOCRATIQUE BOOK GIS GIS :

LA STRATÉGIE DU PRÉSIDENT «Macky Sall veut


chahuter le parrainage»
MACKY SALL
D’ores et déjà, on peut dire que Macky
Sall a sans doute voulu perpétuer
le slogan «On gagne ensemble, on
gouverne ensemble». Ainsi, c’est Tanor
Dieng et Moustapha Niasse qui sont
délégués régionaux dans leur région
respective, à Thiès et à Kaolack. On est au
moins sûr que peu de militants locaux
oseront contester publiquement ce
choix. Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls
alliés à avoir bénéficié de la confiance
présidentielle. L’ancien ministre Robert
Sagna va diriger la campagne dans son
terroir et aura sans doute à cœur de faire
mordre la poussière à son tombeur de la
mairie de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé.
Pour le ministre en charge des questions Le Parti Bokk Gis Gis a procédé, hier, au lancement officiel de
de l’Elevage, Aminata Mbengue Ndiaye, ses opérations de collecte de signatures nécessaires pour vali-
der la candidature de son leader Pape Diop à la présidentielle
qui avait perdu sa mairie de Louga au de 2019. Absent lors de la rencontre, l’ancien maire de Dakar
profit d’un poulain de Macky, le ministre a cependant envoyé sa déclaration dans laquelle il accuse le
Moustapha Diop, dirigera la campagne Président Macky Sall de vouloir saboter les parrainages en
dans sa région. annonçant la collecte de trois millions de signatures.
Gawlo.net (L’As)

Néanmoins, les militants de l’APR de la


première heure ne sont pas pour autant Tanor, de «candidat
écartés. Ainsi, à Dakar, la suprématie
d’Amadou Ba est confirmée, tandis que
à collecteur de
Mansour Faye renforce son empreinte parrainages»
sur l’Alliance pour la république de Saint-
Louis. On retrouve aussi des revenants
comme Pape Diouf, l’ancien ministre
de l’Economie maritime, qui va diriger
la région électorale de Diourbel. Il reste
maintenant à voir comment les militants
Le Président Macky Sall a déjà mis au de base vont accueillir ces innovations, et
point sa stratégie de campagne en surtout comment le président de BBY va
direction de la Présidentielle de février faire pour étouffer toutes les velléités de
2019. Certainement rassuré que l’étape récriminations qui ne manqueront pas de
de collecte de parrainages ne sera s’élever.
pour lui qu’une formalité, le Président
sortant a déjà mis en place l’équipe qui Ce qui veut dire que le président de la
va lui faire gagner, du moins espère-t-il, République M. Macky Sall candidat à
l’élection sans aucune difficulté. Et au lieu sa propre succession ne prend pas à la
de nommer un directeur de campagne légère cette présidentielle qui pourrait
comme il est d’usage, Macky Sall a mis être très dangereuses pour lui. Même
tout le monde en oeuvre. si de potentiels candidats sont écartés
comme c’est le cas de l’ex- maire de Dakar,
Toutes les élections auxquelles le chef M. Khalifa Sall et Karim Wade. Cependant
de l’Etat et son parti ou sa coalition Ousmane Sonko de Pastef et M. El
de partis ont participé depuis 2012 Issa Sarr du parti PUR pourraient être
C’est à croire que Khalifiste ne» peuvent plus s’accommoder
se sont faites sans la coordination d’un les surprises de ces joutes électorales. d’Ousmane Tanor Dieng. Alors que ses proches et partisans
directeur de campagne. Cette fois-ci, le Quoi qu’il en soit, on notera également pensent que le fait qu’il soit choisi comme coordonnateur
Président a décidé de mettre en place que cette innovation, en écartant un du parrainage dans la région de Thiés est une marque de
confiance du chef de l’Etat à son endroit, eux, rient sous cape.
des délégués régionaux qui vont, chacun, potentiel directeur de campagne, mettra
Ils ne cessent de railler le patron du Parti socialiste sur le
être responsables de la campagne tous les prétendants d’accord quant à s réseaux sociaux. Pour eux, il ne pouvait tomber aussi bas,
dans leur région respective. Au nombre leur frustration. Personne n’en voudra à en passant «de candidat à la présidentielle, à collecteur de
de quatorze, ils sont choisis parmi les une quelconque rival de lui avoir pris la parrains (pour Macky Sall)». Pour eux, c’est le comble du ridi-
cule pour le secrétaire général Ps, qui ne peut rien refuser à
caciques des régions concernées, et place qu’il jugeait lui revenir de droit.
Macky Sall. Même Aminata Thouré devient son boss.Il en est
sur des critères qui seront sans doute de même de Moustapha Niasse aussi. Wala book.
expliqués dans les jours à venir. Gawlo.net (Les Echos)

12
POLITIQUE

Mimi Touré sur les cas d'achats Françoise Hélène Gaye Ditwiler
de parrains

Mes excuses aux militants de l’APR et tous ceux que j’ai eu à offenser, vous
êtes comme tous les autres citoyens... JE N’ATTAQUERAI PLUS MACKY SALL
Inchallah
Deviner qui a présenté ses excuses publiques à Macky Sall après avoir passé
son temps à attaquer le régime et le défendre la cause de l’insulteur public
Assane Diouf? «Xana» Françoise Hélène Gaye. La capture d’écran de son post
Facebook parle d’elle même.

«Il faut appliquer la loi, sans distinction d'appartenance politique»


Mimi Touré est contre l'achat de parrains. La Coordonnatrice du Pôle parrainage
du candidat Macky Sall à la Présidentielle de 2019 ne cache pas, d'ailleurs, son
amertume contre les responsables qui s'y aventurent. Elle recommande à ce que
la loi soit appliquée dans toute sa vigueur, «sans distinction d'appartenance po-
litique» pour que ces pratiques cessent.

«Il faut sanctionner les achats de parrains»

«C’est regrettable et condamnable. Il faut appliquer la loi sans distinction d’ap-


partenance politique. Ce que l’Etat doit faire, c’est situer les responsabilités par-
tout où elles se trouvent et des sanctions doivent être prises. L’introduction de
l’argent dans le parrainage fausse le jeu. Notre objectif est de mesurer le degré
d’appréciation des citoyens vis–à-vis du parti, de la mouvance présidentielle,
bref du régime. L’achat de parrains relèverait tout simplement de l’illusion. »

« Il n’y a pas que Khalifa Sall qui a été audité… »

« Il n’y a pas que le maire de Dakar, Khalifa Sall, qui a été audité par l’Inspection
général d’État. L’Ige a également fouillé la gestion de Cheikh Bamba Dièye et
de Lamine Thiam, respectivement anciens maires de Saint-Louis et de Kébémer.
Khalifa Sall n’est pas le seul à rendre compte de sa gestion. Des maires ont été
audités dont Cheikh Bamba Dièye et Lamine Thiam, ex maire de Kébémer, mais
ils ont été blanchis par l’Ige. Rien ne leur a été reproché. Dans l’affaire de la mai- Gadio «totalement blanchi»
rie de Dakar, on n’a pas inventé des faits accusateurs qui n’existent pas. Mes
coreligionnaires politiques doivent se tenir prêts à rendre compte. La réédition par la Justice américaine ?
des comptes doivent être la règle pour les politiques. Le pouvoir ne cherche On comprend maintenant pourquoi le service de communication de Cheikh
pas à éliminer Khalifa Sall de la Présidentielle de 2019. Khalifa Sall adopte la Tidiane Gadio s’est empressé d’envoyer un texte aux rédactions pour annon-
stratégie de la victime. Je rappelle d’ailleurs que cette affaire Khalifa Sall ne se cer qu’il avait été «totalement blanchi» par la Justice américaine. La vérité
pose pas seulement au Sénégal. En France, Fillon et Sarkozy, condamnés par la est que l’ancien ministre des Affaires étrangères a passé un accord avec le
justice de leur pays, ont brandi l’argument d’une «élimination du jeu politique. procureurs, selon le système américains. Comment ça ? Il a «acheté» l’aban-
Idem pour l’ex présidente sud-coréenne Park Geun-hye, reconnue coupable de don de ses charges en «donnant» son complice présumé, Patrick Ho, qui se
détournement de fonds. Il n’y a pas de chasse aux sorcières». trouve être un gros poisson.
A preuve, l’une des conditions de l’accord signé avec la Justice américaine
« Il faut que l’opposition soit raisonnable » était que Gadio fournisse en guise de bonne foi et en attendant le procès des
informations concernant l’implication de Ho dans le système de corruptions
«Je reconnais à l’opposition son droit de manifester, mais elle doit savoir raison mis en place par l’entreprise chinoise CEFC dont il était l’intermédiaire. Ces
garder. On ne peut pas marcher tous les jours. Une démocratise, elle s’organise. négociations, ayant abouti à un accord d’abandon de poursuites, ont tiré en
Il faut que l’opposition soit raisonnable. Pour elle, l’opposition est dans son rôle longueur.
et veut créer une tension artificielle dans le pays. Les exigences de l’opposition c’est pourquoi d’ailleurs son dossier a été «détaché» de celui de Patrick
pour une personnalité neutre à la tête du Ministère de l’Intérieur sont dépassées. Ho qui sera jugé en novembre prochain. Là où l’ancien chef de diplomatie
Le Sénégal a dépassé l’étape où il faudrait une personne indépendante pour sénégalaise n’avait même pas été formellement mis en examen. Les procu-
organiser les élections. Nous avons atteint un niveau de maturité démocratique reurs fédéraux ont reporté à...neuf reprises l’inculpation formelle de Gadio,
tel qu’il est impossible de manipuler les élections au Sénégal. Cette question qui allait conduire à son procès, arguant qu’ils travaillaient avec lui sur une
n’est pas à l’ordre du jour». « résolution

JDJ - Le Journal Du Jeudi - N° 20 13


LA CHRONIQUE de Pathé Mbodj

PARRAINAGE
La Route Est Longue, Jessica
Les réajustements de la loi sur le parrainage démontrent la toujours récompensée : ainsi, récemment, la candidature de
complexité du projet de société avancé en 1962 par le Général Rama Yade à la présidentielle française de 2017 a été rejetée
de Gaulle. par le Conseil constitutionnel parce qu'elle n'a pas eu les 500
signatures d'élus nécessaires.
Deux fois par semaine, en France électorale, le Conseil
constitutionnel publie la liste des parrainages obtenus par Appréciez la différence en nombre et qualité avec le Sénégal
les candidats en quête de 500 signatures. C'est ce que prévoit : chaque candidat à la candidature doit franchir le premier
la loi organique du 25 avril 2016 de modernisation des règles obstacle qu’est le parrainage : obtenir la signature de 67.000
applicables aux élections et à l’élection présidentielle ; les citoyens en âge de voter et jouissant de leurs droits civiques. Avec
bulletins de parrainage sont directement envoyés au Conseil, une certaine appréhension quand, même à terme, l'onction de
et, presque en temps réel, chaque candidat sait. En 2020, la signature ne garantit pas l'aval, comme avec Youssou Ndour
l'électronique remplacera la poste. Auparavant, les élus, pour la présidentielle de 2012 quand notre vedette nationale
parrains, remettaient directement les bulletins au candidat. Si le a été écartée sans aucun recours possible, officiellement pour
législateur veut ainsi plus de transparence et moins de pression, certaines signatures douteuses ou non conformes ; les tentatives
celle-ci n'est pas exempte, à priori. Ni en amont ni en aval. d’adaptation, en France, demeure que la route est encore
longue :consécration sociale par une perception nationale sans
Ceci ne doit pas occulter l'essentiel qui est que tout cela ambiguïté, le parrainage semble être une étape importante
semble inutile, dispendieux, stressant : le record de 2002 avec dans la course d'un candidat pour un poste électif. L'excès dans
16 candidats confirmait que, malgré ce premier niveau de son adoption au Sénégal irrite une partie de la classe politique
décantation, le nombre ne candidats ne cessait d'augmenter qui l'assimile à une mafia pour liquider les autres : mobiliser
au fur des années, sans nécessairement être de qualité, comme deux millions de signatures, quand on en a le pouvoir, revient à
pour la dernière présidentielle de 2017 (9 en 1988 et autant en priver ainsi le peuple d'un bon élément, éventuellement.
1995, après les 6 de 1965, les 7 de 1969, et les 12 de 1974).
La discrimination (positive ou négative) n'a donc jamais été
Au Sénégal, quelque cent dossiers de candidatures ont été retirés absente dans l'esprit de la loi quand le général de Gaulle la
pour la présidentielle du 24 février 2019 ; chaque candidat à la propose en 1962 avec l'instauration de l'élection présidentielle
candidature doit présenter des parrainages variant entre 0,8 au suffrage universel et ce n'est que justice si, transposée
et un pour cent du collège électoral, soit environ un peu plus telle quelle au Sénégal, elle présente des difficultés morales
de 67.000 signatures ; le surplus engrangé servira à la cuisine et matérielles : il s'agissait d'une sorte de pré-sélection des
interne mais également à dépouiller d'autres candidats du candidats afin d'écarter l'absence de qualité et de quantité sous
sésame nécessaire. Comparez avec le Portugal, par exemple, l'euphémisme de candidatures de fantaisie ; pour être candidat
moins peuplé que le Sénégal (15 millions vs 10), où il faut alors, il fallait obtenir 100 signatures d'élus. Ainsi, au début
l'onction de 7.500 électeurs pour valider une candidature à comme à la fin, l'idée d'exclusion est là, en France de la Vème
l’élection présidentielle. République et ailleurs, comme au Sénégal où la copie est loin
d'être conforme à l'original avec ces 10.000 signatures au moins
La Loi 12-2018 du 19 avril visait à contenir les excès notés en dans pas moins de six régions. Dans l'Hexagone, les différentes
juillet 2017 avec les 44 listes enregistrées pendant les Législatives révisions du dispositifmèneront de 100 à 500 signatures en 1976
Résultat des courses : il y a eu cent demandes de dossiers de et seulement par des élus, c'est-à-dire les maires des quelque
candidature. 36.000 communes, les députés, les sénateurs, les parlementaires
européens, les conseillers régionaux et généraux ainsi que des
La France qui a inspiré le principe depuis le général de Gaulle membres de l'Assemblée corse et des Assemblées d'outre-mer,
n'en demande pas autant et, même là, la simplicité n'est pas soit de 74.000 élus.

Charles Exbrayat : La route est longue, Jessica. Livre de poche


Résumé Le départ de Matt porte un coup très dur à Beechupland. Tous les
Printemps 1860. Ed Olinda, shérif de Beechupland, tient sa «ville» bien habitants ont le sentiment que quelque chose vient de s’achever.
en main. Tous les habitants n’aiment pas cet homme, mais tous le Ed Olinda, le shérif, reste seul pour faire front à l’orage, pour tenter
respectent : ils se souviennent que c’est lui qui les a conduits, tel Moïse de colmater la brèche creusée dans le mur qu’il avait élevé à force
les Hébreux, sur ce plateau que la forêt rongeait de toutes parts. d’énergie et d’abnégation. Mais les passions se déchaînent.
Et puis un jour, tout change: un chercheur d’or vaincu arrête son Comment contenir la jalousie de filles sauvages et belles, le sang
cheval épuisé devant le saloon de Sam Bogard. Cet aventurier traîne bouillant de garçons aussi âpres et durs que ce pays de l’Ouest
dans son sillage toutes les légendes dont se nourrissent les rêveurs de qui refuse de se laisser vaincre ? Il y aura des meurtres, des secrets
l’Ouest. tragiques, des peurs cachées.
En l’écoutant parler de son échec, il se trouve des hommes pour Mais, dans la souffrance et la mort, Beechupiand retrouvera la
entendre, à travers ses paroles désespérées, chanter leurs propres volonté de continuer car, comme ledit la vieille chanson de l’Ouest
espérances. américain, «la route est longue, Jessica a, la route est longue et dure et
Ainsi, Matt Barrow, pour l’amour d’une fille, prend la décision de partir douloureuse, qui mène à l’avenir.»
lui aussi à la conquête de l’or.

14 JDJ - Le Journal Du Jeudi - N° 20


ôt
t
POLITIQUE

en
Bi

JDJ - Le Journal Du Jeudi - N° 20 15


LE JOURNAL DU JEUDI

VOTRE VERSION IMPRIMEE


SUR COMMANDE

33 827 33 31 / 77 503 00 10
16 JDJ - Le Journal Du Jeudi - N° 20