Vous êtes sur la page 1sur 2

Modélisation d’un Réducteur de Bruit Actif

I. Introduction
La Suppression Active de Bruit (Active Noise Cancellation, ANC) est un procédé
pendant lequel un son indésirable est réduit par la construction d’une interférence
appelée « Antibruit » qui sera ensuite émis à travers une source secondaire dont le
fonctionnement dépendra d’un procédé de traitement du signal particulier au procédé
d’annulation du bruit.

Le projet est de produire une interface graphique sous MATLAB représentant la


modélisation de ce procédé. C’est-à-dire, la réduction du bruit indésirable dans un
environnement constitué du son désiré (parole, musique…), connu, et d’un bruit
indésirable à éliminer quelconque.

II. Concept de Base : La Suppression de Bruit Active


La Suppression de Bruit fait appel à la notion d’interférence destructive dont le
principe est : L’onde résultante de la superposition de deux ondes sinusoïdales dépend
de la fréquence et de la phase relative de ces deux ondes. Si, à un temps t, l’onde
original et son inverse se rencontre, on a l’annulation totale de ces deux ondes à la
coordonnée où se produit la superposition comme le montre le schéma ci-dessous :

III. Algorithme LMS ( Least Mean Square ) ou Moindres Carrés.


Sachant que les caractéristiques d’une source acoustique et de son environnement
dépendent du temps, on peut donc en déduire que la fréquence, l’amplitude, la phase
ainsi que la célérité du bruit indésirable sont instationnaires. De ce fait, notre
réducteur de bruit se doit d’être adaptif afin de pouvoir prendre en compte ces
variations, d’où l’utilisation de filtres adaptifs.
Leur avantage est qu’ils peuvent ajuster leurs coefficients afin de minimiser l’erreur
pour une réponse impulsionnelle finie (RIF), une réponse impulsionnelle Infinie ( RII )
ou un filtre.
Le filtre adaptif le plus utilisé étant le filtre LMS pour Least Mean Square qui n’est
autre que la méthode des moindres carrés.
Le principe est que nous disposons d’un filtre adaptif d’entrée « e » et de Sortie « s ».
Le but étant de minimiser la différence entre « d » ( signal désiré ) et « Y ». Une fois, la
différence établie, l’algorithme adaptif corrige alors le coefficient ( amplitude ) de
sortie de filtre en se basant sur la différence.
Il existe de nombreux algorithmes adaptifs dans la littérature, les plus populaires étant
les moindre carré ( LMS ) et les moindres carrés récursifs ( RLS ).
Par soucis du temps de traitement des données, on choisira la méthode LMS, plus
rapide, et dont les résultats sont acceptables.

IV. Applications

La Réduction Active de Bruit est un procédé nécessitant que le son supprimant le bruit
soit émis d’une source, comme un haut-parleur. De ce fait, les effets sont très
satisfaisant dans un volume réduit, comme par exemple, les casques où le son original
ainsi que le son annulant sont contenu dans un volume proche de l’oreille.
L’exemple le plus impressionnant est l’utilisation de ce procédé dans les casques du
personnel au sol dans les aéroports. En effet, ceux-ci, proche des moteurs d’avion,
profitent pleinement de ce procédé, protégeant ainsi leur ouïe.