Vous êtes sur la page 1sur 9

Abaqus :

Abaqus est un ensemble de logiciels en langage open


source
Python, développé il y a plus de 20 ans par Hibbit,
Karlsson &
Sorensen, Inc. (HKS), qui permet une personnalisation
dédiée à la conception et à l'analyse
pour la résolution de problèmes de calcul avancés au sein,
entre
d’autres, le domaine de la mécanique et de
l’électromagnétisme, en utilisant
Généralement, méthode des éléments finis (FEM),
méthode des éléments
Finitos eXtendido (XFEM) et ‘Virtual Crack Closure
Technique’ (VCCT).
La suite Abaqus est composée de cinq cœurs de logiciels
principaux:
1. Abaqus / CAE Complete Abaqus Enviroment a
retroacronimo of
Ingénierie assistée par ordinateur utilisée pour la
modélisation et l'analyse de
composants mécaniques
2. Abaqus / Standard en tant qu’analyseur général par la
méthode de
éléments finis (FEM)
3. Abaqus / Explicit, un analyseur FEM utilisant
l'intégration
explicite pour résoudre des systèmes de très haute
complexité non linéaire
4. Logiciel Abaqus / CDF Computational Fluid Dynamics
calcul dynamique des fluides avec support de prétraitement
et post-traitement de Abaqus / CAE
5. Abaqus / suite électromagnétique utilisée pour résoudre
des problèmes
Électromagnétisme informatique avancé.
Il est structuré en trois grands blocs, en correspondance
avec le
trois étapes dans lesquelles un problème est divisé pour
être analysé par la méthode de
Éléments finis (pré-traitement, résolution et post-
traitement).

ABAQUS est un programme visant à résoudre des problèmes scientifiques


et techniques et
Il est basé sur la méthode des éléments finis. Le programme peut résoudre
presque tout
type de problèmes, d’une analyse linéaire simple à des simulations
complexes non
linéaire Abaqus possède une vaste bibliothèque d’éléments finis qui permet
de modéliser
pratiquement toute géométrie, ainsi que sa longue liste de modèles
simulant la
comportement d'une grande majorité de matériaux, permettant son
applicabilité dans
Différents domaines d'ingénierie.
ABAQUS est un programme visant à résoudre des
problèmes scientifiques et techniques et
Il est basé sur la méthode des éléments finis. Le
programme peut résoudre presque tout
type de problèmes, d’une analyse linéaire simple à des
simulations complexes non
linéaire Abaqus possède une vaste bibliothèque d’éléments
finis qui permet de modéliser
pratiquement toute géométrie, ainsi que sa longue liste de
modèles simulant la
comportement d'une grande majorité de matériaux,
permettant son applicabilité dans
Différents domaines d'ingénierie.
Ce manuel est une introduction qui permet aux nouveaux
utilisateurs d’avoir une
point de départ pour vous guider et vous guider dans la
recherche d’informations pour résoudre votre
problèmes et préoccupations
- Tous les éléments incluent une variété de charges basées
sur des éléments, par exemple:
• Charges corporelles (par exemple, gravité)
• Les pressions de surface sur les éléments solides et les
éléments de coque
• Force par unité de longueur sur les éléments de poutre et
les éléments de coque
les bords
- Tous les éléments conviennent à l'analyse non linéaire
géométriquement.
• Grands déplacements et rotations.
• Contrainte importante, sauf pour les éléments de coque à
faible contrainte.
- Il n'y a pas de restrictions générales sur l'utilisation de
matériel particulier
comportements avec un type d'élément particulier.
• Toute combinaison sensée est acceptable.
- La plupart des types d’éléments ABAQUS / Explicit sont
également disponibles dans
ABAQUS / Standard.
• Plusieurs de ces éléments sont discutés en détail dans la
section Élément.
Sélection dans ABAQUS / notes de cours standard.

 Dans le graphique, on peut voir comment, sur les 35


000 nœuds, le maillage atteint déjà la
convergence Par conséquent, un maillage efficace
comptera entre 35 000 et 40 000 nœuds. Utilisez un
un maillage plus précis ne ferait qu’utiliser plus de
mémoire et ralentirait les calculs, sans obtenir
Un résultat plus précis
Les efforts obtenus dans les mailles d'éléments C3D10
étaient supérieurs à ceux des mailles d'éléments C3D4.
(Fig. 3) Les éléments de poids faible C3D4 ont mieux
performé en termes de convergence de la solution que les
éléments C3D10.
Les efforts obtenus pour les maillages avec des éléments
C3D4 étaient compris entre 8.617 et 8.775 N / mm2. La
figure 3 montre la sensibilité des contraintes à la variation
de la taille des éléments C3D4. Il est observé que dans le
maillage avec 50890 éléments et 2,5 mm de taille
d'élément, l'effort maximal équivalent est de 9 630 MPa.
En réduisant la taille des éléments au-dessous de 2,5 mm
(ou en augmentant la quantité d'éléments), la différence en
pourcentage entre deux essais successifs est inférieure à
5%.

Dans le présent travail, l’influence de la taille et du type


des éléments du modèle a été analysée, ainsi que la
définition des propriétés mécaniques sur les résultats des
efforts.

Des analyses successives sont effectuées, les éléments


tétraédriques de 4 nœuds C3D4 et 10 nœuds C3D10 sont
utilisés. Le tibia était considéré comme soumis à une force
de compression de 500 N et des propriétés mécaniques
constantes étaient définies dans toute la géométrie. Les
résultats de l'effort ont été enregistrés pour chaque essai.

L’effort obtenu pour le maillage généré avec une quantité


d’éléments C3D4 de 57792 et une taille non uniforme
d’éléments de 2 à 5 mm, est de 8.874 N / mm2. Cette
valeur est comprise dans la plage des brios acquis. Des
maillages générés avec des éléments uniformes (de 8,617 à
9,775 N / mm2) sont utilisés. Toutefois, malgré une
quantité d’éléments supérieure à 50 000, il présente un
écart en pourcentage par rapport au maillage de 2,5 mm et
une taille d’élément de 7,85%.
Le fait que les efforts pour les éléments C3D10 aient été
supérieurs à ceux obtenus avec des éléments est dû au fait
que les éléments d’ordre supérieur sont moins rigides que
ceux d’ordre bas. Ce résultat correspond à celui rapporté
par Bright.20

L’effort réalisé pour le maillage avec les éléments 57792


C3D10 et la taille non uniforme des éléments de 2 à 5 mm
est de 14,02 N / mm2. Cette valeur se situe dans la plage
des efforts réalisés, avec l'utilisation des maillages générés.
Il est également supérieur pour le maillage des éléments
C3D4 de cette variante (8.874 N / mm2).

Les contraintes équivalentes maximales étaient localisées


dans la zone du fût du tibia. Cela est dû aux
caractéristiques du modèle, il est utilisé dans l'analyse de
sensibilité, où les propriétés mécaniques ont été attribuées
au modèle de manière homogène dans tout le volume. C'est
pourquoi les contraintes équivalentes maximales se
retrouvent dans la plus petite section transversale de l'os.

De l'analyse de la sensibilité des contraintes à la variation


du type d'élément (C3D4 et C3D10) et de la taille des
éléments, il est sélectionné que le maillage à utiliser dans la
suite de l'analyse est celui qui a 50890 éléments de type
C3D4 et 2 , Taille d'élément de 5 mm. Ce maillage est
également celui qui présente le rapport de format le plus
élevé, le plus bas de tous les générés.
Une nouvelle analyse a été réalisée, il est considéré comme
un modèle matériel avec des propriétés en volume non
homogènes. Les mêmes conditions aux limites et une force
de 500 N ont été appliquées.

Lors de la comparaison des résultats entre le modèle pour


tibia avec 50890 éléments C3D4 d'ordre inférieur de 2,5
mm et le maillage non structuré de 57792 éléments C3D4
d'ordre inférieur et la taille des éléments entre 2 et 5 mm, il
en ressort que les efforts ont été supérieurs à ceux obtenus
dans l'analyse de sensibilité pour les éléments C3D4. Le
résultat est dû au fait que le tibia présente maintenant
moins de rigidité dans les zones où le module de Young
diminue en fonction de la densité osseuse.

Les résultats correspondent à l'emplacement des


maximums. L’effort du maillage avec des éléments C3D4
de 2,5 mm est de 13,04 MPa et celui du maillage non
structuré de 13,81 MPa pour une différence entre les deux
résultats de 4,82%, ce qui ne représente pas une différence.
significatif.
De ce résultat, on peut affirmer que lors de l’application de
propriétés mécaniques non homogènes, les effets de la
variation de la taille de l’élément sont réduits, car
lorsqu’on utilise des propriétés mécaniques homogènes
dans le tibia, la différence de contrainte entre ces deux
mailles est de 7 , 85% et avec des propriétés non
homogènes est de 4,82%.

On peut affirmer que, à partir des images médicales du


tomographe, il est possible d'obtenir la géométrie de l'os
pour chaque individu (modèle spécifique du patient) et
d'établir une relation entre l'échelle de gris, la densité de
l'os et le module de Young. ce qui permet de définir des
propriétés mécaniques non homogènes au volume osseux.
L'analyse de la sensibilité des efforts à la variation du type
d'élément (C3D4 et C3D10) et de la taille des éléments a
permis de sélectionner le maillage à utiliser dans l'analyse
du tibia. Ce maillage contient 50890 éléments de type
C3D4, une taille de 2,5 mm, 11503 nœuds, un rapport de
longueur moyen de 1,57 et un facteur de forme moyen de
0,72.

Lors de l’application de propriétés mécaniques non


homogènes, les effets de la variation de la taille de
l’élément sont réduits, car lorsqu’on utilise des propriétés
mécaniques homogènes dans le tibia, la différence de
contrainte entre ces deux mailles est de 7,89% et, dans le
cas des propriétés non homogènes, 4,82%. Il est donc
recommandé d’utiliser le maillage généré, directement
dans Abaqus, avec des éléments de poids faible et une
taille non uniforme.

Vous aimerez peut-être aussi