Vous êtes sur la page 1sur 2

Coma : conduite à tenir

Perte de la conscience et donc perte de la connaissance de soi et de l’environnement mettant le patient dans un
état de non réactivité aux stimulations.

Prise en charge d’un patient comateux :

• Mesures immédiates : => maintenir les fonctions vitales

o Position latérale de sécurité


o Assurer la liberté des voies aériennes supérieures
o Canule de Mayo
o Sonde gastrique
o Oxygénothérapie : nasale ou intubation-ventilation artificielle (selon la profondeur du coma)
o Deux voies veineuses de bon calibre + sérum glucosé ± vitamine B1 (éthylique chronique)
o Scope cardiaque + monitorage tensionnel
o Traitement anticomitial si convulsions

• Rechercher et traiter un état de choc :

o Hypovolémique
o Septique
o Anaphylactique
o Cardiogénique

• Rechercher et traiter une cause de diagnostic facile et rapide :

o hypoglycémie (glycémie capillaire)

 injection IV de 50ml de glucose 30%

o intoxication (CO, alcool, médicament)

 traitement évacuateur
 Antidote si disponible

• Examen clinique du patient :

o Etablir le score de Glasgow : (permet d’apprécier le degré de l’altération de la conscience et de


surveiller l’évolution)
o Etude de la respiration
o Examen des pupilles (diamètre et réactivité Þ topographie lésionnelle)
o Examen neurologique complet recherchant :
 Signes de focalisation
 Syndrome méningé
 Etude des réflexes
 Motricité oculaire
 Recherche d’un traumatisme crânien
o Prise de la température

• Demander des examens complémentaires en fonction de l’orientation clq :

o Bilan biologique : systématique et immédiat


 glycémie, ionogramme, urée créatinine, calcémie
 NFS, gaz du sang
 Alcoolémie, recherche de toxique
 Hémoculture si fièvre
o TDM : systématique sauf étiologie évidente
o PL : surtout si signes méningés + fièvre et en l’absence de focalisation
o EEG : pour éliminer un état de mal épileptique infraclinique

• Traitement étiologique :

o Après avoir posé le diagnostic étiologique à partir des données des examens clinique et
paracliniques.

• Surveillance :

o Etat de conscience : Glasgow


o Température + examen neurologique régulier
o Nursing
o Prévention des complications de décubitus
o Kinésithérapie

Cas particulier : « le coma dépassé ou mort cérébrale »

• Atteinte irréversible du système nerveux central dans son ensemble

• Critères du diagnostic :

o Abolition totale de la conscience et de toute réactivité (mais des réponses réflexes médullaires
peuvent être observées)

o Abolition de tous les réflexes du tronc cérébral

o Abolition de toute respiration spontanée => test d’apnée + gaz du sang

o Tracé EEG plat

o Absence de vascularisation cérébrale sur une artériographie