Vous êtes sur la page 1sur 2

Édition juin 2015

Thème
LES NUISANCES
environnement
Dans le cadre de ses attributions en pour l’environnement et la santé
matière de police, le maire est char- humaine. L’article L.541-1-1 du code
gé de « réprimer les dépôts, déver- de l’environnement les définit comme
Les principaleS compétences
sements, déjections, projections de «  toute substance ou tout objet, ou environnementales du mairE
toute matière ou objet de nature à plus généralement tout bien meuble,
nuire, en quelque manière que ce dont le détenteur se défait ou dont il
soit, à la sûreté ou à la commodi- a l’intention de se défaire ».
té du passage ou à la propreté des En matière de déchets, dont la
voies publiques ». Il est également en gestion est encadrée par une Le maire, acteur de premier
charge de « prévenir par des précau- réglementation complexe, le maire plan pour la préservation Préservation et qualité
du cadre de vie
tions convenables et de faire cesser a comme première responsabilité la et la valorisation de
l’environnement et la Milieux naturels
les accidents et les fléaux calamiteux collecte et le traitement des déchets Eau
(inondations, ruptures de digues, ménagers (article L.2224-13 du protection du cadre de vie,
éboulements de terre ou de rochers, CGCT). Il peut toutefois transférer dispose de compétences Forêt

(...) ou autres accidents naturels » cette compétence à un établissement variées pour éviter, réduire Risques,
nuisances
(article L.2212-2 du CGCT). public de coopération local ou à ou limiter les impacts Chasse déchets...
un syndicat mixte. Il est également environnementaux sur son
Par ailleurs, le bruit peut constituer territoire.
amené à intervenir, au travers de
une source de nuisance. En réponse,
son pouvoir de police des déchets
pour assurer la tranquillité publique, Son rôle de veille est renforcé par ses attributions en matière de police qui
(administrative et judiciaire), pour
le maire dispose de moyens de se partagent essentiellement entre la police générale de l’ordre public et les
constater les infractions relatives à
prévention, mais aussi de répression. polices spéciales.
leur mauvaise gestion (abandons,
Les déchets peuvent constituer dépôts divers…).
une nuisance, voire un risque, Police générale Polices spéciales 
(L.2212-1 et suiv. du CGCT) - codes : CGCT , de la construction et de l’habitation
(CCH), de l’environnement (CE), de la santé publique
DDT78 - Impression : ATENOR IMPRIMERIE

Le maire doit veiller à la (CSP) et de l’urbanisme (CU)


tranquillité à la sécurité et à - textes spécifiques non codifiés : règlement sani-
Pour toutes informations complémentaires vous pouvez la salubrité publiques. taire départemental (RSD)...
contacter le service de l’environnement à la DDT des Yvelines
au 01 30 84 33 20 Police administrative
Police judiciaire
Mesures préventives et me-
Mesures répressives et saisine juridictionnelle
sures d’intervention
Direction départementale des Territoires des Yvelines
35, rue de Noailles - BP 1115
78011 VERSAILLES Cedex
Tél : 01 30 84 30 00

www.yvelines.gouv.fr Direction départementale des Territoires


Les principales compétences L’EAU
environnementales du maire L’État définit la politique nationale de prévenir par des précautions
de l’eau et assure la coordination convenables et de faire cesser les
LA PROTECTION DU CADRE DE VIE administrative. Mais chaque commune pollutions de toute nature ». (cf. fiche
est responsable des investissements Gestion des pollutions accidentelles).
La protection du cadre de vie, objectif (présence de sites protégés et/ou et de la gestion du service de l’eau En tant qu’officier de police judiciaire,
également visé par la réglementation monuments historiques) ou ordinaire. potable et de l’assainissement il peut constater les infractions et les
sur la publicité extérieure (cf. fiche Le maire peut donc, par arrêté motivé, (collectif ou individuel) des eaux pollutions. Il lui appartient de prendre
«La publicité extérieure dans nos interdire l’accès de certaines voies ou usées, ainsi que des eaux pluviales des décisions de portée générale ou
paysages»), doit être entendue au portions de la commune aux véhicules et du ruissellement. Le maire doit individuelle, notamment concernant
sens le plus large afin d’y intégrer les dont la circulation est de nature aussi surveiller « au point de vue de la l’alerte et l’information préventive des
enjeux paysagers de la commune. Le à compromettre la protection des salubrité l’état des ruisseaux, rivières populations en cas d’incident sur les
but est de garantir une préservation espaces naturels, des paysages ou et d’autres plans d’eau étangs mares réseaux de distribution d’eau potable
optimale du paysage communal des sites ou leur mise en valeur à ou amas d’eau » (L.2213-29 du CGCT). ayant un impact sur la salubrité et la
compte tenu à la fois de sa spécificité des fins esthétiques, écologiques, sécurité publiques, les cours d’eau et

(
et de sa valeur, qu’il soit remarquable agricoles, forestières ou touristiques. Le maire «  est notamment chargé les plans d’eau.

TER
LES MILIEUX NATURELS A NO
Afin de garantir la protection des de certaines portions de voies ou La gestion du service de l’eau potable et de l’assainissement (collectif ou indi-
espèces animales ou végétales, de certains secteurs aux véhicules viduel) des eaux usées ainsi que des eaux pluviales et du ruissellement peut
le maire peut interdire par arrêté terrestres à moteur. s’exercer dans le cadre de l’intercommunalité (syndicats intercommunaux,
motivé l’accès à certaines voies, communautés de communes ou d’agglomération...). La commune, ou la struc-
ture intercommunale, choisit le mode de gestion de ces services (en régie ou
LA FORÊT en délégation de service public).

Le maire est le garant de la préservation des déclarations préalables de coupe LES RISQUES
des espaces boisés et classés sur son en espaces boisés classés (cf. fiche
territoire. Il est notamment en charge «Forêt et urbanisme»). La prise en compte des risques est une de transmettre à ses administrés
compétence partagée entre l’État et tous les éléments d’information sur
les communes. Le plan de prévention les risques. Il a la charge d’élaborer
LA CHASSE ET LA FAUNE SAUVAGE des risques (PPR), s’il existe, est le dossier d’information communale
La principale base juridique (voire Les pouvoirs du maire en matière annexé au plan local d’urbanisme en sur les risques majeurs (DICRIM) dès
unique) permettant à un maire de chasse sont très encadrés, mais tant que servitude d’utilité publique. Il lors que sa commune est listée dans
d’encadrer l’exercice de la chasse il dispose de pouvoirs subsidiaires constitue le fondement permettant au le dossier départemental des risques
sur une commune est l’article au titre des battues administratives maire de délivrer ou non l’autorisation majeurs (DDRM)*. En conséquence, le
L. 2212-2 du CGCT destiné à instituer destinées à la destruction des d’un projet. En l’absence de PPR, le maire doit également mettre en place
des mesures tendant à prévenir animaux nuisibles sous le contrôle maire s’appuie sur l’article R.111-3 du un plan communal de sauvegarde
d’éventuels accidents ou nuisances des lieutenants de louveterie. code de l’urbanisme (valant désormais (PCS) visant à organiser les secours en
réelles concernant la sécurité des PPR). réponse aux risques identifiés sur son
habitants de la commune. Le maire a également la responsabilité territoire.
* http://www.yvelines.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-et-prevention-des-risques/Preven-
tion-des-risques/Quels-sont-les-risques-dans-le-departement