Vous êtes sur la page 1sur 3

CH7 - Le modèle de contexte et les modèles de

flux conceptuel
Objectif : analyser les flux d’informations

L’analyse conceptuelle des flux (échanges d’information) se traduit par :


- le modèle de contexte (appelé aussi modèle de flux conceptuel de niveau 0)
- les modèles de flux conceptuel qui affinent par étape le modèle de contexte

I Le modèle de contexte ( ou modèle de flux conceptuel de niveau 0)


I.1 Domaine d’étude, domaines connexes et acteurs externes
Le modèle de contexte définit le domaine d’étude et représente ses échanges d’informations avec
l’environnement : acteurs externes et domaines connexes.
Rem : il est parfois appelé diagramme de contexte.

Un domaine d’étude est un sous ensemble cohérent de l’entreprise comme par exemple la gestion
du personnel, la gestion des stocks, la comptabilité, le contrôle de gestion etc. Il regroupe des activités
réalisées par des acteurs internes. Un domaine d’étude va échanger des flux d’informations avec des
domaines connexes.

Un domaine connexe est un autre domaine d’activité de l’entreprise

Les acteurs peuvent être internes ou externes. Seuls les acteurs externes nous intéressent à ce
niveau.

I.2 Le modèle de contexte


Ce modèle représente les échanges (flux) entre un domaine d’étude et l’extérieur du domaine (des
acteurs extérieurs ou ‘autres domaines, dits domaines connexes)

Domaine d’étude
Acteur DOMAINE
externe « connexe »

Acteur
externe
Les flux sont signalés par
des flèches

Elisabeth.jeanneret@ac-besancon.fr BTS Cgo 1– Modèles de flux - Page 1 sur 3


Exemple : Cas SARL DETAIRE (ex de Fred Redonnet)
La SARL DETAIRE fabrique et commercialise des produits alimentaires à base de pommes de terre.
Les dirigeants souhaitent une analyse de leur système d’information et plus particulièrement le
domaine de la gestion des activités commerciales.
Le service commercial recueille chaque jour les commandes des clients (pour l’essentiel des grandes
surfaces), chaque commande est saisie par une secrétaire commerciale. Cette secrétaire vérifie la
situation des clients avec l’état des litiges adressés par le service contentieux.
Les commandes passées par les clients-litiges (clients ayant un encours de crédit supérieur au
plafond) sont bloquées. Et la commande est alors transmise au service contentieux.
Les autres commandes sont transmises au secrétariat du service expédition.

Lorsque le service contentieux reçoit une commande bloquée, il envoie aussitôt un courrier aux clients
concernés. Le service contentieux examine en fin de journée la situation des clients-litiges et
débloquent les commandes des clients ayant régularisé leur situation.

Les commandes des clients sont préparées par le service expédition : en début de matinée, les bons
de préparation sont imprimées par la secrétaire du service puis transmis au responsable du service
qui les dispatchent auprès des différents préparateurs. Les préparateurs emballent les colis, les
chargent dans les camions et notent les quantités livrées sur l’ordre de préparation. Le préparateur
saisit ensuite les quantités livrées pour chaque commande.
Une fois le bon de préparation établi, celui-ci est remonté au service commercial qui peut alors éditer
le bon de livraison en 2 exemplaires (1 pour le transporteur et 1 pour le service commercial).
Un double des ordres de préparation est remis au secrétariat commercial qui se charge alors de saisir
les bons de livraison. Pour les commandes incomplètes, un état des reliquats de commande est établi
par un employé du service commercial qui l’adresse aussitôt à la secrétaire commerciale
Un employé du service commercial imprime la facture en 3 exemplaires : 1 pour le client, 1 pour la
comptabilité et 1 pour les archives.
Le service commercial adresse par ailleurs en fin de mois un relevé de factures au client
Les Clients adressent leur règlement au service comptable qui les imputent en comptabilité.

Informations complémentaires relatives à l’activité Gestion des commandes :

« Lorsque la secrétaire commerciale reçoit une commande, elle vérifie d’abord si le client n’est pas en
litige. Si la commande est en litige, elle la remet au service contentieux. Dans le cas contraire elle
contrôle les coordonnées du client et les met à jour. Au besoin, elle crée un compte pour les nouveaux
clients.

Elle saisit ensuite le bon de commande et l’imprime pour le remettre au service des expéditions.

Définir tout d’abor le domaine d’étude, les domaines connexes et les acteurs externes.

Elisabeth.jeanneret@ac-besancon.fr BTS Cgo 1– Modèles de flux - Page 2 sur 3


II Les modèles de flux conceptuel de niveau 1 …n
Ils sont le résultat du passage du modèle de contexte à un niveau plus détaillé : on va décomposer le
domaine d’étude en différentes activités. Une activité est un ensemble de traitements homogènes
qui manipulent des données. L’analyse va se faire par étapes successives : le diagramme de flux
conceptuel de niveau 1 : vient immédiatement après le diagramme de contexte…et on ira jusqu’à un
diagramme de flux conceptuel de niveau n (niveau le plus détaillée).

I.1 Diagramme de flux contextuel de niveau 1


Pour élaborer ce diagramme, il faut d’abord rechercher quelles sont les activités internes au
domaine d’étude puis on reprend le modèle de contexte et on indique les activités à l’intérieur du
domaine d’étude. On indique également les flux d’information internes au domaine (entre les activités)

Domaine d’étude
Acteur
Activité 1 DOMAINE
« connexe »

Acteur

Activité 2

I.1 Diagramme de flux contextuel de niveau 2 et plus


On décompose les activités en sous activités ou opérations. On arrête quand les sous activités sont
élémentaires (non décomposables)

Domaine d’étude

Activité 1
Acteur
Opération 1.1
DOMAINE
Opération 1.2 « connexe »

Acteur

Activité 2
Opération 2.1
Opération 2.2

Opération 2.3

Intérêt des modèles conceptuels de flux


Avec la décomposition en activités élémentaires, la réalisation du Modèle Conceptuel des Traitements
va s’en trouve facilitée.

Elisabeth.jeanneret@ac-besancon.fr BTS Cgo 1– Modèles de flux - Page 3 sur 3

Centres d'intérêt liés