Vous êtes sur la page 1sur 14

Annales.

Economies, sociétés,
civilisations

La structure des légendes mélusiniennes


Claude Lecouteux

Abstract
The analysis of corpus of medieval legends centered on an interdiction involving a mermaid enables us to bring to light a
structure related to that of the folk tale as analyzed in the schemas proposed by Propp. At the same time, it allows us to
demonstrate the existence of typological or genetic links between these legends. The variations offered by the texts reflect the
mental outlook of the circles in which they originated, and they show clearly that the 'happy end' was grafted onto the medieval
avatar of a myth that can be traced back as far as to Indian literature. We can see that a pagan theme has been taken over,
adapted, and 'psychologized' by a society impregnated with Christianity- a process which entailed certain distortions, for
example in the denoument. All the same, though the structure underwent changes (death, mutilation, etc.) it remained the
common denominator of all these legends.

Citer ce document / Cite this document :

Lecouteux Claude. La structure des légendes mélusiniennes. In: Annales. Economies, sociétés, civilisations. 33ᵉ année, N. 2,
1978. pp. 294-306;

doi : https://doi.org/10.3406/ahess.1978.293927

https://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1978_num_33_2_293927

Fichier pdf généré le 11/04/2018


LA STRUCTURE DES GENDES MELUS/N/ENNES

Dans un article consacré élusine maternelle et défricheuse Le Goff


esquissait une analyse structurale des différentes versions de la légende de cette
fée Poursuivant sur cette voie et après avoir rassemblé les légendes mélusinien-
nes que on rencontre dans la littérature médiévale fran aise et allemande sans
oublier les traductions et adaptations nous arrivons en appliquant les principes
analyse de Propp dégager la structure suivante
Le héros éloigne de chez lui
il rencontre un être surnaturel
celui-ci lui donne son amour une certaine condition que le héros jure de
respecter
le héros re oit un don
il doit se séparer de être surnaturel
un antagoniste entre en scène
sous son influence interdiction imposée par être surnaturel est transgres
sée
la perte du don est le premier signe tangible de la rupture des relations exis
tantes
être surnaturel disparaît jamais Ce dernier point re oit des aménagements
que nous examinerons plus loin

analyse structurale montre clairement que la légende de Mélusine reprend


le canevas un conte et on doit se demander comment on arrive un tel résul
tat est la raison pour laquelle nous allons reprendre ce schéma point par
point et en analyser les différentes composantes

éloignement

Le héros quitte le plus souvent son domicile pour aller la chasse Partono-
peus égare dans la forêt des Ardennes lors une chasse Friedrich von
Schwaben se perd en traquant une biche Poytislier en poursuivant le cerf blanc
et Don Diego Lopez en se livrant la même occupation

294
LECOUTEUX LES GENDES LUSINIENNES

La perception un manque pousse le héros se retirer écart comme dans


les lais de Lanval et de Graelent ainsi que dans leurs traductions
appel de aventure est aussi une motivation fréquente et Gherardino
répond cependant aventure prend une singulière profondeur lorsque le héros
éloigne de chez lui pour ne pas être récréant comme dans Seyfrid von Arde-
mont ou pour découvrir quelles sont ses origines comme le Bel Inconnu
En dehors de ces motifs somme toute fréquents on rencontre de multiples
variantes Florimont vient de tuer un dragon et perdu ses compagnons
Désiré va se promener sur la Blanche-Lande Péter von Staufenberg se rend la
messe Liombruno est enlevé par un aigle on ignore en revanche pour quelles
raisons Henno cum dentibus se promène en forêt non loin de la mer il
rencontre une jeune fille en pleurs de même on ne sait ce qui poussait
Wastinius hors de chez lui la nuit où il rencontre des ondines dans un champ
avoine Dans les légendes rapportées par Geoffroy Auxerre Hélinand de
Froimont et Gervais de Tilbury la relation des faits est réduite sa plus simple
expression et est ce qui explique absence de ce motif éloignement du héros
pour but de permettre la rencontre de être surnaturel qui ose trop se risquer
dans la société humaine

La rencontre

être humain rencontre être surnaturel en un lieu précis près de eau ou


une forêt et il convient de remarquer ici une grande continuité et une grande
unité de ce motif Partonopeus traverse la mer avant arriver Oire
aigle qui enlevé Liombruno le dépose sur une île dans Le Bel Inconnu la fée
habite Ile Or Florimont est au bord de la mer lorsque la fée apparaît
Philippe Mouskés raconte un comte de Toulouse rencontre une fée au bord
un ruisseau et dans une des deux légendes mélusiniennes rapportées par Geof
froy Auxerre le héros est en train de se baigner il attrape une ondine
par les cheveux Guingamor franchit une rivière avant arriver chez la fée et il
en est de même pour Poytislier Lanval se repose au bord une eau courante
Raymond du château Roussel est sur les bords du Laris
élément aquatique peut être réduit sa plus simple expression et être
une fontaine comme dans Gracient le Roman de Mélusine Cette fontaine
peut se trouver en forêt Mélusine ou être remplacée par la sylve
Edricus sylvaticus le héros anonyme du récit Hélinand celui du récit de
Auxerre Désiré et Friedrich von Schwaben rencontrent leurs futures
amies en forêt Dans Péter von Staufenberg la fée est assise sur une pierre au
bord du chemin avec arrière plan un bois Deux motifs accompagnent en
général la rencontre
la fée est venue la rencontre du héros Lanval Désiré Graelent Florimont
Péter von Staufenberg Seyfrid von Ardemont Poytislier Mélusine ou se est
fait amener Liombruno Partonopeus)
la fée appelle le héros par son nom ou du moins le connaît Mélusine Lan
val Graelent Liombruno Péter von Staufenberg et Seyfrid von Ardemont)
La présence de ces deux motifs prouve que la rencontre est jamais fortuite
même si dans le Lai de Désiré on apprend que la fée commence par fuir bien
vite ottriée est la druerie

295
LE DOMAINE MYTHIQUE

interdit

La condition sine qua non sous laquelle être surnaturel accorde son amour
être humain prend époque médiévale essentiellement trois formes
le héros ne doit pas voir être surnaturel Le conte Apulée Amour et
Psyché est le plus ancien témoin de ce type interdit mais présente une inver
sion Umkehrung par rapport un récit du Rig Veda celui des amours Urva
et Pururavas dans lequel un des interdits dit Urva ne doit pas voir Purura-
vas nu ici est donc être humain qui ne doit pas être vu sans ses vêtements
interdiction de voir être surnaturel caractérise les légendes dont Partono-
peus de Blois est le héros mais comporte plusieurs variantes dans Florimont la
fée ne doit pas être aper ue par une tierce personne Mélusine ne doit pas être
vue le samedi encore faut-il remarquer ici que ce est pas tant avoir été vue
qui la fait partir mais bien la divulgation de son secret une autre personne
le héros ne doit parler de sa liaison qui que ce soit Cet interdit est axe
autour duquel articulent les histoires de Lanval Gracient Désiré Liombruno
La Pulzella Gaia Gauriel von Muntabel et Seyfrid von Ardemont
la jalousie comme raison de interdiction apparaît que dans les récits de
Péter von Staufenberg où elle est couplée une interdiction de révéler la
liaison mais cette deuxième condition est supprimée par la fée elle-même) et
dans la version norvégienne du Lai de Désiré Dans le Bel Inconnu il semble
bien on soit en face du même type interdit est du moins ce qui ressort de
examen des vers 5344-5356 mais il est pas mentionné explicitement
En dehors de ces trois types interdit on en rencontre de toutes sortes si on
élargit le champ des recherches Santanu ne doit pas demander Ganga pour
quoi elle précipite ses enfants nouveau-nés dans le Gange Xaemyc ne doit pas
battre ou injurier son épouse dans la Légende de Llyn Fan la dame du lac ne
doit pas être frappée trois fois Don Diego Lopez ne doit pas se signer en pré
sence de son épouse et la Dona Aigna ne doit jamais être traitée ondine On
retrouve certains de ces motifs époque médiévale Gautier Map nous ap
prend que Wastinius ne doit jamais frapper sa femme avec une bride cum freno
suo) et Edricus sylvaticus ne doit pas demander son épouse qui sont ses urs
et ce elles faisaient toutes ensemble dans le bois où eut lieu la rencontre
On remarque que nous avons pas ici parlé des légendes du Chevalier
au Cygne Le sujet est trop complexe pour être abordé ici et nous nous contente
rons de mentionner deux aspects des problèmes que soulève examen de cette
légende une part la structure de ce groupe de légendes diffère considéra
blement dans les motifs précédant la formulation de interdit et il est pas
absolument certain il ne agisse que une inversion autre part le héros
est de sexe masculin interdit lui-même épouse du miles cygni ne doit pas
demander celui-ci où il vient se ramène une interdiction de vision dans
les deux cas le raisonnement se ramène un dénominateur commun la recon
naissance Erkenntnis du caractère surnaturel de être rencontré provoque son-
départ car il est pas permis aux hommes de voir les demi-dieux
Dans la plupart des cas être fée cherche donc cacher son caractère surna
turel et empêcher intervention un antagoniste Si la jalousie est un mobile
facilement compréhensible on peut se demander pourquoi être surnaturel
assortit le don de son amour une interdiction

296
LECOUTEUX LES GENDES LUSINIENNES

La société humaine jamais vu un bon il les relations entre un mortel


et un être origine indéterminée surtout époque médiévale où le christia
nisme exerce une influence prépondérante et fustige les incubes et succubes
voue aux gémonies les feminas agrestes et brandit excommunication et enfer
pour dissuader ceux que tenteraient de pareilles relations Un passage des Gesta
Danorum écrits vers 1200 par Saxo Grammaticus illustre incompatibilité de
tels rapports
le demi-dieu Balderus demande la main de Nanna une simple mortelle elle
refuse de la lui accorder en arguant il est impossible unir ce que ordre du
monde sépare nuptiis deum mortali sociari non posse eque enim stabilem
dissonis esse nexùm supernis terrestria non iugari quae tanto originis in
tervallo discors rerum natura secreverit quod divine luculentia maiestatis
infinitum distei humana mortalitas III 9)

On comprend maintenant la raison être de interdit il agit pour être


surnaturel de se protéger de la société humaine que représentera antagoniste)
et on constate donc une bipolarité de interdit le récit équilibre entre un inter
dit implicite celui émanant de la société et un interdit explicite celui formulé
par être fée

IV Le don

Le don que re oit le héros est généralement un objet magique dont la posses
sion permet de réparer une injustice commise par la société vis-à-vis du héros
comme dans le cas de Lanval et de Gracient Dans le Lai de Lanval la fée doue
Lan val de la faculté obtenir immédiatement tout ce il désire cela ne
paraissant sans doute pas assez clair Thomas Chestre le traducteur du lai fran
ais la version anglaise rapporte que Sir Launfall re oit une bourse dans
laquelle il trouvera un marc or chaque fois il plongera la main en plus
de cet objet Launfall est doté un destrier et un page
La Pulzella Gaia donne Galvano une bague magique qui lui permettra de
subvenir tous ses besoins la Madonna Chilinä fournit Limbruno un anneau
magique qui exauce tous les désirs quand on le frotte contre un mur anneau
que re oit Florimont est aussi un Wunschring mais en plus il lui est fait don
une épée Dans La Cantare del Bel Gherardîno est un gant qui le même
pouvoir Gaûriel von Muntabel ne re oit rien mais il est en possession un lit
merveilleux qui la propriété de guérir toutes les maladies quand on couche
et est dans ce lit il re oit la visite de sa fée on ignore comment il est entré
en possession de ce lit dans lequel il faut peut-être voir un don de son amie
Dans Friedrich von Schwaben le don intervient après la transgression
de interdit et il est destiné amener un heureux dénouement

La séparation

Une des raisons être de interdit est semble-t-il sa transgression mais


pour que celle-ci ait lieu il faut que le héros regagne le monde des humains La
séparation est amenée de deux fa ons différentes

297
LE DOMAINE MYTHIQUE

dans un groupe de légendes origine celtique la fée pousse le héros partir


et fixe avant son départ les modalités des futures rencontres Lanval Launfall
lanual Mélusine Péter von Staufenberg Seyfrid von Arde mont Friedrich von
Schwaben
dans un groupe de légendes origine romane le héros est pris du désir de
revoir les siens et demande la fée autorisation de la quitter Partonopeus
Liombruno Pulzella Gaia Guingamor Gherardino dans le Bel Inconnu est
pour se rendre un tournoi Florimont refuse de partir avec la fée par égard
pour ses parents
On constate donc que initiative revient tantôt au héros tantôt être sur
naturel selon origine des légendes est-à-dire alternative narrative se
superpose une répartition ethno-géographique et que même ce niveau on
retrouve une part la trace de la primauté de la femme celte autre part celle
de homme chez les peuples latins Cette constatation permet de comprendre la
raison pour laquelle adaptateur norvégien du roman de Partonopeus de Blois
interverti les rôles la fée Marmoriu Constancianobis dans une autre version
pousse le héros partir

VI antagoniste

La séparation est nécessaire économie du conte puisque est elle qui per
met au héros de transgresser interdiction sous influence une tierce personne
De retour parmi les humains le héros va se signaler par un comportement sin
gulier qui va amener ses proches se poser des questions la richesse subite de
Lanval pousse la reine lui faire des avances Graelent baisse la tête en souriant
quand le roi Arthur demande sa cour il existe une femme plus belle que son
épouse on retrouve exactement cette scène dans Liombruno La Pulzella Gaia
et Poytislier
Parfois le hasard en mêle le comte Aliers von Kret entend une confidence
faite par Seyfrid von Ardemont son fidèle écuyer Waldin et va répéter au roi
ce il entendu Péter von Staufenberg refuse de se marier et ses frères met
tent tout en uvre pour le faire revenir sur sa décision Gauriel von Muntabel
est victime de sa spontanéité et trahit le secret de sa liaison au cours une
conversation
La magie aussi est susceptible intervenir Floquart découvre par nécro
mancie la liaison de Florimont et en parle la mère de ce dernier la mage Jero-
parg découvre de la même fa on les relations existant entre Friedrich von
Schwaben et Angelburg La mère de Partonopeus voyant que son fils reste sou
vent plongé dans étranges pensées croit il est ensorcelé
antagoniste qui est pas toujours mal intentionnné la mère de Partono
peus croit agir pour le bien de son fils) est un personnage pouvant être incarné
par toutes sortes de personnes un membre de la famille Mélusine) une
suivante récits de Auxerre Hélinand) une femme dépitée Lanval
Graelent il parfois deux antagonistes le plus fréquemment il agit un
membre de la famille allié un religieux Partonopeus Péter von Staufenberg
ou un magicien Florimont Friedrich von Schwaben Remarquons au passage
que dans le conte Apulée ce sont les deux urs de Psyché qui jouent le rôle
de antagoniste

298
LECOUTEUX LES GENDES LUSINIENNES

VII Transgression de interdit

il été interdit au héros de parler de sa liaison la transgression


effectue de deux fa ons le héros dévoile par imprudence son secret Seyfrid
von Ardemont Gauriel von Muntabel Désiré) ou est contraint de le révéler sous
peine de mort ou de bannissement Lanval et ses variantes Gracient Pulzella
Gaia Liombruno) ou bien il le fait pressé de questions et réduit quia
Partonopeus Péter von Staufenberg El Bel Gherardino Partinuples Friedrich
von Schwaben Dans ce dernier cas un religieux joue un rôle de tout premier
plan en convainquant le héros que son amie est une diablesse Partonopeus
Péter von Staufenberg)
Dans le groupe de légendes caractérisées par interdiction qui est faite au
héros de voir son partenaire la transgression effectue par suite une médi
sance on dit Raymondin que sa femme se livre adultère et Partonopeus
est finalement persuadé avoir été trompé par un esprit par quelque chose de
monstrueux

daz mich betrogen habe ein geist


aid ungehiures eteswaz

Les différentes versions de Partonopeus de Blois auxquelles il faut ici asso


cier Friedrich von Schwaben montrent clairement que nous sommes en face de
avatar médiéval survenu au conte ïAmour et Psyché le héros se sert une
lanterne pour regarder être qui dort ses côtés et comme dans le conte
Apulée une goutte de cire chaude tombe sur épaule de être surnaturel qui
se réveille La version espagnole de la légende présente ici une intéressante
variante argument qui entraîne la décision que prend Partinuples de voir
Amelor est elle puisse avoir la peau noire les dents rouges les yeux blancs
et une queue de serpent
Dans la légende de Mélusine la transgression de interdit entraîne pas le
départ immédiat de être surnaturel Mélusine sait elle été vue mais que
Raymondin gardé le secret car elle avoit bien il ne avoit descouvert
arme et elle reste Cela contredit ce que nous rapportent les récits les plus
anciens Hélinand Geoffroy Auxerre et Gervais de Tilbury laissant la fée dis
paraître dès elle est vue par son époux bien que les deux premiers auteurs
nous apprennent elle déjà été vue par une servante
Dans le roman Aymon de Varennes Florimont ne transgresse pas inter
diction sa mère le suit alors il va rejoindre son amie et aper oit celle-ci
mais la fée la voit 3753-3758 Florimont est pas coupable puisque est son
insu que tout arrive et interdit disait

Quant tu vodras moi parler


amener compaignon toi
si poras si parler moi
ne conter rien de nostre amor
ne amin ne signor
se nostre amor estoït seüe
toz jors avrais perdue 2534-2540
LE DOMAINE MYTHIQUE

Cependant la malédiction ou le geis pesant sur la fée est déterminant elle


est obligée de quitter Florimont sous peine de mort se en cest pais remenoie
jai avant un mois ne vivroie) tout en reconnaissant innocence de ce dernier
Dans Péter von Staufenberg la fée sait on veut marier Péter qui elle
interdit de prendre femme sous peine de mort mais elle-même ne peut être son
épouse cause une malédiction pesant sur elle au jour du Jugement der
nier diz gemach han wir biz an den jüngsten tag Pour essayer de contrecar-

Page de garde une édition de Joh Barnier Augsburg 1480

300
LECOUTEUX LES GENDES LUSINIENNES

rer les projets des frères de Péter elle autorise celui-ci révéler sa liaison und
sag es stille und überlut wie ich mit dir gelebet han daz erhübe ich dir. 742-
744 et déclare tranquillement et bien fort de quelle fa on ai vécu avec toi je
te le permets... Par une cruelle ironie du sort ce conseil va contribuer ame
ner le fatal dénouement Il est plus intéressant de remarquer que cette auto
risation prouve il était implicitement interdit Péter de trahir le secret de sa
liaison donc il dans ce récit un double interdit
Nous ne pouvons pas ici rentrer dans le détail du texte allemand Friedrich
von Schwaben où on trouve un interdit assorti de trois conditions poursuivre
Angelburg métamorphosée en biche la chasse entrer dans la maison fores
tière partager la couche Angelburg selon un schéma compliqué) et où tout
concourt la transgression de interdit

VIII La perte du don


La première manifestation qui suit la transgression de interdit est en
quelque sorte une punition dont la forme habituelle est la perte du don Désiré
perd anneau que lui donné la fée amie de Lanval apparaît plus quand il
souhaite sa présence et dans la version anglaise de Thomas Chestre comme
dans le Lai de Graelent le héros comprend il perdu les faveurs de la fée
parce que le page elle avait mis sa disposition disparu quand il retourne
son logis La bague de Galvano perd ses pouvoirs magiques et il en est de même
pour le gant de Gherardino La Madonna Chilinä vient en personne reprendre la
bague elle avait donnée Liombruno
Un motif se rencontre également mais rarement le héros est puni physi
quement Dans toutes les légendes de notre corpus qui couvre la période allant
du xne au xve siècle nous ne avons rencontré que trois fois Péter von
Staufenberg perd la vie trois jours après avoir transgressé interdit Friedrich
von Schwaben perd un il et est donc puni par où il péché il lui était
interdit de voir Angelburg avant un certain délai Gauriel von Muntabel est
défiguré tant il devient laid

IX La perte de être surnaturel


Conformément au contenu de interdit être surnaturel doit disparaître une
fois que celui-ci été transgressé est-à-dire une fois que le serment fait par
être humain été rompu par lui-même Ce dénouement semble être le plus an
cien et nous serions même tenté de dire le plus proche du mythe qui est ori
gine de nos légendes Cependant il faut bien dire il est souvent aménagé
et que histoire se clôt par une happy end qui est apanage du conte Dans
toutes les légendes examinées est essentiellement dans celles qui ont été chris
tianisées que on trouve ce motif les récits de Map Auxerre
Hélinand de Tilbury Pierre Bersuire et Giraud de Barri sont caractérisés par
un tel dénouement
Dans les lais fran ais il réunion léthale Lanval disparaît avec sa fée en
Avalon Graelent réussit se faire emmener en féerie par son amie et Désiré
quitte la cour pour ne jamais revenir Dans le Roman de Partonopeus de Blois
les amants sont réunis dans ce monde car Melior est une fée rationalisée

301
LE DOMAINE MYTHIQUE

Dans les légendes du Chevalier au cygne il réunion finale que dans la


troisième version fran aise qui date de la seconde moitié du xme siècle
Béatrice retrouve Elyas mais celui-ci meurt peu après) et dans la quatrième
version due un trouvère flamand qui la composa entre 1350 et 1356 la
duchesse de Bouillon retrouve son époux ce dénouement est ignoré des ver
sions allemandes

Le second type de dénouement comporte une suite en partant ou un peu


plus tard être surnaturel indique au héros ce il doit faire pour le retrouver
On alors la structure suivante désespoir du héros aventures diverses
rencontre un être secourable humain ou animal qui fournit au héros les
renseignements nécessaires au bon aboutissement de sa quête les variantes sont
ici multiples et nous en examinerons quelques-unes plus loin lé héros arrive
point nommé pour délivrer sa fée ou la tirer un mauvais pas mariage du
héros et de la fée

Désespoir
la suite de la disparition de être surnaturel le héros traverse une grave
crise psychologique Désiré sombre dans un désespoir si profond que son amie
apparaît et lui reproche de se laisser mourir Partonopeus est accablé de
chagrin Seyfrid von Ardemont erre longtemps par monts et par vaux Gauriel
perd presque la raison pendant six mois. la fin de cette crise le héros se
ressaisit et entreprend une longue quête pour retrouver celle il aime
Aventures diverses
est ici que les auteurs donnent libre cours leur imagination le seul
dénominateur commun tous les récits est de présenter la réhabilitation du
héros qui mène bien les aventures les plus dangereuses et les plus difficiles
Seyfrid von Ardemont tue deux géants voulant brûler un chevalier rencontre
leurs parents qui veulent tirer vengeance de ce ils considèrent comme un
meurtre et est le vainqueur un grand tournoi Iberne puis après avoir tra
versé la mer porté par un griffon qui est emparé de la peau de cheval dans
laquelle il été cousu il arrive chez la fée Friedrich von Schwaben épouse la
reine des nains Jérôme échappe de la montagne creuse dans laquelle il est
retenu prend part de nombreux combats etc Plus on approche de la fin du
Moyen Age plus les aventures se multiplient est ainsi que Poytislier héros
un roman dont la source est inconnue et dont nous possédons une version
écrite vers 1473-1478 est vainqueur un chevalier brigand tue trois géants
traverse la mer dans une nacelle tirée par un cygne vient bout un lion un
ours un géant et de sa femme
Rencontre un être secourable
Au cours de ces aventures le héros rencontre un être ou un animal ces
deux motifs peuvent être liés dans le thème du fier baiser comme dans Friedrich
von Schwaben par exemple grâce aux indications ou aide duquel il va enfin

302
LECOUTEUX LES GENDES LUSINIENNES

pouvoir mener sa quête terme Dans les légendes dont Partonopeus est le
héros être secourable est Uracle la ur de Melior Gauriel von Muntabel
rencontre une messagère de la fée qui lui fait parvenir un message par lequel il
apprend ce il doit faire pour la reconquérir Seyfrid von Ardemont rencontre
un ermite grâce auquel il parvient au pays de son ami où il rencontre Althesor
un homme des bois qui aide Liombruno rencontre des brigands en train de se
disputer un butin dans lequel se trouvent des bottes de sept lieues il les tue et
rencontre peu après un ermite Tramontano qui lui dit où est sa fée il peut
possédant les bottes merveilleuses se rendre chez la fée qui lui pardonne
Le roman de Friedrich von Schwaben comporte une intéressante variante
Angelburg et ses deux suivantes Salme et Malmelon donnent Friedrich des
objets magiques qui contribueront faciliter sa quête le héros gagnera autres
objets par sa vaillance et retrouvera Angelburg
La réunion
Par un curieux retour des choses le héros arrive souvent au moment où la
fée besoin un champion pour défendre ses intérêts de même elle avait
lors de la première rencontre réparé une injustice commise égard du héros
Melior est obligée de se marier et doit épouser le vainqueur du tournoi elle
fait annoncer La Pulzella Gaia été enfermée dans une tour par sa mère Le
comte Girot réclame la fée Mundirosa son royaume et Seyfrid von Ardemont
survient au moment où il doit avoir combat
Notons tout de même que les formes prises par cette réunion peuvent être
très variées mais le cadre un article ne permet pas de les mentionner toutes

Deux points sont encore relever interdit mélusinien est pas toujours
présent dans les récits présentant la structure que nous avons mise en évidence
certains récits comportent un interdit mais ne sont pas proprement parler
mélusiniens
Dans les légendes rapportées par Map Henno cum dentibus) Giraud de
Barri histoire de la comtesse Anjou) Philippe Mouskés histoire un comte
de Toulouse) il pas interdit et la rupture est amenée de la fa on
suivante la fée évite le début la fin de la messe arrive après la consécration
ou sort après la lecture de vangile et elle disparaît on oblige faire le
contraire Ces légendes appartiennent en fait une tradition différente des légen
des mélusiniennes et sont essentiellement illustration du danger que représente
une telle liaison pour un chrétien elles prouvent aussi que glise contribué
transmettre la croyance en existence non seulement incubes et de succubes
mais aussi en celle de bonnes dames que on se reporte introduction du
roman de Jean Arras Burchard von Worms écrivait déjà vers an mil

Credidisti quod quidam credere soient quod sint agrestes feminae quas
sylvaticas vacant quae dicunt esse corp reas et quando voluerint ostendant se
suis amatoribus et cum eis dicunt se oblectasse et item quando voluerint abs-
condent se et evanescent Si credidisti decem dies in pane et aqua poenitas
Decretorum libri XX XIX 5)

Un récit comme le Lai de Guingamor comporte un interdit mélusinien mais


relève une autre tradition très ancienne La fée interdit Guingamor de

303
LE DOMAINE MYTHIQUE

manger quoi que ce soit il retournera chez les siens car elle sait que cela
provoquerait sa mort mais elle ne le dit pas
ele li dit je vos chati
quand la rivière avrez passée
por râler en vostre contrée
que ne bevez ne ne mengiez
por seule fain que vos aiez
de si que seriez repériez
tost en seriez enguingniez 564-570

La rivière est la frontière de autre monde et un jour passé chez la fée


représente cent ans du temps humain Gaster remarquait propos de
histoire cananéenne de Baal que Quiconque goûte aux mets du séjour des
morts ne peut plus retourner sur terre
histoire de Mélusine telle elle nous est contée par Couidrette et par
Jean Arras procède de toutes ces légendes sauf de celles de type Guingamor
différents degrés Pourtant un motif reste encore dans ombre la nombreuse
progéniture de Mélusine car si on explique juste titre comme expression
une compensation au sens dans lequel Max Luthi emploie ce terme il faut
remarquer au Moyen Age il est peu fréquent de rencontrer des enfants nés
de union un être humain et une fée
On rencontre deux traditions différentes selon une ces unions ont pas
de fruits selon autre ces unions sont le point de départ une nombreuse des
cendance multa progenies Les légendes du Chevalier au cygne se rattachent
cette dernière tradition puisque Béatrice ou Eisa suivant les textes de un
trois enfants mi-chemin de ces deux traditions on trouve des récits dans les
quels être surnaturel revient chercher ses enfants ondine sicilienne dont
Auxerre narre histoire revient enlever son fils qui aimait se baigner la
diabolique comtesse Anjou dans le récit de de Barri emmène deux de ses
quatre fils De principis instructione III 27 amie de Désiré cache longtemps
celui-ci elle lui donné un fils
Nous constatons donc la coexistence de deux traditions mais cela explique
si on rapproche les légendes du Chevalier au cygne de celle de Mélusine Dans
les deux cas nous sommes en face de légendes généalogiques il agit de
rehausser le prestige une maison en la dotant ancêtres mythiques une
part il faut expliquer origine de Godefroi de Bouillon de autre relever la
grandeur une maison la famille de Lusignan dont il existe plus de descen
dants
On retrouve ici un procédé mis en évidence par Duby dans son étude de
YHistoria comitum Ghisnensis de Lambert Ardres et Le Goff arrive aux
mêmes conclusions quand il considère que Mélusine est la fée de essor écono
mique médiéval6 et elle apporte la classe chevaleresque terres châteaux
villes lignages Elle est incarnation symbolique et magique de leur les milites
ambition sociale
On peut ajouter ces réflexions une remarque il est possible que on ait at
tribué un caractère surnaturel un ancêtre origine inconnue et peut-être pas
très honorable On remarque en effet que dans deux textes relatant la légende du
Chevalier au cygne il est dit que homme qui descend de la nacelle tirée par un
cygne est un miles novus Or ce chevalier va devenir le seigneur du pays et être

304
LECOUTEUX LES GENDES LUSINIENNES

ancêtre direct de Godefroi de Bouillon Dans le cas de Mélusine il est évident


que la duchesse de Bar les familles de Rohan et de Luxembourg recherchent
avant toute autre chose une ancêtre digne de rehausser leur blason et une fée
est plus honorable une inconnue même noble Cette fa on de faire est cou
rante et même fort ancienne puisque la Gens Iulia de la famille de César se
glorifiait avoir Vénus dans son arbre généalogique dans le nord de Europe
les Skjoldungar descendent Odhinn les Ynglingar de Njordhr..
Il est remarquable de constater une grande unité emploi du thème mélu-
sinien le conte est récupéré par une certaine classe sociale et transformé en
légende généalogique est alors il quitte la littérature populaire pour être
écrit et se transforme presque en document historique auquel on se réfère les
familles de Rohan et de Luxembourg allèrent modifier leur arbre généa
logique pour compter Mélusine parmi leurs ancêtres
Nous avons pas abordé le problème de Mélusine en tant que déesse-mère
car cela nous aurait entraîné hors des limites strictes de notre sujet mais nous
espérons revenir sur ce point et aborder les légendes mélusiniennes sous leur
aspect mythique ce qui permet de comprendre entre autres choses la raison
pour laquelle dans certains cas être surnaturel est de sexe féminin Mélusine et
ses semblables) dans autre de sexe masculin le Chevalier au cygne)

Claude LECOUTEUX

NOTES
Annales E.S.C. numéro spécial Histoire et structure mai-août 1971 597
Morphologie du conte traduction fran aise Paris Gallimard 1970 pp 46 ss
Cf de REIFFENBERG Chroniques belges Bruxelles 1848
Les plus anciens contes de humanité Paris 1953 193
Georges DUBY Structure de parenté et noblesse fran aise du Nord Mélanges Niermeyer
pp 155-158 et 160-161
Jacques LE GOFF art cit supra Annales E.S.C. 600
Ibib. 601
Cf Geoffroy AuxERRE Super apocalypsim sermo XV navicula quam alligata
catena cygnus argentea trahebat applicuit litori. Exinde miles novus et memini cognitus exilivit
cygnus naviculam sicut adduxerat catena similiter tr bente reduxit éd Gastaldelli Rome 1970
Temi et Testi 17 Le second texte se trouve dans le Dialogue de lamiis et pythonicis mulieribus
Ulrich Molitor xvie siècle auteur se réfère oeuvre Hélinand de Froidmont livre IV et
rapporte la même légende que AUXERRE quelques mots près improviso advenu
navicula quam collo alligatam cygnus trahebat argentea catena. Exinde mi les novus et incogni-
tus omnibus exiliit et cygnus navem reduxit II 30

TRAVAUXCONSULT
On trouvera dans article de Le Goff que nous avons cité plus haut la bibliographie des
ouvrages essentiels la compréhension des légendes mélusiniennes On peut compléter ces indica
tions par la bibliographie que nous donnons dans notre thèse Le thème de Mélusine dans la
littérature médiévale allemande Paris 1974 Nous nous bornons indiquer ici les références des

305
LE DOMAINE MYTHIQUE

textes dont nous nous sommes servis pour notre analyse et qui ne se trouvent pas dans la biblio
graphie citée par Le Goff
Albrecht von Scharfenberg ey frid von Ardemont éd PANZER Tübingen 1902 B.L.V 227)
Aymon de Varennes Florimont éd HILKA Göttingen 1933 Cantare del Bel Gherardino
éd ZAMBRINI dans Novella cavalieresca in ottava rima del secolo XIV Bologne 1877
Désiré éd MICHEL dans Lais inédits des XIIe et XIIIe siècles Paris 1836
Désiré Liodh version norvégienne) éd KEVSER et UNGER dans Strengleikar Chris
tiania 1850
Friedrich von Schwaben éd JELLINECK Berlin 1904 DTM 1)
Gauriel von Muntabel éd KHULL Graz 1885
Gracient éd ROQUEFORT dans Poésies de Marie de France 1.1 Paris 1819
Guingamor éd PARIS dans Romania VIII 1879)
Le lai de Lanval et lanual Liodh éd RYCHNER Paris et Genève 1958 T.L.F 77)
Launfall version anglaise de Thomas Chestre) éd ERLING dans Li lais de Lanval altfr Gedicht
der Marie de France nebst Th Launfall Programm der Kon bayer Studienans
talt zu Kempten 1883
Claude LECOUTEUX Zur Entstehung der Schwanrittersage Zeitschrift für deutsches Altertum
CVII/1 1978
Claude LECOUTEUX Zur Entstehung der Melusinensage Zeitschrift für deutsche Philologie
sous presse
Liombruno ed MILCHSACK Bologne 1882
Mélusine version allemande du roman de Jean Arras due Thùring von Ringoltingen) éd
SCHNEIDER Berlin 1958 T.S.M.A 9)
Mélusine traduction anglaise en vers du poème de Couidrette) éd SKEATS Londres 1866
E.e.T.S 22)
Partalapa saga version islandaise du roman de Partonopeus de Blois) éd KLOCKHOFF
Upsala 1877
Percenober og Constancianobis Version danoise de Partonopeus de Blois) éd BRANDT
Copenhague 1870 Romantisk Dightning fra Middelalderen II)
Poytislier éd Fr WEBER Tübingen 1960 A.T.B 52)
Pulzella Gaia éd Pio RAJNA dans Per nozze Ancona Florence 1893 pp 15-51
Renaud de Beaujeu Le Bel Inconnu éd FERRIE WILLIAM Paris 1967 C.F.M.A 38)
Ulrich Molitor Dialogus de lamiis et pythonicis mulieribus éd la suite du Malleus maleficarum
de SPRENGER et INSTITORIS 1669

306