Vous êtes sur la page 1sur 59

Figures géométriques :

périmètre, aire, volume

Les cours de maths concours, au collège ( 6ème, 5ème, 4èmeet 3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)
Le saviez-vous ?
•Le volume d'un solide = Aire d'une base du solide x hauteur du solide.
•L'aire de la base et la hauteur doivent être exprimées dans les unités d'aire et
de longueur correspondantes.

Conversion
Les cours de maths concours, au collège ( 6ème, 5ème, 4èmeet 3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)

Exercices : Problèmes ce2 -


cm2 : monnaie, longueur, masse,capacité et tem
ce2 : longueur, capacité, masse. ps

cm1 et cm2 : longueur, capacité, masse. Simulateur convertisseur : ce2 - cm1 - cm2

Les monnaies
100 centimes = 1 euro.
100 c = 1 €

Exemples :
50 c + 50 c = 100 c ou 1 €

+ =
10 c + 20 c + 20 c + 50 c = 100 c ou 1 €

+ + + =
10 c + 10 c + 10 c + 10 c + 10 c = 50 c (la moitié d'un euro)

+ + + + =
5 c + 5 c = 10 c

+ =

2c+2c+1c=5c

+ + =

5 € + 5 € = 10 €

+ =

20 € + 20 € + 10 € = 50 €

+ + =

Les mesures de longueur

Lecture : kilomètre (km) ; hectomètre (hm) ; décamètre (dam) ; mètre (m) ; décimètre
(dm) ; centimètre (cm) ; millimètre (mm).
Exemples :
Nombres entiers
Nombres décimaux

• 34 cm = 340 mm • 1,2 m = 12 dm
• 10 m = 1 000 cm • 0,75 km =7,5 hm
• 56 km = 56 000 m • 15 m = 1,5 dam
Les mesures de masse

Lecture : tonne (t) ; quintal (q), kilogramme (kg) ; hectogramme (hg) ; décagramme
(dag) ; gramme (g) ; décigramme (dg) ; centigramme (cg) ; milligramme (mg).

Exemples :
Nombres entiers
Nombres décimaux

• 5 tonnes (t) = 50 quintaux (q) • 5,1 g = 51 dg


• 1 q = 100 kg • 0,95 kg =9,5 hg
• 4 kg = 4 000 g • 8 g = 0,8 dag

Les mesures de capacité

Lecture : hectolitre (hl) ; décalitre (dal) ; litre (l) ; décilitre (dl) ; centilitre (cl) ;
millilitre (ml).

Exemples :
Nombres entiers
Nombres décimaux

• 6 litres = 6 000 ml • 10,1 llitres = 101 dl


• 9 hl = 900 litres • 0,95 hl =95 litres
• 48 cl = 480 ml • 8 dl = 0,08 dal

Les mesures d'aire


Lecture : kilomètre carré (km²) ; hectomètre carré (hm²) ; décamètre carré (dam²) ;
mètre carré (m²) ; décimètre carré (dm²) ; centimètre carré (cm²) ; millimètre carré
(mm²).

Exemples :
Nombres entiers
Nombres décimaux

• 34 cm² = 3 400 mm² • 1,2 m² = 120 dm²


• 10 m² = 100 000 cm² • 0,75 km² =75 hm²
• 56 km² = 56 000 000 m² • 15 m² = 0,15 dam²

Les mesures de volume

Lecture : kilomètre cube (km3) ; hectomètre cube (hm3) ; décamètre cube (dam3) ;
mètre cube (m3) ; décimètre cube (dm3) ; centimètre cube (cm3) ; millimètre cube
(mm3).

Exemples :
Nombres entiers
Nombres décimaux

• 56 cm3 = 56 000 mm3 • 5,2 m3 = 5 200 dm3


• 1 m3 = 1 000 000 cm3 • 0,95 km3 =950 hm3
• 75 km3 = 75 000 000 000 m3 • 17 m3 = 0,017 dam3

Les mesures de durée


Dans une année, il y a 365 jours, mais tous les quatre ans il y a une année bissextile,
c'est-à-dire une année qui compte un jour de plus : le 29 février.

Les autres mesures du temps sont la semaine (7 jours), le mois (12 mois),
le trimestre (3 mois) et lesemestre (6 mois).

Les jours de la semaine sont : lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi et
dimanche.

Les 12 mois de l'année ont une durée variables : janvier (31 jours), février (28 ou 29
jours), mars (31 jours), avril (30 jours), mai (31 jours), juin (30 jours), juillet (31
jours), août (31 jours), septembre (30 jours), octobre (31 jours), novembre (30 jours)
et décembre (31 jours).

Une journée est partagée en heures (24 h), minutes (24 x 60 = 1 440 min)
et secondes (24 x 60 x 60 = 86 400 s).

A retenir :
•1 année = 12 mois
•1 semaine = 7 jours
•1 jour = 24 heures
•1 heure = 60 minutes = 3 600 secondes
•1 minute = 60 secondes

Addition du temps
Pour additionner le temps,
1.On additionne les secondes, les minutes et les heures ensemble,
2.puis on regarde si le nombre des minutes et des secondes n'est pas supérieur
ou égal à 60. Si c'est le cas, je fais les conversions nécessaires.
Voyons coment faire...

Le nombre de minutes est


inférieur à 60 => il n'y a rien à
faire.

1. Le nombre de secondes
est supérieur 60 => Je
convertis les secondes
en minutes.
2. Le nombre de minutes
est supérieur à 60 => Je
convertis les minutes en
heures.

Soustraction du temps
Pour soustraire le temps,
1.On soustrait les secondes, les minutes et les heures ensemble,
2.Si le nombre du haut est inférieur à celui du bas :
•Si ce sont des secondes, j'emprunte des minutes ou des heures et je les
convertis en secondes (on sait qu'une minute = 60 secondes et que une
heure = 3 600 secondes),
•Si ce sont des minutes, j'emprunte des heures et je les convertis en
minutes (on sait qu'une heure = 60 minutes).
Voyons comment faire...
Angles et triangles
Les cours de maths concours, au collège ( 6ème, 5ème, 4èmeet 3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)

Les angles...
Les triangles...

• Trois points A, B et C non alignés permettent de tracer un triangle.


• A, B et C sont des sommets ; [BC] est le côté opposé à A ; [AB] est le côté opposé à C ;
[AC] est le côté opposé à B.
• Un triangle peut être : rectangle s'il a un angle droit ; isocèle s'il a 2 côtés de même
longueur ; équilatéral si ses 3 côtés ont la même longueur (les angles d'un triangle
équilatéral ont la même mesure qui vaut 60°).
• La somme des 3 angles d'un triangle est égale à 180° :
Utilisation du rapporteur...
Mesurons les angles d'un triangle (essayez vous-même en dessinant un grand triangle quelconque
sur une feuille : la somme des 3 angles doit faire 180°)
Angles et triangles

Les cours de maths concours, au collège ( 6ème, 5ème, 4èmeet 3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)

Les angles...

Les triangles...

• Trois points A, B et C non alignés permettent de tracer un triangle.


• A, B et C sont des sommets ; [BC] est le côté opposé à A ; [AB] est le côté opposé à C ;
[AC] est le côté opposé à B.
• La somme des 3 angles d'un triangle est égale à 180° :
• Un triangle peut être :
• rectangle s'il a un angle droit ;
• isocèle s'il a 2 côtés de même longueur ;
• Nota : si un triangle a 2 angles égaux alors il est isocèle.
• équilatéral si ses 3 côtés ont la même longueur (les angles d'un triangle
équilatéral ont la même mesure qui vaut 60°).
• Nota : si un triangle a ses 3 angles égaux alors il est équilatéral.
Symétrie centrale et angles...
Apprenez à reconnaître les différents types d'angle, leurs caractéristiques et leurs propriétés. Les
exemples donnés vous permettront de vous familiariser avec eux.
Priorités des opérations

Les cours de maths concours, au collège ( 6ème, 5ème, 4èmeet 3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)

Priorité des opérations...


Dans une suite de calcul, il y a un ordre à respecter...

Voyons les suites SANS PARENTHESES au travers de trois cas de figure...


1- S'il n'y a que des additions et des soustractions, 20 - 10 + 5 - 7 = 8
ALORS on calcule comme on veut, mais généralement
on va de gauche à droite. 10 - 4 -5 -1 = 0

9 - 5 - 6 +10 = 8

2- S'il n'y a que des multiplications et des divisions, 8 : 2 x 3= 4 x 3 =12 => on calcule de
ALORS on calcule OBLIGATOIREMENT de gauche gauche à droite obligatoirement
à droite.
10 x 3 : 6 x 5 = 30 : 6 x 5 = 5 x 5 = 25 =>
on calcule de gauche à droite
obligatoirement

2 x 3 : 2 = 6 : 2 = 3 => on calcule de gauche


à droite obligatoirement

3- S'il n'y a des additions, des soustractions, des 5 + 2 x 3 = 5 + 6 = 11 => A puis B


multiplications et des divisions; ALORS :
9 x 3 + 1 - 4 : 2 = 27 + 1 - 2 = 26 => A puis
A- D'abord, on calcule les B
multiplications et les divisions en
priorité de gauche à droite 8 : 2 + 3 x 2 = 4 + 6 = 10 => A puis B

B- PUIS on calcule les additions et les 9 : 3 x 4 + 2 = 3 x 4 + 2 = 12 + 2 = 14 => A


soustractions (de gauche à droite) puis B

Voyons maintenant les suites AVEC PARENTHESES...


1. On effectue d'abord les calculs entres les parenthèses, en commençant par
les parenthèses les plus intérieures,
2. Puis on effectue les calculs en respectant l'ordre de priorité des opérations,

Nota : s'il n'y a plus qu'un seul chiffre entre les parenthèses, on
peut supprimer les parenthèses

• (2) = 2
• (3 + 2) x 4 = (5) x 4 = 5 x 4 = 20

Exemples :

Le saviez-vous ? Les crochets [ ] sont équivalents à des parenthèses ( ).

Distributivité -
développement et
factorisation
Les cours de maths concours, au collège ( 6ème, 5ème, 4èmeet 3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)

Distributivité : addition et soustraction


La multiplication est distributive par rapport à l'addition ou à la soustraction. Ainsi, quels
que soient les nombres, on a :
Distributivité et addition Distributivité et soustraction

k x ( a + b) = ? k x ( a - b) = ?

(on fait k fois a plus k fois b) (on fait k fois a moins k fois b)

Exemples : Exemples :

• 7 x (4 + 3) = 7 x 4 + 7 x 3 = 28 + 21 = • 7 x (4 - 3) = 7 x 4 - 7 x 3 = 28 - 21 =
49 7
• 9 x (4 + 1) = 9 x 4 + 9 x 1 = 36 + 9 = 45 • 9 x (4 - 1) = 9 x 4 - 9 x 1 = 36 - 9 =
27

Distributivité : addition et soustraction

(on fait k fois a plus k fois b moins k fois c )

Exemples :

• 7 x (4 + 3 - 2 ) = 7 x 4 + 7 x 3 - 7 x 2 = 28 + 21 - 14 = 35
• 5 x (3 + 2 - 4 ) = 5 x 3 + 5 x 2 - 5 x 4 = 15 + 10 - 20 = 5
Le saviez-vous ? Le signe "x" (fois) n'est pas obligatoire :
• devant une lettre :
• 8 x b = 8b
• 9 x a = 9a
• 1xd=d=d

• ou devant une parenthèse...


• 3 x (a + 5) = 3 (a + 5) = 3a + 3 x 5 = 3a + 35
• 4 x (5 + 6) = 4 (5 + 6) = 4 (11) = 44
• 5 x (2 x 5) - 4 x (6 x 1) = 5 (2 x 5) - 4 (6 x 1) = 5 (10) - 4 (6) = 50 - 24 = 26

Habituez-vous à cette écriture, car c'est la forme la plus courante au collège et au


lycée...

Développer un produit
Développer un produit, c'est le transformer en somme. Pour ce faire, on distribue un facteur :
• Avec des additions : k x (a + b) = k x a + k x b = ka + kb => ici le facteur distribué
est k.
• 8 x (5 + 3) = 8 x 5 + 8 x 3 = 40 + 24 = 64 => ici le facteur distribué est 8.
• Avec des soustractions : k x (a - b) = k x a - k x b = ka - kb => ici le facteur distribué
estk
• 4 x (3 - 1) = 4 x 3 - 4 x 1 = 12 - 4 = 8 => ici le facteur distribué est 4.
• Avec des additions et des soustractions : k x (a - b + c) = k x a - k x b + k x c = ka - kb
+ kc=> ici le facteur distribué est k
• 3 x (3 - 2 + 7) = 3 x 3 - 3 x 2 + 3 x 7 = 9 - 6 + 21 = 24 => ici le facteur distribué
est 3.

Factoriser une addition ou une soustraction


Factoriser une somme, c'est la transformer en produit de facteurs. Pour ce faire on recherche
lefacteur commun.
• Avec des additions, k x a + k x b = k (a + b) => ici le facteur commun est k
• 7 x 3 + 7 x 5 => ici le facteur commun est 7 => 7 (3 + 5)
• 4 x 3 + 8 = ? 4 semble être le facteur commun => transformons un peu
l'écriture)...
• 4 x 3 + 4 x 2 => ici le facteur commun est 4 => 4 (3 + 2)
• 14 x 3 + 7 x 5 = ? 7 semble être le facteur commun => transformons un peu
l'écriture)...
• 7 x 2 x 3 + 7 x 5 => ici le facteur commun est 7 => 7 (2 x 3 + 5)
= 7 (6 + 5)
• 10 a + 15 b = ? 5 semble être le facteur commun => transformons un peu
l'écriture)...
• 5 x 2 a + 5 x 3 b => ici le facteur commun est 5 => 5 (2a + 3b)
• Avec des soustractions , k x a - k x b = k (a - b) => ici le facteur commun est k
• 6 x 3 - 6 x 5 => ici le facteur commun est 6 => 6 (3 - 5)
• 6 x 3 - 3 x 5 = ? 3 semble être le facteur commun => transformons un peu
l'écriture)...
• 3 x 2 x 3 - 3 x 5 => ici le facteur commun est 3 => 3 (2 x 3 - 3) = 3 (6 - 5)
• 2a - 4b = ? 2 semble être le facteur commun => transformons un peu l'écriture)...
• 2a + 2 x 2b => ici le facteur commun est 2 => 2 (a + 2b)
• 2a - 18= ? 2 semble être le facteur commun => transformons un peu l'écriture)...
• 2a - 2 x 9 => ici le facteur commun est 2 => 2 (a - 9)
• Avec des additions et des soustractions , k x a - k x b + k x c= k (a - b + c) => ici le
facteur commun est k
• 4 x 3 + 4 x 5 - 4 x 2 => ici le facteur commun est 4 => 4 (3 - 5)
• 16 x 3 + 4 x 5 - 4 x 2 = ? 4 semble être le facteur commun => transformons un
peu l'écriture)...
• 4 x 4 x 3 + 4 x 5 - 4 x 2 => ici le facteur commun est 4 => 4 (4 x 3 + 5 - 2)
= 4(12 + 3)
• 2a + 6b - 8c = ? 2 semble être le facteur commun => transformons un peu
l'écriture)...
• 2a + 2 x 3b - 2 x 4c => ici le facteur commun est 2 => 2 (a + 3b - 4c)

Les nombres relatifs

Comparaison Additions et Multiplications et Expressions plus


soustractions divisions simples complexes (avec +,-,x
simples et :)
C'est quoi ?
Un nombre relatif est un nombre qui possède un signe + ou un signe -.
• Le signe + désigne un nombre relatif positif (> 0). Attention, pour les nombres
relatifspositifs, on peut ne pas mettre de signe.
• + 3,8 = 3,8
• +5=5
• 7=+7
• Le signe - désigne un nombre relatif négatif (< 0).
• - 3,8
• -5
• Le zéro est à la fois positf et négatif

Comparaison des nombres relatifs


Schématiquement, on peut aussi se représenter les nombres relatifs sur un axe gradué sur
lequel les nombres relatifs sont rangés dans l'ordre croissant : sur la gauche les nombres
relatifs négatifset sur la droite les nombres relatifs positifs.

Pour comparer des nombres relatifs, pensez aux températures !

• - 10° C < +10 °C (moins dix degrés est moins chaud que plus dix
degrés)

• - 10° C < 0 °C (moins dix degrés est moins chaud que zéro degré)
• - 5,5 ° C < - 4 °C (moins 5,5 degrés est moins chaud que moins 4
degrés)

• 0 ° C < 1 °C (0 degré est moins chaud que 1 degré)

• - 5,5 ° C < 5,5 °C (moins 5,5 degrés est moins chaud que plus 5,5
degrés)

• 6 ° C < 7 °C (plus 6 degrés est moins chaud que plus 7 degrés)

• -8,5° C < -8° C < -7° C < -5° C < -1° C < -0,3° C < 0° C < 0,5° C < 1°
C< 1,6° C < 1,7° C < 4° C < 7° C < 8,5° C

Le saviez-vous ? Un nombre positif est TOUJOURS SUPERIEUR à un


nombre négatif:

• +2 > -3
• +2 > -2,1
• +2 > -1

Addition de nombres relatifs


Règle 1: Pour additionner des nombres de même signe, on ajoute les valeurs et on garde le
signe commun.

• (+6 ) + (+9) = +15 => on ajoute les valeurs 6 + 9 = 15 et on garde le signe commun + =>
+ 15
• (-6) + (-9) = -15 => on ajoute les valeurs 6 + 9 = 15 et on garde le signe commun- => -
15

Avec 3 nombres ou plus :

• (+6 ) + (+9) + (+5) = +20 => on ajoute les valeurs 6 + 9 + 5 = 20 et on garde


le signe commun + => + 20
• (-6) + (-9) + (-5) = -20 => on ajoute les valeurs 6 + 9 + 5 = 20 et on garde le
signe commun - => - 20

Règle 2: Pour additionner des nombres de signes différents, on prend le signe de celui qui a la
plus "grande valeur" et on fait "plus grand moins plus petit".

• (+5) + (-8) = -3 => on prend le signe du nombre qui a la plus "grande valeur" (ici le
moins, de -8) et on fait plus grand moins plus petit 8 - 5 = 3 => - 3
• (-5) + (+8) = +3 => on prend le signe du nombre qui a la plus "grande valeur" (ici le
plus, de +8) et on fait plus grand moins plus petit 8 - 5 = 3 => + 3
• (-5) + (8) = +3 => on prend le signe du nombre qui a la plus "grande valeur" (ici le plus,
de 8, en effet, le nombre relatif +8 = 8) et on fait plus grand moins plus petit 8 - 5 = 3 =>
+3

Avec 3 nombres ou plus :

• (+5) + (-8) + (-7) = -10 :


1. => on regroupe et on additionne d'abord les nombres relatifs
de même signe entre eux : (-8) + (-7) = (-15). On a maintenant
(+5) + (-15)
2. puis on prend le signe du nombre qui a la plus "grande valeur" (ici le
moins, de -15) et on fait plus grand moins plus petit 5 - 15 = 10 => -
10
• (+3) + (-8) + (+7) = -3 :
1. => on regroupe et on additionne d'abord les nombres relatifs
de même signe entre eux : (+3) + (+7) = (+10). On a maintenant
(+10) + (-8)
2. puis on prend le signe du nombre qui a la plus "grande valeur" (ici le
plus, de +10) et on fait plus grand moins plus petit 10 - 8 = 2 => + 2

Remarque : la somme de deux nombres opposés est égale à 0.

• (+7) + (-7) = 0
• (-1) + (+1) = 0
• (-9) + (9) = 0 => en effet, 9 = + 9

Soustraction de nombres relatifs


Règle 3 : pour soustraire, on ajoute l'opposé et on applique les règles de l'addition des nombres
relatifs => on transforme ainsi les soustractions en additions.

DEFINITION : a - b = a + opposé (b) = a + (-b)

=> 1- on transforme donc une soustraction en addition

=> 2- on peut donc appliquer les règles de l'addition pour calculer l'expression

Nota : l'opposé de -1, c'est 1 et l'opposé de 2, c'est -2.

• (+6) - (+7) = -1
1. Transformation en addition => (+6) + opposé de (+7) = (+6) + (-7)
2. on applique les règles de l'addition de nombres relatifs de signes différents => on
prend le signe du nombre qui a la plus "grande valeur" (ici le moins, de -7) et on
fait plus grandmoins plus petit 7 - 6 = 1 => - 1
• (+4) - (-9) = +13
1. Transformation en addition => (+4) + opposé de (-9) = (+4) + (+9)
2. on applique les règles de l'addition de nombres relatifs de même signe => on
ajoute les valeurs 4 + 9 = 13 et on garde le signe + => + 13
• (-3) - (+6) = (-3) + (-6) = -9
• (-3) - (-6) = (-3) + (+6) = +3

Avec 3 nombres ou plus :

• (-5) - (-8) - (-7) = + 10


1. Transformation en addition => on ajoute les opposés => (-5) + opposé
de (-8) + opposé de (-7) = (-5) + (+8) + (+7)
2. => on regroupe et on additionne d'abord les nombres relatifs
de même signe entre eux : (+8) + (+7) = (+15). On a maintenant (-5)
+ (+15)
3. puis on prend le signe du nombre qui a la plus "grande valeur" (ici le
moins, de +15) et on fait plus grand moins plus petit 15 - 5 = 10 => +
10
• (+3) - (-9) - (+2) = + 10
1. Transformation en addition => on ajoute les opposés => (+3) + opposé
de (-9) + opposé de (+2) = (+3) + (+9) + (-2)
2. => on regroupe et on additionne d'abord les nombres relatifs
de même signe entre eux : (+3) + (+9) = (+12). On a maintenant (+12)
+ (-2)
3. puis on prend le signe du nombre qui a la plus "grande valeur" (ici le
plus, de +12) et on fait plus grand moins plus petit 12 - 2 = 10 => +
10

Simplification de l'écriture d'une somme algébrique


On peut simplifier l'éciture d'une somme algébrique en utilisant la définition de la soustraction.
Rappel : a - b = a + opposé (b) = a + (-b).

• a - (-b) = a +
b
Apprenez par coeur ces transformations,
• a + (-b) = a -
b
elles vous seront très utiles !
• a - (+b) = a -
b

Ce faisant, l'écriture simplifiée de :

• 9 - (-5) = 9 + 5 => astuce - - = +


• 9 + (-5) = 9 - 5 => astcue + - = -
• 9 - (+5) = 9 - 5 => astcue - + = -

Avec des additions ou des soustractions on peut donc :


1- soit tout transformer en additions 2- soit simplifier
A = - 6 + 3 - (-2) + (-5)
A = - 6 + 3 + 2 + (-5)
A = -6 + 3 + 2 - 5
On regroupe les termes de même signe
A = - 6 + (-5) + 3 + 2 A = -6 - 5 + 3 + 2
A = - 11 + 5 A = - 11 + 5
A = -6 A=-6

B = 6 - (+3) - (-2) + (-4)


B = - 6 + (-3) + 2 + (-4)
B = -6 - 3 + 2 - 4
On regroupe les termes de même signe
B = -6 + (-3) + (-4) + 2 B = -6 - 3 - 4 + 2
B = -13 + 2 B = -13 + 2
B = -11 B = -11

C = 2 - (+1) - (-6) - (-7)


C = 2 + (-1) + (+6) + (+7)
C=2-1+6+7
On regroupe les termes de même signe
C = 2 + (+6) + (+7) + (-1) C=2+6+7-1
C = +15 -1 C = +15 - 1
C = 14 C = 14

Multiplication, division de nombres relatifs


Règle 1 : Le produit de deux nombres de même signe est positif.

• (+4) x (+8) = +32 = 32


• (-4) x (-8) = +32 = 32
• (-3) x (-4) = +12 = 12

Règle 2 : Le produit de deux nombres de signes différents est négatif.

• (+4) x (-8) = -32


• (-4) x (+8) = -32
• (-2) x (+7) = -14
• 5 x (-7) = -35
• -5 x 7 = -35

Avec 2, 3 nombres ou plus...

Astuce :

1. Je fais comme s'il n'y avait que des signes +


2. si les nombres relatifs négatifs sont en nombre impair, le résultat est négatif,
s'il est en nombre pair, il est positif :
• (-4) x (+8) x (+2) = ?
1. 4 x 8 x 2 = 64
2. => il y a 1 nombre négatif (impair) => résultat négatif = -64
• (-4) x (+8) x (-2) = ?
1. 4 x 8 x 2 = 64
2. => Il y a 2 nombres négatifs => pair, résultat positif = +64
• (-4) x (-8) x (-2) = ?
1. 4 x 8 x 2 = 64
2. => Il y a 3 nombres négatifs => impair, résultat négatif = -64

Règle 3 : Les règles des signes pour la division sont les mêmes que pour la multiplication entre
deux nombres relatifs.

Règle 1 : La division de deux nombres de même signe est positif.

• (+8) : (+4) = +2 = 2
• 8:4=2
• (-8) : (-4) = +2 = 2
• (-6) : (-2) = +3 = 3

Règle 2 : La division de deux nombres de signes différents est un négatif.

• (+8) : (-4) = -2
• (-8) : (+4) = -2
• (-9) : (+3) = -3
• - 10 : 2 = - 5
• 10 : (-2) = - 5

Avec 2, 3 nombres ou plus...

Astuce :

1. Je fais comme s'il n'y avait que des signes +


2. si les nombres relatifs négatifs sont en nombre impair, le résultat est négatif,
s'il est en nombre pair, il est positif :
• (-8) : (+4) : (+2) = ?
1. 8 : 4 : 2 = 1
2. => il y a 1 nombre négatif (impair) => résultat négatif = -1
• (-8) : (+4) : (-2) = ?
1. 4 : 8 : 2 = 1
2. => Il y a 2 nombres négatifs => pair, résultat positif = +1
• (-8) : (-4) : (-2) = ?
1. 4 : 8 : 2 = 64
2. => Il y a 3 nombres négatifs => impair, résultat négatif = -1

Le saviez-vous ?
• Pour tout nombre relatif a : 0 x a = a x 0 = 0.
• 23 x 0 = 0
• 0 x 23 = 0
• On ne peut pas faire de division par 0.
Expressions littérales

Les cours de maths concours, au collège ( 6ème, 5ème, 4èmeet 3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)

C'est quoi ?
Une expression littérale est une expression qui utilise des lettres. Cela permet de décrire un
calcul, d'établir une formule ou encore d'écrire des égalités.
• Certaines expressions sont toujours vraies comme :
• axb=bxa
• a - 2 = -2 + a
• d'autres sont vraies que pour certaines valeurs données à la lettre (nommée inconnue)
etfausses pour d'autres :
• 2xa=4:
• => cela est vrai si a = 2 => 2 x 2 = 4, on dit que l'expression
est vraie pour a = 2.
• => mais cela est faux si a = 1 => 2 x 1 différent de 4, on dit que
l'expression estfausse pour a = 1.
• 3+x=5:
• => cela est vrai si x = 2 => 3 + 2 = 5, on dit que l'expression
est vraie pour x = 2.
• => mais cela est faux si x = 0 => 3 + 0 différent de 5, on dit que
l'expression estfausse pour x = 0.

Simplifier une écriture littérale


Pour simplifier l'écriture, on regroupe ensemble les termes de même nature, pour en éliminer
quelques uns, pour la présenter plus simplement ou pour effectuer plus facilement les calculs:
• A = 7a + 14 - 7 => 7a + 7
• B = 3a + 4a + 5 => on met a en facteur => a (3 + 4) + 5 = 7a + 5
• C = a + 2 - 3 - a => on regroupe les termes de même nature => a - a + 2 - 3 = 0 - 1 = -1
• D = 3r + 4 - 6r x 3 => on calcule la multiplication (prioritaire) => 3r + 4 - 18r => on
regroupe les termes de même nature => 3r - 18r + 4 = 15r + 4
• E = 4 + (6r x 3 +2) => on fait les calculs entre les parenthèses => 4 - (18r + 2) => on
supprime les parenthèses => 4 + 18r + 2 => on regroupe les termes de même nature => 4
+ 2 + 18r = 6 + 18r
• F = 4 - (6r x 3 +2) => on fait les calculs entre les parenthèses => 4 - (18r + 2) => on
supprime les parenthèses => 4 - 18r - 2 => on regroupe les termes de même nature => 4 -
2 - 18r = 2 - 18r.
Le saviez-vous ?

• - (1 + a) = -1 - a => Attention, lorsque l'on supprime les parenthèses situées après un -,


lesmoins deviennent les plus et les plus deviennent des moins.
• => En effet, - (1 + a) = -1 x (1 + a) = -1 x 1 + -1 x a = -1 + -a.
• - (1 - a) = -1 + a => Attention, lorsque l'on supprime les parenthèses situées après un -,
lesmoins deviennent les plus et les plus deviennent des moins.
• => En effet, - (1 - a) = (-1) x (1 - a) = (-1) x 1 - (-1) x a = -1 + a
• - (- a) = + a = a => Attention, lorsque l'on supprime les parenthèses situées après un -,
lesmoins deviennent les plus et les plus deviennent des moins.
• => En effet, - ( - a) = (-1) x ( - a) = (-1) x - a = + a
• - (+ a) = - a => Attention, lorsque l'on supprime les parenthèses situées après un -,
lesmoins deviennent les plus et les plus deviennent des moins.
• => En effet, - ( - a) = (-1) x ( + a) = (-1) x a = - a

Résoudre des équations


Une éqation est une égalité dans laquelle il y a un nombre inconnu, remplacé par une lettre (ex :
3 + x = 8).

Résoudre une équation, c'est trouver la valeur de l'inconnue pour que l'égalité soit vraie.

• 3 + x = 8 est vraie si x = 8 - 3 = 5. Donc 5 est la solution de l'équation.


• 3 x a = 12 est vraie si a = 12:3 = 4. Donc 4 est la solution de l'équation.

Pour résoudre une équation, il faut être capable d'isoler x (x doit se retrouver tout seul d'un
côté ou de l'autre de l'égalité).Pour cela il faut apprendre à bouger les termes de l'équation
comme on le désire.

Le saviez-vous ?
Lorqu'un terme passe de l'autre côté du signe égal, il change de nature... Conseil : prenez le
temps qu'il faut pour maîtriser ce mécanisme... cela vous sera très utile !

• les + deviennent -
• x + 3 = 4 => x = 4 - 3
• en fait pour arriver à ce résultat, on a enlevé 3 de chaque côté de
l'équation pour éliminer ce qui nous intéresse :
• x + 3 -3 = 4 - 3 => x = 4 - 3
• 7 = x + 4 => 7 - 4 = x
• Ici on a enlevé 4 de chaque côté du signe = pour éliminer le +4.
• a - x = b => a - b - x = 0 => a - b = x
• ici, on a enlevé b de chaque côté du signe = pour éliminer le b,
• puis, on a ajouté x de chaque côté du signe = pour éliminer le x.
• les - deviennent +
• x - 3 = 4 => x = 4 + 3
• en fait pour arriver à ce résultat, on a ajouté 3 de chaque côté de
l'équation pour éliminer ce qui nous intéresse :
• x - 3 + 3 = 4 + 3 => x = 4 + 3
• 8 = -4 + x => 8 + 4 = x
• ici, on a ajouté 4 de chaque côté du signe = pour éliminer le -4.
• les x deviennent des :
• x X 3 = 4 => x = 4 : 3
• en fait pour arriver à ce résultat, on a divisé par 3 de chaque côté de
l'équation pour éliminer ce qui nous intéresse :
• x X 3 : 3 = 4 : 3 => x = 4 : 3
• 5 = x X 6 => 5 : 6 = x
• ici, on a divisé par 6 de chaque côté du signe = pour éliminer le 6.
• les : deviennent x
• x : 3 = 4 => x = 4 X 3
• en fait pour arriver à ce résultat, on a multiplié par 3 de chaque côté de
l'équation pour éliminer ce qui nous intéresse :
• x X 3 : 3= 4 X 3 => x X 1 = 4 X 3 => x = 4 X 3
• 5 = x : 3 => 5 x 3 = x
• ici, on a multiplié par 3 de chaque côté du signe = pour éliminer le 3.

Voici un petit tableau récapitulatif des transformations possibles. Conseil : ne les apprenez pas
par coeur, mais essayez de voir comment on a réalisé les transformations pour isoler x. Retenez
quelorqu'un terme passe de l'autre côté du signe égal, il change de nature...

Equation la solution Exemple


a+x=b x=b-a 5 + x = 7 => x = 7 - 5 =
2. Donc 2est solution de
• ici, on a enlevé a de chaque côté l'équation.
de =. Donc, a - a + x = b - a => x
=b-a

a-x=b x=a-b 5 - x = 7 => x = 5 - 7 = -2. Donc-


2 est solution de l'équation.
• ici, on a enlevé b de chaque côté
de =. Donc, a - x - b = b - b => a - 5 - x = -7 => x = 5 - (-7) =
x-b=0 12.Donc 12 est solution de
• puis, on a ajouter x de chaque l'équation.
côté de =. Donc, a - x + x - b = +
x => a - b = x
ax = b x=b:a 5x = 7 => x = 7 : 5. Donc 7:5 est
solution de l'équation.
• ici, on a divisé par a de chaque
côté de =. Donc, ax : a = b : 2x = -8 => x = -8 : 2 = -4. Donc-
a => x = b : a 4 est solution de l'équation.

a:x=b x=a:b 5 : x = 7 => x = 5 : 7. Donc 5 :


7est solution de l'équation.
• ici, on a multiplié par x de
chaque côté de =. Donc, a X x : x (-9) : x = 3 => x = (-9) : 3 =
= b X x=> a = b X x 3.Donc 3 est solution de
• Puis, on a divisé par b de chaque l'équation.
côté du signe =. Donc, a : b = b :
bX x => a : b = x

x:a=b x=axb x : 5 = 7 => x = 5 x 7 =


35. Donc35 est solution de
• ici, on a multiplié par a de l'équation.
chaque côté de =. Donc x X a : a =
b X a=> x = b x a => x = a x b -x : 3 = 6 => -x = 6 x 3 => x = - 6
x 3 = -18. Donc -18 est solution de
l'équation.

Le saviez-vous ?

• -x = 7 => x = -7
• en effet, pour arriver à ce résultat, on a multiplié (ou divisé) par -1 de chaque
côté du signe égal => -x X -1 = 7 X -1 => x = -7.
• -2x = 16 => x = -8
• en effet, pour arriver à ce résultat, on a divisé par -2 de chaque côté du signe égal
=>-2x : -2 = 16 : -2 => x = -8.

Utiliser une formule


Utiliser une formule, c'est être capable de trouver ce que l'on cherche à l'aide d'une formule
donnée plus ou moins complexe.

• La formule du périmètre d'un rectangle est : P = (L + l) x 2. L représente la longueur et l


la largeur. Sachant que L = 5 m et l = 2 m, quel est le périmètre du rectangle ?
• Dans la formule, on remplace L et l par les valeurs indiquées pour trouver le
périmètre soit :
• P = 5 x 2 = 10 m.
• La loi d'ohm est : U = R x I. U représente la tension, R la résistance et I l'intensité du
courant électrique. Sachant que U = 220 volt et R = 22 ohm, quelle est l'intensité en
ampères du courant I ?
• On sait que U = R x I, donc I = U : R = 220 : 22 = 10 Ampères.
• Pour isoler I, on a diviser par R de chaque côté de =. Donc U : R = R : R x
I => U : R = 1 x I => U : R = I.

Produire une formule


C'est être capable de décrire un problème sous la forme d'une expression littérale.

• Exemple : J'avais 5 bonbons; j'en ai mangé 2, il m'en reste 3. L'opération est : 5 - 2 = 3.


• Formule pour connaître le nombre de bonbons mangés : on remplace par x le
nombre de bonbons mangé dans l'opération : 5 - x = 3
• Formule générale :
• a - x = b avec x (le nombre de bonbons mangés), a (le nombre de
bonbons total) et b (le nombre de bonbons restant).
• Exemple chiffré : j'avais 10 bonbons au total et il m'en reste
4. Combien en ai-je mangé ?
On cherche x (le nombre de bonbons mangés) en
appliquant la formule : a - x = b. Donc, x = a - b. On
remplace a et b par les valeurs => x = 10 - 4 = 6. Donc, 6
est la solution de mon problème.

Les nombres décimaux

• Problèmes cm1 et cm2 : fractions simples Exercices :


et décimaux
• Problèmes cm2 : fractions et décimaux • Comparaison et décomposition
• addition et soustraction avec des
décimaux,
• multiplication de décimaux,
• division de décimaux.

Les nombres décimaux : principe, encadrement, monnaie, addition, soustraction,


multiplication et division.

Les nombres décimaux


Le nombre 7,65 se lit : sept virgule soixante-cinq

7 est la partie entière

65 est la partie décimale

7,65 => 7 unités, 6 dixièmes et 5 centièmes

Exemples :

Nombres centaines dizaines unités dixièmes centièmes millièmes


7,65 7, 6 5
245,456 2 4 5, 4 5 6
21,038 2 1, 0 3 8
Partie entière Partie décimale

Exemples d'encadrement :
8 < 8,2 < 9 (encadrement par des nombres entiers)
8,2 < 8,3 < 8,4 (encadrement au dixième : 8,3 - 0,1 < 8,3 < 8,4 + 0,1)
7,9 < 8 < 8,1 (encadrement au dixième : 8 -0,1 < 8 < 8 + 0,1)
8,24 < 8,25 < 8,26 (encadrement au centième : 8,25 -0,01 < 8,25 < 8,25 + 0,01)
8,40 < 8,41 < 8,42 (encadrement au centième : 8,41 -0,01 < 8,41 < 8,41 + 0,01)
8,09<8,1<8,11 (encadrement au centième : 8,1 -0,01 < 8,1 < 8,1 + 0,01)
7,99<8<8,01 (encadrement au centième : 8 -0,01 < 8 < 8 + 0,01)

La monnaie et les nombres décimaux


•1 euro = 100 centimes
•1, 1 euro = 1 euro et 10 centimes ou 110 centimes
•5,5 euros = 5 euros et 50 centimes
5,60 € = ? 0,20 €

+ +
0,30 € = ? 1,15 €

+ +
+

L'addition de nombres décimaux


Pour additionner des nombres décimaux (nombres avec une virgule), on procède
comme pour une addition normale en alignant les virgules.
2,3 + 0,2 = ? 5,3 + 2 = ?

8,6 + 16,5 = ? 2,1 + 1,45 + 5,3 = ?

La soustraction de nombres décimaux


Pour soustraire des nombres décimaux (nombres avec une virgule), on procède
comme pour une soustraction normale MAIS en alignant les virgules.
2,3 - 0,2 = ? 5,3 - 2 = ?

2,3 - 0,8 = ? 7,2 - 5,3 = ?

67,4 - 19,5 = ?

La multiplication de nombres décimaux


1.J'effectue la multiplication comme s'il n'y avait pas de virgule.
2.Je place la virgule sur le résultat de façon à ce qu'il y ait autant de décimales
au résultat qu'au total des chiffres après la virgule du multiplicateur et du
multiplicande.

13 x 2,1 = ? 1,3 x 2,1 = ?


1,3 x 0,21 = ?

93,4 x 2,15 = ?

9,34 x 21,5 = ?

9,34 x 0,215 = ?

La division de nombres décimaux


LE QUOTIEN DECIMAL
• Je peux ajouter autant de 0 après la virgule que je désire : 4 = 4,0 = 4,00 = 4,000
• Dès que je descends le premier chiffre du dividende situé après la virgule, je pose la
virgule au quotien
• Au dixième près (10), il y a un chiffre après la virgule. Exemples : 2,1 ; 0,7 ; 9,8 ; 189,4
• Au centième près (100), il y a deux chiffres après la virgule. Exemples : 2,12 ; 0,71 ;
9,82 ; 189,46
• Au millième près (1 000), il y a trois chiffres après la virgule. Exemples : 2,128 ; 0,710 ;
9,821 ; 189,460

1 : 3 = ? au dixième 12 : 5 = ? au dixième

1 : 4 = ? au centième près 227 : 8 = ? au millième près

DIVISION D'UN NOMBRE DECIMAL PAR UN NOMBRE ENTIER


• J'effectue ma division normalement
• Dès que je descends le premier chiffre du dividende situé après la virgule, je pose la
virgule au quotien

1,2 : 3 = ? 195,535 : 8 = ?
LE DIVISEUR EST UN DECIMAL
Si le diviseur est un nombre décimal, je le transforme en nombre entier... Voyons comment
faire...
Le principe est simple,

1. On multiplie par 10, 100, 1 000, ... en fonction du nombre de chiffres situés après la
virgule, pour faire disparaître la virgule :
• 3,1 x 10 = 31
• 3, 15 x 100 = 315
• 3,155 x 1 000 = 3155
2. Si je multiplie le diviseur par 10, 100, 1 000 ..., je dois également multiplier le
dividendepar 10, 100, 1 000...

Astuce : A chaque fois que je multiplie par 10, je décale la virgule d'un cran vers la droite (=>).
Les fractions
Les cours de maths concours, au collège ( 6ème, 5ème, 4èmeet 3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)
Apprenez à bien manipuler les fractions... Elles vous permettront de résoudre de très nombreux
problèmes et équations mathématiques...

Exercices sur les fractions...

Simplification Addition simple Addition et Multiplication Division


soustraction

• Problèmes niveau 1 : fractions simples et décimaux


• Problèmes niveau 2 : fractions et décimaux

Fractions simples et nombres décimaux


Un nombre décimal peut toujours s'écrire sous la forme d'une fraction.

Manipulation des fractions


On peut multiplier ou diviser une fraction en haut et en bas par un nombre sans changer son résultat.

Exemples :

Comparaison et rangement des fractions


Pour comparer et ranger facilement des fractions, il faut qu'elles aient le MEME
dénominateur. En effet, si elles ont le même dénominateur, il suffit alors
de comparer les numérateurs...

Exemples de rangement :
Exemples de comparaison :
Addition et soustraction de fractions
Multiplication de fractions
Division de fractions
Proportions et échelles
Les cours de maths concours, au collège ( 6ème, 5ème, 4èmeet 3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)

Principe
Les proportions peuvent servir à résoudre un très grand nombre de problèmes.
Problème : si 1 paquet de farine pèse 3 kg, alors 2 paquets de farine pèsent 6 kg...
Mais combien pèse 5 paquets de farine ? Et combien y a-t-il de paquets dans 35 kg ?
Pour résoudre ce genre de problème, on peut tracer un tableau de
proportionnalité... Voyons comment faire...
Autres exemples et astuce :
Echelle et proportionnalité
Sur une carte ou un plan, on ne peut pas représenter les distances réelles. Il faut les
réduire en les divisant par un même nombre.
•Ainsi, lorsqu'une carte est au 1 dixième (1/10), cela signifie que 1 cm sur la
carte représente 10 cm dans la réalité.
•De la même manière, une carte au 1 centième (1/100), cela signifie que 1 cm
sur la carte représente 100 cm dans la réalité.

Exemples :
Les pourcentages
Les cours de maths concours, au collège ( 6ème, 5ème, 4èmeet 3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)

Principe
Le symbole des pourcentages % se lit : pour cent.
Ainsi,
• 40 % des élèves se lit : quarante pour cent des élèves,

• 40% peut également s'écrire :


• 1 % se lit : un pour cent,

• 1% peut également s'écrire :


• 100 % se lit : cent pour cent,

• 100% peut également s'écrire :


• 150 % se lit cent cinquante pour cent.

• 150% peut également s'écrire :

A savoir,
• la totalité de quelque chose = 100 %,
• la moitié de quelque chose = 50 %,
• le quart de quelque chose = 25 %,
• le cinquième de quelque chose = 20 %.

Exemples de problèmes :
Diagramme, tableau, graphique

Les cours de maths concours, au collège ( 6ème, 5ème, 4èmeet 3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)
Apprenez à traduire les situations et les problèmes sous forme de graphiques, de tableaux ou dediagrammes.
Cela vous permettra de mieux comprendre un problème et d'expliquer plus facilement une situation donnée.

Faites votre choix parmi les graphiques cartésiens, les diagrammes en bâtons, les histogrammes,
les diagrammes circulaires et les tableaux à double entrée...