Vous êtes sur la page 1sur 6

EXAMEN INTRA

Programmes de certificat AUTOMNE 2015

Gestion des coûts


31-903-13
Enseignant(e)s : Réal Jacques, maître d’enseignement (J01)
Martin Lesage, chargé de cours (S01)
Martine Lapierre, chargée de cours (S02)

Coordonnateur : Réal Jacques, maître d’enseignement

Question 1 (32 points) (58 minutes)

La compagnie Chemise sur mesure inc. (CSM) est une entreprise qui se spécialise
dans la fabrication de chemises haut de gamme qui répond à des besoins spécifiques
pour des entreprises qui souhaitent faire fabriquer des vêtements incluant leur logo.
CSM utilise un système de coût de revient par commande et impute ses frais généraux
de fabrication (coût complet rationnel) en fonction des coûts de matières premières.
L’année financière de l’entreprise est du 1 er janvier au 31 décembre et voici les
prévisions budgétaires au début de l’exercice 2015 :

Chiffre d’affaires prévu : 545 000 $

Coûts estimatifs :
Salaire du président-fondateur (Fixe) 80 000 $
Coûts des matières premières (Variables) 100 000 $
Salaires de MOD (Variables) 125 000 $
Salaires de MOI (Fixes) 60 000 $
Amortissement - Machinerie usine (Fixe) 40 000 $
Coûts d’énergie - Usine (Variables) 15 000 $
Outillage - Usine (Fixe) 25 000 $
Divers - Administration (Variables) 7 500 $
Divers - Ventes (Variables) 9 000 $
Divers - Usine (Variables) 60 000 $ 521 500 $

Bénéfice estimatif 23 500 $

Au début du mois de septembre, la commande # 411 était terminée et avait une valeur
de 7 200 $. Les commandes # 412 (MP : 1 500 $ et MOD 600 $) de même que la
commande # 413 (MP : 1 250 $ et MOD 800 $) étaient en cours au début du mois de
septembre. Le solde du compte des stocks de matières premières au début du mois
de septembre était de 4 700 $ selon les registres comptables.

Page 1 sur 6
Question 1 (suite)

Au cours du mois de septembre, voici un sommaire des fiches de coûts de revient


indiquant les coûts respectifs qui ont été ajoutés sur chaque commande :

Commande # Coûts des MP Coûts de MOD


# 412 500 $ 400 $
# 413 1 000 $ 500 $
# 414 2 200 $ 900 $
# 415 1 800 $ 500 $
# 416 1 750 $ 450 $
# 417 500 $ 800 $

À la fin de mois de septembre, les stocks de produit en cours étaient composés des
commandes # 416 et # 417 alors que les stocks de produits finis étaient composés des
commandes # 413, # 414 et # 415. Les commandes # 411 et # 412 ont été expédiées
aux clients durant le mois de septembre.

Voici un sommaire des FGF réels pour le mois de septembre 2015 :

FGF réels FGF fixes FGF variables


Amortissement - Machinerie 3 250 $ ---
Main-d’oeuvre indirecte 5 500 $ ---
Outillage - Usine 2 000 $ ---
Entretien et réparation --- 1 900 $
Coûts d’énergie --- 2 200 $
Total 10 750 $ 4 100 $

L’entreprise a acquis pour 4 500 $ de matières premières au cours du mois de


septembre 2015.

TRAVAIL À FAIRE :

a) (16 points) Présentez l’état du coût rationnel de fabrication pour le mois de


septembre 2015 de l’entreprise CSM inc.

b) (10 points) Déterminez l’écart d’imputation total des FGF pour le mois de
septembre 2015 en prenant soin de présenter l’écart sur volume ainsi
que les écarts sur dépenses.

c) (2 points) Est-ce que l’écart d’imputation du mois de septembre que vous avez
calculé est une sous ou surimputation? Toujours selon l’écart calculé,
doit-on revoir le taux d’imputation pour les derniers mois de l’année?

d) (4 points) Selon votre réponse au point c), quel serait le meilleur traitement
comptable à appliquer à l’écart d’imputation du mois de septembre?

Note : Pour la question d), vous n’avez pas de calculs à faire,


seulement indiquer le traitement comptable le plus approprié et
les conséquences du traitement.

31-903-13 Examen Intra – Automne 2015 Page 2 sur 6


Question 2 (56 points) (100 minutes)

L’entreprise PVC inc. fabrique des boitiers en plastique. Les boitiers sont fabriqués à
l’aide de deux ateliers de production exclusivement dédiés à la fabrication de ce produit :
l’atelier de MOULAGE et l’atelier de MISE EN FORME. Les deux ateliers fonctionnent
selon un mode de fabrication uniforme et continue.

Toutes les matières premières sont introduites dans l’atelier de MOULAGE de manière
continue durant le processus de fabrication. Les coûts de conversion, soit la main-
d’œuvre directe et les frais généraux de fabrication, sont encourus de façon continue tout
au long du processus. Le coût des unités terminées et transférées est déterminé selon la
méthode de coût moyen et aucune perte ou produits gâchés ne sont identifiés dans cet
atelier.

La matière première est ajoutée en totalité à l’atelier de MISE EN FORME lorsque la


production atteint 95 % du processus puisqu’il s’agit d’un vernis. Les coûts de conversion
de l’atelier de MISE EN FORME sont encourus de façon continue tout au long du
processus. Il y a deux points de contrôle dans cet atelier qui ont lieu à des stades
d’avancement différents dans le processus. Un premier a lieu lorsque la production
atteint 60 % et un second lorsque la production atteint son stade final, soit 100 %
d’achèvement. Le taux de rejet normal est de 3 % des bonnes unités qui ont passé le
point de contrôle pour le premier point de contrôle et de 1 % des bonnes unités qui ont
passé le point de contrôle pour le second point de contrôle. La méthode de l’épuisement
successif (PEPS) est utilisée dans l’atelier de MISE EN FORME pour évaluer le coût de
fabrication des unités transférées à l’entrepôt des produits finis.

Les stocks de produits finis sont évalués selon la méthode du coût moyen au niveau
de l’entrepôt. L’entreprise utilise un système de coût complet rationnel selon lequel les
frais généraux de fabrication sont imputés selon les heures-machine dans l’atelier de
MOULAGE et les heures de main-d’œuvre directe dans l’atelier MISE EN FORME. Lors
de l’élaboration du budget au début de l’année, le comptable avait prévu des coûts de
frais généraux de fabrication, après répartition des sections auxiliaires et coûts
communs, de 498 475 $ pour l’atelier MOULAGE et de 531 300 $ pour l’atelier MISE EN
FORME.

Le tableau suivant présente les prévisions annuelles des heures consacrées à chaque
atelier pour la production prévue :

Activité de production Moulage Mise en forme


Heures - MOD 17 300 heures 16 100 heures
Heures - machines 23 850 heures 7 525 heures

L’exercice financier s’est terminé le 31 décembre 2014 et l’entreprise doit préparer tous
les calculs nécessaires pour l’élaboration des états financiers de 2014.

L’entreprise compte 2 ateliers de production et 3 sections auxiliaires. La méthode


séquentielle est utilisée pour répartir le coût des sections auxiliaires afin d’obtenir les
frais généraux de fabrication réels par atelier à la fin de l’exercice. La séquence à
utiliser pour la répartition est de commencer avec les coûts d’Ingénierie, ensuite les coûts
de Qualité et finalement les coûts des Achats. Le tableau suivant présente les
pourcentages de services rendus par chacune des sections auxiliaires dans les autres
centres d’activités.

Moulage Mise en Qualité Achats Ingénierie


forme
Qualité 40 % 35 % N/A 20 % 5%
Ingénierie 25 % 35 % 25 % 15 % N/A
Achats 30 % 60 % 5% N/A 5%

31-903-13 Examen Intra – Automne 2015 Page 3 sur 6


Question 2 (suite)

Le service de l’administration s’occupe principalement du traitement de la paie, de la


gestion des ressources humaines, de la planification de la production et de diverses
tâches de comptabilité. Pour l’année 2014, le coût total du service de l’administration a
été de 355 000 $. On considère que 75 % du travail effectué par le service de
l’administration se rapporte à des tâches qui appartiennent à la production.

D’autres dépenses sont encourues pour l’ensemble de l’entreprise telles que :

- Amortissement du bâtiment, taxes et assurances : 200 000 $


- Soutien informatique (4 400 requêtes) : 80 000 $

Une charge de 215 000 $ a été engagée durant l’année 2014 correspondant au salaire
du directeur de la production et de son adjoint.

Voici des informations réelles en regard de l’année 2014 :

Moulage Mise en Qualité Achats Ingénierie Administration


forme
Nombre d'employés
20 30 10 3 2 N/A
pour l'usine
Superficie occupée 30 % 30 % 10 % 10 % 10 % 10 %
Nombre de requêtes
1 200 800 300 500 900 700
informatiques

Voici les opérations courantes de l’année 2014 :

Activités de production Moulage Mise en forme

Heures - MOD 17 500 h. 16 250 h.


Heures - machine 24 500 h. 7 700 h.
12 000 unités @ 30 % 11 800 unités @ 70 %
Unités en cours au début
d’achèvement d’achèvement

12 400 unités @ 45 % 13 000 unités @65 %


Unités en cours à la fin
d’achèvement d’achèvement
Unités commencées À DÉTERMINER À DÉTERMINER

Coûts engagés Moulage Mise en forme

Stocks PEC (début)


Transfert 0$ 18 662 $
Matières premières 14 200 $ 0$
Coûts de conversion 6 000 $ 25 560 $
Coûts de période
Matières premières utilisées 350 200 $ 274 600 $
Main-d’œuvre directe 225 360 $ 391 500 $

31-903-13 Examen Intra – Automne 2015 Page 4 sur 6


Question 2 (suite)
Au niveau des FGF spécifiques de chacun des centres d’activités, le contrôleur a
recensé les coûts suivants pour l’année 2014 :

Moulage 139 000 $


Mise en forme 94 000 $
Qualité 30 000 $
Achat 15 000 $
Ingénierie 38 000 $
Total 316 000 $

Durant l’année 2014, 2 000 unités ont été rejetées lors du 1 er point de contrôle à
l’atelier de Mise en forme et 1 000 unités supplémentaires ont été rejetées lors du 2 e
point de contrôle dans le même atelier. Au total, il y a donc eu 3 000 unités rejetées à
l’atelier de Mise en forme durant l’année 2014.

Le registre des inventaires montre qu’il y avait 4 100 unités de stocks de produits finis
au début de l’année 2014. La valeur totale de ces stocks était de 28 500 $. À la fin de
l’année 2014, il reste une quantité de 5 000 unités de stocks de produits finis. Au total,
pour l’année 2014, le chiffre d’affaires a été de 3 400 000 $ pour 340 000 unités
vendues.

TRAVAIL À FAIRE :

a) Déterminez pour l’année 2014, pour chaque atelier de production : le coût des
stocks de produits en cours de la fin, le coût des rejets anormaux (au besoin) et
le coût des unités terminées et transférées. (30 points)

b) Présentez l’état des résultats jusqu’au bénéfice brut réel pour l’exercice 2014.
Traitez les écarts d’imputation comme des coûts de période. (14 points)

c) Présentez les écritures comptables pour comptabiliser les opérations liées à


l’utilisation, aux transferts et aux écarts seulement, pour chacun des ateliers.
(12 points)

31-903-13 Examen Intra – Automne 2015 Page 5 sur 6


Question 3 (12 points) (22 minutes)

Répondez aux assertions suivantes par vrai ou faux, sur votre cahier-réponses et NON
sur le présent questionnaire, et expliquez brièvement pourquoi.

a) L’approche du coût cible (target costing) demande de déterminer le coût cible


avant de déterminer le prix de vente.

Vrai ou faux?

b) L’écart sur volume dans l’analyse de l’écart d’imputation des FGF est un écart
structurel dont personne n’est vraiment imputable ou responsable.

Vrai ou faux?

c) La technique de l’imputation des frais généraux de fabrication permet de


stabiliser le coût de revient d’une année à l’autre.

Vrai ou faux?

d) Le coût des rejets anormaux dans une production uniforme et continue doit être
isolé dans le but de les traiter comme des coûts de période.

Vrai ou faux?

31-903-13 Examen Intra – Automne 2015 Page 6 sur 6