Vous êtes sur la page 1sur 7

ECE n°1 – Contrôle qualité d’un sérum physiologique (dosage conductimétrique par étalonnage)

SÉRUM PHYSIOLOGIQUE

ÉNONCÉ DESTINÉ AU CANDIDAT

NOM : Prénom :

Centre d’examen : N° d’inscription :

Ce sujet comporte 4 feuilles individuelles sur lesquelles le candidat doit consigner ses réponses.
Le candidat doit restituer ce document avant de sortir de la salle d'examen.

Le candidat doit agir en autonomie et faire preuve d’initiative tout au long de l’épreuve.
En cas de difficulté, le candidat peut solliciter l’examinateur afin de lui permettre de continuer la
tâche.
L’examinateur peut intervenir à tout moment sur le montage, s’il le juge utile.

CONTEXTE DU SUJET

Le liquide physiologique vendu dans le commerce est utilisé pour nettoyer le nez, les oreilles ou les
yeux, des bébés notamment. Il est aussi utilisé en médecine comme solution de réhydratation
injectée en perfusion intraveineuse suite à une déshydratation ou pour des patients ne pouvant
boire.

La solution est généralement composée d'eau distillée et de chlorure de sodium (NaCl) diluée à 9
pour 1000 (= solution à 0,9 %).

Le but de cette épreuve est de déterminer par méthode conductimétrique la concentration d’un sérum
physiologique du commerce et vérifier ainsi l’indication portée sur l’étiquette.

Remarque : La présentation et le déroulement de ce TP sont analogues à ceux de l’ECE.


DOCUMENTS MIS À DISPOSITION DU CANDIDAT

Document 1. Indications sur un sérum physiologique commercial et sur un sérum utilisé en


médecine

Données : M(Na) = 23,0 g.mol–1 M(Cl) = 35,5 g.mol–1

Document 2. Conductivité d’une solution

La conductivité représente l'aptitude d’une solution à conduire le courant électrique. En classe de


1ère, vous avez appris (à propos des piles) que le passage du courant dans une solution ionique est
assuré par une double migration : celle des anions et celle des cations.
Chaque ion apporte sa contribution à la conductivité de la solution cependant ils n'ont pas tous la
même aptitude à se déplacer et à conduire le courant. La conductivité est donc une caractéristique
d’une solution. Elle se note  (sigma), s'exprime en siemens par mètre (S.m–1) et se mesure à l’aide
d’un conductimètre.

MATÉRIEL MIS À DISPOSITION DU CANDIDAT :


Solution mère de chlorure de sodium C0 = 1,00  10–2 mol.L–1
Conductimètre (constitué d’une sonde conductimétrique, reliée à une interface de mesure LabQuest)
Verrerie : burettes graduées, tubes à essai, bécher, pipette…

TRAVAIL À EFFECTUER

1. Préparation de solutions filles

À partir d’une solution mère de chlorure de sodium S0 (C0 = 1,00  10–2 mol.L–1), réaliser 5 solutions
filles Si de même volume V = 20 mL et de concentrations Ci différentes comprises entre 1,00  10–2
mol.L–1 et 2,00  10–3 mol.L–1.

Pour cela :
 Établir la relation permettant de calculer les volumes V0i de solution mère à prélever pour la
préparation des solutions filles. (V0i en fonction de C0, Ci, et V)

……………………………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………………………..
 Calculer les volumes V0i et compléter le tableau suivant :

Solutions filles S0 S1 S2 S3 S4

Ci (mol.L- 1) 1,00  10–2 8,00  10–3 6,00  10–3 4,00  10–3 2,00  10–3

Volume V0i de S0
à prélever (mL)

 Indiquer le protocole de préparation des solutions filles.

……………………………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………………………..

APPEL N°1
Appeler le professeur pour lui présenter le protocole ou en cas de difficulté

2. Réaliser une courbe d’étalonnage

 Mesurer les différentes conductivités des solutions filles et compléter le tableau.

Solutions filles S0 S1 S2 S3 S4

Ci (mol.L–1) 1,00  10–2 8,00  10–3 6,00  10–3 4,00  10–3 2,00  10–3

Conductivité i (μS.cm–1)

Respecter les consignes suivantes :

 Entre chaque mesure, la cellule sera rincée à l’eau distillée.


 Commencer les mesures de conductivité avec les solutions les moins concentrées, pour
minimiser les erreurs éventuelles dues à un mauvais rinçage de la cellule.
 Tenir verticalement la cellule dans le bécher lors des mesures.

 Tracer la courbe d’étalonnage  = f (C) représentant la conductivité en fonction de la


concentration.
3. Interpréter la courbe d’étalonnage

 Interpréter la courbe d’étalonnage obtenue et proposer une relation entre la concentration et la


conductivité.

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

4. Exploiter la courbe d’étalonnage

On dispose d’une solution diluée 20 fois de sérum physiologique commercial.


 Proposer une démarche pour déterminer la concentration Cd de la solution diluée de sérum
physiologique à l’aide de la courbe d’étalonnage.

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

 Mettre en pratique la démarche proposée.


 Indiquer le résultat de la concentration molaire Cd de la solution diluée et en déduire la
concentration massique ts du sérum physiologique.
 Conclure.

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

APPEL N°2
Appeler le professeur pour lui présenter vos conclusions

Défaire le montage et ranger la paillasse avant de quitter la salle.


CORRECTION
1. Préparation de solutions filles
Établir la relation permettant le calcul des volumes :
La loi des dilutions consiste à écrire qu’il y a conservation de la quantité de matière au cours d’une
dilution ce qui signifie que la quantité de matière prélevée dans la solution mère est la même que celle
que l’on retrouve dans la solution fille après la dilution. (0,5 pt)
D’où Cmère  Vprélevé  Cfille  Vfille . Ce qui donne, avec les notations du problème C0 V0i  Ci V ce qui
Ci  V
permet de calculer les volumes à prélever V0 i  . (0,5 pt)
C0
Calculs des volumes V0i : (0,5 pt)

Solutions filles S0 S1 S2 S3 S4

Ci (mol.L–1) 1,00  10–2 8,00  10–3 6,00  10–3 4,00  10–3 2,00  10–3

Volume V0i de S0
20 16 12 8 4
à prélever (mL)

Protocole de préparation des solutions filles : dans chaque tube, on verse le volume V0i précédemment
calculé à l’aide de la burette remplie de solution de chlorure de sodium. Puis on complète chaque tube
jusqu’à 20 mL à l’aide la burette contenant de l’eau distillée. (1 pt)

2. Réaliser une courbe d’étalonnage


Exemples de mesures : (0,5 pt)

Solutions filles S0 S1 S2 S3 S4

Ci (mol.L–1) 1,00  10–2 8,00  10–3 6,00  10–3 4,00  10–3 2,00  10–3

Conductivité i (μS.cm–1) 1185 948 717 478 237

Courbe d’talonnage : (3 pts)

 (S.cm-1)
Courbe d'étalonnage
1400

1200

1000

800  = 118736 C
600
R² = 0,9999

400

200
C (mol.L-1)
0
0.00E+00 2.00E-03 4.00E-03 6.00E-03 8.00E-03 1.00E-02 1.20E-02
3. Interpréter la courbe d’étalonnage
Interprétation de la courbe d’étalonnage : la courbe est une droite qui passe pratiquement par l’origine.
On utilise donc l’outil de modélisation du logiciel en choisissant un modèle de type « linéaire ». La
modélisation calculée nous donne le coefficient directeur de cette droite   a  C calculé par le logiciel
est a = 0,119 S.L.cm-1.mol-1. Le logiciel indique un coefficient de corrélation qui indique l’écart, calculé
par le logiciel, entre la droite mathématique et la droite expérimentale. Ce coefficient doit être le plus
proche possible de 1. (1 pt)

4. Exploiter la courbe d’étalonnage


Démarche proposée : on mesure la conductivité de la solution diluée qui nous est fournie. Puis, à l’aide
du réticule (ou « à la main »), on interpole la courbe d’étalonnage précédente en recherchant l’abscisse
du point qui a la conductivité mesurée. (1 pt)

Exploitation du résultat
La conductivité du sérum dilué mesurée est mesurée  879 S.cm 1 . On en déduit par interpolation la
concentration molaire de la solution diluée Cd = 7,79  10–3 mol.L–1. (0,5 pt)

CS
Cette solution était diluée 20 fois (facteur de dilution fd = = 20), ce qui permet de calculer la
Cd
concentration molaire du sérum physiologique C = 20  7,79.10–3 = 0,155 mol.L–1. (0,5 pt)

Le titre massique t d’une solution correspond à sa concentration massique t  m  nM  C  M .


V V
La masse molaire moléculaire du sel est 23+35,5 = 58,5 g.mol–1.
1
D’où le titre massique calculé de la solution S : tS  0,155  58, 5  9, 08 g.mol (0,5 pt)
9  9, 08
L’écart relatif avec le titre annoncé sur l’étiquette est donc    100  0,89 % (0,5 pt)
9
Compte tenu de la précision des instruments utilisés, il est raisonnable d’obtenir un écart de l’ordre de
1%.

Remarque : Calcul du pourcentage massique (avec dsérum = 1,00)


masse de soluté NaCl dans 1 L de sérum 9,08
Pourcentage massique = × 100 = × 100 = 0,908
masse de 1L de sérum 1000
Avec dsérum = 1,00

0,9  0,908
Ecart relatif :  = = 0,00888 soit 0,89 % d’erreur
0,9

Évaluation des compétences :


Niveau validé
Compétence Coefficient A B C D
App
Ana
Réa
Val
Com

Analyser : à faire
Valider : à faire
Réaliser : à faire
FICHE TP (ECE N°1) : SERUM PHYSIOLOGIQUE
Type d’activité : Activité expérimentale
Durée : 2 h
Conditions de mise en œuvre : manipulation en binômes.
Pré- requis :
 Préparer une solution par dilution d’une solution mère ;
 Facteur de dilution ;
 Utilisation d’une courbe d’étalonnage ;
 Utilisation d’un conductimètre / mesure de la conductivité d’une solution

NOTION ET CONTENU COMPETENCES EXIGIBLES


Contrôle de la qualité par dosage Pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la
concentration d’une espèce à l’aide de courbes d’étalonnage
Dosages par étalonnage :
en utilisant la spectrophotométrie et la conductimétrie, dans
- Conductimétrie ; explication qualitative de la loi le domaine de la santé, de l’environnement ou du contrôle de
de Kohlrausch la qualité.

Matériel par groupe : Bureau professeur :


- 2 burettes graduées (eau distillée et solution mère - Solution de chlorure de sodium (c = 1,0  10–2
NaCℓ) mol.L–1)
- 1 porte-tube avec 5 gros tubes à essai et 5 bouchons
(pour préparer les solutions filles)  60 mL par binôme = 960 mL par classe minimum
- 1 tout petit bécher (pour effectuer les mesures de - Sérum physiologique dilué 20 fois
conductivité)
- 2 bécher 100 mL (un pour la solution mère, un pour  20 mL par binôme = 320 mL par classe
l’eau distillée)
- 1 bécher 50 mL pour le sérum physiologique dilué
- 1 pipette jaugée 20 mL + poire à pipeter
- 1 pissette d’eau distillée