Vous êtes sur la page 1sur 138

N° d’ordre :……/….

UNIVERSITE MOHAMMED PREMIER


ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES
D’AL HOCEIMA

Département: Génie Environnement, énergétique et Génie Civil

Mémoire de Projet de Fin d’Etudes


Pour l’obtention du diplôme d’ingénieur d’état
en Génie Civil

ETUDE DES RÉSEAUX DE VOIRE,


ASSAINISSEMENT ET D'EAU POTABLE
DU LOTISSEMENT AMAL II A
TENDRARA

Réalisé Par : Boushaba Loukman


Effectué à GH-Projet
Membres de jury :

Encadré à l’ENSAH par : Encadré au GH-Projet par :


M. Issam Hanafi M. Mohamed GHARBAGE

Soutenu le 18/07/2018 devant le jury composé de :

Pr. M. Issam Hanafi Président (ENSAH)


Pr. Elmiloud Chaabelasri Examinateur (ENSAH)
Pr. Abdellatif Lamhamdi Examinateur (ENSAH)
Mr. Mohamed GHARBAGE Ingénieur au GH-Projet

Année Académique: 2017-2018


Dédicaces :

Page 2
Remerciements

Mes sincères remerciements vont au président de l’université


MOHAMMED PREMIER, et au directeur de l’ENSA Al
Hoceima
Ma profonde gratitude s’adresse au Pr. HANAFI.I pour
son encadrement, ses orientations, ses conseils et la disponibilité
qu’il m’a témoigné pour me permettre de mener à bien ce travail.
Je tiens à exprimer mes remerciements à M.ELOUARGHI, Chef de
département de génie civil énergétique et Environnement.
Je tiens à remercier vivement M. GHARBAGE Mohammed; le
directeur du bureau d’étude GH-projet, et M. Soufiane Bourasi, chef de
service VRD chez GH-projet pour leurs disponibilités, leurs écoute et
leurs encouragements.
Mes remerciements vont également à Fouzia Ghazouani ,administratif a
GH-projet, Belkhiri Houda chef de service Bâtiment, Moustapha
Belkhiri chef de service d’étude technique Et Finalement, je remercie tous
mes professeurs pour tout ce qu’ils
ont pu m’apprendre et tout le staff administratif de l’ENSAH pour
leurs aides et disponibilités; qu’ils trouvent ici l’expression de mes
sincères reconnaissances.

Page 3
Résumé
Le projet du lotissement Amal II s’inscrit dans le cadre de l’extension urbaine de commun
rural de Tendrara à la province de Figuig. Il concerne la réalisation des études techniques
et financière des réseaux de distribution de l’eau potable, de l’assainissement et de la
voirie. Les objectifs sont de desservir la future population en eau potable, de protéger la
santé publique et l’environnement de la pollution due aux eaux usées, d’éviter le risque
d’inondation en cas de pluie et de proposer des voiries répondant aux besoins d'une vie
urbaine solidaire et respectueuse de l'environnement. Pour répondre à ces objectifs, il faut
commencer par l’analyse des données de base du projet puis passer par la conception des
réseaux conformément aux règles de l’art pour arriver à la phase de dimensionnement. En
effet, le même projet peut avoir plusieurs scénarios de solutions selon les variantes prises
en considération au niveau de la phase de la conception. La présente étude est une solution,
parmi d’autres, qui a nécessité un enchainement de choix permettant d’optimiser le projet
techniquement et financièrement. Concernant le projet AMAL II, le réseau d’eau potable
choisi est de type maillé, son dimensionnement a été réalisé sur Epanet. Ce dernier se base
sur la méthode de Hardy-Cross. Le réseau d’assainissement adopté est de type unitaire,
équipé d’un déversoir d’orage de type latéral. Son dimensionnement a été réalisé par deux
méthodes qui ont donné les mêmes résultats : manuellement et sur Covadis. Ces méthodes
se basent sur la formule superficielle de Caquot et la formule de Manning-Strickler. Les
résultats précédents sont présentés sous forme de plans d’exécution qui vont permettre à
l’entreprise chargée de travaux de concrétiser le projet sur le terrain. La dernière phase de
l’étude consiste à calculer les avants-métré et d’estimer le coût total du projet. l’estimation
du projet AMAL II a été arrêté à la somme de: cinq millions quatre cent quarante sept mille
huit cent soixante quêteurs DIRHAM et soixante-douze CTS TTC. Finalement, le contrôle
et le suivi des travaux sur chantier seront nécessaire pour une bonne réalisation du projet
suivant l’étude réalisée et conformément aux règles de l’art.

Mots clés : Eau potable, Assainissement, Voirie, Déversoir d’orage, Dimensionnement,


Avants-métré, Epanet, Covadis, Autocad.

Page 4
Abstract
The development project AMAL II is part of the urban extension of the city of Tendrara
province of Figuig. It concerns the achievement of technical and financial studies of
different networks: distribution of drinking water, sanitation and roads. the aims are to
serve the future population with drinking water, to protect public health and the
environment from pollution caused by sewage and avoid the risk of flooding during rain
and suggest roads to meet the needs of a supportive and sustainable urban living
environment.

To reach these objectives, we must begin with the analysis of the project database and
then go through the design of networks in accordance with the rules of art and finally to
achieve the sizing phase. Indeed, the same project can have multiple scenarios of
solutions depending on the variants considered at the design phase. This study is a
solution, among others, which required a sequence of choices to technically and
financially optimize the project.

Concerning AMAL II, the system of distribution of drinking water chosen is mesh
network and the sizing, based on the method of Hardy-Cross, was performed on Epanet.
The adopted sewerage system is unitary, equipped with a lateral storm spillway. Its
sizing was achieved by two methods that have the same results: manually and on
Covadis. These methods are based on the superficial formula of Caquot and the formula
of Manning-Strickler.the above results are presented in the form of implementation
plans that will allow the company in charge of execution to realize the project on the
ground, the last part of the study is to calculate the quantity take offs and estimate the
total project cost. The estimated cost of AMAL II reached the sum of: Five million foor
hundred and forty-seven thousand eight hundred and sixty-foor DIRHAM and seventy-
two CTS including taxes.

Finally, the control and the monitoring on the construction site will be necessary to
properly execute the project following the study and according to the rules of art.

Keywords: Drinking Water, Sanitation, Road works, Storm spillway, Sizing, Quantity
take offs, Epanet, Covadis, Autocad.

Page 5
Liste des abréviations

Lettres Abréviations Significations


A A.U. Associé Unique
B BBD Boite de Branchement Double
BBS Boite de Branchement Simple
BES/C Bouche d’Egout sous Chaussée
BES/T Bouche d’Egout sous Trottoir
BET Bureau D’étude
BV Bassin Versant
C CEP Consommation moyenne d’eau potable
Cp Facteur de pointe correspondant
CPS Cahier des Prescriptions Spéciales
E EB Enrobé Bitumineux
EP Eaux Pluviales
EU Eaux Usées
F F Fréquence
G GNA Grave Non Traitée de type A
M Mce mètres de Colonne d’Eau
MNT Modèle Numérique de Terrain
MNTN Modèle Numérique de Terrain Naturel
P PNA Plan National de l’Assainissement liquide et de l’épuration
des eaux usées
PNE Plan National de l’Eau
PU Prix unitaire
PVC Polychlorures de Vinyle
Q Q Débit
Qté Quantité
R RB Regard Borgne
RV Regard de Visite
S S.A.R.L Société A Responsabilité Limitée
SI Système International d'unités
T T Période de retour
TN Terrain Naturel
U U Unité
V VRD Voirie et Réseaux Divers

Page 6
Liste des figures

Figure 1 : Organigramme fonctionnel de GH-Projet. ....................................................................... 19


Figure 2 : Situation du Tendrara ....................................................................................................... 20
Figure 3 : Situation géographique de la province de Taourirt ......................................................... 21
Figure 4 : Situation du projet AMAL II. ............................................................................................. 21
Figure 5 : Lithologie des sondages. .................................................................................................. 23
Figure 6 : Profil en travers type d’une route [7]............................................................................... 27
Figure 7 : Les différents types de bordures de trottoirs .................................................................. 28
Figure 8 : Structure type d’une chaussée rigide............................................................................... 29
Figure 9 : Structure type d’une chaussée semi-rigide . .................................................................... 30
Figure 10 : Structure type d’une chaussée souple . ......................................................................... 30
Figure 11 : Les différentes couches qui constituent la structure de la chaussée ............................ 31
Figure 12 : Structure de la chaussée avec la variante EB. ............................................................... 36
Figure 13 : Structure de la chaussée avec la variante RS. ............................................................... 36
Figure 14 : Etapes de calcul du MNT via Covadis. ............................................................................ 37
Figure 15: MNTN calculé du projet AMAL II (En vert). ..................................................................... 38
Figure 16 : Barre «Covadis-projet routier». ..................................................................................... 38
Figure 17 : Profil en long du TN et de la ligne rouge (rue N°8B) du projet ..................................... 40
Figure 18 : Calcul et dessin du projet de voirie via Covadis. ............................................................ 41
Figure 19 : Profil en travers du piquet N° 82 de la rue N°4 appartenant au lotissement ................ 42
Figure 20:Schéma de principe d’un réseau unitaire ........................................................................ 43
Figure 21:Schéma de principe d’un réseau séparatif ....................................................................... 44
Figure 22:Schéma de principe d’un réseau pseudo-séparatif .......................................................... 44
Figure 23 : Système d’assainissement unitaire. ............................................................................... 54
Figure 24 : Contraintes des eaux pluviales pour le réseau d’assainissement du lotissement AMALII
.......................................................................................................................................................... 57
Figure 25 : Adaptation de la formule de Caquot .............................................................................. 57
Figure 26 : choix du MNT projet ....................................................................................................... 58
Figure 27 : Barre «Covadis-Assainissement et réseaux divers». ...................................................... 58
Figure 28 : Définition des tronçons des canalisations ...................................................................... 60
Figure 29: Propriétés des sous bassins versants. ............................................................................. 61
Figure 30: Profil en long d’assainissement du collecteur N° 1 appartenant au lotissement AMALII
.......................................................................................................................................................... 62
Figure 31: Validation de l’étude du réseau d’assainissement du projet Amal II par le logiciel
Covadis. ............................................................................................................................................ 63
Figure 32 : Schéma de principe du déversoir d’orage . .................................................................... 68
Figure 33 : Milieu récepteur des eaux pluviales rejetées par le déversoir d’orage. ........................ 72
FFigure 34 : Principe de la méthode de Hardy-Cross . ..................................................................... 77
Figure 35 : Paramétrage de l’EPANET : Valeurs par Défaut et Options du Schéma. ........................ 83
Figure 36: Exemple de nœud de demande N40, de tuyau P42 et de réservoir de l’eau du projet
Amal.................................................................................................................................................. 84
Figure 37: Simulation du projet ...................................................................................................... 85
Figure 38: Schéma illustratif des résultats de la simulation hydraulique ........................................ 86

Page 7
Liste des tableaux

Tableau 1 : Caractéristiques du sol. ................................................................................................. 24


Tableau 2: Indices de sollicitation en fonction de l’importance de la zone d’habitation. ............... 33
Tableau 3 : Indice de sollicitation du projet. .................................................................................... 34
Tableau 4: Classification selon le résultat CBR. ................................................................................ 34
Tableau 5: Classe de la portance des sols. ....................................................................................... 35
Tableau 6 : Comparaison entre les différents réseaux d’assainissement ........................................ 45
Tableau 7 : Valeurs de coefficient de ruissellement en fonction du type de la surface . ................ 49
Tableau 8: Paramètres équivalents d’un groupement de bassins. .................................................. 51
Tableau 9 : Diamètres minimaux des collecteurs d’assainissement . .............................................. 52
Tableau 10: Valeurs des paramètres de Montana a et b. ................................................................ 54
Tableau 11: Coefficients de ruissellement choisis pour le lotissement AMALII . ............................ 54
Tableau 12 : Récapitulatif des résultats de dimensionnement du réseau d’assainissement .......... 67
Tableau 13 : Coefficient μ selon le type de déversoir . .................................................................... 71
Tableau 14 : Résultats de dimensionnement du déversoir d’orage du projet AMAL II. .................. 72
Tableau 15 : Dotations selon le type d’habitat . .............................................................................. 75
Tableau 16: Coefficients de rugosité en fonction des matériaux. ................................................... 79
Tableau 17 : Données de base de calcul du projet Amal II. ............................................................. 80
Tableau 18: Calcul des avants-métré et coût estimatif du réseau de la voirie du projet Amal ....... 88
Tableau 19 : Calcul des avants-métré et coût estimatif du réseau de l’assainissement du projet
Amal.................................................................................................................................................. 89
Tableau 20 : Calcul des avants-métré et coût estimatif du réseau de l’AEP du projet Amal ........... 91
Tableau 21 :Cout totale du projet AMAL II....................................................................................... 91

Page 8
Liste des annexes
Annexe N° 1 : Avantages et les inconvénients des différents types de collecteurs
d’assainissement
Annexe N° 2 : Détail de regard de visite sur conduite circulaire Ǿ 800
Annexe N° 3 : Détail de bouche d’égout à grille isolée
Annexe N° 4 : Détail de bouche d’égout à avaloir
Annexe N°5 : Détail de boite de branchement particulier simple
Annexe N° 6 : Détail de boite de branchement particulier double
Annexe N° 7 : Détail de regard borgne
Annexe N° 8 : Exemples d’accessoires du réseau de distribution de l’eau potable.
Annexe N° 9 : Plan architectural et plan coté du lotissement AMAL II
Annexe N° 10 : Profils en travers types du lotissement AMAL II
Annexe N° 11 : Tracé en plan des voiries du lotissement AMAL II
Annexe N° 12 : Profils en long de voiries du lotissement AMAL II
Annexe N° 13 : Tracé en plan d’assainissement du lotissement AMAL II
Annexe N° 14 : Plan de découpage des bassins versants élémentaires du lotissement
AMAL II
Annexe N° 15 : détail des nœud AEP
Annexe N° 16 : Profils en long d’assainissement du projet AMAL II
Annexe N° 17 : Note de calcul donné par Covadis
Annexe N° 18 : Caractéristiques des sous bassins versants
Annexe N° 19 : Détails de l’assemblage des sous bassins versants
Annexe N° 20 : Résultats de calcul des diamètres des canalisations ainsi que la
vérification de la vitesse d’auto curage
Annexe N° 21 : Calcul du débit des eaux usées en temps sec du projet AMAL II
Annexe N° 22 : Plan du déversoir d’orage du projet AMAL II
Annexe N° 23 : Calcul des besoins en eau potable du projet AMAL II
Annexe N° 24 : Représentation spatiale des zones d’action des nœuds
Annexe N° 25 : Résultats de la simulation hydraulique du projet AMAL II
Annexe N° 25 : Tracé en plan du réseau l’eau potable et détails des nœuds

Page 9
Sommaire

Dédicaces :.......................................................................................................................................... 2
Remerciements .................................................................................................................................. 3
Résumé ............................................................................................................................................... 4
Abstract .............................................................................................................................................. 5
Liste des abréviations ......................................................................................................................... 6
Liste des figures .................................................................................................................................. 7
Liste des tableaux ............................................................................................................................... 8
Liste des annexes................................................................................................................................ 9
Présentation de l’organisme d’accueil ............................................................................................. 18
Chapitre I : Données relatives au projet AMAL II ............................................................................. 20
I. Contexte général du projet AMAL II ......................................................................................... 20
I.1. Situation géographique .................................................................................................... 20
I.2. Composition du lotissement ............................................................................................ 22
II. Données de base ...................................................................................................................... 22
II.1. Aperçu topographique : ................................................................................................... 22
II.2. Aperçu climatologique : ................................................................................................... 22
II.3. Aperçu géologique :.......................................................................................................... 22
II.4. Reconnaissance géotechnique du site : ........................................................................... 23
II.4.1. Campagne et sondages de reconnaissance : ............................................................ 23
II.4.2. Essais de laboratoire :............................................................................................... 23
II.5. Resource en eau ............................................................................................................... 24
II.5.1. les nappes : ............................................................................................................... 24
II.5.2. Les oueds : ................................................................................................................ 24
III. Présentation des logiciels utilisés lors de l’étude du projet AMAL ...................................... 25
III.1. AutoCAD : Version 2013 ................................................................................................... 25
III.2. Covadis : Version 13.0 ...................................................................................................... 25

Page 10
III.3. EpaCAD : Version 1.0 ........................................................................................................ 25
III.4. EPANET : Version 2.0.Fr .................................................................................................... 26
Chapitre II : Réseau de voirie............................................................................................................ 27
I. Synthèse bibliographique sur la voirie ..................................................................................... 27
I.1. Définition de la voirie ....................................................................................................... 27
I.2. Les caractéristiques géométriques de la voirie ................................................................ 27
I.2.1. Profil en travers ........................................................................................................ 27
I.2.2. Profil en long ............................................................................................................ 29
I.2.3. Tracé en plan ............................................................................................................ 29
I.3. Constitution des chaussées : les différentes couches ...................................................... 29
I.3.1. Types de structures de chaussées ............................................................................ 29
I.3.2. Couches de chaussée................................................................................................ 31
II. Etude de voirie du projet AMAL II ............................................................................................ 32
II.1. Données de base du projet AMAL II ................................................................................. 32
II.1.1. Plan architectural ..................................................................................................... 32
II.2. Dimensionnement de structure : ..................................................................................... 32
II.2.1. Indice de sollicitation :.............................................................................................. 32
II.2.2. Portance du sol support : ......................................................................................... 34
II.2.3. Les matériaux : ......................................................................................................... 34
II.2.4. Synthèse des données : ............................................................................................ 35
II.2.5. Structure de chaussée : ............................................................................................ 35
II.3. Tracé en plan .................................................................................................................... 36
II.4. Profil en long .................................................................................................................... 36
II.4.1. Calcul du Modèle Numérique de Terrain Naturel .................................................... 36
II.4.2. Profil en long du terrain naturel ............................................................................... 38
II.4.3. Profil en long du projet : Ligne rouge ....................................................................... 39
II.5. Profil en travers ................................................................................................................ 40
Chapitre II : Le réseau d’assainissement .......................................................................................... 43
I. Synthèse bibliographique sur le réseau d’assainissement ....................................................... 43
I.1. Définition de l’assainissement.......................................................................................... 43
I.2. Systèmes d’assainissement .............................................................................................. 43
I.2.1. Système unitaire ....................................................................................................... 43
I.2.2. Système séparatif ..................................................................................................... 43
I.2.3. Système pseudo-séparatif ........................................................................................ 44
I.2.4. Comparaison entre les systèmes d’assainissement ................................................. 45

Page 11
I.3. Caractéristiques techniques des différentes composantes d’un réseau d’assainissement
45
I.3.1. Collecteurs ................................................................................................................ 45
I.3.2. Ouvrages d’accès au réseau : Regards de visite ....................................................... 45
I.3.3. Ouvrages de collecte en surface : Les bouches d’égout à avaloirs ou à grilles ........ 46
I.3.4. Branchements particuliers ....................................................................................... 46
I.3.5. Ouvrages spéciaux .................................................................................................... 47
I.4. Méthode de dimensionnement du réseau d’assainissement .......................................... 47
I.4.1. Calcul du débit des eaux usées................................................................................. 47
I.4.2. Calcul du débit des eaux pluviales............................................................................ 48
I.4.3. Détermination des diamètres des canalisations ...................................................... 51
II. Dimensionnement du réseau d’assainissement du lotissement AMAL II ................................ 53
II.1. Choix des variantes........................................................................................................... 53
II.1.1. Choix du réseau d’assainissement............................................................................ 53
II.1.2. Détermination de la période de retour ................................................................... 53
II.1.3. Détermination des coefficients de Montana ........................................................... 53
II.1.4. Coefficients de ruissellement retenus ...................................................................... 54
II.1.5. Forme et matériau des collecteurs .......................................................................... 54
II.1.6. Débits pris en compte lors du dimensionnement .................................................... 54
II.2. Conception du réseau d’assainissement à l’aide du logiciel AutoCAD ............................ 55
II.2.1. Dessin des collecteurs .............................................................................................. 55
II.2.2. II.2.2. Dessin des regards de visite ........................................................................... 55
II.2.3. Dessin des boites de branchement .......................................................................... 56
II.2.4. Dessin des canalisations de branchement ............................................................... 56
II.2.5. Dessin des bouches d’égout à grille ou à avaloir ..................................................... 56
II.3. Dimensionnement du réseau d’assainissement à l’aide du logiciel Covadis ................... 56
II.3.1. Paramétrage de Covadis........................................................................................... 56
II.3.2. Tracé en plan d’assainissement................................................................................ 58
II.3.3. Découpage des bassins versants élémentaires ........................................................ 59
II.3.4. Coefficients de ruissellement des sous bassins versants ......................................... 59
II.3.5. Profil en long d’assainissement ................................................................................ 59
III. Dimensionnement du réseau d’assainissement manuellement .......................................... 63
III.1. Caractéristiques des bassins versants élémentaires :……………………………………………………63
III.2. Adaptation de la formule de Caquot à la commune de Tendrara ................................... 64
III.3. Calcul et correction des débits des eaux pluviales ........................................................... 64

Page 12
III.4. Assemblage des sous bassins versants............................................................................. 64
III.5. Détermination des diamètres des collecteurs d’assainissement ..................................... 64
III.6. Comparaison des résultats obtenus manuellement et ceux donnés par Covadis ........... 65
Chapitre III : Déversoir d’orage ........................................................................................................ 68
I. Synthèse sur les déversoirs d’orage ......................................................................................... 68
I.1. Définition .......................................................................................................................... 68
I.2. Fonctionnement d’un déversoir d’orage ......................................................................... 68
I.3. Types de déversoirs d’orage............................................................................................. 68
I.4. Principe de dimensionnement du déversoir d’orage ....................................................... 69
I.5. Etapes de dimensionnement du déversoir d’orage ......................................................... 69
I.6. Détermination du débit des eaux pluviales...................................................................... 69
I.7. Détermination du débit des eaux usées........................................................................... 69
I.8. Evaluation du débit amont du déversoir .......................................................................... 69
I.9. Evaluation du débit aval du déversoir .............................................................................. 69
I.10. Evaluation du débit déversé Qdév ..................................................................................... 70
I.11. Détermination des dimensions du seuil déversant .......................................................... 70
II. Dimensionnement du déversoir d’orage du projet AMAL ....................................................... 71
II.1. Détermination des données de base .............................................................................. 72
II.2. Résultats de dimensionnement du déversoir d’orage ..................................................... 72
Chapitre IV : Réseau de distribution de l’eau potable ..................................................................... 74
I. synthèse sur le réseau de distribution de l’eau potable .......................................................... 74
I.1. Définition du réseau d’eau potable.................................................................................. 74
I.2. Types de réseaux de distribution de l’eau potable .......................................................... 74
I.2.1. Les réseaux ramifiés ................................................................................................. 74
I.2.2. Les réseaux maillés ................................................................................................... 74
I.2.3. Les réseaux à plusieurs alimentations ...................................................................... 74
I.3. Méthode de dimensionnement du réseau de l’eau potable ........................................... 74
I.3.1. Données de base du dimensionnement................................................................... 74
I.3.2. Estimation des besoins en eau potable .................................................................... 75
I.3.3. Calcul du débit de dimensionnement du réseau d’eau potable .............................. 75
I.3.4. Etapes de calcul d’un réseau maillé par la méthode de HARDY-CROSS................... 76
II. Etude du réseau de distribution de l’eau potable du projet Amal ........................................... 80
II.1. Données de base du projet Amal ..................................................................................... 80
II.2. Conception du réseau du projet AMAL II ......................................................................... 81
II.3. Dimensionnement du réseau de distribution de l’eau potable du projet Amal .............. 81

Page 13
II.4. Estimation des besoins en eau potable............................................................................ 82
II.4.1. Répartition spatiale des besoins .............................................................................. 82
II.5. Calcul de la pression minimale requise ............................................................................ 82
II.6. Paramétrage de l’EPANET ................................................................................................ 82
II.6.1. Les options par défaut .............................................................................................. 82
II.6.2. La formule de calcul ................................................................................................. 82
II.6.3. Les options d’affichage du schéma .......................................................................... 82
II.7. Dimensionnement du réseau par EPANET ....................................................................... 83
II.7.1. Paramètres d'entrée du réseau de l’eau potable du projet Amal sur EPANET ........ 83
II.7.2. Commentaires des résultats de dimensionnement du réseau de distribution de
l’eau potable............................................................................................................................. 86
I. Calcul des avants-métré et coût estimatif du réseau de la voirie ............................................ 88
II. Calcul des avants-métré et coût estimatif du réseau d’assainissement .................................. 89
III. Calcul des avants-métré et coût estimatif du réseau AEP ................................................... 90
IV. Estimation du coût total du projet AMAL II.......................................................................... 91
Conclusion ........................................................................................................................................ 92
Références bibliographiques ............................................................................................................ 94
Liste des annexes.............................................................................................................................. 98

Page 14
Introduction

Le secteur de l’eau au Maroc fait l’objet d’enjeux majeurs, en relation, notamment,


avec la rareté hydrique due à l’irrégularité pluviométrique spatiale et temporelle et une
vulnérabilité aussi bien au changement climatique qu’aux effets négatifs des activités
humaines. À fin 2013, l’accès à l’eau potable était généralisé en milieu urbain avec une
population desservie dépassant les 18 millions d’habitants (94% alimentée par
branchements individuels et 6% par bornes fontaines), alors qu’en milieu rural, le taux
d’accès avait atteint 94% (dont 30% de branchement individuel). Quant à
l’assainissement, le taux de raccordement global au réseau a atteint à fin 2013 environ
73%. En milieu rural, ce taux ne dépasse pas 40% sachant que l’utilisation des fosses
septiques est en moyenne de 35 à 40%. Pour la part des eaux usées épurées, elle a atteint
en 2013, 36% des eaux rejetées [1]. En effet, le Maroc connaît un retard énorme au niveau
des infrastructures de base en termes des réseaux d’assainissement et des stations
d’épurations. Le problème des inondations s’aggrave avec l’incapacité du réseau existant
à drainer les eaux pluviales lors des fortes averses et le niveau de pollution des cours
d’eau s’élève à cause du rejet des eaux usées brutes directement dans le milieu naturel.

Conscient de cette situation, le Maroc déploie d’avantage d’efforts, notamment dans le


cadre de la stratégie nationale de l’eau lancée en 2009 et le Plan National de l’Eau (PNE)
doté d’un investissement de 20,5 Mds € [2] et ce, tout en focalisant les actions sur la
gestion complémentaire de l’offre et la demande dans une optique de développement
durable et de plus d’équité entre le rural et l’urbain. Ainsi, notre pays a arrêté un plan
national de l’assainissement liquide et de l’épuration des eaux usées (PNA) qui vise à
atteindre un taux de raccordement global de 75% en 2016, de 80% en 2020 et de 100% à
l’horizon 2030[3] avec un coût d’investissement global de 43 Milliards de DIRHAMS
jusqu’en 2020 . Il prévoit à la même échéance, de rabattre la pollution domestique de 100
% et de traiter la totalité des eaux usées collectées . [4]

Page 15
La satisfaction de ces objectifs peut être réalisée en proposant diverses solutions
qui se basent sur différentes variantes. Or la meilleure solution nécessite une bonne
conception des réseaux d’eau potable et d’assainissement, conformément aux
recommandations du PNE et du PNA, tout en prenant en compte l’enveloppe budgétaire
réservée à cet effet.

Ce mémoire de fin d’étude porte sur l’étude de la voirie, du réseau d’eau potable,
du réseau d’assainissement (VRD) et d’un déversoir d’orage du nouveau lotissement
AMAL II à la commun rurale de Tendrara. Le premier chapitre de ce travail sera
consacré à des données relatives au projet AMAL II. alors que les deuxième, troisième ,
quatrième et cinquième chapitre traiterons successif une synthèse bibliographique suit par
l’étude technique détaillé sur la voirie, le réseau d’assainissement, le déversoir d'orage et
le réseau de distribution de l’eau potable et nous terminerons par l’étude financière au
dernier chapitre.

Page 16
Problématique

Dans le cadre de l’extension urbaine de la commun rurale de Tendrara, de


nouveaux quartiers sont prévus. Parmi lesquels le lotissement AMAL II ; est l’objet de la
présente étude.

D’une part, la future population de ce lotissement aura besoin de l’eau potable, de


bonne qualité et de pression assez suffisante pour desservir l’abonné le plus éloigné du
point de piquage.
D’autre part, cette urbanisation s’accompagne d’une imperméabilisation du sol,
généralement produisant une modification de l’écoulement des eaux pluviales vers l’aval
et augmentant potentiellement les risques d’inondation. Ce qui peut mettre en péril la
sécurité des personnes et des biens.

D’où la nécessité de réaliser une étude de voirie, du réseau d’eau potable et du


réseau d’assainissement qui garantira la santé, le confort et la durabilité des ressources
aux populations et qui protègera l’environnement.

Les objectifs de ce travail sont alors :


➢ La conception du réseau de voirie du lotissement AMAL II ;
➢ La conception et le dimensionnement du réseau d’eau potable du lotissement AMAL
II;
➢ La conception et le dimensionnement du réseau d’assainissement du lotissement
AMAL II ;
➢ Le dimensionnement d’un déversoir d’orage ;
➢ Le calcul des avants-métré du projet AMAL II;

➢ L’estimation du coût du projet AMAL II.

Page 17
Présentation de l’organisme d’accueil
I. Présentation général de GH-PROJET [5].:
Raison social : GH-PROJET
Forme juridique: S.A.R.L
Datte de création : 22 Mai 2007
Capital : 100.000,00DH
Gérant : GHARBAGE Mohamed
Siège social : N 65, Rue Mohamed Ben Boujemaa Immeuble Malki 5ème étage
Appartement n .

Tél :+(212)5 36 70 04 82
Fax :+(212)5 36 70 05 75
E-mail : GH-projet@yahoo.fr

II. Domaine d’activité et prestation


II.1. Domaine d’intervention
Le bureau d’étude GH-PROJET a des métiers d’assistance technique au service
des industriels, des investisseurs, des donneurs d’ordres et des aménageurs amenés à :

- Construire un bâtiment neuf, industriel, tertiaire, ou de logements collectifs


- Etendre un bâtiment existant pour répondre à un besoin de croissance.
- Prendre en compte l’évolution d’une professionnelle dans le cadre de la restauration
d’un patrimoine existant.
- Restauration des quartiers sous équipés.

Il intervient ainsi en : Voiries, Assainissement, Béton armé…

II.2. Moyens matériels :


- 6 Ordinateur Pentium pour la D.A.O
- 2 Imprimante à lazer au format A3
- 1 Imprimante à jet d’encre format A4
- 1 Imprimante à laser au format A4
- 2 Traceur au format A0
- Logiciel de dessin Auto CAD

Page 18
- Logiciel de dessin Auto FLUIDE
- Logiciel de calcul de structure Robot
- Logiciel de calcul de VRD COVADIS
- Logiciel de calcul Piste
- 1PC portable

II.3. Moyens humains :


- Ingénieur : Lauréats de l’Ecole Hassania des Travaux Publics
- 1Conducteur du travail.
- 3 techniciens : Lauréat de l’ISTA. Oujda
- Secrétaire

II.4. Organigramme des fonctions :

Figure 1 : Organigramme fonctionnel de GH-Projet.

Page 19
Chapitre I : Données relatives au projet
AMAL II
I. Contexte général du projet AMAL II
I.1. Situation géographique
Il s’agit d’un projet de création du lotissement Amal II dans la commune rurale de
Tendrara, province de FIGUIG. le site du projet s’étend sur un surface de 8.095 Ha
Les coordonnées Lambert du projet sont les suivants[39]:
X = 817833m Y = 277480m.

Figure 2 : Situation du Tendrara

Page 20
Figure 3 : Situation géographique de la province de Taourirt

Figure 4 : Situation du projet AMAL II.

Page 21
I.2. Composition du lotissement
Le dit lotissement est composé de :

✓ Lots :
-237 lots sociaux en R+2..

✓ Equipements :

-Centre commercial de 238 m²


-Mosquée de quartier de 540 m²
-Garderie de 289 m²
-Crèche 289 m2
-Hammam de 360 m²
-Terrain de sport 1125 m²
-Aire de jeux 400 m2
-Espaces verts de 2181 m²

II. Données de base


II.1. Aperçu topographique :
Le site du projet est situé dans un terrain qui présente une topographie généralement
caractérisée par un relief plat qui varie de 1448.37 à 1435.54.

II.2. Aperçu climatologique :


La zone dans laquelle se situe le projet se caractérise par une pluviométrie moins
importante (Environ 250 mm/an d’après la carte de la pluviométrie du Maroc) en hiver
avec d’éventuels orages isolés de courtes durées, parfois violents, et une sécheresse
accumulée pendant l’été [37].

II.3. Aperçu géologique :


Les périodes siluro-ordoviciennes et dévoniennes sont représentées par des argiles,
des quartzites, des carbonates, des grès et des argilites. Le Carbonifère est représenté par
des argiles et des siltstones d'âge Viséen Namurien. Des dépôts clastiques contenant du
charbon, d'âge westphalien, sont présents plus au Nord, dans la mine à charbon de Jerada et
dans le puits OSD dans le bassin de Missour. La série du Trias est composée du TAGI
recouverte par du sel intercalé de basalte. Les formations jurassiques sont principalement

Page 22
des carbonates et des dolomies d’âge Lias Bathonien. Le Crétacé et le Cénozoïque sont
caractérisés par des conglomérats, des calcaires, des argiles et des dépôts d'anhydrite [37]

II.4. Reconnaissance géotechnique du site :


II.4.1.Campagne et sondages de reconnaissance :

La reconnaissance menée par le laboratoire a consisté en la réalisation de dix


sondages, numérotés de S1, S2,…. à S10 descendus jusqu’à une profondeur de l’ordre de
0.70m sous le TN.
L’examen des coupes de sondages révèle qu’on est en présence d’une formation
graveleuse calcaire beige surmontant une dalle calcaire. Aucun niveau d’eau n’a été détecté
[37].
Les coupes lithologiques relevées sont comme suit

Figure 5 : Lithologie des sondages.

II.4.2.Essais de laboratoire :

Sur des échantillons représentatifs des sols rencontrés en place, ont été effectués des
essais de laboratoire suivants :
✓ Analyse granulométrique
✓ Limite d’Atterberg
✓ Densité et teneur en eau

Page 23
Les essais d’identification sur les échantillons prélevés ont révélé les caractéristiques
suivantes
sondage prof Nature du sol >20 >2 <0.08 W IP Classe Classe Pj
LPC GTR
S1 0.80 Grave calcaire 25 72 9 2.5 NP Gm R21 4
S2 0.70 Grave calcaire 26 73 10 3.1 NP Gm R21 4
S3 0.80 Grave calcaire 24 69 11 2.9 NP Gm R21 4
S4 0.80 Grave calcaire 20 68 8 2.8 NP Gm R21 4
S5 0.60 Grave calcaire 21 70 10 3.4 NP Gm R21 4
S6 0.70 Grave calcaire 19 71 11 3.6 NP Gm R21 4
S7 0.80 Grave calcaire 20 68 12 4.0 NP Gm R21 4
S8 0.70 Grave calcaire 18 69 9 4.2 NP Gm R21 4
S9 0.80 Grave calcaire 21 71 7 3.2 NP Gm R21 4
S10 0.60 Grave calcaire 19 72 8 2.7 NP Gm R21 4
Tableau 1 : Caractéristiques du sol.

II.5. Resource en eau


II.5.1.les nappes :
Les études effectuées par les services de la Direction Régionale de l'Hydraulique de
Moulouya Nekkor à Oujda soulignent la présence de plusieurs aquifères qui mettent en
évidence les disponibilités d’un potentiel en eau abondant pouvant être exploité dans le
développement agricole de la zone et l’approvisionnement des habitants en eau
potable[38].

- Nappes phréatique de Chott Tigri et de Tamlelt :


- Nappes de l’oasis de Figuig

II.5.2. Les oueds :

Les principaux cours d'eau recensés dans la province sont les Oueds :
de Bouanane, de Zouzfana à Figuig, de Falet à la commune rurale de Bni-Guil, et d’Oued
Guir qui débouche dans le sillon pré-africain . Ils sont généralement secs sauf en période
de pluies[38]

Page 24
III. Présentation des logiciels utilisés lors de l’étude du
projet AMAL

L’étude a été réalisée en se référant aux résultats de la recherche bibliographique,


faite dans le premier chapitre, et en utilisant des logiciels professionnels de dessins, de
conception et de dimensionnement.

III.1. AutoCAD : Version 2013


AutoCAD est une application universelle (généraliste) de CAO-DAO développée
par la société Autodesk Inc. Il peut être utilisé pour le dessin en deux dimensions (2D) ou
en trois dimensions (3D) .
Lors de l’étude du projet AMAL l’AutoCAD a été utilisé pour le dessin des
axes de voiries, de réseaux d’assainissement et de l’eau potable ainsi que pour la
conception du déversoir d’orage. L’AutoCAD a été utilisé également pour la
délimitation des bassins versants, le calcul des surfaces et des distances, et finalement, la
mise en page des plans d’exécution, qui représentent le fruit de l’étude technique du
projet[32].

III.2. Covadis : Version 13.0


COVADIS est un logiciel de topographie et de conception de projets
d’infrastructure - VRD spécialement dédié aux bureaux d’études en infrastructure, aux
entreprises de travaux publics, aux collectivités locales et territoriales, ainsi qu’aux
cabinets de géomètres . COVADIS permet de traiter un projet d’infrastructure de sa
phase initiale (importation des données du terrain) à sa phase finale (intégration du projet
en 3D, visualisation 3D, plans d’exécution, métrés et bordereaux VRD) .

Au cours de l’étude du projet AMAL, Covadis a été utilisé pour la conception et le


dimensionnement de réseaux de voirie et d’assainissement et pour l’obtention des
altitudes des nœuds du réseau de l’eau potable[33].

III.3. EpaCAD : Version 1.0


C’est un logiciel qui permet la conversion d’objets AutoCAD vers Epanet .
EpaCAD permet de convertir facilement un fichier contenant un réseau d'AutoCAD dans

Page 25
un fichier interprétable par EPANET (logiciel libre le plus largement utilisé pour la
simulation de réseaux hydrauliques sous pression). Dans ce processus, EpaCAD est
capable de reconnaître automatiquement les principales propriétés des éléments, ce qui
facilite grandement le travail nécessaire pour créer un réseau .

Au cours de l’étude du projet AMAL, EpaCAD a été utilisé comme un logiciel


passerelle pour convertir les fichiers .dxf en .inp lisible par l’EPANET[34].

III.4. EPANET : Version 2.0.Fr


EPANET est un logiciel développé pour la simulation du comportement des
systèmes de distribution d’eau d’un point de vue hydraulique et également d’un point de
vue qualité de l’eau . EPANET calcule le débit dans chaque tuyau, la pression à chaque
nœud, le niveau de l’eau dans les réservoirs, et la concentration en substances chimiques
dans les différentes parties du réseau, au cours d’une durée de simulation divisée en
plusieurs étapes. Le logiciel est également capable de calculer les temps de séjour et de
suivre l’origine de l’eau [35].

Lors de l’étude du projet AMAL, l’EPANET a été utilisé pour la simulation du


comportement du réseau de distribution de l’eau potable ainsi que pour le calcul des
pressions aux nœuds et les vitesses et pertes de charges le long des conduites de
distribution.

Page 26
Chapitre II : Réseau de voirie
I. Synthèse bibliographique sur la voirie
I.1. Définition de la voirie
La voirie est un réseau d’infrastructure composé de l’ensemble des voies de
communication qui permettent la circulation des biens et des personne (usagers,
véhicules…) et l’accès aux activités et espaces riverains. D’autre coté, c’est un espace
collectif et social (domaine public) qui structure l’espace urbain avant d’être une
infrastructure[6] .

I.2. Les caractéristiques géométriques de la voirie


La représentation des caractéristiques géométriques d’une voirie (route en général) se
fait par le profil en travers, le profil en long et le tracé en plan. Ces profils énumèrent les
différentes dispositions constructives (longueur, largeur, pente…) permettant la circulation
des usagers sans dangers [7].

I.2.1. Profil en travers


C’est la coupe transversale de la chaussée sur un plan vertical. Elle représente
essentiellement les différentes composantes d’une voirie en montrant la largeur de la
chaussée et celle des accotements et en indiquant les pentes transversales. La figure 2
illustre un profil en travers d’une voie.

Figure 6 : Profil en travers type d’une route [7].

La voie se compose des éléments suivants :

Page 27
L’emprise : C’est la surface du terrain juridiquement affectée à la route et ses annexes.

L’assiette : C’est la surface du terrain réellement occupée par la route et ses annexes.
La plate-forme: C’est la surface de la route qui comprend la chaussée et les accotements.

La chaussée : C’est la surface revêtue de la route sur laquelle circulent normalement les
véhicules. Le rôle d’une chaussée est de reporter sur le sol support, les sollicitations dues
au trafic en les répartissant convenablement.

Les accotements : Ce sont les zones latérales de la plate-forme qui bordent extérieurement
la chaussée.

Le trottoir : Les accotements d’une voie urbaine sont les trottoirs dont la fonction est
d’assurer une fluidité rapide des piétons.

La bordure du trottoir : Ce sont des éléments préfabriqués en béton, de dimensions


normalisées posées sur une fondation en béton maigre. Ils font la séparation physique entre
la chaussée et le trottoir. Les types de bordures selon leur utilisation sont (Figure 8) [8]:

➢ Type A : Bordure d’accotements de routes ou autoroutes, franchissable après


réalisation complète de la voirie;
➢ Type T : Bordure de trottoirs plus spécialement destinée aux voiries urbaines;

➢ Type I : Bordure d’îlots directionnels qui peut être, soit simplement posée sur la
chaussée (I1 - I3), soit encastrée dans la chaussée (I2 - I4);
➢ Type P : Bordure pour parcs de stationnement, allées, terrains de sport.

Figure 7 : Les différents types de bordures de trottoirs .

Page 28
I.2.2. Profil en long
Le profil en long permet l’étude du meilleur profil de chaussée possible au point de
vue technique et esthétique.

C’est une coupe longitudinale de l’axe de la chaussée sur un plan vertical. Elle
montre la valeur des pentes et des rampes, ainsi que les rayons des sommets, des côtes et
des points hauts et bas . [7]

Les pentes admissibles sont :


➢ Minimum : 0.3%
➢ Maximum : 7% [9]

I.2.3. Tracé en plan


C’est la projection verticale de l’espace occupé par la voie sur un plan horizontal.
Elle indique les longueurs des sections rectilignes et la valeur des rayons de courbure dans
les virages[7] .

I.3. Constitution des chaussées : les différentes couches


I.3.1. Types de structures de chaussées
Selon le fonctionnement mécanique de la chaussée, on trouve :

I.3.1.1. Chaussées rigides


Elles sont constituées d’un corps de chaussée en matériau traité au ciment ou en dalle
béton de ciment (Figure 9) [7] .

Figure 8 : Structure type d’une chaussée rigide

Page 29
I.3.1.2. Chaussés semi-rigides
Elles ont une composition mixte. Les couches d’assise sont réalisées avec des
matériaux à base de liants hydrauliques, alors que les couches de surface sont traitées aux
liants hydrocarbonés (Figure 10) [7] .

Figure 9 : Structure type d’une chaussée semi-rigide .

I.3.1.3. Chaussées souples


Elles sont composées d’un matériau non traité (couche de fondation) et en matériau
traité au bitume (Figure 11) [7] .

Figure 10 : Structure type d’une chaussée souple .

Page 30
I.3.2. Couches de chaussée
La chaussée doit avoir une épaisseur suffisante afin de pouvoir supporter la pression
verticale transmise au sol sans dégradation.

Sachant que la pression dans la couche granulaire décroît régulièrement en


profondeur, on peut utiliser dans le corps de chaussée une superposition de couches de
caractéristiques mécaniques croissantes. En général, à partir du sol, le corps de chaussée se
compose des éléments illustrés dans la Figure 12, à savoir [7] :

➢ Couche de forme : c’est un élément de transition qui se trouve entre le sol, support
et les couches de chaussée afin d’améliorer et d’uniformiser la portance du sol ;
➢ Couche de fondation : la construction de cette couche ne pose pas de problème
particulier. La plupart des matériaux routiers conviennent ;
➢ Couche de base : elle doit résister aux contraintes résultant du trafic, les matériaux
qui la compose font alors l’objet d’une attention particulière ;
➢ Couche de surface : elle doit résister aux efforts horizontaux des pneumatiques et
s’opposer à la pénétration de l’eau.

Figure 11 : Les différentes couches qui constituent la structure de la chaussée .

Page 31
II. Etude de voirie du projet AMAL II
L’étude de la voirie se résume en trois étapes : le tracé en plan, le profil en long et le
profil en travers.

II.1. Données de base du projet AMAL II


L’étude de la voirie est une étape primordiale dans un projet d’établissement d’un
réseau d’assainissement ou d’un réseau de distribution de l’eau potable, en raison de son
rôle important dans le calcul des débits des eaux pluviales ensuite dans le
dimensionnement des canalisations.
Avant d’entamer cette étude, il est nécessaire de lire et d’analyser
minutieusement toutes les données de bases du projet en question : AMAL.II

II.1.1.Plan architectural
Le tracé en plan de la voirie du lotissement AMAL II est fait par un architecte,
élaboré à l’aide du logiciel professionnel AutoCAD sur un fichier numérique qui porte
extension « dwg ». Ce fichier contient à la fois le plan de masse et le plan coté dressé par le
topographe. Ce dernier est indispensable dans une étude de voirie du fait qu’il comporte les
coordonnées du projet dont les différentes côtes (altitudes) sous forme de calques (Topo
Alt, Topo Math et Topo Gis).

Le plan architectural et le plan coté du lotissement AMAL II sont insérés dans l’annexe
N°9.

II.2. Dimensionnement de structure :


L’étude de dimensionnement des voiries est effectuée à partir de [37] :
- Indice de sollicitation (A, B ou C)
- Portance du sol de plate forme
- Nature des matériaux à mettre en œuvre.

II.2.1.Indice de sollicitation :
Compte tenu de la diversité des zones d’habitation, la recherche d’une classification des
voies fait appel à la notion de «grandeur» de la zone selon le classement suivant :

- Zone d’habitation de faible importance : <50 logements ;


- Zone d’habitation de moyenne importance : 50 à 500 logements ;

Page 32
- Zone d’habitation de grande importance : >500 logements.

En outre, pour chaque zone, il existe une notion d’hiérarchie des voiries de distribution,
selon laquelle les voiries importantes en alimentent de plus petites qui elles même
desservent les routes, donnant accès aux logements.

La classification des voies retenue est basée sur deux natures de routes :

Les routes de distribution : >15m ;

Les routes d’accès ou de desserte : <15m.

Pour le dimensionnement des structures de chaussée, le tableau ci-après donne


les indices de sollicitation en fonction de l’importance de la zone d’habitation

Taille de route Hiérarchie des voiries Indice de


sollicitation

De faible importance Route d’accès ou de desserte C


< 50 logements

De moyenne Route de distribution locale B


importance 50< Route d’accès ou de desserte C
<500 logements

De grande importance Route de distribution A


>500 logements principale B
Route de distribution locale C
Route d’accès ou de desserte

Tableau 2: Indices de sollicitation en fonction de l’importance de la zone d’habitation.

L’indice de sollicitation est d’autant plus agressif que la zone d’habitation est
importante et lorsqu’il s’agit d’une voie de distribution.

Notre projet comportant 237 lots d’habitat, se classe dans la catégorie de «


moyenne importance ». Dans ces conditions, les indices de sollicitation retenus pour les
différentes voies sont comme suit :

Largeur des voies Indice de sollicitation

Page 33
20m ; 15m (voie de distribution) B

12m (voie de desserte) C

Tableau 3 : Indice de sollicitation du projet.

II.2.2.Portance du sol support :


La portance des sols est appréciée à partir des résultats de la reconnaissance géotechnique,
de la connaissance de la sensibilité des sols, et des conditions climatiques que l’on peut
résumer dans le terme eau.

Il convient donc de cerner de manière aussi précise que possible, les variations de portance
immédiate qu’offrent les sols rencontrés en fonction, en particulier, de la teneur en
eau.

Pour classer les sols en fonction de leur portance, on étudie la variation de la


portance en fonction de la teneur en eau (Proctor - CBR) on se ramène alors l’échelle de la
portance en utilisant le tableau suivant :

Portance CBR

0 CBR<3

1 3<CBR<6

2 6<CBR<10

3 10<CBR<20

4 20<CBR
Tableau 4: Classification selon le résultat CBR.

II.2.3.Les matériaux :
Le choix des matériaux est conditionné par les critères suivants :
✓ Leur stabilité ;

✓ La dureté de leur squelette ;

Page 34
✓ Leur facilité de mise en œuvre : réglage et compactage.

De plus pour minimiser tout risque de ségrégation, la dimension maximale


des éléments n’accédera pas 60 mm.

Par ailleurs, concernant la nature des matériaux, nous avons adopté dans cette étude
pour des matériaux locaux (GNA) du fait de leur disponibilité, comme il est
recommandé par le laboratoire LCBTP d’utiliser le gite des oueds et de carrière de la
région pour les matériaux de corps de chaussée.

II.2.4.Synthèse des données :


✓ La zone climatique est classée aride

✓ Selon les résultats de la compagne de reconnaissance, le sol de la plate forme


correspond à la formation graveleuse.

✓ Portance de la plate forme : d’après le guide de dimensionnement de voiries de


lotissement des résultats acquis (reconnaissances, essais d’identification, et valeur de CBR)
il en ressort ce que les sols de la plate forme sont de portance 4, pour un régime
hydraulique supposé faible.

Sol de plate forme Classe de portance

Terrain graveleux P4

Tableau 5: Classe de la portance des sols.

II.2.5.Structure de chaussée :
Selon les données de base du projet et en se référant au guide de dimensionnement de
voiries de lotissement, pour un terrain de plate forme de portance P4, la structure de
chaussée proposée est comme suit :

➢ Variante EB :

Page 35
Figure 12 : Structure de la chaussée avec la variante EB.

➢ Variante RS :

Figure 13 : Structure de la chaussée avec la variante RS.

Avec :
✓ GNA : Grave non traitée concassée 0/31.5 pour couche de base type A (IC > 100
%) ;
✓ RS : Revêtement superficiel bicouche 6/10 et 10/14 ;
✓ EB : Enrobé bitumineux à chaud 0/10.

NB : compte tenu de la nature du projet ; zone d’habitation de moyenne importance, du sol


support de portance 4, nous recommandons de retenir la variante EB.

II.3. Tracé en plan


Le tracé en plan de la voirie est déjà établi par l’architecte sous forme de plan de
masse, il suffit d’y rajouter les éléments suivants :
➢ La nomination des voies (rue 1, rue 2,…);
➢ Les axes des voies;
➢ Les piquets numérotés (l’emplacement des piquets dépend de celui des intersections
des voies et des regards de visite);
➢ Les distances entre piquets.
Le tracé en plan des voiries du lotissement AMAL II est inséré dans l’annexe N°11.

II.4. Profil en long


II.4.1.Calcul du Modèle Numérique de Terrain Naturel

Page 36
La première étape consiste à calculer le Modèle Numérique de Terrain Naturel
(MNTN) en utilisant les trois calques Topo Alt, Topo Math et Topo Gis qui représentent
le plan coté. La figure 15 montre la méthode de calcul du MNT via Covadis.

Figure 14 : Etapes de calcul du MNT via Covadis.

La figure 16 montre le MNTN calculé du projet AMAL II.

Page 37
Figure 15: MNTN calculé du projet AMAL II (En vert).

II.4.2.Profil en long du terrain naturel


L’étude est faite à l’aide de la barre «Covadis-projet routier» uniquement. La
figure 17 illustre cette barre.

Figure 16 : Barre «Covadis-projet routier».

La démarche à suivre est comme suit :


➢ Définir les axes des voies en créant pour chacune un projet, sur la base du Modèle
Numérique de Terrain Naturel (MNTN) déjà calculé, à l’aide de la commande

suivante ;

Page 38
➢ Tabuler tous les axes en implantant des tabulations, perpendiculaires à l’axe, dans
les points d’intersection des voies et des emplacements prévus pour les regards de

visite en utilisant cette commande ;

➢ Dessiner le profil en long du terrain naturel moyennant cette icone .


La figure 18 donne un exemple de profil en long du terrain naturel (en vert).

II.4.3.Profil en long du projet : Ligne rouge


Le profil en long du projet comprend deux tracés superposés : La ligne TN et la
ligne rouge. Le dessin de la ligne rouge permet de visualiser la position de la voirie par
rapport au terrain naturel. Les deux lignes doivent être proches le maximum possible afin
de limiter les mouvements de terre lors des terrassements.

La conception de la ligne rouge (ligne projet) se base sur la ligne de TN dessiné


préalablement. Sur ce dernier, il faut tracer les alignements droits puis les raccordements
circulaires entre ces alignements pour former la ligne rouge. Ensuite, il faut procéder au
remplissage de la cartouche du profil en long.

Après le dessin de tous les profils en long de la voirie, il faut vérifier les
intersections entre les différentes voies : elles doivent absolument avoir le même numéro
et la même côte projet dans le piquet commun.
La figure 18 donne un exemple du profil en long d’une voirie (TN et ligne
rouge) appartenant au projet AMAL , Le reste des profils en long sont insérés dans
l’annexe N°12.

Page 39
Figure 17 : Profil en long du TN et de la ligne rouge (rue N°8B) du projet

AMAL II

II.5. Profil en travers


D’abord, il faut dessiner les demi-profils types des voiries.
Le projet du lotissement AMAL II contient des voies avec des emprises de 12 m,
15 m et 20 m ,Donc il faut monter 4 types de demi-profils en se servant de la structure du
corps de chaussée (20 GNA + 5 EB) et des dimensions de la bordure T3.

Page 40
➢ Voies d’emprise de 12 m :
Elle comporte:
✓ Une chaussée de 7,00 m
✓ Deux trottoirs de 2.5 m chacun.

➢ Voies d’emprise de 15 m :
Elle comporte:
✓ Une chaussée de 9.00 m
✓ Deux trottoirs de 3.00 m chacun.

➢ Voies d’emprise de 20 m :
Elle comporte :
✓ Une chaussée de 12,00 m
Deux trottoirs de 4.00 m chacun

Pour établir le croquis du demi-profil en travers, on utilise la commande .


on rapporte les distances et les hauteurs à la même échelle, on fixe la déclivité et on
représente toutes les dispositions prévues pour la voirie (chaussée, trottoir,….). Ensuite

on passe à l’affectation des profils en travers au projet à l’aide de la commande .

L’étape suivante consiste à calculer le projet et à dessiner les profils en travers


types de chaque voie. La figure 19 montre la méthode de calcul du projet via Covadis.

Figure 18 : Calcul et dessin du projet de voirie via Covadis.

Le dessin des profils en travers montre les côtes du terrain naturel et celles de la
ligne rouge pour chaque piquet de la voie et de ses extrémités. Ainsi il indique les
quantités des déblais et des remblais nécessaires lors des terrassements.

Page 41
La figure 20 donne un exemple d’un profil en travers d’une voie (TN et ligne rouge)
appartenant au projet

Figure 19 : Profil en travers du piquet N° 82 de la rue N°4 appartenant au lotissement

Page 42
Chapitre II : Le réseau d’assainissement
I. Synthèse bibliographique sur le réseau
d’assainissement
I.1. Définition de l’assainissement
L’assainissement des agglomérations a pour but d’assurer la collecte, le transit,
au besoin de la rétention de l’ensemble des eaux pluviales et usées, et de procéder aux
traitements avant leur rejet dans le milieu naturel par des modes compatibles avec les
exigences de la santé publique et de l’environnement . [10]

I.2. Systèmes d’assainissement


I.2.1. Système unitaire
Il consiste en l’évacuation de l’ensemble des eaux usées et pluviales par un unique
réseau, généralement pourvu d’un déversoir d’orage qui permet en cas d’orage, le rejet
d’une partie des eaux par surverse, directement dans le milieu naturel et par la suite
protéger les postes de refoulement et les stations d’épuration[10] .

Figure 20:Schéma de principe d’un réseau unitaire

I.2.2. Système séparatif


Il consiste à affecter un réseau d’évacuation des eaux usées domestiques (eaux
vannes et eaux ménagères) et de certains effluents industriels (avec des réserves), alors que
l’évacuation de toutes les eaux pluviales est assuré par un autre réseau[10] .

Page 43
Figure 21:Schéma de principe d’un réseau séparatif

I.2.3. Système pseudo-séparatif


Dans lequel les eaux usées domestiques ainsi qu’une partie des eaux pluviales
provenant des habitations (terrasse, cours…) sont évacuées vers un réseau, tandis que les
eaux pluviales provenant des ruissellements sur les voiries sont drainées par un autre
réseau [10].

Figure 22:Schéma de principe d’un réseau pseudo-séparatif

Page 44
I.2.4. Comparaison entre les systèmes d’assainissement
Systèmes Avantages Inconvénients

Système simple et moins coûteux. ¤Risque de dépôt par temps sec.


Unitaire L'auto curage est vérifiée lors des orages ¤ Fonctionnement de la station
Il n'y a pas d'erreur de branchement d'épuration perturbé vu la variation
Facilité de réalisation. Facilité de branchement du débit.
et de mise en œuvre. ¤ Lors des orages, une partie de
l'effluent pollué peul être rejetée
dans le milieu naturel à l'aide des
déversoirs d'orage. ¤ Pollution
relative du milieu récepteur
¤ Les EU sont traités par la station d’épuration. ¤ Coût plus élevé que l'unitaire. ¤
Séparatif ¤ Rejet possible des eaux pluviales dans divers Risque de commettre des erreurs de
exutoires (utilisation pour l’irrigation). branchement.
¤ Il permet une meilleure protection de ¤ En milieu rural, les eaux de
l’environnement ruissellement sont fortement
polluées d’où le risque de
contamination des cours d’eau.
¤ Problème de raccordement
Pseudo- Même avantage avec le système séparatif ¤Risque de commettre des erreurs
séparatif de branchement.
¤ cout un peu élevé

Tableau 6 : Comparaison entre les différents réseaux d’assainissement

I.3. Caractéristiques techniques des différentes composantes


d’un réseau d’assainissement
Le réseau d’assainissement se compose de canalisations, raccordements et entrées
d’eaux. L’ensemble doit être étanche afin de ne pas polluer l’environnement [10]

I.3.1. Collecteurs
Il existe trois types de collecteurs d’assainissement : Circulaire, Ovoïde et
rectangulaire. Les collecteurs sont fabriqués soit en béton (armé centrifugé / armé vibré /
comprimé) soit en Polychlorures de Vinyle non plastifié (PVC) à joints en caoutchouc. Un
tableau qui résume les avantages et les inconvénients de ces matériaux est inséré dans
l’annexe N° 1 . [11]

I.3.2. Ouvrages d’accès au réseau : Regards de visite


Les ouvrages d’accès au réseau se composent entre autres des regards de visite. Ces
éléments permettent l’accès du personnel d’entretien au réseau pour assurer le service et
l’entretien. Ainsi ils assurent l’aération des ouvrages enterrés.

Page 45
Il faudrait signaler qu’en alignement droit, les regards de visites doivent être espacés
de 40 à 80 m pour les diamètres inférieurs ou égales à 800 mm, de 50 m pour les
collecteurs de diamètre inférieur à 1000 mm, et 60 m à 100 m, plus usuellement 80 m, pour
les diamètres supérieurs ou égales à 1000 mm .
Un exemple de schéma détaillé du regard de visite est inséré dans l’Annexe N°2. [12]
I.3.3. Ouvrages de collecte en surface : Les bouches d’égout à avaloirs ou
à grilles
Les ouvrages de collecte en surface se composent entre autres des bouches d’égout.
Ces dispositifs collectent en surface les eaux pluviales vers le réseau.
On distingue deux types de bouches d’égout :
➢ Les bouches d’égout à grille : ouvrage sous chaussée avec ou sans décantation ;
➢ Les bouches d’égout à avaloir : ouvrage sous trottoir avec ou sans décantation.
Les détails des BES/C et BES/T sont insérés respectivement dans les annexes N°3 et
N°4. [12]

I.3.4. Branchements particuliers


Les branchements particuliers sont des ouvrages reliant une ou deux propriétés au
réseau collectif d’assainissement. Ils se composent de trois parties essentielles : [12]

I.3.4.1. Regard de façade


Appelé aussi fosse réceptrice ou boîte de branchement, qui permet le raccordement
des canalisations intérieures d’une propriété au réseau public d’assainissement (annexes
N°5 et 6). [12]

I.3.4.2. Canalisation de branchement


C’est une conduite de diamètre minimal de 200 mm pour les eaux usées et de 300
mm pour les eaux pluviales. La pente doit être égale au minimum à 2 % et l’angle de
raccordement est compris entre 60° et 45° dans le sens de l’écoulement sauf si la chute est
supérieure au diamètre aval, l’angle de 90° est autorisé. [12]

I.3.4.3. Dispositifs de raccordement


Le raccordement de la canalisation de branchements sur le collecteur public se fait
soit par le biais du regard borgne (dispositif non visitable dont les dimensions sont réduites
au diamètre du collecteur sur lequel se fait le raccordement (Voir annexe N°7), soit par
branchement direct (culotte…) . [12]

Page 46
Les branchements particuliers ne doivent pas être raccordés dans un regard de visite ou sur
des conduites de diamètre supérieur ou égal à 800 mm [13]..

I.3.5. Ouvrages spéciaux


Les ouvrages spéciaux ne sont pas obligatoires dans tous les réseaux
d’assainissement. On a recours à ce type d’ouvrages en cas de certains problèmes qui
apparaissent au stade de l’étude ou pour optimiser le projet. Parmi les ouvrages spéciaux,
on trouve : les déversoirs d’orage, les ouvrages de rejet, les réservoirs de chasse, les
dessableurs, les siphons… . [14]

I.4. Méthode de dimensionnement du réseau d’assainissement


I.4.1. Calcul du débit des eaux usées
I.4.1.1. Evaluation du débit moyen journalier des eaux usées
L’estimation du débit des eaux usées se réfère à la consommation moyenne d’eau
potable CEP par habitant et par jour, liée aux facteurs socioéconomiques de
l’agglomération. La formule de calcul de CEP est la suivante : [10]
CEP = dot x Nbr hab x TBr (1)
Avec :

CEP : Consommation moyenne d’eau potable (l/j) ;

dot : Dotation en eau potable (l/hab/j) ;

Nbr hab :N des habitants (hab) ;

TBr : Taux de branchement (%).


L’évaluation du débit moyens journalier Qm doit prendre en considération le taux de retour à
l’égout Tre et celui de raccordement Trac au réseau d’assainissement . [10]

Qm = CEP x Tre x Trac / 86400 (2)


Avec :

Qm : Débit moyen journalier des eaux usées domestiques (l/s) ;

CEP : Consommation moyenne d’eau potable (l/j) ;

Tre : Taux de retour à l’égout (%) ;

Trac : Taux de raccordement (%).

Page 47
I.4.1.2. Evaluation du coefficient de pointe
Il convient aussi de tenir compte du fait qu’à certaines périodes de la journée, la
consommation d’eau peut être beaucoup plus forte que celle correspondant au débit
moyen. On affectera alors au débit moyen journalier Qm un facteur de pointe correspondant
Cp . [15]

Cp = 1,5 + 2,5 / (Qm) ½ (3)


Avec :
Cp : Coefficient de pointe (≤ 3) ;
Qm : Débit moyen journalier des rejets exprimés (l/s).

I.4.1.3. Evaluation du débit de pointe des eaux usées


Le débit de pointe des eaux usées est calculé par la formule suivante [10] :

Qp= Qm x Cp (4)
Avec :

Qp : Débit de pointe domestique des eaux usées (l/s) ;

Qm : Débit moyen journalier des rejets (l/s) ;

Cp : Coefficient de pointe.

I.4.2. Calcul du débit des eaux pluviales


D’abord, il faut déterminer les débits bruts et corrigés des différents bassins versants
élémentaires et procéder par la suite à l’assemblage de ces bassins [16].

I.4.2.1. Bassin versant


On appelle bassin versant l'ensemble constitué par le réseau d'évacuation des eaux
pluviales (naturel ou artificiel, enterré ou de surface) et les surfaces qui potentiellement
contribuent à l'alimentation de ce réseau, par ruissellement de surface des eaux d'origine
météorique [17].

I.4.2.2. Calcul des débits des bassins versants élémentaires


Ils existent plusieurs formules de calcul du débit des eaux pluviales. Parmi
lesquelles, la méthode rationnelle et la méthode superficielle qui sont les modèles les plus
répandus actuellement.

Page 48
En effet, la méthode la plus utilisée au Maroc pour le calcul du débit des eaux
pluviales est la méthode superficielle de Caquot du fait qu’elle donne des résultats
satisfaisants. Elle s’écrit comme suit [18] :

Q = K1/u * Iv/u * C1/u x Aw/u (5)


Avec :
Q : Débit (m3/s) ;

K : Coefficient d’expression; K = 0,5b x a /6,6 ;


a : Coefficient d’expression; a = 1 + 0,287 b ;
v : Coefficient d’expression; v = -0,41 b ;
w : Coefficient d’expression; w = 0,95 + 0,507 b ;
I : Pente hydraulique canalisée (m/m) ;
A : Surface du bassin (ha) ;
C : Coefficient de ruissellement du bassin.

I.4.2.3. Validité de la formule de Caquot


La formule empirique de Caquot est applicable dans les conditions suivantes[18] :

➢ La surface maximale A du bassin élémentaire ou de l’assemblage doit être


inférieure à 200 hectares ;
➢ La pente maximale I doit être comprise entre 0,2 % et 5 % ;
➢ Le coefficient de ruissellement C doit être compris entre 0,2 et 1.

I.4.2.4. Coefficient de ruissellement


Ce coefficient représente le taux d'imperméabilisation du site du fait qu’il traduit
l’imperméabilité naturelle ou artificielle du sol. Il est défini comme étant le rapport du
volume d'eau, qui ruisselle d’une surface, au volume d'eau tombée sur elle. En pratique, il
est déterminé sur la base du type d'occupation du sol défini dans le plan d’aménagement,
comme l’indique le tableau suivant [17]:

Coefficient de ruissellement Type de surface (S)


0,2 Pleine terre
0,4 Terre végétale sur dalle
0,7 Toiture terrasse gravillonnée
0,95 Toitures
0,95 Voiries, allées et parking
Tableau 7 : Valeurs de coefficient de ruissellement en fonction du type de la surface .

Page 49
I.4.2.5. Période de retour
Le caractère d’un évènement pluviale (h en mm pendant une durée de t min) est
apprécié par sa fréquence F ou sa période de retour T. En effet, la période de retour est
l’inverse de la fréquence au dépassement d’un évènement, soit[18] :

F = 1 / T (6) .
I.4.2.6. Coefficients de Montana
La méthode de Caquot utilise les coefficients a et b de la formule de Montana qui
dépend de la période de retour choisie et de la région dans laquelle se trouve le projet[18] .

I.4.2.7. Coefficient d’allongement du bassin versant M


Il permet de tenir en compte les allongements des bassins qui pondèrent les débits
bruts. On le calcule comme suit[16] :

M = L / √A (7)
Avec :
M
: Coefficient d’allongement ;
L : Le plus long cheminement hydraulique dans le bassin (hm) ;

A : Aire du bassin (ha).

I.4.2.8. Coefficient d’influence m


Il traduit quantitativement le fait que pour une même surface A, le débit varie à
l’inverse de l’allongement selon la formule suivante[16] :

Avec :

m : Coefficient d’influence ;

M : Coefficient d’allongement ;
b : Coefficient de Montana qui dépend de la région et de la pluie.

En effet, il est apparu que cette formule corrigeait trop les débits et aujourd’hui la
formule préférée est [20]:

Page 50
I.4.2.9. Evaluation des paramètres équivalents d’un groupement de bassins
La formule de Caquot constitue un modèle très global qui reflète les phénomènes
d’écoulement pour un bassin homogène, par la suite, elle ne peut approcher la réalité que si
les bassins versants présentent des pentes et coefficients de ruissellement de distribution
spatiale homogène.

Afin de prendre en compte les hétérogénéités naturelles de ces variables,


l’application du modèle à un groupement de sous-bassins hétérogènes de paramètres
individuels "Aj","Cj","Ij","Lj", "Qpj", nécessite l'emploi de formules d'équivalence pour les
paramètres "A","C", "I" et "M" du groupement selon qu’ils soient en séries ou en
parallèles.

Le tableau 3 regroupe les formules d’assemblage des bassins élémentaires suivant


leur dispositions; en parallèle ou en série [18].

Paramètres Aeq Ceq Ieq Meq


équivalents

Bassins en série ∑Aj ∑Cj Aj / ∑Aj (∑Lj / ∑ (Lj / √Ij))² ∑Lj / √∑Aj
Bassins en ∑Aj ∑Cj Aj / ∑Aj ∑Ij Q pj / ∑ Q pj L (Q pj MAX) / √∑Aj
parallèle

Tableau 8: Paramètres équivalents d’un groupement de bassins.

A noter que le débit doit satisfaire la condition suivante :

Max (Q1, Q2) < Q< Q1+Q2 (10)


Avec : Q1 et Q2 : débits des deux bassins assemblés ;

Q débit corrigé de l’assemblage;


➢ Si Q< Max (Q1, Q2) : Q calcul= Max (Q1, Q2) ;
➢ Si Q> Q1+Q2 : Q calcul= Q1+Q2 . [16].

I.4.3. Détermination des diamètres des canalisations


I.4.3.1. Formule de Manning Strickler
La détermination des diamètres des collecteurs se fait à la base de la formule de Manning Stricler
[10].

Page 51
Q = K x S x R 2/3 x I 1/2 (11)
Avec:

Q : Débit dans la canalisation (m3/s) ;

Q : Rayon hydraulique moyen (rapport entre la section d’écoulement en m² et le


périmètre mouillé en m, R = Sm / Pm ) ;
I : Pente de la canalisation (m/m) ;
S : Surface mouillée (m/s) ;
K : Coefficient de de rugosité ; K = 70 si collecteur en béton et K= 100 si collecteur en
PVC .

I.4.3.2. Diamètres minimaux adoptés


Ils sont indiqués dans le tableau ci-dessous [11] :

Diamètres minimaux des collecteurs Diamètres minimaux des canalisations de


branchement
Eaux pluviales Eaux usées Villas et petits Unités industrielles et
immeubles grands immeubles
Ø400 mm Ø300 mm Ø200 mm Ø300 mm

Tableau 9 : Diamètres minimaux des collecteurs d’assainissement .

I.4.3.3. Vitesse d’écoulement


En vue de la réalisation de réseaux « autocureurs » et d’éviter par conséquence les
dépôts des matériaux solides, la vitesse d’évacuation doit être de l’ordre de 0,60 m/s pour
1/10 du débit à pleine section et de 0,30 m/s pour 1/100 de ce même débit. Ces limites sont
respectées toutes les deux avec des vitesses à pleine section de l’ordre de 1 m/s dans des
canalisations circulaires et de 0,90 m/s dans les ouvrages ovoïdes.

Le souci de prévenir la dégradation des joints et des radiers et l'abrasion des


canalisations, ainsi que la nécessité d’assurer des conditions de sécurité satisfaisante pour
le personnel, conduit à ne pas dépasser les vitesses de l’ordre de 4 m/s à pleine section [18].

Page 52
II. Dimensionnement du réseau d’assainissement du
lotissement AMAL II
II.1. Choix des variantes
La conception d’un réseau d’assainissement nécessite des choix qui varient selon le
système d’assainissement retenu.

II.1.1.Choix du réseau d’assainissement


On a opté pour notre projet le système unitaire, ce choix est justifié par le fait que :

➢ Le réseau existant : La commune de Tendrara dispose d’un système


d’assainissement structuré de type unitaire ;

➢ Exigence de la Commune : c’est un réseau économique, dont le coût


d’investissement, de branchement et de mise en œuvre sera moins élevé, en outre
c’est un système dont l’exploitation est simplifiée du fait qu’il n’y a qu’un seul
réseau à entretenir ;

II.1.2.Détermination de la période de retour


Le but de l’évacuation des eaux pluviales est la protection des agglomérations contre
les crues des eaux pluviales à cause de leur caractère aléatoire. Le choix de la période de
retour est le résultat d’un compromis entre le coût et le degré de protection recherché. La
protection absolue ne peut pas constituer un objectif vue la contrainte économique, mais il
faut choisir un degré de protection suffisant contre les inondations.
Le période de retour T prise en compte pour ce projet est décennale T=10 ans. Car cette
valeur donne des résultats acceptables de point de vue de sécurité dans cette région.

II.1.3.Détermination des coefficients de Montana


Les paramètres a et b de Montana sont en corrélation directe avec l’intensité maximale de la
pluie dans une région. Ainsi, il est préférable d’utiliser des paramètres locaux afin de mieux
exprimer la réalité sur le terrain.
Pour les différentes périodes de retour (T), les valeurs des paramètres a et b, du modèle de
Montana sont les suivantes.

Page 53
T (ans) a(T) b(T)
2 2.15 -0.58

5 2.42 -0.58
10 2.69 -0.58
Tableau 10: Valeurs des paramètres de Montana a et b.

II.1.4.Coefficients de ruissellement retenus


Les coefficients de ruissellement pris en compte sont indiqués dans le tableau ci dessous

Coefficient de ruissellement Typologie d'habitat


0,9 Toitures
0,9 Voiries, allées
0,9 Parking
0,2 Espace vert
Tableau 11: Coefficients de ruissellement choisis pour le lotissement AMALII .

II.1.5.Forme et matériau des collecteurs


Les collecteurs recommandés par le B.E.T GH-Projet sont les collecteurs circulaires en
Polychlorures de Vinyle (PVC) à joints en caoutchouc. Ce type de collecteur présente
d’excellentes propriétés de résistance chimique et mécanique. Ainsi ils sont légers et faciles à
manipuler et à poser.

II.1.6.Débits pris en compte lors du dimensionnement


Puisque le réseau choisi est unitaire (Figure 24), les diamètres des collecteurs doivent
être établis en fonction des débits pluviaux pour la fréquence retenue, compte tenu des
débits d’eaux usées même s’ils sont négligeables par rapport aux premiers.

Figure 23 : Système d’assainissement unitaire.

Page 54
II.2. Conception du réseau d’assainissement à l’aide du logiciel
AutoCAD
La conception du réseau d’assainissement du lotissement AMAL II est faite sur la base
du plan architectural. Après le repérage de l’emplacement du réseau d’assainissement existant
au voisinage (Point de rejet) et la vérification des côtes du terrain naturel du lotissement, nous
choisissons l’exutoire qui est un regard de visite existant.

Il s'agit de faire le traçage du réseau d’assainissement en dessinant les canalisations et


en choisissant ses éléments constitutifs (regard de visites, fosse réceptrice, etc...), tout en
prenant en considération les données relatives au projet AMAL II d’une part et en respectant
les conditions d’établissement d’un réseau d’assainissement conformément aux règles de l’art
en d’autre part.

II.2.1.Dessin des collecteurs

Les collecteurs unitaires sont placés dans les axes, sous chaussées ou chemins
piétonniers. La traversée d’espaces verts a été évitée. Concernant sens du raccordement des
collecteurs secondaires à un collecteur principal, la jonction doit être dans le sens
d’écoulement de l’effluent avec un angle entre 45° et 67°. Ainsi, le calage du réseau du
réseau d’assainissement a répondu aux contraintes suivantes :

➢ La profondeur minimale des collecteurs : elle est de 1,30 m, afin d’éviter d’une part les
surcharges roulantes, et d’autre part les encombrements avec les autres réseaux
(eau potable, téléphone…) ;
➢ La distance maximale entre deux regards de visite : elle est de 40 m;
➢ La pente minimale est de 0,5 %, et maximale est de ;
➢ Le réseau d’assainissement est placé au-dessous du réseau d’eau potable ;
II.2.2.II.2.2. Dessin des regards de visite
Ils sont implantés sous les trottoirs ou sous la chaussée dans les cas suivants :

➢ A chaque changement de diamètre ;


➢ A chaque changement de direction ;
➢ A chaque changement de pente ;
➢ A chaque point de raccordement de deux ou plusieurs collecteurs;
➢ À l’emplacement des chutes (changement de côte radier des collecteurs).

Page 55
II.2.3.Dessin des boites de branchement
Les deux types de boites de branchement sont utilisées ; simple et double. Elles sont
positionnées sur les trottoirs des façades des bâtiments.

II.2.4.Dessin des canalisations de branchement


Les canalisations de branchement utilisées sont de diamètre de 200 mm pour les eaux
usées et de 315 mm pour les eaux pluviales. Le raccordement des canalisations de
branchements sur les collecteurs d’assainissement est réalisé au moyen des regards borgnes.

II.2.5.Dessin des bouches d’égout à grille ou à avaloir


Les bouches d’égout à grille sont positionnées dans tous les parkings du lotissement et
ceux à avaloir sont positionnées dans tous les points bas des voies, tout en évitant de dépasser
une profondeur maximale de 1,50 m.
Le tracé en plan d’assainissement du lotissement AMAL II est inséré dans l’annexe N°
13.

II.3. Dimensionnement du réseau d’assainissement à l’aide du


logiciel Covadis
II.3.1.Paramétrage de Covadis
Avant de commencer l’étude sur Covadis, il faut le paramétrer en fonction de la région

d’étude et des contraintes des eaux pluviales, à l’aide de la commande .


La figure 25 représente la boite de dialogue de paramétrage de Covadis, cette boite
contient toutes les valeurs des contraintes choisies pour le réseau des eaux pluviales. Ainsi la
figure 26 concerne l’introduction des coefficients de Montana et l’adaptation de la formule
de Caquot à la commun urbain Tendrara .

Page 56
Figure 24 : Contraintes des eaux pluviales pour le réseau d’assainissement du lotissement AMALII

Figure 25 : Adaptation de la formule de Caquot

Page 57
Puis on clique sur paramètre général et on choisit la voie « MNT_projet» pour que le
logiciel tient compte des altitudes de la ligne rouge « projet » considérée, exemple : Rue
N7_MNT_projet, c’est une étape très importante sur laquelle le logiciel Covadis se base pour
déterminer les altitudes du fil d’eau.

Figure 26 : choix du MNT projet

II.3.2.Tracé en plan d’assainissement


L’étude sera faite à l’aide de la barre «Covadis-Assainissement et réseaux divers»
uniquement on lance par la commande Covadis VRD→ assainissement et réseaux divers →
afficher la barre d’outils.. La figure 28 illustre cette barre.

Figure 27 : Barre «Covadis-Assainissement et réseaux divers».

Puisque le réseau choisi est unitaire, les collecteurs vont être placés dans les axes des

voies à l’aide de la commande de la barre ci-dessus.

Page 58
II.3.3.Découpage des bassins versants élémentaires
Le lotissement AMAL II est divisé dans sa totalité en 83 bassins versants élémentaires.
Le plan de découpage des bassins versants élémentaires du lotissement AMAL II est inséré
dans l’annexe N°14.

II.3.4.Coefficients de ruissellement des sous bassins versants


Les résultats du calcul des coefficients de ruissellement des bassins versants
élémentaires sont insérés dans l’annexe N° 15.

II.3.5.Profil en long d’assainissement


L’élaboration des profils en longs d’assainissement est faite à l’aide du logiciel Covadis
sur la base des MNT- Projets calculés préalablement dans l’étude de la voirie.

Le calage des collecteurs, la pente et la profondeur des regards de visites sont réalisés

à la l’aide de la commande , qui permet de définir les propriétés des tronçons des
canalisations. La boite de dialogue qui apparait est donnée par la figure 29.

Sur la boite de dialogues (Figure 29) on doit choisir la commande , qui permet de
saisir les caractéristiques de chaque bassin élémentaire tels que :

➢ La surface ;
➢ La pente et la longueur hydraulique ;
➢ Le coefficient de ruissellement ;
➢ La période de retour ;
➢ La méthode de Caquot adoptée à la région de l’étude ;
➢ Le débit corrigé des eaux usées en temps sec.

Page 59
Figure 28 : Définition des tronçons des canalisations

Après on passe au calcul du débit des eaux pluviales générées par ces bassins. La boite
de dialogue en question est illustrée dans la figure 30.

Page 60
Figure 29: Propriétés des sous bassins versants.

Ensuite on passe au calcul du projet par la commande , qui permet d’obtenir le


dimensionnement du réseau projeté. L’étape qui reste c’est le traçage des profils en long

d’assainissement à l’aide de la commande , La figure 31 représente un exemple de


profil en long d’assainissement du lotissement AMAL II.

Le reste des profils en long d’assainissement du lotissement AMAL II sont insérés dans
l’annexe N°16. Un récapitulatif des résultats de dimensionnement est inséré dans le tableau
10 du présent rapport.
La note de calcul donné par Covadis et insérée dans l’annexe N°17.

Page 61
Figure 30: Profil en long d’assainissement du collecteur N° 1 appartenant au lotissement AMALII

Les profils en long doivent être tracés de façon à :

➢ minimiser les problèmes d’auto curage en choisissant des pentes convenables.


➢ minimiser de l’importance de la profondeur des tranchées en tenant compte de 80cm
du dessus de la canalisation ainsi que les points obligés.
➢ ne pas dépasser la vitesse 4 m/s et cela en jouant sur la pente de l’ouvrage.
➢ la pente de l’ouvrage doit être comprise entre 0.3% et 5% les fortes pentes engendrent
la dégradation du réseau.
➢ prévoir un espace de décantation d’une profondeur de 10cm dans tous les regards.

Page 62
Figure 31: Validation de l’étude du réseau d’assainissement du projet Amal II par
le logiciel Covadis.

III. Dimensionnement du réseau d’assainissement


manuellement
Afin de faire une comparaison entre la méthode de dimensionnement manuelle et celle à
l’aide du logiciel Covadis, le dimensionnement est refait manuellement.

Le calcul est programmé dans le logiciel Microsoft Excel en respectant les règles de
dimensionnement citées dans la partie de la recherche bibliographique (équations : 1, 2, 3, 4,
5, 7, 9, 10, 11) du présent rapport.

III.1. Caractéristiques des bassins versants élémentaires : Pente,


longueur hydraulique et surface
Les pentes des bassins sont les même que celles des voiries et puisque un même profil
en long de voirie comporte des pentes différentes, on calcule la pente équivalente à l’aide de
l’Excel. La longueur d’un bassin et sa surface sont obtenue à l’aide d’AutoCAD ; La première
par la commande cotation et la deuxième par la commande liste.

Les caractéristiques des sous bassins versants sont insérées dans l’annexe N°18.

Page 63
III.2. Adaptation de la formule de Caquot à la commune de
Tendrara
La formule de Caquot applicable à la commune rurale de Tendrara est la suivante :

Q pointe = 0.552 . I 0.285 . C 1.199 . A 0.787


Avec:
Q : Debit (m3/s);
I: Pente hydraulique canalisée (m/m) ;
C: Coefficient de ruissellement du bassin ;
A: Surface du bassin (ha).

III.3. Calcul et correction des débits des eaux pluviales


Le calcul des débits des eaux pluviales est fait à l’aide de la formule de Caquot adapté à
la commun rurale de Tendrara, après ces débit sont corrigés en les multipliant au coefficient
d’influence m qui est lui-même en fonction du coefficient d’allongement M, selon les
équations 5, 7 et 9.
Les résultats de calcul des débits bruts et corrigés sont détaillés dans l’annexe N°19.

III.4. Assemblage des sous bassins versants


Les détails de l’assemblage des sous bassins sont mentionnés dans l’annexe N°20. Ces
détails permettent de suivre l’évolution du débit dans les collecteurs de l’amont vers l’aval.

III.5. Détermination des diamètres des collecteurs


d’assainissement
La détermination des diamètres des canalisations est faite par la Formule de Manning
Strickler. La formule s’écrit comme suit :
2/3
Q=KxSxR xI½

D’autre part, on a:

Donc:

Page 64
3/8
Q*45/3
[ √I ]

Les résultats de calcul des débits et des diamètres des canalisations ainsi que la
vérification de la vitesse d’autocurage sont insérés dans l’annexe N°21, un récapitulatif des
résultats est inséré dans le tableau10 du présent rapport.

III.6. Comparaison des résultats obtenus manuellement et ceux


donnés par Covadis
Le tableau ci-après récapitule les résultats de dimensionnement manuel ainsi que celui
réalisé à l’aide de Covadis.

Tronçon diamètre diamètre Diamètre


calculé choisi covadis
N53 - N54 147,795822 400 CR8-0400
N54 - N55 160,051828 400 CR8-0400
N55 - N56 180,929762 400 CR8-0400
N57 - N58 158,715658 400 CR8-0400
N58 - N56 206,421256 400 CR8-0400
N56 - N59 209,257765 400 CR8-0400
N59 - N60 221,642682 400 CR8-0400
N60 - N61 236,532854 400 CR8-0400
N61 - N62 263,051324 400 CR8-0400
N62 - N63 262,626381 400 CR8-0400
N63 - N64 268,381564 400 CR8-0400
N64 - N65 272,447341 400 CR8-0400
N32 - N33 255,589715 400 CR8-0400
N33 - N34 235,949424 400 CR8-0400
N34 - N35 245,336221 400 CR8-0400
N35 - N36 283,92167 400 CR8-0400
N36 - N37 283,365811 400 CR8-0400
N37 - N38 273,69174 400 CR8-0400
N38 - N39 351,211706 400 CR8-0400
N1 - N2 180,57351 400 CR8-0400
N2 - N3 201,371158 400 CR8-0400
N3 - N4 253,8049 400 CR8-0400
N4 - N5 259,191297 400 CR8-0400
N5 - N6 299,007199 400 CR8-0400
N7 - N8 209,595948 400 CR8-0400
N8 - N9 236,805764 400 CR8-0400

Page 65
N9 - N10 219,788493 400 CR8-0400
N10 - N11 237,555885 400 CR8-0400
N11 - N12 314,193319 400 CR8-0400
N13 - N14 167,814613 400 CR8-0400
N14 - N15 270,289548 400 CR8-0400
N15 - N16 341,494044 400 CR8-0400
N16 - N17 310,427519 400 CR8-0400
N17 - N18 371,106787 400 CR8-0400
N18 - N19 329,845952 400 CR8-0400
N20 - N21 188,321403 400 CR8-0400
N21 - N22 213,048902 400 CR8-0400
N22 - N14 297,009354 400 CR8-0400
N23 - N24 191,653145 400 CR8-0400
N24 - N25 196,309442 400 CR8-0400
N25 - N15 296,02058 400 CR8-0400
N26 - N27 198,489563 400 CR8-0400
N27 - N28 205,156013 400 CR8-0400
N28 - N16 293,851603 400 CR8-0400
N29 - N30 173,672782 400 CR8-0400
N30 - N31 201,846838 400 CR8-0400
N31 - N17 296,462433 400 CR8-0400
N40 - N41 208,327562 400 CR8-0400
N41 - N42 206,807605 400 CR8-0400
N42 - N43 216,688269 400 CR8-0400
N43 - N44 288,103313 400 CR8-0400
N39 - N44 333,708683 400 CR8-0400
N44 - N50 312,224188 400 CR8-0400
N50 - N51 477,329101 500 CR8-0500
N51 - N52 477,329101 500 CR8-0500
N66 - N67 147,268795 400 CR8-0400
N67 - N68 218,673538 400 CR8-0400
N6 - N12 290,935097 400 CR8-0400
N12 - N73 281,041088 400 CR8-0400
N73 - N19 285,95128 400 CR8-0400
N19 - N74 488,954579 500 CR8-0500
N74 - N75 442,648855 500 CR8-0500
N75 - N68 488,954579 500 CR8-0500
N68 - N76 533,130705 600 CR8-0600
N76 - N77 468,155976 500 CR8-0500
N77 - N78 477,4964 500 CR8-0500
N78 - N52 586,719249 600 CR8-0600
N52 - N79 564,166604 600 CR8-0600
N79 - N72 521,390114 600 CR8-0600
N72 - N80 578,47672 600 CR8-0600
N65 - N81 338,094651 400 CR8-0400

Page 66
N81 - N82 305,133993 400 CR8-0400
N82 - N83 315,208525 400 CR8-0400
N83 - N80 307,327852 400 CR8-0400
N69 - N70 205,24062 400 CR8-0400
N70 - N71 208,688066 400 CR8-0400
N71 - N72 278,384495 400 CR8-0400
N45 - N46 191,137605 400 CR8-0400
N46 - N47 216,039744 400 CR8-0400
N47 - N48 222,656308 400 CR8-0400
N48 - N49 241,847739 400 CR8-0400
N49 - N50 344,260779 400 CR8-0400
Tableau 12 : Récapitulatif des résultats de dimensionnement du réseau d’assainissement

On constate que les résultats du dimensionnement manuel et ceux calculés avec Covadis
sont les mêmes

Page 67
Chapitre III : Déversoir d’orage
I. Synthèse sur les déversoirs d’orage
I.1. Définition
Le déversoir d’orage est un ouvrage de dérivation conçu pour limiter le débit dirigé
par temps de pluie vers l’aval du réseau et donc vers la station d’épuration des eaux usées.
La deuxième fonction du déversoir est d’assurer un partage des flux polluants entre le
milieu naturel et le collecteur aval. La figure ci-dessous illustre le principe du déversoir
d’orage [21]

Figure 32 : Schéma de principe du déversoir d’orage .

I.2. Fonctionnement d’un déversoir d’orage


Le déversoir d’orage permet une régulation hydraulique des effluents en dérivant une
partie de ces effluents lorsque le débit à l’amont dépasse une certaine valeur que l’on appelle
"débit de référence" [21].

I.3. Types de déversoirs d’orage


Il existe une variété de types de déversoirs, qui sont différents de point de vue
géométrie, position du seuil par rapport à l'écoulement et comportement hydraulique.

Parmi lesquels on trouve [22] :

➢ Déversoirs ne possédant pas de seuil ;


➢ Déversoirs à crête :

• A seuil unique / A seuil double ;


• A seuil frontal / A seuil latéral / A seuil dit intermédiaire ;

Page 68
• A seuil bas / A seuil haut ; / A seuil identique.

I.4. Principe de dimensionnement du déversoir d’orage


Le dimensionnement d’un déversoir d’orage commence par le choix du débit de
référence et du débit amont maximal en fonction des objectifs de protection (du milieu
naturel, de la ville contre l’inondation…) qui doivent être assurés par le réseau
d’assainissement.

Le dimensionnement de la géométrie de l’ouvrage se fait de telle sorte qu’il n’y ait pas
de déversement. Ce calcul se fait en fonction des pentes et des formes de sections des
canalisations en amont, en aval et au niveau du déversoir. Dans le cas des déversoirs à seuil,
on dimensionne la hauteur de crête.

De plus, un dispositif limitant le débit passant vers le collecteur aval peut être mis en
place. Dans ce cas, l’objectif est de pouvoir modifier facilement le débit de référence. Ce
dispositif peut être fixe (section réduite, masque,…) ou mobile (vanne,…) [21]..

I.5. Etapes de dimensionnement du déversoir d’orage


I.6. Détermination du débit des eaux pluviales
Cette étape est déjà développée dans le chapitre III : I.4.1.

I.7. Détermination du débit des eaux usées


Cette étape est déjà développée dans le chapitre III : I.4.2.

I.8. Evaluation du débit amont du déversoir


Pour un système unitaire, le débit maximal d’entrée QAmont est [22] :

QAmont = Qts + Qp (12)


Avec :
Qts : Débit maximal à temps sec en m3/s ;
Qp : Débit de pointe des eaux pluviales en m3/s.

I.9. Evaluation du débit aval du déversoir


Le débit admis en aval du déversoir d’orage QAval (en l/s) devient[22] :

QAval = Cd . Qts (13)


Avec :

Page 69
Cd : Coefficient de dilution ;

Qts : Débit maximal à temps sec en m3/s.


En toute rigueur, le coefficient de dilution doit être en fonction des débits drainés en
cours de crue et des objectifs de qualité fixés pour le milieu naturel de rejet.

I.10. Evaluation du débit déversé Qdév


C’est le débit déversé par le déversoir, il est en fonction de la dilution admise par le
milieu récepteur. Le débit maximum déversé est exprimé comme suit [22] :

Qdév = QAmont – QAval = QAmont – Cd . Qts (14)


Ce qui signifie que le déversoir d’orage, en fonctionnement normal, ne doit déverser
aucune goutte d’eau dans la nature tant que QAmont est inférieur à (Cd . Qts).

I.11. Détermination des dimensions du seuil déversant


L’évaluation des débits déversés par l’intermédiaire des déversoirs dorage s’effectue par
l’utilisation de relations empiriques. Ces équations sont toutes bâties à partir de résultats
expérimentaux. On trouve par exemple la formule de Dominguez qui permet le calcul du
débit déversé en fonction des valeurs de hauteur d’eau à l’amont et/ou à l’aval du
déversoir.

Ces relations ne sont applicables que pour certains types d’écoulement (fluvial) et
uniquement pour certaines géométries de déversoir [22].

Qdév = μ . L . H . (2gH)1/2 (15)


Avec :

Qdév : Débit déversé en m3/s ;

g : Accélération de la pesanteur en m/s2 ;

L : Longueur du seuil ;
H : Hauteur de la ligne d’eau par rapport au seuil, appelée aussi lame déversant ou encore charge
sur le seuil ;

μ : Coefficient qui dépend du type du déversoir.

Le tableau ci-dessous donne μ selon le type de déversoir :

Page 70
Type de déversoir μ
Frontal à seuil bas, seuil mince, sans contraction latérale. 0,43
Frontal à seuil rectangulaire épais, nappe libre h <1,5 c 0,385
Latéral à seuil court 0,33
Tableau 13 : Coefficient μ selon le type de déversoir .

On suppose donc implicitement que le régime d’écoulement est fluvial dans la partie amont.
Si le régime est torrentiel dans la conduite amont, il y a création d’un ressaut et la mise en
charge de la conduite amont générant une élévation importante de la ligne d’eau. Dans ce cas,
il est recommandé de changer la pente de la conduite ou sa section sur un tronçon juste en
amont de l’ouvrage pour retrouver le régime fluvial [22].

II. Dimensionnement du déversoir d’orage du projet


AMAL
Le lotissement AMAL est doté d’un réseau d’assainissement unitaire raccordé à une station
d’épuration des eaux usées. D’où la nécessité de prévoir un déversoir d’orage qui va rejeter
les eaux pluviales des fortes averses vers le milieu naturel (Oued). La figure 35 représente le
milieu récepteur.

Le déversoir d’orage prévu pour notre étude est de type latéral à seuil simple. Le
dimensionnement de ce dernier est fait en suivant les étapes décrites dans le chapitre I :
III.5 après la détermination des données d’entrées nécessaires à la réalisation du calcul.

Page 71
Figure 33 : Milieu récepteur des eaux pluviales rejetées par le déversoir d’orage.

II.1. Détermination des données de base

Elles sont comme suit :


➢ Le calcul mené sur Covadis (Annexes N°17) a estimé le débit maximal des eaux
pluviales à : Qp = 0.7m3/s ; avec la hauteur HUnitaire = 0, 477m ;
➢ Le débit de pointe des eaux usées générées par tout le lotissement AMAL II est estimé à :
QpEU= 8.28 l/s = 0,00828 m3/s. Les détails de calcul sont insérés dans l’annexe N°21.
➢ Le coefficient de dilution est de 1,25 pour la ville de commun urbain de Tendrara .

II.2. Résultats de dimensionnement du déversoir d’orage


Le débit déversé est calculé par la formule de Dominguez en supposant implicitement
que le régime d’écoulement est fluvial. Le tableau ci-dessous détaille les calculs de
dimensionnement du seuil du déversoir d’orage :

Qp Qts Qamon cd Qaval Qdév L m g U h h unitaire h seuil


m3/s m3/s t m3/s L/s m3/s lame m m
m
0,7 0,0082 0,708 1,2 0,010 0,69 3 9,8 0,3 0,3681 0,477 0,108
8 5 3 7 1 3
Tableau 14 : Résultats de dimensionnement du déversoir d’orage du projet AMAL II.

Avec :

Page 72
Qp : Débit de pointe des eaux pluviales ;
QpEU : Débit de pointe domestique des eaux usées ;

QAmont : Débit maximal d’entrée du déversoir d’orage ;


Cd : Coefficient de dilution ;

QAval : Débit admis en aval du déversoir d’orage ;

Qdév : Débit déversé par le déversoir ;


L : Longueur du seuil;
g : Accélération de la pesanteur ;
µ : Coefficient qui dépend du type du déversoir;
H : Hauteur de la ligne d’eau par rapport au seuil, appelée aussi lame déversant
ou encore charge sur le seuil ;
Uunitaire : Hauteur de l’eau dans le collecteur unitaire d’assainissement.
Le plan du déversoir d’orage du projet AMAL II est présenté dans l’annexe N° 22.

Page 73
Chapitre IV : Réseau de distribution de
l’eau potable
I. synthèse sur le réseau de distribution de l’eau potable
I.1. Définition du réseau d’eau potable
Le réseau de distribution de l’eau potable est constitué par une série de conduites
(système de distribution), robinetterie, appareils hydrauliques et ouvrages de génie civil
desservant les différents consommateurs. Ce système doit assurer la fonction « Transport » du
point d’eau mobilisée jusqu’aux points de distribution, ainsi que la fonction «Mise en
pression » et « Stockage », et ce avec une fiabilité suffisante .

Des exemples d’accessoires du réseau de distribution de l’eau potable sont insérés dans
l’annexe N°8 [24,25]. .

I.2. Types de réseaux de distribution de l’eau potable


I.2.1. Les réseaux ramifiés
Dans lesquels les conditions de desserte ne comportent aucune alimentation de retour.

Ils présentent l’avantage d’être économiques, mais ils manquent de sécurité et de


souplesse en cas de rupture. Un accident sur la conduite principale prive les abonnés en aval .

I.2.2. Les réseaux maillés


Constitué d'une série de tronçons disposés de telle manière qu'il soit possible de décrire
une ou plusieurs boucles fermées (dite maille) en suivant son tracé. Ces réseaux permettent
une alimentation en retour et donc ils ont de nombreux avantages par rapport aux réseaux
ramifiés et s’adaptent très bien au plan des agglomérations urbaines [23].

I.2.3. Les réseaux à plusieurs alimentations


Ces réseaux assurent la distribution de l’eau potable et de l’eau industrielle. Ils peuvent
être en étagés ou à plusieurs entrées[23] .

I.3. Méthode de dimensionnement du réseau de l’eau potable


I.3.1. Données de base du dimensionnement
Les données hydrauliques de base pour la conception et le dimensionnement d’un
réseau de distribution de l’eau potable sont [26]:

➢ Dotation par type d'habitat ;

Page 74
➢ Coefficient de pointe journalière;
➢ Coefficient de pointe horaire ;
➢ Rendement du réseau de distribution ;
➢ Protection Incendie.

I.3.2. Estimation des besoins en eau potable


L’estimation des besoins en eau potable d’une agglomération se base sur la dotation en
eau potable . Le tableau suivant donne les différentes dotations en eau potable[26].

Type d’habitat Dotation (m3/j)


Boutique commerciale 0,5
Bureau 1
Four 3,5
Hamam 5
Café ou restaurant 10
Mosquée 5
Poteau incendie 60m3/h
Equipement 5
Dotation domestique 75 l/hab/j
Tableau 15 : Dotations selon le type d’habitat .

I.3.3. Calcul du débit de dimensionnement du réseau d’eau potable


L’étude hydraulique pour l’alimentation en eau potable d’un projet de lotissement est
faite sur la base du débit de pointe horaire, augmenté si nécessaire par les débits de protection
incendie, et en respectant certaines conditions de pression et de vitesse.

La formule donnant le débit de pointe horaire pour le dimensionnement du réseau est la


suivante[26] :

Qp = (Cph x Cpj x Q) / R (16)

Avec : Qp: Débit de pointe horaire (l/s) ;


Q : Somme des consommations moyennes en eau. Ces débits sont calculés sur la base des
dotations unitaires et du nombre d’habitant (en l/s) ;
Cpj : Coefficient de pointe journalière ;
Cph : Coefficient de pointe horaire ;
R : Rendement du réseau pris égal à 80 %.

Page 75
I.3.4. Etapes de calcul d’un réseau maillé par la méthode de HARDY-
CROSS
En 1936, le Professeur Hardy-Cross de l'université d'Illinois aux Etats – Unies a
proposé une méthode de calcul des réseaux maillés par approximations successive cette
méthode reste valable et applicable de nos jours et porte le nom de méthode de Hardy Cross.

L’objectif du calcul d’un réseau de distribution est la détermination des paramètres


géométriques et hydrauliques des canalisations formant le réseau de distribution et qui sont :
le diamètre D, le gradient de la perte de charge J, la vitesse de l’écoulement V et la pression
au sol. Et cela, se basant sur une répartition arbitraire des débits Q (m3/s) susceptibles d’être
évacués par chaque tronçon . [28].

I.3.4.1. Principe de la méthode


Dans un réseau maillé, le sens de circulation de l’eau dans une canalisation ne peut être
déterminé avec exactitude du premier coup. La répartition des débits dans les canalisations ne
peut être évaluée que d’après des hypothèses, en tenant compte du fait que, pour assurer une
circulation normale, il doit y avoir égalité des pressions au point de rencontre de deux
courants.
Le calcul d’un réseau maillé est assuré par l’utilisation de la méthode de Hardy-cross
qui repose sur deux lois, la loi des mailles et la loi des nœuds [29]..

I.3.4.2. Loi des nœuds


Pour chaque nœud, la somme des débits qui y entrent est égale à la somme des débits
qui en sortent [29]..

I.3.4.3. Loi des mailles ou loi de la conservation de la charge


Le long d’un parcours fermé et orienté, la somme algébrique des pertes de charge est
nulle (Figure 35). Pour chaque maille, on se fixera une répartition arbitraire des débits ainsi
qu’un sens d’écoulement, tout en respectant la première loi [29]. .

Page 76
FFigure 34 : Principe de la méthode de Hardy-Cross .

Le problème revient à résoudre le système d’équations suivant : Pour


chaque nœud : Q Sortant – Q Entrant = 0 (17)

Le long d’un contour fermé et orienté : Σ ∆Ht,i = 0 (18)

Avec : ∆Ht : Perte de charge totale le long d’un tronçon i (m).


Considérons une maille quelconque d'un réseau maillé constitué de p tronçons. Dans
chaque tronçon de la maille, on se donne a priori les débits Q1, Q2,,,,,,,,Qn, de façon à
respecter le principe d'équilibre des débits.
Soit ∆Ht la perte de charge totale dans un tronçon quelconque de la maille. Elle est reliée au
débit Q qui y passe par la formule :

∆Ht = r Qi2 (19)

Avec : r : Résistance de la conduite.


Le principe d'équilibre des pertes de charge se traduit par la somme algébrique de toutes
les pertes de charge dans une maille formée par des tronçons véhiculant chacun le débit Qi :

∑∆Ht = ∑r Qi2 = 0 (20)

Le débit supposé Q’ diffère du débit réel à l’équilibre Q d'une quantité ∆q, qui
représente la correction à apporter au débit arbitraire Q’ pour satisfaire au principe d'équilibre
des pertes de charge. D'où l'équation :

Q= Q’ + ∆q (21)
∆q étant exprimé en valeur algébrique.
L'application de la formule (20) donne alors :

Page 77
∑∆Ht = ∑r Qin = ∑ (Q’ + ∆q)2 = 0 (22)

Or ∆q est supposé petit par rapport à Q', donc on peut négliger les infiniment petits dans
le développement de la formule (22) :

La correction ∆q ainsi calculée est ajoutée algébriquement à chacun des débits


initialement choisis Q', de façon à obtenir une meilleure répartition des débits dans la maille
considérée. Compte tenu du principe de l'équilibre des débits en chaque nœud, on calcule les
nouveaux débits approchés Q’ dans les tronçons d'une des mailles contiguës à la précédente et
sur laquelle on effectue le même calcul.

On procède ainsi successivement sur les différentes mailles du réseau de manière à


serrer de plus en plus près l'équilibre des pertes de charge dans chacune des mailles, tout en
vérifiant après chaque calcul, si le principe de l'équilibre des débits est établi en chaque nœud
[29]..

La méthode de Hardy-Cross, méthode itérative, peut donc être facilement informatisée.


Parmi les programmes basés sur cette méthode et utilisés actuellement (EPANET,
WaterCAD, Faast, Loop, Hysys, Worteau), la connaissance du coefficient de William-Hazen
est indispensable [28]. .

I.3.4.4. Calcul de la pression du réseau


Le réseau d’eau potable doit garantir en un point quelconque du réseau une pression
suffisante pour l’alimentation en eau potable du projet ainsi que l’étage d’alimentation. Pour
cela, la pression au sol devra être au minimum égale à 2,5 bar et au maximum égale à 6 bar.

En effet, la pression minimale requise au sol peut être calculée selon la formule suivante [26]:

Ps = Pr + H + P.D.C (24)
Avec : Ps : Pression requise au sol (en m.c.e.) ;
Pr : Pression résiduelle chez tout usager, prise égale au minimum à 1 bar qui est équivalent à
10 (en mCE) ;

H : Hauteur de construction en m (3 m par niveau) ;

P.D.C. : Perte de charge des tuyaux et singularités de l’installation intérieure d’une


construction (en m). La valeur moyenne par niveau est de 0.5 m.

Page 78
I.3.4.5. Calcul des pertes de charges
a Pertes de charges linéaires
Lors du dimensionnement d’un réseau d’eau potable, les pertes de charges J au niveau
du réseau sont évaluées sur la base des formules de Darcy Weisbach et Colebrook Simplifiée
(ou Nikuradse) présentées comme suit [26] :

J = ( (/D)  (V2 /2g) ) 1/ = −2log(K/ 3.7 D) (26)


Avec :
J : Perte de charge unitaire (en m/m) ;
ʎ : Coefficient de frottement de Darcy ;
D : Diamètre de la conduite (en m) ;
V : Vitesse d’écoulement (en m/s) ;
g : Accélération de la pesanteur (m2/s) ;
k : Rugosité de la conduite, fonction du type de matériau (en mm).
En effet, la formule de Darcy-Weisbach est théoriquement la plus correcte et est la plus
largement utilisée en Europe. Elle s’applique à tous les régimes d’écoulement et à tous les
liquides.

A noter que les pertes de charge doivent être inférieures à 12m/km .

Concernant la rugosité de la conduite, elle dépend du matériau constitutif de la


conduite, elle est représentée par le coefficient k, donné dans le tableau ci-après pour les
différents types de matériaux [26].

Matériau K (mm)
PEHD 0,1
PVC 0,1
Fonte Ductile 0,5
Béton Précontraint 0,5
Acier 0,5
Tableau 16: Coefficients de rugosité en fonction des matériaux.

b Pertes de charges singulières


Les valeurs des pertes de charge linéaires seront majorées de 10 % prêts, pour tenir
compte des pertes de charges singulières . Ces dernières sont dus à tous les accessoires

Page 79
montés dans le réseau (coudes, vannes, tés, cône de réduction,...), les déviations et les
changements de diamètre sont à l’origine des pertes de charge singulière [26].

∆HS = 10% ∆HL (27)


Avec :

I.3.4.6. Vitesse d’écoulement


Le réseau devra être dimensionné afin de garantir une vitesse maximale, d’écoulement
dans les conduites, au débit de pointe horaire égale à 1,5 m/s .

Selon l’ONEP [30] , la vitesse varie entre 0,3 m/s et 2,0 m/s.

I.3.4.7. Conditions d’incendie


En milieu urbain, chaque poteau d’incendie doit pouvoir garantir (non simultanément)
un débit de 60m3/h, avec une pression au sol résiduelle d’au moins 1 bar. La protection
incendie et les équipements associés devront être définie par le promoteur en collaboration
avec la protection civil et la commune [26].

II. Etude du réseau de distribution de l’eau potable du


projet Amal
II.1. Données de base du projet Amal
Les données hydrauliques de base pour le dimensionnement du réseau de distribution de
l’eau potable sont :

Paramètres Valeurs
Dotation domestique 75 l/hab/j
Dotation Boutique commerciale 0,5 m3/j
Dotation Mosquée 5 m3/j
Dotation Equipement 5 m3/j
Dotation Four 3,5 m3/j
Dotation Hamam 5 m3/j
Coefficient de pointe journalière 1,3
Coefficient de pointe horaire 2
Rendement du réseau de distribution 80 %
Tableau 17 : Données de base de calcul du projet Amal II.

Les propriétés de la conduite de piquage (source d’alimentation du projet Amal II sont :


Conduite en PVC de diamètre de 315 mm (PVC DN 315) et de pression de 4.5 bar (45) m.

Page 80
Concernant, les conduites de distribution utilisées, ils sont de type PVC, de coefficient
de rugosité de 0.1 mm.

II.2. Conception du réseau du projet AMAL II


Le réseau de distribution de l’eau potable choisi est un réseau maillé. La conception de
ce réseau a été effectuée à l’aide du logiciel AutoCAD.

D’abord, il faut tracer le réseau, sur le plan architectural, de manière à faciliter l'accès à
l'eau potable par la population du lotissement Amal.

Après le repérage du point de piquage de l’eau , on passe à l'implantation des


conduites de réseaux et branchements en respectant les exigences suivantes :

➢ Le tracé des conduites est réalisé principalement sous- trottoir ;


➢ Le tracé des conduites a évité les obstacles et les conduites sont accessibles et facile à
exploiter ;
➢ Les conduites de branchement sont prévues aussi rectilignes que possible et suivant le
tracé le plus court depuis la conduite principale jusqu'au point de livraison ;
➢ Les conduites de branchement contient des vannes pour assurer la coupure d’eau en
cas de fuite ;
➢ Les accessoires du réseau sont mise dans des regards de 0,85 m x 0,85 ;
➢ Les poteaux et bouches d'incendie sont implantés sur les trottoirs, sans constituer un
obstacle dangereux ou gênant de façon à être accessibles aux véhicules des services de
lutte contre l'incendie ;
➢ La ventouse est installée sous regards accessibles.

II.3. Dimensionnement du réseau de distribution de l’eau potable


du projet Amal
Le dimensionnement de ce réseau consiste d’abord à convertir le fichier du tracé du
réseau qui porte l’extension .dwg en fichier .inp à l’aide du logiciel EPACAD. Ceci va
permettre la lecture du fichier par l’EPANET tout en important le tracé du réseau d’eau
potable et en introduisant automatiquement les valeurs réelles des longueurs de conduites
avec leurs nœuds initiaux et finaux. Il ne reste à dessiner sur EPANET que le réservoir de
l’eau potable.

Page 81
II.4. Estimation des besoins en eau potable
L’estimation des besoins en eau s’est basée sur les différents types de dotation. A cette
valeur, on ajoute éventuellement le débit d'incendie. Cette demande est ensuite divisée par le
rendement de distribution, pour avoir les débits moyens à la distribution, et affectées des
coefficients de pointe journalière et horaire, pour obtenir les débits de pointe.

Le calcul est réalisé à l’aide de l’Excel qui est programmé en se basant sur l’équation 16
du présent rapport.

II.4.1.Répartition spatiale des besoins


La répartition spatiale des besoins en eau est faite d’une manière équitable et selon la
méthode nodale qui se base sur l’évaluation des zones d’influence d’un nœud (zone d’action).
Une fois cette opération est accomplie, on cherche les besoins de chaque nœud (points du
réseau où les arcs se rejoignent), en additionnant les besoins des logements qui le constituent.

Le calcul des besoins en eau potable du projet Amal par la méthode des zonations
nodales est inséré dans l’annexe N°23. La représentation spatiale des zones d’action des
nœuds est présentée dans l’annexe N°26.

II.5. Calcul de la pression minimale requise


On a : Ps = Pr + H + P.D.C Avec : Pr = 10 mCE, H = 12 m et P.D.C. = 0.5 m.
La pression requise au sol sera alors : Ps = 22,5 mCE.

II.6. Paramétrage de l’EPANET


Comme tous les logiciels professionnels, l’EPANET nécessite un paramétrage préalable
à savoir :

II.6.1.Les options par défaut


Dans la rubrique «Hydrauliques » il faut changer l’unité de débit en m3/h. Ceci implique
dans ce cas que les unités métriques SI seront utilisées pour toutes les autres quantités
(longueurs en mètres, diamètres en millimètres, pressions en mètres, etc) (Figure 36).

II.6.2.La formule de calcul


Sélectionnez aussi Darcy-Weisbach (D-W) comme formule pour les pertes de charge
(Figure 36).

II.6.3.Les options d’affichage du schéma


Elles seront choisies de sorte qu’en ajoutant des objets au schéma, leurs étiquettes
d’identification et leurs symboles soient affichés (Figure 36).

Page 82
Figure 35 : Paramétrage de l’EPANET : Valeurs par Défaut et Options du Schéma.

II.7. Dimensionnement du réseau par EPANET


Le dimensionnement du réseau maillé est fait à l’aide du logiciel EPANET qui se base sur la
méthode de HARDY-CROSS décrite dans le chapitre IV : I.3.4.

II.7.1.Paramètres d'entrée du réseau de l’eau potable du projet Amal sur


EPANET
II.7.1.1. Demande de base des nœuds :
Il s’agit d’insérer la demande en eau propre à chaque nœud (en m3/h), en faisant appel au
tableau de calcul de l’annexe N° 23 (Figure 32).

II.7.1.2. Altitude des nœuds :


Il s’agit de saisir l’altitude de chaque nœud (en m). Ces côtes sont obtenues par le logiciel
Covadis. La figure 32 ci-dessous présente un exemple de boite de dialogue d’un nœud
appartenant au projet Amal.

II.7.1.3. Diamètres des conduites :


Il s’agit de proposer des diamètres initiaux des tuyaux en PVC (en mm). Ce paramètre est
saisi, dans un premier temps, sans précaution. Ce sont les résultats de la simulation qui
orientent le choix des diamètres convenables. Ces derniers doivent assurer les conditions de
vitesses et de pressions décrites dans le chapitre IV : I.3.5. et I.3.6.

Page 83
II.7.1.4. Rugosité des conduites :
Il s’a mm à tous les tronçons du réseau. La figure 37 ci-dessous présente un exemple de boite
de dialogue d’un tuyau appartenant au projet Amal.

II.7.1.5. Caractéristiques du réservoir :


Il s’agit d’introduire les caractéristiques du réservoir. Les données sont entrées au niveau de la boite de
dialogue suivante :

Figure 36: Exemple de nœud de demande N40, de tuyau P42 et de réservoir de l’eau du projet Amal.

II.7.1.6. Simulation hydraulique du réseau


C’est l’étape la plus importante du dimensionnement du réseau. Après avoir introduit
toutes les données du projet Amal, on lance la simulation en cliquant sur la commande de

simulation . EPANET effectue une série de calcul engendrant soit l’échec de la


simulation représenté par un rapport d’avertissement mentionnant les erreurs soit la réussite
de cette tâche.

Dans le cas d’échec, il faut revoir les données d’entrée et s’en assurer. Dans le cas où la
simulation s’est révélée positive, il ne reste plus qu’à changer les diamètres des tuyaux
préalablement insérés pour ceux qui sont en dehors de la fourchette des vitesses et pressions.
La figure ci-après montre que la simulation a été réussie pour le projet Amal.

Page 84
Figure 37: Simulation du projet

II.7.1.7. Résultats de la simulation


Une fois le calcul est effectué avec succès, on passe à visualiser les résultats de
différentes manières. Ces résultats sont donnés sous forme de tableau. Ils présentent l'état des
nœuds et des conduites.

Les résultats de simulation pour les nœuds de demande sont:


➢ La charge hydraulique (ou hauteur piézométrique) ;
➢ La pression au niveau du nœud.
Les résultats de simulation pour les tuyaux sont :
➢ Le débit ;
➢ La vitesse d'écoulement ;
➢ La perte de charge.
Ces résultats sont présentés sur le figure 34 ci-après. Les détails sont insérés dans
l’annexe 24 et 25.

Le tracé en plan du réseau de distribution de l’eau potable ainsi que les détails des
nœuds sont insérés dans l’annexe N°26.

Page 85
Figure 38: Schéma illustratif des résultats de la simulation hydraulique

II.7.2.Commentaires des résultats de dimensionnement du réseau de


distribution de l’eau potable
La simulation a été faite par itération en jouant sur les diamètres des conduites pour
avoir une bonne pression au niveau de chaque nœud et des vitesses acceptables dans les
canalisations. Les résultats définitifs ont montré que pour :

II.7.2.1. Les pressions :


Les pressions aux nœuds sont comprises entre 35.63 m (Nœud 25) et 51.86 m (Nœud
10) et sont supérieure à la pression minimale requise au sol Ps = 22,5 mCE. Ainsi les
pressions calculées respectent les conditions de pression recommandées signalées dans le
chapitre I : IV.3.5 et qui exigent une pression entre 2,5 bar et 6 bar.

Page 86
En analysant les résultats de pression, on constate que la pression diminue dans les
nœud qui se trouvent au-dessous du point de piquage et augment dans les point qui se trouve
au-dessus des point de piquage

II.7.2.2. Les vitesses :


les vitesses de certains tronçons présentent quelque valeurs au-dessous de l’admissible (0,3
m/s), En effet, toute tentative faite pour augmenter la vitesse aux niveaux des antennes a exigé
une diminution du diamètre de la conduite. Ce qui a nécessité des diamètres minimes qui ne
sont ni normalisés, ni commercialisés. Malgré que les vitesses obtenus aux niveaux des
antennes ne correspondent pas exactement à l’objectif ciblé (Vitesse supérieure à 0,3 m/s), on
trouve que ce sont des résultats logiques car ces faibles vitesses sont dues aux faibles
demandes de base dans les nœuds. Ceci étant dû, d’un côté, à la répartition dispersée des lots
du projet et d’un autre, au maillage lui-même du réseau qui nous ramène à partager les débits
sur plus de nœuds ce qui rend la demande de base par nœud un peu faible. Ceci aura une
répercussion sur la durée de vie des conduites au niveau des antennes et sur la qualité de
l’eau, en raison du dépôt de calcaire qui s’accumulera dans les conduites.

Page 87
Chapitre V : Etude financière du projet Amal
I. Calcul des avants-métré et coût estimatif du réseau de
la voirie

Article Quant. Unités PU.V. TVA % Prix HT Prix TTC


Voirie
Terrassements
Déblais
Volume des déblais 28004,68 m³ 25,00 19,60 700116,88 837339,78
Remblais
Volume des remblais 1395,27 m³ 20,00 19,60 27905,30 33374,74
Matériaux de
structure
Fourniture et mise en 162,77 m³ 500,00 19,60 81384,00 97335,26
oeuvre de BETON
Fourniture et mise en 2521,67 m³ 140,00 19,60 353033,24 422227,76
oeuvre de 0.315

Fourniture et mise en 127,12 m³ 180,00 19,60 22880,70 27365,32


oeuvre de 0/60

Fourniture et mise en 840,56 m³ 85,00 19,60 71447,18 85450,82


oeuvre de BB
TROTTOIR
Fourniture et mise en 1233,06 m³ 135,00 19,60 166462,83 199089,54
oeuvre de BITUME
Bordures,
caniveaux...
Fourniture et mise en 5808,47 ml 85,00 19,60 493720,04 590489,16
oeuvre de BORDURE
Travaux
préparatoires
Installation du chantier 1,00 3000,00 19,60 3000,00 3588,00
Signalisation provisoire 1,00 3000,00 19,60 3000,00 3588,00
du chantier
Implantation, plan de 1,00 3000,00 19,60 3000,00 3588,00
phasage et contrôle

Sous-Total 1925950,16 2303436,39


TOTAL 2303436,39 2303436,39

Tableau 18: Calcul des avants-métré et coût estimatif du réseau de la voirie du projet Amal

Page 88
II. Calcul des avants-métré et coût estimatif du réseau
d’assainissement
Article Quant. Unités PU.V. TVA % Prix HT Prix TTC
EP
Canalisation EP

Fourniture et pose 2212,68 ml 508,50 19,60 1125148,29 1345677,35


des canalisations
CR8-0400
Fourniture et pose 26,79 ml 804,80 19,60 21557,37 25782,62
des canalisations
CR8-0500
Fourniture et pose 244,98 ml 833,00 19,60 204069,17 244066,73
des canalisations
CR8-0600
Regard EP
Regards REG-800 83,00 3500,00 19,60 290500,00 347438,00
Tranchées
Volume de fouille 7267,23 m³ 25,00 19,60 181680,70 217290,12
Lit de pose
Sable pour de lit 402,14 m³ 90,00 19,60 36192,51 43286,24
de pose
Remblais et
apports
Remblai primére 4489,55 m³ 15,00 19,60 67343,22 80542,49
Remblais 6914,70 m³ 25,00 19,60 172867,40 206749,41
secondaire
Travaux
préparatoires
Installation du 1,00 10000,00 19,60 10000,00 11960,00
chantier
Piquetage, 1,00 1000,00 19,60 1000,00 1196,00
implantation,
sondage
TOTAL 1055179,33 1261994,48

Tableau 19 : Calcul des avants-métré et coût estimatif du réseau de l’assainissement du projet Amal

Page 89
III. Calcul des avants-métré et coût estimatif du réseau
AEP
DESIGNATION DES UNITE TVA P.U TOTAL
QUANTITE
OUVRAGES % HT Prix TTC
1 Terrassement
Terrassement pour
canalisation et ouvrages 40 658
annexes m3 508 20 80 48789,12
confection lit de pose en
17 002
sable m3 85 20 200 20402,4
confection remblai primaire
5 200
gravier m2 130 20 40 6240
confection remblai
7 175
secondaire gravier m3 205 20 35 8610
2 Conduites
- Fourniture, transport et
pose de conduites en PEHD
PN 16
Diamétre 40 Ml 2 630 20 90 236 700 284040
Diamétre 63 Ml 217 20 90 19 524 23428,224
Diamétre 75 Ml 211 20 90 19 012 22814,568
Diamétre 90 Ml 240 20 90 21 575 25889,544
Diametre 110 Ml 61 20 125 7 623 9147,45
Diametre 125 Ml 181 20 125 22 590 27107,55
Diametre 160 Ml 65 20 125 8 145 9774,3
Diametre 200 Ml 95 20 125 11 900 14280
3 Robinetterie
- Poteaux d'incendie y/c
équipement complet
DN 100 mm 20
L'UNITE U 2 20 17000 34 000 40800
- Robinet vannes
(équipements des nœuds)
PN16 20
- DN 40 U 87 20 3200 278 400 334080
- DN 63 U 16 20 3200 51 200 61440
DN 75 U 5 20 3200 16 000 19200
DN 90 U 6 20 3200 19 200 23040
DN 110 U 4 20 4 000 16 000 19200
DN 125 U 5 20 4 900 24 500 29400
DN 160 U 3 20 4 900 14 700 17640
DN 200 U 1 20 4 900 4 900 5880
4 Coude et Té

Page 90
200/125/160 U 1 20 500 500 600
160/75 U 1 20 400 400 480
160/90 U 1 20 400 400 480
160/125 U 2 20 450 900 1080
125/125 U 3 20 400 1 200 1440
125/110 U 1 20 400 400 480
125/90 U 3 20 400 1 200 1440
110/110 U 5 20 400 2 000 2400
110/90 U 4 20 400 1 600 1920
110/75 U 3 20 400 1 200 1440
110/60 U 2 20 400 800 960
60/60 U 5 20 300 1 500 1800
60/40 U 7 20 300 2 100 2520
40/40 U 32 20 300 9 600 11520
Coude
110/110 U 1 20 4 900 4 900 5880
90/90 U 1 20 4 900 4 900 5880
75/75 U 1 20 4 900 4 900 5880
63/63 U 1 20 4 900 4 900 5880
40/40 U 10 20 4 900 49 000 58800
5 Ouvrages annexes
construction regard pour
U 85 20 5 000 425 000
vannes de sectionnement 510000
Réalisation d'un piquage sur
conduite hors site existante y U 1 20 10 000 10 000
compris terrasseemnt 12000
Branchements Individuels Ft 87 20 1 900 165 300 198360
Total 1 568 703 1882443,16

Tableau 20 : Calcul des avants-métré et coût estimatif du réseau de l’AEP du projet Amal

IV. Estimation du coût total du projet AMAL II


Le coût global de travaux des réseaux de voirie, d’assainissement et de distribution de l’eau
potable du projet AMAL II est estimé à cinq millions quatre cent quarante sept mille huit cent
soixante quêteurs DIRHAM et soixante-douze CTS TTC. Le récapitulatif de calcul est inséré
dans le tableau ci-dessous :
Designation Prix totale
Travaux de la voirie 2303436,39
Travaux du réseau d’assainissement 1261994,48
Travaux du réseau d’eau potable 1882443,16
TOTAL TTC 5447874,03
Tableau 21 :Cout totale du projet AMAL II

Page 91
Conclusion

Le présent rapport concerne l’étude du réseau de voirie, d’assainissement et d'eau potable du


lotissement Amal à Tendrara. Le réseau de distribution de l’eau potable va desservir la future
population du lotissement en eau potable avec une pression suffisante. Une fois utilisée cette
eau deviendra une eau usée qui va être drainée par le réseau d’assainissement. En cas de pluie,
le lotissement sera doté d’un déversoir d’orage qui va permettre d’évacuer les eaux pluviales
vers le milieu naturel et diriger les eaux pour être réutiliser dans l’agronomie. La conception
des réseaux d’eau potable et d’assainissement est commandée par de nombreux facteurs, ce
qui permet d’adopter plusieurs scénarios selon les choix pris en considération. La présente
étude est une solution, parmi d’autres, qui a nécessité un enchainement de choix permettant
d’optimiser le projet techniquement et financièrement. Le projet a été étudié à l’aide de
logiciels professionnels Covadis et EPANET d’une part et par simple programmation sur
tableurs Excel en utilisant la méthode superficielle de Caquot couplé à la formule de Manning
- Strickler d’autre part. Les deux méthodes de dimensionnement ont donné les mêmes
résultats. Le réseau d’assainissement conçu est de type unitaire. Il comporte un collecteur
principal de 400 mm de diamètre amont et de 1000 mm de diamètre aval. Ainsi, le réseau se
compose de 16 collecteurs secondaires de diamètres de 400 , 500 , 600 et 800 mm et d’une
conduite de rejet de 1000 mm. Concernant la conduite hors site, elle a un diamètre de 1000
mm et est équipée dans sa partie aval d’un déversoir d’orage de type latéral. Le cout estimatif
des travaux du réseau d’assainissement est d’un Un million deux cent coincent-onze mille nef
cent quatre-veine quatorze
CTS TTC
Le réseau de distribution d’eau potable conçu est de type maillé. Il est composé d’un
ensemble des mailles et d’antennes qui ont des diamètres variant de 200 mm à 40 mm. Il est
équipé de vannes qui découpent le réseau en section. Ce découpage permet en cas de fuite de
priver la section concernée de l’eau potable. Ainsi, le lotissement sera doté de deux poteaux
d’incendie assurant un débit de 60l/h chacun. Leurs emplacements sont choisis par le service
de la protection civile. Le cout estimatif des travaux du réseau d’eau potable est Un million
huit cent quatre-veine CTS TTC. Le réseau de la voirie se compose d’une voie principale de
20 m et de voies secondaires de 15m, 12 m et du chemin de 10 m. La structure de la chaussée

Page 92
est de 20 GNA + 5 EB avec une bordure de type T3. Le cout estimatif des travaux du réseau
de voirie est Deux million trois cent trois mille quatre cent trente-six DHCTS TTC. Le budget
nécessaire à la réalisation du projet Amal est de cinq millions quatre cent quarante sept mille
huit cent soixante quêteurs DIRHAM et soixante-douze CTS TTC.

Page 93
Références bibliographiques

1. : Rapport de la 3ème Communication Nationale du Maroc à la Convention Cadre des


Nations Unies sur les Changements Climatiques, 2016, Ministère Délégué auprès du
Ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement Chargé de
l’Environnement, Rabat, Maroc.

2. : Fiche marché : L’eau au Maroc, 2014, Chambre Française de Commerce et d’Industrie du


Maroc (CFCIM).

3. : Assainissement liquide au Maroc : Réalisations et perspectives. Programme national


d’assainissement liquide et d’épuration des eaux usées, 2013, Ministère de l’intérieure
direction générale des collectivités locales, Direction de l’eau et de l’assainissement.

4. : ZYANI B., Nouveautés constitutionnelles, juridiques et de politique générale relatives au


Droit de l'Environnement et du Développement Durable dans le Royaume du Maroc,
Environmental Law Network International Review, 36 (2012) 20-26.

5. : Rapport de présentation du BET GH-Projet, 2008. GH-Projt.

6. : FAIVRE D’ACIER B., 1992. La voirie urbaine : De l’accumulation à la gestion


patrimoniale. Thèse pour le doctorat de la faculté de science économique et de gestion.
Université de Lumière Lyon II.

7. : ABDO J., DALLEMAGNE R. DERACHE C., GUIRAUD P. et HAAG E., Voiries et


aménagements urbains en béton: Conception et dimensionnement. Collection technique
cimbéton T50, Tome I, Imprimerie CHIRAT 42540 st-Just-la-pendue, 2009, 20 -26.

8. J. ABDO, Y. BEACCO, D.R BONDUE, G. BONNET, F. BONVALOT,


J.BONAVENTURE, J. M. BRASQUET, D. BRULHET, M. CATHERIN, R. CHARVIN,
J. P. CHRISTORY, J. M. CLUZAUD, J. F. CORTE, R. DALLEMAGNE, B. DARBOIS,
G. DEGAS, C. DERACHE, F. DUTRUEL, P. FAUVEAU, J. P. FIORASO, P.
GUIRAUD, E. HAAG, G. HOULES, F. JANSSEN, M. LAINE, G. LAURENT, R. LE
FOURN, H. LEPICARD, B. MATOU, J. N. MONIER, J. ORHAN, D. PETITJEAN, C.
ROUSSEL, G. RICARD, M. SEGUELA, M. TEMENIDES, C. VINCENSINI, J.
VIVALDACH ET R. VRIGNAUD, Aménagements urbains et produits de voirie en béton:
Conception et réalisation, Collection Technique Cimbéton T54, Tome 1, Imprimerie
CHIRAT, 2011, 114 P.

9. : Mairie de Toulouse, Service de la voirie publique, 2008. Cahier de l’espace public.


Profils, structures et revêtements de voirie : orientations pour les acteurs et les partenaires
des opérations d’urbanisme.

Page 94
10. Satin M. et Selmi B., Guide technique de l’assainissement, Moniteur, ISBN : 2-28111239-
X, 3e Edition, Le Moniteur Editions, Paris, France, 2006.

11. : Guide technique des travaux d’assainissement des lotissements et des ensembles
immobiliers, 2008, Office National de l’Eau Potable, Direction assainissement et
environnement, Division techniques d’assainissement.

12. : Etude de l’élaboration des plans types des ouvrages d’assainissement, 2007, Office
National de l’Eau Potable, 2007, Direction assainissement et environnement, Mission II :
réalisation des plans types des ouvrages et leurs fiches techniques, 2005218 / E / MII –
Fiches techniques des Ouvrages.

13. : Guide promoteurs, 2011, Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de


Marrakech.

14. : GUERREE H. et GOMELLA C., les eaux usées dans les agglomérations urbaines ou
rurales, Collection des cours de l’école chez soi, La collecte 1, Edition Eyrolles, 1978, 249
P.

15. : GUERREE H. et GOMELLA C., les eaux usées dans les agglomérations urbaines ou
rurales, Collection des cours de l’école chez soi, La collecte 1, Edition Eyrolles, 1978, 249
P.

16. : COSTE C. et LOUDET M., Guide de l’assainissement en milieu urbain et rural,


Collection Moniteur Technique, Editions du Moniteur, 1980, 165 - 168.

17. : CHOCAT B., Encyclopédie de l'hydrologie urbaine et de l'assainissement. 4éme édition,


Editeur Tec & doc Lavoisier, Hal-00577977, version 1, 1997, 1136.

18. : DEUTSCH J. C. et TASSIN B., Instructions techniques relatives aux réseaux


d’assainissement des agglomérations. Ed. ENPC - Marne-la-Vallée, 2000, 71 P.

19. : La pluie en ville : Maitriser le ruissellement urbain, 2010, Conseil Général Hautsde-
Seine.

20. : Guide méthodologique pour la gestion des eaux pluviales dans les projets
d’aménagement, Tome 2 : Méthode d’investigation et de dimensionnement, 2014,
Direction Départementale des Territoires et de la Mer de Hérault, Service Eau et Risques,
Unité gestion pluviale et assainissement, Montpellier, France.

21. : Guide technique sur le fonctionnement des déversoirs d’orage, 2006, ENGEES / Veolia
Water Anjou Recherche, Fonds national pour le développement des adductions d’eau.

22. : Guide technique pour la réalisation des réseaux d’assainissement, 2011, Véolia
Environnement, Direction Technique, Document interne, Maroc.

Page 95
23. : Guide méthodologique des projets d’alimentation en eau potable en milieux rural, semi-
urbain et urbain pour les collectivités territoriales, 2004, Ministère des mines, de l’énergie
et de l’eau, République du Mali.

24. : Guide technique de l’eau potable. Prescriptions techniques pour la conception et la


réalisation des ouvrages d’eau, 2014, Direction de l’eau et l’assainissement de Montpellier.

25. : L’alimentation en eau potable. Cahier pédagogique N°3, 2014, Agence de l’eau Loire-
Bretagne, ISBN 978-2-916869-51-3.

26. : Guide de promoteur, 2011, Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de


Marrakech.

27. : Mode de calcul des devis des lotissements, immeubles, branchements et compteur.
Elément paratarifaires, 2013, Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité
d’Oujda.

28. : BEDJAOUI A. et ACHOUR B., Dimensionnement des réseaux de distribution d’eau


potable par la méthode du modèle rugueux de référence (MMR). Courrier du Savoir :
N°18, (2014) pp.129-136.

29. : Dupont A., Hydraulique urbaine, Ouvrages de transport, élévation et distribution des
eaux. Tome 2, Edition Eyrolles, Paris, 1979.

30. : Guide technique assainissement et alimentation en eau potable, 2010, Office National de
l’Eau Potable, p. 82-132-134-190.

31. : Ruellan A., Contribution à la connaissance des sols des régions méditerranéennes :
les sols à profils calcaire différenciés de la plaine de la basse Moulouya (Maroc
Oriental). Mém. ORSTOM, 54, 1970, P 302.
32. : AutoCAD 2009 and AutoCAD LT 2009 : No experience required, MCFARLAND J.,
Autodesk, ISBN: 978-0-470-26058-6, Wiley Publishing, Inc, Indianapolis, Indiana, 2008,
818 P.

33. : Covadis : Topographie et projet VRD, Guide de l’utilisateur, version 13, 2013,
GEOMEDIA S.A.

34. : ARNALICH S., EPANET et coopération : Conception et dimensionnement de réseaux


d’eau potable par ordinateur. Première Edition Actualisée, ARNALICH Water and Habitat,
2016, 182 P.

35. : Rossman L. A., EPANET 2.0 : Simulation Hydraulique et Qualité pour les Réseaux
d’Eau sous Pression. Manuel de l’Utilisateur, Version française, Compagnie Générale des
Eaux, 2003, 222 P.

Page 96
36. : Guide pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers :
Spécifications techniques, Annexes 3, 2011, LYDEC.

37. Rapport d’étude géotechnique de voiries du laboratoire LC.BTP .

38. MONOGRAPHIE DE LA PROVINCE DE FIGUIG, page 7

WEBOGRAPHIE

LES DATES DE CONSULTATION

39. https://fr.wikipedia.org/wiki/Tendrara (consulté le 15/04/2018 à 14h20)

Page 97
Liste des annexes
Annexe N° 1 : Avantages et les inconvénients des différents types de collecteurs
d’assainissement
Annexe N° 2 : Détail de regard de visite sur conduite circulaire Ǿ 800
Annexe N° 3 : Détail de bouche d’égout à grille isolée
Annexe N° 4 : Détail de bouche d’égout à avaloir
Annexe N°5 : Détail de boite de branchement particulier simple
Annexe N° 6 : Détail de boite de branchement particulier double
Annexe N° 7 : Détail de regard borgne
Annexe N° 8 : Exemples d’accessoires du réseau de distribution de l’eau potable.
Annexe N° 9 : Plan architectural et plan coté du lotissement AMAL II
Annexe N° 10 : Profils en travers types du lotissement AMAL II
Annexe N° 11 : Tracé en plan des voiries du lotissement AMAL II
Annexe N° 12 : Profils en long de voiries du lotissement AMAL II
Annexe N° 13 : Tracé en plan d’assainissement du lotissement AMAL II
Annexe N° 14 : Plan de découpage des bassins versants élémentaires du lotissement AMAL
II
Annexe N° 15 : détail des nœud AEP
Annexe N° 16 : Profils en long d’assainissement du projet AMAL II
Annexe N° 17 : Note de calcul donné par Covadis
Annexe N° 18 : Caractéristiques des sous bassins versants
Annexe N° 19 : Détails de l’assemblage des sous bassins versants
Annexe N° 20 : Résultats de calcul des diamètres des canalisations ainsi que la vérification
de la vitesse d’auto curage
Annexe N° 21 : Calcul du débit des eaux usées en temps sec du projet AMAL II
Annexe N° 22 : Plan du déversoir d’orage du projet AMAL II
Annexe N° 23 : Calcul des besoins en eau potable du projet AMAL II
Annexe N° 24 : Représentation spatiale des zones d’action des nœuds
Annexe N° 25 : Résultats de la simulation hydraulique du projet AMAL II
Annexe N° 25 : Tracé en plan du réseau l’eau potable et détails des nœuds

Page 98
Annexe N° 1 : Avantages et les inconvénients des différents types de collecteurs
d’assainissement.
Type de matériau Avantages Inconvénients

B.V
Mauvaise tenue dans les sols
agressifs.
Coût modéré.
Longueurs de 1 m impliquant de
Assez bonne perméabilité. nombreux joints.
Rugosité intérieure élevée.

C.A.O Résistance assez faible à


Bonne résistance. l’agressivité des eaux de
sols.
Assez bonne
perméabilité. Rugosité moyenne.

Joint étanche. Longueur 2,5 m.

Résistance faible à l’agressivité


Bonne résistance. des sols et eaux.
B.V.A Joints étanches. Gamme réduite à 4 diamètres 300
- 600.
Coût modéré.
Longueur réduite 2,5 m.

A.C
Poids unitaire réduit.
Faible Rugosité.
Mauvaise tenue à l’agressivité
Assez bonne résistance à la des eaux.
corrosion.
Bonne imperméabilité.
Bonne étanchéité des joints.

P.V.C
Caractéristiques favorables

aux eaux ménagères,


Résistance mécanique suffisante.
Très sensible à la température.
Poids léger.
Montage facile. Haute
résistance à l’abrasion.

Page 99
Annexe N° 2 : Détail de bouche d’égout à grille isolée.

Page 100
Annexe N° 3 : Détail de bouche d’égout à grille isolée

Page 101
Annexe N° 4 : Détail de bouche d’égout à avaloir.

Page 102
Annexe N°5 : Détail de boite de branchement particulier simple.

Page 103
Annexe N° 6 : Détail de boite de branchement particulier double.

Page 104
Annexe N° 7 : Détail de regard borgne.

Page 105
Annexe N° 8 : Exemples d’accessoires du réseau de distribution de l’eau potable.
Accessoires Photos Fonction
Vanne à opercule
caoutchouc
Sectionnement et/ou de
régulation.

Coude 1/4 90° bridé Raccordement de deux


ou à emboîtements canalisations

Raccordement de deux
canalisations
Té A 3 brides ou à
3 emboîtements

Raccords Bride Permet l’assemblage


mécanique d’un appareil à
Major
bride et d’une canalisation

Joint de Permet l’installation et le


démontage démontage simplifié de
vannes de ou autre

Cône Bridé ou à Raccordement de deux


emboîtements canalisations de diamètre
différent

Plaque pleine
Permet d’obturer le
réseau

Ventouse triple
fonction Chasser l’air ; Protection
du réseau

Poteau d’incendie Défense d’incendie

Page 106
Annexe 15 : Détail du nœud AEP

Page 107
Annexe N° 17 : Note de calcul donné par Covadis.

Nom Aire Coeff. de Pente Longueur Coeff. Débit Débit Période


(ha) ruissellement I (%) L (m) de brut corrigé de
C (%) forme (m³/s) (m³/s) retour T
m (ans)
BV1 0,053 90,000 1,723 40,958 1,049 0,015 0,016 10,000
BV10 0,079 90,000 0,758 39,967 1,149 0,016 0,019 10,000
BV11 0,099 90,000 1,211 40,000 1,201 0,022 0,027 10,000
BV12 0,041 90,000 2,555 36,909 1,039 0,014 0,014 10,000
BV13 0,002 90,000 1,637 4,875 1,264 0,001 0,001 10,000
BV14 0,101 90,000 3,155 36,587 1,251 0,030 0,037 10,000
BV15 0,099 90,000 0,771 38,782 1,216 0,020 0,024 10,000
BV16 0,032 90,000 1,545 41,836 0,937 0,010 0,009 10,000
BV17 0,033 90,000 4,356 31,950 1,051 0,013 0,014 10,000
BV18 0,011 90,000 6,745 18,775 1,042 0,006 0,007 10,000
BV19 0,074 90,000 5,747 42,225 1,109 0,028 0,031 10,000
BV2 0,096 90,000 1,207 40,600 1,187 0,022 0,026 10,000
BV20 0,066 90,000 2,600 14,472 1,451 0,020 0,029 10,000
BV21 0,114 90,000 3,393 40,000 1,236 0,033 0,041 10,000
BV22 0,072 90,000 3,774 20,905 1,451 0,024 0,035 10,000
BV23 0,061 90,000 3,839 11,383 1,451 0,021 0,031 10,000
BV24 0,109 90,000 3,376 38,960 1,238 0,032 0,040 10,000
BV25 0,068 90,000 3,759 21,321 1,438 0,023 0,033 10,000
BV26 0,031 90,000 3,554 9,987 1,451 0,012 0,018 10,000
BV27 0,129 90,000 3,061 40,921 1,257 0,036 0,045 10,000
BV28 0,064 90,000 3,456 20,905 1,431 0,021 0,030 10,000
BV29 0,031 90,000 2,889 15,229 1,407 0,012 0,016 10,000
BV3 0,065 90,000 1,349 40,012 1,103 0,017 0,018 10,000
BV30 0,128 90,000 3,931 46,084 1,196 0,038 0,046 10,000
BV31 0,064 90,000 3,865 25,331 1,323 0,022 0,029 10,000
BV32 0,049 90,000 3,023 25,797 1,247 0,017 0,021 10,000
BV33 0,133 90,000 2,774 39,612 1,281 0,036 0,046 10,000
BV34 0,146 90,000 2,787 40,988 1,288 0,038 0,050 10,000
BV35 0,144 90,000 1,962 50,226 1,182 0,034 0,041 10,000
BV36 0,180 90,000 1,930 49,023 1,250 0,041 0,051 10,000
BV37 0,151 90,000 2,329 40,616 1,301 0,037 0,049 10,000
BV38 0,075 90,000 2,614 24,341 1,391 0,022 0,031 10,000
BV39 0,036 90,000 2,109 6,414 1,451 0,012 0,017 10,000
BV4 0,115 90,000 1,414 45,635 1,176 0,026 0,031 10,000
BV40 0,006 90,000 1,669 11,829 1,119 0,003 0,003 10,000
BV41 0,179 90,000 1,974 49,846 1,239 0,041 0,051 10,000
BV42 0,151 90,000 2,443 40,873 1,298 0,038 0,049 10,000
BV43 0,075 90,000 2,675 24,969 1,376 0,023 0,031 10,000
BV44 0,101 90,000 3,094 37,357 1,240 0,030 0,037 10,000
BV45 0,033 90,000 3,137 16,410 1,385 0,012 0,017 10,000
BV46 0,074 90,000 3,048 26,324 1,341 0,023 0,031 10,000
BV47 0,169 90,000 3,088 50,524 1,218 0,044 0,054 10,000
BV48 0,140 90,000 2,951 42,930 1,252 0,038 0,047 10,000
BV49 0,080 90,000 3,397 25,461 1,383 0,025 0,035 10,000
BV5 0,095 90,000 1,576 40,000 1,192 0,023 0,028 10,000
BV50 0,080 90,000 4,149 36,632 1,192 0,027 0,032 10,000
BV51 0,054 90,000 4,128 18,544 1,451 0,020 0,029 10,000

Page 108
BV52 0,015 90,000 3,308 17,899 1,129 0,007 0,007 10,000
Bv53 0,010 90,000 3,538 6,000 1,451 0,005 0,007 10,000
BV54 0,056 90,000 2,417 29,359 1,213 0,017 0,021 10,000
BV55 0,062 9,000 3,504 26,325 1,295 0,001 0,002 10,000
BV56 0,039 90,000 3,863 15,033 1,451 0,015 0,021 10,000
BV57 0,020 90,000 2,017 20,446 1,136 0,007 0,008 10,000
BV58 0,104 90,000 2,030 42,741 1,181 0,027 0,032 10,000
BV59 0,158 90,000 2,354 40,640 1,313 0,039 0,051 10,000
BV6 0,015 90,000 4,325 5,111 1,451 0,007 0,011 10,000
BV60 0,149 90,000 2,019 41,179 1,290 0,036 0,046 10,000
BV61 0,138 90,000 1,809 39,182 1,297 0,033 0,042 10,000
BV62 0,140 90,000 1,882 39,459 1,298 0,033 0,043 10,000
BV63 0,143 90,000 2,984 39,215 1,306 0,039 0,050 10,000
BV64 0,140 90,000 3,657 40,173 1,287 0,040 0,052 10,000
BV65 0,156 90,000 3,763 53,766 1,169 0,044 0,052 10,000
BV66 0,006 90,000 3,312 11,832 1,115 0,003 0,004 10,000
BV67 0,086 90,000 2,808 42,605 1,139 0,025 0,029 10,000
BV68 0,256 60,000 4,893 55,202 1,279 0,043 0,055 10,000
BV69 0,100 90,000 3,444 34,823 1,274 0,030 0,039 10,000
BV7 0,041 90,000 0,605 10,509 1,451 0,009 0,013 10,000
BV70 0,135 90,000 3,327 45,693 1,212 0,038 0,046 10,000
BV71 0,156 90,000 0,273 49,645 1,207 0,021 0,025 10,000
BV72 0,018 90,000 1,860 15,882 1,232 0,006 0,008 10,000
BV73 0,105 90,000 5,335 45,813 1,152 0,036 0,041 10,000
BV74 0,048 90,000 2,071 40,685 1,031 0,015 0,015 10,000
BV75 0,049 90,000 0,337 39,626 1,046 0,009 0,009 10,000
BV76 0,028 90,000 1,207 15,517 1,367 0,008 0,011 10,000
BV77 0,037 70,000 2,968 15,626 1,442 0,010 0,014 10,000
BV78 0,062 90,000 4,046 34,645 1,159 0,022 0,025 10,000
BV79 0,055 90,000 2,368 22,259 1,354 0,017 0,023 10,000
BV8 0,056 90,000 1,502 28,667 1,225 0,015 0,019 10,000
BV80 0,053 90,000 1,644 20,929 1,376 0,015 0,020 10,000
BV81 0,009 90,000 2,459 5,433 1,451 0,004 0,006 10,000
BV82 0,042 90,000 2,486 39,744 1,014 0,014 0,014 10,000
BV83 0,053 90,000 2,216 49,970 0,969 0,016 0,016 10,000
BV9 0,102 90,000 1,420 40,032 1,209 0,024 0,029 10,000

Page 109
Annexe N° 17 : Note de calcul donné par Covadis.(Suite)

Nom Aire Coeff. de Pente Longueur Débit Débit


(ha) ruissellement I (%) L (m) d'apport d'assemblage
C (%) (m³/s) (m³/s)
BV13 0,002 90,000 1,637 4,875 0,000 0,001
BV40 0,006 90,000 1,669 11,829 0,000 0,003
BV66 0,006 90,000 3,312 11,832 0,000 0,004
Bv53 0,010 90,000 3,538 6,000 0,000 0,007
BV57 0,020 90,000 2,017 20,446 0,000 0,008
BV7 0,041 90,000 0,605 10,509 0,000 0,013
BV1 0,053 90,000 1,723 40,958 0,000 0,016
BV29 0,031 90,000 2,889 15,229 0,000 0,016
BV45 0,033 90,000 3,137 16,410 0,000 0,017
BV26 0,031 90,000 3,554 9,987 0,000 0,018
BV32 0,049 90,000 3,023 25,797 0,000 0,021
S66=(Bv53+BV54) 0,066 90,000 2,565 35,359 0,000 0,023

S67=(S66+BV55) 0,127 50,690 2,913 61,684 0,000 0,023

S38=(BV7+BV8) 0,096 90,000 1,127 39,175 0,000 0,026

S20=(BV66+BV67) 0,092 90,000 2,907 54,437 0,000 0,028

BV20 0,066 90,000 2,600 14,472 0,000 0,029


BV23 0,061 90,000 3,839 11,383 0,000 0,031
S42=(BV1+BV2) 0,149 90,000 1,432 81,558 0,000 0,032

S68=(BV57+BV58) 0,123 90,000 2,026 63,188 0,000 0,032

S13=(BV45+BV46) 0,107 90,000 3,082 42,734 0,000 0,037

S43=(S42+BV3) 0,214 90,000 1,404 121,570 0,000 0,038

BV69 0,100 90,000 3,444 34,823 0,000 0,039


S39=(S38+BV9) 0,199 90,000 1,262 79,208 0,000 0,041

S40=(S39+BV10) 0,278 90,000 1,048 119,175 0,000 0,046

S1=(BV40+BV41) 0,185 90,000 1,909 61,675 0,000 0,047

S33=(BV29+BV30) 0,159 90,000 3,625 61,313 0,000 0,049

S4=(BV32+BV33) 0,182 90,000 2,869 65,409 0,000 0,051

S29=(BV26+BV27) 0,160 90,000 3,149 50,907 0,000 0,051

S44=(S43+BV4) 0,329 90,000 1,406 167,205 0,000 0,051

S70=((P69=(S67//S68))+BV56) 0,289 72,695 2,259 78,220 0,000 0,055

Page 110
S41=(S40+BV11) 0,376 90,000 1,085 159,175 0,000 0,056

S21=(BV20+BV21) 0,180 90,000 3,150 54,472 0,000 0,056

S25=(BV23+BV24) 0,170 90,000 3,473 50,344 0,000 0,056

S34=(S33+BV31) 0,223 90,000 3,693 86,645 0,000 0,060

S45=(S44+BV5) 0,424 90,000 1,437 207,205 0,000 0,061

S30=(S29+BV28) 0,224 90,000 3,234 71,812 0,000 0,063

S46=(S45+BV6) 0,440 90,000 1,467 212,316 0,000 0,063

S62=(BV69+BV70) 0,235 90,000 3,377 80,516 0,000 0,064

S63=(S62+BV71) 0,390 90,000 0,879 130,161 0,000 0,064

S14=(S13+BV47) 0,276 90,000 3,085 93,258 0,000 0,069

S26=(S25+BV25) 0,238 90,000 3,555 71,665 0,000 0,069

S22=(S21+BV22) 0,252 90,000 3,307 75,377 0,000 0,070

S2=(S1+BV42) 0,336 90,000 2,099 102,548 0,000 0,072

S5=(S4+BV34) 0,328 90,000 2,837 106,396 0,000 0,075

S71=(S70+BV59) 0,448 78,807 2,291 118,861 0,000 0,079

S3=(S2+BV43) 0,411 90,000 2,196 127,517 0,000 0,081

S24=((P23=(BV13//S22))+BV14) 0,355 90,000 3,256 111,964 0,000 0,083


S15=(S14+BV48) 0,415 90,000 3,042 136,188 0,000 0,088

S6=(S5+BV35) 0,472 90,000 2,501 156,622 0,000 0,089

S72=(S71+BV60) 0,596 81,598 2,216 160,040 0,000 0,095

S16=(S15+BV49) 0,495 90,000 3,094 161,649 0,000 0,098

S7=(S6+BV36) 0,652 90,000 2,344 205,645 0,000 0,108

S73=(S72+BV61) 0,734 83,178 2,125 199,222 0,000 0,109

S48=((P47=(S41//S46))+BV12) 0,857 90,000 1,578 249,226 0,000 0,117


S74=(S73+BV62) 0,875 84,274 2,082 238,681 0,000 0,121

S8=(S7+BV37) 0,803 90,000 2,342 246,261 0,000 0,123

S49=(S48+BV73) 0,963 90,000 1,828 295,038 0,000 0,127

Page 111
S9=(S8+BV38) 0,878 90,000 2,364 270,603 0,000 0,130

S10=(S9+BV39) 0,914 90,000 2,358 277,016 0,000 0,134

S75=(S74+BV63) 1,018 85,079 2,182 277,896 0,000 0,136

S28=((P27=(S24//S26))+BV15) 0,691 90,000 2,014 150,747 0,000 0,139


S76=(S75+BV64) 1,157 85,672 2,313 318,070 0,000 0,149
S77=(S76+BV65) 1,314 86,187 2,465 371,836 0,000 0,163
S78=(S77+BV81) 1,323 86,214 2,465 377,269 0,000 0,163
S79=(S78+BV82) 1,366 86,332 2,467 417,013 0,000 0,163
S80=(S79+BV83) 1,419 86,470 2,438 466,983 0,000 0,163
S32=((P31=(S28//S30))+BV16) 0,947 90,000 1,896 192,583 0,000 0,172
S36=((P35=(S32//S34))+BV17) 1,203 90,000 2,094 224,533 0,000 0,198
S37=(S36+BV18) 1,213 90,000 2,245 243,308 0,000 0,198
S12=((P11=(S3//S10))+BV44) 1,426 90,000 2,431 314,374 0,000 0,199
S18=((P17=(S12//S16))+BV50) 2,001 90,000 2,554 351,006 0,000 0,274
S19=(S18+BV51) 2,055 90,000 2,610 369,549 0,000 0,274
S55=((P54=(S20//S53))+BV68) 2,695 87,154 1,950 421,046 0,000 0,300
S56=(S55+BV76) 2,723 87,183 1,913 436,562 0,000 0,300
S57=(S56+BV77) 2,760 86,953 1,940 452,189 0,000 0,300
S58=(S57+BV78) 2,823 87,020 2,027 486,833 0,000 0,300
S51=((P50=(S37//S49))+BV19) 2,250 90,000 2,516 285,533 0,000 0,328
S52=(S51+BV74) 2,298 90,000 2,453 326,218 0,000 0,328
S53=(S52+BV75) 2,347 90,000 1,750 365,844 0,000 0,328
S60=((P59=(S19//S58))+BV52) 4,892 88,281 2,059 504,733 0,000 0,541
S61=(S60+BV79) 4,947 88,300 2,071 526,992 0,000 0,541
S65=((P64=(S61//S63))+BV72) 5,355 88,429 2,064 542,873 0,000 0,551
S82=((P81=(S65//S80))+BV80) 6,827 88,034 2,046 563,803 0,000 0,700

Page 112
Annexe N° 17 : Note de calcul donné par Covadis.(suite)

Tronçon Débit Diam. Collecteur Pente V (m/s) Contrainte


d'assemblage théorique Nom Section (%)
(m³/s) (mm) (m²)
N53 - N54 0,007 95,000 CR8-0400 0,118 1,500 1,070 OK
N54 - N55 0,023 134,000 CR8-0400 0,118 2,500 1,900 OK
N55 - N56 0,023 152,000 CR8-0400 0,118 1,300 1,460 OK
N57 - N58 0,008 94,000 CR8-0400 0,118 2,030 1,240 OK
N58 - N56 0,032 174,000 CR8-0400 0,118 1,200 1,550 OK
N56 - N59 0,055 203,000 CR8-0400 0,118 1,500 1,950 OK
N59 - N60 0,079 221,000 CR8-0400 0,118 2,000 2,400 OK
N60 - N61 0,095 238,000 CR8-0400 0,118 2,000 2,530 OK
N61 - N62 0,109 263,000 CR8-0400 0,118 1,500 2,360 OK
N62 - N63 0,121 260,000 CR8-0400 0,118 2,000 2,710 OK
N63 - N64 0,136 265,000 CR8-0400 0,118 2,250 2,910 OK
N64 - N65 0,149 269,000 CR8-0400 0,118 2,530 3,120 OK
N32 - N33 0,021 150,000 CR8-0400 0,118 1,100 1,330 OK
N33 - N34 0,051 181,000 CR8-0400 0,118 2,500 2,300 OK
N34 - N35 0,075 208,000 CR8-0400 0,118 2,500 2,570 OK
N35 - N36 0,089 244,000 CR8-0400 0,118 1,500 2,240 OK
N36 - N37 0,108 252,000 CR8-0400 0,118 1,850 2,550 OK
N37 - N38 0,123 252,000 CR8-0400 0,118 2,420 2,910 OK
N38 - N39 0,130 327,000 CR8-0400 0,118 0,670 1,830 OK
N1 - N2 0,016 138,000 CR8-0400 0,118 1,000 1,220 OK
N2 - N3 0,032 173,000 CR8-0400 0,118 1,200 1,540 OK
N3 - N4 0,038 192,000 CR8-0400 0,118 1,000 1,520 OK
N4 - N5 0,051 219,000 CR8-0400 0,118 0,900 1,600 OK
N5 - N6 0,061 269,000 CR8-0400 0,118 0,420 1,270 OK
N7 - N8 0,013 129,000 CR8-0400 0,118 1,000 1,150 OK
N8 - N9 0,026 173,000 CR8-0400 0,118 0,800 1,260 OK
N9 - N10 0,041 190,000 CR8-0400 0,118 1,200 1,660 OK
N10 - N11 0,046 214,000 CR8-0400 0,118 0,800 1,480 OK
N11 - N12 0,056 231,000 CR8-0400 0,118 0,800 1,570 OK
N13 - N14 0,001 48,000 CR8-0400 0,118 2,030 0,720 OK
N14 - N15 0,083 244,000 CR8-0400 0,118 1,300 2,080 OK
N15 - N16 0,139 333,000 CR8-0400 0,118 0,700 1,890 OK
N16 - N17 0,172 313,000 CR8-0400 0,118 1,500 2,660 OK
N17 - N18 0,198 371,000 CR8-0400 0,118 0,800 2,130 OK
N18 - N19 0,198 329,000 CR8-0400 0,118 1,500 2,740 OK
N20 - N21 0,029 146,000 CR8-0400 0,118 2,500 1,980 OK
N21 - N22 0,056 195,000 CR8-0400 0,118 2,000 2,180 OK
N22 - N14 0,070 294,000 CR8-0400 0,118 0,340 1,220 OK
N23 - N24 0,031 152,000 CR8-0400 0,118 2,300 1,940 OK
N24 - N25 0,056 181,000 CR8-0400 0,118 3,000 2,520 OK
N25 - N15 0,069 222,000 CR8-0400 0,118 1,500 2,080 OK
N26 - N27 0,018 131,000 CR8-0400 0,118 1,600 1,500 OK
N27 - N28 0,051 188,000 CR8-0400 0,118 2,000 2,130 OK
N28 - N16 0,063 203,000 CR8-0400 0,118 2,010 2,260 OK
N29 - N30 0,016 113,000 CR8-0400 0,118 3,000 1,750 OK
N30 - N31 0,049 185,000 CR8-0400 0,118 2,000 2,100 OK
N31 - N17 0,060 189,000 CR8-0400 0,118 2,650 2,460 OK

Page 113
N40 - N41 0,003 72,000 CR8-0400 0,118 1,200 0,770 OK
N41 - N42 0,047 175,000 CR8-0400 0,118 2,500 2,250 OK
N42 - N43 0,072 205,000 CR8-0400 0,118 2,500 2,530 OK
N43 - N44 0,081 225,000 CR8-0400 0,118 1,950 2,400 OK
N39 - N44 0,134 314,000 CR8-0400 0,118 0,880 2,040 OK
N44 - N50 0,199 341,000 CR8-0400 0,118 1,270 2,580 OK
N50 - N51 0,274 489,000 CR8-0500 0,188 0,350 1,660 OK
N51 - N52 0,274 489,000 CR8-0500 0,188 0,350 1,660 OK
N66 - N67 0,004 67,000 CR8-0400 0,118 2,500 1,040 OK
N67 - N68 0,028 144,000 CR8-0400 0,118 2,500 1,970 OK
N6 - N12 0,063 284,000 CR8-0400 0,118 0,340 1,180 OK
N12 - N73 0,117 272,000 CR8-0400 0,118 1,450 2,380 OK
N73 - N19 0,127 282,000 CR8-0400 0,118 1,430 2,420 OK
N19 - N74 0,328 489,000 CR8-0500 0,273 0,500 2,070 OK
N74 - N75 0,328 443,000 CR8-0500 0,273 0,850 2,530 OK
N75 - N68 0,328 489,000 CR8-0500 0,273 0,500 2,070 OK
N68 - N76 0,300 473,000 CR8-0600 0,273 0,500 2,020 OK
N76 - N77 0,300 415,000 CR8-0500 0,273 1,000 2,620 OK
N77 - N78 0,300 424,000 CR8-0600 0,273 0,900 2,520 OK
N78 - N52 0,300 521,000 CR8-0600 0,273 0,300 1,660 OK
N52 - N79 0,541 522,000 CR8-0600 0,273 0,970 2,990 OK
N79 - N72 0,541 573,000 CR8-0600 0,273 0,590 2,430 OK
N72 - N80 0,551 523,000 CR8-0600 0,273 0,990 3,030 OK
N65 - N81 0,163 345,000 CR8-0400 0,118 0,800 2,060 OK
N81 - N82 0,163 301,000 CR8-0400 0,118 1,650 2,720 OK
N82 - N83 0,163 301,000 CR8-0400 0,118 1,660 2,730 OK
N83 - N80 0,163 293,000 CR8-0400 0,118 1,900 2,870 OK
N69 - N70 0,039 169,000 CR8-0400 0,118 2,000 1,960 OK
N70 - N71 0,064 207,000 CR8-0400 0,118 1,860 2,200 OK
N71 - N72 0,064 276,000 CR8-0400 0,118 0,400 1,260 OK
N45 - N46 0,017 143,000 CR8-0400 0,118 1,000 1,240 OK
N46 - N47 0,037 170,000 CR8-0400 0,118 1,800 1,860 OK
N47 - N48 0,069 201,000 CR8-0400 0,118 2,500 2,500 OK
N48 - N49 0,088 230,000 CR8-0400 0,118 2,000 2,470 OK
N49 - N50 0,098 240,000 CR8-0400 0,118 2,000 2,550 OK

Page 114
Annexe N° 18 : Caractéristiques des sous bassins versants.

Nom Aire Coeff. de Pente Longueur


(ha) ruissellement I (%) L (m)
C (%)
BV1 0,053 90,000 1,723 40,958
BV10 0,079 90,000 0,758 39,967
BV11 0,099 90,000 1,211 40,000
BV12 0,041 90,000 2,555 36,909
BV13 0,002 90,000 1,637 4,875
BV14 0,101 90,000 3,155 36,587
BV15 0,099 90,000 0,771 38,782
BV16 0,032 90,000 1,545 41,836
BV17 0,033 90,000 4,356 31,950
BV18 0,011 90,000 6,745 18,775
BV19 0,074 90,000 5,747 42,225
BV2 0,096 90,000 1,207 40,600
BV20 0,066 90,000 2,600 14,472
BV21 0,114 90,000 3,393 40,000
BV22 0,072 90,000 3,774 20,905
BV23 0,061 90,000 3,839 11,383
BV24 0,109 90,000 3,376 38,960
BV25 0,068 90,000 3,759 21,321
BV26 0,031 90,000 3,554 9,987
BV27 0,129 90,000 3,061 40,921
BV28 0,064 90,000 3,456 20,905
BV29 0,031 90,000 2,889 15,229
BV3 0,065 90,000 1,349 40,012
BV30 0,128 90,000 3,931 46,084
BV31 0,064 90,000 3,865 25,331
BV32 0,049 90,000 3,023 25,797
BV33 0,133 90,000 2,774 39,612
BV34 0,146 90,000 2,787 40,988
BV35 0,144 90,000 1,962 50,226
BV36 0,180 90,000 1,930 49,023
BV37 0,151 90,000 2,329 40,616
BV38 0,075 90,000 2,614 24,341
BV39 0,036 90,000 2,109 6,414
BV4 0,115 90,000 1,414 45,635
BV40 0,006 90,000 1,669 11,829
BV41 0,179 90,000 1,974 49,846
BV42 0,151 90,000 2,443 40,873
BV43 0,075 90,000 2,675 24,969
BV44 0,101 90,000 3,094 37,357
BV45 0,033 90,000 3,137 16,410
BV46 0,074 90,000 3,048 26,324
BV47 0,169 90,000 3,088 50,524
BV48 0,140 90,000 2,951 42,930
BV49 0,080 90,000 3,397 25,461
BV5 0,095 90,000 1,576 40,000
BV50 0,080 90,000 4,149 36,632
BV51 0,054 90,000 4,128 18,544

Page 115
BV52 0,015 90,000 3,308 17,899
Bv53 0,010 90,000 3,538 6,000
BV54 0,056 90,000 2,417 29,359
BV55 0,062 9,000 3,504 26,325
BV56 0,039 90,000 3,863 15,033
BV57 0,020 90,000 2,017 20,446
BV58 0,104 90,000 2,030 42,741
BV59 0,158 90,000 2,354 40,640
BV6 0,015 90,000 4,325 5,111
BV60 0,149 90,000 2,019 41,179
BV61 0,138 90,000 1,809 39,182
BV62 0,140 90,000 1,882 39,459
BV63 0,143 90,000 2,984 39,215
BV64 0,140 90,000 3,657 40,173
BV65 0,156 90,000 3,763 53,766
BV66 0,006 90,000 3,312 11,832
BV67 0,086 90,000 2,808 42,605
BV68 0,256 60,000 4,893 55,202
BV69 0,100 90,000 3,444 34,823
BV7 0,041 90,000 0,605 10,509
BV70 0,135 90,000 3,327 45,693
BV71 0,156 90,000 0,273 49,645
BV72 0,018 90,000 1,860 15,882
BV73 0,105 90,000 5,335 45,813
BV74 0,048 90,000 2,071 40,685
BV75 0,049 90,000 0,337 39,626
BV76 0,028 90,000 1,207 15,517
BV77 0,037 70,000 2,968 15,626
BV78 0,062 90,000 4,046 34,645
BV79 0,055 90,000 2,368 22,259
BV8 0,056 90,000 1,502 28,667
BV80 0,053 90,000 1,644 20,929
BV81 0,009 90,000 2,459 5,433
BV82 0,042 90,000 2,486 39,744
BV83 0,053 90,000 2,216 49,970
BV9 0,102 90,000 1,420 40,032

Page 116
Annexe N° 19 : Détails de l’assemblage des sous bassins versants.

ID sous surface I Coeff plus Plus débit coeff coeff de débit


bassin h moyen ruiss long long brute d'allongement correction corrigé
équiv chemin chemin m3/s m3/s
m hm
BV1 0,05 0,02 0,90 40,96 0,41 0,02 1,78 1,05 0,02
BV2 0,10 0,01 0,90 40,60 0,41 0,02 1,31 1,19 0,03
BV1+BV2 0,15 0,01 0,90 81,56 0,82 0,03 2,11 0,98 0,03
BV3 0,06 0,01 0,90 40,01 0,40 0,04 1,57 1,10 0,05
BV3+BV2 0,21 0,01 0,90 121,57 1,22 0,04 2,63 0,89 0,05
BV4 0,12 0,01 0,90 45,63 0,46 0,07 1,34 1,18 0,08
BV3+BV4 0,33 0,01 0,90 167,21 1,67 0,06 2,91 0,86 0,08
BV5 0,10 0,02 0,90 40,00 0,40 0,06 1,30 1,19 0,07
BV4+BV5 0,42 0,01 0,90 207,21 2,07 0,07 3,18 0,83 0,08
BV6 0,02 0,04 0,90 5,11 0,05 0,01 0,80 1,45 0,01
BV6+BV5 0,44 0,01 0,90 212,32 2,12 0,08 3,20 0,83 0,08
BV7 0,04 0,01 0,90 10,51 0,11 0,01 0,80 1,45 0,01
BV8 0,06 0,02 0,90 28,67 0,29 0,04 1,21 1,23 0,05
BV7+BV8 0,10 0,01 0,90 39,18 0,39 0,02 1,26 1,21 0,05
BV9 0,10 0,01 0,90 40,03 0,20 0,04 0,80 1,45 0,06
BV8+BV9 0,20 0,01 0,90 79,21 0,79 0,04 1,78 1,05 0,06
BV10 0,08 0,01 0,90 39,97 0,40 0,02 1,42 1,15 0,02
BV9+BV10 0,28 0,01 0,90 119,18 1,19 0,05 2,26 0,95 0,06
BV11 0,10 0,01 0,90 40,00 0,40 0,02 1,27 1,20 0,03
BV10+BV11 0,38 0,01 0,90 159,18 1,59 0,06 2,59 0,90 0,06
BV12 0,04 0,03 0,90 36,91 0,37 0,01 1,82 1,04 0,01
BV6+BV12 0,48 0,02 0,90 249,23 2,49 0,08 3,59 0,79 0,07
BV12//BV11 0,86 0,01 0,90 249,23 2,49 0,13 0,80 1,45 0,12
BV13 0,00 0,02 0,90 4,87 0,05 0,00 1,12 1,26 0,00
BV14 0,10 0,03 0,90 36,59 0,37 0,03 1,15 1,25 0,04
BV13+BV14 0,10 0,02 0,90 41,46 0,41 0,03 1,29 1,19 0,04
BV14//BV22 0,35 0,03 0,90 75,38 0,75 0,08 0,80 1,45 0,11
BV15 0,10 0,01 0,90 38,78 0,39 0,02 1,23 1,22 0,02
BV15+BV14 0,45 0,02 0,90 114,16 1,14 0,08 1,70 1,07 0,11
BV15//BV25 0,52 0,02 0,90 114,16 1,14 0,10 0,80 1,45 0,15
BV16 0,03 0,02 0,90 41,84 0,42 0,01 2,35 0,94 0,01
BV15+BV16 0,55 0,02 0,90 156,00 1,56 0,10 2,10 0,98 0,15
BV16//BV28 0,62 0,02 0,90 156,00 1,56 0,11 0,80 1,45 0,17
BV17 0,03 0,04 0,90 31,95 0,32 0,01 1,77 1,05 0,01
BV16+BV17 0,65 0,03 0,90 187,95 1,88 0,12 2,33 0,94 0,17
BV17//BV31 0,71 0,03 0,90 187,95 1,88 0,13 0,80 1,45 0,19
BV18 0,01 0,07 0,90 18,78 0,19 0,01 1,81 1,04 0,01
BV18+BV17 0,72 0,03 0,90 206,73 2,07 0,14 2,43 0,92 0,19
BV19 0,07 0,06 0,90 42,23 0,42 0,03 1,55 1,11 0,03

Page 117
BV20 0,07 0,03 0,90 14,47 0,14 0,02 0,80 1,45 0,03
BV21 0,11 0,03 0,90 40,00 0,40 0,03 1,19 1,24 0,04
BV20+BV21 0,18 0,03 0,90 54,47 0,54 0,05 1,29 1,20 0,06
BV22 0,07 0,04 0,90 20,91 0,21 0,02 0,80 1,45 0,04
BV21+BV22 0,25 0,03 0,90 75,38 0,75 0,06 1,50 1,12 0,07
BV23 0,06 0,04 0,90 11,38 0,11 0,02 0,80 1,45 0,03
BV24 0,11 0,03 0,90 38,96 0,39 0,03 1,18 1,24 0,04
BV23+BV24 0,17 0,03 0,90 50,34 0,50 0,05 1,22 1,22 0,06
BV25 0,07 0,04 0,90 21,32 0,21 0,02 0,82 1,44 0,03
BV24+BV25 0,24 0,04 0,90 71,66 0,72 0,06 1,47 1,13 0,07
BV26 0,03 0,04 0,90 9,99 0,10 0,01 0,80 1,45 0,02
BV27 0,13 0,03 0,90 40,92 0,41 0,04 1,14 1,26 0,05
BV26+BV27 0,16 0,03 0,90 50,91 0,51 0,04 1,27 1,20 0,05
BV28 0,06 0,03 0,90 20,91 0,21 0,02 0,83 1,43 0,03
BV27+BV28 0,22 0,03 0,90 71,81 0,72 0,06 1,52 1,12 0,06
BV29 0,03 0,03 0,90 15,23 0,15 0,01 0,86 1,41 0,02
BV30 0,13 0,04 0,90 46,08 0,46 0,04 1,29 1,20 0,05
BV29+BV30 0,16 0,04 0,90 61,31 0,61 0,04 1,54 1,11 0,05
BV31 0,06 0,04 0,90 25,33 0,25 0,02 1,00 1,32 0,03
BV30+BV31 0,22 0,04 0,90 86,64 0,87 0,06 1,84 1,04 0,06
BV32 0,05 0,03 0,90 25,80 0,26 0,02 1,16 1,25 0,02
BV32+BV31 0,27 0,04 0,90 112,44 1,12 0,07 2,16 0,97 0,07
BV33 0,13 0,03 0,90 39,61 0,40 0,04 1,09 1,28 0,05
BV32+BV33 0,40 0,03 0,90 152,05 1,52 0,09 2,39 0,93 0,08
BV34 0,15 0,03 0,90 40,99 0,41 0,04 1,07 1,29 0,05
BV33+BV34 0,55 0,03 0,90 193,04 1,93 0,11 2,60 0,90 0,10
BV35 0,14 0,02 0,90 50,23 0,50 0,03 1,33 1,18 0,04
BV34+BV35 0,69 0,03 0,90 243,27 2,43 0,13 2,92 0,86 0,11
BV36 0,18 0,02 0,90 49,02 0,49 0,04 1,16 1,25 0,05
BV35+BV36 0,87 0,03 0,90 292,29 2,92 0,16 3,13 0,83 0,13
BV37 0,15 0,02 0,90 40,62 0,41 0,04 1,05 1,30 0,05
BV36+BV37 1,03 0,03 0,90 332,91 3,33 0,18 3,29 0,82 0,14
BV38 0,08 0,03 0,90 24,34 0,24 0,02 0,89 1,39 0,03
BV37+BV38 1,10 0,03 0,90 357,25 3,57 0,19 3,41 0,81 0,15
BV39 0,04 0,02 0,90 6,41 0,06 0,01 0,80 1,45 0,02
BV38+BV39 1,14 0,03 0,90 363,66 3,64 0,19 3,41 0,81 0,15
BV40 0,01 0,02 0,90 11,83 0,12 0,00 1,52 1,12 0,00
BV41 0,18 0,02 0,90 49,85 0,50 0,04 1,18 1,24 0,05
BV40+BV41 0,18 0,02 0,90 61,67 0,62 0,04 1,44 1,14 0,05
BV42 0,15 0,02 0,90 40,87 0,41 0,04 1,05 1,30 0,05
BV41+BV42 0,34 0,02 0,90 102,55 1,03 0,07 1,77 1,05 0,07
BV43 0,08 0,03 0,90 24,97 0,25 0,02 0,91 1,38 0,03
BV42+BV43 0,41 0,02 0,90 127,52 1,28 0,08 1,99 1,00 0,08
BV44 0,10 0,03 0,90 37,36 0,37 0,03 1,18 1,24 0,04
BV39+BV44 0,14 0,03 0,90 401,02 4,01 0,04 10,84 0,50 0,15

Page 118
BV44//BV43 0,55 0,02 0,90 401,02 4,01 0,10 0,80 1,45 0,15
BV45 0,03 0,03 0,90 16,41 0,16 0,01 0,90 1,38 0,02
BV46 0,07 0,03 0,90 26,32 0,26 0,02 0,97 1,34 0,03
BV45+BV46 0,11 0,03 0,90 42,73 0,43 0,03 1,31 1,19 0,04
BV47 0,17 0,03 0,90 50,52 0,51 0,04 1,23 1,22 0,05
BV46+BV47 0,28 0,03 0,90 93,26 0,93 0,07 1,78 1,05 0,07
BV48 0,14 0,03 0,90 42,93 0,43 0,04 1,15 1,25 0,05
BV47+BV48 0,42 0,03 0,90 136,19 1,36 0,09 2,11 0,98 0,09
BV49 0,08 0,03 0,90 25,46 0,25 0,03 0,90 1,38 0,04
BV48+BV49 0,50 0,03 0,90 161,65 1,62 0,10 2,30 0,95 0,10
BV50 0,08 0,04 0,90 36,63 0,37 0,03 1,30 1,19 0,03
BV44+BV50 0,63 0,03 0,90 437,65 4,38 0,12 5,52 0,66 0,15
BV49//BV50 1,12 0,03 0,90 437,65 4,38 0,19 0,80 1,45 0,25
BV51 0,05 0,04 0,90 18,54 0,19 0,02 8,00 0,57 0,01
BV50+BV51 1,18 0,03 0,90 456,19 4,56 0,20 4,20 0,74 0,25
BV52 0,01 0,03 0,90 17,90 0,18 0,01 1,48 1,13 0,01
Bv53 0,01 0,04 0,90 6,00 0,06 0,00 0,61 1,62 0,01
BV54 0,06 0,02 0,90 29,36 0,29 0,02 1,24 1,21 0,02
BV53+BV54 0,07 0,03 0,90 35,36 0,35 0,02 1,38 1,16 0,02
BV55 0,06 0,04 0,90 26,32 0,26 0,02 1,06 1,29 0,03
BV54+BV55 0,13 0,03 0,90 61,68 0,62 0,04 1,73 1,06 0,04
BV56 0,04 0,04 0,90 15,03 0,15 0,01 0,80 1,45 0,02
BV57 0,02 0,02 0,90 20,45 0,20 0,01 1,46 1,14 0,01
BV58 0,10 0,02 0,90 42,74 0,43 0,03 1,33 1,18 0,03
BV57+BV58 0,12 0,02 0,90 63,19 0,63 0,03 1,80 1,04 0,03
BV55//BV58 0,14 0,02 0,90 63,19 0,63 0,03 0,80 1,45 0,05
BV59 0,16 0,02 0,90 40,64 0,41 0,04 1,02 1,31 0,05
BV59+BV56 0,20 0,03 0,90 55,67 0,56 0,05 1,26 1,21 0,06
BV60 0,15 0,02 0,90 41,18 0,41 0,04 1,07 1,29 0,05
BV59+BV60 0,35 0,02 0,90 96,85 0,97 0,07 1,65 1,08 0,08
BV61 0,14 0,02 0,90 39,18 0,39 0,03 1,05 1,30 0,04
BV60+BV61 0,48 0,02 0,90 136,03 1,36 0,09 1,96 1,01 0,09
BV62 0,14 0,02 0,90 39,46 0,39 0,03 1,05 1,30 0,04
BV61+BV62 0,62 0,02 0,90 175,49 1,75 0,11 2,22 0,96 0,11
BV63 0,14 0,03 0,90 39,22 0,39 0,04 1,04 1,31 0,05
BV62+BV63 0,77 0,02 0,90 214,71 2,15 0,13 2,45 0,92 0,12
BV64 0,14 0,04 0,90 40,17 0,40 0,04 1,08 1,29 0,05
BV63+BV64 0,91 0,02 0,90 254,88 2,55 0,16 2,68 0,89 0,14
BV65 0,16 0,04 0,90 53,77 0,54 0,04 1,36 1,17 0,05
BV64+BV65 1,06 0,03 0,90 308,65 3,09 0,18 2,99 0,85 0,15
BV66 0,01 0,03 0,90 11,83 0,12 0,00 1,53 1,11 0,00
BV67 0,09 0,03 0,90 42,60 0,43 0,03 1,45 1,14 0,03
BV66+BV67 0,09 0,03 0,90 54,44 0,54 0,03 1,79 1,05 0,03
BV68 0,26 0,05 0,60 55,20 0,55 0,04 1,09 1,28 0,06
BV67+BV68 0,35 0,04 0,90 109,64 1,10 0,08 1,86 1,03 0,08

Page 119
BV69 0,10 0,03 0,90 34,82 0,35 0,03 1,10 1,27 0,04
BV70 0,13 0,03 0,90 45,69 0,46 0,04 1,24 1,21 0,05
BV69+BV70 0,23 0,03 0,90 80,52 0,81 0,06 1,66 1,08 0,06
BV71 0,16 0,00 0,90 49,64 0,50 0,02 1,26 1,21 0,03
BV70+BV71 0,39 0,01 0,90 130,16 1,30 0,06 2,08 0,98 0,06
BV72 0,02 0,02 0,90 15,88 0,16 0,01 1,20 1,23 0,01
BV73 0,11 0,05 0,90 45,81 0,46 0,04 1,41 1,15 0,04
BV12+BV73 0,96 0,02 0,90 295,04 2,95 0,15 3,01 0,85 0,12
BV19+BV73 1,04 0,02 0,90 337,26 3,37 0,16 3,31 0,81 0,13
BV19//BV18 1,76 0,02 0,90 337,26 3,37 0,26 0,80 1,45 0,32
BV74 0,05 0,02 0,90 40,69 0,41 0,01 1,85 1,03 0,02
BV19+BV74 1,81 0,02 0,90 337,26 3,37 0,26 2,51 0,91 0,32
BV75 0,05 0,00 0,90 39,63 0,40 0,01 1,79 1,05 0,01
BV74+BV75 1,86 0,02 0,90 376,89 3,77 0,25 2,76 0,88 0,32
BV75//BV68 2,21 0,02 0,90 376,89 3,77 0,31 0,80 1,45 0,41
BV76 0,03 0,01 0,90 15,52 0,16 0,01 0,93 1,37 0,01
BV76+BV75 2,23 0,02 0,90 392,41 3,92 0,31 2,63 0,90 0,41
BV77 0,04 0,03 0,70 15,63 0,16 0,01 0,81 1,44 0,01
BV76+BV77 2,27 0,02 0,90 408,03 4,08 0,31 2,71 0,88 0,41
BV78 0,06 0,04 0,90 34,64 0,35 0,02 1,39 1,16 0,03
BV78+BV77 2,33 0,02 0,90 442,68 4,43 0,32 2,90 0,86 0,41
BV78+BV52 2,35 0,02 0,90 460,58 4,61 0,32 3,01 0,85 0,41
BV52//BV51 3,52 0,02 0,90 460,58 4,61 0,46 0,80 1,45 0,66
BV79 0,06 0,02 0,90 22,26 0,22 0,02 0,95 1,35 0,02
BV79+BV52 3,58 0,02 0,90 482,84 4,83 0,46 2,55 0,91 0,66
BV79+BV72 3,60 0,02 0,90 498,72 4,99 0,46 2,63 0,89 0,41
BV72//BV71 3,99 0,02 0,90 498,72 4,99 0,49 0,80 1,45 0,71
BV80 0,05 0,02 0,90 20,93 0,21 0,01 0,91 1,38 0,02
BV72+BV80 4,04 0,02 0,90 519,65 5,20 0,49 2,59 0,90 0,71
BV81 0,01 0,02 0,90 5,43 0,05 0,00 0,80 1,45 0,01
BV65+BV81 1,07 0,03 0,90 8,52 0,09 0,18 8,00 0,57 0,15
BV82 0,04 0,02 0,90 39,74 0,40 0,01 1,93 1,01 0,01
BV81+BV82 1,11 0,03 0,90 48,26 0,48 0,18 0,80 1,45 0,17
BV83 0,05 0,02 0,90 49,97 0,50 0,02 2,16 0,97 0,02
BV82+BV83 1,17 0,02 0,90 98,23 0,98 0,19 0,91 1,38 0,18
BV83//BV80 5,21 0,02 0,90 519,65 5,20 0,61 1,13 1,26 0,77

Page 120
Annexe N° 20 : Résultats de calcul des diamètres des canalisations ainsi que la vérification de
la vitesse d’autocurage.

Tronçon pente débit diamètr diamètr Vps Sectio Qps rQ rV V Autocurag


réel e e choisi n d'au e
calculé tocu
rage
m/m m3/s mm mm m/s m² m3/s - - m3/ -
s
N53 - N54 0,02 0,02 147,80 400,00 2,18 0,13 0,27 0,0 0,2 1.21 verrifié
9 0
N54 - N55 0,03 0,04 160,05 400,00 2,81 0,13 0,35 0,1 0,6 1,86 Verrifié
1 6
N55 - N56 0,01 0,04 180,93 400,00 2,03 0,13 0,25 0,1 0,6 1,34 Verrifié
5 6
N57 - N58 0,02 0,03 158,72 400,00 2,53 0,13 0,32 0,1 0,6 1,67 Verrifié
0 6
N58 - N56 0,01 0,05 206,42 400,00 1,95 0,13 0,24 0,2 0,8 1,58 Verrifié
1 1
N56 - N59 0,02 0,06 209,26 400,00 2,18 0,13 0,27 0,2 0,8 1,76 Verrifié
2 1
N59 - N60 0,02 0,08 221,64 400,00 2,51 0,13 0,32 0,2 0,8 2,04 Verrifié
5 1
N60 - N61 0,02 0,09 236,53 400,00 2,51 0,13 0,32 0,3 0,8 2,04 Verrifié
0 1
N61 - N62 0,02 0,11 263,05 400,00 2,18 0,13 0,27 0,4 0,9 2,00 Verrifié
0 2
N62 - N63 0,02 0,12 262,63 400,00 2,51 0,13 0,32 0,3 0,9 2,31 Verrifié
9 2
N63 - N64 0,02 0,14 268,38 400,00 2,67 0,13 0,34 0,4 0,9 2,56 Verrifié
2 6
N64 - N65 0,03 0,15 272,45 400,00 2,83 0,13 0,36 0,4 0,9 2,72 Verrifié
4 6
N32 - N33 0,01 0,09 255,59 400,00 1,87 0,13 0,23 0,3 0,9 1,72 Verrifié
7 2
N33 - N34 0,03 0,10 235,95 400,00 2,81 0,13 0,35 0,3 0,8 2,28 Verrifié
0 1
N34 - N35 0,03 0,12 245,34 400,00 2,81 0,13 0,35 0,3 0,9 2,59 Verrifié
3 2
N35 - N36 0,02 0,13 283,92 400,00 2,18 0,13 0,27 0,4 0,9 2,09 Verrifié
9 6
N36 - N37 0,02 0,15 283,37 400,00 2,42 0,13 0,30 0,4 0,9 2,32 Verrifié
8 6
N37 - N38 0,02 0,15 273,69 400,00 2,77 0,13 0,35 0,4 0,9 2,66 Verrifié
4 6
N38 - N39 0,01 0,16 351,21 400,00 1,46 0,13 0,18 0,8 1,0 1,48 Verrifié
6 2
N1 - N2 0,01 0,03 180,57 400,00 1,78 0,13 0,22 0,1 0,6 1,17 Verrifié
5 6
N2 - N3 0,01 0,05 201,37 400,00 1,95 0,13 0,24 0,1 0,6 1,29 Verrifié

Page 121
9 6
N3 - N4 0,01 0,08 253,80 400,00 1,78 0,13 0,22 0,3 0,9 1,64 Verrifié
6 2
N4 - N5 0,01 0,08 259,19 400,00 1,69 0,13 0,21 0,3 0,9 1,55 Verrifié
8 2
N5 - N6 0,00 0,08 299,01 400,00 1,15 0,13 0,14 0,5 1,0 1,18 Verrifié
6 2
N7 - N8 0,01 0,05 209,60 400,00 1,78 0,13 0,22 0,2 0,8 1,44 Verrifié
2 1
N8 - N9 0,01 0,06 236,81 400,00 1,59 0,13 0,20 0,3 0,8 1,29 Verrifié
0 1
N9 - N10 0,01 0,06 219,79 400,00 1,95 0,13 0,24 0,2 0,8 1,58 Verrifié
5 1
N10 - N11 0,01 0,06 237,56 400,00 1,59 0,13 0,20 0,3 0,9 1,46 Verrifié
0 2
N11 - N12 0,01 0,13 314,19 400,00 1,59 0,13 0,20 0,6 1,0 1,62 Verrifié
4 2
N13 - N14 0,02 0,04 167,81 400,00 2,53 0,13 0,32 0,1 0,6 1,67 Verrifié
2 6
N14 - N15 0,01 0,11 270,29 400,00 2,03 0,13 0,25 0,4 0,9 1,95 Verrifié
3 6
N15 - N16 0,01 0,15 341,49 400,00 1,49 0,13 0,19 0,7 1,0 1,52 Verrifié
9 2
N16 - N17 0,02 0,17 310,43 400,00 2,18 0,13 0,27 0,6 1,0 2,22 Verrifié
2 2
N17 - N18 0,01 0,20 371,11 400,00 1,59 0,13 0,20 0,9 1,0 1,62 Verrifié
9 2
N18 - N19 0,02 0,20 329,85 400,00 2,18 0,13 0,27 0,7 1,0 2,22 Verrifié
2 2
N20 - N21 0,03 0,06 188,32 400,00 2,81 0,13 0,35 0,1 0,6 1,86 Verrifié
6 6
N21 - N22 0,02 0,07 213,05 400,00 2,51 0,13 0,32 0,2 0,8 2,04 Verrifié
3 1
N22 - N14 0,00 0,07 297,01 400,00 1,04 0,13 0,13 0,5 1,0 1,06 Verrifié
5 2
N23 - N24 0,02 0,06 191,65 400,00 2,70 0,13 0,34 0,1 0,6 1,78 Verrifié
7 6
N24 - N25 0,03 0,07 196,31 400,00 3,08 0,13 0,39 0,1 0,6 2,03 Verrifié
8 6
N25 - N15 0,02 0,15 296,02 400,00 2,18 0,13 0,27 0,5 1,0 2,22 Verrifié
4 2
N26 - N27 0,02 0,05 198,49 400,00 2,25 0,13 0,28 0,1 0,6 1,48 Verrifié
9 6
N27 - N28 0,02 0,06 205,16 400,00 2,51 0,13 0,32 0,2 0,8 2,04 Verrifié
0 1
N28 - N16 0,02 0,17 293,85 400,00 2,52 0,13 0,32 0,5 1,0 2,57 Verrifié
3 2
N29 - N30 0,03 0,05 173,67 400,00 3,08 0,13 0,39 0,1 0,6 2,03 Verrifié
3 6
N30 - N31 0,02 0,06 201,85 400,00 2,51 0,13 0,32 0,2 0,6 1,66 Verrifié

Page 122
0 6
N31 - N17 0,03 0,20 296,46 400,00 2,89 0,13 0,36 0,5 1,0 2,95 Verrifié
5 2
N40 - N41 0,01 0,05 208,33 400,00 1,95 0,13 0,24 0,2 0,8 1,58 Verrifié
1 1
N41 - N42 0,03 0,07 206,81 400,00 2,81 0,13 0,35 0,2 0,8 2,28 Verrifié
1 1
N42 - N43 0,03 0,08 216,69 400,00 2,81 0,13 0,35 0,2 0,8 2,28 Verrifié
4 1
N43 - N44 0,02 0,16 288,10 400,00 2,48 0,13 0,31 0,5 1,0 2,53 Verrifié
1 2
N39 - N44 0,01 0,16 333,71 400,00 1,67 0,13 0,21 0,7 1,0 1,70 Verrifié
5 2
N44 - N50 0,01 0,16 312,22 400,00 2,00 0,13 0,25 0,6 1,0 2,04 Verrifié
3 2
N50 - N51 0,00 0,26 477,33 500,00 1,24 0,20 0,24 1,0 1,0 1,27 Verrifié
5 2
N51 - N52 0,00 0,26 477,33 500,00 1,24 0,20 0,24 1,0 1,0 1,27 Verrifié
5 2
N66 - N67 0,03 0,03 147,27 400,00 2,81 0,13 0,35 0,0 0,2 0,56 Verrifié
8 0
N67 - N68 0,03 0,09 218,67 400,00 2,81 0,13 0,35 0,2 0,8 2,28 Verrifié
4 1
N6 - N12 0,00 0,07 290,94 400,00 1,04 0,13 0,13 0,5 1,0 1,06 Verrifié
2 2
N12 - N73 0,01 0,13 281,04 400,00 2,14 0,13 0,27 0,4 0,9 2,06 Verrifié
7 6
N73 - N19 0,01 0,13 285,95 400,00 2,13 0,13 0,27 0,5 0,9 2,04 Verrifié
0 6
N19 - N74 0,01 0,33 488,95 500,00 1,49 0,20 0,29 1,1 1,0 1,52 Verrifié
2 2
N74 - N75 0,01 0,33 442,65 500,00 1,94 0,20 0,38 0,8 1,0 1,98 Verrifié
6 2
N75 - N68 0,01 0,33 488,95 600,00 1,70 0,28 0,48 0,6 1,0 1,74 Verrifié
8 2
N68 - N76 0,01 0,41 533,13 600,00 1,70 0,28 0,48 0,8 1,0 1,74 Verrifié
5 2
N76 - N77 0,01 0,41 468,16 500,00 2,10 0,20 0,41 1,0 1,0 2,14 Verrifié
0 2
N77 - N78 0,01 0,41 477,50 500,00 1,99 0,20 0,39 1,0 1,0 2,03 Verrifié
5 2
N78 - N52 0,00 0,41 586,72 600,00 1,32 0,28 0,37 1,1 1,0 1,35 Verrifié
0 2
N52 - N79 0,01 0,67 564,17 600,00 2,37 0,28 0,67 0,9 1,0 2,42 Verrifié
9 2
N79 - N72 0,01 0,42 521,39 600,00 1,85 0,28 0,52 0,8 1,0 1,89 Verrifié
1 2
N72 - N80 0,01 0,72 578,48 600,00 2,40 0,28 0,68 1,0 1,0 2,45 Verrifié
6 2
N65 - N81 0,01 0,15 338,09 400,00 1,59 0,13 0,20 0,7 1,0 1,62 Verrifié

Page 123
7 2
N81 - N82 0,02 0,17 305,13 400,00 2,28 0,13 0,29 0,5 1,0 2,33 Verrifié
9 2
N82 - N83 0,02 0,18 315,21 400,00 2,29 0,13 0,29 0,6 1,0 2,34 Verrifié
4 2
N83 - N80 0,02 0,18 307,33 400,00 2,45 0,13 0,31 0,6 1,0 2,50 Verrifié
0 2
N69 - N70 0,02 0,06 205,24 400,00 2,51 0,13 0,32 0,2 0,8 2,04 Verrifié
0 1
N70 - N71 0,02 0,07 208,69 400,00 2,43 0,13 0,30 0,2 0,8 1,96 Verrifié
1 1
N71 - N72 0,00 0,07 278,38 400,00 1,12 0,13 0,14 0,4 0,9 1,08 Verrifié
6 6
N45 - N46 0,01 0,04 191,14 400,00 1,78 0,13 0,22 0,1 0,6 1,17 Verrifié
7 6
N46 - N47 0,02 0,07 216,04 400,00 2,39 0,13 0,30 0,2 0,8 1,93 Verrifié
3 1
N47 - N48 0,03 0,09 222,66 400,00 2,81 0,13 0,35 0,2 0,8 2,28 Verrifié
5 1
N48 - N49 0,02 0,10 241,85 400,00 2,51 0,13 0,32 0,3 0,9 2,31 Verrifié
2 2
N49 - N50 0,02 0,26 344,26 400,00 2,51 0,13 0,32 0,8 1,0 2,57 Verrifié
1 2

Page 124
Annexe N° 22 : Calcul du débit des eaux usées en temps sec

ID sous Nbr lot Habitat par Tbr Dot Consom Qm Qm Cp Qp


bassin2 lotisement (%) (l/hab/j) moy (l/j) (L/s) Assemblage (l/s)
BV1 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV2 5,00 18,00 1,00 75,00 6750,00 0,08 0,08 10,44 0,82
BV1+BV2 0,00 0,08 10,44 0,82
BV3 2,00 18,00 1,00 75,00 2700,00 0,03 0,03 15,64 0,49
BV3+BV2 1,00 75,00 0,00 0,00 0,11 9,06 0,99
BV4 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV3+BV4 1,00 75,00 0,00 0,00 0,17 7,53 1,29
BV5 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV4+BV5 1,00 75,00 0,00 0,00 0,23 6,66 1,56
BV6 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV6+BV5 1,00 75,00 0,00 0,00 0,23 6,66 1,56
BV7 2,00 18,00 1,00 75,00 2700,00 0,03 0,03 15,64 0,49
BV8 2,00 18,00 1,00 75,00 2700,00 0,03 0,03 15,64 0,49
BV7+BV8 1,00 75,00 0,00 0,00 0,06 11,50 0,72
BV9 3,00 18,00 1,00 75,00 4050,00 0,05 0,05 13,05 0,61
BV8+BV9 1,00 75,00 0,00 0,00 0,11 9,06 0,99
BV10 3,00 18,00 1,00 75,00 4050,00 0,05 0,05 13,05 0,61
BV9+BV10 1,00 75,00 0,00 0,00 0,16 7,82 1,22
BV11 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV10+BV11 1,00 75,00 0,00 0,00 0,22 6,85 1,50
BV12 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV6+BV12 1,00 75,00 0,00 0,00 0,23 6,66 1,56
BV12//BV11 1,00 75,00 0,00 0,00 0,45 5,21 2,36
BV13 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV14 mosqué 5000,00 0,06 0,06 11,89 0,69
BV13+BV14 1,00 75,00 0,00 0,00 0,06 11,89 0,69
BV14//BV22 1,00 75,00 0,00 0,00 0,12 8,85 1,02
BV15 maison 5000,00 0,06 0,06 11,89 0,69
de
jeune
BV15+BV14 1,00 75,00 0,00 0,00 0,17 7,50 1,30
BV15//BV25 1,00 75,00 0,00 0,00 0,39 5,49 2,15
BV16 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV15+BV16 1,00 75,00 0,00 0,00 0,39 5,49 2,15
BV16//BV28 1,00 75,00 0,00 0,00 0,61 4,70 2,87
BV17 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV16+BV17 1,00 75,00 0,00 0,00 0,61 4,70 2,87
BV17//BV31 1,00 75,00 0,00 0,00 0,83 4,24 3,52
BV18 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV18+BV17 1,00 75,00 0,00 0,00 0,83 4,24 3,52
BV19 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00

Page 125
BV20 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV21 6,00 18,00 1,00 75,00 8100,00 0,09 0,09 9,66 0,91
BV20+BV21 1,00 75,00 0,00 0,00 0,16 7,82 1,22
BV22 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV21+BV22 1,00 75,00 0,00 0,00 0,22 6,85 1,50
BV23 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV24 6,00 18,00 1,00 75,00 8100,00 0,09 0,09 9,66 0,91
BV23+BV24 1,00 75,00 0,00 0,00 0,16 7,82 1,22
BV25 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV24+BV25 1,00 75,00 0,00 0,00 0,22 6,85 1,50
BV26 2,00 18,00 1,00 75,00 2700,00 0,03 0,03 15,64 0,49
BV27 8,00 18,00 1,00 75,00 10800,00 0,13 0,13 8,57 1,07
BV26+BV27 1,00 75,00 0,00 0,00 0,16 7,82 1,22
BV28 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV27+BV28 1,00 75,00 0,00 0,00 0,22 6,85 1,50
BV29 2,00 18,00 1,00 75,00 2700,00 0,03 0,03 15,64 0,49
BV30 8,00 18,00 1,00 75,00 10800,00 0,13 0,13 8,57 1,07
BV29+BV30 1,00 75,00 0,00 0,00 0,16 7,82 1,22
BV31 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV30+BV31 1,00 75,00 0,00 0,00 0,22 6,85 1,50
BV32 2,00 18,00 1,00 75,00 2700,00 0,03 0,03 15,64 0,49
BV32+BV31 1,00 75,00 0,00 0,00 0,25 6,50 1,63
BV33 7,00 18,00 1,00 75,00 9450,00 0,11 0,11 9,06 0,99
BV32+BV33 1,00 75,00 0,00 0,00 0,36 5,67 2,04
BV34 8,00 18,00 1,00 75,00 10800,00 0,13 0,13 8,57 1,07
BV33+BV34 1,00 75,00 0,00 0,00 0,48 5,09 2,47
BV35 5,00 18,00 1,00 75,00 6750,00 0,08 0,08 10,44 0,82
BV34+BV35 1,00 75,00 0,00 0,00 0,56 4,83 2,72
BV36 10,00 18,00 1,00 75,00 13500,00 0,16 0,16 7,82 1,22
BV35+BV36 1,00 75,00 0,00 0,00 0,72 4,45 3,20
BV37 6,00 18,00 1,00 75,00 8100,00 0,09 0,09 9,66 0,91
BV36+BV37 1,00 75,00 0,00 0,00 0,81 4,27 3,47
BV38 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV37+BV38 1,00 75,00 0,00 0,00 0,88 4,17 3,65
BV39 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV38+BV39 1,00 75,00 0,00 0,00 0,88 4,17 3,65
BV40 2,00 18,00 1,00 75,00 2700,00 0,03 0,03 15,64 0,49
BV41 10,00 18,00 1,00 75,00 13500,00 0,16 0,16 7,82 1,22
BV40+BV41 1,00 75,00 0,00 0,00 0,19 7,27 1,36
BV42 6,00 18,00 1,00 75,00 8100,00 0,09 0,09 9,66 0,91
BV41+BV42 1,00 75,00 0,00 0,00 0,28 6,21 1,75
BV43 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV42+BV43 1,00 75,00 0,00 0,00 0,34 5,76 1,98
BV44 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV39+BV44 1,00 75,00 0,00 0,00 0,88 4,17 3,65

Page 126
BV44//BV43 1,00 75,00 0,00 0,00 1,22 3,76 4,59
BV45 2,00 18,00 1,00 75,00 2700,00 0,03 0,03 15,64 0,49
BV46 3,00 18,00 1,00 75,00 4050,00 0,05 0,05 13,05 0,61
BV45+BV46 1,00 75,00 0,00 0,00 0,08 10,44 0,82
BV47 10,00 18,00 1,00 75,00 13500,00 0,16 0,16 7,82 1,22
BV46+BV47 1,00 75,00 0,00 0,00 0,23 6,66 1,56
BV48 3,00 18,00 1,00 75,00 4050,00 0,05 0,05 13,05 0,61
BV47+BV48 1,00 75,00 0,00 0,00 0,28 6,21 1,75
BV49 2,00 18,00 1,00 75,00 2700,00 0,03 0,03 15,64 0,49
BV48+BV49 1,00 75,00 0,00 0,00 0,31 5,97 1,87
BV50 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV44+BV50 1,00 75,00 0,00 0,00 1,22 3,76 4,59
BV49//BV50 1,00 75,00 0,00 0,00 1,53 3,52 5,39
BV51 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV50+BV51 1,00 75,00 0,00 0,00 1,53 3,52 5,39
BV52 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Bv53 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV54 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV53+BV54 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV55 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV54+BV55 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV56 1,00 18,00 1,00 75,00 1350,00 0,02 0,02 21,50 0,34
BV57 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV58 3,00 18,00 1,00 75,00 4050,00 0,05 0,05 13,05 0,61
BV57+BV58 1,00 75,00 0,00 0,00 0,05 13,05 0,61
BV55//BV58 1,00 75,00 0,00 0,00 0,05 13,05 0,61
BV59 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV59+BV56 1,00 75,00 0,00 0,00 0,08 10,44 0,82
BV60 3,00 18,00 1,00 75,00 4050,00 0,05 0,05 13,05 0,61
BV59+BV60 1,00 75,00 0,00 0,00 0,13 8,57 1,07
BV61 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV60+BV61 4,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,19 7,27 1,36
BV62 3,00 18,00 1,00 75,00 4050,00 0,05 0,05 13,05 0,61
BV61+BV62 1,00 75,00 0,00 0,00 0,23 6,66 1,56
BV63 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV62+BV63 1,00 75,00 0,00 0,00 0,30 6,09 1,81
BV64 2,00 18,00 1,00 75,00 7700,00 0,09 0,09 9,87 0,88
BV63+BV64 1,00 75,00 0,00 0,00 0,39 5,52 2,13
BV65 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV64+BV65 1,00 75,00 0,00 0,00 0,39 5,52 2,13
BV66 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV67 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV66+BV67 1,00 75,00 0,00 0,00 0,06 11,50 0,72
BV68 5,00 18,00 1,00 75,00 6750,00 0,08 0,08 10,44 0,82
BV67+BV68 1,00 75,00 0,00 0,00 0,14 8,17 1,15

Page 127
BV69 2,00 18,00 1,00 75,00 2700,00 0,03 0,03 15,64 0,49
BV70 3,00 18,00 1,00 75,00 4050,00 0,05 0,05 13,05 0,61
BV69+BV70 1,00 75,00 0,00 0,00 0,08 10,44 0,82
BV71 3,00 18,00 1,00 75,00 9050,00 0,10 0,10 9,22 0,97
BV70+BV71 1,00 75,00 0,00 0,00 0,18 7,35 1,34
BV72 4,00 18,00 1,00 75,00 5400,00 0,06 0,06 11,50 0,72
BV73 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV12+BV73 1,00 75,00 0,00 0,00 0,45 5,21 2,36
BV19+BV73 1,00 75,00 0,00 0,00 0,45 5,21 2,36
BV74 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV19+BV74 1,00 75,00 0,00 0,00 0,45 5,21 2,36
BV75 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV74+BV75 1,00 75,00 0,00 0,00 0,45 5,21 2,36
BV75//BV68 1,00 75,00 0,00 0,00 0,59 4,74 2,82
BV76 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV76+BV75 1,00 75,00 0,00 0,00 0,59 4,74 2,82
BV77 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV76+BV77 1,00 75,00 0,00 0,00 0,59 4,74 2,82
BV78 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV78+BV77 1,00 75,00 0,00 0,00 0,59 4,74 2,82
BV78+BV52 1,00 75,00 0,00 0,00 0,59 4,74 2,82
BV52//BV51 1,00 75,00 0,00 0,00 2,13 3,21 6,83
BV79 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV79+BV52 1,00 75,00 0,00 0,00 2,13 3,21 6,83
BV79+BV72 1,00 75,00 0,00 0,00 2,19 3,19 6,98
BV72//BV71 1,00 75,00 0,00 0,00 2,37 3,12 7,40
BV80 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV72+BV80 1,00 75,00 0,00 0,00 2,37 3,12 7,40
BV81 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV65+BV81 1,00 75,00 0,00 0,00 0,39 5,52 2,13
BV82 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV81+BV82 1,00 75,00 0,00 0,00 0,39 5,52 2,13
BV83 0,00 18,00 1,00 75,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
BV82+BV83 1,00 75,00 0,00 0,39 5,52 2,13
BV83//BV80 1,00 75,00 0,00 2,76 3,01 8,29

Page 128
Annexe N° 23 : Plan du déversoir d’orage

Page 129
Page 130
Annexe N° 23 : Calcul des besoins en eau potable

Nœud Désignation Nbr Nbr Consomation C Br Demande Demande Demande C,P,J C,P,H Q,P,J Q,P,H R Q dim
des batiments habitat par habitat domestique non totale m3/j m3/h
batiments l/j m3/j domestique
m3/j

N1 R+2, 1 18 75 100% 1,35 1,35 1,3 2 4,3875 0,182813 80% 0,1828125


N2 R+2, 1 18 75 100% 1,35 1,35 1,3 2 4,3875 0,182813 80% 0,1828125
N3 R+2, 1 18 75 100% 1,35 1,35 1,3 2 4,3875 0,182813 80% 0,1828125
N4 R+2, 2 18 75 100% 2,7 2,7 1,3 2 8,775 0,365625 80% 0,365625
N5 R+2, 2 18 75 100% 2,7 2,7 1,3 2 8,775 0,365625 80% 0,365625
N6 R+2, 2 18 75 100% 2,7 2,7 1,3 2 8,775 0,365625 80% 0,365625
N7 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N8 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N9 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N10 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N11 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N12 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N13 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N14 R+2, 0 18 75 100% 0 0 1,3 2 0 0 80% 0
N15 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N16 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N17 R+2, 0 18 75 100% 0 0 1,3 2 0 0 80% 0
N18 R+2, 6 18 75 100% 8,1 8,1 1,3 2 26,325 1,096875 80% 1,096875
N19 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N20 R+2, 0 18 75 100% 0 0 1,3 2 0 0 80% 0
N21 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N22 R+2, 1 18 75 100% 1,35 1,35 1,3 2 4,3875 0,182813 80% 0,1828125
N23 R+2, 2 18 75 100% 2,7 2,7 1,3 2 8,775 0,365625 80% 0,365625
N24 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N25 R+2, 0 18 75 100% 0 0 1,3 2 0 0 80% 0
N26 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N27 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N28 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N29 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N30 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N31 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N32 R+2, 9 18 75 100% 12,15 12,15 1,3 2 39,488 1,645313 80% 1,6453125
N33 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N34 R+2, 1 18 75 100% 1,35 1,35 1,3 2 4,3875 0,182813 80% 0,1828125
N35 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N36 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N37 R+2, 7 18 75 100% 9,45 9,45 1,3 2 30,713 1,279688 80% 1,2796875

Page 131
N38 R+2, 6 18 75 100% 8,1 8,1 1,3 2 26,325 1,096875 80% 1,096875
N39 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N40 R+2, 7 18 75 100% 9,45 9,45 1,3 2 30,713 1,279688 80% 1,2796875
N41 R+2, 6 18 75 100% 8,1 8,1 1,3 2 26,325 1,096875 80% 1,096875
N42 R+2, 6 18 75 100% 8,1 8,1 1,3 2 26,325 1,096875 80% 1,096875
N43 R+2, 6 18 75 100% 8,1 8,1 1,3 2 26,325 1,096875 80% 1,096875
N44 R+2, 7 18 75 100% 9,45 9,45 1,3 2 30,713 1,279688 80% 1,2796875
N45 R+2, 6 18 75 100% 8,1 8,1 1,3 2 26,325 1,096875 80% 1,096875
N46 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N47 R+2, 0 18 75 100% 0 0 1,3 2 0 0 80% 0
N48 R+2, 0 18 75 100% 0 0 1,3 2 0 0 80% 0
N49 R+2, 8 18 75 100% 10,8 10,8 1,3 2 35,1 1,4625 80% 1,4625
N50 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N51 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N52 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N53 R+2, 9 18 75 100% 12,15 12,15 1,3 2 39,488 1,645313 80% 1,6453125
N54 R+2, 6 18 75 100% 8,1 8,1 1,3 2 26,325 1,096875 80% 1,096875
N55 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N56 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N57 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N58 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N59 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N60 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N61 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N62 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N63 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N64 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N65 R+2, 2 18 75 100% 2,7 2,7 1,3 2 8,775 0,365625 80% 0,365625
N66 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N67 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N68 R+2, 11 18 75 100% 14,85 14,85 1,3 2 48,263 2,010938 80% 2,0109375
N69 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N70 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N71 R+2, 2 18 75 100% 2,7 2,7 1,3 2 8,775 0,365625 80% 0,365625
N72 R+2, 7 18 75 100% 9,45 9,45 1,3 2 30,713 1,279688 80% 1,2796875
N73 R+2, 7 18 75 100% 9,45 9,45 1,3 2 30,713 1,279688 80% 1,2796875
N74 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N75 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N76 R+2, 2 18 75 100% 2,7 2,7 1,3 2 8,775 0,365625 80% 0,365625
N77 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N78 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N79 R+2, 2 18 75 100% 2,7 2,7 1,3 2 8,775 0,365625 80% 0,365625
N80 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125
N81 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N82 R+2, 4 18 75 100% 5,4 5,4 1,3 2 17,55 0,73125 80% 0,73125

Page 132
N83 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N84 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N85 R+2, 13 18 75 100% 17,55 17,55 1,3 2 57,038 2,376563 80% 2,3765625
N86 R+2, 6 18 75 100% 8,1 8,1 1,3 2 26,325 1,096875 80% 1,096875
N87 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N88 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N89 R+2, 6 18 75 100% 8,1 8,1 1,3 2 26,325 1,096875 80% 1,096875
N90 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N91 R+2, 2 18 75 100% 2,7 2,7 1,3 2 8,775 0,365625 80% 0,365625
N92 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375
N93 R+2, 5 18 75 100% 6,75 6,75 1,3 2 21,938 0,914063 80% 0,9140625
N94 R+2, 7 18 75 100% 9,45 9,45 1,3 2 30,713 1,279688 80% 1,2796875
N95 R+2, 3 18 75 100% 4,05 4,05 1,3 2 13,163 0,548438 80% 0,5484375

Page 133
Annexe N° 24 : état du Tuyau du réseau d’eau potable

Longueur Diamètre Rugosité Débit Vitesse Pert.Charge


Unit.
ID Arc m mm mm M3H m/s m/km
Tuyau p1 108,3 125 0,1 64,09 1,45 17,62
Tuyau p2 26,39 160 0,1 87,01 1,2 9,05
Tuyau p3 10,08 90 0,1 8,61 0,38 2,08
Tuyau p4 72,39 40 0,1 3,7 0,82 24,88
Tuyau p5 29,45 160 0,1 99,96 1,38 11,81
Tuyau p6 9,901 75 0,1 12,04 0,76 9,65
Tuyau p7 154,8 75 0,1 10,94 0,69 8,06
Tuyau p8 26,86 75 0,1 9,48 0,6 6,16
Tuyau p9 10,15 90 0,1 3,22 0,14 0,35
Tuyau p10 72,34 40 0,1 3,74 0,83 25,3
Tuyau p11 10,08 60 0,1 3,52 0,35 2,97
Tuyau p12 72,15 40 0,1 2,99 0,66 16,62
Tuyau p13 9,897 60 0,1 3,92 0,39 3,64
Tuyau p14 72,31 40 0,1 2,73 0,6 14,08
Tuyau p15 10,24 110 0,1 55,23 1,61 25,38
Tuyau p16 72,07 40 0,1 1,9 0,42 7,16
Tuyau p17 9,865 60 0,1 5,48 0,54 6,76
Tuyau p18 72,5 40 0,1 2,38 0,53 10,87
Tuyau p19 9,849 60 0,1 3,46 0,34 2,9
Tuyau p20 72,6 40 0,1 2,3 0,51 10,21
Tuyau p21 9,998 60 0,1 3,23 0,32 2,55
Tuyau p22 72,4 40 0,1 2,22 0,49 9,59
Tuyau p23 9,548 40 0,1 1,39 0,31 4,07
Tuyau p24 72,12 40 0,1 1,48 0,33 4,53
Tuyau p25 9,722 40 0,1 1,43 0,32 4,26
Tuyau p26 72,63 40 0,1 1,31 0,29 3,64
Tuyau p27 10,04 60 0,1 3,71 0,36 3,29
Tuyau p28 54,17 40 0,1 1,47 0,33 4,52
Tuyau p29 20,5 40 0,1 1,29 0,29 3,55
Tuyau p30 29,27 110 0,1 44,99 1,31 17,09
Tuyau p31 9,458 90 0,1 18,39 0,8 8,58
Tuyau p32 26,4 60 0,1 1,39 0,14 0,56
Tuyau p33 9,653 60 0,1 3,83 0,38 3,48
Tuyau p34 26,32 60 0,1 6,02 0,59 8,05
Tuyau p35 9,561 40 0,1 2,15 0,47 8,98
Tuyau p36 22,37 40 0,1 -1,28 0,28 3,49
Tuyau p37 9,844 60 0,1 -4,66 0,46 5
Tuyau p38 22,23 40 0,1 -2,98 0,66 16,58
Tuyau p39 9,662 40 0,1 -2,05 0,45 8,29
Tuyau p40 14,91 40 0,1 -1,29 0,29 3,55

Page 134
Tuyau p41 10,39 90 0,1 18,19 0,79 8,39
Tuyau p42 91,94 90 0,1 17,27 0,75 7,62
Tuyau p43 10,65 60 0,1 10,66 1,05 23,66
Tuyau p44 114,8 40 0,1 3,5 0,77 22,41
Tuyau p45 14,07 40 0,1 2,7 0,6 13,8
Tuyau p46 22,43 40 0,1 2,7 0,6 13,8
Tuyau p47 77,57 40 0,1 1,79 0,4 6,44
Tuyau p48 30,96 40 0,1 0,88 0,19 1,76
Tuyau p49 9,322 160 0,1 78,4 1,08 7,41
Tuyau p50 26,58 125 0,1 74,09 1,68 23,3
Tuyau p51 9,847 125 0,1 70,57 1,6 21,21
Tuyau p52 25,79 125 0,1 66,65 1,51 19
Tuyau p53 10,2 125 0,1 11,42 0,26 0,7
Tuyau p54 21,78 110 0,1 5,21 0,15 0,31
Tuyau p55 9,933 110 0,1 1,74 0,05 0,06
Tuyau p56 22,2 60 0,1 -1,49 0,15 0,64
Tuyau p57 9,895 60 0,1 -2,88 0,28 2,06
Tuyau p58 22,54 60 0,1 -4,3 0,42 4,32
Tuyau p59 10,89 90 0,1 29,38 1,28 20,95
Tuyau p60 90,95 90 0,1 28,47 1,24 19,72
Tuyau p61 10,15 60 0,1 14,72 1,45 43,92
Tuyau p62 65,41 40 0,1 2,49 0,55 11,84
Tuyau p63 9,823 40 0,1 2,49 0,55 11,83
Tuyau p64 25,98 40 0,1 4,3 0,95 32,95
Tuyau p65 10,28 40 0,1 2,74 0,61 14,16
Tuyau p66 24,61 40 0,1 -0,32 0,07 0,21
Tuyau p67 11,14 40 0,1 -1,32 0,29 3,69
Tuyau p68 19,91 40 0,1 -1,88 0,42 7,05
Tuyau p69 10,89 110 0,1 20,19 0,59 3,74
Tuyau p70 28,84 110 0,1 19,51 0,57 3,5
Tuyau p71 62,05 40 0,1 4,27 0,94 32,52
Tuyau p72 10,75 40 0,1 4,73 1,04 39,53
Tuyau p73 54,08 40 0,1 2,35 0,52 10,66
Tuyau p74 10,87 40 0,1 2,35 0,52 10,67
Tuyau p75 62,36 40 0,1 5,73 1,27 57,12
Tuyau p76 9,925 60 0,1 17,49 1,72 61,21
Tuyau p77 54,23 40 0,1 -1,56 0,34 4,98
Tuyau p78 11,49 40 0,1 -1,56 0,34 4,97
Tuyau p79 62,3 40 0,1 6,14 1,36 65,17
Tuyau p80 10,4 60 0,1 13,87 1,36 39,15
Tuyau p81 55,06 40 0,1 -1,96 0,43 7,63
Tuyau p82 10,31 40 0,1 -1,96 0,43 7,64
Tuyau p83 11,18 60 0,1 5,23 0,51 6,19
Tuyau p84 28,8 60 0,1 4,55 0,45 4,79
Tuyau p85 62,19 40 0,1 5,72 1,26 56,9

Page 135
Tuyau p86 11,01 40 0,1 4,6 1,02 37,47
Tuyau p87 54,61 40 0,1 -1 0,22 2,22
Tuyau p88 10,59 40 0,1 -1 0,22 2,22
Tuyau p89 10,36 40 0,1 5,26 1,16 48,37
Tuyau p90 91,52 40 0,1 4,34 0,96 33,63
Tuyau p91 10,81 40 0,1 4,03 0,89 29,15
Tuyau p92 53,52 40 0,1 0,11 0,03 0,04
Tuyau p93 11,94 40 0,1 -0,56 0,12 0,82
Tuyau p94 10,22 40 0,1 5,13 1,13 46,13
Tuyau p95 91,66 40 0,1 4,21 0,93 31,77
Tuyau p96 26,32 40 0,1 1,68 0,37 5,75
Tuyau p97 38,48 40 0,1 1,68 0,37 5,75
Tuyau p98 11,81 40 0,1 1,68 0,37 5,75
Tuyau p99 12,98 40 0,1 -0,2 0,04 0,09
Tuyau p100 15,85 40 0,1 -0,2 0,04 0,09
Tuyau p101 26,41 90 0,1 14,7 0,64 5,62
Tuyau p102 10,07 90 0,1 8,41 0,37 1,98
Tuyau p103 26,21 40 0,1 1,72 0,38 6
Tuyau p104 28,89 40 0,1 5,88 1,3 60,01
Tuyau p105 9,646 75 0,1 18,9 1,19 22,73
Tuyau p106 26,49 60 0,1 17,89 1,76 63,91
Tuyau p107 9,546 40 0,1 5,58 1,23 54,26
Tuyau p108 26,61 40 0,1 -2,69 0,6 13,7
Tuyau p109 9,255 40 0,1 -2,12 0,47 8,76
Tuyau p110 22,38 40 0,1 -2,53 0,56 12,2
Tuyau p111 28,7 40 0,1 6,24 1,38 67,16
Tuyau p112 10,04 75 0,1 17,56 1,1 19,76
Tuyau p113 26,07 60 0,1 19,02 1,87 71,94
Tuyau p114 9,655 90 0,1 37,15 1,62 32,89
Tuyau p115 26,67 60 0,1 -7,91 0,78 13,47
Tuyau p116 9,256 40 0,1 -3,23 0,71 19,29
Tuyau p117 9,367 60 0,1 4,91 0,48 5,51
Tuyau p118 26,53 40 0,1 3,66 0,81 24,34
Tuyau p119 9,825 40 0,1 3,46 0,76 21,87
Tuyau p120 25,85 40 0,1 3,91 0,86 27,61
Tuyau p121 10,12 40 0,1 -3,15 0,7 18,38
Tuyau p122 21,85 40 0,1 -0,78 0,17 1,44
Tuyau p123 9,922 40 0,1 -0,35 0,08 0,25
Tuyau p124 22,21 40 0,1 -0,07 0,02 0,03
Tuyau p125 9,865 40 0,1 -0,89 0,2 1,81
Tuyau p126 22,64 40 0,1 -1,5 0,33 4,67
Tuyau 1 95,2 200 0,1 164,96 1,46 9,97

Page 136
Annexe N° 25 : état du Noeud du réseau d’eau potable

ID Noeud Altitude m Demande Charge Pression


M3/H m m
Noeud n1 1446,663233 0,91 1487,05 40,39
Noeud n2 1444,201095 0,91 1485,14 40,94
Noeud n3 1443,96788 0,91 1486,7 42,74
Noeud n4 1441,679888 0 1486,46 44,78
Noeud n5 1441,590499 0 1486,44 44,85
Noeud n6 1437,146185 0,91 1484,64 47,50
Noeud n7 1436,758473 1,1 1486,61 49,85
Noeud n8 1437,295214 1,46 1485,36 48,07
Noeud n9 1435,106749 1,46 1485,19 50,09
Noeud n10 1434,535013 1,1 1486,4 51,86
Noeud n11 1445,908086 0,73 1486,39 40,48
Noeud n12 1445,205531 0,55 1484,56 39,36
Noeud n13 1444,949082 0 1485,78 40,83
Noeud n14 1443,100342 0,73 1485,75 42,65
Noeud n15 1442,865372 0,55 1484,55 41,68
Noeud n16 1441,138134 0 1485,57 44,43
Noeud n17 1440,936425 0,73 1485,53 44,59
Noeud n18 1439,49 0,55 1484,51 45,02
Noeud n19 1439,842228 0 1485,08 45,23
Noeud n20 1438,359269 60,4 1484,82 46,46
Noeud n21 1437,944554 0,54 1484,3 46,36
Noeud n22 1436,918212 0,73 1485,07 48,15
Noeud n23 1436,458089 0,73 1485 48,55
Noeud n24 1435,637284 0,55 1484,22 48,58
Noeud n25 1445,885 0 1485,06 39,18
Noeud n26 1443,857301 0,73 1485,03 41,18
Noeud n27 1443,553596 0,55 1484,29 40,74
Noeud n28 1445,010246 0 1485,06 40,05
Noeud n29 1445,113403 0,73 1485,04 39,92
Noeud n30 1444,921105 0,55 1484,34 39,42
Noeud n31 1444,639142 0 1485,08 40,44
Noeud n32 1444,623532 0,73 1485,04 40,41
Noeud n33 1444,157879 0,55 1484,71 40,55
Noeud n34 1443,996254 0 1485,1 41,10
Noeud n35 1443,957838 0,73 1485,06 41,10
Noeud n36 1443,851777 0,55 1484,79 40,94
Noeud n37 1445,023789 0,73 1485,16 40,14
Noeud n38 1444,812759 0,18 1484,92 40,10
Noeud n39 1444,823277 0 1484,84 40,02
Noeud n40 1444,30002 0,91 1485,06 40,76
Noeud n41 1444,297149 0,73 1484,35 40,06
Noeud n42 1443,942855 0,91 1484,1 40,16
Noeud n43 1443,880143 0,8 1481,53 37,65

Page 137
Noeud n44 1443,716651 0 1481,34 37,62
Noeud n45 1443,706936 0,91 1481,03 37,32
Noeud n46 1443,305088 0,91 1480,53 37,22
Noeud n47 1443,104607 0,68 1480,47 37,37
Noeud n48 1442,861678 0,91 1484,41 41,55
Noeud n49 1442,141785 0,73 1482,62 40,48
Noeud n50 1440,899215 0,91 1482,18 41,28
Noeud n51 1440,866959 0 1481,4 40,53
Noeud n52 1440,195546 0,55 1481,28 41,09
Noeud n53 1442,221457 0 1480,43 38,21
Noeud n54 1441,902326 1,1 1480,28 38,38
Noeud n55 1441,396925 0 1480,29 38,89
Noeud n56 1441,739979 0 1480,33 38,59
Noeud n57 1441,0494 0 1480,47 39,42
Noeud n58 1440,230512 0,68 1484,52 44,29
Noeud n59 1438,461375 0,55 1484,42 45,96
Noeud n60 1438,136885 0,55 1482,4 44,27
Noeud n61 1436,509585 0,91 1481,98 45,47
Noeud n62 1441,753033 0 1481,4 39,65
Noeud n63 1438,148495 0,55 1484,27 46,12
Noeud n64 1438,137829 0,55 1480,71 42,57
Noeud n65 1436,518481 0,91 1480,1 43,58
Noeud n66 1441,413422 0 1480,37 38,96
Noeud n67 1440,857929 0,55 1484,25 43,39
Noeud n68 1440,005513 0,55 1480,19 40,19
Noeud n69 1439,590436 60,9 1479,78 40,19
Noeud n70 1438,607535 0 1480,2 41,60
Noeud n71 1441,045955 0,68 1484,23 43,19
Noeud n72 1441,010337 0,55 1484,09 43,08
Noeud n73 1439,944569 0,55 1480,56 40,61
Noeud n74 1439,746952 0,91 1480,14 40,40
Noeud n75 1438,505499 0 1480,26 41,76
Noeud n76 1439,940029 0,91 1483,71 43,77
Noeud n77 1439,726347 0,73 1480,64 40,91
Noeud n78 1438,490483 0,68 1480,32 41,83
Noeud n79 1437,312388 0,68 1480,32 43,01
Noeud n80 1439,496287 0,91 1483,82 44,33
Noeud n81 1441,116173 0 1480,91 39,79
Noeud n82 1436,959451 0 1480,76 43,80
Noeud n83 1435,854 0 1480,54 44,68
Noeud n84 1434,874183 0 1480,47 45,6
Réservoir 1 1485 -164,96 1488 3

Page 138