Vous êtes sur la page 1sur 40

Suivi et Contrôle des Travaux Génie Civil

Mon stage au service de surveillance des travaux à OCP


Khouribga, a été la première expérience professionnelle, qui m’a
permis de constituer une idée plus claire sur le domaine du Génie
Civil et de mettre en épreuves mes connaissances techniques.

Réalisé par Encadré par


MOHAMMED ELGHAIT Mr, Moujane Mouhcine
Elève ingénieur 1 ère année Génie Civil Ingénieur Chargé des travaux

Année universitaire : 2018-2019

Logo organisme Pôle industriel


Direction de site Khouribga
Maintenance centralisée et Moyens Généraux.
Génie Civil et Préservation Patrimoine
Sommaire :
• Remerciement…………………………………………………………………….…………..3
• Introduction……………………………………………………………….…………………...4
• Présentation de la société OCP SA ………………………………….............5
Historique OCP
Un siècle d’histoire
Quelques dates clés
Activités de l’OCP
Direction de Khouribga
Organisme OIK
Organisme OIK/G
Organisme OIK/G/P : Service Génie Civil
Organisme OIK/G/P/E : Bureau d’étude
Organisme OIK/G/P/E : Contrôle technique
Organisme OIK/G/P/T : Surveillance des travaux

• Projet Génie civil………………………………………………………………………………12


Etapes du projet

Intervenants au projet

• Projet 1: Convoyeur à bande et chambre de criblage………………………14


Plan du projet

Information sur le projet

Consistance des travaux

Phases d’étude

Installations et mesures de sécurité

Gros oeuvres.

Travaux de charpente métallique

Quelques engins utilisés aux travaux

• Projet 2: Travaux de voirie au site de Khouribga……......................22


Présentation du projet

Généralités

Terminologie routière

1|Page
Phases d’un projet routier

Viste du chantier et essais du laboratoire.

Quelques engins utilisés

• Projet 3: Construction d’un radier……………………………………....…27


Présentation du projet
Plan du projet
Eléments d’armatures
Etapes du travail
Essais sur béton frais

• Projet 4 : Travaux d’un plancher Etanche d’un Cafeteria…………………….31


Présentation du projet
Planchers
Mise en œuvre
Avantages et Inconvénients
Travaux d’Etancheité
Travaux d’Etancheité
• Visite : Construction d’un basin de secours dans la laverie Beni Amir …..34
• Visite : Pavage des Trottoirs et Aménagement des Espaces Verts …………37
• Conclusion……………………………………………………….… 39

2|Page
Remerciements:
A l’occasion ma première ouverture au domaine professionnelle, je tiens
exprimer ma pleine gratitude a toute personne ayant contribué de près ou de loin
à la réalisation de ce travail .
Je saisis tout d’abord l’occasion pour remercier Mr .M.Moujane de m’avoir
accordé l’opportunité d’effectuer mon stage d’initiation professionnelle au sein
du service surveillance travaux du site de Khouribga.
Je remercie , M. EL GHALI Malki Alaoui , M. BRAICH Abdelali , Mr AbdelKader
Hami et Mr Serhane Yassine, techniciens spécialises et surveillants des travaux
pour leur confiance et les connaissances qu’ils ont su partager avec moi avec
grand plaisir. Je leur remercie aussi pour leur disponibilité et leur sens d’ écoute
et ont su m’apporter un soutien sans faille ,et surtout l’autonomie qu’ils m’ont
offert pendant ce stage.
Mes sincères compliments ainsi à l’ensemble du cadre professionnelle , ainsi que
toute personne que j’ai eu le plaisir de rencontrer au chantiers que ce soient des
ingénieurs et techniciens , chefs du chantier , ouvriers qui ont eu toujours le bras
ouvert pour satisfaire ma curiosité et répondre à mes nombreuses questions .
Un grand merci à ma mère et mon père, pour leurs conseils, ainsi que pour leur
soutien inconditionnel, à la fois moral et économique. Ainsi qu’à mes collègues
que j’ai été chanceux de partager une belle ambiance avec eux.
Également à tout le corps professoral et administratif de l’École Hassania des
Travaux Publics qui m’ont fourni les outils nécessaires au bon déroulement de
mon stage.

3|Page
Introduction:

Le génie civil représente l'ensemble des techniques de constructions


civiles de différentes natures et pour différents usages. Du coup
l’ingénieur civil s’occupe de la conception, la réalisation, l’exploitation
et la réhabilitation d’ouvrages de construction et d’infrastructures dont
ils assurent la gestion afin de répondre aux besoins de la société, tout
en assurant la sécurité du public et la protection de l’environnement.
Dans le cadre dans mon cursus académique a l’Ecole Hassania des
Travaux Publics, j’ai été amené à passer mon stage d’Initiation
professionnelle durant le mois de Juillet au site de Khouribga, au sein
du service suivi et surveillance des travaux … Cette expérience
représente effectivement la première ouverture sur le monde
professionnel Ce contact s’avère d’une grande utilité, du fait qu’il a été
l’opportunité pour moi d’appréhender le monde du Génie civil et
mettre en pratique mes acquis, et même d’anticiper certaines notions
et concepts... Plus largement il m’a permis d’avoir une idée claire sur
les exigences du travail, et l’organisation des taches au sein de
l’entreprise et l’écart entre la théorie et la pratique... Sans plus oublier
l’aspect relationnel et humain que j’ai pu développer.

4|Page
Présentation de l ‘entreprise d’accueil :

Historique
“OCP …Un siècle d’histoire”
Le 07 Août 1920, l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) a été
fondé au Maroc. C’est à partir de cette date que naît l’un des
mastodontes de l’économie marocaine. L’OCP occupe une place
particulière dans l’histoire industrielle du Maroc . Le Groupe est le
premier exportateur de minerai au monde, leader sur le marché de
l’acide phosphorique et acteur majeur dans les engrais solides. C’est
qu’en 2008 que l’Office a été transformé en une Société Anonyme
(OCP SA).
OCP trouve, depuis sa création, les ressources de sa croissance
continue et de son leadership dans sa stratégie industrielle. Celle-ci
est rythmée par une montée en puissance régulière de l'outil de
production, par une politique ambitieuse de partenariats durables
et servie par une politique financière efficace.
Mostafa Terrab est à la tête du Groupe. L’OCP compte près de
20.000 collaborateurs qui sont implantés principalement au Maroc
sur 4 sites miniers et 2 complexes chimiques, ainsi que sur d’autres
sites internationaux. L’Office détient plusieurs filiales et joint-
ventures à l’intérieur et à l’extérieur du Maroc. En 2014, son chiffre
d’affaires (CA) s’élevait à 41,4 milliards de dirhams.

5|Page
Dates clés:
•Création de l'Office Chérifien des Phosphates
1920

• Début de l'extraction souterraine du phosphate dans la zone de Khouribga.


1921

• Début de l'extraction souterraine du phosphate dans la zone de Youssoufia.


1932

• Extension de l'extraction à ciel ouvert à Merah Lahrach.


1965

• Lancement du 1er centre de Recherche & Développement d'OCP, le Cerphos.


1976

• Lancement de la plateforme de Forf Lasfar.


1984

• Mise en marche de l'usine lavage-flottation à Khouribga.


2000

• OCP devient une Société Anonyme.


2008

• Partenariat avec Jacobs Engineering Inc.


2010

• Projet Slurry Pipeline sur l'axe Khouribga-Jorf Lasfar sur une longueur de 235 km.
2014

6|Page
Activités de l’OCP :
Extraction
C’est une opération qui se fait soit en découverte, soit au souterrain. Elle consiste à extraire le
phosphate des gisements, des endroits où il se trouve en couche plus au moins à une certaine
profondeur du sol.
Traitement
Le phosphate après extraction n’est pas pur et contient généralement d’autres éléments. Il faut
donc lui faire subir un traitement en vue d’améliorer sa teneur en phosphate pur, et cela en deux
étapes :
Lavage :
Dans cette étape, on mélange le phosphate, dans un malaxeur, avec de l’eau afin de le séparer
des argiles.
Séchage :
Il est dans des fours rotatifs cylindriques. La température du four est assurée par le gaz de
combustion du fuel, provoquant ainsi une diminution de l’humidité de 14% à environ 2-3% pour
faciliter le transport
Transport:
Le phosphate est extrait aux centres de Khouribga et Youssoufiya, donc il faut donc le
transporter par train jusqu’aux ports les plus proches : Casablanca et Safi, ou par le Pipeline vers
Jorf Lasfar.
Vente :
Le phosphate est vendu, selon les demandes des clients (France, Allemagne, Espagne,
Angleterre, Chine, Japon), soit brut, soit après traitement et sa transformation en engrais, acide
phosphorique ou acide sulfurique aux industries chimiques.

7|Page
Direction de Khouribga :
Organisme OIK :
Sidi Chenane
Eau, Sotreg
Daoui
Ressources
électricité et
Humaines
télécommunic Site Khouribga Lahlalsa
ation Gestion des flux &
planification
Beni Idir
Approvisionn Génie Civil et MEA
ement et Support
préservation
contrôle de Moyens Géneraux
matériel Moyens patrimoine
Développement
Géneraux durable

Pipeline et Logistique

Laboratoire Laboratoire
qualité et qualité et
sécurité sécurité

Services OCP-kH
Les moyens généraux du site de Khouribga(OIK/G)
Les composantes des moyens généraux de l'OCP Khouribga
Eau.Electricité;Telecommuni

Ateliers centraux Et Garage

Génie civil et Préservation du

Réseau Electrique Etude CONTROLE


Et Prépation
patrimoine

Travaux
cations

Eau Et STEP Travaux Et


Confections ETUDE ET
CONTROLE
Telecommunications Garage
Laboratoire,Qualité,Securité
CONTROLE du Materiel
Approvisionnement Et

Approvisionnmment Laboratoire des


Bandes et Lubrifiants

Controle du materiel Qualité et securité

Gestion du stock Projet d’amélioration

8|Page
Organisme OIK/G/P :Service Génie Civil :
Le service Génie Civil, au site de Khouribga, est composé principalement de trois services, qui sont : le service études,
le service contrôle et le service travaux. L’ensemble de ses services s’occupe de l’étude, la réalisation et la surveillance de
tous les projets Génie Civil et les ouvrages d’art concernant l’OCP.

Bureau
d'études :
OIK/G/P/E

Service Génie
Civil :
OIK/G/P

Bureau de Surveillance
contrôles : travaux :
OIK/G/P/E OIK/G/P/T

Figure 5 : Organigramme du service Génie Civil

Organisme OIK/G/P/E : Bureau d’études


Le bureau d’études est chargé de l’élaboration des plans suivants :

– Plans directeurs
– Plans de bâtiment
– Plans de charpente métallique
– Plans de routes
– Plans de ponts
– Plans de réseau d’assainissement
– Plans d’adduction en eau potable
Ces plans sont réalisés par les deux logiciels de dessin : AutoCAD et COVADIS, et ils sont à la base de tous les ouvrages de Génie
Civil de l’OCP.

AutoCAD : logiciel de dessin assisté par ordinateur (DAO) le plus répandu dans le monde, constitue un outil très
efficace pour la

création et la modification des plans cités ci-dessus.

COVADIS : logiciel de topographie et de terrassement Il permet de traiter un projet d'infrastructure de sa phase


initiale à sa phase

finale.

Le travail du bureau d’études commence suite à une demande d’un service donné qui, par un écrit ou un bon de travaux, envoie
une description sommaire du projet. Après une réunion qui se tient entre le bureau d’études, le topographe et le service
demandeur pour mieux cerner les besoins, les techniciens élaborent les plans via la prospection du site afin d’effectuer les levés sur
place et les mesures nécessaires. Ceci permet d’évaluer les contraintes du site et la possibilité de la réalisation du projet.

Enfin vient l’étape de la réalisation des plans du projet

NB : dans le cas d’un projet d’aménagement, les techniciens procèdent à la prise des mesures pour la réalisation du plan état des
lieux. Les responsables visualisent ce plan pour valider ou bien mener des modifications éventuelles.

Le travail passe après au service du contrôle technique pour l’étude financière du projet, l’élaboration du cahier de charge et la
réalisation9 des
| P devis
a g eestimatifs et descriptifs.
Organisme OIK/G/P/E : Contrôle technique

En se basant sur les plans fournis par le bureau d’études, le service de contrôle technique s’occupe principalement de
l’établissement du descriptif technique à travers les éléments suivants :

➢ Devis descriptif : décrit les différents travaux à effectuer pour la réalisation du projet.
➢ Devis quantitatif : est le résultat du calcul de l’avant métré qui est une opération qui Consiste à
calculer les quantités de matière nécessaire pour la réalisation du projet à parti des plans
fournis par le bureau d’études.
➢ Devis estimatif : détermine un montant estimatif pour la réalisation globale du projet en se
basant sur les prix unitaires actualisés.

Le descriptif est ensuite envoyé au service demandeur (SD) pour la vérification de sa demande et l’établissement de la DPM,
qui est retournée au service de contrôle technique pour contrôle et avis sur le descriptif définitif.

Le SD envoie aussi une DPM à l’IDK/GP qui lance un appel d’offre restreint aux entreprises. Ces dernières doivent répondre
en signalant le délai et le coût de réalisation et en cas de validation de l’appel d’offre, elle doit faire appel à un bureau d’étude
agrée pour la validation du plan et l’établissement d’un plan d’exécution avec note de calcul.

Organisme OIK/G/P/T : Surveillance travaux


La section surveillance des travaux, est une section qui joue un rôle très important à l’intérieur du service IDK/GP, son
activité s’étend aux travaux de construction directement liés aux installations industrielles ou à caractère social. Elle
contrôle les travaux en cours d’exécution conformément aux cahiers des charges techniques.

Une fois le dossier technique (plans directeurs, plans d’exécution, pièces écrites ainsi que l’ordre de service) est
complet, la section surveillance des travaux ouvre un dossier pour l’affaire concernée, en vue de poursuivre son activité qui
est principalement la vérification des plans, des pièces écrites et bonne exécution des travaux.

Après avoir sélectionné l’entreprise le moins disant et la signature de l’OS (ordre du service), le chef du projet du service
demandeur livre le dossier concernant la réalisation des travaux à la surveillance des travaux. Le surveillant des travaux,
disposant du dossier comme support, effectue des visites quotidiennes.

Au cours de chaque visite, le surveillant des travaux doit enregistrer les observations et les anomalies et précise l’état
d’avancement des travaux. Le surveillant des travaux établit les attachements et les décompte et veille au contrôle des
matériaux de construction et de l’état du sol

via des essais réalisés par un laboratoire agrée.

Une fois le projet terminé, le surveillant des travaux doit rendre compte de l’état des travaux pour la réception
provisoire suite à laquelle on retient 10% du montant global, pour des risques comme l’affaissement et les problèmes de
l’étanchéité.

10 | P a g e
Processus d’Elaboration d’un Projet Génie Civil :
Phases d’un projet Génie Civil

8.Livraison de
1.Avant l’ouvrage
Projet

4.Concours
7.Travaux
d’architecture

Phase de Phase de
planification Réalisation
2.Etude de 3.Definition
faisabilité de projet
5.Élaboration
6.Appels
des plans et
d’offres
devis

9.Exploitation
du projet /
Entretien ….

Phase
d’exploitation

Document pour travaux :

Ordre de mission Procet verbal

11 | P a g e
Intervenants dans un projet:
Le maitre d’ouvrage:
Qu’il soit public ou privé, c’est la personne physique ou morale pour le compte de qui les
travaux et les ouvrages sont exécutés : particulier, promoteur, constructeur, état, collectivité,
administration.
Son rôle est de :
• Etablir précisément ces besoins de construction.
• Organiser toutes les opérations d’investissement.
• Choisir le maitre d’oeuvre et le BET.
• Assurer le suivi et le contrôle des travaux.
• Financer les travaux réalisés.
La maitrise d’œuvre:
Désignée par le maitre d’ouvrages est composée de l’architecte, du BET et du bureau de
contrôle. Elle est chargée de la direction et du contrôle de la conformité des ouvrages et est
seule qualifié pour interpréter les plans, devis et prescriptions des pièces contractuelles.
L’architecte
Il traduit le programme du maitre d’ouvrage en une conception représentée par un jeu de
plans. Ce dernier se compose d’un APS (avant-projet sommaire), un APD (avant-projet définitif),
et un projet d’exécution.
Le bureau de contrôle
Organisme choisi et rémunéré par le maitre d’ouvrage qui prend en charge le projet pour
assurer la sécurité des biens et des personnes.
Son rôle est de :
– Garantir sur le plan technique la bonne exécution.
– Assurer le contrôle des travaux (métrés, réception de ferraillage, …) pendant
leur réalisation.
– Effectuer tous les essais et les mesures de contrôles.
– Rédiger les procès-verbaux correspondant.

12 | P a g e
Le Bureau d’Etudes Technique:
Charger d’étudier sur le plan technique le projet du maitre d’ouvrage afin de garantir la
résistance mécanique et la stabilité des ouvrages ainsi que le bon fonctionnement des
équipements techniques. Son rôle est de :
– Rédiger les rapports d’études techniques (géotechnique, acoustique,
hydraulique, …).

– Etablir toutes les notes de calculs nécessaires au dimensionnement des


ouvrages.
– Dessiner tous les plans d’exécution des ouvrages accompagnés de leurs
instructions techniques éventuelles, définissant sans ambiguïté les travaux des
divers corps du projet.
L’entreprise:
Elle est tenue de se conformer strictement aux ordres de la maitrise d’oeuvre. Son rôle est de :
– Prévoir et organiser, à partir d’un dossier technique, les différents outils et
moyens permettant l’exécution des travaux dans les meilleures conditions de
délais et de coûts.
– Assurer la responsabilité technique, administrative et budgétaire du chantier
jusqu’à la garantie du parfait achèvement des travaux.
– Assurer la coordination entre les activités des différents partenaires.
Le laboratoire géotechnique
Il a pour rôle principal objet les études du sous-sol pour la construction d’ouvrages et
notamment la définition des fondations. Il traite également les phénomènes de mouvements
de sol (glissement, affaissement et autres), de déformation (tassements sous charges) et
résistance mécanique.

13 | P a g e
:

Plans du Projet:

Information du Projet :
Il s’agit de la construction d’un convoyeur à bande et d’une station de criblage du phosphate
à proximité de la région Mlikat au profit de l’OCP SA par GQII et Acas ,lors du décharge des
masses du phosphate par les camions I90T ,on les transporte via les convoyeurs à bande. La
durée prévisionnelle de ce projet est estimée de 9 mois..

Entreprise
GQII/ACAS

LABO Maitre BET


LABO d’ouvrag
BCET
CONTROL e

BC:
TECNITAS

Photo du chantier Les intervenants du projet

14 | P a g e
Consistance des Travaux:

Les entreprises ACAS et GQII ont pour charge :


• Etude technique Méthodes et suivi
✓ Géotechnique du sol.
✓ Génie Civil (Portance des fondations:Poids statique et dynamique du sol).
✓ Etude de Charpente Métallique
✓ Etude Géotechnique du Gabionnage d’empêchement
✓ Expertise en construction métallique : Constuction métallique la trémie de décharge du
phosphate)
• Installation du chantier
• Travaux Topographiques Et génie civil :
✓ Traçage des limtes et des niveaux de terrassement par le géomètre topographe
✓ Terrassement
✓ Gros Béton (Fondations).
✓ Ferraillage des fondations.
✓ Coffrrage des semelles.
✓ Elevation des poteaux d’appui.
✓ L’installation de la structure supportant la trémie de réception et de l’extracteur sous trémie.
✓ Construction du gabionnage d’élévation
✓ Travaux de charpente métallique.

Au niveau de ce projet, ainsi que l’ensemble des projets suivis par le service surveillance travaux, je n’ai
pas pu assister à toutes les phases des travaux. Mais grâce aux techniciens spécialisés et les ingénieurs, j’ai
appris des informations sur l’ensemble des phases.

Phases d’Etude
La première tâche de l’entreprise est de fournir une étude géotechnique afin de déterminer la
nature et la portance su sol support, les tassements admissibles, les niveaux d’assise des
fondations,
les types de fondations préconisés ainsi que la détermination de la stabilité des talus,…
Sur la base de cette étude géotechnique, l’entreprise est chargée d’établir les études techniques
avec remise de notes de calcul et plans d’exécution d’ensemble . et de détails relatifs aux:

✓ Charpente métallique(Chambre de criblage)


✓ Béton Arme (Fondations de support du convoyeur )
Les études techniques, avec plans d’exécution, schémas et notes de calcul, sont réalisés par
le BET afin de donner les informations sur les dimensions à utiliser pour chaque élément de la

15 | P a g e
structure, la nature du béton à utiliser, information sur l’assemblage de la charpente, la nature
du métal et toutes les informations concernent la construction et le déroulement des travaux.
Le maître d’ouvrage (OCP), et plus précisément le service surveillance travaux, se réserve le
droit d’exiger l’élaboration des métrés prévisionnels d’achèvement des travaux et leur mise à sa
disposition autant de fois que nécessaires.
Ainsi, l’entreprise est appelée à définir les modes de réalisations des travaux avant le
commencement des travaux d’exécution. Cela donne la possibilité aux surveillant de faire des
sorties au chantier afin de veiller à la conformité et le respect du descriptif technique.

❖ L’entrepreneur a pour charge :


➢ Le transport du personnel et des matériaux.
➢ Installations du chantier, Magasin du stockage et vestiaires du personnel
➢ Respect par son personnel des règles d’hygiène et de sécurité en vigueur en
désignant un responsable HSE qui veille a:
Port des EPI.
Sur la conformité des moyens de transport de son personnel vis-à-vis des règles de
sécurité et d’hygiène.
Au respect des standards et procédure HSE en vigueurs par son personnel et tout
intervenant sur chantier
➢ Mise en place d’un panneau de chantier de dimensions 3x4 m (désignation du
marché, noms du maitre d’ouvrage, nom et qualités de l’entreprise, délais,
coûts,).
➢ Désignation nominativement de la personne habilitée à signer les attachements
et à prendre les décisions concernant le suivi des travaux.

Installation du chantier Bulldozer Camions malaxeurs et pompe à béton

16 | P a g e
Les EPI utilisés dans le chantier :

Le port des équipements de protection individuelle est obligatoire pour toute personne au chantier :
Casque, Chaussures, Gilet, Ceinture (Cas des travaux en hauteur, Gants (Protection contre des
substances toxiques :Colles ,Adjuvant ….)

Gros Oeuvres:
1. Terrassement
Le terrassement est le travail consistant à déplacer des quantités
importantes de matériaux (sols, roches, sous-produits,…) dans divers buts. Le
remaniement des terrains naturels entraîne une modification généralement
définitive de la topographie et du paysage, en créant des ouvrages en terre
soit en remblai soit en déblai.
– Le traçage des limites des fondations selon les plans d’exécution « Bon
pour exécution » à partir des axes reportés sur les chaises.
– Excavation à l'aide du niveau lazer, le râteau, la minipelle , la pelle
rétro et deux camions pour l'évacuation des matériaux à la décharge.
– Le fond de fouille des massifs atteint doit correspondre à l’assise
décrite dans le rapport géotechnique.
– Nettoyage du fond de fouilles par la main d'oeuvre en utilisant les
outils courants.
– Intervention du laboratoire pour la réception des fonds de fouilles, un
PV de réception des fonds de fouille est signé par l’entreprise et le
laboratoire

17 | P a g e
Béton de Propreté:
Le béton de propreté est un béton maigre (béton faiblement dosé en ciment). Il est étalé
sur le sol ou en fond de fouilles - ou fond de coffre - afin de créer une surface de travail
plane et non terreuse. Il protège le sol des intempéries et permet de travailler « au propre »
d'où son nom. Le béton de propreté va également permettre d’isoler les armatures
potentiellement présentes près de la surface inférieure des fondations afin d’éviter le
phénomène de rouille, il est donc essentiel pour garantir la pérennité de l’ouvrage ,le béton
est coulé sur des épaisseurs ne dépassant pas 5 à 10 cm.

Réalisation :
On bêche le sol. C'est ce qu'on appelle les fouilles. La profondeur de la travée est définie selon la mise hors gel des fondations.
Cette travée est baptisée la semelle de fondation. On y coule du béton de propreté afin de poursuivre les travaux de fondation.

Dosage :
✓ 910 kg de sable.

✓ 1360 kg de gravier.

✓ 150 kg de ciment.

Gros Béton et Fondations du convoyeur :


1 .Gros Béton:
Le gros béton est exécuté en béton dosé à 300 kg de ciment CPJ 45, coulé en pleine
fouille. Les dimensions et épaisseurs suivant les plans du bureau d’études de béton
armé.

Le gros béton est dosé aussi à environ et sert pour rattraper le bon sol (cas du bon
sol profond) ,et empêche la flexion des fus poteaux donc sa hauteur dépend de la
profondeur du bon sol.

2 Fondations
NB: .Une en Béton Armé
option alternative : a la construction d’une double longrine pour
consiste
rattraper le bon sol
Les fondations sert comme support du poids du convoyeur et permettent de supporter le poids
statique et dynamique de la bande, on distingue trois types de fondations superficielle ,
profonde , pieux … Le plan du ferraillage et des semelles a également prix en compte la charge
dynamique du convoyeur a savoir la tension du câble de transmission le vent ,ces facteurs
imposent le renforcement des fondations. L'opération passe par les étapes suivantes:

➢ Implantation des cales a béton


➢ Pose du ferraillage de la semelles établi sur le plan et élévation des
poteaux
➢ Coffrage de la semelle en respectant d'enrobage (2cm )
➢ Décoffrage

18 | P a g e
Gros Béton et Fondations du convoyeurs :
3.Poteaux :
On procède au coffrage des poteaux(1m->3m) , puis on effectue l’ancrage du convoyeur.

Bbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbb

4.Chambre de Criblage:
LA CHARPENTE METALLIQUE :

Un ouvrage composé de pièces de métal


assemblées entre elles pour constituer l’ossature
d’une construction ..Entrent également dans le
domaine de la charpente les dispositifs
accessoires et provisoires, comme les étayages,
les échafaudages et les coffrages, ainsi que les
éléments fixes porteurs.

Matériaux :
Les aciers utilisés et les tolérances sur les dimensions seront conformes aux normes en vigueur et en particulier : aux normes
NFA 35-501.Les matériaux présentent une bonne soudabilité pour les joints soudés soient exempts de défauts préjudiciables et
possédant les propriétés du métal de base lui-même.

LES ACIERS DE CONSTRUCTION:

•L’acier E24(A 42): sa limite inférieure d’élasticité est égale24 kgf/mm2

•L’acier E26(A 42): sa limite inférieure d’élasticité est égale26 kgf/mm2

•L’acier E30(A 47): sa limite inférieure d’élasticité est égale30-36 kgf/mm2

19 | P a g e
Travaux de Charpente Métallique:
Préparation, découpage et perçage :
Les pièces ne doivent en aucun cas travaillés à une température inférieure à 5 °C.
➢ Les pièces forgées sont travaillées au rouge cerise, on évitera de les brûler ou de
les façonner au rouge sombre.
➢ Le pliage est effectué à la plieuse à tablier ou à la presse, mais en aucun cas par
percussion.

Presse Plieuse a tablier Tronçonneuse circulaire


➢ Les tranches des plats et tôles cisaillées, d’épaisseur inférieure à 18 mm, peuvent rester brutes, à
condition de ne présenter, ni bavure, ni déchirure, ni reprise, ni manque de matière. Les profilés sont, de
préférence, découpés à la tronçonneuse circulaire ou à la cisaille.

Dimensionnement de la charpente:
❖ Le dimensionnement de la charpente métallique à pris en compte la vibration aigue de la chambre lors du criblage
(Similaire à l’étude parasismique).

❖ La charpente métallique est ancrée aux fondations grâce a une clé liée à une tige d’ancrage :

Assemblages Chambre de criblage Plan de la charpente

20 | P a g e
Quelques engins utilisés pour le terrassement :

Chargeur Pelleteuse

Décapeuse Pelle mécanique

Visite du chantier:
La visite s’est tenue le 19 juillet 2019 avec M. EL GHALI Malki Alaoui. Pendant cette visite, nous avons assisté au
coulage de béton pendant le coffrage des fus poteaux, et ainsi la pose du gros béton dans plusieurs points du trace
du convoyeur.

Le coffrage est un dispositif en bois ou en métal, le plus souvent provisoire, dans lequel le béton frais sera coulé
et maintenu sous la forme désirée jusqu’à son durcissement. Le coffrage est donc un passage obligé pour toutes
les constructions en béton. Le coffrage est utilisé pour faire les fondations, les colonnes, les voiles et les parois.

Dans le cadre d’une visite postérieure avec Mr Abdelali le 24 Juillet 2019 ,j’ai pu assiste a la construction d’une
station de déchargement du phosphate sur le convoyeur . Dans cette seconde on a vérifié :

La qualité de fabrication des cages de gabions. Les dimensions de mur de Le nombre des pièces de la charpente métallique
soutènement à l’aide d’un distomètre. et la compatibilité avec les plans du B.E.T.

21 | P a g e
Présentation du projet:
• Ce projet est suivi par Mr Y.Serhane ,et représente ma première visite du chantier .. Il s’agit des travaux parking et voirie
liant les blocks administratifs au site de Khouribga. Durant ma visite au chantier le 04/07/2019 ,j’ai assisté à la dernière
étape consistant à la pose des enrobés à chaud.

Entreprise
Générale
Routière

LABO Maitre
d’ouvrag BET
LABO e BCET
CONTROL
OCP SA

BC:
TECNITAS

Photo du chantier Intervenants au projet

Géneralités:
Routes :

Une route est au sens littéral une voie terrestre aménagée pour permettre la circulation des véhicules à roues.

Topographie routière :

La topographie est une phase indispensable des études routières, elle est basée sur des opérations de mesure, de
calcul et de dessin afin de reproduire sur le papier des détails du terrain. Dans le domaine routier, la topographie
constitue la phase importante de l’étude technique des tracés et doit reproduire aussi fidèlement que possible la
bande du terrain ou se développe le tracé projeté et ses variantes et doit tenir compte des exigences de la
construction des projets routiers et principalement l’aspect géométrique des tracés routiers.

22 | P a g e
Critères de base :

Les critères de base qui guident pour le choix des caractéristiques technique sont :

➢ La fonction de la route (la classification).


➢ Le trafic.
➢ L’environnement de la route (topo, géologie,…)
Ces données sont fondamentales pour fixer en particulier les caractéristiques du tracé en plan (TP), profil en long
(PL) ainsi que celles des ouvrages d’art (OA).

Catégories des routes et trafic :

Terminologie Routière:
i. Tracé en plan :

Ø Rayons de courbure en plan.

ii. Profil en long :

❑ Déclivités maximales.
❑ Rayons de raccordement saillant et rentrant.
Exemple d’un tracé

iii. Profil en travers :

Largeur de la chaussée, largeur de la plate-forme, pente des talus

iv. Ouvrages d’assainissement et dispositifs de drainage

Buses, dalot, radiers, OA,…


Types de profiles

23 | P a g e
L'accotement:

la partie de la plate-forme aménagée entre la chaussée et le talus ou le fossé

PLATE FORME

C’est la surface de la route qui comprend la ou les chaussées, les accotements et, éventuellement les terres pleines.

Terre pleine centrale

C’est la partie centrale de la plate forme d’une chaussée à deux sens de circulation séparés. Il s’étend entre les limites
intérieures des deux chaussées

FOSSE

Ce sont les excavations revêtues ou non aménagées de part et d’autre de la plate-forme et le long de la route en vue de
l’écoulement des eaux de ruissellement et de drainage

Emprise:

C’est la surface de terrain juridiquement affectée à la route et ses annexes

Talus:

Partie de route comprise entre l'accotement et le fossé extérieur. On distingue les talus de remblais et les talus de déblais .

Couches d’une chaussée

les phases d’études d’un projet routier Et Critères :


•Reconnaissance du terrain afin d’établir :
•Le dessein sommaire du projet avec l’indication des pentes et rampes principales, hauteurs des principaux déblais.
E1 •L’indication des ouvrages nécessaires et leur importance
•Profil en long de la solution de base préconisée
La comparaison des divers profils en long permet la mise au point de base établi en général à 10/5 000 pour les distances et 1/500 pour
E2 les hauteurs

•Avant-projet sommaire (A.P.S.)


E3

•Avant projet détaillé (A.P.D.)


E4

•Projet d’exécution
E5

24 | P a g e
Visite du chantier et essais du laboratoire :
Pendant notre viste du chantier j’ai pu assister a la pose des enrobes avant de finaliser les travaux, pendant cette
opération on a du contrôler la température des enrobés avant le coulage , et veuiller sur le bon compactage de la
chaussée Enfin on a assisté aux essais effectués par le laboratoires :

• Definition des Enrobés

Un enrobé est un mélange de graviers, de sable et de liant hydrocarboné (type goudron ou bitume) appliqué en
une ou plusieurs couches pour constituer la chaussée des routes, la piste des aéroports et d'autres zones de
circulation.

Les enrobés bitumineux, aussi appelés béton bitumineux, sont constitués de granulats concassés de taille
inférieure à 10 mm (5 mm pour les enrobés fins), d’environ 6% de bitume et d’environ 8% de fillers.

1-Premier essai : Vérification de la température dans les camions et après passage du finisseur.

2-deuxiéme essai : essai de Carottage pour vérifier l’épaisseur de l’enrobé

• Essais relatifs aux Chaussées:

Essai Duriez à chaud:

L’essai Duriez s’applique au mélange hydrocarboné à chaud (les enrobés). Il a pour but de déterminer pour une
température et un compactage donné la teneur à l’eau d’un mélange hydrocarboné à chaud à partir du rapport de
résistance à la compression avec et sans immersion des éprouvettes.

Le mélange hydrocarboné est compacté dans un moule cylindrique par une pression statique à double effet. Une
partie des éprouvettes est conservée sans immersion à température (18 °C) et hygrométrie contrôlée, l'autre
partie est conservée immergée. Chaque groupe d'éprouvettes est écrasé en compression simple, une éprouvette
est destinée à la mesure de la masse volumique hydrostatique pour calculer le pourcentage des vides. Le rapport
de la résistance après immersion à la résistance à sec donne la tenue à l'eau du mélange.

Essai Marshall

L'essai consiste à compacter des éprouvettes par damage selon un processus déterminé, puis à les soumettre à un
essai de compression. Il permet de déterminer la stabilité et le fluage de l'enrobé.

25 | P a g e
Quelques engins utilisés dans les travaux :

Chariot élévateur Groupe électrogène

Compacteur Vibreur

Finisseur Répondeuse

26 | P a g e
Projet 3 :Construction d’un radier réseau à la station d’Epuration a Khouribga

C’est une fondation en béton armé constituée d'une dalle pleine répartie sur l'emprise de l'ouvrage. Appelé
également radier général. L’objet de ce projet est de construire un ouvrage pour l’émission de réseau comme le
cas des poteaux cellulaire.
Le jour de notre visite du chantier était réservé au contrôle de l’étape du collage du béton, comme l’image le
montre ils ont déjà terminé les éléments de coffrage et ne reste que le béton pour finaliser le massif.

Entreprie
TELECO
MAROC

LABO Maitre
d’ouvrag BET
Assistance e ETASCOM
LABO
OCP SA

BC:
TECNITAS

Photo du chantier Intervenant du projet

Plan BA du Radier

Plan du radier Détails du ferraillage

27 | P a g e
Pendant la visite qu’on a effectué avec Mr Abdelkader Hami le 10 Juillet on a pu comparer le ferraillage réalise avec les exigences
du plan BA (Respects des types de fer, diamètres, types de cadre, Implantation des épingles, Qualité des chaises) en utilisant les
connaissances de base en plan d’armature qu’on a acquis grâce à Mme Gleitz au cours du dessin de bâtiment.

Eléments d’Armature

Etapes du Travail:
➢ Le Béton est formulé et preparé à la centrale à béton de Menara Prefa, puis transporté
dans un camion vers le site du projet .

➢ Avant le collage du béton il faut tout d’abord faire des essais sur le béton pour vérifier les
normes imposées dans les cahiers de charges.

Etapes du Travail:
➢ Le Béton est formulé et preparé à la centrale à béton de Menara Prefa, puis transporté dans un camion vers le site du
projet .

➢ Avant le collage du béton il faut tout d’abord faire des essais sur le béton pour vérifier les normes imposées dans les
cahiers de charges.

Définition Béton :
Le béton est un assemblage de matériaux de nature généralement minérale. Il est un mélange de granulats, de sable et
d’une pâte de ciment avec de l’eau, avec éventuellement d’additions d’adjuvants minérales.

Essais sur le Béton Frais


• Affaissement au cône d’Abrams
L’essai d’affaissement au cône d’Abrams permet de déterminer la consistance du béton sous l’effet de son propre poids. Il
consiste à mesurer la hauteur d’affaissement d’un volume tronconique de béton frais.

Le béton frais est compacté dans un moule en forme de tronc. Lorsque le cône est soulevé, l'affaissement du béton permet de
mesurer sa consistance. Cet essai d'affaissement est valable pour un granulat de diamètre maximum inférieur à 40 mm et est
valable dans la plage de 10 à 40 mm d’affaissement. En dehors de ces valeurs, d'autres essais mesurant la consistance du béton
peuvent être réalisés.

28 | P a g e
❑ Humidifier le moule et le plateau de base, puis placer le moule sur le plateau/la surface de base horizontal(e).

❑ Remplir le moule en trois couches, chacune correspondant approximativement, après serrage, au tiers de la
hauteur du moule. Piquer chaque couche 25 fois avec la tige de piquage. Répartir les coups uniformément sur
la section de chaque couche.

❑ Si lors du piquage de la couche supérieure apparaît un manque de béton dessous du bord supérieur, ajouter
du béton pour avoir toujours un excès.

❑ Enlever le béton qui s'est écoulé sur le plateau/la surface de base. Démouler le béton en soulevant
verticalement le moule avec précaution.

❑ L'enlèvement du moule doit se faire en 5 s à 10 s, par une remontée verticale régulière sans imprimer au béton
un mouvement latéral ou de torsion.

❑ L'ensemble des opérations, depuis le début jusqu'à l'enlèvement du moule, doit être réalisé sans interruption et
terminé en moins de 150 s.

❑ Immédiatement après avoir retiré le moule, mesurer l'affaissement (h) en déterminant la différence entre la
hauteur du moule et le point le plus haut du corps d’épreuve affaissé.

Interprétation de l’essai :

✓ Sur chantier on a trouvé h=120mm ➔ consistance très plastique (TP).

29 | P a g e
Essais sur le Béton Durci
Le but de l’essai est de définir les valeurs de la résistance à la compression du béton (l’âge de 7 jours et de 28 jours). Au bout de 7
jours, la résistance mécanique du béton atteint théoriquement 75% de la résistance finale. Au bout de 28 jours, la résistance est
équivalente 80% de la résistance finale. C’est la valeur prise comme référence dans les calculs de résistance et de déformation. Elle
est notée fc28.

Après avoir confirmé la validité du premier essai la tâche de l’entreprise commence.

• Rôles et avantages de la vibration du béton

La fonction principale de la vibration de béton est de favoriser l’arrangement et l’agencement des grains constituant le béton. Elle
a un double rôle. La vibration de béton permet de :

✓ Remplir des moules et enrober des armatures (elle se met donc facilement en place et engendre l’homogénéité
du béton).

✓ Favoriser le serrage pour obtenir une plus forte compacité du béton.

Vibreur

30 | P a g e
Projet 4 :Travaux d’un plancher Etanche d’un Cafeteria au centre de formation industrielle OCP

Présentation du projet:
Ce projet est suivi par Mr Alaoui ,une visite du chantier s’est tenu le 20 Juillet , il s’agit d’un projet de construction d’un cafeteria au
centre de formation industrielle .. Cet équipement est mis à la disposition des cadres du centre ainsi qu’au visiteurs et
collaborateurs de l’OCP .

Pendant mes deux visites au chantier j’ai pu assister au travaux du plancher haut de Rez de chaussée ainsi qu’au travaux
d’étancheité thermique et acoustique de la construction ..

Entrepris
e
XBTP

LABO
Maitre BET
LABO
d’ouvra
CONTRO BCET
ge
L

BC:
TECNITAS

Planchers:

• Definition :
Le plancher est une aire plane horizontale séparant deux niveaux d’une construction et est
capable de supporter des charges (plancher sur vide sanitaire, planchers intermédiaires,
plancher de toiture terrasse).partie portante : est constituée par des poutres en B.A. ou en
béton précontraint, des poutrelles métalliques, des solives en bois, des dalles en béton armé
pleines ou nervurées. La partie portante doit résister aux charges transmises par le poids
propre (de l’élément porteur lui même, du revêtement et du plafond); les surcharges
d’exploitation qui sont fonction de l’utilisation qu’on va faire du bâtiment ; le poids des diverses
cloisons de séparation (dans le cas de bâtiment à usage d’habitation, on assimilera leur effet à
celui d’une charge supplémentaire d’environ 75kg /m²).

31 | P a g e
• Le revêtement : repose sur la partie portante : ce peut être du carrelage, parqué en bois, dallages divers,
revêtements synthétiques. Il doit être adapté au type de la construction, il doit garantir essentiellement une
isolation acoustique et thermique satisfaisante, tout en présentant un aspect esthétique.

• Le plafond : est réalisé sous l’élément porteur, c’est un enduit de plâtre, ce peut être des plâtres préfabriqués en
matériaux de tous genres. Il contribue à l’amélioration de l’isolation qui peut être obtenue tout en obéissant à
l’esthétique.

• Rôle:

o Résistance et stabilité (porteuse)


o Etanchéité et protection
o Isolation thermique et acoustique
o Fonction architecturale
o Fonctions techniques

Dans notre projet il s’agit d’un plancher a corps creux 20+4 (hourdis,poutrelles précontraites,Dalle de compression).

LES
PLANCHERS A
CORPS CREUX

LES
PLANCHERS EN
BETON ARME
(dalles)

Types
LES LES
PLANCHERS PLANCHERS A
ALVEOLES PREDALLES

LES
PLANCHERS
METALLIQUES

Mise en oeuvre:

Les poutrelles sont tout d'abord posées sur les porteurs. Leur bon écartement est assuré par la mise en place
d'entrevous à chaque extrémité. Ensuite, on pose des bastaings soutenus par des étais sous les poutrelles afin
de leur permettre de supporter la mise en oeuvre du hourdis.

Les files d'étais sont posées au 1/3 de la portée pour les poutrelles BA et au 2/5 pour les poutrelles BP. Puis,
on pose les autres entrevous, le treillis et on coule le hourdis.

La pose s’effectue à partir du plan fourni par le constructeur : Préconisations de certains constructeurs……

• pose d’une poutrelle d’extrémité,

• pose d’une seconde poutrelle d’entraxe 60 cm,

32 | P a g e
• pose des 2 entrevous d’extrémité de poutrelles

• coffrage « classique » des zones restantes et étude des zones particulières (trémies, renforts ponctuels,
balcons…)

• mise en place d’appuis particuliers (poutre noyée, poutre en retombée…),

• ferraillage de la table de compression avec treillis soudés

• coulage

Les étais resteront en place au moins 21 jours afin d’obtenir une résistance mini du béton.

Comme tout autre type de planchers , celui à corps creux a ses avantages et ses inconvénients, pourtant il
reste le plus souvent utilisé.

Travaux d’Etanchéité :

Afin de perfectionner notre dalle ,une étanchéité acoustique et thermique a été réalisé afin d’empêcher ,et la fuite
des eaux pluviaux et la diffusion de chaleur et du son ,pour cette raison l’entreprise a utilisé une isolation tri
couche après avoir coule initialement du bitumine dans les joints de la dalle afin d’assurer l’imperméabilité des
eaux et éviter la capillarisation des eaux éventuellement piégées à la dalle.

33 | P a g e
Visite :Construction d’un basin de secours dans la laverie Beni Amir

Présentation du projet:
Il s’agit d’un bassin de secours construit par la société STAM en faveur de l’OCP , afin de servir
comme réserve du bassin de la laverie MEA …Cet ouvrage q un role délicat surtout que le
transport des phosphates via la pipeline vers Eljorf LASFER A Eljadida à travers les conduites(235
km) exige des quatités importantes de l’eau . Malheureusement lors de ma seule visite avec Mr
Serhane le 25/07/2019, les grands travaux ont déja terminus . Donc j’ai fait juste une observation
du chantier et les composantes importantes .

Entreprise
STAM

Maitre
d’ouvrage

LABO BET
XLABO XBET

34 | P a g e
Plan d’Amenagement global:

Etanchéité d’un bassin de rétention:


Les dispositifs permettant d’assurer l’étanchéité des bassins et digues sont nombreux et plus ou moins complexes,
il s’agira donc simplement de fixer quelques recettes simples :

⇒ Le dispositif le plus économique à mettre en œuvre est la couche d’argile compactée (épaisseur minimale 0,50
m) dès lors que l’on dispose de matériaux à proximité. Si le sol en place se révèle satisfaisant, on prévoira un
compactage du fond de forme avant remise en place de la terre végétale.

⇒ Le système d’étanchéité à base d’une géomembrane de bentonite de sodium présente des avantages pour les
bassins paysagers et sont efficaces dès lors que le taux d’humidité du sol reste satisfaisant. Il faut pour cela
recouvrir d’une couche d’au moins 30 cm de terre végétale.

⇒ Les systèmes à base de membranes PEHD ou équivalent sont à réserver sauf exception aux ouvrages
strictement techniques sans mise en valeur paysagère.

35 | P a g e
Quelques élements hydrauliques et leurs fonctions :

Vanne:
Une vanne est un dispositif destiné à contrôler le débit d'un fluide liquide,
gazeux, pulvérulent ou multiphasique, en milieu libre ou en milieu fermé.
Ventouse dynamique:
La ventouse évacue l'air emprisonné et garanti ainsi la bonne performance
de débit des réseaux, par le fait que l'air ne fera pas une bulle rétrécissant le
diamètre de passage de l'eau. Les ventouses sont placées sur tous les points
hauts d'un réseau.
Les ventouses sont nécessaires pour permettre l'évacuation de l'air
emprisonné dans les conduites, mais aussi pour éviter la dépression des
conduites lors des incidents avec coupure réseau.

L’antibélier :
L'antibélier est un système destiné à amortir l'onde de choc provoquée par
la fermeture rapide d’un robinet ou d’une vanne. Cette onde de choc est
appelée coup de bélier.
Cet objet est souvent constitué d'un bocal étanche, connecté d'un côté au réseau,
là où l'on doit amortir les coups de bélier. À l'intérieur de ce bocal se trouve une
membrane en caoutchouc ou un piston séparant d'un côté le liquide et de l'autre
côté, un gaz ou de l'air sous pression ou un ressort.

Lorsqu'un coup de bélier s'enclenche, la surpression engendrée vient faire rentrer


le liquide dans l'antibélier, déformant la membrane. De ce fait, le coup de bélier se
trouve atténué sur le réseau se trouvant après l'antibélier.

Certains antibéliers ne comportent pas de membrane, ce qui pose un petit


problème car, le gaz se dissolvant dans le liquide, il perd au fil du temps son effet
amortisseur. Il faut donc, de temps en temps, réinjecter de l’air.

36 | P a g e
Visite :Pavage des Trottoires et Aménagement des Espaces Verts

Présentation du projet :

Il s’agit des travaux de pavage effectués par la société AJ , afin d’aménager un boulevard a l’entrée de
khouribga …Ce projet a été suivi par Mr Idrissi responsable des projets environnementaux au service de
Khouribga . Lors de ma seule visite avec Mr Alaoui le 22/07/2019 . J’ai assisté à l’avancement des travaux ainsi
qu’à une réunion qui a rassemblé le responsable de l’entreprise ; le géomètre topographe , et les responsables
de la province de khouribga et l’OCP.
Plan du projet:

Etapes de réalisation des pavés :


1. Délimitation du terrain:
Délimiter la zone à recouvrir de pavé en la matérialisant à l'aide de piquet de bois puis de blanc
de Meudon au sol.
2. Assise:
Ajouter une couche du tout venant (10cm)
Mettre une couche de béton de 5cm
3. Lit de sable:
Étalez une couche de 5 cm environ de sable sur toute la surface.
Égalisez le sable à l'aide d'une règle, vérifiez avec un niveau.

37 | P a g e
4. Pose des pavés:
Commencez la pose des pavés en laissant un joint d'environ 1 cm.
Vous pouvez vous aider de cales pour garder un espace régulier entre les joints.
Vérifiez avec la règle et le niveau que vos pavés sont bien alignés
5. Bordure:
Mettre des bordures pour caler vos pavés en périphérie.
6. Damage:
Étalez du sable sur vos pavés.
Utilisez une machine vibro-dameuse pour enfoncer légèrement vos pavés dans le sable et pour
égaliser la surface.
7. Joints:
Étalez du sable entre les joints, à refus, à l'aide d'un balai.
Arrosez pour tasser le sable et comblez s'il y a lieu pour avoir un joint qui affleure au niveau du
pavé.

38 | P a g e
Ce stage passé au sein de l’organisme OCP S.A, et plus précisément au sein de service

surveillance travaux du site de Khouribga, était bien réussi et mes objectifs ont été réalisés. A travers

cette première expérience professionnelle, je suis arrivé à me constituer une idée plus claire sur le
domaine du Génie Civil et de mettre en épreuves mes connaissances techniques.

De plus, ce que j’ai appris de cette expérience est l’importance du relationnel, ne jamais manquer

l’opportunité d’observer la façon d’interaction entre les différents intervenants du projet ainsi

qu’entre personnel de l’entreprise, chose qui aide à dresser une image claire sur le relationnel dans

une entreprise.

Le stage d’initiation professionnelle (SIP) est une opportunité précieuse. C’était mon premier pas

vers le monde professionnel, du fait que j’ai pu découvrir la hiérarchie du travail, les relations entre

les différents intervenants du projet, les différentes responsabilités d’un ingénieur Génie Civil ainsi

que les exigences du milieu professionnel.

En somme, le SIP m’a permet d’avoir une idée sur les qualités indispensables chez un ingénieur,

et par la suite une idée sur les compétences que nous, futurs ingénieurs, devrons développer en

parallèle de notre formation technique.

Fin rapport

39 | P a g e