Vous êtes sur la page 1sur 5

Axes pour l’étude de la nouvelles Aux Champs

La structure narrative
Le traitement du temps dans la nouvelle
Les temps du récit
Les paroles rapportées
Les registres de langue
Narrateur et point de vue
La structure narrative de la nouvelle
Le schéma narratif :
La situation initiale, l’élément perturbateur, les péripéties ou déroulement et la situation
finale ou retour à
l’équilibre
La composition du récit.
la situation initiale :
Description de la vie de deux familles paysannes : les Tuvache et les Vallin
l’élément perturbateur :
L’arrivée des d’Hubières : la rupture est marquée par l’adverbe « brusquement »
Péripéties :
La négociation et le départ de Jean
Résolution des péripéties : la vie après le départ de Jean
La situation finale :
Il n’y a pas de retour à l’équilibre. La scène finale est inattendue, c’est une chute.
le traitement du temps dans la nouvelle
Scène / ellipse temporelle/….
Relever /observer / commenter…
Combien de temps s’écoule de la ligne…… à ligne ….. ? Selon l’édition la négociation et le
départ de Jean
Combien de temps s’écoule de la ligne ….. à la ligne ….. ? La vie après le départ de Jean
Quand le narrateur utilise beaucoup de lignes pour raconter un moment court : il veut donc
insister sur ce
moment très important de l’histoire. C’est une scène : un moment très important de
l’histoire racontée en
détails par le narrateur.
Au contraire, le narrateur résume une vingtaine d’années en quelques lignes pour accélérer
le récit et ne
s’attarder que sur les moments importants. C’est une ellipse temporelle : le narrateur passe
sous silence ou ne
raconte pas en détails un long moment de l’histoire.
L’emploi des temps du récit : l’imparfait et le passé simple
Cours/ Observations/Relevés
L’imparfait : actions de second plan, sert à décrire le décor et les personnages.
http://avoscahiers.etudions.net/t164-tous-le-programme-de-francais-pour-le-tronc-commun-au-maroc
Le passé simple : actions de premier plan .Actions ponctuelles et successives.
Exercices
Conjugaison de l’imparfait et du passé simple
Emploi justifié des temps du récit.
Les registres de langue
Relever les marques de l’oral dans les dialogues
Élisions orales (effacements des sons non prononcés).
Fautes de grammaire.
Interjections.
Marques du patois normand (prononciation déformée, expressions ou tournures
incorrectes).
Mots familiers.
Noter les personnages concernés par ce registre, comparer avec les d’Hubières et conclure
Les familles paysannes …. ..Patois normand et le langage familier
Les d’Hubières…………… langage courant ou soutenu.
les paroles rapportées
Observations, relevés, transformations
Transformer des paroles rapportées au discours direct en paroles rapportées au discours
indirect
Noter les marques du discours rapporté.
Déduire les caractéristiques du discours direct et du discours indirect.
Le discours direct
Un verbe introducteur
Des indices typographiques (deux points, un tiret ou des guillemets).
Les pronoms personnels de la première et de la deuxième personne.
Intention du narrateur.
Les paroles prononcées par les personnages sont restituées avec exactitude, fidélité.
Lecteur témoin direct du dialogue
Le discours indirect
Paroles insérées dans le récit avec un verbe introducteur, une proposition subordonnée
complétive ou une
interrogative indirecte,
Des transformations (la troisième personne et les temps des verbes pour la concordance des
temps).
Intention du narrateur.
Mettre une distance entre celui qui parle et le lecteur.
Dans Aux Champs, le narrateur utilise surtout le discours direct, le dialogue, pour montrer
au lecteur la manière
de parler des personnages.
narrateur et point de vue
Le narrateur est-il un personnage de l’histoire ? Le narrateur est-il neutre, objectif ?
http://avoscahiers.etudions.net/t164-tous-le-programme-de-francais-pour-le-tronc-commun-au-maroc
Exprime-t-il son
opinion ?
Relever tous les mots qui désignent l’enfant ou les enfants de la ligne 1 à la ligne 57 et
classer les dans l’une des
catégories suivantes : vocabulaire neutre, vocabulaire péjoratif ou vocabulaire mélioratif.
Trouver la comparaison qui assimile les enfants à des animaux. Cette comparaison est –elle
neutre ?
Le narrateur désigne les enfants à travers des mots du langage familier : « mioches », «
moutard » et du
langage courant : « petits », « produits », « enfants ». Le nom « enfants » est neutre mais les
noms familiers
« mioches » et « moutard » peuvent être interprétés comme péjoratifs et les termes de «
petits » et de
« produits » sont péjoratifs car ils assimilent les enfants à des animaux ou à des objets.
La comparaison « comme des gardeurs d’oies assemblent leurs bêtes » n’est pas neutre mais
péjorative car elle
assimile les enfants à des animaux.
Le narrateur n’est pas un personnage de l’histoire, il est donc externe ou extérieur. Pourtant,
il n’est pas neutre,
même s’il n’exprime pas son opinion directement, le lecteur peut deviner qu’il se moque
des paysans à travers le
vocabulaire péjoratif.

Résumé de aux champs


biographie
Né le 5 août 1850 à Fécamp, Guy de Maupassant se familiarisat avec la campagne
normande, ses paysans, son patois et ses scènes typiques, qui devaient lui fournir un
inépuisable champ d'inspiration pour ses contes et ses nouvelles. A douze ans, il entra au
collège religieux d'Yvetot, et termina ses études secondaires au lycée de Rouen. En 1870, il
fut mobilisé lors de la guerre contre la Prusse et, après la défaite, commença une carrière
médiocre de fonctionnaire à Paris. Parallèlement, il se mit à écrire, sous l'influence de
Flaubert, ami d'enfance de sa mère.
En une douzaine d'années, il publia environ quinze recueils de contes et de nouvelles, six
romans et de très nombreux articles de journaux. Ses thèmes d'inspiration étaient variés : il
s'agissait aussi bien du monde rural de sa Normandie natale, que du monde des petits
bourgeois et des médiocres employés de bureaux.
Fêté, choyé dans les salons parisiens, grand amateur de femmes, romancier à succès,
Maupassant finit sa vie dans les souffrances de la maladie. Il sombra petit à petit dans un
délire hallucinatoire et la démence s'étant emparée de son esprit, il termina ses jours à

http://avoscahiers.etudions.net/t164-tous-le-programme-de-francais-pour-le-tronc-commun-au-maroc
la clinique du docteur Blanche, le 6 juillet 1893.
L'histoire : résume
Deux familles nombreuses de pauvres paysans normands; Les Vallin et Les Tuvache vivent
misérablement dans deux chaumières mitoyennes au pied d’une colline.
Mr et Mme D’Hubières, Un couple aristocrate ne peuvent pas avoir d'enfants. Ils expriment
le désir d'adopter le fils des Touvache moyennant une bonne somme d’argent . La mère
refuse. Mais, Les Vallin marchandent, acceptent et signent le contrat. L’affaire est conclue,
provoquant la rupture entre les familles. Le fils vendu se fait une situation et revient voir ses
parents biologiques après vingt ans.
Jalousie et sentiment d’injustice poussent Charlot à reprocher à ses parents de ne pas l’avoir
vendu et à les quitter pour toujours.
Les thèmes
Une nouvelle qui a pour cadre la campagne normande et comme thèmes l'argent, la
cupidité, et la jalousie. L'adoption peut paraitre légitime mais La proposition des
D'Hubiéres est plus qu'indécente. Qui a tort et qui pourrait avoir raison? Les D'Hubiéres,
Les Vallins, La mère Tuvache, ou son fils qui lui reproche de ne pas l'avoir vendu?
Pistes pour les exposés :
Recherche documentaire sur l'adoption / Le point de vue du légiste et l'image de l'enfant et
des parents adoptifs chez les marocains / le cadre géographique de la nouvelle: la
normandie, une recherche documentaire / .Profils: présenter des personnages de Maupassant
suites à des lectures parallèles.
Tronc commun Module II

Tronc commun
Module II
Lire une œuvre intégrale : la nouvelle réaliste
La ficelle de Guy de Maupassant, 1883
Aux champs, 1883
Compétences visées :
1) Étudier un genre littéraire, la nouvelle réaliste.
- Sa structure formelle ;
- Sa dimension socioculturelle ;
- Sa portée satirique ;
2) Rendre compte de la lecture d’un texte relativement long par une fiche de lecture.
3) Théâtralisation du récit.

Définition de la nouvelle
La nouvelle est un genre narratif qui est caractérisé par sa brièveté et par l’économie de ses
faits (actions) qui tournent autour d’une seule intrigue. Elle est également marquée par la
réduction de ses personnages. Mais elle est orientée vers sa conclusion qui constitue une chute.
Biographie de l’auteur de « la ficelle »
Guy de Maupassant (1850- 1893)
Dans son enfance, Maupassant se familiarisa avec les paysans de la Normandie (ancienne province
française). Plus tard, il décrira dans ses nombreuses nouvelles les traditions rustiques de la Normandie (de la
compagne).
Il a débuté une carrière de fonctionnaire à Paris, se mit à écrire sous la tutelle de Flaubert, un ami de la
famille qui lui servira de maitre et de père. C’est ainsi qu’il a écrit des nouvelles réalistes puis fantastiques. Il

http://avoscahiers.etudions.net/t164-tous-le-programme-de-francais-pour-le-tronc-commun-au-maroc
publia six romans et quinze contes et nouvelles ainsi que de nombreux articles.
Vers la fin de sa vie, il sombra dans la folie et mourut le 6 juillet 1893.
Parmi ses œuvres :
Une vie
Bel-Ami
Clair de lune
Le Horla
Aux champs
Le réalisme de Maupassant
« Le réaliste, s’il est un artiste, cherchera non pas à nous montrer la photocopie banale de la vie, mais à nous
en donner une vision plus complète, plus saisissante, plus probante que la réalité même…
Raconter tout serait impossible… Un choix s’impose donc, ce qui est une première atteinte à la théorie de
toute la vérité…
Faire vrai consiste donc à donner l’illusion complète du vrai, suivant la logique ordinaire des faits, et non à
le transcrire servilement dans le pèle- mêle de leur succession.
J’en conclus que les réalistes de talent devraient s’appeler plutôt des illusionnistes. »
Maupassant, préface de Jean et Pierre, 1887

La ficelle
C’est une nouvelle réaliste qui raconte l’histoire de Maitre Hauchecorne, un vieux paysan injustement accusé de
vol et qui meurt suite aux calomnies et aux soupçons.

http://avoscahiers.etudions.net/t164-tous-le-programme-de-francais-pour-le-tronc-commun-au-maroc