Vous êtes sur la page 1sur 5

Assurance épargne retraite - âge d'or

retraite
 | Imprimer | E-mail Une assurance épargne retraite AGE D'OR RETRAITE est avant tout un placement sûr et
performant à souscrire en vue de vous constituer un complément de revenus lors de votre retraite.
Les caractéristiques de votre assurance épargne
retraite Age d’or retraite :
Un placement sûr
- En souscrivant à une assurance épargne retraite AGE D'OR RETRAITE, vous bénéficiez de toute
l'expertise métier de Wafa Assurance, compagnie leader en Assurances VIE, ainsi que de la solidité
financière d'un organisme gestionnaire de renom.
- Avec une assurance épargne retraite AGE D'OR RETRAITE, vous êtes sûrs que votre plan de
retraite complémentaire se trouve entre de bonnes mains.

Un rendement élevé
La rémunération du contrat se fait par une revalorisation au taux garanti en vigueur dicté par la
réglementation, augmenté d’une participation aux bénéfices annuels sur les placements Wafa
Assurance. Ainsi, votre assurance épargne retraite AGE D'OR RETRAITE a servi un taux de
rendement net de 5,05 % au titre de l'exercice 2009.
Adossée à Attijariwafa bank, le premier groupe financier au Maghreb, Wafa Assurance vous fait
bénéficier des placements les plus rentables du marché.
Les atouts de votre assurance épargne retraite Age
d’or retraite :
AGE D'OR RETRAITE, c'est aussi une assurance épargne pour employés qui vous propose de
nombreux autres avantages :

Une souplesse des versements


C'est vous qui choisissez le montant et la fréquence de vos versements, que vous pouvez ajuster ou
suspendre provisoirement en cas de besoin. Vous pouvez également, à tout moment, effectuer des
versements supplémentaires.

Une disponibilité permanente de votre épargne


Vous pouvez, à tout moment, demander une avance sur votre épargne. Vous pouvez même retirer,
sans frais ni pénalités, une partie ou la totalité de votre épargne capitalisée, après 4 années
d'adhésion.

La liberté de choisir
Vous avez l'entière liberté de choisir la façon dont vous souhaitez toucher votre argent au terme du
contrat :
 perception du capital constitué et revalorisé
 perception de rentes, étalées sur des durées allant de 5 à 20 ans
 perception de rentes Viagères
 perception d’une partie en capital et l’autre sous forme de rente.

Des avantages fiscaux


Sous condition d’une liquidation à 50 ans et d'une durée de contrat minimum de 8 ans (cette
durée est de 10 ans pour les contrats souscrits avant le 1er janvier 2009):

 possibilité de déduire les cotisations de votre assurance épargne retraite AGE D’OR
RETRAITE de la base imposable à l’I.R sans limite pour les salariés et dans la limite de 6%
du revenu brut annuel pour les professions libérales

 lors de la liquidation du contrat, réduction importante du capital avant calcul de l’impôt selon le
barème de l'I.R en vigueur

Une gestion transparente


Un état détaillé de votre plan d'épargne retraite vous est adressé chaque année.
Ce relevé vous permet de connaître :
 les cotisations versées au cours de l'année
 le montant de votre épargne disponible
 le montant de l'avance octroyée
 le taux de revalorisation dégagé
 la situation exacte de votre compte d'épargne retraite.

Une épargne garantie


En cas de décès du souscripteur, le capital, intérêts compris, ou la rente sont reversés à la personne
désignée comme bénéficiaire dans le contrat ou, à défaut, ses ayant droits.
Pour couvrir les frais de fonctionnement des comptes
d’épargne, la compagnie d’assurance prélève des :
 Frais d’acquisition correspondant à un pourcentage sur chaque prime d’épargne et/ou
versement supplémentaire. Ces frais représentent les commissions revenant au réseau de
distribution. Ces frais sont prélevés à l’encaissement de chaque cotisation qui est ainsi capitalisée
déduction faite de ces frais.
 Frais de gestion correspondant à un pourcentage de l’épargne gérée chaque année. Ces
frais sont prélevés annuellement sur l’épargne constituée.

Le montant de ces frais figure sur les conditions générales de votre contrat.

CARACTÉRISTIQUES
Le Plan Age d’Or est un plan d’épargne retraite principale ou complémentaire, mais aussi
un investissement sûr et rentable. Il vous permet de constituer une réserve d’argent
pour plus tard.
 Pour qui ?
 Pour toute personne) . âgée entre 18 et 60 ans

 Montant
- Vous pouvez épargner à partir de 100 DH par mois.
- Vous pouvez à n’importe quel moment effectuer des versements exceptionnels à
partir de 500 DH.

 Rémunération
Vous bénéficiez d’une valorisation minimale de 3.25%, à laquelle s’ajoute un
bonus variable, en fonction des bénéfices réalisés à travers la gestion de votre
épargne.

 Durée
Vous pouvez vous même fixer l’âge de votre retraite, entre 50 et 70 ans.

 Flexibilité
- Vous pouvez à tout moment modifier le montant des versements, leur
périodicité, et l’âge de retraite, à votre convenance.
- A tous moments vous pouvez bénéficier d’une avance, d’un rachat partiel, ou
d’un rachat total de votre épargne.
- Au terme du contrat, vous pouvez fixer l’option qui vous arrange : versement
intégral de l’épargne, rente viagère, ou une combinaison des deux.

Des avantages fiscaux du plan epargne entreprise :


Sous condition d'une durée de contrat minimum de 8 ans
- Les plus values sur prestations servies sont exonérées du paiement de l’IR

ECONOMIE
Projet de loi de finances/Epargne
retraite: Plus de liberté pour les
souscripteurs
Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5137 Le 30/10/2017 | Partager
Le changement d’assureur se ferait sans impact fiscal
Plus besoin de racheter son contrat
Le secteur redoute le papillonnage

Voilà une mesure qui mettra un peu plus de concurrence entre les
compagnies d’assurance tant au niveau du service que des taux de
rémunération de l’épargne retraite. Elle accordera aussi plus de
liberté aux épargnants. Dans le projet de loi de finances, le transfert
des cotisations ou primes d’un contrat de retraite complémentaire
d’une entreprise d’assurances vers une autre deviendra plus souple.

L’assuré continuera de bénéficier des avantages fiscaux s’il change


d’assureur. Mais à condition que le transfert porte sur la totalité des
primes ou cotisations versées au titre du contrat initialement
souscrit. «Il se peut que le souscripteur change de banque ou n’est
plus satisfait des performances portefeuille de son assureur. Mais il
est condamné à rester avec son assureur car il risque de perdre les
avantages fiscaux. Cette mesure lui permettra d’avoir plus de
liberté», souligne un opérateur.

Aujourd’hui, le transfert des cotisations n’est pas possible. Il faut


d’abord passer par le rachat de l’épargne constituée. Ce qui se
traduit par la perte des avantages fiscaux.
L’article 28-III du code général des impôts prévoit la possibilité de
déduire dans la limite de 10% du revenu global imposable, les
primes ou cotisations se rapportant aux contrats individuels ou
collectifs d’assurance retraite d’une durée égale au moins à huit ans
et dont les prestations sont servies aux bénéficiaires à partir de l’âge
de cinquante ans révolus.
Lorsque le contribuable dispose uniquement de revenus salariaux, il
peut déduire le montant des cotisations correspondant à son ou à
ses contrats d’assurance retraite dans la limite de 50% de son
salaire net imposable perçu régulièrement au cours de son activité
conformément aux dispositions de la loi.

Le contribuable qui, en plus de son salaire a d’autres catégories de


revenus salariaux, a la possibilité de déduire la totalité des
cotisations correspondant à son ou à ses contrats d’assurance
retraite, soit dans la limite de 50% de son salaire net imposable
perçu régulièrement au cours de son activité, soit dans la limite de
10%, de son revenu global imposable.
Si la mesure proposée par le gouvernement est jugée louable sur le
fond, il n’en reste pas moins qu’elle pourrait poser quelques soucis
aux assureurs. D’abord par rapport au risque de papillonnage des
assurés avec les impacts sur les compagnies d’assurance. Ensuite,
dans le cas de gros contrats ou de transfert de portefeuilles, la
question de la cession des actifs long terme risque d’être
problématique.

«Il faut encadrer cette disposition pour éviter les abus et les impacts
sur le secteur. Nous sommes sur des contrats long-terme avec
l’engagement de garantir le capital investi», souligne Bachir
Baddou, directeur général de la Fédération marocaine des sociétés
d’assurance et de réassurance.

Vous aimerez peut-être aussi