Vous êtes sur la page 1sur 2

Gestion des credit et audit interne

Les premières institutions sont apparues sous forme de pratiques d’épargne et de crédit à savoir :
(tontines, clubs d’épargne, caisses de solidarité, fonds rotatifs, coopératives d’épargne et de crédit)
et ont des origines lointaines. Dans la région de l’UEMOA Les premières institutions sont apparues au
début des années 70. La finance de proximité est exercée par des structures ayant des formes
juridiques diverses, au sein desquelles prédominent les mutuelles ou coopératives d’épargne et de
crédit. Le dynamisme que connaît ce secteur de la finance décentralisée a été impulsé par les
initiatives prises par les Autorités Monétaires de l’UMOA en 1992. En effet, à la suite de la
restructuration du système bancaire au cours des années 80, il est apparu nécessaire de promouvoir
de nouveaux intermédiaires financiers. Cette orientation avait pour objectif d’œuvrer à la
diversification du paysage financier en permettant à des acteurs autres que les banques et
établissements financiers classiques, d’offrir des services à des franges de la population ayant
difficilement accès aux guichets des établissements de crédit.

La BCEAO a ainsi reçu mandat, en application des dispositions de l’article 22 du Traité de L’UMOA,
d’élaborer un cadre communautaire Spécifique tenant compte de la diversité des Institutions
intervenant dans la sous-région. Les principaux textes adoptés à cet égard concernent la loi portant
réglementation des institutions mutualistes ou coopératives d’épargne et de crédit (1993) et la
convention cadre (1996). Ce dispositif a été complété en 1998 par les instructions de la Banque
Centrale, qui définissent le plan de compte et le format de communication de l’information
financière.

Les initiatives et les actions de vulgarisation du cadre juridique et de renforcement de capacité, mises
en œuvre par la BCEAO depuis une décennie avec l’appui de partenaires extérieurs, ont fortement
contribué à l’émergence de ces nouveaux intermédiaires financiers, dénommés «systèmes financiers
décentralisés (SFD)» ou «institutions de micro finance

(IMF)»

Pour aider les SFD à atteindre leurs objectifs, un cadre juridique spécialement conçu pour les SFD a
été mise en place en 1995. Ce cadre juridique correspond aux instructions de la BCEAO et la loi
PARMEC qui correspond au Sénégal à la loi n°93-03 du 05 janvier 1995 portant création des
institutions mutualistes ou coopérative d’épargne et de crédit et de son décret d’application
n°97.1106 du novembre 1997.

Pour une viabilité du secteur une loi a été adoptée, la loi n°2008-47 du 03 septembre 2008 portant
sur la réglementation des systèmes financiers décentralisés au Sénégal et son décret d’application
n°2008-1366 du 28 novembre 2008 portant application de la loi relative à la règlementation des
systèmes financiers décentralisés au Sénégal.

1. Définitions de la micro finance

Quelques définitions

Institution mutualiste ou coopérative d’épargne et de crédit : groupement de personnes, doté de la


personnalité morale, sans but lucratif et à capital variable fondé sur les principes d’union, de
solidarité et d’entraide mutuelle et ayant principalement pour objet de collecter l’épargne de ses
membres et de leur consentir du crédit ;
Système financier décentralisé : institution dont l’objet principal est d’offrir des services financiers à
des personnes qui n’ont généralement pas accès aux opérations des banques et établissements
financiers tels que dénis par la loi portant réglementation bancaire et habilitée aux termes de la
présente loi à fournir ces prestations ;

Services financiers : opérations (collecte de dépôts, prêt d’argent, engagement par signature)
réalisées par les systèmes financiers décentralisés

Réseau : ensemble d’institutions affiliées à une même union, fédération ou confédération ;

Agence : structure sans personnalité juridique dépendant du siège social d’un système financier
décentralisé et dotée d’une autonomie de gestion selon les modalités prévues par les statuts des
systèmes financiers décentralisés ;

Association professionnelle-SFD : regroupement de l’ensemble des systèmes financiers décentralisés


d’un Etat membre chargé, entre autres, d’assurer la promotion et la défense des intérêts collectifs de
ses membres ;

Vous aimerez peut-être aussi