Vous êtes sur la page 1sur 34

Matière: Audit Comptable et Financier

Université Mohammed V
Master GFCF
Rappel du
plan du cours
1 Définitions et généralités sur l’audit
2 Acceptation des missions d’audit
3 Planification & Orientation de la mission d’audit

4 Evaluation du contrôle interne


5 Obtention des éléments probants (Tests substantifs)
6 Synthèse
Mission d’audit et concepts de base

Historique et Concepts

- Historique
- Audit
- Typologie d’audit
- Notions de régularité, Sincérité et image fidèle
- Obligation de moyens
- Non immixtion dans la gestion
- Mission permanente

3
Mission d’audit et concepts de base

Historique
L’objectif du travail de l’auditeur a pourtant évolué progressivement d’une recherche spécifique des fraudes dans les
écritures comptables jusqu’à une appréciation globale de la fidélité des rapports émis par des structures.

Période Prescripteur de l’audit Auditeurs Objectifs de l’audit

1) 2000 avant Christ à 1700 Rois, empereurs, églises et états Juges ou écrivains Punir les voleurs pour les détournements
de fonds. Protéger le patrimoine.
Etats, tribunaux commerciaux et Comptables Réprimer les fraudes et punir les
2) 1700 à 1850
actionnaires fraudeurs. Protéger le patrimoine.
Etats et actionnaires Professionnels de la comptabilité Eviter les fraudes et attester la fiabilité
3) 1850 à 1900
ou juristes du bilan.
Etats et actionnaires Professionnels d’audit et de Eviter les fraudes et les erreurs et
4) 1900 à 1940 comptabilité attester la fiabilité des états financiers
historiques.
Etats, banques et actionnaires Professionnels d’audit et de Attester la sincérité et la régularité des
5) 1940 à 1970
comptabilité états financiers historiques.
Etats, tiers et actionnaires Professionnels d’audit et de Attester la qualité du contrôle interne et
6) 1970 à 1990 comptabilité et de conseil le respect des normes comptables et
normes d’audit.
Etats, tiers et actionnaires Professionnels d’audit et du Attester l’image fidèle des comptes et la
conseil qualité du contrôle interne dans le
7) À partir de 1990 respect des normes. Protection contre la
fraude internationale.

4
Mission d’audit et concepts de base

Qu’est-ce que l’audit ?

L’audit est défini en général comme étant


l’examen d’une information par un
professionnel indépendant utilisant une
méthodologie spécifique d’investigation mise
en œuvre par référence à des normes de travail
dans le but d’émettre une opinion sur cette
information .

5
Mission d’audit et concepts de base

Typologie de l’audit

ØClassement selon le statut de l’auditeur : Audit légal et Audit contractuel

ØClassement selon la nature de l’audit : Audit interne et Audit externe

ØClassement selon le domaine d’application : Audit comptable et/ou financier, Audit opérationnel, Audit de
performances

6
Mission d’audit et concepts de base

Audit légal ou commissariat aux comptes :


L’audit légal, qui est le commissariat aux comptes, est rendu obligatoire au Maroc par le dahir
du 11 août 1922.
Les missions d’un commissaire aux comptes peuvent se résumer comme suit :
ØCertification proprement dite : les commissaires aux comptes certifient que les comptes
annuels sont réguliers, et donnent une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice
écoulée ainsi que la situation financière et du patrimoine de la société à la fin de cet exercice ;
ØContrôle de légalité : les commissaires aux comptes signalent à l’assemblée générale les
irrégularités et inexactitudes relevées par eux au cours de leur mission ainsi que les
infractions dont ils ont eu connaissance ;
A côté de ces misions permanentes, les commissaires aux comptes accomplissent d’autres
missions (augmentation du capital …).
Audit contractuel :
La révision légale des comptes n’est obligatoire que pour certaines entreprises, or, toute
entreprise a la faculté si elle le veut de s’adresser à un professionnel indépendant pour que
celui-ci révise ses comptes ou audite sa situation. On parle donc d’audit contractuel.

7
Mission d’audit et concepts de base

Audit interne :
Selon l’I.I.A (The Institute of Internal Auditors) : « l’audit interne est à l’intérieur d’une
entreprise (ou d’un organisme), une activité indépendante d’appréciation du contrôle des
opérations ; il est au service de l’entreprise. C’est, dans ce domaine, un contrôle qui a pour
fonction d’estimer et d’évaluer l’efficacité des autres contrôles ».
Son objectif est d’assister les membres de l’entreprise dans l’exercice efficace de leurs
responsabilités. Dans ce but, l’audit interne fournit des analyses, des appréciations, des
recommandations, des avis et des informations concernant les activités examinées.

Audit externe :
Il se définit comme étant « une fonction indépendante de l’entreprise dont l’objectif est
d’examiner une opinion motivée sur la régularité et la sincérité des comptes annuels, son
rapport de certification est généralement destiné aux tiers. L’auditeur externe émet parfois des
rapports à l’attention de la direction sur la qualité du contrôle interne de l’entreprise car celui-
ci, quand il est conçu et appliqué, constitue une sécurité quant à la fiabilité des informations
financières ».

8
Mission d’audit et concepts de base

Audit comptable et/ou financier :


L’audit a pour objectifs de permettre à l’expert comptable d’attester de la régularité et de la
sincérité des comptes annuels et de l’image fidèle du patrimoine, de la situation financière et
du résultat de l’entreprise à la fin de l’exercice.

Audit opérationnel :
Il s’agit d’un audit de l’efficacité des opérations, qui ne s’applique qu’à quelques aspects de
l’organisation et de son activité (audit des contrôles opérationnels, audit de gestion, audit de
stratégie).

Audit de performance:
Il propose de partir de critères de performances existants et définis par l’entreprise elle même
d’en juger la pertinence et si nécessaire des critères plus opératoires.

9
Mission d’audit et concepts de base

NOTION DE CERTIFICATION, DE RÉGULARITÉ, DE SINCÉRITÉ ET D’IMAGE FIDÈLE

La certification consiste à émettre un avis motivé par un professionnel compétent et


indépendant. Celui-ci doit juger de :

ØLa conformité des comptes aux règles comptables et lois en vigueur (la regularité) ;

ØLa sincérité des informations qui y sont contenues, eu égard aux opérations réalisées par la
société;

ØL’image fidèle que donnent les états de synthèse des comptes, des opérations de la société
et de sa situation financière, eu égard des conventions de comptabilisation, d’évaluation et de
présentation des états de synthèse.

10
Mission d’audit et concepts de base

L’OBLIGATION DE MOYENS

ØL’auditeur ou commissaire aux comptes a une obligation de moyens et non de résultat.

ØCette obligation de moyens s’apprécie au regard de la mise en application des normes


professionnelles, du degré d’implication de l’auditeur, et l’implication de collaborateur de
qualité de son cabinet et le recours, lorsque les circonstances le nécessitent, à d’autres
experts dans le domaine concerné.

ØSa responsabilité disciplinaire, civile mais également pénale peut être engagée en cas de
négligence ou manquement à ses devoirs ou à l’éthique.

11
Mission d’audit et concepts de base

RÈGLE DE NON-IMMIXTION DANS LA GESTION

Dans le même sens, la loi sur la SA a fait interdiction au commissaire aux comptes de
s’immiscer dans la gestion. Elle a entendu ainsi supprimer toute confusion entre les
fonctions et donc les responsabilités des dirigeants et celle du contrôleur légal.

Le principe général posé par cette règle est que le commissaire aux comptes ne peut
pas :

- accomplir des actes de gestion, ni directement, ni par association ou


substitution aux dirigeants ;

- exprimer des jugements de valeur, critiques ou élogieux, sur la conduite de la


gestion prise dans son ensemble ou dans ses opérations particulières.

12
Mission d’audit et concepts de base

CARACTÈRE PERMANENT DE LA MISSION

La loi autorise le commissaire aux comptes à exercer à tout moment qu’il juge utile, les
pouvoirs d’investigation qu’elle lui donne ; de cette disposition est issue la notion de
«mission permanente».

Ainsi, le commissaire aux comptes a un pouvoir permanent de contrôle, mais il n’est pas
chargé d’un contrôle permanent. Sur le plan du droit, le caractère permanent de la
mission ne peut avoir d’autres significations.

Ayant reçu ce pouvoir, en vue d’assurer au mieux sa mission, c’est dans le cadre
général de son obligation de moyens, et donc par référence à un professionnel diligent,
qu’il incombe au commissaire aux comptes de déterminer, si quand et comment il doit
en user.

13
Mission d’audit et concepts de base

Qu’est-ce que l’audit ?

- Définition de la mission d’audit (comptable et financier)


- Qui utilise les états financiers ?
- Approche par les risques

14
Définition préalable : Les états financiers 1/4

Documents préparés au moins une fois par an par une entreprise pour
rendre compte de sa situation financière et de son activité

Les états financiers comprennent:


Un bilan (photo des actifs et passifs de l’entreprise à une date donnée)
Un compte de résultat (récapitulatif des recettes et dépenses enregistrées sur la
période écoulée)
Des états des informations complémentaires (notes explicatives et détails
complémentaires)

15
Définition préalable : Les états financiers 2/4

Les états financiers d’une entreprise sont destinés à ses


actionnaires
En outre, sauf exceptions, une entreprise marocaine doit
déposer ses comptes au Greffe du Tribunal de Commerce
Les lecteurs potentiels de ces états financiers sont :
Øles employés
Øles banquiers
Øles clients et fournisseurs
Øl’administration fiscale

16
Définition préalable : Les états financiers 3/4

Les états financiers sont préparés selon des règles ou principes comptables
bien établis
Plusieurs référentiels comptables existent :
CGNC (Plan Comptable Général)
Référentiel International ou IFRS
Référentiel Américain ou US GAAP
Une entreprise peut préparer plusieurs jeux d’états financiers. Ainsi la filiale
marocaine d’un groupe américain préparera:
Des états financiers en référentiel marocain (CGNC)
Des états financiers selon le référentiel US ou ‘reporting package’

17
Définition préalable : Les états financiers 4/4

Si une entreprise détient des filiales, outre ses états


financiers individuels, elle préparera des états
financiers consolidés
Maison
L’auditeur de cette entreprise certifiera les états
mère
financiers individuels et consolidés

Filiale 1 Filiale 2 Filiale 3

Etats financiers individuels

Etats financiers consolidés

18
ISA 200/manuel des normes de l’OEC

Definition

Une mission d'audit des états de synthèse a pour objectif de permettre à


l’auditeur d'exprimer une opinion selon laquelle les états de synthèse ont
été établis, dans tous leurs aspects significatifs, conformément à un
référentiel comptable identifié et qu’ils traduisent d’une manière régulière
et sincère, la situation financière de la société, ainsi que le résultat de
ses opérations et le flux de sa trésorerie.

The objective of an audit of financial statements is to enable the auditor


to express an opinion whether the financial statements are prepared, in
all material respects, in accordance with an applicable financial reporting
framework.

19
Définition de l’audit :

… une opinion indépendante sur l’image fidèle et régulière des états


financiers de la société à la clôture et des résultats de la période

… la signature de l’auditeur confère au lecteur des états financiers un


certain degré d’assurance quant à la fiabilité des informations dont il
dispose

L’auditeur a une obligation de moyens : la formalisation des dossiers


permet de démontrer la mise en œuvre de ses diligences

20
L’auditeur

L’auditeur certifie ces états financiers. Il doit être


indépendant, et donc ne peut pas avoir participé à la
réalisation de ces états financiers.
L’auditeur obtient une assurance raisonnable
que les comptes annuels ne comportent pas
d'anomalies significatives. L’auditeur examine, par
sondages, les éléments probants justifiant les
données contenues dans les comptes.

21
Audit légal : les différentes formes d’opinion

ØCertification sans réserve sans observation


Nous certifions que les comptes annuels sont, au regard
des règles et principes comptables, réguliers et sincères
et donnent une image fidèle du résultat des opérations de
l'exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du
patrimoine de la société à la fin de cet exercice’
ØCertification avec réserve
ØRefus de certifier

22
Les différentes missions d’audit

ØAudit légal (commissariat aux comptes) ou


contractuel,
ØTravaux additionnels spécifiques au commissariat
aux comptes,
ØMissions connexes du commissaire aux comptes,
ØExamen limité,
ØExamen sur la base de procédures convenues,
ØCompilation.
23
Les différentes missions d’audit

NIVEAU D’ASSURANCE

Audit Services connexes


Nature du Audit légal Procédures
service et contractuel Examen limité convenues Compilation

Niveau
d'assurance Assurance Pas
Assurance Pas
donné par élevée, mais d'assurance
Modérée d'assurance
l'auditeur non absolue

Assurance Assurance
Rapport positive sur Négative sur
Constats Identification
(conclusion l’ (les) L’ (les)
découlant des des
fournie) assertion(s) Assertion(s)
Procédures informations
retenue(s) Retenue(s)
mises en compilées
sous-tendant sous-tendant
œuvre
l'établisse- l'établisse-
ment des ment des
états états
de synthèse de synthèse

24
Les différentes missions d’audit

NIVEAU D’ASSURANCE
Le terme "assurance" désigne la satisfaction de l'auditeur quant à la fiabilité d'une
déclaration formulée par une partie à l'intention d'une autre partie.

ØDans une mission d'audit, l'auditeur donne une assurance élevée, mais non absolue, que les informations, objet de l'audit,
ne sont pas entachées d'anomalies significatives. Cette opinion est exprimée positivement sous forme d'une assurance
raisonnable. La notion d’importance significative des anomalies fait appel aux critères retenus pour déterminer la régularité, la
sincérité et l’image fidèle, lesquelles sont décrites plus loin.

ØDans une mission d'examen limité, l'auditeur donne une assurance modérée que les informations, objet de l'examen, ne
sont pas entachées d'anomalies significatives. Cette opinion est exprimée sous forme d'une assurance négative.

ØDans les missions de procédures convenues, l'auditeur n'exprime aucune assurance ; l'auditeur établit simplement un
rapport sur les faits relevés. Ce sont les utilisateurs du rapport qui évaluent les procédures mises en œuvre et les faits présentés
et tirent leurs propres conclusions à partir des travaux de l'auditeur.

ØDans une mission de compilation, bien que les utilisateurs d’informations tirent partie de l'implication du professionnel,
aucune assurance n’est exprimée dans le rapport.

25
Rappel du cadre légal et
normatif
1.1 Cadre Légal de la mission du Commissariat aux comptes

Nomination, incompatibilités, missions,


Les lois sur les sociétés commerciales (SA
et SARL) obligations, relations avec les organes de
gestion, délais à respecter, responsabilités

Dispositions sur les incompatibilités, le


Code de Commerce rôle du commissaire aux comptes dans la
procédure d’alerte, etc.

Dispositions générales non traitées au


DOC niveau des autres textes spécifiques.

Autres textes légaux et notamment les Dispositions portant sur certaines


circulaires émis par certains régulateurs diligences complémentaires , etc.
(Circulaires CDVM, Circulaires BAM, etc.)

Autres textes Autres dispositions

27
27
1.2 Présentation du cadre normatif

• Rappel de l’objectif des normes


ØDéfinir les directives quant au comportement de l’auditeur
Ø Définir les règles professionnelles propres à garantir la bonne pratique de la mission
Ø Rappeler les obligations légales ou réglementaires
Ø Préciser les modalités d’application et les conditions de leur mise en œuvre
ØLes qualités requises du professionnel et obligations de formation de ses collaborateurs
Ø Préciser la démarche d’audit et les étapes obligatoires du travail d’audit
ØModèle de rapports eu égard aux situations relevées

• Normes à appliquer : ISA (IFAC), normes de l’OEC

• Présentation des deux cadres normatifs

Liste des normes de l’OEC (7 titres) Liste des normes ISA


• Principes généraux et responsabilités
• Evaluation des risques
• Eléments probants
Adobe Acrobat
• Utilisation de travaux d’autres professionnels
Document
• Conclusions de l’audit et rapport
• Les interventions connexes à la mission générale
• Prévention des difficultés de l’entreprise

28
28
2. Questions pratiques et
problématiques particulières
Par rapport au Statut du commissaire aux comptes

Désignation d’un commissaire aux comptes

Rappel du • Obligation pour les société anonyme de nommer un ou plusieurs CAC (au
cadre légal moins deux pour les sociétés faisant appel public à l’épargne Article 159 de
la loi sur la SA
• Obligation pour la SARL de nommer un CAC (avec condition que le CA
dépasse 50 MDH (Hors taxes)- Article 80 de la loi sur la SARL/ ou en option
sur demande des associés représentant plus de 25% du capital
• Compagnies d’assurances & Banques (deux commissaires aux comptes
obligatoirement)
• Etablissements publics è il convient de se référer au texte de création de
chaque établissement
Présentatio • Les normes n’abordent pas cet aspect de nomination qui reste un aspect
n du cadre légal
normatif • Elles abordent plutôt l’aspect compétence en régissant des aspects comme
l’obligation de formation (min 40H par an) et l’acquisition et maintien des
connaissances dans un secteur particulier
30
Par rapport au Statut du commissaire aux comptes

Modalités de désignation, de révocation, et de démission du CAC & durée de mandat


Rappel du cadre • Le ou les CAC sont désignés par les associés dans le cadre d’une assemblée générale
légal ordinaire (Article 163) ou dans les statuts (Article 20)
• Le ou les CAC peuvent être désignés également en cas de Carence par le Président du
tribunal statuant en référé. (Actionnaire ou administrateur)
• Le mandat est de trois ans (AGO) et une année pour les premiers CAC nommés par les
statuts (Article 163)
• Les fonctions des commissaires expirent après la réunion de l’AGO qui statue sur les
comptes du dernier mandat (en cas de remplacement = mandat du prédécesseur)
• Le commissaire aux comptes ne peut pas être révoqué sauf par le Président du tribunal
statuant en référé sur la base d’une demande : Motif valable & actionnaire +5% ou le
CDVM pour les sociétés faisant public à l’épargne
• Dans le cas de la démission, le CAC doit envoyer une lettre au CA, AG où il expose
clairement les motifs de sa démission avec une communication immédiate de cette lettre au
CDVM
Présentation du • Les normes n’abordent pas ces aspects
cadre normatif • Elles abordent plutôt le processus d’acceptation du mandat après une prise de
connaissance du risque client, une appréciation de l’indépendance et de l’absence
d’incompatibilité, un examen de la compétence disponible, un contact avec l’ancien CAC le
cas échéant

31
3. Démarche générale de
l’audit
RAPPEL DE LA DEMARCHE GENERALE
D’AUDIT
ACCEPTATION DU MANDAT

ORIENTATION ET PLANIFICATION

APPRECIATION DU CONTRÔLE INTERNE

CONTRÔLE DES COMPTES

TRAVAUX DE FIN DE MISSION

OPINION SUR LES COMPTES

REDACTION DU RAPPORT
Vue Générale :

Activités Documentation requise

• Réaliser les procédures d’évaluation du risque et • Document de planification de la mission


identifier les risques • Programme d’évaluation du contrôle interne
1 Planning
• Définir la stratégie d’audit au niveau de l’entité
• Définir l’approche d’audit • Programme de travail thèmes spécifiques

• Comprendre les systèmes comptables et les activités de • Programmes de travail


reporting • Programme de travail – états financiers
Control
2 • Evaluer la conception et la mise en application de contrôles • Programme de travail thèmes spécifiques
Evaluation
sélectionnés • Programme d’évaluation des contrôles
• Tester leur efficacité opérationnelle généraux informatiques

• Planifier les procédures substantives • Programme de travail


Substantive • Réaliser les procédures substantives • Programme de travail - états financiers
3 Testing • Evaluer si les preuves d’audit collectées sont suffisantes • Programme de travail thèmes spécifiques
et pertinentes • Synthèse des ajustements d’audit

• Document de synthèse de la mission


• Mettre en oeuvre les procédures de synthèse • Programme de travail - états financiers
4 Completion • Effectuer une évaluation d’ensemble • Programme de travail thèmes spécifiques
• Exprimer une opinion d’audit • Synthèse des ajustements d’audit
• Document de contrôle de mission