Vous êtes sur la page 1sur 4

LES TONICARDIAQUES

I. Definition:
Les tonicardiaques sont des produits ayant en commun la capacité à augmenter
la concentration de calcium dans la cellule myocardique et de ce fait la force
contractile du myocarde.
II.Les Digitaliques
1/Mécanisme d’action :
Effet inotrope positif :
• Les digitaliques augmentent la contractilité du coeur sain ou défaillant (action
inotrope positive)
• Par inhibition de l’activité de l’ATP-ase Na-K membranaire.
• Cette inhibition entraîne une augmentation de la concentration intracellulaire
en sodium qui agit alors sur l’échange sodium-calcium dans le sens d’une
diminution de la sortie ou de l’augmentation de l’entrée de calcium.
• Augmentation du stock intracellulaire de calcium.
Effets électrophysiologiques : résultent d’effets directs et indirects neurovégétatifs
• L’effet direct : diminution du potentiel de repos des fibres de Purkinje et des
fibres contractiles auriculaires et ventriculaires ;
• L’effet indirect : augmentation de l’activité parasympathique, se traduisant par
une réduction de l’automatisme sinusal, un ralentissement de la conduction, et
une augmentation de la période réfractaire du noeud auriculo-ventriculaire.
Effets extracardiaques :
• Léger effet vasoconstricteur artériel et veineux
• Effet natriurétique direct au niveau rénal.

2. Principaux produits :
Lanatoside c (deslanoside) : Par voie IV (amp inj 0,5 mg / 2 ml ½ amp / 8
heures), Demi-vie 36 h, élimination rénale.
Digoxine : Par voie orale (cp 0,25 mg ½ cp-1 cp/j), Demi-vie 36 h,
élimination rénale.
Digitoxine : Par voie orale, Demi-vie 5-7 j, élimination hépatique.
3. Surveillance :
Clinique : Rechercher des signes d’intoxication digitalique
• Troubles digestifs : dégoût pour les aliments, nausées, vomissements.
• Troubles visuels
ECG :
• Signes d’imprégnation digitaliques :
o Ralentissement de la FC
o Cupule digitalique : sous-décalage de ST concave vers le haut danles
dérivations latérales.
• Signes d’intoxication
digitalique : o Tachysystolie
auriculaire o BAV
o ESV
o Troubles du rythme ventriculaires graves.
Biologie :
• Urée, créatinine
• Kaliémie
• Digoxinemie : Les taux thérapeutiques normaux sont de 0,8 à 2 ng/ml.
4/Indications :
Insuffisance cardiaque : Cf. question
Ralentissement des TSV surtout la FA : Cf. question.

5/Contre indications:
-BAV de haut degré non appareillé
-Insuffisance cardiaque par obstacle à l'éjection –
-Tachycardie ventriculaire
-Syndrome de Wolff Parkinson White

III.Inotropes non digitaliques

1.Mécanisme d’action :
Ces produits agissent en augmentant la concentration intracellulaire en AMPc.
Par l’intermédiaire de la phosphorylation de protéines-kinases, il entraîne : Cf.
BB. La concentration intracellulaire en AMPc peut être augmentée de deux façons
principales :
Par fixation d’un agoniste sur un récepteur couplé à l’adénylcyclase ;
Par l’inhibition de la phosphodiestérase qui assure sa dégradation.
2.Principaux produits :

A. Les sympathomimétiques :
Ils ont une demi-vie très courte (quelques minutes), ce qui impose leur
administration en perfusion continue sans dose de charge ; la dopamine et
la dobutamine sont peu tachycardisantes aux doses usuelles ; en revanche,
l’isoprénaline provoque une accélération du rythme cardiaque.
On distingue :
• Les sympathomimétiques α et ß : Adrénaline et Noradrénaline.
• Les sympathomimétiques α : Phényléphrine.
• Les sympathomimétiques ß :
o Les sympathomimétiques ß1 et ß2 : Isoprénaline
o Les sympathomimétiques ß1 : Dobutamine, Prénalterol.
o Les sympathomimétiques ß2 : Salbutamol.
• Les sympathomimétiques dopaminergiques : Dopamine, Dopexamine.

DCI Spécialité Présentation posologie


Dobutamine Dobutrex flacon 250 mg 2,5 à 20 μg / kg / min
Dopamine Dopamine amp 50 mg / 10 ml 2,5 à 20 μg / kg / min
Epinéphrine Adrénaline 50 mg / 5ml
Isoprénaline Isuprel 200 mg / 5 ml
Dopexamine Dopacard amp 1 mg / 10 ml 0,2 à 10 mg / j

B. Les inhibiteurs des phosphodiestérases :


Les inhibiteurs des phosphodiestérases ont une demi-vie plus prolongée
• Milrinone (Corotrope) amp 10 mg / 10 ml
o Dose charge : 50 μg / kg (10 min)
o Dose entretien : 0,5 μg / kg / min (48 h)
• Amrinone (Inocor), Enoximone (Perfane)

3.Indications:
Arrêt cardiocirculatoire pour l’adrénaline.
Bradycardies pour l’Isuprel.
Etat de choc cardiogénique et insuffisance cardiaque aigue.
Ils sont délétères dans l’insuffisance cardiaque chronique. Cf. question.
Indications:
Arrê cardiocirculatoire pour
l’adrénaline. Bradycardies pour
l’Isuprel.
Etat de choc cardiogénique et insuffisance cardiaque aigue.
Ils sont délétères dans l’insuffisance cardiaque chronique. Cf. question.