Vous êtes sur la page 1sur 14

Retrouver ce titre sur Numilog.

com
Retrouver ce titre sur Numilog.com

Jean GETREY
Conseiller pédagogique defrançais

Comprendre

l'Aventure ambiguë
de
Cheikh Hamidou Kane

Les classiques africains


184, avenue de Verdun
92130 Issy les Moulineaux
N°855 1
Retrouver ce titre sur Numilog.com

DU MÊME AUTEUR
Guide de l'épreuve de français au baccalauréat, éd. Saint-Paul, 1980.

DANS LA MÊME COLLECTION


S.-M. Eno Belinga, Comprendre la littérature orale africaine.
P. Ngandu Nkashama, Comprendre la littérature africaine écrite.
M.-F. Minyono-Nkodo, Comprendre «Le vieux nègre et la médaille» de
Ferdinand Orono.
M.-F. Minyono-Nkodo, Comprendre «Les bouts de bois de Dieu» de
Sembène Ousmane.
Chr. Conturie, Comprendre «Gouverneurs de la rosée» deJacques Rou-
main.
J. Cauvin, Comprendre la parole traditionnelle.
J. Cauvin, Comprendre les contes.
J. Cauvin, Comprendre les proverbes.
Ch.-G. Mbock, Comprendre « Ville cruelle» d'Eza Boto.
B. Mouralis, Comprendre l'œuvre de Mongo Beti.
J. Getrey, Comprendre «L'aventure ambiguë» de Cheikh Hamidou
Kane.

Les citations sont tirées du roman de Cheikh Hamidou Kane «l'Aventure


ambiguë» publié aux éditions Juillard.

Photo de couverture : reproduite avec l'aimable autorisation de l'Union


générale d'éditions, 10/18.

@Editions Saint-Paul 1982


ISBN 2.85049.239.6
Retrouver ce titre sur Numilog.com

A mes anciens élèves


du lycée Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Atous ceux qui m'ont aidé à écrire ce livre
et, en particulier, à la mémoire du Père Gilbert Hérault.
J. G.
Retrouver ce titre sur Numilog.com

Eléments biographiques

L'ENFANCE AFRICAINE

A cinq cents kilomètres de l'embouchure du fleuve Sénégal,


s'étend une région intégralement musulmane: le pays diallobé.
C'est par cette région que l'Islam a pénétré l'ouest de l'Afrique
noire au XIe siècle. Ceci explique pourquoi l'animisme y a prati-
quement disparu.
Matam est une ville située au cœur de ce pays diallobé, sur le
fleuve Foûta. Cheikh Hamidou Kane y naît le 2 avril 1928, au sein
d'une grande famille de nobles peuls, musulmans fervents.
Jusqu'à l'âge de dix ans, Cheikh Hamidou Kane suit les cours
de l'école coranique et ne parle que le peul. A dix ans, il entre à
l'école française. Son intelligence brillante, secondée par une
mémoire que la récitation des versets du Coran a supérieurement
entraînée, lui permet d'obtenir en trois ans le certificat d études pri-
maires.
A treize ans, il est envoyé à l'école des «fils de chefs»
(l'ancienne «école des otages»), où il reste quatre ans. Puis il entre
au lycée de Dakar, où il obtient en trois ans le baccalauréat série
philosophie.
Au cours de cette dernière année d'études secondaires, Cheikh
Hamidou Kane se passionne pour l'étude de la pensée occidentale
et de ses grands courants philosophiques. C'est la première grande
révélation (la première grande tentation ?) de l'Occident, ce qui
influencera ses études ultérieures.
Retrouver ce titre sur Numilog.com

LA PÉRIODE PARISIENNE

En effet, après son succès au baccalauréat, le jeune homme va


continuer ses études à Paris. Dès son arrivée, il s'inscrit à deux
facultés: celle de droit, pour y préparer le concours de l'Ecole
nationale de la France d'Outre-Mer, et celle de lettres, pour y pré-
parer une licence de philosophie.
Ces années parisiennes sont capitales pour comprendre la per-
sonnalité de Cheikh Hamidou Kane. Il expérimente de façon bru-
tale l'antagonisme des deux mondes africain et européen. En par-
ticulier, il éprouve parfois un sentiment de grande solitude dans
un monde de parfait ajustement mécanique (p. 93).
Et il raconte à ce propos qu'un tableau de Paul Klee, vu dans une
exposition et qui représentait des êtres extrêmement mécanisés et
presque réduits à l'état de machines1, l'impressionne beaucoup.
Ceci est à rapprocher évidemment de la description de l'Occident
par le fou de l'Aventure ambiguë qui, à peine arrivé à Marseille,
découvre avec angoisse
une vallée de pierres parcourue, dans son axe, par un fantastique
fleuve de mécaniques enragées (p. 103)
et conclut:
Les mécaniques y régnaient (p. 104).
Cette solitude, cette angoisse, ce dépaysement (au sens fort du
terme) de l'Africain face à un monde frénétique et déshumanisé
provoquent chez le jeune homme une réaction d'autodéfense : tout
en continuant ses études, il commence à rédiger l'Aventure ambi-
guë. Il s'est lui-même expliqué à ce sujet dans un entretien accordé
à Topafrica:
«Je crois qu'il me fallait écrire l'Aventure ambiguë pour sortir de la
période d'indécision, d'indétermination dans laquelle m'avait plongé
mon aventure intellectuelle et spirituelle: né d'une famille musul-
mane traditionnelle assez stricte, j'avais dû sortir de ce milieu pour
aller à la rencontre decequej'ai appelé l'école nouvelle. Il mefallait
e n q u e l q u e s o r t e e x o r c i s e r cette s i t u a t i o n . . . 2 »
Cette ébauche de l'œuvre se nourrit de ses réflexions sur la
confrontation quotidienne des deux mondes, de ses lectures nom-
breuses, de ses conversations avec des Français ou d'autres étu-
diants africains, de ses souvenirs d'enfance.
En 1959, Cheikh Hamidou Kane, licencié en droit et en phi-
losophie, obtient son brevet de l'Ecole nationale de la France
d'Outre-Mer, ce qui lui assure un débouché professionnel dans
l'administration coloniale du Sénégal.
Retrouver ce titre sur Numilog.com

LE RETOUR EN AFRIQUE

Dès son retour au pays natal, Cheikh Hamidou Kane occupe


des fonctions administratives importantes. En 1961, il est chef de
cabinet du ministre du développement et du plan. C'est cette
année-là que paraît l'Aventure ambiguë. Ecrit en 1952, le livre est
donc resté neuf ans en attente de publication. Le Grand Prix litté-
raire d'Afrique noire d'expression française lui est attribué en 1962.
Après avoir été fonctionnaire international, Cheikh Hamidou
Kane a dirigé la société Dakar-Marine, puis, en 1981, les Industries
chimiques du Sénégal.
Depuis, malgré des rumeurs répétées évoquant la publication
d'une œuvre qui réconcilierait l'Europe et l'Afrique3, Cheikh
Hamidou Kane est demeuré l'homme d'un seul livre. On ne sait si
cela est dû à des raisons professionnelles ou à des motivations plus
personnelles. Lui-même a déclaré à ce sujet:
«Depuisquej'ai publié l'Aventureambiguë, c'est l'activité temporelle
qui l'a emporté sur l'effort de réflexion. Mais je ne suis pas le seul
dans cette situation en Afrique, les cadres sont à la fois au four et au
moulin. Nous sommes ceux qui réfléchissent et essayent de montrer
la voie, mais en mêmetemps nous sommes ceux qui sont obligés de
se retrousser les manches pour travailler, pour agir. Chacun de nous
est à la fois enseignant, fonctionnaire et guide dans la commu-
nauté4.»
En conclusion, nous pouvons dire que l'Aventure ambiguë
présente un caractère autobiographique incontestable. Cependant,
comme nous allons le voir, cette œuvre dépasse de très loin le
niveau des «mémoires». Elle symbolise non seulement la situation
actuelle de l'homme noir, mais encore celle, universelle, de
l'homme moderne.
Retrouver ce titre sur Numilog.com

2
Tableaux synoptiques

Ces tableaux visent à faciliter l'analyse de l'Aventure ambiguë.


Par exemple :
- ils permettent de situer instantanément tel ou tel événement
(lieu, époque...);
- ils aident à étudier tel ou tel personnage : en se reportant à la cin-
quième colonne, on sait quand et combien de fois ce personnage
entre en scène; et en parcourant la sixième colonne, on voit à
quel moment est fait son portrait psychologique, le cas échéant.
La septième colonne, «intérêt dramatique», est à comprendre
au sens théâtral du mot «dramatique»: qui a rapport à l'incerti-
tude d'une action qui progresse sans cesse. Nous comparerons sou-
vent la structure et l'action de l'Aventure ambiguë à celles d'une
pièce de théâtre, d'une tragédie classique. En effet, l'action de
l'Aventure ambiguë est avant tout la description de l'évolution du
caractère de Samba Diallo, l'évocation de son itinéraire spirituel,
de son «aventure». Nous avons retenu dans cette colonne les élé-
ments qui nous apportent des informations sur l'évolution psycho-
logique du héros.
Enfin, la huitième colonne, «thèmes évoqués», signale à
l'attention les grands débats d'idées présentés par l'Aventure ambi-
guë. Ces débats, bien que n'ayant parfois que des rapports indirects
avec l'action évoquée plus haut, n'en constituent pas moins une
source de réflexion enrichissante.
Retrouver ce titre sur Numilog.com

PREMIÈRE PARTIE
Retrouver ce titre sur Numilog.com

PREMIÈRE PARTIE

Intérêt Intérêt Thèmes


psychologique dramatique évoqués
Portrait de Thiemo Samba, élève au
(p. 17) Foyer-Ardent, est
un don de Dieu
(p. 15)

Discussion sur
l'école nouvelle:
faut-il yenvoyer nos
enfants?
Jalousie de Demba Samba, chef des
envers Samba disciples, un
Portrait de la Grande aristocrate (p. 26)
Royale
*** *** ***
Mort exemplaire du A propos de Samba:
père de la Grande faut-il apprendre à
Royale (p. 36) nos enfants à vivre
ou à mourir?
Réflexions de
Thierno sur la
vieillesse physique
Désarroi du chef La Grande Royale Problème scolaire :
(p. 42) veut envoyer Samba Ce qu'ils
à l'école étrangère apprendront vaut-il
(p. 48) ce qu'ils oublieront?
(p. 44)
Samba fasciné par
l'éternel mystère de
la mort (p. 53)
*** *** ***
Autorité de la Grande Problème scolaire : la
Royale sur le village Grande Royale veut
envoyer les enfants
à l'école nouvelle
Retrouver ce titre sur Numilog.com
Retrouver ce titre sur Numilog.com

Intérêt Intérêt Thèmes


psychologique dramatique évoqués

Choc psychologique Double conquête:


subi par les Africains par le canon, puis
par l'école
**# *** ***
Portrait du chevalier Ebauche d'une Document: une
(p. 66) amitié entre Samba classe primaire à
et Jean l'époque coloniale
Prière de Samba
(pp. 71-72)

Décision d'envoyer
Samba à l'école
nouvelle (p. 75)
Emotion de Samba
quittant Thierno
*** *** ***
Réflexions du la nuit du Coran Qu'est-ce que la
chevalier apprenant marquait un terme civilisation?
l'entrée de Samba à (p. 84) (pp. 80-82). Le
l'école nouvelle monde
s'occidentalise
(p. 81)
Portraits de deux Le chevalier révèle Affrontement de
hommes ayant deux pourquoi il a mis deux conceptions
conceptions opposées Samba à l'école du monde (p. 92)
du monde étrangère (p. 91)
Indécision du maître
*** *** ***
Portrait du fou Découverte de
l'Occident par le fou
(pp. 100-104)
Portrait du chevalier Premières brèches Discussion sur le
par Samba dans l'esprit de travail et les rapports
Samba: monpère ne travail-foi
vit pas... il prie
(p. 106)
Retrouver ce titre sur Numilog.com

comprendre
Pensée à l'intention des étudiants, des maîtres et de tous les amateurs d
la littérature négro-africaine, la collection COMPRENDRE ouvre à la corr
préhension fructueuse soit d'un auteur, soit d'un genre, soit d'un courar
littéraire.

Jean GETREY est né en 1939, en France. Diplômé d'études supérieures d<


lettres, ancien élève de l'Institut des professeurs de français à I 'étrangel
il a enseigné en Haute-Volta de 1967 à 1978.
Il est actuellement conseiller pédagogique de français à l'Institut pédago
gique national de Bangui.
ISBN 2.85049.239.t
Participant d’une démarche de transmission de fictions ou de savoirs rendus difficiles d’accès
par le temps, cette édition numérique redonne vie à une œuvre existant jusqu’alors uniquement
sur un support imprimé, conformément à la loi n° 2012-287 du 1er mars 2012
relative à l’exploitation des Livres Indisponibles du XXe siècle.

Cette édition numérique a été réalisée à partir d’un support physique parfois ancien conservé au
sein des collections de la Bibliothèque nationale de France, notamment au titre du dépôt légal.
Elle peut donc reproduire, au-delà du texte lui-même, des éléments propres à l’exemplaire
qui a servi à la numérisation.

Cette édition numérique a été fabriquée par la société FeniXX au format PDF.

La couverture reproduit celle du livre original conservé au sein des collections


de la Bibliothèque nationale de France, notamment au titre du dépôt légal.

*
La société FeniXX diffuse cette édition numérique en vertu d’une licence confiée par la Sofia
‒ Société Française des Intérêts des Auteurs de l’Écrit ‒
dans le cadre de la loi n° 2012-287 du 1er mars 2012.

Vous aimerez peut-être aussi