Vous êtes sur la page 1sur 15

LE BRÉSIL

Le Brésil (portugais Brasil), officiellement la République Fédérative du


Brésil, est une république fédérative composée de 27 unités fédérales - le
District Fédéral et 26 États. Le pays est divisé administrativement en 5.564
communes. En 2008, il avait une population de 189.612.814 habitants et une
superficie de 8.511.965 km ², qui occupent 47% du continent sud-américain.
Par rapport aux autres pays dans le monde, le Brésil occupe la cinquième place
par la population et la même position par la superficie. En tant que le neuvième
pouvoir économique dans le monde et le plus important en Amérique latine, le
Brésil a aujourd'hui un rayonnement international important, au niveau régional
et mondial. En outre, environ 15-20% de la biodiversité mondiale est
concentrée ici, des exemples de cette richesse étant la Forêt Amazonienne, le
Pantanal et le Cerrado.
Le Brésil s’avoisine avec le Venezuela, le Guyana, le Suriname et la
Guyane française au nord, au nord-ouest avec l'Etat colombien, avec le Pérou et
la Bolivie à l'ouest, avec le Paraguay et l'Argentine au sud-ouest et avec
l'Uruguay au sud. Parmi les pays d'Amérique du Sud, seuls le Chili et
l'Équateur n’ont pas de frontière commune avec ce pays. Au nord, est et sud-
est, le Brésil a sortie sur l'Atlantique. Aussi, loin de la côte, le pays a certaines
îles, comme Fernando de Noronha.
Bien que le Brésil soit le cinquième pays au monde en matière de
population, il a l'une des densités démographiques les plus faibles. La plupart
des habitants vivent dans des zones le long du littoral, tandis que l'intérieur et
l'ouest sont caractérisés par une population très réduite.
Le Brésil est le seul pays d'Amérique où la langue officielle est le
portugais, ce qui est le résultat de la colonisation portugaise. La religion
prédominante est le catholicisme romain, le Brésil étant l’état avec le plus
grand nombre de catholiques sur la planète. Mais il y a aussi des représentants
d'autres religions, en particulier des protestants, mais aussi des athées. La
société brésilienne est, entre autres choses, l'une des plus diversifiées du point

1
de vue ethnique, composée de descendants d'Européens, des peuples indigènes,
africaines et asiatiques.
Géographie
En raison de la superficie du pays, la géographie du Brésil est très
diversifiée, ayant des régions semi-arides, montagneuses, tropicales, sous-
tropicales et des variétés de climat du sec, des pluies équatoriales à un climat
plus tempéré au sud. Au Brésil il y a un nombre de superlatifs mondiaux tels
que le Pantanal du Mato Grosso do Sul, l'un des plus vastes marais dans le
monde et de la réserve de biosphère déclarée par l'UNESCO, L’Île Bananal, la
plus grande île fluviale du monde, l'île de Marajo, la plus grande île fluvio-
marine, Anavilhanas, l'un des plus grands archipels fluviales ou le fleuve
Amazone, le plus grand fleuve relativement à l'écoulement de l'eau et le fleuve
qui a le plus grand bassin hydrographique. En outre, l'Amazone est également
l'un des plus longs dans le monde.
Climat
À cause des effets cumulatifs de plusieurs facteurs, comme le relief, le
territoire et en particulier la dynamique des masses d'air, le climat du Brésil est
très diversifié. Les vents affectent à la fois les températures et les pluies,
provoquant des différences climatiques régionales. Les interférences des
masses d'air se produisent le plus souvent entre la masse équatoriale
(continentale et océanique), la masse tropicale (continentale et océanique) et
l'océan polaire.
Le Brésil a un climat très humide, avec des caractéristiques différentes,
par exemple, très humide- chaud équatorial au Nord, très humide- subtropical
au sud du pays et São Paulo ou très humide- tropical chaud au long d’une
bande étroite de côte, entre les villes de Rio de Janeiro et São Paulo. Le climat
humide se trouve aussi dans d'autres régions du pays: humide chaud équatorial
dominante à Acre, Rondônia et Roraima et avec de l'influence sur le climat
dans le Mato Grosso, Amazonas, Pará et Amapá et tropical présent au São
Paulo et Mato Grosso do Sul. Des différentes variétés de climat humide

2
affectent d'autres parties du Brésil. Le climat aride et semi-aride est limité à la
région Nord-Est.
Bien que le climat brésilien est très varié, il demeure relativement stable
et les catastrophes climatiques se produisent avec une fréquence relativement
réduite. Cependant, le grand cyclone Catarina a causé en 2004 d'importantes
pertes dans les régions du Rio Grande do Sul et Santa Catarina.
La plus haute température enregistrée au Brésil a été de 44,7 ° C à Bom
Jesus, au Piauí, le 21 Novembre, 2005. À l'autre extrême, la plus basse
température a été de -17,8 ° C à Urubici, Santa Catarina, enregistrée le 29 Juin,
1996.
Les eaux
Le Brésil a le plus grand réseau hydrographique du monde. Les fleuves
principaux qui forment les bassins les plus importants sont l'Amazone, São
Francisco, Paraná, Uruguay et Paraguay. L’Amazone est le fleuve le plus long
au monde (après le Nil), en passant par le Brésil d'est à ouest à travers la forêt
amazonienne. Son bassin est le plus important, plus de 60% de celui-ci se
déroule dans le pays, y compris le fleuve lui-même et les quelque 1100 autres
cours d'eau. L’Amazon lui-même est formé au Brésil, au confluent de la rivière
Negro avec la rivière Solimões.
L'environnement
Le territoire brésilien comprend un large éventail d'écosystèmes
différents, tels que la forêt amazonienne, reconnue comme la plus
biologiquement diverse dans le monde, la Forêt atlantique ou Cerrado. La
richesse naturelle du Brésil se reflète par la variété de biotopes, mais il y a de
nombreuses questions encore inconnues, de nouvelles espèces de plantes et
animaux sont découverts presque chaque jour. Les scientifiques estiment que le
nombre total d'espèces d'animaux et de plantes peut être près de quatre
millions, avec plus de 56.000 espèces de plantes, 3000 espèces de poissons
d'eau douce, 517 espèces d'amphibiens, 1677 espèces d'oiseaux et 530 espèces
de mammifères, le nombre d'espèces d'insectes dépassant 10.000.

3
Les grands mammifères comprennent le puma, le jaguar, l'ocelot, le
chien Sud-américaine et le renard. D'autres espèces comme le pécari, le tapir, le
paresseux, l’Opossum et l’animal tatu sont également répandus et ont un grand
nombre d’individus. Les forêts du sud sont peuplées de cerfs et les singes,
présents sous diverses espèces, sont très répandus dans les forêts du nord du
pays.
Les problèmes du Brésil liés à la protection de l'environnement sont si
aigus qu’ils ont provoqué des réactions internationales. Le patrimoine naturel
du pays est menacé par d'intenses activités économiques telles que l’élevage
des bovins, l'agriculture, l'exploitation forestière, l’exploitation minière,
l’extraction de pétrole et de gaz, la pêche intensive, l'urbanisation, les
incendies, les changements climatiques, le commerce des animaux, la
construction de barrages, la pollution et la protection des espèces
envahissantes. Dans de nombreuses parties du pays le développement
économique rapide menace l'environnement naturel, dont résolution est, avec la
solution des problèmes sociaux, l'une des tâches les plus importantes sur
l'agenda du gouvernement brésilien.
Données démographiques
Nationalités et ethnies
La population du Brésil est composée de divers groupes raciaux et
ethniques. Le dernier recensement, mené par l'Institut brésilien de géographie
et de statistique, a révélé les statistiques suivantes: en termes de race, 77% de la
population est représentée par les blancs, 13% - Pardo (les bruns), 6% - noirs
2% - asiatiques et 1% - des représentants de la population indigène. Pendant la
domination des Portugais, environ 700.000 habitants du Portugal et plus de 2
millions d'esclaves amenés d'Afrique habitaient le territoire actuel du Brésil.
Depuis la fin du XIXe siècle, le Brésil a ouvert ses frontières aux
immigrants et y sont entrés des gens de 60 états. 5 millions d'immigrants
européens sont arrivés au Brésil entre 1870 et 1953, la plupart étant d’origine
italienne, portugaise, espagnole et allemande. Au début du XXe siècle, le flux
d'immigrants venus d'Asie, notamment du Japon et du Moyen-Orient, a connu

4
une augmentation significative de la part des immigrants. Ils ont fortement
influencé la composition ethnique du Brésil, conduisant à l'émergence de
nombreuses diaspora qui existent aujourd'hui. Ici se trouve la plus grande
population d'origine italienne en dehors des frontières de l'Italie, la plus grande
population japonaise hors du Japon et la deuxième population en nombre
d'origine allemande vivant en dehors de l'état allemand. En général, la plupart
des citoyens brésiliens ont une origine mixte euro-afro-amérindienne. Toute la
population peut être considérée comme un amalgame ethnique unique, mais
sans des sous-groupes ethniques clairs.
Langues
La seule langue officielle du Brésil est le portugais, parlé et écrit par la
plupart de la population. Le portugais est utilisé dans l'administration, droit,
éducation, environnements d’information et d'affaires. Le Brésil est le seul pays
d'Amérique où cette langue a le statut de langue officielle. Le langage brésilien
des signes – le langage des signes utilisés par les sourds-muets en
communication - est aussi légalement reconnu comme un moyen de
communication au Brésil.
La version brésilienne du portugais diffère d'autres variantes, en
particulier de celle parlée au Portugal. Comme conséquence des différences
géopolitiques et culturels entre le Brésil et le Portugal et des règles
linguistiques différentes qui se sont développées de façon indépendante au fil
des ans dans les deux pays, le portugais brésilien et le portugais européen n'ont
pas évolué de manière égale. Il y a de nombreuses différences dans le langage
commun et celui de la littérature, en particulier en phonétique, orthographe et le
système des pronoms. Toutefois, les différences entre les deux versions de la
langue n'ont pas entraîné l'impossibilité d'une compréhension mutuelle de la
langue parlée. Le portugais brésilien parlé dispose d'une riche variété de
dialectes, fait justifiée par des différences ethno-régionales et sociales des
territoires vastes de l'état.
Au Brésil les langues minoritaires sont elles aussi parlées, les
autochtones et celles appartenant aux travailleurs migrants. Actuellement, il y a

5
235 langues parlées sur le territoire brésilien, de nombreux autochtones, mais
aussi les langues européennes comme l'allemand, l’italien et aussi le japonais.
Agglomérations urbaines
Les principales villes du Brésil
Municipe Unité fédérative Population
1. São Paulo São Paulo 10.990.000
2. Rio de Janeiro Rio de Janeiro 7.050.472
3. Salvador Bahia 2.948.733
4. Brasilia Le District Fédéral 2.557.158
5. Fortaleza Ceará 2.473.614
6. Belo Horizonte Minas Gerais 2.434.642
7. Curitiba Paraná 1.828.092
8. Manaus Amazonas 1.709.010
9. Recife Pernambuco 1.549.980
10. Porto Alegre Rio Grande do Sul 1.430.220
Source : Institut brésilien de géographie et de statistique
Gouvernement et politiques
Selon la Constitution de 1988, le Brésil est une République fédérative
présidentielle. La forme de gouvernement a été calquée sur le modèle
américain, mais le système juridique brésilien suit la tradition romano-
germanique du droit positif. Les unités fédérales du Brésil ne jouissent pas de
la même autonomie que les États-Unis, les pouvoirs d'autonomie
gouvernementale sont très limités par leur faible pouvoir de légiférer.
Le système politique brésilien est basé sur le principe de séparation des
pouvoirs dans l’état de Montesquieu, le pouvoir législatif, exécutif et judiciaire
étant indépendants et ayant la même importance.
Le pouvoir exécutif est exercé par le Président de la République,
comprenant la fonction de chef d'Etat et celle du chef du gouvernement. Il est
élu pour une période de quatre ans et il peut être réélu consécutivement.
L'actuel président du Brésil est Luiz Inácio Lula da Silva. Le pouvoir législatif
est le Congrès national, divisé en deux chambres - la Chambre des députés dont
le mandat est de quatre ans et le Sénat fédéral, dont les membres ont un mandat
pour une période de huit ans. Le pouvoir judiciaire est exercé par les cours et
tribunaux. La cour supérieure de l'appareil judiciaire est la Cour suprême

6
fédérale, composée de onze juges nommés par le président avec l'approbation
du Sénat.
La législation
Le système juridique brésilien est fondé sur la tradition romano-
germanique. Ainsi, les notions de droit civil prévalent sur les pratiques de droit
commun. La pièce la plus importante de la législation du Brésil est la
Constitution fédérale, promulguée le 5 Octobre, 1988. Toute autre loi ou
décision des tribunaux doit se conformer à ses principes. Les états fédérales
composants ont leur propre constitution, qui, également, ne peut pas être
incompatible avec le fédéral. Un cas particulier est le District fédéral, qui, bien
que l'un des 27 unités fédérales, n’a pas sa propre constitution, mais une soi-
disant «loi organique», comme toutes les municipalités.
La juridiction est administrée par le système judiciaire, bien que dans
certaines situations, la Constitution fédérale permet au Sénat d'intervenir dans
les décisions judiciaires. Il existe également des tribunaux spécialisés tels que
la justice militaire et la justice électorale du travail, la plus grande autorité dans
le domaine étant la Cour suprême de justice. Ce système a été critiqué au cours
des dernières décennies, à cause du temps prolongé où l’on prend des
décisions. Les procès peuvent durer des années ou même plus d'une décennie,
jusqu'à ce qu'ils soient achevés.
La répartition territoriale
Le Brésil est une fédération formée par l'union indissoluble des 27
unités fédérales (26 Etats membres et le district fédéral), avec un total de 5564
municipalités. Toutes les unités administratives-territoriales disposent de la
personnalité juridique de droit public, donc, comme chaque individu sur le
territoire national (nationalité brésilienne ou étrangère), elle a des droits et
devoirs établis par la Constitution fédérale. Elles disposent d’auto-
administration, autonomie et auto-organisation, ce qui signifie qu'ils ont le droit
de choisir leurs dirigeants et leurs représentants politiques et de gérer les
affaires publiques sans aucune ingérence de la part d'autres entités
administratives.

7
Les États et les municipalités peuvent se séparer en plusieurs états ou
municipalités ou s'unir si la population concernée décide ainsi lors d'un
référendum. Le District fédéral ne bénéficie pas de cette loi.
La politique étrangère et militaire
Le Brésil est aujourd'hui un leader politique et économique en Amérique
latine, bien que cette capacité est partiellement contestée par l'Argentine et le
Mexique qui s'opposent à l'intention du Brésil d’obtenir une place permanente
dans le Conseil de sécurité des États-Unis, les problèmes sociaux et
économiques empêchent le Brésil à faire un usage efficace de sa puissance
régionale.
Entre la Seconde Guerre mondiale en 1990, les gouvernements
démocratiques et militaires du pays ont essayé d'étendre l'influence du Brésil
dans le monde, en continuant à pratiquer une politique industrielle et étrangère
indépendante. Ces dernières années, le pays a changé ses priorités de politique
étrangère, renforçant les liens avec d'autres pays sud-américains et a initié des
relation politiques multilatérales en vertu de l'Organisation des Nations Unies
et l'Organisation des États américains.
La politique étrangère actuelle du Brésil repose sur la position du pays
comme puissance économique et militaire régionale en Amérique du Sud, le
statut de chef de file parmi les pays en développement et l'aspiration à
l'acquisition d'une nouvelle puissance mondiale. La Constitution fédérale exige
que le pouvoir politique cherche l'intégration économique, politique, sociale et
culturelle avec ses voisins et d'autres pays d'Amérique latine.
Les Forces armées brésiliennes sont composées de l'Armée de terre
brésilienne, la Marine et la Force aérienne brésilienne. Il y a la police militaire,
une unité auxiliaire de l'armée terrestre sous le contrôle des gouverneurs des
états. Le Brésil a, également, la plus grande armée de l’Amérique latine.
Économie
Le Brésil est le plus grand pouvoir économique national en Amérique
latine, occupant le huitième rang dans le monde en ce qui concerne le produit
intérieur brut fondé sur la parité de pouvoir d'achat, selon le Fonds monétaire

8
international, avec des secteurs de l'agriculture, l'exploitation minière,
l'industrie et des services bien développés, mais aussi une main-d'œuvre
suffisante. Les exportations brésiliennes augmentent toujours. Les principaux
produits d'exportation comprennent les aéronefs, le café, les automobiles, le
soja, le fer, le jus d'orange, l'acier, l'éthanol, des tissus, des chaussures, des
conserves de viande bovine et des voitures électriques. Le pays a élargi sa
présence sur les marchés internationaux et fait partie, avec l'Inde, la Chine et la
Russie, du groupe des quatre économies avec développement rapide, nommé
BRIC. En 2007, le gouvernement brésilien a commencé à faire un plan quatre-
annuel qui vise à moderniser le réseau routier de l'Etat, les centrales électriques
et les ports majeurs.
Le Real brésilien (R $) était lié au dollar américain entre 1994 et 1999.
Après la crise financière asiatique de 1997, les dettes envers la Russie en 1998,
et aussi la série d'événements financiers indésirables qui ont suivi ont causé la
question de l'échange de la monnaie en 1999 par la Banque centrale du Brésil.
Le Brésil a reçu le plan de sauvetage du FMI à la mi-2002, recevant 55,4
milliards de dollars américains, un record à l'époque. Le prêt a été versé en
2005.
La structure économique et énergétique
Le dossier des investissements dans l’économie du Brésil est diversifié,
comprenant l'agriculture, l'industrie et la portée des services. Le Brésil est
devenu une puissance mondiale parce que l'économie s'est développée très
fortement. La croissance économique soutenue a été possible grâce à la
situation favorable du marché mondial des exportations brésiliennes. La hausse
des prix pour les principaux produits d'exportation du bétail comme la viande
et le soja a contribué à la croissance du PIB. L'agriculture, avec les secteurs
connexes, la foresterie, la sylviculture et la pêche, produisant 5,1% du PIB en
2007. L'industrie brésilienne, y compris l'industrie des automobiles, la
sidérurgie et la production de produits pétrochimiques, l'industrie de production
informatique, des aéronefs et des biens durables – contribuait 30,8% du PIB

9
national. La production industrielle, à la fois traditionnelle et moderne,
technologiquement avancé, se concentre dans le sud du pays.
Le Brésil occupe la dixième place sur la liste des pays en ce qui
concerne la consommation d'énergie. L'électricité est produite à la fois sur les
ressources renouvelables, principalement en renforçant le potentiel
hydroélectrique et d'éthanol, et sur les ressources classiques représentées par
l'énergie des combustibles à base d'hydrocarbures, de gaz naturel et mazout. En
raison des récentes découvertes de gisements de pétrole est supposé que le pays
pourrait devenir une puissance mondiale d'énergie. Le Ministère des Mines et
de l'énergie, le Conseil national pour la politique énergétique, l’Agence
nationale du pétrole, du gaz naturel et les biocarburants et l'Agence brésilienne
de régulateur de l'énergie sont des organes gouvernementaux responsables de la
politique énergétique du pays.
Le transport
Sur le territoire du Brésil il y a environ 2500 aéroports et chemins
d’atterrissage, seuls les États-Unis ayant un plus grand nombre d’aéroports.
L’aéroport international São Paulo-Guarulhos, situé près de la ville, est le plus
grand et le plus aggloméré aéroport du pays, ceci étant dû à la circulation
interne des biens et des personnes, mais aussi au fait que São Paulo a les
liaisons aériennes permanentes avec presque toutes les grandes villes le monde.
Au Brésil il y a 34 aéroports internationaux.
Étant donné le fait que le Brésil a 1.355.000 km d'autoroutes et de routes
nationales, les routes sont le plus souvent utilisés pour transporter des
marchandises, mais aussi des passagers. Toutefois, le gouvernement brésilien a
récemment commencé à soutenir aussi d’autres infrastructures de transport, en
particulier l'expansion du réseau ferroviaire, un exemple pour des initiatives
récentes dans ce secteur est la promotion d'un projet visant à construire une
ligne ferroviaire à haute vitesse reliant les villes de São Paulo et Rio de Janeiro.
En outre, au Brésil il y a 37 ports maritimes internationaux, le plus important
étant situé dans la ville de Santos.
Science et technologie

10
Le domaine de la science a commencé à se développer sur le territoire
brésilien au début du XIXe siècle, après l'installation de la famille royale
portugaise à Rio de Janeiro. Avant cet événement, le Brésil était une colonie de
pauvres, sans aucune université ou société scientifique, ce qui contrastait avec
les anciennes colonies espagnoles où - malgré le pourcentage élevé
d'analphabètes - depuis le XVIème siècle, sont apparus les institutions
d'enseignement supérieur.
Les recherches technologiques au Brésil sont en grande partie effectuées
par des universités et des instituts publics de recherche. Toutefois, environ 73%
du financement de la recherche est encore fourni par des sources
gouvernementales. Certains des plus notables instituts technologiques du Brésil
sont l’Institut Oswaldo Cruz, l’institut Bunantan, le Commandement général de
la technologie aérospatiale, l'entreprise brésilienne de recherche agricole et
l'Institut national de la recherche spatiale. Le Brésil a le mieux développé
programme spatial de l’Amérique latine, avec des ressources importantes de
carburant pour les fusées de lancement et avec une production de satellites
artificiels. Le 14 Octobre, 1997, l'Agence spatiale brésilienne a signé un accord
avec la NASA pour la construction de modules pour la Station spatiale
internationale.
L'uranium enrichi produit dans l'usine de combustible nucléaire à
Resende, Rio de Janeiro, est également utilisé pour assurer les besoins
énergétiques de l'État. Le Brésil a aussi un laboratoire Síncrotron, un
accélérateur de particules (électrons et positrons) utilisé dans la recherche en
physique, chimie et biologie.
Culture
La culture brésilienne est très diversifiée en raison de la complexité de la
société. Elle a été fortement influencée par les traditions et les coutumes
d'origine européenne, africaine et indigène. Elle est basée en particulier sur un
substrat de la culture portugaise, qui est dû à la longue période de temps que le
Brésil était une colonie portugaise. Les influences principales sont le portugais,
le catholicisme et le style architectural manuélin. Les immigrants européens,

11
surtout les Allemands et les Italiens, ils ont contribué à diversifier la culture du
pays. Les influences des peuples autochtones peuvent être observées en
particulier dans l’art culinaire, mais aussi par les nombreux emprunts
linguistiques, tandis que les esclaves africains affranchis ont influencé presque
toutes les cultures, notamment la musique et la danse.
Les premiers ouvrages écrits de la littérature brésilienne datent du
XVIème siècle. Ce sont les premières lettres des explorateurs portugais qui sont
venus au Brésil, comme Pero Vaz de Caminha, qui a écrit pendant qu’il
naviguait dans le voilier de Pedro Álvares Cabral. La cuisine montre bien des
diversifications régionales. C'est cette diversité qui est conforme à la structure
ethnique nationale et complexe du pays. Les traditions musicales brésiliennes
sont elles aussi très riches. Les styles de musique populaires comprennent,
entre autres, samba, bossa nova, forró, frevo et des pagodes. Dans les autres
domaines, l'histoire du cinéma a ses origines au milieu du XIXe siècle
jusqu'aujourd'hui, en constante évolution, période au cours de laquelle elle a
obtenu aussi la reconnaissance internationale.
Le carnaval brésilien, avec des défilés spectaculaires et la musique
vivante, est devenu l'une des images les plus populaires associées avec le
Brésil, étant le symbole de la jeunesse, la beauté et la sexualité. Il est célébré
avant le Carême dans toutes les villes du pays, mais les plus imposantes fêtes
sont à Rio de Janeiro, Salvador, Récifs et Olinda.
Religion
Au Brésil, un grand nombre de religions vivent ensemble, et la
Constitution de l'Etat garantit la liberté religieuse complète. L’Église catholique
romaine est dominante, le Brésil ayant le plus grand nombre de catholiques
dans le monde. Bien que la séparation de l'Église et l'État est intervenue très
tard par rapport aux autres états, à la fin du XIXe siècle, l'Eglise continue
souvent avec les ingérences dans les affaires de l'État.
Le nombre total de protestants est en croissance. Jusqu’en 1970, la
plupart des protestants étaient les membres des églises protestantes
traditionnelles tels que les luthériens, presbytériens et les baptistes. Puis, le

12
nombre des Pentecôtistes et des néo-Pentecôtistes a augmenté de manière
significative. Les croyances africaines traditionnelles et la tradition catholique
ont connu une symbiose qui a conduit à l'émergence des religions afro-
brésiliennes comme Macumba, candomblé et umbanda, alors que les religions
ancestrales des Américains natifs pratiquent des différentes religions
ancestrales.
Selon le recensement de 2000, 75% des Brésiliens étaient catholiques,
16% - protestants, 1% - orthodoxes et autres chrétiens, 1,332% - spiritistes,
0,309% - des adeptes des religions d'origine africaine, 0,01% - les praticiens
des religions amérindiennes et 0,806% ont déclaré une autre religion. En outre,
7,354% des Brésiliens se sont déclarés comme des agnostiques, athées ou sans
foi.
Les médias
La première station de télévision au Brésil a été TV Tupi, fondée par
Assis Chateaubriand le 18 Septembre, 1950. Depuis lors, le nombre de stations
de télévision est fortement augmenté, avec la fondation de grands réseaux tels
que Rede Globo, Rede Record et SBT. Aujourd'hui, la télévision est un facteur
important dans la culture populaire moderne brésilienne.
La transmission de la première émission radio au Brésil a été le discours
du président Epitacio Pessoa le 7 Septembre, 1922, mais la première station a
été créé près d'un semestre plus tard – « Radio Sociedade do Rio de Janeiro » a
commencé à fonctionner le 20 Avril, 1923. Les années 40 du vingtième siècle
ont été l'âge d'or de la radiodiffusion du Brésil, la radio ayant un impact social
comparable à la télévision aujourd'hui. Actuellement, bon nombre des
fonctions des stations de radio ont été prises à la télévision. Maintenant, la
plupart des stations de radio ont des programmes axés sur des émissions
musicales et des nouvelles.
L’année 1808 est considérée comme l'année de naissance de la presse au
Brésil. Avant l'arrivée de la famille royale portugaise, toute activité
journalistique a été interdite par l'autorité coloniale, ce qui est une
caractéristique sur le continent américain, car en aucune autre colonie on n'a

13
jamais imposé de telles restrictions. « Gazeta do Rio de Janeiro » a été le
premier journal publié au niveau national et il a commencé à circuler le 10
Septembre 1808. Les médias d'aujourd'hui sont à la fois une source
d'information quotidienne, affichant des articles issus de divers domaines de la
vie et une source d'informations générales, offrant aux lecteurs un large
éventail de rapports et ainsi de suite, de différents domaines.
Éducation
La Constitution fédérale et la loi de Directives et de Bases de
l'Education nationale impose au gouvernement fédéral, aux gouvernements
fédéraux et aux autorités municipales l’obligation de l’organisation et de la
gestion des systèmes d'éducation des unités territoriales dans lesquelles ils
exercent leur autorité. Les systèmes d'éducation publique sont responsables de
leur entretien et la gestion des fonds alloués. Selon la Constitution, 25% du
budget de l'Etat et 18% des fonds collectés auprès des impôts sont dépensés
pour l'éducation publique.
Selon les données PNAD, en 2007, 1,470 millions de personnes, soit
0,75% de la population brésilienne étaient illettrés, et l'analphabétisme
fonctionnel atteignait un poids de 0,6% du nombre total de personnes. Dans le
nord-est il y a le plus grand nombre d'analphabètes, leur part atteignant 19,9%.
Le pourcentage des personnes qui fréquentaient une forme d'enseignement de
premier cycle en 2007 était de 99% dans le groupe d'âge de 6-14 ans et de
92,1% dans la catégorie de 15-17 ans.
L'enseignement supérieur commence à donner des cours séquentiels qui
peuvent offrir des options de spécialisation universitaire ou professionnelle.
Selon le type d'école, les élèves peuvent compenser les déficiences éducatives
acquises lors des cours pour des adultes au sens strict ou au sens large.
Santé
Le système de santé publique au Brésil est géré et soutenu
financièrement par le gouvernement à tous les niveaux, tandis que les systèmes
privés d'assurance santé ont un rôle auxiliaire. Le système public de santé est
confronté à l'heure actuelle à une grave crise marquée par des difficultés

14
financières, par la mauvaise allocation des fonds et des ressources. Ces
questions ont conduit à d'importantes perturbations dans le déroulement de la
médecine, qui se manifestent principalement par l'insatisfaction parmi les
professionnels de santé, mais aussi par la fréquence élevée des cas de faute
médicale. Un cas de renommée internationale, très médiatisé, a été celui de
Mariana Bridi da Costa, qui est décédée en Janvier 2009 après que sa maladie a
été mal diagnostiquée.

15