Vous êtes sur la page 1sur 29

¤ C’est présentation présenter par :

© INEHDI Oussama ;
© STITOU Oussama ;
© ELOIARM Younes ;

S5- département économie -Module Finances publiques

# Professeur . Dr EL BOURKI MOUHAMMED #


PLAN DU TRAVAIL
1-Introduction :

Définition générale de contrôle et audit et évaluation de budget

2-Le rôle de comptable publique


et ordonnateur:

3-Problématique :

Efficacité de système CAE dans la mesure de limiter les phénomènes


de la corruption et manipulation administrative

Les questions secondaire :


= Comment ces phénomènes influencent l’économie national

= Quelles sont les alternatives au cas de le non efficacité de


système CAE
Introduction :

Les contrôles Les audits Les évaluations


• Les contrôles financiers • Consiste à examiner les • L’évaluation d’une
publics se répartissent processus de gestion politique publique a
traditionnellement en trois pour s’assurer qu’il
catégories :
pour objectifs
permettent de produire assignés et aux
• Les contrôles politiques une information sincère
• Les contrôles Administratifs et transparente
moyens mise en
œuvre.
• Les contrôles Juridictionnels
Les catégories de contrôle :
I‐ Le contrôle juridictionnel
 La Cour des comptes
 Les Cours régionales des comptes
II‐ Le contrôle politique
 Le contrôle exercé par le Parlement
 Le contrôle exercé par les partis politiques, la société civile
et l’opinion publique
III‐ Le contrôle administratif
 Le contrôle des comptables sur les ordonnateurs
 Le contrôle hiérarchique
 Le contrôle opéré par l’IGF…
L’ audit :
Qu’est-ce que l’audit ?

Les techniques d’audit et les techniques


d’évaluation sont en plein développement et
renouvellent en profondeur le spectre des contrôles
financiers publics, sous l’influence du modèle
entrepreneurial.
• L’audit consiste à examiner les processus de gestion pour
s’assurer qu’ils permettent de produire une information
sincère et transparente. L’audit peut être interne : au sein de
la structure (entreprise ou collectivité publique), un service
est mis en place spécifiquement pour auditer ses autres
composantes. Il peut être externe : la structure fait appel à
un intervenant extérieur chargé de certifier les processus
comptables ; c’est le modèle du contrôle de gestion effectué
par un commissaire aux comptes, dans le secteur privé.
Dans le secteur public, on trouve cette logique d’audit
notamment dans la mission de certification des comptes de
l’État que la Cour des comptes doit être effectuer chaque
année en vertu de l’article 58 de la LOLF.
L évaluation :
Qu’est-ce que l’évaluation des politiques publiques ?
A quoi sert l’évaluation ?

L’évaluation vise d’abord à fournir aux pouvoirs publics des outils


pour rendre leur action plus efficace. Elle doit fournir trois types
d’information :
•Comment fonctionne la politique et quels sont ses effets ?
•Ses effets sont-ils à la hauteur des objectifs ?
•Peut-on faire mieux et comment ?
Selon les conclusions de l’évaluation, les décideurs pourront être
amenés à modifier une politique, à y mettre fin ou au contraire à la
généraliser.
Qui réalise l’évaluation ?

Les évaluations sont réalisées par des institutions


publiques indépendantes telles que la Cour des comptes, la
Haute Autorité de santé ou encore le Haut Conseil de
l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur.
Celles-ci ont recours à des "chargés d’évaluation"
issus d’horizons très divers (économistes, chercheurs en
sciences sociales, statisticiens, consultants, etc.) qui
réalisent les travaux d’enquête en collaboration avec les
fonctionnaires chargés de la politique.
Quels sont les critères ?
Les principaux critères d’évaluation sont :
•L’atteinte des objectifs (les effets constatés sont-ils
conformes aux objectifs ?) ;
•La pertinence (les objectifs sont-ils adaptés à la réalité
sociale ?) ;
•La cohérence (la mise en œuvre de la politique et les
moyens sont-ils en adéquation avec les objectifs ?) ;
•L’efficacité (les effets sont-ils à la hauteur des objectifs ?) ;
•L’efficience (les effets sont-ils à la hauteur des coûts ?).
Loi comptable 9-88 :
Loi relative aux obligations comptables
des commerçants

Principaux
référentiels de
cadre comptable
marocain C.G.N.C:
Code général de la normalisation
comptable
Acteurs de l’exécution du budget

Ordonnateurs : Comptables publics :

Les ordonnateurs principaux Les comptables des trésor :

Les ordonnateurs délégués Les autres comptables

Les Sous-ordonnateurs :
Le rôle du comptable public
Ses principes attributions sont de retracer et
de vérifier les différentes opérations financières
(recettes et dépenses) de l’argent public
décidées par son ordonnateur . Il est chargé du
maniement des fonds publics et veille à la
bonne tenue des comptes .
Le rôle du ordonnateur
Est un agent d’autorité placé à la tête
d’un linistère ,d’une collectivité
territoriale , d’un établissement public ou
d’un service qui a ontre ses fonctions
d’administrateur, la compétence du
pouvoir de décision financière .
Problématique :
Efficacité de système CAE dans la mesure de limiter les phénomènes
de manipulation administrative (comme la corruption!)?
Comment ces phénomènes influencent l’économie national ?
Quelles sont les alternatives au cas de le non efficacité de
système CAE?

Les système CAE

La corruption et Economie
manipulation national
Le côté de ce sujet présente le système CAE sur les
opérations financiers de l’Etat
CAE

L’impact positive
L’impact négative
Travail du recherche :
Les hystériquement le Maroc va utilisé le système
CAE par maniérer spécifique avant 6 année au moins
par bien sûr LORLF.
donc nous allons analyser les indices des
corruptions et aussi les taux de croissance
économique, et après va comparée les résultats
obtenus avec la vérité réelle de Maroc.
Les hypothèses de le modèle de travail :
L’impact négative du système CAE sur les
phénomènes de manipulation comme la
corruption.

L’impact positive du système CAE sur les


économies générales en Maroc.
Le cas empirique :
Indice de corruption
Il s'agit d'un indice de perception de la corruption (IPC).
Cet indice est construit à partir de plusieurs sondages
d'opinion d'experts se prononçant sur leur perception du niveau
de corruption dans les secteurs publics d'une centaine de pays.
Par cet indice, on peut classer les pays sur une échelle de 0 à 10;
0 indiquant un degré de perception de la corruption élevé et 10
indiquant un degré de corruption perçu comme très faible.
Transparence International qui a été créée en 1993 est une
organisation non-gouvernementale consacrée à la lutte contre
la corruption. Le secrétariat de cette organisation est à Berlin
en Allemagne. Elle compte des sections nationales dans plus
d'une centaine de pays.
Source: Transparence International
L’Indice de corruption aux Maroc

2010 85 3,4
2011 80 3,4
2012 88 3,7
2013 91 3,7
2014 80 3,9
2015 88 3,6
2016 90 3,7
2017 81 4,0
2018 73 4,3
indice de la corruption
5

4,5

3,5

3 y = 0,0883x - 174,16
R² = 0,707
2,5 indice de la corruption
2
Linéaire (indice de la
1,5 corruption)
1

0,5

0
2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Pour cette analyse je peux dit que
le système CAE n’est pas
efficace pour faire face les
phénomènes de manipulation
comme la corruption.
Indice de croissance
économique PIB :
Croissance annuelle du PIB (%)
La croissance annuelle du produit intérieur brut (PIB) en %
représente la variation relative du volume du PIB en dollars
constants entre deux années. Elle reflète l'augmentation (ou la
baisse dans le cas d'une croissance négative) du niveau
d'activité économique dans un pays. Il s'agit d'un indicateur
souvent retenu lorsque l'on veut faire des prévisions à court et à
moyen terme sur la situation économique d'un pays.

Source: Banque mondiale


L’analyse de la valeur PIB en
Maroc :
Année Valeurs Variations (%)
2010 3,82 -9,91
2011 5,25 37,43
2012 3,01 -42,67
2013 4,54 50,83
2014 2,67 -41,19
2015 4,54 70,04
2016 1,13 -75,11
2017 4,09 261,95
2018 2,95 -27,87
Les Valeurs des PIB
6

5
y = -0,1787x + 363,39
R² = 0,1533
4

3 Valeurs des PIB


Linéaire ( Valeurs des PIB)

0
2008 2010 2012 2014 2016 2018 2020
Alors puisque les périodes des utilisées les
système CAE pour les opérations des services
publiques n’est pas effectuée les mouvements
des activités de ce service sur les
développements économiques lorsqu’il obtient
les valeurs de PIB relativement négative par
les années (2010-2018)
Les conclusion :
Une paradoxe entre les
données initiales et les
résultats réels

Les causes
Problème sur les structures
politique/social
Référances :
+ Découverte de la vie publique : les finances publiques . 8éme édition
Franck Waserman .

+ L'essentiel des Finances publiques édition 2019 Damarey, Stephanie .

+ Banque mondiale .

+ Transparence International .

+ Finances publiques La documentation Française 4e édition Jean-Marie


Monnier .
Merci pour votre
attention

Vous aimerez peut-être aussi