Vous êtes sur la page 1sur 5

Chapitre 3 : la valeur et l’information

I. Marché des actifs financiers


1. Classements et définitions des marchés
Marché = Lieu de rencontre de l’offre et de la demande

1.1. Classement selon les actifs échangés


Marché financier = LT (> 1 an)
Bourse = marché financier sur lequel s’échange des produits financiers

Marché monétaire = CT (< 1 an)


- Marché interbancaire : entre les banques qui fixent le taux d’intérêt
- Marché des titres de créances négociables à CT : accessible à toutes les entreprises
(lié à la désintermédiation bancaire)

1.2. Classement selon actif nouveau ou préexistant


Marché primaire : marché des émissions de titres nouveaux, gérer par les banques qui
servent d’intermédiaire entre les entreprises et les investisseurs

Marché secondaire : marché des titres déjà émis et cotés (la Bourse)

1.3. Classement selon l’échéance des transactions


Marché au comptant : transfert de propriété des titres et règlement simultanés et
immédiat

Marché à terme : la livraison et le paiement ont lieu à l’échéance connue :


- Marché à terme ferme : exécution de la transaction à échéance
- Marché à terme conditionnel : à l’échéance :
 soit on exerce l’option et on exécute la transaction
 soit on abandonne l’option et on renonce à la transaction

1.4. Classement selon l’organisation


Marché de gré à gré : les conditions du contrat sont définis librement entre l’offreur et
l’emprunteur => souplesse mais risque si défaillance de l’une des parties

Marché organisé : contrats standardisés

Finance Chapitre 3 : La valeur et l’information Page 1


Marché règlementé : marché organisé par l’AMF

2. Définition des actifs financiers


Titres financiers : actifs financiers échangés sur les marchés

Titres de créances : titres donnant rémunération au détenteur par des intérêts fixes (billets
de trésorerie, bons du Trésor, oblighations)

Valeurs mobilières : titres financiers qui confèrent des droits identiques par catégorie

- Obligations : VMP
- Actions : titres a revenu variable, ce sont des titres de capital

Produits dérivés : contrat dont la valeur dérive de la valeur d’autres actifs. Permet de gérer
le risque de fluctuation du prix.

3. Intermédiaire sur les marchés d’actifs financiers


- Banques
- Compagnies d’assurances
- Organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) : il reçoit les
capitaux des épargnants et les placent dans des actifs diversifiés

II. Information financière


1. Taux d’intérêt du marché
Les facteurs des taux d’intérêts :

- Echéance : délai de remboursement du montant emprunté


- Unité de compte : unité dans laquelle est libellée la créance (monnaie), si l’unité de
compte est différente entre deux entités il y a exposition au risque de change
(variation des taux de change)
- Risque de défaillance : risque que le débiteur soit insolvable à l’échéance
- Notation : attribution d’une note, classement des titres qui font l’objet de
transactions sur un marché de capitaux (agences de notation de crédit : Moody’s,
Standard & Poor’s, Fitch). Ceci permet de mesurer le risque de non remboursement
des dettes que présente un emprunteur (notée de AAA à D).

2. Relation entre le taux du marché et la valeur des titres à


revenu fixe
2.1. Taux d’intérêt

Finance Chapitre 3 : La valeur et l’information Page 2


- Taux nominal ou facial : taux d’intérêt affiché au moment de l’émission de l’emprunt
- Taux du marché : taux d’actualisation cad équivalence entre la valeur de marché du
titre et la valeur actualisée des sommes versées par l’emprunteur jusqu’à l’échéance
finale

2.2. Détermination de la valeur de marché d’un emprunt

Lorsque r augmente, le prix des obligations sur le marché secondaire diminue.


Lorsque r diminue, le prix des obligations sur le marché secondaire augmente.

2.3. Relation entre le taux du marché et la valeur des actions


- Taux de rentabilité des actions : elle provient des dividendes et des plus-values

- Estimation de la valeur de marché d’une action : la rentabilité des actions est


aléatoire cad risquée

3. Sources d’information
3.1. Information sur les titres à revenu fixe
- Taux à court terme de la Banque de France est la meilleure source
- Cours des obligations : publié par les Bourses

3.2. Information sur les actions


- Cours des actions : publié par les Bourses
- Indices boursiers : reflètent l’évolution d’un ensemble d’actions (ex : CAC 40 pour la
bourse de PARIS)
- Entreprises d’information financière : agences de notation + entreprises spécialisées

Finance Chapitre 3 : La valeur et l’information Page 3


III. Efficience informationnelle
1. Notion de marché efficient
Un marché est efficient si l’information nouvelle est incorporée instantanément et
complétement dans le cours des titres.

1.1. Information nouvelle


Une information est nouvelle si on ne peut pas la prévoir à partir de l’information
antérieure. Elle est complètement aléatoire.

1.2. Incorporation de l’information dans le prix du titre


Prix du titre = confrontation des multiples décisions d’AC ou de VT (décisions prises par les
opérateur qui suivent l(information financière).

1.3. Incorporation immédiate et complète


Marché efficient = information diffusée instantanément qui modifie le prix du titre (aucun
spéculateur n’a le temps d’en profiter)

Marché non efficient =prix atteint son prix d’équilibre qu’après un certain temps, les
spéculateurs ont le temps de profiter de ce délai pour réaliser des gains.

2. Conditions de l’hypothèse d’efficience des marchés


Conditions d’un marché efficient :

- Opérateurs nombreux et rationnels


- Information accessible gratuitement
- Informations nouvelles surgissent de manière aléatoire
- Les opérateurs réagissent instantanément et correctement face à l’information
nouvelle

3. Formes de l’hypothèse d’efficience des marchés


3.1. Forme faible de l’efficience
Prix des titres varierait au hasard, reflète seulement la statistique des prix observé dans le
passé.

3.2. Forme semi-forte de l’efficience


Prix des titres reflètent l’information sur les cours passés + informations publiques
(bénéfices des sociétés, offres publiques d’AC etc.)

Finance Chapitre 3 : La valeur et l’information Page 4


3.3. Forme forte de l’efficience
Prix des titres reflètent l’information publique + les informations confidentielles (détenus par
des initiés : professionnels en relation avec cette société => délit d’initié : réalisation
d’opérations boursières par les personnes disposant d’informations privilégiées)

4. Anomalies de marché
Anomalies de marché = phénomènes qui écartent l’hypothèse de l’efficience des marchés

4.1. Effets de calendrier


Certains mois de l’année sont favorables à la rentabilité (janvier) ou défavorables, ou
certains mois

4.2. Effet de taille


Entreprises de taille moyenne réalisent un meilleur rendement que les grandes entreprises.

4.3. Annonces de résultat


Le cours d’une action ne devrait réagir qu’à l’instant de l’annonce des résultats de la société
concernée dans un marché efficient. Or le cours continue a augmenté par exemple plusieurs
jours après l’annonce : les épargnants ne se précipitent pas pour se renseigner.

Définitions
Taux directeur : taux auxquels les banques centrales interviennent sur les marchés

Taux annuel monétaire : taux de rendement actuariel d'un placement mensuel sur le marché
monétaire, renouvelé chaque fin de mois pendant les douze derniers mois.

Taux d’usure : taux qu'il est interdit de dépasser pour les prêts d'argent. Les taux d'usure
ainsi que les seuils de l'usure font l'objet d'une publication au Journal officiel.

L’essentiel
Marché financier = lieux de rencontre de l’offre et de la demande, lieux de détermination du
prix des actifs financiers (dépendent du taux d’intérêt du marché + prime de risque)

Efficience des marchés = incorporation instantanée des informations disponibles (si cette
hypothèse est vérifiée, il serait inutile de tenter de spéculer sur un marché)

Finance Chapitre 3 : La valeur et l’information Page 5