Vous êtes sur la page 1sur 10

L'entreprise et la

conjoncture
économique
générale

PF
Table des matières

Objectifs 5

Introduction 7

I - La conjoncture économique 9

A. Définir la conjoncture économique.......................................................9

II - Les incidences de la politique économique sur les


entreprises 11

A. Les objectifs de la politique économique.............................................11


1. L'intervention des administrations publiques..........................................11
2. Le "carré magique" de Kaldor..............................................................12

B. Les instruments de la politique économique........................................13


1. Les mesures de relance......................................................................13
2. Les politiques de stabilisation..............................................................14

Glossaire 15

PF2009
3
Objectifs

Identifier les conséquences pour l'entreprise d'une évolution des éléments de la conjoncture
générale

PF2009
5
Introduction

La crise est là. Quels seront ses effets au cours des prochains mois ? Quand va-t-elle se
terminer ?
Nombre d'économistes, tels les augures antiques, continuent d'examiner les entrailles de
la conjoncture... L'un qui nous annonçait l'été dernier que le plus dur était passé nous
explique désormais que cela va durer jusqu'en décembre; tel autre qui nous promettait le
pire hier nous annonce désormais une reprise pour juillet. A dire vrai, nul n'en sait rien: les
leçons de l'histoire sont de peu d'utilité face à une crise qui, à bien des égards, n'a rien à
voir avec celles qui l'ont précédée.
Alternatives Economiques1

1 - http://www.alternatives-economiques.fr/action-_fr_art_815_41769.html

PF2009
7
La conjoncture
I -

I
économique
Définir la conjoncture économique 9

A. Définir la conjoncture économique

Qu'est ce que la conjoncture économique ?


La conjoncture est la situation générale de l'économie
d'un pays. Le terme de conjoncture fait référence aux
évolutions économiques de court terme d'un
ensemble économique (en général un pays). Elle
s'apprécie à l'aide d'indicateurs économiques tels que
le taux de croissance du PIB, le taux d'inflation,
l'évolution du taux de chômage, la balance
commerciale, etc.
La conjoncture est étudiée au niveau d'un pays,
d'une région, ou, à un niveau plus fin, au niveau d'un
secteur économique particulier. On peut parler alors de la conjoncture économique
d'une entreprise. Le gouvernement et la banque centrale d'un pays tentent
généralement de limiter l'influence néfaste des trop grandes variations de
conjoncture économique sur l'activité économique au moyen de politiques
conjoncturelles. Par exemple, en période de « surchauffe économique », la banque
centrale peut augmenter ses taux directeurs pour éviter les bulles spéculatives,
l'accélération de l'inflation et le sur-investissement, c'est-à-dire les investissements
dans des projets non-rentables ou l'accumulation de capacités excédentaires de
production dans certains secteurs économiques. A l'inverse quand se présente un
risque de récession économique elle peut abaisser ses taux, dans la mesure
toutefois où cela ne risque pas de provoquer des tensions inflationnistes.
Inversement, le gouvernement et la banque centrale encourageront l'activité dans
les périodes de creux économique.
« source wikipédia2 »

Question 1
Donnez une définition de la conjoncture économique.

Question 2
Quels sont les indicateurs de l'état de la conjoncture d'un pays ?

2 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Conjoncture

PF2009
9
Les incidences de la
II -

II
politique
économique sur les
entreprises
Les objectifs de la politique économique 11
Les instruments de la politique économique 13

A. Les objectifs de la politique économique

1. L'intervention des administrations publiques


La politique économique est l'ensemble des interventions des administrations
publiques (dont l'État, la banque centrale, et les collectivités territoriales) sur
l'activité économique. L'étude des conséquences économiques de ces interventions
est généralement dénommée l'économie politique. Elle représente une vaste
branche de la science économique, en particulier dans les domaines de la macro
économie3, de l'économie du développement et de la taxation optimale.
source wikipédia4

3 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Macro%C3%A9conomie
4 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Pilotage_%C3%A9conomique

PF2009
11
Les incidences de la politique économique sur les entreprises

Les objectifs de la politique conjoncturelle

2. Le "carré magique" de Kaldor


En économie, le carré magique est une représentation graphique des quatre grands
objectifs de la politique économique conjoncturelle d'un pays :
 la croissance
 le taux de chômage
 l'équilibre extérieur de la balance commerciale
 la stabilité des prix
C'est l'économiste keynésien Nicholas Kaldor5 qui en est à l'origine. C'est en
rejoignant les quatre points, qu'on obtient un quadrilatère qui représente d'autant
mieux une situation économique favorable que ce quadrilatère est proche du carré
magique. Il est qualifié de magique car irréalisable, du moins sur le long terme. A
partir de ce carré se dégage deux relations importantes en macroéconomie:
 La relation entre l'inflation et le chômage (courbe de Phillips6). Si le taux
de chômage est faible, le taux d'inflation serait élevée et vice-versa.
 La relation entre la croissance économique et le chômage. Invariablement,
plus la croissance est forte et plus le chômage baisse. Cependant, ces
relations varient dans le temps. Elles ne sont donc pas stables au cours du
temps.

5 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicholas_Kaldor
6 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Courbe_de_Phillips

PF2009
12
Les incidences de la politique économique sur les entreprises

Carré Magique de Kaldor

Question
Quels sont les objectifs de la politique économique conjoncturelle ?

B. Les instruments de la politique économique

1. Les mesures de relance

Les politiques de relance


Si la demande globale augmente dans une économie, les entreprises devront
augmenter leur production pour faire face à ce surplus de demande.
Cette augmentation de production donne lieu à une croissance économique et à une
demande de travail de la part des entreprises, donc à des embauches.
L'augmentation de l'activité fournie augmente également des recettes fiscales,
permettant de compenser très partiellement la hausse des dépenses de l'État (pour
une politique budgétaire), et la demande de monnaie, ce qui corrige partiellement
l'effet inflationniste d'une politique monétaire.
Pour les économistes keynésiens, l'État a un rôle important à jouer dans la
régulation des cycles économiques. Les économistes libéraux et les économistes
néo classiques sont critiques vis-à-vis des politiques de relance, qu'ils jugent
néfastes pour l'économie sur le long terme, et qui augmentent l'endettement de
l'État.
Dans une économie ouverte (proportion importante de biens importés dans la
consommation), la relance keynésienne par la demande perd de son efficacité, la
hausse de la demande étant pourvue davantage par la hausse des importations que

PF2009
13
Les incidences de la politique économique sur les entreprises

par la hausse de la production intérieure, qui a moins d'élasticité pour répondre à la


demande intérieure que la production du reste du monde (puisque la production y
est plus importante, une hausse de production sera plus facile).
La mondialisation économique, et en particulier la hausse de la part des
importations dans le PIB, réduisent l'efficacité des politiques de relance surtout
lorsque celles-ci visent à augmenter la consommation (relance par la demande). La
production nationale augmente peu, mais elle est grevée par une imposition forte.
Les outils d'une politique de relance sont de trois ordres :
 budgétaires (actions sur les impôts)
 monétaires (actions sur les crédits)
 réglementaires (actions sur les salaires)
Ces outils sont ceux préconisés pour favoriser la relance, dans le cadre du cycle
économique, indépendamment des aspects structurels liés au développement
économique à long terme.

Question
Imaginons la situation suivante :
 Baisse des impôts
 Hausse du volume des crédits
 Hausse des revenus
Quelles sont les conséquences de ces mesures de relance pour les entreprises ?

2. Les politiques de stabilisation

Lutter contre l'inflation


Lorsqu'un gouvernement souhaite lutter prioritairement contre l'inflation, il peut
utiliser plusieurs instruments :
 Le blocage des prix, cette mesure affecte directement les entreprises car
elles ne sont plus libres de fixer leurs prix. Cette mesure est efficace à court
terme mais à la fin de la période de blocage, les entreprises n'hésitent pas à
procéder à un rattrapage des prix
 Réduire la demande en augmentant les impôts (politique budgétaire) ou en
réduisant les crédits (politique monétaire) ou encore en limitant les hausses
de rémunérations (politique des revenus)

Question 1
Qu'appelle t-on le "blocage des prix" ?

Question 2
Imaginons la situation suivante :
 Hausse des impôts
 Baisse du volume des crédits
 Stabilisation des revenus
Quelles sont les conséquences de ces mesures de stabilisation pour les
entreprises ?

PF2009
14
Glossaire

Augures
Personne dont l'arrivée fait prévoir quelque mauvaise nouvelle

Balance commerciale
La balance commerciale d'un pays est l'élément de comptabilité nationale qui
répertorie et résume ses exportations et importations de biens, et de services
marchands

Bulles spéculatives
Une bulle économique, ou bulle de prix, ou bulle financière, ou bulle spéculative,
est un niveau de prix d'échanges sur un marché (actions, obligations), marché des
changes, marché immobilier, marché des matières premières, très excessif par
rapport à la valeur fondamentale des biens ou actifs échangés.

Croissance
La croissance économique désigne l'augmentation de la production de biens et de
services dans une économie sur une période donnée[

Inflation
L'inflation est la hausse du niveau général des prix, entraînant une baisse durable
du pouvoir d'achat de la monnaie. Elle est généralement évaluée au moyen de
l'Indice des prix à la consommation (IPC).

Produit Intérieur Brut


Valeur totale de tous les biens et services produits dans un pays donné au cours
d'une année donnée.

Taux directeurs
Les taux directeurs sont les taux d'intérêt au jour le jour fixés par la banque
centrale d'un pays ou d'une union monétaire, et qui permettent à celle-ci de réguler
l'activité économique.

PF2009
15