Vous êtes sur la page 1sur 43

CONSTRUCTION

METALLIQUE

CHAPITRE I: GENERALITE
HISTORIQUE DE LA CONSTRUCTION
METALLIQUE

1750 : Industrialisation de l’acier fondu


1779 : Premier pont métallique sur Severn (Angleterre) en
fonte, de 31 m de portée
1801 : Première véritable ossature métallique de bâtiment
poutre poteau (Angleterre)
1881 : Découverte et développement de la soudure à l’arc
électrique
1889 : Réalisation, à Paris, de la tour Eifel structure rivetée de
300 m de hauteur
1931 : Construction de l’Empire State Building à New York
380 m de hauteur
HISTORIQUE DE LA CONSTRUCTION
METALLIQUE

1931 : Utilisation de fils étirés à froid résistance à la traction


1520N/mm2 (Pont George Washington long de1410 m)

1973 : Construction du World Trade Center New York deux


bâtiments de 110 étages et 410 de hauteur chacun

1981 : Réalisation du Humber Bridge (Grande-Bretagne):pont


suspendu de 1410 m de portée centrale

2004 : Réalisation du Viaduc de Millau (France) de 2.5 km de


longueur.
DOMAINE D’APPLICATION DE LA CONSTRUCTION
METALLIQUE
• Il n y a pas de superstructures où la construction métallique ne peut être
envisagée
• Parmi les principaux secteurs d’utilisation de la construction métallique
dans les constructions, civils citons:
− Les ossatures de bâtiments
− Les ouvrages de franchissement
− Les structures de halles industrielles et commerciales
− Les pylônes, mâts et antennes
− Les engins de levage et de manutention
− Les ouvrages hydrauliques
− Les échafaudages et les coffrages
− Les réservoirs et enceintes métalliques
− Divers structures particulières: télescopes, structures off-shore,
silos
DOMAINE D’APPLICATION DE LA CONSTRUCTION
METALLIQUE

• Il faut garder à l’esprit que les règles de dimensionnement qui


seront exposées dans la suite sont principalement orientées vers:

− Les charpentes de bâtiments

− Les halles industrielles et commerciales

− Les ponts métalliques


ACIER
MATERIAUX DE CONSTRUTION
1. Élaboration de l’acier et des produits de construction

• Teneur en fer de l’écorce terrestre 4.5% en poids,

• Confusion entre l’acier et le fer pur C% > 2% fonte - C%< 2% acier

• Les propriétés d’un acier dépendent de :


− La teneur en carbone généralement (0.2% <C%<0.5%)
− La présence d’autres éléments d’alliages (Si, Cu, Mn, Ni, …)
− La présence d’autres impuretés (phosphore, soufre)
1. Élaboration de l’acier et des produits de construction

• Les avantages de l’acier


− Très bonne résistance en traction et en compression
− Module d’élasticité élevé
− Bonnes performances en terme de ductilité (forgeage, laminage)

• L’aluminium est utilisé en cas où légèreté et corrosion déterminantes

• L’élaboration de l’acier
− FeO, Fe2O3, Fe3O4, réduit dans H.F à l’aide de la coke
− La coke (C pur)  fonte (C% > 4%) fragile
− Affinage de la fonte : opération destinée à abaisser C% < 2%
− Affinage se fait dans l’aciérie, elle se réalise dans un
convertisseur BESSMER où THOMAS soit dans un four
SIEMENS-MARTIN
2. Produits laminés à chaud
• Après l’opération d’affinage le métal en fusion est coulé dans des lingotières
• Ces lingots sont réchauffés puis transformés par laminage à chaud

Figure.1 Phases principales du laminage à chaud


2.1. Profilés en double T classés en deux groupes

Figure. 2 Exemple de profilés en double té

• Profilés à ailes étroites IPE, IPN, Iz « Iy


• Profilés a larges ailes Iz important
− On distingue trois types de sections HEA, HEB, HEM
• Profilés à ailes renforcées HHD (effort très important – colonne
• Profilés spéciaux américain W, M et S

2.2. Profilés en T

• Obtenus par coupure des IPE, HEA, HEB ( demi - profilés ) désignés par
IPET, HEAT, HEBT
2.3. Profilés en U classés en deux groupes

Figure. 3. Exemple de profilés en U


• La série UPN avec les faces internes inclinées
• La série UPA a épaisseur d’ailes constante

2.4. les fers marchands ( figure. 4) comprenant :

Figure. 4 Exemples des fers marchands


• Les cornières ( profilés en L ) à ailes égales ou inégales.
• Les fers T a ne pas confondre avec les demis-profilés IPET,IHEAT, IHEBT
− Les fers T à âme haute (TPH)
− les fers T à semelle large (TPB)
• Les fers Z (éléments secondaires)
• Les fers plats ( pour réaliser les PRS)
• Les fers ronds et carrés ( barres de treillis ou de contreventement )
2.5. les produits plats (figure. 5)
• On distingue entre les larges plats et les tôles
− Les larges plats sont laminés à chaud sur les quatre faces
− Les tôles sont laminées seulement sur les grandes faces

Figure.5 Exemples de produits plats


• Les plats ( 160  l  600 , 5  e 50 ).
• Les tôles subdivisées en trois catégories
− Les tôles fortes t  5 mm
− les tôles moyennes 3 mm  t < 5 mm
−Les tôles fines t < 3 mm( danger de corrosion)
2.6. les produits façonnés à froid (figure. 6) on distingue :

Figure.6 Exemples de produits façonnés à froid

• Les tôles ondulées ou nervurées (couverture de toit)


• les profilés laminés à froid (serres, constructions standardisées )
2.7. les profilés tubulaires (figure.7) on distingue :

Figure.7 Exemples de profilés tubulaires

• Les tubes sans soudure ( lingots laminés à chaud)


• les tubes soudés

3. Propriétés de l’acier:
• Acier de construction
− Résistance mécanique, rupture fragile, soudabilité
• Acier de construction mécanique
− Résistance, dureté, usinabilité, traitement thermique.
Caractéristiques mécaniques :

Figure.8 Allure générale de la relation contrainte-déformation


spécifique de l’acier de construction
• La plupart des propriétés sont obtenus à partir d’essai de traction
sur éprouvettes normalisées.
4. Contraintes résiduelles, retrait:
• Pour obtenir dans une pièce des déformations de retrait et des
contraintes résiduelles, trois conditions sont nécessaires
− Matériau déformables thermiquement
− Passage par une répartition thermique non uniforme
− Passage par plastification
• Les matériaux qui obéissent à ces trois lois peuvent être le siège de
contraintes résiduelles (quartz (T)=0)
5. Choix d’un acier:
• Le matériau doit satisfaire aux exigences de la structure
projetée
• Préoccupations économiques (fy ↑ ↓)
• Le choix conduit à distinguer les nuances et les qualités d’acier
5.1. Nuances d’acier
• La nuance d’acier est désignée par les symboles, Fe, S , AE
assortie d’un nombre qui est fy ou fu .
• L’affinage de la fonte sans artifice particulier permet d’obtenir
un acier doux Fe 360
− Dont la résistance en traction s’échelonne entre 340 et 390
MPa
− De telles résistances étaient déjà obtenues il y a plus d’un
siècle
6. Imperfection des produits laminés

• Les caractéristiques mécaniques varient d’un élément à l’autre


• D’un point à l’autre d’un même élément
• Notion de valeurs caractéristiques au lieu de valeur de calcul fyk
• Imperfections des produits de laminage
− Dimensions réels # dimensions théoriques
• Contrainte résiduelles

7. Protection de l’acier contre la corrosion

• Durabilité est tributaire de la sensibilité à la corrosion


• Perte d’épaisseur par corrosion 0.075 mm/année
• Traitements préalables
− Enlever les éléments indésirables; rouille, graisse …
− Nettoyage manuel ( brossage, sablage, grenaillage, brûlage au
chalumeau
7.1. les peintures

• Le revêtement protecteur comporte:


− Une à plusieurs couches de peinture de 40 à 80 m
− Suivi d’une ou plusieurs couches de finition

7.2. les matières plastiques

• On plastifie les surfaces à protéger par:


− Projection d’une couche de matières plastiques à l’état liquide ou
fondu
− Ou par immersion dans des poudres en suspension
7.3. Galvanisation et éléctrozingage

• Dépôt d’une mince pellicule de zinc ( bain de zinc fondu )


• Electrozingage recours à l’électrolyse pour effectuer le dépôt de zinc
8. Caractéristiques de la construction métallique

• Comme tout autre matériau de construction, la mise en ouvre de


l’acier ne présente pas que des points positifs
• Parmi les avantages de la construction métalliques, on peut relever
principalement:
− Un poids peu élevé, intérêt particulièrement apprécié en présence
du mauvais sol de fondation (à cet égard l’aluminium est encore
plus intéressant que l’acier)
− Une bonne résistance aux séismes, en raison de la grande
capacité de déformation de l’acier
− Une possibilité de standardisation et de préfabrication
− Un montage rapide, non interrompu par des phases d’attente
− Des possibilités de modification en cours d’exécution ou
d’exploitation
BATIMENT METALLIQUE
BATIMENT METALLIQUE

FACADES VUE DU BATIMENT


BATIMENT ET VERSANT
BATIMENT A PLUSIEURS VERSANTS
COUVERTURE METALLIQUE

• BAC ACIER NERVURE GALVANISE (PRELAQUE)


• POIDS RELATIVEMENT FAIBLE 6 a 10 KG/m2
• MAUVAIS ISOLANT THERMIQUE
• Différents types de couverture:
- COUVERTURE SECHE
- COUVERTURE SUPPORT ETANCHEITE
- COUVERTURE PAR PANNEAUX SANDWICHS
COUVERTURES SECHES
COUVERTURES SECHES
COUVERTURES SECHES
COUVERTURE SUPPORT ETANCHEITE
COUVERTURE SUPPORT ETANCHEITE
COUVERTURE PAR PANNEAUX SANDWICHES
PANNEAU SANDWICH
COUVERTURE PAR PANNEAUX SANDWICHES
BARDAGE METALLIQUE
BARDAGE SIMPLE PEAU
BARDAGE SIMPLE PEAU
BARDAGE METALLIQUE SIMPLE PEAU
PORTEE LIMITE
BARDAGE VERTICAL SIMPLE PEAU
BARDAGE DOUBLE PEAU
BARDAGE DOUBLE PEAU
BARDAGE PAR PANNEAUX SANDWICHES
BARDAGE PANNEAU SANDWICHE
BARDAGE PAR PANNEAUX SANDWICHES

Vous aimerez peut-être aussi