Vous êtes sur la page 1sur 26

DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

73EANNÉE– NO 22672
2,50 €– FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR―
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO
SUPPLÉMENT

Djihadistes français : un retour à hauts risques


▶ Plus d’un millier de ▶ Paris s’interroge sur la ▶ Selon nos informations, ▶ En théorie, la France se ▶ En pratique, les choses
Français (700 adultes, 500 façon de gérer l’éventuel une dizaine d’adultes ont veut intraitable à l’égard sont plus complexes, pour
enfants) se trouveraient retour en France des combat- été capturés dernièrement des djihadistes et de leurs des raisons juridiques et
toujours dans la zone tants arrêtés sur place, dans la région. Par ailleurs, proches. S’ils sont faits diplomatiques, surtout vis-
irako-syrienne. La plupart mais aussi des mères de dix mineurs font l’objet prisonniers, ils doivent à-vis des Kurdes de Syrie
de manière clandestine famille et de leurs enfants d’un mandat d’arrêt être jugés localement PAGE S 8 - 9

Etats-Unis
Le Sénat vote
la réforme fiscale
Le Sénat a adopté, samedi
2 décembre, la réforme fis-
cale de Donald Trump. Le
vote de ce texte, qui prévoit
des baisses d’impôt massi-

MICHAEL FLYNN
ves pour les entreprises, est
un succès important pour
le président américain

L’HOMME QUI CAHIER ÉCO – PAGE 5

FRAGILISE TRUMP Géopolitique


L’Ouganda
▶ L’ancien conseiller à la
sécurité nationale du prési- face à l’afflux
dent a été inculpé dans le
cadre de « l’enquête russe »
de réfugiés
▶ Il a reconnu avoir menti Ce pays de l’est de l’Afrique
à propos de ses discussions est confronté aux arrivées
avec Moscou et se dit prêt massives de réfugiés, en
provenance notamment
à collaborer avec la justice du Soudan du Sud, où fait
PAGE 2 rage, depuis 2013, une
Michael Flynn, à sa sortie guerre civile meurtrière.
du tribunal, à Washington, Environ 1,4 million de
le 1er décembre. personnes sont désormais
CHIP SOMODEVILLA/GETTY IMAGES/AFP
installées côté ougandais
PAGE S 1 4 - 1 6

Santé LES NOUVEAUX ESCROCS DE L’IDENTITÉ


Nouvelle-
Calédonie Revoir l’antique :
En Californie, Edouard Philippe Bourdelle, Brancusi,
Cézanne, Maillol, Modigliani,
la fièvre en tournée avant Matisse, Picasso,
une année 2018 Richier, Rodin…
de la Vallée décisive
PAGE 1 0
L’inquiétude monte
dans le sud-ouest des
Etats-Unis, où les cas de
Antoine Bourdelle (1861-1929), Héraklès en posiion oblique, détouré avec gouache, négatif sur plaque de verre, Paris, Musée Bourdelle ; © musée Bourdelle/ Roger-Viollet.

BOURDELLE
« cocci », une maladie cau- Corse
sée par un champignon
présent dans la terre aride,
Radiographie
sont en nette hausse. Les du nationalisme

ET L’ANTIQUE
victimes – 5 120 nouveaux PAGE S 6 - 7 E T DÉBATS PAGE 2 5
cas depuis janvier – souf-
frent de fortes fièvres et
d’infections pulmonaires
PAGE 5 Violences sexistes
L’appel à Macron
U N E PA S S I O N
d’un collectif MODERNE
1
ÉD ITO R IAL
de féministes
EXPOSITION JUSQU’AU 4 FÉVRIER 2018
PAGE 2 4
EMMANUEL PIERROT
POUR « LE MONDE »
MUSÉE BOURDELLE

LA DIFFICILE QUÊTE 18 RUE ANTOINE BOURDELLE

DÉMOCRATIQUE
DE L’EUROGROUPE
L’ imposture identitaire a
pris une dimension in-
quiétante avec le dévelop-
pement d’Internet. Des milliers
de personnes s’inventent de nou-
2016, en France, 126 500 indivi-
dus ont été signalés par la police
pour utilisation d’au moins deux
états civils, tandis que Facebook
compterait à l’échelle mondiale
Humour
Dix ans de « stand-
75015 PARIS
WWW.BOURDELLE.PARIS.FR

P A G E 26 velles vies pour séduire ou escro- 60 millions de faux comptes.


up » à la française #BourdelleAntiqueModerne

quer. Au cours de la seule année SUPPLÉMENT – L’ É P OQU E PAGE S 1 8 - 1 9


Algérie 220 DA, Allemagne 3,00 €, Andorre 3,00 €, Autriche 3,10 €, Belgique 2,70 €, Cameroun 2 100 F CFA, Canada 5,20 $, Chypre 2,70 €, Côte d'Ivoire 2 100 F CFA, Danemark 33 KRD, Espagne 2,90 €, Finlande 4,50 €, Gabon 2 100 F CFA, Grande-Bretagne 2,40 £, Grèce 3,00 €, Guadeloupe-Martinique 2,90 €, Guyane 3,00 €,
Hongrie 990 HUF, Irlande 2,90 €, Italie 2,90 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 2,70 €, Malte 2,70 €, Maroc 17 DH, Pays-Bas 3,00 €, Portugal cont. 2,90 €, La Réunion 2,90 €, Sénégal 2 100 F CFA, Slovénie 2,90 €, Saint-Martin 3,00 €, Suisse 3,90 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,10 DT, Afrique CFA autres 2 100 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Un manifestant appelle
à « emprisonner » Michael Flynn,
en référence au slogan anti-
Clinton de la campagne de Donald
Trump, devant le tribunal
de Washington, le 1er décembre.
JOSHUA ROBERTS/REUTERS

Flynn, maillon faible de la Maison Blanche


Inculpé, l’ex-conseiller à la sécurité nationale de Trump a choisi de coopérer avec le FBI dans l’« enquête russe »

washington - correspondant cidée le même jour par le prési-


dent alors en fonction, Barack
tribunal constituent une grave er-
reur », a assuré l’ancien militaire
L’acte d’accusation sée à ce jour par le président, ce
dernier avait à nouveau insisté à de LES DATES

I
l n’est toujours pas ques- Obama, en réponse aux accusa- dans un communiqué, vendredi. indique que nombreuses reprises sur les quali-
tion directement de collu- tions d’interférences portées « Mon plaider-coupable et accord tés de M. Flynn. Une attitude qui
Flynn n’a pas agi
sion, mais l’enquête « russe »
avance. Les investigations
contre Moscou par le renseigne-
ment américain. L’absence de ri-
pour coopérer avec le bureau du
procureur spécial reflète une déci- de son propre
peut s’expliquer tout aussi bien
par l’empathie que par la crainte de 2015
qui visent à établir d’éventuels poste de la Russie, alors que ce sion que j’ai prise dans le meilleur révélations sur des contacts inap- 10 décembre Michael Flynn as-
liens entre l’équipe de campagne type d’expulsions appelle tra- intérêt de ma famille et de notre
chef en propriés entre l’équipe de campa- siste à un dîner pour le 10e anni-
de Donald Trump et les autorités ditionnellement des mesures pays. J’accepte l’entière responsa- contactant le gne et une tierce partie. versaire du groupe public de
russes en 2016 ont en effet connu, symétriques, avait surpris. bilité de mes actions », a-t-il ajouté. Le patron du FBI, qui avait pour- médias russe RT, à Moscou. Il
vendredi 1er décembre, un déve- La seconde discussion, interve- Que peut révéler Michael Flynn
diplomate russe suivi ses investigations, a été li- est assis à la droite de Poutine.
loppement significatif avec l’in- nue en fait une semaine plus tôt, au procureur spécial dans le cadre mogé par Donald Trump trois
culpation de l’ancien conseiller à
la sécurité nationale du président,
concerne un vote prévu aux Na-
tions unies à propos d’un projet
d’un marché visant à obtenir une
peine plus légère ? C’est désor- La Maison Blanche a pourtant
mois plus tard. Le président a ad-
mis que sa décision avait été mo- 2016
Michael Flynn. de résolution visant à condamner mais la principale interrogation réagi vendredi à l’inculpation de tivée par le dossier « russe ». Ce li- 26 juillet Les agences de rensei-
Le renseignement américain ac- la politique de colonisation des d’une enquête qui a déjà conduit à l’ancien conseiller à la sécurité mogeage a précipité la nomina- gnement américaines informent
cuse depuis octobre 2016 la Russie, territoires palestiniens par Israël. l’inculpation, en octobre, de trois nationale en entretenant la thèse tion du procureur spécial par le la Maison Blanche qu’elles sont
qui le nie, d’avoir interféré dans la Michael Flynn a avoué avoir autres personnes ayant participé d’un Michael Flynn agissant en numéro deux du ministère de la convaincues que le gouverne-
présidentielle américaine, notam- demandé à son interlocuteur à différents titres à la campagne solitaire. « Rien dans le plaider- justice. Jeff Sessions, l’attorney ment russe est derrière le pira-
ment en piratant des sites démo- d’œuvrer en faveur d’un report du de M. Trump dont l’un de ses di- coupable ou les chefs d’inculpa- général (ministre de la justice) des tage des serveurs du comité
crates. Donald Trump a toujours vote, sans succès. Dans les deux recteurs, Paul Manafort. Contrai- tion n’implique d’autre personne » Etats-Unis, s’est récusé en mars national démocrate. Quelques
démenti la moindre coopération cas, il est reproché au conseiller rement à ces premières inculpa- que lui, a ainsi jugé le conseil du dans cette enquête pour avoir jours plus tard, le FBI lance une
avec Moscou. Un procureur spécial de M. Trump d’avoir pris des ini- tions, celle de Michael Flynn fait président, Ty Cobb, en insistant omis de faire état de contacts avec enquête sur les contacts entre
nommé en mai, Robert Mueller, tiatives contredisant la politique cependant franchir à l’enquête sur la brièveté de son passage à la le même diplomate russe pen- l’équipe Trump et la Russie.
ancien directeur de la police fédé- du président encore en place, ce le seuil de la Maison Blanche, Maison Blanche, et en le quali- dant la campagne dans laquelle il
rale, est chargé de l’enquête. qui est considéré aux Etats-Unis même si les faits incriminés sont fiant au passage d’« ancien de l’ad- avait joué un rôle actif. 7 octobre Les agences de ren-
Tout en renvoyant à des faits comme un crime. antérieurs à l’installation de la ministration Obama ». Le général seignement américaines pu-
postérieurs à l’élection, la mise en nouvelle équipe. avait été chargé du renseigne- Thèse peu convaincante blient un communiqué conjoint
cause de Michael Flynn affaiblit « Une grave erreur » L’acte d’accusation du procureur ment militaire en 2012 avant La thèse défendue vendredi par la affirmant que le gouvernement
la thèse d’une « chasse aux sorciè- Les conversations de l’ambas- spécial indique en effet que Mi- d’être poussé vers la retraite Maison Blanche, celle d’une russe a interféré dans le proces-
res » défendue depuis des mois sadeur russe étant écoutées par le chael Flynn n’a pas agi de son pro- en 2014 à la suite de désaccords défaillance individuelle, risque sus électoral américain.
par le président des Etats-Unis. renseignement américain, la po- pre chef en contactant le diplo- avec l’administration démocrate. d’avoir du mal à convaincre. En
Cet ancien général, qui a compté lice fédérale a interrogé le mate russe. Il précise au contraire, La mise en cause de Michael demandant avec insistance à des Décembre Jared Kushner et le
parmi les premiers soutiens de conseiller à la sécurité nationale notamment à propos de la conver- Flynn donne en outre un écho responsables républicains, cités conseiller de campagne Michael
M. Trump, a en effet reconnu offi- le 24 janvier, quatre jours après sation du 29 décembre, qu’il a tenu particulier à plusieurs interven- nommément par la presse amé- Flynn rencontrent l’ambassa-
ciellement, vendredi, avoir menti son arrivée à la Maison Blanche. informé « de très hauts membres tions du président. Un jour après ricaine cette semaine, de boucler deur russe Sergueï Kislyak à la
au FBI sur le contenu de discus- Sa version contredisant les écou- de l’équipe de transition » de Do- sa démission, le 14 février, Donald le plus rapidement possible l’en- Trump Tower. Michael Flynn a
sions téléphoniques avec l’am- tes, la responsable par intérim du nald Trump. Selon la presse améri- Trump aurait suggéré au direc- quête parallèle conduite par la cinq conversations téléphoni-
bassadeur russe alors en place à ministère de la justice, l’autorité caine, la formule pourrait désigner teur du FBI, James Comey, d’arrê- commission du renseignement ques avec l’ambassadeur russe.
Washington, Sergueï Kislyak. Ces de tutelle du FBI, Sally Yates, a alors le gendre du président, Jared Kush- ter les poursuites visant son an- du Sénat sur les mêmes faits,
échanges ont eu lieu fin décem-
bre 2016, entre l’élection et l’inves-
alerté le conseiller juridique de la
Maison Blanche, Donald McGahn.
ner, qui a joué un rôle éminent
pendant cette période avant de
cien conseiller du fait de ses
mensonges. « C’est un bon gars
M. Trump alimente les interroga-
tions au lieu de les dissiper. 2017
titure de M. Trump. Michael Trois semaines ont cependant devenir conseiller du président (…). J’espère que vous pourrez trou- La présidence n’a cessé d’entre- 13 février Démission de Michael
Flynn avait été nommé un mois passé avant que Michael Flynn chargé notamment des négocia- ver une façon d’abandonner cela, tenir l’idée d’une conclusion ra- Flynn.
plus tôt au poste de conseiller à la soit contraint à démissionner, of- tions israélo-palestiniennes. Les de lâcher Flynn », aurait indiqué pide des investigations « russes ».
sécurité nationale. ficiellement pour avoir menti au médias ont révélé que M. Kushner M. Trump, selon le compte rendu Les inculpations successives indi- 1er décembre Michael Flynn est
Deux conversations sont en vice-président Mike Pence à pro- a été interrogé discrètement par le dressé par l’ancien patron de la quent au contraire que ces derniè- inculpé pour avoir menti au FBI.
cause. Michael Flynn a reconnu pos de la conversation relative procureur spécial en novembre. police fédérale, contesté par la res sont appelées à s’étendre, au Il plaide coupable et accepte
avoir conseillé, le 29 décembre, aux sanctions. Robert Mueller est donc en me- Maison Blanche. risque de parasiter l’action de de collaborer à l’enquête.
à M. Kislyak de ne pas réagir à l’ex- « J’admets que les actions que j’ai sure de comparer ses déclarations Le lendemain, au cours de l’uni- M. Trump. p
pulsion de diplomates russes dé- reconnues aujourd’hui devant le avec celles de Michael Flynn. que conférence de presse organi- gilles paris
international | 3
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

La justice américaine met en cause Erdogan


SY R I E
Frappe israélienne
sur une base militaire
L’aviation israélienne a
frappé, dans la nuit de ven-
Un procès à New York incrimine le président turc dans le viol des sanctions contre l’Iran dredi 1er à samedi 2 décembre,
une base militaire en Syrie,
située à Al-Kiswah, à 14 kilo-
mètres au sud de Damas. Le
istanbul - correspondante Reza Zarrab, lui, comparaît en dent des exportations turques béré tandis que les poursuites 10 novembre, la BBC avait pu-
tant que témoin assisté, ce qui est du métal précieux vers l’Iran –
En 2016, Reza contre les ministres furent aban- blié une série de photos satel-

T
émoin-clé dans un très embarrassant pour les auto- passées de 53 millions de dollars Zarrab est arrêté données. Les procureurs à l’ori- lites prises depuis le début de
dossier judiciaire em- rités turques, car cela signifie qu’il (45 millions d’euros) en 2011 à gine de l’enquête prirent la fuite. l’année de cette base située
barrassant pour le pré- a décidé de coopérer pleinement 6,5 milliards en 2012 (5,5 mil-
par le FBI Les policiers à l’origine des per- en territoire sous contrôle du
sident turc Recep avec la justice américaine. Libéré liards d’euros), alors que la Tur- à Miami. Pour lui, quisitions furent révoqués. régime, qui montrait la cons-
Tayyip Erdogan, l’homme d’affai- de la prison fédérale de Manhat- quie était jusque-là un pays im- Le scandale aurait pu être oublié. truction de nouveaux bâti-
res turco-iranien Reza Zarrab l’a tan début novembre, il est désor- portateur.
il s’agissait Mais le 19 mars 2016 Reza Zarrab ments, attribuée à l’Iran.
mis en cause, jeudi 30 novembre, mais détenu dans un lieu secret, Les lingots étaient ensuite con- d’une question est arrêté par le FBI à Miami. En
au deuxième jour de sa déposi- sous la protection du FBI. vertis en dollars ou en euros lors réalité, cette arrestation n’avait HON D U RAS
tion devant un tribunal fédéral Ancien courtier, jadis bien in- de transactions bancaires au
de survie rien de fortuit. Il s’agissait d’une Etat d’urgence décrété
de Manhattan (New York). Ce troduit auprès du gouvernement, cours desquelles ces sommes ap- question de survie pour l’homme après la présidentielle
dossier, dérangeant pour M. Er- Reza Zarrab a reconnu jeudi que paraissaient comme étant le pro- d’affaires turco-iranien. Deux se- Le gouvernement du Hondu-
dogan et pour son entourage M. Erdogan, alors premier minis- duit d’opérations humanitaires. d’un Airbus 330 venu du Ghana, maines plus tôt, son « patron » ira- ras a décrété l’état d’urgence,
proche, à qui Reza Zarrab recon- tre, avait donné des « instruc- Selon les procureurs américains, qui se réapprovisionnait en car- nien, le milliardaire Babak Zan- vendredi 1er décembre, pour
naît avoir versé d’importants tions » à des banques dans le cadre rien qu’en l’espace de dix mois, burant à Istanbul avant de faire jani, venait d’être condamné à tenter de mettre fin aux ma-
pots-de-vin, risque d’aggraver les d’un vaste schéma de blanchi- en 2012, Zarrab aurait blanchi route vers les Emirats arabes unis. mort par un tribunal islamique de nifestations de l’opposition
tensions diplomatiques entre ment d’argent mis en place au 900 millions de dollars destinés A l’intérieur, il y avait 1,5 tonne Téhéran pour corruption. qui se multiplient à travers le
Ankara et Washington et d’abou- plus haut niveau de l’Etat turc afin à l’Iran par l’intermédiaire de d’or. Immobilisé pendant trois se- La décision de Zarrab de coopé- pays contre une supposée
tir à la pénalisation de six de contourner les sanctions amé- banques turques et américaines. maines sur intervention des rer avec la justice américaine fraude électorale lors de la
banques turques, menacées de ricaines imposées à l’Iran. Selon Le réseau a ensuite été élargi aux douanes, l’avion put bientôt s’en- donne des cheveux blancs aux présidentielle du 26 novem-
tomber sous le coup de fortes lui, le ministre de l’économie de Emirats arabes unis et à plusieurs voler vers Dubaï. Zarrab avait uti- autorités turques qui s’efforcent, bre. Les résultats définitifs du
amendes de la part de la justice l’époque, Zafer Çaglayan, lui avait Etats africains, les transferts lisé son entregent. Quelques autant que faire se peut, de décré- scrutin n’ont pas encore été
américaine. confirmé que le premier ministre étant facilités par Halkbank. coups de fil avaient suffi à étouf- dibiliser le procès qui s’est ouvert annoncés, mais les partisans
A l’automne, le département « avait donné son accord pour que Selon le témoignage livré par fer l’affaire. à Manhattan. Tous les biens du de Salvador Nasralla, rival de
américain de la justice a mis les banques Ziraat et Vakif partici- Zarrab au premier jour de sa dé- En décembre 2013, nouveau tradeur viennent d’être saisis sur gauche du président sortant
plusieurs ressortissants turcs en pent à ce travail ». position, mercredi 29 novembre, scandale. Quatre ministres de décision du parquet d’Istanbul. Juan Orlando Hernandez, dé-
examen, dont d’anciens mem- l’ancien ministre Zafer Çaglayan M. Erdogan, dont M. Çaglayan, fu- Vu d’Ankara, il s’agit d’un procès noncent des fraudes. – (AFP.)
bres du gouvernement, ainsi que Gaz et pétrole contre lingots lui aurait proposé de devenir le rent poussés à la démission après « politique » prouvant que la jus-
des cadres de Halkbank, la princi- Entre 2010 et 2015, la Turquie a principal intermédiaire pour que des procureurs liés au prédi- tice américaine a été infiltrée par PAYS - BAS
pale banque publique turque, réalisé de multiples transactions Halkbank, « à condition de parta- cateur religieux Fethullah Gülen le réseau du prédicateur Gülen, à Le criminel de guerre
pour blanchiment d’argent en fa- commerciales avec la République ger les profits à 50-50 ». A la tête eurent révélé leur implication qui Ankara fait porter la respon- croate Praljak s’est
veur de l’Iran et de sociétés ira- islamique, en dépit des sanctions de ce juteux commerce, Reza Zar- dans un vaste schéma de corrup- sabilité du putsch manqué de empoisonné au cyanure
niennes en échange de plusieurs décrétées par les Etats-Unis. Ces rab, 34 ans, marié à Ebru Gündes, tion au centre duquel figurait juillet 2016. Est-ce vraiment un Slobodan Praljak, ex-général
milliards de dollars de pots-de- transactions ont culminé une reine de la variété turque, Reza Zarrab. Révélé par des écou- hasard ? Vendredi 1er décembre, le croate de Bosnie qui s’est sui-
vin. Deux suspects ont été arrê- en 2012, lorsque l’Iran a été écarté avait ses entrées au gouverne- tes téléphoniques, le scandale parquet d’Istanbul a émis un cidé, mercredi 29 novembre,
tés aux Etats-Unis. Le tradeur du système Swift de transfert in- ment dirigé alors par Recep éclaboussa bientôt M. Erdogan et mandat d’arrêt contre Graham en avalant le contenu d’une
Reza Zarrab a été interpellé par le ternational d’argent. Comme Tayyip Erdogan. Jouissant d’une son fils cadet, Bilal. Criant au Fuller, un ancien responsable de fiole dans une salle
FBI à Miami en mars 2016 et Me- l’embargo interdisait le com- totale liberté de manœuvre, le complot, M. Erdogan, alors pre- la CIA qui est aussi un ardent dé- d’audience du Tribunal pénal
hmet Hakan Atilla, vice-prési- merce en devises, les échanges golden boy arrosait largement mier ministre, accusa l’imam fenseur de Fethullah Gülen aux international pour l’ex-You-
dent de Halkbank, a été arrêté à avaient lieu sur la base de l’or. An- ses protecteurs. Gülen, son ancien partenaire, de Etats-Unis. Voilà qui promet d’en- goslavie (TPIY), est mort d’une
New York en mars 2017. Pour le kara achetait du gaz et du pétrole Le trafic fut dévoilé en décem- chercher à le renverser. venimer davantage la relation insuffisance cardiaque causée
moment, le banquier est seul sur à l’Iran contre des lingots. Ce qui bre 2012 lorsque des douaniers M. Zarrab, incarcéré pendant américano-turque. p par du cyanure, selon le par-
le banc des accusés. explique l’envolée sans précé- s’enhardirent à vérifier le contenu soixante-dix jours, fut bientôt li- marie jégo quet néerlandais. – (AFP.)

Au Zimbabwe, le président Mnangagwa


constitue une équipe de fidèles
Le successeur de Robert Mugabe, qui a nommé un nouveau
gouvernement, n’a pas tendu la main à l’opposition

johannesburg - Deux généraux entrent dans ce Patrick Chinamasa, qui avait été
correspondant régional gouvernement. Le général Pe- écarté de son poste de ministre
rence Shiri, dont la casquette de des finances par Mugabe lors de

P our ceux qui, au Zimba-


bwe, avaient espéré que le
départ de Robert Mugabe
déboucherait sur une forme de
gouvernement de coalition ou
commandant de l’armée de l’air
était apparue à plusieurs reprises
dans les séquences de négocia-
tions avec Robert Mugabe, mais
aussi le général Sibusiso Moyo,
son ultime remaniement, parce
qu’il préconisait des mesures
d’austérité pour stopper la nou-
velle dégringolade de l’écono-
mie, est réinstallé à ce poste. Il est
d’union nationale entre le pou- qui avait lu le communiqué, au aussi celui qui illustre la ligne in-
voir, demeuré aux mains du parti petit matin du 15 novembre, pour transigeante de la ZANU-PF, déci-
de l’ex-président, la ZANU-PF, et expliquer que les blindés dans les dée à conserver un pouvoir sans
les forces de l’opposition – à com- rues de Harare n’avaient pour vo- partage. Du reste, lors de son re-
mencer par celles du Mouve- cation que de « corriger » certai- tour à Harare, Emmerson Mnan-
ment pour le changement nes dérives. Comme Emmerson gagwa avait prononcé un dis-
démocratique (MDC) de Morgan Mnangagwa, ces deux hommes cours dans le même style, parlant
Tsvangiraï –, le coup est brutal. ont été impliqués au premier chef de progrès économique en an-
Fini les illusions : l’annonce du lors des séquences particulières glais, puis passant au shona pour
premier gouvernement zimba- du Zimbabwe au cours des qua- évoquer l’opposition et qualifier
bwéen post-Mugabe n’est, au rante dernières années. Ils ont ses responsables d’« ennemis » ou
mieux, qu’une union nationale participé à la répression des an- de « chiens qui aboient ».
entre l’armée et les piliers de la nées 1980, ont organisé ensemble Le troisième groupe influent au
ZANU-PF, les fidèles d’Emmerson l’extraction illicite des ressources sein du gouvernement est consti-
Mnangagwa, le nouveau prési- minières de la République démo- tué de fidèles de l’ex-vice-prési-
dent, ou les ralliés de la dernière cratique du Congo. Le général Pe- dent, comme Kembo Mohadi, ex-
heure. Le secrétaire général du rence Shiri est nommé ministre ministre de l’intérieur, sécuro-
MDC, qui plaidait encore quel- de l’agriculture et le général Sibu- crate, qui devient ministre de la
ques jours plus tôt pour la mise siso Moyo devient chef de la défense. Ziyambi Ziyambi, qui diri-
en place d’un « mécanisme de diplomatie zimbabwéenne. geait au Parlement le comité juri-
transition », est sèchement ren- dique qui a mis sur pied la motion
voyé dans les cordes. Le gouver- « Chiens qui aboient » de censure contre Mugabe, proces-
nement d’Emmerson Mnanga- L’autre groupe influent au sein du sus qui a fait basculer la situation
gwa est celui du contrôle du pou- gouvernement est constitué par en le persuadant de démissionner, QUATRE
voir, pas du partage. des dignitaires du parti qui ont su devient ministre de la justice.
Parmi les ministres nommés, changer de bord au bon moment, Quant à celui que chacun
vendredi 1er décembre, par le lorsque la bataille pour la succes- voyait déjà exercer la fonction de
nouveau chef de l’Etat, qui s’est sion de Robert Mugabe entrait ministre des affaires étrangères,
engagé à redresser l’économie du dans sa phase finale. Ainsi, Obert Chris Mutsvangwa, le président
pays lors de son discours d’inves- Mpofu – longtemps ministre des de l’Association nationale des vé-
titure, une semaine plus tôt, les mines dans plusieurs gouverne- térans, mais aussi ex-ambassa-
sept nouveaux venus sont des ments Mugabe, d’une richesse deur en Chine, il est finalement PREMIER JOAILLIER DE LA PLACE VENDÔME
poids plume, comme Amon Mu- proverbiale – s’est rangé du côté nommé à l’information. Ce gou-
rirwa, professeur de l’université de Mnangagwa et a été l’homme vernement devrait être de courte
En 1893, Frédéric Boucheron est le premier des grands joailliers contemporains à ouvrir une boutique Place Vendôme
du Zimbabwe. Certes, le nombre qui a assuré la présidence du co- durée : des élections doivent être
de membres du gouvernement mité central de la ZANU-PF, le organisées au plus tard en
passe de 32 à 21, mais, s’il y a là un 19 novembre, lorsque celui-ci s’est août 2018, lorsque prendra fin le
gouvernement d’union natio- réuni pour démettre le chef de mandat présidentiel de Robert
nale, il fédère seulement l’armée l’Etat vieillissant et son entou- Mugabe, qu’Emmerson Mnanga-
et la ZANU-PF. Le tout, ancré dans rage. Il est désormais ministre de gwa termine actuellement. p
de vieilles complicités. l’intérieur et de la culture. jean-philippe rémy
4 | international 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Au Bangladesh, le pape L’Allemagne avance à reculons


François rend hommage
aux Rohingya vers la grande coalition
Le pontife était critiqué pour avoir omis Les bénéfices supposés de la stabilité procurée par une alliance
de les nommer pendant son séjour birman
entre les sociaux-démocrates et Angela Merkel sont contestés
dacca - envoyée spéciale
« Au nom de tous berlin - correspondant contorsions de M. Schulz sont meine Zeitung expliquait ainsi
Seuls 22 %

L e mot est sorti le dernier,


un peu bas, si déformé que
l’on s’est demandé un ins-
tant s’il l’avait vraiment dit. Mais
si. A l’issue d’une prière interreli-
ceux qui vous
persécutent,
qui vous ont fait
L’
épisode en dit long sur
le peu d’appétence
qu’ont les sociaux-dé-
mocrates allemands
des électeurs
allemands
souhaiteraient une
à l’image des divisions qui traver-
sent son parti. Or celles-ci s’éta-
lent davantage chaque jour. D’un
côté, ceux qui plaident ouverte-
ment pour une « grande coa-
que la « stabilité » vantée par les
zélateurs d’une telle alliance – à
commencer par M. Steinmeier et
Mme Merkel – n’est que le paravent
de l’immobilisme. « Le gouverne-
gieuse, vendredi 1er décembre, à
du mal, surtout pour une nouvelle « grande coali- lition ». Ainsi de Stephan Weil, ment le plus stable qui soit est de
Dacca, le pape François a bien pro- pour l’indifférence tion ». Vendredi 1er décembre, en
nouvelle « grande le ministre-président de Basse- peu d’utilité au pays, s’il fonce tête
noncé le mot qu’on lui a reproché
du monde, je vous fin de matinée, le quotidien Bild coalition », Saxe, qui vient d’en constituer baissée dans la mauvaise direc-
d’avoir tu en Birmanie, dans la annonçait que le SPD donnait son une dans son Land, et dont la voix tion, écrivait, jeudi, le quotidien
première partie de sa visite en demande pardon » « feu vert à une grande coalition »
30 % préférant porte au SPD après sa victoire aux de centre droit. Une grande coali-
Asie. « Aujourd’hui, la présence de
LE PAPE FRANÇOIS
avec les conservateurs de la démo- de nouvelles régionales du 15 octobre, le seul tion regardant de haut le secteur
Dieu s’appelle aussi Rohingya », a cratie chétienne (CDU-CSU). Quel- scrutin remporté par le parti en privé, augmentant le coût du tra-
dit le chef de l’Eglise catholique ques minutes plus tard, c’est un
élections cette année de naufrage électoral. vail et décourageant l’esprit d’ini-
devant une assemblée composée Martin Schulz très agacé qui s’est Jeudi, M. Weil s’est clairement tiative serait un haïssable monstre
de représentants des principales depuis août. L’Etat birman dénie présenté devant la presse, dans le prononcé pour une alliance avec de béton. »
confessions du Bangladesh. la nationalité à ces populations, hall de l’immeuble du parti, à Ber- où ce dernier listait ses condi- les conservateurs. Une hypothèse Au centre gauche, les réticences
Sur l’estrade, venus du camp de installées dans le pays depuis lin, pour apporter un démenti. tions à une entrée au gouverne- que d’autres excluent a priori, à sont les mêmes. Avec des argu-
Cox’s Bazar, près de la frontière souvent des générations. « Aucune option n’est écartée », a ment. Parmi elles, « une réponse l’instar des « Jusos », les jeunes so- ments différents, Die Zeit s’en est
birmane, seize des centaines de Les Birmans, bouddhistes à assuré le président du SPD, accu- positive aux propositions d’Em- cialistes, qui ont lancé une péti- également pris, jeudi, à ce totem
milliers de réfugiés musulmans 88 %, voient majoritairement en sant le camp d’en face d’avoir fait manuel Macron [sur l’Europe] tion en ce sens, vendredi. de la « stabilité ». Aux législatives
chassés de Birmanie par une cam- eux des migrants illégaux. Les ap- de l’intox et ajoutant qu’il venait doit être un élément central de du 24 septembre, note l’hebdo-
pagne militaire d’exécutions som- peler Rohingya est une prise de de téléphoner à Angela Merkel toute négociation avec le SPD », Désenchantement et résignation madaire, le SPD et la CDU-CSU ont
maires, de viols et de déplace- position sur leur nationalité bir- pour lui dire qu’il trouvait de telles explique l’ancien président du A la CDU-CSU aussi, le débat existe, perdu 13 points par rapport aux
ments forcés se serraient autour mane. Le pape a considéré que ne pratiques « inacceptables ». Parlement européen, qui cite même s’il demeure, pour l’instant, élections de 2013, tandis que l’ex-
de lui. Il venait de les écouter ra- pas l’utiliser, tant qu’il était en Les deux dirigeants s’étaient l’harmonisation fiscale et la no- moins vif qu’au SPD. Jeudi, l’in- trême droite, pour la première
conter leur histoire, en quelques Birmanie, était la condition pour rencontrés, la veille au soir, avec mination d’un ministre des fi- fluent « conseil économique » de fois depuis la guerre, est entrée au
mots dits hors micro – la perte pouvoir se faire entendre. Horst Seehofer, le chef de la CSU, nances de la zone euro. la CDU, un courant qui défend les Bundestag. En quatre ans, « l’op-
d’un enfant, de parents, un viol –, Vue du Bangladesh, la critique l’allié bavarois de la CDU de Des pistes que l’on imagine mal intérêts du patronat au sein du position a grossi et la grande coali-
leurs mains dans les siennes, adressée au pape semblait bien Mme Merkel, pour plus de deux Mme Merkel écarter a priori, au vu parti conservateur et compte plus tion s’est rétrécie », commente Die
douze hommes et quatre femmes. étrangère. François a été accueilli heures d’entretien avec le prési- de ses prises de position antérieu- de 10 000 membres, a néanmoins Zeit, estimant qu’une telle ten-
Dans leur cercle figuraient aussi avec gratitude dans un pays qui a dent de la République, Frank-Wal- res. D’autant plus que M. Schulz pris clairement position contre dance ne pourrait que s’amplifier
les représentants des autres prin- dû faire face, en quelques semai- ter Steinmeier. Une rencontre sur prend soin de préciser que une « grande coalition », affichant si les sociaux-démocrates et les
cipaux cultes bangladais (islam, nes, à l’arrivée de 600 000 réfu- laquelle aucun des participants « l’on n’est pas obligé de trouver sa préférence pour un gouverne- conservateurs s’alliaient à nou-
hindouisme, bouddhisme, angli- giés supplémentaires. Le prési- n’a donné de détails. bonnes dans le détail toutes les ment minoritaire, constitué uni- veau pour les quatre prochaines
canisme) qui avaient chacun pris dent bangladais, Abdul Hamid, propositions de M. Macron ». Ce quement de ministres CDU et CSU. années. Conclusion : « A long
la parole. Quelques instants aupa- avait remercié le pontife, jeudi, Les contorsions de Martin Schulz qui peut se lire comme une façon Une option que Mme Merkel a jus- terme, une grande coalition met
ravant, l’évêque anglican de Dacca, pour sa « très louable position » Le 24 novembre, il avait fallu huit de ne pas braquer ceux qui, à la que-là écartée. en danger la stabilité qu’elle ga-
Mgr Philip Sarkar, chargé de dire sur les Rohingya et sa « voix pas- heures de débats, jusque tard CDU-CSU, sont par exemple fran- Depuis quelques jours, la presse rantit à court terme. »
une prière œcuménique, n’avait sionnée contre une telle bruta- dans la nuit, pour que la direction chement hostiles à l’idée du prési- s’interroge également sur l’op- Le même désenchantement
pu s’empêcher de pleurer en évo- lité ». Les journaux ont salué sa du SPD déclare que le parti n’était dent français de créer un budget portunité d’une nouvelle semble avoir gagné les électeurs.
quant la situation des réfugiés du venue, espérant qu’elle favorise- plus « fermé à la discussion » avec de la zone euro. « grande coalition ». Et, globale- Selon un sondage INSA publié par
Myanmar, contraints de « vivre rait un meilleur soutien interna- la CDU-CSU. Une semaine plus Se montrer ferme sur la forme ment, les avis sont plus que réser- Bild, vendredi, seuls 22 % d’entre
dans des conditions inhumaines ». tional face aux difficultés qu’af- tard, la même instance a donc dé- mais pas fermé sur le fond : les vés. Jeudi, la Frankfurter Allge- eux souhaiteraient une nouvelle
fronte le pays. Vendredi, le grand libéré pendant trois heures avant « grande coalition », 30 % préfé-
« Ne détournons pas le regard » imam Farid Uddin Masoud, qui de conclure qu’il était urgent rant de nouvelles élections, tan-
« Au nom de tous ceux qui vous participait à la rencontre interre- d’attendre, qu’une autre réunion Le marché de Noël évacué à Potsdam dis que 14 % seraient tentés par
persécutent, qui vous ont fait du ligieuse à l’archevêché de Dacca, aurait lieu lundi 4 décembre, et une alliance entre les conserva-
mal, surtout pour l’indifférence du lui a « rendu hommage » et ex- que rien ne serait arrêté avant le Le marché de Noël de Potsdam (Brandebourg), à une trentaine teurs et les écologistes, et 10 % par
monde, a dit François dans une in- primé son « respect » pour son congrès du parti, prévu du 7 au 9 de kilomètres au sud-ouest de Berlin, a été évacué, vendredi la mise en place d’un gouverne-
tervention non prévue à son pro- « fort soutien aux Rohingya ». à Berlin. 1er décembre, après la découverte d’un objet suspect dans une ment minoritaire. D’après ce son-
gramme, je vous demande par- Les Bangladais avaient en tête « Martin Schulz appuie en même pharmacie. De forme cylindrique, constitué de câbles, de batte- dage, une nouvelle « grande coali-
don. » « Chers frères et sœurs, fai- la position ancienne du pape temps sur l’accélérateur et le ries et de clous, l’objet ne contenait toutefois pas de détonateur, tion » est toutefois vue comme
sons voir au monde ce que fait François. Depuis le début de l’an- frein », résumait, vendredi, la Süd- a indiqué la police, vendredi soir, ajoutant que « les investigations l’issue la plus probable par 48 %
l’égoïsme à l’image de Dieu. Conti- née, et bien avant qu’une répro- deutsche Zeitung. On ne saurait ne [faisaient] que commencer ». Cette découverte intervient près des personnes interrogées.
nuons à les aider, à agir pour que bation internationale massive ne mieux dire. Surtout qu’en fin de d’un an après l’attaque d’un marché de Noël par un camion-bé- Comme si, sans la vouloir, les Alle-
soient reconnus leurs droits. Ne dé- s’exprime depuis l’exode com- journée, le Spiegel publiait à son lier, le 19 décembre 2016, à Berlin. Revendiqué par l’organisation mands s’y étaient déjà résignés. p
tournons pas le regard », a-t-il mencé en août, le pontife romain tour une interview de M. Schulz Etat islamique, l’attentat avait fait douze morts. thomas wieder
ajouté, avant de conclure : « A cha- a exprimé publiquement, place
cun de nous sa propre réponse. » Saint-Pierre et à plusieurs repri-
Par cette rencontre et ce mot, le ses, sa compassion avec ses « frè-
pape François a répondu à la criti- res et sœurs Rohingya » pour les-
que, la première qui s’était élevée
depuis quelques jours contre sa
diplomatie. Il lui était reproché
quels il a réclamé que leur soient
reconnus « tous leurs droits ».
L’Eglise catholique agit aussi con-
Les experts de l’ONU mettent en cause l’Iran
d’avoir semblé ménager les mili- crètement. Caritas Bangladesh
taires birmans, à l’origine de la po-
litique de terreur qui s’abat sur les
civils musulmans de l’Etat de
nourrit chaque jour 300 000 per-
sonnes de Cox’s Bazar, selon l’ar-
chevêque de Dacca, le cardinal
dans le tir de missile vers l’Arabie saoudite
Rakhine et qui a conduit à un Patrick D’Rozario. p
exode massif vers le Bangladesh cécile chambraud
Le rapport corroborerait les accusations saoudiennes de livraisons aux rebelles yéménites

new york (nations unies) - ments à proximité des « points Scud. Le 7 novembre, l’ambassa- Saleh. Riyad avait accusé des
correspondante d’impact » de ce dernier missile. drice américaine à l’ONU, Nikki agents du Hezbollah libanais, allié
Des débris du 4 novembre sont Haley, avait déjà pointé la respon- de Téhéran, d’avoir participé au

L’ Arabie saoudite avait ac-


cusé Téhéran d’avoir
fourni aux rebelles hou-
thistes du Yémen le missile inter-
cepté, le 4 novembre, près de l’aé-
marqués d’un « logo similaire à ce-
lui du groupe industriel Shahid
Bagheri (…) qui est une filiale de
l’Organisation industrielle aéros-
patiale iranienne ». Le panel, qui
sabilité de Téhéran dans le tir d’un
missile Qiam en juillet, une arme
qui n’était pas présente au Yémen
avant le début de la guerre, en
mars 2015.
montage. Cependant, les experts
écrivent ne pas encore avoir ob-
tenu de « preuves de l’implication
de spécialistes de missiles venus de
l’extérieur ». Un rapport final est
roport international de Riyad. Le joint des photos à sa lettre, ré- Les experts onusiens estiment attendu pour la fin décembre.
prince héritier saoudien, Moham- clame à Téhéran de fournir des in- que les missiles ont probablement L’Iran a interdiction par l’ONU
med Ben Salman, avait dénoncé formations avant le 3 décembre été acheminés en pièces déta- de transférer, de vendre ou
« une agression militaire directe » sur les individus et entreprises chées par bateau et débarqués à d’acheter des armes convention-
de son rival régional. Aucun élé- auxquels ces composants au- Oman ou dans les environs de nelles. Les houthistes, quant à
Le grand entretien ment de preuve n’avait permis raient pu être vendus et sur « les ty- Ghaydah ou Nishtun, deux villes eux, sont sous le coup d’un em-

sur l’actualité du monde d’étayer les accusations de Riyad


jusqu’à présent. Dans une lettre
pes de missiles balistiques à courte
portée avec lesquels ces compo-
côtières de l’est du Yémen, et se-
raient parvenus par des routes de
bargo sur les armes depuis
avril 2015. Les Américains pour-
adressée à la mission iranienne de sants seraient compatibles ». contrebande jusqu’en territoire re- raient utiliser cette double viola-
Ce dimanche à 12 h10 l’ONU – datée du 24 novembre et à
laquelle Le Monde a eu accès –, le En pièces détachées
belle. Cet itinéraire « a vu des sai-
sies limitées d’armes » par le passé,
tion des résolutions onusiennes
pour demander des comptes à
SAM RAINSY panel des experts des Nations
unies sur le Yémen semble corro-
L’Iran, qui soutient politique-
ment les rebelles houthistes, a
notent les experts. La possibilité
que ces armes aient pu parvenir
Téhéran. Un nouveau tir de mis-
sile vers l’Arabie saoudite, jeudi
Ancien dirigeant de l’opposition au Cambodge borer l’implication iranienne. toujours démenti leur fournir des aux houthistes par les ports de la 30 novembre, pourrait exacerber
répond aux questions de Françoise Joly (TV5MONDE), Les experts ont pu se rendre en armes. Mais un rapport plus étayé mer Rouge, soumis à un sévère les tensions alors que Riyad avait
Sophie Malibeaux (RFI) et Christophe Ayad (Le Monde). Arabie saoudite entre le 17 et le du panel des experts, consulté par blocus de la coalition, « est peu pro- accepté, sous la pression interna-
Diffusion sur les 9 chaînes de TV5MONDE, 21 novembre pour étudier les dé- l’agence Reuters, indique « que les bable (…) mais elle ne peut pas être tionale, d’entrouvrir son blocus
les antennes de RFI et sur Internationales.fr bris de quatre missiles lancés de- caractéristiques techniques et la totalement exclue ». sur le Yémen, où 7 à 8 millions de
puis les territoires rebelles yémé- taille des composants inspectés Une fois en terres rebelles, le rap- personnes sont toujours « au
nites les 19 mai, 22 et 26 juillet et le par le panel sont cohérentes avec port assure que ces missiles ont bord de la famine », selon l’ONU. p
4 novembre. Ils ont également pu les missiles de fabrication ira- été assemblés par les houthistes et marie bourreau
rassembler de nouveaux frag- nienne Qiam-1 », une variante de des forces loyales à l’ex-président (avec louis imbert, à paris)
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017 planète | 5

En Californie, fièvre dans la Vallée


Stimulée par le réchauffement et l’urbanisation, une maladie causée par un champignon sème la peur

REPORTAGE
bakersfield (californie) -
envoyée spéciale
CALIFORNIE ÉTATS-UNIS

C’
est une maladie qui
NEVADA
vient de la terre que
l’on dérange. Du sol
San Francisco Vallée
que l’on remue :
centrale
pour cultiver, au milieu du dé-
sert ; pour construire des lotisse-
ments, de plus en plus loin de Los Bakersfield
Angeles, pour installer ces pan- Los Angeles
neaux solaires qui font de la Cali- OCÉAN
fornie le paradis des énergies PACIFIQUE
MEX.
nouvelles. Son nom ? La Valley fe-
300 km
ver, « fièvre de la Vallée ». Ou coc-
cidioïdomycose, selon l’appella-
tion scientifique. Elle est causée
par un champignon qui se trouve
dans la terre. Incurable, poten- consiste en des antifongiques,
tiellement mortelle. Et endémi- comme le Fluconazole, qui ren-
que dans la Vallée centrale de Ca- dent le cocci inactif. « Il n’y a pas
lifornie, le couloir, qui, entre la de cure. Vous l’avez pour la vie »,
côte Pacifique et la Sierra Ne- décrit Sharon Filip, qui a été at-
vada, produit un tiers des fruits teinte à l’automne 2001. Les spo-
et légumes américains, mais res entrent mais ne ressortent
abrite aussi nombre de pauvres, pas. « C’est une bombe à retarde-
d’immigrants sans papiers, et de ment dans votre corps. » Plus de la
laissés-pour-compte du miracle majorité (60 %) de ceux qui ont
californien. inhalé le cocci ne tombent pas
Le « cocci » a toujours été chez malades. Mais pour les autres, les
lui sur les terres arides du Sud- conséquences peuvent être dra-
Ouest américain. Virulent, classé matiques, surtout si le champi-
par l’ONU comme agent potentiel gnon s’est disséminé dans les tis-
de bioterrorisme, il est présent à sus. 8 % des victimes doivent être
l’état naturel en Californie, en hospitalisées. Dans 1 % des cas, la
Arizona, au Nouveau-Mexique, maladie peut atteindre le cer-
dans l’Utah, le Nevada. Mais de- veau. Le risque de dissémination
puis quelques années, les scienti- est particulièrement élevé chez
fiques le voient avec inquiétude les diabétiques, les individus au
gagner du terrain, comme si la système immunitaire déficient, Un patient dont la « Valley fever » a affecté le cerveau reçoit son traitement, à Bakersfield, en 2013. MONICA ALMEIDA/« THE NEW YORK TIMES »-REDUX-REA
terre avait entrepris de se venger. et pour des raisons non éluci-
En Californie, le nombre de per- dées, chez les Philippins et les
sonnes infectées est au plus haut. Afro-Américains.
Depuis janvier, 5 120 cas, soit 34 % A Bakersfield, la fièvre a fait les spores plus nombreux, le terri- de la Vallée. « On expédie des spo- Epidemic (Golden Phoenix, 2008,
de plus qu’en 2016, qui avait déjà 6 morts en 2016. Rob Purdie, un
Les associations toire du cocci s’étend. En 2013, la res tous les jours dans le reste du non traduit), a aussi lancé un
été une année de forte augmenta- agent d’assurances et conseiller de malades chercheuse a fait des analyses sur pays », dénonce-t-elle. Le 8 no- groupe Facebook pour les victi-
tion. Fin 2017, le bilan devrait dé- financier, est un miraculé. des bébés phoques des baies de vembre, Sharon Filip a lancé une mes. Il compte 1 675 inscrits. Les
passer le record enregistré depuis En 2012, il a développé une cocci-
reprochent Santa Barbara et Monterey : 14 % pétition sur Change.org pour ré- malades échangent des conseils,
que la Californie a commencé à méningite, la forme la plus bru- aux autorités étaient porteurs des anticorps qui clamer que le gouvernement fi- des photos des lésions sur leurs
tenir les comptes, en 1995 (750 cas tale de la maladie, après des erre- montrent que, même dans nance la recherche sur un vaccin. jambes. Ils partagent leurs angois-
à l’époque). Le 14 novembre, la di- ments de ses médecins sur le dia-
de sous-estimer l’océan, ils s’étaient trouvés en « La fièvre de la Vallée est une ma- ses : « Pourquoi je régresse ? Je con-
rectrice de la santé publique de gnostic. Cinq ans plus tard, il a la nocivité présence du champignon. ladie ignorée depuis trop long- tinue à perdre du poids. »
l’Etat, le Dr Karen Smith, a alerté une protubérance sur le crâne : Les experts incriminent aussi temps par le corps médical, les Parfois, une lueur apparaît au
« les personnes résidant, tra- c’est le « shunt », un dispositif im-
du « cocci » pour l’activité humaine. Kern est le Etats où elle est endémique et l’opi- bout du tunnel : « J’en suis à mon
vaillant ou voyageant en Califor- planté sous la peau, par lequel on ne pas effrayer premier comté agricole du pays. nion publique », déclare-t-elle. sixième mois de Fluconazole. J’ai
nie » sur la maladie. lui injecte toutes les trois semai- L’immobilier dévore des zones Sharon Filip, auteure avec son retrouvé un peu d’ambition et
nes un produit antifongique. Il
les visiteurs de plus en plus reculées, où les fils David d’un guide complet de la d’énergie. » p
« Ground Zero » en a pour la vie. prix sont moins élevés. Dans le coccidioïdomycose, Valley Fever corine lesnes
Bakersfield, dans le comté de Comment l’a-t-il attrapé ? Sa comté voisin, l’Antelope Valley
Kern, est l’épicentre de la Valley fe- femme pense qu’il a respiré les vendu la maison et utilisé le est devenue une cité-dortoir de
ver, à 200 km au nord de Los Ange- spores alors qu’il aménageait sa compte d’épargne éducation des Los Angeles. La population y a
les. « Ground Zero », comme dit Ju- terrasse, en préparation d’un enfants. « En échange, ils ont pu doublé depuis 1990. Le nombre
lie Solis, une ancienne institutrice mariage. Mais « peu importe où », garder leur père », dit-elle. de cas de Valley fever a augmenté
qui a créé une association d’infor- dit-il. Les spores sont dans l’air et Le premier cas de fièvre de la Val- de 545 % en dix ans.
mation, Valley Fever Awareness il faut bien respirer. Des automo- lée, dans le comté de Kern, re-
and Resources. Entre 2015 et 2017, bilistes ont contracté la fièvre en monte à 1901. « On commençait à Epidémie « silencieuse »
le nombre de cas a augmenté de passant dans la Vallée centrale drainer les terres pour l’agriculture. Dans son bureau de l’université de
70 %. Les habitants ont plus de
chances de développer la fièvre
« sans même s’arrêter pour faire le
plein ». Un blanchisseur de New
Avant, c’était des marécages », re-
late Rob Purdie, qui dirige la fonda-
Bakersfield, Antje Lauer montre
une carte satellite constellée de
LES DÉBATS
que l’hépatite. Le 7 novembre, le York a été contaminé par les vête- tion Valley Fever Americas. A l’épo- points rouges. Ce sont les endroits
shérif Donny Youngblood a dif- ments d’un voyageur qui reve- que du miocène moyen (14-15 mil- où elle a relevé la présence du
fusé une vidéo pour appeler la po- nait de Californie. Un informati- lions d’années), la région était une champignon. Ils sont nombreux à
pulation à se protéger du vent et cien du Michigan, après avoir dépression inondée, comme en proximité des nouvelles fermes de
des poussières. L’automne est la acheté une voiture d’occasion à témoignent les fossiles de Shark- panneaux solaires qui poussent En partenariat avec
saison haute pour les infections. Phoenix (Arizona). tooth, la montagne aux dents de dans la région pour alimenter Los
Les tracteurs remuent la terre en- Julie Solis, 37 ans, se souvient requin du nord de Bakersfield. Angeles en électricité. Les entre-
tre les rangées de légumes. L’air des années d’insouciance. Elle tra- La première véritable épidémie prises « rasent la végétation »
est trouble. Le matin, une pelli- vaillait. Son mari avait un bon job est arrivée en 1991-1992 : le nom- quand elles installent leurs pan-
cule ocre obscurcit les pare-brise. de dessinateur industriel dans la bre de cas est passé de 959 à 3 000 neaux, déplore-t-elle. Le vent n’a

Retrouvez
La maladie se contracte par in- construction. Ils avaient com- en un an. Le printemps avait été plus qu’à balayer le cocci.
halation. Le champignon dégage mencé à économiser pour l’uni- particulièrement pluvieux, après La fièvre de la Vallée est une épi-
des spores qui se répandent dans versité des trois enfants. En face cinq ans de sécheresse. Une démie « silencieuse », décrivent les
l’atmosphère et s’infiltrent dans
les poumons. On ne voit rien, on
de chez eux, on construisait un
nouvel établissement scolaire. La
deuxième vague a été observée
en 2001. Dans les prisons du
médias. C’est une maladie « régio-
nale » qui n’affecte que le Sud-
les articles
du Monde sur
ne sent rien, et quelques semai- famille allait s’amuser sur le comté, 36 prisonniers sont morts Ouest, « pas la Côte est, où vivent
nes plus tard, on développe une chantier. « On roulait avec le du cocci en cinq ans, dont 25 Afro- les hommes politiques », déplore
forte fièvre, une infection pulmo- quad ; on faisait des barbecues », Américains (en 2013, la justice a Antje Lauer. « Nous consacrons
naire, voire des lésions de la peau.
Les médecins diagnostiquent
raconte Julie. Fin décembre 2007,
Juan Carlos, son mari, alors âgé de
fini par ordonner le transfert de
2 500 détenus particulièrement
plus d’argent à lutter contre le vi-
rus Zika que contre la Valley fe-
le thème de
LA TRANSITION
souvent une grippe ou une pneu- 33 ans, a commencé à se sentir vulnérables). ver. » A l’échelle du pays, l’orga-
monie et prescrivent – à tort – des malade. Pendant six mois, les mé- Cette fois, le schéma sécheresse- nisme national Centers for Di-
antibiotiques. Le seul traitement decins ont tâtonné, entre grippe, pluie est de nouveau en cause. En- seases Control (CDC) a pourtant
pneumonie, hépatite, cancer. Et
même carie dentaire (son état
tre 2010 et 2015, la Californie a
connu cinq années d’aridité re-
recensé 22 000 cas en 2011, contre
2 000 en 1998, soit dix fois plus.
ÉNERGÉTIQUE
empirait, il s’est fait arracher la cord, suivies de fortes pluies Les associations de malades re-
« Il n’y a pas dent). Finalement, en juin 2008, en 2016. Les spores explosent avec prochent aux autorités de sous-
de cure. Vous une ponction lombaire révèle l’humidité, comme « sous l’effet de estimer la nocivité du cocci pour
l’avez pour la vie. une cocci-méningite. stéroïdes », décrit Rob Purdie. Le ne pas effrayer les visiteurs. Sans sur
Juan Carlos Solis n’a jamais pu phénomène est aggravé par le dramatiser, elles estiment au con-
C’est une bombe retravailler. Il n’arrive plus à lire, changement climatique. « Le cocci traire que les visiteurs doivent Lemonde.fr/smart-cities
et il est parfois trop exténué pour est plus volatile », affirme la pro- être mis en garde. Il faut leur dire
à retardement se lever. Depuis qu’ils n’ont plus fesseure de microbiologie envi- de se calfeutrer quand il y a du
dans votre de ressources, le traitement mé- ronnementale Antje Lauer, qui vent. De cesser de s’arrêter au mi-
dical (16 000 dollars par mois, étudie le mode de développement lieu des champs sur la route
corps » soit 13 500 euros) est pris en du champignon. « Nous connais- 58 pour photographier les coque-
SHARON FILIP charge par l’assurance publique. sons davantage de périodes de sé- licots. Julie Solis réclame des éti-
patiente atteinte par le Mais les Solis ont accumulé 1 mil- cheresse prolongée. » Les tempêtes quettes informant des symptô-
« cocci » à l’automne 2001 lion de dollars de dettes. Julie a de poussière sont plus intenses, mes sur les produits qui sortent
6|
FRANCE
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

ÉLECTIONS TERRITORIALES EN
CORSE

Les nationalistes à la conquête de


la Corse
Depuis la prise symbolique de la ville de Bastia en 2014 par Gilles
Simeoni, le courant nationaliste, alliance des indépendantistes
et des autonomistes, ne cesse de progresser sur l’île et paraît
en position de force avant le premier tour des élections territoriales

bastia - correspondant Même l’avènement de la collectivité unique le dont la rédaction a été aussi attendue que sa version qui est de permettre à tous les Corses d’accéder à la
1er janvier 2018, avec la fusion, dans une « super-ré- finale est critiquée, constitue la bible de l’aménage- propriété. »

T
out au long d’une campagne électorale jugée gion », de la collectivité territoriale de la Corse et des ment de l’île pour les années futures – un sujet émi- La principale interrogation concerne le taux de parti-
sans grande saveur, les débats se sont deux départements, n’aura pas suffi à donner du lus- nemment sensible dans une région aux mille kilomè- cipation. Faible, il renforcerait les nationalistes, dont
concentrés autour des accusations de dérive tre à une campagne essentiellement animée par les tres de rivages et aux milliers d’hectares d’espaces l’électorat militant manque rarement un rendez-vous
indépendantiste lancées par ses opposants à la liste procès d’intention. Ainsi, aux accusations de tentation naturels encore vierges. électoral. Elevé, il rebattrait les cartes d’un scrutin
Pè a Corsica (« Pour la Corse »), principale formation indépendantiste, les nationalistes ont répondu en criti- donné pour acquis à ces derniers, confortés par leur
nationaliste en lice, menée par le président du conseil quant vigoureusement une éventuelle alliance de Une participation en question position de sortants. Reste à connaître l’attitude
exécutif, Gilles Simeoni, et favorite du scrutin. Une re- deux listes de droite et d’une formation La République Candidate soutenue par Les Républicains, Valérie qu’adopteront les listes menées par Mme Bozzi, Jean-
vendication que les candidats, autonomistes comme en marche menée Jean-Charles Orsucci, le maire de Bozzi – par ailleurs maire de la commune de Charles Orsucci et Jean-Martin Mondoloni (droite
indépendantistes, se sont évertués à balayer, parfois Bonifacio, au second tour. Grosseto-Prugna, citée comme exemple d’urbani- « régionaliste ») au soir du premier tour. D’ores et déjà,
non sans humour. « Si les Corses nous confirment le Les sujets de société n’auront été qu’effleurés, sation incontrôlée – a annoncé son souhait de révi- selon plusieurs sources, des contacts ont été pris pour
10 décembre, le 11 c’est l’indépendance !, a ainsi iro- comme en témoignent les programmes des sept lis- ser le document, pourtant adopté après des années envisager une union. Les scores enregistrés diman-
nisé M. Simeoni à Ajaccio, le 27 novembre. Et Jean- tes en présence, rien de moins qu’étiques. Seul le d’atermoiements. « On se rend compte que peu de che détermineraient alors la future tête de liste d’une
Guy Talamoni remontera le cours Grandval [siège de Padduc (Plan d’aménagement et de développement terrains restent constructibles et, forcément, cela en- alliance dénoncée par les nationalistes comme « le
la collectivité territoriale de la Corse] sur un char pour durable de la Corse) a suscité quelques passes d’ar- traîne une flambée des prix, a-t-elle déclaré. Nous al- mariage de la carpe et du lapin ». p
attaquer la préfecture ! » mes. Ce volumineux document, adopté en 2015 et lons donc à l’encontre même du vœu du document, antoine albertini
france | 7
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Au palais de justice, l’ancien député


Dominique Tian reçoit une leçon de morale
Une île paupérisée Le premier adjoint à la mairie de Marseille était jugé pour « blanchiment de fraude fiscale ».
Douze mois avec sursis, cinq ans d’inéligibilité et 300 000 euros d’amende ont été requis
à la démographie
bouleversée
Des zones « périphériques » de lotissements
D ominique Tian se targue
parfois, et il l’a encore
fait vendredi 1er décem-
bre devant la 11e chambre du tribu-
Il lui est reproché d’avoir tu
l’existence de comptes en Suisse
découverts au moment où il en
héritait, en 1996, à la mort de son
« Mais vous comprenez qu’il y a
plus d’exigence à l’égard des élus
que des citoyens ?, demande la
présidente.
sur la lutte contre la fraude sociale,
signé Dominique Tian, qui écri-
vait alors : « La fraude sociale est
source d’injustice, de déséquilibre
et de grandes surfaces apparaissent en Corse nal correctionnel de Paris, d’avoir père. Et d’avoir échappé aux droits – J’en ai conscience, mais je n’ai économique et elle sape la confian-
été « classé dans les 50 meilleurs de succession et à l’impôt sur les jamais rien envoyé en Suisse ni dé- ce des assurés dans notre système
députés de France ». L’ex-élu (LR) intérêts que cet argent a générés tourné un centime d’argent public. de protection sociale. Nos conci-
de la 2e circonscription des Bou- jusqu’en 2014. Cette année-là, il – Dissimuler un compte en Suisse toyens, à juste titre, en ces temps de
ches-du-Rhône (2002-2017) s’était régularisait sa situation en ra- et ne pas payer d’impôt dessus, ce crise, ne l’acceptent plus. » Puis
bastia - correspondant La Corse est notamment signalé par son enga- patriant ces comptes en France n’est pas détourner de l’argent ? » s’adresse à l’auteur du texte : « N’y
gement dans la lutte contre la – environ 2 millions d’euros – a-t-il pas une forme de schizophré-

L’ épisode a donné lieu à une frappée de plein fraude sociale. Le voilà menacé grâce à la « circulaire Cazeneuve » « Comportement consternant » nie à fustiger les petits fraudeurs au
véritable bronca sur les fouet par une d’être écarté du jeu politique pour relative aux avoirs non déclarés Entre autres justifications, Domi- RSA, et à dissimuler dans le même
réseaux sociaux, où les une histoire de… fraude fiscale. à l’étranger, et s’acquittait de nique Tian a tenté de convaincre temps des comptes en Suisse pour
internautes insulaires, très actifs, précarisation Cinq ans d’inéligibilité, en plus 664 000 euros d’amende. que, « pour des raisons d’honora- échapper à l’impôt ? »
ont fustigé le « Roccaland », du grandissante de douze mois d’emprisonne- Vendredi, l’audience a donné bilité », il ne pouvait décemment Difficile de savoir si l’ancien
nom de Patrick Rocca, puissant ment avec sursis et 300 000 euros lieu à de savoureux échanges lors- pas déclarer ces comptes alors qu’il député entend ce qui lui est dit. « Je
entrepreneur local et principal de sa population d’amende, ont été requis contre le qu’elle a viré à la leçon de morale était déjà maire du 4e secteur de n’ai pas vu l’once d’une prise de res-
promoteur de ce projet pharao- premier adjoint à la mairie de de la part de la présidente et du Marseille et que « ça aurait été ponsabilité par Dominique Tian
nique. Mais le 7 novembre, jour Marseille, 57 ans, et successeur po- procureur à l’encontre de Domini- dans la presse le lendemain ». aujourd’hui », assène le procureur.
de l’inauguration de l’Atrium, à société de surconsommation tentiel de Jean-Claude Gaudin aux que Tian. Qui l’a reçue en haussant « Comportement consternant « Il s’agit d’un accident, un pro-
Sarrola-Carcopino (Corse-du-Sud), et de l’individualisme », résume municipales de 2020, qui com- les sourcils, rappelant notam- d’un élu qui voit sa vie politique blème isolé dans une vie honora-
près de 2 000 personnes assis- Antonia Luciani. Cette jeune géo- paraissait pour « omission dans ment que plus de 51 000 Français prendre une certaine importance », ble », défend son avocat. Jugement
taient à l’ouverture des portes graphe et élue (nationaliste) sur sa déclaration de patrimoine » et avaient, comme lui, régularisé une gronde le procureur. La présidente le 26 janvier 2018. p
du « plus grand centre commer- les bancs de l’Assemblée de Corse « blanchiment de fraude fiscale ». situation fiscale illégale. lit un extrait d’un rapport de 2011 henri seckel
cial de Corse », avec ses 55 000 m2 s’est livrée à une étude sur l’im-
de surface commerciale, ses plantation des grandes surfaces
800 « collaborateurs », son « Wi-Fi en Corse, l’un des marqueurs les
gratuit et illimité » et un… bureau plus flagrants du basculement de
de poste. A l’échelle de l’île : un la société insulaire. En dix ans, a-t-
véritable mastodonte dédié à la elle relevé, 90 % des projets sou-
consommation de masse. mis aux commissions départe-
Si certains voient dans ce « pari mentales d’aménagement com-
entrepreneurial » le signe d’un mercial ont reçu un avis favorable, DU 1 ER AU 30 DÉCEMBRE
frémissement économique, Jean-
Marc Cermolacce, plus prudent,
soit une superficie de 271 451 m2,
« ce qui équivaut à la construction LES COUPS DE FOUDRE
estime que « la situation de l’île de 39 stades de foot ». Consé-
s’améliore, sans pour autant être quence : « La Corse est aujourd’hui
totalement satisfaisante ». Prési- la championne de France avec
dent du tribunal de commerce de 904 m2 pour 1 000 habitants. »
Bastia et ancien patron régional
du Medef, ce chef d’entreprise se Inquiétant panorama social
félicite d’une « très belle saison
touristique qui entraîne derrière
elle une amélioration globale de
Etalement urbain au détriment
des zones agricoles, construc-
tions parfois anarchiques, règne
CERTAINES ÉMOTIONS
l’économie locale » et d’une sta-
bilisation des transports, un
secteur crucial en Corse.
du tout-voiture : « Partout ail-
leurs, explique Sébastien Celeri, le
président du Conseil régional de
NE PEUVENT PAS ATTENDRE
« Pour la première fois en cin- l’ordre des architectes, un aména-
quante ans, nous avons pu connaî- geur lotit une zone et soumet son
tre deux saisons sans la moindre urbanisation à un concours d’ar-
grève, grâce au rachat de la SNCM chitecture. En Corse, des promo-
par le consortium privé Corsica teurs font l’acquisition de terrains
Linea [constitué de sociétés loca- et y construisent ce qu’ils veulent
les] et un ciel plus ouvert avec l’im- avec la rentabilité pour seul impé-
plantation de compagnies aérien- ratif. Les mairies, spectatrices, se
nes que nous n’avions jamais vues contentent de délivrer des permis
jusqu’ici. » Un essor, souligne-t-il, de construire. »
auquel « l’Etat et la collectivité ter- C’est qu’il faut loger les nou-
ritoriale sont étrangers et qui re- veaux résidents insulaires, au
pose uniquement sur l’action des moindre coût si possible : la Corse
entreprises locales et des cham- est également frappée de plein
bres consulaires ». Pour autant, fouet par une précarisation gran-
assure M. Cermolacce, « la région dissante de sa population. En 2015
reste pauvre et nos entreprises déjà, sous la précédente manda-
globalement vulnérables ». ture de l’Assemblée de Corse, une
mission d’information et d’ac-
« Société de surconsommation » tion contre la précarité et l’exclu-
Paupérisée, la Corse subit égale- sion dressait un inquiétant pano-
ment, depuis dix ans, un vérita- rama social : dans l’île, 30 000 ha-
ble bouleversement démogra- bitants environ disposent de re-
phique. Entre 2008 et 2013 – date venus inférieurs à 760 euros
du dernier recensement – la po- mensuels et 20,5 % des enfants de
pulation locale a ainsi bondi de 0 à 5 ans vivent sous le seuil de
17 % pour atteindre 324 000 habi- pauvreté. Parmi les autres catégo-
tants – « Une hausse, observe ries les plus touchées figurent les
l’Insee, nettement supérieure à familles monoparentales, les per-
celle de la France métropolitaine. » sonnes âgées de plus de 65 ans et
Cet accroissement de la popula- les personnes vivant dans le rural.
tion est essentiellement dû à Longtemps préservée des frac-
l’installation de « continentaux » tures sociales, la société corse voit
dans une île où le solde naturel désormais se creuser inexorable-
est négatif depuis quatre ans, ce ment l’écart entre les plus hauts

ALFA ROMEO STELVIO À partir de 389€/mois


qui signifie que le nombre de dé- revenus et les plus bas. En 2016,
cès y excède celui des naissances. un insulaire sur cinq vivait sous (1)
De quoi donner du grain à mou- le seuil de pauvreté. « Mais nous
dre aux nationalistes, vent de- sommes passés de 180 contribua-
bout contre la « colonisation de bles assujettis à l’impôt sur la
Sans condition de reprise. LLD sur 36 mois. Avec apport de 5 200 €. Garantie et entretien inclus*.
peuplement » et la « disparition fortune il y a trente ans à plus
programmée du peuple corse ». de 1 000 aujourd’hui », note Jean- R E P A R T E Z S A N S A T T E N D R E A U V O L A N T D E V O T R E A L F A R O M E O (2)
Loin de ces incantations, l’île Pierre Battestini, secrétaire dé-
bascule progressivement dans partemental de la CGT de la
(1) Exemple pour une Alfa Romeo Stelvio Diesel 2.2 150 ch AT8 au tarif constructeur du 01/12/2017 en location longue durée sur 36 mois et 45 000 km maximum,
une civilisation du lotissement et Haute-Corse. soit 36 loyers mensuels de 389 € TTC après un apport de 5 200 € TTC, sans condition de reprise. Offre non cumulable, réservée aux particuliers, valable jusqu’au
de la grande surface, en particu- « Notre île a toujours fabriqué 31/12/2017 dans le réseau Alfa Romeo participant. Sous réserve d’acceptation de votre dossier par LEASYS France, SAS - 6 rue Nicolas Copernic - ZA Trappes
lier en périphérie des aggloméra- des Corses grâce à une culture très Élancourt 78190 Trappes - 413 360 181 RCS Versailles. Courtier en assurance enregistré à l’ORIAS n. 08045147. Modèle présenté : Stelvio 2.2 150ch AT8 avec toit
tions. De 1990 à 2014, la commune forte, dit encore Antonia Luciani. panoramique ouvrant, cromeline et pack de lancement Xenon à 430 €/ mois après un apport de 5 200 € TTC, sans condition de reprise.*La prestation d’assistance est garantie et mise
en œuvre par Europ Assistance, entreprise régie par le code des assurances. (2) Véhicules disponibles avec délais de livraison. **La mécanique des émotions.
de Biguglia (Haute-Corse), à une Aujourd’hui, cette machine est en
dizaine de kilomètres au sud de panne : comment intégrer les nou- Alfa Romeo Stelvio - Consommations mixtes (l/100 km) : 4,7 à 7,0. Émissions CO2 (g/km) : 124 à 161. Alfa Romeo France
Bastia, a ainsi vu sa population veaux arrivants alors que notre
doubler, de 4 000 à 8 000 habi- propre modèle de société dispa-
tants. Idem autour d’Ajaccio, où la raît progressivement ? » Une ques-
population de certaines petites tion à laquelle aucun candidat à
villes explose littéralement. l’élection territoriale de diman-
« Nous sommes passés d’une che ne semble pressé de trouver
société agropastorale marquée une réponse. p
par une très forte sociabilité à une a. al.
8 | france 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

L E S O R T D E S C O M B AT TA N T S F R A N Ç A I S D U DJ I H A D

Djihadistes captifs, l’impossible retour ?


Près de dix combattants français de l’organisation contre Mélina, cette situation pourrait op- djihadistes ou leurs proches doivent bénéfi-
portunément arranger toutes les parties. cier d’un minimum de « protection » huma-
Etat islamique, leurs enfants et des mineurs isolés Cela offrirait à l’Irak une porte de sortie lé- nitaire. Sur le papier, la torture est interdite.
gale sans risque de controverse politique Mais comme le reconnaît auprès du Monde
sont détenus dans la zone irako-syrienne. – le cas de Mélina a été peu médiatisé sur un porte-parole du CICR : « comme ils ne sont
place. Dans le même temps, les Français pas prisonniers de guerre, les Etats ou les par-
Leur exfiltration vers la France s’avère très épineuse s’épargneraient les éventuels reproches ties au conflit n’ont pas d’obligation stricte de
d’avoir laissé une de leurs ressortissantes nous laisser leur rendre visite ». En Irak, les
souffrir d’un procès inéquitable dans un choses se passent bien, mais en Syrie, selon
ENQUÊTE supposés en vie dans la région. La plupart
sont désormais entrés dans la clandestinité,
pays dont le système carcéral et judiciaire
est régulièrement critiqué par les organisa-
plusieurs sources, les équipes de l’organisa-
tion internationale n’ont pas accès à toutes

O
et s’éparpillent dans des pays voisins ou de tions de défense des droits de l’homme. les infrastructures. Le recensement des situa-
n l’appellera Amandine. transit. Par exemple en Libye, où un couple tions reste donc, à ce stade, incomplet.
Elle a 28 ans, trois enfants de Français avec ses deux enfants a été iden- RISQUE DE DÉTENTION ARBITRAIRE Interrogé en marge d’un déplacement à
âgés de 7, 5, et 1 an. A l’été tifié : la femme serait dans une prison de En réalité, c’est le sort des familles en Syrie Abou Dhabi, Emmanuel Macron a tenté de
2014, avec son mari tuni- Benghazi. Beaucoup de familles en France qui cause le plus de difficultés aux autorités déminer le sujet, le 8 novembre, alors que de
sien, cette jeune convertie a n’ont d’ailleurs plus de nouvelles des leurs françaises. La plupart des djihadistes et des plus en plus de familles de djihadistes restées
prétexté, comme d’autres, alors qu’elles avaient souvent réussi à main- femmes avec enfants capturés sont aux en France tentent de mobiliser autour du
des vacances en Turquie, en quittant l’Ile-de- tenir un lien intermittent jusque-là. A mains des Forces démocratiques syriennes sort de leurs frères, enfants ou petits-enfants.
France par la route. En réalité, c’était pour re- l’instar des proches d’un couple de Haute- (FDS), alliées de la coalition internationale. Le chef de l’Etat a assuré que, pour les mi-
joindre les rangs de l’organisation Etat isla- Garonne qui avait fait parler de lui, mi-2015, Or à l’heure actuelle, les FDS, majoritaire- neurs, les situations seraient examinées au
mique (EI). Trois ans plus tard, Amandine est en partant au djihad en camping-car avec ses ment kurdes, ne constituent pas un Etat. Il « cas par cas », sorte de porte entrouverte au
détenue en Syrie dans un camp géré par les trois enfants… n’y a donc pas de système judiciaire. Et par dialogue. Mais sur le fond, la formule est
forces kurdes. Les conditions sont précaires Officiellement, la France se veut intraitable conséquent, juridiquement, ces Français alambiquée, preuve de la gêne sur ce dossier :
avec les nuits sous la tente et l’hiver bientôt à l’égard des djihadistes ou de leurs proches – comme tous les djihadistes occidentaux – « Il y en a [des enfants] qui peuvent revenir
là. Aussi la jeune femme, qui se dit repentie, capturés. S’ils sont faits prisonniers en Irak, n’ont pas le statut de « prisonniers de sans qu’il soient rapatriés, il y en a qui peuvent
appelle-t-elle à l’aide par l’intermédiaire de « ce sera aux autorités judiciaires [de ce pays] guerre », la guerre en Syrie n’étant pas consi- être rapatriés, et il y en a qui seront jugés avec
ses parents et de ses avocats. « Il faut au de traiter la situation des hommes et des fem- dérée comme un « conflit armé internatio- leurs familles, dans certaines circonstances,
moins exfiltrer les enfants, ils ont assez souf- mes combattantes », a assuré le ministre des nal », d’Etat à Etat. dans les pays où ils sont, en particulier l’Irak »,
fert », s’alarme sa mère, qui a des contacts affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, le Au regard du droit, ces prisonniers sont a t-il déclaré.
épisodiques avec elle depuis la France. 10 novembre. « Et si des djihadistes tombent AU REGARD – même s’ils sont accusés de terrorisme – Le sort d’Amandine est à lui seul un cas très
Le sort d’Amandine, dont Le Monde a pris
connaissance, fait partie des très rares cas de
aux mains des forces syriennes, ils dépen-
dront de la juridiction des forces syriennes », a
DU DROIT, des « civils » ou « des personnes hors de com-
bat ». Ils ne peuvent être détenus indéfini-
particulier, « marginal », confirme un obser-
vateur avisé. La famille n’a pas été capturée :
Français capturés dans la zone irako-sy- pour sa part déclaré la ministre de la défense CES FRANÇAIS, ment sans procès, au risque que la « déten- elle s’est rendue, le 21 septembre. Une situa-
rienne officiellement localisés. Le 8 juillet, il Florence Parly, à la mi-octobre. En pratique, tion soit elle-même assimilée à un traitement tion rare, alors que d’après les évaluations de
y avait déjà eu Mélina, 28 ans, découverte au les choses sont nettement plus complexes. MÊME ACCUSÉS inhumain et dégradant, relève Andrew Cla- terrain, la plupart des combattants ne sou-
milieu des décombres par les forces antiter-
roristes irakiennes avec ses quatre enfants, ARRANGER TOUTES LES PARTIES
DE TERRORISME, pham, professeur à l’Institut de hautes étu-
des internationales et du développement
haitent pas rentrer en Europe, par crainte no-
tamment des poursuites. « J’ai reçu un appel
en pleine bataille de Mossoul. Le 9 novem- Pour l’Irak, aucun accord de coopération ju- NE PEUVENT (Iheid) de Genève, même si en pratique les de mon beau-fils me disant qu’il voulait sau-
bre, France 2 a diffusé le témoignage de Mar- diciaire n’existe stricto sensu avec la France. possibilités de recours sont maigres. » En clair, ver les enfants de cette situation car ils étaient
gaux Dubreuil, 27 ans, détenue avec ses trois Les choses se traitent dans le cadre de négo- ÊTRE DÉTENUS il y a un risque de détention arbitraire, bien pris en étau, raconte la mère d’Amandine. J’ai
enfants par les forces kurdes après avoir été ciations bilatérales. Selon nos informations, compris par les Kurdes, très tentés d’utiliser contacté le ministère des affaires étrangères,
arrêtée à Rakka, fin octobre. Des situations les enfants de Mélina devraient ainsi être ra- INDÉFINIMENT leurs prises de guerre pour faire avancer et il lui a été conseillé de se rendre. » Le père de
très épineuses, objets de tractations diplo- patriés « prochainement » tandis qu’elle res- SANS PROCÈS leurs revendications de reconnaissance poli- famille, âgé de 30 ans, aurait ensuite été em-
matiques sensibles. En cause : les nombreu- terait sur place pour être jugée. Après avoir tique dans la Syrie post-EI. Le rapport de mené vers un autre lieu de détention.
ses zones grises juridiques et sécuritaires longtemps refusé, elle a finalement donné AU RISQUE QUE force est d’autant plus désagréable pour les Selon cette femme de 54 ans, ouvrière de
qui les entourent. son accord à cette séparation, indispensable autorités françaises que les enjeux en ma- métier, sa fille serait « détenue dans un camp
Longtemps maintenu confidentiel, le à la sortie du territoire irakien de ses enfants LA DÉTENTION tière de sécurité et de renseignement sont avec de nombreuses femmes de Daech [acro-
nombre de combattants français et de Fran-
çaises capturés dans la zone depuis le début
et à leur placement auprès de l’aide sociale
dans l’Hexagone. Il y a quelques jours, la
SOIT « ASSIMILÉE stratégiques dans la zone. « On ne peut pas
être aveugle sur le sujet », pointe une source
nyme arabe de l’EI] et une Européenne ». « Elle
dort sous une tente, il fait humide, les enfants
de la débâcle de l’EI se monte, selon nos in- jeune femme a par ailleurs été entendue par À UN TRAITEMENT proche du dossier. ont la gastro à cause de l’eau, les grands font
formations, à une dizaine d’adultes, sans la justice française, qui s’est rendue sur place. La Syrie est prioritairement le champ d’ac- pipi sur eux, il leur faut des couches, le petit
compter leurs enfants ou les mineurs isolés. Si l’enquête irakienne en cours réunit des INHUMAIN tion de la Direction générale de la sécurité dernier ne s’alimente plus correctement. Dès
En Irak, par exemple, deux cas ont été noti-
fiés aux autorités françaises : celui de
preuves de l’appartenance de Mélina à une
organisation terroriste, elle risque jusqu’à la
ET DÉGRADANT » extérieure (DGSE), mais le service collabore
étroitement, dans la configuration actuelle,
leur première année, ma fille et son mari ont
voulu rentrer, mais ils n’ont pas pu se payer un
Mélina, détenue à Bagdad, et celui d’un or- peine de mort. Dans le cas contraire, seule avec la Direction générale de la sécurité inté- passeur. Il faut faire quelque chose », s’alar-
phelin d’une douzaine d’années. Une mère son entrée « irrégulière » sur le sol irakien lui rieure (DGSI), tête de file sur toutes les procé- me-t-elle, persuadée qu’Amandine et son
et son enfant ont aussi été signalés, mais serait reprochée. Dans cette seconde hypo- dures pour terrorisme ouvertes en France. gendre n’ont jamais combattu même si elle
sans que le consulat puisse confirmer leur thèse, son extradition serait facilitée, et c’est Malgré les difficultés du terrain, les deux di- connaît la méfiance des services de rensei-
présence. Une autre source évoque d’autres en France qu’elle serait jugée pour terro- rections se doivent d’assurer, dans la mesure gnement à l’égard de ce type de témoignage.
mineurs non accompagnés repérés dans risme. Quoi qu’il arrive, en vertu du prin- du possible, le suivi des Français sur place, en
des orphelinats. Les autres Français sont cipe de « non bis in idem », nul ne pouvant lien avec leurs partenaires étrangers. RÉTICENCES DE L’OPINION HEXAGONALE
pour l’essentiel en Syrie. être puni deux fois pour les mêmes faits, Le Comité international de la Croix-Rouge Le chaos syrien et les réticences de l’opinion
Cette dizaine de cas est relativement peu elle ne pourrait être condamnée pour terro- (CICR) a, de son côté, le droit de rendre visite hexagonale ne jouent pas en faveur d’un
importante, rapporté aux quelque 700 adul- risme à la fois en Irak et en France. Si les Ira- aux personnes qui lui sont « signalées ». Se- règlement rapide de la situation, mais ses
tes et 500 enfants français toujours kiens ne retiennent ainsi aucune charge lon l’article 3 des conventions de Genève, les avocats, William Bourdon et Vincent
Brenghart, abondent : « La doctrine des
autorités françaises a évolué. Elles tâtonnent
Pour négocier, les Kurdes syriens demandent une reconnaissance politique tant les situations sont complexes et diffé-
rentes. Mais maintenant qu’il est acté qu’il
n’y a aucune autorité judiciaire en Syrie pour
le « camarade » badran en cueilli leurs épouses et enfants. « Nous entend tirer parti de la situation pour que de Tchétchénie, pour annoncer le cette famille comme pour d’autres, le retour
convient, le destin des djihadistes en avons capturé certains, d’autres se obtenir une reconnaissance politique. retour de 13 épouses et 29 enfants de des mères et des enfants s’impose de plus en
étrangers et de leurs familles détenues sont rendus. Depuis la bataille de « Il est exclu que nous trouvions un ar- djihadistes venant du Caucase russe. plus fortement. »
par les Forces démocratiques syrien- Rakka et les combats dans la province rangement informel avec la France à ce Diplomatiquement périlleuse pour Loin des regards, le cas d’une famille de dji-
nes (FDS) est un défi juridique et diplo- de Deir ez-Zor, le rythme s’est accéléré », sujet. Nous sommes alliés contre le ter- la France, la mise en place de relations hadistes français détenue depuis octo-
matique dont les gouvernements de indique le « camarade » Dilsher, un rorisme, la France ne doit pas être réti- officielles bilatérales est perçue par bre 2016 par un groupe proche de l’Armée sy-
leurs pays d’origine se seraient bien responsable des unités antiterroristes cente à ouvrir des canaux officiels », dé- les Kurdes syriens comme une garan- rienne libre (ASL), des rebelles syriens contrô-
passés. « Bien sûr, la France, comme les des FDS, en charge du dossier des pri- clare Badran. « Il n’y aura pas de tie politique, au moment où la guerre lés par l’armée turque, s’est partiellement ré-
autres Etats étrangers, aurait préféré sonniers étrangers. D’après lui, la Guantanamo clandestin dans le nord contre l’EI touche à sa fin. Les FDS, qui solu, récemment. Ce couple de 28 et 21 ans et
que tous ceux de ses citoyens qui France est le pays de départ le plus re- de la Syrie, poursuit-il. Que les Français entendent défendre leurs acquis dans leur petite fille âgée de quelques mois
avaient rejoint Daech [acronyme arabe présenté parmi les djihadistes venus souhaitent que les terroristes restent en la Syrie future, redoutent d’être aban- avaient été faits prisonniers après avoir tenté
de l’organisation Etat islamique] d’Europe détenus par les FDS. Pas Syrie, ou qu’ils veuillent rapatrier les données par leurs alliés occidentaux, de fuir l’EI. En février, leur avocat, Martin Pra-
soient tués ici, en Syrie, plutôt que question pourtant d’en révéler le femmes et les enfants, rien ne se fera à l’instar de leurs « cousins » kurdes del, avait médiatisé leur situation par l’inter-
d’avoir à faire face à cette situation », nombre ou les profils. sans l’ouverture d’un protocole officiel irakiens, qui ont organisé un référen- médiaire du Monde et menacé de déposer
reconnaît cet important cadre politi- Malgré cette coopération militaire entre nos deux gouvernements. » dum d’indépendance en septembre plainte « pour non-assistance à personne en
que kurde des FDS. couronnée de succès, leurs alliés occi- avant de devoir céder face à Bagdad. danger ». La plainte n’a jamais été déposée,
Les FDS se sont trouvées à la pointe dentaux, France comprise, refusent de Peur d’un abandon des alliés Pour parvenir à leur but, les FDS mais des tractations ont eu lieu en coulisses.
de la lutte contre l’EI dans le nord de la reconnaître l’entité politique formée Les dirigeants kurdes citent volontiers mettent en avant l’intérêt sécuritaire Début juin, il a été décidé que le père reste-
Syrie, en coordination étroite avec la par les Kurdes syriens. La raison ? La l’exemple de l’Indonésie qui a accepté de la France. « Passer d’une relation rait, tandis que la mère et la fille ont pu re-
coalition internationale depuis fin position de la Turquie, hostile aux FDS d’ouvrir des relations officielles avec tactique à une relation stratégique offi- joindre la Turquie. Là-bas, la jeune femme a
2014. Cette alliance, forgée lors du du fait des liens entre l’encadrement eux afin de rapatrier une dizaine de cielle permettra une coopération plus été officiellement arrêtée et mise en examen
siège de la ville kurde de Kobané par kurde en Syrie et le Parti des tra- ressortissants, des djihadistes et leurs vaste dans le domaine du renseigne- pour terrorisme. Un mois plus tard, le tribu-
les djihadistes, s’est emparée trois an- vailleurs du Kurdistan, en guerre con- familles après la bataille de Rakka. Plus ment, indique un cadre des Forces an- nal de Gaziantep l’a acquittée. Elle a ensuite
nées plus tard de Rakka, l’ancienne ca- tre Ankara depuis les années 1980. significatif encore pour les FDS, leurs titerroristes des FDS. C’est dans les in- été expulsée fin septembre par les autorités
pitale syrienne du califat, désormais Dans ce jeu complexe, le sort des res- chefs ont organisé une conférence de térêts de la France, des attentats pour- turques vers la France. Depuis, selon son avo-
occupée par les FDS. De bataille en ba- sortissants français détenus ou rete- presse officielle, le 12 novembre sur raient être évités, des vies sauvées. » p cat, elle a été placée sous contrôle judiciaire
taille, les FDS ont fait prisonniers des nus par les FDS est suspendu aux re- leur territoire, avec un haut gradé allan kaval et réside dans sa famille avec son enfant. p
combattants étrangers de l’EI et re- vendications du leadership kurde qui russe et un représentant de la Républi- (amoudé, envoyé spécial) hélène sallon et élise vincent
france | 9
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Près d’une dizaine de Français et leurs enfants prisonniers dans la zone irako-syrienne et en Libye
RÉPARTITION DES FRANÇAIS CONNUS PARTIS DANS LA ZONE IRAKO-SYRIENNE
Revenus en France Morts Présumés en vie dans la zone

134
écroués
(majoritairement 300 morts
des hommes)

39 sous contrôle
judiciaire
(majoritairement des femmes)
ou en aménagement Plusieurs
de peine en milieu ouvert
environ 1 200 présumés en vie arrestations
en Turquie
t

69 en liberté dans la zone irako-syrienne


don

303
mais « suivis » (700 adultes et 500 enfants
retours
par les services parmi lesquels se trouvent au moins
Des vagues d’interpellations ont
de renseignements Paris une vingtaine de mineurs combattants)
eu lieu ces dernières semaines,
ou la police judiciaire dont en Turquie, au sein des milieux
59 mineurs
FRANCE djihadistes. Ces coups de filet
« anti-EI » ont conduit
(principalement placés
à l’arrestation de quelque
auprès de l’aide sociale
300 individus dont plusieurs
à l’enfance)
dizaines de combattants
2 non-lieux étrangers prêts à se rendre
Rakka dans la zone irako-syrienne.
Mossoul Selon nos informations,
Détenus en Irak aucun Français n’a été repéré.
Me SYRIE IRAK • une mère et ses quatre Il s’agissait surtout d’Afghans,
r M
Tripoli édite Damas enfants de ressortissants d’Asie centrale
rranée Bagdad
• un orphelin et de porteurs de passeport
• présomption d’autres syrien. Selon une source proche
Benghazi mineurs isolés et d’une mère du dossier, « il y a toutefois
et sa fille une vraie inquiétude sur ce qui se
LIBYE passe dans le pays, car les Turcs
Détenus en Syrie sont débordés et ne maîtrisent
(principalement aux mains plus le système ». Les porteurs
des forces kurdes) de passeport syrien ont pu être
• un défecteur de l’Etat Islamique remis en liberté, mais rien
avec sa femme et leurs trois enfants n’exclut que des candidats
• un autre défecteur au djihad, français ou
• une autre mère et ses trois enfants maghrébins, se soient glissés
parmi eux, redoute
cette source.

Détenus en Libye
• un couple et ses deux enfants

INFOGRAPHIE LE MONDE SOURCE : LE MONDE

Le cas particulier des enfants soldats Un suivi renforcé


Le retour et les sanctions contre les mineurs ayant combattu ou tué restent problématiques pour les « revenants »
Un accompagnement psychologique est
notamment mis en place pour les mineurs
L e retour de Syrie des en-
fants de djihadistes fran-
çais constitue l’un des défis
majeurs des années à venir. Sou-
fait du recrutement de jeunes
combattants une priorité straté-
gique et symbolique. Des enfants
de tous horizons, âgés de 7 ans à
SELON L’ÉPOUSE D’UN
DJIHADISTE, « DANS LE
CENTRE D’ENTRAÎNEMENT,
Certains de ces films, relayés par
les médias, avaient créé un choc
dans l’opinion. Le 4 juillet 2015, l’EI
avait ainsi diffusé une vidéo mon-
vent traumatisés, parfois endoc-
trinés, ils sont quelque cinq cents
mineurs susceptibles de rentrer
en France avec l’effondrement du
« califat » autoproclamé. Souvent
17 ans, surnommés « lionceaux
du califat », ont ainsi intégré dès
leur plus jeune âge des camps
d’entraînement pour y suivre
une formation militaire et reli-
LES ENFANTS DEVENAIENT
DES BÊTES À TUER »
trant vingt-cinq soldats du régime
syrien exécutés par des adoles-
cents dans l’amphithéâtre de la
cité antique de Palmyre. Le
26 août 2016, une autre vidéo met-
L e nombre de « retours » de
Français de la zone irako-sy-
rienne s’est tari ces derniers
mois : neuf depuis janvier. Mais
l’enjeu du suivi à long terme de ce
panique », temporise Muriel Do-
menach, secrétaire générale du
Comité interministériel de pré-
vention de la délinquance et de la
radicalisation.
très jeunes – la moitié a moins de gieuse. tait en scène l’exécution de prison- public particulier demeure. Une amélioration de la prise en
5 ans –, la plupart seront placés L’épouse d’un djihadiste fran- en camping-car à l’été 2014, pour niers kurdes par cinq enfants de Selon nos informations, un suivi charge psychologique a, de fait, été
par l’aide sociale et suivis psycho- çais en a fait la description sui- y retrouver les deux aînés de la différentes nationalités : un Bri- quotidien des « revenants », à amorcée. Un dispositif de suivi des
logiquement. Mais un petit nom- vante à son retour en France : « Je fratrie. Quelques mois plus tard, tannique, un Egyptien, un Kurde, l’unité près, a ainsi été mis en mineurs testé en Ile-de-France
bre pose un problème d’une tout sais qu’il existe un “mouaskar” le cadet, Youssef, 13 ans, était ap- un Tunisien et un Ouzbek. place, il y a plusieurs mois, avec doit être étendu à toute la France.
autre nature, inédit dans l’his- [centre d’entraînement] qui est paru dans une vidéo de propa- des points réguliers entre minis- Une formation spécifique pour les
toire contemporaine française : réservé uniquement aux enfants. gande avec un camarade de Deux vidéos d’exécution tère de la justice et la direction gé- familles d’accueil va aussi démar-
les enfants soldats. Ils devenaient des bêtes à tuer. Je 11 ans, Amza B., originaire de Tou- A ce jour, les services de rensei- nérale de la sécurité intérieure rer, alors que certaines, par le
Selon les chiffres de la direction me suis rendu compte du mal louse. Les deux garçons, armés de gnement ont recensé deux vidéos (DGSI). L’enjeu : ne plus souffrir passé, ont découvert sur le tard
générale de la sécurité intérieure qu’ils ont fait. (…) Il y a une femme kalachnikov, récitaient la leçon : d’exécution impliquant des en- d’aucun battement possible. En l’histoire de l’enfant à accueillir.
(DGSI), vingt-huit mineurs fran- venue de France qui avait trois en- « Vaut mieux venir ici, car là où fants français. La première, diffu- particulier pour les mineurs, qui, à
çais sont aujourd’hui soupçon- fants : deux garçons de 6 ans et vous êtes, vous avez pas de sée le 10 mars 2015, montrait un la différence des adultes – sauf en- Protocole national
nés de participer aux activités de 7 ans et un garçon handicapé en chance, parce que vous êtes dans jeune Toulousain, Rayan A., 12 ans, quête ouverte pour plusieurs âgés En pratique, les troubles de ces en-
l’organisation Etat islamique (EI), fauteuil roulant. Elle a placé ses un pays de kouffars [mécréants]. exécutant par balle un otage sous de plus de 13 ans – ne sont pas re- fants évalués sur plusieurs mois
parmi lesquels dix font l’objet deux garçons [valides] au mouas- Ici, on est des moudjahidine [com- la direction de son beau-père, Sa- censés dans le fichier judiciaire na- peuvent inquiéter mais il ne faut
d’un mandat d’arrêt. A ce chiffre, kar et a gardé avec elle le garçon battants], on est en Syrie, on est à bri Essid, qui se trouve être le tional automatisé des auteurs pas « sous-estimer les capacités de
qui concerne les enfants tou- handicapé. » Rakka, ici, c’est la guerre, ici ! », lâ- beau-frère par alliance de Moha- d’infractions terroristes (Fijait). résilience », nuance un pédopsy-
jours présents en zone irako-sy- chait Youssef face à la caméra. med Merah. Aujourd’hui âgé de L’administration pénitentiaire chiatre qui participe aux expéri-
rienne, il faut ajouter quatre mi- Nouvelle génération Depuis la diffusion de ce film, 14 ans, Rayan A. est susceptible réfléchit aussi de son côté. Selon mentations. Selon lui, « beaucoup
neurs déjà condamnés et deux Parfois filmées à des fins de pro- quatre frères de Youssef auraient d’être condamné à une sanction les chiffres de mi-novembre, sur ont des symptômes de nature dé-
autres mis en examen à leur re- pagande, ces formations visaient été tués au combat : les plus jeu- pénale pour ses activités en Syrie, 303 Français rentrés (178 hommes, pressive (tristesse, prostration) ou
tour en France, précise le parquet à démontrer la capacité de l’orga- nes avaient 13 ans et 15 ans. mais il n’avait pas atteint l’âge lé- 66 femmes et 59 mineurs), 134 de stress post-traumatique (revivis-
de Paris. nisation à pérenniser son projet Amza B., le petit Toulousain qui gal au moment de cet assassinat. étaient écroués, 39 sous contrôle cences, crises inexpliquées). Sou-
A partir de notes de la DGSI et en en formant une nouvelle généra- l’accompagne sur la vidéo, a lui Le 14 mai 2016, une seconde judiciaire ou en aménagement de vent, on rencontre aussi des trou-
recoupant plusieurs procédures tion de combattants. Sur ces vi- aussi été donné pour mort en vidéo, intitulée « Sur les traces de peine. Et 69 autres étaient en li- bles de l’attachement et des retards
judiciaires, Le Monde a recensé déos, on peut voir des enfants mars 2016. Il avait 13 ans. mon père », mettait en scène berté mais faisaient l’objet d’un psychomoteurs mais sans qu’on
quelques cas emblématiques s’exercer aux sports de combat, L’utilisation de mineurs dans la les deux fils d’un djihadiste « suivi » par les services de rensei- puisse dire s’il s’agit de régression
d’enfants français ayant participé au tir à balles réelles ainsi qu’à propagande de l’EI a parfois atteint converti, Christophe M., mort au gnement ou la police judiciaire. temporaire ».
à des entraînements, des combats des simulations de prise d’otage. des sommets de cruauté, comme combat en 2013. Les deux en- Deux ont bénéficié d’un non-lieu. Un des enjeux du suivi psycholo-
ou des vidéos d’exécution. Certains sont frappés à coups de le relève la DGSI dans une note : fants, âgés selon la DGSI de 8 ans Le cas des 59 mineurs fait l’objet gique est, selon cet expert, de
Certains d’entre eux sont bâton par des adultes afin de sou- « Au-delà de l’enrôlement de jeunes et 12 ans, proféraient des mena- d’une attention particulière. Des maintenir un dialogue avec les fa-
aujourd’hui décédés. D’autres, ligner leur détermination. Passés enfants dans les combats armés et ces à l’encontre de la France, puis tensions sont nées ces derniers milles sur le long terme. Certaines
âgés de 10 ans à 13 ans au moment par ces camps d’entraînement, dans les vidéos de propagande tiraient sur des effigies d’hom- mois entre justice et services de pourraient être tentées d’ignorer
des faits, seront accessibles à une plusieurs mineurs français ont mettant en scène leur engagement mes politiques français, avant renseignement. Les premiers con- des signaux d’alerte pour ne pas
sanction éducative s’ils rentrent ensuite participé à des combats, belliqueux, l’Etat islamique a dé- d’assassiner par balle deux pri- sidérant contre l’avis des seconds, replonger dans les souvenirs de la
en France. Seuls les mineurs de où beaucoup ont perdu la vie. cidé depuis le début de l’année 2015 sonniers syriens. Agés de moins qu’il ne faut pas stigmatiser ces en- séparation. L’éducation nationale
plus de 13 ans encourent des con- Une famille illustre à elle seule de franchir une étape supplémen- de 13 ans au moment de ce crime, fants ou leurs familles d’accueil a développé ses capteurs de vigi-
damnations pénales pouvant al- le drame des enfants soldats de taire dans l’échelle de la terreur en ils encourent une sanction édu- par un suivi trop rapproché. Des lance. Mais l’enjeu est bien là pour
ler jusqu’à la prison. l’EI : la famille B. Originaires de diffusant des vidéos d’exécution cative s’ils rentrent un jour en instructions ont toutefois été don- beaucoup de professionnels : tour-
Dès les premiers temps de son Strasbourg, les parents et six de dans lesquelles le rôle du bourreau France. p nées pour lisser le dialogue pré- ner la page sans la tourner. p
expansion en Syrie en 2013, l’EI a leurs enfants ont rejoint la Syrie est tenu par un préadolescent. » soren seelow fets-procureurs. « Il n’y a ni déni ni élise vincent
10 | france 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Lafarge en Syrie : trois


cadres mis en examen
Le groupe est suspecté d’avoir versé
de l’argent à des groupes djihadistes

T rois anciens cadres de La-


farge ont été mis en exa-
men, vendredi 1er décem-
bre, dans l’enquête sur les activités
du groupe en Syrie entre 2011 et
préserver son actif, afin de conser-
ver son avantage dans la perspec-
tive de la reconstruction du pays.
« On ne voulait pas laisser l’usine à
l’abandon, risquer qu’elle soit can-
2014. La justice s’attache à déter- nibalisée, s’était justifié M. Pes-
miner si le cimentier a versé de cheux. Nous avions pour objectif
l’argent à des groupes djihadistes, d’assurer la sûreté des employés.
dont l’organisation Etat islamique J’ai atteint cet objectif, peut-être
(EI), pour faire fonctionner son avec des moyens discutables, mais
usine en pleine guerre civile. La- en trois ans je n’ai eu aucune vic-
farge est également accusé d’avoir time. » Son successeur, Frédéric Jo-
acheté du pétrole à l’EI et d’avoir libois, avait hérité fin juillet 2014
mis en danger ses salariés locaux. d’une usine à l’arrêt dans un con-
Bruno Pescheux, directeur de la texte sécuritaire déplorable. Mais
filiale syrienne de Lafarge entre sa « mission était de maintenir les
2008 et 2014, et son successeur, opérations », avait-il dit lors de sa
Frédéric Jolibois, ont été mis en première audition.
examen pour « financement du
terrorisme », « mise en danger Hiérarchie prise de court
d’autrui » et violation d’un em- Le troisième mis en examen, Jean-
bargo sur le pétrole syrien. Un Claude Veillard, a été directeur sû-
responsable au siège parisien du reté de Lafarge, puis de Lafarge-
groupe, Jean-Claude Veillard, di- Holcim après la fusion avec le
recteur sûreté de Lafarge, a lui été groupe suisse en 2015. Sous sa su-
mis en examen pour « finance- pervision, le cimentier avait dû
Edouard Philippe, avec la maire de Nouméa, Sonia Lagarde, le 2 décembre sur le marché. JEAN CLAUDE COUTAUSSE/FRENCH-POLITICS POUR « LE MONDE » ment du terrorisme » et « mise en payer 200 000 euros en octo-
danger d’autrui ». bre 2012 pour obtenir la libération
Les liens troubles entre le géant de neuf employés alaouites de
du ciment et différents groupes l’usine, kidnappés par des milices
armés présents autour de son locales, ce qui n’avait pas infléchi

En Nouvelle-Calédonie, Edouard usine de Jalabiya, dans le nord de


la Syrie, avaient été révélés par Le
Monde en juin 2016. Le scandale
avait conduit le ministère des fi-
la volonté de l’entreprise de se
maintenir dans le pays.
Au cours de l’été 2014, l’EI, qui a
proclamé l’instauration du « Cali-

Philippe et « l’Etat acteur »


nances à déposer une plainte, dé- fat » le 29 juin, étend son emprise
clenchant l’ouverture d’une en- sur le territoire syrien. Personne,
quête en octobre 2016. Un mois au siège, ne semble prendre la me-
plus tard, l’ONG Sherpa déposait à sure du danger. Le 19 septembre,
son tour une plainte et l’enquête l’usine est attaquée. La hiérarchie
Le premier ministre est arrivé samedi 2 décembre à Nouméa était finalement confiée à trois de Lafarge est prise de court : le
juges d’instruction, le 9 juin. plan d’évacuation n’est pas prêt.
pour préparer le référendum sur l’avenir du territoire Trente employés piégés sur place
« Obole » doivent s’enfuir par leurs propres
A ce stade de la procédure, Bruno moyens. Quatre seront pris en
Pescheux, le seul dont le contrôle otage par l’EI avant d’être relâchés.

A
rrivé en début de ma- onze membres du gouvernement envie de l’ensemble des parties de judiciaire est assorti d’une cau- Interrogé sur cet épisode lors de
tinée samedi 2 dé- ont élu Philippe Germain (Calé-
Un Etat « qui donner toute sa chance au dialo- tion de 150 000 euros, apparaît sa première audition, en janvier,
cembre à Nouméa, donie ensemble) à la présidence prend ses gue, pour déterminer les condi- comme le plus exposé. Entendu M. Veillard avait rejeté la responsa-
Edouard Philippe a par dix voix sur onze – cinq loya- tions d’une vie commune, pacifi- une première fois en début d’an- bilité de ce fiasco sur les employés
commencé son « cheminement » listes et cinq indépendantistes –,
responsabilités que, prospère, adaptée aux réali- née par le Service national de de l’usine : « C’est vrai que les em-
en Nouvelle-Calédonie par une seul le représentant des Républi- (…) est aussi tés de la Nouvelle-Calédonie », douane judiciaire, il était l’un des ployés ont pris leurs propres
cérémonie d’honneurs militai- cains calédoniens votant nul. Les s’est félicité M. Philippe. rares cadres à avoir admis le ver- moyens pour évacuer. Mais c’est
res, en compagnie de toutes les dix voix se sont également por-
un Etat qui dit Le comité des signataires de- sement de sommes à des groupes parce que les locaux n’ont pas res-
autorités locales, sur la place Bir- tées sur l’indépendantiste Jean- ce qui n’est pas vrait se réunir de nouveau à Paris terroristes, par un intermédiaire, pecté le plan d’évacuation. Malgré
Hakeim. Puis il a effectué une Louis d’Anglebermes (Union calé- dans la première quinzaine de pour assurer la sécurité des ce dysfonctionnement, il n’y a eu
courte déambulation au marché donienne) pour la vice-prési-
possible » mars 2018. D’ici là, les discussions employés aux checkpoints. aucun mort, aucun blessé. »
de la ville, la musique locale dence. C’est la première fois de- ÉDOUARD PHILIPPE au sein des groupes de travail « Notre partenaire local, M. Firas Jean-Claude Veillard a été mis en
ayant cette fois remplacé la musi- puis 2009 que le gouvernement premier ministre mais aussi au Congrès de Nouvel- Tlass, discutait avec les factions re- examen pour « mise en danger
que militaire, avant de commen- calédonien retrouve un mode de le-Calédonie vont se poursuivre. belles et versait une obole pour que d’autrui », mais également pour
cer ses premiers entretiens poli- collégialité. « C’est un beau sym- « J’ai bon espoir que, par une dis- nos employés ne soient pas en- « financement du terrorisme »,
tiques au siège du gouvernement bole, un geste fort, de renouer avec ajoute-t-il, « ne nous interdisons cussion intense, nous pouvons nuyés aux différents passages », une infraction contestée par son
territorial. Une rencontre dont le cet état d’esprit », s’est félicité pas d’être innovants » pour con- construire sur des valeurs commu- avait-il expliqué. Selon lui, ces dé- avocat. Me Sébastien Schapira es-
déroulement, jusqu’au dernier M. Germain, mettant cet accord solider « la construction du destin nes », a assuré le premier ministre. boursements étaient entrés dans time que ce chef d’accusation n’a
moment, est resté incertain puis- sur le compte de « la dynamique commun (…) l’horizon que cha- Toutefois, si les différentes parties la comptabilité en « notes de frais » « aucun fondement factuel et juri-
que, la veille de l’arrivée du pre- positive lancée lors de la réunion cun doit chercher à atteindre ». prenantes du congrès calédonien et « approuvés et signés » par le di- dique » et entend contester la mise
mier ministre, le gouvernement du comité des signataires », le Après les rencontres de la mati- ne parvenaient pas à s’accorder, recteur général adjoint opération- en examen de son client « dans les
n’était toujours pas parvenu à 2 novembre à Matignon. née au gouvernement puis avec ce serait à l’Etat de reprendre la nel de Lafarge, Christian Herrault. prochaines semaines ».
élire son président. les élus de la province Sud, main pour mettre en œuvre le M. Pescheux affirme en outre Selon les informations du
A l’issue d’interminables négo- « Acquis irréversibles » M. Philippe et les membres du co- référendum à l’échéance prévue. avoir vu le nom de « Daech », acro- Monde, trois autres cadres – l’an-
ciations entre les différentes par- Le premier ministre a donc pu mité des signataires de l’accord de nyme arabe de l’EI, sur des docu- cien PDG Bruno Lafont, l’ancien
ties représentées au Congrès et faire un premier tour de table Nouméa se sont réunis en début Encore des divergences ments, et évalue les « oboles » directeur général adjoint opéra-
au gouvernement, non-indépen- avec les responsables de l’exécu- d’après-midi au Haut-Commissa- Tout en reconnaissant qu’« il y a versées au groupe terroriste à tionnel, Christian Herrault, et l’an-
dantistes et indépendantistes, un tif. Il a redit être déterminé à riat. C’était le premier temps fort des évolutions », Paul Néaoutyine, « 20 000 dollars » par mois. Selon cien directeur des ressources hu-
accord s’est dessiné dans la soirée « faire en sorte que l’Etat joue de cette visite de quatre jours. le dirigeant du Parti de libération un rapport rédigé à la demande de maines, Eric Olsen – ont été convo-
du jeudi 30 novembre. Convo- pleinement son rôle et soit acteur Lors de la réunion du comité des kanak (Palika), président de la Lafarge par le cabinet américain qués par les enquêteurs le 6 dé-
qués vendredi matin par le haut- du processus » qui doit mener à la signataires du 2 novembre, à province Nord, constate qu’il y a Baker McKenzie, dévoilé par Le cembre. Sollicité, LafargeHolcim
commissaire, Thierry Lataste, les consultation sur l’accession à la Matignon, et de l’accord obtenu encore des divergences, notam- Canard enchaîné, le cimentier n’a pas souhaité s’exprimer. Dans
pleine souveraineté qui doit sur la composition de la liste élec- ment sur le transfert des compé- aurait en tout versé 5,56 millions un communiqué récent, le groupe
avoir lieu en novembre 2018 au torale appelée à prendre part à la tences prévues à l’article 27 de de dollars à plusieurs groupes ar- disait « condamner avec la plus

LE CONTEXTE plus tard. « L’Etat acteur, c’est un


Etat qui prend ses responsabilités
consultation de 2018, plusieurs
groupes de travail avaient été mis
l’accord de Nouméa, portant sur
le contrôle de légalité des provin-
més, dont plus de 500 000 à l’EI.
Durant ses trois années en Syrie,
grande fermeté les erreurs inaccep-
tables commises en Syrie ». p
et qui fait part de ses orientations en place sous l’autorité du haut- ces et des communes, la recher- Lafarge n’a eu qu’une obsession : soren seelow
et de ses attentes, a noté M. Phi- commissaire. Car il s’agit à pré- che et la communication audiovi-

GOUVERNEMENT
lippe dans un entretien aux Nou- sent d’avancer sur les modalités suelle, ainsi que sur l’Agence de
velles calédoniennes de samedi. concrètes d’organisation du réfé- développement rural et d’aména-
Lors de son déplacement C’est aussi un Etat qui dit ce qui rendum et de préparer le lende- gement foncier. « Que ceux qui
de quatre jours en Nouvelle- n’est pas possible. » main de la consultation. ont signé avec nous l’accord de J UST I C E S AN T É
Calédonie – c’est la première Reste à définir le « pas possi- A l’issue de cette réunion, le pre- Nouméa prennent leurs responsa- Fausse victime du Vaccins : le Conseil d’Etat
fois qu’un premier ministre ble », tout le monde ici n’en ayant mier ministre a précisé la posi- bilités, prévient le dirigeant indé- Bataclan : six mois ferme saisi sur l’aluminium
reste aussi longtemps sur pas la même conception. La vo- tion du gouvernement. « Je sou- pendantiste. Je ne vois pas com- Cédric Rey a été condamné En vertu du principe de pré-
le territoire –, Edouard Philippe lonté du gouvernement, toute- haite que le Congrès [du territoire] ment un processus de décolonisa- vendredi 1er décembre pour caution, une requête au nom
est venu avec trois membres fois, est de parvenir à dégager le puisse proposer une date pour la tion qui prévoit l’accession à la « tentative d’escroquerie » au d’un collectif de 3 000 per-
du gouvernement : la ministre plus large front de rassemble- tenue du référendum et la ques- pleine souveraineté pourrait se dé- préjudice du Fonds de garan- sonnes a été déposée par
des outre-mer, Annick Girardin, ment sur une définition com- tion qui sera posée », a-t-il fait sa- nouer autrement que par le haut. » tie des victimes de terrorisme l’avocate Jacqueline Bergel
la ministre de la justice, Nicole mune. Dans le même entretien, voir sur le perron du Haut-Com- Il reste bien du chemin à faire. à six mois de prison ferme demandant l’interdiction
Belloubet, et le secrétaire d’Etat M. Philippe ouvre quelques pis- missariat. Autrement dit, s’il réaf- Dans les trois jours à venir, le pre- par le tribunal correctionnel des sels d’aluminium dans
auprès du ministre de la transi- tes de travail et de discussions firme l’engagement de l’Etat à mier ministre va se rendre à la de Versailles pour s’être fait les vaccins obligatoires, qui
tion écologique et solidaire, avec les élus et les forces politi- être acteur du processus, il sou- fois dans les îles Loyauté et dans passer pour une victime des passeront de trois à onze dès
Sébastien Lecornu. La garde ques de Nouvelle-Calédonie. Il haite également que les différen- la province Nord, où il rencon- attentats de Paris. Cet homme 2018. A l’été, Me Bergel avait
des sceaux est notamment saisie précise bien que le référendum tes parties prennent leurs res- trera les élus de ces deux provin- de 29 ans avait dit qu’il était fait une demande préalable
des questions institutionnelles ne doit pas conduire à « revenir à ponsabilités. L’Etat, alors, sera à ces dirigées par les indépendan- en terrasse dans un bar de retrait au ministère de la
et constitutionnelles, à savoir un état passé », qu’« il y a des ac- leurs côtés pour faire émerger tistes. Avant de s’exprimer de- jouxtant la salle de concerts, santé. Son rejet implicite a
si une révision de la Constitution quis irréversibles ». Pas question, des points de convergence et en- vant le congrès du territoire, à quand il avait vu arriver les permis à l’avocate de déposer
sera ou non nécessaire par conséquent, de remettre en gager une discussion sur ce qui se Nouméa, en point d’orgue de son terroristes ; une femme en- sa requête devant le Conseil
pour accompagner la sortie cause le haut niveau d’autono- passera après le référendum. « Ce déplacement. p ceinte « avait alors pris les bal- d’Etat et d’obliger la justice
de l’accord de Nouméa. mie atteint par le territoire. Mais, qui m’a frappé, c’est la profonde patrick roger les qui [lui] étaient destinées ». à se pencher sur le sujet.
         

 
       
         
        
 
   


 


 


   
  




VOTRE BIEN-ÊTRE COMMENCE ICI

 &(66$7,21
    

Du 24 novembre 
   '·$&7,9,7e
au 16 décembre 2017
 Offres spéciales
 
 GRAND CONFORT
999
Fauteuil + pouf Consul
€    
   
#   # $      !%   # 
du 4 novembre au 12 décembre
Offres exclusives
sur des literies de
relaxation motorisées
de grandes marques
en tissu*   %  !% !  #    !%   # 
! # $  %"%   
%!!"%!
André Renault, Bultex,
Dunlopillo, Duvivier, Epéda,
Mérinos, Sealy, Simmons,
ANTIQUITÉS Swiss Line, Tempur, Tréca...

ACHÈTE
Mobilier de toutes époques ACHAT AU DESSUS
Fabriqué en Norvège
Depuis 1934 Pianos et billards anciens
DE VOS ESTIMATIONS
*Offre non cumulable, valable pour les ensembles fauteuils et pouf Consul piètement Classic et Garda piètement Classic : 999 € l’ensemble au lieu de
1349 € prix TTC hors éco-participation de 4,46 €, soit 350 € d’économie. Consul : fauteuil M - L. 76, H. 100, P. 71 cm et son pouf L. 54, H. 38, P. 39 cm, offre
Manteaux de fourrure
portant sur tous les coloris de tissus groupe 1 (Crocus, York, Ivy, Karma, Grace, Jasmine, Verona). Garda fauteuil M - L. 76, H. 100, P. 71 cm et son pouf
L. 54, H. 38, P. 39 cm. Valable aussi en cuir Batick : 1219 € au lieu de 1649 € prix TTC hors éco-participation de 4,46 €, soit 430 € d’économie. Conditions Sacs à main de marque ET EXPERTISES
spéciales pour Stressless® Consul et Stressless® Garda en piétements Signature, Office ou LegComfort™ à découvrir en magasin. Matières visibles
tissus Groupe 1 : polyester, coton, latex. Piètement Classic : boiserie Hêtre teinté. Vernis à base d’eau. Foulards et vêtements de marque
« ART D’ASIE » :
Briquets Dupont, Cartier ...
CANAPÉS, LITERIE, MOBILIER : 3 000 M2 D’ENVIES !
Bijoux or, argent, fantaisies CHINE, JAPON
Paris 15e • 7j/7 • M° Boucicaut • P. gratuit • www.topper.fr
Cuivres et étains anciens ET MOYEN-ORIENT Paris 15e sur 500 m2 : 66 rue de la Convention
Canapés : 63 rue de la Convention, 01 45 77 80 40
Argenterie & Ménagères 01 40 59 02 10 - 7j/7 - M° Boucicaut, parking gratuit
Literie : 66 rue de la Convention, 01 40 59 02 10
Armoires lits : 60 rue de la Convention, 01 45 71 59 49 Bibelots de vitrine & divers 06.07.55.42.30 Paris 12e sur 300 m2 : 56-60 cours de Vincennes
Dressing Celio : 143 rue Saint-Charles, 01 45 79 95 15 Tableaux, gravures & lithos...
P. MORCOS 01 43 41 80 93 - 7j/7 - M° Porte de Vincennes ou Nation
Steiner et Leolux : 145 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81 Livres, photos & papiers anciens Canapés, armoires lits, dressings CeLio, Steiner et Leolux,
Mobilier contemporain : 147 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81 Sculptures et vases chinois EXPERT CNE mobilier contemporain : toutes nos adresses sur www.topper.fr
Bouddhas, coraux, Jades ✶ Porcelaines et Bronzes
Tapis et tapisseries
✶ Cristal de Roche
! !   ! Trophées de chasse BIJOUX

-+  
Pendules et horlogeries
Vieux vins et champagnes
✶ Corail et Ivoires Anc.

✶ Jade blanc et couleurs


PERRONO-BIJOUX
--------------
Anciens. Occasions argenteries.
        
✶ Cornes et Laques Brillants. Pierres précieuses.
Maison Charles Heitzmann Création & transformation
✶ Peintures et Tissus anc. VENTES ETRANGER
 
01.40.89.01.77 réparations. Achats ventes.
Echanges sélectionné par le guide
   DÉPLACEMENT ET ESTIMATION ✶ Manuscrits et Estampes PARIS PAS CHER THAILANDE proche PATTAYA
    GRATUITS SUR TOUTE LA FRANCE
DEPLACEMENT
-------------- APPARTEMENTS T2 neuf equipé meublé 2 tv wifi
Paiement comptant immédiat OPÉRA : angle bd des Italiens résid. resort piscine fitness.
  4, rue de la Chaussée d’Antin 42.000 euros. Echange possible.
charlesheitzmann@free.fr PARIS – PROVINCE PROVINCE
" "!# Tél : 01 47 70 83 61 Tél. : 06 22 34 29 68.
www.antiquaire-heitzmann.fr morcospatrick@orange.fr ÉTOILE : 37, avenue Victor Hugo
Tél : 01 45 01 67 88 MAISON
OUVERT
LES LUNDIS 4 - 11 & 18/12/17
LIVRES PROVINCE

ACHÈTE LIVRES ANCIENS LIBRAIRE ACHÈTE COURS Beaulieu-sur-Mer (06) 06 un bien caractéristique
DE VALEUR : voyages, sciences, Bel appartement à côté de l’hôtel de l’architecture moderniste
littérature, etc., et livres XXe Services de presse, livres modernes,
esprit loft, luminosité des espaces
illustrés : Miro, Chagall, Dali, essais, beaux-arts, livres anciens, La Réserve, 109 m2 et 26 m2 de
Foujita, Matisse, etc. de vie, matériaux de qualité,
Pléiades, successions.
Tél. : 06 80 06 54 24 terrasse situé au 2e étage : maison à vivre d’un architecte
hubert.hoppenot@orange.fr 06 80 43 82 70 entrée, salon, séjour, cuisine, suisse (1990) dans la verdure
Cours de français avec au loin les Iles de Lérins,
2 chambres, dressing, débarras,
Pour que la langue française la mer et le vieux village.
ÉTUDES devienne un vrai outil. Langue salle de bains. Double vitrage, 231 m2 (3 niveaux de 77 m2)
maternelle. Langue étrangère. climatisation. Cave et garage. piscine 11 m x5 m.
PARIS - PROVINCE Remise à niveau. Eloquence.
Prix : 750.000€. Réf : ALB
Dossier sur demande auprès
Niveaux débutant à confirmé. des propriétaires
Cadres, chefs d’entreprises, Evaluation sur rdv. TRADE IMMO INTERNATIONAL rougeazur06@gmail.com
enseignants, médecins Groupes très restreints. +33(0)4 93 55 00 00.
votre avis nous intéresse ! actorial@actorial.com
NICE (06)
ACHATS
%! ! !   #-'  / ' Tél. : 01 42 22 01 98.
RUE MEYERBEER L’IMMOBILIER 100%
+ +!-!-&' #-'  '-'  -& !-+! & #+ Participez à des études d’opinion 30 m de la Promenade ENTRE PARTICULIERS
. '-'#'! &''!&+$ &+! &+'$ dédommagées. DIVERS au 6° étage 3 P. 84 m2
Acheteurs Français et Européens
traversant, 2 chambres,
PLEIN SOLEIL (relooking de vos Recherch. tous types de biens
Inscription sur : cuisine équipée, 2 salles
entre particuliers.
# !  !    ##  relations). Rencontres d’eau/wc , terrasse 24 m2
 # # www.stephenson-etudes.fr personnalisées pour votre profil. très bon état 730.000 €, LMO
""" 

!
 Tél. : 01.40.36.92.98 Entretien gratuit, Trocadéro Parking en supplément 0 800 141 160
Paris 16e. Tél. : 01 45 53 45 99. Part. 06 08 22 25 90 Service & appel gratuits

   

        
 % %        
            )  * $#$

%  
               &(  &" " '"  
    " %  %            " & %% 
" 
12 | sports 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Mondial 2018 : les Bleus gâtés par le tirage au sort


La France affrontera l’Australie, le Pérou et le Danemark au premier tour de la Coupe du monde en Russie

M
algré ses dénégations Diego Maradona a placé leur sélec- tif. » Deschamps en prolongeant le con- à l’issue d’un duel crispant.
répétées, Didier Des- tion dans le groupe C, en compa- A la Fédération française de foot- trat de ce dernier jusqu’à l’Euro
« Ça aurait pu être Sans attendre le tirage au sort, la
champs devra bien, un gnie de l’Australie, du Pérou et du ball (FFF), on se garde bien de cé- 2020, le dirigeant a manifesté son pire, bien FFF avait déjà choisi le complexe
jour, reconnaître qu’il Danemark. Tête de série en vertu der à tout triomphalisme. En dépit souhait de voir les Bleus atteindre le hôtelier quatre étoiles qui servira de
est servi par la chance. Vendredi de son septième rang au classe- d’un tirage avantageux, il est arrivé « dernier carré » du tournoi.
évidemment. camp de base aux Tricolores lors
1er décembre, le tirage au sort de la ment de la Fédération internatio- que les Bleus ratent leur campa- Didier Deschamps dispose dé- On doit finir de la compétition. Il s’agit de l’Hôtel
prochaine Coupe du monde, orga- nale de football (FIFA) d’octobre, gne. En attestent les fiascos des sormais du calendrier de sa forma- Hilton Garden Inn Moscow New
nisée en Russie du 14 juin au l’équipe de France a évité les épou- éditions 2002 – la sortie de route tion en phase de poules. Le 16 juin,
premier du Riga d’Istra, une cité de 35 000 ha-
15 juillet 2018, a une nouvelle fois vantails que constituaient l’Espa- dès le premier tour des champions à Kazan, ses protégés affronteront groupe, ce sera bitants où Anton Tchekhov exerça
mis en évidence l’insolente baraka gne, l’Uruguay et l’Angleterre, ainsi du monde 1998 – et 2010 avec l’épi- l’Australie (39e au classement la médecine. Sur le plan logistique,
qui accompagne la carrière du sé- que des formations coriaces sode tragicomique de la grève du FIFA), dépourvue de sélectionneur
notre objectif » la ville est située près de Moscou et
lectionneur français. Comme lors comme la Suède ou le Nigeria. bus de Knysna, en Afrique du Sud. depuis la récente démission de l’en- DIDIER DESCHAMPS à une heure de route de l’aéroport
de l’édition brésilienne de 2014 « Ça aurait pu être pire, bien évi- « Il faut toujours faire attention, a traîneur Ange Postecoglou. Emme- sélectionneur de l’équipe international Cheremetievo. Sa-
(Honduras, Suisse, Equateur), le demment, a réagi Didier Des- prévenu Noël Le Graët, le président nés par le vétéran (38 ans) Tim Ca- de France medi 2 décembre, la FFF devait
patron des Bleus a hérité d’une champs, peu enclin à fanfaronner. de la FFF. Quand on regarde l’his- hill, les modestes Socceroos res- confirmer sa réservation pour ce
poule particulièrement abordable. La dernière fois, vous avez tous été toire, on était en quarts de finale il y a tent sur une déroute (0-6) face « camp de base à la fois confortable
Et c’est un doux euphémisme. unanimes pour dire que c’était un ti- quatre ans [élimination par les fu- aux Tricolores, en match amical, demi-finales de Copa America, et modeste », dixit Noël Le Graët.
Dans la grande salle de concerts rage merveilleux, même certains turs champions du monde alle- en 2013. en 2015 et 2016. La très technique
du palais du Kremlin, Didier Des- joueurs… Ça ne va pas se faire en mands], on était en finale de l’Euro Le 21 juin, à Ekaterinbourg, à Blanquirroja s’appuie notamment Se projeter vers les huitièmes
champs et son adjoint, Guy Sté- claquant des doigts. Peu importe le [défaite face au Portugal]. L’équipe 1 800 kilomètres de Moscou, les sur ses efficaces attaquants Pablo Didier Deschamps échappe donc à
phan, n’ont même pas esquissé un groupe, on doit se qualifier pour les progresse mais elle n’est pas en- Bleus rencontreront le Pérou (11e Guerrero et Jefferson Farfan. Pri- une joute délicate face à l’un des fa-
sourire de soulagement lorsque la huitièmes de finale. On doit finir pre- core la meilleure du monde. » S’il au classement FIFA), sur une vée de Mondial depuis 1982, elle a voris dès le premier tour. Ce n’est
main de l’ancienne star argentine mier du groupe, ce sera notre objec- n’a pas fixé d’objectif précis à Didier pente ascendante depuis ses deux composté son ticket pour l’édition guère le cas de la Belgique, qui af-
russe en battant la Nouvelle- frontera l’Angleterre au sein du
Zélande en barrage intercontinen- groupe G. Tenante du titre, l’Allema-
Le coup d’envoi de la Coupe du monde au « royaume de Poutine » tal.
« La dernière fois qu’on a joué
gne a hérité d’une poule homogène
avec le Mexique, la Suède et la Co-
contre le Pérou [défaite des Bleus, rée du Sud. Quant à la Russie, pays
il fut un temps, pas si lointain, où le palais en sur-le-Don, Sotchi, Samara, Saransk, et Vol- vrier 2018, à Pyeongchang (Corée du Sud), en amical, en 1982], je devais être organisateur (65e au classement
béton recouvert de marbre blanc situé dans gograd — rivalisaient de gadgets, petits por- dans le cadre du scandale du dopage par- devant ma télé [Didier Deschamps FIFA), éliminée au premier tour du
l’enceinte du Kremlin accueillait les congrès te-clés, magnets et clés USB pour attirer le rainé par l’Etat russe. Or, vendredi, trois athlè- avait alors 14 ans]. On aura le Mondial 2014, elle n’aura cette fois
du Parti communiste soviétique. Et c’est ici, regard. Mais sans parvenir à concurrencer la tes ont de nouveau été disqualifiés, ce qui temps de superviser nos adversai- pas le droit à l’erreur au sein d’un
dans ce lieu très politique érigé au cœur de la vue imprenable sur les bulbes du Kremlin ba- porte à vingt-cinq le nombre d’athlètes sus- res sur leurs matchs amicaux », a groupe à sa portée (Uruguay, Ara-
capitale russe par Nikita Khrouchtchev, et layés par une tempête de neige. « C’est bien pendus des Jeux de Sotchi. L’ami Infantino a confié le sélectionneur français, qui bie saoudite, Egypte).
non dans une enceinte sportive, que le coup ici, le royaume de Poutine ? », s’amusait une volé au secours de Vladimir Poutine : « S’il y a déjà programmé une rencontre A l’aune de ce tirage clément, les
d’envoi de la Coupe du monde de football journaliste espagnole. avait un problème sérieux de dopage dans le de préparation face à la Russie, à Bleus peuvent légitimement se pro-
2018 a été donné, vendredi 1er décembre, par football, on le saurait. » Le vice premier minis- Moscou, le 27 mars, et une autre, jeter vers les huitièmes de finale. Ils
le tirage au sort des équipes. En Russie, tout « Fête sportive grandiose » tre, Vitali Moutko, ex-ministre des sports au quelques jours plus tard, face à un pourraient y rencontrer l’Argentine
part et tout revient au pouvoir. Le président russe était bien sûr de la partie. cœur du scandale, a tenté de son côté de se adversaire sud-américain restant à de Lionel Messi ou la Croatie de
L’événement, qui attire des millions de fans Pour une fois pile à l’heure, Vladimir Poutine a poser en victime : « C’est fait pour présenter la déterminer. Luka Modric, qui devront écarter,
et de téléspectateurs, s’y déroulera pour la fait son entrée à 18 heures sur la scène, peu Russie comme l’axe du mal, mais nous som- Pour son ultime match de phase dans le groupe D, l’Islande, révéla-
première fois de son histoire du 14 juin au avant le tirage au sort, au côté de Gianni In- mes une grande puissance sportive. » de poules, l’équipe de France re- tion du dernier Euro, et le Nigeria.
15 juillet 2018. fantino, le président de la Fédération interna- Mais l’impact international du football n’a trouvera le Danemark (12e au clas- Si d’aventure ils allaient plus loin
Dans le vaste carré VIP, mille trois cents in- tionale de football. « Notre pays attend avec pas la même résonance en Russie sement FIFA), le 26 juin, au stade dans le tournoi, ils pourraient re-
vités triés sur le volet, dont trente entraîneurs, impatience ce championnat », a déclaré le qu’ailleurs. Elle est bien moindre que celle Loujniki de Moscou, une enceinte trouver, en quart de finale, l’Espa-
sur les trente-deux équipes en compétition, chef du Kremlin, promettant : « Nous ferons des JO. La Sbornaïa, l’équipe nationale, clas- qui accueillera également le peu al- gne ou les champions d’Europe
déambulaient une coupe à la main, sous les tout pour qu’il se transforme en fête sportive sée 63e par la FIFA, ne déchaîne pas les pas- léchant Russie-Arabie saoudite portugais, dont le mano a mano va
macarons rouges et les symboles soviéti- grandiose. » La Russie a dépensé près de dix sions. Vendredi soir, l’assistance au Kremlin prévu en ouverture du tournoi. rythmer les débats au sein du
ques d’autrefois. Maradona réajustait son milliards d’euros pour ce Mondial, pour les est restée compassée, et la plupart des bars La sélection scandinave, guidée groupe B, puis le Brésil de Neymar
nœud papillon jaune qui semblait l’étrangler, stades, les infrastructures, et les transports. A de la capitale russe n’ont rien transmis sur le par son talentueux milieu Christian en demi-finale. « L’ambition doit
et Pelé secouait furtivement la main en guise Moscou, les stations de métro sont désor- tirage au sort. Un manque d’enthousiasme Eriksen, est une vieille connais- être là », rappelle Didier Des-
de salut. mais annoncées en deux langues, russe et agaçant alors que se profile l’élection prési- sance des Bleus puisque les deux champs, guidé par sa bonne
Au dernier étage de l’imposant palais, ré- anglais. dentielle russe, le 18 mars, à laquelle Vladimir pays se sont déjà affrontés à deux étoile. p
servé aux journalistes, douze stands repré- Mais ce vendredi, il planait comme une om- Poutine compte bien se représenter. p reprises (en 1998 et en 2002) au rémi dupré
sentant les stades des onze villes hôtes de la bre au tableau. Le 5 décembre, le Comité isabelle mandraud premier tour du tournoi. En Corée
compétition — Moscou (qui compte deux sta- olympique international devrait annoncer sa (moscou, correspondante) du Sud, les joueurs de Roger Le-
des), Saint-Pétersbourg, Ekaterinbourg, Ka- décision quant à la participation des sportifs merre avaient d’ailleurs été élimi-
zan, Kaliningrad, Nijny-Novgorod, Rostov- russes aux Jeux olympiques d’hiver, en fé- nés par les Danois, victorieux (2-0)
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017 disparitions & carnet | 13
Francis et Neli Genty, Garance Dor et Stanislas Nordey, Aaron et Eva Zupnik,

Paul Boccara /H &DUQHW


ses enfants,
Eva et Adrian,
ses petits-enfants
Et toute la famille,
ses enfants,
Zaccharie, Octave et Eulalie,
ses petits-enfants,
Jacques Dor,
ses parents, en union de pensée,
Samuel Zupnik,
son frère,
David, Myriam, Hannah et Roman,

Economiste ! !" # !  


"   !


  !     $
ont l’immense tristesse de faire part
du décès de
vous informent que

Véronique NORDEY,
ses neveux et nièces,

ont la grande tristesse de faire part


du décès de
!  !
!  
 M. Raoul GENTY, comédienne,
chevalier dans l’ordre national du Mérite, chevalier de l’ordre national du Mérite, Mme Diane ZUPNIK,
   

! !     survenu le 21 novembre 2017, est partie rejoindre les étoiles.
survenu le 22 novembre 2017,
à son domicile,
! !  à l’âge de quatre-vingt-sept ans. Un hommage lui sera rendu mardi à l’âge de soixante-quatorze ans.
5 décembre 2017, à 14 h 30, au
3RXU WRXWH LQIRUPDWLRQ &DUQHW  Un dernier hommage lui sera rendu crématorium du cimetière du Père- L’inhumation a été célébrée dans
     le lundi 4 décembre, au crématorium Lachaise, Paris 20e. l’intimité familiale au cimetière parisien
     du cimetière du Père-Lachaise, Paris 20e, de Pantin.
FDUQHW#PSXEOLFLWHIU où l’on se réunira à 11 h 30, suivi de la Ni leurs ni couronnes, mais des dons
crémation. aux organisations suivantes : Care, 46, rue Raffet,
Greenpeace, Amnesty international, 75016 Paris.
AU CARNET DU «MONDE» Médecins sans frontières, Plan
Les cendres seront inhumées au
cimetière de Vatan, le mardi 5 décembre, international, qu’elle soutenait activement.
à 14 h 30.
Anniversaires de décès
Naissance
Raymonde Papiernik, Il y a un an, le 3 décembre 2016,
Eviana HARTMAN Xavier Pintat, son épouse,
et Francois PERRIN sénateur honoraire, Brigitte et Erwin Mattauch, Cattarina MERCURI,
sont heureux d’annoncer la naissance président ses enfants, journaliste au Monde,
de leur ille, de la Fédération nationale David Mattauch,
des collectivités concédantes et régies son petit-ils était arrachée à cette vie qu’elle aimait
Clarisse Faye PERRIN, (FNCCR), Et toute sa famille, tant, après plus de trois ans d’un âpre
Josy Moinet, combat, finalement perdu, contre la
à Los Angeles (Californie), sénateur honoraire, ont le regret d’annoncer le décès de maladie.
le 7 novembre 2017. président honoraire
de la Fédération nationale Paul PAPIERNIK, Que toutes celles et tous ceux qui l’ont
des collectivités concédantes et régies,
Décès approchée, appréciée, aimée, veuillent
Les membres à l’âge de quatre-vingt-huit ans.
bien avoir une pensée ou une prière
du conseil d’administration,
Marie, pour elle.
son épouse, Pascal Sokoloff, Ses obsèques auront lieu le lundi
Eve-Marie et Thierry, Michel et Désirée, directeur général, 4 décembre 2017, à 9 h 45, au cimetière
Jean-Baptiste et Dewayani, Florentin Michel Lapeyre, parisien de Bagneux (porte principale). Le 4 décembre 2015,
et Firouza, Manon, directeur général honoraire
ses enfants Et l’ensemble des collaborateurs
Mme Andrée Sfeir, Hubert COUDANNE,
et leurs conjoints de la FNCCR, ancien président
son épouse,
et ses petis-enfants, de l’université Paris-Sud-Orsay,
Paul Boccara, Toute sa famille Le docteur Marie-Laure Sfeir,
ont le regret de faire part du décès de
en mars 2013. DAILYMOTION Et ses amis, M. et Mme Henri Sfeir,
M. et Mme Hernu-Sfeir, nous quittait.
ont la profonde tristesse de faire part Mme Katia Sfeir,
M. René KELHETTER, ses enfants, Louise Coudane,
du décès de
Alexandre, Cédric, Antoine, son épouse,
M. Bernard BLANC, Marie, Paul, Laure, Elise, Henry et Catherine Coudane,
survenu à Foix,

L’
agrégé de lettres classiques, Raymond, Matthieu, Jean Coudane,
économiste marxiste 13 SEPTEMBRE 1932 professeur, écrivain, dans sa quatre-vingt-quinzième année. ses petits-enfants,
Paul Abraham Boccara Naissance à Tunis Annie et Lionel Roussel,
M. Henri Sfeir, ses enfants,
est mort le 26 novem- 1952 Adhésion au Parti survenu le 25 novembre 2017, à Lyon, René Kelhetter fut directeur de la son frère,
à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Fédération nationale des collectivités Ses petits-enfants
bre, à Villejuif (Val-de- communiste Mme Laure Abtour, Et ses arrière-petits enfants
concédantes et régies (FNCCR) de 1974 à Mme Norma Sfeir,
Marne), à l’âge de 85 ans. Né le 1958 Premier article dans La cérémonie aura lieu le lundi 1991, avant de devenir membre puis vice- (il était leur Papilou),
4 décembre, à 14 h 30, en l’église Notre- Mme Diana Fadel, Yvette Grandet-Coudane,
13 septembre 1932 dans une fa- « Economie et politique », président de son conseil d’administration. Mme Violette Geagea,
mille française juive de Tunis, il revue de la section économi- Dame-Saint-Vincent, à Lyon. sa sœur,
ses sœurs,
Titulaire de plusieurs mandats locaux, Le docteur Georges Geagea,
est élève d’hypokhâgne au lycée que du comité central du PCF « De là coulent des larmes, vous demandent d’avoir une pensée pour
Carnot de la capitale tunisienne. 1971 Dirige la publication et les gouttes durcissent au soleil, notamment vice-président du syndicat son beau-frère,
gouttes d’ambre départemental d’énergie de la Haute- lui.
Il s’inscrit parallèlement en droit- du « Capitalisme monopoliste Ses neveux et nièces,
des rameaux nouveaux. » Garonne et président de la régie
économie et en médecine. Etu- d’Etat. Traité d’économie Ovide, Métamorphoses. d’électricité de Saint-Quirc, René Kelhetter ont la tristesse de faire part de l’entrée Merci pour les preuves renouvelées
diant de François Châtelet et marxiste » (Ed. sociales) a été au cours de sa carrière un défenseur dans la lumière de Dieu de de sympathie de vous tous, anciens
de Raymond Barre, il devient 26 NOVEMBRE 2017 Mort 29, rue Lanterne, inlassable de l’intérêt général et un artisan collègues, anciens élèves, amis de voyages,
69001 Lyon. actif de la modernisation services publics amis de toujours.
marxiste dès le premier trimestre à Villejuif (Val-de-Marne) Raymond R. SFEIR,
en réseaux, dans les secteurs de l’énergie Doctor of Business Administration,
de ses études supérieures, notam- et de l’eau.
Dominic Anne et Sophie, Ses 140 carnets manuscrits, fidèles
ment sous l’influence des confé- ses enfants et précis comptes-rendus de ses activités
le 29 novembre 2017.
rences d’Henri Wallon, Henri Lefe- et leurs conjoints, Ses obsèques ont eu lieu dans la stricte universitaires et ministérielles, ont fait
bvre et Roger Garaudy qu’il décou- permettrait de comprendre les Ses petits-enfants, intimité familiale. La messe de funérailles sera célébrée l’objet d’un don aux Archives nationales
vre dans les publications diffusées changements cycliques inces- Parents et amis, par Mgr Gemayel, le mardi 5 décembre, section Education, Culture et Affaires
par le Parti communiste tunisien. sants des économies capitalistes. ont la tristesse de faire part du décès de Gilles Lelong, à 10 heures, en la cathédrale Notre-Dame sociales.
Il quitte Tunis en 1952 pour Paris Deux ans après, lors de la confé- administrateur civil du Liban, 15, rue d’Ulm, Paris 5e, suivie
Michèle CLERE, au ministère des Armées, de l’inhumation dans l’intimité familiale. Depuis six ans, jour après jour,
où il poursuit un cursus d’histoire rence internationale de Choisy-
née BÉTEILLE, nous sommes privés de
et adhère au Parti communiste le-Roi, les économistes français a le chagrin de faire part du décès du Josseline Pawin, née Erner
français (PCF). Après son agréga- de la SE apparaissent au premier survenu à l’âge de quatre-vingt-sept ans.
docteur Annie LELONG, Claudine NORMAND.
tion en 1957, son engagement plan, avec leur analyse du « capi-
Ses obsèques civiles seront célébrées a la grande tristesse d’annoncer le décès
lui vaut une mutation au lycée talisme monopoliste d’Etat » : le lundi 4 décembre 2017, à 13 h 15, de sa mère, On ne s’habitue pas.
survenu à Saint-Nazaire,
Marcellin-Berthelot de Paris, ly- ce concept permet de rendre au crématorium de Bergerac (Dordogne). le 25 novembre 2017, Hélène SUKNO,
cée « rouge » où enseigna le philo- compte des spécificités économi- dans sa soixante-dix-septième année. née BOSKI, Conférence
Cet avis tient lieu de faire-part et
sophe marxiste Georges Politzer. ques du gaullisme, qui combine de remerciements.
Il devient secrétaire de cellule très forte intervention publique, Ayant choisi de faire don de son corps survenu à Paris, le 25 novembre 2017. Conférence musicale
et s’oriente alors vers la théorie « modernisation » à l’américaine Condoléances sur www.pauly.fr à la science, un culte d’action de grâce
aura lieu le 10 décembre, à 14 heures, Ses obsèques auront lieu le lundi « L’orchestre instrumentalisé :
économique. et concentration du capital. au temple de l’Eglise Protestante Unie
La présidente 4 décembre, à 15 h 30, au cimetière un enjeu politique »
Plutôt qu’à une carrière dans la La SE sera au premier plan d’Auteuil, 53, rue Erlanger, Paris 16e. parisien de Bagneux, 45, avenue Marx-
hiérarchie du PCF, il se voue au tra- des négociations autour du pro- de l’École de la cause freudienne,
Le président Dormoy, à Bagneux (Hauts-de-Seine). par Marc Dumont,
vail intellectuel, mené à la fois gramme commun entre PS et PCF. de l’Association mondiale Etienne et Irène Van den Driessche, historien et musicologue,
dans le parti et à l’université. Fin Mais ce programme place en tête de psychanalyse ses enfants, 9, place du Président-Mithouard,
1958, il publie son premier article des mesures la question des na- Et l’ensemble de la communauté Antoine et Alice, 75007 Paris. mardi 5 décembre 2017,
de l’École de la cause freudienne, ses petits-enfants, josseline.erner@gmail.com de 15 heures à 17 heures,
dans Economie et politique, la re- tionalisations beaucoup plus que
Philippe Maillet, salle de conférence,
vue de la section économique (SE) celles, chères à Boccara, de la « ré- ont le regret de faire part du décès de Jean-Alain et Denise Lelorrain, Balma. Montpellier. Virolay. Philharmonie de Paris.
du comité central du PCF. C’est de gulation » du système capitaliste.
Serge COTTET, Cyril et Patricia Cohen, Tarif : 10 €.
Perpignan. Saint-Drézéry.
la SE qu’est issue en France la re- Pour Paul Boccara, c’est peut-être
mise en cause de la doctrine éco- d’abord dans la capacité à créer de survenu le 30 novembre 2017, ont la douleur de faire part du décès du Dans le cadre
à l’âge de soixante-quinze ans. Josette Theil Fourneau
nomique stalinienne, selon la- nouveaux critères de gestion des du collège l’Orchestre de A à Z,
docteur Paul LEROLLE, et Jean-Luc,
jusqu’au 1er juin 2018.
quelle l’économie capitaliste se- entreprises que se décidera la Serge Cottet était psychanalyste, Marie-Helène Theil,
membre de l’ECF et de l’AMP depuis Les cycles de Culture musicale
rait encore à l’époque plongée viabilité du socialisme. Au cours survenu en son domicile, ses enfants,
leur création. Il en a été un acteur de la Philharmonie de Paris permettent
dans la crise des années 1930. des années 1980, Paul Boccara le 29 novembre 2017, Alexandre Fourneau et Anne,
essentiel en assumant les plus hautes à l’âge de soixante-dix-huit ans. aux mélomanes de tous niveaux
Autour de jeunes économistes marque progressivement ses dis- responsabilités. Ingrid Capel Redon et Olivier, d’enrichir leurs connaissances.
comme Yves Barel et Yann Dessau, tances avec la direction, tout en Julien Fourneau et Virginie,
Les obsèques religieuses seront
se concrétise un projet de renou- restant à l’intérieur du Parti. Agrégé de philosophie, docteur en Odile Capel Souchet et Jean-Guy, Renseignements et réservations :
lettres et sciences humaines, il a été célébrées le jeudi 7 décembre, à 11 heures,
vellement qui va faire de la SE un Ses travaux mettront alors l’ac- en l’église Saint-Pierre de Neuilly-sur- Antoine Fourneau et Elodie Caudal, 01 44 84 44 84.
professeur au Département de psychanalyse ses petits-enfants,
lieu d’innovation au sein du Parti. cent sur les processus de régula- de Paris 8 jusqu’en 2009. Ses Seine, 90, avenue du Roule. philharmoniedeparis.fr
tion du système économique et enseignements, ses travaux et ses ouvrages Maxime, Elsa, Clément, Marion,
sur la doctrine, la clinique et la pratique Ni leurs ni couronnes. Salomé, Titouan, Agathe, Anouk,
Poursuivre l’œuvre de Marx sur sa dynamique cyclique de lon-
de la psychanalyse d’orientation lacanienne Timothée, Valentin et Arthur,  # #   $    
Au tournant des années 1960, gue durée : il propose une théorie ont contribué à former plusieurs Une boîte à dons sera mise à ses arrière-petits-enfants,  !# $   #    #$   $  #
Paul Boccara publie une série historique du développement ca- générations d’étudiants et de praticiens. disposition. $-* )1-*
  #$ $      #$ $  
d’articles sur Le Capital, où s’ex- pitaliste prenant en compte ses di- ont la douleur de faire part du décès de $  #   $   #  )%" #$!$
Nous perdons un grand psychanalyste,
priment à la fois son ambition mensions institutionnelles et les un collègue à l’écriture inimitable, un ami Marie-Martine,   #$    # - )$##)
  #   $
  ! # !  #!
théorique de poursuivre l’œuvre modes d’organisation des entre- très cher. son épouse, Pauline THEIL, )#$* $.$
de Marx et sa conception singu- prises. Son projet d’« anthropono- Jérôme, Myriam, Céline, Olivier, née SÉNAT,   #$ ! #!    #
Tous les membres de l’École de la Bénédicte, !'' )$-**) !0* !") #$, $'(-#
lière de l’économie : il s’agit d’ex- mie » vise à élargir cette analyse de cause freudienne adressent leurs très paysanne et veuve de guerre, ))) ##!$#- )# !#)
ses enfants ! )-)
pliquer les mouvements longs de la régulation aux conditions géné- sincères condoléances à sa famille et ses et leurs conjoints,   # #   )) $-),$* !# )$#
l’économie en partant des condi- rales de la reproduction de l’exis- proches. Ses petits-enfants, survenu le 22 novembre 2017, 1!.
-"##
 #   $ $
tions de la production dans les en- tence humaine dans le contexte de dans sa cent quatrième année. !'' &-) ! 2 $/* 
treprises, mais aussi en intégrant crise environnementale. p Les familles Dessez et Rousseau ont l’immense tristesse d’annoncer  #   $#
! -))# )*,# **$!
le décès de Une messe à son intention a été célébrée   #$ $ $ %# $  $
les modalités et les règles de la frédéric lebaron
ont la tristesse de faire part du décès de en l’église de Cajarc, avant son inhumation !!* .#
$,
concurrence, les conflits de classe (professeur de sociologie Jean-Jacques LUSTIN, au cimetière de Larnagol, où elle repose   #$ $ %# $ $
et les interventions publiques. à l’ens paris-saclay) Jean DESSEZ, psychiatre, auprès de son époux,
-!# )$ $-),

En 1964, il se fait connaître au cadre commercial retraité de Total, chef de service de pédopsychiatrie,
 #$     ! % ! #!
#  ! ""#-! .# $
psychanalyste,  # # $-0
sein du mouvement communiste Ce texte est la version raccourcie survenu le 29 novembre 2017, Odilon.   #$ #!#$ )* ',$$)$-
mondial lors d’une conférence in- d’une notice parue dans à Rillieux-la-Pape, #  $!* "#2
à l’âge de quatre-vingt-dix ans. survenu le 30 novembre 2017.   !'# '#
ternationale à Prague. Il y déve- le « Dictionnaire biographique Seule et soutenue par sa foi, elle nous  #$ )# $-
loppe pour la première fois la du mouvement ouvrier Les obsèques auront lieu le lundi La cérémonie sera célébrée le mardi a ouvert les champs du possible, puis  #     $  $ )-), $!-0
 #        # )*,# ,
théorie de la « suraccumulation/ et du mouvement social », 4 décembre, à 10 heures, en l’église Saint- 5 décembre, à 14 h 15, en l’église Saint- a entouré de son affection ses petits-enfants !  !$ %   # $-*  ')*#,
dévalorisation du capital », qui dit « Le Maitron ». Denis, à Rillieux-la-Pape (Rhône). Paul, Lyon 5e. et arrière-petit-enfants. Et nous l’aimions. *,# )#$ .')*#,
14 |
GÉOPOLITIQUE
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Chassées par la crise sud-soudanaise, plus


d’un million de personnes ont fui en Ouganda.
Face à cet afflux, les Nations unies misent sur
un modèle novateur de prise en charge des réfugiés,
dans la quasi-indifférence des pays occidentaux

Ouganda
Première
terre d’asile
africaine

transférés vers l’un des vingt et un camps de prétendaient que nous soutenions les rebelles. En matière de politique migratoire,
baptiste de cazenove
réfugiés que compte l’Ouganda. Aujourd’hui, nous sommes en sécurité », dit-il, l’Ouganda est le plus avancé des dix Etats
districts d’adjumani et d’arua (ouganda) Face à la plus grave crise de réfugiés en soulagé. Et de se réjouir : « A notre arrivée, il y pilotes d’Afrique et d’Amérique centrale dans
- envoyé spécial Afrique, l’Ouganda figure désormais en pre- a un an, les autorités [ougandaises] nous ont la mise en œuvre du CRRF, lancé en
mière ligne. Il est le pays qui en accueille le fourni deux lopins de terre : l’un pour cons- mars 2017. Le projet est scruté. Il a valeur de

D
plus grand nombre sur le continent. En truire une case, l’autre – de 2 500 mètres carrés test pour les Nations unies et les bailleurs de
eux silhouettes se découpent juillet 2016, Juba, la capitale sud-soudanaise, – pour cultiver. » fonds. S’il fonctionne, ce modèle sera répli-
dans le contre-jour, devant s’est embrasée : les combats opposent l’armée Selon une loi ougandaise de 2006, les ré- qué sur des crises à venir pour endiguer les
les massifs qui barrent la sa- loyale au président Salva Kiir, principalement fugiés bénéficient, en plus de ces parcelles, migrations, notamment vers les pays occi-
vane. Elles ont franchi le pos- constituée de Dinka, aux forces rebelles de de la liberté de travailler et de circuler dans dentaux. Pour parvenir à cet objectif, la com-
te-frontière de Nimule, der- Riek Machar, l’ancien vice-président, compo- le pays. Ils ont également accès aux services munauté internationale s’engage à partager
nier obstacle entre l’Ouganda sées en majorité de Nuer. Les habitants des ré- de santé et d’éducation au même titre que les responsabilités avec les Etats débordés par
et le pays qu’elles veulent fuir : le Soudan du gions méridionales des Equatorias ont aussi- les Ougandais. Ce, malgré la faiblesse des des afflux massifs, à travers une aide finan-
Sud, où fait rage, depuis fin 2013, l’une des tôt été happés dans l’engrenage des violences infrastructures locales. Une stratégie don- cière accrue et la relocalisation des réfugiés
guerres civiles les plus meurtrières de l’his- tribales. Cinq cent mille d’entre eux ont fui en nant-donnant : cinq ans après leur instal- les plus vulnérables dans des pays tiers.
toire contemporaine. Leurs traits émaciés se Ouganda. Et l’exode se poursuit. Au total, plus « À NOTRE ARRIVÉE, lation, les réfugiés sont censés être autosuf-
dessinent désormais. Ce sont deux adoles- de 1 million de Sud-Soudanais ont déjà trouvé fisants. Ils s’intègrent alors dans le marché LES MARCHÉS FOURMILLENT
cents, progressant vers le centre d’accueil des refuge dans ce pays voisin et hospitalier. LES AUTORITÉS du travail, et contribuent à leur tour au Joseph est membre d’un groupe de fermiers
réfugiés, en silence. Comme en apesanteur. OUGANDAISES développement du pays. sud-soudanais et ougandais dont l’objectif
Jusqu’au dernier moment, ils ont espéré NI BARBELÉS NI CORRIDORS Cette approche inclusive a en partie ins- est de renforcer l’autosuffisance des réfu-
résister au conflit qui ravage le plus jeune A une soixantaine de kilomètres du poste- NOUS ONT FOURNI piré le Cadre d’action global pour les réfu- giés. A l’orée du camp, certains défrichent,
Etat de la planète, né en 2011 de la scission du frontière de Nimule, dans les collines qui ver- giés (CRRF), dirigé par le HCR. Ce nouveau d’autres débitent des troncs. De nouveaux
Soudan. Las. « Entre les rumeurs d’attaques doient en cette saison des pluies, des cases aux DEUX LOPINS modèle de gestion des crises migratoires à espaces agricoles émergent. Plus loin s’effec-
de l’armée [loyaliste, Armée populaire de li-
bération du Soudan (APLS)] et le manque
toits de chaume s’éparpillent aussi loin que le
regard se porte. Sans ces quelques tentes frap-
DE TERRE : L’UN grande échelle est issu de la déclaration de
New York pour les réfugiés et les migrants,
tue la récolte de manioc, d’aubergines ou
d’oignons. « Depuis l’arrivée des réfugiés,
de nourriture, nous avons tout abandonné, pées du logo onusien, on oublierait qu’il s’agit POUR CONSTRUIRE dont les engagements ont été votés en sep- ma production a doublé », s’enthousiasme
à notre tour. Dans notre village, il ne reste d’un camp de réfugiés, celui de Maaji III, dans tembre 2016 par l’ONU. « Sur l’ensemble des Robert Obulejo, mains calleuses agrippées à
que quatre familles. Contre une soixan- le district d’Adjumani : ni barbelés ni corridors, UNE CASE, L’AUTRE crises migratoires internationales, un réfugié sa fourche. Outils et semences sont fournis
taine auparavant », murmure Denis, 18 ans,
hagard après trois jours d’échappée passés à
les Sud-Soudanais sont logés au cœur des
communautés locales. Les humanitaires pré-
POUR CULTIVER » conserve ce statut dix-sept ans en moyenne,
et aucune perspective de paix ne se profile au
par une ONG, le Conseil danois pour les réfu-
giés (DRC). Les terres sont mises à disposition
guetter d’éventuelles embuscades dans la fèrent employer l’appellation « site d’instal- JOSEPH LAGU Soudan du Sud, observe Isabelle d’Hault, par les communautés locales.
brousse. Lui et son frère vont être pris en lation », à celui de « camp », trop connoté. fermier sud-soudanais conseillère auprès d’ECHO, l’office d’aide En compensation, des ONG bâtissent des
charge par les autorités ougandaises et le C’est ici que s’est établi Joseph Lagu, 38 ans, réfugié en Ouganda humanitaire de la Commission européenne infrastructures. Conformément à la loi
Haut-Commissariat des Nations unies pour ancien fermier de la région de Yei, dans le sud et l’un des principaux donateurs. Il est donc ougandaise, 30 % de l’aide internationale
les réfugiés (HCR). Le protocole est rodé : de son pays. « Des hommes de mon village ont essentiel d’améliorer la situation des réfugiés est dévolue aux Ougandais. Au centre du
fouille au corps, évaluation médicale, préen- été exécutés lors d’un raid de l’armée [loya- et des communautés d’accueil en renforçant camp, un marché en béton a remplacé les
registrement… Dès le lendemain, ils seront liste], des femmes ont été violées. Les soldats leur autosuffisance. » anciens étals à même le sol ; des écoles et un
géopolitique | 15
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Alissa Lual, Sud-Soudanaise, a dû


fuir son village et la guerre civile.
Elle est ici photographiée dans
un camp de fortune, à 740 km
de Juba, capitale du Sud-Soudan.
ALBERT GONZALEZ FARRAN/AFP

présentes, principalement les Kakwa. « Nous frontières (MSF), « la pénurie alimentaire pour- Les populations locales montrent des si-
partageons la même langue, la même histoire. rait transformer cette situation en urgence gnes de colère face aux services éducatifs et
Et nous étions habitués à aller et venir de cha- médicale ». La malnutrition est désormais une de santé jugés défaillants. Barrages routiers,
que côté de la frontière pour commercer ou « préoccupation majeure ». acheminement de l’aide suspendu ou mena-
rendre visite à des proches », explique Joseph. L’accès à l’eau aussi, alerte l’ONG. Les volu- ces contre des expatriés, des manifestants
Malgré ces atouts, ce modèle d’autonomisa- mes disponibles atteignent à peine le stan- protestent contre l’augmentation des prix et
tion principalement fondé sur l’agriculture dard minimal du HCR : 15 litres par personne pour l’amélioration de leurs conditions de
montre des limites. Dans le district voisin et par jour en situation d’urgence. « On ne vie. L’octroi d’emplois par les ONG à des
d’Arua, « rien ne pousse sur cette terre ro- sait jamais si on pourra boire le lendemain », Ougandais originaires d’autres régions ali-
cailleuse », s’emporte un Sud-Soudanais. Alors se désole une réfugiée, un jerrican à ses pieds mente aussi les griefs. En mai, World Vision
des réfugiés se nourrissent des graines qui dans la file d’attente d’une fontaine. Pompée s’est ainsi fait expulser du district de Moyo
étaient destinées à la culture. Quant aux par- dans le Nil Blanc, l’eau traitée est acheminée par les autorités locales. L’environnement
celles, les autorités réduisent leur taille ou par un onéreux ballet de camions-citernes aussi subit une pression insoutenable et les
suppriment leurs attributions. Les espaces qui s’embourbent dans des pistes inondées ressources naturelles disparaissent. « Des
disponibles se sont raréfiés : en moyenne, ces de pluies. Forages et pipelines pallient pro- Ougandais nous molestent quand nous col-
douze derniers mois, 1 800 exilés arrivent gressivement ce système. « A un rythme in- lectons du bois pour la cuisine ou les construc-
chaque jour. Quant aux groupements agrico- suffisant », s’inquiète une responsable. La tions, s’inquiète Jennifer Dodoraia, 60 ans. Ils
les, ils se révèlent inadaptés aux citadins et saison sèche approche. nous disent : “Ce pays ne vous appartient pas,
aux éleveurs, qui manquent d’alternative Le système éducatif est débordé. « L’école est rentrez chez vous !”. »
dans un pays miné par le chômage. au fondement de la connaissance. Mais que Ces tensions, les sages tentent de les désa-
Ces difficultés sont exacerbées par la na- pouvons-nous transmettre aux élèves ? », in- morcer lors de médiations publiques. A l’issue
ture démographique de l’afflux de réfugiés. terroge, faussement candide, un enseignant de l’une d’elles, à l’ombre d’un manguier dans
Lorsque les combats ont embrasé Yei, pour la de la zone C. Le nombre d’élèves atteint 600 le camp de Maaji, Paulino Russo, chef du
énième fois, Janet Sande, 22 ans, s’est enfuie par classe dans son école. Jusqu’à 2 000 dans conseil des anciens, invective ses concitoyens :
avec son fils de 3 ans. Et sont partis avec eux d’autres. Les enfants accourent pieds nus en « Soyez patients et souvenez-vous : il y a trente
huit autres enfants : ceux de son frère et d’un classe, « le ventre vide ». Ni pupitre ni matériel ans, c’est nous qui fuyions la guerre civile et par-
voisin. L’attention et les soins que cette an- pédagogique ne sont disponibles dans cette tions chez nos frères soudanais. Demain, nous
cienne étudiante porte à ses protégés ne lui école partagée par les communautés. pourrions être des réfugiés à nouveau. » p
laissent pas le temps de cultiver la terre. Janet
a fini par recevoir une aide de l’ONG Care
pour construire son abri, mais, s’indigne-t-
elle, « personne ne m’aide, pas même mes

Le spectre de la guerre civile


voisins, pour nourrir les petits ».
Son cas n’est pas isolé. Femmes et enfants
représentent 86 % des réfugiés. « Des hom-
mes ont été tués au Soudan du Sud ou conti-
nuent de combattre. D’autres refusent d’aban-
donner leurs champs à la période des mois-
inquiète Kampala
sons », précise Kennedy Sargo, officier de
protection du HCR. Sans mari ou sans père,
Les exilés transportent avec eux leur désir de vengeance
femmes et enfants sont victimes d’exploita-
tions sexuelles. Certains se prostituent en
échange de nourriture. Le nombre de vols a
augmenté, la délinquance se propage.

SOUS-FINANCEMENT CHRONIQUE
Mais le plus grand défi reste le sous-finance-
C’ est d’un conteneur exigu,
surmonté d’une antenne de
radio, que la voix de Martin
Okudi résonne dans les camps du
district d’Adjumani, dans le nord de
réfugiés. Et pour cause : « Les combat-
tants de l’opposition font des allers-re-
tours dans les camps. Ils rendent visite
à leurs familles, s’y reposent, puis retour-
nent se battre. » Des déplacements
ment chronique de la réponse humanitaire. l’Ouganda. L’animateur de la station qu’autorise la Force de défense du peu-
Pour 2017, le HCR avait lancé un appel de Usalama diffuse des programmes desti- ple ougandais (FDPO), à condition que
fonds de 673 millions de dollars (568 mil- nés à faciliter l’intégration des réfugiés les armes restent au Soudan du Sud.
lions d’euros). Seulement 32 % de cette sud-soudanais et à pacifier les esprits. L’Armée populaire de libération du
somme ont été attribués. En juin, un som- Car si les exilés arrivent souvent sans ba- Soudan (APLS), fidèle au président Salva
met a été organisé à Kampala, la capitale gages, ils apportent avec eux traumatis- Kiir, se ravitaille aussi dans la région et
ougandaise, réunissant les bailleurs de mes et rancœurs. « Les chefs des commu- transite sous escorte ougandaise « pour
fonds. Sur les 2 milliards de dollars deman- nautés dinka et nuer [les deux principa- prendre à revers les groupes armés d’op-
dés pour les années à venir – montant qui les ethnies en guerre au Soudan du Sud] position », précise Kennedy Sargo, offi-
inclut les 673 millions pour 2017 –, seuls s’asseyent autour de la table, explique cier de protection du HCR, inquiet à la
358 millions, sous forme de promesses de Martin Okudi. Au micro, ils dialoguent de perspective d’éventuels mouvements
dons, ont été annoncés. paix, de réconciliation ou de pardon. » de foule de réfugiés, paniqués à la vue de
« Les pays occidentaux investissent peu Une gageure dans ce conflit très meur- leurs anciens bourreaux.
dans la réponse à cette crise, bien moins que trier (300 000 morts, selon des experts). Cette tolérance ougandaise face aux ac-
pour la crise syrienne, analyse le coordina- Cette initiative est l’une des mesures pri- teurs du conflit est dictée par des néces-
teur d’une ONG qui souhaite garder l’anony- ses par les autorités pour parer aux ris- sités sécuritaires : la FDPO peut ainsi en-
mat. Les Sud-Soudanais en Ouganda ne re- ques d’importation de la guerre civile cadrer ces flux. « Cela révèle une amorce
présentent pas une menace migratoire pour sud-soudanaise. de réorientation de la position ougan-
l’Europe, ils sont trop pauvres pour tenter daise face à cette guerre civile », décrypte
d’aller aussi loin. » Affrontements ethniques Allan Boswell. L’Ouganda, soutien de
Sans surprise, la relocalisation des réfu- Fin mai, dans le camp de Palabek, une fa- longue date du gouvernement sud-sou-
giés vulnérables vers les pays tiers reste let- mille sud-soudanaise a lancé une ven- danais, a notamment fourni des armes
tre morte. En 2017, le HCR avait besoin d’en detta à la vue du meurtrier d’un de ses lourdes aux sudistes pendant leur lon-
déplacer 16 500. En 2016, onze Sud-Souda- membres. Cet affrontement, opposant gue lutte pour l’indépendance, arrachée
centre de soins vont être construits, et des nais avaient été transférés. Pourtant, en ethnies dinka et acholi, dispersé par des en 2011 au régime de Khartoum. Aux pre-
tractopelles percent ou entretiennent des vertu du principe de partage des responsa- tirs de gaz lacrymogène de la police, a miers jours de la guerre civile, fin 2013,
kilomètres de piste. Désormais, les acteurs bilités inscrit dans la convention de Genève fait cinq blessés. Pareilles tensions sont des soldats ougandais sont même inter-
du développement, tels que la Banque mon- de 1951 sur les réfugiés, les Etats ont l’obliga- exacerbées par l’amenuisement des res- venus pour sécuriser le gouvernement
diale et l’Office d’aide au développement de tion de s’entraider, rappelle Amnesty Inter- sources, sous la pression d’un afflux de Salva Kiir.
la Commission européenne interviennent national, qui met en garde : « Manquer [à continu de demandeurs d’asile. Pour des « Aujourd’hui, Yoweri Museveni [le pré-
lors des prémices de la crise. cette responsabilité] entraînerait une crise rapines dans un champ, une querelle sident ougandais] pourrait difficilement
Cette manne est une aubaine pour ces ré- humanitaire bien plus grave que celle à peut dégénérer. soutenir Salva Kiir aussi ouvertement,
gions excentrées, parmi les plus pauvres du laquelle nous assistons. » « Dans chaque camp, nous avons des poursuit le chercheur, le retour de bâton
pays. D’autant qu’elles portent les stigmates La magnitude de la crise se dévoile à me- policiers, assure Titus Jogo, représentant serait violent. » Les populations du Nord
de deux décennies de violences. « Des habi- sure que la piste gagne Bidi Bidi. Cet ancien du bureau du premier ministre dans le ougandais entretiennent une grande
tants viennent juste de récupérer leurs terres. village, isolé dans une forêt primaire de la ré- district d’Adjumani, et nous y disposons proximité ethnique et culturelle avec les
Ce sont d’anciens déplacés à la suite du conflit gion voisine d’Arua, est devenu en un an l’un d’un réseau d’informateurs. » Les autori- Kakwa, habitants des Equatorias, les ré-
opposant l’armée ougandaise à la rébel- des plus grands camps de réfugiés au tés ont la hantise qu’émergent, en leur gions méridionales du Soudan du Sud.
lion de l’Armée de résistance du Seigneur de monde. Près de 288 000 Sud-Soudanais y sein, des groupes armés. Pour s’en pré- Au point que « des officiels ougandais ont
Joseph Kony », détaille John Amabayo, vice- « LES OUGANDAIS sont dispersés sur des dizaines de kilomè- munir, elles mêlent les tribus dès leur pris fait et cause contre les Dinka et que
président du district. Tourné vers l’avenir, il
se félicite : « Quand les Sud-Soudanais rentre-
NOUS DISENT : tres. Les besoins élémentaires y sont à peine
couverts. « Les rations de 12 kg que nous rece-
installation. Seuls 4 000 réfugiés sont
confinés : des hommes pour la plupart,
des jeunes sont partis combattre l’APLS »,
ajoute Allan Boswell.
ront chez eux, ces infrastructures seront leur “CE PAYS NE VOUS vons par mois s’épuisent au bout de deux tous dinka, l’ethnie du président sud- « Tant que Museveni est au pouvoir, la
legs à notre pays. » semaines », relate Mawa Yosto, du comité du soudanais Salva Kiir, principale respon- stabilité est assurée, affirme un diplo-
En attendant, les retombées économiques APPARTIENT PAS, bien-être des réfugiés. A fortiori parce sable des exactions contre les civils. mate en poste à Kampala. Les program-
indirectes des centaines de milliers de dollars
investis pour répondre à la crise ont sorti de
RENTREZ qu’« une partie est revendue pour acheter des
biens de première nécessité comme du sa-
A ces menaces internes s’ajoute une
frontière poreuse de 435 km entre les
mes d’aides se poursuivront. » Ceux-ci
procurent au gouvernement une manne
sa torpeur la bourgade d’Adjumani, chef-lieu CHEZ VOUS !” » von ». Le ton grave, il enchaîne : « Un adoles- deux pays. « Dans des camps du district financière pour répondre aux besoins
du district homonyme. Hôtels et maisons cent vendait des petits sachets de sel dans la de Moyo ont eu lieu des enlèvements et humanitaires des Sud-Soudanais et déve-
surgissent de terre pour loger les expatriés et JENNIFER DODORAIA zone A. Plutôt que de rester ici le ventre vide, des assassinats ciblés de réfugiés », cons- lopper le nord du pays. « La crise des réfu-
les employés des ONG. Plus de deux mille réfugiée il s’est résigné à retourner au Soudan du Sud. tate Titus Jogo. Implantés à quelques giés consacre le grand retour de Museveni
emplois ont été créés : gardes, chauffeurs, etc. Il s’est fait tuer. » Des dizaines de familles jours de marche du Soudan du Sud, les sur la scène internationale », analyse un
Les marchés fourmillent, des restaurants endeuillées vivent le même drame. camps servent par ailleurs de base ar- journaliste local. Un regain de légitimité
ouvrent et des bus affluent de la capitale. Le Programme alimentaire mondial (PAM), rière aux rebelles. « Des Sud-Soudanais opportun pour ce chef d’Etat de 73 ans,
Cette embellie a aidé les habitants à accep- le bras nourricier de l’ONU, a été forcé de dimi- sont recrutés par les groupes armés, par- surnommé « le grand-père de l’Afrique ».
ter la présence des réfugiés, bien qu’ils repré- nuer de moitié les rations distribuées, au mois fois en échange d’une petite somme », Au pouvoir depuis 1986, il n’est pas auto-
sentent 58 % de la population du district. La de juin, faute de moyens. Ces coupes concer- constate Allan Boswell, chercheur à risé à se représenter lors de la présiden-
coexistence est encore facilitée par les liens nent l’ensemble des Sud-Soudanais et pas Small Arms Survey, un projet de recher- tielle de 2021. Son gouvernement tente
tribaux entre les communautés. Des deux seulement les réfugiés installés depuis plus che de l’université de Genève. Un phé- de modifier l’âge limite pour être élu, fixé
côtés de la frontière tracée par les colons bri- de trois ans, censés sortir progressivement nomène cependant marginal, car les pour l’instant à 75 ans. p
tanniques en 1894, les mêmes ethnies sont des programmes d’aides. Pour Médecins sans hommes ne représentent que 14 % des b. de c.
16 | géopolitique 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

L’Ouganda sous le poids des flux migratoires


Le pays abrite 1,4 million de réfugiés, principalement sud-soudanais, mais aussi congolais et burundais
géopolitique | 17
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Beatrice Fihn ont un grand respect de la loi internationale


et du droit humanitaire se retrouvent face à
leurs contradictions. Cela a été évident pour
les Pays-Bas. Nous avons expliqué les enjeux

« Les conséquences des armes et mobilisé l’opinion publique. Le gouverne-


ment néerlandais ne voulait pas participer
aux négociations sur le traité, mais le Parle-
ment a voté pour l’y obliger. Certes, il n’a pas

nucléaires ne sont pas gérables » signé le traité, mais cela peut changer.

Une telle mobilisation est-elle possible


en France ?
Je me souviens d’une forte mobilisation
en 2003 contre la guerre en Irak. Le prési-
Pour la directrice de l’ICAN, ONG Prix Nobel de la paix 2017, dent français [Jacques Chirac], en refusant
clairement cette aventure, était alors devenu
l’utilisation de l’arme nucléaire sera bientôt jugée inacceptable, un symbole en Europe. Tout ce qui relève
du nucléaire est intentionnellement caché
sous la pression croissante de l’opinion publique internationale à l’opinion publique, et cela est vrai aussi en
France : le sujet est souvent présenté comme
très complexe et technique, et le débat reste
l’apanage de spécialistes.
En France, la bombe atomique est synonyme
de sécurité, mais ce n’est pas le cas partout.
C’est une question de perception. Prenez les
armes à feu ! Toutes les études montrent
qu’avoir une arme à la maison vous expose da-
vantage au risque d’être blessé ou tué. Malgré
cela, les Américains pensent qu’ils sont plus
en sécurité avec une arme. Pour les Suédois,
c’est le contraire. On entend souvent dire que
si l’Ukraine avait gardé son arsenal nucléaire,
la Russie ne l’aurait pas envahie. On peut
aussi penser que si elle avait gardé ses bom-
bes atomiques, l’Ukraine n’existerait plus. Les
armes de destruction massive ne protègent
pas seulement des conflits, elles en causent.

N’y a-t-il pas un risque que ce traité soit


seulement déclamatoire, comme le pacte
Briand-Kellogg de 1928 qui interdisait
la guerre… avec le succès que l’on sait ?
Le traité a un impact réel, que ce soit auprès
des puissances nucléaires ou non. Il peut
conduire à des campagnes massives de dés-
investissement. On y est arrivé pour les
bombes à fragmentation et les mines anti-
personnel. L’année dernière, la compagnie
américaine Textron, le dernier producteur
américain de munitions à fragmentation, a
dû cesser sa production, alors que les Etats-
Unis n’ont pas signé le traité d’interdiction et
n’ont pas participé aux négociations. La rai-
son était liée à l’image de l’entreprise et aux
campagnes de désinvestissement.
Le traité implique aussi une aide aux victi-
mes de tests nucléaires. Les 2 000 essais me-
HUMAIN (2012, extrait nés à ce jour ont causé beaucoup de domma-
de l’installation « Emotions ges humains et environnementaux. Le traité
ENTRETIEN 122 Etats, vise à interdire la production, la
possession, le stockage, le transfert, le dé-
de croire »), de Rei Naito
NAOYA HATAKEYAMA (COURTESY
elles sont avant tout un instrument de pres-
tige et de pouvoir. Cela, les gens le compren-
prévoit une coopération internationale pour
nettoyer les sites irradiés, soigner les can-
propos recueillis par christophe ayad
ploiement, l’emploi ou la menace d’emploi OF GALLERY KOYANAGI, nent. La possession de l’arme nucléaire sera cers et les maladies dans les communautés
et marc semo
des armes nucléaires. Cela représente 63 % COLLECTION OF HIROSHIMA de plus en plus jugée comme inacceptable. touchées. Tout cela est très concret.

L
des Etats à l’ONU, un chiffre remarquable PEACE MEMORIAL MUSEUM) C’est comme pour l’interdiction de fumer
a militante suédoise Beatrice compte tenu des fortes pressions exercées dans les lieux publics : on n’a pas attendu que Le fait qu’on parle désormais de minia-
Fihn, par ailleurs juriste, dirige par les puissances nucléaires sur leurs alliés. REI NAITO tous les fumeurs soient d’accord. On a voulu turisation et d’usage tactique de l’arme
depuis 2014 la Campagne in- Cela fait cinq ou six ans que ce texte était en Née en 1961 à Hiroshima, faire pareil avec l’arme nucléaire. nucléaire n’est pas bon signe…
ternationale pour l’abolition discussion. Les choses sont allées vite, aussi diplômée de la Musashino Art Quand la guerre froide a cessé, que la dé-
des armes nucléaires (ICAN), une parce que les Etats dotés de l’arme nucléaire University en design de Qu’un régime tel que la Corée du Nord soit tente s’est installée entre les Etats-Unis et la
coalition internationale d’ONG ont boycotté les négociations. Cela montre communication visuelle, en passe de se doter de la bombe ne mon- Russie, on a un peu oublié les armes nucléai-
lauréate du Nobel de la paix 2017. Elle sera leur peu de sérieux dans leur engagement Rei Naito s’est fait connaître tre-t-il pas les limites d’un tel exercice ? res. Depuis les tensions accrues entre l’OTAN
présente dimanche 10 décembre à Oslo pour mettre un terme aux armes nucléaires en 1997, lors de la Biennale Cela peut le limiter pour une partie de l’opi- et la Russie, en 2014, c’est redevenu un pro-
pour la remise de ce prix. tel que le spécifie le traité de non-proliféra- de Venise. En 2013, l’artiste nion, tentée de penser qu’il vaut mieux blème brûlant. Le mouvement de modernisa-
tion (TNP) dont ils sont pourtant signataires. présente, à Hiroshima, la garder ces armes, car nul ne sait comment tion de l’arme nucléaire, les nouveaux usages
Qu’est-ce qui a changé pour l’ICAN depuis Le traité pour l’interdiction a ensuite été première de ses installations sera le monde dans vingt ans. Mais on peut auxquels les stratèges réfléchissent, tout cela
le prix Nobel ? ouvert à la signature le 20 septembre et signé s’inscrivant dans une réflexion aussi renverser le raisonnement : si des pays est très négatif. Les investissements colossaux
C’est encore trop tôt pour le dire, mais nous les jours suivants par plus d’une cinquan- sur la bombe atomique : comme la France, qui a sa propre dissuasion programmés pour maintenir les arsenaux nu-
sentons déjà une plus grande attention des taine de pays. Ils sont de plus en plus nom- « Please, Breathe Life into Me » nucléaire, ou la Norvège, membre de l’OTAN, cléaires à niveau sont ridicules. Les Etats-Unis
médias comme de l’opinion publique pour breux depuis l’attribution du prix Nobel. Le (« Donne-moi un souffle vie »). doivent avoir l’arme nucléaire et menacer la pourraient se retirer du traité d’interdiction
notre campagne. Nombre d’hommes poli- traité doit entrer en vigueur quatre-vingt-dix L’œuvre ci-dessus appartient vie de milliers de femmes et d’enfants pour complète des essais nucléaires (TICEN, ouvert
tiques réticents à s’engager sur le sujet se jours après avoir été ratifié par 50 Etats. Ce à la série « Emotions de se sentir en sécurité, comment jeter la pierre à la signature en 1996) et du traité sur les for-
sentent désormais obligés de réagir et nous processus peut prendre un ou deux ans, croire », présentée à Maison à la Corée du Nord ? Les pays qui ont l’arme ces nucléaires à portée intermédiaire (INF,
contactent. Le prix a été une surprise, même comme cela avait été le cas pour d’autres trai- de la culture du Japon, à Paris, nucléaire sont riches et puissants. Il est nor- 1988), ou le violer en construisant des armes
si nous sommes conscients que, depuis deux tés similaires, le temps que les Etats le fassent début 2017. Des flacons mal que les pauvres cherchent à les rattraper nucléaires miniaturisées. Tout cela affaiblit
ans, avec la montée des tensions sans pré- adopter par leurs Parlements. irradiés, fondus, témoignent et à accéder au pouvoir et au prestige. l’idée selon laquelle les armes nucléaires
cédent depuis la fin de la guerre froide, notre de la catastrophe d’Hiroshima sont des armes que l’on ne peut pas utiliser.
combat reçoit un écho immense. Dans le Quel effet peut avoir ce traité, dès lors et de ses conséquences. Quels pays ciblez-vous dans votre C’est très dangereux. C’est pour cela qu’il faut
monde d’aujourd’hui se dessinent des ten- qu’il n’est pas signé par les puissances De petites sculptures de forme campagne ? travailler à renforcer les normes.
dances négatives comme la montée des na- nucléaires ? humaine sont placées aux Tous, y compris la Russie et la Chine, car ces
tionalismes, la xénophobie, la peur envers L’impact sera réel. Il suffit de regarder les côtés de ces flacons comme pays pensent aussi à leur image sur la scène Quand Barack Obama fait son discours de
les migrants… Les gens s’inquiètent et veu- précédents traités proscrivant les armes de autant de symboles d’espoir. internationale. Les normes et les règles in- Prague, en avril 2009, sur un monde sans
lent agir. Le combat mené par une ONG destruction massive, biologiques et chimi- Aujourd’hui, les œuvres ternationales ont des effets partout, même armes nucléaires, est-ce déjà trop tard ?
comme la nôtre, en s’appuyant sur la mobili- ques. Les traités interdisant les mines anti- de Rei Nato figurent parmi dans des pays qui ne sont pas des démocra- C’était un moment prometteur. Je com-
sation populaire pour défier les puissances personnel et les sous-munitions sont aussi les collections du Musée d’art ties. C’est en Amérique latine que le traité est prends très bien pourquoi le comité Nobel a
dotées de l’arme nucléaire, porte un message révélateurs. La Russie, la Chine ou les Etats- moderne de Francfort, le plus soutenu. C’est un continent exempt décerné son prix à Obama : après huit années
fort. Il rappelle aussi que la démocratie, ce Unis ont refusé de les signer, mais leur com- du MoMA de New York, du d’armes nucléaires depuis la crise des missi- de [George W.] Bush, un nouveau départ était
n’est pas seulement voter tous les quatre ans, portement a changé et ils ont moins recours Musée d’Israël de Tel-Aviv les à Cuba. L’Afrique aussi est mobilisée, ainsi possible. Mais nous avons été déçus. Même
mais tout ce qui se fait entre-temps. à ces armes. Leur utilisation est devenue hon- et du Musée national d’art que l’Asie du Sud-Est (Thaïlande, Philippines, lui n’a pas pu surmonter les intérêts en jeu.
teuse, inacceptable au regard de l’opinion. Il d’Osaka. Indonésie, etc.). Pour que les politiques bougent, il faut que
Où en est le traité sur l’interdiction en sera bientôt de même pour le nucléaire. l’immobilisme devienne inconfortable. C’est
des armes nucléaires ? Neuf pays disposent aujourd’hui de la Au sein de l’OTAN, certains pays sont l’erreur que l’on a faite avec Obama : il avait
Ce traité, voté le 7 juillet dans le cadre de bombe (les cinq puissances nucléaires re- plus hésitants que d’autres. Pensez- du soutien, mais nous n’avons exercé
l’assemblée générale des Nations unies par connues comme telles par le TNP : Etats- vous réussir à les faire basculer ? aucune pression sur lui.
Unis, Royaume-Uni, France, Russie, Chine, et Il y a eu, pendant les négociations à New Nous avons lancé notre campagne, non pas
quatre qui la possèdent de fait : Israël, Inde, York, d’intenses pressions des Etats-Unis, du en tant que mouvement pour la paix, mais
Pakistan et désormais la Corée du Nord), Royaume-Uni et de la France sur leurs alliés parce que notre mission est humanitaire :
mais ils sont beaucoup plus nombreux à être afin qu’ils ne s’engagent pas dans le traité. elle consiste à minimiser l’impact des conflits
impliqués, soit parce qu’ils hébergent sur leur Sans cela, un certain nombre de pays de sur les civils. Nous travaillons avec la Croix-
sol des armes nucléaires – comme une partie l’OTAN, sous la pression de leur opinion pu- Rouge qui est claire sur ce point : en cas de
des pays de l’OTAN –, soit simplement parce blique, auraient franchi le pas, ou pourraient conflit nucléaire, elle ne pourra être
qu’ils profitent du parapluie nucléaire d’une le faire dans un avenir plus ou moins proche. d’aucune aide. Le problème n’est pas Obama
de ces puissances. C’est souvent par résigna- Beaucoup de gens nous reprochent, avec ce ou Trump ou un autre ; le problème c’est que
tion et sans débat public. Les armes nucléai- traité, de polariser les choses. En fait, nous les les conséquences de l’usage de ces armes ne
CC BY-SA 4.0 res ne sont pas des armes opérationnelles, clarifions. Des pays qui, traditionnellement, sont pas gérables. p
18 |
CULTURE
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

L’ E X P L O S I O N D U S TA N D - U P

Marion
Mezadorian
et son public
au Paname Art
Café, scène
de stand-up
à Paris, le
30 novembre.
FRÉDÉRIC STUCIN
POUR « LE MONDE »

D
ix ans après le lancement
du « Jamel Comedy Club »,
sur Canal+ (saison 2006-
2007), et l’inauguration, en
avril 2008, du Comedy Club
sur les Grands Boulevards,
les scènes ouvertes et plateaux d’artistes se
multiplient à Paris. L’idée de Kader Aoun et
de Jamel Debbouze de s’inspirer du stand-up
américain pour faire émerger en France
une nouvelle génération d’humoristes issus
de la diversité n’a, depuis, jamais cessé de
faire des petits. Aux historiques – le « Fieald »
(« Festival international d’expression artis-
tique libre et désordonnée ») et le « Trem-
point » au Point-virgule – créés dans les an-
nées 1990, à une époque où les spectacles à
sketchs avec des personnages incarnés
étaient davantage la règle, sont venus s’ajou-
ter la « Debjam », l’« Inglorious », le « Diman-
che marrant », le « One More Joke », le
« 33 Comedy », l’« Humour thérapie », mais
aussi des événements au Paname, au Café
Oscar, à L’Underground… Plus un soir sans
qu’un bar, ou une petite salle de spectacle,
transformé en « comedy club » ouvre ses
portes à des humoristes – en herbe ou confir-
més – venus tester pour quelques minutes
leurs dernières saillies.

Paris « comedy club »


Un micro, un projo, une estrade de 1 m2
suffisent pour se lancer dans le stand-up,
où le comédien s’adresse directement au
public pour raconter sa vie et livrer ses ob-
servations sur la société. Ils n’ont jamais
été aussi nombreux les prétendants qui se
piquent de vouloir monter seuls sur scène
pour balancer les vannes que le quotidien
leur inspire. « L’arrivée du stand-up, au mi- De scènes ouvertes en plateaux d’artistes, les humoristes n’ont jamais été
lieu des années 2000 avec Jamel et Gad
Elmaleh, puis l’émission “On n’demande aussi nombreux à se produire dans la capitale. Sous l’influence des one-
qu’à en rire” sur France 2, ont fait exploser
le nombre de jeunes qui se sont dit : “Si lui fait man-shows à l’américaine, ils tentent de percer dans un milieu quasi saturé
rire, pourquoi pas moi ?” », constate Sabrina
Benrehab, l’une des responsables du
« Fieald », qui se tient chaque dimanche au
Théâtre Trévise. cinq minutes qui fonctionnaient et, à force, chambre, il est impossible de savoir si l’émo- woman-show qui fonctionnent le mieux. Le
j’ai eu mon spectacle. » « C’est un passage « C’EST UN PASSAGE tion va passer. Sur ces scènes, on est en prise One More, un vaste bar du quartier Ober-
NIVEAU HÉTÉROCLITE
Kyan Khojandi, Nawell Madani, Fary, Khei-
obligé pour débuter et dépasser sa peur, mais
aussi pour durer. Il faut toujours y retourner,
OBLIGÉ POUR directe avec le public, on voit les visages, la
sanction ou non du rire permet d’avancer car
kampf, se transforme en « One More Joke »
chaque jeudi soir : un plateau d’artistes créé
ron, Fabrice Eboué, Claudia Tagbo, Blanche il n’y a pas d’autre alternative », témoigne DÉBUTER ET DÉPASSER tout est une question de rythme et ce sont par deux comédiens, Certe Mathurin et
Gardin, Haroun, Mathieu Madénian, Thomas Blanche Gardin, l’étoile montante des fem- les spectateurs, qui, suivant leurs réactions, Louis Dubourg. « Quand on ne joue pas assez,
N’Gijol… La liste est longue des humoristes mes humoristes (par ailleurs figure de la SA PEUR, MAIS vont le donner », explique-t-elle. on monte sa propre scène », résument-ils.
désormais « établis » qui ont fait leurs clas-
ses sur ces petites scènes. « J’ai participé au
série WorkinGirls, sur Canal+). En plein
chantier d’écriture de son troisième specta-
AUSSI POUR DURER » La prometteuse Suissesse Marina Rollman
est venue, jeudi 23 novembre, éprouver sept
Profitant de l’engouement pour le stand-up,
ils ont eu peu de difficulté à constituer leur
“Jamel Comedy Club”, une école formidable, cle, la comédienne va, dans les mois qui BLANCHE GARDIN minutes de son spectacle au « One More programmation et prennent soin de tou-
et j’ai enchaîné ensuite trois scènes ouvertes viennent, tester, « morceau par morceau », humoriste Joke ». Sélectionnée pour le gala du Mon- jours avoir un ou deux guests – ce soir-là,
par soir pendant un an, se souvient Kheiron, ses nouveaux textes face à une poignée de treux Comedy Festival, samedi 2 décembre, Haroun et Marina Rollman – aux côtés de
qui se produit actuellement à L’Européen. spectateurs. « Cela fait partie du processus elle tenait à s’entraîner sur une courte durée, stand-upeurs moins connus. Huit humoris-
J’ai fini par coller bout à bout toutes les de création. Tant qu’on n’est pas sorti de sa histoire d’évaluer les passages de son one- tes d’un niveau très hétéroclite – grâce à la

Jamel Debbouze, grand enfant devenu père


L’humoriste revient sur scène avec un nouveau spectacle, « Maintenant ou Jamel », où il évoque surtout son quotidien familial

L e Jamel Comedy Club ne


fêtera pas ses 10 ans sur
scène. Avant l’été, Jamel
Debbouze avait prévu qu’une flo-
pée d’humoristes, révélés par ce
La Cigale, à Paris, avant une tour-
née en France. Six ans que ça ne
lui était pas arrivé. Tout de noir et
blanc vêtu, il déboule sur le pla-
teau en bondissant tel un gamin,
Kids ») mais se doute bien qu’il
est attendu sur la politique et la
France post-attentats. Alors il se
plie à l’exercice.
« Quand j’ai annoncé que je fai-
électeurs du FN]. Un ange passe…
« T’imagines des racistes qui vien-
nent voir mon spectacle et qui di-
sent à la sortie : “Ah, il m’a bien fait
marrer le bougnoule”. » La salle fi-
fants : Léon-Ali, qui s’interroge
sur sa double culture et apprend
l’accent arabe avec sa grand-
mère. Lila, qui fait de son père ce
qu’elle veut et qui a été trauma-
rendez compte, mon fils a une
chambre pour lui tout seul et
des vêtements de marque. Nous,
c’était lits triperposés et polo La
Poste. »
temple historique du stand-up, accompagné de la musique du sais un nouveau spectacle, tout le nit par éclater de rire. Alors, tisée à l’école par un exercice Jamel est resté un grand enfant,
seraient réunis à Paris à jeune rappeur MHD. Jamel veut et monde m’a dit : “Maintenant, faut qu’est-ce qu’on fait ? « On lutte d’évacuation en cas d’attaque avec la même fougue, la même
l’automne pour une soirée à sait mettre l’ambiance. Il savoure que tu balances. Faut y aller.” Le contre les réflexes chelous qu’on a terroriste (mais pas question tchatche, le même côté foutra-
Bercy. Puis l’anniversaire fut ses retrouvailles avec le public, problème, c’est que j’ai peur », ra- tous. » De toute façon, ce n’est d’aller consulter un psy parce que qu’à ses débuts. Son nouveau
imaginé à l’Olympia. Finalement, n’en finit pas de dire le « plaisir », conte-t-il. Il se sort du sujet par pas la France qui l’inquiète le qu’« on n’a pas l’habitude dans la spectacle n’a rien de révolution-
tout a été annulé. Raison offi- le « kif » qu’il a de le retrouver. une pirouette à la manière de La plus – « Je l’aime bien, Macron, famille. Quand ça va pas, on fait naire mais reste fidèle au person-
cielle fournie par la production : « J’te reconnais, toi, t’as vieilli », Fontaine : la belette (les Arabes et pour l’instant » –, mais les Etats- son auto-psy. ») nage attachant de ce gars de
« L’opération s’est révélée trop s’amuse l’humoriste. les Noirs) et la grenouille (les Unis de Trump. « La parole s’est li- Trappes, dont la carrière fulgu-
compliquée à monter, pour des Français), mais il n’y a pas de mo- bérée, dans une espèce de racisme Même fougue, même tchatche rante a donné de l’espoir à plein
questions liées aux agendas des Pirouette rale à la fable. Il tente de la trou- décomplexé, “streetwear” », résu- Et puis sa mère, dont les nouvel- de jeunes de banlieue, et suscité
différents artistes. C’était une Comme à son habitude, c’est de ver en demandant l’aide du pu- me l’humoriste. « Quand il a été les « copines » de la sortie d’école des vocations. p
fausse bonne idée. » lui qu’il parle, parce qu’il sait que blic dans un moment d’interac- élu, ma mère était en panique. huppée où étudie son petit-fils s. bl.
Mais Jamel Debbouze remonte les spectateurs sont là pour pren- tion dont cet improvisateur hors “On va tous mourir”, disait-elle. s’appellent Ségolène et Brigitte.
seul sur scène dans un nou- dre de ses nouvelles. En « big pair a le secret. Mais ça fait vingt ans qu’elle dit « Mes enfants ont changé toute Maintenant ou Jamel, de et avec
veau spectacle titré Maintenant boss » de l’humour, il fait de la La politique ? « 33 % à la dernière ça ! », rappelle-t-il. mon existence », insiste le show- Jamel Debbouze, mis en scène
ou Jamel. Le plus connu des pub pour tout ce qu’il a entre- élection présidentielle, ça m’a fait Non, visiblement, à 42 ans, Ja- man en se lançant dans une com- par Mohamed Hamidi. Du 1er au
stand-upeurs français s’installe pris (le festival Marrakech du chier, c’est beaucoup, si ça se mel préfère évoquer son quoti- paraison entre leur vie et celle 30 décembre à La Cigale, à Paris,
pour tout le mois de décembre à rire, l’émission « Jamel Comedy trouve y en a dans la salle » [des dien de père, parler de ses en- qu’il a eue à Trappes. « Vous vous et en tournée en France.
culture | 19
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Palmade court après l’âme soeur


Le comédien présente son nouveau seul en scène, « Aimez-moi »,
au Théâtre du Rond-Point à Paris

SPECTACLE A presque 50 ans, Pierre Pal-


made a passé une audition pour
Sur scène, dans le décor épuré
d’une ville la nuit, il prend son

L e titre du one-man-show
ressemble à une injonction
infantile : « Aimez-moi. »
Pourtant, ce n’est pas un cri que
pousse Pierre Palmade, mais un
convaincre Jean-Michel Ribes de
lui ouvrir la scène du Théâtre du
Rond-Point, qu’il dirige à Paris.
Une manière pour le comédien
de signifier qu’il n’est pas dans la
temps pour installer les situa-
tions, dialoguer avec des person-
nages imaginaires, embarquer le
spectateur dans des séquences
parfois diablement surréalistes.
constat qu’il dresse, drôle et sin- blague mais dans l’humour de si- Dans ce one-man-show en forme
cère, sur cette quête universelle tuation et qu’il ne s’interdit pas d’introspection, on est ému par
du regard bienveillant de l’autre. une part de poésie et d’émotion. Il l’allégorie autour de l’aigle qui
Le comédien a toujours rêvé que s’installe donc tout le mois de dé- plane sur le spectacle. « Je ne suis
ses spectacles soient intemporels. cembre dans la grande salle Re- plus ton fils, mais tu seras tou-
Dans une époque où l’humour est naud-Barrault pour incarner une jours mon père », glisse-t-il, enfin
envahi par le stand-up, la vanne galerie de personnages qui cou- délesté des tourments liés à son
à tout prix et la provocation pour rent après l’âme sœur, prêts à tou- homosexualité. Pierre Palmade,
tenter de se démarquer parmi le tes les lâchetés et compromis- tel un oisillon tombé d’un nid
trop-plein de comiques, Pierre sions pour être aimés. Souvent d’aigle, s’est perdu, a tâtonné et a
Palmade reste fidèle à lui-même, maladroits ou ridicules, ils susci- fini par prendre son envol, s’as-
refuse la médisance, la méchan- tent le rire et l’empathie. sumer et aimer.
ceté, privilégie le sketch et l’incar- Pas facile de vieillir dans l’hu-
nation de multiples personnages La suite du « Scrabble » mour. Mais la suite qu’il donne à
pour dérouler le thème de la De ces scènes de vie pointe la diffi- son sketch culte Le Scrabble
quête d’amour. culté d’être aimé, de s’accepter tel prouve que ses personnages résis-
Ce fan de Jacqueline Maillan, que l’on est, de ne pas chercher à tent au temps. A l’image du come-
qui a eu Sylvie Joly pour mar- plaire à tout le monde et d’en finir back réussi de Muriel Robin,
raine et Muriel Robin pour com- avec ses peurs. Pierre Palmade a en 2013, Pierre Palmade a eu rai-
plice, pourrait apparaître com- vécu tout cela et ne s’en est pas ca- son de se frotter à nouveau à la
me un dinosaure de la scène hu- ché par le passé, dévoilant aux scène en solo. L’un comme l’autre
moristique. Mais pour son re- médias une homosexualité mal ont acquis la distance nécessaire
tour au seul en scène, après sept assumée (« J’ai la mélancolie de ne pour panser leurs blessures par
années passées à écrire des co- pas avoir été hétéro », résumait-il) le rire et toucher le public grâce à
médies et à fonder une troupe, il et ses excès (drogue et alcool) leur sincérité. p
a su garder l’élégance de l’humo- pour refouler ses émotions. « La s. bl.
riste qui travaille ses textes et la transparence est le rouge à lèvres
connivence avec un public qui de nos pêchés », dit-il aujourd’hui. Aimez-moi, de et avec
lui est resté fidèle. Au centre cul- Apparemment en paix avec lui- Pierre Palmade, mise
turel La Ferme des communes, à même, il s’est inspiré de sa vie en scène de Benjamin Guillard,
Serris (Seine-et-Marne), où il pour aborder la jeunesse qui s’en- du 5 au 31 décembre
présentait, il y a quelques jours, fuit, la peur de la solitude, l’an- à 18 h 30 (relâche les lundis
son nouveau spectacle, ce plai- goisse de la maladie, les petits ar- et le 10 décembre) au Théâtre
sir des retrouvailles entre la rangements au sein du couple et du Rond-Point, 2 bis, avenue
salle et l’artiste était à la fois pal- les absurdités d’un monde où le Franklin-Roosevelt, Paris-8e.
pable et touchant. pire n’est jamais certain. Puis en tournée en France.

cadence élevée des passages, les meilleurs j’ai l’impression de perdre de l’argent »,
font oublier les moins bons – se succèdent balance ainsi Paul Dechavanne.
devant une petite centaine de personnes, Quand Haroun a quitté Toulouse, en 2015, PYRAMIDE présente
qui n’ont eu qu’à payer une consommation un premier spectacle en poche, pour tenter sa
pour assister au spectacle.
Si ces lieux se multiplient et attirent du pu-
chance sur les scènes ouvertes parisiennes, il
voulait « toutes les faire, tester tous les publics. MEILLEUR FILM BRITANNIQUE DE L’ANNÉE
blic, c’est aussi parce qu’ils offrent aux spec- C’était comme un défi pour peaufiner mes tex- FESTIVAL DU FILM D’EDIMBOURG
tateurs, essentiellement des jeunes, l’occa- tes et progresser ». Mais dans ce petit milieu,
sion d’une soirée peu onéreuse et conviviale :
une bière pas trop chère et, suivant l’intensité
la concurrence est rude. Pas si simple pour un
petit nouveau de se frayer un chemin parmi
"UNE SUPERBE CHRONIQUE PAYSANNE"
TÉLÉRAMA
des fous rires, quelques euros glissés dans le ceux qui tournent déjà de scènes ouvertes en
chapeau à la fin de la soirée pour soutenir les plateaux d’artistes. « Le piège, c’est de jouer "UNE PUISSANTE ROMANCE PASSIONNELLE"
artistes. Le montant du chapeau est ensuite toujours le même extrait et d’essayer de vivre PREMIÈRE HHHH
partagé entre chaque humoriste. Ce soir-là, du chapeau », prévient Haroun. La vidéo de

SEULE LA TERRE
Rémi Boyes est l’un d’eux. Il rencontre un joli son passage sur la scène de la “Debjam
succès en racontant sur un air désinvolte son Comedy” a fait un carton sur Internet et lui a
achat d’un vaporisateur à marijuana. Chaque permis d’être repéré et désormais produit.
soir de la semaine, il enchaîne les presta- « Parfois, on tente de nouvelles blagues qui ne
tions. « Depuis trois ans, je m’entraîne, je teste,
je m’améliore », explique-t-il.
s’avèrent pas très drôles, mais qui seront drôles
bientôt » : Haroun résume parfaitement l’es-
GOD’S OWN COUNTRY
prit originel de la scène ouverte, où le petit UN FILM DE
« UNE SORTE D’AVIGNON “OFF” » « bide » fait aussi partie du jeu parce qu’il est
Fary a bien connu ce genre de période « où formateur. Son metteur en scène, Thierno FRANCIS LEE
l’on peut venir de nulle part et avancer », avant Thioune, vient de créer le Laugh Steady Crew,
de rencontrer le succès. Il vient de jouer au une troupe d’une dizaine d’humoristes, pour
Cirque d’hiver les trois dernières dates de la plupart encore inconnus, qui se produisent
son spectacle Fary is the New Black. Quelques chaque mercredi au Delly’s Comedy Club. Le
jours auparavant, ce stand-upeur d’origine public choisit les thèmes, et les artistes plan-
capverdienne, mis en scène par Kader Aoun chent dessus pour la semaine suivante.
et produit par Jean-Marc Dumontet, est venu « L’idée est de constituer une cellule d’écriture
jouer pendant une heure sur la minuscule pour se familiariser au travail d’auteur »,
scène du Paname Art Café. « Je me rode détaille-t-il. Kheiron réfléchit aussi à tenir
pour le Cirque d’hiver, vous avez économisé une scène ouverte au Klub, en prenant des
60 euros », a-t-il conclu à l’attention de la cin- artistes « de même notoriété » animés par
quantaine de spectateurs massés dans la l’envie d’écrire de nouvelles vannes.
cave voûtée de ce « comedy club » de poche. Avec plusieurs centaines d’humoristes qui
« Le Paname, c’est la maison mère du se produisent chaque soir, Paris est devenu
stand-up », dit fièrement Kader Aoun, qui a « une sorte d’Avignon “off” toute l’année »,
ouvert ce lieu en 2009 après avoir mis fin à constate Sabrina Benrehab. Dans ce paysage
son aventure avec Jamel Debbouze. saturé, les plateaux d’artistes, souvent tenus
Chaque soir, de 18 heures à 23 heures, entre par des humoristes, viennent s’ajouter aux
le « Labo du rire ! », ouvert aux jeunes pous- programmations régulières. Pierre-Emma-
ses, et le « Paname Comedy Club », pour les nuel Barré, lui, ne met plus les pieds sur les
plus expérimentés, une petite vingtaine scènes ouvertes « parce qu’on se fait voler des
d’humoristes se succèdent au Paname. « Ici, vannes ». « Un défaut très français, impossi-
c’est une maison des artistes et une fabri- ble aux Etats-Unis », dénonce le comédien,
que de spectacles », résume Kader Aoun, qui connu pour son humour très noir.
revendique une filiation avec la tradi- Dimanche 26 novembre, le « Fieald », la
tion américaine. « Le stand-up oblige quasi- plus ancienne des scènes ouvertes, a tenu sa
ment à répéter en public, car le rire est une ré- 1072e édition. Dès 19 h 30, dans le hall du
plique », insiste ce producteur qui s’attache Théâtre Trévise, une vingtaine de postulants Festival du Film
à ouvrir le lieu à des artistes « issus de tou- lèvent la main pour être retenus. Une di- de St Jean de Luz
tes les minorités » et tente de repérer les zaine le sera, par hasard ou par persévérance. MEILLEUR RÉALISATEUR PRIX DE LA
MEILLEUR ACTEUR MISE EN SCÈNE
« personnalités » émergentes. « On reste les derniers à ne pas sélectionner,
Se balader dans cet univers des scènes c’est vraiment le berceau », précise Sabrina

LE 6 DÉCEMBRE AU CINÉMA
ouvertes permet aussi de découvrir les thè- Benrehab. Dans la salle, un orchestre rythme
mes – nouveaux ou récurrents – dont s’em- la soirée, une équipe de comédiens bénévo-
parent les stand-upeurs. Ils cognent régu- les assure les sketchs de transition. L’am-
lièrement sur BFM-TV, deviennent parfois biance est joyeuse et bienveillante car, pour
végétariens, regrettent leur enfance, se certains postulants à la scène, l’expérience
désespèrent du prix des logements à Paris… sera aussi brève que sans lendemain. p
« Je suis locataire. Quand je sors de chez moi, sandrine blanchard
20 | culture 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

U2 en roi de la pop œcuménique


A L B U M S

J OHAN N SEBAST I AN BAC H


Magnificat BWV 243a. Messe BWV 223. Cantate
« Süsser Trost, mein Jesus kommt » BWV 151.
Hannah Morrison, Angela Hicks et Charlotte
Ashley (sopranos), Eleanor Minney (mezzo),
Reginald Mobley (contre-ténor), Hugo Hymas « Songs of Experience », dernier opus du groupe, est de bonne facture
(ténor), Gianluca Buratto et Jake Muffet (basses),
Monteverdi Choir, The English Baroque Soloists,
John Eliot Gardiner (direction).
Vertige de ferveur, tourbillon votif, le se-
cond Magnificat gravé par John Eliot Gar-
MUSIQUE

T
S É L E C T I O N

diner après une première révélation en 1983 n’a rien perdu de rois ans après Songs of In-
sa fougueuse exaltation. Cette Vierge qui reçoit l’Annonciation nocence, premier volet
n’est pas seulement « humble servante » mais une exaltée dont d’un diptyque aux titres
l’âme tressaille d’une joie incommensurable. Cet élan superbe, inspirés par un recueil
déjà irrépressible il y a trente-quatre ans dans l’habituelle ver- du poète anglais William Blake,
sion en ré majeur, réclame plus encore dans la partition origi- Songs of Innocence and Expe-
nale en mi-bémol majeur choisie ici par le chef d’orchestre rience, U2 publie, le 1er décembre,
(ajout de quatre laudes et changements dans l’instrumenta- Songs of Experience, son quator-
tion) des interprètes hors du commun. Mais le Monteverdi zième album studio. Consacré à
Choir ne chante-t-il pas « au plus haut des cieux » ? Les English l’évocation de leurs souvenirs
Baroque Soloists ayant rejoint depuis longtemps les nuées my- d’adolescence et de leurs « pre-
thiques d’anges musiciens. Gardiner vomit les tièdes : la Messe miers voyages géographiques, spi-
brève en fa majeur BWV 233 et la Cantate de Noël BWV 151 qui rituels et sexuels », le précédent
précèdent le Magnificat témoignent en effet à leur façon de la chapitre avait vu ses intentions
même et rigoureuse vision démiurgique. p marie-aude roux polluées par un coup de marke-
1 CD Soli Deo Gloria. ting – la livraison gratuite de l’al-
bum, le 9 septembre 2014, aux
QUAT U OR LES D I SSON AN C ES 500 millions de clients de iTunes,
Leos Janacek : Quatuor à cordes n° 2, « Lettres la plate-forme numérique d’Apple
intimes ». Franz Schubert : Quatuor à cordes no 14, – transformé en « bad buzz », beau-
« La Jeune Fille et la Mort » coup comparant ce « cadeau » à un
Enregistré en live (il y a deux ans, à l’Opéra spam introduit sans consente-
de Dijon) et commercialisé en livre, le pre- ment dans les ordinateurs et télé-
mier CD du quatuor Les Dissonances en- phones personnels.
tretient les correspondances au plus haut Remis sur pied par deux tour-
niveau. Le rapprochement de Leos Jana- nées (Innocence + Experience
cek (1854-1928) et de Franz Schubert (1797- Tour et le récent Joshua Tree Tour)
1828) est éloquent. L’encre des « Lettres in- ayant battu records d’affluence et
times » (le deuxième quatuor du Tchèque) de rentabilité, les Irlandais ne de-
et le sang de « La Jeune Fille et la Mort » (le quatorzième de l’Autri- vraient pas être trop déstabilisés,
chien) sont de la même veine, passionnelle et intemporelle. Seu- cette fois, par les révélations des
les diffèrent les graphies, nerveuse pour l’un et appliquée pour « Paradise Papers », citant Bono U2, en 2017. ANTON CORBIJN
l’autre. Du violon-stylet de David Grimal au cello-plume de Xa- parmi les impliqués dans des pra-
vier Philips, le quatuor Les Dissonances préserve l’individualité tiques d’optimisation fiscale : le
de ses membres tout en obtenant un trait d’ensemble net pour chanteur a officiellement soutenu
coucher sur le papier avec un même bonheur les visions fantas- ce combat pour la transparence et M. Trump. Ce retour à l’ouvrage a Corbijn n’a-t-il pas immortalisé le fans (un The Little Things That You
magoriques des deux compositeurs. p pierre gervasoni U2 a toujours reconnu prendre armé le disque d’une chanson de fils du chanteur, Elijah Hewson, te- Give Away qui n’aurait pas dépa-
1 CD Les Dissonances/Harmonia Mundi. grand soin de son « business ». combat, American Soul, introduite nant la main de la fille du guita- reillé The Joshua Tree).
Comme le disait Bono : « Ce n’est par le rappeur Kendrick Lamar, en riste de The Edge, Sian Evans ? On peut déplorer des synthéti-
BJ ÖR K pas parce que vous êtes un phi- prêcheur allumé : « Blessed are the Habités de transmission spiri- seurs trop mièvres, des chœurs de
Utopia lanthrope et un militant que vous liars, for the truth can be awkward » tuelle, nombre de ces titres, quali- gospel dégoulinant parfois de
Depuis son disque Vespertine, en 2001, la chanteuse islandaise devez être stupide en affaires. » (« Bénis soient les menteurs car la fiés par Bono de « chansons testa- tous les bons sentiments du rock
Björk s’est éloignée des formes pop à en- vérité peut être gênante ») destiné ments », s’adoucissent naturelle- chrétien (le racoleur Love is Bigger
vies expérimentales interprétées en y Joliesse harmonique au roi des « fake news » et rappe- ment au rythme d’un partage Than Anything in its Way). Force
mettant fantaisie et émotion, qui avaient Rayonnant d’amour de son pro- lant à l’Amérique sa vocation origi- apaisé. Après avoir été produits est de reconnaître que cette dyna-
attiré l’oreille dans les années 1990 (en chain (« love » apparaît dans le ti- nelle de terre d’asile. Mais si par Danger Mouse lors de Songs of mique spirituelle, chère à U2 de-
particulier Debut, 1993 et Post, 1995). La re- tre de trois chansons sur treize), d’autres morceaux (Summer of Innocence, les Dublinois ont puis le début des années 1980 –
cherche formelle (harpe et cordes, que des Songs of Experience optimise le sa- Love, Red Flag Day ou l’anxiogène confié la réalisation de cet album marqué par le cynisme et le déses-
voix ou presque, instruments acoustiques voir-faire mélodique d’une forma- The Blackout) évoquent, entre à une équipe se divisant entre poir post-punk –, donne une agui-
mis en déformations…) a pris le pas sur la tion moins « plus grand groupe de autres, le destin tragique des réfu- spécialistes d’une electro et d’une chante variété de mélodies. Expri-
lisibilité mélodique et l’élan musical rythmique. C’est son droit. rock du monde » que roi de la pop giés, Bono, habitué à porter la pa- pop R’n’B au goût du jour (Ryan mées sur un mode enlevé (Red
Le nôtre étant d’avoir trouvé cela plutôt ennuyeux et relevant œcuménique. Déjà perceptible role caritative auprès des puis- Tedder, Andy Barlow) et vieux Flag Day, le très « fifties » The
surtout de l’exercice de style. C’est à nouveau le cas avec Utopia. dans le précédent opus, cette ten- sants, semble moins préoccupé complices rock (Steve Lillywhite, Showman, plein d’autodérision),
Cette fois pour enrober ses entrelacs vocaux, Björk a découvert dance à abandonner la rage lyri- par la marche du monde que par Jacknife Lee). Une approche cher- tendre (Landlady) ou mélancoli-
les joies d’un accompagnement majoritaire par un ensemble de que au profit de la joliesse harmo- une réflexion intime. chant à flatter de potentiels jeu- que (la tournerie folk de Summer
flûtes. Des striures rythmiques viennent par endroits (Courtship, nique est accentuée dans un dis- Autre épisode de la conception nes auditeurs (la voix « autotu- of Love), elles donnent la meilleure
Sue Me). On perçoit des effets de chœurs, un violoncelle, des que misant tout sur la séduction de Songs of Experience : l’accident née » de Love Is All We Have Left, la collection de chansons du groupe
chants d’oiseaux. Le tout est assez monotone, sans chansons vocale et l’art du refrain. de vélo dont a été victime Bono, ligne de basse sautillante de Get depuis All That You Can’t Leave
saillantes en dehors de Blissing Me, emmenée par une harpe, ou Prévue fin 2016, la sortie a été re- fin 2014 à New York, qui l’aurait Out of Your Own Way échantillon- Behind (2000). p
le début de Loss. p sylvain siclier tardée par la volonté de Bono de aiguillé vers une écriture plus in- née d’un titre du groupe Haim, le stéphane davet
1 CD One Little Indian. retravailler certains de ses textes, trospective et des chansons à remix existant du tubesque
Lire aussi sur Lemonde.fr « The Essentials » de Scott Bradlee’s en réaction à la vague conserva- destination de ses proches. Sur la You’re the Best Thing About Me par Songs of Experience, 1CD
postmodern jukebox ; « Dounia Tabolo » de Boubacar Traoré. trice – Brexit et élection de pochette, le photographe Anton le DJ norvégien Kygo) et les vieux (Island/Universal)

Bertrand Cantat, l’impossibilité du spleen


L’ancien chanteur de Noir Désir publie « Amor Fati », son premier album solo

MUSIQUE pourtant été rompu la veille de sa


sortie par Le Point, non pour en ré-
effectuer son retour au disque
en 2013, puis à la scène. Il aurait été
Pour le reste, Cantat ne surprend
guère en trimbalant son spleen

P our beaucoup, évoquer la


seule existence de cet al-
bum relève de l’indécence.
Et la taire serait interprété comme
de la lâcheté… Bertrand Cantat,
véler le contenu, mais pour rouvrir
le dossier judiciaire. Sous couvert
de l’anonymat, un des membres
de Noir Désir confie que le groupe
aurait menti lors du procès, en
bien avisé de conserver cette iden-
tité plus discrète, d’autant
qu’Amor Fati est dans la conti-
nuité d’Horizons, de Détroit, et
même de Noir Désir : une chanson
sur des lignes de guitares mélan-
coliques rappelant qu’il est enfant
de la new wave ou, pis, sur des
espagnolades, au risque de verser
dans la variété lacrymale (Anthra-
ancien chanteur du groupe Noir passant sous silence de précédents rock à prétention poétique – les citéor). Sinon avec le single L’Angle-
Désir, condamné à huit ans de actes violents du chanteur. Et ce, à premiers mots en sont : « Pour des terre, exercice raté de britpop
réclusion (quatre passés derrière la demande de Krisztina Rady, cœurs arrachés sur des lances san- (vingt ans après la bataille), lesté
les barreaux) pour le meurtre l’épouse de Cantat – qui s’est suici- guines/Et des fleurs déhanchées de paroles indigentes pour com-
en 2003 de sa compagne Marie dée en 2010. Des affirmations dé- aux nerfs de guillotines » –, sous in- menter le Brexit et le mauvais sort
Trintignant à Vilnius, publie ven- menties par les membres du fluence rimbaldo-lautréamon- fait aux migrants. Ou avec la scan-
dredi 1er décembre son premier al- groupe, vendredi 1er décembre, tienne (« Ô les carambolages, ô les sion hip-hop d’Amor Fati (la chan-
bum solo, Amor Fati. Un titre em- selon un communiqué transmis calendriers/Et les flèches volages, ô son), un flow inauguré dès 1996
prunté à Nietzsche pour indiquer à l’AFP par l’avocat de Bertrand les scaphandriers »). avec Noir Désir dans L’Homme
que l’indésirable du rock français Cantat, qui a annoncé une pro- Sont en effet prolongées les pressé, dont Chuis con offre ici une
entend accepter son destin. Qui chaine plainte de son client pour expériences atmosphériques de mauvaise copie punk-rock. Ce
est donc, selon lui, de continuer à « diffamation ou injure ». Noir Désir sur son ultime album, tube pourfendait déjà le capita-
exercer son activité de musicien. Des visages des figures, en date du lisme mondialisé, principale ob-
Comme ce peut être le cas pour Expériences atmosphériques 11 septembre 2001. Ce qui donne, session d’Amor Fati, que ce soit
les superstars internationales, le C’est dans ce contexte à vif qu’il dans le meilleur des cas, Amie nuit, dans Aujourd’hui, appel à tous les
disque n’a pas été proposé à la faudrait en venir à la musique. tentative d’allier un récitatif à la indignés du monde à ne pas bais-
presse avant sa commercialisa- Tenter l’exercice – impossible – Léo Ferré aux synthés glaciaux et ser les bras, ou dans Silicon Valley,
tion par Barclay, filiale de la major d’écouter ces onze chansons dépressifs du David Bowie de la afin de s’en prendre aux GAFA. Un
Universal. Sa « promotion » s’est li- comme si elles émanaient d’un période berlinoise (l’enregistre- effort de mise à jour ruiné par des
mitée à un support, Les Inrockupti- chanteur ordinaire. L’album a été ment de l’album a été dispersé en- références de cinquantenaire,
bles, qui ont provoqué à la mi-oc- réalisé avec le bassiste Pascal tre un studio de la capitale alle- quand Cantat évoque le pacte de
tobre un flot d’indignation en affi- Humbert et Bruno Green (respon- mande, le Chili, le Lot et les Lan- Varsovie ou… Sue Ellen. p
chant le chanteur en couverture sable des programmations et des des). Un ostinato de piano et la bruno lesprit
sous le titre « Cantat en son nom ». claviers), tous deux complices de trompette d’Erik Truffaz (sur trois
L’embargo autour d’Amor Fati a Détroit, projet qui avait vu Cantat titres) complètent l’habillage. 1 CD Barclay/Universal
culture | 21
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Les films à petit budget crient misère

G A L E R I E
Une pétition de cinéastes contre la limite à 50 % du financement public des œuvres

CINÉMA

C’
est un petit amen- GALER I E MI T T ER RAN D
dement dans le pro- Edi Hila
jet de loi de finances C’était l’une des sensa-
2018, en discussion tions fortes de la dernière
au Parlement, mais qui suscite un Documenta d’Athènes et
grand débat au sein du cinéma de Kassel, au printemps
d’auteur français. Son objectif : dernier. Edi Hila pratique
permettre aux œuvres dites fragi- une peinture froide, aux
les (premiers films, documentai- accents de glace, qui évo-
res de création, etc.) d’être finan- que les paysages urbains
cées sur des fonds publics à hau- « Jeune de son Albanie natale. Dé-
teur de 70 %. Pour lui donner le Femme » ployé dans les sous-sols de
plus large écho, des cinéastes, do- (2017) béton du conservatoire de
cumentaristes, comédiens de re- de Léonor musique d’Athènes pour la
nom se sont associés à la généra- Serraille avec Documenta, cet univers
tion émergente dans une pétition Laetitia frappait par sa poésie bru-
titrée « Faisons le pari de la jeune Dosch a reçu taliste. L’exposition que lui
création cinématographique ! ». la Caméra consacre la galerie Mit-
Cette lettre est signée par Agnès d’or terrand, à Paris, achève de
Jaoui, Jacques Audiard, Claire De- au Festival convaincre du talent du
nis, Catherine Corsini, Bertrand de Cannes septuagénaire, qui a tou-
Bonello, Pascale Ferran, Cédric en mai. jours refusé de quitter les
Klapisch, etc., aux côtés des « jeu- BLUEMONDAY faubourgs de Tirana. Ce
nes pousses » Alice Diop, Yann PRODUCTIONS sont eux qu’il représente,
Gonzalez, Marie Amachoukeli, dans des toiles dominées
Guillaume Brac, Emilie Brisa- par toutes les nuances du
voine, Anna Roussillon, Emma- gris ou de fascinants lavis
nuel Gras… Sans oublier les pro- de bleu qui plongent son
ducteurs dont le métier est de monde dans une nuit
trouver de l’argent : Marie Mas- américaine. Infiniment
monteil, Pascal Caucheteux, deuxièmes films, et pour ceux tes, figuration inexistante, temps d’euros pour une vingtaine de mates, sourdes, ses images
Sylvie Pialat, Bertrand Gore, Cécile dont le budget est inférieur à
Déjà peu dotés, de tournage de plus en plus longs-métrages concernés par invitent à une dérive entre
Vacheret, etc. La pétition est sou- 1,25 million d’euros. Ce dispositif ces films n’ont contraints, scénarios élagués… ». an). Ils lancent un appel à la minis- grands ensembles, mar-
tenue par des syndicats de pro- est issu d’une règle européenne De l’avis général, la chaîne Ca- tre de la culture, Françoise Nys- chés de peu et lieux de
ducteurs (SPI, API), de distribu- de 2013, mais chaque Etat mem-
pas droit à des nal+, partenaire historique du ci- sen, mais aussi à la présidente du pouvoir, comme cette
teurs (DIRE, SDI), par la Société des bre peut l’adapter. aides publiques néma, a diversifié ses choix. Cer- Centre national du cinéma et de étrange pyramide qui
réalisateurs de films, la SACD, etc. tes, un tiers des films produits l’image animée (CNC), Frédérique s’impose sur le boulevard
Tous font ce constat paradoxal : Absurdité du système
qui sont par Canal+ sont des premiers Bredin. Ces dernières années, cer- des Martyrs-de-la-Nation,
le jeune cinéma français se voit On considère qu’un film doit en revanche films : ainsi, en 2017, la chaîne tains signataires ont mené un la plus politique des artè-
régulièrement récompensé dans « rencontrer » son public et atti- cryptée a financé 108 films fran- long travail de concertation avec res de la capitale albanaise.
les plus grands festivals. Ces qua- rer des financements privés,
accordées à des çais dont 32 premiers films. Si le directeur du cinéma du CNC, Mais Edi Hila brouille les
tre dernières années, à Cannes, la comme ceux des chaînes de télé- grosses quelques-uns d’entre eux sont Xavier Lardoux. « En juin 2017, références au réel, intro-
Caméra d’or, qui récompense le vision, chacune pariant sur l’au- des films d’auteur, comme Petit nous étions parvenus à un projet duisant des souvenirs de
meilleur premier film, a été attri- dience auprès des téléspecta-
productions Paysan, d’Hubert Charuel, ou d’accord autorisant le fameux seuil Versailles dans certaines
buée à trois productions françai- teurs… Ce soutien des chaînes Ava, de Léa Mysius, sélectionnés de 70 % pour ces films fragiles. de ses toiles. Rectitude des
ses : Party Girl, de Marie Ama- fait de plus en plus défaut, no- à la Semaine de la critique à Can- Mais la décision a été écartée en plans, grandiloquence du
choukeli, Samuel Theis et Claire tent les signataires de la pétition. films à renoncer à certaines aides, nes en 2017, d’autres sont des haut lieu… », expliquent Bertrand pouvoir, qu’il soit dictato-
Burger en 2014, Divines, de « Année après année, les finan- notamment au crédit d’impôt », purs divertissements, tels Epou- Gore, producteur de Jeune femme, rial ou monarchique, l’en-
Houda Benyamina en 2016, et cements privés, principalement déplorent-ils. se-moi mon pote, de Tarek Bou- et Catherine Corsini. semble construit une
Jeune femme, de Léonor Serraille issus des chaînes de télévision, Catherine Corsini, réalisatrice dali, ou des films à budget im- L’amendement présenté le troublante parabole de
en 2017. Pourtant, ces films se se sont raréfiés, se portant de La Belle Saison (2015), parle portant comme Le Chant du loup, 17 novembre par la députée Bri- toutes les machines d’Etat,
font dans des conditions de plus d’abord sur les auteurs déjà re- d’une « double peine » : déjà peu d’Antonin Baudry, avec Omar Sy, gitte Kuster (Les Républicains), et de la façon dont elles
en plus difficiles et se trouvent connus, les valeurs les plus sû- dotés, ces films n’ont pas droit à Reda Kateb et Mathieu Kassovitz, lors du débat sur le projet de loi de imposent leur imaginaire
« grandement fragilisés, jusqu’au res, les genres les plus porteurs. des aides publiques qui sont en qui sortira bientôt en salle. finances, a été balayé après avoir aux villes. p
seuil de la précarité pour cer- (…) L’absence d’une chaîne de télé- revanche accordées à des grosses reçu un « avis défavorable » du emmanuelle lequeux
tains », s’inquiètent les signatai- vision en préfinancement – ou la productions – lesquelles trouvent Un coût « marginal » ministre de l’action et des comp- « Tirana-Versailles », Gale-
res de la pétition. faiblesse des montants propo- sans peine des fonds privés. Les auteurs de la pétition le répè- tes publics Gérald Darmanin. Les rie Mitterrand, 79, rue du
Ils pointent du doigt la régle- sés – génère presque automa- Quant au plafonnement des aides tent : il faut « autoriser un maxi- cinéastes cherchent à présent un Temple, Paris 3e. Du mardi
mentation française, qui limite tiquement une majorité de fi- publiques, il « affecte violemment mum de 70 % d’aides publiques sénateur qui voudrait bien re- au samedi de 11 heures à
à 50 % le seuil d’aide publique à nancements publics, plafonnés à la fabrication, l’imaginaire, l’am- dans le budget de ces films ». Le prendre le flambeau… p 19 heures. Tél. : 01-43-26-
la production – sauf dérogation 60 % pour les films à petit budget. bition artistique et visuelle des coût de la mesure serait « margi- clarisse fabre 12-05. Jusqu’au 23 janvier.
à 60 % pour les premiers et L’absurdité du système pousse ces projets : équipes techniques rédui- nal », disent-ils (de 2 à 3 millions et miranda morgand Galeriemitterrand.com

S ÉR I E
L I V R E

Betsy Jolas, puzzle


pour un autoportrait Une troisième saison
D’une lecture plus aisée (pertinence de pour « Stranger Things »
la forme, qualité de l’édition) que le pré- sur Netflix
cédent volume (Molto espressivo, publié La plate-forme de diffusion
bathysphere présente
en 1999 par L’Harmattan), ce nouvel vidéo en ligne Netflix a an-
assortiment des écrits de Betsy Jolas est, noncé, vendredi 1er décembre
nous dit-on, « le fait d’un compositeur ». dans un tweet, une troisième
Et c’est vrai. Son titre, De l’aube à minuit, saison de sa série Stranger
effectue un double clin d’œil (la dualité Things. « La saison 3 va se
est une constante biographique autant faire, c’est officiel », a indiqué
que technique dans le parcours de la musicienne franco- Netflix. Selon l’institut Niel-
américaine née en 1926). D’une part, à la production de Claude sen, qui publie depuis peu
Debussy (De l’aube à midi sur la mer, premier mouvement des mesures d’audience des
de La Mer) et d’autre part, à la sienne (Points d’aube, 1968, pour programmes Neftlix, quelque
alto et treize instruments à vent). Il en résulte une sorte de 15,8 millions d’abonnés au
puzzle dont chaque écrit est une pièce de nature à faire appa- service à la demande ont vi-
raître l’ensemble comme un autoportrait. Peu de compositeurs sionné le premier épisode de
savent être à la fois profonds et accessibles dans un texte la deuxième saison durant
comme y parvient Betsy Jolas. Il fallait voter sériel même si… les trois premiers jours après “UNE SPLENDEUR.”
(1965), Un choc très doux (sur Anton Webern, paru dans la mise en ligne, le 27 octobre. LE MONDE
Le Monde, en 1983), Milhaud, Messiaen ; Maître et Maître (1996), Des chiffres que ne confirme
tels sont, entre autres, les moments forts des Ecrits rassemblés
dans une première partie avant une série d’Entretiens, dont
pas Netflix. – (AFP).
“UNE PUDEUR
le plus passionnant est celui (publié en 2013 dans la Nouvelle MUSI QU E MAGNIFIQUE.”
Revue d’Esthétique) portant sur l’opéra Schliemann. Des révéla- Neil Young ouvre TÉLÉRAMA
tions sur les conditions désastreuses dans lesquelles l’ouvrage ses archives
a été monté (à Lyon, en 1995), des réflexions sur la prosodie Le musicien canadien Neil “TRAGIQUE
française et quantité d’extrapolations dont Betsy Jolas, extra-
ordinaire conteuse, a le secret. De Mozart revisité en pleine
Young, 72 ans, a mis en ligne,
vendredi 1er décembre sur le
ET HALETANT.”
SOCIETY
forêt amazonienne jusqu’à Leonard Bernstein rencontré sur site neilyoungarchives.com,

“UNE CLAQUE,
une route en faisant du stop. Des hommages (par exemple à tous ses albums, qui peuvent
Nadia Boulanger), des notices d’œuvre, des éléments de corres- être écoutés en streaming,
pondance (le premier fax envoyé par Henri Dutilleux, seul accompagnés des paroles, de UNE CARESSE.”
document, hélas, non daté), des annexes et une chronologie vidéos ou d’informations sur LIBÉRATION
complètent ce bel ensemble. « Je sais que c’est bien quand je ses tournées. Les archives
m’y reconnais », y confie Betsy Jolas à propos de sa musique. Il remontent jusqu’en 1963,
est alors tentant de la paraphraser pour attester que son livre avec le single The Sultan et se
est bien parce qu’on la reconnaît. p pierre gervasoni terminent par le nouvel al-
De l’aube à minuit. Betsy Jolas. Ecrits et entretiens réunis bum The Visitor, publié ven-
et édités par Alban Ramaut. 226 p. Editions Hermann, 30 €. dredi. – (AFP).
22 | télévisions DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017
0123

Chris Lilley, transformiste de génie VOTRE


SOIRÉE
Dans « Angry Boys », la mal-pensance et le mauvais goût affichés sont transfigurés par un sens comique consommé TÉLÉ

OCS GO que de Chris Lilley, a été l’objet de DIMANCHE 3 DÉCEMBRE


À LA DEMANDE Chris Lilley critiques et de polémiques assez
SÉRIE dans « Angry vives en son pays. TF1
Boys ». OCS Larry David, qui joue sur le 21.00 Cinquante nuances de Grey

D
ans Ja’mie : Private même registre aux Etats-Unis, Drame de Sam Taylor-Johnson
School Girl (2013), série dans sa série Curb your Enthu- (EU, 2015, 140 min).
créée et interprétée siasm, a connu de semblables dé-
par Chris Lilley, diffu- boires. Mais le propos, parfois « li- France 2
sée pendant l’été 2014 par OCS mite », de Lilley, comme celui de 20.55 Un moment d’égarement
puis, l’année suivante, par Canal+ David, trouvera grâce aux yeux Comédie dramatique de Jean-
Séries, l’humoriste australien – des sourcilleux par les situations François Richet (Fr., 2015, 105 min).
alors à la trentaine bien entamée et les échanges hilarants – aux se-
– tenait le rôle d’une collégienne cond et même troisième degrés – France 3
délicieusement vaniteuse et in- sur lesquels se fonde le comique. 20.55 Les Enquêtes de Vera
supportable. Chris Lilley a un autre talent, Série. (GB, 2013, 2 x 90 min).
Le voici en vedette dans Angry rare chez les transformistes : celui
Boys, tournée deux ans plus tôt d’être capable d’incarner de ma- Canal+
sur le mode d’un « mockumen- nière crédible différents sexes, 21.00 Football
tary », une fausse émission de té- âges et physiques sans pour autant Montpellier-Marseille. 16e journée. L1.
lé-réalité avec ses caméras à se grimer et se travestir à outrance.
l’épaule, ses entretiens de type Tout est dans l’attitude, la ges- France 5
« confessionnal ». tuelle, la voix et le vocabulaire. 20.55 Quand la nostalgie
Le tout à la manière de ce que Toute la « japanité » de la mère fait recette
fait, depuis des années – et bien abusive tient dans l’accent, pas Documentaire (Fr., 2017, 50 min).
avant « Loft Story » (2001), le pro- dans un quelconque bridage
gramme « trash » par lequel en Quand il ne paraît pas sous les « caucasiens » prennent désor- ques qui se paient allègrement la oculaire. Quand Lilley joue les Arte
France le désastre arriva –, l’émis- traits d’un surfeur californien qua- mais le risque d’incarner publi- tête du rap le plus basique et jumeaux adolescents ou leur 20.55 Sleepy Hollow, la légende
sion « The Real World », de la dragénaire rangé des planches, quement : en « black face », ainsi commercial. Et dépasse une fois grand-mère, on jurerait que le co- du cavalier sans tête
chaîne américaine MTV, avec ses Lilley incarne une mère abusive ja- qu’on le disait des Blancs carica- encore les bornes en allant là où médien a véritablement leur âge. Film fantastique de Tim Burton
plongées en immersion dans le ponaise qui contraint son jeune turant des Noirs sur scène, du il vaudrait mieux ne pas enfrein- On pourra (re) voir aussi, sur (EU, 1999, 100 min).
quotidien de colocataires. fils skateur vedette à continuer de XIXe siècle jusqu’au milieu du dre les règles de la bienséance et OCS Go, Ja’mie : Private School
Dans Angry Boys, Chris Lilley clamer qu’il est gay (ce qu’il n’est siècle suivant, il prend les traits de la bien-pensance. Girl ainsi que Jonah from Tonga M6
joue les rôles de jumeaux de pas) pour promouvoir la ligne de caricaturaux de S. mouse, un (2014). Mais Angry Boys s’im- 21.00 Capital
17 ans – l’un étant sourd et légère- produits dérivés – d’un mauvais jeune rappeur afro-américain Une insolente liberté de ton pose en premier. p
ment handicapé mental –, mais goût qu’on laissera au spectateur sur le déclin. Les minorités ethniques, les han- renaud machart
aussi celui de leur grand-mère, le plaisir de découvrir –, qui lui rap- Comme il est également musi- dicapés, les enfants obèses, entre LUN D I 4 D É CE M B R E
surveillante d’une prison pour porte de solides revenus. cien et chanteur, Lilley se permet autres, ne sont pas épargnés. De Angry Boys, série créée par
jeunes délinquants aux métho- Lilley ose aussi faire ce que même de créer et d’interpréter sorte que cette insolente liberté Chris Lilley. Avec Chris Lilley TF1
des politiquement peu correctes. peu de comédiens et humoristes des clips et des chansons parodi- de ton, qui est la marque de fabri- (Australie, 2011, 12 × 28 min). 21.00 La Vengeance aux yeux
clairs
Série. (Fr., saison 2, ép. 5 et 6/6).

France 2

Les complexités de la Résistance 20.55 No Offence


Série. (GB, 2017, S2, ép. 1 à 4/7).

Florent Leone et Christophe Weber tracent le portrait d’une extrême droite française engagée contre l’Allemagne nazie France 3
20.55 Imitation Game
Biographie de Morten Tyldum
(GB-EU, 2014, 110 min).
FRANCE 5 d’extrême droite ont choisi de ré- française de Charles Maurras aux sous le nom de Colonel Rémy. Henri d’Astier de La Vigerie, pren-
DIMANCHE 3 – 22 H 40 sister. D’où le paradoxe de retrou- Croix de feu du colonel de La Roc- Après la défaite de 1940, l’extrême dront part aux combats de la Ré- Canal+
DOCUMENTAIRE ver plus tard, côte à côte dans cer- que, en passant par la Cagoule, or- droite française est divisée : cer- sistance. Lorsque la zone Sud est 21.05 Paris, etc.
tains maquis, des communistes ganisation secrète et violente, les tains, peu nombreux, rejoignent occupée, les maquis voient arriver Série. (Fr., 2017, S1, ép. 4, 5 et 6/12).

L’ Histoire est souvent plus


complexe que ce qu’en re-
tient la mémoire collec-
tive. Après l’humiliation de la dé-
faite en 1940, la Résistance fran-
et des vichystes, voire des juifs et
des antisémites notoires. Bien
construit, ce documentaire en
deux volets – le second, Quand la
gauche collaborait, sera diffusé di-
militants ont des profils diffé-
rents, mais se rassemblent autour
de l’antiparlementarisme, de la
haine du communisme, de l’anti-
sémitisme, de la xénophobie.
Londres, comme Gilbert Renault
ou Maurice Duclos, membre de la
Cagoule. D’autres font confiance à
Pétain pour résister à l’occupant,
mais lorsque le vieux maréchal
des cadres nationalistes qui for-
meront des communistes et des
républicains espagnols. Comme le
résume un témoin : « Versaillais et
communards se sont réconciliés
France 5
20.55 48 heures
Docu-fiction (Fr., 2017, 105 min).

çaise n’a pas été menée que par manche 10, sur France 5 – souligne Le 6 février 1934, dans la foule serre la main d’Hitler à Montoire dans la Résistance. » p Arte
des hommes et des femmes dont le rôle parfois majeur de figures de des émeutiers d’extrême droite (Loir-et-Cher), le 24 octobre 1940, alain constant 20.50 Portrait de femme
le cœur portait à gauche. Refu- la droite extrême. qui manifestent à Paris (quatorze c’en est trop pour beaucoup. Drame de Jane Campion
sant de se soumettre à l’Allema- L’historien Olivier Wieviorka morts, plus de soixante blessés), Au fil du temps, d’autres person- Quand l’extrême droite résistait, (GB-EU, 1996, 140 min).
gne, des militants monarchistes, rappelle le poids des mouvements on trouve, par exemple, le monar- nalités marquées à droite comme 1939-1945, de Florent Leone
des membres de l’Action fran- d’extrême droite entre les deux chiste Gilbert Renault, qui devien- l’ancien Croix-de-Feu Alfred et Christophe Weber M6
çaise, des cadres de divers partis guerres mondiales. De l’Action dra une figure de la Résistance Tourny, Pierre de Bénouville ou (Fr., 2017, 55 min). 21.00 Mariés au premier regard

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. Cordes sensibles. II. Porcelaine qui Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 17 - 282
PAR PHILIPPE DUPUIS
servait de monnaie en Afrique. Puits
de science. III. En apparence. Préparée
N°17-282 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
en cuisine pour être plus goûteuse.
Abonnements par téléphone : de France 3289
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 IV. Met au point techniquement. (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
Personnel. Drape la belle Indienne. (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
I abojournalpapier@lemonde.fr.
V. Met le feu aux organes. Crée la Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
confusion. Inspire le poète. VI. Fai- Courrier des lecteurs
II
seuse de rois. Belles ins pour les blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
Par courrier électronique :
III homards. VII. Tourne souvent à la courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
caricature. Droit pour tracer. Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV VIII. Apportemt la ièvre jaune et la Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
dingue. Le thulium. Gardien des trou- Finances : http://finance.lemonde.fr ;
Emploi : www.talents.fr/
V peaux. IX. Grimpent dans les forêts Immobilier : http://immo.lemonde.fr
tropicales. Support sur le côté du bas- Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI
sin. X. Maintient l’ouverture en force. Collection : Le Monde sur CD-ROM :
CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII VERTICALEMENT Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
1. Travail de la terre à belles dents. La reproduction de tout article est interdite
VIII 2. Délicate et légère distribution de sans l’accord de l’administration. Commission
https ://about.me/yangeorget paritaire des publications et agences de presse
coups. 3. N’a pas le temps de faire son n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX
lit. Mettre en pelote. 4. Passe à gauche
en partant. Dégagé par le haut. 5. La
X
gauche à la campagne. Divins guer-
riers du Nord. 6. Partent en éclats. Sur Présidente :
la portée. 7. Restait au chevet du ma- “MA RENCONTRE Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 17 - 281
lade. 8. Acide ribonucléique. Déplacé AVEC CAMUS A 80, bd Auguste-Blanqui,
ÉTÉ LA GRANDE 75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Fracassantes. II. Laminoir. Axa. III. Edenté. Murer.
en remontant. 9. Déploient leurs AVENTURE Tél : 01-57-28-39-00
En vente chez
leurs jaunes dans les champs. Prépo- DE MA VIE. votre marchand
Fax : 01-57-28-39-26
IV. Mi. Gruter. Mr. V. Mouleras. Api. VI. Agios. Tite. VII. Ru. Toron. EN FAIT JE N’AI de journaux
sition. Patron dans la Manche. JAMAIS VRAIMENT
L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
VIII. Dissertèrent. IX. Edo. Siège. Ee. X. Sénatoriales. 93290 Tremblay-en-France
10. Bien éloignés du réel. Parasol CESSÉ DE LUI ÊTRE Toulouse (Occitane Imprimerie)
méditerranéen. 11. Mises en fuite. FIDÈLE.” Montpellier (« Midi Libre »)
VERTICALEMENT 1. Flemmardes. 2. Radioguidé. 3. Ame. Ui. Son. 4. Cin- JEAN DANIEL

glons. 5. Antres. Est. 6. Sœur. Trio. 7. Si. Tapoter. 8. Armes. Régi. 9. Ur. Dieu solaire. Chez lui, c’est madame Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
qui pique. 12. Disciple de Zénon bien durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
Toréa. 10. Tar. Aine. 11. Exempt. Née. 12. Sarriettes.
courageuse. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017
styles | 23
le bal de l’opale
Avec ses supposés pouvoirs diaboliques, la pierre
a longtemps eu mauvaise réputation.
Aujourd’hui, ses jeux de couleurs changeant
au gré de la lumière suscitent un regain d’intérêt
Les opales
australiennes,
dont des gisements
ont été découverts
à la fin XIXe siècle,
sont les plus
célèbres au monde.
ALESKRAMER/GETTY IMAGES

chez Dior Joaillerie. Venus pré-


senter leurs opales à Tucson, en
Arizona, ils ont eu du mal à expli-
quer aux douaniers américains la
différence entre le poids des pier-
res à l’arrivée et au retour. Cel-
les-ci avaient tout simplement
perdu beaucoup d’eau dans ce cli-
mat désertique. »

Attention fragile
Reste que les sources d’opales
augmentent et que le développe-
ment industriel et scientifique
fait reculer les superstitions qui
plombent sa réputation. Le pré-
cieux minéral accompagne l’es-
sor de la joaillerie moderne et
toutes les grandes maisons de la
place Vendôme, épicentre de la
joaillerie française, se penchent
sur ses iridescences. Victoire de
Castellane, la directrice artistique
de Dior Joaillerie, déclare sa pas-
sion pour l’opale à travers des col-
lections multicolores et extrava-
gantes, suscitant un regain d’in-
térêt pour cette pierre. Bouche-
ron, Cartier, Van Cleef & Arpels,
mais aussi les créateurs les plus
JOAILLERIE structure moléculaire. La com-
mune ne dispose que d’une
n’ont pas toujours été bien reçus
par l’Histoire. Tout avait pour-
originaux lui donnent la vedette.
Malgré tout, elle est à manipu-

P
alpitations multicolo- seule nuance – on parle alors de tant bien commencé. Dans l’An- ler avec précaution. « C’est une
res de boules disco, « couleur dans la masse ». Dans tiquité, les Grecs lui attribuent le pierre capricieuse, que l’on re-
veinures luminescen- sa forme pure, l’opale n’a pas de pouvoir de donner le don d’un garde un peu avec crainte car on
tes d’étoiles inaccessi- couleur et obtient ses nuances visionnaire. Les Romains la con- ne connaît pas toujours ses réac-
bles, marbrures reptiliennes grâce aux impuretés qui se sont sidèrent comme un symbole de tions quand on la sertit », aver-
d’où s’échappent d’inquiétants invitées dans sa composition : majesté et de pouvoir. Une lé- tit-on chez Dior Joaillerie. Après
éclats… Les opales fascinent par l’oxyde de fer donne ainsi des gende raconte même que, au quelques expériences de casse, la
leur beauté changeante et mysté- nuances aux tons orangés, le cui- Bracelet en or blanc, opale premier siècle avant Jésus- maison a pris ses précautions.
rieuse. Elles sont une des produc- vre produit du bleu et le nickel d’Australie (189,34 carats), Christ, Nonius, un sénateur ro- « Le plus souvent, on s’arrange
tions les plus singulières de la du vert. La joaillerie ne boude saphirs, émeraudes main, aurait préféré s’exiler plu- pour la fixer par en dessous, dans
nature, dont l’histoire se mesure, pas ces minéraux mais préfère le et diamants, de Cartier. tôt que de céder sa bague en une petite structure, comme cela
comme toujours en gemmolo- plus souvent les nobles, aux- CARTIER opale à Marc Antoine. le marteau du sertisseur ne vient
gie, en millions d’années. quelles la nature a accordé un Les choses se gâtent avec le pas trop frapper autour de la
« L’opale est un minéral, elle se don supplémentaire : celui de Moyen Age et ses funestes su- pierre. Il nous est même arrivé de
caractérise donc par une compo- produire des jeux de couleurs perstitions religieuses. Robert le sertir des opales dans de l’argent
sition chimique et un système changeants qui rendent la pierre Diable, le père de Guillaume le ou de l’or 24 carats, car ces métaux
cristallin, explique Eloïse Gaillou, presque vivante. Conquérant, affirmait que sont plus mous. »
conservatrice adjointe au Musée l’opale lui conférait des pouvoirs Mais l’opale reste fragile. Il
de minéralogie, à Paris. Chaque La maudite diaboliques. Les joailliers ita- existe des remèdes de grand-
minéral se forme dans des condi- De l’impressionnant « Trésor » liens l’appréciaient particulière- mère pour éviter qu’elle ne se
tions géologiques différentes. de Cartier de près de 190 carats ment, mais en pleine épidémie dessèche : un coton humide dans
L’opale, elle, se forme toujours à la lové sur un bracelet dont les sa- de peste ses changements de sa boîte, la plonger dans l’eau…
surface, au niveau de la croûte, phirs violets, les émeraudes et couleur au contact de la peau des Eloïse Gaillou conseille plutôt
que ce soit sur les continents ou les diamants répondent aux malades ont accentué sa mau- d’éviter simplement de la chan-
au fond des océans. Elle se forme éclats bleu-vert-violet chan- vaise réputation. La science ger souvent et brutalement d’en-
par circulation d’eau de pluie geants de l’opale dodue au brace- n’ayant pas alors les moyens vironnement. Les marchands
dans des roches siliceuses : là où let spatial Opal Fruit de l’Anglaise d’expliquer ce phénomène, elle australiens font eux aussi atten-
elle trouve de la place, elle reste, Solange Azagury-Partridge, où la fut décrétée maudite et symbole tion : une fois la pierre « minée »,
l’eau va éventuellement s’évapo- pierre aux mille nuances semble de mort. En plus d’être mal vue, ils la conservent pendant deux à
rer et de l’opale se former. » palpiter sur les saphirs de cou- elle était rare : les opales vien- quatre ans pour être sûrs qu’elle
Il en existe deux types : celle leur sertis dans l’or noir qui l’en- nent alors principalement de ne blanchisse ou ne casse pas.
dite « commune » et sa cousine tourent, cette gemme trône dans Hongrie, avec une forte propen- Les raisons de son blanchisse-
noble. Tout est une question un monde à part. L’opale s’épa- Bague en or blanc, sion à mal vieillir et à se dessé- ment et de sa fragilité restent
d’alignements de « billes » et de nouit aussi dans un registre plus diamants et opale noire cher. Leur beauté étrange les d’ailleurs des mystères. « Plu-
modeste : la créatrice américaine (2,39 carats), collection sauve tout de même du bannis- sieurs thèses sont en cours sur ce
Pamela Love en a fait, par exem- « Dior et d’opales ». sement. « On trouve des opales sujet, le phénomène n’est pas bien
ple, des mini-satellites pour ses DIOR JOAILLERIE dans les collections royales, en compris ; il y a en effet des problè-
SES NUANCES VIENNENT boucles d’oreilles Gravitation.
« Ces jeux de couleurs sont pro-
France et en Angleterre », souli-
gne-t-on chez Dior Joaillerie.
mes de perte d’eau, mais cela ne se
reflète pas vraiment dans la con-
DES IMPURETÉS voqués par la diffraction de la lu- A la fin du XIXe siècle, la décou- centration mesurée dans une
mière, poursuit Eloïse Gaillou, verte des mines australiennes opale qui a craqué comparée à la
QUI SE SONT INVITÉES cette diffraction doit avoir lieu offre de nouvelles possibilités. concentration d’une opale qui n’a
DANS SA COMPOSITION : sur des particules qui ont la
bonne taille [250 à 400 nanomè-
Ces beautés aux iridescences
sombres sont aujourd’hui les
pas craqué », raconte Eloïse
Gaillou. Une « saga » à suivre sur
L’OXYDE DE FER DONNE tres de diamètre] et ces billes par- plus célèbres du monde. Elles se- Terre… et dans l’espace : il y a de
faites doivent être alignées de ront suivies plus tard des opales l’opale sur Mars. A quand la pre-
DES TONS ORANGÉS, manière régulière dans les trois nobles venues d’Ethiopie, même mière parure martienne ? p
dimensions de l’espace. » Béné- si les premières pierres extraites
LE CUIVRE PRODUIT fice de ces alignements aussi de ce pays montraient de drô-
carine bizet

DU BLEU aléatoires que miraculeux : il Bracelet Opal Fruit, de les de signes d’instabilité. « Cela Musée de minéralogie
n’existe pas deux opales identi- Solange Azagury-Partridge. a valu quelques mésaventures Mines Paris Tech, 60, boulevard
ET LE NICKEL DU VERT ques. Ces minéraux étranges SOLANGE AZAGURY-PARTRIDGE aux fournisseurs, se souvient-on Saint-Michel, Paris 6e.
24 |
DÉBATS & ANALYSES
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Il faut davantage de moyens pour les femmes


Un collectif rassemblant
près de 100 féministes, que ces mesures ne sont accompagnées
d’aucun financement supplémentaire.
femmes et hommes, Le budget du secrétariat d’Etat sera
demande au président que « sanctuarisé à son plus haut niveau »,
30 millions d’euros. En 2017, il était de
les crédits alloués à la lutte 29,81 millions d’euros. Les féministes
contre les violences sexistes mesurent l’effort sans précédent… Les
crédits interministériels consacrés à
et sexuelles passent à l’égalité femmes-hommes passent de
1 milliard d’euros sur cinq ans 400 millions à 420 millions d’euros.
Bonne nouvelle ! Mais, là encore, il y a un
loup : seuls 15 % sont consacrés à la lutte
contre les violences. Ajoutons que les
Collectif 20 millions supplémentaires repren-
nent des actions qui sont déjà effectuées,
qui seront désormais labellisées « éga-

S
amedi 25 novembre, Emmanuel lité ». Il s’agit donc bien d’un tour de pas-
Macron l’a juré, les femmes se- se-passe budgétaire. Aucune augmenta-
ront bien la grande cause natio- tion du budget consacré aux droits des
nale de son quinquennat. Il a femmes ni à la lutte contre les violences,
également annoncé son plan d’action des annonces non financées. C’est ce qui
pour lutter contre les violences sexistes s’appelle une opération de communica-
et sexuelles. Un discours qui se voulait tion. Comment peut-on se contenter de
symboliquement fort et qui promeut si peu face à la réalité des violences infli-
plusieurs mesures nouvelles, telles dix gées aux femmes dans notre pays ?
unités de psycho-traumatologie dans les 93 000 femmes adultes victimes chaque
centres hospitaliers ou l’augmentation année de viol et de tentative de viol,
des délais de prescription pour les mi- 220 000 victimes de violences conjuga-
neurs, et reprend également des mesu- les ou intrafamiliales, 550 000 victimes
res existantes, comme la formation des d’agressions sexuelles…
professionnels (inscrite dans la loi de-
puis 2014), l’interrogation des pratiques QUID DU MONDE DU TRAVAIL ?
des professionnels de santé (protocole Deuxième angle mort, le travail. 25 %
du 5 novembre 2014) ou l’arrêt des bus des agressions sexuelles ont lieu au tra-
de nuit à la demande (juillet 2015). Sauf vail, où les rapports de domination se
cumulent avec le lien de subordination
et le risque de perdre son emploi pour
les victimes qui auraient le courage de
AUCUNE briser le silence. Les syndicats et les asso-
ciations proposent des mesures à inté- contre les violences et le harcèlement. heureusement, parce qu’aujourd’hui le contre les violences permettant notam-
AUGMENTATION grer dans la loi, pour sanctionner les en- Son contenu et sa portée dépendront de compte n’y est pas, face à l’ampleur des ment de transposer dans le droit fran-
DU BUDGET, treprises qui ne respectent pas leurs
obligations de prévention et pour proté-
la position des Etats, aussi est-il regretta-
ble qu’Emmanuel Macron n’en ait pas
violences sexistes et sexuelles.
D’ici là, nous exhortons le gouverne-
çais la Convention d’Istanbul [sur la pré-
vention et la lutte contre les violences à
DES ANNONCES NON ger les femmes victimes de violences. dit un mot samedi. Ce, d’autant que ment à revoir sa copie et à prendre en l’égard des femmes et la violence domes-
Ajoutons que le gouvernement sup- pour l’instant la position de la France compte, sans anathème, chantage ou tique, ratifiée en 2014]. Le respect du dé-
FINANCÉES. C’EST prime avec ses ordonnances les seuls est… étonnante : elle refuse que les vio- pression sur aucune d’entre nous, les bat démocratique impose que l’on ac-
outils de prévention au travail, les lences fondées sur le genre soient identi- critiques des féministes. Nous deman- cepte, surtout sur un sujet si important,
CE QUI S’APPELLE CHSCT. Au niveau international, nous fiées spécifiquement dans cette norme. dons une augmentation budgétaire au que ces annonces soient passées au cri-
UNE OPÉRATION avons réussi à imposer à l’ordre du jour Mais, que l’on se rassure, il y aura moins équivalente à ce que l’Espagne a ble, vérifiées, confrontées à la réalité et
de l’Organisation internationale du tra- une session de rattrapage. M. Macron l’a débloqué – à savoir 1 milliard d’euros dénoncées pour ce qu’elles sont : très en
DE COMMUNICATION vail, en juin 2018, l’examen d’une norme dit, il s’agit de premières annonces. Et sur cinq ans – associée à une loi-cadre deçà de l’enjeu et de l’urgence. p


Ludmila Acone, historienne, Ana Azaria, présidente de Femmes Héloïse Duché, militante féministe, Sylvia Duverger, blog secrétaire général de la CGT, Christiane Marty, Fondation Copernic,
Egalité, Anne Baltazar, syndicaliste, Christine Bard, historienne, « Féministes en tous genres », Eric Fassin, sociologue, Christine Dominique Meda, sociologue, Mar Merita Blat, militante féministe,
Marie-Noëlle Bas, présidente des Chiennes de garde, Françoise Fauré, historienne, Aude Fiévet, association Le monde à travers un Florence Montreynaud, Encore féministes !, Tania Mouraud, artiste
Basch, professeure émérite à l’université Denis-Diderot, Francine regard, Léa Filoche, militante féministe, Geneviève Fraisse, philoso- plasticienne, Solmaz Ozdemir, SKB France, Birthe Pedersen,
Bavay, présidente de SOS Femmes Alternative, centre Flora-Tristan, phe, Jean Gadrey, économiste, Nicole Gadrey, sociologue, Valérie présidente d’ActionAid France-peuples solidaires, Sophie Pochic,
Delphine Beauvois, auteure de littérature de jeunesse, Maude Ganne, journaliste, auteure, Sigrid Gérardin, secrétaire nationale de sociologue, Claire Poursin, coprésidente des Effronté-e-s, Soudeh
Beckers, avocate, Fatima Benomar, coporte-parole des Effronté-e-s, la FSU, Cécile Gondard-Lalanne, coporte-parole de Solidaires, Clara Rad, militante féministe, Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole d’Osez
Savine Bernard, avocate, Eric Beynel, coporte-parole de Solidaires, Gonzales, initiatrice du « 06 anti-relous », Bernadette Groison, secré- le féminisme !, Sabine Reynosa, collectif Femmes mixité CGT,
Gérard Biard, président de Zeromacho, Agnès Bihl, chanteuse, taire générale de la FSU, Véronique Haché, directrice générale Florence Rochefort, historienne, Marie-Sabine Roger, auteure,
Sophie Binet, pilote du collectif Femmes mixité de la CGT, Rita d’Autolib’ et de Vélib’ métropole, Anaïs Haddad, coprésidente des Suzy Rojtman, porte-parole du Comité national pour les droits des
Bonheur, présidente de l’Union des femmes de Martinique, Catherine Effronté-e-s, Clémence Helfter, dirigeante de l’Ugict-CGT en charge femmes, Roselyne Rollier, présidente de la Maison des femmes
Bloch-London, militante féministe, Emmanuelle Boussard-Verrec- de l’égalité F-H, Alice Heyligers, ancienne militante du MLF, Helena Thérèse-Clerc, Laure Salmona, cofondatrice du collectif Féministes
chia, avocate, Marie-Laure Brival, gynécologue-obstétricienne, Hirata, sociologue, Violaine Husson, responsable des questions de contre le cyberharcèlement et co-initiatrice de #SoyezauRDV, Muriel
chef de service maternité des Lilas, Michel Bozon, sociologue, genre à la Cimade, Clara Jaboulay, présidente de l’Union nationale ly- Salmona, présidente de l’association Mémoire traumatique et
Geneviève Brisac, écrivaine, Carole Cano, syndicaliste CFE-CGC, céenne, Marie-Anne Juricic, sociologue, Danièle Kergoat, sociolo- victimologie, Zeynep Saygi, Assemblée citoyenne des originaires de
Pascale Carayon, féministe, Coline Cardi, sociologue, Marie-France gue, Annie Lahmer, féministe, Mathilde Larrere, historienne, Sandra Turquie, Sibylle Schweier, sociologue, Geneviève Sellier, professeure
Casalis, porte-parole du Collectif féministe contre le viol, Marie Laugier, philosophe, Lilâ Le Bas, présidente de l’UNEF, Elisabeth émérite à l’université Bordeaux-Montaigne, Réjane Sénac, politiste,
Cervetti, militante féministe, Carole Chotil-Rosa, militante féministe, Leininger, psychopraticienne, Yannick Le Quentrec, sociologue, Rachel Silvera, économiste, Charlotte Soulary, cofondatrice
Annick Coupé, syndicaliste, Saïd Darwane, conseiller national UNSA, Séverine Lemière, économiste, Elliot Lepers, chef d’entreprise, de Chair collaboratrice, Isabelle Thieuleux, CNDF, Loïc Trabut,
Madeline Da Silva, militante féministe et des droits de l’enfant, Florence Lhote, présidente de l’Association entraide et mouvement chercheur à l’INED, Françoise Traverso, présidente de l’Association
Michèle Dayras, présidente de SOS-sexisme, Laurence De Cock, des femmes, Sylvie Liziard, secrétaire nationale UNSA, Raphaëlle internationale des droits de l’homme, Elodie Tuaillon-Hibon, avocate,
historienne, Caroline De Haas, militante féministe, Christine Delphy, Manière, délégation droit des femmes du CESE, Marie-Thérèse Céline Verzeletti, secrétaire confédérale de la CGT, et Françoise
sociologue, Monique Dental, présidente du réseau féministe Ruptures, Martinelli, Marche mondiale des femmes, Philippe Martinez, Vouillot, psychologue

Cessons de subventionner des films financés par les cigarettiers


Les anciens ministres Michèle Delaunay et
mais correspond en réalité à cinq publici- La législation française est claire. La loi accordée pour la production de films, de
Claude Evin dénoncent la présence de plus en plus tés commerciales habituellement proje- dite « loi Evin » interdit toute « propa- fictions ou de séries télé qui sont par
importante du tabac dans le cinéma français tées à la télévision ou au cinéma. En mul- gande ou publicité, directe ou indirecte en ailleurs financés par l’industrie du tabac.
tipliant par le nombre de séances, de faveur du tabac ». La Convention-cadre de Rien ou presque n’a été fait en France
salles, de DVD, de rediffusions télé, on la lutte antitabac (CCLAT), que la France a depuis la publication des rapports de
Par MICHÈLE DELAUNAY présence et la valorisation du tabac dans imagine facilement le montant que cela ratifiée en 2004, a confirmé cette inter- l’OMS. En revanche, le cinéma américain,
les films français. La première analysait représente. Il s’agit bien, dans leur grande diction. Aujourd’hui, l’industrie du tabac jadis le plus « enfumé », a considérable-
ET CLAUDE ÉVIN 200 films sortis entre 1982 et 2002, et la majorité, de scènes à caractère promo- détourne la loi en utilisant le cinéma ment réduit le nombre et le temps des
seconde 180 films entre 2005 et 2010, tionnel, assimilant le fait de fumer à la comme vecteur de publicité. Soyons scènes de tabagisme dans ses films.

P our avoir pointé du doigt « l’im-


portance de la cigarette dans le ci-
néma français » et indiqué qu’elle
souhaitait « une action ferme » à ce sujet,
la ministre de la santé, Agnès Buzyn, est
œuvres choisies dans les deux cas pour
leur plus grand nombre d’entrées. La
comparaison démontre l’augmentation
du nombre et de la durée des « événe-
ments tabac ». Qui peut croire que cette
jeunesse, la beauté, la minceur, la séduc-
tion ou, ce qui n’est pas moins grave, ba-
nalisant la consommation de tabac.

UN VECTEUR DE PUBLICITÉ
clairs : il n’est pas question d’apporter des
restrictions à la liberté de création au ci-
néma. Personne ne peut imaginer un
film sur Churchill sans son cigare ou sur
Gainsbourg sans sa cigarette. Mais
Le cinéma est un art, et nous ne pou-
vons accepter que cet art serve d’écran
publicitaire aux multinationales du
crime organisé, planifié et assumé qu’est
le tabac. Leur habileté, leur cynisme sont
accusée de porter atteinte au principe de augmentation est justifiée par le seul in- En 2012, l’Organisation mondiale de la peut-on accepter que des subventions à proportion de leurs intérêts. La vérité
la liberté de création. Si elle n’a jamais térêt artistique ? Non ! L’application de santé (OMS) a publié une série de rap- publiques soient accordées à des entre- des faits doit venir en soutien du volonta-
formulé l’intention d’interdire la ciga- plus en plus drastique de l’interdiction de ports prouvant que le cinéma était le prises qui contreviennent à la loi ? risme du gouvernement en la matière. p
rette au cinéma, une action, pour autant, publicité directe ou indirecte en faveur premier déterminant de l’entrée des jeu- Aussi, il nous semble nécessaire que
s’impose car le cinéma est le premier in- du tabac, notamment dans la presse ma- nes dans le tabagisme. L’OMS a proposé toute participation financière de l’indus-
ducteur de tabagisme chez les jeunes, le- gazine, a conduit les industriels du sec- un éventail de mesures pour réduire le trie du tabac à la production d’un film ¶
quel place actuellement la France dans le teur à reporter leurs financements vers phénomène : avertissements, publica- soit publiée et connue du public selon le Michèle Delaunay a été ministre déléguée
peloton de tête des pays pour la consom- d’autres supports publicitaires. tion de toute participation financière de principe du « Sunshine Act » [ce décret im- aux personnes âgées et à l’autonomie entre
mation de tabac des mineurs. Dans l’étude française, la durée l’industrie du tabac, interdiction des pose de rendre publics les liens entre les in- 2012 et 2014
La Ligue contre le cancer et l’institut Ip- moyenne des « événements tabac » est de films comportant des scènes de taba- dustries et les professionnels de santé] et Claude Evin a été ministre des affaires
sos ont publié deux études analysant la 2,4 minutes. Cela peut sembler court gisme aux moins de 18 ans. qu’aucune subvention publique ne soit sociales et de la solidarité entre 1988 et 1991
débats & analyses | 25
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

Au Pakistan, les islamistes de plus en plus puissants


Analyse Le TLY, issu du mouvement Barelvi, est une
école théologique née à la fin du XIXe siècle
serve Alix Philippon. Les ahmadis, une bran-
che de l’islam dont les fidèles ne dépassent
pour déloger les manifestants. Celle-ci a re-
fusé, préférant au contraire endosser le rôle
pour défendre les traditions soufies du sous- pas 2 % de la population du Pakistan, et qui officiel de médiateur et faire aboutir les de-
julien bouissou
continent indien. Dans les années 2000, les ne considèrent pas Mahomet comme le der- mandes des islamistes. L’accord conclu le
new delhi - correspondance
barelvis ont été soutenus par les gouverne- nier des prophètes, font les frais de la vio- 27 novembre rend hommage au chef des ar-

I
ments pakistanais successifs pour promou- lence des barelvis radicalisés. Plusieurs de mées, le général Bajwa, pour « avoir sauvé la
l aura fallu moins de trois semaines à voir un visage de l’islam tolérant et pacifique leurs mosquées ont été attaquées. nation d’une grande catastrophe ». « C’est une
quelques milliers d’islamistes pour et contrecarrer la montée en puissance des Cette « capitulation » du gouvernement in- capitulation tellement abjecte qu’elle fait mal
mettre à genoux le gouvernement pa- militants islamistes. « Mais cette stratégie a tervient quelques jours seulement après la au cœur et engourdit l’esprit », peut-on lire
kistanais. Une capitulation qui témoi- échoué, explique Alix Philippon, maître de remise en liberté du puissant chef religieux dans l’éditorial du 28 novembre du quotidien
gne de la faiblesse du pouvoir civil conférences en sociologie à l’Institut d’étu- Hafiz Saeed, organisateur présumé des pakistanais anglophone Dawn. « C’est une ca-
IL AURA FALLU face à la montée de l’extrémisme reli- des politiques d’Aix-en-Provence et spécia- attentats de Bombay, en 2008, et dirigeant du pitulation de mauvais augure, renchérit Raoof
MOINS DE TROIS gieux au Pakistan, qui se propage même chez
les soufis, une communauté longtemps ré-
liste du Pakistan. Des sanctuaires soufis ont
été attaqués par des talibans, des leaders
Jamaat-ud-Dawa, « vitrine caritative » du
Lashkar-e-Toiba, organisation classée
Hasan, car, en cédant aux militants islamistes,
l’Etat favorise leur ascension politique. »
SEMAINES À putée pour sa pratique d’un islam tolérant. barelvis ont été tués. Certains groupes barelvis comme terroriste par l’ONU. En 2012, Le Pakistan n’est plus dirigé que par un gou-
Le ministre pakistanais de la justice, Zahid islamistes se sont radicalisés en se mobilisant Washington a offert une récompense de vernement fantôme. A l’été 2017, l’ancien pre-
QUELQUES MILLIERS Hamid, a démissionné le 27 novembre, pour des causes impliquant le prophète Mu- 10 millions de dollars pour toute informa- mier ministre pakistanais Nawaz Sharif, soup-
D’ISLAMISTES POUR comme le réclamaient près de 3 000 mani-
festants du parti Tehrik-e-Labaik Yah Rassoul
hammad [Mahomet] qu’ils vénèrent. » tion conduisant à son arrestation ou à sa
condamnation. Le groupe islamiste a lancé
çonné de corruption, a été démis de ses fonc-
tions par la Cour suprême. Une destitution fa-
METTRE À GENOUX Allah Pakistan (TLY), qui campaient aux « CAPITULATION » DU GOUVERNEMENT son parti, Milli Muslim League, à l’été 2017, et cilitée par l’armée, selon les partisans de
abords d’Islamabad, la capitale du pays. Les barelvis ont fait du combat contre le blas- a présenté son premier candidat lors d’élec- l’ancien chef du gouvernement. Dans un pays
LE GOUVERNEMENT Leur colère a été déclenchée par un chan- phème, un crime passible de la peine de tions en septembre. A quelques mois des qui a connu trois putschs et a été dirigé par
gement de formulation du serment que pro- mort, leur cheval de bataille. Le TLY a élections générales, qui devraient avoir lieu à des généraux pendant la moitié de ses soixan-
PAKISTANAIS noncent tous les candidats à des élections. d’ailleurs gagné en popularité après la con- l’été 2018, « le militantisme islamiste est en te-dix ans d’existence, l’armée démontre, une
Un amendement avait remplacé la phrase damnation à mort, en 2016, de Mumtaz train de gagner du terrain sur la scène politi- nouvelle fois, qu’elle est incontournable.
« je jure solennellement » par « je crois », pour Qadri, le meurtrier de Salman Taseer, le gou- que, affirme Raoof Hasan, un analyste politi- Même si le prix à payer de cette stratégie est la
affirmer que Mahomet est le dernier pro- verneur de la province du Pendjab qui avait que à la tête du think tank Regional Peace Ins- montée en puissance des islamistes. Lors de
phète de l’islam. Un fléchissement à peine appelé publiquement à un débat autour de la titute, basé à Islamabad. Il y a une surenchère récentes élections partielles à Lahore et à Pes-
perceptible, mais qui équivalait, selon les loi sur le blasphème. Le parti avait participé à dans la radicalisation des partis. » hawar, les partis affiliés à des mouvements ra-
manifestants, à un blasphème. Malgré le re- plusieurs mouvements de protestation ces Le gouvernement pakistanais n’aurait sans dicaux, dont le TLY, ont progressé. « L’armée
virement immédiat du gouvernement qui dernières années. « Mais c’est la première fois doute pas cédé aux demandes des islamistes fait le pari, à tort, dit Raoof Hasan, que l’inté-
prétextait que cet amendement était dû à dans l’histoire récente qu’un mouvement de si l’armée ne l’y avait pas contraint. Après le gration des partis islamistes dans le paysage
une simple erreur de saisie, les islamistes protestation barelvi obtient gain de cause déploiement des forces de sécurité qui avait politique empêche leur radicalisation. » p
bloquaient la capitale et réclamaient le dé- auprès du gouvernement, ce qui coïncide avec tourné au fiasco, le 25 novembre, le gouverne-
part du ministre de la justice. leur montée en puissance électorale », ob- ment avait fait appel à l’institution militaire bouissou@gmail.com

Une majorité de Corses se reconnaissent Pensée intempestive


dans une communauté de destin
Selon l’historien Antoine Franzini, la victoire annoncée Le risque des démarches identitaires,
sur l’homosexualité
on le sait, c’est le rejet de l’autre. Leur MANIFESTE CONTRE
des nationalistes ne témoigne pas d’un repli identitaire chance au contraire, c’est l’hospitalité, LA NORMALISATION GAY
fruit de l’assurance de soi : « Quand la d’Alain Naze
racine est sauve, le feuillage revient éditions La Fabrique,
Par ANTOINE FRANZINI n’apparaît plus comme un principe étendre sur la maison son ombre », dit la 138 pages, 12 euros
fondamental ? Comment renouveler Clytemnestre d’Eschyle.
la coexistence entre l’émancipation de Reprendre à nouveaux frais la ques-

A près lui avoir confié la mairie


de Bastia en 2014, les électeurs
corses ont choisi, en 2015,
pour la Collectivité territoriale, puis
en 2017, lors des législatives, de faire
l’individu et la vie collective ? Com-
ment organiser le bien commun dans
ces conditions nouvelles ?
Cela posé, peut-on éclairer les enjeux
nés de la victoire annoncée de l’al-
tion du territoire semble le second
principe de cette coalition. Une politi-
que du territoire, c’est avant tout une
intelligence du territoire, un approfon-
dissement de sa connaissance dans
Le livre

P
confiance à un courant politique dit liance entre les deux principaux partis tous les domaines pour la mise en va- ourquoi diable les homosexuels ont-ils réclamé le droit de
« nationaliste » ou « régionaliste ». Les nationalistes corses ? Nombreux sont leur de sa richesse et de sa singularité. se marier ? La question traverse l’essai du philosophe
3 et 10 décembre, une élection dési- ceux qui s’inquiètent avant tout de Or, tandis que la conscience du terri- Alain Naze. Minoritaire, parfois dérangeant, le point de
gnera les membres de l’assemblée ap- l’avenir de la relation entre les Corses toire tend, dans de nombreuses ré- vue n’en est pas moins intéressant. Ce qui est perçu par
pelée à représenter la Collectivité et la France. Or les mots d’autonomie gions, à disparaître, de larges pans de la une large part de l’opinion comme un droit nouveau, porteur
territoriale unique regroupant les et d’indépendance, qui, il est vrai, en- société corse semblent avoir conservé d’une reconnaissance sociale et institutionnelle de l’homosexua-
compétences dévolues à la région et vahissent les discours, ne rendent pas cette conscience, en raison de circons- lité, serait en fait une régression, un reniement, contre lequel il fau-
aux départements. suffisamment compte de la diversité tances géographiques et historiques drait s’élever. Le postulat de départ est que la différence entre ho-
Il est vraisemblable que la liste Un des principes, des sentiments et des particulières. On peut le comprendre, mosexualité et hétérosexualité n’est pas simplement le sexe du
paese da fà (« un pays à faire »), qui ras- orientations politiques qui compo- cette approche ne vise pas directement partenaire. Pour Alain Naze, l’homosexualité « produit des formes
semble les deux principaux partis na- sent cette alliance. Le choix de l’ex- à garantir une identité collective, mais d’existence hétérogènes ». Elle serait en elle-même subversive, in-
tionalistes, arrivera en tête au premier pression « accord stratégique » pour invite plutôt les Corses à s’ouvrir au surrectionnelle, révolutionnaire. La conquête du droit au mariage
tour. Si elle est confortée le 10 décem- sous-titre de la liste Un paese da fà le monde nouveau afin de prendre soin entérine sa dissolution dans la norme petite-bourgeoise hétéro-
bre par la prime majoritaire de 9 sièges démontre assez. A cet égard, si le cou- de leur territoire, à assurer de la sorte le sexuelle dominante. « Envisager le mariage entre personnes de
à l’issue d’un second tour gagnant, elle rant nationaliste semble riche d’opi- développement économique, social et même sexe comme le point culminant d’une libération gay revient à
disposera d’une majorité confortable nions diverses, on peut choisir, pour environnemental de l’île et la solida- envisager les formes d’existence hétérosexuelles comme désirables
pour appliquer son programme de aborder cette question, d’insister sur rité entre les citoyens qui l’habitent. en soi, parce qu’universelles en soi », écrit le philosophe.
gouvernement. Toutefois, si les partis les notions d’identité et de territoire, Remarquons encore que l’insularité
traditionnels sont très affaiblis, la cons- deux thèmes majeurs qui orientent le rassemble ces deux notions, identité et « LOGIQUE COLONIALE »
titution annoncée d’un front de centre- projet politique des courants nationa- territoire. Souvent considérée comme L’opposition au mariage pour tous n’est pas en « tant que telle ho-
droit, fusionnant au second tour les listes. Appliquées au champ politique, un handicap en raison de l’enclave- mophobe », mais peut se réclamer « d’une volonté d’émancipation »,
deux listes de droite et la liste La Répu- ces notions, qui ne s’excluent certes ment de bassins de vie et d’emploi, elle poursuit-il. L’argument a souvent été utilisé par les défenseurs de la
blique en marche !, peut provoquer une pas l’une l’autre et peuvent se combi- a paradoxalement permis aux Corses famille traditionnelle, qui s’opposaient à l’évolution de la législa-
surprise. La présence d’une seconde ner à l’infini, portent en effet des choix de préserver une certaine unité cultu- tion. Alain Naze n’adopte évidemment pas leur point de vue. « Entre
liste nationaliste, Core in fronte (« cœur de société profondément différents. relle comme d’entretenir le sentiment l’éloge systématique du présent et la nostalgie rétrograde pour les
au front »), à qui les médias insulaires d’un territoire aux limites fixées. temps passés (…), il y a la place pour une pensée intempestive, créant
promettent à ce jour quelques élus, il- INTELLIGENCE DU TERRITOIRE Dans le contexte des bouleverse- une brèche dans l’homogénéité de l’époque », plaide-t-il. Elle fait
lustre l’étendue de cette sensibilité En Corse, l’identité collective se recon- ments politiques occidentaux, la re- l’éloge de la marge, voire de la clandestinité. « Semble venu le temps
dans l’opinion insulaire. naît très majoritairement, aujourd’hui, prise des notions de territoire et du triomphe de l’homosexualité blanche (…) opposée aux ombres de
Certains observateurs voient dans dans la notion de communauté de des- d’identité ne signifie pas nécessaire- la nuit (les beaux dangers de la drague nocturne), la blancheur de la
cet événement l’expression d’un « repli tin, aux dépens d’une communauté ment égoïsme ou repli, mais invite à peau contre ses couleurs plus sombres, le plein jour du coming out au
identitaire », d’un « nouveau conserva- naturelle et historique. Cette formule, penser l’avenir de certaines régions, lieu de l’obscurité propice au camouflage », écrit-il. Non, conteste-t-il,
tisme », ou même d’un « égoïsme terri- plus complexe qu’il n’y paraît, associe comme la Corse, auxquelles la géogra- l’homosexualité ne doit pas devenir respectable. Alain Naze étrille
torial ». L’importance du vote Front clandestinement (si j’ose dire) deux phie et l’histoire ont donné un carac- au passage « l’homologation LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) des
national au premier tour de la prési- sens du mot « destin », celui de génie tère particulier. Ainsi, l’enjeu principal vies gays », décrite comme un produit de l’Occident capitaliste.
dentielle dans l’île et le contexte des propre d’une communauté et celui de de cette élection semble être la pour- Dans sa critique de cette « logique coloniale » et son amour de la
électorats « populistes » occidentaux projet, de décision à venir, de destina- suite ou l’interruption d’une expé- clandestinité, Alain Naze en arrive à relativiser la difficulté pour les
plaideraient, selon eux, en faveur de tion ouverte. Ceux qui s’attachent à rience qui suscite autant d’espoirs que homosexuels à vivre « dans les pays ne leur reconnaissant pas ou peu
cette analyse, qui fait bon compte de l’affirmation de cette identité collec- d’attention. On doit espérer que cette de droits ». « Ils construisent quotidiennement les voies de leur propre
l’émergence des nouvelles offres poli- tive, fruit de l’histoire mais en cons- expérience, si elle est reconduite, soit survie, éventuellement même de leur libération, en inventant des codes
tiques qui tentent de répondre aux truction permanente, attendent guidée par l’exemple de la modération et des pratiques qui ne doivent le plus souvent rien au droit », défend-il.
conséquences parfois douloureuses qu’elle renforce la cohésion sociale par paoline qui est probablement, au fil Si la suppression des lois anti-homosexualité demeure un « horizon
de la mondialisation et de la révolu- le moyen d’un nouveau modèle de ci- des siècles, le trait dominant des prati- désirable », il condamne la reprise des « formes sociales dominantes ».
tion numérique. Les bouleversements toyenneté. Ce serait répondre au cons- ques politiques dans l’île. p Se situant sur un terrain intellectuel, Alain Naze ne prend pas en
socio-économiques en cours, comme tat que la question identitaire fait compte les expériences et les aspirations des homosexuels des deux
le changement climatique, comman- aujourd’hui pièce à la question sociale sexes, qui ne ressemblent pas forcément aux siennes. Il ignore le fait
dent en effet de repenser l’articulation dans les attentes des peuples euro- ¶ que le mariage n’a pas seulement été revendiqué pour lui-même,
entre les échelles régionales, nationa- péens. Ce serait aussi considérer l’hy- Antoine Franzini est l’auteur mais surtout parce qu’il permet l’établissement d’un lien de filiation
les et internationales. En somme, com- pothèse que le multiculturalisme ca- d’« Un siècle de révolutions corses avec les enfants nés au sein de couples homosexuels, donc la consti-
ment renouveler la question collective che toujours en réalité des logiques de 1729-1802. Naissance d’un sujet tution de familles. C’est l’une des limites de son ouvrage. p
dans un monde où le fait collectif domination d’un groupe sur les autres. politique », Vendémiaire, 2017 gaëlle dupont
26 | 0123 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 DÉCEMBRE 2017

PLANÈTE | CHRONIQUE LA DIFFICILE


par sté p hane fo ucart
QUÊTE
DÉMOCRATIQUE
Confusion scientifique, trouble politique DE L’EUROGROUPE

L CONCERNANT LE
a tragi-comédie du gly- Qu’en penser ? Que l’épidémio- cide. Un simple classement
phosate s’est donc ache- logie – très délicate à mener sur « cancérogène probable » l’exclut
vée, le 27 novembre, dans GLYPHOSATE, IL Y des populations exposées à de d’office. L’esprit de la loi repose
une confusion qui prê- multiples substances – ne permet sur cette idée : si l’on attend le la-
terait à rire si le sujet n’était si A UN MALENTENDU pas de conclure avec certitude. bel « cancérogène certain » avant
sérieux. La Commission euro-
péenne a réautorisé pour cinq an-
QUI PROSPÈRE Dans « cancérogène probable »,
c’est d’ailleurs tout le sens du mot
d’agir, il faut attendre de pouvoir
compter les malades et les morts,
nées l’utilisation de l’herbicide SUR L’IGNORANCE « probable »… et les attribuer sans équivoque
grâce au revirement de l’Allema- De là une autre confusion. De au produit – ce qui est très long,
DE LA LOI
gne, qui s’était jusqu’à présent
abstenue mais qui, en dernière
instance, a voté favorablement.
Pataquès outre-Rhin. Barbara
Hendricks (SPD), la ministre de
patients touchés par un lym-
phome non hodgkinien (un type
nombreux observateurs font va-
loir que le glyphosate est consi-
déré comme l’herbicide le moins
nocif disponible, que le risque
qu’il fait peser sur la population
coûteux, scientifiquement com-
plexe et parfois tout simplement
impossible.
En Europe, il n’est pas nécessaire
de démontrer un effet cancéro-
L’ Eurogroupe, qui réunit
les ministres des finan-
ces des pays de la zone
euro, élira, lundi 4 décembre, un
nouveau président. Alors que le
groupe a ainsi présidé aux desti-
nées de la Grèce pendant la crise
de la dette, sans qu’à aucun
moment M. Dijsselbloem n’aille
s’expliquer devant la représenta-
l’environnement, s’est aussitôt in- de cancer du sang), par rapport à générale est sans doute faible (en- gène sur les populations pour se mandat du Néerlandais Jeroen tion nationale hellène, alors qu’il
surgée contre le vote allemand, des populations non frappées par core qu’il soit impossible de l’affir- débarrasser d’un produit phyto- Dijsselbloem à la tête de ce quasi- contraignait le pays à adopter
accusant de duplicité son homo- la maladie. Mais une autre étude, mer, faute de données), qu’il existe sanitaire. C’est tout simplement gouvernement de la monnaie des coupes budgétaires à répéti-
logue de l’agriculture, le conserva- prospective celle-ci, conduite sur des produits bien plus problémati- la loi. Le président Emmanuel commune s’achève, le Portugais tion ainsi qu’une succession de
teur bavarois Christian Schmidt des travailleurs agricoles améri- ques, que l’on s’apprête à interdire Macron en a semble-t-il pris acte, Mario Centeno fait désormais réformes des retraites et de la fis-
(CSU). Angela Merkel a elle- cains, ne met pas en évidence un une substance utile sans preuve en promettant la fin du glypho- figure de favori. calité. Au plus s’est-il soumis, et
même désavoué le vote de son excès de cette hémopathie chez irréfutable de ses dégâts, etc. sate en France dans les trois pro- Quel que soit le résultat de encore, souvent de mauvaise
propre pays, propulsant la situa- les gros utilisateurs de glypho- Il y a là un malentendu qui pros- chaines années. Faut-il y croire ? cette élection, il s’agit d’une nou- grâce, à des auditions devant le
tion à des sommets d’absurdité sate – tout en suggérant que père sur l’ignorance de la loi. Le Rien n’est moins sûr, mais la suite velle occasion manquée de ré- Parlement européen.
– avec des conséquences poten- ceux-ci pourraient être sujets à règlement européen 1107/2009 tricolore de la saga du glyphosate former en profondeur cette ins- Dans l’objectif de relancer la
tiellement sérieuses sur la capa- un risque accru d’un autre cancer n’exige pas la certitude d’un ris- promet d’être intéressante. p tance, dont le peu de transpa- construction européenne, la
cité de la chancelière à former un du sang, la leucémie myéloïde que cancérogène inacceptable rence et le déficit démocratique France cherche à combler ce défi-
gouvernement. aiguë. A vérifier. pour sortir du marché un pesti- foucart@lemonde.fr n’ont cessé d’être pointés. L’Euro- cit démocratique en proposant
Pataquès au-delà du Rhin, pata- la création d’un Parlement euro-
quès en deçà. La France, elle, a bien péen de la zone euro. Mais l’idée
maintenu sa position défavorable n’a, à ce jour, aucun soutien à
à la proposition de la Commis- Bruxelles, tandis que celle d’un
sion, mais son ministre de l’agri- « super-ministre » des finances,
culture, Stéphane Travert, s’est dit qui présiderait l’Eurogroupe à
« heureux » de l’issue du vote. Et ce plein-temps a du mal à convain-
alors que le président Emmanuel cre. Les Allemands ne sont pas to-
Macron déclarait quelques minu- talement contre, mais pas tout de
tes plus tard que l’herbicide de la suite. Les Néerlandais, les Luxem-
discorde serait interdit en France, bourgeois ou les Finlandais ne di-
« au plus tard dans trois ans », raient pas non, mais à condition
en dépit de la réautorisation euro- que ce super-ministre n’ait aucu-
péenne. C’était sans compter le ne marge de manœuvre.
premier ministre, Edouard Phi-
lippe, qui, dans un échange avec Des conditions à remplir
un député de La France insou- Ces dernières semaines, Pierre
mise, aurait de son côté fait valoir Moscovici a tenté de préempter
l’inverse – à savoir que la France ce débat institutionnel en testant
ne sortirait pas unilatéralement une candidature à la présidence
du glyphosate… de l’Eurogroupe. Mais le commis-
saire européen à l’économie n’a
Des expertises discordantes pas réussi à obtenir le soutien de
Le trouble politique ambiant n’est sa propre famille politique, les
finalement rien d’autre que la sociaux-démocrates. Quant à Pier
translation, dans l’arène du débat Carlo Padoan, le grand argentier
public, de la confusion qui a pré- italien, c’est aussi parce que cer-
valu ces derniers mois sur le ter- tains craignaient qu’il ne de-
rain scientifique et réglementaire vienne de facto président perma-
– preuve empirique que badiner nent de l’Eurogroupe, s’il perdait
avec l’intégrité de l’expertise peut son poste de ministre lors des
avoir des conséquences qui excè- élections générales en Italie au
dent largement les effets adverses printemps 2018, qu’il a finale-
attendus sur la santé publique et/ ment renoncé à candidater pour
ou l’environnement. succéder à M. Dijsselbloem.
L’histoire est connue : elle naît Désormais, pour espérer réfor-
d’expertises discordantes sur mer l’Eurogroupe, il faudra pro-
la dangerosité du produit. En bablement laisser passer les élec-
mars 2015, le Centre international tions européennes de 2019. Mais
de recherche sur le cancer (CIRC) d’ici là, plusieurs conditions doi-
le classe « cancérogène probable » vent être remplies. D’abord, il
pour l’homme. Quelques mois faut que l’Allemagne trouve un
plus tard, les agences européen- accord de coalition, dont les pro-
nes le dédouanent. Hélas ! Le tra- tagonistes soient favorables à une
vail d’une ONG autrichienne, intégration plus poussée de la
Global 2000, a montré que des zone euro. Ensuite, la France doit
pans entiers du rapport européen rétablir sa crédibilité vis-à-vis de
– l’essentiel de l’analyse critique ses partenaires européens pour
de la littérature scientifique sur le espérer convaincre de la suivre
glyphosate – étaient un copier- sur son agenda de réformes.
coller du dossier d’homologation Emmanuel Macron sait qu’il
déposé par les industriels. ne pourrait rien obtenir tant que
Dès lors, l’avis du CIRC, fondé sur Paris ne reviendra pas de façon
des centaines d’études publiées durable dans les clous du pacte
dans la littérature scientifique de stabilité et de croissance, alors
ouverte, devient le plus crédible : que, ces neuf dernières années, le
le glyphosate est génotoxique (il fameux plafond d’un déficit pu-
endommage l’ADN) et il induit des blic à 3 % du produit intérieur
cancers chez les animaux de labo- brut (PIB) n’a pas été respecté. Cet
ratoire exposés à de fortes doses. objectif est en bonne voie avec
Et sur les humains ? Deux études des budgets 2017 et 2018 qui
conduites en Amérique du Sud s’inscrivent enfin dans ce cadre.
montrent que les riverains des Quant au fonctionnement de
champs aspergés de glyphosate l’Eurogroupe proprement dit,
présentent des taux accrus d’ano- avant de réclamer plus de démo-
malies chromosomiques obser- cratie à Bruxelles, la France ga-
vées sur les lymphocytes (des gnerait à faire davantage vivre la
cellules sanguines). sienne. Si Berlin et l’incontourna-
Tout cela ne fait pas encore un ble Wolfgang Schäuble ont autant
« cancérogène certain » : l’épidé- pesé au sein de l’Eurogroupe,
miologie donne des résultats c’est en partie parce que le minis-
contrastés. Trois études, menées tre des finances allemand a dû
aux Etats-Unis, au Canada et en systématiquement défendre de-
Suède, indiquent une sur-repré- vant son Parlement national ses
sentation de personnes ayant positions à Bruxelles. Idem pour
manipulé du glyphosate chez les son collègue néerlandais. Asso-
cier davantage les députés fran-
çais aux débats européens ne se-
rait pas un luxe pour convaincre
Tirage du Monde daté samedi 2 décembre : que l’Eurogroupe doit être plus
225 008 exemplaires
démocratique. p