Vous êtes sur la page 1sur 5

LEBEST sarl

- 1SYSTEME RETENU

Le système retenu pour le lotissement SOMAA est le système unitaire, compte tenu du
réseau déjà existant à la ville de Beni Mellal qui est aussi unitaire.

- 2DÉTERMINATION DES DÉBITS D’EAUX PLUVIALES

Le débit de pointe qui servira donc à la détermination ultérieure des dimensions des ouvrages
d’évacuation est donné par la formule usuelle de Caquot :

Qp = K . C . I . A
Pour la zone de Tadla, la formule de Caquot est la suivante :

Période de retour Expression de Qp (l/s)

2ans Q = 749 * C1.2403 * I 0.3432 * A 0.7538 * (4A/L2)0.3516

5ans Q = 1282 * C1.229 * I 0.3184 * A 0.7680 * (4A/L2)0.32

10ans Q = 1672 * C1.2186 * I 0.3123 * A 0.7715 * (4A/L2)0.319

Q = Débit exprimé en l/s,

I = Pente évaluée en m/m, d'après la valeur moyenne sur le développement total du parcours
d'eau,

C = Coefficient de ruissellement moyen,

A = Superficie du bassin en ha,

L = Plus long parcours de l'eau en hectomètre,

(4A/L2)0,3516 = Coefficient de correction du débit pour tenir compte de l’allongement du


bassin.

La valeur moyenne du coefficient de ruissellement C retenu égale à 0,60 pour les habitations
denses et 0,3 pour les surfaces non revêtues.

446754389.doc -1-
LEBEST sarl

- 3CALCUL DU RESEAU

-3.1. Bassins élémentaires

Le calcul des caractéristiques des bassins élémentaires s'effectue de la manière suivante :

 Pente moyenne du terrain


di
I= .
di

Ci - Ci+1)
di

Avec di = distance entre piquets,


Ci = côte du piquet.

 Longueur du parcours de l'eau

L= di

 Superficie du bassin versant A

 Coefficient de ruissellement

C = A’/ A

Avec A = surface totale du bassin versant ;


A’ = surface totale des parties revêtues.

 Coefficient d'allongement du bassin versant

L
M= .
__
\/A

 Coefficient correcteur du débit pour M # 2

(4 A) 0,3516
m= .

446754389.doc -2-
LEBEST sarl

(L2)0,3516

 Débit corrigé

Q = Qbrut x m

Voir résultats des calculs ci joint en annexe.

-3.2. Assemblage des bassins élémentaires

Les paramètres Ceq, Ieq, Aeq, Leq afférents à un bassin versant déterminé en tant qu’assemblage,
en série ou en parallèle de n bassin élémentaires de paramètres C k, Ik, Ak et Lk (avec k = 1
jusqu’à n) sont déterminés comme suit :

Type d’assemblage En série En parallèle


Coefficient de ruissellement Ceq CkAk/Ak CkAk/Ak
Surface équivalente Aeq Ak Ak
Pente équivalente Ieq [Lk] /[Lk/SQR(Ik)]2
2
IkQk/Qk
Longueur hydraulique équivalente Leq Lk L(Qmax)

Les résultats des assemblages des bassins versants sont consignés dans les tableaux
ci-joints en annexe.

-3.3. Limites d’application de la formule de Caquot

Les limites d’application de la formule de Caquot sont les suivantes :

 0.2% I  5%

446754389.doc -3-
LEBEST sarl

 0.2  C  1
 A  200 ha
 L / SQR(A)  0.8
 -0.66    -0.42 avec  = 0.84 . b/ (1+0.287.b).

-3.4. Calcul des sections des canalisations

Les sections des collecteurs seront déterminées à partir de la formule :

Q = 60 x S x R3/4 X I1/2

Avec:

 Q = Débit d'eau ;
 S = Section de remplissage du collecteur ;
 R = Rayon hydraulique ;
 I = Pente du collecteur ;

Vu que les eaux usées sont négligeables devant les eaux pluviales, la détermination de la
section du collecteur est basée uniquement sur le débit d'eau pluviale.

-3.5. Calcul de vitesse d'écoulement à pleine section

446754389.doc -4-
LEBEST sarl

La vitesse d'écoulement à pleine section dans les canalisations est obtenue par application de
la formule suivante :

V = 21, 21. I0, 5. D0, 75

-3.6. Conditions d’autocurage

Ces conditions sont satisfaites en ayant dans les ouvrages des vitesses de 0.60 m/s pour le

1/10 du débit à pleine section et des vitesses de 0.30 m/s pour le 1/100 de débit à pleine

section.

Pour les canalisations circulaires, ces limites sont respectées avec des vitesses à pleine section

de l’ordre de 1 m/s.

D’après le tableau de calcul des diamètres (annexes), il est constaté que les conditions d’auto

curage sont vérifiées.

446754389.doc -5-