Vous êtes sur la page 1sur 6

ANNIVERSAIRES ET PSYCHOLOGIE DES ÂGES DE LA VIE

Christian Heslon

Martin Média | « Le Journal des psychologues »

2008/8 n° 261 | pages 45 à 49


ISSN 0752-501X
Article disponible en ligne à l'adresse :
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
https://www.cairn.info/revue-le-journal-des-psychologues-2008-8-page-45.htm
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour Martin Média.


Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 181.44.130.36 - 08/11/2019 03:25 - © Martin Média

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 181.44.130.36 - 08/11/2019 03:25 - © Martin Média


© Martin Média. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les
limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la
licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie,
sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de
l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage
dans une base de données est également interdit.

Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)


pages fondamentales

PSYCHOSOCIOLOGIE
Anniversaires et psychologie
des âges de la vie

Christian Heslon Maître de conférences


qualifié en psychologie
Occasion de convivialité, l’anniversaire jalonne nos avancées en âge. Son Chargé d’enseignement
UCO Angers
rituel accompagne les transitions de la vie, là où les rites de passage d’hier Chercheur
au laboratoire
marquaient les changements de statut. Entre commémoration et reprise, de psychologie
de l’université d’Angers
dates et fêtes anniversaires ont pourtant des effets psychiques méconnus,
qui éclairent la psychologie des âges de la vie sous l’angle de l’« âge subjectif ».
« Comme à chaque anniversaire depuis ses trente ans,
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 181.44.130.36 - 08/11/2019 03:25 - © Martin Média

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 181.44.130.36 - 08/11/2019 03:25 - © Martin Média


Ruth se leva le 3 au matin avec un cafard noir qui lui dévorait les entrailles. »
Lucia Etxebarria (2001, p. 118).

L’anniversaire, protestantes et au XXe siècle en terres succèdent, qu’elles soient politiques (les
catholiques. C’est pourquoi les langues quarante ans de Mai 1968), culturelles
une mode récente anglo-saxonnes distinguent l’anniver- (le centenaire de la naissance de Simone
anniversaire est aujourd’hui telle- saire de naissance (birthday, Geburtstag) de Beauvoir), historiques (le bicente-

L’ ment en vogue qu’on en oublie,


d’une part, qu’il s’agit d’une mode
récente et, d’autre part, que les dates
des autres anniversaires (anniversary,
Gedenkstag). Et c’est ainsi que, jusque
dans les années 1950, les anniversaires des
enfants étaient très peu fêtés en France,
naire du Dos de mayo 1808), identitai-
res (les quatre cents ans de la fondation
de la ville de Québec) ou anecdotiques
(les quarante ans de McDonald). Cette
anniversaires ne sont pas sans effets psy-
chiques. L’ouvrage de Françoise Lebrun voire interdits dans les institutions catho- emphase commémorative répond cer-
(1987) et l’article de Jean-Claude Schmitt liques. Longtemps réservé aux enfants, tes à l’actuelle obsession mémorielle :
(2007) soulignent cette dimension anthro- aujourd’hui encore réfuté par l’islam, le devoir de mémoire, histoires de vie, bilan
pologique méconnue de l’anniversaire. En bouddhisme et les témoins de Jéhovah, de compétences, validation des acquis
effet, l’anniversaire individuel de nais- l’anniversaire ne s’étend en France à tous de l’expérience, traçabilité, archivage des
sance fut d’abord prétexte à d’orgiaques les âges qu’à partir des années 1970. Car données, conservation muséale, etc. L’his-
agapes dans l’antiquité latine, avant d’être les seuls anniversaires traditionnellement torien nord-américain William Johnston
condamné en tant que péché d’orgueil reconnus par l’église catholique étaient (1993) fit du culte des anniversaires dans
par l’église catholique qui lui substitua, ceux de la naissance et de la mort du Christ la culture contemporaine un symptôme de
sous l’impulsion de saint Augustin, la fête (Noël et Pâques) et ceux du sacrement du notre impossibilité à nous projeter dans
du saint patronymique pendant près de mariage (noces d’argent à vingt-cinq ans l’avenir devant l’approche de l’an 2000.
mille ans ! Il fallut attendre que la réforme de mariage, noces d’or à quarante ans). Mais ce culte anniversaire n’en finit pas de
protestante conteste le culte des saints et Or, l’anniversaire est aujourd’hui devenu s’étendre, jusqu’à l’anniversaire individuel
que l’âge d’état civil devienne un puissant omniprésent. Il envahit les agendas, les de naissance fêté à tout âge avec de plus
régulateur des parcours de vie pour voir médias, les publicités, la vie culturelle en plus d’engouement. Il est pour le moins
réapparaître l’anniversaire de naissance à et politique, les romans et le cinéma. remarquable que, dans une culture qui
l’époque moderne, au XVIIe siècle en terres Les commémorations s’empilent et se valorise la jeunesse et redoute la vieillesse,

Le Journal des psychologues n ° 2 6 1 – o c t o b r e 2 0 0 8 45


PSYCHOSOCIOLOGIE
on soit si empressé de fêter son âge. Car littérature consacrée au syndrome ● chez les hommes de plus de cinquante
l’anniversaire individuel ne met pas en jeu d’anniversaire ignore généralement le ans, dont les accidents vasculaires mortels
la seule mémoire. Il a surtout pour fonction « paradoxe de l’anniversaire », issu des sont plus fréquents trois jours avant leur
de jalonner l’avancée en âge d’année en statistiques et de la cryptologie. Ce para- date anniversaire qu’à n’importe quelle
année : annus-versus, « là où verse l’an ». doxe veut que la probabilité pour qu’un autre période de l’année ;
Ce faisant, il marque l’inéluctable éloigne- groupe de vingt-trois personnes prises ● chez les femmes qui meurent plus fré-
ment de la naissance, donc l’inéluctable au hasard comporte deux individus ayant quemment dans la semaine du jour de leur
rapprochement de la mort. Pourquoi, dès la même date anniversaire de naissance anniversaire de naissance qu’aux autres
lors, tellement le fêter ? est d’une chance sur deux. Cette proba- semaines de l’année, quels que soient leur
bilité atteint neuf chances sur dix dans un âge et la cause du décès.
groupe de soixante personnes prises au
Les effets psychologiques hasard ! Ainsi, la probabilité de coïnciden- Enfin, de nombreuses études portent
méconnus de l’anniversaire ces de dates anniversaires dans un même sur toute une palette de « réactions aux
arbre généalogique est considérablement anniversaires », moins tragiques mais tout
C’est que l’anniversaire est aussi décompte plus élevée que l’intuition le laisse penser. autant avérées. On a ainsi établi les effets
de la durée de vie. Or, les normes d’âge Du coup, les répétitions transgénération- positifs des fêtes anniversaires sur l’es-
imposaient un ensemble de conduites nelles de dates sont bien peu significati- time de soi, certains auteurs allant même
définies par l’âge d’état civil jusque dans ves statistiquement. Elles n’en demeurent jusqu’à parler des implications thérapeu-
les années 1970 : âges de la scolarité, de pas moins significatives subjectivement, tiques de ces célébrations quand d’autres
la majorité, de la conscription, du mariage au gré des identifications entre membres mentionnent les bienfaits des commémo-
et du travail. Ces normes donnèrent lieu à d’une même famille et des réinterpréta- rations d’anniversaires de décès sur les
toute une psychologie du développement tions successives qu’engendre tout roman processus de deuil. De même, les études
adulte, faite de tranches d’âge standardi- familial au fur et à mesure des naissances, en marketing ont établi que les consom-
sées dont Renée Houde a dressé le pano- des unions, des séparations et des décès mateurs sont plus disposés à acheter
rama (1999). Mais on peut désormais, à qui le jalonnent. autour de leurs dates anniversaires, ce qui
tout âge, se marier et se remarier, procréer explique pourquoi la méthode du next-
et reprocréer, se former et se reconver- birthday respondent conduit magasins et
tir professionnellement. Ce brutal effa- Birthday blues, birthday stress
et réactions aux anniversaires commerçants à adresser des offres spé-
cement des normes d’âge est repéré par ciales à leur anniversaire.
Éric Deschavanne et Pierre-Henri Tavoillot Quoi qu’il en soit, le syndrome d’anni-
dans leur Philosophie des âges de la vie versaire est loin de constituer la seule
(2007). Mais ils négligent peut-être à quel manifestation des effets psychologiques Anniversaires et âge subjectif
point les notions de « maturité », d’une de l’anniversaire. C’est ainsi que de nom-
part, et de « vie adulte », d’autre part, Bien que mis en évidence depuis une
breuses recherches anglo-saxonnes et trentaine d’années par tout un corpus
s’en trouvent métamorphosées. Car, face nord-américaines, cultures familières de
à la dérégulation des normes d’âge, c’est de recherches anglo-saxonnes, ces phé-
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 181.44.130.36 - 08/11/2019 03:25 - © Martin Média

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 181.44.130.36 - 08/11/2019 03:25 - © Martin Média


l’anniversaire depuis plus longtemps que nomènes restent méconnus des psycho-
désormais moins l’âge que l’on a que celui les pays catholiques latins comme le nôtre,
auquel on s’identifie qui compte et que logues et du grand public français. C’est
portent depuis plus de trente ans sur le d’autant plus étonnant que la psycha-
l’on compte. C’est ainsi que l’« âge subjec- birthday blues, le birthday stress et d’autres
tif » l’emporte sur l’âge chronologique. nalyse, pourtant propagée en France et
types de réactions aux anniversaires *. dans les pays de langue latine, n’a jamais
Le birthday blues concerne la fragilisation ignoré les calculs inconscients menés à
Syndrome d’anniversaire psychique aux alentours de la date anni- partir des chiffres d’âge et des dates. Le
et paradoxe de l’anniversaire versaire de naissance, fragilisation qui fait qu’elle soit née en terres allemande
peut aller jusqu’à la dépression, voire au et autrichienne, terres du protestantisme
Josephine Hilgard (1953) fut la première suicide. Dans sa forme la plus courante, propice à l’anniversaire, explique peut-
à décrire le « syndrome d’anniversaire » il s’agit seulement d’une légère déprime être que les Latins que nous sommes, plus
à partir de corrélations statistiques entre liée à certains caps d’âge, tels le change- durablement empreints de la condamna-
date de décompensation psychotique et ment de décennie (trente ans, quarante tion catholique de l’anniversaire comme
dates anniversaires biographiques. Le ans, cinquante ans) ou le fait d’atteindre péché d’orgueil, n’y aient jusqu’alors guère
syndrome d’anniversaire est maintenant l’âge auquel une personne chère est décé-
un classique de la psychogénéalogie, prêté attention. Pourtant, le mot français
dée. Mais il peut aussi s’agir de véritables « chiffre », qui s’applique tant aux dates
depuis sa vulgarisation par Anne Ancelin- crises d’angoisse, par exemple chez des
Schützenberger (1993). La psychologie qu’aux âges, dérive de l’arabe sifr (zéro,
femmes de trente ans sans enfant ou chez vide) pour désigner à la fois l’unité numé-
clinique note ainsi maintes illustrations des hommes de soixante ans qui prennent
de ces répétitions de date dont l’origine rique du calcul arithmétique et diverses
leur retraite après avoir fortement investi énigmes à déchiffrer : blason héraldique,
tiendrait à la répétition d’un événement leur activité professionnelle. Les études
traumatique initialement survenu à cette code crypté ou initiales des noms des
statistiques menées à ce propos montrent, époux entrelacées sur les broderies du
date, avant d’être transformé par la suite par ailleurs, que les suicides chez les moins
en secret de famille. Mais, ainsi que je trousseau nuptial. De plus, nous consta-
de vingt-cinq ans et les plus de soixante- tons à quel point Sigmund Freud fut très
l’ai montré (Heslon, 2007), l’abondante quinze ans sont significativement corrélés attentif aux effets de dates et de chiffres
à leur date anniversaire de naissance. sur son inconscient. Le psychanalyste Phi-
* Je mentionne l’essentiel de ces travaux Le birthday stress désigne, quant à lui, les lippe Grimbert le relève également dans
de recherche dans Petite psychologie corrélations entre dates de décès et dates l’un de ses ouvrages (1999), où il relate
de l’anniversaire paru chez Dunod, en 2007. de naissance, en particulier : de nombreuses anecdotes où l’on voit

46 L e J o u r n a l d e s p s y c h o l o g u e s n°261–octobre 2008
PSYCHOSOCIOLOGIE
S. Freud prédire les évolutions conjoin-
tes de sa théorie et de son cancer au
moyen de chiffrages d’âge qui l’obsèdent.
Il en résulte que les dates anniversaires
et les nombres d’âge opèrent comme des
signifiants au sens de Jacques Lacan. Ce
qui explique que, si l’inconscient ignore
le temps chronologique, il n’en reste pas
moins éminemment réactif aux rythmes
que scandent notamment les chiffres
d’âge et de date.

Âge chronologique et âge subjectif


Ainsi, quand un homme ou une femme
fête ses quarante-cinq ans, il ou elle se
trouve vraisemblablement à un moment
clé de son existence. Soit que ce moment
clé se soit déjà révélé sous la forme d’un
deuil, d’une rupture conjugale, de l’envie
d’une reconversion professionnelle ou de
l’entrée dans un nouveau processus de
formation, soit qu’il ou elle tire un bilan
mitigé de sa vie affective, conjugale, fami-
liale ou professionnelle. Soit, encore, que
cet âge évoque pour lui ou pour elle la
nécessité d’une seconde jeunesse, la pro-
messe de la fin d’emprunts devenus trop
lourds, le rapprochement de l’âge auquel
son parent du même sexe est décédé, la
fin de la quarantaine ou l’approche de la
cinquantaine, etc. Quoi qu’il en soit, il ou
elle aura tendance à établir une sorte de
bilan de vie et à se projeter un avenir. De
tels questionnements peuvent évidem-
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 181.44.130.36 - 08/11/2019 03:25 - © Martin Média

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 181.44.130.36 - 08/11/2019 03:25 - © Martin Média


ment se produire à trente-huit ans ou à Continuer d’affirmer sa jeunesse subjective.
soixante-deux ans. C’est ici qu’intervien-
nent les théories de l’âge subjectif. Tou-
jours méconnues en France, elles ont
pourtant fait l’objet de nombreuses études jeunes. Rien d’étonnant à cela, puisque de son âge chronologique qu’à continuer
américaines et européennes. Ces études nous nous sommes affranchis des normes d’affirmer sa jeunesse subjective. Car on
établissent qu’après l’âge de trente ans, d’âge d’état civil qui voulaient hier que l’on fête surtout son âge quand il est subjecti-
la plupart des adultes se vivent comme se mariât à vingt ans, que l’on procréât à vement vécu comme étant inférieur à l’âge
étant bien plus jeunes qu’ils ne le sont. vingt-cinq et que l’on s’installât dans sa chronologique. C’est cette tendance, dite
Les échelles de mesure de l’âge subjectif vie à trente : liberté nous est offerte de de « rajeunissement d’âge subjectif », qui
prouvent ainsi que la plupart des person- rejouer à tout âge nos vies affectives, explique au moins autant que le besoin
nes ayant entre trente et quatre-vingts ans conjugales, familiales et professionnelles ! d’estime de soi ou de la quête narcissique
se vivent comme ayant dix, quinze, vingt, Liberté, certes, liberté nouvelle affranchie l’actuel engouement pour les fêtes anni-
voire vingt-cinq ans de moins que leur des normes d’âge et des codes de bonne versaires. Mais cette tendance à se rajeu-
âge. D’une part, la tendance à se rajeunir conduite. Mais liberté également coûteuse nir, pour durable et dominante qu’elle soit
subjectivement est encouragée par notre psychiquement, qu’il s’agisse d’affronter au regard des durées croissantes de nos
culture du « vieillir jeune » qui délaisse les douleurs de la séparation, les crises vies, finit toujours par succomber. À un
et se détourne de l’extrême vieillesse. du divorce, les affres du licenciement, les deuil, une rupture, une perte, une catas-
D’autre part, plus on avance en âge, plus déstabilisations psychologiques qu’occa- trophe, un accident, un imprévu irrémé-
le temps semble passer vite, donnant l’im- sionnent les reconversions professionnel- diable, un impondérable. À moins qu’un
pression de n’avoir vécu qu’un an ou deux les ou les incertitudes multiples des exis- narcissisme suffisant et une bonne dose
quand cinq ou dix ans viennent de s’écou- tences postmodernes… de résilience ne maintienne contre vents
ler. C’est Denis Guiot (2001) qui importa, et marées la forte dose de confiance qui,
en France, les théories de l’âge subjectif à L’anniversaire comme célébration seule, permet de se séparer sans succom-
propos des conduites de consommation de l’âge subjectif ber. C’est de cela dont parle la fête anni-
des seniors dont la plupart échappent à versaire : de séparation et de coupure, à
leur « cible générationnelle » pour acheter Quoi qu’il en soit, fêter son âge à chacun commencer par celle du cordon ombilical.
des produits de consommation initiale- de ses anniversaires revient autant à célé- De même, les bougies sont elles allumées
ment destinés à des acheteurs bien plus brer ses réussites et ses échecs au regard pour être soufflées, le gâteau confectionné

Le Journal des psychologues n ° 2 6 1 – o c t o b r e 2 0 0 8 47


PSYCHOSOCIOLOGIE
pour être partagé, le cadeau empaqueté sente socialement intégrée et que sa date même si tout anniversaire réussi suppose
pour que son ruban soit coupé, la chanson anniversaire de naissance ne coïncide pas une surprise, métaphore des bonnes ou
entonnée pour séparer la personne fêtée avec la date d’un événement traumatique, mauvaises surprises que réservent les
du chœur des convives. C’est dans ces les fêtes anniversaires s’avèrent consolida- années à venir : invité surprise, cadeau
dilemmes qu’avance la fête anniversaire : trices de l’estime de soi, pourvoyeuses de surprise, surprise party.
vivre ou mourir, capituler ou récapituler, narcissisme et compensatrices des pertes
expier ou jouir. C’est-à-dire craindre de qu’inflige nécessairement l’avancée en âge Le changement de dizaine
se répéter (forme névrotique et pulsion adulte. Elles servent alors non seulement
de mort) ou aspirer à se reprendre (forme à cicatriser le fameux « traumatisme de la Hommes et femmes n’en privilégient pas
rédemptrice et pulsion de vie). C’est ainsi naissance », postulé par le psychanalyste moins toujours les anniversaires qui les
que l’âge que l’on fête n’est jamais celui Otto Rank dans les années 1920, dans font changer de dizaine : trente ans, qua-
que l’on a : la fête anniversaire sur-affirme lequel le cadeau d’anniversaire serait un rante ans, cinquante ans, etc., comme
l’âge subjectif au regard de l’objectivité objet substitutif à la perte du premier objet si ces changements de dizaine venaient
apparente de celui d’état civil. d’amour qu’est la mère. Le cadeau ins- condenser d’un coup toutes les années
crit, par ailleurs, le fêté et ses hôtes dans écoulées. L’âge subjectif progressant
la logique du don et du contre-don, dont moins vite que l’âge chronologique, les
Les fonctions du rituel le sociologue Marcel Mauss montra dans dizaines d’années sonnent pour les deux
de l’anniversaire les années 1930 qu’elle est fondatrice de sexes comme les douze coups de minuit
toute socialité. De plus, la fête anniversaire des contes de fée : un rappel à l’ordre, une
Mais à quoi peut donc bien servir cette accompagne symboliquement les passa- réalisation du temps qui passe, l’urgence
fameuse fête anniversaire, en apparence ges d’âge en une culture qui les confie à d’une décision à prendre. On sait que, du
aussi banale qu’anodine ? Et pourquoi de multiples propédeutiques de l’accom- côté masculin, ces décennies sont au prin-
accordons-nous aujourd’hui tant d’impor- pagnement des transitions de la vie adulte. cipe du démon de midi, de l’andropause
tance à fêter son âge à tout âge, en toutes C’est ainsi que, confrontant l’âge subjectif et du déficit androgénique lié à l’âge
circonstances et de multiples manières ? à l’âge chronologique, la fête anniversaire (DALA), autrement dit de la tentation d’al-
Trois réponses viennent immédiatement à réussie favorise l’assimilation psychique de ler conquérir une nouvelle compagne plus
l’esprit. D’abord, l’anniversaire est un pré- son avancée en âge. jeune. On sait moins que, du côté féminin,
texte parmi d’autres à faire la fête, une de la ménopause, d’une part, le syndrome
ces occasions de convivialité dont nous du nid vide, d’autre part – c’est-à-dire le
avons tellement besoin en nos sociétés Anniversaires au féminin, départ des enfants de la maison –, occa-
dépressives. Ensuite, l’anniversaire est une anniversaires au masculin sionnent des questionnements similaires,
excellente raison d’acheter, de dépenser et Pour autant, hommes et femmes réagis- mais vécus sur un autre mode. C’est pour-
de consommer, qu’il s’agisse des cadeaux sent différemment aux dates anniversai- quoi changer de décennie à l’âge adulte
ou des dépenses festives, dont la culture res et ne les fêtent pas de la même façon. n’est jamais anodin. Soit que cette décen-
marchande qui est la nôtre s’est évidem- Ainsi, les femmes sont souvent gardiennes nie atteinte condense les années écoulées
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 181.44.130.36 - 08/11/2019 03:25 - © Martin Média

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 181.44.130.36 - 08/11/2019 03:25 - © Martin Média


ment emparée. Enfin, le rituel anniversaire vigilantes des dates, encore plus quand depuis la précédente avec ses heurts et
constitue une sorte de microrite substitutif elles sont mères. L’oubli par une mère de ses tracas, soit qu’elle se fasse annoncia-
aux grands rites de passage d’autrefois, l’anniversaire d’un de ses enfants est ainsi trice de tourments vraisemblablement à
qui faisaient changer de statut à certaines un signe diagnostique inquiétant. Chacun venir, soit encore qu’elle exige et impose
échéances d’âge (communion, mariage, sait, par ailleurs, combien les femmes un temps de pause et de bilan. Si, depuis
conscription, diplômes). Sans oublier vivent mal que les hommes oublient leurs saint Augustin jusqu’à la Renaissance, les
que la culture générationnelle a favorisé, anniversaires. Le corps féminin est en effet caps d’âge furent ceux des sept ans, dont
jusque dans les années 1960, les bals et relié au cyclique retour de date du fait du survit encore l’âge de raison à sept ans et,
banquets « de la classe » de conscription. cycle menstruel. Mais si elles n’apprécient jusqu’en 1974, la majorité à vingt et un ans,
Au contraire de l’anniversaire individuel guère qu’on néglige leurs dates anniver- seuls subsistent maintenant les jubilés de
personnalisé, ceux-ci accompagnaient saires, elles se contentent souvent de dis- cinquante ans issus de la tradition judéo-
l’avancée en âge sur un mode collectif, crètes marques d’attention. Leur narcis- chrétienne, pour lesquels sept cycles de
puisqu’une même génération avançait sisme est ailleurs, le plus souvent reporté sept ans accomplis (soit quarante-neuf
alors du même pas au fil des ans. sur les anniversaires de leurs enfants et ans) faisaient de la cinquantième année
petits-enfants. Les hommes abordent, au celle de l’accomplissement. Mais la déci-
contraire, leurs dates anniversaires sur un malisation imposée par la Révolution
Les interférences entre française s’étendit aussi aux âges de la
anniversaires et âge subjectif mode narcissique. Ils aiment à cette occa-
sion combattre par l’affirmation narcissi- vie, conférant un fort impact psychologi-
Le rituel anniversaire prend alors également que le passage du temps qu’ils vivent sur que aux changements de dizaine, même
des dimensions psychologiques. Ainsi, si le un mode plus linéaire que cyclique. Autre- quand ils sont en quelque sorte fêtés par
retour annuel de la date anniversaire de ment dit, là où le féminin s’accommode avance (grande fête à quarante-cinq ou
naissance peut être à l’origine de ques- de l’avancée en âge qui l’inscrit durable- quarante-huit ans plutôt qu’à cinquante).
tionnements existentiels et de tournants ment dans le cycle renouvelé de la vie et
ou bascules de vie, les fêtes anniversaires de la mort, le masculin tend, au contraire, Conclusion : vers une
ont pour vertu ou, du moins, pour visée, de à défier les défis et les naufrages de l’âge. Il psychologie des âges de la vie
corriger et rééquilibrer ces crises. C’est ainsi oppose tous les signes de sa puissance aux
que, pour peu que la personne fêtée soit en menaces d’impuissance que l’âge véhicule. Comment, dès lors, restituer à la psy-
bonne santé, qu’elle dispose d’un réseau Enfin, il semble que le féminin apprécie la chologie sa fonction de repérage des
relationnel et affectif porteur, qu’elle se surprise anniversaire plus que le masculin, crises d’âge, si ce n’est en lui restituant

48 L e J o u r n a l d e s p s y c h o l o g u e s n°261–octobre 2008
PSYCHOSOCIOLOGIE
sa fonction compréhensive ? Il faut, pour conduites et choix de vie, conséquences
ce faire, abandonner toute attitude « sta-
diste », c’est-à-dire référée aux normes
maintenant plus grandes dans les vies
affectives, familiales, conjugales et profes-
Bibliographie
d’âge chronologique, au profit d’une lec- sionnelles que celles des critères de l’âge
ture plus fluide qui prenne en compte l’âge d’état civil. Une telle approche viendrait en Ancelin-Schützenberger A., 1993,
subjectif. L’actuel engouement dont l’an- outre guider les multiples pratiques d’ac- Aïe, mes aïeux !, Bruxelles, Desclée
niversaire de naissance fait l’objet n’est-il compagnement des transitions de la vie de Brouwer.
pas, dès lors, révélateur de l’aspiration à adulte d’aujourd’hui, thérapies, coaching,
interpréter son âge à sa manière et s’en conseils et médiations sur lesquelles Jean- Boutinet J.-P., Pineau G. (sous
faire en quelque sorte le héros, quel que Pierre Boutinet et Gaston Pineau (2007) la direction de), 2007, Penser
soit le nombre des années vécues et celui invitent à se pencher. Cette psychologie l’accompagnement adulte. Ruptures,
de celles restant à vivre (Heslon, 2008) ? des âges de la vie serait enfin à même de transitions, rebonds, Paris, PUF.
Le moment semble ainsi venu de passer saisir les tensions et décalages entre hor-
de la psychologie du développement du loge biologique, agenda de la vie socio-
professionnelle et « calendrier intime », Deschavanne E., Tavoillot P.-H.,
siècle dernier, ou life-span psychology, à 2007, Philosophie des âges de la vie,
une psychologie des âges de la vie plus au sens de Bernice Neugarten (1996). Car
ce sont ces tensions et ces décalages qui Paris, Grasset.
actuelle, qui abandonne les stades, éta-
pes, cycles et crises de la vie adulte à des sont à l’origine des errements et des crises
âges normalisés au profit d’une prise en existentielles, conjugales ou profession- Etxebarria L., 2001, De l’amour et autres
compte des mouvements de l’âge sub- nelles que vivent les adultes contempo- mensonges, Paris, Denoël, 2003.
jectif tour à tour inférieur, égal, voire rains entre :
supérieur à l’âge d’état civil. L’analyse des Grimbert P., 1999, Pas de fumée
● les temporalités du corps (désir d’en-
pratiques anniversaires et des réactions sans Freud. Psychanalyse du fumeur,
fant, ménopause, difficultés sexuelles, Paris, Armand Colin.
individuelles à certains chiffres d’âge et à signes précurseurs du vieillissement) ;
certaines dates anniversaires remplace-
rait alors le découpage de la vie adulte en ● celles de l’environnement social avec Guiot D., 2001, « Tendance d’âge
tranches d’âge standardisées qui ne cor- ses contraintes croissantes d’urgence, subjectif : quelle validité prédictive ? »,
respondent plus aux réalités des avancées de rapidité, de simultanéité et d’hypo- Recherches en application et marketing,
en âge contemporaines. En outre, prenant thèque de l’avenir (qui soumet l’adulte 16 (1) : 25-43.
acte de l’actuel paradoxe des maturités, d’aujourd’hui au sentiment de toujours
une telle psychologie des âges de la vie manquer de temps) ; Heslon C., 2008, Accompagner le grand
ne raisonnerait plus tant en termes de ● et celles du calendrier intime dont âge, Paris, Dunod.
maturation au fil de l’âge qu’en termes chacun se dote, au fur et à mesure, qu’il
de devenir existentiel. Elle rendrait alors avance en âge (aspiration à mener à bien Heslon C., 2007, Petite psychologie
mieux compte des aléas des vies adultes certains projets ou voir aboutir certaines de l’anniversaire, Paris, Dunod.
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 181.44.130.36 - 08/11/2019 03:25 - © Martin Média

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 181.44.130.36 - 08/11/2019 03:25 - © Martin Média


d’aujourd’hui, des différences entre fem- espérances avant qu’il ne soit trop tard,
mes et hommes de ce point de vue et des c’est-à-dire avant d’être rattrapé par l’âge Heslon C., 2005, « Anniversaires
conséquences de l’âge subjectif sur les du corps). ■ et bascules de vie : entre incidence
et coïncidence », Chemins de formation,
8 : 48-55.

Houde R., 1999, Les Temps de la vie.


Le développement psychosocial de l’adulte,
Montréal, Gaëtan Morin.

Hilgard J., 1953, « Anniversary Reactions


in Parents Precipitated by Children »,
Psychiatry, 16 : 73-80.

Johnston W., 1993, Postmodernisme


et bimillénaire. Le culte des anniversaires
dans la culture contemporaine,
Paris, PUF.

Lebrun F., 1987, Le Livre de l’anniversaire,


Paris, Robert Laffont.

Neugarten B., 1996, The Meanings of


Age, Chicago, Chicago University Press.

Schmitt J.-C., 2007, « L’invention de


l’anniversaire », Annales, histoire, sciences
sociales, 62 (4) : 793-838.

Le Journal des psychologues n ° 2 6 1 – o c t o b r e 2 0 0 8 49