Vous êtes sur la page 1sur 10

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

UNIVERSITE DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE D’ORAN


*MOHAMED BOUDIAF*

FACULTE D’ARCHITECTURE ET DE GENIE CIVIL

m
DEPARTEMENT GENIE CIVIL(LMD)
TP de :

co
ETUDE DE LA FLEXION – TORSION D’UNE
POUTRE CANTILEVER

S-G : 1
iv.
un
TP
Dz

1
Préparé par :

w.
ww

BOUFERMA AÏCHA

BOUKHATEM LAKHDER

BESSOUYAH IZZEDDINE

BOUYACOUB MOHAMED

Année universitaire : 2008 – 2009


Définition de flexion- torsion :

-La flexion torsion est une déformation d'un objet à une rotation longitudinal
et transversal

m
-Par exemple la déformation subie à une barre sont extrémité est immobilier et
l'autre est libre
-La force est perpendiculaire à la barre mais pas au milieu de la section

co
Le bute de cette manipulation :

-On a fait cette manipulation pour déterminer la flèche maximale d’une poutre
et déterminée la position du centre de cisaillement

iv.
L’appareil utilisé :

 On a utilisé l'appareil de torsion


un
Appareil de torsion

Appareil de torsion
pour étudier la torsion
Dz

statique et dynamique ainsi


que la limite d'élasticité de fils
de fer.
L'appareil est constitué d'un
dispositif de serrage fixe pour
les fils d'essai et d'un disque
w.

angulaire pivotable à dispositif


de serrage. Le montage
horizontal sert aux mesures
statiques et à la limite
d'élasticité, le montage vertical
aux mesures de torsion
ww

dynamiques.
Lors de la mesure statique, la
torsion préréglée est compensée
par un contre-couple. Lorsque la
limite d'élasticité est dépassée, le fil de fer subit une déformation définitive.
Pour la torsion dynamique (construction verticale), l'appareil est utilisé comme un balancier
tournant. Le disque angulaire peut être doté de poids supplémentaires pour modifier le
couple d'inertie.
En déterminant le temps d'oscillation, on peut définir les propriétés dynamiques de la
torsion du matériau analysé.
L'ensemble comprend :
Appareil de torsion, 8 barres de torsion différentes (acier, cuivre, laiton, alu), poulie avec
pointe de contact, poids, fils de chanvre, dynamomètre
1. partie théorique ;

Détermination des déformées des systèmes représentés sur la figure 1 et 2


En utilisant la méthode de double intégration.

m
Figure 1

co
b

A F

iv.
A
L
un
𝐼 ′′ = −
= −
< <
Dz

𝐼 ′′ =
𝐼 ′ = +

𝐼 ′ = ⟹ + = ⟹ = −
w.

𝐼 = + +
Déplacement(x=L)
’ =
ww

𝐼 = − +

𝐼 = => − + = => = − −

=
’= ∕ 𝐼 −

= / 𝐼 +

m
𝑏=
𝐼

co
2- études de la flexion d'une poutre à section rectangulaire:
Le But ;

iv.
-Le bute de cette partie est de déterminer la flèche d'une poutre fléchie suivant
deux position relatives aux plans d'inerties minimal et maximal

Position1 postion2
un
Dz

L= 500 mm
w.
ww

L=500mm
b=9.9mm
h=24.9mm

Les coordonnées de centre de graviter de la section A-A :

𝑏 9.9
= = = . (La symétrie)
ℎ .9
𝐺 = = = . (La symétrie)
⇔ 𝑮 .𝟗 , .

Le moment d'inertie Ixx et Iyy :


𝑏ℎ , × ,
𝐼 = ⟹ 𝐼 =

⟹𝐼 = .

m
ℎ𝑏 , × ,
𝐼 = ⟹ 𝐼 =
⟹ 𝐼 = .

co
Les valeurs mesurées de la flèche maximale :

iv.
Expérimentale

- Position 1

= = .
𝐼
un
- Position 2

= =
𝐼

La flèche maximale de la poutre:


Dz

 Théoriquement :

- Position 1
+𝑃
= ( )𝑃
w.

𝑃=
-On a =
-Donc
×
ww

= = .
× × .

𝑃=
On a = .
-Donc
. ×
= = .
× × .
- Position 2
𝑃=
On a =
-Donc
×
= = .
× × .

m
𝑃=
On a = .
-Donc
. ×

co
= = .
× × .

Conclusion:

iv.
On conclue que la flèche d’une poutre est changée d'après la position de la
poutre (moment d’inertie)
un
3 - étude de la torsion d'une poutre à section en U

Le Bute :
Le bute de cette partie est d'étudier l'effet de la torsion et déterminer la
position du centre de cisaillement
Dz

b’

s
w.

h
h’
B P
M A G
ww

B
L b
m
co
S=3 mm

N=45 N

iv.
h = 25 mm

L=500 mm
un
b = 25 mm
Dz

Les coordonnées de centre de graviter de la section B – B


w.

=?
= + +
= × =
= − × =
= × =
ww

. + . + .
=
= .
− . + . + .
=
= .
. , .
Les moments d’inerties Ixx et Iyy :

𝐼 = 𝐼 𝑖 − 𝐼 𝑣𝑖

×
𝐼 𝑖 = = .
×
𝐼 𝑣𝑖 = = .

m
𝐼 = . − .
𝐼 = .

co
𝐼 = 𝐼 𝑖 − 𝐼 𝑣𝑖

×
𝐼 𝑖 = = .

iv.
×
𝐼 𝑣𝑖 = = .

𝐼 = . − . = .
𝐼 = .
un
L’excentricité expérimentale :

=
Dz

Calcule l'excentricité théorique etheo:

𝑡ℎ = = +

𝑆
= − = . − .
w.

= .

𝑏′ × ℎ′ × 𝑆 . × ×
= =
ww

×𝐼 × ,

= .

= . + . =

Conclusion :
-a partir de cette manipulation on trouve que la flèche est diminuée si le moment d’inertie
augment, est on a déterminé la position du centre de cisaillement pour trouver la position
d’équilibre de la poutre dans les structures.
ww
w.
Dz
un
iv.
co
m
ww
w.
Dz
un
iv.
co
m