Vous êtes sur la page 1sur 37

1.

------IND- 2011 0577 D-- FR- ------ 20111121 --- --- PROJET

Office fédéral des ponts et chaussées

Conditions techniques contractuelles


supplémentaires et prescriptions pour les
ouvrages de génie civil

ZTV-ING

Partie 9
Ouvrages

Section 2
Ponts mobiles

Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles

Sommaire Page 10.2.4 Effets exceptionnels.............................17


10.2.5 États de fabrication, de montage, de
délestage et de réparation....................18
1 Généralités............................................5 10.3 Attestation de la portance.....................18
2 Champ d’application............................5 10.4 Attestation de l’aptitude à l’emploi........20
3 Définitions.............................................5 11 Attestations relatives à la construction
4 Types de ponts.....................................6 mécanique...........................................20
4.1 Ponts basculants....................................6 11.1 Valeurs caractéristiques........................20
4.2 Ponts tournants......................................6 11.2 Puissance d’entraînement....................20
4.3 Ponts levants..........................................7 11.3 Pressions de service d’entraînements
5 Principes de construction..................10 hydrauliques à l’huile............................20
6 Exigences de service.........................10 11.4 Attestation de la portance.....................20
6.1 Mouvement...........................................10 11.5 Attestation de l’aptitude à l’emploi........20
6.2 Intempéries...........................................11 12 Calcul et construction........................20
6.3 Modes de service..................................11 12.1 Superstructure mobile..........................20
6.4 Commande du pont..............................11 12.1.1 Jonctions avec le tablier.......................20
6.5 Pontiers.................................................11 12.1.2 Équilibrage de poids.............................22
6.6 Postes de commande et locaux de 12.1.3 Poids de tarage....................................22
service..................................................11 12.2 Mécanique............................................22
6.7 Accessibilité..........................................11 12.2.1 Rugosités.............................................22
6.8 Redondance.........................................11 12.2.2 Paliers articulés....................................22
7 Documentation technique..................12 12.2.3 Butoirs..................................................23
7.1 Généralités...........................................12 12.2.4 Verrouillages.........................................23
7.2 Superstructure mobile..........................12 12.3 Technique des entraînements...............23
7.3 Mécanique............................................12 12.3.1 Moteurs d’entraînement........................23
7.4 Entraînement........................................12 12.3.2 Entraînements par câble, poulies à câble
7.5 Électrotechnique et commande............13 et tambours d’enroulement...................23
7.6 Installations de sécurité du trafic..........13 12.4 Électrotechnique et commande............24
7.7 Éclairage des ponts..............................13 13 Contrôle de la documentation
8 Matériaux et éléments de construction technique............................................24
.............................................................14 13.1 Contrôle de la superstructure mobile....24
8.1 Généralités...........................................14 13.2 Contrôle de l’équipement technique.....24
8.2 Constructions en acier..........................14 14 Réalisation de la construction...........24
8.3 Constructions mécaniques...................14 14.1 Direction des travaux............................24
8.4 Équipement électrique..........................15 14.2 Mesures................................................24
8.4.1 Matériel électrique................................15 14.3 Montage...............................................24
8.4.2 Pose des câbles et des conduites........15 14.4 Fonctionnement d’essai........................24
8.5 Revêtements........................................15 14.5 Contrôle des fonctions..........................24
8.6 Mortier de remplissage.........................15 14.6 Réceptions...........................................24
9 Matières consommables....................15 15 Manuel de service, maintenance,
9.1 Huile hydraulique pour entraînements..15 formation.............................................25
9.2 Lubrifiants pour paliers et entraînements 16 Droits au titre des vices.....................25
mécaniques..........................................15 Annexe A............................................................26
10 Attestations relatives à la construction Échelle Beaufort de la force du vent................26
portante...............................................15 Annexe B............................................................27
10.1 Généralités...........................................15 Informations sur la technique des
10.2 Valeurs caractéristiques........................15 entraînements, l’électrotechnique et la
10.2.1 Effets permanents................................15 commande..........................................27
10.2.2 Effets quasi permanents.......................15 B1 Technique des entraînements...............27
10.2.3 Effets variables.....................................16 B 1.1 Entraînement hydraulique....................27

Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles
B 1.2 Entraînement électromécanique...........27
B2 Électrotechnique et commande............28
B 2.1 Généralités...........................................28
B 2.2 Alimentation..........................................28
B 2.3 Mise à la terre, protection contre la
foudre et compensation de potentiel.....28
B 2.4 Câbles et conduites..............................29
B 2.5 Équipement électrique..........................29
B 2.6 Commande...........................................30
Annexe C............................................................32
Informations sur les installations de sécurité
du trafic, l’éclairage et la commande
.............................................................32
C1 Installations de sécurité du trafic..........32
C2 Éclairage des ponts..............................33
C3 Commande...........................................33
Annexe D............................................................34
Pièces de rechange.............................................34

Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles

Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles

1 Généralités (8) Outre les ZTV-ING, les rapports DIN sont


également applicables à la position ouverte au
(1) La partie 9, section 2, s’applique uniquement trafic et finale verrouillée d’un pont mobile.
en liaison avec la partie 1: généralités.
(9) La nature et l’étendue des travaux de
(2) Des ingénieurs en génie civil, en construction maintenance doivent être spécifiées en tant
mécanique et en électrotechnique doivent qu’exigence minimale dans le cahier des charges.
participer à la planification et à la réalisation de
ponts mobiles. 3 Définitions
(3) Au cours de la phase de planification, il y a (1) Pont mobile
lieu d’effectuer une analyse des risques
conformément à la directive Machines. Ouvrage enjambant une voie d’eau pour relier des
chaussées ou chemins, laissant passer ou
(4) Pour les prestations suivantes: bloquant le trafic qui croise.
 documents relatifs à la réalisation, (2) Superstructure mobile
 réalisation de la réception, Cet ensemble inclut toutes les parties mobiles de
 formation des pontiers, l’ensemble de l’ouvrage.
 formation du personnel de maintenance, (3) Ouvrages fixes
le cahier des charges doit prévoir des postes Cet ensemble inclut toutes les parties fixes de
distincts. l’ensemble de l’ouvrage telles que, par exemple,
l’assise, les culées, les piles de ponts
(infrastructure) et les superstructures fixes. Les
2 Champ d’application bâtiments pour postes de commande et les
(1) Cette section est applicable lors de la locaux de service en font également partie.
planification, de la réalisation de la construction, (4) Construction mécanique
de l’exploitation et de l’entretien des ponts
mobiles. Elle inclut tous les éléments de construction
requis pour le logement, la mobilité et la sécurité
(2) Les ZTV-ING sont applicables aux avant- du pont.
ponts et aux piles de ponts.
(5) Équipement technique
(3) Il doit être tenu compte des dispositions
respectivement applicables aux postes de C’est l’ensemble des composants techniques
commande et aux bâtiments de service ainsi qu’à impliqués dans les mouvements. Ces composants
l’équipement technique des bâtiments. sont des composants de construction mécanique,
de la technique des entraînements, de
(4) Les règles applicables à la structure portante l’électrotechnique et de la commande. Les
doivent être appliquées à la superstructure installations de sécurité du trafic et l’éclairage des
mobile. ponts en font également partie.
(5) Les règles applicables à la construction (6) Paliers
mécanique doivent également être appliquées
aux assises et verrouillages du pont mobile ou de Ils se composent du corps de palier, des pièces
parties de ponts. Les ancrages de l’équipement d’acier situées directement sur le corps de palier,
mécanique et les joints coulés des paliers doivent d’éléments de construction d’étanchéité et de
être spécifiés comme composants de construction recouvrement ainsi que de tous les éléments de
mécanique. construction requis pour la maintenance et
l’inspection, tels que, par exemple, des conduites
(6) Les règles applicables à la technique des de lubrification et des vis de déblocage.
entraînements doivent également être appliquées
aux composants mécaniques et hydrauliques (7) Position ouverte au trafic
requis pour l’exploitation de la superstructure Le pont est fermé, c’est-à-dire ouvert au trafic
mobile. routier.
(7) Les règles applicables à l’électrotechnique et (8) Position finale ou haute dans le cas de
à la commande, aux installations de sécurité du ponts basculants
trafic et à l’éclairage des ponts doivent être
appliquées aux composants requis pour le Le pont est entièrement ouvert.
fonctionnement de la superstructure mobile.

Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles

(9) Programme SPS 4.1.1 Ponts basculants sans contrepoids


Le programme des déroulements de commande Ouverture sans compensation de poids par
dans la commande par programme poussée du tablier du pont vers le haut ou par
enregistré (SPS) inclut le mode automatique, le traction sur un bras arrière.
mode semi-automatique et le mode de
maintenance.
4.1.2 Ponts basculants avec contrepoids
(10) Mode automatique surbaissé
Commande du fonctionnement par SPS en mode Le contrepoids permet des forces d’entraînement
automatique avec respect des chaînes de faibles (voir la figure 9.2.1).
sécurité.
4.1.3 Pont-levis
(11) Mode semi-automatique
Compensation de poids par l’intermédiaire d’un
Commande du fonctionnement par étapes contrepoids situé sur un balancier. Le balancier
individuelles avec respect des chaînes de est logé sur le pylône (portique) et relié au tablier
sécurité. du pont par l’intermédiaire de tiges de traction
(voir la figure 9.2.2).
(12) Mode de maintenance
Commande du fonctionnement par étapes
4.1.4 Ponts basculants roulants
individuelles conformément au diagramme du
déroulement du mode de maintenance; possibilité Pour ouvrir, on déplace la construction sur une
de shunter les étapes individuelles après bande de roulement (voir la figure 9.2.3).
acquittement compte tenu des spécifications
selon l’analyse des risques.
4.1.5 Modes de réalisation de
(13) Mode manuel superstructures
Fonctionnement à l’aide de dispositifs auxiliaires On distingue les modes de réalisation suivants:
mécaniques via un contrôle visuel (pompe
 réalisation en une pièce; toutes les bandes de
manuelle, vidange d’urgence, manivelle).
circulation se trouvent sur une superstructure
(14) Arrêt de service mobile,
Il est mis fin au mouvement de manière contrôlée.  réalisation en deux pièces; une superstructure
mobile pour chaque sens de circulation,
(15) Arrêt d’urgence
 une travée; la superstructure mobile est
On obtient cet état en actionnant le bouton d’arrêt
composée d’une travée,
d’urgence. Il est mis fin au mouvement de
manière contrôlée.  deux travées; la superstructure mobile est
composée de deux travées qui, en position
(16) Coupure d’urgence
ouverte au trafic, sont généralement reliées au
Cet état se présente en cas d’interruption milieu. La liaison peut être réalisée pour
involontaire de l’alimentation électrique. Les transmettre des forces transversales et des
sollicitations qui en résultent doivent être limitées couples ou pour transmettre des forces
par réglage des soupapes de limitation de transversales uniquement.
pression dans le cas des entraînements
hydrauliques et par réglage des freins et, 4.2 Ponts tournants
éventuellement, des accouplements à glissement
(1) On fait tourner la superstructure mobile
dans le cas des entraînements mécaniques.
autour d’un axe vertical pour ouvrir la voie d’eau
(voir la figure 9.2.4).
4 Types de ponts (2) On distingue les modes de réalisation
suivants:
4.1 Ponts basculants
 réalisation symétrique; ouverture d’une ou de
(1) Dans ce qui suit, on va présenter les types de
deux voies de passage,
ponts les plus courants.
 réalisation asymétrique; ouverture d’une voie
(2) On fait tourner la superstructure mobile
de passage.
autour d’un axe horizontal pour ouvrir la voie
d’eau.

Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles

4.3 Ponts levants


On soulève la superstructure mobile
verticalement, au niveau de tours de levage, pour
ouvrir la voie à la circulation fluviale (voir la
figure 9.2.5).

Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles

position ouverte au trafic

position finale ouverte

mouvement d’ouverture

contrepoids

palier rotatif de pont

verrouillage à tiges

verrouillage, position finale


ouverte

Figure 9.2.1: Pont basculant avec contrepoids surbaissé

position ouverte au trafic


position finale ouverte
mouvement d’ouverture
contrepoids
palier rotatif de pont
verrouillage à tiges
verrouillage, position finale ouverte
pylône (portique)
balancier
tige de traction
barre élastique (option)
palier rotatif de la tige de traction du
tablier du pont
palier rotatif du balancier
palier rotatif de la tige de traction
balancier

Figure 9.2.2: Pont-levis

Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles

position ouverte au trafic


pendant l’opération d’ouverture
mouvement d’ouverture
contrepoids
secteur
bande de déroulement
articulation

Figure 9.2.3: Pont basculant roulant

position ouverte au trafic


position finale ouverte
mouvement d’ouverture
a) soulever
b) tourner
contrepoids
support de pivot (axe de rotation
vertical)
verrouillage à tiges
verrouillage, position finale ouverte

Figure 9.2.4: Pont tournant (asymétrique)

superstructure mobile
position finale ouverte
mouvement d’ouverture
contrepoids
logement des machines
tambour d’enroulement
câbles
portique

Figure 9.2.5: Pont levant

Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles

5 Principes de construction (10) Le drainage doit être aménagé de manière


telle que l’eau ne puisse pas s’accumuler, y
(1) Le choix du type de pont doit tenir compte du compris dans les espaces en contrebas.
gabarit et des mouvements attendus du sol de (11) L’accessibilité doit être garantie
fondation. conformément à la «directive pour les dispositions
(2) Le gabarit du pont ouvert résulte en principe constructives et l’équipement de ponts relative à la
du gabarit requis pour la voie d’eau. Si celui-ci surveillance, au contrôle et à l’entretien» (RBA-
n’est pas disponible, il résulte des exigences de la BRÜ).
navigation. La détermination du gabarit doit en (12) Des butées doivent être prévues pour le
outre tenir compte des éléments suivants: démontage des tiges de traction.
 angle d’inclinaison et angle d’assiette (écart (13) Les conséquences de la défaillance de
par rapport à la verticale) des bateaux de 5° différentes pièces de la superstructure mobile et
dans chaque cas, de l’équipement technique doivent être attestées.
 décalage latéral maximal des dispositifs de Les pièces dont la défaillance ne peut pas être
guidage résultant de la dimension du choc de palliée doivent être prévues en double.
manœuvre des bateaux, (14) En plus de la directive Machines, il convient
 décalages élastiques de l’ouvrage du pont notamment de veiller à la disponibilité et à la
résultant du poids propre et du vent pendant le sécurité opérationnelles souhaitées compte tenu
service, de l’état de la technique.

 distance de sécurité de 30 cm. (15) L’ouvrage de pont doit être éclairé côté
chaussée et côté voie d’eau.
(16) L’éclairage des ponts inclut l’éclairage de la
(3) Si le pont est commandé depuis un poste de chaussée et des chemins dans la zone du pont,
commande proche de l’ouvrage, ce poste doit être l’éclairage du duc d’albe et les éclairages de pont
disposé de façon à ce que le pontier puisse requis pour la navigation.
observer toutes les manœuvres de manière aussi
directe que possible. (17) Tout autre éclairage est soumis à des règles
séparées. Celles-ci doivent être prévues dans le
(4) Pour remplir la condition de masses mobiles cahier des charges.
aussi faibles que possible, la partie mobile du
pont doit être une construction en acier. (18) Les règles de priorité concernant les voies
de circulation qui se croisent doivent être fixées
(5) L’épaisseur de la tôle de recouvrement de la lors de la phase de planification.
dalle du tablier doit être d’au moins 16 mm.
(19) Les câbles, conduites et flexibles dans les
(6) Le type d’entraînement et les verrouillages zones librement accessibles doivent être protégés
doivent également être déterminés compte tenu contre toute manipulation ou contre tout
des décalages relatifs attendus. Dans la position sabotage.
ouverte au trafic, le pont doit donc normalement
être verrouillé. (20) Le nombre des ouvertures attendues chaque
jour doit être indiqué dans l’appel d’offres.
(7) Les éléments d’entraînement ne peuvent pas
être sollicités lors du passage des véhicules.
6 Exigences de service
(8) L’ensemble des paliers et articulations doit
être réalisé compte tenu de la durée d’utilisation, 6.1 Mouvement
de la maintenance et de la possibilité de
remplacement. Pour les paliers rotatifs de ponts, il (1) Le temps d’action d’un pont mobile inclut la
faut utiliser des paliers lubrifiés avec dispositif de durée:
regraissage. Les caractéristiques de  de l’opération d’ouverture,
fonctionnement d’urgence de ces paliers doivent
être attestées par les mentions du fabricant. Il doit  de l’utilisation de la voie d’eau ouverte,
pouvoir être possible de remplacer les paliers et  de l’opération de fermeture.
articulations.
(2) L’opération d’ouverture commence au
(9) Le pont doit être bloqué en position ouverte moment du blocage du trafic sur la chaussé et se
au trafic et en position finale. En position finale, le termine au moment de l’ouverture de la voie
blocage de la position via l’entraînement est d’eau.
suffisant à condition que la position soit surveillée.

10 Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles
(3) L’opération de fermeture commence au 6.5 Pontiers
moment du blocage de la voie d’eau et se termine
Les tâches des pontiers doivent être mentionnées
au moment de l’ouverture de la chaussée.
avec effet contraignant dans le manuel
(4) En mode automatique, la durée de l’opération d’utilisation, sous forme complète et, en outre,
d’ouverture ou de fermeture du pont ne peut pas sous forme résumée. Par ailleurs, les travaux de
dépasser 90 s. maintenance qui incombent au pontier doivent
être fixés dans l’instruction de maintenance.
6.2 Intempéries
6.6 Postes de commande et locaux
(1) Les règles applicables à l’exploitation de la
de service
voie d’eau sont également valables pour le pont
mobile. (1) Le mouvement doit être commandé et
surveillé depuis un poste de commande placé de
(2) À partir d’un vent de force 9 (voir l’annexe A),
manière à être protégé contre les intempéries.
le pont devrait être en position ouverte au trafic.
(2) D’autres postes de commande
(3) S’agissant de la plage de températures
supplémentaires doivent être placés à proximité
autorisée pendant le service, les indications du
du pont de part et d’autre de la voie d’eau et dans
rapport DIN «Effets sur les ponts» s’appliquent.
le local de service.
(4) Il doit être tenu compte des charges exercées
(3) La surveillance visuelle des voies de
par la neige et la glace sur les parties mobiles des
circulation et du mouvement du pont doit être
ponts.
assurée par la position des postes de commande,
le cas échéant par des dispositifs de surveillance
6.3 Modes de service tels que des caméras ou des miroirs.
Il convient de distinguer les modes de service
(4) Les locaux de service contiennent des
selon:
dispositifs mécaniques et électriques ainsi qu’un
 le nombre des entraînements (un poste de commande supplémentaire.
entraînement, plusieurs entraînements, avec
(5) Tous les postes de commande et locaux de
prise en compte de l’obliquité),
service doivent être équipés de boutons d’arrêt
 la sollicitation (charges principales H, charges d’urgence. Les postes de commande et les locaux
additionnelles Z, charges spéciales S et de service doivent pouvoir se joindre les uns les
charges limites G par analogie avec ISO autres par l’intermédiaire d’interphones.
5049),
(6) Dans les postes de commande et locaux de
 la commande du déroulement du mouvement service doivent être prévus, dans les nouvelles
(mode automatique, semi-automatique, constructions, pour la pose de câbles et de
manuel et de maintenance). conduites, des faux-planchers d’une hauteur d’au
moins 30 cm.
6.4 Commande du pont
6.7 Accessibilité
(1) Pour la commande du pont et toutes
interventions dans la commande, il convient de (1) L’accessibilité doit être rendue possible par un
prévoir au moins les niveaux d’accès suivants: agencement de plates-formes et de passerelles
vers tous les éléments de construction et
― mode automatique/mode semi-automatique,
équipements requis pour le mouvement.
― mode manuel/maintenance,
(2) Les passerelles de contrôle doivent être
― modification des paramètres/du programme pourvues de grilles sécurisées selon DIN 24537
de commande. (largeur de maille environ 10 x 20 mm) ou de
constructions équivalentes, par exemple, des
(2) L’ensemble du déroulement de la commande
grilles en tôle profilée sécurisées et
doit être indiqué sous la forme d’étapes
antidérapantes (catégorie de risque de
individuelles. Des étapes connexes ou isolées ne
dérapage R12).
peuvent être démarrées que par activation et
confirmation de l’étape individuelle. (3) Toutes les zones accessibles doivent être
pourvues d’un éclairage.
(3) La télécommande du pont doit être soumise à
des règles séparées.
6.8 Redondance
Lors de la commande du mouvement par des
pontiers, les pièces susceptibles de défaillance et

Version: 10.9.2011 11
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles
dont le temps de remplacement est inacceptable  fiches techniques ou certificats d’essai selon
pour l’exploitation du pont (par exemple, capteurs DIN EN 10204 pour les pièces mécaniques ou
de position finale ou commutateurs de fin de constructions mécaniques en tant que produits
course) doivent être prévus en double, sinon en de série,
triple.
 mesures de protection contre la corrosion,
 agencement et position des moyens de
7 Documentation technique montage (œillets de butée, par exemple),
7.1 Généralités  instructions de montage et, le cas échéant, de
démontage des pièces de construction
(1) La documentation technique inclut l’analyse mécanique,
des risques selon la directive Machines, les
calculs, les plans de réalisation, les descriptions  calendriers des délais,
de fonctions, les manuels d’utilisation sous forme  instructions de maintenance pour les pièces de
complète et résumée, les instructions de construction mécanique, avec plan de
maintenance, les instructions d’inspection et la graissage et fiches techniques des lubrifiants,
documentation de l’inventaire.
 procès-verbaux du déroulement des contrôles
(2) Le coordinateur exigé à la partie 1, section 2, de fonctions, réceptions et mise en service,
doit additionnellement coordonner la réalisation de
la documentation technique pour les ouvrages  inventaires,
dont il est ici question.  listes des pièces de rechange.
(3) Les plans et les étapes d’autorisation sont
déterminés par l’adjudicateur. 7.4 Entraînement
(1) En ce qui concerne la technique des
7.2 Superstructure mobile entraînements, il convient de fournir les
La documentation technique pour la documents suivants:
superstructure mobile doit contenir des  instructions de montage et, le cas échéant, de
informations sur: démontage des pièces d’entraînement,
 les tolérances de forme et de position,  diagrammes course-force des mouvements,
 la disposition et la construction de composants  calcul de la puissance des entraînements avec
de construction mécanique, de la technique mention des temps de mouvement, des
des entraînements ainsi que de régimes et des rendements,
l’électrotechnique et de la commande,
 calendriers des délais,
 les moyens de montage et les constructions
pour le remplacement de composants de  instructions de commande et de maintenance,
construction mécanique et de la technique des  procès-verbaux du déroulement des contrôles
entraînements. de fonctions, réceptions et mise en service,
.  inventaires,
7.3 Mécanique  listes des pièces de rechange.
En ce qui concerne la construction mécanique, il (2) En ce qui concerne les entraînements, il faut
convient de fournir les documents suivants: également fournir:
 descriptions de la construction et des  les diagrammes course-débit volume des
fonctions, mouvements,
 calculs de la stabilité,  les calculs des vitesses d’écoulement et des
pertes de pression,
 dessins d’ensemble et dessins partiels ainsi
que listes de pièces avec mention des  le calcul de la puissance des entraînements
matériaux et du traitement, avec mention des pressions,
 certificat d’essai 3.2 selon DIN EN 10204,  les plans d’installation des entraînements
hydrauliques à l’huile ainsi que les listes de
 fiches techniques des matériaux du fabricant pièces associées avec mention des fabricants
ou certificats d’essai selon DIN EN 10204 en des appareils et des désignations des types,
cas d’utilisation de matériaux non normés,

12 Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles
 les plans de pose des conduites hydrauliques  manuel d’utilisation avec images d’écran pour
avec mention des soupapes et des ouvertures les niveaux d’accès,
et fentes des conduites,
 instructions de maintenance,
 les fiches techniques des fluides sous
pression.  listes des dérangements et des erreurs,

(3) En ce qui concerne les entraînements  procès-verbaux du déroulement des contrôles


mécaniques, il faut également fournir: de fonctions, réceptions et mise en service,
 programmes de traitement du déroulement des
 les descriptions de la construction et des
processus et des commandes.
fonctions,
(3) Les programmes de traitement du
 les calculs de la stabilité,
déroulement des processus et des commandes
 les calculs pour toute la durée de l’utilisation, doivent être remis aux fins de la documentation.
 les dessins d’ensemble et dessins partiels ainsi 7.6 Installations de sécurité du trafic
que les listes de pièces avec mention des
matériaux et du traitement, (1) Par installations de sécurité du trafic, on
entend les signaux routiers, les barrières, les
 les fiches techniques des matériaux du installations de signalisation et les marquages de
fabricant ou certificats d’essai selon DIN EN
ducs d’albe, mais non les ouvrages de guidage.
10204 en cas d’utilisation de matériaux non
Ces installations incluent également l’installation
normés,
de mesure du vent et les dispositifs de
 les fiches techniques ou certificats d’essai surveillance tels que caméras et miroirs.
selon DIN EN 10204 pour les pièces
d’entraînement fournies en tant que produits (2) L’annexe C contient des informations sur les
de série, installations de sécurité du trafic.

 les mesures de protection contre la corrosion, (3) La documentation technique relative aux
installations de sécurité du trafic doit être fournie
 l’agencement et la position des moyens de conformément aux prescriptions de l’adjudicateur
montage (œillets de butée, par exemple). et du maître d’ouvrage de la voie d’eau; elle inclut
notamment:
7.5 Électrotechnique et commande
 les calculs relatifs à la stabilité et à la durée de
(1) En ce qui concerne l’électrotechnique, il l’utilisation sur la base des fiches techniques et
convient de fournir au moins les documents des certificats d’essai,
suivants:
 la documentation des programmes dont la
 bilan de performances, commande du pont doit tenir compte,
 calcul des sections des câbles et des  les plans de réalisation,
conduites,
 les manuels d’utilisation,
 plans d’installation, de câblage, des circuits et
des connexions, y compris listes de câbles et  les instructions de maintenance,
listes de pièces des appareils pour travaux  les listes des pièces de rechange.
électriques,
 plans de mise à la terre et de compensation de 7.7 Éclairage des ponts
potentiel, En ce qui concerne l’éclairage des ponts, il
 manuels d’utilisation, convient de fournir les documents techniques
suivants:
 documentation technique selon DIN EN 60204-
1/VDE 0113 partie 1), équipement électrique  calculs de la luminosité et de la luminance,
des machines.  calculs de la stabilité, y compris pour des états
(2) En ce qui concerne la commande, il convient se présentant pendant le mouvement,
de fournir au moins les documents techniques  plans de réalisation,
suivants:
 listes des pièces de rechange.
 plans des fonctions selon DIN 40719-6,
 description des fonctions, plan du déroulement
des programmes avec références et liste des
valeurs réglables,

Version: 10.9.2011 13
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles
8 Matériaux et éléments de  des engrenages,
construction  des fuseaux,
8.1 Généralités  des galets de roulement,
Pour le matériel de base et les éléments de liaison  des conduites tubulaires,
de tous les éléments porteurs en acier,
mécaniques et d’entraînement, il convient d’utiliser  des tiges et cylindres de piston,
uniquement des matériaux accompagnés du  des flasques.
certificat de réception 3.2 selon DIN EN 10204.
Les éléments porteurs en acier, mécaniques et 8.2 Constructions en acier
d’entraînement sont, par exemple:
Pour les aciers inoxydables, il convient d’utiliser
 des axes et arbres, les matériaux indiqués dans les tableaux 9.2.1 et
9.2.2 ou des matériaux équivalents.
 des boulons,
 des paliers,

Tableau 9.2.1: Valeurs caractéristiques fixées pour aciers inoxydables

Épaisseur Limite Résistan- Dureté Module Module de Coefficient


du produit d’élasticité ce à la d’élasticité cisaille- de
Nom abrégé nach 0,2 % traction ment dilatation
Matériau
N° DIN EN 10088-1 thermique

à DIN EN 10088-3 t f f E G αT
0,2 uk

[mm] [N/mm2] [N/mm2] [HBS] [N/mm2] [N/mm2] [10-6 K-1]


X17CrNi16-2 1.4057
1 1603) 6003) 8003) 2954) 215 000 83000 10,0
p. ex. pour boulons, tiges de piston
X2CrNiMoN22-5-3 1.4462 751) 4601) 6401)
2 2702) 200 000 77 000 13,0
p. ex. pour tiges de piston 1602) 4502) 6502)
X6CrNiMoTi17-12-2 1.4571
751) 2201) 5201)
3 p. ex. pour conduites tubulaires, 2152) 200 000 77 000 16,5
2502) 2002) 5002)
chemins de câbles
1 3)
) Tôles et feuillards laminés à chaud Produits mi-ouvrés, tiges et profilés trempés (QT 800)
2 4)
) Produits mi-ouvrés, tiges et profilés Produits mi-ouvrés, tiges et profilés recuits

Tableau 9.2.2: Valeurs caractéristiques fixées pour vis inoxydables

Limite d’étirage Résistance à la traction


Groupe d’acier selon f ybk
Classe de résistance Filet f ubk
DIN ISO 3506
[N/mm2] [N/mm2]
50  M39 210 500
A4
70  M20 450 700
1.4404, 1.4429
80  M20 600 800

8.3 Constructions mécaniques (2) Les valeurs nominales de la limite d’étirage fy,
de la limite d’élasticité de 0,2 % f0,2 et de la
(1) En ce qui concerne les matériaux des pièces résistance à la traction fu sont considérées comme
mécaniques, les constantes des matériaux et étant des valeurs caractéristiques.
valeurs caractéristiques des propriétés de
résistance seront tirées des normes des matériaux (3) Il convient de tenir compte du fait que les
pour aciers inoxydables, par exemple des propriétés du matériau dépendent de l’épaisseur
tableaux 1 et 2 de la norme DIN 19704, et, dans le des éléments de construction ainsi que, le cas
cas de matériaux non normés, ces constantes et échéant, de l’influence d’un traitement thermique
valeurs seront tirées des fiches techniques des ou des températures environnantes sur le lieu de
matériaux du fabricant avec surveillance externe la mise en œuvre.
ou prouvées par certificats d’essai.

14 Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles
8.4 Équipement électrique 9.2 Lubrifiants pour paliers et
entraînements mécaniques
8.4.1 Matériel électrique (1) Les lubrifiants utilisés doivent être tout au plus
conformes à la classe de risques pour
Le matériel électrique doit être adapté aux
l’eau (WGK) 1 selon la VwVwS.
conditions d’exploitation des ponts mobiles, par
exemple, sollicitations mécaniques élevées, effets (2) L’aptitude des lubrifiants doit être prouvée par
du rayonnement solaire, intempéries, eau, l’attributaire sur la base de certificats de contrôle.
champs électromagnétiques et foudre (DIN VDE
0100-510). La protection requise est au moins
IP54 (DIN VDE 0470-1).
10 Attestations relatives à la
construction portante
8.4.2 Pose des câbles et des conduites 10.1 Généralités
(1) Les systèmes de pose doivent remplir Les règles suivantes sont applicables à
durablement les conditions d’exploitation l’attestation du mouvement. Sauf dispositions
données. contraires, les spécifications du rapport DIN
«Effets sur les ponts» sont applicables à toutes
(2) À l’intérieur, il convient de prévoir, pour les
les parties de ponts mobiles et non mobiles en
éléments de construction en acier, au moins une
position finale verrouillée.
galvanisation à chaud en tant que protection
contre la corrosion.
10.2 Valeurs caractéristiques
(3) Il est également possible d’utiliser d’autres
matériaux à condition que leur longévité soit
comparable et qu’ils remplissent les conditions 10.2.1 Effets permanents
d’exploitation données. (1) Les effets permanents sont ceux du poids
propre (construction en acier) et des charges
8.5 Revêtements dues aux aménagements, dont:
(1) La protection contre la corrosion doit être  escaliers, plates-formes et passerelles,
réalisée conformément à la partie 4, section 3.
 revêtements de tablier,
(2) Dans le cas de revêtements minces en résine
réactive, la partie 7, section 5, est applicable.  dispositifs de drainage,
 dispositifs de protection, signalisation,
8.6 Mortier de remplissage éclairage,
Il convient d’utiliser en tant que mortier de  équipements mécaniques, d’entraînement et
remplissage, en fonction de la hauteur des joints électriques, y compris toutes les conduites et
et des sollicitations, un mortier à faible retrait, tous les câbles,
imperméable, résistant au gel et au sel de dégel,
stable et compatible avec la protection contre la  matières consommables et matériel présents
corrosion, pour lequel a été délivré un certificat de en permanence (huile hydraulique, réfrigérant,
contrôle. eau d’extinction),
 poids de lestage et de tarage présents en
9 Matières consommables permanence.

9.1 Huile hydraulique pour (2) Les charges propres et leur centre de gravité
entraînements doivent être déterminés sur la base des plans de
réalisation et des listes de pièces.
(1) L’huile hydraulique utilisée doit correspondre
au moins à la classe de risques pour (3) Dans le cas de ponts mobiles, par dérogation
l’eau (WGK) 1, conformément à la prescription à la règle établie dans le rapport DIN «Effets sur
administrative sur les substances dangereuses les ponts», il n’y a pas lieu de tenir compte de
pour l’eau (VwVwS). charges supplémentaires.

(2) Les substances contenues dans l’huile


hydraulique ainsi que les mentions de valeurs 10.2.2 Effets quasi permanents
limites des vitesses d’écoulement et des (1) Il convient de tenir compte des effets suivants:
températures doivent être indiquées par
l’attributaire. – imprécisions de fabrication et de montage,
– charges supplémentaires dues aux salissures,

Version: 10.9.2011 15
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles
– déplacements et mouvements de torsion des avec
ouvrages de fondation,
q = pression dynamique en kN/m² et
– effets de poussée, par exemple en cas
v = vitesse du vent en m/s.
d’immersion du contrepoids dans l’eau
enjambée par le pont, Le coefficient de forme doit être admis comme
étant:
– forces d’entraînement avec leurs valeurs
limites contrôlées, telles qu’elles agissent sur cf = 1,6
la structure portante (voir le n° 11.1).
(2) Les forces d’inertie dues à l’accélération et à
La charge du vent qui résulte de
la décélération de parties mobiles de la structure
portante doivent être prises en compte. Si, en w = cf  q
référence au centre de gravité de la partie
doit être admise comme agissant horizontalement.
considérée de la structure portante, la valeur
absolue est inférieure à 0,2 m/s², les effets qui
s’ensuivent sont négligeables. Le déroulement du
mouvement doit être tel que la valeur absolue de
0,5 m/s² ne soit dépassée à aucun endroit.
(3) Les ponts mobiles entraînés de deux côtés
doivent être conçus pour différentes forces
d’entraînement (obliquité). Dans ce cadre, il
convient d’établir une distinction entre:
 les écarts de course ou de force inévitables qui
résultent des écarts maximaux tolérés par les
dispositifs de surveillance (mesure de la
course ou de la force),
 la défaillance d’un élément d’entraînement Komponente rechtwinklig Composante à angle droit
avec prise en compte des résistances de zur Bezugsachse par rapport à l’axe de
l’entraînement défaillant au mouvement. référence
(4) Les effets de frottement doivent être pris en Komponente in Composante dans l’angle
considération conformément à la Brückenachse d’incidence de l’axe du pont
norme DIN 19704-1. Anströmwinkel

Figure 9.2.6: Angle d’incidence et composantes de la charge


10.2.3 Effets variables
du vent dans le cas de ponts basculants
(1) Les escaliers, plates-formes et passerelles
doivent être dimensionnés pour une charge
individuelle de 3 kN dans la position la plus
défavorable ou pour une charge surfacique de
2,5 kN/m², et les garde-corps pour une charge
linéaire agissant horizontalement de ±0,8 kN/m
sur le bord supérieur du garde-corps.
Vent
(2) Si les plates-formes doivent temporairement
absorber des charges plus importantes, elles
doivent être dimensionnées en conséquence.
(3) Il convient d’indiquer des vitesses du vent
maximales autorisées pour la superstructure en
mouvement. Les vitesses du vent doivent être
mesurées à proximité du pont mobile. L’échelle de
Beaufort est reprise à l’annexe A en tant
qu’échelle des forces du vent à prendre en
considération. Les mouvements sont interdits au-
delà d’un vent de plus de 9 Beaufort.
Figure 9.2.7: Angle d’incidence et composantes de la charge
(4) La pression dynamique se calcule sur la base
du vent dans le cas de ponts basculants
de la relation suivante:
q = v ² / 1600

16 Version: 10.9.2011
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles
(5) Dans le cas de ponts basculants, il convient (16) Dans le cas des ponts basculants, la force
de prendre, pour la composante de la charge du d’appui minimale peut être établie à partir du
vent en direction de l’axe de rotation W Q, au moins double effet proportionnel de la charge du vent
2/3 de la composante de la charge du vent dans la perpendiculaire.
direction du mouvement WL (voir la figure 9.2.6). Il
(17) En cas de dépassement des forces d’appui
convient d’examiner toutes les directions du vent.
minimales par le bas, il convient de positionner
Dans ce cadre, il est permis d’interpoler
des verrouillages.
conformément à la figure 9.2.7.
(18) Les forces d’appui minimales doivent être
(6) Dans le cas de ponts tournants, il convient
attestées par des mesures selon 14.3.
d’admettre que le vent est à angle droit par
rapport à l’axe de rotation sur la surface d’attaque (19) Il convient de tenir compte des forces de
du vent de respectivement un bras cantilever. rappel émanant de dispositifs de centrage.
(7) En outre, il convient d’admettre une charge du (20) Aux fins de l’attestation de la stabilité
vent de ±0,2 kN/m² agissant perpendiculairement opérationnelle, il n’est pas nécessaire de tenir
sur la projection de la surface du tablier. Les compte des forces d’inertie qui se présentent avec
hypothèses sont analogues dans le cas des ponts moins de 2  104 alternances de charge pendant
tournants et des ponts levants. la durée de l’utilisation.
(8) Les charges du vent ayant un effet de
décharge ne doivent pas être prises en 10.2.4 Effets exceptionnels
considération.
(1) Il convient de tenir compte des effets dus au
(9) En ce qui concerne la position ouverte au blocage d’articulations des entraînements
trafic verrouillée, le rapport DIN «Effets sur les (articulations rotatives, boulons de verrouillage,
ponts», tableau N.1, est applicable. Pour la dispositifs de centrage, par exemple) en prenant
position finale verrouillée, on multiplie la valeur du les valeurs maximales indiquées par le fabricant
tableau N.1 par le facteur 0,5. des paliers.
(10) En tant que variations régulières de la (2) Il convient de tenir compte des effets de
température par rapport à une température de frottement sur les articulations statiques et
mise en place de 10° C, on prendra ±35 K pour la cinématiques ne subissant que de rares
construction en acier et les jonctions avec les mouvements (dans le cas d’articulations statiques,
tabliers. les rotations se présentent uniquement à la suite
de modifications de forme élastiques et dues à la
(11) En tant que variations de température
température; palier de la barre élastique, par
irrégulières par rapport à la température de mise
exemple).
en place, on prendra:
(3) Il convient de tenir compte des obstacles ou
 -20 K à +20 K d’un bord de l’élément de
des coincements empêchent les mouvements,
construction dans l’ombre à un bord de
dans la mesure où ces empêchements sont
l’élément de construction qui n’est pas dans
limités par des dispositifs de surveillance
l’ombre,
(surveillances de la pression, par exemple) de la
 -20 K à +20 K entre côté inférieur proche de technique des entraînements.
l’eau et tablier.
(4) Il convient de tenir compte des effets dus à
(12) Il n’y a normalement pas lieu d’envisager des mouvements involontaires du pont, par
une charge due à la glace. exemple, un impact à la suite de la défaillance des
(13) La pression exercée par la glace sur les dispositifs de freinage.
ouvrages de fondation doit être admise (5) Il n’est pas nécessaire de dimensionner la
conformément à la norme DIN 19704-1. Il convient superstructure de la partie mobile du pont en vue
d’admettre une masse volumique apparente de la de l’impact de bateaux.
glace de 7 kN/m³.
(6) Le cahier des charges doit indiquer les effets
(14) Il convient de prendre en considération les sur les ouvrages fixes en concertation avec
effets dus aux chocs contre un butoir (forces de l’administration compétente en matière d’eau et
rappel) et les forces de rappel émanant de butoirs de navigation.
qui se présentent en position finale.
(15) Le cahier des charges doit indiquer les
forces d’appui minimales compte tenu des effets
de la charge du vent perpendiculaire et de l’effet
dynamique de la circulation routière.

Version: 10.9.2011 17
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles
10.2.5 États de fabrication, de montage, de
délestage et de réparation
(1) Les états de fabrication de montage, de
délestage et de réparation doivent être décrits de
manière détaillée dans la documentation
technique et pris en compte dans les calculs. Il
doit être tenu compte de toutes les sollicitations
qui se présentent, des conditions d’appui réelles
et des éventuels haubanages.
(2) Il doit être tenu compte de la sollicitation
résultant du contrôle de la pression de corps creux
avec une pression de contrôle de 0,3 bar et une
durée de contrôle d’au moins 6 heures.

10.3 Attestation de la portance


(1) Les valeurs caractéristiques des effets doivent
être établies conformément au tableau 9.2.3
compte tenu des coefficients de sécurité
partielle F et des coefficients de combinaison .
(2) Dans le cas de l’acier, le coefficient de
sécurité partielle de la grandeur de résistance M
est égal à 1,1. En ce qui concerne les
raccordements, le rapport DIN «Ponts en acier»
est applicable.
(3) Les contraintes et la stabilité doivent être
attestées avec les coefficients de sécurité partielle
indiqués selon la méthode élastique-élastique.
(4) La stabilité opérationnelle doit être attestée
compte tenu des indications figurant dans le
tableau 9.2.3, colonne 1a.

18 Version: 10.9.2011
Tableau 9.2.3: Coefficients de sécurité partielle et combinaisons pour l’attestation de la portance des constructions en acier

IV
LF 5) I (H) II (HZ) III (HZS) Montage
(HZG)
Type
Effet Numéro  1,0 0,9 0,8 0,75 1,0 0,8
d’effet
1a
F  3 1b 4) 24) 3a4) 3b4) 44) 5a4) 5b4)
)
Poids de la construction +       
Perma-
nent Charges dues aux 10.2.1 1,35       
+
aménagements
Imprécisions de fabrication 10.2.2(1)       
+
et de montage
Salissures 10.2.2(2) +       
Modifications de forme et 10.2.2(3)     
+
de position
Quasi
Forces d’inertie résultant de 10.2.2(4)  
perma- 1,35 +/- 
nent mouvements systématiques
Poussée 10.2.2(5) +     
Forces d’entraînement 10.2.2(6) +/-   
Obliquité 10.2.2(7) +/-    
Frottement 10.2.2(8) +/-    
Effets du trafic sur les 10.2.3(1)    
escaliers, les plates-formes
et les passerelles
Vent 10.2.3(2)-(8) +/-2)    
Température 10.2.3(9)-(10)    
Variable
Charge due à la neige et à 10.2.3(11)-(12)    
la glace
Pression de la glace 10.2.3(13)    
Butoir, verrouillage, 10.2.3(14)-(19)
1,35   
centrage
Effets dynamiques non 10.2.3(20)

permanents1)
Frottement accru des 10.2.4(1)-(2)

paliers
Excep- Mouvements empêchés 10.2.4(3) 
tionnel Mouvements involontaires 10.2.4(4)

du pont
Impact de bateau 10.2.4(5)-(6) 
États de fabrication, de 10.2.5
Montage montage, de délestage et 1,35  
de réparation
1
) Pour des fréquences de cycles n < 2 * 104
2
) Damage equivalent load range, avec 1/3 de la charge du vent en service
3
) Attestation de la stabilité opérationnelle:
(+): effet permanent avec la valeur absolue maximale
(+/-): alternance entre les valeurs extrêmes
4
) Les effets marqués par () dans les colonnes doivent être combinés (par «et» ou «ou»).
5
) Cas de charge (LF) H, HZ, HZS, HZG selon 6.3
Tableau 9.2.4: Coefficients de sécurité partielle F pour les
10.4 Attestation de l’aptitude à effets sur les constructions mécaniques des
l’emploi entraînements

L’aptitude à l’emploi doit être attestée avec les


N° Effet F
coefficients de sécurité partielle F = 1,0 et M = 1,0
ainsi qu’avec les coefficients de combinaison  = Couples d’entraînement dans le cas
1 d’entraînements mécaniques, limitation par 1,35
1,0. des dispositifs supplémentaires
Couple de freinage en service, arrêt de
2 1,35
11 Attestations relatives à la service
construction mécanique Pression de service calculée dans le
système hydraulique en service, en
3 référence à la valeur de réglage des 1,35
11.1 Valeurs caractéristiques soupapes de limitation de pression DV1 et
DV2
(1) En ce qui concerne la sollicitation des
éléments de construction mécanique, on a les Couples d’entraînement dans le cas
4 d’entraînements de remplacement et 1,35
mêmes effets et combinaisons d’effets que pour la manuels
construction portante (voir le tableau 9.2.3).
Couple de freinage en cas d’arrêt
5 1,2
(2) Il convient de tenir compte des sollicitations d’urgence
maximales résultant des entraînements. 6
Couple de freinage en cas de coupure
1,1
d’urgence
(3) Les effets des entraînements résultent de la 7 Couple de renversement du moteur 1,1
transmission de force maximale de l’entraînement Pression de service maximale dans le
lui-même ou de sa limitation contrôlée. Il convient système hydraulique en cas de
de tenir compte d’un possible effet rétroactif de la 8 dérangement, en référence à la valeur de 1,1
transmission de force maximale. réglage des soupapes de limitation de
pression DV1 et DV2
(4) Les forces d’inertie doivent être calculées sur
la base des mouvements effectivement provoqués (2) Le coefficient de sécurité partielle des
par les entraînements. Cela est également valable grandeurs de résistance est M = 1,1. En l’absence
pour l’arrêt de service, l’arrêt d’urgence et la d’attestation d’aptitude à l’emploi, il convient de
coupure d’urgence. considérer, pour établir les grandeurs de
résistance des éléments de construction
11.2 Puissance d’entraînement mécanique, que le coefficient de sécurité
partielle M = 1,5.
(1) La puissance d’entraînement requise doit être
calculée sur la base des combinaisons pertinentes (3) Les contraintes et la stabilité doivent être
des effets compte tenu des durées de mouvement attestées conformément à la norme DIN 19704.
nécessaires. (4) La stabilité opérationnelle doit être attestée
(2) Les entraînements manuels doivent être conformément à la norme DIN 19704.
conçus de façon à ce que la puissance continue
de 80 Nm/s ne soit pas dépassée. Dans ce cadre, 11.5 Attestation de l’aptitude à
la force manuelle doit être d’environ 80 à 100 N l’emploi
par personne. Elle ne doit pas excéder 250 N pour L’aptitude à l’emploi (par exemple, limitations de la
un bref laps de temps. déformation au regard de la durée de l’utilisation
et de l’usure) doit être attestée avec les
11.3 Pressions de service coefficients de sécurité partielle F = 1,0 et M = 1,0
d’entraînements hydrauliques à ainsi qu’avec les coefficients de combinaison  =
l’huile 1,0.
Les pressions de service doivent être établies
selon la norme DIN 19704 -1. 12 Calcul et construction
11.4 Attestation de la portance 12.1 Superstructure mobile
(1) La portance doit être attestée avec les effets
visés au n° 11.1 compte tenu des coefficients de 12.1.1 Jonctions avec le tablier
sécurité partielle F selon le tableau 9.2.5.
(1) En ce qui concerne les jonctions avec le
tablier, il convient de respecter les mesures de
fente indiquées dans le tableau 9.2.6.
(2) À partir d’une mesure de fente e3 >70 mm, il Tableau 9.2.5: Mesures de avec le tablier
convient de poser un tôle de recouvrement. fente en mm pour jonctions

Terminaison droite Joint à peigne

Axe de rotation

superstructure fixe
Draufsicht
Vue d’en haut
tablier du pont

e1 e2 e3 e4
Tablier ≤70
Chemin piétonnier et ≤10 ≤20 ≤10
≤40
piste cyclable

12.1.2

12.1.3 Équilibrage 12.2 Mécanique


de poids
(1) Il est possible de 12.2.1 Rugosités
prévoir des
(1) Les rugosités
contrepoids afin de
doivent être établies
décharger les
selon la norme DIN
entraînements. Le
4768.
poids volumique de
leur remplissage ne (2) Les valeurs de
doit pas dépasser rugosité indiquées
65 kN/m3. dans le tableau 9.2.6
ne peuvent pas être
(2) Au niveau des
dépassées.
contrepoids doit être
prévu un espace pour
équilibrer le poids à
hauteur d’au moins
10 % du contrepoids.

12.1.4 Poids de
tarage
(1) Il convient de tenir
compte de possibilités
de mettre des poids de
tarage en place.
(2) Dans le cas des
ponts basculants, il
faut également prévoir
des poids de tarage au
niveau de la pointe de
l’avant-bec.
Tableau 9.2.6: Valeurs
maximales des rugosités

Légende:
Surface
1 palier articulé sans
maintenance avec joint à
Boulons, axes
lèvres
Perçages
Surfaces planes pour 2 joint intérieur
couvercles de paliers
3 chambre à graisse
Surfaces d’appui de joints
Surfaces de frottement de 4 joint statique
joints
5 bague de recouvrement
Autres surfaces traitées
6 joint extérieur
7 bague de retenue
12.2.2 Paliers
articulés 8 joint statique
(1) La lubrification des 9 bague d’écartement
paliers doit être amovible
assurée pour une
durée d’utilisation
moyenne de 35 ans.
(2) Les paliers
doivent être rendus
étanches au moins
conformément à
l’exemple de la
Figure 9.2.8: Joints de paliers
figure 9.2.8.

12.2.3 Butoirs 12.3 Technique


des
Les butoirs ne peuvent
entraîneme
avoir aucun effet sur la
nts
circulation.

12.3.1 Moteurs
12.2.4 Verrouillages
d’entraîneme
(1) Les verrouillages nt
doivent pouvoir être
(1) Les moteurs
actionnés sans forcer.
d’entraînement doivent
(2) La position du être conçus pour un
verrou doit être fonctionnement S4
indiquée aux postes selon VDE 0520 et le
de contrôle. couple de 1,2 fois
établi sur la base des
sollicitations.
(2) L’annexe B
contient des
informations sur la
technique des
entraînements.
12.3.2 Entraînement 13 Contrôle technique et les simulation de la
s par câble, de la coordonner. défaillance de
poulies à documen composants de
câble et tation 14.2 Mesures sécurité.
tambours technique (1) En complément de (2) Il convient de
d’enroulemen
la partie 1, section 1, il prévoir une durée d’au
t 13.1 Contrôle convient de mesurer moins 2 semaines
de la
(1) Le calcul des les axes de rotation du pour le fonctionnement
superstruct
entraînements par pont et les d’essai.
ure mobile
câble, y compris les engagements des
(3) Le fonctionnement
câbles, poulies à câble L’ingénieur de contrôle entraînements
d’essai doit être
et tambours chargé du contrôle de mécaniques.
effectué sous la
d’enroulement, doit la statique de la
(2) Les pressions responsabilité de
être effectué construction du pont
hydrauliques et la l’attributaire en
conformément à la mobile doit également
consommation de présence de
norme DIN 19704-1. contrôler les
courant doivent être l’adjudicateur.
attestations relatives à
(2) Le rapport entre le enregistrées
la position ouverte au (4) La documentation
diamètre D de la continuellement tout
trafic verrouillée et à la technique relative au
poulie ou du tambour au long de l’ensemble
position finale fonctionnement
et le diamètre intérieur du mouvement.
verrouillée. d’essai doit être
du câble d ne peut pas
(3) Il faut déterminer remise à l’adjudicateur
être inférieur aux
13.2 Contrôle les poids propres et au moins quatre
valeurs indiquées
de centres de gravité de semaines avant le
dans le tableau 9.2.7.
l’équipeme la superstructure début du
nt mobile. fonctionnement
Tableau 9.2.7: Rapport des
technique d’essai en vue de son
diamètres pour (4) Les forces
contrôle et de son
entraînements par (1) L’expert de d’entraînement,
approbation.
câble l’équipement d’appui et de
technique contrôle les verrouillage résultant (5) Le personnel que
documents
Rapport relatifs
des diamètres D/d à la de charges propres et l’attributaire doit mettre
mécanique, à la de leurs centres de à disposition pour le
Poulies à câble technique des gravité doivent être fonctionnement
entraînements ainsi confirmées par des d’essai et les appareils
Tambours
qu’à l’électrotechnique mesures réalisées sur nécessaires, les
d’enroulement
et à la commande. l’ouvrage fini. matières
consommables et
(2) Le contrôle des (5) Les forces d’inertie
12.4 Électrotech l’alimentation
constructions de établies par calcul
nique et électrique ne sont pas
raccordement et de doivent être
commande rémunérés
liaison entre confirmées par des
séparément.
(1) Pour la commande superstructures fixe et mesures réalisées sur
et la surveillance de mobile incombe à l’ouvrage fini.
14.5 Contrôle
ponts mobiles, il l’expert de
des
convient d’utiliser un l’équipement 14.3 Montage fonctions
système de bus ouvert technique.
L’attributaire doit
non spécifique à une (1) Le contrôle des
nommer les chefs de
fonctions sert à
entreprise, par 14 Réalisatio montage pour
prouver l’aptitude au
exemple, PROFIBUS n de la l’équipement
fonctionnement une
ou Ethernet. construct technique et les
fois que le
(2) L’annexe B ion coordonner.
fonctionnement
contient des d’essai est terminé.
informations sur 14.1 Direction 14.4 Fonctionne
l’électrotechnique et la des ment (2) Un programme de
commande. travaux d’essai contrôle doit être
présenté à
L’attributaire doit (1) Le fonctionnement
l’adjudicateur avant le
nommer des d’essai sert à régler et
contrôle de la
directeurs des travaux à tester l’équipement
fonctionnalité
pour l’équipement technique. Il inclut la
mécanique et de présentés à manière détaillée dans l’aptitude au
commande du pont. l’adjudicateur 14 jours le manuel de service à fonctionnement, de
ouvrables avant la l’aide de symboles et deux ans pour
(3) La documentation
réception. de textes.
technique relative au  les installations
contrôle des fonctions (4) L’ordre sera le (7) Le cahier des d’alimentation
doit être remise à suivant: charges doit prévoir la électrique sans
l’adjudicateur au fonctionnement conclusion d’un interruption,
moins quatre d’essai – réception – contrat de
 les installations de
semaines avant le mise en service. maintenance au moins commande et de
début du contrôle des pour la durée du délai réglage,
fonctions en vue de 15 Manuel de prescription des
 les capteurs,
son approbation. droits au titre des
de vices.
(4) Le personnel que  les signaux
l’attributaire doit mettre
service, (8) L’attributaire doit lumineux,
à disposition pour le mainten assurer la formation  les panneaux de
contrôle des fonctions ance, des pontiers/du signalisation
et les appareils personnel de
nécessaires, les
formatio maintenance. La
variable,

matières n participation aux  les caméras,


consommables et mesures de formation  l’interphone,
l’alimentation (1) Le manuel de doit être attestée par
électrique ne sont pas service doit être fourni un certificat.  les ballasts
rémunérés par l’attributaire.
et de trois ans pour
séparément. (2) Le manuel de 16 Droits  les butoirs,
(5) La surveillance du service doit décrire les
contrôle des fonctions étapes individuelles au titre  les verrouillages,
doit être assurée par possibles en mode des  les serre-flans,
l’expert de automatique et semi-
automatique et
vices  les pompes
l’équipement
technique. montrer les surfaces d’entraînement,
(1) La partie 1,
de commande
section 1, numéro 5.2,  les câblages,
14.6 Réceptions associées.
est applicable lorsque
 les barrières
(1) L’utilisation (3) Le manuel de la maintenance est
automatiques,
prématurée du pont service doit déléguée à
dans les positions mentionner tous les l’attributaire pour la  les dispositifs
ouverte au trafic et travaux et cycles de durée du délai de d’éclairage.
finale verrouillées n’est maintenance requis. prescription.
pas réputée constituer (4) Le manuel de (2) Si l’adjudicateur a
une réception au sens service doit décidé de ne pas
du règlement VOB/B. mentionner le type et déléguer la
(2) Avant la réception, l’étendue du maintenance à
l’attributaire doit remplacement de l’attributaire pour la
remettre à pièces d’usure ainsi durée du délai de
l’adjudicateur les que les outils spéciaux prescription, le délai
attestations requis à cet effet, voir de prescription des
d’autorisation requises l’annexe C. droits au titre des
pour l’équipement vices, en dérogation
(5) Le manuel de
technique et aux ZTV-ING, partie 1,
service doit préciser la
l’équipement section 1, numéro 5.2,
durée d’utilisation
technique des est, dans le cas
moyenne de
bâtiments. d’installations
l’équipement
mécaniques ainsi
(3) Les procès- technique.
qu’électrotechniques/é
verbaux du (6) Les instructions en lectroniques ou de
fonctionnement vue de remédier à parties de ces
d’essai et des d’éventuels installations telles que
contrôles des dérangements doivent leur maintenance a un
fonctions doivent être être décrites de effet sur la sécurité et
Annexe A
ZTV-ING Teil 9 Bauwerke Abschnitt 2 Bewegliche Brücken annexe A

Échelle Beaufort de la force du vent


Tableau A 9.2.8: Échelle Beaufort de la force du vent

Vitesse du vent
Force Termes Effet du vent
[m/s]
0 Calme 0 – 0,2 La fumée monte verticalement.
1 Très légère brise 0,3 - 1,5 La fumée indique la direction du vent.
2 Légère brise 1,6 - 3,3 On sent le vent sur le visage, les feuilles bougent.
Les drapeaux flottent bien. Les feuilles sont sans cesse en
3 Petite brise 3,4 - 5,4
mouvement.
4 Brise modérée 5,5 - 7,9 Les poussières s’envolent, les petites branches plient.
Les petits arbres balancent. Crêtes d’écume sur les lacs
5 Bonne brise 8,0 - 10,7
intérieurs.
Le vent agite les grosses branches d’arbre. On entend siffler
6 Vent frais 10,8 - 13,8
le vent dans les fils télégraphiques.
Les arbres de taille moyenne s’agitent. Le vent gêne la
7 Grand vent frais 13,9 - 17,1
marche.
8 Coup de vent 17,2 - 20,7 Quelques branches cassent. Le vent gêne la marche.
9 Fort coup de vent 20,8 - 24,4 Le vent peut endommager les bâtiments.
10 Tempête 24,5 - 28,4 La tempête déracine les arbres.
11 Violente tempête 28,5 - 32,6 Très gros dégâts.
12 Ouragan 32,7 - 36,9 Dévastation, dégâts très importants; rare sur les continents.
13 37,0 - 41,4
14 41,5 - 46,1
15 Cyclones 46,2 - 50,9 Uniquement en mer et sur les côtes; grands ravages.
16 51,0 - 56,0
17 56,0 – 61,2
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles Annexe B
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles Annexe B

Annexe B f = 10 pour la roue

Informations sur la technique Les coefficients f et h résultent des conditions


suivantes:
des entraînements,
l’électrotechnique et la η = 0,96 Rendement par étage de
transmission
commande
KA = 1,5 Facteur d’application
B1 Technique des entraînements KV  KHα ∙ KHβ = 1,2
Facteur de dynamique KV
B 1.1 Entraînement hydraulique
Facteur de pignon KHα
L’installation doit être conçue de façon à ce que
les pertes de pression causées par les Facteur de largeur KHβ
consommateurs représentent au maximum 25 % Pour portance du pied de dent
de la pression de service.
KV  KFα  KFβ = 1,2

B 1.2 Entraînement électromécanique Facteur de dynamique KV

(1) Le prédimensionnement de pignons à denture Facteur de pignon KFα


droite sans décalage de profil peut être effectué Facteur de largeur KFβ
selon les formules suivantes:
Pour portance de flanc de dent
Contrainte au pied de dent σF: YFA  FSA = 4,5 Pour le pignon

 F YFA  FSA = 5 Pour la roue


F t  1
 f 1
 (b  m )  Facteur de forme YFA
F lim F lim
Facteur de contrainte FSA
Effort sur flanc σH: Yε = 0,8 Facteur de recouvrement

 E  F u 1 YX ∙ Ya  YRrel  Y δrel  YST = 1,2


H h t 
 1
  bd u Facteur de taille YX
H lim H lim
Facteur d’alternance Ya = 0,5
2  E1  E 2 Facteur de surface YRrel
E
avec E1  E 2 Chiffre de support Y δrel
Facteur de correction de
Avec: contrainte YST
E1 Module d’élasticité du pignon ZH  ZE  Z ε = 430 N1/2/ mm
E2 Module d’élasticité de la roue Facteur de zone ZH
Ft Force tangentielle maximale due à la Facteur d’élasticité ZE
charge extérieure
Facteur de recouvrement Z ε
b Largeur de denture de la roue
ZL  Zv  ZR  ZW  ZX = 1,2
m Module
Facteur de lubrifiant ZL
d Diamètre primitif du pignon
Facteur de vitesse Zv
Facteur de rugosité ZR
u Rapport d’engrenage
Facteur d’accouplement de
σFlim Résistance au pied de dent matériaux ZW
σHlim Résistance au pitting Facteur de taille ZX
YNT = ZNT = 1 Facteurs de durée de vie
f Coefficient f = 11 pour le pignon, SH = 0,8 Protection contre le pitting
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles Annexe B
remplacement externe ou par entraînement
manuel, le cas échéant supporté par un appareil
SF = 2,0 Sécurité contre la cassure
fonctionnant sur batterie.
d’engrenage
(4) Les grandeurs d’alimentation et de
consommation doivent être enregistrées.
B2 Électrotechnique et commande
(5) La fonction des installations de sécurité du
trafic doit être assurée par une alimentation
B 2.1 Généralités
électrique sans interruption avec batteries. Celle-
(1) L’alimentation électrique doit assurer une ci doit être conçue pour 1 heure dans le cas d’un
grande disponibilité. groupe électrogène de secours installé à demeure
et pour 8 heures dans les autres cas.
(2) Il convient d’établir avec le fournisseur
d’électricité la compensation de courant réactif et (6) La puissance de l’alimentation électrique sans
les conditions contractuelles de la fourniture interruption doit être d’au moins 2000 VA et
d’électricité. Les conditions suivantes doivent être disposer d’une puissance de court-circuit qui
discutées avec l’opérateur du réseau pendant la assure un déclenchement sûr de la protection
phase de planification: maximale des consommateurs sans avoir d’effet
sur les autres consommateurs.
 type d’alimentation,
(7) Il n’est pas nécessaire que l’alimentation
 points de transfert,
électrique sans interruption soit conçue pour un
 conditions techniques de raccordement, fonctionnement en parallèle à demi-charge.
 conception, équipement et entretien des (8) Les batteries utilisées seront des
installations de raccordement, accumulateurs au plomb rechargeables et sans
maintenance avec des électrolytes déterminés
 conditions contractuelles de la fourniture
selon DIN 43534 et DIN 43539-1 et -5. Elles
d’électricité et de la compensation de courant
doivent pouvoir être utilisées pendant au moins
réactif.
10 ans en référence à une capacité résiduelle de
(3) La puissance de raccordement résulte du 80 %. Elles doivent tenir au moins 450 cycles.
bilan de performances. Dans ce cadre, il convient
(9) L’installation d’alimentation électrique sans
de prendre en considération que les
interruption doit être conçue pour le besoin en
consommateurs ne fonctionnent normalement pas
puissance des consommateurs suivants:
tous simultanément.
 système de conduite des processus,
B 2.2 Alimentation  éclairage de remplacement, au moins un
dispositif d’éclairage par pièce,
(1) L’alimentation doit être effectuée à partir du
réseau basse tension pour un besoin en courant  installations de sécurité du trafic,
jusqu’à 200 A et à partir du réseau de tension
 dispositifs de communication et de mesure,
moyenne pour des besoins en courant plus
élevés.
 appareils d’automatisation.
(2) L’alimentation en basse tension peut
(10) La compensation de courant réactif peut être
s’effectuer par une ligne en dérivation. En cas de
limitée à la compensation fixe des courants
défaillance de cette ligne, l’alimentation en
réactifs des plus grands consommateurs.
courant doit être assurée par:
 un groupe électrogène de secours,
B 2.3 Mise à la terre, protection contre la
 un raccordement avec possibilité de passer à foudre et compensation de potentiel
une alimentation électrique de remplacement
(1) L’installation de pont doit être protégée contre
externe, ou
les coups de foudre conformément à VDE 0185.
 un entraînement manuel, le cas échéant Cette protection inclut la protection grossière
supporté par un appareil fonctionnant sur (classe d’exigences B) pour la protection de
batterie. l’alimentation et la protection moyenne (classe
d’exigences C) pour la commande.
(3) L’alimentation en tension moyenne doit se
faire par une ligne annulaire. En cas de (2) Afin d’éviter l’introduction de surtensions dans
défaillance de cette ligne, l’alimentation électrique l’installation de commutation, il convient de
doit être assurée par un raccordement à protéger contre la surtension les câbles et lignes
possibilité d’alimentation électrique de d’éléments de construction installés en plein air à
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles Annexe B
leur proximité immédiate (boîte à bornes lignes doivent être posés de manière à pouvoir
communes, par exemple) et dans une partie suivre sans endommagement les mouvements de
spéciale de l’armoire électrique. Il est possible de tassement et de déplacement.
renoncer à cette protection si les éléments de
(11) Les orifices d’entrée des câbles dans les
construction à protéger sont protégés par des
bâtiments doivent être réalisés de manière
caches mis à la terre (protection contre la foudre).
imperméable.
(3) Les parafoudres doivent être indiqués dans
les plans électriques.
B 2.5 Équipement électrique
(4) La mise à la terre et les compensations de
(1) Il convient de mettre en place deux systèmes
potentiel doivent être prévues au niveau de tous
de mesure pour surveiller le mouvement du pont:
les paliers et de toutes les articulations. Les
mesures, y compris celles de protection contre la – le système de mesure 1 pour la commande de
foudre, doivent être consignées dans un plan de l’entraînement du pont, y compris le
mise à la terre. commutateur de position finale pour couper les
entraînements,
(5) Les garde-corps, pylônes d’éclairage, paliers,
articulations et autres pièces encastrées doivent – le système de mesure 2 pour la signalisation
être mis à la terre sur la base du cahier des des positions du pont, position ouverte ou
charges sous forme de dessins pour ouvrages de fermée, en tenant compte des verrouillages
génie civil (RiZ-ING). (excepté les feux et les barrières). La
signalisation doit se faire au moyen de
capteurs indépendants du système de
B 2.4 Câbles et conduites
mesure 1.
(1) Pour la pose sous terre et la transmission de
(2) La conception du système de mesure 1 doit
puissances supérieures à 1 kW, il convient
être redondante dans tous les cas. Les
d’utiliser des câbles.
composantes du système de mesure 2 peuvent
(2) Les lignes posées à découvert doivent être uniques à condition que le mouvement de la
résister aux UV, aux solvants et au sel de dégel. partie du pont au-dessus de la position finale
prévue ou la position ouverte au trafic prévue
(3) Les câbles doivent être du type NYY. Pour les
n’entraîne pas de préjudice matériel ou corporel et
installations de la technique domestique, il est
que cela ait été jugé suffisant dans le cadre de
permis d’utiliser des lignes NYM à l’intérieur dans
l’analyse des risques.
la mesure où le raccordement aux appareils
n’exige pas un câble ou une pose de qualité (3) La condition d’une conception redondante
supérieure. concerne toutes les composantes des systèmes
de mesure.
(4) Les câbles de signalisation doivent être du
type A2Y. (4) Les détecteurs finaux et de position doivent
disposer d’une fonction d’ouverture et de
(5) Les lignes de commande doivent être isolées
fermeture et faire l’objet d’une surveillance de
par un matériau enveloppant en polyuréthane.
plausibilité.
Les fils des lignes doivent être numérotés.
(5) Les catégories d’arrêt sont définies comme
(6) Tous les fils, y compris ceux qui ne sont pas
suit:
utilisés, doivent être amenés à des bornes.
– la catégorie d’arrêt 0 inclut tous les états
(7) Tous les vissages de câbles doivent avoir au
qualifiés de coupure d’urgence,
moins le niveau de protection IP 65 et être
réalisés avec un protecteur de cordon intégré. – la catégorie d’arrêt 1 inclut tous les états
qualifiés d’arrêt d’urgence,
(8) Les orifices de passage de câbles dans les
planchers et les parois de délimitation de pièces – la catégorie d’arrêt 2 inclut tous les états
doivent être fermés de manière à résister aux qualifiés d’arrêt de service.
incendies au moins conformément à la classe de
(6) Des boutons d’arrêt d’urgence doivent se
résistance au feu de l’élément du bâtiment. Ces
trouver dans tous les postes de commande,
obturations doivent également permettre des
locaux de service et aux endroits où les
poses de câbles ultérieures.
personnes sont susceptibles d’être exposées à
(9) Les câbles et lignes doivent être protégés des risques.
contre tout endommagement mécanique.
(7) Les interruptions du mouvement ne doivent
(10) Au niveau des orifices d’entrée dans les pas entraîner de mouvements involontaires du
bâtiments et des joints de dilatation, les câbles et pont ou la défaillance d’une chaîne de sécurité. La
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles Annexe B
relance du mouvement après une interruption unité de commande sont généralement
n’est permise que si la présence des conditions nécessaires.
de démarrage a été confirmée par le programme
(8) Seules des personnes de métier peuvent
de commande.
intervenir dans la commande des processus.
(8) En cas d’écart du mouvement du pont par
(9) Les incidents mineurs sont des incidents que
rapport aux valeurs de consigne, le mouvement
le pontier peut contourner moyennant un effort
doit être corrigé automatiquement ou arrêté.
raisonnable (par exemple, la non-fermeture d’une
(9) L’écart autorisé par rapport au mouvement barrière est remplacée par la mise en place d’un
prévu du pont doit être déterminé en fonction du barrage temporaire).
système.
(10) Après suppression, par acquittement de
(10) Les freins doivent être conçus de manière l’incident, de l’état dangereux qu’il entraîne, il est
telle qu’ils agissent toujours à la suite possible de contourner les incidents mineurs en
d’interruptions de l’alimentation électrique. Les initialisant les étapes suivantes de la commande.
contacts de l’alimentation électrique requis pour le
(11) Les incidents à surmonter par acquittement
serrage et le desserrage des freins doivent être
doivent être déterminés en concertation avec
conçus en double, montés en série, comme
l’adjudicateur.
protection contre la soudure des contacts.
(12) Les circuits électriques de sécurité doivent
être réalisés conformément à la norme DIN EN
B 2.6 Commande
60204-1. Cela implique:
(1) Les principales séquences d’étapes de
 des signalisations de position finale,
commande doivent pouvoir être consultées sous
la forme de diagramme du déroulement des  des dispositifs de retenue qui bloquent la
commandes aux postes de commande. Le position du pont mobile en cas d’actionnement
déroulement normal de la commande (mode de la coupure d’urgence, de l’arrêt d’urgence
automatique) doit être représenté sous la forme ou de l’arrêt de service.
d’un schéma fonctionnel et pouvoir être consulté (13) Les duplications de contacts pour les
aux postes de commande. fonctions de coupure d’urgence et d’arrêt de
(2) Les paramètres de la conduite du processus service ainsi que les transferts par contact des
qui sont déterminants pour le déroulement du positions finales à des systèmes de commande
mouvement doivent précéder le programme de la qui ne font pas partie de l’entraînement du pont
commande par programme enregistré dans une doivent être réalisés avec des appareils selon EN
liste de paramètres. IEC 62061 (niveau SIL 3) ou EN ISO 13849
(niveau PL).
(3) Toutes les données des processus doivent
être captées. (14) Les contacts doivent être prévus
indépendamment de la transmission de données
(4) D’autres valeurs de mesures doivent être par des systèmes de BUS.
déterminées par l’adjudicateur.
(5) Les données à saisir doivent être
enregistrées. Ces données ne peuvent être
effacées que selon les indications figurant dans
l’instruction de maintenance.
(6) Il faut prévoir la possibilité de connexion à une
télécommande sans extension de l’installation
existante (pas de nouveau processeur, par
exemple).
(7) En ce qui concerne la commande et la
surveillance des ponts mobiles, le schéma
fonctionnel représenté à la figure B 9.2.1 est
applicable. Les règles des directives sur
l’équipement et l’exploitation de tunnels
routiers (RABT) sont applicables mutatis mutandis
à la commande. Dans ce cadre, il faut tenir
compte du fait que, dans le cas des ponts
mobiles, seuls un système de guidage et une
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles Annexe B

Système de transmission, Unité de


Entraînement
par exemple XXX
(actionneurs) avec capteurs
de trafic Système decommande* (SPS)
guidage (commande Capteurs des positions du
Installation associés
de
Commande d’urgencecommutation et observation)
BUS pontde données
Imprimante
Base
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles Annexe B

Figure B 9.2.9: Schéma fonctionnel de la commande et de la surveillance de ponts mobiles (commande des processus)
ZTV-ING Partie 9 Ouvrages Section 2 Ponts mobiles Annexe C

Annexe C circulation. Les barrières doivent être équipées


chacune de trois dispositifs d’éclairage de
barrière. À hauteur des barrières d’arrêt doivent
Informations sur les installations être disposés des émetteurs de signaux
de sécurité du trafic, l’éclairage acoustiques. Les barrières ne doivent pas bouger
et la commande automatiquement en cas d’incident (panne de
courant, vent, par exemple). Une commande
d’urgence des barrières d’arrêt doit être possible.
17 Installations de sécurité du trafic Dans le cas des cyclistes et des piétons, les
barrières doivent porter des lambrequins. Les
(1) Pour tous les ponts mobiles, il faut prévoir un
barrières d’arrêt doivent, comme les garde-corps,
équipement minimal en matière de technique de
être dimensionnées conformément au rapport DIN
circulation en fonction des conditions de trafic, de
101, chapitre 4.8. La commande électrique doit
construction et locales. Cet équipement consiste
être réalisée selon EN IEC 62061 (niveau SIL) ou
en une signalisation stationnaire avant et après la
selon EN ISO 13849 (niveau PL) et doit être
superstructure mobile, comportant les signaux de
déterminée sur la base d’une analyse et d’une
circulation (voir la figure 9.2.10) suivants:
évaluation des risques à effectuer.
 limitation de vitesse (n° 274 du code de la
(6) La signalisation de la voie d’eau doit être mise
route, StVO) en cas de besoin,
en place en concertation avec l’administration des
 interdiction de dépasser (n° 276 StVO), voies d’eau.
 levée des interdictions (n° 282 StVO),
 installation de signaux lumineux (n° 131 StVO),
Figure B 9.2.10: Signaux de circulation – schéma du système
 pont mobile (n° 128 StVO), (sans les signaux de navigation) voir au-dessus de panneau
d’annonce de feux 100 m: lumière jaune clignotante
et
 signaux lumineux variables à deux champs,
rouge/jaune, à hauteur des barrières d’arrêt,
 lumière clignotante jaune qui se met en
marche à l’activation des signaux lumineux
variables,
 panneaux de signalisation variable (n° 274-53
StVO),
 barrières d’arrêt.
(2) Le pontier doit pouvoir voir tout l’espace de
trafic entre les barrières d’arrêt. Si tout cet espace
n’est pas visible, il convient d’installer des
systèmes de caméras et, dans l’obscurité ou en
cas de mauvaise visibilité, cette zone doit être
éclairée.
(3) À hauteur des barrières d’arrêt doivent être
placés des haut-parleurs pour assurer que les
usagers des voies de circulation seront informés
par l’intermédiaire d’annonces. Les haut-parleurs
doivent pouvoir fonctionner seuls ou en groupes.
(4) Pour réduire les temps d’évacuation, les
barrières d’arrêt de chemins piétonniers et de
pistes cyclables doivent être situées aussi près
que possible de la superstructure mobile, compte
tenu des conditions de construction et locales.
(5) Les barrières d’arrêt doivent être disposées
compte tenu de l’espace de sécurité latéral selon
les directives relatives à la construction de
chaussées – section (RAS-Q). Les travaux de
maintenance doivent être possibles sans gêner la
Pont mobile

* en cas de besoin
** signaux lumineux variables pour la
circulation routière et les chemins
piétonniers et pistes cyclables

18 Éclairage des ponts


(1) Les ponts mobiles doivent être éclairés dans
la zone de la chaussée. Les exigences de la
norme DIN EN 13201 doivent être respectées
(2) Cela est notamment valable pour les sections
d’adaptation et les distances d’arrêt de visibilité.
(3) Les dispositions applicables aux voies de
circulation qui se croisent s’appliquent mutatis
mutandis.

19 Commande
Les pontiers doivent être désignés pour chaque
ouvrage. Seule une formation spécifiée par
l’exploitant du pont permet d’acquérir l’aptitude
requise pour exécuter les activités exigées.
ZTV-ING Teil 9 Bauwerke Abschnitt 2 Bewegliche Brücken annexe D

Annexe D

Pièces de rechange
Années 10 20 35
(1) Le type et l’étendue des pièces de rechange Partie de l’ouvrage
ainsi que les outils spéciaux requis à cet effet Mécanique
doivent être mentionnés.
 Paliers articulés X
(2) Il convient de tenir compte de la durée
d’utilisation moyenne de l’équipement technique  Butoirs X
indiquée dans le tableau 9.2.9.  Centrage X

Tableau 9.2.9: Équipement technique, durée d’utilisation  Verrouillage X


moyenne
 Serre-flans X

Technique des entraînements

 Moteurs d’entraînement X

 Pompe d’entraînement X

 Entraînement hydraulique X

 Entraînement électromécanique X

Électrotechnique et commande

 Alimentation X

 Installation d’alimentation électrique


sans interruption X

 Câblage X

 Installation de commande et de
réglage X

 Capteurs X

Installations de sécurité du trafic

 Signaux lumineux X

 Panneaux de signalisation variable X

 Barrières automatiques X

 Caméras X

 Interphone X

Éclairage des ponts

 Dispositifs d’éclairage X

 Ballasts X