Vous êtes sur la page 1sur 4

ZAD AL MUSTAQNI' - Imam Al Hajjawy

Commentaire par Salih ibn Fawzan al Fawzan

CHAPITRE – SECTION 2 PRIERE (FASLOUN) :

Hajjawy : Les piliers de la prière sont : Etre debout (Qiyam)

Fawzan : Les actions physiques et verbales faites dans la prière peuvent être classifiés en 3
catégories : « Rukn » les piliers de la prière sans cela la prière est nulle et non avenue.
« Wajib » qui son les actes obligatoires distincts des piliers.
« Sunan » actions physiques et verbales qui sont surérogatoires, cela sert à perfectionner et
compléter la prière.

1ER PILIER (RUKN) : Etre debout dans les prières obligatoires. Allah a dit : « Soyez assidus aux
Salats et surtout la salat médiane et tenez-vous debout devant Allah avec humilité. »
(Sourate Al Baqara – V238) et le Prophète (Alayhi salat wa salam) a dit : « Le malade devra prier
debout et s’il ne peut pasn il la fera assit et s’il ne peut pas faire même cela, il l’accomplira
couché. » [Hadith rapporté par Al Bukhary (1/206,207) et Muslim (2/52)}

Hajjawy : Le tahrim, al-Fatiha, s’incliner et se redresser après l’inclinaison.

Fawzan: 2ème PILIER : Le tahrim, c’est-à-dire le takbiratul ihram (Allahu akbar), si quelqu’un
accomplit la prière sans le dire, sa prière ne commencera pas tant qu’il ne l’aura pas dit. Lorsqu’il
est prononcé tout ce qui était permis avant comme manger, boire ou autres deviennent interdit.
Si quelqu’un dit une autre phrase du dhikr comme « SubhanAllah » ou « La illaha illa Allah » à la
place de « Allahu akbar » sa prière n’est pas valide.

3ème PILIER : Al Fatiha est une obligation pour l’imam et celui qui prie individuellement,
concernant le suiveur, il y a une divergence d’opinions parmi les savants.

4ème PILIER : L’inclinaison (ruku’), la personne devra s’incliner et placer ses mains sur ses genoux.
La preuve de cela est le verset du Qur’an : « O vous qui croyez ! Inclinez-vous, prosternez-
vous et faites le bien. » (Sourate Al Hajj – V77)

5ème PILIER : Se redresser après l’inclinaison (i’tidal), si quelqu’un se prosterne immédiatement


après l’inclinaison sans s’être redresser entre les deux positions, sa prière est alors invalide.
Hajjawy : La prosternation sera faite avec sept parties du corps, faire l’3itidal après la
prosternation, s’assoir entre les deux prosternations et être calme entre les mouvements
(tuma’nimah).

Fawzan : 6ème PILIER : La prosternation effectuée avec les sept parties de son corps qui touchent
le sol qui sont le front et le nez, les deux mains, les deux genoux et les orteils des deux pieds.

7ème PILIER et 8ème PILIER : I’tidal (se redresser) après la première prosternation et être assis
entre les deux prosternations.

9ème PILIER : Etre calme entre les mouvements c’est-à-dire être calme et tranquille à chaque
mouvement effectué. La preuve de cela est le hadith du Prophète (Alayhi salat wa salam) où un
homme est venu au Prophète et l’a salué, le Prophète (Alayhi salat wa salam) lui répondit par le
salam et a ajouté : « Répète ta prière car certainement tu n’as pas prié » l’homme partit refaire sa
prière puis revint et le Prophète (Alayhi salat wa salam) de lui dire la même chose et cela 3 fois
jusqu’à ce que l’homme lui dise : « Par Celui qui t’a envoyé, je ne sais pas prier autrement, apprend
moi. » Le Prophète (SallaAllahu alayhi wa salam) lui dit : « Lorsque tu te tiens debout, prononce le
takbir puis lit du Qur’an ce qui est facile pour toi puis incline toi jusqu’à ce que tu sois calme puis
redresse-toi jusqu’à ce que tu sois calme puis prosterne-toi jusqu’à ce que tu sois calme puis assis-
toi jusqu’à ce que tu sois calme. Fais cela tout au long de ta prière. » [Hadith rapporté par Al
Bukhary (1/92) (8/68) et Muslim (2/10,11)]

Hajjawy : Et le tashahud final, étant assis et dire les salutations sur le Prophète (Alayhi
salat wa salam).

Fawzan : 10ème PILIER : Le tashahud final est similaire au premier tashahud mais en y ajoutant :
« Allahuma salli ‘ala Muhammad wa ‘ala ali Muhammad, kama salayta ‘ala Ibrahim, Innaka
hamidun majid. Wa barik ‘ala Muhammad wa ‘ala ali Muhammad, kama barakta ‘ala Ibrahim wa
‘ala ali Ibrahim, innaka hamidun majid. »

11ème PILIER : Etre assis durant le tashahud final.

12ème PILIER : Dire les salutations sur le Prophète (Alayhi salat wa salam), si quelqu’un lit
seulement la première partie du tashahud sans dire les salutations sur le Prophète (Alayhi salat wa
salam) sa prière est invalide.

S'il tombe sur quelqu'un qui peut lui donner les indications pour aller à la source d'eau la plus
proche, il lui incombe de le chercher à l'endroit mentionné par le guide.

Hajjawy : Faire tout cela dans l’ordre (tartib) et faire le taslim.


Fawzan : 13ème PILIER : Faire tout cela (piliers) dans l’ordre.

14ème PILIER : Taslim, c’est le dernier pilier de la prière, faire le taslim en disant « As-salamu
‘alaykum wa rahmatullahi » à sa droite puis sur sa gauche, il est Sunna de tourner sa tête de la
droite à gauche en disant le taslim.

Hajjawy : Parmi les actes obligatoires, il y a : Les takbirs autres que le takbiratul ihram, al
tasmi’, al tahmid, les deux tasbih dans l’inclinaison et dans la prosternation.

Fawzan : 1ère ACTE OBLIGATOIRE (WAJIB) : Les takbirs (Allahu akbar) autres que le takbiratul
ihram (dit au début de la prière) qui sont dit au début de chaque mouvement.

2ème et 3ème ACTES OBLIGATOIRES : Al tasmi’ et Al tahmid qui se réfère à la déclaration « Sami
Allahu liman hamida », il devra être dit par l’imam et celui qui prie seul, quant au suiveur il n’a pas
besoin de le dire et il lui suffit de dire « Rabbana wa lakal hamd »

4ème et 5ème ACTES OBLIGATOIRES : Les deux tasbih dans l’inclinaison et dans la prosternation,
dans l’inclinaison on dit « Subhana rabbi al-Adim », il est obligatoire de le dire au moins une fois,
le dire 3 fois est meilleur. Et dans la prosternation on dit : « Subhana rabbi al’A’la », le dire une fois
au moins est obligatoire, 3 fois est meilleur.

Hajjawy : Demander le pardon est dit une fois le répéter trois fois est Sunna, le premier
tashahud étant assis. Les autres, qui ne sont pas une condition, un rukn ou un wajib
comme cela a été détaillé sont Sunna.

Fawzan : 6ème ACTE OBLIGATOIRE : Demander pardon, lorsque l’on est assis entre les
prosternations en disant « Rabbighfirli », cela est dit une fois, le faire trois fois est meilleur.
[Hadith rapporté par Ahmad (5/398, Abu Dawud (874) et d’autres.] La personne peut rajouter
« Wa rahmni wa hdini wa ‘afini war zuqni » [Hadith rapporté par Abu Dawud (850), At-Tirmidhi
(284) et d’autres.]

7ème et 8ème ACTES OBLIGATOIRES : Le premier tashahud c’est-à-dire de dire : « At-tahiyatu


lillah wa salawatu wa tayyibat, As-salamu alayka ayyuha an-nabbiyyu wa rahmatullahi wa
barakatuh, As-salamu ‘alayna wa ‘ala ‘ibadillahi salihin, Ashadu an la ilaha illa Allah wa ashadu
anna Muhammadan abduhu wa rasuluh. »
Si quelqu’un oublie de le faire, sa prière est nulle et non avenue. En revanche s’il oublie de le dire
et se relève pour la troisième rakat, il devra faire une expiation en faisant « sujud sahwu »
(prosternation de l’oubli)

Neuf conditions, quatorze piliers et huit actes obligatoires ont été énumérés. Les actions
physiques ou verbales qui ne sont pas mentionnées dans tout cela est considéré comme Sunna, ce
qui fait gagner des récompenses supplémentaires pour celui qui l’effectue et qui n’est pas
considéré comme un péché pour celui qui ne le fait pas.

Hajjawy : Quiconque omet une condition de la prière sans une excuse valable, sauf
l'intention qui, essentiellement, ne peut être écartée ou qui a omis volontairement un
pilier ou un acte obligatoire, sa prière est invalide. Ce n'est pas le cas pour le reste des
actes qui sont considérés comme facultatifs, qu'ils soient physiques ou verbaux.
L’expiation en faisant la sujud de l’oubli n'est pas nécessaire pour ces actes
(surérogatoires). Cependant, il peut le faire s'il le veut.

Fawzan : Celui qui oubli l’intention, sa prière est nul avant même qu’il est commencé à faire la
prière, l’intention ne peut pas être occulté par oubli, omission volontaire ou ignorance. Les autres
conditions elle peuvent être excusée si une personne ne peut pas la faire.

Les actes obligatoires qui ne sont pas fait de façon volontaire, en revanche s’il oublie de faire un
acte obligatoire, il peut l’expier en faisant sujud al sahwu.

Concernant les piliers, une omission volontaire annule la prière, en revanche oublier de faire un
pilier invalide seulement l’unité de prière (rakat) concernée par l’oubli. Il devra ajouter une rakat
pour la remplacer.