Vous êtes sur la page 1sur 170

Les Exigences des normes :

ISO 9001:2015
IATF 16949:2016
TRAINER : Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI
LEAD AUDITOR IATF 16949
Tutor in quality methods and quality Core tools
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 1
19/04/2017
Objectifs de la formation:

Connaitre les évolutions Comprendre l’approche


de la norme processus

Avoir une vision


Adapter une approche par
d’amélioration continue du
l’analyse des risques
SMQ

Deployement efficace et Comprendre les 7 Comprendre le vocabulaire


efficient des exigences de principes de management de la norme ISO
la norme de la qualité 9001:2015&IATF16949

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 2


19/04/2017
Historique et Evolution

IATF 16949:2016
ISO/TS 16949:2009
ISO/TS 16949:2002

ISO/TS 16949:1999

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 3


19/04/2017
Evolution
1999:Version initiale des exigences relatives au
secteur automobile

2002: Adaptation de l’approche processus (reconnaissance


par tous les constructeurs automobiles)
=> Nouvelle exigences

2009: Adaptation des changements de l’ISO 9001:2008


(=> généralement pas de nouvelles exigences)

2016: Première édition d’IATF 16949:2016


=> Nouvelles exigences
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 4
19/04/2017
Structure 2016

&
ISO 9001 Supplément du secteur automobile

L’ITAF 16949
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 5
19/04/2017
Avant propos

La migration vers la présente norme de SMQ du secteur automobile est le fruit


d’enquêtes préparatoires auprès d’organismes de certification, d’auditeurs, de
fournisseurs et de constructeurs. Cette première édition 2016 de l’IATF 16949
annule et remplace l’ISO/TS 16949:2009.

l’IATF maintient une étroite collaboration avec l’ISO à travers un comité de


liaison permettant d’assurer la continuité de l’alignement avec l’ISO 9001.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 6


19/04/2017
Objectifs

La présente norme de SMQ du secteur automobile tend à développer un


système de management de la qualité en faveur de l’amélioration continue. En
ce sens, elle privilégie tant la prévention des défauts , la réduction des
variations et la lutte contre les gaspillages dans la chaîne
d’approvisionnement.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 7


19/04/2017
Les exigences pour la certification selon IATF 16949 sont définies et gérées par IATF
dans l’ouvrage « Règles pour l’obtention et le maintien de la reconnaissance IATF:».

ANFIA / Site : www.anfia.it / E-mail : anfia@anfia.it

IAOB / Site : www.iaob.org / E-mail : iatf16949feedback@iaob.org

IATF France / Site : www.iatf-france.com / E-mail : iatf@iatf-france.com

SMMT / Site : www.smmtoversight.co.uk / E-mail : iatf16949@smmt.co.uk

VDA QMC / Site : www.vda-qmc.de / E-mail : info@vda-qmc.de

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 8


19/04/2017
IATF

La nouvelle version de l’IATF 16949:2016 est basée sur la


structure de la norme ISO 9001: 2015

L’IATF 16949:2016 doit être utilisée avec l’ISO 9001:2015


IL SAGIT DONC DE: 2 documents séparés qui doivent être pris en
compte et mis en application.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 9


19/04/2017
Les changements de la norme ISO TS 16949

2002 2009 2016

Management de la qualité
Indicateurs
Approche processus

Clarification de quelques
exigences

Structure de la norme
Contexte de l’entreprise
Septembre 2016 Leadership
Publication de la norme Analyse des risques opportunités

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 10


19/04/2017
Evolution de série de la norme
ISO 900X
ISO 9000:2000 ISO 9000:2015

ISO 9000:2005

ISO 9001:2000 ISO 9001:2015

ISO 9001:2008
ISO 9004:2000

ISO 9004:2009

ISO 19011:2002 ??

ISO 19011:2011
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 11
19/04/2017
Evolution du la norme
ISO 9001:2015

Préparation aux changements

Enquête Résultats de l’enquête


Plus de 90 % des répondants affirment que l’ISO 9001 est
Une enquête mondiale a été menée par l’ISO entre toujours d’actualité.
octobre 2010 et février 2011 pour recueillir les avis Plus que 65% d’entre eux aimeraient apporter des
des utilisateurs de la norme ISO 9001. améliorations notamment en prenant en considération de
nouveaux concepts tels que :
 Bénéfices de la norme  Gestion des ressources
 Les difficultés de sa mise en œuvre  Gestion des indicateurs clés de performance
 Les modalités d’intégration avec d’autre Normes  Gestion des connaissances
 Management des risques
 Résolution systématique des problèmes et capitalisation,
12 000 utilisateurs ont répondu à l’enquête  Outils d’auto-évaluation
représentant 122 pays.  Planification stratégique
 MAX-POWER
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ Innovation …
CONSULTING 12
19/04/2017
Evolution de la norme
Evolution du la norme
ISO 9001:2015

Les principaux raisons du changement

 Une importance accrue dédiée aux services à l’échelle mondiale.


 Une chaîne d’approvisionnement de plus en plus complexe.
 Des parties intéressées de plus en plus exigeantes.
 Besoin de reconnaissance que les organismes fournissent souvent
des services et pas seulement des produits tangibles.
 Une veille à ce que la norme ISO 9001 continue d'offrir la confiance
dans la capacité de l'organisme à fournir régulièrement des produits
/ services qui répondent aux besoins des clients.
 Une base solide pour le management de la qualité au cours des 25
prochaines années.
 Une facilité d’intégration avec d’autres normes de système de
management.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 13
19/04/2017
High Level Structure (Annex SL / Appendix 2)
Structure de haut niveau

Définit une structure unique des normes des systèmes de


management (10 chapitres).
 quelques exigences communes entre les normes.
 Standardise la définition des concepts et vocabulaires
utilisés dans les normes de management.
 Améliore la cohérence entre les normes ISO et facilite
leur mise en œuvre en intégration.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 14


19/04/2017
Les principaux changements de l’ISO 9001

Utilisation d’une nouvelle structure commune avec les autres systèmes de management (10 chapitres).

Une approche basée sur la notion de risque.


Facilité d’intégration
Un alignement de la politique et des objectifs du SMQ avec la
Détermination des stratégie et le contexte interne et externe de l’organisme.
risques et des
opportunités pour Détermination du
atteindre les contexte interne et Produit et services.
objectifs qualité externe de
l’organisme et la Formalisation de Prestataire externe au
compréhension des domaine lieu du fournisseur.
besoins et attentes d’application plus
des parties explicite dans le Renforcement des
intéressées SMQ gestions des
produits et services
fournis par des
prestataires
externes.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 15


19/04/2017
Les principaux changements de l’ISO 9001

Utilisation de la
terminologie « produit Satisfaction du client en élément tangible et
et service » au lieu de intangible
«produit».

Elargissement du volet Produits et services fournis par des prestataires


achats. externes

Une plus grande Informations documentées au lieu de documents


flexibilité de la et enregistrements: remplace les deux notions
documentation.
« documents » et « enregistrement »

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 16


19/04/2017
ISO 9001:2015
Evolution de la norme
Nouvelle terminologie

Produits -- > Produits et services


 Exclusions -- > Non utilisé
 Documentation, enregistrements -- >
Informations documentées
 Environnement de travail -- > Environnement
pour la mise en œuvre des processus
 Produit acheté -- > Produits et services fournis
par des prestataires externes
 Fournisseur -- > Prestataire externe.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 17


19/04/2017
Les 7 principes de management de la qualité

Orientation client;
Leadership;
Implication du personnel;
Approche processus;
Amélioration;
Prise de décision fondée sur des preuves;
Management des relations avec les parties intéressées.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 18


19/04/2017
Changement des Principes de management de la qualité

AVANT Actuellement

1) Orientation Client Orientation Client

2) Leadership  Leadership

3) Implication du Personnel  Implication du Personnel

4) Approche Processus  Approche Processus

5) Management par Approche Système

6) Amélioration Continue  Amélioration

7) Approche factuelle pour la prise de décision  Prise de décision basée sur des preuves.

8) Relations Mutuellement bénéfique avec les  Management des relations avec les parties
fournisseurs intéressées

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 19


19/04/2017
Les principes du management de la qualité

Orientation client
Orientation client
Fondement
Le principal objectif du management de la qualité est de satisfaire aux exigences des clients
Leadership
et de s'efforcer d'aller au devant de leurs attentes.
Obtenir et conserver la confiance des clients et des autres parties intéressées permet
Implication du
personnel
l’obtention de performances durables, il s’avère donc important de comprendre leurs
besoins présents et futurs,

Approche processus Avantages:


 augmentation de la valeur pour le client
 augmentation de la satisfaction du client
Amélioration  amélioration de la fidélité du client
 amélioration régulière de l'activité commerciale
 amélioration de l’image de l'organisme
Prise de décision fondée
sur des preuves
 élargissement du panel des clients
 augmentation des ventes et des parts de marché
Management des
relations avec les parties
intéressées Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 20
19/04/2017
Les principes du management de la qualité

Leadership
Orientation client
Fondement
A tous les niveaux, les dirigeants établissent la finalité et les orientations et créent des
Leadership conditions dans lesquelles le personnel devrait être impliqué pour atteindre les objectifs
qualité de l'organisme.

Implication du L'établissement de la finalité et des orientations et l'implication du personnel permettent à


personnel un organisme d'aligner ses stratégies, politiques, processus et ressources afin d'atteindre
ses objectifs.
Approche processus
Avantages:
 Augmentation de l'efficacité et de l'efficience à atteindre les objectifs qualité de
Amélioration l'organisme
 Meilleure coordination des processus de l'organisme
Prise de décision fondée
 Amélioration de la communication entre les différents niveaux et fonctions de
sur des preuves l'organisme
 développement et amélioration de la capacité de l'organisme et de son personnel à
Management des fournir les résultats escomptés
relations avec les parties
intéressées Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 21
19/04/2017
Les principes du management de la qualité

Implication du personnel
Orientation client
Fondement
Un personnel compétent, habilité et impliqué à tous les niveaux de l'organisme est essentiel
Leadership pour améliorer la capacité de l'organisme à créer et fournir de la valeur.
Pour gérer un organisme de façon efficace et efficiente, il est important d'impliquer
l'ensemble du personnel à tous les niveaux et de respecter chacun des individus.
Implication du
personnel

Avantages:
Approche processus  Meilleure compréhension des objectifs qualité de l'organisme par le personnel de
l'organisme et amélioration de la motivation à les atteindre
 Plus forte implication du personnel dans les activités d'amélioration
Amélioration
 Amélioration du développement personnel, des initiatives et de la créativité
 Amélioration de la satisfaction du personnel
Prise de décision fondée  Amélioration de la confiance et de la collaboration à tous les niveaux de l'organisme
sur des preuves  Amélioration de l'intérêt porté aux valeurs partagées et à la culture à tous les niveaux
de l'organisme.
Management des
relations avec les parties
intéressées Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 22
19/04/2017
Les principes du management de la qualité

Approche processus
Orientation client
Fondement
Des résultats cohérents et prévisibles sont obtenus de manière plus efficace et efficiente
Leadership lorsque les activités sont comprises et gérées comme des processus corrélés fonctionnant
comme un système cohérent.
Le système de management de la qualité est constitué de processus corrélés. Comprendre
Implication du comment des résultats sont obtenus par ce système permet à un organisme d'optimiser le
personnel
système et ses performances.
Avantages:
Approche processus  Plus grande aptitude à porter ses efforts sur les processus clés et opportunités
d'amélioration
 Résultats cohérents et prévisibles au moyen d'un système de processus alignés avec
Amélioration
les orientations stratégiques
 Optimisation des performances par un management efficace des processus, une
Prise de décision fondée utilisation efficiente des ressources et une réduction des obstacles inter fonctionnels
sur des preuves  Possibilité pour l'organisme d'assurer la confiance des parties intéressées en ce qui
concerne sa cohérence, son efficacité et son efficience.
Management des
relations avec les parties
intéressées Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 23
19/04/2017
Les principes du management de la qualité

Amélioration
Orientation client
Fondement
Le succès d'un organisme repose sur une volonté constante d'amélioration.
Leadership L'amélioration est essentielle pour qu'un organisme conserve ses niveaux de performance
actuels, réagisse à toute variation du contexte interne et externe et crée de nouvelles
opportunités.
Implication du
personnel
Avantages:
 Amélioration de la performance des processus, des capacités de l'organisme et de la
Approche processus
satisfaction des clients
 Amélioration de la recherche et de la détermination des causes profondes, suivies
d'actions préventives et correctives
Amélioration
 Plus grande aptitude à anticiper et réagir à des risques et à des opportunités internes
et externes
Prise de décision fondée  Meilleure prise en compte de l'amélioration aussi bien progressive que par rupture
sur des preuves
 Meilleure utilisation de l'apprentissage à des fins d'amélioration
Management des  Accroissement de l'effort d'innovation.
relations avec les parties
intéressées Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 24
19/04/2017
Les principes du management de la qualité

Prise de décision fondée sur des preuves


Orientation client
Fondement
Les décisions fondées sur l'analyse et l'évaluation de données et d'informations sont plus
Leadership susceptibles de produire les résultats escomptés.
La prise de décision comporte toujours une certaine incertitude; L'analyse des faits, des
preuves et des données conduit à une plus grande objectivité et à une plus grande
Implication du confiance dans la prise de décision.
personnel

Avantages:
Approche processus
 Amélioration des processus décisionnels
 Amélioration de l'évaluation de la performance des processus et de l'aptitude à
atteindre les objectifs
Amélioration
 Amélioration de l'efficacité et de l'efficience opérationnelles
 Plus grande aptitude à passer en revue, remettre en question et changer les opinions
Prise de décision fondée et les décisions
sur des preuves
 Plus grande aptitude à démontrer l'efficacité de décisions antérieures
Management des
relations avec les parties
intéressées Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 25
19/04/2017
Les principes du management de la qualité

Management des relations avec les parties intéressées


Orientation client
Fondement
Pour obtenir des performances durables, les organismes gèrent leurs relations avec les
Leadership parties intéressées, telles que les fournisseurs.
Les parties intéressées ont une influence sur les performances d'un organisme. Des
performances durables sont plus susceptibles d'être obtenues lorsque l'organisme gère ses
Implication du relations avec toutes les parties intéressées de manière à optimiser leur impact sur ses
personnel
performances.

Approche processus
Avantages:
 Amélioration des performances de l'organisme et de ses parties intéressées par la
prise en compte des opportunités et des contraintes liées à chaque partie intéressée
Amélioration  Compréhension commune des objectifs et des valeurs par les parties intéressées
 Augmentation de la capacité à créer de la valeur pour les parties intéressées par le
partage des ressources et des compétences et par le management des risques liés à la
Prise de décision fondée
sur des preuves
qualité
 Meilleure gestion de la chaîne d'approvisionnement assurant un flux stable de
Management des produits et services.
relations avec les parties
intéressées Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 26
19/04/2017
Lesprincipes
Les 7 principes du Management
du management de la qualité de la qualité

Management des relations avec les parties intéressées

Orientation client
Fondement
Pour obtenir des performances durables, les organismes gèrent leurs relations
Leadership avec les parties intéressées, telles que les fournisseurs.
Les parties intéressées ont une influence sur les performances d'un
organisme. Des performances durables sont plus susceptibles d'être obtenues
Implication du
personnel lorsque l'organisme gère ses relations avec toutes les parties intéressées de
manière à optimiser leur impact sur ses performances.

Approche processus
Avantages clés
• Amélioration des performances de l'organisme et de ses parties intéressées par la prise en compte des
Amélioration opportunités et des contraintes liées à chaque partie intéressée
• Compréhension commune des objectifs et des valeurs par les parties intéressées
• Augmentation de la capacité à créer de la valeur pour les parties intéressées par le partage des
Prise de décision fondée ressources et des compétences et par le management des risques liés à la qualité
sur des preuves
• Meilleure gestion de la chaîne d'approvisionnement assurant un flux stable de produits et services.
Management des
relations avec les parties
intéressées Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 27
19/04/2017
Structure de norme
ISO 9001 : 2015

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 28


19/04/2017
La structure de l’ISO 9001:2015
IATF 16949:2016

0. Introduction
A (informatives)

10. Amélioration 1. Domaine d´application

9. Performance et évaluation 2. Référence normative


ISO 9001:2015

8. Opération (Planification et réalisation) 3.Termes et définitions

7. Support (Ressources) 4. Contexte de l'organisation

6. Planification (Gestion des risques) 5. Leadership

Exigences
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 29
19/04/2017
La structure
IATFde l’IATF 16949:2016
16949:2016

B (données informatives) 0. Introduction

Annexe A (exigences normatives)


1. Domaine d´application
10. Amélioration
2. Référence normative

9. Performance et évaluation
3.Termes et définitions

8. Opération (Planification et réalisation)

7. Support (Ressources) 4. Contexte de l'organisation

6. Planification (Gestion des risques) 5. Leadership

Exigences
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 30
19/04/2017
Les principaux changement de l’ISO 9001

Nouvelle structure

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 31


19/04/2017
Les principaux changement de l’ISO 9001
Chapitre 4

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 32


19/04/2017
Récapitulatif des sommaires
N° chapitre V2008 V2015
4 Système de management de la qualité Contexte de l’organisme

5 Responsabilités de la direction Leadership

6 Management des ressources Planification du système de management de la qualité

7 Réalisation du produit Support


8 Mesure, analyse et amélioration Réalisation des activités opérationnelles
9 - Evaluation des performances
10 - Amélioration

Il ne s’agit pas uniquement d’un simple ajout de 2 chapitres mais d’une


restructuration globale des exigences relatives à chaque chapitre

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 33


19/04/2017
Lecture de la norme
Dans la présente Norme Internationale, les formes verbales suivantes sont utilisées:

«doit» indique une exigence

«il convient de» indique une recommandation

«peut» («may» en anglais) indique parfois une autorisation, ou


encore («can» en anglais) une possibilité ou une capacité.

Les informations sous forme de «NOTE» sont fournies pour clarifier l’exigence
associée ou en faciliter la compréhension.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 34
19/04/2017
Cycle de PDCA

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 35


19/04/2017
L’approche processus

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 36


19/04/2017
L’approche par les risques

Le concept d’approche par les risques qui comprend, par exemple, la


mise en œuvre d’une action préventive pour éliminer des non-
conformités potentielles, l’analyse de toute non-conformité se
produisant et la mise en œuvre des actions appropriées adaptées aux
effets de la non-conformité visant à éviter sa réapparition, était
implicite dans les éditions précédentes de la présente Norme
internationale.
Planifier et mettre en œuvre des actions face aux risques et
opportunités.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 37


19/04/2017
effet de l'incertitude (ISO 9000:2015)
Note 1 à l’article: Un effet est un écart, positif ou négatif, par rapport à une attente.
Note 2 à l’article: L'incertitude est l'état, même partiel, de manque d'information (3.8.2) qui entrave la compréhension ou la connaissance d'un évènement, de ses conséquences
ou de sa vraisemblance.
Note 3 à l’article: Un risque est souvent caractérisé par référence à des évènements potentiels (tels que définis dans leGuide ISO 73:2009, 3.5.1.3) et à des conséquences
également potentielles (telles que définies dans le Guide ISO 73:2009, 3.6.1.3), ou par référence à une combinaison des deux.
Note 4 à l’article: Un risque est souvent exprimé en termes de combinaison des conséquences d'un évènement (y compris des changements de circonstances) et de la
vraisemblance de son occurrence (telle que définie dans le Guide ISO 73:2009, 3.6.1.1).
Note 5 à l’article: Le terme «risque» est parfois utilisé lorsqu'il n'existe qu'une possibilité de conséquences négatives.
Note 6 à l’article: Il s'agit de l'un des termes communs et définitions de base pour les normes de systèmes de management de l'ISO, donnés dans l'Annexe SL du Supplément ISO
consolidé aux Directives ISO/IEC, Partie 1. La définition initiale a été modifiée par l'ajout de la Note 5 à l'article.

ISO 31000
2.1
risque
effet de l'incertitude sur l'atteinte des objectifs
NOTE 1 Un effet est un écart, positif et/ou négatif, par rapport à une attente.
NOTE 2 Les objectifs peuvent avoir différents aspects (par exemple buts financiers, de santé et de sécurité, ou
environnementaux) et peuvent concerner différents niveaux (niveau stratégique, niveau d'un projet, d'un produit, d'un
processus ou d'un organisme tout entier).
NOTE 3 Un risque est souvent caractérisé en référence à des événements (2.17) et des conséquences (2.18)
potentiels ou à une combinaison des deux.
Saga intranet pour : STEG - SOC TUNISIENNE ELECT ET GAZ
ISO 31000:2009(F)
2 © ISO 2009 – Tous droits réservés
NOTE 4 Un risque est souvent exprimé en termes de combinaison des conséquences d'un événement (incluant des
changements de circonstances) et de sa vraisemblance (2.19).
NOTE 5 L'incertitude est l'état, même partiel, de défaut d'information concernant la compréhension ou la connaissance
d'un événement, de ses conséquences ou de sa vraisemblance.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 38


19/04/2017
Vraisemblance (ISO 31000)
possibilité que quelque chose se produise
NOTE 1 Dans la terminologie du management du risque, le mot «vraisemblance» est utilisé pour indiquer la
possibilité
que quelque chose se produise, que cette possibilité soit définie, mesurée ou déterminée de façon objective
ou subjective,
qualitative ou quantitative, et qu'elle soit décrite au moyen de termes généraux ou mathématiques (telles
une probabilité
ou une fréquence sur une période donnée).
NOTE 2 Le terme anglais «likelihood» (vraisemblance) n'a pas d'équivalent direct dans certaines langues et
c'est
souvent l'équivalent du terme «probability» (probabilité) qui est utilisé à la place. En anglais, cependant, le
terme
«probability» (probabilité) est souvent limité à son interprétation mathématique. Par conséquent, dans la
terminologie du
management du risque, le terme «vraisemblance» est utilisé avec l'intention qu'il fasse l'objet d'une
interprétation aussi
large que celle dont bénéficie le terme «probability» (probabilité) dans de nombreuses langues autres que
l'anglais.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 39
19/04/2017
L’approche par les risques

• 2.25 (ISO 31000)


• traitement du risque
• processus destiné à modifier un risque (2.1)
• NOTE 1 Le traitement du risque peut inclure
• ⎯ un refus du risque en décidant de ne pas démarrer ou poursuivre l'activité porteuse du risque,
• ⎯ la prise ou l'augmentation d'un risque afin de saisir une opportunité,
• ⎯ l'élimination de la source de risque (2.16),
• ⎯ une modification de la vraisemblance (2.19),
• ⎯ une modification des conséquences (2.18),
• ⎯ un partage du risque avec une ou plusieurs autres parties (incluant des contrats et un financement du risque), et
• ⎯ un maintien du risque fondé sur une décision argumentée.
• NOTE 2 Les traitements du risque portant sur les conséquences négatives sont parfois appelés «atténuation du
• risque», «élimination du risque», «prévention du risque» et «réduction du risque».
• NOTE 3 Le traitement du risque peut créer de nouveaux risques ou modifier des risques existants

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 40


19/04/2017
Les chapitres du standard
• 1 Domaine d’application • 6 Planification.
• 2 Références normatives • 6.1 Actions à mettre en œuvre face aux risques et
• 3 Termes et définitions opportunités.
• 6.2 Objectifs qualité et planification des actions pour les
• 4 Contexte de l’organisme atteindre.
• 6.3 Planification des modifications
– 4.1 Compréhension de l’organisme et de son contexte
– 4.2 Compréhension des besoins et des attentes des parties • 7 Support
intéressées • 7.1 Ressources
– 4.3 Détermination du domaine d’application du système de • 7.1.1 Généralités.
management de la qualité • 7.1.2 Ressources humaines.
– 4.4 Système de management de la qualité et ses processus. • 7.1.3 Infrastructure
• 7.1.4 Environnement pour la mise en œuvre des processus
• 5 Leadership. • 7.1.5 Ressources pour la surveillance et la mesure
– 5.1 Leadership et engagement. • 7.1.6 Connaissances organisationnelles7.2 Compétences
• 7.3 Sensibilisation.
– 5.1.1 Généralités • 7.4 Communication
– 5.1.2 Orientation client. • 7.5 Informations documentées
– 5.2 Politique • 7.5.1 Généralités
– 5.2.1 Établissement de la politique qualité. • 7.5.2 Création et mise à jour des informations documentées.
– 5.2.2 Communication de la politique qualité. • 7.5.3 Maîtrise des informations documentées
– 5.3 Rôles, responsabilités et autorités au sein de l’organisme.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 41
19/04/2017
Les chapitres du standard
• 8 Réalisation des activités opérationnelles • 9 Évaluation des performances.
• 9.1 Surveillance, mesure, analyse et évaluation.
– 8.1 Planification et maîtrise opérationnelles • 9.1.1 Généralités.
– 8.2 Exigences relatives aux produits et services • 9.1.2 Satisfaction du client
– 8.2.1 Communication avec les clients • 9.1.3 Analyse et évaluation.
– 8.2.2 Détermination des exigences relatives aux produits et services • 9.2 Audit interne
– 8.2.3 Revue des exigences relatives aux produits et services • 9.3 Revue de direction.
– 8.2.4 Modifications des exigences relatives aux produits et services • 9.3.1 Généralités.
– 8.3 Conception et développement de produits et services. • 9.3.2 Éléments d’entrée de la revue de direction.
– 8.3.1 Généralités. • 9.3.3 Éléments de sortie de la revue de direction.
– 8.3.2 Planification de la conception et du développement • 10 Amélioration.
– 8.3.3 Éléments d’entrée de la conception et du développement. • 10.1 Généralités..
– 8.3.4 Maîtrise de la conception et du développement. • 10.2 Non-conformité et action corrective
• 10.3 Amélioration continue.
– 8.3.5 Éléments de sortie de la conception et du développement
– 8.3.6 Modifications de la conception et du développement • Annexe A (normative) Plan de surveillance.
– 8.4 Maîtrise des processus, produits et services fournis par des prestataires
externes
– 8.4.1 Généralités.
– 8.4.2 Type et étendue de la maîtrise.
– 8.4.3 Informations à l’attention des prestataires externes.
– 8.5 Production et prestation de service
– 8.5.1 Maîtrise de la production et de la prestation de service.
– 8.5.2 Identification et traçabilité.
– 8.5.3 Propriété des clients ou des prestataires externes
– 8.5.4 Préservation
– 8.5.5 Activités après livraison.
– 8.5.6 Maîtrise des modifications.
– 8.6 Libération des produits et services.
– 8.7 Maîtrise des éléments de sortie non conformes. Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 42
19/04/2017
ISO 9001:2015

• Introduction
• 1 Domaine d’application
• 2 Références normatives
• 3 Termes et définitions

Les termes et définitions donnés dans l’ISO 9000:2015 s’appliquent.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 43


19/04/2017
IATF 16949:2016

2.1 Références supplémentaires

• L'Annexe A (plan de surveillance) constitue un élément normatif


de la présente Norme de SMQ du secteur automobile.

L’annexe B (Bibliographie – supplément automobile) est informative. Elle fournit


des informations supplémentaires destinées à faciliter la compréhension ou
l'utilisation de la présente norme de SMQ du secteur automobile.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 44


19/04/2017
IATF 16949:2016

Domaine d’application

La présente norme de SMQ du secteur automobile définit les exigences du système de


management de la qualité pour la conception, la production et, le cas échéant,
l’assemblage, l’installation et les services et produits relatifs à des applications au
secteur automobile, y compris les produits avec logiciel embarqué.

La présente norme est applicable aux sites de l'organisme où la fabrication de pièces de


série, pièces de rechange ou accessoires spécifiés par un client , est réalisée.

La présente norme de SMQ du secteur automobile devrait s’appliquer à


toute la chaîne d’approvisionnement de l’industrie automobile.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 45
19/04/2017
IATF 16949:2016
3 Termes et définitions

Voir exigences ISO 9001:2015

&
Termes et définitions supplémentaires au secteur automobile

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 46


19/04/2017
IATF 16949:2016
3 Termes et définitions Voir exigences ISO 9001:2015

ISO/TS 16949:2009
12 Termes et définitions

IATF 16949:2016
41 Termes et définitions
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 47
19/04/2017
IATF 16949:2016
3.1 Termes et définitions du secteur automobile

3.1.1 Accessoires:
Pièces supplémentaires spécifiées par un client et montées, par liaison mécanique ou
électronique, sur le véhicule ou le groupe motopropulseur avant ou après la livraison à
l’utilisateur final (par exemple, des tapis de sol personnalisés, des revêtements de protection
des planchers de camions et camionnettes, des enjoliveurs de roue, des dispositifs
d’amélioration de systèmes audio, des toits ouvrants, des ailerons, spoilers et des
compresseurs de suralimentation).

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 48


19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du
secteur automobile

3.1.2 Planification Avancée de la Qualité (APQP) (Advanced Product Quality Planning)


Démarche de référence ayant les objectifs suivants :
a) soutenir le développement d’un produit ou d’un service conforme aux exigences client;
b) permettre le partage sur des bases standardisées des résultats entre les organismes,
autrement dit les équipementiers ou les fournisseurs, et leurs clients;
c) englober notamment la fiabilité et les essais de conception, le respect des spécifications,
l’élaboration des étapes de fabrication, les normes en matière de contrôle qualité, la
capabilité processus, le potentiel de production, le conditionnement, les tests de produits et
le plan de formation des opérateurs.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 49
19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile

3.1.5 Pièces témoins


Pièce(s) aux spécifications connues, étalonnée(s), conforme(s) à des modèles et
utilisée(s) pour valider le fonctionnement de dispositifs anti-erreurs ou des
moyens de contrôle (par exemple calibres à limite passe / passe pas).

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 50


19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile

3.1.6 Plan de surveillance


Description documentée des systèmes et des processus nécessaires
pour maîtriser la production du produit (voir annexe A).

3.1.7 Exigences du client


Ensemble des exigences spécifiées par le client (par exemple
contraintes techniques ou commerciales, exigences relatives aux
produits ou aux processus de fabrication, de conditions générales et
d’exigences spécifiques du client).
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 51
19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile

3.1.8 Exigences spécifiques du client (CSR)


Interprétation d’une (de) clause(s) spécifique(s) de la
présente norme de SMQ du secteur automobile ou
exigences supplémentaires en lien avec une (des)
clause(s) spécifique(s) de la présente norme de SMQ du
secteur automobile.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 52


19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile

3.1.9 DFA (Design for Assembly) (Conception pour l’assemblage)


Processus de conception de produits axé sur la facilité d’assemblage (par exemple, si un produit contient moins de
pièces, il faudra moins de temps pour l'assembler, réduisant ainsi les coûts d'assemblage).

3.1.10 DFM (Design for Manufacturing) (Conception pour la fabrication)


Intégration de la conception produit et de la préparation de sa production dans le but de concevoir un produit
aisément et économiquement fabricable.
3.1.11 DFMA (Design for Manufacturing and Assembly) (Conception pour la fabrication et l’assemblage)
Combinaison de deux méthodologies : la Conception pour la fabrication (DFM), qui est le processus d'optimisation
de la conception pour obtenir une fabrication plus facile, un meilleur rendement et une qualité améliorée et la
Conception pour l'assemblage (DFA), qui est l'optimisation de la conception pour réduire le risque d'erreur,
diminuer les coûts et rendre l'assemblage plus facile.

3.1.12 DFSS (Design for Six Sigma) (Conception pour SIX SIGMA)
Méthodologie systématique, outils et techniques visant à concevoir de façon robuste des produits ou des
processus, conformes aux attentes du client et susceptibles d’être fabriqué avec un niveau de qualité de Six
Sigma.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 53
19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile

3.1.13 Organisme responsable de la conception


Organisme ayant l’autorité pour établir une nouvelle spécification de produit ou pour modifier une spécification existante d'un produit.
NOTE Cette responsabilité comprend les essais et la vérification des performances de conception dans le cadre de l’application spécifiée par le
client.)
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 54
19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile

3.1.17 Laboratoire
Installation permettant de réaliser des contrôles, des essais ou des étalonnages, dans les domaines suivants, mais
non limités à ceux-ci : chimie, métallurgie, dimensionnel, physique, électricité ou essais de fiabilité.

3.1.18 Descriptif d’activités du laboratoire


Document maîtrisé décrivant :
a) les essais spécifiques, les évaluations et les étalonnages pour lesquels le laboratoire est qualifié ;
b) une liste des équipements utilisés pour réaliser les essais, les évaluations et les étalonnages, et ;
c) une liste des méthodes et des normes selon lesquelles les essais, les évaluations et les étalonnages sont réalisés.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 55
19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile

3.1.19 Fabrication
Processus fabriquant «ou produisant»
a) des matériaux de production ;
b) des pièces de série ou de rechange ;
c) des sous-ensembles assemblés ; ou
d) des opérations de soudure, de traitement thermique, de peinture, de revêtement ou d'autre travail de finition.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 56


19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile

3.1.20 Étude de faisabilité de la


fabrication
Analyse et évaluation d’une
proposition de projet pour
déterminer s'il est techniquement
faisable de fabriquer le produit pour
répondre aux exigences du client.
Par exemple ceci inclut mais n’est
pas limité à ce qui suit : dans la
limite des coûts estimés et si les
ressources, installations, outillage,
capacité, logiciels et personnels aux
compétences requises, y compris les
fonctions d'appui nécessaires sont
disponibles ou sont prévus pour
être mises à disposition.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 57
19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile

3.1.21 Services à la production


Sociétés qui testent, fabriquent, distribuent et fournissent des services pour réparer des composants et des
assemblages

3.1.22 Approche pluridisciplinaire


Méthode pour recueillir des éléments d'entrée venant de toutes les parties intéressées susceptibles d'influencer la façon dont
un processus est géré par une équipe qui inclut du personnel de l'organisation et peut inclure des représentants du(des)
client(s) et du(des) fournisseur(s). Les membres de l'équipe peuvent être internes ou externes à l'organisation ; des équipes
existantes ou des équipes spéciales peuvent être utilisées selon les circonstances. Les éléments d'entrée vers l'équipe peuvent
inclure à la fois des éléments d'entrée de l'organisation et des éléments d'entrée du (des) client(s).

3.1.23 Aucun défaut détecté (NTF) (No Trouble Found), en français DNR (Défaut Non
Reproduit)
Qualificatif appliqué à une pièce remplacée lors d’un entretien / réparation qui lorsqu’elle est analysée par le
constructeur du véhicule ou le fabricant de pièces, répond à toutes les exigences d’une pièce conforme.

3.1.24 Processus externalisé


Partie d’une fonction de l’organisme ou d’un processus qui est mis en œuvre par un organisme externe.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 58
19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile
3.1.25 Révision périodique
Méthodologie de maintenance visant à éviter une panne majeure imprévue : méthodologie dans laquelle, sur la base de l’historique des défaillances ou des arrêts,
une pièce d'équipement ou un sous-système d'un équipement est, de façon proactive, retiré du service et désassemblé, réparé, soumis à un remplacement de
pièces, réassemblé et ensuite remis en service.

3.1.26 Maintenance prédictive


Démarche et ensemble de techniques pour évaluer l’état d’un équipement en service en réalisant une surveillance à intervalles périodiques ou en continu pour
prévoir les actions de maintenance nécessaires.
3.1.28 Maintenance préventive
Activités planifiées à intervalles réguliers (contrôle continu, contrôle périodique et révision) pour éviter les causes de défaillance de l’équipement et les
interruptions de production imprévues (résultant des données de sortie de la conception des processus de fabrication).
3.1.39 TPM (Total Productive Maintenance) en français (Maintenance Productive Totale)
Système de maintenance et d’amélioration de l’intégrité de laMongi
Dipl.-Ing. production et des
RAHMOUNI/ systèmesCONSULTING
MAX-POWER qualité au moyen de machines d’équipements, de processus
59 et
d’employés qui ajoute de la valeur ajoutée pour l’organisme.
19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile
3.1.27 Supplément de fret
Frais et coûts supplémentaires par rapport à la livraison prévue au contrat.
NOTE: Ces frais peuvent être causés par la méthode de livraison utilisée, la quantité livrée, des livraisons non programmées ou en retard, etc.

3.1.30 Sécurité du produit


Normes concernant la conception et la fabrication des produits ayant pour but d'assurer que les produits ne
représentent ni un préjudice ni un danger pour les clients.

3.1.31 Arrêt de production


Etat où des processus de fabrication sont inactifs ; la durée de cet état peut aller de quelques heures à quelques
mois.
3.1.32 Plan de réaction
Action ou série de mesures prescrite dans un plan de surveillance en cas de détection d'événements anormaux ou
non-conformes.

3.1.33 Site distant


Emplacement qui apporte un soutien aux sites de fabrication et où des processus extérieurs à la production sont
mis en œuvre. Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 60
19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile
3.1.34 Pièces de rechange
Pièce(s) détachée(s), fabriquées selon les spécifications d’un OEM (Original Equipment Manufacturer / Fabricant d’Equipement d’Origine) qui
est (sont) approvisionnée(s) ou distribuée(s) par l'OEM dans le cadre d'activités d'après-vente, y compris les pièces remises à neuf.

3.1.35 Site
Emplacement où des processus de fabrication à valeur ajoutée sont mis en œuvre.

3.1.36 Caractéristique spéciale


Classification de la caractéristique d’un produit ou paramètre d’un processus de fabrication qui peuvent affecter la
sécurité, la conformité aux réglementations, l’aptitude à l’emploi, la fonction, les performances, les exigences ou
les opérations de finition ultérieures sur ce produit.
3.1.37 Statut spécial
Notification par un client à un organisme au sein duquel une ou plusieurs exigences du client ne sont pas
satisfaites à cause d'un problème majeur de qualité ou de livraison ; cette notification étant établie selon des
critères du client.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 61


19/04/2017
IATF 16949:2016 3.1 Termes et définitions du secteur automobile
3.1.38 Fonction support
Activité extérieure à la production (mise en œuvre sur le site ou sur un site distant) qui apporte un soutien à un (ou plusieurs) site(s) de
production de la même organisation.

3.1.40 Courbes de compromis


Outil pour comprendre et communiquer sur la relation entre différentes caractéristiques de conception d’un
produit. La performance d'un produit pour une caractéristique est indiquée en ordonnée et pour une autre en
abscisse, ensuite une courbe est tracée pour illustrer la performance du produit par rapport aux deux
caractéristiques.

3.1.41 Processus de compromis (en anglais, trade-off process)


Méthodologie de développement et d’utilisation des courbes de compromis pour les produits et leurs
caractéristiques de performance qui établit des liens entre des options de conception en fonction des spécificités
du client, des caractéristiques techniques et des critères économiques.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 62


19/04/2017
Chapitre 4: Contexte de l’organisme

Compréhension de l’organisme et de
4.1 son contexte

Compréhension des besoins et des


4.2 attentes des parties intéressées
Chapitre 4

4.3 Détermination du domaine d’application du


système de management de la qualité

Système de management de la qualité


4.4 et ses processus

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 63


19/04/2017
4 Contexte de l’organisme

4.1 Compréhension de l’organisme et de son contexte


L’organisme doit déterminer les enjeux externes et internes pertinents par rapport à sa finalité et
son orientation stratégique, et qui influent sur sa capacité à atteindre le ou les résultats
attendus de son système de management de la qualité.

L’organisme doit surveiller et revoir les informations relatives à ces enjeux externes et internes.
Chapitre 4

NOTE 1 Les enjeux peuvent comprendre des facteurs positifs et négatifs ou des conditions, à
prendre en considération.

NOTE 2 La compréhension du contexte externe peut être facilitée par la prise en compte des
4.1 enjeux découlant de l’environnement juridique, technologique, concurrentiel, commercial,
culturel, social et économique, qu’il soit international, national, régional ou local.
4.2
NOTE 3 La compréhension du contexte interne peut être facilitée par la prise en compte des
4.3 enjeux liés aux valeurs, à la culture, aux connaissances et à la performance de l’organisme.

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 64
Contexte de l’organisme

4.1
Compréhension de l’organisme et de son contexte

Détermination les enjeux externes et internes pertinents


Chapitre 4

4.1

4.2

4.3
Surveillance et revue des informations relatives à ces enjeux externes et internes
4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 65
Contexte de l’organisme

4.1
Compréhension de l’organisme et de son contexte

Détermination les enjeux externes et internes pertinents


Enjeu : « somme misée par le joueur et qui est transférée du perdant au gagnant»
Déterminer ce qu’on a à gagner et ce qu’on a à perdre
Chapitre 4

Surveillance et revue des informations relatives à ces enjeux externes et internes

Diagnostic interne Diagnostic Externe

4.1
Forces - Faiblesses Opportunités - Menaces
4.2

4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 66
Contexte de l’organisme

4.1
Compréhension de l’organisme et de son contexte

Enjeux internes Enjeux externe

Diagnostic interne Diagnostic externe


Chapitre 4

Forces – Faiblesses Forces – Faiblesses


( optionnel :Opportunités- Opportunités - Menaces
Menaces).
Environnement Social
Expériences Environnement Culturel
Savoirs Environnement Politique
Valeurs Environnement Écologique
Culture Environnement Économique
4.1 Technologie Environnement Technologique
Management Environnement Réglementaire
4.2 Compétences Environnement Démographique
Ressources humaines ...
Ressources physiques
4.3 Ressources financières
Ressources immatérielle
Relations avec les PI internes
4.4
19/04/2017
... Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 67
4 Contexte de l’organisme

4.2 Compréhension des besoins et des attentes des parties intéressées


En raison de leur effet, réel ou potentiel, sur l’aptitude de l’organisme à fournir en
permanence des produits et services conformes aux exigences des clients et aux
exigences légales et réglementaires applicables, l’organisme doit déterminer:

a) les parties intéressées qui sont pertinentes dans le cadre du système de


Chapitre 4

management de la qualité;

b) les exigences de ces parties intéressées dans le cadre du système de


management de la qualité.
4.1
L’organisme doit surveiller et revoir les informations relatives à ces parties
4.2 intéressées et à leurs exigences pertinentes.
4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 68
Contexte de l’organisme

4.2
Compréhension des besoins et des attentes des parties intéressées

Détermination des parties intéressées pertinents et leurs exigences


Chapitre 4

Surveiller et revoir les informations relatives aux PI et à leurs exigences

Parties intéressées Parties intéressées


Internes Externes

4.1
Exigences Exigences
4.2

4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 69
Contexte de l’organisme

4.2
Compréhension des besoins et des attentes des parties intéressées

Les clients,
Les actionnaires,
Parties intéressées pertinentes
Les employés,
Les fournisseurs…
Chapitre 4

La pertinence des parties intéressées découle de leur effet, réel ou


potentiel, sur l’aptitude de l’organisme à fournir en permanence des
produits et services conformes aux exigences des clients et aux
4.1 exigences légales et réglementaires applicables.

4.2

4.3 Compréhension des besoins et attentes des parties intéresses.

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 70
RESUMEE DE §4.1 et §4.2
Le but de l'analyse du contexte stratégique est de comprendre les changements dans
l'environnement de l'entreprise en vue d'élaborer la stratégie.
Le but de cette analyse consiste donc à identifier les opportunités et les menaces de
l'environnement externe ainsi que les forces et faiblesses de l'entreprise.
L'analyse du contexte externe porte sur l'ensemble des facteurs qui peuvent avoir une
incidence directe ou indirecte, positive ou négative sur
l'entreprise.
Ces facteurs concernent la macro-économique (culturel, politique, économique, social,
technologique, environnemental et légal) et l'industrie de l'entreprise (marchés,
clients, fournisseurs, concurrents).

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 71


19/04/2017
RESUMEE DE §4.1 et §4.2
L'analyse du contexte interne vise à identifier les forces et les faiblesses de :
• La stratégie
– L'analyse du contexte de l'entreprise
– L'élaboration de la stratégie
– La mise en œuvre de la stratégie
– L'évaluation de la performance
• Les processus fondamentaux
– La recherche et le développement des produits et services
– La mise en marché et la vente des produits et services
– La production et la livraison des produits et services
– Les services à la clientèle
• Les ressources
– Les ressources humaines
– Les ressources technologiques
– Les ressources matérielles
– Les ressources financières
• Les facteurs intangibles
– Le leadership
– La culture organisationnelle
– La structure organisationnelle
– Les communications et leurs différentes composantes

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 72


19/04/2017
..\Modules ISO 9001 2015\Modules filtrés pour
ISO 9001_2015\Module 3 _Max power
_Management de risque .pptx

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 73


19/04/2017
Contexte de l’organisme

4.3 Détermination du domaine d’application du SMQ

4.3 Détermination du domaine d’application du SMQ


L’organisme doit déterminer les limites et l’applicabilité du système de
management de la qualité afin d’établir son domaine d’application.
Lorsque l’organisme établit ce domaine d’application, il doit prendre en compte:
Chapitre 4

a) les enjeux externes et internes auxquels il est fait référence en 4.1;


b) les exigences des parties intéressées pertinentes auxquelles il est fait référence
en 4.2;
4.1 c) les produits et services de l’organisme.

4.2 L’organisme doit appliquer toutes les exigences de la présente Norme


4.3
internationale si elles sont applicables dans le cadre du domaine d’application
déterminé de son système de management de la qualité.
4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 74
Contexte de l’organisme

4.3
Détermination du domaine d’application du SMQ

4.3 Détermination du domaine d’application du SMQ


Le domaine d’application du système de management de la qualité de l’organisme
doit être disponible et tenu à jour sous la forme d’une information documentée. Le
Chapitre 4

domaine d’application doit indiquer les types de produits et services couverts, et


fournir une justification pour toute exigence de la présente Norme internationale que
l’organisme juge non applicable dans le cadre du domaine d’application de son
système de management de la qualité.
4.1
La conformité à la présente Norme internationale ne peut être déclarée que si les
4.2 exigences déterminées comme étant non applicables n’ont pas d’incidence sur
l’aptitude ou la responsabilité de l’organisme d’assurer la conformité de ses produits
4.3
et services et l’amélioration de la satisfaction de ses clients.
4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 75
Contexte de l’organisme

4.3
Détermination du domaine d’application du SMQ

enjeux externes et internes


Chapitre 4

exigences des parties intéressées

les produits et services de l’organisme.

4.1

4.2

4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 76
Contexte de l’organisme

4.3
Détermination du domaine d’application du SMQ

Lorsque l’organisme établit ce domaine d’application, il doit prendre en compte:


Chapitre 4

a) les enjeux externes et internes auxquels il est fait référence en 4.1;


b) les exigences des parties intéressées pertinentes auxquelles il est fait
4.1 référence en 4.2;
4.2 c) les produits et services de l’organisme.
4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 77
Contexte de l’organisme

4.3
Détermination du domaine d’application du SMQ

Le domaine d’application d'un système de management peut inclure l'ensemble de


Chapitre 4

l'organisme, des fonctions spécifiques et identifiées de l'organisme, des sections spécifiques


et identifiées de l'organisme, ou une ou plusieurs fonctions dans un groupe d'organismes.

4.1 Si elles sont applicables dans le cadre du domaine d’application déterminé de son système
de management de la qualité, l’organisme doit appliquer toutes les exigences de l’ISO
4.2 9001:2015

4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 78
Contexte de l’organisme

4.3
Détermination du domaine d’application du SMQ

Exclusion
Le domaine d’application du système de management de la qualité de l’organisme doit être
disponible et tenu à jour sous la forme d’une information documentée. Le domaine
d’application doit indiquer les types de produits et services couverts, et fournir une
Chapitre 4

justification pour toute exigence de la présente Norme internationale que l’organisme juge
non applicable dans le cadre du domaine d’application de son système de management de la
qualité.

4.1 La conformité à la présente Norme internationale ne peut être déclarée que si les exigences
déterminées comme étant non applicables n’ont pas d’incidence sur l’aptitude ou la
responsabilité de l’organisme d’assurer la conformité de ses produits et services et
4.2 l’amélioration de la satisfaction de ses clients.

4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 79
IATF 16949:2016
4.3.1 Détermination du domaine d’application du système de
management de la qualité – Supplément
Les fonctions support, situées sur le site ou séparées, (tels que les centres
d’études et de conception, les sièges sociaux et les centres de distribution),
doivent entrer dans le domaine d’application du Système de Management de la
Qualité (SMQ)

La seule exclusion autorisée pour la présente norme de SMQ du secteur


Automobile concerne les exigences de conception et de développement du
produit (voir clause 8.3 de l’ISO 9001). Elle doit être justifiée et tenue à jour
en tant qu’information documentée (voir clause 7.5 de l’ISO 9001).

L’exclusion de la conception des processus


de fabrication n’est jamais autorisée.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 80
19/04/2017
IATF 16949:2016
4.3.2 Exigences spécifiques du client

Les exigences spécifiques du client doivent être


déterminées et incluses dans le domaine
d’application du Système de Management de la
Qualité de l’organisme.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 81


19/04/2017
Contexte de l’organisme

4.4
Système de management de la qualité et ses processus

4.4.1 L’organisme doit établir, mettre en œuvre, tenir à jour et améliorer en continu un système de management de
la qualité, y compris les processus nécessaires et leurs interactions, en accord avec les exigences de la présente
Norme internationale.
L’organisme doit déterminer les processus nécessaires au système de management de la qualité et leur application
Chapitre 4

dans tout l’organisme et doit:


a) déterminer les éléments d’entrée requis et les éléments de sortie attendus pour ces processus;
b) déterminer la séquence et l’interaction de ces processus;
c) déterminer et appliquer les critères et les méthodes (y compris la surveillance, les mesures et les indicateurs de
performance associés) nécessaires pour assurer le fonctionnement et la maîtrise efficaces de ces processus;
d) déterminer les ressources nécessaires pour ces processus et s’assurer de leur disponibilité;
4.1 
e) attribuer les responsabilités et autorités pour ces processus;
f) prendre en compte les risques et opportunités tels que déterminés conformément aux exigences de 6.1;
4.2 g) évaluer ces processus et mettre en oeuvre toutes les modifications requises pour s’assurer que ces processus
produisent les résultats attendus;
4.3 h) améliorer les processus et le système de management de la qualité.

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 82
Contexte de l’organisme

4.4
Système de management de la qualité et ses processus

Détermination des processus


Chapitre 4

Eléments séquence et critères et les Ressources Responsabilités Risques et


4.1 Entré & Sortie l’interaction méthodes nécessaires et autorités opportunités

4.2
Mesurer , surveiller et améliorer
4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 83
Contexte de l’organisme
4.4 Système de management de la qualité et ses processus
Chapitre 4

4.1

4.2

4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 84
Contexte de l’organisme

Approche processus
Chapitre 4

4.1

4.2

4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 85
Contexte de l’organisme

Approche processus

Fondement
Des résultats cohérents et prévisibles sont obtenus de manière plus
efficace et efficiente lorsque les activités sont comprises et gérées
Chapitre 4

comme des processus corrélés fonctionnant comme un système


cohérent.
• Plus grande aptitude à porter ses efforts sur les processus clés et opportunités
d'amélioration
• Résultats cohérents et prévisibles au moyen d'un système de processus alignés
avec les orientations stratégiques
4.1 • Optimisation des performances par un management efficace des processus, une
utilisation efficiente des ressources et une réduction des obstacles inter fonctionnels
• Possibilité pour l'organisme d'assurer la confiance des parties intéressées en ce qui
4.2 concerne sa cohérence, son efficacité et son efficience.

4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 86
Contexte de l’organisme

Approche processus

L’approche processus
Chapitre 4

4.1

4.2
Faire la description des processus d’une manière participative pour qu’elle soit accessible,
comprise et entretenue par les différents acteurs de l’entreprise.
4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 87
IATF 16949:2016
4.4.1.1 Conformité des produits et des processus

L’organisme doit assurer la conformité de tous


les produits et processus de fabrication, incluant
les pièces de rechange et tout ce qui est fourni
par des prestataires externes aux exigences du
client, aux exigences légales et réglementaires
applicables (voir clause 8.4.2.2).

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 88


19/04/2017
IATF 16949:2016 4.4.1.2 Sécurité du produit

L’organisme doit disposer de processus documentés pour la gestion des produits et des
processus de fabrication liés à la sécurité des produits, qui doivent inclure les dispositions
suivantes, sans toutefois s'y limiter :

a) l’identification par l’organisme des exigences légales et réglementaires en


matière de sécurité du produit ;

b) la notification par le client des exigences visées au point a) ;

c) les approbations spéciales des AMDEC produit ;

d) l'identification des caractéristiques liées à la sécurité du produit ;


Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 89
19/04/2017
IATF 16949:2016 4.4.1.2 Sécurité du produit

e) l'identification et les contrôles en production des caractéristiques du produit liées à la sécurité


au stade de la production où ces caractéristiques sont fabriquées ;

f) les approbations spéciales des plans de surveillance et des AMDEC de processus ;

g) les plans de réaction (voir clause 9.1.1.1) ;

h) la définition des responsabilités, la définition du processus d’escalade et du flux


d’informations, incluant la direction et la notification au client ;

i) l’identification par l’organisme ou le client de la formation pour le personnel impliqué


dans la réalisation de produits ou processus à caractère sécuritaire ;

j) les modifications du produit ou du processus doivent être approuvées avant leur mise en
œuvre, y compris l’évaluation de leurs impacts potentiels sur la sécurité (voir clause 8.3.6 de
l’ISO 9001) ; Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 90
19/04/2017
IATF 16949:2016 4.4.1.2 Sécurité du produit

k) le transfert des exigences concernant la sécurité du produit tout au long de la chaîne


d’approvisionnement, y compris aux sources d'approvisionnement désignées par le client (voir
clause 8.4.3.1) ;

l) la traçabilité du produit par lots de fabrication au minimum tout au long de la chaîne


d’approvisionnement (voir clause 8.5.2.1) ;

m) les enseignements tirés des lancements de nouveaux produits


(Lessons learned)

NOTE Une approbation spéciale est une autorisation supplémentaire donnée par la
fonction (généralement le client) qui est responsable pour approuver les documents dont
le contenu traite de la sécurité.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 91


19/04/2017
Contexte de l’organisme

4.4
Système de management de la qualité et ses processus

4.4.2 L’organisme doit, autant que nécessaire:

tenir à jour les informations documentées nécessaires au


Chapitre 4

fonctionnement de ses processus

conserver les informations documentées pour avoir l’assurance


que les processus sont mis en œuvre comme prévu.
4.1

4.2

4.3

4.4
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 92
Chapitre 5: Leadership

5.1 Leadership et engagement

5.2 Politique

Rôles, responsabilités et autorités au sein de


5.3
Chapitre 5

l’organisme

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 93


19/04/2017
Chapitre 5: Leadership

5.1 Leadership et engagement

5.1.1 Généralités
La direction doit démontrer son leadership et son engagement vis-à-vis du système de management dela qualité en:

a) assumant la responsabilité de l’efficacité du système de management de la qualité;


b) s’assurant que la politique et les objectifs qualité sont établis pour le système de management de la qualité et qu’ils sont
Chapitre 5

compatibles avec le contexte et l’orientation stratégique de l’organisme;


c) s’assurant que les exigences liées au système de management de la qualité sont intégrées aux processus métiers de l’organisme;
d) promouvant l’utilisation de l’approche processus et de l’approche par les risques;
e) s’assurant que les ressources requises pour le système de management de la qualité sont disponibles;
f) communiquant sur l’importance de disposer d’un système de management de la qualité efficace etde se conformer aux exigences
liées à ce système;
g) s’assurant que le système de management de la qualité atteigne les résultats attendus;
h) incitant, orientant et soutenant les personnes pour qu’elles contribuent à l’efficacité du système demanagement de la qualité;
i) promouvant l’amélioration;
5.1 j) soutenant les autres rôles pertinents de management afin de démontrer leurs responsabilités dansleurs domaines respectifs.

NOTE Dans la présente Norme internationale, il convient d’interpréter le terme «métier» au sens large, c’est à-dire comme se référant
5.2 aux activités liées à la finalité de l’organisme, que ce dernier soit public, privé, à but lucratif ou non lucratif.

5.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 94
Leadership

5.1
Leadership et engagement

La direction doit démontrer son leadership et son engagement vis-à-vis


du SMQ

La direction est responsable sur la planification du SMQ, son efficacité et son


amélioration
Chapitre 5

La direction doit démontrer son leadership et son engagement relatifs à


l’orientation client

Assurer que les exigences du client ainsi que les exigences légales et réglementaires applicables sont
déterminées, comprises et satisfaites en permanence

Assurer que les risques et les opportunités sur la conformité des produits et des services et sur
5.1 l’aptitude à améliorer la satisfaction du client sont déterminés et pris en compte

5.2 Assurer que la priorité d’accroissement de la satisfaction du client est préservé

5.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 95
IATF 16949:2016 5.1 Leadership et engagement

5.1.1.1 Responsabilité d'entreprise

L’organisme doit définir et mettre en œuvre des politiques concernant la responsabilité


d'entreprise, incluant au minimum, une politique anti-corruption, un code de conduite
pour le personnel et une politique de lancement d’alerte.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 96


19/04/2017
IATF 16949:2016 5.1 Leadership et engagement

5.1.1.2 Efficacité et efficience des processus

La direction doit passer en revue


les processus de réalisation du
produit et les processus supports
afin d'évaluer et d'améliorer leur
efficacité et leur efficience. Les
résultats des activités de revue de
processus doivent être inclus dans
les données d’entrée de la revue
de direction (voir clause 9.3.2.1).

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 97


19/04/2017
IATF 16949:2016 5.1 Leadership et engagement

5.1.1.3 Propriétaires de processus

La direction doit identifier des


propriétaires de processus
chargés de manager les processus
de l’organisme et leurs éléments
de sortie. Les propriétaires de
processus doivent comprendre
leurs rôles et disposer des
compétences nécessaires pour
pouvoir les assurer (voir clause
7.2 de l’ISO 9001).

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 98


19/04/2017
Leadership

5.1.2 Orientation client

La direction doit démontrer son leadership et son engagement relatifs à l’orientation client en s’assurant que:
Chapitre 5

a) les exigences du client ainsi que les exigences légales et réglementaires


applicables sont déterminées, comprises et satisfaites en permanence;

b) les risques et les opportunités susceptibles d’avoir une incidence sur la


5.1 conformité des produits et des services et sur l’aptitude à améliorer la
satisfaction du client sont déterminés et pris en compte;
5.2
c) la priorité d’accroissement de la satisfaction du client est préservée.
5.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 99
Leadership

5.2
Politique

5.2.1 Établissement de la
politique qualité
La direction doit établir, mettre en
œuvre et tenir à jour une politique
Chapitre 5

qualité qui:
a) est appropriée à la finalité et au
contexte de l’organisme et soutient
son orientation stratégique;
b) fournit un cadre pour
l’établissement d’objectifs qualité;
c) inclut l’engagement de satisfaire
aux exigences applicables;
5.1 d) inclut l’engagement pour
l’amélioration continue du système
5.2 de management de la qualité.

5.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 100
Leadership

5.2
Politique

5.2.2 Communication de la politique


qualité
La politique qualité doit:
a) être disponible et tenue à jour sous
la forme d’une information
Chapitre 5

documentée;
b) être communiquée, comprise et
appliquée au sein de l’organisme;
c) être mise à la disposition des parties
intéressées pertinentes, le cas échéant.
 Affichage,
5.1  Communication,
 Intranet,
 Réunion…
5.2 Notre politique Qualité

5.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 101
Leadership

5.2
Politique

Appropriée à la finalité et au contexte de l’organisme et Communiquée, comprise et appliquée


soutient son orientation stratégique au sein de l’organisme
Chapitre 5

disponible et tenue à jour sous la


Fournit un cadre pour l’établissement d’objectifs
qualité forme d’une information documentée
Politique
Qualité
Mise à la disposition des parties
Inclut l’engagement de satisfaire aux exigences
applicables intéressées pertinentes, le cas échéant

5.1 7.3 …les personnes effectuant un


Inclut l’engagement pour l’amélioration continue du système travail sous le contrôle de l’organisme
5.2 de management de la qualité sont sensibilisées à la politique qualité
7.4 Communication…………
5.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 102
Leadership

5.3
Rôles, responsabilités et autorités au sein de l’organisme

La direction doit s’assurer que les responsabilités et autorités pour des rôles pertinents sont
attribuées, communiquées et comprises au sein de l’organisme.
La direction doit attribuer la responsabilité et l’autorité pour:
Chapitre 5

a) s’assurer que le système de management de la qualité est conforme aux exigences de la présente
Norme internationale;
b) s’assurer que les processus délivrent les résultats attendus;
c) rendre compte, en particulier à la direction, de la performance du système de management de la
qualité et des opportunités d’amélioration (voir 10.1);
d) s’assurer de la promotion de l’orientation client à tous les niveaux de l’organisme;
e) s’assurer que, lorsque des modifications du système de management de la qualité sont planifiées
5.1 et mises en oeuvre, l’intégrité du système de management de la qualité est maintenue.

5.2

5.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 103
Leadership

5.3
Rôles, responsabilités et autorités au sein de l’organisme
La direction doit attribuer la
responsabilité et l’autorité pour

S'assurer que le système de management de la qualité est conforme aux


Chapitre 5

exigences de la présente Norme internationale

S'assurer que les processus délivrent les résultats attendus

Rendre compte, en particulier à la direction, de la performance du


système de management de la qualité et des opportunités d’amélioration

5.1
S’assurer de la promotion de l’orientation client à tous les niveaux de
l’organisme
5.2
S’assurer que, lorsque des modifications du système de management de la qualité sont
5.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/
planifiéesMAX-POWER CONSULTING
et mises en oeuvre, l’intégrité du système de management de la qualité est 104
maintenue
Rôles, responsabilités et autorités au sein de
IATF 16949:2016 l’organisme

5.3.1 Rôles, responsabilités et autorités au sein de l’organisme – Supplément

La direction doit désigner du personnel ayant la


responsabilité et l'autorité pour assurer le respect des
exigences du client. Cette mission doit être
documentée. Elle doit inclure, sans toutefois s'y limiter :
la sélection des caractéristiques spéciales, la fixation
des objectifs Qualité et la formation associée, les
actions correctives et préventives, la conception et le
développement du produit, l'analyse de capacité, les
données de logistique et l’analyse des tableaux de bord
d’indicateurs du client et la consultation des portails
internet des clients.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 105


19/04/2017
5.3 Rôles, responsabilités et autorités au sein de
IATF 16949:2016 l’organisme
5.3.2 Responsabilités et autorités en matière d’exigences relatives au produit
et d’actions correctives

La direction doit s’assurer que :


a) le personnel responsable de la conformité du produit aux exigences
a l’autorité pour stopper les expéditions et stopper la production pour
corriger les problèmes de qualité ;
NOTE Compte tenu de la conception des procédés de fabrication dans
certains secteurs industriels, il peut être impossible d'arrêter la
production immédiatement. Dans ce cas, le lot concerné doit être
isolé et l’expédition au client doit être bloquée.
b) le personnel ayant la responsabilité et l'autorité pour les actions
correctives doit être rapidement informé des produits ou des
processus qui ne sont pas conformes aux exigences afin d'assurer que
le produit non-conforme n'est pas expédié au client et que tout
produit potentiellement non- conforme est identifié et isolé ;
c) toutes les équipes de production doivent être dotées de personnel
ayant la responsabilité ou la délégation pour assurer la conformité aux
exigences relatives au produit.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 106
19/04/2017
Chapitre 6: Planification

Actions à mettre en œuvre face aux risques et


6.1 opportunités

Objectifs qualité et planification des actions


6.2 pour les atteindre

6.3 Planification des modifications


Chapitre 6

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 107


19/04/2017
Planification

6.1
Actions à mettre en œuvre face aux risques et opportunités

6.1.1 Dans le cadre de la planification de son système de


management de la qualité, l’organisme doit tenir compte
des enjeux mentionnés en 4.1 et des exigences
mentionnées en 4.2 et déterminer les risques et
Chapitre 6

opportunités qu’il est nécessaire de prendre en compte


pour:
a) donner l’assurance que le système de management de
la qualité peut atteindre le ou les résultats escomptés;
b) accroître les effets souhaitables;
6.1 c) prévenir ou réduire les effets indésirables;
d) s’améliorer.
6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 108
Planification

6.1
Actions à mettre en œuvre face aux risques et opportunités

6.1.2 L’organisme doit planifier:

a) les actions à mettre en oeuvre face aux risques et opportunités;


Chapitre 6

b) comment
1) intégrer et mettre en oeuvre ces actions au sein des processus du
système de management de laqualité (voir 4.4);
2) évaluer l’efficacité de ces actions.
Les actions mises en oeuvre face aux risques et opportunités doivent être
proportionnelles à l’impactpotentiel sur la conformité des produits et des
6.1 services.

6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 109
Planification

6.1
Actions à mettre en œuvre face aux risques et opportunités

Identifier les risques et opportunités


Note
Chapitre 6

NOTE 1 Les options face aux risques peuvent comprendre: éviter le risque, prendre le risque afin
de saisir une opportunité, éliminer la source du risque, modifier la probabilité d’apparition ou les
conséquences, partager le risque ou maintenir le risque sur la base d’une décision éclairée.

NOTE 2 Les opportunités peuvent conduire à l’adoption de nouvelles pratiques, au lancement de


nouveaux produits, à l’ouverture à de nouveaux marchés, à la conquête de nouveaux clients, à
6.1 l’instauration de partenariats, à l’utilisation d’une nouvelle technologie et d’autres possibilités
souhaitables et viables de répondre aux besoins de l’organisme ou de ses clients.
6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 110
Planification

6.1
Actions à mettre en œuvre face aux risques et opportunités

Identifier les risques et opportunités

L’approche par les risques permet à un organisme de


Chapitre 6

Un Risque déterminer les facteurs susceptibles de provoquer un


écart de ses processus et de son système de
Effet de l'incertitude sur un
résultat escompté. L’effet management par rapport aux résultats attendus, de
est un écart qui peut être mettre en place une maîtrise préventive afin de limiter
positif ou négatif les effets négatifs et d’exploiter au mieux les
6.1 opportunités lorsqu’elles se présentent

6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 111
Planification

6.1
Actions à mettre en œuvre face aux risques et opportunités

Identifier les risques et opportunités


Chapitre 6

6.1

6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 112
Planification

6.1
Actions à mettre en œuvre face aux risques et opportunités

Identifier les risques et opportunités


Chapitre 6

Il n’y a pas d’exigence concernant des méthodes formelles de


management du risque ou un processus de management du risque
documenté. Les organismes peuvent décider d’opter ou non pour une
méthodologie de management du risque plus étendue que ne l’exige la
présente Norme internationale

6.1

6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 113
Planification

6.1
Actions à mettre en œuvre face aux risques et opportunités

Méthodes pour évaluer les risques


Chapitre 6

Niveau de conséquences Niveau de vraisemblance

En fonction de l’impact sur l’atteint des Vraisemblance d’avoir à être confronté aux
objectifs qualité conséquences de l’événement

Vraisemblance (occurrence)

6.1
Conséquences
6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 114
Planification

6.1
Actions à mettre en œuvre face aux risques et opportunités

Risques Niveaux de la prévention Conséquences Coûts Vraisemblance Niveaux de


Chapitre 6

et de la protection du risques priorité


(si connus)

6.1 5

6
6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 115
Planification

6.1
Actions à mettre en œuvre face aux risques et opportunités

Des opportunités peuvent naître d’une situation favorable à l’obtention d’un résultat attendu, par
Chapitre 6

exemple un ensemble de circonstances permettant à l’organisme d’attirer des clients, de développer


de nouveaux produits et services, de réduire les rebuts ou d’améliorer la productivité,

10.1 L’organisme doit déterminer et sélectionner les opportunités d’amélioration et entreprendre


toutes les actions nécessaires pour satisfaire aux exigences du client et accroître la satisfaction du
client.
6.1

6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 116
Planification

6.1
Actions à mettre en œuvre face aux risques et opportunités

Décider et planifier les actions face aux risques et opportunités

L’organisme doit planifier et mettre en œuvre des actions face aux risques et opportunités. La prise en
compte à la fois des risques et des opportunités sert de base pour améliorer l’efficacité du système de
Chapitre 6

management, obtenir de meilleurs résultats, prévenir les effets négatifs et accroitre les effets souhaitables.

Les options face aux risques : Les options face aux opportunités :
Éviter le risque, prendre le risque afin de Correction, une action corrective, une
saisir une opportunité, éliminer la source amélioration continue, un changement par
du risque, modifier la probabilité rupture, une innovation et une
d’apparition ou les conséquences, partager réorganisation
6.1 le risque, maintenir le risque… ...

6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 117
Planification

6.1
Actions à mettre en œuvre face aux risques et opportunités

Décider et planifier les actions face aux risques et opportunités


Chapitre 6

6.1 Il convient de comprendre au


moment de la prise de décision
6.2 les risques associés à la prise de
décision
6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 118
IATF 16949:2016 6 Planification

6.1.2.1 Analyse des risques

L’organisme doit inclure dans ses analyses de


risques, au minimum, les enseignements tirés
des rappels de produits, des audits de
produits, des retours et réparations clientèle,
des réclamations, des rebuts et des
retouches.
L’organisme doit conserver des informations
documentées comme preuves des résultats
des analyses de risques.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 119


19/04/2017
IATF 16949:2016 6 Planification

6.1.2.2 Actions préventives


L’organisme doit déterminer et mettre en œuvre des actions pour éliminer les causes de non- conformités
potentielles afin d’en éviter l’apparition. Les actions préventives doivent être adaptées à la gravité des
problèmes potentiels.
L'organisme doit établir un processus visant à réduire l'impact des effets négatifs des risques, incluant ce qui
suit :
a) identifier les non-conformités potentielles et leurs causes ;
b) évaluer le besoin d’actions pour éviter l’apparition de non-conformités ;
c) déterminer et mettre en œuvre les actions nécessaires ;
d) disposer d’informations documentées sur les actions prises ;
e) passer en revue l’efficacité des actions préventives qui ont été prises ;
f) utiliser les enseignements tirés de l'expérience pour prévenir la récurrence dans des processus similaires
(voir clause 7.1.6 de l’ISO 9001).

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 120


19/04/2017
IATF 16949:2016 6 Planification

6.1.2.3 Plans d’urgence


L’organisme doit :

a) identifier et évaluer les risques internes et externes pour tous les processus de
fabrication et les équipements d’infrastructure essentiel pour maintenir le rendement
de production et assurer le respect des exigences du client ;

b) définir des plans d’urgence en prenant en compte les risques et les impacts pour le
client ;

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 121


19/04/2017
IATF 16949:2016 6 Planification

6.1.2.3 Plans d’urgence

c) élaborer des plans d’urgence pour assurer la continuité d’approvisionnement dans


l'éventualité de n'importe laquelle des situations suivantes : défaillances d'un équipement-
clé (voir également clause 8.5.6.1.1), interruption due à des produits, à des processus ou à
des services fournis par des prestataires externes, catastrophes naturelles récurrentes,
incendies, interruptions de la livraison de certains services "publics" (eau, électricité, gaz,
…), pénurie de main-d’œuvre, perturbations d’infrastructures ;

d) inclure, comme un supplément au plan d’urgence, un processus de notification


permettant d’informer le client et les autres parties intéressées de l’ampleur et de la durée
de toute situation impactant les opérations du client ;
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 122
19/04/2017
IATF 16949:2016 6 Planification

6.1.2.3 Plans d’urgence

e) tester périodiquement l’efficacité des plans d’urgence (par exemple, simulations, en


fonction de ce qui est le plus approprié) ;

f) réaliser des revues des plans d’urgence (au minimum annuellement) avec une équipe
pluridisciplinaire incluant la direction et procéder aux mises à jour nécessaires ;

g) documenter les plans d’urgence et conserver les informations documentées décrivant


toutes les révisions en précisant les personnes qui ont autorisé les modifications.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 123


19/04/2017
IATF 16949:2016 6 Planification

Les plans d'urgence doivent inclure des dispositions pour valider que le produit fabriqué
continue de répondre aux spécifications du client après le redémarrage de la production
suite à une situation d'urgence dans laquelle la production a été arrêtée sans respecter les
procédures régulières d'arrêt.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 124
19/04/2017
Planification

6.2 Objectifs qualité et planification des actions pour les atteindre

6.2.1 L’organisme doit établir des objectifs qualité, aux fonctions, niveaux et processus concernés,
nécessaires au système de management de la qualité.
Les objectifs qualité doivent:
Chapitre 6

a) être en cohérence avec la politique qualité;


b) être mesurables;
c) tenir compte des exigences applicables;
d) être pertinents pour la conformité des produits et des services et l’amélioration de la satisfaction du client;
e) être surveillés;
f) être communiqués;
g) être mis à jour en tant que de besoin.
6.1

6.2
L’organisme doit tenir à jour des informations documentées sur les objectifs qualité.
6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 125
Planification

6.2
Objectifs qualité et planification des actions pour les atteindre

Établir des objectifs qualité


Chapitre 6

L’organisme doit établir des objectifs qualité, aux fonctions, niveaux et


processus concernés, nécessaires au système de management de la qualité.

L’organisme doit tenir à jour des informations documentées sur les


objectifs qualité.
6.1

6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 126
Contexte Planification
&
Orientations stratégiques 6.2 Objectifs qualité et planification des actions pour les atteindre
Établir des objectifs qualité
1
Cohérents avec la politique qualité

2
Mesurables
Chapitre 6

3
Tiennent compte des exigences applicables

Politique Objectifs qualité 4


qualité Pertinents

5
Surveillés
6.1
6
Communiqués
6.2
7
6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING Mis à jour en tant que de besoin 127
Planification

6.2 Objectifs qualité et planification des actions pour les atteindre


Établir des objectifs qualité

6.2.2 Lorsque l’organisme planifie la façon dont ses objectifs qualité seront
atteints, il doit déterminer:
Chapitre 6

a) ce qui sera fait;


b) quelles ressources seront nécessaires;
c) qui sera responsable;
d) les échéances;
e) comment les résultats seront évalués.

6.1

6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 128
Planification

6.2 Objectifs qualité et planification des actions pour les atteindre


Établir des objectifs qualité

b) quelles ressources seront nécessaires;


a) ce qui sera fait;
Chapitre 6

d) les échéances;
c) qui sera responsable;

6.1 e) comment les résultats seront


évalués.
6.2

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 129
Planification

6.2 Objectifs qualité et planification des actions pour les atteindre


Établir des objectifs qualité

ce qui sera quelles c) qui sera d) les e) comment les d) les


fait ressources responsable échéances; résultats seront échéances;
seront évalués
nécessaires;
Chapitre 6

Objectif

Réduire le taux de Changement de l’outil Nouveaux outilles de Mr. Tounsi 09.05.xxxx Réduction du taux de 31.01.xxxy
6.1 rebut de 0,3% de sertissage sertissage rebut de sertissage
Frais de replacement
Assurer un contrôle Caméra de surveillance Mr. Behi 09.06.xxxx Taux de rebut fin de ligne 31.01.xxxy
6.2 on-ligne Opérateur de ligne PPM client
Frais d’installation

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 130
IATF 16949:2016 6 Planification

6.2.2.1 Objectifs qualité et planification des actions pour les atteindre – Supplément
La direction doit s’assurer que des objectifs qualité nécessaires pour
respecter les exigences du client sont définis, établis et tenus à jour
pour les fonctions, processus, et les niveaux appropriés au sein de
l’organisme.

Les résultats des revues de l’organisme concernant les parties


intéressées et leurs exigences appropriées doivent être pris en
considération quand l’organisme fixe, une fois par an (au
minimum), ses objectifs qualité et les cibles de performance
associées (internes ou externes).
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 131
19/04/2017
Planification

6.3
Planification de modifications
Chapitre 6

Lorsque l’organisme détermine le besoin de modifier le système


de management de la qualité, les modifications doivent être
réalisées de façon planifiée (voir 4.4).

L’organisme doit prendre en compte:

a) l’objectif des modifications et leurs conséquences possibles;


6.1 b) l’intégrité du système de management de la qualité;
c) la disponibilité des ressources;
6.2 d) l’attribution ou la réattribution des responsabilités et autorités.

6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 132
Planification

6.3
Planification de modifications

Lorsque l’organisme détermine le besoin de modifier le système de


management de la qualité, les modifications doivent être réalisées de façon
planifiée en prenant compte :

l’objectif des modifications et leurs conséquences


Chapitre 6

possibles

l’intégrité du système de management de la


qualité management de la qualité

la disponibilité des ressources


6.1

6.2 l’attribution ou la réattribution des responsabilités


et autorités
6.3
19/04/2017
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 133
Chapitre 7: Support

7.1 Ressources

7.2 Compétences

7.3 Sensibilisation
Chapitre 7

7.4 Communication

7.5 Information documentée

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 134


19/04/2017
Chapitre 7: Support

7.1.1 Généralités

7.1.2 Ressources humaines


7.1
Chapitre 7

7.1.3 Infrastructure

7.1.4 Environnement pour la mise en œuvre des processus

7.1.5 Ressources pour la surveillance et la mesure

7.1.6 Connaissances organisationnelles

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 135


19/04/2017
Support
7.1 Ressources

Ressources humaines

Infrastructure
Chapitre 7

Environnement pour la mise en œuvre des processus

7.1 Ressources pour la surveillance et la mesure


7.2
7.3 Connaissances organisationnelles
7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 136
7.5
19/04/2017
Support

7.1
Ressources

7.1.1 Généralités
L’organisme doit identifier et fournir les ressources nécessaires à l’établissement, la
mise en œuvre, la mise à jour et l’amélioration continue du système de
management de la qualité.
Chapitre 7

L’organisme doit prendre en compte:

a) les capacités et les contraintes des ressources internes existantes;


7.1
7.2 b) ce qu’il est nécessaire de se procurer auprès de prestataires externes.
7.3
7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 137
7.5
19/04/2017
Support

7.1
Ressources

Identifier et fournir les ressources

L’organisme doit identifier et fournir les ressources nécessaires à l’établissement, la mise en œuvre, la
Chapitre 7

mise à jour et l’amélioration du système de management de la qualité et doit prendre en compte :

les capacités et les contraintes des ce qu’il est nécessaire de se procurer


ressources internes existantes auprès de prestataires externes
7.1
7.2
7.3
7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 138
7.5
19/04/2017
Support

7.1 Ressources

7.1.2 Ressources humaines


L’organisme doit déterminer et fournir les ressources humaines nécessaires
à la mise en œuvre efficace de son système de management de la qualité
Chapitre 7

ainsi qu’à la mise en œuvre et à la maîtrise de ses processus.

Compétence pour mise


7.1 en œuvre efficace du
7.2 - Système
7.3 - Processus
7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 139
7.5
19/04/2017
Support

7.1 Ressources
Chapitre 7

7.1.2 Ressources humaines


Assurer la disponibilité des compétences
 Sources internes via la formation et développement des compétences,
7.1  Externe via le recrutement,
 Intérimaires,
7.2  ...
7.3
7.4 7.1.2 Ressources humaines
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 140
7.5
19/04/2017
Support

7.1 Ressources

7.1.3 Infrastructure
L’organisme doit déterminer, fournir et maintenir l’infrastructure nécessaire à la mise en
œuvre de ses processus et à l’obtention de la conformité des produits et des services.
Chapitre 7

7.1
7.2
7.3
7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 141
7.5
19/04/2017
Support
7.1 Ressources

7.1.3 Infrastructure

NOTE L’infrastructure peut comprendre:

a) Les bâtiments et les services associés


Chapitre 7

b) les équipements, y compris matériels et logiciels;

7.1 c) les moyens de transport;

7.2
7.3
d) les technologies de l’information et de la communication.
7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 142
7.5
19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources

7.1.3.1 Planification relative aux usines, aux installations et aux équipements

L’organisme doit utiliser une approche pluridisciplinaire,


incluant un système d’identification et de réduction des
risques pour la conception et l’amélioration des plans d'une
usine, d'une installation et d'un équipement. Pour la
conception des plans d’implantation d'un site, l’organisme
doit :
 a) optimiser le flux des matières, la manutention des
matières et l’utilisation à valeur ajoutée de l’espace au sol,
y compris, la maîtrise des produits non conformes ; et
 b) faciliter le flux synchrone des produits, si approprié.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 143


19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources

7.1.3.1 Planification relative aux usines, aux installations et aux


équipements

Des méthodes doivent être développées et mises en œuvre pour évaluer la faisabilité de la fabrication de
nouvelles pièces ou de nouvelles opérations. Les évaluations de la faisabilité de réalisation doivent inclure
une planification du capacitaire. Ces méthodes doivent aussi être applicables afin d'évaluer les
modifications proposées pour des opérations existantes.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 144


19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources

7.1.3.1 Planification relative aux usines, aux installations et aux équipements

L'organisme doit maintenir l’efficacité des processus, y compris par la réévaluation périodique des risques, afin
d'intégrer tous les changements réalisés pendant l'approbation des processus, la mise à jour du plan de
surveillance (voir clause 8.5.1.1) et la vérification de la mise en état des postes de travail (voir clause 8.5.1.3).
Les évaluations de la faisabilité de la fabrication, et l'évaluation de la planification du capacitaire doivent
constituer des éléments d’entrée des revues de direction (voir clause 9.3 de l’ISO 9001).
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 145
19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources

7.1.3.1 Planification relative aux usines, aux installations et aux équipements

NOTE 1 Ces exigences devraient inclure


l'application des principes de la production
au plus juste (Lean Manufacturing).

NOTE 2 Ces exigences devraient s'appliquer aux activités


sur site des fournisseurs si approprié.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 146
19/04/2017
Support

7.1 Ressources
Chapitre 7

Environnement
7.1
7.2 7.1.4 Environnement pour la mise en œuvre des processus
7.3 L’organisme doit déterminer, fournir et maintenir l’environnement nécessaire à la mise
7.4 en œuvre de ses processus et à l’obtention de la conformité des produits et des services.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 147
7.5
19/04/2017
Support
Environnement
7.1 Ressources

7.1.4 Environnement pour la mise en œuvre des processus

NOTE Un environnement approprié peut être une combinaison d’aspects humains et


Chapitre 7

physiques, tels que:


a) sociaux (par exemple non discriminatoire, calme, non conflictuel);
b) psychologiques (par exemple réduction du stress, prévention du «burnout»,
protection affective);
7.1 c) physiques (par exemple température, chaleur, humidité, lumière, circulation d’air,
hygiène, bruit).
7.2
Ces aspects peuvent varier considérablement selon les produits et les services fournis.
7.3
7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 148
7.5
19/04/2017
Support

7.1 Ressources

7.1.4 Environnement pour la mise en œuvre des processus

Facteurs
sociaux
NOTE Un environnement approprié peut être Relations
conflictuelles...
une combinaison de facteurs humains et
Chapitre 7

physiques
Facteurs Facteurs
culturels psychologiques
Organisme
Culture de l'entreprise, Stress, Burnout,
valeurs partagées.. Concentration ...

7.1
7.2
Facteurs
7.3 physiques

température, chaleur,
7.4 humidité, lumière

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 149


7.5
19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources

7.1.4 Environnement pour la mise en œuvre des processus

NOTE Là où une certification ISO


45001 (ou équivalent) par une tierce
partie est reconnue, celle-ci peut être
utilisée pour démontrer que
l’organisme est conforme à la
présente exigence vis-à-vis des
aspects de sécurité au travail du
personnel.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 150


19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources

7.1.4.1 Environnement pour la mise en œuvre des processus – Supplément

L’organisme doit, maintenir ses locaux


en ordre, en respectant les exigences
de propreté et d'entretien adaptées
au produit fabriqué et aux besoins du
processus de fabrication.

 Propreté,
 Rangement,
 Ordre,
 Nettoyage,
 …

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 151


19/04/2017
Support

7.1 Ressources

7.1.5 Ressources pour la surveillance et la mesure


7.1.5.1 Généralités

L’organisme doit déterminer et fournir les ressources nécessaires pour assurer des
Chapitre 7

résultats valides et fiables lorsqu’une surveillance ou une mesure est utilisée pour
vérifier la conformité des produits et des services aux exigences.
L’organisme doit s’assurer que les ressources fournies sont:
a) appropriées pour le type spécifique d’activités de surveillance et de mesure mises en
7.1 oeuvre;
b) maintenues pour assurer leur adéquation.
7.2
L’organisme doit conserver les informations documentées appropriées démontrant
7.3 l’adéquation des ressources pour la surveillance et la mesure.
7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 152
7.5
19/04/2017
Support

7.1 Ressources

Ressources pour la surveillance et la mesure

L’organisme doit déterminer et fournir les ressources nécessaires


pour assurer des résultats valides et fiables lorsqu’une surveillance
Chapitre 7

ou une mesure est utilisée pour vérifier la conformité des produits


et des services aux exigences. Ces ressources doivent être

Appropriées pour le type spécifique d’activités


de surveillance et de mesure mises en œuvre

7.1
7.2
7.3 Maintenues pour assurer leur adéquation

7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 153
7.5
19/04/2017
Support

7.1
Ressources

Ressources pour la surveillance et la mesure

L’organisme doit conserver les informations


documentées appropriées démontrant l’adéquation
Chapitre 7

des ressources pour la surveillance et la mesure.


Ce rt
ifi ca t Rapport

Lorsque la traçabilité de la mesure est une exigence ou


lorsqu’elle est considérée par l’organisme comme un élément
essentiel visant à donner confiance dans la validité des résultats
de mesure, l’équipement de mesure doit être:
7.1
7.2 Etalonné / Vérifié Identifié Protégé

7.3 Lorsqu’un équipement de mesure s’avère inadapté à l’usage prévu,


7.4 l’organisme doit déterminer si la validité des résultats de mesure
antérieurs a été Dipl.-Ing.
compromise et mener MAX-POWER
Mongi RAHMOUNI/ l’action appropriée,
CONSULTING si nécessaire. 154
7.5
19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources

7.1.5.1.1 Analyse du système de mesure

Des études statistiques doivent être menées pour analyser les variations des résultats de chaque système de
contrôle, de mesure et d’essai identifié dans le plan de surveillance. Les méthodes analytiques et les critères
d’acceptation utilisés doivent être conformes à ceux qui figurent dans les manuels de référence sur l’analyse des
systèmes de mesure. D’autres méthodes d'analyse et d'autres critères d'acceptation peuvent être utilisés s'ils
sont approuvés par le client.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 155


19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources

7.1.5.1.1 Analyse du système de mesure

Des enregistrements de l'accord du client pour l'utilisation de méthodes alternatives doivent être
conservés avec les résultats de l'analyse des systèmes de mesure alternatifs (voir clause 9.1.1.1).

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 156


19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources

7.1.5.1.1 Analyse du système de mesure

NOTE L'ordre de priorité des études MSA (en anglais, "Measurement System Analysis" - "Analyse
du système de mesure" en français) devrait privilégier les caractéristiques critiques ou spéciales des produits
ou processus.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 157


19/04/2017
Support 7.1 Ressources

7.1.5 Ressources pour la surveillance et la mesure


7.1.5.2 Traçabilité de la mesure

Lorsque la traçabilité de la mesure est une exigence ou lorsqu’elle est considérée par l’organisme comme un élément
essentiel visant à donner confiance dans la validité des résultats de mesure, l’équipement de mesure doit être:

a) étalonné et/ou vérifié à intervalles spécifiés, ou avant l’utilisation, par rapport à des étalons de mesure pouvant
Chapitre 7

être reliés à des étalons de mesure internationaux ou nationaux. Lorsque ces étalons n’existent pas, la référence
utilisée pour l’étalonnage ou la vérification doit être conservée sous forme d’information documentée;
b) identifié afin de pouvoir déterminer la validité de son étalonnage;
c) protégé contre les réglages, les dommages ou les détériorations susceptibles d’invalider l’étalonnage et les
résultats de mesure ultérieurs.
Lorsqu’un équipement de mesure s’avère inadapté à l’usage prévu, l’organisme doit déterminer si la validité des
7.1 résultats de mesure antérieurs a été compromise et mener l’action appropriée, si nécessaire.
7.2
7.3
7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 158
7.5
19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources

7.1.5 Ressources pour la surveillance et la mesure


7.1.5.2 Traçabilité de la mesure

NOTE Un numéro de série ou un autre identifiant permettant de retrouver l’enregistrement de l’étalonnage


de l’instrument répond aux exigences de l’ISO 9001:2015.
MS 201512

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 159


19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources

7.1.5.2.1 Enregistrements des étalonnages et vérifications

L’organisme doit avoir un processus documenté pour gérer les


enregistrements des étalonnages et des vérifications. Les enregistrements liés
à l'activité d'étalonnage et de vérification de tous les calibres et instruments
de mesure et d’essai (y compris les équipements adéquats pour la mesure qui
appartiennent au personnel, les équipements qui appartiennent au client ou
les équipements qui appartiennent à un fournisseur présent sur le site) qui
sont nécessaires pour démontrer la conformité aux exigences internes, aux
exigences légales et réglementaires et aux exigences définies par le client,
doivent être conservés.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 160
19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources

7.1.5.2.1 Enregistrements des étalonnages et vérifications

L’organisme doit assurer que les activités et les


enregistrements de calibration/vérification incluent les
détails suivants :
a) les révisions à la suite de modifications techniques qui
impactent les systèmes de mesure ;
b) toute valeur en dehors des spécifications utilisées lors
de l'étalonnage/vérification ;
c) une évaluation des risques à utiliser le produit du fait
d’une condition hors spécification ;
d) quand un équipement de contrôle de mesure et d’essai
se révèle hors plage d’étalonnage ou s’avère défectueux
lors de son étalonnage programmé, de sa vérification
planifiée ou de son utilisation, l’organisme doit conserver
des informations documentées sur la validité des
précédents résultats obtenus avec cet équipement de
mesure, y compris les normes utilisées, le rapport
d’étalonnage avec la dernière date et la prochaine date
d’étalonnage ;
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 161
19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources
7.1.5.2.1 Enregistrements des étalonnages et vérifications

e) la notification au client en cas d'envoi de produits ou de matériaux douteux ;


f) l'état de conformité aux spécifications à la suite de l'étalonnage/vérification ;
g) la vérification que la version du logiciel utilisé pour le contrôle des produits et des processus correspond à celle spécifiée ;
h) les enregistrements des étalonnages et de la maintenance pour tous les calibres et instruments de mesure et d’essai (y compris les
équipements qui appartiennent au personnel, au client ou
à un fournisseur présent sur le site) ;
i) la vérification des logiciels liés à la production utilisés pour le contrôle du produit et du processus de fabrication (y compris les logiciels
installés sur les équipements qui appartiennent au personnel, au client ou à un fournisseur présent sur le site).
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 162
19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources
7.1.5.3 Exigences relatives aux laboratoires
7.1.5.3.1 Laboratoire interne

Un laboratoire interne à l’organisme doit


avoir un descriptif d’activité incluant sa
capacité à réaliser les prestations de
contrôle, d’essais et d’étalonnages
requis. Le descriptif d’activité du
laboratoire doit être inclus dans la
documentation du système de
management de la qualité. Le laboratoire
doit spécifier et appliquer, au minimum,
des exigences techniques pour :
a) la pertinence des procédures
techniques du laboratoire ;
b) la compétence du personnel de
laboratoire réalisant les prestations ;
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ c) les essais du produit ;
MAX-POWER CONSULTING 163
19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources
7.1.5.3 Exigences relatives aux laboratoires
7.1.5.3.1 Laboratoire interne

d) l'aptitude à réaliser ces prestations correctement, conformément à des méthodes


appropriées (telles que ASTM, EN, etc.) ; en l’absence d’une norme nationale ou internationale,
l’organisme doit définir et mettre en œuvre une méthodologie pour vérifier la capabilité du
système de mesure ;
e) les exigences du client (le cas échéant) ;
f) la revue des enregistrements liés à ces activités.

NOTE L'accréditation ISO/CEI 17025 (ou équivalent) délivrée par une


tierce partie peut être utilisée pour démontrer la conformité du
laboratoire interne de l’organisme à la présente exigence.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 164
19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources
7.1.5.3 Exigences relatives aux laboratoires
7.1.5.3.2 Laboratoire externe

Un laboratoire externe/commercial/indépendant utilisé par


l'organisme pour des prestations de contrôle, essais et étalonnage
doit avoir un descriptif d'activité qui inclut la capacité à réaliser les
prestations de contrôle, essais et étalonnage demandés, et aussi :

— le laboratoire doit être accrédité selon l’ISO/CEI 17025 ou un


équivalent national et doit inclure les prestations concernées de
contrôle, essais et étalonnage dans le domaine d'application de
l'accréditation (certificat) ; les certificats d’étalonnage ou les
rapports d’essais doivent porter la marque (logo) d’un organisme
d’accréditation national, ou

— il doit exister une preuve que le laboratoire est accepté par le


client.
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 165
19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources
7.1.5.3 Exigences relatives aux laboratoires
7.1.5.3.2 Laboratoire externe

NOTE Une telle preuve peut être apportée par une évaluation par le
client, par exemple, ou par une évaluation par une seconde partie
approuvée par le client qui atteste que le laboratoire respecte
l’intention de l’ISO/CEI 17025 ou d’un équivalent national.
L'évaluation seconde partie peut être réalisée par l'organisme,
évaluant le laboratoire selon une méthode d'évaluation approuvée
par le client.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 166


19/04/2017
Support
IATF 16949:2016 7.1 Ressources
7.1.5.3 Exigences relatives aux laboratoires
7.1.5.3.2 Laboratoire externe

Les prestations d'étalonnage peuvent être réalisées par le fabricant de l'équipement lorsqu'aucun laboratoire
qualifié n'est disponible pour un équipement donné. Dans de tels cas, l’organisme doit s'assurer que les
exigences listées dans la clause 7.1.5.3.1 sont bien respectées.

L'utilisation de prestations de calibration autres que celles fournies par des laboratoires qualifiés (ou
approuvés par le client) peut faire l'objet, si cela est exigé, d'une confirmation réglementaire par un organisme
gouvernemental.

Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 167


19/04/2017
Support
7.1 Ressources

7.1.6 Connaissances organisationnelles

L’organisme doit déterminer les connaissances nécessaires à la mise en


œuvre de ses processus et à l’obtention de la conformité des produits et
des services.
Chapitre 7

Ces connaissances doivent être tenues à jour et mises à disposition autant


que nécessaire.

Pour faire face à une modification des besoins et des tendances,


l’organisme doit prendre en compte ses connaissances actuelles et
7.1
déterminer comment il peut acquérir ou accéder à toutes connaissances
7.2 supplémentaires nécessaires et aux mises à jour requises.
7.3
7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 168
7.5
19/04/2017
Support
7.1 Ressources

7.1.6 Connaissances organisationnelles

NOTE 1 Il s’agit des connaissances propres à l’organisme, généralement


acquises par l’expérience. Il s’agit des informations utilisées et partagées pour
atteindre les objectifs de l’organisme.
Chapitre 7

NOTE 2 Les connaissances à maintenir par l’organisme peuvent être fondées


sur:

a) des sources internes (par exemple propriété intellectuelle, connaissances


acquises par l’expérience, expérience acquise lors de défaillances et de projets
réussis, recueil et partage des connaissances non documentées et de
7.1 l’expérience, résultats d’améliorations apportées aux processus, aux produits
et aux services);
7.2
b) des sources externes (par exemple normes, enseignement universitaire,
7.3 conférences, recueil de connaissances auprès de clients ou de prestataires
externes).
7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 169
7.5
19/04/2017
Support
7.1 Ressources

Connaissances organisationnelles

L’organisme doit déterminer les connaissances nécessaires à la mise en


œuvre de ses processus et à l’obtention de la conformité des produits et des
services. Ces connaissances doivent être tenues à jour et mises à disposition
autant que nécessaire.
Chapitre 7

Connaissance : ensemble disponible d'informations constituant une conviction


justifiée et ayant une forte certitude d'être vraies.

Il s’agit des connaissances propres à l’organisme acquises par l’expérience. Il


s’agit des informations utilisées et partagées pour atteindre les objectifs de
l’organisme. Ces connaissances peuvent être basées sur:
7.1 Sources internes Sources Externes
7.2 Propriété intellectuelle Normes
connaissances acquises par l’expérience Conférences
7.3 expérience acquise suite (défaillances et Recueil de connaissances
réussites)… …
7.4
Dipl.-Ing. Mongi RAHMOUNI/ MAX-POWER CONSULTING 170
7.5
19/04/2017