Vous êtes sur la page 1sur 27

Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.

com

UNIVERSITÈ DE MOSTAGANEM

 Forum: http://gcma.forumalgerie.net/

 Groupe: https://www.facebook.com/groups/486197191430610/

 Page : http://facebook.com/geniecivilpro

1-Définitions
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
Partie A. Altitudes :
L’altitude, dans le langage commun, exprime l’éloignement d’un objet par

Rapport au niveau moyen de la mer. Elle exprime également une réalité

Physique, l’eau s’écoule du point d’altitude le plus élevé vers le point d’altitude

Le plus faible.

SCH. 1 : ALTITUDES

Cette notion fait appel aux forces qui s’exercent sur les particules d’eau :

Forces de gravité

Forces centrifuges

A la modélisation de la surface de référence :

Géoïde

A la méthode de calcul du trajet entre le point considéré et la surface d’altitude


nulle.

Altitudes orthométriques

Altitudes normales
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
Altitudes dynamiques

Partie B. Nivellement
1. Principes
Le nivellement est l’ensemble des opérations qui permettent de déterminer des

Altitudes et des dénivelées (différences d’altitudes).

Si deux points A et B sont peu éloignés l’un de l’autre, on peut définir deux plans

Horizontaux parallèles passant par A et B qui sont perpendiculaires aux verticales et


elles-mêmes parallèles entre elles.

SCH. 2 : PRINCIPE DU NIVELLEMENT

Une notion intuitive consiste à adopter comme différence d'altitudes entre A et B.


Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
2. Nivellement direct ou géométrique

SCH. 3 : NIVELLEMENT DIRECT

Le nivellement direct, ou nivellement géométrique consiste à mesurer la


différence

D’altitudes à partir de visées horizontales. Cette opération s’effectue à l’aide


d’un

Niveau permettant de matérialiser une ligne de visée horizontale et d’une


règle graduée

Verticale appelée mire.


Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
Supposons l’altitude du point A connue, en notant LAR et LAV les lectures sur
les 2

Mires, l’altitude du point B s’obtient comme suit :

3-définition de nivellement direct cheminement


fermé :
Il consiste à faire plusieurs lectures en commençant par la premier point
choisis A et en formant un circuit fermer pour former notre boucle et finir
au point de départ.

c'est-à-dire en commence par le point A puis B,C jusqu'à ….n points


pour finir à point de départ A

A——→A

2-mode opératoire :
1-Matériels utilisés en Nivellement
A. Niveaux
1-Eléments constitutifs d'un niveau
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
Le niveau consiste à associer une lunette, un système de mise en horizontalité
et un

Dispositif de lecture. Le système de visée rendu horizontal permet d’effectuer


des

Lectures métriques sur des mires graduées. La lunette tourne autour d’un axe
vertical

Appelé axe principal qui lui est perpendiculaire et décrit ainsi un plan
horizontal.

Un niveau comporte entre autre :

Une embase à 3 vis scalantes

Une lunette de visée

Un oculaire

Une vis de fin pointé

Une vis de mise au point de l’objectif

Une nivelle sphérique

Un système d’horizontalité de la ligne de visée

Un dispositif de lecture sur la mire

La précision est fonction du grossissement de la lunette et de la sensibilité du


système

D’horizontalité.
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

IMG : NIVEAU

2. Niveaux à bulles
Dans un niveau à bulle, le système d’horizontalité est obtenu par l’association
d’une Nivelle torique à la lunette de visée.

La nivelle torique est constituée d’un tube de verre qui contient de l’alcool,
éther ou Autre liquide ne pouvant se congeler aux températures courantes
On a rempli le tube en Y laissant une bulle d’air qui occupe la partie élevée du
tore. Des graduations permettent de définir l’horizontalité.

Le calage de la bulle consiste à faire pivoter la lunette dans un plan vertical


pour Amener la bulle entre ces repères de réglage. La bulle étant calée, l’axe
de visée est théoriquement une ligne horizontale.[ceci sous entend que le
niveau a été réglé

Au-préalable (voir Partie A. Réglage des matériels).

La précision d’une nivelle torique est définie par sa sensibilité qui est l’angle
au Centre défini pour 2 mm de graduation ou par son rayon de courbure. Plus
le rayon de Courbure est important plus le dispositif d’horizontalité est précis.

3. Dispositifs de lecture
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
Lectures directes

La visée est matérialisée par un réticule. Un trait horizontal, appelé fil


niveleur, Permet d’interpoler une valeur sur une mire graduée en m. La
précision de ce Dispositif dépend du grossissement de la lunette et de la
distance entre le niveau et la mire.

SCH. 6 : RÉTICULE

Remarque

2 fils appelés fils stadimétriques à angle constant permettent un calcul de

Distance par différence de lecture sur les deux fils. Cette possibilité permet

Également un contrôle de lectures

B. Mires
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
Ce sont des règles graduées, tenues verticalement, sur lesquelles sont faites-
les Mesures. Elles sont à manipuler avec grand soin car elles sont aussi
garantes de la Précision.

IMG. 11 : MIRE EN BOIS OU EN ALU

Pour des travaux de chantiers, les graduations sont centimétriques, la lecture

S’effectue à l’estime (mm). La qualité géométrique de ces mires évolue en fonction


de L’humidité de la température (dilatation du bois), elles sont à proscrire en
nivellement De précision.

C. Trépieds
Il faut éviter les trépieds coulissants lourds, et utiliser des trépieds spécifiques

Monoblocs, rigides, légers. Pour un meilleur confort ils existent en différentes

Longueurs. Il faut vérifier fréquemment le serrage des têtes


Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

D. Décamètre
Nous utilisons le décamètre pour mesurer la distance entre les points
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

2-préparation et réglage :

Partie A. Réglage des matériels :

1. Nivelle sphérique du niveau


Le dérèglement de la nivelle sphérique occasionne l’erreur dite de « hauteur
d’axe » Qui est faible mais systématique. Quel que soit le type d’appareil
utilisé, il convient Donc de procéder au réglage de cette nivelle. L’opérateur
amène la bulle entre ses Repères à l’aide des vis calantes de l’appareil. Il fait
ensuite pivoter l’appareil de 200grades autour de son axe principal. La bulle
est réglée si sa position reste invariante.

Dans le cas contraire, la position d’équilibre de la bulle est mi-distance des

2 positions Précédentes. Pour buller le niveau, il suffit d’amener la bulle dans


sa position d’équilibre à l’aide des vis calantes. Le niveau étant horizontal,
l’opérateur amène la bulle au centre du repère en actionnant les vis de
réglage du support de la nivelle.
2. Calage à la verticale

Centrer la bulle en actionnant deux vis calantes. Tourner les vis dans des sens
opposés. Corriger l'erreur de centrage résiduelle avec la troisième
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

IMG. : VIS CALANTES

Les sens de rotation des vis et du déplacement de la bulle sont indiqués sur les
figures(A) et (B). La bulle se déplace dans le même sens que le pouce gauche ou
dans le sens contraire à celui du pouce droit.
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

3. Mise au point du réticule de la lunette

Diriger la lunette vers un fond bien éclairé et tourner l'oculaire jusqu'à ce que
les traits du réticule apparaissent nets et bien noirs.

IMG. : MISE AU POINT DU RÉTICULE

4. Mise au point de l'image vers la mire


Amener l'image de la mire dans le champ de la lunette à l'aide du viseur.

Mettre au point l'image de cette mire à l'aide du bouton latéral de mise au


point. Affiner avec la vis de fin pointée de façon à amener le trait vertical du
réticule en coïncidence avec une ligne imaginaire passant par le centre du mir
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

IMG. : MISE AU POINT DE L'IMAGE

5.Nivelle sphérique de la mire


La nivelle sphérique permet de positionner la mire verticalement. Si l’erreur
engendrée par un léger dérèglement est faible, c’est une erreur systématique
dans son signe et qui est proportionnelle à la lecture. Il est donc important de
vérifier la verticalité de la mire avant chaque séance d’observations. On peut
noter qu’un dérèglement important peut être mis en évidence en vérifiant
que la mire est bien parallèle au trait vertical du réticule du niveau.

2-mode opératoire :
a- le choix du terrain

b- on choisit la station 1 (S1) entre deux point A et B

c- réglage du niveau « niveau à lunette »

L’ouverture du trépied et l’ouvrir jusqu'à arriver au niveau du l’abominale et bien enfoncer des
trois pieds au sol, de manière à obtenir sa plateforme le plus horizontalement possible

d- placer le niveau sur la plateforme du trépied et le fixer sur la station 1(S1)


Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
e- réglage le niveau

f- on pose la mire au point B et on fait noter première lecture avant (B Lav) puis on
oriente le niveau vers le point A pour faire la deuxième lecture arrière (A Lar )

g- on déplace le niveau vers la station 2 (S2)qui située entre les points B et C, on fait la
même due le précédente sauf que la lecture b qui été dans la 1ére station une lecture
avant devient la lecture arrière de 2éme station ,et on fait pour les autres stations
jusqu'à revenir à la première point A et comme ça ou aura fermer notre boucle

3. LES DONNES
Station 1 :
Lecture arrière de point A Lecture de avant de point B

Station 2 :
Lecture de arrière de point B Lecture de avant de point C

Station 3 :
Lecture de arrière de point C Lecture de avant de point D
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

Station 4 :
Lecture de arrière de point D Lecture de avant de point A

La distance avec décamètre


A-B=17.25m

B-C=21.3m

C-D=33.10m

D-A=23.60m

4-Les calculs :

1-veréfécation les lectures

Ls-ln=ln-li
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

Si le différence<=2mm lectures justes

Si le différence>=2mm refuse la lecture

Lecture arrière de point A

(1.853 ,1.802, 1.751)

0.051=1.853-1.802

la lecture est juste 0.051=0.051 <=


0.051=1.802-1.751

Lecture avant de point B

(1.747,1.703, 1.660)

1.747-1.703=0.044

=> 0.044-0.043=0.001<0.002 donc lecture juste

1.703-1.660=0.043

Lecture arrière de point B

(1.251,1.218, 1.186)
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

1.251-1.218=0.033

=> 0.033-0.032=0.001<2 donc lecture juste

1.218-1.186=0.032

Lecture avant de point C

(2.320,2.242, 2.163)

2.320-2.242=0.078

=> 0.078-0.079=0.001 <2 donc lecture juste

2.242-2.163=0.079

Lecture arrière de point C

(0.409,0.322, 0.234)

0.409-0.322=0.087

=> 0.087-0.088=0.001 <2 donc lecture juste

0.322-0.234=0.088

Lecture avant de point D

(0.522,0.449, 0.376)
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
0.522-0.449=0.073

=> 0.073=0.073 donc lecture juste

0.449-0.376=0.073

Lecture arrière de point D

(1.862,1.812, 1.762)

1.862-1.812=0.05

=> 0.05=0.05 donc lecture juste

1.812-1.762=0.05

Lecture avant de point A

(0.806,0.752, 0.700)

0.806-0.752=0.054

=> 0.054-0.052=0.02 <2 donc lecture juste

0.752-0.700=0.052

2-calculer la distance

DH=( ∑ ls - ∑ li)*100
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
La distance entre A-B :

DH= [(1.853+1.747)-(1.751+1.660)]*100

DH= (3.600-3.411)*100

DH=18.90m

La distance entre B-C :

DH= [(1.251+2.320)-(1.186+2.163)]*100

DH= (3.571-3.349)*100

DH=22.20m

La distance entre C-D :

DH= [(0.409+0.522)-(0.234+0.376)]*100

DH= (0.931-0.610)*100

DH=32.10m

La distance entre D-A


Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
DH= [(1.862+0.806)-(1.762-0.700)]*100

DH= (2.668-2.462)*100

DH=20.6m

3-tableau d’observation (carnet de nivellement) :

lecture lecture altitudes altitude


station pts vise arrière(m) avant(m) DN brute provisoire(m) cp définitive(m)

A 1,802

S1 0,099 59,13 59,13

B 1,218 1,703

S2 1,024 59,229 -2 59,227

C 0,322 2,242

S3 0,127 58,205 -4 58,201

D 1,812 0,449

S4 1,06 58,078 -6 58,072

A 0,752

59,138 -8 59.130

∑=5,154 ∑=5,146 ∑=1,159 ∑=1,151


Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

0,008 0,008

VERF :
∑ LAR-∑ LAV=∑ N(+)-│∑ N(-) │

5.154-5.146=1.159-1.151=0.008

4-: Ecart de fermeture (erreur)

Cal th

fa = Ha - Ha

H calculer = 59.138
H théorique = 59.130
F a =59.138-59.130=0.008 m=8mm

5-calcul la tolérance :

fa≤Tἀ
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

Fa=8mm
T ἀ=±4.6√n
N : nombre de portes
T ἀ=±4.6√8
T ἀ=±13.02mm

Donc 8mm< 13.02mm

5-conclusion :
-D’après les lectures obtenues on constate que le
terrain est accidenté et on a les points A et B qui sont élevés
d’environ 1.00m à1.10m des points C et D ce qui nous ramène
à avoir une ponte=5%.
-Pour le terrassement on prend la Côte du terrain
naturel pour remplir les zones inférieures avec les déblais des
zones surélevées.
-on peut résumer tout le TP en un schéma pour voir
plus clair tous ce qu’on a dit
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

-Plan de terrain naturel-


Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com
Génie civil Professionnel www.geniecivilpro.blogspot.com

Vous aimerez peut-être aussi