Vous êtes sur la page 1sur 4

REPORTING MENSUEL D’ACTIVITES ECHO

Mois Février 2018

SOLIDARITES INTERNATIONAL

Résultat 1 : la couverture équitable des besoins en eau potable dans le camp et le village de Gado est
renforcée

ACTIVITE 1.1 : Maintenance et fonctionnement du réseau d’eau à Gado


 Les travaux de maintenance du réseau et les différentes pannes identifiées au
démarrage du projet sont réparées avec une forte implication du comité WASH de
Gado en termes de main d’œuvre et sous la supervision de SI qui apporte un appui en
matériels.

 Réparation de la pompe électrique tombée en panne.

 Un raccordement a été construit pour approvisionner en eau les abattoirs depuis le


réseau d’eau, comprenant la mise en place d’une conduite PEHD, la construction d’un
réservoir à proximité immédiate des abattoirs et la connexion aux robinets en attente
dans le bâtiment.

 Exécution d’un contrôle préventif et réparation des actes de vandalismes (3 sur des
linéaires affleurant et leur protection bétonnée. Travaux de protection par clôture en
barbelés de la zone de captage des sources alimentant le réseau AEP.

 Cette activité est reprise en totalité par SI. En Février, les gardiens opérateurs sont
sous la supervision des équipes SI, avec l’adaptation du fonctionnement au pompage
à énergie photovoltaïque rendu opérationnel au cours du même mois. SI assure
également l’approvisionnement en consommable (back-up groupe électrogène, etc.).

 Remise de 1 pool tester, 1 turbidimètre et 1 paquet de DPD1 aux operateurs réseau


pour la suivi du chlore résiduel au niveau des bornes fontaines et la turbidité des
forages
ACTIVITE 1.2 : Construction d’infrastructures d’accès à l’eau à Gado II (extension du réseau
d’eau) et à Gado village (Borne fontaine)
Les rectifications pour soumission à ECHO ont étés faites sur le réseau pour ce qui concerne entre
autres:

 Reprise de relevés topographiques des profils envisagés pour l’extension AEP afin
d’assurer la faisabilité de l’extension et de préciser le dimensionnement.
 Etude de dimensionnement de l’extension AEP (calculs hydrauliques, options de
conception, etc.)
ACTIVITE 1.3 : Renforcement des capacités de gestion et de maintenance des ouvrages
hydrauliques dans le camp (formation de 5 CGPE et 5 artisans réparateurs) ;

 Le suivi mensuel des CGPE mené avec le CCW a concerné l’ensemble des points d’eau
du site, à savoir 39 CGPE dont les 6 CGPE des forages réhabilités. Un accent particulier
a été mis sur la bonne gestion des fonds qui seront collectés et rendre compte aux
usagers sur l’utilisation de ces derniers. Des axes d’amélioration sont relevés :
Cotisation régulière des usagers, tenue régulière des assemblées générales,
sensibilisation continue des usages sur la propreté des récipients de transport et de
stockage.

 Analyse et rédaction de l’évaluation initiale de l’ensemble des CGPE menée en Janvier

 De façon complémentaire au projet ProAct, le comité solaire dédié au système


photovoltaïque de pompage pour l’alimentation du réseau AEP a été formé. Il reste à
le doter d’une raclette.

 Identification des artisans réparateurs de l’AEP en cours. Les AR des PMH seront
recyclés parmi les 4 AR en place.

Activité 1. 4 : organisation de 4 ateliers de concertation entre les différents acteurs


intervenant dans le domaine de la gestion de l’eau.

Planification en approfondir en concertation entre les différents acteurs : thèmes, besoins


identifiés, etc.

Activité 1.5: suivi de la qualité de l’eau et mise en place des mesures correctives

En février, 65 analyses bactériologiques et physico/chimiques étaient planifiées, dont 4 au


niveau des points d’eau dans le camp de Gado et 61 au niveau des ménages tous secteurs
confondus. L’alerte du partenaire santé AHA sur des cas de gastro-entérite nécessita la
réorientation de l’approche à se concentrer sur les points d’eau afin d’identifier d’éventuels
foyers épidémiques (la localisation des cas n’étant pas renseignée) : 29 analyses sur les
points de production d’eau (forages et sources) ont été réalisés.

A la suite de cette campagne d’analyses et des inspections sanitaires, il ressort que :


 4 forages présentent des taux de coliformes fécaux supérieur à 0 UFC/100ml : F6G1,
F17G1, F19G1, F18G1.

 29 enquête sanitaire effectuée par le responsable qualité de l’eau ont permis de


révéler des potentiels sources de contamination dont des latrines de fortune
construites par des bénéficiaires dans un périmètre de moins de 30m (
F6G2,F15G1 ,F16G1, F1G2) Ces cas ont été référé au gestionnaire de site qui de
concert avec le comité Wash et l’équipe des sensibilisateurs ont procédé à la
sensibilisation des chefs de ménages concerné qui ont compris et ont détruit les dites
latrines de fortune.

Des mesures correctives ont étés apportées à la suite notamment la chloration à choc des 04
forages en question par le comité WASH sous la supervision de SI.

Par ailleurs un suivi régulier du chlore résiduel libre (CRL) au niveau des bornes fontaines est
fait afin de s’assurer de la qualité de l’eau distribué depuis le réservoir R3.

Activités de suivi : Enquêtes/études/PDM…

Une enquête terrain CAP initiale a été réalisée conjointement avec PUI. L’analyse et la
rédaction du rapport sont désormais conduites distinctement : à planifier.

Résultat 2 : l’accès aux services hygiène et assainissement et les


connaissances/comportement en hygiène-assainissement dans le camp de Gado sont
améliorées

ACTIVITE 2.1 : construction de 70 blocs de 2 latrines durables améliorées dans le camp et


une douche semi durable
La répartition des blocs sanitaires par secteurs est déterminée par l’évaluation des gaps en
latrines qui a été faite par secteur. La clé de répartition est fidèle au pourcentage de besoins
non couverts par secteur.
Reste à identifier plus finement les bénéficiaires pouvant se constituer en comités
d’entretien et l’implantation des ouvrages selon les emprises disponibles.

ACTIVITE 2.2 : Mobilisation des relais communautaires pour la diffusion régulière et


massive de messages clés en hygiène et assainissement dans le camp
 Des séances continues de sensibilisations ont été menées par les relais
communautaires dans les différents secteurs du camp sous la supervision de l’équipe
de promotion à l’hygiène assisté du comité Wash du site. Suite à la dernière
répartition des activités WASH entre SI et PUI, les activités sont étendues aux
secteurs 4, 6, 8, 9, 10 et 11. Comme méthode de sensibilisation nous avons utilisé les
méthodes classiques de porte à porte, focus group. L’approche CHAST pour la
sensibilisation des enfants et l’approche PHAST pour les adultes.

 Des travaux de mobilisation communautaires (jeudi propres) autour des ouvrages ont
été réalisés par les bénéficiaires avec l’appui constant des relais communautaires et
du comité Wash : nettoyage des aires de puisage et de lavage des sources 1 et 2 de
Gado 2, entretien des fosses à déchets de Gado 2, assainissement du marché de
Gado 2 et des couloirs sanitaires.

 Réunion communautaires avec les Relais et le Comité WASH, visant à compiler les
informations, synthèse et suivi des activités des Relais Communautaires, planifier les
activités à venir, définir les messages de sensibilisation

ACTIVITE 2.3 : Fermeture de 50 blocs de latrines

Cette activité a été faite à 100% au cours du mois de février ou tous les 50 blocs de latrines
pleines ont étés fermés selon les prescriptions du CCTP

Difficultés rencontrées
 Difficultés attendues pour la mise en œuvre des blocs sanitaires et de l’extension AEP,
compte tenu de la saison des pluies approchant et des délais des procédures / complément
du dimensionnement AEP.
 Les sources de Gado approchent du débit d’étiage.
 Panne de la pompe électrique du back-up  réparation OK

Enjeux / Perspectives pour le mois suivant


 Suivi des travaux de maintenance du réseau
 Continuité des activités de sensibilisation dans les différents secteurs du site
 Formation des relais communautaires
 Suivi qualité de l’eau au niveau des points d’eau et ménages
 Début des travaux de construction des latrines
 Lancement des offres pour les travaux d’extension du réseau

Commentaires libre :

 Proposition : SI pourrait acheter des plans fruitiers en l’instar du papayer sélectionnés pour
les mettre à la disposition du comité WASH qui vont planter aux endroits ou des latrines ont
étés fermées afin de suscité l’acceptation et l’idée de réutilisation des boues comme
compost pour les cultures auprès des bénéficiaires au vue des résultats obtenus.
…s de suivi : Enquêtes/étude

Photo rapport ECHO / FEVRIER 2018