Vous êtes sur la page 1sur 9

REPORTING MENSUEL D’ACTIVITES ECHO

Mois : Juin Aout 2018


SOLIDARITES INTERNATIONAL
Résultat 1 : la couverture équitable des besoins en eau potable dans le camp et le village
de Gado est renforcée

ACTIVITE 1.1 : Maintenance et fonctionnement du réseau d’eau à Gado

 Au début du mois, les pannes simultanées – consécutives à la foudre – sur les deux
systèmes d’alimentation électrique du pompage du réseau AEP (générateur et champ
photovoltaïque) ont été diagnostiquées et réparées :

 Renforcement des capacités des gardiens opérateurs en techniques d’exploitation


manuelle sans risques du Groupe groupe électrogène : rédaction des Termes de
référence y afférents. Deux séances de formation sont prévues pour le mois
d’octobre, au regard de la disponibilité du technicien formateur.

 Face au manque de réactivité et aux négociations du fournisseur TRACTAFRIC, un


électromécanicien basé à Garoua-Boulaï et travaillant régulièrement avec ENEO a été
identifié. Son diagnostic a révélé que la boite de commande est endommagée et a pour
conséquence de ne pas alimenter suffisamment la pompe d’injection du moteur. Il a donc
mis en place une alternative à moindre coût en reliant la batterie à la pompe d’injection
avec un interrupteur manuel. L’exploitation du générateur a repris environ 7 à 8 jours
après l’incident.
 Suivi du fonctionnement du réseau :
Encadrement et rémunération des gardiens opérateurs. En juin, le nombre de
gardiens est passé de 7 à 6, du fait de l’absentéisme d’un des leurs qui a entrainé son
exclusionPour ce mois, le nombre de gardiens opérateurs reste maintenu à 06. . Leur
rémunération s’élève en juin à un total dereste constante à 704320 FCFA698 640 FCFA
(5680 FCFA par demi-journée de 12 h travaillée). En outre, il a été initié des séances
de sensibilisation pour les gardiens opérateurs en vue d’une baisse future de plus de
30% des rémunérations pour le mois de septembre 2018.Collecte continue des
données relatives à l’alternance des sources d’énergie (champ photovoltaïque et
groupe électrogène) pour l’alimentation du pompage, des volumes pompés et des
débits des sources afin d’optimiser l’exploitation du mix énergétique et des débits de
la ressource captée, des capacités des ouvrages, de l’étape de chloration au réservoir
R3 (château d’eau), des périodes de distributil’exploitation est optimisée pour
maximiser le volume approvisionné sur le réseau de 75 à 90 m3/jour en moyenne.
 Appui et suivi du comité Wash et des 2 artisans réparateurs pour les travaux de
maintenance et de réparation des pannes du réseau : 11 pannes ont été prises en
charge par les différents comités à hauteur de 40 000 FCFA (Achat des pièces de
rechange et motivations des artisans réparateurs. En outre, les visites techniques
préventives effectuées sur le réseau ont révélées que certaines pièces sont dans un
état dysfonctionnel. Pour y remédier, SI mettra à disposition du CW les pièces dont le
cout d’achat est important, et le CW se chargera d’acheter les autres pièces au cout
d’achat abordable.
 Suivi de la mise en œuvre du plan d’action élaboré suite au Le diagnostic technique
EHA finalisé en maii a abouti à la mise en place d’un plan d’actions dont la mise en
œuvre est initiée en juin, en cours de coordination avec PUI WASH en début juillet et
sur la base de mobilisation communautaire, d’appui au Comité WASH (CW) et avec
l’appui en matériel des ONG sectorielles PUI et SI. Il porte sur l’état de
fonctionnement et la protection des ouvrages EHA, à savoir : Le grand retard accusé
pour la livraison des matériaux nécessaires n’a pas permis une avancée significative
sur le sujet. Cependant, quelques taches ont été effectuées notamment dans le cadre
du jeudi propre.

o Des derniers relevés topographiques ont été réalisés et la solution retenue


dimensionnée (rapport de dimensionnement complété) : le CCTP et BoQ sont
définis pour le lot 4 ;

ACTIVITE 1.2 : Construction d’infrastructures d’accès à l’eau à Gado II (extension du réseau


d’eau) et à Gado village (Borne fontaine)

 Sur la base du dimensionnement hydraulique définitif de l’extension du réseau (validé


par ECHO), les dossiers techniques (CCTP et BoQ) des lots 1, 2, 3 et 5 – tout ce qui
concerne le site aménagé – ont été repris et précisés au mois d’avril, complétés des
plans et validés par le DTQP en mai.

 En attente de la signature des contrats pour mise en œuvre des activités:

o le forage FWT (à proximité de la rampe de distribution) devra être associé à la


construction d’un petit réservoir de 5m 3 surélevé. Etude du projet à
approfondir avec Bansaga/ support EHA GRB.

 Les dossiers techniques sont solides et permettront un suivi qualitatif des travaux.
L’appel à manifestation d’intérêt est lancé début juillet.
ACTIVITE 1.3 : Renforcement des capacités de gestion et de maintenance des ouvrages
hydrauliques dans le camp (formation de 5 CGPE et 5 artisans réparateurs) ;

 Le suivi mensuel des CGPE mené de concert avec le Comité WASH (CW) a concerné
l’ensemble des points d’eau du site, à savoir 39 CGPE. L’évaluation mensuelle de ces
CGPE a notamment permis de faire l’état des mouvements de caisse et de leur solde,
notamment sur la base de la campagne de cotisations mobilisée par le CW chaque
fin/début de mois auprès de chaque CGPE (100 à 200 FCFA / ménage). En juinAout,
les CGPE collectent en moyenne 4200 2800 FCFA (min : 1000400, Max = 110006500),
soit aupour un total de total 164 000110000 FCFA. L’on remarque une baisse de
l’ordre de 30% des sommes collectées par les CGPE par rapport au mois précédent.
Cela est une représentation de l’impact qu’a eu l’annonce des résultats du ciblage du
PAM sur le site de Gado, au cours du mois.

 L’évaluation mensuelle des CGPE a aussi fait constater que plusieurs membres des
CGPE avaient démissionnés de leurs fonctions (absence du site et désintérêt pour les
activités) aussi, au cours du mois, une assemblée générale des CGPE a été organisées
et il a été décidé et compte tenu des différents constats (ce ne sont pas tous les
membres des CGPE qui sont réellement actifs, quelques soit le contexte) que les
membres des CGPE soient fixé à 02 (deux fontainiers pour les collectes et le suivi du
point d’eau) sous la supervision du comité WaSH.

La plupart des CGPE intègrent déjà la collecte des fonds comme socle de
pérennisation des ouvrages hydrauliques, à renforcer dans le cadre de la stratégie
d’autonomisation de la gestion du parc. En juin, on note la résolution de problèmes
d’évasion de caisse du mois de mai (restitutions) et la nette diminution de ces
déconvenues, en partie due au suivi détaillé mené depuis mars-avril. Aussi, la
démarche est initiée de remettre la résolution de ces incidents entre les mains du
comité des sages, des leaders de secteur et du CMC : effectivité à suivre. Un
renforcement en gestion de la trésorerie des CGPE et du suivi se traduit déjà par la
mise en place d’un référencement des pannes, entre SI, CW et PUI ; la mise à jour en
cours des registres d’usagers des CGPE et devra se poursuivre par la formation /
recyclage des CGPE (trésorier) à la tenue du livre de caisse et la sécurisation des fonds
à renforcer (caisses solides à plusieurs cadenas et plafonnement des soldes de caisse
des CGPE).

 Cette évaluation a aussi permis de mettre l’accent sur la gestion des fonds collectés
ainsi que la tenue régulière des réunions de restitution du fonctionnement de chaque
comité envers leur association d’usagers. La mobilisation des usagers pour les travaux
de mobilisation communautaire autour des ouvrages est à parfaire de même que les
sensibilisations de ceux-ci sur la chaine de l’eau à poursuivre.

 Deux artisans réparateurs sont actifs sur le site et 05 autres identifiés pour leur
formation.

 Trois ateliers sont envisagés pour le mois de septembre (renforcement des capacités
des relais communautaires + formation des artisans réparateurs + Premier cadre de
concertation). Les termes de références y afférents sont rédigés et transmis.

 Appui au CW pour la présentation trimestrielle de ses activités ;


 Le CW a été accompagné pour la préparation et la réalisation de la présentation de
ses activités du dernier trimestre auprès de ses partenaires EHA, du CMC et des
différents comités de gouvernance du site.

Activité 1.4 : Organisation de 4 ateliers de concertation entre les différents acteurs


intervenant dans le domaine de la gestion de l’eau.

 La mission DTQP en juin était l’opportunité d’échanger et d’approfondir le sujet de la


stratégie d’autonomisation de la gestion du parc hydraulique de Gado, au préalable
du premier atelier de concertation à conduire en juin : préparation en cours.

Des différents échanges avec les autres acteurs eau sur le site (CW+UNHCR et PUI), il
a été décidé d’organiser un premier atelier de concertation des principaux acteurs de l’eau
sur le site de Gado. Cela sera pour SI l’occasion de présenter notre vision stratégique sur la
question de la gestion communautaire et autonome de l’accès à l’eau sur le site et de mettre
en place une plateforme d’échange pour une harmonisation sur les bases stratégiques. Aussi
lors des prochains ateliers que concertation (ouverts aux autres parties prenantes, il sera
question d’expliquer et de présenter un logique stratégique harmonisée ; SI gardant le lead
sur l’activité.

Activité 1.5 : Suivi de la qualité de l’eau et mise en place des mesures correctives

 En maiAout, 33 49analyses bactériologiques et physico-chimiques ont étés réalisées


Au niveau des ménages tous secteurs confondus.

9 01 seul ménage sur 49 présentent présentait une contamination bactérienne. Une visite à
domicile sont été organisée avec les relais communautaires sous la supervision de l’équipe
de promotion à l’hygiène, avec pour cible ledit ménage. et ciblent en particulier les ménages
analysés positifs à une contamination fécale sur les Les thématiques appropriées abordées
furent : (techniques de puisage, transport, stockage et usage de l’eau domestique,
techniques de traitement à domicile, utilisation et nettoyage des récipients),. dans les
secteurs d’intervention de SI (conformément au PV de répartition des tâches entre les
partenaires Wash). Le partage de ces informations permet à PUI de cibler les ménages à
sensibiliser dans ses secteurs de sensibilisation.

Le suivi régulier du chlore résiduel libre (CRL) au niveau des bornes fontaines est assuré en
continu par les opérateurs du réseau sous la supervision du responsable qualité d’eau.

Résultat 2 : l’accès aux services hygiène et assainissement et les


connaissances/comportement en hygiène-assainissement dans le camp de Gado sont
améliorées

ACTIVITE 2.1 : Construction de 70 blocs de 2 latrines durables améliorées dans le camp et


une douche semi durable
 37 blocs de 02 latrines et 01 douche ont été réceptionnés au cours du mois. Cf. PV de
réception provisoire y afférents et fiches techniques ;

 L’entreprise poursuit l’exécution des légers travaux relatifs aux réserves observées au
cours de la réception provisoire effectuée.

 Suite au constat du nombre important de latrines pleines, et compte tenu du risque


sanitaire y afférent, il a été lancé courant du mois, Des travaux de fermetures de
certaines cabines pleines. SI apporte une motivation en complément pour les travaux
menés par le CW et certains bénéficiaires.

 100% des sites d’implantations ont été validés en présence du CMC, des leaders
communautaires et du CW. Un procès-verbal formalise cela ;

 Les travaux des 70 blocs sanitaires sont en cours par l’entreprise BTH dans les
secteurs 3, 8, 9, 10 et 11. A la fin juin, 30 fosses ont été excavées, 22 maçonnées, 12
dallées et 3 blocs avec superstructure. Le suivi des approvisionnements, des
préconisations techniques et de la conformité des exécutions au CCTP et aux règles
de l’Art, et l’état d’avancement font l’objet d’un suivi régulier et étroit par l’Equipe SI.

 Sur la base des premières semaines d’exécution, la cadence et l’effectif des équipes
avaient fait l’objet d’une évaluation en début mai, en comparaison des délais engagés
pour achever les ouvrages. Il avait été conclu conjointement avec BTH de la nécessité
de renforcer les équipes et mes moyens matériels. Face à l’absence d’amélioration
significative des moyens mobilisés et du retard des travaux, une visite conjointe entre
SI et BTH a été convoquée le 26 juin pour faire un point sur l’avancement, identifier
les causes du retard des exécutions, prendre les résolutions nécessaires des moyens à
mobiliser et actualiser les objectifs de résultat. Lors de cette visite, nous partagions
toutefois l’observation de la qualité générale des travaux qui néanmoins ont révélés
davantage de non-conformité et d’irrégularités dans les temps qui ont suivi,
lesquelles nous contraignent à exiger leurs reprises. Les résolutions prennent
progressivement effet (cf. PV de résolution des retards des travaux). Un échange de
mail est venu réaffirmer cela le 04 juillet.
 Objectif de résultat à court terme : achèvement des toutes les
maçonneries des 34 blocs de Gado 2 au 11 juillet ;
 Objectif de cadence : toutes les 2 semaines, les maçonneries de 15
nouveaux blocs sont achevées (en attente de superstructure).
Toutefois, une contrainte grandissante est la nature rocheuse des dernières
implantations au secteur 3, qui occasionnera aussi des retards et nécessiteront des
ré-implantations.
ACTIVITE 2.2 : Mobilisation des relais communautaires pour la diffusion régulière et
massive de messages clés en hygiène et assainissement dans le camp

 Des sessions hebdomadaires de sensibilisations par focus group, porte à porte et


visites à domicile ont été menées par les relais communautaires dans les secteurs 4,
6, 8, 9, 10 et 11 (conformément au PV de répartition des tâches entre SI et PUI) sous
la supervision de l’équipe de promotion à l’hygiène assistée du comité Wash du site.
Les méthodes utilisées sont : l’approche CHAST pour la sensibilisation des enfants et
l’approche PHAST pour les adultes. 567 1227 personnes ont été touchées, tel que
représenté dans le tableau ci-dessous.
Tableau récapitulatif des personnes touchées

De semaine n°
MENSUELLE Année 2018
A semaine n°
31 35

Méthode d'activité Personnes touchées par les séances

Nombre de
Type de séance Hommes Femmes Enfants < 15 ans Totaux
séance

Porte à porte 0 0 0 0 0

Visite à domicile 30 171 286 770 1227

Focus group 5 0 0 0 0

Masse 0 0 0 0 0

Totaux 35 171 286 770 1227

% Genres 14% 23% 63% OK


et leur production en cours pour dotation sans tarder.

Activités de suivi : Enquêtes/études/PDM…

Une enquête terrain CAP initiale a été réalisée conjointement avec PUI en décembre. Les
données brutes avaient été récupérées auprès de PUI et restaient en attente d’analyse (appui
d’un responsable M&E dont le recrutement approchait). PUI a bien voulu partager son
rapport d’enquête CAP qui concerne Gado mais aussi les sites de Ngam et Borgop. Nous
pourrons nous appuyer dessus pour éditer le rapport SI.
Résultat 3 : Les capacités de production agricole et les moyens d'existences des
populations vulnérables du camp de Gado sont améliorés.

Activité 3.5 : Réhabilitation/ extension du marché de Gado


site et Gado Village
 Les BoQ y afférents (réhabilitation hangar de Gado Village +
réhabilitation/construction en matériaux locaux de 02 hangars des femmes + 30
boutiques + hangars des bouchés) sont réalisés et transmis, conformément au budget
initiale et en accord avec la vision stratégique de l’équipe SAME.

 Le ciblage des bénéficiaires AGR a été réalisé par la SAME et servira de base à
l’identification des bénéficiaires CFW.

Résultat 4 : Les points sensibles et les abords des zones marchandes du camp et du village
de Gado sont éclairés, pour contribuer à la protection et à la dynamisation de l'activité
économique.

Activité 4.1 : Eclairage du camp et du village de Gado.

 L’ébauche du CCTP avait été avancée et soumis au DTQP. La mission de Bansaga


(DTQP) a permis d’échanger sur le sujet, pour lequel nous demandions l’appui
d’Electriciens Sans Frontières (mécénat de compétences SI-ESF). CCTP à finaliser en
juinProcessus de recrutement en cours : Visite terrain effectuées par les entreprises
adjudicatrices au courant de ce mois. CF fiche de présence y afférente. Ouverture des
offres prévue courant du mois prochain.

 Les zones à éclairer et les implantations des 68 lampadaires ont été redéfinies et
serontLa présentation de la version finale de l’activité présentées aux autorités est
envisagée après le choix de l’entreprise et avant la consultation des communautés et
du comité de vigilance quant à leur emplacement exact.

 A plus long terme, il pourra être envisagé un projet additionnel pour compléter
l’éclairage solaire, sur financement de la fondation EDF (partenariat).

Difficultés rencontrées

 La saison des pluies s’intensifiant, les travaux peuvent être ralentis.

 Départ des forces vives du site pour les mines ;

 Arrêt des travaux de construction des blocs latrines (Expression avérée d’inquiétude
de la part des bénéficiaires et des techniciens maçon) cela est aggravé par le retour
des classes (pression sur les blocs latrines existant en matinée) et par l’inexistence de
chantiers sur le site, pour l’emploi des jeunes ;

 Lenteur généralisée quant à l’acquisition de la totalité des matériaux nécessaires à


l’exécution de certaines taches dans le cadre des activités sur le site.

Par ailleurs, l’insuffisance des moyens et des RH mobilisées par l’entreprise BTH ont
causés un retard important des travaux : les résolutions sont en train de prendre
effet.

Enjeux / Perspectives pour le mois suivant

Activités courantes :
 Suivi du fonctionnement (mix énergétique) et des travaux de maintenance du réseau ;
 Suivi qualité de l’eau au niveau des points d’eau et ménages
 Suivi hebdomadaire et évaluation mensuelle des CGPE et CW (avec situation de
trésorerie) ;
 Activités de sensibilisation EHA par les relais communautaires (suivi et réunion de
synthèse hebdo) dans les secteurs 04, 06 et de 08 à 11 ;

 Organisation des travaux de mobilisation communautaire pour le compte du jeudi


propre sur le site ;
 Supervision des travaux de construction des 70 blocs sanitaires ;
 Démarrage des travaux relatifs à l’extension (construction du R4)
 Participation à l’emfp, réunions sectorielles hebdomadaires PUI-SI, réunion CMC,
réunion HCR, assemblées générales,

Autres :
 Signature officielle du protocole d’accord CW-SI;

 Consultation participative des bénéficiaires pour le choix des sites d’implantation des
lampadaires solaires sur Gado site et village ;
 Production et dotation des boites à images ;
 Suivi des travaux de construction des blocs sanitaires ;
 Identification des comités d’entretien des blocs sanitaires ;
 Sélection de la consultance (avec l’appui souhaité du DTQP) pour l’étude de faisabilité
d’une filière d’assainissement et de gestion des boues de vidange ;
 Finalisation du dossier technique (CCTP) des lampadaires solaires autonomes (avec
l’appui souhaité du DTQP : mécénat de compétences ESF) ; puis lancer l’appel à
proposition ;

 Poursuivre l’étude sur la sécurisation des fonds et le recouvrement des couts (sur la
base du suivi des trésoreries CGPE, quantification des coûts de fonctionnement et de
maintenance, retours d’expériences similaires dans la région, etc.) Et la stratégie
d’autonomisation pour préparer et conduireet préparation des TDR de l’atelier de
concertation en la matière ;
 Mise en œuvre des travaux divers par mobilisation communautaire avec appui en
matériaux :
o Agrandissement de la plateforme du mix énergétique (clôture et guérite) ;
o Cf. Evaluation et plan d’action global des ouvrages EHA
 Rendre fonctionnel le mécanisme de gestion des plaintes en interne ;

Images du mois :