Vous êtes sur la page 1sur 12

les focus

techniques de l’ingénieur

Les 5 étapes
incontournables
d’un brainstorming
efficace
janvier / 2012
Auteur • Paul-Hubert des MESNARDS
Le brainstorming,
une technique de créativité
à (re)découvrir
Le brainstorming est une technique de créativité très répandue, voire banalisée. Souvent
réduite à quelques minutes de délire incontrôlé, elle ne bénéficie pas toujours d’une bonne
image. Bien préparé et mené avec soin, le brainstorming peut pourtant être une méthode
extrêmement efficace pour faire émerger de nouvelles idées.
Selon Paul-Hubert des Mesnards, consultant au sein du cabinet Créargie, le brainstorming
est un outil idéal et très simple à mettre en œuvre pour aller chercher les idées en dehors des
sentiers battus et faire participer des personnes n’ayant pas le même degré de responsabilité
ou le même métier dans l’entreprise.
également auteur des fiches pratiques sur la créativité dans l’ouvrage collectif Déployer
l’innovation, Paul-Hubert des Mesnards insiste sur trois principes de base pour un
brainstorming réussi.
Tout d’abord, il est essentiel de différer le jugement. En effet, même si les idées émises
pendant la réunion sont irréalisables, ridicules ou trop décalées, elles participent entièrement
au processus de créativité et pourront peut-être vous amener, par des voies détournées, à la
« pépite » que vous recherchez. Si le jugement est différé il n’est pas pour autant supprimé ;
il sera réalisé au moment de sélectionner et approfondir les idées.
« Le meilleur moyen d’avoir de bonnes idées, c’est d’en avoir beaucoup » (Linus Pauling,
Prix Nobel de chimie en 1954). Une séance de brainstorming productive est forcément une
séance pendant laquelle les idées fusent. Plus elles seront nombreuses, plus vous aurez
de pistes à creuser et des idées potentiellement créatrices de valeur. L’animateur de la
séance doit donc s’assurer que les conditions de déroulement du brainstorming favorisent
l’émergence des idées.
Enfin, et surtout, l’animateur doit stimuler les associations d’idées. Un brainstorming ne se
pratique jamais seul ou à deux : l’idéal étant un groupe de 6 à 10 participants. Une idée doit
donc rebondir et en entraîner une autre, et ainsi de suite. Afin de stimuler les associations
d’idées, le rôle de l’animateur est essentiel ; il doit encourager les participants, susciter
les échanges, faire rebondir les idées et prendre en compte toutes les suggestions sans
censure ni interprétation.

Vous avez décidé d’utiliser la technique du brainstorming pour trouver des idées
nouvelles avec un groupe de travail.
Vous voulez savoir comment vous y prendre concrètement :
• En quoi consiste un brainstorming ?
• La préparation : que faites-vous avant une séance de brainstorming ?
• Comment organiser la séance : durée, conditions matérielles... ?
• Comment se déroule une séance de brainstorming ?
• Et après la séance, que faites-vous ?
les focus
techniques de l’ingénieur

étape 1

Comprendre ce qu’est
un brainstorming et ce que
vous pouvez en attendre
Le brainstorming est la technique de créativité la plus connue, la plus employée et aussi la plus mal
utilisée ; elle est souvent réduite à quelques minutes de délire incontrôlé ou à inscrire quelques mots
sur des Post-it®. En réalité, elle exige une grande discipline.

Le brainstorming repose sur trois principes : Toutes les idées peuvent générer des associations.
• Différer le jugement : Le brainstorming se pratique en groupe de 6 à 10 personnes
comme l’imagination se développe plus librement en volontaires, motivées, disponibles et surtout diversifiées : la
l’absence de jugement, toute censure est interdite au diversité est source de créativité.
cours d’un brainstorming : pas de phrases telles que : Le groupe est conduit par un animateur (vous) dont le rôle est
« ça ne marchera pas, c’est impossible, c’est trop cher... essentiel : il stimule les participants, suscite les échanges,
», ni même : « j’ai des doutes, je ne crois pas que ce fait respecter le processus et les règles de fonctionnement,
soit une bonne idée... ». Toutes les idées sont bonnes a mais surtout il prend en compte toutes les idées des
priori, même les plus étranges ! Mais rassurez-vous, si le participants sans censure ni interprétation.
jugement est différé, il n’est pas supprimé : à la fin, lorsqu’il
faudra sélectionner et approfondir les idées, il y aura bien Le brainstorming se déroule en deux temps :
un jugement. • un temps de production d’idées, où on en cherche
• Rechercher la quantité d’idées : le maximum, sans les détailler, mais en stimulant les
« Le meilleur moyen d’avoir de bonnes idées, c’est d’en associations ;
avoir beaucoup » (Linus Pauling, Prix Nobel). N’ayez donc • un temps d’approfondissement des idées, où elles sont
pas peur d’aligner des dizaines et des dizaines d’idées, détaillées pour les rendre compréhensibles et exploitables.
cela augmente vos chances de trouver des « pépites ».
Les résultats d’un brainstorming
• Stimuler les associations d’idées :
à partir d’une question posée, le brainstorming fournit :
c’est le principe le plus important, souvent oublié ; c’est
lui qui justifie le travail en groupe : une idée en entraîne • un nombre limité (en général de 5 à 10) d’idées développées
une autre, et ainsi de suite. Et même si les participants et argumentées, sur un support approprié (cf. l’outil fiche
craignent d’être à court d’idées nouvelles, rien ne les idée - Réf. Internet : 22745.dtou1670) ;
empêche d’associer sur des idées déjà existantes.
• une liste de plusieurs dizaines d’idées non développées.

Plus de contenu, d’actualités et d’informations sur www.techniques-ingenieur.fr


Les 5 étapes incontournables d’un brainstorming efficace

étape 2

Préparez
la séance de
brainstorming
Commencez par établir une fiche objectif, avec l’aide, le cas
échéant, de la personne à l’origine de la demande. Si vous
n’avez pas la possibilité de dérouler la démarche complète
recueillez au moins les informations suivantes :
• l’énoncé de l’objectif :
c’est la question d’entrée du brainstorming ; elle doit être
formulée de façon à susciter des idées en réponse, par
exemple : « Comment faire pour...  ? » ;
• des éléments de contexte :
décrivez succinctement la situation actuelle, les faits
et causes qui ont motivé le besoin de trouver des idées
nouvelles, ainsi que les enjeux et les buts à atteindre ;
• des éléments de cadrage qui permettront d’orienter
la recherche d’idées et de sélectionner les idées à la fin :
le périmètre à traiter, les contraintes à respecter, les
critères de choix des idées. Ensuite, constituez le groupe
et informez les participants ;
• le groupe est toujours constitué en fonction du sujet.
6 à 10 personnes volontaires, motivées, disponibles et
diversifiées ;
• prévenez-les quelques jours avant la séance,
envoyez-leur la fiche objectif ou la question posée et les
éléments de contexte et de cadrage. Ils peuvent y réfléchir
avant mais il n’est pas indispensable qu’ils viennent avec
des solutions : ce n’est pas le but et cela risque de nuire à
la spontanéité de la séance.

5
les focus
techniques de l’ingénieur

étape 3

Organisez
la séance
Les conditions matérielles sont très importantes :
prévoyez une salle bien éclairée, assez grande pour qu’on
puisse y bouger, équipée d’un ou deux paperboards,
avec possibilité d’afficher les feuilles de papier. Les tables
ne sont pas indispensables ; vous pouvez disposer les
chaises en demi-cercle autour du tableau.
Pensez à votre matériel :
vérifiez les recharges de papier, apportez des feutres de
différentes couleurs, du ruban adhésif, du papier blanc,
des Post-it®.
La durée :
comptez au minimum 1h30, plus raisonnablement
2 heures ; l’idéal est de consacrer une matinée ou une
après-midi à la séance.
Pensez à la convivialité :
café d’accueil, biscuits, bonbons... Si vous voulez bien
faire les choses, vous pouvez décorer la salle avec des
images ou des objets liés à l’univers du sujet traité.

Plus de contenu, d’actualités et d’informations sur www.techniques-ingenieur.fr


Les 5 étapes incontournables d’un brainstorming efficace

étape 4

Comment se déroule une


séance de brainstorming ?
La salle est prête, la préparation a été bien menée, les • Associer sur les idées des autres : remplacer « oui mais »
participants arrivent et s’installent. Que faites-vous ? par « oui et puis » ;
Une séance de brainstorming se déroule toujours selon un • Être bref : une idée s’exprime en quelques mots ;
processus immuable. • Laisser l’imagination fonctionner en « roue libre ».
Introduire la séance « Purger » les idées existantes
Présentez-vous et présentez et écrivez lisiblement l’objectif La « purge » est un tour de table des idées déjà existantes
de la séance (« Nous sommes réunis pour trouver des idées sur le sujet. Posez la question : « Avez-vous déjà pensé à
sur tel sujet ») et l’agenda. des idées en venant ? »
Donnez quelques minutes (3 à 4) pour les noter sur un
Mettre à l’aise les participants
papier ou un Post-it® puis faites le tour de table et notez les
Demandez à chacun de se présenter en quelques mots.
idées au tableau sans les commenter ni susciter de
Notez les prénoms au tableau. Si vous avez le temps, vous
commentaires. La purge permet aux participants de se
pouvez demander à chacun de se présenter un peu plus
libérer de leurs premières idées pour être disponibles
longuement en répondant aux questions suivantes : mon
pour en trouver de nouvelles et elle permet aussi de disposer
prénom, mon activité, ma passion, mon état d’esprit.
d’une première liste d’idées qui sera affichée.
Présenter le sujet La purge ne doit durer que quelques minutes.
Écrivez la phrase ou la question d’entrée, puis affichez-la,
Produire le maximum d’idées nouvelles
visible de tous. Faites commenter les éléments de contexte
Commencez tout simplement par reprendre la question
et de cadrage (ou la fiche objectif), mais sans lancer de
d’entrée : « Comment faire pour… ? » et lancez : « Vos
débat sur le sujet. Au besoin, fixez une limite de temps
idées ? »
(10 minutes par exemple) et assurez-vous que chacun a
En cas de difficultés, vous pouvez susciter des associations
bien compris la question et les enjeux.
à partir des idées de la purge :« À quoi cela vous fait penser ? »,
Présenter les règles « Qu’est-ce qu’on pourrait faire avec cette idée ? »
Commentez et affichez les règles de la créativité : Une fois la production d’idées lancée, stimulez le groupe en
• Pas de censure : pas de « non » ni de « oui mais » ; permanence par des relances telles que : « Quoi d’autre ? »,
• Tout dire : exprimez-vous en toute liberté et sans « Ça vous fait penser à quoi ? », « Et encore ? »
autocensure ; Notez toutes les idées émises, sans les commenter ni les

7
les focus
techniques de l’ingénieur

interpréter. Stoppez fermement tout commentaire critique compréhensibles par quelqu’un qui n’aurait pas participé à
en rappelant les règles du jeu. Veillez à ce que chacun la séance. Maintenez un esprit de groupe ; si vous sentez
s’exprime, sollicitez ceux qui parlent peu. qu’il n’y a plus que quelques personnes qui participent,
Veillez à maintenir un rythme soutenu ; cherchez à obtenir le passez à une autre idée.
maximum d’idées, sans entrer dans le détail. Mais cherchez Au total vous aurez à approfondir entre 5 et 10 idées, parfois
des idées concrètes, allez plus loin que des mots : plus, mais ne dépassez pas la vingtaine.
une idée devrait s’exprimer en une courte phrase.
Établir des fiches idées
Affichez ou faites afficher les feuilles au fur et à mesure.
La durée de cette phase de production d’idées peut varier
entre 20 minutes et une heure.
Vous saurez qu’il faut passer à la phase suivante par
quelques signes tels que : le groupe tourne en rond, reprend
les mêmes idées, n’exprime plus d’idées nouvelles, censure
ou délire trop.
Approfondir les idées
L’approfondissement va consister à transformer les idées
de la phase précédente en « idées finies », c’est-à-dire avec
un minimum de description.
Vous ne pourrez sans doute pas approfondir toutes les idées ;
il vous faudra donc les sélectionner de la façon suivante :
• Rappelez le sujet et les critères de choix.
Les idées approfondies sont transcrites sur le support de la
• Vérifiez que toutes les feuilles sont affichées.
fiche idée.
• Demandez à chaque participant de noter sur un papier ses
Constituez des groupes de 2 à 3 personnes, donnez-leur
idées « coup de cœur », c’est-à-dire celles qu’il considère
des fiches vierges et attribuez leur 1 ou 2 idées à retranscrire
comme les plus intéressantes à développer (sans préjuger
selon les instructions suivantes :
de leur application future) ; donnez quelques minutes et
• l’objectif : c’est la question d’entrée ;
précisez que des idées peuvent se combiner ; demandez
• le titre de l’idée : cherchez un titre attrayant, parlant ;
entre 5 et 10 coups de cœur.
• la description de l’idée : recopiez ce qu’il y avait sur les
• Notez ou faites noter les idées retenues (directement sur
feuilles ; vous pouvez détailler encore plus ;
les feuilles affichées).
• les points positifs de l’idée : les bénéfices, les avantages ;
• Reprenez alors les idées qui ont eu le score le plus élevé
• les difficultés d’application de l’idée : techniques,
pour les approfondir.
économiques, commerciales...
Les règles de la créativité s’appliquent toujours pendant • le choix : trois possibilités : à retenir, en réserve (idée
cette phase, surtout la non censure et l’association, mais le pas mûre, idée en dehors du champ mais intéressante),
rythme est plus lent, les relances seront du type « Comment à rejeter ;
voyez-vous cette idée ? », « Comment ça marche ? »... • le plan d’action : les premières étapes pour les idées à
Relancez tout le groupe, pas seulement l’émetteur de l’idée. retenir.
Notez tout ; en moyenne, une feuille et 10 minutes par
Donnez 15 à 20 minutes. Terminez par une rapide mise en
idée ; invitez les participants à venir au tableau faire des
commun. Remerciez les participants.
croquis si le sujet s’y prête. Cherchez à rendre les idées

Plus de contenu, d’actualités et d’informations sur www.techniques-ingenieur.fr


Les 5 étapes incontournables d’un brainstorming efficace

étape 5

Et après la séance,
que faites-vous ?
Il peut être nécessaire de faire une nouvelle séance
d’approfondissement si vous n’avez pas eu le temps de tout
Foire aux questions
traiter ; cette séance ne doit pas dépasser 2 heures.
L’animateur doit-il tout noter au tableau ? Ne peut-il pas
Faites le compte rendu :
se faire aider par un « secrétaire de séance » ?
• Mettez les fiches au propre.
Notez toutes les idées au tableau est une tâche très
• Reprenez la liste des idées, mettez-la en forme en les
astreignante mais indispensable pour qu’elles soient visibles
reclassant par thèmes, ce que vous n’aviez pas eu le temps
de tous. Sachez que si vous demandez à quelqu’un d’écrire
de faire pendant la séance. Remettez ce compte rendu au
pendant que vous animez, vous risquez très vite d’avoir des
demandeur ; votre travail d’animateur de brainstorming est
problèmes de synchronisation. Exercez-vous à écrire vite.
terminé. La suite relève du travail d’étude. Veillez à vous
N’hésitez pas à dire « stop » si vous êtes débordé. Un petit
tenir informé et informez les membres du groupe de
conseil : dites à voix haute ce que vous écrivez ; cela vous
l’avancement des travaux et de l’application, ils n’en seront
permet de garder la parole.
que plus motivés pour recommencer.
Ne peut-on pas utiliser des Post-it ?
Notre conseil Si, bien sûr. Vous n’avez alors plus besoin d’écrire, ce sont
les participants qui le font, et cela vous facilite la tâche :
Respectez scrupuleusement le processus présenté ; ne distribuez à chacun un lot de Post-it (prévoyez en plusieurs
brûlez pas les étapes, même si vous avez l’impression que paquets) et demandez-leur d’y inscrire leurs idées, puis
certaines ne sont pas nécessaires. vous les collez ou faites coller au tableau ; vous pouvez
ensuite déplacer les Post-it pour faire des groupes d’idées
Évitez les erreurs apparentées. Demandez une idée par Post-it, pas plus de
trois ou quatre mots écrits en majuscules.
Ne pas approfondir les idées et en rester à des généralités, à Mais cette méthode présente des inconvénients : il manque
des « vœux pieux », à des mots ; pour que le brainstorming les échanges, le rythme est plus lent, et le souci de classer
soit efficace, vous devez être concret. les idées prend souvent le pas sur la recherche de nouvelles
Sortir de votre rôle d’animateur, en parlant trop, en ne idées. C’est une bonne entrée en matière (par exemple
laissant pas s’exprimer les participants, en les orientant pour la « purge »), mais rien ne remplace le jaillissement
vers les idées qui vous inspirent, en censurant leurs idées, collectif des idées. Vous pouvez aussi utiliser les Post-it
en les commentant... Vous devez rester neutre, vous êtes dans la phase de sélection des idées : donnez cinq
un facilitateur. à dix Post-it à chacun pour noter ses « coups de cœur ».
Ne pas faire respecter les règles de la créativité : là au Est-ce que l’animateur a le droit d’avoir des idées ?
contraire vous devez être très ferme et ne pas laisser passer Oui, rien ne l’en empêche. Mais ce n’est pas son rôle. Il est
la moindre censure. là pour recueillir et stimuler celles des participants.

9
les focus
techniques de l’ingénieur

Résistez à la tentation de meubler le silence en proposant


vos propres idées. Stimulez des associations à partir des
idées existantes. Vous pouvez aussi utiliser la check-list
suivante,
appelée « concassage », pour associer sur une idée :
• Augmenter (le poids, la taille, le volume...)
• Diminuer (id.)
• Supprimer (des pièces, des fonctions...)
• Inverser (le sens, la chronologie, les caractéristiques...)
• Modifier (le lieu, le temps, l’usage, l’état, le mouvement...)
• Combiner (avec d’autres objets, ou pièces, ou fonctions...)
• Embellir (pour la vue, l’ouïe, l’odorat...)
• Enlaidir (id.)
Et si malgré tout le silence persiste, c’est qu’il est temps de
passer à la phase suivante.
Et si une personne ne cesse de censurer les idées ?
Rappelez inlassablement les règles de la créativité. Vous
pouvez aussi rebondir sur les critiques en en faisant des
thèmes d’associations : « Ça ne marchera pas ? Comment
faire pour que ça marche ? », « C’est trop cher ? Comment
faire moins cher ? ». Et si malgré tout la personne continue
à censurer, n’hésitez pas à avoir une explication avec elle,
au cours d’une pause (pas devant tout le groupe) et à lui
proposer de quitter la séance.

Pour aller + loin

Sites Internet
www.crea-france.fr : site de l’Association française des
Et surtout les idées de l’animateur risquent d’être perçues professionnels de la créativité. Il contient une bibliographie
comme plus importantes que les autres. Donc si vous très complète et des outils pratiques ; ceux-ci ne sont
avez des idées, notez-les dans le flot, sans les mettre accessibles qu’aux membres de l’association.
particulièrement en valeur.
Que faire s’il y a des blancs, si personne n’exprime Bibliographie
d’idée ? • Guy Aznar, Idées, Édition d’Organisation
Cela peut arriver. C’est surtout une affaire de rythme : • Luc de Bradandère, Les sens des idées, Le plaisir des
après une production d’idées soutenue, il peut arriver que le idées, Le management des idées, La valeur des idées,
silence s’installe. Ne vous inquiétez pas ; prenez conscience Dunod
que le temps passe plus lentement pour l’animateur :
30 secondes de silence vous paraîtront une éternité, alors
que pour les participants c’est une simple respiration.
Code : MI/SDO4500
OFFRE D’ESSAI
Fiches pratiques – Déployer l’innovation (réf. TIT 745 DUO)

Editions T.I
249, rue de Crimée
75925 Paris – Cedex 19
Fax: 01 53 26 79 18
SAS au capital de 1 375 000 €
RCS Paris B 380 985 937
Siret 380 985 937 00024
TVA FR 33 380 985 937

www.techniques-ingenieur.fr

Prix unitaire
L’abonnement tout compris pour 1 an à l’offre € HT

Déployer l’innovation
 L’ouvrage, comprenant une sélection de 75 fiches et outils pratiques, à parution
annuelle
 L’accès illimité sur Internet :
 L’intégralité des 80 fiches pratiques mises à jour et complétées en permanence
 Les outils et modèles de documents téléchargeables, personnalisables 480
et imprimables
 Une dizaine de nouvelles fiches ajoutées par mois
 La lettre d’information hebdomadaire, reprenant les dernières mises à jour
de votre abonnement, une synthèse de l’actualité et des dossiers pratiques,
par email

Garantie Techniques de l’Ingénieur pour cet essai gratuit : Si vous n’étiez Offre de lancement -10% * - 48
pas totalement satisfait de la publication, vous disposeriez de 15 jours pour
retourner l’ouvrage, à vos frais, par voie postale. Sous-total HT en euros 432
 Plus d’informations page suivante Frais de port et d’emballage 7,50
Frais d’ouverture d’abonnement 35
TOTAL HT en euros 474,50
TOTAL TTC en euros 548,17

CONDITIONS DE VENTE
Mme Melle M. Prénom
Conditions générales de vente détaillées sur simple
Nom
demande ou sur www.techniques-ingenieur.fr
Abonnement : les éléments de l’abonnement sont indissociables.
Fonction

Renouvellement : l’abonnement couvre une période d’un an à Email direct


compter de la date d’émission de la facture et se renouvelle par
tacite reconduction. Raison sociale

Informatique et liberté : conformément à la loi n° 78-17 du 6 Adresse


janvier 1978, vous disposez d’un droit individuel d'accès, de
rectification et d’opposition des données personnelles vous Ville
concernant : Editions T.I, 249 rue de Crimée, 75925 Paris cedex
19. Vos coordonnées pourront être utilisées par les Editions T.I Code postal
pour l’information concernant nos offres, pour l'inscription à nos
services et la confirmation de votre commande. Téléphone
Tarifs :
Prix au 15/11/2011
Fax
Signature et cachet indispensables
*Offre valable en joignant ce bon de commande uniquement Date
Qui sommes-nous ?

Fondées en 1946 et membres du groupe Weka depuis 1996, les Éditions T.I. sont un leader incontesté
de l’information scientifique et technique. Intégrées depuis leur création au paysage mondial de la
documentation francophone, elles se déclinent aujourd’hui en deux grandes activités :
• La publication de ressources documentaires de référence (Dossiers fondamentaux, Fiches et
outils pratiques », Services associés, articles de Veille & Actualités, etc.)
• Un service de conseil en ingénierie technologique : « Conseil et Formation »

Techniques de l’Ingénieur c’est :

• La plus importante collection documentaire technique et scientifique en langue française,


• Un département dédié à la formation, externe et interne,
• Un acteur majeur du conseil pour l’industrie française et la recherche,
• Le partenaire de référence qui accompagne les industriels français dans leurs projets
depuis 60 ans.

Techniques de l’Ingénieur en quelques chiffres :

• Une référence pour les ingénieurs depuis plus de 60 ans,


• Plus de 400 bases documentaires,
• Un réseau de 3 500 experts,
• Plus de 8 000 articles de base documentaire (ou scientifiques), dont 3 000 articles d’archives,
• Près de 2 000 articles d’actualité,
• Plus de 700 fiches de mise en application pratique,
• Un bouquet de 9 services,
• Plus de 300 000 utilisateurs,
• Plus d’un million de pages vues chaque mois sur www.techniques-ingenieur.fr.

Les thématiques couvertes :

Sciences fondamentales | Génie industriel | Procédés Chimie Agro Bio | Mesures Analyse
Matériaux | Mécanique | Énergies | Électronique Photonique | Technologies de l’information
Construction | Innovation | Environnement

Editions Techniques de l’Ingénieur (E.T.I.)


249 rue de Crimée, 75019 Paris, France
Téléphone : 01 53 35 20 00
Mail : actus@teching.com
www.techniques-ingenieur.fr