Vous êtes sur la page 1sur 16

L’ALIGNEMENT STRATEGIQUE DU SYSTEME D’INFORMATION

Mohamed Jaouad El qasmi


Professeur à l’Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises, Route nouaceur,
km 9, Casablanca, Maroc.
Téléphone : 022335482/83/84
Esi@esi.ac.ma

Résumé : Abstract :
Dans cet article, nous abordons l’alignement In this paper, we approch the alignment
stratégique du système d’information à travers strategic of the information system through
trois volets : la relation stratégie/système three shutters: the relation strategy/information
d’information, le découpage du système system, the information system division and
d’information et les technologies de communication and information technologies.
l’information et des communications. Then we expose the new contributions
Puis nous exposons les apports nouveaux selon according to these shutters.
ces volets.

Mots clés : Système d’information- Stratégie Keywords : Information system- Entreprise


de l’entreprise- Métiers de l’entreprise- strategy- Entreprise professions-
Technologies de l’information et des Communication and information technologies-
communications- Entrepôt de données. Datawarhouse.

http://www.isdm.univ-tln.fr
1/INTRODUCTION
jusqu’à concevoir toute l’entreprise sous
La relation entre le système d’information forme de bases de données ;
et la stratégie de l'entreprise est primordiale -D’opter par la suite pour une méthode
pour la survie des organisations. ascendante en reliant les différentes bases de
L’expression « alignement stratégique du données par un Datawarhouse, ce qui
système d’information »,signifie que le permettra d’alimenter les différents tableaux
système d’information correspond à la de bord qui vont jouer le rôle de copilote, de
stratégie de l’entreprise et qu’il fournit aux permettre à l’entreprise de rester à l’état de
personnes de l’entreprise les outils permettant veille, et d’assurer l’alignement stratégique du
de supporter la prise de décision [vol.2002 ]. système d’information.
L'alignement stratégique est devenu une
préoccupation de premier ordre des décideurs Ainsi, le fondement de notre recherche
d’entreprise. L'enjeu fondamental de concerne trois volets :
l'alignement stratégique est de faire du
système d'information un atout au service de la - le système information et la stratégie
d'entreprise ;
stratégie de l'entreprise. Le système
d'information permet à l’entreprise de - le découpage du système d'information ;
recueillir des informations indispensables à la -les technologies de l’information et des
planification stratégique qui est une décision communications.
engageant l’entreprise à long terme.
2/ETAT DE L’ART
Une problématique se pose alors : savoir si les Beaucoup d’entreprises n’ont adopté que fort
managers devraient tout d'abord mettre en tardivement des méthodes de planification du
place le système d'information et l’utiliser système d’information, alors que la
ensuite comme un outil au service de la planification semble être un élément important
stratégie ou si au contraire, ils devraient du succès.
adopter des stratégies et définir le système Une typologie de la planification du système
d'information en l’adaptant aux contraintes de d’information a permis de dégager trois
la stratégie choisie. Cela donc revient à se catégories [Bal.92] :
demander si les décideurs devraient tout ¾ La planification stratégique, tournée
d'abord s'informer sur l’environnement avant vers les préoccupations d’ordre
de prendre les décisions stratégiques, ou s'il stratégique ;
serait préférable de se fixer les objectifs précis ¾ La planification opérationnelle,
et ensuite chercher des informations tournée vers la planification du
susceptibles de les atteindre. développement des projets
Une fois cette problématique résolue, nous informatiques issus du découpage du
allons concevoir un nouveau modèle de système d’information en domaines de
découpage du système d’information en gestion ;
domaines de gestion pour permettre à ¾ La planification des moyens pour la
l’entreprise : production, le traitement automatisé et
-D’aborder la complexité de son système la diffusion de l’information.
d’information selon une approche La différence entre la planification stratégique
descendante ; et opérationnelle réside dans la relation :
-D’établir la cohérence entre ses objectifs stratégie/système d’information.
stratégiques et son mode de traitement de En effet, lors de la planification
l’information et de prise de décision ; opérationnelle, le point de départ des
-D’énumérer les différents projets informaticiens est la stratégie de l’entreprise
informatiques qui vont découler du découpage [Reix.90], alors que la planification
et de les informatiser grâce aux technologies stratégique est concernée d’abord par la
de l’information et des communications définition des finalités et des stratégies de
l’entreprise[Bal.92], surtout lorsqu’il y a

http://www.isdm.univ-tln.fr
changement de stratégie imposé par le Premier point de vue : La stratégie
changement organisationnel [Kah.99]. d’entreprise précède le système
Le découpage du système d’information en d’information.
domaines de gestion est la phase la plus Henry Fayol [Vil.81], annonce 14 principes
créative dans la planification opérationnelle pour une bonne gestion, sans évoquer une
[Bal.92]. seule fois le rôle de l’information.
C’est un moyen essentiel pour assurer la mise D’après lui, les clefs de la réussite sont :
en cohérence de l’organisation, c’est à dire : 1. La division du travail ;
2. L’autorité ;
3. La discipline ;
-Etablir la cohérence entre les objectifs 4. L’unité de commandement ;
stratégiques de l’entreprise et les besoins 5. L’unité de direction ;
satisfaits par le système d’information ; 6. La Subordination de l’intérêt
-Assurer la compatibilité entre une définition particulier à l’intérêt général ;
globale du système d’information et sa 7. La Rémunération du personnel ;
réalisation progressive ; 8. La Centralisation ;
-Mieux intégrer l’évolution de la technologie ; 9. La hiérarchie ;
-Améliorer l’efficacité et l’efficience du 10. L’ordre ;
système d’information décisionnel ; 11. L’équité ;
-Améliorer les relations entre utilisateurs et 12. La stabilité du personnel ;
spécialistes des technologies de l’information. 13. L’initiative ;
Les objectifs de notre recherche sont les 14. L’union du personnel.
suivants : Cette vision est due au management classique
-D’abord, plaidoyer pour une nouvelle relation de l’époque qui ne prend pas en considération
stratégie/système d’information ; l’environnement de l’entreprise.
-Etudier l’impact de l’utilisation des Deuxième point de vue : Le système
technologies de l’information et des d’information précède la stratégie de
communications sur les modes de l’entreprise.
management classique de l’entreprise ; H.A Simon [Sim.83] est incontestablement un
-Concevoir un nouveau modèle de découpage des pères de la notion du système
des systèmes d’information. d’information. Dans ses travaux, on ne trouve
pas un schéma linéaire de la relation :
stratégie/ système d’information. Il n’a jamais
Avant d'aborder les apports nouveaux de notre déclaré que la planification du système
article, nous avons jugé utile de consacrer l'état d’information doit précéder l’élaboration de
de l'art aux théories et doctrines existantes. la stratégie. Mais ses doctrines qui traitent de
Ainsi nous présentons une étude critique de ces la rationalité limitée de l’homme qui raisonne
théories accompagnée de tableaux comparatifs séquentiellement puisqu’il n’est pas capable
entre ce qui existe, et ce qui découlera de nos de traiter plusieurs problèmes simultanément,
recherches, selon les domaines qui nous inspire cette importance donnée aux
représentent le fondement de notre article et systèmes d’information dans l’élaboration de
qui sont : la stratégie d’entreprise.
- le système information et la stratégie Troisième point de vue : Eviter un schéma
d'entreprise ; linéaire dans la relation stratégie / Système
D’information.
- le découpage du système d'information ; Pour Mintzberg[Min.00], il faut connaître
- les technologies de l’information et des suffisamment bien les capacités de
communications. l’organisation, afin de réfléchir en profondeur,
sur ses orientations stratégiques. Les
2-1 Le système d’information et la stratégie stratégies n’ont pas besoin d’être délibérées,
de l’entreprise elles peuvent aussi émerger, plus au moins,
Une revue de littérature des théories des actions entreprises. Tous les processus
dominantes de la relation stratégie/système d’élaboration de la stratégie sont à la fois
d’information a permis d’identifier trois délibérés et émergents car l’apprentissage est
points de vue : aussi le fruit de l’expérience.
Au cours de la première partie de son
ouvrage : Grandeur et décadence de la

http://www.isdm.univ-tln.fr
planification stratégique[Min.95], l’auteur 2-2-1 Premier point de vue: découpage
pose comme hypothèse et prouve par des selon la structure organisationnelle
études empiriques en analysant les hypothèses Selon H.I. Ansoff [AN.65], dans une
du modèle que la planification stratégique ne entreprise organisée selon une structure
parvient pas nécessairement à un processus fonctionnelle, le découpage en domaines semble
d’élaboration de stratégie. voisin de la structure.
Il pose aussi l’hypothèse que la planification
relève de l’analyse et que la stratégie relève de
la synthèse, ce qu’il prouve en analysant les
deux concepts séparément et en montrant leur
contradiction.
Mintzberg, pose plusieurs postulats pour
exposer son modèle sur la planification. Pour
lui, les planificateurs sont des détecteurs de
stratégie émergentes, ils doivent être des
catalyseurs de la formation de la stratégie, des
analystes des stratégies proposées. Le rôle
unique de la planification est de programmer
les stratégies et de les communiquer en
interne et en externe. Et c’est dans le cadre de Par exemple, la gestion des ressources
la planification que s’inscrivent les systèmes humaines, ou des ressources financières, s’y
d’information. trouve concentrée à la tête, et en général les
On peut comprendre que Mintzberg favorise domaines sont des affinements des principaux
l’élaboration de la stratégie avant la rouages de la structure.
planification du système d’information, mais Si on prend le cas du ministère de l’énergie et
dans son ouvrage : Voyage au centre des des Mines au Maroc [Info.90], l’architecture
organisations[Min.00], il essaye de modéliser du réseau informatique a été calquée à la
la profession du manager, qui est le structure existante.
planificateur de la stratégie. En effet, le réseau compte 4 serveurs, un pour
Selon l’auteur, il existe quatre idées reçues sur chaque direction (4 directions : les mines, la
la profession du manager : géologie, l’énergie, et les affaires
1. Le manager est un planificateur administratives).
systématique réfléchi ; La direction des systèmes d’information de
2. Le manager n’a pas l’Office National des Chemins de Fer
systématiquement de tâches marocain compte deux départements. Le
successives à accomplir ; département Etudes et développement
3. Le manager supérieur a besoin comporte 8 services, chaque service
d’information agrégées, que s’occupant de l’informatisation des tâches
seul un système formalisé techniques et administratives d’une direction.
d’information de gestion peut Ainsi on trouve un service circulation, un
lui fournir ; service voyageurs, …et ainsi de suite.
4. Le management est plus ou moins Les raisons avancées par les responsables
devenu une science et une justifiant ce découpage sont les suivantes :
profession. • Harmoniser la stratégie de
Le fait d’insister sur l’importance de l’entreprise avec celle des
l’information traitée dans le travail du technologies de l’information ;
manager, nous pousse à croire que Mintzberg
opte pour l’intégration de la réflexion du • Tenir compte des résistances au
système d’information dans l’élaboration de changement organisationnel imposé
la stratégie de l’entreprise. par les nouvelles technologies de
l’information et des
2-2 Le découpage du système d’information communications ;
Les points de vue existants jusqu’à • Ne pas remettre en cause la structure
aujourd’hui sont les suivants : existante pour assurer une large
collaboration avec ce nouveau projet
technique.

http://www.isdm.univ-tln.fr
™ Avantages de cette • Les frontières entre domaines sont non
démarche claires et les interactions non
maîtrisables.
• Facilité de mettre en œuvre le
découpage du système d’information
2-2-2 Deuxième point de vue : découpage
en domaines ;
non conforme à la structure de l’entreprise
• Le processus de l’expression des
besoins se fait dans de bonnes Dans son ouvrage intitulé de «l’autre
conditions et suivant une côté de Merise»[Tab.86], chapitre 4, Yves
méthodologie réfléchie, ceci est dû à Tabourier affirme qu’il est hors de question de
la connaissance parfaite de cadres à s’appuyer pour le découpage sur la structure
forte spécialisation de leurs domaines de l’entreprise. Pour lui cette structure subit
de compétences ; en effet l’influence des événements qui
• Chaque entité peut acquérir et suivre marquent la vie de l’entreprise au contact de
facilement les évolutions des logiciels son environnement. Elle porte également la
intégrés sans affecter les autres marque de considérations humaines,
entités. géographiques ou juridiques : elle est
essentiellement organisationnelle, elle est le
reflet de la façon dont l’entreprise s’organise
™ Inconvénients de cette concrètement pour mener à bien ses activités :
démarche ce qui ne peut être que le résultat et non le
point de départ du travail du concepteur du
• L’oubli d’importants projets système d’information.
transversaux pouvant affecter le Il propose la méthode suivante pour le
processus de prise de décision : découpage[Tab.86] :
Le système opérant de l’entreprise sera
(On remarque par exemple qu’au ministère représenté par un réseau de processus, mais
de l’énergie et des mines au Maroc, il n’y a ces processus ne correspondent pas à une
pas de progiciels concernant les modélisation réaliste des départements,
domaines : qualité et marketing). divisions, usines, agences, etc, …de
• La réussite de l’informatisation des l’entreprise : ils vont correspondre à des
organisations repose sur la validation activités, à des fonctions plus au moins
de l’étude de l’existant. Le comité des élémentaires, à des missions plus ou moins
utilisateurs joue un rôle important dans parcellaires. Vient ensuite la deuxième étape
ce sens, Or la coordination est ardue, qui consiste à lister les finalités opératoires, et
et chaque utilisateur se concentre sur à les regrouper en paquets constituant les
les activités de son entité. différents système opérants.
La troisième étape consiste à construire le
• Les intérêts des unités fonctionnelles réseau complet des flux entre processus et à
passent parfois en priorité par rapport adopter le découpage qui minimise les
aux objectifs généraux de l’étude. franchissements de frontières par les flux.
• La multiplicité des responsables Mais cela suppose une investigation
impliqués dans la prise de décision approfondie de ces flux : s’ils sont formalisés,
peut affecter l’ordre de priorité des leur expression, leur volume, leur fréquence
objectifs fixés. ne manqueront pas d’intérêt. S’ils sont peu
formalisés, ils risquent de ne pas peser très
• Des conflits peuvent surgir entre les lourd.
unités chargées de fonctions Le critère de regroupement, des finalités
différentes ce qui donne naissance à opératoires proposé par Yves Tabourier sera
des objectifs parfois contradictoires. donc un critère de cohérence autour d’une
• Parfois des fonctions élémentaires de préoccupation commune : gestion d’une
l’entreprise sont bien défendues au ressource, conduite d’activité opérationnelle,
dépend d’autres plus importantes, ce coordination ou animation.
qui va affecter le degré de performance Une fois qu’un domaine est construit, le
du système d’information informatisé. critère de cohérence est essentiellement celui
d’une logique de pilotage claire : sont ainsi à

http://www.isdm.univ-tln.fr
éviter des regroupements d’activités dont les - Risque de discordance entre la stratégie
horizons décisionnels sont hétérogènes, ou de l’entreprise et celles des technologies
dont les logiques décisionnelles sont de l’information, du fait que le découpage
conflictuelles. du système d’information n’est pas
Il n’exclut pas l’intervention de la stratégie conforme à la structure existante.
dans la mise à jour des logiques de pilotage :
- Identification des projets avec
par exemple, le choix de la qualité comme axe
des interfaces très lourdes.
stratégique induit la conception d’un
domaine « qualité » avec sa logique de En effet, l’événement générateur de la
pilotage propre. gestion des ressources humaines est le
Un exemple de regroupement est la recrutement, qui est en réalité un poste
cohabitation d’activités de production et budgétaire.
d’entretien dans le cas d’un parc de matériels Ce poste budgétaire doit subir des
plus au moins banalisés (exemple : petite transformations lorsqu’une personne
mécanique), car la logique d’ordonnancement bénéficie d’une promotion qui va
production/entretien y est intégrée. Au changer son statut. Dans ce cas, des
contraire, cette cohabitation est à éviter dans interfaces entre gestion du personnel,
le cas de matériels unitaires très lourds gestion budgétaire, et gestion des
(exemple : raffinerie de pétrole) car carrières s’avèrent très importantes.
l’ordonnancement de la production et celui des
pannes sèches y sont en conflits.
2-3 Les technologies de l’information et des
™ Avantages de la démarche : communications

• Connaissance parfaite des procédures L’un des premiers résultats du découpage du


manuelles, car elle est basée sur les système d’information est le recensement des
processus ; projets informatiques qui vont donner lieu à
• Participation massive de tous les l’introduction des technologies de
acteurs du processus de prise de l’information et des communications
décision ; [Mic.99].
L’informatisation de l’entreprise engendre
• Enumération précise de tous les deux projets imbriqués :
besoins à informatiser du contrôle de -un projet technique : la plate forme
gestion. matérielle qui va supporter le nouveau
™ Inconvénients de la démarche système d’information.
- L’existence de flux peu formels ou -un projet d’innovation qui va bouleverser le
informels entre les processus complique management classique de l’entreprise.
la tâche du concepteur pour la réalisation Les développements technologiques ont
d’un bon découpage selon la méthode engendré beaucoup de changements dans les
Tabourier. habitudes des entreprises et dans la gestion de
Par exemple, chaque acte administratif l’information grâce au progrès technique .
du secteur public et semi public Ils modifient profondément les références
marocain est validé par le visa du habituelles concernant les prestations de
contrôleur des engagements et dépenses l’entreprise et leur coût .
qui provient d’un organisme externe au L’innovation technologique a un impact sur
domaine de l’étude, et qui est le le taux de croissance de l’activité, sur les
ministère des finances . Or la date de ce gains, et sur le potentiel de valeur de
visa doit être présente dans les bases de l’activité.
données du domaine : affaires La technologie est une ressource aussi
administratives de l’organisme importante que les capitaux financiers ou les
concerné et dans ce cas on se demande : ressources humaines lorsque l’on envisage de
faut –il considérer un organisme mettre en œuvre une stratégie.
externe (le ministère des finances ) Grâce aux technologies de l’information et
comme faisant partie du domaine de des communications, il devient plus facile de
l’étude ? ou non ? répondre aux besoins des consommateurs, et

http://www.isdm.univ-tln.fr
de s’adapter à un coût acceptable, et aux goût
des clients .

2-4 Tableau comparatif des modèles et des


points de vue

2-4-1 La relation stratégie/ système


information

Une revue de la littérature de la relation


stratégie /système d'information nous renseigne
que
les critères qui peuvent influencer l’alignement
stratégique sont les suivants :
- l'existence de schéma linéaire entre la
stratégie d'entreprise et le système
d’information ;
- l'existence d'interaction entre la stratégie
et le système information ;
- le degré de collaboration entre les 2-4-2 Les modèles de découpage des systèmes
informaticiens et les gestionnaires ; d’ information
- le degré d'évolution du système Lors du découpage du système d’information
d'information ; en domaines de gestion, les Concepteurs sont
- le statut de l'informaticien au sein préoccupés par les critères suivants :
d'entreprise ; - des frontières claires entre domaines ;
- le degré d'alignement stratégique du - des interactions maîtrisables entre
système information ; domaines ;
- le degré d'expression des besoins des - facilité de mise en oeuvre du découpage ;
utilisateurs lors de l’informatisation des - facilité du processus d’expression des
tâches ; besoins ;
- le degré de satisfaction des utilisateurs, - concordance avec la stratégie de
vis-à-vis des tâches de gestion ; l'entreprise ;
- le degré de rationalité limitée pour la - concordance avec les logiciels de la
prise de décision. gestion intégrée ;
- identification des projets informatiques
(La figure 2.1 ) représente la comparaison entre avec des interfaces claires.
les différents points de vue concernant la
relation : stratégie d'entreprise/ système (La figure 2.2 ) résume la comparaison des
d’information. modèles de découpage des systèmes
d’information.

http://www.isdm.univ-tln.fr
l’informaticien, la relation : homme-machine
serait plus intéressante, si on la projetait à la
3/ NOUVELLE VISION : VERS UNE relation gestionnaire-informaticien.
NOUVELLE RELATION STRATEGIE / Ainsi l’interface informatique /analyse
SYSTEME D’INFORMATION stratégique, s’impose, et bouleverse le monde
de management classique qui sépare la tâche
L’informaticien est considéré comme un du gestionnaire de celle de l’informaticien au
simple technicien, il fait ce qu’on lui demande profit d’une entreprise numérique où le
de faire, son point de départ est le ou les recours à l’aide informatique dans un véritable
projets informatiques issues de la planification système homme-machine efface
du système d’information futur qui doit progressivement les frontières entre les deux.
refléter les orientations de la stratégie. Dans la plupart de ses recherches,
Pour définir sa stratégie, le gestionnaire exige H.A. Simon[Sim.74.80.83] a essayé d’analyser
un travail préalable de l’informaticien et qui l’impact des ordinateurs sur l’art de la gestion.
est le traitement de l’information. L’ordinateur augmente les capacités de
Qui précède quoi ? Au lieu de répondre à cette traitement de l’information pour
question, nous invitons les gestionnaires, les l’organisation, il permet d’augmenter le degré
commerciaux et les informaticiens à planifier de rationalité collective et de développer des
ensemble les deux, c’est à dire la stratégie et réponses appropriées à des situations
le système d’information. d’incertitude.
En effet, le contexte stratégique peut être H.A.Simon[Sim.83] a pu transformé la vision
traduit par ce que nous appelons les principes des structures organisationnelles, du mode de
commerciaux, qui incarnent les futures fonctionnement des organisations et du
stratégies de l’entreprise, qui ne sont pas décideur .
formulées clairement. Pour lui, l’entreprise est un réseau
A partir des principes commerciaux, les d’informations qui alimentent les processus de
commerciaux, les informaticiens et les décision et les moyens qui permettent de
gestionnaires pourront identifier les principes prendre les décisions.
informatiques. Notre vision consiste à ce que l’informaticien
Les rapports entre les gestionnaires et les ne doit plus se contenter du rôle du technicien,
informaticiens, sont les mêmes qui existent ses œuvres tels que les tableaux de bord, le
entre l’ordinateur, le décideur et la décision . datawerhouse, le datamining, et la veille
Cette relation s’est imposée très tôt à H.A. stratégique doivent faire acte de présence
Simon[Sim.80] et l’a amené à étudier active durant tout le processus stratégique, son
l’assistance possible de l’ordinateur (tout en rôle principal étant d’augmenter la rationalité
conservant sous-jacente l’idée de limitée de l’Entreprise et d’améliorer son
remplacement potentiel de l’homme). intelligence de traitement de l’information.
L’hypothèse de base de Simon, étant la L’évolution vers une société dite
similitude entre l’organisation de l’ordinateur informationnelle, où le système d’information
et celle du cerveau de l’homme. fait corps avec l’exercice du métier, doit
Le décideur, avec sa rationalité limitée focaliser la réflexion sur un nouveau
cherche à ses problèmes la solution management fondé sur le travail en groupe des
satisfaisante plutôt que la solution optimale informaticiens, des gestionnaires et des
qu’il ne peut trouver faute de disposer d’une commerciaux, et un nouveau métier de
capacité de traitement suffisante. Dans ce l’informaticien qui doit maîtriser entre autre
sens, le recours à l’ordinateur pourrait combler l’analyse stratégique, ce qui permettra
une partie des lacunes de l’homme, d’améliorer la manière de réfléchir,
contribuant ainsi à l’aider à accroître sa d’organiser, et d’assurer le passage de
rationalité dans sa prise de décision. l’organisation passive vers une organisation
L’homme et son ordinateur forment alors un qui prend de l’initiative.
système : homme – machine dont la Le changement organisationnel entraîne
performance va croissant, au fur et à mesure systématiquement la planification stratégique
que l’on comprend mieux la manière de du système d’information.
raisonner d’une part et que les outils Pour cette raison, nous avons jugé utile de
disponibles sont plus évolués d’autre part. mener une enquête auprès des entreprises
L’ordinateur étant une machine disciplinée, marocaines face au changement
elle fait ce que lui demande de faire organisationnel.

http://www.isdm.univ-tln.fr
systèmes d’information en métiers
4/NOUVEAU MODELE DE DECOUPAGE d’entreprise.
DES SYSTEMES D’INFORMATION :
4-1 Terminologie et raisons du découpage
du système d’information en métiers
La diffusion rapide des technologies de
Les entreprises industrielles travaillent dans un
l’information et de la communication, est en
environnement incertain, et sur des marchés de
contradiction avec l’évolution lente des formes
plus en plus internationaux, ce qui demande
d’organisation de l’entreprise.
une gestion non plus par fonctions et coûts,
Dans ce contexte, on se demande :
mais par processus et activités. Si à l’intérieur
™ Comment organiser
de l’entreprise, la fonction est un ensemble de
l’entreprise pour
plans d’actions, exprimés en terme de
supporter le système
finalités, et faisant abstraction de toute
technique.
référence à des solutions, réalisées par une
™ Comment passer d’une
personne ou groupe de personnes de
organisation passive, à
l’entreprise affectés de moyens, les métiers de
une organisation qui
l’entreprise se caractérisent par le savoir faire
prend de l’initiative ?
de l’entreprise et par l’activité à laquelle sa
™ Comment focaliser la
production de valeurs est effectuée [Mor.00].
réflexion autour de la
On peut représenter l’interaction entre les
stratégie de l’entreprise ?
fonctions et les métiers de la manière
La réponse à ces interrogations réside dans la
suivante (figure 4.1 ) :
mise en place d’un scénario en terme technique,
organisationnel et humain, connu sous le nom
de schéma directeur du système d’information
de l’entreprise.
Il est à rappeler que les objectifs du schéma
directeur du système d’information sont :
™ Planifier le système d’information cible
cohérent avec la stratégie de
l’entreprise ;
™ Planifier de façon stratégique
l’évolution des technologies
l’information et de la communication ;
™ Identifier les enjeux et les risques de
chaque scénario ;
™ Mesurer le coût de changement ; Aujourd’hui l’approche transversale de
™ Définir les architectures de l’entreprise est dite approche métier tandis
communication ; que l’approche verticale est dite approche
™ Concevoir le système de prise de fonctionnelle.
décision. Les raisons qui nous ont poussé à opter
L’identification des projets informatique pour le découpage du système
passe par le découpage du système d’information en métiers sont les
d’information en domaines de gestion, puis suivantes :
en sous domaines jusqu’à arriver aux a) Le système d’information
projets informatiques. orienté métiers va privilégier la chaîne
Dans l’état d’art, nous avons exposé les de valeurs de l’entreprise, et favorise le
deux point de vue existants jusqu’à décloisonnement entre les fonctions sur
aujourd’hui, et concernant le découpage du lesquelles étaient auparavant construits
système d’information, nous les avons les systèmes d’information. Ce
critiqué. Rappelons que ces deux modèles découpage est conforme aux logiciels de
ne permettent pas l’obtention de domaines la gestion intégrés favorisant les
plus autonomes surtout avec l’existence de approches métiers , dans la mesure où ils
flux peu formels ou informels, ce qui donne s’appuient sur des processus et des bases
naissance à des frontières non claires entre de données partagées.
domaines. Nous allons maintenant exposer b) On est passé d ‘une
un nouveau modèle de découpage des informatique au service de la productivité

http://www.isdm.univ-tln.fr
à une informatique au service des largement sur les logiciels ERP
activités de l’entreprise, puisque (Entreprise Ressource Planning ou
l’information est devenue un moyen de système entreprise), qui permettent
production. d’informatiser des domaines plus
autonomes (exemples : achat, vente…).
Cette nouvelle conception sera basée sur
Ils permettent aussi d’identifier les
une architecture « client-services ». La
interfaces nécessaires entre ces
meilleure plate forme d’une telle
domaines.
architecture est le découpage du système
d’information en métiers, capable de Les entreprises cherchent grâce à ces
s’adapter aux évolutions de l’activité logiciels, à intégrer leurs systèmes
dans le développement des applications. d’information surtout à travers des
Cette architecture sera le modèle des processus étendus, mais les systèmes
métiers de l’entreprise, c’est aussi une obtenus ne répondaient qu’à une seule
cartographie de la réalité de l’entreprise. partie de leurs besoins.
c) Le système d’information Les commerciaux par exemple n’ont
orienté métiers d’entreprise , favorise aucune idée sur l’état des stocks, et
l’identification, la diffusion et la l’absence de coordination entre ces
mémorisation du savoir-faire ce qui processus a conduit à la conclusion
favorise la réussite du projet de suivante : le management de
capitalisation des connaissances l’information ne se limite pas à des
(knowledge Management). systèmes d’information orientés
processus, il suppose d’autres facteurs,
Ainsi l’entreprise dispose d’une base de
parmi eux une organisation reflétant
connaissances apte à se transformer en
l’appropriation et la gestion de ces
actions en cas de besoins, et la logique
processus, et surtout un système
individuelle du savoir-faire va
d’information organisé de telle manière
disparaître laissant la place à la culture
que l’organisation coïncide avec la
du partage des connaissances.
technologie.
d) Un métier associe des données
Un tel système d’information sera
sur les activités et leurs traitements
découpé en métiers, puisque ces ERP
correspondants (les savoir-faire par
sont acquis pour répondre à des métiers.
rapport aux métiers), il serait alors
f) Enfin l’intégration réussie du logiciel
intéressant de concevoir un métier
de Workflow et du business processus
comme un objet . C’est la conception
management exige des méthodes de
dirigée par le métier.
travail réfléchies basées sur une
La conception orientée métiers doit modélisation intelligente des processus
permettre au nouveau système collaboratifs. Il serait plus facile de
d’information de faire interroger modéliser ces processus en partant des
l’ensemble des métiers de l’entreprise à métiers de l’entreprise.
partir, par exemple, d’un bon de 4-2 Schéma de la démarche [El qasmi.2002]
commande client afin de trouver la Le découpage du système d’information en
prestation optimale dans le temps métiers a pour but d’établir une cartographie
opportun. de la réalité de l’entreprise . Le point de départ
Ainsi, chaque événement extérieur va d’une telle architecture orientée métiers, est de
engendrer une série de services (métiers) commencer par trouver les réponses aux
qui sont encapsulés dans des structures événements habituels, c’est à dire les
d’information et qu’on peut qualifier de processus d’activités de l’entreprise, ceci
frameworks. suppose une connaissance parfaite de ces
Cette façon de voir les choses facilitera processus.
la compréhension des métiers, et Aborder l’entreprise sous l’angle des
l’assemblage des objets, ce qui va processus, c’est mettre en avant sa finalité
assurer par la suite leur maintenance et (c’est à dire son ou ses produits) dans sa
leur réutilisabilité. relation avec le client.
Une première idée serait de considérer le
e) Aujourd’hui, pour réorganiser leurs système client-produit comme sous système
processus, les entreprises s’appuient de base du système d’information.

http://www.isdm.univ-tln.fr
Notre objectif étant de mettre en évidence les Le sous système client/produit :
métiers d’entreprise , on sera tenté de
Il comprend tout ce qui touche le client, le
répondre aux questions pertinentes suivantes :
produit ou les deux à la fois.
qui fait quoi ? Comment ? et par quels
moyens ? Les 4 principaux métiers sont :
La réponse à ces questions nous conduit à un
• Acheter ;
premier résultat :
Le sous système personnel va répondre à la • Vendre ;
question qui fait quoi ? le sous système qualité
• Produire ;
va répondre à la question : comment ? et le
sous système financier va répondre à la • Livrer au client.
question : par quels moyens?
Ainsi les 4 sous systèmes de base du système Le sous système personnel :
d’information sont : Il comprend les métiers principaux suivants :
• Le sous système : personnel
• Utiliser personnel ;
• Le sous système : client , produit
• Payer personnel ;
• Le sous système : qualité
• Former personnel ;
• Le sous système : financier
• Motiver personnel.
Ces 4 sous systèmes seront le point de départ
Le sous système qualité :
d’un découpage intermédiaire en métiers
principaux, qui seront à leur tour découpés en Il comprend les principaux métiers suivants :
d’autres métiers. (La figure 4.2 illustre notre
• Assurer la Qualité du produit ;
démarche.
• Assurer la Qualité des services.

5-L’ALIGNEMENT STRATEGIQUE ET
LES TECHNOLOGIES DE
L’INFORMATION ET DES
COMMUNICATIONS :
Le découpage du système d’information
en domaines de gestion, permet de déterminer
la future architecture informatique, et
concevoir l’entreprise sous forme de bases de
données selon une approche descendante.
L’approche ascendante permet l’alignement
stratégique du système d’information grâce
aux nouvelles technologies de l’information et
des communications.
Avec l’apparition des entrepôts des données
(Datawarhouse), et des requêtes , toutes les
bases de données seront reliées entre elles, et
4-3 Découpage du système d’information en les décideurs peuvent désormais accéder à
métiers principaux : l’information stratégique. Ceci permet à
l’entreprise d’être plus créative, et d’alimenter
Le sous système financier : les tableaux de bord décisionnels capables de
jouer le rôle de copilote et de permettre à
Il comprend les métiers principaux suivants : l’entreprise de rester à l’état de veille, c'est-à-
• Optimiser le résultat de l’entreprise ; dire assurer l’alignement stratégique du
système d’information.
• Financer ;
Le Datawarhouse est une structure
• Gérer les recettes et les dépenses. informatique dans laquelle est centralisée un
volume important de données consolidées à

http://www.isdm.univ-tln.fr
partir des différentes bases de données Cette recherche vise également d’apporter
internes,et l’organisation des données est des réponses claires à des questions simples,
conçue pour que les décideurs aient accès claires, mais non évidentes :
rapidement et sous forme synthétique à
l’information stratégique dont ils ont besoin ƒ Comment faire du système
pour la prise de décision. d’information un instrument au
Le schéma suivant (figure5.1) illustre service de la stratégie de
l’alignement stratégique du système l’entreprise ?
d’information grâce à l’introduction des ƒ Comment réconcilier les approches
technologies de l’information et des métiers et les approches
communications. technologiques ?
ƒ Quelle est l’influence de la stratégie
d’entreprise sur l’adoption des
nouvelles stratégies, et
réciproquement, quel est l’impact de
la technologie sur la stratégie
d’entreprise ?
ƒ Comment définir les domaines du
système d’information ?

La planification du système d’information


résultat de l’opération schéma directeur
informatique doit refléter les orientations de
la stratégie de l’entreprise. On parle alors de
l’alignement du système d’information c’est à
dire que le système d’information planifié
correspond à la stratégie de l’entreprise et
qu’il fournit aux personnes de l’entreprise les
outils permettant de la mettre en œuvre.
Or la planification du système d’information
6/CONCLUSION modifie ensuite le champ du possible et offre
aux dirigeants les perceptions d’un nouveau
positionnement.
La survie d’une entreprise est liée à la Le premier résultat de cette recherche est
capacité des managers à apporter une qu’il n’existe pas de schéma linéaire entre la
réponse très rapide et adaptée aux évolutions stratégie d’entreprise et la planification du
de l’entreprise. Cette rapidité de réaction système d’information.
suppose la remise en cause des organisations
Les deux dimensions : stratégie et système
traditionnelles et l’élaboration d’un système
d’information doivent être pensées
d’information performant et efficace,
simultanément de manière interactive. Les
susceptible d’intervenir à tous les niveaux de
innovations techniques peuvent être à
l’entreprise.
l’origine d’évolutions stratégiques et la
La démarche traditionnelle de conduite d’un stratégie doit être le secteur de l’évolution du
schéma directeur du système d’information système d’information.
est souvent ressentie comme non compatible
Pour ce faire, nous conseillons les
avec les contraintes de souplesse et de
gestionnaires, les commerciaux, et les
réactivité qui prévalent aujourd’hui dans les
informaticiens de planifier ensemble les deux,
entreprises.
c’est à dire la stratégie et le système
Ce travail de recherche fournit de nouvelles d’information.
orientations, méthodes et démarches pratiques
La relation entre la stratégie et le système
pour la planification de l’architecture
d’information est du même ordre que celle
informatique.
qui existe entre le décideur et l’ordinateur.
Il s’agit de concevoir un nouveau modèle de
Ainsi l’informaticien ne doit plus se
découpage des systèmes d’information en
contenter de la maîtrise des méthodes de
métiers de l’entreprise.
conception des systèmes d’information, il

http://www.isdm.univ-tln.fr
doit maîtriser l’analyse stratégique pour Parmi les inconvénients de cette démarche on
rationaliser le processus de prise de décision. peut citer :
Deuxième résultat de cette recherche, il ƒ l’existence de flux peu formels ou
concerne le découpage du système informels entre les processus rend
d’information en domaines de gestion, lors difficile la tâche du concepteur pour
de la planification de ce dernier. la réalisation d’un bon découpage ;
Dans ce cadre, nous avons exposé les deux ƒ Le risque de discordance entre la
points de vue existants jusqu’à aujourd’hui, et stratégie de l’entreprise et celle des
concernant le découpage du système technologies de l’information et des
d’information, nous avons critiqué ces communications du fait que le
modèles, puis nous avons exposé notre méta- découpage du système d’information
modèle. n’est pas conforme à la structure
Le premier point de vue opte pour un existante ;
découpage conforme à la structure ƒ L’identification des projets avec des
organisationnelle. interfaces très lourdes .
Selon H.I. Ansoff [Ans.65], le découpage en Notre méta-modèle[Elqasmi.2002] qui opte
domaines semble voisin de la structure. pour un découpage en métiers de l’entreprise
Parmi les inconvénients de cette démarche : a été argumenté par les raisons suivantes :
ƒ L’oubli d’importants projets ƒ L’environnement incertain des
transversaux ; entreprises qui les pousse à opter
ƒ Les intérêts des unités fonctionnelles pour une gestion non plus par
passent parfois en priorité par rapport fonctions et coûts , mais par
aux objectifs généraux de l’étude ; processus et activités .
ƒ La multiplicité des responsables ƒ Le passage d’une informatique au
impliqués dans la prise de décision service de la productivité à une
peut affecter l’ordre de priorité des informatique au service des activités
objectifs fixés ; de l’entreprise ;
ƒ Les fonctions élémentaires de ƒ Le système d’information découpé en
l’entreprise sont bien défendues au métiers privilégie la chaîne de
dépend d’autres plus importantes ; valeurs de l’entreprise, et favorise le
décloisonnement entre les fonctions
ƒ Des conflits peuvent surgir entre les
classiques sur lesquelles étaient
unités chargées de fonctions
auparavant construits les systèmes
différentes ce qui donne naissance à
d’information ;
des objectifs parfois contradictoires.
ƒ Le découpage en métiers
ƒ Les frontières entre domaines ne sont
d’entreprises conformément aux
pas claires et les interactions non
ERP, permet l’informatisation des
maîtrisables.
domaines plus autonomes, et
l’identification des interfaces
Le deuxième point de vue opte pour un nécessaires entre ces domaines ;
découpage non conforme à la structure de ƒ Ce découpage favorise,
l’entreprise Yve Tabourier [Tab.86], affirme l’identification, la diffusion et la
qu’il est hors de question, pour le découpage, mémorisation du savoir faire ce qui
de s’appuyer sur la structure de l’entreprise. permet la réussite du projet de
Pour lui, cette structure subit en effet capitalisation des connaissances .
l’influence des événements qui marquent la Un autre résultat de cette recherche est que
vie de l’entreprise au contact de son l’alignement stratégique du système
environnement . Elle porte également la d’information ne peut être assurer sans
marque de considérations humaines , l’introduction d’un Datawarhouse organisé
géographiques ou juridiques. autour des sujets majeurs et des métiers
Il propose de représenter le système opérant d’entreprise. Ainsi, il devient possible
par un réseau de processus et de construire le d’extraire les informations stratégiques qui
réseau complet des flux entre processus et vont alimenter les différents tableaux de bord
d’adopter le découpage qui minimise les décisionnels assurant ainsi l’alignement
franchissements de frontières par les flux. stratégique du système d’information.

http://www.isdm.univ-tln.fr
14- [Han. 77]. The population ecologie of
organization.Hannan et Freeman. American
journal of sociologie. 1977.
15- [Hol.93]. Le cycle marketing du projet:
8-BIBLIOGRAPHIE fondement pour un marketing de projets.
Karin Holstiers. Bernard cova. Février 1993.
16-[Iaa.00]. L’entreprise numérique : enjeux et
1- [Ans. 65]. Corporate strategy . Ansoff, conséquences des nouveaux systèmes
Harry . Mc Graw hill. 1965 . d’information . Isaac H.Revue française de
2- [Bal. 92].les scémas directeurs gestion. 2000.
stratégiques.Gerard Balantzian. Les éditions 17-[Iaa.02]. L’entreprise numérique :quelles
Masson. 1992. réalités en France ?. Isaac H., Josserand
3- [Cha.96]. Re-engineering du système E.,Kalika M. Editions Liaisons.2002.
d'information de l'entreprise.Evelyne 18-[Ia02]. e-management : concept et
chartier.Economica 1996 . méthodologie. Isaac H., S.Bellie,Kalika M.
4- [Dru.93]. post-capitalism society Editions Liaisons.2002.
.Butteworth-Heinemann Ltd.Oxford.Great 19-[Info.90]. Rapport de l’informatisation du
Bretain.1993. ministère de l’énergie et des mines.
5- [Dru .98], l'émergence de la nouvelle Informission et ACDI.Rabat.Maroc.1990.
organisation . Peter F.Druker. Harvard 20-[Jac.95].Changement technologique et
Business review.1998. gestion des ressources humaines. Jacob
5-[El qasmi.2002].Le système d’information R.,Ducharme J.Gaetan Morin.1995.
orienté dans les métiers d’entreprise. 21- [Jaco.92], Object-Oriented Software
Mohamed jouad Elqasmi et Abdelaziz Engineering: A Use Case Driven l.Jacobson,
Kriouile. Revue des sciences de M.Christerson, P .Jonsson, G. Ôvergaard ,
gestion,n°198.France.2002. Addison-Approach Wesley.1992 .
6-[El qasmi.2003].Vers une nouvelle relation 22- [Jac.95]. La refonte des systèmes
stratégie/système d’information. Mohamed d'information.Guy Jacob. Editions Hermès
jouad Elqasmi et Abdelaziz Kriouile. Revue de 1995.
l’innovation.Canada.2003. 23- [Kah. 99]. Les analyses du changement
7- [Elqasmi.2003].L’entreprise marocaine face organisationnel .Karim Ben Kahla. Article
au changement organisationnel. Mohamed présenté au colloque « la flexibilité:
jouad Elqasmi et Abdelaziz Kriouile. Colloque conditions de survie» organisé par l'ISCAE,
de l’entreprise en action.Agadir.Maroc.2003. Tunis, 10-11 Mars, 1999 .
8- [Dut.95]. Software best practice 24- [Lan. 84]. L'entreprise face au
questionnaire-analysis of results. S.Dutta, L.N changement.Hubert Landier. EME 1984 .
et Ivan wassenhave : a working paper in the 25- [Lev. 90]. Systèmes interactifs d'aide a la
insead .1995. décision et system experts. P.Levine. Edition
9-[GIL.98].Organisation et Hermès .1990.
management.Gilbert J.B Prost, Jean yves 26- [Mai. 91]. La décision. Pierre le maître.
Mercier, Olivier Bruggiman, les éditons Editions Hermès. 1991.
d'organisation.1998. 27- [Mic 99]. Projet d'informatisation:
10-[GL.94]. La dimension humaine des processus industriel ou processus d'innovation.
organisations .Nicole Cote, Laurent Belanger, Jean-pol Michel. Centre de recherche public
Jocelyn Jacques, Oaêtenmorin édition. 1994. Henri Tudor au Luxembourg.1999.
11-[God. 01]. L'art et la méthode. Fiches de la 28-[MIN 00]. Le management, voyage au
lecture de la chaire D.S.O.Michel Godet 2001. centre des organisations .Henry Mintzberg .les
fichiers de lecture de la chaire. D.S.O .2000.
12- [Gro. 93]. L'entreprise en 29- [Min .00]. Structure et dynamique des
Mouvement.Benoît Grouard, Francis Meston . organisations.Henry Mintzberg .les fichiers de
Dunod. 1993. lecture de la chaire. D.S.O .2000 .
13-[Gue .92]. Le contrôle de gestion .Norbert 30-[Min.95]. Grandeur décadence de la
Guedj, les éditions d'organisation, 1992 . planification stratégique.Henry Mintzberg.
Editions D’organisation .1995 .

http://www.isdm.univ-tln.fr
31- [Min. 90]. Le management: voyage au 49-[Ron. 99]. Transformer l'organisation.
centre des organisations.Henry Mintzberg. Les Comprendre les forces qui façonnent
éditions d'organisation .1990 . l'organisation et le travail .Alain Rondeau.
32- [Moi .01]. La modélisation des systèmes revue Internationale de gestion. N°3, vol
complexes. Jean-Louis Le moigne, les fiches 24.Automne. 1999
de lecture de la chaire D.S.O .2001. 50- [Saa .00]. Technologies de l'information et
33- [Mor .00]. Changement organisationnel et management. Melissa Saadoun. Editions
modélisation des processus. Chantal Morley. Hermes . 2000
actes du colloque de l'AIM, 8,9,10 Novembre 51-[Sal.97]. Innovation marketing et stratégie.
2000. Montpelier, France. Salerno F. Revue française de Marketing.1997.
34- [Mor. 01]. Organisation apprenante. 52-[Sam.98]. Redefining industry structure for
Chantal morley. Colloques de l' AIM.2001. the information age. Sampler. Stratgic
35-[Ode.96]. objet -oriented méthods. management journal. 1998.
MARTIN J, Odell J.J, prentice hill. 1996 . 53-[Sim.83]. Administration et processus de
36-[Oki 91]. Décisions support système. décision.H.A.Simon. Economica.1983.
Okinawa international center. 1991. 54-[Sim.80]. Le nouveau management : la
37-[Pea.99]. Système d’information : le point décision par les ordinateurs. H.A.Simon.
de vue des gestionnaires. Peaucelle Economica.1980.
J.L.Economica.1999. 55-[Sim.74]. Les sciences des systèmes.
38-[Orl.95]. Shaping electronic H.A.Simon. Epi. 1974.
communication : the metastructuring of 56-[Str.98]. Information infrastrucure for
technology in the context of use. Orlikowski electronic virtual organization
WJ.,Yates J, Okamura K. Organization management.Decision support systems. Strader
science.1995. T.J.,Lin F.R, Shaw M.J.98.
39-[Pet 90]. La maitrise de la valeur. Claude 57-[Sun.93]. Guide 2 : reconcevoir les
Peti demange. Les éditions d’organisation systèmes d'information sur le modèle client
1990. serveur. Sun. micro system computer
40- [Pic .00].Un universitaire dans l'action corporation. 1993 .
.François Pichaut. Publication du bulletin 58-[Tab .86]. De l'autre côté de Merise .yves
HEC de Montréal. 2000 . Tabourier .les éditions d’organisation.1986.
41- [Pol.Ol]. La grande transformation 59-[Vau.00]. Usage des technologies de
organisationnelle. K.Polonyi. les fichiers de la l’information et création de valeur pour
lecture de la chaire D.S.O.2001. l’organisation : proposition d’une grille
d’analyse structurationniste basée sur les
42-[Pow.97]. Information technology as
facteurs-clés de succès. Vaujany FX, actes du
competitive advantage:the role of human,
IX ème colloque de l’association internationale
business and technology ressources. Powell
de management stratégique.2000.
T.C.Strategic Management Journal.1997.
43-[Pru.01]. Wher did knowledge management 60-[Vil.81].Administration industrielle et
générale. Gauthiers Villiars. Edition
come from. Prusak L. IBM system
Hermes.Paris.France.1981.
journal.2001.
61-[Vol.2002].le Système d'information et la
44- [Qui.88].Paradox and transformation:
stratégie de l'entreprise,www.volle.com,
organisation and management.Quin R,
Cameron K. Cambridge MA Toward a theory Michel Volle, 2002.
of change in Ballinger. 1988 . 62-[Wal.93]. Interpreting information systems
in organization. Walsham G.John Wiley and
45- [Ram.97] Unified Modeling language .J.
sons.1993.
Rambaugh, I.Jacobson, G. Booch. Reference
63-[Wal.91]. Sructuration theory and
Manual Addison-Wesley. 1997 .
46- [Rei.95]. Systèmes d'information et inforamtion systems research. Walsham G.,
management des organisations.Robert Reix. Han CK.journal of applied systems
analysis.1991.
Edition Vuibert. 1995.
64-[Wei.94]. Le management, la pensée, les
47- [Rex.90]. Informatique appliquée à la
concepts, les faits. Michel Weil. Edition
gestion. R.Reix. les éditions Foucher. 1990.
Armand Colin.1994.
48- [Roc. 9l].Maîtrise de l'informatique par la
décision. J.C.le Rock.. Editions hermès 1991.

http://www.isdm.univ-tln.fr
http://www.isdm.univ-tln.fr