Vous êtes sur la page 1sur 11

ENPC

Béton armé et précontraint 1

Application BAEP 1

Instabilités élastiques Calcul d’un poteau au flambement

On considère un poteau carré de 60 cm de côté en béton C50. Les efforts à l’ELU qui s’appliquent sur ce poteau sont N = 3,2MN et M = 1,0 MN.m, constant sur la hauteur. On considère le ferraillage pratique déterminé précédemment (A i = A s = 14,73cm²). En tête et en pied, le poteau est relié à des poutres isostatiques en béton C30 de 50cm par 70cm de hauteur et de portée 8,1m. On considère une hauteur totale de 8,3m, soit une hauteur de flambement égale à 7,80m (distance prise entre dessus de dalle et dessous de poutre).

8,1m 8,1m Poutres : 50cmx70cm ht Poteau : 60cmx60cm 8,3m
8,1m
8,1m
Poutres :
50cmx70cm ht
Poteau :
60cmx60cm
8,3m

Hypothèses complémentaires :

-

On utilisera la branche horizontale du diagramme contraintes-déformations de l’acier.

-

Les aciers sont positionnés à 6 cm du bord de la section (c=6cm).

-

Les charges sous combinaison quasi-perm. sont N qp = 2,14MN et M qp = 0,67 MN.m.

-

On considère un coefficient de fluage = 2.

-

On considère que le poteau du niveau supérieur peut flamber, que celui-ci a une hauteur totale de 3,9m et une section carrée de 50cm de côté. On considère qu'il n'y a pas de niveau sous celui étudié.

1)

Déterminer les dispositions de détail du poteau (ferraillage min, ferraillage max,

)

2)

Déterminer la longueur de flambement du poteau.

3)

Déterminer le moment de premier ordre du poteau.

4)

Déterminer (si nécessaire) le moment de second ordre dans le poteau avec la méthode

5)

basée sur l’évaluation de la raideur. Déterminer le moment de second ordre avec la méthode de la courbure nominale ?

6)

A partir des diagrammes d’interaction proposés page suivante, déterminer le ferraillage optimal du poteau.

ENPC

Béton armé et précontraint 1

2 S = 15cm² S = 20cm² S = 25cm² 1.5 S = 30cm² S
2
S
= 15cm²
S
= 20cm²
S
= 25cm²
1.5
S
= 30cm²
S
= 35cm²
1
S
= 40cm²
S_min
0.5
0
-4
-3
-2
-1
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
-0.5
60 cm
-1
6
cm
S
60 cm
-1.5
S
6
cm
-2

ENPC

Béton armé et précontraint 1

1)

Détermination des dispositions de détail du poteau.

- On vérifie le rapport largeur/hauteur de la section : la section étant carrée, ce rapport est égal à 1. On vérifie donc bien qu'il est inférieur à 4.

- Le ferraillage minimal du poteau est défini par :

A

s ,min

Ainsi,

A

s ,min

max

0,10

3,20

435

;0,002

0,36



7,36

cm

max

2

.

0,10. N

ED

f

yd

;0,002. A

c

- Le ferraillage maximal est égal à 4% de la section de béton soit 144 cm².

- L'espacement maximal entre les cadres d'effort tranchant est défini par :

s

t

,max

min 20.

long

;

a

;400

mm

(où a est la plus petite dimension du poteau). Cet

espacement devra être calculé une fois le ferraillage pratique défini.

ENPC

Béton armé et précontraint 1

2)

Détermination de la longueur de flambement l 0 .

1 2) Détermination de la long ueur de flambement l 0 . avec tête).  

avec

tête).

 

M

k

   

poutres

M

poutres

EI

L

(l’indice 1 désigne le pied du poteau et l’indice 2 désigne la

poteaux

,1

   

M

  3 EI    1       .
3
EI 
 1
 
. E I L
i
i
i
i
L
 
poutres
,2
 

poutre gauche

 

3 EI

L


poutre droite

1

Béton C30 => E = 33 000 MPa

I = I fissurée = I brute /1,5 = 9,5.10 -3 m 4 . L = 8,1m

On en déduit :

M

poutres

,1

  

M

poutres

,2

0,00431

rad MN

/

.

m

Pour les poteaux :

en pied :

béton C50 => E = 37 000 MPa

I = 0,0108m 4 ; L = 7,8m

On en déduit : k 1 = 0,221

en tête :

EI

L

poteaux ,1

   

EI

L

poteau

   

EI

L

poteau sup

Le poteau du niveau supérieur peut flamber. Il est en C50, sa section est carrée de 50cm de côté, on a donc I poteau sup = 0,0052m 4 , sa hauteur libre est de 3,9m. EI

On a donc

poteaux

,2

L

51,23

49,33

100,56

MN m

.

.

On en déduit k 2 = 0,433

On en déduit l 0 = 5,49m, soit l 0 = 0,704.L

ENPC

Béton armé et précontraint 1

3)

Détermination des imperfections géométriques et du moment du premier ordre.

M Ed,1 = M Ed + N.e 1

e 1 = max(i .l 0 /2 ; 0,02m).

i = 0 .h .m

0 = valeur de base = 1/200 h facteur de réduction lié à la hauteur :

m facteur de réduction lié au nombre de barres. On considère ici m = 1 et donc

h

2

l
l

et 2/3   h 1 => h = 0,716.

   0,5. 1   1   1 . m  m
0,5. 1
1   1
.
m
m

On en déduit i = 0,00358 et donc e 1 = max(0,0098 ; 0,02) = 0,02 m

= 0,00358 et donc e 1 = max(0,0098 ; 0,02) = 0,02 m On obtient alors

On obtient alors le moment du premier ordre M Ed,1 = 1,064 MN.m

4)

Détermination du moment du second ordre par la méthode de la raideur

On commence par vérifier si l’on peut négliger ou non les effets du second ordre.

Les effets du second ordre peuvent être ignorés si

20 A. B .C n
20 A. B .C
n

désigne l’élancement du poteau et est défini par = l 0 /i (i est le rayon de giration ;

i

par  = l 0 /i (i est le rayon de giration ; i  IB

IB , B étant la section du poteau).

On a ainsi i h

IB , B étant la section du poteau). On a ainsi i  h 12 pour

12 pour un poteau rectangulaire, soit i = 0,173 dans notre cas.

On trouve ainsi l’élancement du poteau : = 31,7.

A

1

1

0,2.

eff

eff = .M 0qp /M 0Ed . M 0qp = M qp +N qp *e 1 = 0,713 MN.m. On en déduit

donc eff = 1,34. On trouve donc A = 0,789.

B

C

 1  2 où   A f sd yd
 1  2 où
  A f
sd
yd

1,7

Af

c

cd

. On trouve donc B = 1,102

r

m où r m = M 01 /M 02 (M 01 et M 02 moments du premier ordre aux extrémités avec

M  M ). On trouve donc C = 0,7 02 01 nN A f
M
M
). On trouve donc C = 0,7
02
01
nN
A f
. On trouve donc n = 0,267
E d
c
cd
20
A B C
.
.
On en déduit
23,6

31,7
n

On ne peut donc pas négliger les effets du second ordre.

ENPC

Béton armé et précontraint 1

Calcul du moment du second ordre par la méthode basée sur la rigidité nominale.

M

Ed

,2

M

Ed

,1

    1   N N  1   B Ed
1
N
N
 1
B
Ed

2

et c 0 dépend de la distribution de moment. Ici, le moment est constant sur la hauteur

c

0

du poteau, on a donc c 0 = 8.

N

B

2

E

I

l

2

0

et EI = K c E cd I c + K s E s I s

< 0,01, on a donc :

K

c

k k

1

2

1

eff

avec

k

1

f 20 ck
f
20
ck

1,58

et

k

2

N Ed

A f

c

cd

170

0,2

soit k 2 = 0,050.

On rappelle eff = .M 0qp /M 0Ed . On a donc K c = 0,034

E

cd

E

cm

cE

avec cE = 1,2. Le poteau est en béton C50 => E cm = 37 000 MPa.

On a donc E cd = 30 800 Mpa. I c = inertie de la section de béton = b.h 3 /12 = 0,0108 m 4 .

K s = 1 E s = 200 000 MPa I s = inertie des sections d’acier = 2 . 14,73.10 -4 . 0,24 2 = 1,70.10 -4 m 4 .

On en déduit EI = 45,12 MN.m 2 .

On en déduit donc N B = 14,79 MN et M Ed,2 = 1,426 MN.m.

ENPC

Béton armé et précontraint 1

5)

Détermination du moment du second ordre par la méthode de la courbure nominale

1

l

2

0

c

  r  

On prendra ici une distribution constante soit c = 8 pour être sécuritaire.

M

Ed

,2

M

Ed

,1

Ne

Ed

.

2

avec

e

2

où c dépend de la distribution de la courbure totale.

1

r

K K

r

.

1

r 0

désigne la courbure.

K r est un facteur de correction dépendant de l’effort normal.

n N

Ed

de correction dépendant de l’effort normal. n  N Ed Af  c cd 0,267 n

Af

c

cd

0,267

n 

n

1

u

bal

0,4

1,107

K

r

n

u

n

n

u

n

bal

1

On en déduit K r = 1,188. On prend donc K r = 1.

   

K

1

.

eff

avec 0,35

On en déduit K = 1,521.

f ck

  0,35  On en déduit K  = 1,521. f ck 200  
  0,35  On en déduit K  = 1,521. f ck 200  

200 150 0,389

et eff = 1,34.

1

yd

r 0

0,45.

d

8,93.10

3

On trouve donc

1 0,0136 . On rappelle que l 0 = 5,49m et donc e 2 = 0,0512 m

r

Ainsi, on trouve M Ed,2 = 1,228 MN.m

ENPC

Béton armé et précontraint 1

6)

Détermination du moment du second ordre par la méthode de la courbure nominale

On place les deux points trouvés précédemment sur les diagrammes d’interaction :

2 S = 15cm² S = 20cm² S = 25cm² 1.5 S = 30cm² S
2
S
= 15cm²
S
= 20cm²
S
= 25cm²
1.5
S
= 30cm²
S
= 35cm²
1
S
= 40cm²
S_min
0.5
0
-4
-3
-2
-1
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
-0.5
-1
-1.5
-2

On trouve ainsi qu’il faut une section d'environ 35 cm² pour équilibrer le moment du second ordre calculé par la méthode de la raideur nominale et qu’il faut environ 25 cm² pour équilibrer le moment du second ordre calculé par la méthode de la courbure nominale.

Les deux méthodes étant « enveloppe », il suffit de satisfaire l’une des deux. On choisit donc de mettre une section de 26 cm² dans le poteau au lieu des 14,73 cm² calculés à la flexion composée.

En refaisant le calcul du moment second ordre par la méthode de la raideur nominale en considérant une section d’acier de 27,5 cm² par face, on trouve un moment de second ordre de 1,206 MN.m qui peut alors être équilibré par le poteau.

On trouve page suivante un exemple de feuille de calcul qui vérifie un poteau au flambement par les deux méthodes forfaitaire et par la méthode générale. On remarque que par la méthode générale, on trouve un moment de second ordre de 1,161 MN.m.

ENPC

Béton armé et précontraint 1

7)

Détermination du ferraillage du poteau.

Pour obtenir une section de 27,5cm², on peut disposer 4 HA32 par face, soit 32cm². On fait un ferraillage symétrique sur les 4 faces du poteau pour simplifier la mise en œuvre sur chantier, soit un total de 12 barres HA32 et une section totale 96,48 cm². qui est bien inférieur au ferraillage maximal de 144 cm². L'espacement maximal des cadres s t,max est de 400mm. Toutefois, il convient de réduire cet espacement à 0,6.s t,max = 240mm sur une distance égale à la plus grande dimension du poteau en tête et en pied. Enfin, le diamètre des armatures transversales ne doit pas être plus petit que 6mm ou au quart du diamètre maximal des barres longitudinales, soit ici des HA32. Les armatures transversales sont donc en HA8. Les armatures transversales sont constituées d'un cadre et de 4 épingles car les barres comprimées doivent être tenues si elles sont situées à plus de 150mm d'une barre tenue, ce qui est notre cas. On obtient donc le plan de ferraillage ci-dessous, correspondant à un ratio de 260,4 kg/m 3 , ce qui est relativement élevé.

Récapitulatif Projet : BAEP 1 Rappel ferraillage choisi Poteau : Exercice Flambement poteau n1 n2
Récapitulatif
Projet :
BAEP 1
Rappel ferraillage choisi
Poteau :
Exercice Flambement poteau
n1
n2
Date :
12/11/2010
4
4
32
OK
Poteau
h1
0.60
m
h2
0.60
m
H totale
7.80
m
fck
50 MPa
fyk
500 MPa
classe
B
enrobage
0.030 m
Volume béton
2.81 m3
Nomenclatures
Recouvrement simple
Nb
L
Poids
Aciers longitudinaux
HA 32
12
9.10
m
689.4
kg
Cadres
HA 8
21
2.26
m
18.7
kg
Epingles sens 1
HA 8
42
0.70
m
11.5
kg
Epingles sens 2
HA 8
42
0.70
m
11.5
kg
Total Armatures poteau
731.2
kg
Recouvrement double
Nb
L
Poids
Aciers longitudinaux
HA 32
12
10.40 m
787.9
kg
Cadres
HA 8
21
2.26
m
18.7
kg
Epingles sens 1
HA 8
42
0.70
m
11.5
kg
Ratio poteau
Epingles sens 2
HA 8
42
0.70
m
11.5
kg
recouvrement simple
260.4 kg/m3
Total Armatures poteau
829.7
kg
recouvrement double
295.5 kg/m3
Attention, ratio élevé : vérifier la faisabilité du ferraillage !

ENPC

Béton armé et précontraint 1

Exemple de feuille de calcul

La résistance au flambement n’est pas assurée et ce quelle que soit la méthode utilisée.

VERIFICATION AU FLAMBEMENT D'UN POTEAU EN FLEXION NON DEVIEE SUIVANT L'EUROCODE 2 Projet : Poteau
VERIFICATION AU FLAMBEMENT D'UN POTEAU EN FLEXION NON DEVIEE SUIVANT L'EUROCODE 2
Projet :
Poteau :
Date :
section rectangulaire
section circulaire
Pour le calcul de la longueur efficace
position
L
sup
A
s
h
Φ
position
A
L
i
b 11 ; h 11 ; L 11
b 12 ; h 12 ; L 12
position
A
tot
b
L
inf
b 22 ; h 22 ; L 22
b 21 ; h 21 ; L 21
1.
Géométrie du poteau à vérifier
3. Efforts
section
rectangulaire
Début
Fin
b
0.60
m
Armatures
Section
position
N
3.20
MN
3.20
MN
ELU
h
0.60
m
Ai
14.73
cm²
6
cm
M
1.00 MN.m
1.00 MN.m
y,ELU
L
7.8
m
As
14.73
cm²
6
cm
M
z,ELU
2.
Matériaux
N
2.14
MN
2.14
MN
qp
Béton
C50
2.45
φ (∞,t0) imposé
2
M
0.67
MN
0.67
MN
c1
y,qp
f
50
MPa
3.50
ciment
N
M
ck
cu1
z,qp
E
37000 MPa
2.00
RH
70 %
b
c2
f
58
MPa
3.50
t
21 jours
Courbe M
constant
cm
 cu2
0,T
f
4.1
MPa
n
2.00
h
300 mm
ctm
0
f
2.9
MPa
3.50
φ (∞,t0) retenu
2.00
Calculer
ctk,0,05
 cu3
Acier
Classe B
E
200000 MPa
5.0
%
s
 uk
f
500
MPa
k
1.08
4.5
%
yk
 ud
4.
Calcul de la longueur Efficace
EC2 § 5.8.3.2
Poteau sup participe au
Poteau inf participe au
L 0
Calculée
0.00429
flambement ?
OUI
flambement ?
NON
(θ/M) poutres_sup
0.00429
béton
C50
béton
C50
(θ/M) poutres_inf
Eléments contreventés
100.64
E b
37000 MPa
E b
37000 MPa
(EI/L) poteaux sup
51.23
section
rectangulaire
section
rectangulaire
(EI/L) poteaux inf
L 0 retenue
5.49 m
k 1
0.432
bsup
0.50
m
binf
0.60
m
k 2
0.220
hsup
0.50
m
hinf
0.60
m
L
3.90
m
7.80
m
sup
L inf
Travée sup gauche
Travée sup droite
Travée inf gauche
Travée inf droite
béton
C30
béton
C30
béton
C30
béton
C30
E
33000
MPa
E
33000 MPa
E
33000
MPa
E
33000
MPa
11
12
21
22
b
0.50
m
b
0.50
m
b
0.50
m
b
0.50
m
11
12
21
22
h
0.70
m
h
0.70
m
h
0.70
m
h
0.70
m
11
12
21
22
L
8.10
m
L
8.10
m
L
8.10
m
L
8.10
m
11
12
21
22
6.
Imperfections géométriques
EC2 § 5.2
7.
Conditions pour négliger les effets du second ordre
EC2 § 5.8.3.1
θ 0
0.005
rad
θ
0.00358 rad
I
0.0108 m4
φ
1.340
i
eff
α h
0.716
e
0.020 m
S
0.360
A
0.789
i
α
1.000
∆M 1
0.064
MN.m
i
0.173
m
ω
0.107
m
EFFETS DU PREMIER ORDRE
M
1.064
MN.m
λ
31.7
B
1.102
0Ed,1
M
1.064
MN.m
C
0.700
0Ed,2
cf. §5.8.7.3(3) et §5.8.8.2(2)
1.064
MN.m
On ne peut pas négliger
les effets du second ordre
n
0.267
M 0Ed,e
λ
23.6
lim
8.
Méthode basée sur la rigidité nominale
EC2 § 5.8.7
k
1.58
K
1
9.
Méthode basée sur la courbure nominale
EC2 § 5.8.8
1
s
k
0.050
E
200000 MPa
2
s
K c
0.034
I s
0.000170 m4
β
0.389
1/r
0.0089
m-1
0
30833 MPa
c
8.000
1/r
0.0136
m-1
E cd
I c
0.0108 m4
EI
45.12 MN.m²
K
1.000
e
0.0512 m
r
2
N b
14.79 MN
β
1.23
K
1.521
M
0.164 MN.m
φ
2
M
1.426 MN.m
Section insuffisante
M
1.228 MN.m
Section insuffisante
ed
ed
10. Méthode générale : analyse non-linéaire au second ordre
11. Vérification sur un diagramme d'interaction
Diagramme d'interaction
1.4
2
1.2
1
1.5
0.8
1
M_int
0.6
M_ext
0.5
0.4
0
-4
-2
0
2
4
6
8
10
12
14
0.2
-0.5
0
0
0.005
0.01
0.015
0.02
0.025
-1
-0.2
-1.5
0.000 MN.m
Section insuffisante
M Ed

ENPC

Béton armé et précontraint 1

La résistance au flambement est assurée et ce quelle que soit la méthode utilisée.

VERIFICATION AU FLAMBEMENT D'UN POTEAU EN FLEXION NON DEVIEE SUIVANT L'EUROCODE 2 Projet : Poteau
VERIFICATION AU FLAMBEMENT D'UN POTEAU EN FLEXION NON DEVIEE SUIVANT L'EUROCODE 2
Projet :
Poteau :
Date :
section rectangulaire
section circulaire
Pour le calcul de la longueur efficace
position
L
sup
A
s
h
Φ
position
A
L
i
b 11 ; h 11 ; L 11
b 12 ; h 12 ; L 12
position
A
tot
b
L
inf
b 22 ; h 22 ; L 22
b 21 ; h 21 ; L 21
1.
Géométrie du poteau à vérifier
3. Efforts
section
rectangulaire
Début
Fin
b
0.60
m
Armatures
Section
position
N
3.20
MN
3.20
MN
ELU
h
0.60
m
Ai
27.50
cm²
6
cm
M
1.00 MN.m
1.00 MN.m
y,ELU
L
7.8
m
As
27.50
cm²
6
cm
M
z,ELU
2.
Matériaux
N
2.14
MN
2.14
MN
qp
Béton
C50
2.45
φ (∞,t0) imposé
2
M
0.67
MN
0.67
MN
c1
y,qp
f
50
MPa
3.50
ciment
N
M
ck
cu1
z,qp
E
37000 MPa
2.00
RH
70 %
b
c2
f
58
MPa
3.50
t
21 jours
Courbe M
constant
cm
 cu2
0,T
f
4.1
MPa
n
2.00
h
300 mm
ctm
0
f
2.9
MPa
3.50
φ (∞,t0) retenu
2.00
Calculer
ctk,0,05
 cu3
Acier
Classe B
E
200000 MPa
5.0
%
s
 uk
f
500
MPa
k
1.08
4.5
%
yk
 ud
4.
Calcul de la longueur Efficace
EC2 § 5.8.3.2
Poteau sup participe au
Poteau inf participe au
L 0
Calculée
0.00429
flambement ?
OUI
flambement ?
NON
(θ/M) poutres_sup
0.00429
béton
C50
béton
C50
(θ/M) poutres_inf
Eléments contreventés
100.64
E b
37000 MPa
E b
37000 MPa
(EI/L) poteaux sup
51.23
section
rectangulaire
section
rectangulaire
(EI/L) poteaux inf
L 0 retenue
5.49 m
k 1
0.432
bsup
0.50
m
binf
0.60
m
k 2
0.220
hsup
0.50
m
hinf
0.60
m
L
3.90
m
7.80
m
sup
L inf
Travée sup gauche
Travée sup droite
Travée inf gauche
Travée inf droite
béton
C30
béton
C30
béton
C30
béton
C30
E
33000
MPa
E
33000 MPa
E
33000
MPa
E
33000
MPa
11
12
21
22
b
0.50
m
b
0.50
m
b
0.50
m
b
0.50
m
11
12
21
22
h
0.70
m
h
0.70
m
h
0.70
m
h
0.70
m
11
12
21
22
L
8.10
m
L
8.10
m
L
8.10
m
L
8.10
m
11
12
21
22
6.
Imperfections géométriques
EC2 § 5.2
7.
Conditions pour négliger les effets du second ordre
EC2 § 5.8.3.1
θ 0
0.005
rad
θ
0.00358 rad
I
0.0108 m4
φ
1.340
i
eff
α h
0.716
e
0.020 m
S
0.360
A
0.789
i
α
1.000
∆M 1
0.064
MN.m
i
0.173
m
ω
0.199
m
EFFETS DU PREMIER ORDRE
M
1.064
MN.m
λ
31.7
B
1.183
0Ed,1
M
1.064
MN.m
C
0.700
0Ed,2
cf. §5.8.7.3(3) et §5.8.8.2(2)
1.064
MN.m
On ne peut pas négliger
les effets du second ordre
n
0.267
M 0Ed,e
λ
25.3
lim
8.
Méthode basée sur la rigidité nominale
EC2 § 5.8.7
k
1.58
K
0
9.
Méthode basée sur la courbure nominale
EC2 § 5.8.8
1
s
k
0.050
E
200000 MPa
2
s
K
0.300
I
0.000317 m4
β
0.389
1/r
0.0089
m-1
c
s
0
30833
MPa
c
8.000
1/r
0.0136
m-1
E cd
I c
0.0108 m4
EI
99.90
MN.m²
K
1.000
e
0.0512 m
r
2
N
32.76
MN
β
1.23
K
1.521
M
0.164 MN.m
b
φ
2
M
1.206
MN.m
OK !
M
1.228 MN.m
OK !
ed
ed
10. Méthode générale : analyse non-linéaire au second ordre
11. Vérification sur un diagramme d'interaction
Diagramme d'interaction
1.4
2
1.2
1.5
1
1
0.8
M_int
0.5
0.6
M_ext
0
0.4
-4
-2
0
2
4
6
8
10
12
14
16
-0.5
0.2
-1
0
0
0.005
0.01
0.015
0.02
0.025
-1.5
-0.2
-2
1.161 MN.m
OK !
M Ed