Vous êtes sur la page 1sur 40

Les provisions pour risques et charges

Exercice 1
Pour chacune des propositions, indiquez la ou les bonne(s) réponse(s).
Vrai Faux

A – La constatation d’une provision correspond :

 au principe de prudence ;  
 au principe de séparation des exercices ;  
 au principe de nominalisme.  

B – Les provisions règlementées (par exemple les


amortissements dérogatoires) sont des dettes probables dont
l’échéance est incertaine.
 

C – Les provisions constatent la perte de valeur des actifs du


bilan.  

D – Une dotation aux provisions est nécessairement une


charge exceptionnelle.  

E – La provision pour risques fait l’objet d’une reprise à l’extinction


du risque encouru par l’entité.  

F – Les provisions correspondent à des dettes certaines de  


long terme.
G – Les provisions sont constatées à la clôture de l’exercice
dès lors que :
 L’entreprise a une obligation à l’égard d’un tiers à la  
date de clôture ;
 Il existe une probabilité raisonnable qu’elles
correspondent à une sortie de ressource ultérieure  
sans contrepartie.

H – Un passif éventuel est comptabilisé :


 
 en provision pour risques ;
 
 en provision pour charges.
I – Dans le bilan, les provisions sont classées en dettes externes.  

J – L’entreprise a le choix entre la comptabilisation en créances


douteuses ou en provision pour litiges lorsque le client est en  
procédure de liquidation judiciaire.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 1/40


Exercice 1 - Corrigé
Pour chacune des propositions, indiquez la ou les bonne(s) réponse(s).

Vrai Faux

A – La constatation d’une provision correspond :

 au principe de prudence ;  
 au principe de séparation des exercices ;  
 au principe de nominalisme.  

B – Les provisions règlementées (par exemple les amortissements


dérogatoires) sont des dettes probables dont l’échéance est
incertaine.  

C – Les provisions constatent la perte de valeur des actifs du bilan.  

D – Une dotation aux provisions est nécessairement une charge


exceptionnelle.  

E – La provision pour risques fait l’objet d’une reprise à l’extinction


du risque encouru par l’entité.  

F – Les provisions correspondent à des dettes certaines de long  


terme.
G – Les provisions sont constatées à la clôture de l’exercice dès lors
que :
 L’entreprise a une obligation à l’égard d’un tiers à la date de  
clôture ;
 Il existe une probabilité raisonnable qu’elles correspondent
à une sortie de ressource ultérieure sans contrepartie.  

H – Un passif éventuel est comptabilisé :


 en provision pour risques ;  
 en provision pour charges.  
I – Dans le bilan, les provisions sont classées en dettes externes.  
J – L’entreprise a le choix entre la comptabilisation en créances
douteuses ou en provision pour litiges lorsque le client est en
 
procédure de liquidation judiciaire.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 2/40


Exercice 2

L’entreprise Duchemin, située dans la région nantaise, a réalisée plusieurs opérations au


cours de l’année N.

1 – Achats de marchandises au fournisseur TUILLARD pour un montant TTC de


11 960,00 €; le règlement est prévu en janvier N+1 ;
2 – Un emprunt de 150 000,00 € a été contracté dans l’année, remboursable sur 5 ans ;
3 – L’entreprise s’est portée caution pour une de ses filiales qui a contracté un emprunt
de 20 000,00 € ;
4 – L’entreprise est en conflit avec un ancien salarié de l’entreprise, monsieur Durand.
L’avocat estime que les dommages et intérêts dus s’élèveront à 20 000,00 €.
5 – L’entreprise accorde à ses clients une garantie de 9 mois sur l’ensemble des produits
vendus. Le service « après vente » évalue le coût de la garantie à 5 % du chiffre d’affaires
(montant du CA TTC ( TVA au taux normal) de N : 2 511 600) ;
6 – L’entreprise a un litige avec l’administration fiscale depuis deux ans. L’entreprise a
régulièrement constaté une provision de 120 000,00 €. Un ultime recours fixe un
montant du litige à 75 000,00 euros. Les deux parties (entreprise et administration)
s’accordent sur ce montant.
7 – L’entreprise a constaté un amortissement dérogatoire de 10 000,00 € au titre de
l’année.
8 – L’entreprise a accordé un prêt à un salarié d’un montant de 3 000,00 €.
9 – L’entreprise a reçu dans l’année une subvention d’équilibre de la part de la
communauté de commune d’un montant de 45 000,00 €.
10 – La TVA à payer au titre du mois de décembre est de 9 800,00 euros.
11 – La perte de valeur probable sur les titres de participation est estimée à 23 000,00 € ;
12 – L’engagement de retraite à l’égard des salariés est estimé à 100 000,00 € cette
année N. L’année précédente, ce même engagement de retraite était comptabilisé pour
un montant de 90 000,00 €.
13 – La participation des salariés au titre de l’année N est de 85 000,00 €.
14 – L’entreprise Duchemin est en litige avec un fournisseur et lui réclame des
dommages d’un montant de 10 000,00 €. Selon l’avocat de l’entreprise, l’entreprise a de
grandes probabilités de récupérer la somme prévue.

TRAVAIL A FAIRE

1 - Compte tenu des informations communiquées dans l’annexe 1, complétez les


informations de l’annexe 2.
2 – Présentez l’extrait de bilan de l’annexe 3.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 3/40


Annexe 1

1 – Extrait du PCG
212-1. Définition d'un passif
Un passif est un élément du patrimoine ayant une valeur économique négative pour
l'entité, c'est-à-dire une obligation de l'entité à l'égard d'un tiers dont il est probable
ou certain qu'elle provoquera une sortie des ressources au bénéfice de ce tiers, sans
contrepartie au moins équivalente attendue de celui-ci. L'ensemble de ces éléments
est dénommé passif externe.

212-2. Définition d'une dette


Une dette est un passif certain dont l'échéance et le montant sont fixés de façon précise.

212-3. Définition d'une provision pour risques et charges


Une provision pour risques et charges est un passif dont l'échéance ou le montant n’est pas
fixé de façon précise.

212-4. Définition d'un passif éventuel


Un passif éventuel est :

 soit une obligation potentielle de l'entité à l'égard d'un tiers résultant d'événements
dont l'existence ne sera confirmée que par la survenance, ou non, d'un ou plusieurs
événements futurs incertains qui ne sont pas totalement sous le contrôle de l'entité ;
 soit une obligation de l'entité à l'égard d'un tiers dont il n'est pas probable ou certain
qu'elle provoquera une sortie de ressources sans contrepartie au moins équivalente
attendue de celui-ci.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 4/40


2 - Tableau comparatif permettant la classification des différents éléments

Sortie de
ressources
Obligation à la
sans Echéance et Classification au
date de
contrepartie montant bilan
clôture
au moins
équivalente

Précis
Dette Certaine ou
Charges à payer Certaine Non précis mais Dettes (classe 4)
probable
incertitude faible

Provisions pour Provisions pour


Probable ou Non précis mais
risques et charges risques et charges
certaine incertitude faible
(Classe15)

Passif éventuel

Echéance non
Incertaine précise et Annexe
Probable ou
montant dont
certaine
l’évaluation est
non fiable

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 5/40


ANNEXE 2

Passif

Exclu du
passif externe
Dette Provision Passif
pour risques éventuel
et charges

1 – Achats de marchandises au fournisseur TUILLARD pour un montant TTC de


11 960,00 €; le règlement est prévu en janvier N+1 ;

2 – Un emprunt de 150 000,00 € a été contracté dans l’année, remboursable sur 5


ans ;

3 – L’entreprise s’est portée caution pour une de ses filiales qui a contracté un
emprunt de 20 000,00 € ;

4 – L’entreprise est en conflit avec un ancien salarié de l’entreprise, monsieur


Durand. L’avocat estime que les dommages et intérêts dus s’élèveront à
20 000,00 €.

5 – L’entreprise accorde à ses clients une garantie de 6 mois sur l’ensemble des
produits vendus. Le service « après vente » évalue le coût le coût de la garantie à 5
% du chiffre d’affaires (montant du CA TTC de N : 2 345 700) ;

6 – L’entreprise a un litige avec l’administration fiscale depuis deux ans. L’entreprise


a régulièrement constaté une provision de 120 000,00 €. Un ultime recours fixe un
montant du litige à 75 000,00 euros. Les deux parties (entreprise et administration)
s’accordent sur ce montant.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 6/40


Passif

Exclu du
passif externe
Dette Provision Passif
pour risques éventuel
et charges

7 – L’entreprise a constaté un amortissement dérogatoire de 10 000,00 € au titre de


l’année.

8 – L’entreprise a accordé un prêt à un salarié d’un montant de 3 000,00 €.

9 – L’entreprise a reçu dans l’année une subvention d’équilibre de la part de la


communauté de commune d’un montant de 45 000,00 €.

10 – La TVA à payer au titre du mois de décembre est de 9 800,00 euros.


11 – La perte de valeur probable sur les titres de participation est estimée à
23 000,00 € ;

12 – L’engagement de retraite à l’égard des salariés est estimé à 100 000,00 € cette
année N. L’année précédente, ce même engagement de retraite était comptabilisé
pour un montant de 90 000,00 €.

13 – La participation des salariés au titre de l’année N est de 85 000,00 €.


14 – L’entreprise Duchemin est en litige avec un fournisseur et lui réclame des
dommages d’un montant de 10 000,00 €. Selon l’avocat de l’entreprise, l’entreprise
a de grandes probabilités de récupérer la somme prévue.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 7/40


ANNEXE 3
Extrait du bilan au 31/12/N

Rubriques 31/12/N

Capital social ou individuel (dont versé : )


Primes d'émission. de fusion, d'apport
Réserve légale
Réserves statutaires ou contractuelles
Autres réserves (dont achat œuvres originales artistes)
Report à nouveau
RESULTAT DE L'EXERCICE (bénéfice ou perte)
Subventions d'investissement
Provisions réglementées
CAPITAUX PROPRES
Provisions pour risques
Provisions pour charges
PRO VIS IONS
DETTES FINANCIERES
Autres emprunts obligataires
Emprunts et dettes auprès des établissements de crédit
Avances et acomptes reçus sur commandes en cours
DETTES D'EXPLOITATION
Dettes fournisseurs et comptes rattachés
Dettes fiscales et sociales
DETTES DIVERSES
Dettes sur immobilisations et comptes rattachés
Autres dettes
COMPTES DE REGULARISATION
Produits constatés d'avance
DETTES
Ecarts de conversion passif

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 8/40


Exercice 2 - Corrigé

1 - Compte tenu des informations communiquées dans l’annexe 1, complétez les informations de l’annexe 2.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 9/40


Passif

Exclu du
passif externe
Dette Provision Passif
pour risques éventuel
et charges

1 – Achats de marchandises au fournisseur TUILLARD pour un montant TTC de X


11 960,00 €; le règlement est prévu en janvier N+1 ;

2 – Un emprunt de 150 000,00 € a été contracté dans l’année, remboursable sur 5


ans ; X

X
3 – L’entreprise s’est portée caution pour une de ses filiales qui a contracté un
emprunt de 20 000,00 € ;

4 – L’entreprise est en conflit avec un ancien salarié de l’entreprise, monsieur X


Durand. L’avocat estime que les dommages et intérêts dus s’élèveront à
20 000,00 €.

5 – L’entreprise accorde à ses clients une garantie de 6 mois sur l’ensemble des
produits vendus. Le service « après vente » évalue le coût de la garantie à 5 % du
chiffre d’affaires (montant du CA TTC de N : 2 345 700 €) ; X

6 – L’entreprise a un litige avec l’administration fiscale depuis deux ans. L’entreprise


a régulièrement constaté une provision de 120 000,00 €. Un ultime recours fixe un X
montant du litige à 75 000,00 euros. Les deux parties (entreprise et administration)
s’accordent sur ce montant.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 10/40


Passif

Exclu de la
définition du
Dette Provision Passif
passif
pour risques éventuel
et charges

7 – L’entreprise a constaté un amortissement dérogatoire de 10 000,00 € au titre de


l’année. X

8 – L’entreprise a accordé un prêt à un salarié d’un montant de 3 000,00 €. X

9 – L’entreprise a reçu dans l’année une subvention d’équilibre de la part de la


communauté de commune d’un montant de 45 000,00 €. X

10 – La TVA à payer au titre du mois de décembre est de 9 800,00 euros. X


11 – La perte de valeur probable sur les titres de participation est estimée à
23 000,00 € ; X

12 – L’engagement de retraite à l’égard des salariés est estimé à 100 000,00 € cette
année N. L’année précédente, ce même engagement de retraite était comptabilisé
pour un montant de 90 000,00 €. X

X
13 – La participation des salariés au titre de l’année N est de 85 000,00 €.
14 – L’entreprise Duchemin est en litige avec un fournisseur et lui réclame des
dommages d’un montant de 10 000,00 €. Selon l’avocat de l’entreprise, l’entreprise
a de grandes probabilités de récupérer la somme prévue. X

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 11/40


ANNEXE 3
Extrait du bilan au 31/12/N

Rubriques 31/12/N

Capital social ou individuel (dont versé : )


Primes d'émission. de fusion, d'apport
Réserve légale
Réserves statutaires ou contractuelles
Autres réserves (dont achat œuvres originales artistes)
Report à nouveau
RESULTAT DE L'EXERCICE (bénéfice ou perte)
Subventions d'investissement 45 000,00
Provisions réglementées 10 000,00
CAPITAUX PROPRES
Provisions pour risques 198 750 ,00(1)
Provisions pour charges
PRO VIS IONS
DETTES FINANCIERES
Autres emprunts obligataires
Emprunts et dettes auprès des établissements de crédit 150 000,00
Avances et acomptes reçus sur commandes en cours
DETTES D'EXPLOITATION
Dettes fournisseurs et comptes rattachés 11 960,00
Dettes fiscales et sociales 94 800,00(2)
DETTES DIVERSES
Dettes sur immobilisations et comptes rattachés
Autres dettes 75 000,00(3)
COMPTES DE REGULARISATION
Produits constatés d'avance
DETTES
Ecarts de conversion passif
TOTAL GENERAL
(1) dont concours bancaires courants et soldes créditeurs de banques (= découverts)
(1)198 750 = litige avec un ancien salarié (20 000)
+ garantie données aux clients (2 511 600/1,196 x 9/12)
+ engagements de retraite (100 000)
(2) Dette de TVA + Dette de participation
(3) Dette certaine à l’égard de l’administration

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 12/40


Exercice 3

L'entreprise Vadunt décide, pour faire face à un redressement fiscal susceptible d'entraîner des
pénalités importantes, de constituer une provision d'un montant de 85 000 € à l'inventaire du 31
décembre N.

Le 20 février N+1, elle reçoit notification du redressement fiscal pour un montant de 92 000 €. Cette
somme est payée le 15 mars suivant par chèque n° X123345 sur le Crédit Lyonnais.

TRAVAIL A FAIRE

1. Passer au journal de l'entreprise les écritures relatives à ces opérations ;


2. Présenter les extraits des comptes du résultat pour les deux exercices présentés en annexe.

Annexe

Résultat de l'exercice N

Charges Produits

Charges exceptionnelles Produits exceptionnels

- Sur opérations de gestion - Reprises sur provisions

Résultat de l'exercice N+1

Charges Produits

.................................................................

Charges exceptionnelles Produits exceptionnels

- Sur opérations de gestion - Reprises sur provisions

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 13/40


Corrigé exercice 3

1. Passer au journal de l'entreprise les écritures relatives à ces opérations ;


 31/12/N

6875 DAP ; charges exceptionnelles 85 000,00

1514 Provisions pour amendes et


pénalités
85 000,00
Dette probable à l’égard de l’administration fiscale

 20/02/N+1
6712 Pénalités, amendes fiscales 92 000,00

44 Etat 92 000,00

Constatation de la dette certaine à l’égard de


l’administration fiscale

 15/03/N+1

44 Etat 92 000,00

512 Banque 92 000,00

Chèque n° X123345 sur le Crédit Lyonnais

 31/12/N+1

1514 Provisions pour amendes et pénalités 85 000,00

7875 Reprises de DAP ; produits


exceptionnels
85 000,00
Solde de la provision devenue sans objet

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 14/40


Annexe

Résultat de l'exercice N

Charges Produits

Charges exceptionnelles

- Dotations aux provisions 85 000,00

Résultat de l'exercice N+1

Charges Produits

Charges exceptionnelles

Produits exceptionnels

- Sur opérations de gestion 92 000,00 - Reprises sur provisions 85 000,00

La comptabilisation de la provision respecte les principes suivants :

 Le principe ou objectif d’image fidèle : les comptes annuels doivent être réguliers,
sincères et donner une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du
résultat de l’entreprise.
 Le principe de prudence : la comptabilité est établie sur la base d'appréciations
prudentes pour éviter le risque de transfert, sur des périodes d'avenir, d'incertitudes
présentes susceptibles de grever le patrimoine et les résultats de l'entité.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 15/40


Exercice 4

L’entreprise Atlantic Vidéo, est une entreprise industrielle. Elle communique en annexe, le tableau des
provisions de N.

TRAVAIL A FAIRE

Passer au journal de l'entreprise les écritures relatives aux opérations d’inventaire.

ANNEXE

Tableau des provisions au 31/12/N

Situation et mouvements
Diminutions
Provisions Augmentations Provisions
Rubriques Reprises de provisions
au début dotations de à la fin de
de l'exercice . l'exercice
l'exercice

Provisions pour risque


3 000,00
12 000,00 15 000,00
 Provisions pour litiges
 Provisions pour garanties 65 000,00
45 000,00 45 000,00 65 000,00
données aux clients
 Provisions pour amendes et 6 500,00 6 500,00
pénalités
2 430,00
 Provisions pour perte de change 3 450,00 3 450,00 2 430,00
Provisions pour charge

 Provisions pour gros entretien


12 000,00
ou grandes réparations 12 000,00 24 000,00

TOTAL 78 950,00 106 430,00

Provisions d’exploitation 69 000,00 104 000,00

Provisions financières 3 450,00 2 430,00

Provisions exceptionnelles 6 500,00 0,00

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 16/40


Corrigé exercice 4

 Provision pour litige

N° compte 31/12/N Débit Crédit

6815 Dotations aux provisions d’exploitation 3 000,00

1511 Provisions pour litiges 3 000,00

Provision pour litige

 Provision pour garanties données aux clients


N° compte 31/12/N Débit Crédit

6815 Dotations aux provisions d’exploitation 65 000,00

1512 Provisions pour garanties données 65 000,00


aux clients

Provision pour garanties données en N

N° compte 31/12/N Débit Crédit

1512 Provisions pour garanties données aux clients 45 000,00

7815 Reprise sur provisions 45 000,00


d’exploitation

Provision pour garantie de N-1 reprise en N

 Provision pour amendes et pénalités


N° compte 31/12/N Débit Crédit

1511 Provisions pour litiges 2 500

7875 Reprise sur provisions ; charges 2 500


exceptionnelles

Provision pour litige avec l’administration fiscale

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 17/40


 Provision pour perte de change
N° compte 31/12/N Débit Crédit

6865 Dotations aux provisions financières 2 430,00

1515 Provisions pour perte de change 2 430,00

Provision pour perte de change en N

N° compte 31/12/N Débit Crédit

1515 Provisions pour perte de change 3 450,00

7865 Reprise sur provisions financières 3 450,00

Provision pour garantie de N-1 reprise en N

 Provision pour grands entretiens grandes réparations


N° compte 31/12/N Débit Crédit

6815 Dotations aux provisions d’exploitation 12 000,00

1572 Provisions pour GE/GR 12 000,00

Provision de N

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 18/40


Exercice 5

L’entreprise Quioc vous communique en annexe 1 les informations relatives aux provisions de
l’exercice N ainsi que le tableau des provisions de l’année.

En annexe 2, vous avez les informations relatives aux provisions de l’exercice N+1 ainsi que le tableau
des provisions de l’année.

TRAVAIL A FAIRE

1. Comptabilisez les opérations de l’exercice N et complétez le tableau de provisions (annexe 1)

2. Comptabilisez les opérations de l’exercice N+1 et complétez le tableau de provisions


(annexe 2)

3. Présentez l’extrait du bilan au 31/12/N+1 relatif aux provisions.

4. Donner la définition d’un passif et d’une provision.

Annexe 1

 Au cours de l’exercice, l’entreprise a eu un litige avec le client Durand qui demande des
dommages et intérêts d’un montant de 1 000 €.
 L’entreprise Quioc a un litige avec un de ses fournisseurs, à propos d’un retard de livraison qui
a eu un impact sur la rentabilité de l’entreprise. Un accord semble se dégager sur une
indemnitéde 40 000 €.
 L’entreprise accorde une garantie de six mois sur les produits vendus. Une analyse statistique
évalue le taux de retour à 2 % du chiffre d’affaires (CA TTC de N : 4 066 400,00 €).
 L’entreprise a réalisé dans l’année, une partie de son chiffre d’affaires à l’étranger.
 Une opération a été négociée en dollar américain et à l’inventaire, le montant de la
créance, est de 10 000 $ (cours : 1 € = 1,450 $). Cette créance était inscrite pour un
montant de 11 800,00 €.
 Une autre vente a été négociée pour 120 000 yen. Lors de la constatation de la
créance le cours du yen est de : 1 € = 120 yens. Au 31 décembre, le cours du yen est
de : 1 € = 102 yens.
 L’entreprise a subi un contrôle fiscal. Il semblerait que l’assiette de l’impôt sur les sociétés
n’ait pas été bien calculée. Le montant de la pénalité probable, selon l’inspecteur des impôts
serait de 15 000,00 €.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 19/40


Tableau des provisions au 31/12/N

Situation et mouvements
Diminutions
Provisions Augmentations Provisions
Rubriques Reprises de provisions
au début dotations de à la fin de
de l'exercice . l'exercice
l'exercice

Provisions pour risque

 Provisions pour litiges


 Provisions pour garanties
données aux clients
 Provisions pour amendes et
pénalités
 Provisions pour perte de change
Provisions pour charge

 Provisions pour gros entretien


ou grandes réparations

TOTAL

Provisions d’exploitation

Provisions financières

Provisions exceptionnelles

Annexe 2

 Au cours de l’exercice, l’entreprise a conclu un accord avec le client Durand et lui versera
1 300 € de dommages et intérêts.
 Le chiffre d’affaires de l’entreprise de N+1 est de 4 000 000 € HT. Compte tenu d’un défaut de
réglage des machines en N, l’étude statistique à constaté un taux de retour après-vente de 3
%.
 L’entreprise a effectué un achat dans l’année en Angleterre. Le montant du contrat est de
10 000 £. Les cours Livre/Euro sont respectivement de :
 A la livraison : 1£ = 0,855 € ;
 A l’inventaire : 1£ = 0,802 €.
 Le contrôle fiscal subi par l’entreprise est toujours en cours au 31/12/N+1. Le redressent
fiscal est estimé à 13 000 €.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 20/40


Tableau des provisions au 31/12/N+1

Situation et mouvements
Diminutions
Provisions Augmentations Provisions
Rubriques Reprises de provisions
au début dotations de à la fin de
de l'exercice . l'exercice
l'exercice

Provisions pour risque

 Provisions pour litiges


 Provisions pour garanties
données aux clients
 Provisions pour amendes et
pénalités
 Provisions pour perte de change
Provisions pour charge

 Provisions pour gros entretien


ou grandes réparations

TOTAL

Provisions d’exploitation

Provisions financières

Provisions exceptionnelles

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 21/40


Corrigé Exercice 5

1. Comptabilisez les opérations de l’exercice N et complétez le tableau de provisions (annexe 1)

 Provision pour litige avec le client Durand

N° compte 31/12/N Débit Crédit

6815 Dotations aux provisions d’exploitation 1 000,00

1511 Provisions pour litiges 1 000,00

Provision pour litige

 Le litige avec le fournisseur conduit à appréhender un gain latent, non comptabilisé en vertu
du principe de prudence.
 Provision pour garanties données aux clients

N° compte 31/12/N Débit Crédit

6815 Dotations aux provisions d’exploitation 34 000,00

1512 Provisions pour garanties données 34 00,00


aux clients

Provision pour garanties données en N

 Provision pour perte de change

 Opération en dollar :
Evaluation en euro de la créance à l’inventaire : 10 000 / 1,450 = 6 896,55 €
Perte probable à l’inventaire : 11 800 – 6 896,55 = 4 903,45
 Opération en Yen :
Evaluation en euro de la créance à l’inventaire : 120 000 / 102 = 1 176,47 €
Evaluation en euro de la créance à l’entrée : 120 000 / 120 = 1 000,00 €
Pour cette créance, il y a un gain latent. On ne constate pas de provision.

N° compte 31/12/N Débit Crédit

6865 Dotations aux provisions financières 4 903,45

1515 Provisions pour perte de change 4 903,45

Provision pour perte de change en N

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 22/40


 Provision pour amendes et pénalités
N° compte 31/12/N Débit Crédit

6875 Dotations aux provisions exceptionnelles 15 000,00

1514 Provisions pour amendes et 15 000,00


pénalités

Pénalités d’assiette probables

Tableau des provisions au 31/12/N

Situation et mouvements
Diminutions
Provisions Augmentations Provisions
Rubriques Reprises de provisions
au début dotations de à la fin de
de l'exercice . l'exercice
l'exercice

Provisions pour risque

 Provisions pour litiges 1 000,00 1 000,00


 Provisions pour garanties
données aux clients 34 000,00 34 000,00
 Provisions pour amendes et
pénalités 15 000,00 15 000,00
 Provisions pour perte de change
Provisions pour charge 4 903,45 4 903,45

 Provisions pour gros entretien


ou grandes réparations

TOTAL 54 903,45
54 903,45
Provisions d’exploitation 35 000,00
35 000,00
Provisions financières 4 903,45
4 903,45
Provisions exceptionnelles 15 000,00
15 000,00

2. Comptabilisez les opérations de l’exercice N+1 et complétez le tableau de provisions


(annexe 2)

 La dette probable en N, relative au litige avec Durand est devenue certaine. Il faut
faire une reprise sur provision :

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 23/40


N° compte 31/12/N+1 Débit Crédit

1511 Provisions pour litiges 1 000,00

7815 Reprise sur provisions d’exploitation 1 000,00

La provision esty devenue sans objet

 Garanties données aux clients : il convient d’annuler la provision calculée sur le


chiffre d’affaires de l’année précédente et de constater la provision pour garanties
données aux clients de l’année N+1.
N° compte 31/12/N+1 Débit Crédit

1512 Provisions pour garanties données aux clients 34 000,00

7815 Reprise sur provisions d’exploitation 34 000,00

Reprise de la provision pour garanties données en


N

N° compte 31/12/N+1 Débit Crédit

6815 Dotations aux provisions d’exploitation 60 000,00

1512 Provisions pour garanties données 60 000,00


aux clients

Provision pour garanties données en N+1

 Provision pour perte de change

Opération en livres :
Evaluation en euro de la dette à la livraison : 10 000 / 0,855 = 11 695,91 €
Evaluation en euro de la dette à l’inventaire : 10 000 / 0,802 = 12 468,83€
Pour cette dette on constate une provision de : 12 468,83 – 11 695,91

N° compte 31/12/N +1 Débit Crédit

6865 Dotations aux provisions financières 772,92

1515 Provisions pour perte de change 772,92

Provision pour perte de change en N+1

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 24/40


 Provision pour amendes et pénalités
N° compte 31/12/N+1 Débit Crédit

1514 Provisions pour amendes et pénalités 2 000,00

7875 Reprise sur provision exceptionnelles 2 000,00

Ajustement de la provision pour erreur d’assiette

Tableau des provisions au 31/12/N+1

Situation et mouvements
Diminutions
Provisions Augmentations Provisions
Rubriques Reprises de provisions
au début dotations de à la fin de
de l’exercice . l’exercice
l’exercice

Provisions pour risque

 Provisions pour litiges 1 000,00 1 000,00 0,00


 Provisions pour garanties
données aux clients 34 000,00 60 000,00 34 000,00 60 000,00
 Provisions pour amendes et
pénalités 15 000,00 2 000,00 13 000,00
 Provisions pour perte de change
Provisions pour charge 4 903,45 772,92 4 903,45 772,92

 Provisions pour gros entretien


ou grandes réparations

TOTAL 54 903,45 73 772,92


Provisions d’exploitation 35 000,00 60 000,00
Provisions financières 4 903,45
772,92
Provisions exceptionnelles 15 000,00
13 000,00

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 25/40


16 Présentez l’extrait du bilan au 31/12/N+1 relatif aux provisions.

Passif

Capitaux propres
 Capital social
 Réserves
 Résultat de l’exercice
 Report à nouveau

Provisions pour risques et charges

 Provisions pour risques 73 772,92


 Provisions pour charges

17 Donner la définition d’un passif et d’une provision

Un passif est un élément du patrimoine ayant une valeur économique négative pour l'entité,
c'est-à-dire une obligation de l'entité à l'égard d'un tiers dont il est probable ou certain qu'elle
provoquera une sortie des ressources au bénéfice de ce tiers, sans contrepartie au moins
équivalente attendue de celui-ci. L'ensemble de ces éléments est dénommé passif externe.

Une provision pour risques et charges est un passif dont l'échéance ou le montant n’est pas
fixé de façon précise.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 26/40


Exercice 6

L’entreprise Dommangeau à Nantes a acquis un immeuble sous à la TVA le 16 avril N au coût


d’acquisition de 300 000 € HT.

L’immeuble a une durée d’utilisation de 50 ans. Il comprend un ascenseur évalué à 50 000 € HT qui
sera changé au bout de 20 ans et une toiture de 60 000 € HT dont la durée de vie est estimée à 25 ans.

Le rythme de consommation des avantages économiques est supposé constant dans le temps.

Par ailleurs, l'immeuble doit faire l’objet d’un gros entretien correctement estimé, en date du 15/04/N
à 12 000 € HT tous les 3 ans. L’entreprise provisionne ce type de dépenses car toutes les conditions
requises sont remplies.

TRAVAIL A FAIRE

1. Comptabiliser l’acquisition de l’immeuble.

2. Enregistrer les opérations à l’inventaire N.

3. Enregistrer les opérations à l’inventaire N+3, sachant que les frais d’entretien ont été facturés le 5
mai N+3 pour un montant de 12 600 € HT.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 27/40


Corrigé exercice 6

1 - Comptabiliser l’acquisition de l’immeuble.

16 avril N

2131 Construction – Structure 190 000,00

2132 Construction – Ascenceur 50 000,00

2133 Construction – Toiture 60 000,00

44562 Etat ; TVA déduct. s/immob. 58 800,00

404 Fournisseur d’immobilisations 358 800,00


Comptabilisation par composant de la construction

2. Enregistrer les opérations à l’inventaire N.


31 décembre N

68112 Dotation aux amortissements ; ch. Exp. 6 162,50

28131 Amort. construction – Structure 2 691,67

28132 Amort. construction – Ascenceur 1 770,83

28133 Amort. construction – Toiture 1 700,00

Suivant tableau d’amortissements

Calcul : 190 000 x 2 % x 255/360 = 2 691,67

50 000 x 5 % x 255/360 = 1 770,83

60 000 x 4 % x 255/360 = 1 700,00

31 décembre N

6815 Dotation aux provisions d’exploitation 2 833,33

1572 Prov pour gros ent ou gdes 2 833,33


révisions

= [12 000 /3] x 255/360

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 28/40


3. Enregistrer les opérations à l’inventaire N+3, sachant que les frais d’entretien ont été
facturés le 5 mai N+3 pour un montant de 12 600 € HT.

5 mai N+3

615 Entretien et réparation 12 600,00

44566 Etat ; TVA déductible sur ABS 2 469,60

401 Fournisseurs 15 069,60

Facture d’entretien

31 décembre N+3

68112 Dotation aux amortissements ; ch. Exp. 8 700,00

28131 Amort. construction – Structure 3 800,00

28132 Amort. construction – Ascenceur 2 500,00

28133 Amort. construction – Toiture 2 400,00

Suivant tableau d’amortissements

31 décembre N+3

1572 Prov pour gros ent ou gdes révisions 10 833,33

7815 Reprise sur provisions 10 833,33


d’exploitation

N : [12 000 /3] x 255/360

N + 1 : 12 000/3 = 4 000

N+2 : 12 000 /3 = 4 000

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 29/40


Exercice 7

M. Belin vous confie différents dossiers concernant les travaux d’inventaire.

L’exercice doit être fait sans calculatrice et par souci de simplification, on appliquera un taux de TVA de 20 %.

A. Amortissement et cession d’une immobilisation corporelle

La SARL CHAMP’EST a acquis et mis en service, le 1er juillet N-1, un matériel de transport d’une valeur
de 25 000 € HT. Ce véhicule permettait d’effectuer certaines livraisons.

La société a amorti ce bien linéairement sur 5 ans. Elle avait estimé la valeur de revente du bien à la
fin de sa durée d’utilisation à 5 000 € HT.

Ce bien a fait l’objet d’amortissements dérogatoires calculés sur la base d'un amortissement fiscal sur
le mode linéaire.

Au 31 décembre N-1, aucun indice de dépréciation n'a été relevé.

Ce matériel ne répondant plus aux attentes de l'entreprise, celle-ci l'a finalement revendu à crédit le
1er octobre N pour 14 000 € HT (facture n° F011009).

TRAVAIL A FAIRE

1. Donner la définition des termes suivants : amortissement, valeur nette comptable.

2. Rappeler les divergences comptables et fiscales concernant la base d’amortissement.

3. Préciser la base d’amortissement comptable et la base d’amortissement fiscal.

4. Rappeler les montants des amortissements comptable, fiscal et dérogatoire pour l'exercice
N.

5. Rappeler pour mémoire les écritures d’inventaire enregistrées au 31 décembre N-1.

6. Présenter l'extrait de bilan concernant cette immobilisation tel qu'il apparaissait au 31


décembre N-1 en détaillant tous les éléments d’actif et de passif.
7. Présenter toutes les écritures relatives à cette cession en N.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 30/40


© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 31/40
B - Suivi des créances

M. Belin vous communique le dossier des créances et vous demande d'examiner les dépréciations nécessaires
ainsi qu'un encaissement inattendu.

TRAVAIL A FAIRE

1 Préciser et expliquer le principe comptable justifiant la constatation d’une dépréciation.

2 Rappeler à quelle occasion une dépréciation de créance est constatée.

3 A l’aide des annexes 1 et 3, compléter le tableau des créances au 31 décembre N.


4 Enregistrer les écritures d’inventaire relatives aux créances au 31 décembre N.

C. Provisions et régularisations diverses

M. Belin vous demande de travailler sur certains points particuliers de l’inventaire.

TRAVAIL A FAIRE

1. Rappeler la définition d'un passif.

2. Indiquer les éléments qui distinguent une provision d'une dette.

3. A l’aide de l’annexe2, enregistrer les écritures comptables nécessaires au 31 décembre N.

ANNEXE 1

Informations relatives aux créances

La situation des clients douteux au 31 décembre 2009 se présente ainsi :

Montants TTC des Dépréciations constituées


Nom Informations au 31/12/N
créances au 31/12/N au 31/12/N-1

PERRON 12 000 2 000 Dépréciation estimée : 80 %

VIVIANE 6 000 1 000 Client insolvable

JANOT 18 000 4 000 Recouvrement estimé : 90 %

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 32/40


Le client FAU, considéré comme insolvable en N-4, a envoyé le 11 décembre N un chèque bancaire de
1 200 €. L’écriture suivante a été enregistrée :

N° compte 11/12/2009 Débit Crédit

512 Banque 1 200

471 Comptes d’attente 1 200

Chèque n°… de FAU : créance irrécouvrable de N-4

ANNEXE 2

Informations relatives aux provisions et régularisations diverses

1. La société est en litige avec un ancien salarié qui conteste son licenciement pour motif
économique. Il a été licencié début N et a intenté une procédure auprès du conseil des
prud’hommes qui rendra sa décision courant N+1. L’avocat de la société considère que la société a
de grandes chances de perdre le procès et il estime le risque à 10 000 €.

2. L’entreprise accorde à ses clients une garantie de 6 mois sur les produits vendus. Selon le service
après-vente, le taux de retour des produits est de 3 % du chiffre d’affaires HT. En N, le chiffre
d’affaires est de 1 000 000,00 €.

3. La société a intenté courant N un procès contre un fournisseur pour non-respect des engagements
contractuels. Nous réclamons 5 000 € de dommages et intérêts.

4. L’entreprise est en litige avec l’administration fiscale depuis N-1. Compte tenu de l’avancée du
procès au tribunal administratif, le montant du litige a été évalué, au 31/12/N-1 a 7 000 €. Au
31/12/N, la procédure suit son cours et le coût probable est estimé à 4 500 €.

5. Un emprunt de 10 000 € a été souscrit le 1er octobre N-1, remboursable in fine le 1er octobre N+3.
Cet emprunt est assorti d'un taux annuel de 5 %.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 33/40


ANNEXE 3

Tableau des créances douteuses au 31/12/N

Créances
Nom Dépréciations N-1 Dépréciations N Dotations Reprises irrécouvrables
HT

TOTAUX

D’après DCG 2010

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 34/40


Corrigé exercice 7

A. Amortissement et cession d’une immobilisation corporelle

1. Donner la définition des termes suivants : amortissement, valeur nette comptable.

Article 322-1 du plan comptable général (règlement n° 2002-10 CRC) (extraits) :

L’amortissement d’un actif est la répartition systématique de son montant amortissable en fonction
de son utilisation.

La valeur nette comptable est le montant brut (valeur d'origine) d'un actif, diminuée des
amortissements cumulés et des dépréciations.

2. Rappeler les divergences comptables et fiscales concernant la base d’amortissement.

Base d'amortissement comptable : Montant brut ou valeur d'origine – Valeur résiduelle

Base d'amortissement fiscale : Montant brut ou valeur d'origine

3. Calculer la base d’amortissement comptable et la base d’amortissement fiscal.

Base d'amortissement comptable : 25 000 – 5 000 = 20 000

Base d'amortissement fiscale : 25 000

4. Rappeler les montants des amortissements comptable, fiscal et dérogatoire pour l'exercice N-1.

Amortissement comptable : 20 000 * 20% * 6/12 = 2 000 €

Amortissement fiscal : 25 000 * 20% * 6/12 = 2 500 €

Amortissement dérogatoire : 2 500 – 2 000 = 500 €

5. Rappeler pour mémoire les écritures d’inventaire enregistrées au 31/12/N-1.

N° compte 31/12/N-1 Débit Crédit

68112 DADP – immobilisations corporelles 2 000

28182 Amortissement du matériel de transport 2 000

Amortissement comptable N-1

68725 Dotations aux amortissements dérogatoires 500

145 Amortissements dérogatoires 500

Amortissement dérogatoire N-1

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 35/40


6. Rappeler l'extrait de bilan concernant cette immobilisation tel qu'il avait été présenté au
31/12/N-1 en détaillant tous les éléments d’actif et de passif.

Actif Passif

Brut Amortissements Net Net


et dépréciations

Matériel de 25 000 2 000 23 000 Provisions 500


transport réglementées

7. Présenter toutes les écritures relatives à cette cession en N.

Amortissement comptable complémentaire : 20 000 * 20% * 9/12 = 3 000 €

Amortissement fiscal complémentaire : 25 000 * 20% * 9/12 = 3 750 €

Amortissement dérogatoire complémentaire : 3 750 – 3 000 = 750 €

N° compte 01/10/N Débit Crédit

462 Créances sur cessions d’immobilisations 16 800

775 Produits des cessions d’éléments d’actif 14 000

44571 Etat-TVA collectée 2 800

Cession du véhicule : facture n°F011009

N° compte 31/12/N Débit Crédit

68112 DADP – immobilisations corporelles 3 000

28182 Amortissement du matériel de transport 3 000

Amortissement comptable complémentaire

N° compte 31/12/N Débit Crédit

68725 Dotations aux amortissements dérogatoires 750

145 Amortissements dérogatoires 750

Amortissement dérogatoire complémentaire

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 36/40


N° compte 31/12/N Débit Crédit

675 VCEAC 20 000

28182 Amortissement du matériel de transport 5 000

2182 Matériel de transport 25 000

Sortie du véhicule du patrimoine

N° compte 31/12/N Débit Crédit

145 Amortissements dérogatoires 1 250

78725 Reprises sur amortissements dérogatoires 1 250

Cession du véhicule : solde des amortissements


dérogatoires (500 + 750)

Remarque :

On peut admettre de ne pas comptabiliser le complément d’amortissement dérogatoire en N. Dans


ce cas, le montant de la reprise d’amortissement dérogatoire est le suivant :

N° compte 31/12/N Débit Crédit

145 Amortissements dérogatoires 500

78725 Reprises sur amortissements dérogatoires 500

Cession du véhicule : solde des amortissements


dérogatoires

B. Suivi des créances

1. Préciser et expliquer le principe comptable justifiant la constatation d’une dépréciation.

Les dépréciations sont enregistrées en vertu du principe de prudence définie comme : "l'appréciation
raisonnable des faits dans le but d'éviter le risque de transfert, sur l'avenir, d'incertitudes présentes
susceptibles de grever le patrimoine et le résultat".

2. Rappeler à quelle occasion une dépréciation des créances douteuses est constatée.

Dans le cas où un doute existe sur le règlement futur d’une créance, une dépréciation doit être
constatée.

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 37/40


3. A l’aide de l’annexe 3, compléter le tableau des créances douteuses au 31 décembre N

Dépréciations Créances
Nom Dépréciations N Dotations Reprises
N-1 irrécouvrables HT

PERRON 2 000 8 000 (1) 6 000

VIVIANE 1 000 - 1 000 5 000

JANOT 4 000 1 500 (2) 2 500

Total 6 000 3 500

(1) 10 000 * 80 % = 8 000


(2) 15 000 * 10 % = 1 500
4. Passer les écritures d’inventaire relatives aux créances au 31 décembre N.

N° compte 31/12/N Débit Crédit

68174 Dotation aux dépréciations des créances 6 000

4916 Dépréciation des comptes clients 6 000

Dépréciation du client PERRON

654 Pertes sur créances irrécouvrables 5 000

44571 Etat-TVA collectée 1 000

416 Clients douteux 6 000

VIVIANE irrécouvrable

4916 Dépréciation des comptes clients 3 500

78174 Reprise sur dépréciations des créances 3 500

Reprise de dépréciation

471 Compte d’attente 1 200

7714 Rentrées sur créances amorties 1 000

44571 Etat-TVA collectée 200

Règlement reçu de FAU irrécouvrable

C. Provisions et régularisations diverses

1. Rappeler la définition d'un passif.

Un passif est un élément ayant une valeur économique négative pour l'entité, c'est-à-dire une
obligation de l'entité à l'égard d'un tiers dont il est probable ou certain qu'elle provoquera une sortie
de ressource au bénéfice de ce tiers, sans contrepartie au moins équivalente attendue de celui-ci.
© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 38/40
2. Indiquer les éléments qui distinguent une provision d'une dette.

Une provision est un passif dont l’échéance et/ou le montant n’est pas fixé de façon précise.

Une dette est un passif dont le montant et l'échéance sont fixés de façon précise.

3. A l’aide de l’annexe 2 enregistrer les écritures comptables nécessaires au 31 décembre N.

1. Litige avec un ancien salarié

N° compte 31/12/N Débit Crédit

6815 Dotations aux provisions d’exploitation 10 000

1511 Provisions pour litiges 10 000

Provision pour litige avec le salarié

2 Provision pour garanties données aux clients

N° compte 31/12/N+1 Débit Crédit

6815 Dotations aux provisions d’exploitation 15 000,00

1512 Provisions pour garanties données 15 000,00


aux clients

Provision pour garanties données en N

3. Procès

Pas d’écriture pour la demande de dommages et intérêts (avantage économique attendu)

4. Litige avec l’administration fiscale

N° compte 31/12/N Débit Crédit

1511 Provisions pour litiges 2 500

7875 Reprise sur provisions ; charges 2 500


exceptionnelles

Provision pour litige avec l’administration fiscale

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 39/40


5. Emprunt

N° compte 31/12/N Débit Crédit

661 Charge d'intérêt 125

1688 Intérêts courus sur emprunt 125

10 000 *5% * 3 / 12

© Réseau CRCF - Ministère de l'Éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 40/40

Vous aimerez peut-être aussi