Vous êtes sur la page 1sur 57

R.

EL OUAHBI

Introduction PGI
Définition Progiciel (fr.wikipedia.org/wiki)

 Un progiciel (produit et logiciel) est un logiciel


applicatif générique, libre ou exclusif, prévu pour
répondre à des besoins ordinaires

 Ce terme s'oppose aux « logiciels spécifiques »


développés pour une organisation spécifique et
conçus pour répondre à ses besoins spécifiques

2
Sigles
 MRP1: Materials Requirement Planning
 MRP2: Manufacturing Resources Planning
 ERP: Enterprise Resource Planning (PGI)
 CRM: Customer Relationship Management (CRM)
 PGI: Progiciel de Gestion Intégré (ERP)
 SIG: Système Intégré de Gestion
 GCL: Gestion de la Chaîne Logistique (SCM)
 GPAO: Gestion de Production Assistée par
Ordinateur (MRP)

3
Origine
 Solutions d’affaires intégrées provenant
de l’évolution des MRP et MRP II.
 Material Requirements Planning année
1970 :
 la planification de la production pour les
entreprises manufacturières.
 une technologie « mainframe » où toutes les
données sont traitées sur un ordinateur
central et projetées sur des terminaux.

4
Evolution des erp

5
Des applications indépendantes
 1970 – 1990
 L’informatisation par grandes
fonctions

6
Des applications indépendantes
 Un système d’information existe pour chaque
fonction
 Chaque fonction, (commerciale, production,
recherche - développement, comptabilité -
finances, ressources humaines ) dispose de sa
propre base de données
 Exemple : Les données concernant un client
(code, nom, adresse) peuvent différer de
l’application comptable à l’application
commerciale.

7
Besoin d’intégration

Faire communiquer les différentes


applications qui « envahissent »
progressivement les entreprises pour:
 supprimer les saisies multiples
 consolider les informations
 réduire les tâches administratives

8
Besoin d’intégration
 Les systèmes d’information doivent
donner un avantage concurrentiel à
l’entreprise
 Besoin d’informations utiles, à jour,
fiables, cohérentes et précises
 La bonne information, à la bonne
personne, au bon moment pour prendre
la bonne décision
 Plus de productivité et de compétitivité

9
Des interfaces spécifiques
 Puis des interfaces spécifiques ont instauré une
communication entre les différents modules.
 L’utilisateur prend l’initiative de mettre à jour les
bases des autres modules par un transfert ponctuel
des données.
 Exemple : mise à jour des écritures comptables à
partir du module commercial.

10
Les interfaces points à points
Solution au besoin d’intégration

11
Les interfaces points à points entre
applications
 Avantages
 Développements sur mesure
 Inconvénients
 Redondance des données
 Fréquence des mises à jour
 Fiabilité des données
 Coûts de développement et de mise à
niveau des interfaces

12
L’intégration dans un ERP
 Une donnée est saisie, une seule fois,
au moment de l’événement qui la
génère.
 Elle est disponible en temps réel pour
l’ensemble des utilisateurs de la base
unique, commune à tous les modules.
 La base de données relationnelle
permet d’éviter les redondances.

13
L’intégration dans un ERP
F
F C
O P C I O
N R O N M
C O M A P
T D M N T
I U E C A
O C PROCESSUS
R E B
N T C S I
S I I L
O A I
N L T
E
Définition

« On définit par ERP, un sous-ensemble


du système d’information capable de
prendre en charge la gestion intégrale de
l’entreprise, incluant la gestion
comptable et financière, la gestion de la
production et de la logistique, la gestion
des ressources humaines, la gestion
administrative ainsi que la gestion des
ventes et des achats »
15
Définition
Un Enterprise Ressource Planning (ERP ou Progiciel de Gestion
intégré) est un logiciel Qui permet de gérer l'ensemble des
processus d'une entreprise, en intégrant l'ensemble des fonctions
comme la gestion des ressources humaines, la gestion comptable
et financière, la relation client, les achats, la gestion des stocks,
la distribution, l'approvisionnement, le commerce électronique.
Un progiciel ERP induit généralement une réponse rapide (time
to market) aux besoins des entreprises.
L’ERP est basé sur la construction des applications
informatiques de l’entreprise (comptabilité, gestion de
stocks,etc.) sous forme de modules indépendants. Ces
modules partagent une base de données commune, permettant
la communication de données entre les applications.

16
Définition formelle
 On parle d'ERP lorsqu'on est en
présence d'un système d’information
composé de plusieurs applications
partageant une même base de
données, par le biais d'un système
automatisé prédéfini, éventuellement
paramétrable (un moteur de workflow).

17
Modules d’ un ERP
 L’ERP est basé sur un assemblage de modules
applicatifs interdépendants, fédérés par une
base de données commune.
Modules d’ un ERP
 Gestion comptable et financière
 Contrôle de gestion
 Gestion de production
 Gestion des achats, gestion des stocks
 Administration des ventes,
 Gestion des Ressources humaines
 Gestion de la relation clients (CRM)
 Gestion de la chaîne logistique (SCM)
 ...

19
Entreprise Resource planning
Engagements
Budget
Comptabilité
tiers

Immobilisations
Comptabilité
analytique
Finance
Analytique
industrielle
Comptabilité
générale E-
Données
techniques commerce
Configurateur
ERP
Contrôle de Base de
gestion
données Ventes

unique
Campagne
Assurance Production Commerce marketing
qualité
Marketing
Stocks

Outils de
pilotage
CRM Action
Achats commerciale
Planification

Support client Source : Adonix


Ordonnancement Réapprovisionnements
Pour coller plus précisément aux
besoins des entreprises: sectorisation
 Modules « horizontaux »
 Communs a toutes les entreprises: finances, RH,…
 Modules « verticaux » ou sectoriels
 Communs au entreprises d’un même secteur: la
grande distribution, la chimie, les utilities…
 Exemple: module de gestion des actifs pour les
Utilities (Enterprise Asset Management for Utilities)
– processus de bout en bout de gestion des assets
spécifiques au secteurs de l’énergie, du gaz et de
l’eau.

21
Quelles sont les grandes
fonctions d’une entreprise ?

22
Les grandes évolutions dans le temps

Assembler les différents composants


23
La gestion par Processus:Le moteur des ERP

24
Les processus
 Un ERP se caractérise également par
l'usage systématique d’un moteur de
workflow (système permettant d’automatiser
un flux d’information au sein d’une
organisation) pas toujours visible par
l’utilisateur, il permet, lorsqu'une donnée est
entrée dans le système d'information, de la
propager dans tous les modules du système
qui en ont besoin, selon une programmation
prédéfinie.

25
Qu’est-ce qu’un processus ?
 Un processus est un enchaînement finalisé d’activités
réalisées par des acteurs jouant un rôle prédéfini

Un processus est Caractéristiques du processus :


décrit de façon • un début et une fin
indépendante de • entrées et des sorties mesurables
l’organisation en • produits ou services (de la valeur
utilisant des ajoutée)
rôles • capacité à être reproduit

26
Exemple: Processus de demande de congés

 Imaginons le processus d’une entreprise pour


traiter les demandes de congés de ses
salariés.
 Les demandes sont transmises par les
salariés à leur chef de service qui les signe et
les transmet au service RH-Gestion pour le
pointage servant à la paye et à la sécurité
pour vérifier le contrôle d’accès.

27
Exemple: Processus de demande de congés

28
Exemple: Processus de gestion de commande

Coût Analyse
production des marges
Planning
MPS

Ordre Ordre Ordre


MRP Livraison Facture Paiement
Vente Planifié Production

Sortie Recept. Sortie


matière matière matière

Demande
d’achat Recept.
matière

Ordre Facture
Paiement
d’achat fournisseur
Grande capacité de paramétrage
 Paramétrage de la base de données pour
l’adapter aux métiers et aux pratiques
spécifiques de l’entreprise.
 Exemple :
L’entreprise textile Gilclaude doit gérer une
table de produits concernant 300 à 400 articles
qui comportent chacun une vingtaine de positions
(taille/couleur).
Un paramétrage spécial a permis d’éviter la
multiplication des références par article en
mettant en place un système de gestion par lot,
par la création d’ un article générique.

30
Outil d’ aide à la décision
 Le ERP donne au contrôle de gestion les
moyens de son développement :
 Utilisation du langage de requête SQL des
bases relationnelles Oracle, SQL Server, DB2
 Utilisation de la base en client/serveur
 Création d’états et tableaux de bord adaptés
aux besoins de l’utilisateur

31
Architecture informatique ouverte
 L’architecture informatique intègre des technologies
diverses et avancées :
 Utilisation d’un réseau multi-sites
 L’intégration est réalisée par un réseau
Intranet/Extranet.
 La consultation et la modification décentralisées de
la base de données en utilisant les connexions
Internet.

32
Architecture informatique d’un ERP

Oracle
Windows 2003/2008 SQLserver
Windows XP/ 7 DB2

Serveur Serveur de
Clients ERP mode d’application données
Client / Serveur
Windows 2008/ Unix

FireFox
Internet Explorer
Internet Explorer
Netscape
Navigator
Navigator Serveur
Internet
Clients ERP Site Clients e-commerce
Web
mode web Apache ou IS
Windows 2008 / Lunix

Source : Adonix
Architecture fonctionnelle d’un ERP

34
Démarche de mise en place d’un ERP

35
Les éditeurs

36
Les leaders du marché des ERP dans le monde
basé sur leur revenu entre 1994 et 2003

37
Marché français des ERP et des services associés (1)

38
Marché français des ERP et des services associés (2)

39
Les éditeurs dans le marche Français
 Le marché des ERP est de plus en plus dominé
par deux acteurs majeurs et mondiaux :
 SAP AG. Avec R/3
 Oracle avec Oracle Applications ( v 12):
rachat de Peoplesoft qui a lui même acheté
J.D. Edwards
 Rachat de Siebel (CRM)
 Avec des challengers mondiaux ou locaux
visant les PME
 Microsoft : stratégie d’acquisition dans le
domaine des ERP visant les PME/PMI
 Intentia / Adonix en France (racheté par
Sage)
 Et des acteurs de niches très spécialisés par
industrie (ERP verticaux)

40
Marché mondiale des ERP 2004

41
Les principaux acteurs
 SAP met particulièrement l'accent sur ses capacités
d'intégration en milieu hétérogène via sa plate-forme
Netweaver. Le leader mondial est par ailleurs
historiquement très fortement présent dans le secteur
manufacturier.
 PeopleSoft, qui a racheté J.D. Edwards en 2005 et lui-
même racheté par Oracle, il se déporte progressivement
du secteur des services et ressources humaines vers le
secteur manufacturier également.
 Oracle mise sur l'un de ses points forts : la gestion des
données (data management) et sur une modularité de son
offre élevée. Sa présence est historiquement forte dans le
secteur des services financiers et des produits de
consommation.

42
Les principaux acteurs
Viennent ensuite des éditeurs plus orientés PME / PMI
(Adonix, Cegid, Generix, Interlogiciel, Qualiac et Sage):
 Leur couverture fonctionnelle est généralement
moins large
 Certains font l'impasse sur des modules isolés tels
que la gestion des ressources humaines par
exemple (Generix, Qualiac).
 D'autres ne couvrent que partiellement la gestion
logistique (Cegid, Interlogiciel) ou le CRM.

43
Les acteurs open source

44
Sites des éditeurs open source

Source: http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_ERP_software_packages

45
Sites des principaux éditeurs

46
Sites des principaux éditeurs

47
Sites des principaux éditeurs

48
Un marché mondial multi-disciplinaire

49
Exemple de coûts réels de ERP SAP
Pour 100 utilisateurs:
 Coûts d ’acquisition du ERP: 150 000 Euros
 Mise en place : 330 000 Euros
 Formation : 50 000 Euros
 Assistance technique: 15 000 Euros
 Soit un Coût fixe initial : 545 000 Euros
 Coût d ’exploitation sur un an y compris serveur, maintenance,
assistance, télécommunications: 150 000 Euros/an
 Coût annuel par utilisateur sur une durée de vie de 5 ans: 2590
Euros/an/utilisateur

(Source: J-L Paucelle, Système d ’information, Economica, 2008)

50
Avantages
 Optimisation des processus de gestion (flux
économiques et financiers)
 Cohérence et homogénéité des informations (un seul
fichier articles, un seul fichier clients, etc.)
 Intégrité et unicité du Système d'information
 Partage du même système d’information facilitant la
communication interne et externe
 Minimisation des coûts globalisation de la formation
(même logique, même ergonomie)
 Maîtrise des coûts et des délais de mise en œuvre et
de déploiement

51
Avantages
Les ERP vont pouvoir gérer et prendre en
charge:
 Plusieurs entités et organisations
 Plusieurs devises
 Plusieurs langues pour les utilisateurs et les
clients
 Plusieurs législations
 Plusieurs plans comptables
 Plusieurs axes en comptabilité analytique

52
Avantages

Le ERP permet aussi


 de répondre à des besoins spécifiques à chaque
entreprise : module d’atelier de génie logiciel
 de s’adapter à de nouveaux champs de la gestion :
 la gestion de la relation clients (CRM),
 la gestion des compétences en relations humaines
 la gestion de la chaîne logistique.

53
Avantages

Grande capacité de paramétrage


 Paramétrage de l’espace personnel de
chaque poste de travail :
 Autorisations d’accès
 Environnement graphique personnalisé
 Traçabilité des opérations

54
Inconvénients
 La mise en œuvre est compliquée à
comprendre, lourde et rigide
 Coût élevé (cependant, il existe des ERP qui
sont des logiciels libres)
 Périmètre fonctionnel souvent plus large que
les besoins de l'entreprise
 Diminution du nombre de salariés ayant pour
mission principale la saisie comptable

55
Inconvénients
 Difficultés d'appropriation par le personnel
de l'entreprise nécessité d'une bonne
connaissance des processus de l'entreprise
 Nécessité parfois d'adapter certains
processus de l'entreprise au progiciel
 Nécessité d'une maintenance continue
captivité vis à vis de l'éditeur

56
Conclusion